<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00783
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 24, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00783

Full Text



roislie An-n6oe- Nc 799


POZT-AU-PRINCE, 1AMv


Meroredi 24 Novemxbre 1909,


ABONNEMENT8
UN Mos G. 2.00
Port-au-Priince
THOis MOls... 5 00
ipat.teInnts UN MOIS ., G. 2.20
THons MoIs 6.00

ranger ROIS Mois. a 8.00


Cl6ment-Maglolre
DIRiCTEUR FONDATEUR


LE NUMERO 15 CENTIMES

Lm ima USc it- ai pas renli s
REDACTION-ADMINISTRATION
45, RUE ROUX, 45.


Arthur Isidore


J


ADMINISThATEUR


OUOTIDIEN


CIro0iueos di
U-
De l'orient aux Antilles. Un
colte A Cuba. Cyclones e
16 millions. Docteur

Nous sommes amen6 & une chro-
liqae don't nous serions tentd d'appe-
w le sujPt noire terrain, pour parler
mme l'autre, si jamais celui qui
isot une plume pouvait, quelque prd-
ration qu'il apporte dans le manie-
wat de son outil et quelque sdv6re
as soit son plan, se dire qu'il a un
rrain sur lequel il est camp6 et don't
ne ddpassera pas les bornes malgrd
i sollicitations et les tentations.
Nous tensionss voas entretenir do
marquis Ito et de ses amis, de la fagon
at ils prdsidbrent A la Iache de diso-
sntalisation du Japon, c'est-A-dire
unment ils contribu6rent puissam-
oent A ce que leurs compatriotes et
mr race dtpouil.asient le visil homme,
bas cesser d'etre eux-m6mes cepen-
imt.
.L'europlanisation et I'amrecastsawfonn
ln fils du S3leil Levant, de ceux du
Uieste Empire, des fils du Matin Cal-
Ssoent des sujets intAressants aux-
pels nous consacrerons des chroni-
neP qui peuvent etro de quelque uli-
M pour les esprits curieux et ouverts
ne dddaignent pas de nous lire et
verfont la fauon don't on s'y est
pour transformer ou essayer de
,former des socidtes A l'etat primi-
'on mi-sauvage en socid6t civilisde
imieux la facon de passer d'une
mi- civilisation A une civilisation
Made, ou encore d'une civilization
se autre.


Ctba !... car c'est d'elle qu'l s'agiL !
AAusi, commae 'o1 no parole bien que
ce que lon aim*, laissons parler
sivement le message du Pr6sident
Miguel G3mez au congrbs pour la
de Novembre. Le Pr6sident dd-
Sn constatant quo :
IA situation du pays dans I'ordre
oque no pourrait 6tre plus flat-
Srdelte la plus grand qui ail
iistre dans les annals de Cuba
Mrm"inde, nous sommes A la veille
mencer une autre qui d4,a -
.p dente en quantity, at tout
i'indiquer, avec des prix meil-

Prisident continue :
derniers cyclones out d6char-
Eerie sur nos frbres de Vuelta
(N4gion du tabac).
& It douleur ciuse par la perte
p6lcieuses, il pouvait etre ai -
que adoucissement, nous le
dans la charity tradition-
atre people, qui, en portant
.6oa16s ler fraternelle con-
.-MI avant des subsides qui
par le Pouvoir Ldgislatif,
Par moi, a ddmontr6 quo
.mtoaents d'dpreuav, le people
rdpondre aux appeals do pa-
f aox r6clamations de la so-


L
-1
*t


oo ret de 4 112 d'intdrtt annual, payji- plus servir. Une some do do P. 40.000
ble d'avance par semestre, A partir du est demand6o pour le r6ddifier.
Teipa La r6- premier Aot prochain (Ilrait issez
d'avantages au Trtsor compare mta'me
avec l'int6r6t et le type marques par le *
Message int6ressant. La r6- decret du Gouvernement Provisoire... Tel eat du Message du President de
t Solidarity. Emprunt de "Pour unique garantie de I'Emprunt, La Republique de Cuba, ce quo nons
Manuel ar .- Suarez intpr&t et amortissement, le gouverne- pouvons glaner pour la premiere page
VManueal Vrona Suarez. ment s'obligea &rdserver de ses revenues, du "Matin" II y a encore des choses in-
de Douanes et autres,les sommes n~ces- tOressantesH noter. Ce sera pour une
Aprsa ces deux constatations diflan- saires pour le payment semestriel ds autre fois.
tes, le Message snale la construction intts en -on temps pour I'achat des Qu'il nous *soit prmis cependant,
ela vo ge nle a construction bonds A un prix qui ne doit pas tro au avant de clore cette chronique, de re-
ma on ferre dqui M anzanilo e Pal- dessus du pair, si l'opdration 6tait po marquer le nom d'un nouveau minis-
ma Soix-neuf mon, qui scellede la ligne dan sible; dans le cas contraire, ces sommes tre sigoald dans Ie message, come
trald-neuf ATrinida ce d a line rt seront destinies A I'amortissement par faisant parties du Cabinet du Prdsident.
dtrale Trinidad cosubventionce en ertumins voie de tirage au sort du nombie de C'est celui du ministry Ie SantJ et de
de fer, la Lot recommande come urgentes Bns quivalents au montant des va Bienfaisance,notre m44ecin et notre ami
one lignr, et rco ande coma urgente leurs remises. Io Docteur Manuel Varona Suarf.
une ligne d uevTa itas re Caibaien. Une clause qui par sa nouveaut6 et Ne serait-ce que pour nous r6jouit
Parlant du Tarif, ii recomman le l'a- son importance derite attention e't la do ce que le I',c'sient (Gomez ait un
adoption d'un tarif 4 colonTnes pour pro- clause VIll du coritiat qui laise At la pareil collaborateur, cette chronique
tiger lea products de Cuba qui, dan ces volonts du (.ouvernueent cubain do vaudrait la peine d'Atre derite.
derniers temps,ont 6td durement traitlsd Nest-ilpas wai ue lon nopatlI
par quelques pays europ6 nsdentra les- racheter iA n'importe quel moment, tous Nest-il pas vrai que 'on no pals
Plelsapayer n lal Bona ms a type fixe de 10o5 010 bien que de ce que I on aime 2
queli la France qui so propose d'dle-.' ia valIur oials de ces Bns, Fx MA RI
ver les droits sur le tabac de 30 olo. sole la valeur nconnae de ces Bons, Fn Ix MAGLOIRE
Passant aux Finances, o Pr*sident sous la seule condition que I'avis
Passant aux Finances, le President de rachat soiL donnt trente jours avant
fait remarquor quo lea revenues public la date tixie pour les dits rcchats. La s aila
en 1909 ont eu une augmentation de relation de ces lits dimontre la con-
P. 1570.3W.27 o fiancee I, ion a A 1 stranger de la so- Lll
Le budget de d6penses est de P. 29. vabilit6 de notre liepublique : car A
605.996.31 qui, compare avec celni des part les conditions, si favorables pour 1)E LA
recettes pr6vues de P. 33.825.448.53, le Trdsor, li toiajitc de I'Emprunt a A6t," Villa do Saint-Marc
permettra d'obtenir ua supdravit de couverte, aussitut qu1. lts MM. Speyer & e aar
P. 4.219.452 29 pourvu que la percep- Co so furent mis en relation a ce sujet
tion des revenues continue come elle avec les Maisons de banque les plus Deuximre Rapport
a commence. accrddites an nrniia e t n Anmdriaa .


Da budget ordinaire il faut ret
cher la some dd P. 2.200.000.00 i
les Egotts de la Havane, I'Aquedu
les Egodts do Cienfuegos, car cette
lAi ^1 Q _.m 1: 1 -


traLc-
pour
ac et
va-
.-I I-


Le President 6numire les routes cons-
truites ou achev6es : dans la province
de Pinar del Rio 15 couveaux kilo-
m6tres, ce qui ouvre au tragic une li-


.Adress a, la Commission Cotmu4ui.-l
de Satut- (arc

( Suite )


lut uo l ujiauu n a te taret ute aeeie gne continue de o2o Ktiometres ue la III.- A propose des remparts, i y a tine
da P. 16.500.000, provenant dtie 'Ern- Havane a i'extr6mit6 occidental de observation A fire. O a permis d'y eta-
prunt don't le Pidsident entretient le I'lle ; dans la P'ovinnce dae la Havane blir des jirdias de fantat iP et d'y fire des
Congtbi on ces terms t une ligne continue dd la Ilavane a Ma- cahu ec. C'cst IA une to!6rance constituent
tanzas *kilomirc.s;et autant daus cha- une ill6galit6, une inconstitutionaliti, car
cune des autres provinces. les itus, les passages publics, font parties
"Le nombre de kilometres.de routes du domaine i ub!ic, et, come tel, soot
L3 Giuverneur provisoire ( I'llo- ouveites au trdtic est d3 K. 1.1-26, inalienab'es. 11 faut riagir centre une pa-
norabie M. Chs. E. Magoon) par Dicret compares ;i 1.100oo i l'ar6u autieiu- rtille illegalilt, qui, parties d'une insti-
No 114,, du 25 janvier dI cette ann6e re ce qui ietd iasufIi,.ntie !a .omme tution municipal, c'tst-.1-dire populaire,
avant de se retire et usant de ses fa- 1 i P. /J..000) consactues la conserva- constitute un non-sers inqualifiable. Le
cults l1gislatives autorisa le Prdsilent tion des routes, I'exp~itence ayant de- people, la collectivitr, dC l gue ses pouvoirs
de la Republijue A contractor un Em- montrd que, sous nos climats, il faut et non ses droits. La del6gation do pon-
prunt qui ne pouvait d6passer P. 16. P. 500 annuels par kilomitres pour la voir popu'aiue ne d )nOe pas le droit d'a-
500.000, destin6 aux Egoats et au pa- conservation des routes." gir, encore moins d'al-eaer, en depit de
vage de la Hivane, A l'Aqueduc et aux Le Message mentionne le dragage la Loi.
Egodts de Cisnfuegoaet au Retrait des partiel des ports do la flavaue, Sintia- Li roam c chose doit tre rdpcite A pro-
BoNs da la Rdpublique Cubaine, de ga de Cuba, Nuevita- celui do Isabel- Pos de ce barrage qoi exisme... en plein
6 o dmis eon 1896 et 1897 par le Gou- ia d? S igua t do Cienluego-. It de- ciametie:e Quelle monstruosire 1..... On
vernement rdvolationnoire qui fixe la made P. 300.000 pour 1i continuation alitne, on rogne ncesqrinement jutqu'an
relation de cos Bans avoc la monnaie de ces travaux qua sont d'ipr6s la loi sanctuaire des morts !......
offlcitIleen circulationAP.4 860par livre adjug6s au concourse ". En brisant les remparts, les portails se-
Sterling et a un iintdrt de 5 oo annual. raient srement dmolis come en faisant
Sterling et un itrt d oo annual. L'on voit encore par ce message que la partie. Au 'Portail Piert, al y aurait moyea
Mon constant d6sir plusieurs fois production des sucres a 6tt de 1.505 237 e ost
manifesto a 6td d'dviter la r6alisation de tonnes. de construire on joli petit square.
cet Emprunt. mais des obligations L'industrie du tabac est dans un D.ns on article 6critlc lS e soin i8 et
pressantes dues aux engagements du grandtate soulince une com pub d dans Haiti littiraire social du
pass me portirent A fair usa e de son a d le soustitunce, une o6tudirs 20 sep:embre 1908 je diiais ceci:
I'autorisa'ion du Gouverneur Provis- moyens d rem6dier. Eh bien I en brisant le Portail Piert,
soire. Le moment arrived, et A la faveur s d'yr er. peut y avoir un petit card od se
de I'am6lioratioa du credit public et de De 19J2 a 1900. il y a une augrnen- trouvent depuis long-erps qre'qu spro-
la situation des marthAs strangers, station de 2.221.791 tltea de b6tail. rr. e6s du rare Thoby. De ce ciar on
'remprunt fut annonc6 aux maisons de Darant I'arnnie liscale 141 mines avec peut faine ui jolt petit sq wase que je
Banque ks plus respectable, afin une superticie d 21 880 hectares ont voodrais voir surnommer Square Thoby.
qU'elles pussent faire leurs propositions. 66t arpentdes. Ua vaste gisement de 'o Au milieu de ce squire on pourrait 6le-
8 maisons r6pondirent." minerals do far a Wt ddcouvert entire ver un magoifiue monument avec des-
La proposition faite par M. Frank Sagaa de TAuamo y Miyari. Les tra- suo, la statue de Thoby,portant A so
Steinhart, au nona do Speyr & Co fut vaux d'installation effectuws a M yari, piAdestal, IeC aSoos soivants : La Fille
Sells qurt anosm daepmes,y comme quais et embarcadere, d ns la baie de de Saint-XMarc d Afrmod Thoby Ne
6tant plus avantageuse pour l'Etat. Nipe, s'9lAvent A P. 5.000.000. serait-ce pas a Uan eclatant homage rea-
"u aefft, le type d'dmssion do 88,118 Le phare de Santiago de Cuba no peat d son grand Haitien ? IA Vilse deSain-









" Mirc n'aura-:-elle pas ce bel dtan ? Je II imp(
C" moen porte garant. ses tend i
Disons, en passan, que les pierres des cision sp6
remarts, des f)rts Et utrd, Damacou, come c
etc pourraient e re arises en d p6: pour X[.-I
servir, p'us third, A 'ddification d'un chic d'mind:m
p tit 6otel-J'-Vlle qui flit ndcessit A Ji sayin,
Sa;nt-M rc, atteadu qu la Commnue est Lo(rqu'i'
obl'gce de deloger de temps e i temp; et inimmix,
po; tle des bu-eiux n'ayant aucun cache tate d'ani
Ei attendant, les agents de la police corn- c',-rnmun
munale devraient fure en'tver c-tte pyra- M sieur:
m de d'immondices qui exist :u Por- tim's Je
tail Pi've t. De me nn a'.ssi dc. fitras pu- a wi -', '
trefiints q ai se trouvenl dins I'd'uche de y s de i
cois ruztion situ te \'rI dc la Dja'ae. 'e n 'o1;
me d :mandc qu:cjIes t:i tc; r tl xions do aussi pas
vent se fure les strangers q ii vii-'tn I cc p. u-
par 2ccidert rotre po-t. tints av
IV. Poir soulag-r la be.tgrc des M.- d' ux qu
gistrals comnmun1ur. j_ voui soumels, gi:id des
Mc-.seurs, I'idJe de d dlgu .r au Ja'y M Idi-
cil la dircc ion ,'u ervue de la v(iei:.
De cci;c faqon Its Te pon abilities s:raient
part.g4s, sans enfreindre les prercr options
de la Loi. I JURI!
C'est 3 p .; prs l'oj inion de nomb e
d'hyg dniitc avis6 qui pensent que ce
service do:t ct c:nti u- inr ig e.ar qui
s'est si-cci e d i3 l1 udc d s que. ion,
d'hygt -e tC'i( a uc c u- bine. La tich-
niquc sar i aire des t ues, eii ctLt. es' d -
vc c'e unue v\ritble science, par ses ?ppli- _
cations mrth d ques et ses cmbranche- Ju;rte
ments avcc a phy i4i-, la chimi'-. la b .c- L ort
tdriolcgie, I'architcc ure, c .A defaut d in- Lrn.
gOn'cur sp&caliste, le J jy medical pou -
iait bi-n et e chirg, de c, e vice Tc tui
Un li,;'c nent sanitaire de.icnt done p~temme
indispensable. J' I ai diji ridig I ui poa- rendu er
la ville de Port-au-Pince. suiv.;nt.
II strait bon aus.i de distraire le Sc -
vice hyd'auliquw d: i'administnr.tion com- aire de.
mu ua!cgndrale et de Ic confier Aun citoyen taire, de
ayan: les ap itudcs pcur s'e occulcr. Prince, C !
N1. I scra't u ile d'instituer uie c n n., 1
mission pour ta I'el recensement de la ldoin 'C
commune dc Saint-Mirc. Ce travail a
ra't un grand inteit au l oin't de vu! .c- au P, sn
c-al. IE !e s
VlI.- II dcv.ent nicessairc d'avoir un denf aura
abaitoir mon :ne dJ.ns la ville de S i 'r u n1 oA '
Marc. Le palain hlabi I est une honte Eltro-
pour lia \i'c. I, n( u el abattoir pourrai u re p


orte de rdagir centre ces mauvai-
nc-s pir l'itablissement d'une dd-
4ciale concernant les con;truc iois,
cela eusite A Pjrr-au Princ!.
Permettez-noi, M s i us. de voui
r un petit sacrifice en ftvear di.
d! I hibitant corveab'e A me-ci.
s %ienient 'e ,amdis, avec leurt
0.o leur exige cinq centimes, par
imi. pou la muise dan. le pirc
al. le v'as sIpp'ie in;,imnment,
s, de ba-s r ce chiflre A 'DT.ux cen-
vou; en :u p'i au nocm de la
i no n Je cs p:u:r.s geas ma--
os fiu ei e s ir qu pcsent en so.-n-
1 s mnp6 s su x:e.sifs. Veui ez
cr de. ordres a vos agents de po-
q:i'ils traitent le, paiuv e; h.b'-
ec p'u; de douceur, cir c'es
: nou> vicnt tou en ville. Ayons
pauvres habitants I Piti l! P.tid .
Dr Fr La fin a demai t

PRUDENCE HUITIENNE



Biltem\let exlOrqlle

en! rendu par le Trib final C-vil de
-au P i nce dans l'A,4jaire de
PiLchino centre jp,ormil Sambour


banal ci:il
;in: r- 'u i
n audience


de Port--u-Prince comn-
au PIlais de justice a
publique le jugement


la dame Lorina Pnchino, proprid-
aireurant et domicilie A Por a
lemnnd-res e, avynt pa)u avocits
is Mcs E ienne Muhmn,Enile De;-
SLtc Th :J, ave- &'.c':-m de
ail c binet du premier sis A Port-
e, 87 Ru -du Cn'r-', d'uie p.,rt ;
i. u1r Normil Simbour.p:opri6taire,
nt et do-nicili A Port-au Pince
ir,'- yAt pcu-avocats constitu sM s
L.cs'Inasse et Emmanuel E0'hiard,
aprt.


F'ortLibre i FAirT. PIr ace -a .s6 au rapport de Me
VII.- :1 serait ausi nece,.stire d! c trumie un petit point u- la petite i.i- e date du 6 D~cembre 19 6,!e sieur Ana hol
dans la .'a Maine, \ I'endroit qui se M t hlne, ag:ssnt e i sa qu limit de mm-
trouve tcu prlc ,jx environs du Fo t dataire gx..ral de Ia dmn: Lorina Pinchino
'Br1era,. C.la est de tou'e u ili'd do ;ai- A tite de b il A t:rme pour uie
VIII.- \ de U- de Ia dur6d de rcuf annoes eati6 es e conascu-
III A poins t de ,i de la .e iv:s A M )"sie :r Nrmil Sambour,alors P\\-
co alcoosme imported em che ab a ions d, P
libre circulation des marchande; de tafia de oice ; habi a ions a C rd, Pr,
qui d&bi ent ce poiso, A tou; les carte- et Me c on pour e myen la
ours. P,.urquoi alo s avoir dei cabatets ? me d- 722 d. 1 rs par an piy b'e la p,,-
Vu le d6ve'opremenr inqu 6 ant de u- m .c e anndr, e premier fd:rier 19-7 et !e,
Vu le deopeen quiha t d,:ieroic a-n es A l'xpira ion de ch--
diviers, je propo e a It Comnvission co:r.- he d ion d ie-,
mnale de preer mii ee'c- c e d e'les Le 6 vter i938 les ;ievs
mtionale de prla loi d i ferme l'ecc- Nornil S -b u PafCt de 'a poll e adni-
pion dela loi du 12 uillet 1872 sur ess n ai le de Pr),-:u-Prince. L-o-ice Cou-
spiAritcux. third S btii ut du Commissairc di Guver-
IX.-La porti n dc li 'R ue Marine q i nea, eat p:c le'rbunil civil de ce -esso.t,
sent de march eCt d ua e ralpropreid dd- p. -J.]acques, ,uge de P4ix, sec ion Nord
gcuitan'e rvolante.. Pour assainmr ce de l- critale, general Paul C'mao,ix.tichI
quarter. il faudrait d'abird foniller a 6 oa la P.,,fee u c de police de ce te vi I", g6-
8 pouces de profondtur, pu's fai e un bon n ril D.ciu Avi i, sous-inspecteur de la
pavage, &dtb!ir de bons et Iargs cnimu la- police adm nistra-.ve d la capital, se ren
1traux pour 1'6cou'ement des e:-Uc mrn-- di c, t dins une maison de Midame Lorina
g&res et pluviales. Diff6remment, c- qua:- Pi, chino, s-se A Port-au-P.ince, hibi-e par
tierdevi-ndra presua'iaih biab'e d as la so gendre,!e sieur E nmanuel Kernisin e
saison pluv.euse. se d.sant .vr-is rir la clam ur pub'iqu-
La Placed Armes &tant un quut er es- qu'uie panie du Tr6sor ealev6 su- un oer-
setniellement commercial, d vrait tre re- rain de I E at A L4cgene par Madame L' -
servie, ei en'ier,au Mirchb. jrina Pinchino. a 6t6 aranopnrte ch z Mon-
Le chimp de parade e- de; communica- s'eur E mmau -1 Keinisan. 11s fi eat ouvrir
tions officielles pourrai t re pitch dans les mal es e- armoires de Madame Loti-ia
I'endroit qui se trouve situa derriere I'Ar-I Pinchin qu'ili pt-eat soin de b'en vrifie
senal. Avec le brisement de; remparts, do et re manque en' pis de fire subir u i
Fort Edouird, da Fort Diamacou, etc, ce inte rogatoi'e i Madame Lo'ina Piachino
endroit pourrait former une belle place puis ils se retirnren' ap'6. avoir d-essi pro-
que je voudrais voir denomrmer Place Des- c:-verbil de 'eu- v i,ie domaiciliaire.
salines, en m6moire du fonda'eur de no re Le me nre j ur ( 6 Janvier 19 -8 ) !e juge
Independancc. L'arm6e pou-rait y t'oiver P Jn J;cques acco-npagen du gnerali Pau'
p'ui de commodity pour les evolutvons, C meau et du greffier Emmanu-l Robinr,
des exercices. C'est une id6e A rialiser, re ourna sur les lieux et p-ur-uivant dit-
X.--Encoe u:eanomalie A signaler. Dans il, les investigations, apposa les scells sur
la construction des galleries o0a emp'6te par- les effects de Madame Lorina Pnch'no e
fois sur la rue an detriment d'un bon ali cons itua le sieur Em-nanuel Kernizan, gar-
gnement et de la bone largcur de la voie dica des scell6s
publique. Cela aurait dtu tre difendu. Le 7 janvier 19 8, A la requ6'e de M-)c-
De meme, dans les environs de la ville, siear ChulesSamb ur, Adminiitrateur ptin-
les propridtaires, en fisant la cl6ture de cipal des finance; de Port-au-P.iace, i fat,
leurs jardins, empietent d'une f.onr d6md- ei prdsen:e de Monsi ur L. Coutird, P
-surie, sur la route publique. Ce qui est d- Jan-],cques. Normil Sambour, M C. Four-
5fdu par les lois rurales. 'nier, procddd par M: C. Rosemond, notai-


re, A 1'inventaire fi6ele e- description exac- 'd6s le d6but d'envisager 1'6tende-
te de tons les effects gcndralement quelcon- la catastrophe. N)n 0no1s n0 l t
ques appar enent A Midime Lorrua Pin- vions p:a, et nofn ne l'aurion5s p ,
chi io. si l'dcho d s grand.s dolaeurset des.,
Le mene jour ( 7 janvier 1908 ) le ju- vrantes privations, joint au timoi n.
ge P. Jc-'acqu's, accompag i dd L.once -le voix autorii.4s, venues des r-'--m
Con ard, Normil Simbour. D.cius Avin, d6vastd,, no ne s'6taient p faitiga
C. Foornier et C. R se nond, air si que du voir di nous apporter ffroaitlen
greffier Emmanuel Robis, procdtit A Is velle, au nom de 'h imnit6 on
'evie d-s scell6s et do inaic d&cha'ge au Maintenant qu9 nous savons quo ed
gardie i. jardins soot ddvast6s, des cultures
Le mem' j'ur ( 7 janvie. 1908, I I la ti6reo andartiei pir I-action des eaul
requt e de Charks Sambour, Adninistra- leI vies humaines, en norabre a
!tU- principal des fi ances d-- P)r u-Princt ore inconnu, f tuch4ps par une mo
et pir exp'oi de I'hu'ssier Cinbus Lifor- irnhitoyble, il no nous reste plus doma
one, airs q' 1I a-,pert du cer tficv du Bu- I''A fair ce q1ie no i cornrnandint l
reau d: IEaregs re net it fut fuit opio- .haritd et la soil trit social pou
sitiol e nains d: ous les ro aires de Port- co j arer deux davg ri susceptible d
au-Piince de ce dessaiiir d au u ies son- s'aj-ter au nort dI.jA trop d6plorab
mes ca valeeLrs qu'ils ont on auron', d i- d .'4 i Ii4trds d, lI P line : la fairine
vent r u devront a que!que mi-re q -e ce so.t I'doi 6m i t.
notam-ment comme revenue; de tou'es A cet -1*, le C )nit( d, s c)urs A
cr.a6'ces hypothcaiire; sou cri es au profi Port- &u-Prince s't mpires de Midame L-rina Pinchino et de tou e; A la g4nro.it4 i.1 touq, on ftveur i
au re; vakurs pouvant reve ir A ce te da- mux sur qai la fatality s'est abattue. I
me ; le present acte conervatoire est f.it venut bien d're covi:inc ( qpie nult M
du I'ecplbi,. afia dt garantir les drotts Ii- rrstera inditlfrent en faced' v(aemenBt
g.ux qu I l'Etat a oa peu av,,i, ur le T.6- si ,'oulo-irniir, Qi afll giants. et qui
sor trOuvb par la dame Lo ina Pi chino A tout cwe r h ffiin sera dm i, toates
LUogine, sur une propri&6t de 'Era*. b-'ireit -1l6638.
Le io janv i-r 90o8, la requ"te de Cha Do'inez I vou~ tous qut po0sid-.z
les Simbour, es-qua'lie, et par explci de D)an, z ca q i'll vo.i soit p ) sib'o di
F huissir J L. Lu:zz, il fat dorinn main le- doaner : soit en argent, soit en don
vie pare e: simple de l'opp.)siioa du 7 de routes so to,.
lirrvier. GOe n'e-t pis saulemrnt la ville de
Enfia le g6 -ial N )rm 1 Smb u-, f-r Pot t-au-Pince qua le C)mnit s'adresso.
mier dts habi tioni Cotard, P-r et Merce- Son appol est fait aun ayps ntier, P6q
ron, ob int sa bail'e e;se, la dame Lo quo de tous les points d. la R pub!iqeQ
na Pin:h'n-,, la v nte dLs ,su-Jites trois si voix sera entendue, et qu'au nom
habitation:, p r ac'e pass au rapport de do Ih imaiit6 des comit&6 s'orgaiie.
Me As-rel Lifo-e t,'-o aite en cete reiid:n ront dans chacune do nos villes oli do
ce, ei dte du 13 Jinvier 1908, pour la li-tis de soiecriptioan seroot lane6es
somme de trc'is mille dollars. I'intention des victims d1 l'inondition
Par assignation en d t: du 2 f6vrier 19-9, de la Paine du Cu'-Jd-Sie.
exploit de I'huissier M G Marseille de ce D)nn,'z vite! Ltd4tresse u'ttlenl pU
siege, le sieur No-mil Sambour fut ajour- Le C.nniiA di e ou's, (Chvinou,
n6 A cete bare pou,'-i e idre e tribunal Durocher, H nri Chauvet Cnamille N,
dire que le conseatemeit d! Lo iia Pi .- Nama.
chino a t6 extorq' pir lI violence ; pro-' i ls no s te r
noncer "a ru'li de I'acte d- vente du 13 Vui les noni d .leiears de
janvier iq )8 ; donner acte a Lorina Pin- listed d scscrip'i)na, A q ii pribrE
chino qu e1lt Cent la di position de No- est isttmmern t adresse de fiure dil.
m;I Simbour, le 3.coo do'lars don't elle R ne pour pouvoir r.n',r3 conpte a&
n'a jamais cu besonm et auquels elle n'a Tr6sorier dans l.a huitaim :
jimaii voulu tou.he-; s'entendre cord-'vr- D naery D joi*, 1F ))ret, E7o'e dam
ner i 5 coo dollars de dommng's-*n'r&ts S:iences App!iqu6e=, Chlmbre do Com-
et ei ou re aux depens. I marce de Port au Ptinec-, C'amnbre do
A l'auJience du 17 J i- 1909. c Iit'e comntaree Franqaise, IImri (Chiiuvat,
cau e fut produi e, les panie; ont pris les CGmil' N N ima, Chavinean Daro-
con.lusions c -dessus trarscri e; qu'elles cher, C'rment Magloire, .Iiaone Salo-
out ddveloppbes, eT le tribunal ap,'i a oir mon, Pi-erra Fr6Jdrique, Ant. LiforOst,
ettendu Moasieur Th b u't, Substitu du D in 6 B .-I grd,, Ciuvin ,in0, F.dh-4
Commaissaire du G.)cverncmn nt en sei con- TircLo m, Pi *rr- H iticourt. d6p1ut
c'usionf veibi'e, st referant A Ii sigesse Ch rloW, L G. Tippenhi er, L C L*W
des jug s a'dezlar6 la cause en eidu-, or- ris o', G Sbwhviler ky, D: V. L. M9
donn6 le dep6t dses p s u en p r [.- de- cil, Ch. C G until. Al xanldre J.ick
lib6 e le jugemt:nt rendu I ua- autre ODn, J. C Press )ir. Tnri,:r6le Aigasto,
audience C Ca- aarol. C. M Dipuy, VWindasO
DAoxr.- Le trabu ad, djt-i' d ie qie Bi.legrrd *., E nile Bin li rad Ch. Bo
le consentemneat de Lo ini Pinchino a 6 t chireau, Jastin B r eau, Carnile Lia
estorqu. p.r la violence ? tortae, Enil: Ntu. Ami'c r D vul, if.
Dait it pro -.oce -It nullt9 d: i'ac e de Tdr!ong', A b. B ,a4rd, G. M nHIs. 0O
verct.*du 13 Jauvie- 19o8 ? min Chin, P. M. ApAl:on, Mfr 0o:1T,
Dol:-il don er acte A Lworina Pinchino Pasteur Tarnball, Sip6 iear du Sa11-
qu'elle tient A la dispose tion de N)rmil nair., D'tc:eur da Lyb6e, Sip4ris8e
Sambaur lei 3 ooo dollars don't elle n'a ji- do S -Louis de GJRz g te, Joseph Chal'
mnus eu b:soil et auxqu.ls elle n'a jaiais cy, Vve S m ron S.Iomon'1, Vve Aug. P'
vc u'u toucher ? ret, Direct.or J I'E:fo0'e de Droit. Dl.
Do:t-il condamner N).mil Simb u, A rectear $ ooo dollars de dommig:s-in: tcs ? Aiulaii,. D. 1. E J-:ai'y, Hugoa 1 0
Doit-.l, fai ant p'.u6t drot aur co-a.lu- chaul, L on Nin. ComIat"ina .at d
sions di ddfendear, debau er preneut et Pj.npi r,,, Ljaii Mulouin. G4.ider'i'
simp'emcnn la dane Lorino Pinchino de sa rolled Momplaisi, F. P. Pan'io, Diw
demand ? trice d s Soears de St-Jo,eph do Clas3
D)it-il la codamaner A 1,oao00 dollars de des F 1 s de It S gise, d'pit, s"
doumages-i rci s ? lembrun et Savain, Mms Jhrdsm
Que'!es conc'us'ons doli-il rejeter o0 S eptimn Mariua, C R gaud, By
maintenir ? ph6 e, Mi:hfl O -aste. J. D n k.
Que dira-t il dcs dep:t.s. E ienne Methon, EJg. loy, Georl
Sd suivr \ BuA-sin, F F6quiere.


lk


Pour Ics Snisitres

de la Plaine.

Appel au Public
Emu., A just titre, ds d6sastres sur.
venns en Plaine, des hommes de coear
as soot r$anuis et oat form d aux comi-
6 4 do secours, appel6s A assister not
fires qie Ie maihear vient de frapper.
II no naou a pas 6td, certes, donaO


Avis
Bibiothbqie. Mlerae, 4 Rie
Foi t-Per. L ORLL
A. L. HORELL.
Abonuement G. 2 Caution G. 3
A partir de Docembre 1_ l
d'offre des nouveautes paRS .
commencera. lant oa
A toot abonn6 renoualat mA1
nement Ot A tout noOe lab-, n
done pour le Inoil do D4


__ ___







- -- I- _k~_


de prime, nn lot de cartes posta-
de la valeur marChande d'nse gour-

quai en rdalit6 laissera I'abonne-
t UA ne gourds.
A. L. HORELLE.





IRtNU S KEI Dr BNT
M2T2OROLOGIQUBS

ObSoealutoiuo
gDU
gIINAIR COLL6Ie St-iARTIAL
MARDI 23 NOVEMBRE 1909


,re~tre A midi


749 "/I'


amp6Arature]mintm.m 19,o0
maximum 29,6
Moyenne diurne de la temperature 23,o0
Ciel nuageax toute la journ6e.
Halo solaire entire to h. 'et midi, et ha-
l tu ai e entire 7 h et 8 h. du so'r.
Le birome re qui a encore btiss6 beau-
oaip dans la jo irne (757 3 milim6rtes
|, h p m. ) semble avoir cess6 de des-
wed e deuis 9 h, du soir.
J. SCHIRER
Eclipse de Lune
Dans la nuit de vendredi A sarredi, 26-
17 Novembre, nous aurons une eclipse
e:ale de Lune. Voici les heu'es d! ses
dlffrtntes phise;.
Eitr6e de Ii Lu ie dans la p6nombre:
I h. 22 m. di main ( 27 Novembre.)
E-itre dans l'ombre : 2 h. 22 du martin.
Commencement de eclipse e : 3 h. 24.
Militu de I'dc ie :4 h. 5 m.
Fin de I'6clip e total : : 4 h. 46 m.
S)rtie de l'ombce : 5 h. 49 m.
Sartie de la pnormbre : 6 h. 48.
Cette detn'&re parties du ph6nomane ne
era pas visib'e, la Lu e 6tant d6l A con-
cWbe.
La grandeur de l'c'ipse serad;e 1,37, le
diakmwre de la Lone tant un ; c'es'-A-dire
que la Ilngu-ur de la trajectcire de la Lu-
me dans le cie d'ombre sera i, 37 du
dinam re de I'ast-e.
Pour reconnai re les poir ts de contact
Au c6nc d omb:e avcc la Liune, A l'entr6e
1i la sortie de i'omb e, nou; suppose is
par i n obceiva( r r g rdant la Lune
,p'on plan vertical passe par le centre de
ftutle. Les d uc points de contact seront
titu s dans le detm-:ercle de d-oite : ce-
la d'entrec a 400 'u sommet d: la Lu ie,
c'es :U c ve s le milieu du ler quadrart;
celii d" o-nte A i7o0 du mime sommet,
cei-1- Jre tout pre. et un peu Ad oi-e du
point le plus pres du disque lun ire.
J. SCHI2RER.
Ui e ,6p6.3he
du Pr6sident Simon
C~A >>c confirmation di t6'dgramme
e not e cnvoy piciil, n u; rub'i )s lIt
dpkohe su'vin e ad-'es&e par le Presi-
ent d'i-It lA la Co-nmiss on charge de
hsutve1llancc du Pa'ais .
< S ;s ea bo ne ,snt4. Pars demrnin m:-
t; p3ur Fort Lis'r 6. Ai re ai de la po;u-
Ition cipoise une ri6eptioi si 6clatante
SI'.urti desi'd qu 'a vile de Po t- u-
Mce en f5 t6mo n pou- confandie les
Sopagandistes.
Crnpte .ar vous p-ur le maiatien de
rd e iju-qu A mon rutour.
A. T. SIMuo


Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
encw du Mardi 23 Novembre g909


.A dix heutce et dminie do main le Tr;-
mnl ipend siege stus la pr6sidence de
I k vict-president Ernest Bonhomme
ta terd la coniiDunion de I'affaire de :
Bioque national d'Haiti contre I'E
or.
SMe Aog. Bonamy poor la demanderesse,
* tnt-la en ses observatons.
4* Minis:ere public Luc Dominique,
so rcitt du pourvoi.
M'chel Velten centre A. Gyot.
lapo'-teur, Mr le juge Laraque don-
tc '* de son rapport.
bS^ouI Menos. potr le demandear,
el n se oM vatilous.


Le Minist6re public, Elie Curiel, con-
clut au rejet du pourvoi.
Le siege est levd.
Tribunal de Commerce
Audience spiciale du 2f1 2,ntmbre 1909.
Presiderce du Dovei R. Bistien avynt
pour assessturs 'e. juges M i.he en D-s-
Sons.
Le l'r:u-al a pris siege i 5 heae; do
soir, req'i le ser.reit de Mr Henri MWnard
com ne huissier exploiiant et a pronorc4
les jugements soivants :
C-lui qai condamnne les 6poux Phild-
moat D.rividre A payer A Mmne Tancrde
Auguste la valeur due avec faculty de se
'liborer par dei terms mensuels de G ro.
Celui. par ddfau- qui condamne les 6poux
Annulysse Toiz'n A payer A H Henna la
some rtclam6e; -celui sur opposition qui
condamre Estella Franqois A payer A Mine
Chivire.u Durocher la valeur qu'elle lui
doit, mais en payant rx gcu-de; par mois i
Celui par defaut et sur opposition qui
mainient le jugement condamnant Cmille
Fils-aimt an profit de A. Ricco ;
Ce ui qui condamne Mariu; Latortue A
payer A Gis'oi Ddecour la valeur rest e
du! avec lh facult6 de se lib6rer pir des ter-
mei de 25 gourde; par mois ;
Celui qui condimnc Io eph P.erre An-
toine A payer A Jusrin Tncmiis le solde
du compete dtL, mais en payant 5o gou'd:s
par mois ;
Celu" qui condimne Paul Volcy A payer
A Camille Leon le montant du bon seus-
crir, avec ia tacultd de payer 40 giu-des
par moist;
Chingement de composition :
Prbsidence du judge Perrie avec les me'-
mes assessfurs.
Ce'u' qut rejette l'exc-ption sou'ev6e par
L. Hodelin centre la demand introduite
contre 'u' par Oloffson, Lucas & Co. le
cordimne A repondre au fond avtc dc -
Pens .-1a prcfic de I'avocit de; demandeurs ;
Celut qui agr6e I'exce)tion d'incompe-
tence soulev6e pat Thimag&ne Rameau con-
tre la demand ea piiezent du sieu' Ed-
mond Severe et condamne ce'ui-ci aux d&-
pens.
Le siege eit lev6 A 6 1,2 heures.
Tribanaux de Paix
SECTION NORD
Mme Cecile Mercier r6clame de Samuel
Clack le pavement de la some de P. 10o9,
montant d'ui bon souscrit en sa faveur.
Click protes'e.
L'afftiie est renvoy e.
*


Dr Leon Audain centre loseph Dina rd-
clamre la some de 90 dollars, roar soins
mddic.ux. Comme le Docttur n'avait pas
rempli tou es les form litbs 16ga'es, le ju-
ge declare que i'instance est p6rimee.
le demander, n';:ua qu'a reassigier
son debi eur.
$
M, yen de spicoler...
E'rilio Cu b2s chapelier repira au moi;
de D&cembre de I'ann e de-n;'te un ch'--
peau panama rour Elie Exantus Celti-ci
revi-nt i meis apres r&clamer le chaptau
qu'i' av.i deji prii, cu 10o dollars.
Emilto Cuebas reclame av c veh6mence
II n'en est pis mo'ns condemn A payer
3 dollars au r/clamanr.
*
Vve Aithur Chabtud riclame de I im-
psi-neur Joseph Verrolot le pavement de la
some de P zoo pcur 2 rrois de layers.
Le mandataire de Verrollot demand
d'apre ,'att'c'e 9 du code d- procedure ci-
vile, d'anruler I'ac e.
Le tr;b inil r ij t e ce mcyen et condaom-
ne le d6fendeu a deguerpir sans dMlai.


Jolie invention qau c -llc du serment
d&cisoi e.
GiAce A ce c 1,u: bi-':i conna Lain-
Gaspard re pjie A M s liaie St lilaire qte
P. 15 an lien de 35 q ti lui 6taient r6cla-
mies.
H6tel Morch
C'est ce soir q-i' ura lieu le concert au-
quel ont 6t0 i ivit's quelques persoanali-
t6s de li vil'e. L'arti.te John Mosinto. le
d6 icat vio'oni''c. se fera entendre aiosi
que d'su res music'ens de ta'ent.
A ct e occasion le; deux en'r.es de
l'H6 el seront fe-mies poor voitures A -ar-
iir de 6 heures du soir.


Rectification
Au grani concert de simeli dernier
d-mni par Justin E''e ne se tIOuvaient pas
curtains personnages d ,nt les noms ont 6ti
I ports dans notre comn'?-rend a.
C est l'inexperience d ui nouveau re-
porter qui en c.t cause. Aussi reclamons-
nous pour lui 1indu'gence dc n s aimables
Slc.eurs et partiznlierc ne it de Mr Ed
ie'!mck- qu* n'6: i pis la fete, et de
M ie If Imrkc, absente du p yi.
Des e cars n'arrivent pas souvent au
Cjatin nou i prenons 1I public poir juge
et il a et& pris de; mesu-e; qi n'en
permettront pis lc retour.
Grand Concert
Vendredi 26 courant, a'a Cerc'c Belle-
vue, Grand Conce-t au profit dce sinistrhs
de la Piaine.
0i trou'cra des cirtes .iux bu etux do
Martin au prix de quutr 'gjurdes.
Propriety A v-n ire
A venire u -e popri4t non b.tic si:uec sur
le chemin Lalue-Pationvitle, a 1'angle de
ce ch min c de la ruel'e debauchant au
Bo s-Vrrna ; position exicte: entire les pro-
pri6 e; A. Simbojr et Cr'stoe n, Con
tenancy 138 pi.ds sur Co.
S' d esser en nos buraux.
D6chs
N *us avons req i le fair part de la mort
de MARIE ANTOINE de Roux L[es fuinra.l-
les auront liet cet aprei-midi A 3 heu-es.
Le co-ivoi partira de la maison mortuaire
127, tue Frou pour se rendre 3 la Cathc-
drale.

Avis Important

l X (.XRI)EN-A'AT1Y,suivi de bal.
qui devait etre donn6 a Cotte. le 14
de ce mois, n'ayait pu avoir lieu, A
ca'ise des fortes pluies de la semaine
dernitre, le Comitd rappelle aux invi-
tes et aux mimb:'es du cerAle que la
feie a d'4 dtiruitivenient tixee A Di-
ininclie prochain, 28 courant, t1 4
heures pr6cises de 1'apr6s-midi.
PROG(RA IM


de 4 hieures A i
ty ( Promenade.
de 6 heures A 8
petites tables. A
Bal.


heures :
lieu ras


: (Garden-Par-
P, jux va:ries)
: )iner par
de 8 heures:


Line HoIllanlise

Le steamer I'RINS WILLEM I( ve-
nant de N \\-Yoik et de St-M.arc sera
i,'i d-manclihe 28 (ourant; il partira le
montm jour pour Pet it -Guoive, J&remip,
Caves, .lacin l'1 et Ciu:.i:ao.
Port-.au Princelel IS Novembrle 110(9.
Al't. AIli ENI(-S,- aged,


M' Jh. M. Duplessy
Photographe


.XvISe Se otbuxeSIOIIICX l (entS qU'JI
n'es' A leu; 1ispo -jtion ji d do 9 firs.
A mnidi, d-4 2 .A 5 heure-;. cxceptd Its
apr!.-midi des diinanrli' et des
jours f~ri~s.


Bainquef national e diOaii

E.M RUNT DU GOtUVERNE.iMENT D'HAITI
6 0/0 et 3 0/0.
Li B inque Nationale d'Haiti a
I'honneur d informer les intdress4s
qu i's prevent A partir de ce jour se
presenter a sea guichets pour toucher
une 25e rppartition sur les emprunts
suivants :
Gouvernement d Haiti C 0(0 Inodrts
du ler jain au 31 juillet 1010.
Gouvereement d'lla'ti 3 010.- Int6-
re's du 1 r juin au 31 juillet 112 010.
centre recu et sur presentation des
bous.
Port-au-Prince le 18 Nuvembre 1909. *


Avis
CHAMBRE DE COMMERCE FRANCAISZ
EN HAITI
La Chambre de Comm-nrce Fran,;aise
en Haiti, a I'honneur de porter a la
connaissance du Public en general
et du Commerce en parliculier, que
sa sale d'exposition d'6chantillons et
de catalogues sera transf6ree A partir
du 25 Novembre prochain, au rez-
de-chaussde du local do la dite Cham-
bre de Commerce.dans la htlle occu-
p6e par la ilbliothit. Moderne, 4
Rue du Fort-P ler, ofi Mosiieur A* L.
Horelle. secretaire-adjoint, sera a la
disposition de toute personnel ddsirant
des renseignements tons les ours de
10 heures a midi et de 3 heures a 15
heures de l'apr&s-midi, dimanche et
fetes except s.
Le Secrdtaire-gdndral, Le PrJ ident,
E. de LESPIIASSE, Ij. SANTALLIER.
__- II J -- -


8 ANS


)E succ.ks


Topique D. SERIES
Pou les Chevau.c
Gukrison rapide do Boiteries, des
Plaies anciennss, .(,arts, Foulures,
Eatorses, Fluxions do poitrine, etc, et
Pansement facile, rapide tt d'uu effet
certain. Repousse du poil assuree.
D'IPOT: Phaimacio Moderne
Rue Roux, No 108 et flue du Peouple,
N 124.
PORT-AU-PHIINCI: ( 11-,II )

Chap Ieriea
ACCOUREZ C(:IEZ

JAI ME TESTAll
Le chapolier rnemarquable, avan-
taqeusemeut conn:t,fait savoir au pu-
blic en general et A ;a rombroause
-lientble qu'il vieut de trausf. rer aa
FABRIQUE DE CH&PEAUX
(L'ANCIeNNK MASON DU LOUVRe )
DK LA PLACE. GLPPRARD A LA
;GRAND'RUE OU R1PUBLICAINE
No f49. En face de la Poste
Le nouvel ktablisserent est on-
vert sous lo nom de la fleur de
1'Ameriq tie
II promet soin et promptitude
common touiours.

Viennent d arriver
IPEI',R DR TAl'l.L.
en fei blan s de 1 I, 1. 2 elt liv.
\I\R\I\ ALI.IKM AN)I.
Or P. 1.10 la dou/. d'. 1 2 B1' s.
2" 2" ,,,i- u-es lies.
EN VENT chIl'z
L. tKol LIK.P,


Ligne Ha houreoise
Service Atlas
Le vapeur ALTAI avant qluitlt New-
York. mereredi 17 coumant pour le
Cap-lfitifin Plor'-do PI'Aix. GonaiveB
et no're port -ost atteri l, it i' Judi 25
et courant, partira d;tris la soiree pour
Petit G(;ove, Mirago:ine, J6rnmie, Sa-
vanilla. Cartagen-t. Santa Marta et
New-Yoik, pregnant la malle, fret et
passagers.

LEMONS
de
FRANQAIS et d'ESPAGNOL
Conversation et correspondence par
an professeur competent.
S'adresser aux bureaux du Malin,.
N


voulez-vous blen
LECTEUR S ,fumerl Allez A la
Rue des Miracles, No 25, vous trouverez les
CIOARMU DU CKNTEWAmIE de Prin de Jriamie.


W"i










COGNAC OTARD-DUPUY
Pour tous renseignements et Commnandes


S'ADRESSER A : Andr6


Maisen 6tablie depuis 1795,
dans If, ChAteau de Cognac
of est n6 Ie Roi Francois r.


FAUBERT
38 RUE ROUX. POL 1'- \U-1lN:*i~ .


v L erre1


KOH LER


Rue du Fort-Per, N 6. *


vides sun6rieur4s a


Toilerie
= .- .. -- --A_ _A l -. .. .. ---_I- --.. _


Buch


de la Paix


Execution prompt et soign6o de- ordon dances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivr. ot aures metaux d'aprbs ia
m6thode amdricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Champagne a P. 6 la dou.-aine.
Droguerie Cn gqros et en detail


Proprittaire: V.!.


Buch


Pharmacien d.p16me iai.xiaa.-i
D6p6t de Kola-Ch:tnpaqne :
Aux Gona'ives : Mad n, Pi Laraq'.,
A Saint-Mlarc : M' n M -'. M eM i v
A Pet:t-GOoAvp : F r :<'. : .!.t 4: (:0


Entreprise

D'EAUX GAZEUSES
1-3]E Po3 rTI-]" U-yA rN cfJ E;
Foi eid, en 1899
21. Rue F-'rou, 21.
Ginteor Kola
Kola-Cha mpa1 ne
oda- WV:der
Siplions
Sirops
Liqueurs
Bitter


L.


4AiAIJ~U~E5 i" fl6Tr.FouR LA vIITz
*r).pfitLJ ,iiau 4mfa
(Ahatssorc-.-; .Je Dlaia fcUrine ot tra
Tail .OU;UUT--- r.Ct cequ V 'y a do plust
11o1uvestiX.
Forwirs amfricaiu* atI- frainaise pow.
Messieurs ; 616gantes et commode.
Pour Ins QufantA1 !.-,a pk al ais.
Travail1 soliri e xecute avot
des psaix do. premirfre~marqu.
Assuratsm do grand rabaim.
PAt*%. (irages et Liquids*


FOURNITURES POUft
CHAPEAUX:
P.tilles, Fiotur.
Rubans,
Plumes, it,-.


CL)


< S





.** Etoffes,
Lingerie,
SParfumerie
Articles de
I'atis, etc.


Ta'" r.s- rarcThand
D)ojo av;is ,ia bi:nveillante clien-
,1c quo sa maisoi. No:7, Rue Traver-
siTre est toujours oien pourvae d'uno
variet4 d'etoffes de la haute nou-
veaatW pariaienne.
QUALITt SUPI3MIUwIC. COUPS *iAT
TRAVAIL SOIOi. ExicuTno PiioPTS.
Prx Lras r4u.its I
-... -
LA
Cordonnerie Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.
Avise sa inombieuse c'ienthle qu'el-
le vient d i voice. par dernier ba-
teau, uun fwr,' q.iantit6 do marchan-
dises et d- f<:ri..itures de loute fral-
cheur et de ,' it, beauty, imporldes
de Fraic:~ .Al njguce et des Etats-
Unis.
Le public e6.6,ant, curieux de so
bien cliiuss-'r, y 'rouveya les peaux
les plus soliies et aux nuances los
plus vwrines les formtns les plus belles
et les plus approprides.
On n'a qu A venir chez G.B I ITOIA
pour 6tre a--zur d' r3 chaus Asui-
vant les meillear-- !ois du confort et
de la mode. Sp&.ialites pour dames.
Grand Stok do chaussures ;
Peaux, cirtges, f;rinrts, foarnitnres
et matdriaux divers pour cordonue-
tie. On tiouv3a fun ce? qu'il faut, aux
prix les plus vinot{ie (, A
LA CODUONNEK.E NOUVE:.LEK



COR DN- "BIE
143,GRAN). 1Re i43,




41, t. eF t --o .


EN VENTE CH Z


Aqes.t general pour la R6publique d' -'aiti.
II IIlHe


Comestibles


Sacs


Maison F. BRLNEKS
195 GRAND'I.LE iA
Dirig6e par

L. HODELIN
Anoekn membre da la Socris Fkiteq
1hrelpqu4 des ma.l.ri haiWlmur isi PrA
Vient de recevoir un irrnd cboixd'4
toffee diagonale, casimi- al .ci, chev,,
to, cheviote pour devil, et. :' .co-Cmm
4de particaliirement i si -*ai.im14 u
bell, collection Jo cc p J* casimir,
do gilets de fanD1si* it *-ia qu6 t
toate keautk.
SpAolalit6 di Cc r a de no
005.- Coupe3 Frtzc.Q :o r In
Andritaino da lp 4y.rn':r partdtsl
La maimon confectionne* savt *it oes
tumors miUtars, c ,b, broad
* Da S P. t-: *' "

Francisco DESUSE
Fabricant d- chaussuare
La Manufacture a toujours ea dbp I
an grand stock. por I., vects ad
gros et en d tai!, do chba4 res ei
tons genrs pour
HOMMaS, FNMms. E.' ,,s
LTs c 'remaradv c104- LtorQattI
de l'intdrierr pouwrcn" 'r2 ;6cut.6(
dans une semaive i peu pr4-4.
23 Has drs Fr). .2 F,.. 23
P iRT-AU-?KI1CC "' arz )

Ateliers Saint-Joseph
42. 4.1, Rte d( Maysin de 'Etal.
SCULPT RE EBENISTEIlII: MENUISBRIN
TOUItNAGE SUl~ BOIS
TRAVAUX DE FOI.G s (CHARItONNAGI,
AJU:TAGE CARR S ERIE MARECIIALERII
Art vetbrinaire
MODEL.AGE SUR CIMENT
PAUL TtEVI, jpropridtaif.

Ch(,y ,pp. 4.ipolin
155 Rba Rd/p t'.e :n (a., d V t
E'. R,-elhs
Viennent d'arrivtr par deroier Tip
peur :
Patq da, fai. g- as. Saucis-s.s tIrN-4
Pigeon aux pols. Tapioca. (ChocrouWs
Aspe-iges etc. Fruits cristalis6s par I-
vro et par flacon. Prun.e d'entes. ViW
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ve'
mouth. Cognac. Campagne.

NESTOR FELIS
L excellent taillour avantageOMu
connD de toute la R6publique I
de rouvrir son atelier Rue F6Mro
( Rue des Miracks ) No 61.-
Sa nombreuse clientIle tirou Ye
come tonjourm touted satisfel"
pour lea travaux qui li erot '

PANAMAS !
Pour Hommes et pour Dam es
Melle. LAonide Slages, 22 Re
Fronts-Forts.


Pharmacie W


Place


_ ~ __~___~


Mt