<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00773
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 12, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00773

Full Text





frsi~mem Ann&i, N. '789


PO3-tA-PitTNCE,


iR % i


Venra li1 12 Nivembre 1909.


47


)


P a


QUOTIDiEN


Abneet:DIRiLCTkUR-FUNUATkUR L-7. IRUAIRO 15 GNTJIILS
U14Mons. tv. oQ 1
fNSIAU-PRIN Tiota Mog. a 15. 0 0Cldm ent-M aglotre Las =& ,a s rftIMI AG u 00a~i s 3 "U~rea 4NVfmd

MBAXTIF9MENTS Un Mois. a." *.2 '-"-

31ANKI ...T3itouMcis a 8.0 DMiffusTRATNUuuArthur Isidore DIRhECTION-LDACTION-AgMINISTRATION


Histoire d'Haiti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE IV


Le Pacte


iL'Ernpereur, aux terms de 't:-
ide 36 de la Constitution, ne formnir
jpMis aucane entreprise dans le tbu
bfaire des couquites ni de trouble l1
pizet le r gime intdrieur des colo-.' ,
trangres.,

Colte disposition constitutionnelle fi
S4rim6e le lendemain de la tentautui
conqu te faite centre la parties espa-
p, devenue possession fran ise. E
Tsatit que si D3ssalines fut force,
.parition d'une escadre fran;aise, I
lrb le si6g.V de Santo-Domingo, i
&IBndonna j'imais l'idde de repreli.
ilcette enlteprise guerriAre d6s 'que
[circoastances lui auraient paru fa-
tlables
Cost dans ce but qu'il faisait s ins
0* inquidter les fronti6res sepal it
bdeux Etats. Capoix A Laxavon
I*Mandant la second division dui
ld, dit MNdiou, entretenait ]",.
utu dar.s la parties espagnole et s'< f-
it d y sscitar des rdvoltes en fa-
dHli *i. Ce fat m6me en mani&-
"do represailles que les llispanc-
ups, profitant d'une absence 1oe
Ciox, all6rent, en 1806, s'emparer ,1,
Omaminthe. Capoix, avec son intri'-
aitdet dsa promptitude ordinaires, ic-
lint de la Grande-Rivibre dans s,:,
fmandement,alla reprendrejce point.
! I'fldire de Miranda ?
'II 'agissait pour le V6n6z iela de -'.-
0 le joug esdagno'. Miranda, u:t
leatenants les plus distingu6s dle
aouriez et deportd, alia en Angle-
oraniser une expedition contre
Rke1@ni espagnoles. ( II so rendit
tiwt u Etats-Unis o il soe procu-
Itrds navires arms, entire autres
kCorvette de 30 canons. Puis do
SIVint en Hifui.
'aqrai la version d'Ardouin, Miran-
"trait a Jacmel vu Dessalines en
O il qiu lui demand quels mo-
ii. emploierait pour rdussir dans
t4 pro P .et. Miranda r6pondit
D*oirait d'abord les notables du
St"s"etmblde populaire, et qu'il
rait Iind6pendance par un
Manifesto qui rdunirait tous
utaote dans un meme esprit. A
Sl 'uessaliges agita et roula sa
I ttre ses mains, prit du tabac
Miranda, on creole :
i o )nsieur, je vous vois d 6
a &Pendu : vous n'Echappe-
e lisort. Comment! vous al-
b UIOv*erser la situation d 3s
t.Opri6taires, d'une foule de
tMt Parlez d'employer A votre
notables, do paper et de


Fundamental
VI


l'enere s 1 eti, Monsieur, q!* >(.,-
oodrer revolution, pour y *-.
il n'v i 1, leux choses A fair <.
p ^ c',' ,'***u 1 -7', 1)
Slon \I idiou, Dessalines sei I aib-
sat d+ h.'rnmel AI l'arrivbe 1 M aNi ,
11 sur.1it 'envoy-l'ordre au gne',l .1 M
gloire Ambroiise t do lui f '.i i, -
uteil It' !, h Is iistingu6, de lu :i r
des arms et ,les mUanitions, et dho !,i
pormettri' ,le recruter de j tu e- li ii
tions. II ajoute que Miranda -cartr.
d'll ti dans les premiers oj r lrSt.i ,
(ls,0t, et se rendit A la C6'e-F) m" '".
apr av-)ir:it ,lJ mel organisO ;s j' ,-
pages, accompagn de 200 jeune. Amin-
ricaun", et que de nombreux fl
tiens, qui avaient accept les i !eis 'c
cette expedition lointaine, sy ,lis!t -
girent la plupart."
Qae devient donc dans tuut ceci le
text tle no:re article 36 interdi-ant au-
cune eiitrt'prise dans la vue de failo
des conquates ni de trouble la paix
et le regime int6rieur des co!oni-.s
6trangbre5
L'article :> cr6e le Conseil d'Erat ',,
I'Ernpir- : Ls gdndraux de division
sont membres-nds lu Conseil 1'1. it et
le composent. "


t
3
S
t
a


t

e
-

t
i
e
1





3
- '


t
,
1


-
-


r. i' .I .' etto dispoition ,quo les. siu'-
,'." ,''. D asalines seraient dechtis
I'F-'upire s'ils s'ecartaipnt "( des
it'ip 1 ,-cAnacrs par la C':.mstitutiol".
Sla di1liiene,- des Conseiller-
-- le Idroit de violer la Constifu-
Si ',p .' tenant qu'A i'Empersur
*'T i. ,* t .
I i' n pens( que c'est 1o 'ou'
; ,ion du (Consei! 1'Etat pr6vu
air I nr, m' ,.r' ,won,> n-t et p3urguioi les g nd-
au\ i, (i,,-;ion L]e I'empire durent a,
i iniasibles, aux violations dio
cte nodarmental par l'Enpereur rV-
'. an!.
ID'AilIelr, cette quality de conseiller
,I -:, i -i o'e fut de nul elT.t, avait 6-6
.ti-proriee :aix gbn.raux spontandment
.* bien avant cette disposition con-ti-
)IIAnnelle.
A tous s s gn,6draux, dit A.rdoui.,
itF*vait reconnu la quality de cons-.il-
lor- d'E at, d6 le moist de jinvier 1801;
t' tait leur rennaitre le droit de I'asis-
tor dins I., gouvernemont et I'amri-
nis riMio i. M 1is le fit-il ? L'eur donna-'-
i' la moindre part dans la direction ,' s
;-i tires de I'Etat ? Les proecd6s d.)nIt it
a u;' envers eux repondent A celt(
question."
i qualification de co,,iiiler d 1:: e,
6crit Saint-RMmy. sembl- avoir did p'i-
se par les g6ndraux les uns A I'ex,' tnile
des autres, leg premiers jours de la
proclamation de l'independance r s
qu'il v ait eu aucun dderet de reci i I
ce suj 't ; mis cette qualicatior qui
imp'ique I'iide d'une assemblee con u!-
taiive, n'Wtait alors quo nominate t Lo
noriliq' e, come elle continue 't is' re
malgr6 I *s dispositions de la Co i tu-


I) ~4.li)1O (Ui tpl'Lwi Ii?6t ouj)U1I1
I'cofs-lj, so fai'ait lire IOM4 ancitiI4
rtvl imenk ~conCIIrlant 1.ilIM qu'il you-
hit rendro ; juanil 11 iil',irait ippo('( r
1111 chit nvinenit iux aacio~nnese dii'q)osi-
ion!-, it expo-;ait son opinion et di~ait
-_ C stlrait rilioux ainqi, 41 1k'on eAO-
'/ V011~,4. Mi i.our- 4 tait prbr-

C-ponflaiat, :l in iiit~p d.-' voir At3 it
(I'equI'As i~cotnlDattue. A'ora. ii
Smontnriit m-Acon tent, et (it-alt.
J'enterioL.4fi'dall nsoit comrnme j
-roux ; driv z, Mo imieur le sec~reOtre-
ien~ral." J i't4 Cliinlatte &einjrem~ait
la ren lr ,ie pcn,6a e t ie lui on don-
ae~r koh lre.
"Qi in'! la I ~ qi (illvoulait dAcr6ter
nitvait aucibn a.ip )o:t av.c cell s qui
ivaieit C xis.d ', it cxpocait clairement
-a perns&e, oti lang.tgi creole, t(I de-
iiiiid ii? aoxiux urnbre.4cdu conseil leurs
ipitionsif. 1-4 lui irt~p~n~fiaint : ''r&
ji3fl !ti 64 blifL et 1aloi 6tait VO-

an Colscise jI .lat seraitt p'uht't encorn
N -st-'e jji'- 'urtetit quo, sur le ter-
raini lPisla'l/, I) s'aliuiei est. un auca"-
Ire~. et un pi.Ocur-wur,c I qu'lI a iaissd
o~ [IornIreux ct coi~sciencieux imita-
teuau.,


ATJTOUR


D'llne Agece CSp~ciaCIe


Ce C)onseil d'Etat ne fut jamais qu tion impdreiale."
nominal ; il ne futj imais convo tI i e La creation p ce cnseil ,i' tat, LIEZ TA13& S F'RANQ A IS
ne so rmunit jamais. Nous avons djA Slit-il encore plus loin, n 'tait 't,,Le
vu comment les genIraux de ,ivi i T,, rision ; il ne ftit jamais c onvo i t et ( Sie / in )
furent m ne exclus de lo P vr ,lda- n'eut om p!us i e mettr.., aucur i- Ii
boration de la Constitution. union sur la march du gouvernei,.-nn. "t, '1, du Sle 10 7 .,,emtre
A ce sujet nous avons A attirer at-
tention sur une des dispositions 1s Au surplus, si nous voulons sur- D)ri Ic p:o[j-tdi budget pou1910to qu'l
lus originales et lep plus inouies de prendre sur Ie vif Ie proeddd impArial vi nt dc c)mmuniqu-r .A la Commission
aus constitution de 1805 et qui exp'i- d'aprAs lequel taient rendues Ils doci- des finarec le midii.tre des finances fran-
querit la rigaeur, comment ce Con- sins dites Idgislatives, Madiou va nous ais, M)n:ur Co.e y a tAbli deuz
seil d'Etat, composed des g6n-raux de ldonner sur ce point leos details les plus points sur f qulls je e plais A apeler
division de I'Empire A titre de men- minutieux. 'attention, rant pour 1 u poe gndrale,
bees ne, .tut rester les bras li-, d "'- L 'Ls lois et d4crets r1nduq par Des- quF parce quc, d' ne fjgon plus spdciale,
vant les'constintes violation de c alines dtaient babituellement dicutes is font voir q :el c pro 'ritd augmentde
pacte fondaimental. P1. r con conqeit pr'v0, com1o-6 de Jusite la RRg e a recueillie de ses agents seciaux
Cette ,ltsposition monstrueuse es' Chl nlatte, .ecritaire-gAndral, tenant A 1 E ranger ct quel pro'fi 1 Etat ranais
celle.de article 29 : .To t successeur p-esquie toujours ii plump, de Men or, tire: u ourd hu de cc fati.
(de I'Ftn rur) qai b'artera d sd dsB aisrond-Tonnerre, de Dlaquoi, d'A- a Pour !c bude dit journal uc j'ai
iIncipes coasiacrs par la p e.ente .lxis D1puy. Q aanil Dessalines Fe trou- sous les ycx. le Ministe des finances
Constitution, sera consid6r6 et I .1clar vait A M ,rchaud, le conscil so compo- ab it dcu, pciFe. : Snc&ri 6 absoloe
en Mtat deo guerre centre la socit..- En sait, outre sos secrdtaires, deo Jean-J ic- de l'ivalui.tion des Jdpcnses : pas d'em-
cons6queuce, les conseillers &Eat s'as-iqes Charbron. administrateur A S int- p-u t. L'tvalua ion des provisions des dd-
smblero'it A I'effat de prononcer "a dcs- Mare, l omme de probit6 et de capacit:; per ., s ayant amend la cons-atation de 200
titution, et dl pourvoir a son remplace- de Louis Aiguaate D uamrnc, piocure-ur millions de dfic t, c'est A de nouveau
on et s'il arrive que le dit suc- grral i:ap6rial ; d J an-B aptit. j im6 < que Monseur Cochery a recours :
ment,. et s arrvoppoe 'ex&ution ge et chef de II jus ice A Sjiit-Mare, le TABAC donnera ueu augmentation de
Sdoceatt moisure autorisde par la Ioi. home vertueux, mais sans 6nergie 65 MILLIONS, -I'mp6: sur les succe:-
le3 g6ottraue m conire tors dEtt front Q ian t i! 6tuit au Cip, il adjognait a sicns p mi 'ions, la surtaxe sur l'al:ool
le appel aux conspple t armed qui ,1 conseil, to ijours compose (s es se C .- as il ns, Ie. vigietiec sur les vin; et
suite laur praterolt main-forte et assi- taires, le g'ndral Chrivoph-, Ie rio-. ea de Vie 38 million; ; la graduation do
tance pour maintenir la liberty ven Caarrier, les fters R )umag-, ('dar timbre de qui tance to millibs, la taze
tane porslt lairent et san. ambi- Tdimaique ct B.aubert. slit les an'omob les v mltions, la redeora,
Itrdsulte clearament t9Ierdvn


__









ce sur les mines 5 millions, les affiches."ab'e de ses revenue, du chef dm Tabac.
lumineuses i million, les ddbits de bo s Ne serai:-ce pas ici l'occason de signa-
see I million. icr A 1 E at ui grave ab is qui se cominet
Jai intentionnellement reproduit tou A son d6timent, A celui d-s nsgociants en
c paragraphe qui donne l'iconomie de abac, A celui de fLb:icants e" ouvrt rs na-
frformiS nanocires projcttes par Monsieur ionux en cigare, et cigarettes ?
Cochery. C'est afin que le kc eur pu sse M .e c'g rettes imports sont. sne artu"
remarquer hlai-mme que pour parer au d.- I ua droit total de or P I,o d'une part
ficit duorme ouvert dans son budget t de 1,67 gou des, d'au re part. Ce!a reure-
pour y parer saws enprunt, la source de senate au change Pc Eel, environ 1 go'g -
tevenus A laquelle le ministry juge u ile et des monie nanionalc, sot P. 14 40garet-
sans danger de demander le plus frt tdes pour chayqe cent paquets 12 cigaret-
rendement, c'st prkcis~ment l'Adminis- s. cirettes .br es, Do i-
tratlnda eTatacs. 0- Ils cigarettes fabrinues ci Dommi-
Or, las prosperti de cc service pub':c carie avec du tabic indigene mnoltns bon
ne s'est jamaiq plus dimortree qu'au cou s que le tabic des frcs Arnoux ou celu' ae
de ces derni6.es annies et pcur parler plus L)iqu ni se vende-it counifef% ne a adc'-
net, depwis la creation de cet'e catgorie ,tail, par tou Ic pays a o. 15 cc iims
D*AGENTS don't o03 vient de nommer un paqunt ; soit cc pour H.ii. Nous avois dejA dit qe li R.- paquet d: cigarettes aurait dcu supor e ,
ge apporta pour la premiere lois, cette comnnl taxes A la front ,re. Tontes n3s pla-
aMA;ration A son foncticnnewe it e 1931 ce, soat littra!em-nt inondles de ces
Nous ne ncu; atarJe ois pas A fair re- cgartt es ; le fu neurs sy hibituent et
sortir qu'&onomq uement, la plu: grande cela 6trang e positivement l inuas:re na-
prosprite de la Rgie signifie li plus gran- tionale simildre qui est A ses debuts, qui
de satisfaction che ses clients de hl fafon fir', tile, de frais, support 'c, impb-s de
DONT ELLE LE; SERT ei DE CE QULELI.F. LFUR licence et de patent, parie des taxes doua-
EIT. nic es roar i'importatation de ce-taines
Qu'eit-ce qui pou rat le dImontrcr, ma:i6 ei premieres accessoire, N'es'-ce
plus iloquemrnment qun les chiff-e; que pas r~voltant ? Er cela l'est d au'ant plus
nous avons do mnis plus haut ? qu2 nos co nmer tnts trouvent le traitc-
A titre documentaire nou, reproduirons ment e plus rigoareur A l'endroit de lear
encore cet enirtfi et paru dans a 1'Il'u ira- tr. fic avcc It Dominicari .La severitt des
traction a du ii Septembre dernier ( no doua es f on ieres, depuis que hks Amrn-
3472. P 193.)..... ricains v sont, es- u f.it bien connu de
4 En 1907, les race Les de tou ec natures tons. Riec dc ce q/: vient d'Haiti n'etre
piovenant de l'eiploitation du monopole en : .'c 3 inicain: san: acquittir de droits
des Tabacs sesont L eves en ch'fires ronds, tf in dMales
A 472 millions ena ugmcen:a:iin de 12 Qie disent de cela le; ancicas debitants
e demi sur celle de 1906 : Le bendfice net de faux fia!'tcs de R/gie qui poussent des
a tEde 386.300oo.coo francs sup&i ur de cris de paon parcc qu! 1lE at fraruis se
3.300.000 francs i ce'ui de 1906. pro cge c i PROTEGEANT SES CLIENTS con-
S- -.. -Lei scaferlati sont en aug- tre de dangereux contreficteu-s de ses
mentation de 3. 170.000 francs ( sup6- p:odi'ts ?


ricur ) de 2.035.000 francs I ordinaire ) et
de 51.ooo ( levant ordinaire.- - -
Cci n'est-il pas emine-nment suggcstif
et n'etablit-t-il pas d'u e fiqon peremptoi-
re qu'Haiti et tons les au re, marches
acheteurs commne telle des tabacs de la
R6gie frarcaise, doivent profit et proJitent
dans J'ordre de la consommation plus consid.'-
rable du produit de son ,neilleur mar, b1 ct
de son innocuitd garantie, profi'ent parra
Ilelement A la Regie, dce innovations fiu:-
tatuses qu'elle a faites ?
El qu'on n'aille pas dire que c s esp&ran-
ces. peuvent bien apits solivionnen-c it
de la crse don't neus :vons mon-re a'or-
anisation et qui, d'ailleurs se dnc tic '
e soi-m6me,- reiter A l'&tat d'eip6rar.-
Ces.
Non. Ecoutez plu 6t de qu lie f )n o "
nous a expliqui que Monsiejr Laviile or-
ganise sa mission ici.
II devra pourvoir tou es nos villes, !c
Ion leur importance de sous-;gnccs et
de Bureau de Tabac ou les produ is de la
Rigi eseront C"'NSTAMMENT VENDU'S d april's
un tarif uniforme qui sera public dans les
journaux et affichi dans cbaque ddb,'t.
A chaque arrivage de tabac, au lieu
q' il aille moibir dans les d6i6ts A Port-
au-Prince pour amener, par sa raret: :tTfc-
tde, la surilevation des prix, l'agent sp-&
cial d'ici le ripartira A ses auxiliaires des
departments, et A chacun ilt era livrd le
stock necessaire suz bet.oins de sa ci-cons-
cription commec 'ale.
G-Ace an nouvel itat de chases, les con-
sommateurs paieront du Cap A Jacmel, des
Cayes an Gonaives, de Jdremie au M6Ie
le amme prix qu'A Port-au-Prince. I s an-
rout, en outre de l'avantige d'u;er d'un
tabac dClment authentiqui et gtran-i, la
facul6 de choisir entre plusieurs sores de
tabcs, cigares et cigarettes, suivant lur
goat et ie prix qu'ils peuveat y me tre.
Daunte part etce point eit poor finir nous
avons aussi parlE, en commena~nt de I'in
t6 6t qui soflicite le fisc hAitien dans Ir
question. Voici-nous appelons la-dessus
la plus serieuse attention du pouvo'r,
1'agent special A qui, uniquement la Re-
gie adrsse toss ses tabacs, ayant pour ins-
trument former et infranchissab!e de
prouver par qoittances au hentiques des
Douanes haitiennes de 1'entre rEe'le, co-
lis par colis, en chaque circonscrip:ion
fianacitre des tabacs, cigares et cigarettes,
etc,qui leur auront. et delivr6s,- I'etat
haisien se trove ainsi garanti contre toute
tentative de fraade du fisc et profitera con-
*aqamemment d'une augmentation coasid6-


Viennent d'arriver
50 .1,-:mplaires du nouvel ouvrage de
Monsieur Fi6dd-ri.- M rcali'r, 13

Gi a ORD ALEXIS

Eu v,.-i'e I'lprimrcie da '" Matin ''
TOME II
106-W1907


a *s .,g- ^ 2- ..* ..*- *

LIGNE DE LLOGANE

La voie ferree, en dei sinuosi'es tan'ot
capric cuics e. dou:es, tan'6t difficiles t
Inaussales s'e ced devant nouS, disparal' et
s, mont!c .t ctant i'cllrt qu'il ftilu pour
tixe- un sol rd6is:ant et Etab'ir les bras d'a-
cie-. Nous somnmei maintenant dans le; ma
recages, dans une vase profonde et infected
'ce petits lac cru s par des correspondence;
.outerr. i ies avcc la me presente- t ears
ila luc calmes. La mer, tou ptos de nous
ltent ca.rester pre:que le terrassement qui
i'offre come une petite digue aut hautes
narees qu'cnfe la pleire lune ; des man-
glitrs gisent, miss:cres par les ouvriers
our 'cs necessiLes du trac: ; d'autve;, e i
l',nchcv&trem-nt de !e rs lines et de l.urs
acincs iutLrnompent de temps en temps la
perspective qu repo e les yeux c' iarni.Au
on, de petitei voil:s glissent, lenteme it.
La sa.isn des plu'es a e6te prouvanta-
ble, d'une tristeste profonde, incurb'!e ;
:'est dans de l'eau ju-qu'A li ceintu e qu'on
t travail'6 avec la po-s bii'6 constant
n', re enl z1 en des endroi s darge eux.
L'ingenitur Tippenhauer faillit disparai-
Ere un jour dans ce terrain mouvan: aux
profondears inconnu s.I eu just le temps
et A grand peine d'abandonner le cheval
qu il montait. La malbeureuse bete eafon-
itit toojours, epouvantee. Heareuaement
ju. de; secours arnivarent et grAze A d,!s
eff rts co2sid6rab'es, on put la retire de
ce monstiueux bourbier.
Oa raconte que de cezte venture, i'in-
gdnieur qui fai lit ea etre victim ne re-
vint pas facilement. IV garda pendant quel-
q-es j:us unecouleur verda'-e qui disparu-
avec le temps.
La distance qu* spare les equipe; pre-
miere; est ass:z grande. Et nous voit dans
lei chantiers de Per, ou vient A notre ren-
Icontre Bonny, chef de ia amS quipe. Au


rer Novembre, date de no re visit il res-
tait encore 50 metres de t:rrsssement pour
permettre de relier les plit -formes. n-o-
ny nou; dit que e;i homes, ils son: une
centaine, out eu de grandes diffi u'tes,
cause des mares, mais qu'ils out bien tra-
vailli.
P us loin, se d6tache It silhou tie net-
euse dejo ibois, chef d: la 3e 6quipe.L'a-
,limitioa e.t tr,. grande ici ; nou; somm-'s
k Morne A Bltcaux
Q elqu'un vient nous troaver, c'est
I& cload B-namy, chirgi du contr6'e des
.han iers 11 conf&re avec Jolibols un inst nta
nous contiiuons.
li 4e 4,1 pe ,e trouve Wil'ia-u Wo'l-
I-y, ayant c nmme adj int P i-n D catrel.
Nus so nines sur uie elevition ; c'est
nainteaant le deblai.
je vou'us savoir si 1'on brait sitisfait de
It r6 nun6ration qu'accorde la Comp'gnie.
Lei chefs d'6quipe sonr,narait-'l, con:cien-
cituer.e it pay.i. II n'en eit pis de meme
tes ouvri.rs alt ich A Ii g-opse besvg"e et
qui ont u sal ire assu-rreat insuffi ant,
s r out en ces endroits loign5s ot man-
quent les articles de premiere necessit6 et
uxqu. -s il fiut se re d e chiqae main A 6
htu es si 1'un ne veut pas &tce frappe d'une
amenr--d: i ft xib'e L-s malheurcui o-vre'-s
habitent, soit Carref u,, so:t G-ess'e' et les
routes sont p6nib!'e et longues, qui condui-
sent A leurs chantiers.
CIELA.
II "





ARNSEIGNUMMNTS
MI&TICOROLOGIQUEI7

Oboservatoireo
DU
SEEINAIRR COLLEGE St-MARTIAL
JEUDI II NowVMBRE 1909


Baromitre i midi
Ternp~aturemiu


758 -/1-8
a21,8


maximum 25,3
Moyenne diurne de la temperature 23,0
Temps covert tou e la journee. Piuie '
partir de i h. 45 de l'ap e.-uii, ju;qua
4 h du martin. To-a! : 145,2 millim"'Ce;.
EIl-i s a partir de to h. du soir V o-
leit> c tin et A plu.ieurs reptises du ant !e les'e
de la nu r.
Une forte depression qui a comnme ic4
A se faitic sentir pendant la rtuit du 1o au
Si, s'cst accentaee dins li journ6e et sur-
'cut pendar.t la nu t.
A 4 h. du mti;n le baromere e;: de.-
cendu A 752,9 millimb rei.
j. SCHERER
Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
audience du Jeudi x i 'N.,vemb-e 19 9
Le Tnbanal pre ad s' ;e A dix heures et
demie du martin ; sound la presidence de
Mr le Vice-Pc&Eide it, Ernest Banho.nme
et pronoace lei arre's suivan's :
Celui qai casse e: annole le jug m nt
du Tribu-ial civil du Cap-H i ien en date
du 27 Jinv'er i939 contrad ctoiretre it
rendu entre la dame Metellus Shvere et les
hbrit es Paul SGffi,-- ie voie i'aff ire au
Tribu'ial civil de Port dc-Paix.
Celui qui declare la dame Nahalie
Jacob, dechue de son pou vci conire le
jugement du Tribunal civil de Port-.ac-
Prince en date du 25 Juillet 1936 entire
elle et le sieir Corneille Diomede et Mine
Abd-el-Kader Ulysse, noe Diomede ; con-
damne Ntthlie JTcob au dpei s :
Pais les afftires suivan ei sont enten-
dues :
Ronsseau Vital centre Marce'las Bar-
thelemy.
Dehy TcL ibon centre le sieur P. N.
Nicolas.
Puts le siege est level.
Naissances
Mae Luc Duchatel'ier, nee Lerebouws,
a heu'eusement mis au monde u i gar;ou
qui a reu le p:noon de Pau'.
Nou; avons re;u de Jacmel, le faire-part
de la naissance de Fritz B:rrou t, nils des
epouz Louis D Berrooret.


Mire en liberty
Mr Aiguste S agej arr6 6 ces
deniers, a 61l mis en libe--t hier.
Annivers i ire
Sur la demand do distingu Consul -
tral d'Italie, M. Alfre to de Mtteis
ligations et consulats out atbor leurisp.
ears respective; A l'occ avion de l9 aurse.
iaire de la naissance de S. M. Victory
nanu !. to '.
Avis
Le Dipartement de i'Agrici'tun done
,vis q 9'uit Conmiti*on compose 4e
.M. Enile Nt, I. R Ch n-t e-Chadi
Oapuy. sst charge des rapports etre lui
lele puSlc a ioccasioi de notre panrtici-
3ation A I Ecpo i ion inte-n tioaale U ii.
,er!el'e de Bruxelles.
La Commission fixe-a elle-me.n- les
I en, joiar e heure; cu e'le s tieidra I
a disposi ion des exposants.
Nominations miliiairts
Par commiss'o-s d S. E le Prsidet
de la R6pub'ique, !ei nominate 0ms sivn-.
ei out 6t6 f tes au d6parte nent de la
Guerre :
Dbmdtrius Jn Baptiste, colonel dujoe
-6giment d I 4finterie de ligne du Cap-Hal.
cien ; Ter uien Bilthazir,prsident do con-
s il special mi'itaire de Saltrru ; Gal Au-
-luns. D.uce, co nmandant de la commuae
le Lascahobas ; Colonel Astrel Colas, chef
lu 23e regiment d'inf n erii de lign- de
iacmel ; Gal 'Marius Durosier, accusateat
militaire pros du coiseil special de Port.
tc-PAince ; Gil Vil Lubin, commindaut
le la commu ie dei Verrc te;; Gal Arthur'
Fou-quand,commindant de la commune de
Jedrmie.
Fiangailles
Nods enregistrons avec plaisir les fi toil-
les de Mr le Deputh Isaac LUger, directear
iu Rayon av.c Mile L'icii Nidreau.
Avis
Le pays vient d atre invite par le ro-
yaume de Belgique A prend-e part i
I'Expos;tion Uaiversel e et Internationale
qui sera ouverte au mois d'Avril 1910o
Bruxe'les
Le Gouvernenre it ayant accepid cette
gacieu;e inv:tition, le Departemen con-
vie, en colusquence es producers et
i dustrie's qui vou Iront. fatrewconnal re A
l'Ntranger Iturs productions. de vouloir
v-nir s'iiscri'e au D pa ;ement.

Avis ItIpI rtant
LeComit6 ducercle de COTTE-PLA-
GE a 1 honneur d'aviser les 'lPvi 6et
les Membres du Cercle que la f6W
fix6e au dimanche 14 du courant et
renvoyde au dimanche 28 de ce mois
& cause du mauvais temps.
LE COMIT9i

Direction G6n6rale
dce la Recette et de la D6pens"

Messieurs les ,ouscripteurs A I'E
prant du 20 Actit 1900 qui n'out p~
encore verfs6 le montant de lear par'
cipation au 3 ae quart d-i cet emprt,
sont pris '14e le fire aujourd'hoi.
Port-au-Prince, le 40 Novambrei






Le vaeur ALLEGHANY wvnlt l
New-York CapHaitien, Port de P
et Gonaives, sera icibt enrtdsa
rant, partira proGbablemn .drad
soiree poor Petit-GoAVO. J6r
vanitla,Cartagena. Santa-Mart 0t 5,
York, pregnant la mallefrat ot P1s
gers. ,

ela malle pour I'Etraneor,(S u-


mis ft evapour Irnu1W5'*',.-2
FREB2-EOR"IO fermera A la P-O"ti

Port-au-PrinceO10 NOTM~lI
F. HuRRmANN* e&0


1-1 71 _













-1


e vace Atlas
avons 1'hoDneur
r Messieurs les

ateurs de caf6
pion des informa-
comp6tentes et
rescues de New-'
0nous sommes au-


1 a vous confirmed
at caf6 d'Haiti ex-
via New-York
rles bateaux de la
e Atlas a un port
frranee direct et ac-
opagne d'un certifi-
d'origine dmunent
"is6 par les (on-
.de la iRepublique
Wiiaise au port d'em-
Squement ne paie
m le tarit minimum
i droit d'importation
SFrance come par
pass.
"pta-Prince le 11 Novia,l)ie 1909
F.Herrmann & Co
AGE \rTS.
-ea ....


tiennent d'arriver
BEURRE DE TABLE
Sfrblancs de 1/2, 1, 2 et 5 liv.
BIPRE ALLEMANDE
tO l0a d,)uz dA 1 2 Biles
gros-es B les.
La VENTE (chl
IL- KOM FR7 I


bkison de Mma V. SARRAZIN
I 1,;. '.1 T- 101 itl,-..v'I artyn4e,
LIJLA 1)LJPE Y1KO UX'P
~h~Ind, SRIAZIN r~parintrice an is
1111Pwnt lp~otopmavr. ct-corntr
C i(e.Parts (quartler diiJaridl
--des Plante$). Ell*
4' eut une laryngite
t ii berc uleuse en tcw%
ucur Iaqueile on liii
r Ir~fections in-
tra-trachteales Va-
*rietes qui Is fBrent
~"*tw~aticoup so u ITr i
.~ ~,. Dals ne I& soula-
g~rcint pas.. lient~
elle se mit A totisset
et.A expectorer des
crachats #pais 69
fit avri i7 r il,,ce pail
1w -1. n retrmtdlssement;
qtllqlosJours i
a ~ preseile ex pectora
510k. ~ I'..ll tm~decin coa.,ultd
'1', I. I~ AIo,,iv,tIitC hP fltflrt
I r, ~ sicra atq-ccans Is decla-
a'i, e C,~imi tsabercsaieuses da
*t It j1- momdroset tout
'tie .1 ~ *..cis. I atitrepart,
*r"I-; moit traitement
44~L11~'OU~Ali bouit d'uaamole,
IllC 'I *I bet fit 10imisat ISrsucnte
"" 'A-'* U .,k' i-""it ;slIk iuil-ux. Is zualade
lot I .", aZdecicembre iou, ll
IKIe,[i.' mug Jitprmilis de p.4,llw
S. t5. sUIAci C MeslSa. 5. artS
fta 6 &-o"do -',A mewral411
t bI)Ce,,e do C"". 11Iino, so pro
da i,'i Issgcmjug&s dnsIs sklmii
*14si'u per ~I s -deIsinPw d


AGENCE SPECIAL .


de la Reqlie Fraincaise des Tabacs
a 0)


Pour la Republique d'faiti


Extrait du

Tabacs Scaferlati


TARIF


LEVANT SUPIRIEUR (dit tabac d'lgypte) la I'oite de
50 grammes


LEVANT ORDINATIgE paper violet lisst, le paquet
de 50 grammes
MAnYLAN paper jaune le paqriet 40 grammes
C.APORAL SL'UP.;i uEui paper bleu Ie paquet do.
50 grammes
CAPORnU. D)L'\ paper vert le paquet deS.0 gram-
mes
CAPO3AI. ()INAiRE paper p.1',e brune le paquet
de W) gtr.unmes
TADAC A PI'I-ER, \'it i,i in haut gol't, papipr jau-
no, Ie paqaet de 1>0) :Iramlmens
POUDIlE St I'lEiIUr :, ,patpier b lJ u le papitet de
100 grammes
POUI)RE OR'\IAIRII, ptapie bi)ruun, le paquet de lOt
'ammes


TABAI: MA< HER 'oles *Menus lii.s le
100 grammes


paquet de


G6n6ral, Novembre


1.25


0.75

0 75

0 75

0.00

1 50

1.50


1.2


1 50


1909.


Cigarettes (CO

NINAS le paquet de 20
do le paquet de 10
CHi ASSEUR le paquet de 20
IIONGROISES en levant supdrieur Le Bondon de
20 cigarettes
do en caporal superieur paper rose, le
pa net de 20
do en Maryland le paq'iet de 20
do en caporal ordinaire paper bleu le
Bondon de 20
ELEGANTES en Levant ordinaire leo Bondon de 20
do en caporal suptrieur paper rose, le
Bondon de 20
do en. Marv'and paper jauno le Bozndon
de '20
do en capoial ortdinairo paper bleu le
Boudon de 20
FRANQAIES en caporal superieur papier rosu fle
paquet de '20
do en Maryland paper jaune le Bondou
de 20
do en cnpotal ordiniaire papier bleu le
iondon de 20)
ROULtES en Maryland et caporal supn.ieur le
portefe,'ills. de 20
do en capoial doux la bolte de 10
do en caporal ordinaire le portefeuille
de 20
do la boine de 14)


)URDES


1.20
0.60
0.90
1.20
085
0.85
065
0.05
0.70.


0600
O.tW)
0.60
0.71


J. LAVILLE.


------- I --_ .. _---


c le Qale Trf staniu

Le p" l1( bt I)? M( NTII F, A 1, d
retourn sa -.o-l1, 13i ovumbrpe.-IH ti-a


Por ~ e > Lx, >j IIiier1,2 I t5', ,4
d 6 te a boi d ;i dix hIR'UILs a,'pu~

Por-a-Pi rce.9Novemub e Pot)'
E. ROBELIN

C H AN GE M ENT D'A DBIRE-_ SSE

M" Pierre Hudicourt
balonmai r de l'(h Ire dex no ,tso~/


BHteI Bellevue--
I, mioux situd, le pluq con-
foi Lable.- Champ-de-Mars.-
':ui-I;i reiAomm4e.- Vue Hur la mer

LEC TEU R S,oi'mer Allez.i ..
I ie (.t,.\:.Is ). CI.rNTENAIII:

Lige Hoilandaise

I.e steamer I'RINS FREDERIC IIiN
DRICK venant de New York St Marc
et d I ltit-GouAv est attenduici sam -
di 13 courant degrand matin ; il pat-
tira probablement dimanche a,,; --
midi pour .1crdmie, (Gives. Jacn el,
et (Curat)a.
Ieort-au- rice, 12 Novemtire 1 ('.
Auc. AIIItENDTS, Age' t


ROYAL Kola Champagne

Cet:e dl[cieuse boisscn, don't les qualitbs toniqueseet foi lifiantes laJ.a
veur exquise, e moi'leux agrdable ort coutribu4 A former l'incompatabla
rafricl--seeiot des climlts tropicaax. mnrite bien son titre a ROYAL ..


Agence G6n6rale


AU MAGASIN


leI lrolvarezen outre chez:


MAISON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT AU-PRINCE.


Andrb Faub-rt
Pharmacip Alex. Hoberts
Madame E Dreyf s
SI Epcerie II. Corvington
E


lue 11tux a I'Epicerie NArette Grand rue (en face
,lo la station cen'rale des pompiers.)
do V lEpicerie C.Lundi rue des fronts-forts
aa Magasin F Dreyfus do


N PROVINCE


U '-'trze


F. Ch6o i Paii t-Goi VS.
Mine G~rard Baltels M~rimic~


Gont hes


et Ddp6t :


Souffrait horriblement
d'Anemie











Fut r6tablie en six mori
PAR

L'Emulsion Scott
I I I ..... ---- L J

Je dclarc que ma petite fill souf-
frait horriblement d'ane faiblesse gred-
tale de l'organisme et runc animnc
tellement invntire qu'elleVe coosumnait
de jour en four. Je lui fis prendre
fI'.MULSION SCOTT avec eI meil-
leur rdsultat.
"Six mos de traitement remant Ia
petite coampltemat, et mamitenant
lle est fort aet robtste et del a baone
coucur, faiuant 'admiratlo de tous
ceux qui I'ont coonue. fible et fifrms.n'
JOSk A. GRANADO
I Rio de Janeiro

Ce que 1 MULSION SCOTT a
fait pour cctte enfant else I fera tou-
jours pour touted ks autre qui viaennt
au mond avec une condstltkic faibM
ct maladive. El. eto une
vbrtable Providence pour s
jeunec Age
Domande toujowap,
cow au fquw4 w
-SCOTT NOWW T
e T. &M&
Premb L in


OUVAUXALAMBICSq
poor DISTILLI & RICTIFUR
Lee EAUX-DE-VIC,
RHUMS, ALCOOLS, etc.
~~~DERDY FILS AMN
Cox =vcmtru
I~tEPRT~oE ~ PARIS
W* PATI0 U doDistuisltmo eur-D&U.D
~INOW, etc.MANUEL du fabricant d
49TARgp ILLUSTR~ adesAmsefram*.4


DE LA M:iTROPOLE


; ~d--- --'----- I ii Il I


- -I ,I


ff


w


I


GOURDES~:~


I


W %Aam &%o I-- --


r7L:








V


Vin de PropIrietaire
VINS HUIUGES et VINs u.LAN.:s de table en '.t It ten caisses, Vans lions cache-
t6s, Malaga, Madere, Vrmrnouth, Vias :Io ix., :i pgn des prix tr6s-mo-
d6r6s seront en vente 'A partir da l nil 15 Nov. mbre chez Monsieur FER
NAND LONIEWSKI. Maisoa 3 J J Aid;i', rue L un u rre (B g itelle-Villa).


Pharmacie W


Place


.Buch


de la Paix


Ez6cution prompto et soign6e des ordonnanccs.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m6taux d'aprbs ia
m6thode amdricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Champagne A P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en d6tail
Propridtaire : W. BUClh
Pharmacien dipl6ms allomand
SD6p6t de Kola-Champagne :
Au..x Gonaives : Malam P. Laraqaue
A Saint Marc : Mada::: 1 t. Ma: telly
A Petit-GoAve : Fern4i, R intfoold & Co
o-.

Leo01ce Laiquel
Repr6sentant de la Maison Th J DLabis & fils Fr6res
de Bordo ux,
A l'honneur d iitformr to lepubl'- ('' ; du 23 (tobre on trouvera
chez lui, 4 Ifued3s C .rsi.t ( en a,'. di(' l> .ii rt ) dia bon vin de Bor-
deaux ( rouug- e be'auc ) inx condibOi-s v ,a:'s :
Vin rouge : '. 5.) le gallon. Vin jl nc : IP. 5 )0 le gallon.
P. 1.25 la bouteille. P. 1.35 la bouteille
P. 22 50 les gallons. P. 25 00 les 5 gallons.
N. H. Les bouteilles seroont ropris.ls -t Ai -on d 1'. 0.20 pi6ee.
Vins fins


Rouge:


Chateau
Chateau
Chateau


La To-.ir de M): a bouteilli3.
Rov, I c h Libou teille.
(X~ tein'~ e '1, ()1090laI)OaL)J te~ille.


Blanc : Chatau Fil i )t d. fLu. i S i -. < i *:nps) P.or 1.00 la bouteille
On trouvera le inm nme vint et aux imon- il iotio is A 'Epicer e St-An-
tuine ( Avenue Ducoste ), et chez Mr Maco-' A aLtin (Chemin des Dalles).


Entreprise

D'EAUX GAZ $USES

Fondee en 1899
21, Rue Firou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champa(gne
Soda- Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


Grand Rabais !
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CONFrRED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRIINCE
CHAUSSURES
CHvyRAU oLAct:. pour homes et dames P. 10. Enfants P. 8
SVnmNI CLIPS 12 a 10
COULnUR LOTUS 12 10
Pour la vented en gros 5 olo d'escompte.


LA
Cordonnerie


Nouvelle


C. B PETO1A
(;GlNI)D'ItUE 13.
Ai-ce -.1; ,IV -3 vie it .c I vom. par dernier ba-
aau. une firto (qiiantit6 de matchan-
lises et de fournitures de toute fral-
heur et de toaite beauty, import6es
te France, d Allemagne et des Etats
LJnis.
Le public 616gant, curieux de so
bien chauss-r, y trouvera les peaux
les plus solids et aux nuances lea
plus varies les formes ls plus belles
et les plus appropri6es.
On Wa qu'A venir chez G.B PETOIA
pour ktre assure d'6tre chauss6 sui-
vant les meilleures lois du confort et
de la mode. Sp6cialites pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, former, fournitures
et materiaux divers pour cordonne-
rie. 0O! trouveta tout ce qu'il faut, aux
prix les plus moddrds, a
LA CORDONNERIE NOUVELLE
1 '3,GRAND RUE 143,
,%- --


FURNITURE -I;i R


;.C
%A..
CD.-


S Eroffos,
S L';ng-irie,
S" Parrf vn r'i
Articles de
Paris, etc.


NESTOR FELIU
L excellent taillur avantageusemenl
conna de touted la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6ron,
( Rue des Miracles ) No 61, prbs da M*
L6g r Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
come toujours toute satisfaction
Sour les travauT qui lui seront con-

Chez A pp. Cipolin
155 R, R;4p,;biicaine en face de Mt
E. Robelin
Vienneat d'arriver par dernier va-
pour :
Pat6 de foi, gras. Saucisses trafides
Pigeon aux pots. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits ctistalis6s par li-
vre et par fli on. Ptune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Coinac. Champagne.


Frar1ch:o


PESLJSE


-i kn d.n do' chiussursar
La Manuwaciure a toujours en dpOlt
un grand stock, -- popr la vnte oen
grcs et en ddtait, de chaussures on
tons genres pour
HOMES, FEMMEas EwPANITs
Los commands des commer-ants
de l'interieur pourront etr '*x6cut-o
dana une semaine A pen pris.
23, Rue dea, Fronts-Forts, 23
1 oR-Ac-PIUNCC f KAITI )

PANAMAS!
Pour Ilommes et pour Dames, chez
Melle. L-onide Solages, 22 Rue des
Fronts-Forts.


( apeaul


li I


PAILPLI DB PO'EOT-ilC@
AC (.T:': E7 CHE'Z
Feliberto Gonzales

"JOSF S IILLAN
FABRIC 1'." f CHAPIAUX
PLACE C.-:FFRARD
Pa ;r orU"- .; *r.. t 6 r* llPU
Ilies o-*! _S.

FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
113, Rue du Centre, 113-

M" C. L. Verret
TaUle ar-Maroaband
Donne avis sa bienVifulasC
tile que sa maison No*7,R
sibre est toujours biesP ht r
vari6t6 d'6toffes d hsto
,iLL sO -N*.d

I Pri tris rdwa- I


Attention!
Voulez-vous tio mieux chausse
I est trz s ,are d trouver "dans u
od4me confection gan et
MM. VITIELLO fr6res
les sp6cialistes en chau-ures pl
hommes, forn",. s H t ,rtSis et amdrj,
caines, ont I'hoan.ur d'annonDeC,
leur nombreuse clicen'le qu'ils vi
nent de recevoir de nouvelles foray.
Du Dernier Ci Parisien ,. da *
ritable Modern S yv' e.
Les Chaussures sont reconnue8 is.
comparable par la Commodit6 4d
leurs forms et par leur Solidit6 joim
A un travail entierement fini.
La Maison possJbe en d6p6t du
mat4riaux de premier choix prov
nant des meilleures fabriques do
Etats-Unis et de France. .
Ohevreau verni, Extra-Qamdi
la meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuancrn
veritable Cuir de Russie.
La Quality des fotirnitures empl
y6es dans les souliers et les soi
apport s dans la confection nous p1
mettent de les garantir comme la
plus solides et les plus durables.
Stock de Chau.sures fines pourh
vente en gros et detail.
Assortiment comp'et de cirages
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mai! rtiolr6.
Adresse : VITIELLO f eres
145, G'and'R'ue, ,. fate de !a Pote

Maison l'. BRUNES.




An e,. m.,b .- tif 1 P"5
hreoptqa.in s ma.. a:sarsr ds Pe*.
Vient It r ce i;. (rani choilx C6
catis dlagonr I. "..: atl'2iz, cheVt,.
e. chriotei p.:- :c, com-me
"' artitc- i* ... r -l ntile
4 ct!,. -A ps de
t A d1**a a o' d*
Anes daoe*
oes.-C p,.- ; Antistn ;
Aiadrisaine do* h n-rs :rft. tl,
La maison eW'p.?xc *' t;,' es Ca0
lra r e tr-O ." bis b



Cha pealL :


_ i


wfmftm -