<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00776
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 16, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00776

Full Text




bidmr Ann6e, Nc 792


FORKT-AU-Fk -N-Ck2, iihtc


Mardi 16 Novembre 1909.


ANONNEMENTS


Us Moois .. G. 2.00
Tnol< MOIS... 5 00
L'.N Mos ., G. 2.20
Tmois Mois 6.00
Tols Mois a 8.00


opont-Magloire
MCtiR F loNI)ATEUB


C


2


OUOWT DDIEN


L4E NUMIgR& 15 C ENT IMF>4~


Lee m nu-crlit' )it .i tn, e- t
R EDALT ION-A UM IN ISTR VIll[ON
4i- FR~a- ROL'\, IS


Arthur Isidore
ADNITNISTRALTFUB


Croniqeus dui


'-5 SA
Jrmops


criminal. Oesare I
de cannibalisme.- (
livre cubain de ]
Lumi6re


trprof sseur Cesare Lombro
die'vtde mourir, a ~mis la th6o
laquelle, le crime est un ata
J.roLe crime est la rdapparitior
-liii de notre civilisation de faits
.*o d'hui, sont exceptionnels e
smx, mais qui dtaient la norm<
Aiuaine primitif.
k we primitif de Lombroso
ts M. Max N)rdau, disciple du
alien, est i'exactc contre-par
Itbt de 1 )usseau, etre boo el
que d-vait corrompre et ren-
t plus tLrd la deplorable ci

lqri M. Max Nordau, le saua-
athld un crimmel, C'est au
Ma va tre profond6ment, su
blimnot respectueux des moeurs
shtus de son milieu. Comme
M *Irtmitif, le savage est un
IWto ltandis qne le criminal au
lde a civilisation est un anti-so-
Irespecte aucune tradition. II
6Met pas A l'opinion publique,
ingue pa< pas entire siens et
Ir1,Oar contrairement au provei-
,voletire se volent parfaitement
.Djnc, le ctiminel, n'eft pas
...ou un primitif aa milieu de
i6ono. Done, le crime U'est pas
iMine.
M. Max Nordau, le crime est
w husmain. C'est tk 'es-
ftable de toute habitue cri-

*oOndition d'existence natureile
de l'honmmne, comme d'aill urs
SI.tsesp&ees animales quelque
ldrieures, (st de tirer si sub.
de la nat re en dehors *,i sa
"tplce. l.es loups ne se man-
0eoatre eux. dit le proverb,
C9rme par IA une veritable loi
SL s espmces sont ex.rtre-
.S'?s. choz lesquolles le canni-
sebserve autrement que cornme
n exceptionnelle et visible-
iqute. L'homme nest pas
.g natweure A I'6tat sauvaga, il
a1ai% danm sa propre tribu,
11arrive de minger ses pa-

do cannibilisme Le Piy
r que Le cannibalisme
-rit trois avantages aux sau-
Scompidment de nourriture,
DaO chasse et un moyen de
i4.1 surabondance de li pe-
Ma.s par contre, dit Elmond
ll".dveloppe le m6pris de
St de la vie humaine,lis
B la cruault, et done nais-
Uerres de tribu a tribu
1 nomr de sauvage que
S. tons lee peoples chas-

ai^na consolant de consta-
0 ene contract pas na-
rbitude de maoger ses
Q,'1il n'arive1 A cotte *e-


T, lt : anit somil 'tTulilitt pour elles-m- peu donses de popjilatio o envers las
r .(ls, partant usi plus grand respect ouqans, qui obtiennent avec leur astuce
Sla part des aiti.s. qua lea autoritds permettent tacitement
I.'ouvr.g,, Lo- '.' osi ?rujos, ( Los et bin6volement les actes extdrieurs
w/-, n6gres) qu,1 M. Fernanto ortiz, 1,3 leur culte ( tambours, dauseq ri-
Lo'nbro3o et Max Nordau A tppellei mo les'em.nt, ,eo'e pour unLe t ielles, fetes do Saint, ete. I habile-
Chasseu-s et Pas-ur U.,Ie FEt'otnoogi. c imi:nel,.e ( il au 2ait ruent masqu6s de I'apparence d'un in-
ou.'s eL Paseurs. U ,1 ajo'e cof i cuse des nom- nocent passe temps propre aux Afri-
M. Fernanio Ortiz. L : a lonii-S qli'i recuei!le sur les cins. Jo n'ai pas bisoiln l'expliquer le-
et Barbarie. !'~bi'Jas des a,"tirs races formaiit le consequences bienconnuesque pareille
Soalr,*pe.:,jbin o' sir c liess autres ingdrenco d'uu 616ment auisi sauvage,
>.tt iis ( ,le la race noire hors deo Cu- tlans notre politique, meme dans notre
- 1 trdrnit q:e sous I'ompire lte certaines i ), l'ouvr.ige est ,.':6clA d i'une lettre- politique municipal est de nature A
- circonstances. S, Il cinnilulismi 6tait ioloue ie l''0,iiient professeur a la prodluire dans la march de la nation
- le rdsultat d'un instinct nature, ii po- ij, e I'iiversit toe Tarin, ainsi con- cubaine.9
Srait dl se d6vwlopper 6galmaent p rn) i : :. Passant au Br6sil, IM Oti/ cite Nina
r les pasteuis. CAte cuumn ni s'rit Ii-'iru Ma. re li.driques qui raconte ce lui suit, de
t b'it pas chez ces .ternier-. parcoe, ,'i- i, votre o i nuiu ri,, j Iai lu ce pays
e ils ont un mov.yn 1fitce ,t4 corj I d d'un iitr.' extraordin ire, a Les persecutions las plus rigourou-
l'exc-6i de population et 1 in 'fli ai i ,,,',. ,' i gran ,i je i v, s ses entreprises par la police so bri-
des pro luctions spontane." l: -hiv i, ouloir bi mn, c6,der pour nt comsnm pr eanctmrtemont de-
i: leur permit d'aller cherIer notu- p .l va-, Arhi/ ) 4I PI'sichiztria, votre vint leas recommendations et les in-
- veaux cieux et de nouvelles te- r i',, satur suit 1 1,i chez los n i-res, I fences que mettent en action les
t ILe chasseur n'a pas cette rossouic : i iii d.,la i crimna% ite afro-cubiine et ougans ou leurs protecteuri'. .e mobile
- n'a aucun moven d'cnvalii:., (t ,iA osi , - pourquoi en dV espoir de c u ei s .', I /.. t toral, pricis6m-nt, c'est chI? les
-retourne centre ses semb!ablep. l!u--1 I time tri ljureuse votre maniere hnommes politiques quo ceuX-1l cher-
-que le gibier ne suffit plus A seS b'- de penser, sur l'.Atvisme de la sorcel- chent laurs protecteurs. Je connais un
solos." .:i 1 \e: t n6gres, ,4 ns 1I s eas oft J'ol- S nateur, chef local d'un part politi-
S D sorte que d'apr6s MI. Lombrcso, s v i t des plino ubne; mrudianimi- que, qui s'est constitute le protecteur en
,l condition primitive de !'liornnmie eC' qs,-, s.irites et hyvpiotiiques ; car cas chef dls ougans et des directeurs do
le crime, l'apparition dtu crime la. la ideimiies I taient au.si t-,A-frequents, a I urs confr6ries.i)
c civilisation est tie l' M1. Max N )rdau, lui, e, croit p s U t investigation a int6ressante erait ch-s br4si iennes sonmises au fatichiia-
queo homee A I'origine, ar .' ,t trI CI- ,Io avoir si les ouga s ( biujos ) pr&- me, Nj. Forrintdo Ortiz evint a C:uba
minel, c'est-A-lire un /) tratqi', tou" 'sentent des ph-noun'i"es miedia,'imi- pour nous rassurer :
montrant, au contraiir, q ,i le itpa *' i s, par exemp..-, ftire' so mouvoirnous ne somme
isme, ne se rencontre u das l. s u table, voir .vors des crps,et a arbonri ur, itilnouss emblable some
soci6tes organisdes. Par corni.,qient, I, I serait aussi I,-, utile d'avoir une barbaric politique, ni nuemblble no retr de
crime n'est pa. un atavis'n', m i. ana yso de br,.,ivages spciaux em- barbere poln uque a ne ne tr-
un ph6nome6e no.ivea, r,.i tlv.'r, -lit .I ,s ,tar les br/u;. .ie o'al rien vous graderons pas jusqau' ce point. Mai4
tardif, un sympt6me .e m!l,,.it i.li- sugerer concernu:t vos fluturts dtules s I'luenc des ougans ( s) aug-
viduelle et social, l'in.iic1 :'u.e con 'i- dethnograplii cu unin-Ile, i ce ,'st entait gr:i'e un tol a ,e bA'ar-
Lion pathologiue d'une so ,ct I1U- act sition di lon-es t.latives aux te, i t riWet pas diftiallu (o privor quo
e e. I cila contribuora A allumer Ii Il amme
renci6e. anomaltes craniet:,e,, phyvionomiques Jos diieorli, ethniIueQ= fui houreuse-
Mais MM. Lombro o et M., N ant c lie de la senibi tatile ctz un dcethnque, qu ureue-
sament n'ont pas actuis on notre terre,
se rencontrent four con, .L-.' i ,ti ombrere d d61intjuants et de oment W u pas iot' / ', e;
le paras.I`isie est u:i ph A' b ,, et aussi ch / un o-nbro t Vles ipres et /ioletem" 'l e
dSd~qJsre cen e Lo / d// r /'- ,t npsio3 normaux. (Sign6 Cesar I.om- revtent dn d autres p (I
i bile, et en vertu d I- l ha Ii tn I 'r 1:io e). I.' ii ,11 nci des out// ins croissant, plus
ellToi t, it cherche .'tjloV I ,- *. daans Cet ai pecl p 'l tiqie que t ins i e
chain, au lieu de i a i chaimp l- s superstitions, d.terrnine-
base des c\a. 'q l. .' Ls p ersonnes (ia'iutricsse I'anthro- rait aus-i un retour en arri.'-e de la
ce'a lui eetl pus file. li n l i iologi criminelle compat6e, agneront civilisatlon lt b 7 la Iace I., 0 colliour a
bien entenlu, ili cri", ,.. A fire connaia.c- ave, l'u5cote ita- (Cob', iace qui par sis m 'n ir,, son
Smaiis du crimr,. pait h'bt 1' -",u J'e, lienne que M. FFera;:-rilo )rti'z, q Ii fut gout pour le propC-, sa moderation,
toe parasitisme h'trnmin, e 1e <'/'7 :t' crwsul de Cuba Ai Turin, a pratiqu6e etc., comnparde avec rell. des autres
Ssociale, en un mot. consciencieusmen'. naaioas amdricairus, est dignt d'appui
1A.,- t .... i. '. i et d'estime.


A UX iecte uri q u n I -'ay ni ne ode- .--. .-
goate la qu .s ;oi dI la criminality el Et ceci est le plus grand pdril qu<
U act cubii, d'ie 'iv j de la superstition l.h 1-Is civilis6s et ferait n:-i re, touted transaction 1
nessemais des plus et i..t Is auv-gs, non -t'ious it conclu- petite soi,-elle avec les /,ruj,1 qu
nesse, nids d--s l^s h .,i.I .~ .~sion du live de M FNI rnanJo O 'tiz, qui reprJsentent la parties l.a pin arrire
crimi entna da.e h- t italiin- cite t As -obremaut d'a ',turs, Toxier, d la population de Cuba et special.
nes ina pblid ,peumei (1) ,Ie pr- le seul ouvrage appareumnent qu'il eut ment ces masses d( ngres qui ne son
ir u s'ur la ha npa t bii en mWas pour mentionn-r les supers- pas suffieamment d6safricanm es.
ne. II nmpa (ba,-fonis .-ociaux, li). titions hatienns. .
II en arlnonce one autre qt i sea Voici ce que I'auteur dit, parlant de *
sans doute aissi intiressante que io 'Cuba:
premiere. (,:pendant I'irvil ,en.- du brujo se M. Fernando Ortiz propose pour hbi-
CG sont des observations .spultea- fait sentir epcore, d'uni, f ,n trop in ter cette desafricanisation" do a ham-
ses des manilfesations d a la mimnt tnse., pit:ipalement au mein des po- pa afro-cbaine, an easembe do me-
litd et deo superstitions de li ::. no0"i pu.ations rural-s et parnrri le indivi- sures prophylactiques qui seront expo-
do Cub C-s observations, di! 1 uuten lua et sa race don't il est le conseiller sdes en lour temps.
sont fi e-, cum studio -t s?,' o 0io et le guide, et pa f)is, m' -n *, Ie caci- Miis par Ie seul fait d'avoir mis ea
sans esprit tendancieux de c'it [i n'que, pour employer un terms da la po- lumi6te lea pratiques d6plorables do
de defense, par consequent bien pro- litique. cette himpa, il a fait oeivre utile.
press a a porter quelqae lumi.1a sur Car it est trite de le lire, los brujos Comment gudrir an mal, sans Ie con.
l'diat rdel des populations africaines,et ( ougan.) arrivent A se fourrer dans leo tal're.
A fournir des indications sur t3s meo- uttespolitiques, comptant,bien que pal Aussi lbonorable fen Mrnsieur le
yens d'amener ces populations A unD pour lui, avec les votes die ms nom- Pr6sident Palma, n'haita-t-il paa dasow
( -Nu -.. breux et fanaliques adeptes et clients.
(i) .a.os Negros bruo. .%etnolo na r ti.'-t un d )s mootifsa de la tolerance qup (I)To@U les inots soulign dans cct arti-
par Fernando Orti M-Va li, Fbrera tier
nardo Fernando .Or.i.adrid, LiSrerin 21 i'On a eie jusqu'ici, dans les centre cle, l'out t# par nous F. M
naedo Ft, Carrera de San Jeronimo 2


e
i
i
o
-
t


r ----- II II I r-


L. w, I


-


00-pnoc









sona Message d'Avril 190-5aui Congrbs
cublain A tenir lo~ language suivant:
(( Wes! jr~eis~ment par 1'dducatiofl
dut people q-ie se fe-ia la changemnent
r a Jical des;Ii ibitudes et des mcears
ac '&elevs, iui 1.11 ,rit Ltiit A ddsirer...
.S1 Li gt~iidraiti )!,qiii so ItAve ne grandit
pis tjouii)U i- du pain de 1lenseigflO-

seta au Jiiveau (1e4 institutions qui
ZiOis 16gi4A-e ii, ;tjaruir~tk e cesseront
de se rp6jjt#i ,ces cri'lwis horribles, cowf-
we celai des ougvi's tioaG-ibriet (1) cri-
5fls ii6i de I'jguioraw:'-e et dui I& supers-
titio;j, rimes d6slionoraints pour I&
10pubique Fii.ix NMAGLOJRE.

f 1) Lk. 101 IIiiA LI X de 1I epoquc ont (tIonnC- es
(it. vaik u m alue e E ;abieI iasassinat de
I enlaiat/i i zi ~i .es lpiminijjaux auteurs rurent



LIGNE DE LEOGANE

v

l.x ina*~ se su-e it, se
h n..)~k~iLI r*..; t:ia atc nkic~it. Ici !e
tI.A. AllJU .1 1) bC, C IsurVei~llntS
11101111,\ c ~. I ,Linu-.appr~oclions. de
(rc-ss Li. ailiIn i ,LtCi apreision
1), ~:,i.nr.i1Lrie, s cr.b' i.st-nt ; Lit surpi ise
1.' nirji!W& 1n)-fln&- d u:i des ing~nieurs
C ICh. LA f' S'pa,. A c,.iiadrc, cir li ;compa-
.;~)1' 0' Ic l temp s de duon er 1t6veif
N.hw ,pa.i, nainsi 1p.ir les 9C, io', tie
ct -i 2'I v r- eg ITe C francli ant-
'ii j. 1CO1 nisbe.. Lk oup de ud :s
Ci ad Ins Cro %- 11, G.or&c;I'ch6, Du-
c~is.\ It,h 1, irnave Lccp:nasse, C16ment
LUcTa, 'Nbdc, P~acidc, Antoine PiaIpps,
I. tJ.~).lFa '.rdieu, Uronlor10, etc.

L-ig("ie NI ixitrnL ci, directeur g~n~raI
dcs tiavaiux de la lhg ie a i",Vil p~Arrc U', ins5-
p- 'ai, paisint d%: ordres, r:~s simp'e,
strir. mort t. ,n i pr~tention ; it est aborbt
Ct'. mp" :.. CkC & tv.lcluCC par les e uplo-
Li ligril' pas c-a par la grande rou-e d-
Gis,,cr ct A Fiiiicnii. udc:i propridt~s pJF
aligneta.. t't d~oir de pre'i de i.ooo
L'S.r .I. ) a norct1 A on premier rrac
1tli ticcssi!(. rait ia kdlrolition de trop de
III.- I MIIL"Ctt c cttrAit coiasid~rer le chemin
LI'I r 0111MfC n110 L-0ITmi iwiaversant tout
sur son passage.
AXu ir-r novernbre, il y av. it 12 k~Iom-
'rt'. de itcrasseiflelt, so't donc la moi i6 dc
h ligae p:,-.qu achcv&c ; on a:rrvai la
PoC 'Cdl.'srails.
I 6 qt TLp dite de deboisernent a pour
1diciAindt6 Dcqueriou:ttv et s( us-...hcf

CliarL -,Germain cit le nivel-.ur de la
hignc tt *e hDcDessalines le Lhaineur. Its
trAVailient a,.cCc cirain et sont chArM6S.
Its ingtvfliturs!uivarns soar attachis Aila
direc -)i ndcs travaux :LUonce Lab.d~,-u. Pi-
qLc agc ; Eritc., Chunpana, d: sin ; F6
ae~oiiB.- narny, coatt0IC des chin lers. L s
ing6nicurs du Gou~crnement Louis Roy
e: Jacques Durochr ont del~guuls jou le
contio')e d,:ia construciuri ade la Iigre.
k ).1 1) Lt ditc qu'il y a, cii comptiat in.
gL~nieurs, clicfs et sous chiefs d'6quipe, u-ie
Arm~e de I oo hao ines travaillint ;I I'ias-


doan&n s par le directeur du Matin, j'ai
fait cet:e pmnible excursion et ai transmit
mes noes au pub!ic.
Pt issent-elles avoir intresauinos lecteurs.
CIEBLA.


iaaiiiUawa

R ENSEIGNBMU3ITS
MI TIS0OMO]GIQU33

C:b 1: 0e3rV Atoiwe
Do
iSMINAIRK COLLEGE St-UAETIAL
LUND! 15 NOVFMBRtE 1909


taromitre i midi

Temp rature .minimum
Imaxima m


763 0/la
18,4
28,9


Moyenne diurne de la temperature 23,0
Ciel trhs pur toute la journey.
Le baromntre toumoars e- hiuse a ra-
lenti sa marche.
J. SCHIIiRER
Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
Audience au Lunli, j 15 .ovembre 190o9.
Le Tribunal prend s*.ge A dix heures
e: dexrie du martin et prono-ice l'artet qui
iit que le situr Jicobsen, est tenu de
Jontur dans les quinze jours A pirtir de
la s unification Ju present arrar, banne et
v. I ble cau ion, jusqu'A la concurrence de
I1. i00 don't don't Ic d4p6 sera fair au
. cti" du T'ibua.1 de Cassation pour surec-
t6 Je frais et d s domm g-s-!nte-t aux
qnels il poura ere condaannE. A moins
it 'i! 11ititie dans le meme delai qu'il est
proprit tire d'u Itablisce nent industrial
,t commercial, par le d6p6t au grtffe de
o()I bilan ou de titrei sur 1 Etat ; sinon
I -era dJclar6 non receivable en sa demaa-
de.
La Composition du jour pre Ad siege
sou i la pt&sidence du Pr6sident Lechaul
et p:onanza lIc arts u vin s.
Celui qui case et annule le juge-
rent du Tribuial civil des Cuyes en date
hi ; Mai 1908, co.tradictoi-emmn.'rendu
centre MM. Moravia MNIrpeau et Paul Mor-
peau, 1evoie h'afftire au Tribunal c'-
V'il d'Aqu n et cond tmne le d6fendeur aux
,tpt n i.
Celui qui rejette pu:cme it et sim-
3can:ent le pourvoi former par le situr
Pic re Regis conutc le jueement avant dire
dioit du Tribunal civil des Cayes, en date
du 23 D6cembre 19.7 rendu con'radic-
oijcinent entire lui et Macedoine Duper-
val.
Celdi quil casse et anru'e le juge-
ment du Tribunal de Comme:ce de Port-
tu-Prince, en date du 5 Avril 19 6, ren-
dj contradi.to.renment sur opposition ea-
re LUon Riv:&ce et les sicurs Monb:l Bes-
on ct ti's ; renvoie 'affttaire dvant le Tri-
tunil civil de Petit-GjAve ea ses attribu-
rions commerci.le; et condimne les defen-
dti s aux dUptni.
Le iicge est lev6.
Grand Concert
N .s lecteurs appreadront avec plaisir
ni1 dtepais hier, le cartel du c incert que
Jonne Mr El c u Cercle Bellevue sont en
zir.u'a i n u prix de trois gourde;. -
L'enthouitasme du public elegant f it prd-
-u ner le plu; grand sucei A centre fete si
b.en organisee.
Bien qae noui n'ayons pas encore vu
le p ogramme, nous ponvons maintenant
affirmer que Mme Gamm, la distinguec
enchan'e.esse A la voix si souple et si
choybe da public, ain;i que M'le Th!rese
'i.ux, la remarquable 6leve de l'eminen-
te arti:te, Mme F. Faubert, don't la voix
si vibrante acquiett tou; les jours des qua-
litei nou :el'es nous berceront de melodies
de choix.- On applaudtra aussi Mine
Gautier, la violoniste distinguee qua s'--
tait eclipsee queqnues temps et qui appa-
re ra sameli en compag ate du cel6bre
ariate choye, M- Ludovic Lamo.he.
Fiang9illes
Nous avons regu le taire-part de; fan-
oailles de Mr Louis Godefroy avecMlle
Ninon Moscoso.
Mouvement maQonniq ae
Cet apr&s-midi, i la loge I'Etoile
d'Haiti, N seront inities aun mys-
thres miconniques MM. Toussaint Noel,
A'ezis Lizaire et Epaminondas PserTe.


S. E. le Pr6sident Simon
A bard des avisos do guerre
Hier vers 4 heures de i'apr6i-midi,
S. E. le PrEsident de la R6publique, ac-
compagn6 de Mr J6r6mie, ministre de l'In-
t6rieur, C. Rigaul, ministry des Finan-
ces, Claule, ministry des Relations Ecti-
rienures, Horelle Mooplaisir, pr6fet de la
police et quelques memb-es du personnel'
de sei maisons, s'est rendu su:ces,ivement
A bord de nos avisos de gunrre "Libert6',
"Njrd-Xlexis", "Centenaire". Le Pr6si-
dent n'a pas eu le temps de visitor le
SVert-6 ei ".
Desc-nd- du bord A 6 he ires i5 mi-
lutes, le G,1 Simon a 6t6 salu4 par les
salves de tous les avisos qui avaient h:ssi
le grand pavois, pendant que la masiqu
ezncu'ait I'hyrne national.
Changenent d'adresss
M. H. Amblard announce a sis clients
et amis qu'il se lien: com ne par le passe
an zer 6tage de I'lnprimer'e 136, Rue da
Centre.
Prtire de se r6ferer A cette nou:el'e
tdresse pour toutis commandes urgentes
de b le sd! d&ce~ e au:re; imprimes.
Le doye i des imprimeurs apporteta a
I'ex6cution des ordrei la m6me ac ivi-6 le
mna&e soi- qui on; vain A son 6tab!issement
sa lIg;time r6pu action.
Te 6gramme fun6bre
Une d6p&che reque hier, nous announce
la mort A Cavaillon, de PHA.NIE GRCGOIRE,
iage de six ans, title de note ami Keller
-nann Gr6go re, comptab'e au Bureau de
a Rccette e de la D6pense.

Direction G6n6rale
de la Recette et de la D6pense

M M. les souscripteur.s & I'emprunt
du 30 AoAt 1909, sont prids de faire
toucher, contre recus et sur pr6sen-
tation des bons, les deux premiers
quarts de demi pour cent d'intdrkts
du ler au 31 octobre, et six et demi
pour cent d'amortissement.
Port-au-Prince, 16 Novembre 1909.



ReeCoMmerciale
DE LA
MAISON HAAG FRPR ES
DU HAVRE

12 O.-obre 1909.
Caf6. Le marchI a terme est deveru
beaucoup plus ferme. De, achats m4thc-
diques, sur les mois kloiga6s, eic&u 6s
dins tou es les bourses. et se r6p&6aat jour-
nellement, surtout pendant la semaine det-
ni6 e, ont eu raison des gran les recet-es.
Les cours du terme se soit re!ev6s d'er.L-
viron deux francs, malgr6 les 6normes af-
fairts en cout et f 6t, e: malgr6 les dispo-
sitions J vendre man fest6es par les Brisi-
liens. Voici no; prix ac'ue lement cots :
D6cembre fr : 42,25 ; Mars tr. 42a Mai
fr. 42 : Juillet fr. 42.
Nous assistons A la disparition du deport,
digne excessivement favorable pour la haus-
e quand le mouv.,ment est la consequence
d une tendance commune. Ce faith est sans
importance cependant Josqu'ip sent, pais-
qre le; achats sont dus A des manipula-
tions
Le nombre des 'cheteurs est t'ei limit.
G6ndralement, on assiste au mou enent
sans y prendre part, parce qn'o.a ne com-
prend pas encore son but. Les achits sont
bien fanits par les amis du gouverneme at de
San-Pulo ; mats ce goovernement en don-
-e t-il aussi les ordres ? S'agirait- 1 tout
implement de crier on march qui su?-
portera I'abandon de la limitation de i'ex-
portation A Santos ? on bien encore les an-
cueis e valorisiteurs ach6tent-ils parc.
que le gouvernement leur a fait savor que
les estimations de la recohe ac uelle du
Brsud sont A r6duire et que la prochaine
sera petite ?
Dans le dou e le grand public sabstient
d operer et les transactions, come dit D'u


aunt, oat tcu ei un seui C unique c6te
acheteur, exception f ite, naturellement,
poor les couvertures que chaque hausse
entratue.
Toujours est-il que 1'activit6 punt grande
do march a r6veaie la passion des aftires


et qu'il ne ftuirait peu'-re pis g .'
se pour ramener su cafh toupsg A
de spucalateu-s qui, f' ute d mieu ai
cape it encore aujourd'hui dedi
Sears, telles que des mines d-oe. d0
de chemin defer, ou bine 'co e du M
tre article coe a
k Pour en veiir maintenant au ca Hal
'tons devoais dire qae, fau-e d'offre,,
t fires en sont tres retreitr es. II -, ,
\ vendre en disponible oa seulemyI
des prix i ab3rdables, et qnant ax-fa
I livrer,personne ne semb e se souciar,
vendre 0 a se laisse guiler pir le fdt
la r&olte ac u lie est revenue par lot
prix en gourdes, e, on n ose s'ave. '
dans la crainte que leur caracrtre op-iti
n'entraine trop les marches exponita
haitiens. Evide'nment si I'on retoa be a
Ii f(u'e de I'ann6e derne -e de paiyn
plys de produce :'o1 5 franc; et plus an-&
, de ce que I'oi peu ob'enir ei E
les affures i live- n'offiron que &e
aerte, mais e*-:.l seu'e sent possible
des exportateu-s agissent ainsi ?
Nou; ne pouvons coter les Hiti udison
b!es. A livrer, on eat achetear comatae
Fr, o50 Cap nature.
Fr 521s2 112 Jacmel nature.
Fr. 47t48 l6rimie marqut Jacmel.
Fr. 50149 Cyes marquis Jacmel.
Fr. s t 1i Gonaives nature.
Fr. 53'54 Gonaiv.s e Peti -Golve mad
Fr. 54;58 A 6o tries de diff:en es pmr
nuances et suivant types.
Conttat n 2 disponible fr. 59 11p.
Contract n o 2 Janvi-rlJuin fr. 56
Contrat n0 2 JuilletIDcembre fi
54 1l2.
Nou; pensions qu des ventes a c"d
editions pcur embarquement 6loignd,
me Janvi-rlMai, laisserout un certain
fice. II est bi n diffici'e de croire quel
hausse clle qn'elle se ftit en ce ra m
pou'ra contii u r. Elle atteindra son pon
culminant. lorsque nou; arui e ops A il
nite q' e la valotisiiion as'est fixhs p
.es liquidations. 11 est encore toaimu l
able que, lorsqu il y aura un moouem
plus liberal dela r6colte hbitiennt,-si
leurs do cafe de cet'e provenane auiatiei
trout les differences contra i ermeq; re
a attein e. -
Noni avons vo I'ananee passiee 06 cd
onus a conduits, et encore ne disposait-
que d'une pauvre r6col'e en Haiti. .,
Coton. La tendance, tant4: o
tant6: faible de c-t article, change awx I
iouvelles dc chaq, e jo 1r, mais J fit 6
In marchE a etE plot6t A la hausse.
Le dernier rapport du Bureau e9t
nauvais La condi ion de la plante 'll
,e A5s so oindique one r&cole a
de i I millions de belles, mais les pri
la marchandier ro-t 'els qu'un ralecn,
nent de 1* consummation sembl tMoot
lique. C est la dessus qu: rouleRt li
taques et contrc--ttiq"es de la spu#laMil
Nous cotons le term come suit.
Decembre fr. 84 314 Man fr-. 1l,1
fr. 82 718, J-ille fr g3 518. 6
et la provenance de i i vaot fr.
malheureusement le choix en est bkW l
diocre.
Cacao. Poor I quinzaine Ical
narch& t*'. irrigulier sans dewandtuk
ependant la bausse n'a pas s ildef naw
progrt;, et le livrab'e par.:-e re lMgemo
plus soutena. 0
Arriv1g-s du 16 au 30 S-ptembrs .
sacs.
D.bouch6s du 16 au 3o Sepieib( t1
757 sacs.
Sto:k an 30 Sep:emb'e 2a2 2.0o
minution de 6,672 satcS, sur ce c
618 sacs H iti et 29 429 sacs delai
blique Dominicaine, les presTsCes
fens iet les seconds qntunies ,a.U
Les H.i i n'oat donned liea qu'"7
I'affaires : que'qaues loeins de
live-ses et ap o-di'aire ewvia 443
de fr. so.o A fr. 52so ; e A
caine, enviro 1.200 sacsde
5o felon mei e. Haiti co' d mt"..
$ fr. 5 ; cbif. f fr. S
extra fr. $4 i fr. 6 ; ,atio
fr. 57 5o..
Lutrs.- Tendancc fe--
Importations ; rl CsydS ar
DIbouchbes : 108 Pot-


satds secs ifr.- 90.-
S-ock : 121 CAYCS Sea;
IPrince secs. .18p sac
oag21p63h11ehoI07z8
moat sofible A IgoulS








__c e Hait', 'e course ont une ten-
ian peu pins fices. I fu"r voir
w .s, -v. 4.6o14 70, Fort-L'bertu
0tr.co, C yes Je6m e fr. 4. 50,
pAiM fr. 4 6i.MiragoAne fr. 4 9014
-i.Salines f 3515.-40.
^7,jIs,.ul tEe itS t Por-de-Pi
0i.s ifr. $ 25 60 ti Cap bAches
Iftr. 4 oo.
04--i:Cous fr 50.60.
Co fr. 162 11265
inede cton- Fr, 13115


La CoImmissionD
pn partition dL fonds deo
trs aux Smnistr6s des 5, 61
St Juillet 1908.
jandes de luillcata poar les nu-
gsusivants :
Elie Curiel
*7 Yette Benjamin
g Cement Moise
l Savita Nunez
3j5 FRlicie Juste
471 Victor Cadet
j.47 Z-ilime Hivol
W) Julienne R&my
39 Vve Nor. st Craig
1141 AzVma B,-rnard
Ce 15 No embre 11009.
Le P,' silent de la Comrnmaiss'on,
I)Axm CHANCY


it aige pilus dle pain
fll n'Mtfaitaved la "Pillsbury's
Best."
- La meilleure farina du mondt
C lle qui done Is meilleur pain
Q O produit le plus de pain
,,4 pain le plus blanc
b*U pain le plus 16ger.
1 ^v tous re-nsgigoments as's

Ernest Castera


NPrke!ant do la
;WWN FL 'uR MiLs


8 AN8


PILUBUU~Y's 'WASR
CO MUINKUAPOLI.


DE SUCCBS


Topique D. SERIES
Pou les Chevaux
GaUri3ro rapid de Boiteries, des
Plits ancienuss, carts, Foulures,
Etorasei Fluxions de poitrine,ctc,etc.
Pasumendt facile, rapid et d'un effet
tatin. Rap-uswe du pail assure.
DIPOT: Phaimaole Moderne
Rott I, No 108 et Rue du People,
PORT AU-PRINCE ( HAITI )


losm-- woolop


i. n liamiourgeoise


Am6rloai-e

Se v ce Atlas
!vapeur a Sibiria avant quitl6
"York samedi 13 coirant, direc-
t pour notre port est attend
redi 1t9 courant partira pio-
t. -nt dans I'a ies midi pour
' of). Colon, I o t I.imon et N e w
| prenait la mall, fr6t et passa-


, f'ae pour I'Erangar (viA J6rf-
Pir le vapeur Al eghari i fer-
i la poste vendredi 19 courant
1. wret du soir.
ILWn -rince le 16 Novembre. 1909
P. HERRMANN & Co, 0Ageant.


A Vendre

Plants de CannE

par miller
S adresser & I'H6tel Saint-Oh rules
& Thor.

PANAMAS!
Pour Homineset pour Dames, cli z
tielle. l4onikle Slagas, '22 Rie des
Fronts-Forts.

LEMONS
de
FRANQP IS et d'ESPAGNOL
Conversation et (c)rres )ondance par
un professeur competent.
S'adresser aux bureaux du ,Matin..

CHANGEMENT D'ADRESSE

Me Pierre Hudicourt
lidtunnitr de l'Ordre des avocath
101, Rte du Centre, 10i.
|ECTEURS Ioulez-vous bien
LE CTE U RSfumer! All/ la
flue des MiracleI, No -25, vus trouvere/ les
CliAIES 1o CE.TI:N 110U. Ite I'rin die Jeruiie


'ROYAL Kotla btClittinpagne,
Cette ddlicieuse boissofl, don't les qualit~s toni'lue'slet foi itiaiartes, lsaaa
Vteur exquiss, le m t-Iti)e ex ag, 6able ont oralc itri'butieA 1,itiiSicE i '.t1~)I
raft'aiclossoneniit de,; climti-,tropica LK ui, mrite 1'itii Qoi, tore a OY)ALI


Agence G6n6rale


AU MAGASIN


et D6p6t:


DE LA MfTROPOLE


MASON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
P( )R'T A 1 -'RINCE.
Vous le tro-vdarez en outre clezz -


AmiduteFaubaut mut3
Madaina V Iheytis
I 'T.piCerie 11I I( iViI)"tL) ile


EN I
Mima (i6rard Iltiitels JMiitmie.


It ILIX
do4
dot
1*1.I I


l.A -~ti-tiit .iar iO& doipon i irt?3.)-
A l A, i I 11'. Dr I I)C;do


PROVINCE
I R. MoitAt. ,o


Vi~n3(tie rpienr

~ NiaagiNhtdr&o, \.-r-ioutli. \i;i'; 1)ix. ('Iit us, 's*. 1. pl ti 0
de't~ts -,ar'onit en verite .-'Lpa-irtir dii 11111 V.1! K1 M.'ui icu I'tk
N.A NII ) D )NI\V SN.\\ Nl 1 aison .1 J da ri i',I ( la) \i~


de la Regie Francaise dles


Extrait du


TARIFF


T&bacs Scaferlati


LEVANT SUPtRIEUR (dit tabac d Egypte) la loite de
50 grammes
LEVANT ORDINAIRK paper violet liss6, le paquet
de 50 grammes
MARYLAN paper jaunti le pa' it Woa grnamm3s
CAPORAL SUP..RIEUL, papier b'-u le paqiot de
50 grammes
C(APORAL Doux paper veOt le paquel de .) gram-
mes
CAPO IAL ODINAIRE paper p:1Ve biane le paquet
de 40 gr.,mmes
TABAC A PRI-ER, Vilgin e haul g fit, paper jau-
ne, le paquit de 100 gaaminn s


POUDRE s-UPERIEURE, papi. r b'eu
100 grammes
POVOK ORDImAIRK, papier brun, le
grammes
TABAC A MACHaR roles Menus fil6s
100 g-ammcs


le paquet


paquet do 100

le paquet de


G6n6ral, Novembre


)URADES Cigarette.-;

I ~NiNv.s le pacjuet de 2(o
1 2, do le paqfuet de 10
(II4SSEI'II le paq net de 20
II1ONGII()ISi.S 4-11 leValit %ZijIict' l k(1
d( I) .II 0 Ii


0.7.-,



075

0 7vo






1.2

1 50


Ta ha ts


1909.


I.v I o, I'm Ol4e
i IIIt"i 1 40'. -Iv I e


do c' p.al I *u- :t .1.1 iti I

do ell c, t viat ()1 -1p I Ib. vi i* It' k. tou l
floe 20mde2

I m~fdo)1I tit- "ll
do el lMal V111III til jltvz ja..!1 I, 1"13 dou
tie 2()
dto (11) epoial ndi4,1 i e IaiLr lIU
Boar[ndon t c'; 21l I iip~.e r l
do en c'A[-,E -; eu Cux(IdCaoPe 1j.1
do cii MeivIp al oi naire Ic ;'ui I~ P, 0iiiIr
de 40

do C1Ia hWill dOU I b1e d I


aptc ial,


H6tel IBellevue II 'o
Lotine tux qituA, I 16i11114 C01- 11(M Sa
fortable.- (:Iump ,o min.M -
;:ujqi-xiooroulorfllfAs- V6 im Atr inneor.J


1.20
0.90
1.20
I 2.'<


). 70
1.70
) (01


0.60

0.75
0.40
0.60
0..1


J. LAVILLE.


K i( ffer


)P


PI'['ll, I j !I)[)( -
ond e dep!.isIS
I RUE DF:S ( I:S.s.!,-:,


Tib6re Z phirin Bell
Fabricant de chbaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de Is Croix-des-Bossalea
SF tCIALrTt:
PA NTOUrLI~g a LES


Vij s supdrieurs de I -:mI H;i u ,ra I rI .\ANAI), de Bor-
deaux
iVns en gros et en dftail
raiment supdrieurs
ieux et garantis.


AGENCE SPECIAL


Pour la R6publique d'ltaiti


I I


r I I-


------- _~-


___


-- -- ---


--


GC


(-.()URI)Es


r .


I


- i 11










And r(


Faiiulert


:1P', k l\
de s Ch(lampiagnie, \,1-.1'iflij 1, i'alix et de
%',nj Saint-liaptiha-I \ rr, N r ,irfl mVii IIIdo H' v j*4


Bourgogne


MARQtJES S ~L>DP- -PABFIMERIE
(:ioqut-ttes el fPastirlo- 1! j)- ( .' Iir u&iL i\'i i- tdines A l'lrile. Vi-
r~agre .~riiiuli1t ~ ~ r~~ -V ~ ~coiujr irn*sde Vichy
Vi n d o in es-ie -I I i i I"lFoi ,vo t v, n t c W~rI Cuguiic 0 ard-Dupuy.
(..uina G(irdit:il.-..-1 s(pcs A-;p'' et olw-)It r jt per tectioiiiit'S.
,rfou,,4Jes IiI'Oduit~-- soutdod'pi*'i ~ J\1 I


Lab~oraoire Sejlourne

PliP.I'AiiATU N bisiC 1V'* F>.\\Il'4 iUIAIKS Ml:ICiAMENTrpus,,s STfRl-

Ampoules d*Eau dj ria~r soton'!ques salon Quinton.
L'eati te mci qri roujer) 14vciA *'At,, l! rYecapt~e an large.
au Je1A do l'lIe do I;, r L% *.N', t I I '- 0 I P71i4'quter au Coi ps radical
I'obser vation pdwirt'a'-e +;,ford t i qratu r-scta~ig41rs:
s L'F:ti tie mr inetr ii ae t,1 o..it tre ((. lalrication r..~cnte pour avoir touts ses pro-
pridtkts tfit'rapeutj( ues. De no'nbrvusc's attesta~tionls nous perruettent de certifier que
005 produiUts ont LIM& tous iCS r1ultaSLIRSesI)~r&s. *
Sp~cialitO: Serum nevrostlis-nique.


Ce S6riirn ui4arO1 e..; (-C a =iiutr)iV'if. ii a 6~ 6mloy
4bis, daris la neura-th~ille, Ji ttuberreu e~et,


SONW5ML'.- ; 'i ^.$-'--

Plitaniantcie 0


Place


avec sue-


-Buch--

Buch


de la Paix


xt o'll ln proiipt et s ,im e d : oido' ,:.i-'j-e
Analyses scieutitique,; et technlliqill'.
Ain:\lv.es des minerals id'or, ar'genti, cia iiv t tutries m taux d'aprbs la
ru6tho)d-3 iAm ricaine ( fire es.say ).

Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Champagne a P. 6 la douzi;ni


Iquerie' en gr#s e t md4
Plropri~talire.W. Buc~b
Pharmacien dipleme- allemand


Mtail


&pOMtide IKola-CGaui apall no
Aux (3ncmaives: Xi darne FP. Laraque
Ai Saint- Marc XI t!i'n," F. Martolly
A, Peti"t-(ioAv-.i : Norti-,;'vRe irnbold & CO


A de i ATTEIS & Cie
:12, lI.' hII; MA.;\AS 1N i)F L I- AT


M aison Foudlki


P'- 1888


lljoluterve. Al enter ie -- Pa llitre ieo A.\ it'i s de luxe pour salon,
salle A iiianl 'ei cli,tinlbr)i s, ct.'. MNli4i, t.i'.a x arl-.sii1les. Serviettes
pourl avocats. ioriliir di all nies, niiii-' s l otb lots lganits, dtlica's et
lares. A.t-l les de lH ti'l .t, eti'
Ach t dtie viel i iar et!t, diani tilt, '.i'. l .
lRtparatiolns d i. Io t0.1I'i Is ir'!les vuin In- ou itpar6s sont garantis
pour une ptnriode d(tert ninltre.t
MAISON 1)1: HAUT'E :ONFIAN(CI. et de premier ordre.


Grand Rabais I
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CONFERED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCKE
CH ASSURES
CHVRREAU .oLAct. pour hommes at dames P. 10. Enfants P. 8
VRHNIS CLIPS 112 10
COULNUR LOTUS U 19 C 10
Pour la vented en gros 5 olo d'escompte.


Chapeaux!
Chapeauxi!l
Chapeaux !!
PAILLA DE F@UT*-SICO
Ac~COUIRLZ CHEZ
Feliberto Gonzales
E-r
1jSI11,N M tLA N

FAR R IOU DE CUAPKAUX
I'LACk C-EFFRARD
SilwdtCS7.4sitsLu Li rv
p 1 l ~ r ?V'115s N.b .Q 1bb t pour tcvu


11 1. 7.Verret
Taill"euar- Marchand
L)~uoa ais A sa bienveillanto clien-
41e q-,e -a a ioi-uaNco:7, Rue Traver-
-;;kre -st tcuiours Luieu pourvue d'un.
r'~'~de~t~~;de I&haute nov
QUALI ~I~.ECouPZ iL*GANTII
rf(A';L -li t)INA. VXiCUTIOI( PROXPT11
Prix iris ridmits I


LA
Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GIk \NI)D'RUF 143.
Avise sa inombieuse cienttle qu'el-
le vient de ect'Cvoir, par dernier ba-
teau, une forte quantity de marchan-
dis's et de fournitures de toute fral-
cheur et de touted beauty, importdes
de France, d Allemagne et des Etats-
Unis.
Le public el1gant, curieux de se
bien chAusser, v trouvera les peaux
les plus solides et aux nuances les
plus varies les forms les plus belles
et les plus appropri6es.
On n'a qu'A venir chez G.B P8TOIA
pour etre a.ssiur d'etre chaussd sui-
vart les neil:eure' lois du confort et
de :a mode. Sp&cialitis pour dames.
riiand Stok de chaussures ;
l'eaux, cirages, formnes, fournitures
et rnatdriaux divers pour cordonne-
tie. On trouveia tout ce qu'il faut, aux
prix les plus moderts, A
LA CORDONNERIE NOUVELLK
143,GRAND'RUE 143,

Attention !
Vo\ /-\(vois 'tr, intie';x chauss s?...
I ('s tr tware d- trouver dans une
'itii Ct' orft't'!ion 1 lE*,gance et la so-
lidit6
MM. VITIELLO fr6res,
les sp-cial;.-tes ( n cliaussures pour
htomnmes, for mres frardiises et ambri
caines, out I'honneur d'annoncer h
leur rnomibreuse clien'ele qu'ils vien-
nent de re,'evoir de nouvelles formes
* l)a lDeinier (C1i 1'arisien du v -
ritable Modern S vie.
Les Chaussures sont reconnues in-
comparab'es par la Commodit6 de
leurs formes eo par leur Solidit, joint
A un travail entierement fini.
La Maison pos', de en dep6t des
inatriiaux de premier choix prove-
nant des ineilleures fabriques des
Etats-Uuis et de France.
Ohevreau verni, Extra-Qualitd,
la meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuances,
veritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures emplo-
yves dans les souliers et les soins
apportds dans la confection nous per.
mettent de les garantir comme les
plus solides et les plus durables.
Stock de Chaussures fines pour la
vente en gros et detail.
Assortment complete de cirages et
lacets.de toutes nuances.
Prix fixe mais mod6rd.
Adresse : VITIELLO fr6res
145, Grand'Rue, en face de la Poste


FOURNITURES POUt,
CHAPEAUX:
IPdilles, Fieurs
Rubans,
Plumes, etc.


.'






Etoffes
Ungarie,
Articles de
I 'lis, etc.


Chez App. Cipolin
1355 Rue Rgrub!eirii, ein a.u do

Vie noent d'arr'iel'e' l ai
Pate dde foi-iri.Suc-j rf~
Pigeon aux poIs.-Tapijoca. Cliouerogj
A~sperges c.cVr. i. z.?!~spar.bj.
vro et Far flacon. Prune d'ettes. Via.
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Vet.
mouth. Coguac. Charrnp,'r.k-c

NESTOR FELIDT
L exz'2lleat tailleur i-iawagaru e6em
conau de toute1AtV a ~alb'ique viedt,
do rouvrir son iteli--r flue Fdrov,'
(Rue dot JMir.24- ) No 61,
Sa noa~iubrUS. rov
comme toujours toute satisfacUiP
Kour lea travaux qui >i--i -ei-out eft


Francisco DESUS I
Fabrioant de chaussumia

La Manutacture a toujours en 464M
an grand stock, pour !a veate 55
gros et en d~tatil, de 2:ramsureu
tons genres 156tir
HOMMzs, FEmms EmiNPmffs
Los commander des conmmeroaste
do l'lnt6riour pourrout itre .ex6cutdo
Jan. unososmaino & peu pr&B.
23,, Rue 'des Fronts-FortsU
FORT-AU-VRI19CR(N (AMI

Ateliers Saint-.Joseph
42. 44, JRae (h Aa m '/is de l'Ei..
.SCULPT. HE EB3EN I 'ElI I MIENUISEBIt
T(JltNN~iE SUl BOIS
l'IXAVAUX DE FOIIG S (:IIAR~oNNAO;L.
AtjU TAGE CARRJS ERIE -MARELAIALERJE
Art v~t(erinaire
MODELAGE SUR~ CI 'dENT
PAUL '141NP, ),7OJlhtd1WU*

MaisonD F. BR'LNUe

Diriq~e par

L. HODELIE
A~cUss usbre if la SeeiaU PhO.s
'hrepifW* &S *afja(rjS *4ifI4Wrs & PG.,P

Vient do recevoir an grand Choul ft'
0503s diagonal,ocasimif ilidi,
,41 cheviot* pear douji, etc, te
to rarticulibratuant j, eiitIU
to gilets 44Laz-.tgdfie a t Jo pio3
Sp~olalltd 4d otUZO4
Ms*.. Coupes FranOi'
kmadr~inedw 4. Is dsrnf~ro pS
ta moison confltchoTO 2flfl-l
~Sm~*IS,embabitts brIW
101man*. tu~A~q~'%P4,,tS


Drot


I- -IMum


- -


..