<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00770
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: November 9, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00770

Full Text


froIsibins A12f6as NC '786


?OIT-LU-PUNCE, RAlif


Mardi 9 Novembre 1909.


C


4


2


OUOTIDIEN


Abo~nsI- e-Lts:


rAU-PRIN


Tas MOs.
UT Moms. .
TaU Mon.


0GG


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


DIRECTEUR-FONDATEUR

C16merat-Magloire

kDMfUh"aTMATNWu, Arthur Isidore


LE NUM*IO 15 CA~NTIz

Leuua~e uI&MIift lS SW rm "n"m musMpmUsi
DItE:CTION-R tDACTI O1-ADMINIST3 A-IODE
450.RuaN3 36 1,4


I I I ibIral cons IIrvAteur.a Et les exilt4s da s iont etle craignaient ; it firent voter
I L oays ne le lai pardonabrent pas. une loi q i interdissait les magistrate
Le 3 fWvrier 183', Hill fiat no nd .latari6s d Are membronde l'Asemblee,
DE pi rmi les 40 ragistrAt sl!a iei d )It la C(tte measure visiblement dirigee con-
,iusion etait de se prononc-r entire les re RIichard [ill, eut pour eflit ie3 pri-
]RICHARD HILL premiers propridtaires d'escl waves et leurs ver le pays do sos servi es eminents
ipprentis. I occupa cettte foriction jus- .omrne IdgiI tourr"
lu'au I r jinvier 1872, ann6e d(I s Cola fait penser A Bzzilaiis qui la
m)rt. TJuS lea rapports d3 cei ma- (,hambro avait accord un permits et
Richard Hill un des plus illustres lative A certaines restrictions se rap- gistrati, lit-on dans la notice sur Hill q,'i s'est trouv6 oxclu de la dite chuam
i de la J tmaiqueo dit l's Institute portant A leur droit civil, eut I'hIinneur to la Jamzicax- astitate Journal ',4taient bro, parce que sa prdsenco n'avait pas
Jirnal of Jamnaici naquit A Montk- d'etre admis A la barre de l'iwposinte a Iress6s au debut directem3nt au gou- &tl- constatde aux seances. Evidemment
p Bay le er Mai 1795 et mourut A assemb'Ae. II parla et ce fut un char- verneur qui s'int6ressait personnolle- les Jamaicains agirent centre Hill avec
Sanish brown le 28 Septembre 1872, A me. Et fait m6mArable, c'est en c.tte rnmt aux plaintes q 'i lai 4taient corn- Inoins d'idiofie mais on trouve chez
re de soixinte-dix-sept ans quatre circonstance que George Canning pro- rnuniqudes soit par le mai'r3 soit par etux la mrmi haine des sup6riorit6s
uois et vingt-h Iit jours. II 6tait grand, uonga son dernier discours qui dtlit I'apprenti. Ces plaintes pleuviie'it idru (1i caracirise les Ilaiiene. Et cela
ken fait et beau au point qu'A sa un .plendide effort en faveur des piti- levant le gouverneur qui 6tait alors done la m sure d'une race, vous sa-
wort un journal de Kingston parlant tionnaires. Hill sajourna quatre annres Lord S igo et qai en dtait telliment en- vez....
Slui le compare A Antinooa. Sa vie en Ariglterre et contribua largement combrd qu'en 1835, il fat oblige d'dcri- Hill pass le rests de oa vie a: Spa-
it celle d'an philosophy il ttait in- de sa plume et do sea diicoirs A 6clai- re a ce sujst au Secr4taira d Etat des nishtowa, s'occupant do travaux littd-
ilgent et doux m6prisait I'argent et rer I'esprit public sur Ie vrai ciractire Co!onies Lord Gtenalg. II lui fut r pon- rtires et scientifiqies et do ses (devoirs
SIla reaommie quoels philosophes de I'esclavage aux Antilles. Comme les du'iuTi!pouvait se d6biraser doe o ifar- official, s'anterrompant (13 loin on
m6prisent pas toujours. II portait envois de fonds des gens de couleur da*deau de la manibre qu'il le jug.rait bon loin pour prdasiler une assemble d3
W son visage cette expression malan- la Jamaique jamais important flii-. et IIdI fut nommd sois-secr6t ire du missionnaire l religioux ou pour pren-
lique propre aux Ames bien n6es sr- saient par devenir trop rares, Hill qui gouverneur. II remplit sa cha-ga avec dre part aux ddlibdrations de quelqae
Wle mot connu d'une princesse. Son Mtait trbs inddpendant de temperament, b 3aico2 d'habilet js~ iu'a I'epoque meeting. Entre temp, it refusal Ie posts
re 6tait ang ais de race et sa mbre sat pourvoir A ss besoins et A ceux de 'le I'abolition et la chl rg. prit fin A de gouverneur de Sdnte-licie, mais
Sit du sang binlou danas les veioes. sa sceir qui I'accompagnait, en pu- cette occasion ; son titre 4tait : L: accept d 'tre membre du conseil privd.
ilrie de cinq ans Richard Hill fut bliant dans les journaux et revues de SEI:-tIAIRE DKS MUI .TTRATS SAL4RI.S." It ne semble pas qu'il ait dt6 an ora-
1oMyd en Aungeterre aux solns dps Londres des articles littAraires et scien- C'etait un posted tris -b;orbant et q ii teur. I li 1ait seo discours, du com-
Na de son pare et il y fit des btu- tiflqies qui furent remarquas et bi n lui conferait une g a-loe distinction lo- mencement A la tin dit le I Watch-
$ne1llentes. A la mort de son p6 e rdtribads. Seos posies furent aussi cale, man ", n'ayvint pa, reta le don d'im-
1818, Richa d Hill, Ag do vrngt- godtaes. On cite de lAi un petit p.o- N iturellement on no manqua pas d at- provisation d'une fiyon appreiciable -
1& retourna & ia amailoe ? me intitul6 Sous la rose qui rst teibuer A sescoas-ili,,"ert.ines rnesuo-es mnii au bo it da quelque minutes d'an-
ft en proio d grande embarrass plein do gro sot d'bumour, pas diu4 les vues de. planteurs prices edition on se sentait on presence d'un
ent Udis avec Ic temps, iiUi face Ir y avait quatre 1s1 qoe lldl vvI it par le gouvarneur, .ois pretexte qu'il home dou6 de talents intellectual
itoites sea obligations et ces pro- do la sorte en Angleterre ual II So-tai en re.io uvie avec ce der- peu corun
s enaOis ne contribuorent pas pu cidtA Anti esclavagisto le dAsiga pour Ini r. Er se aa6.- .4 ati, lea gen die 11 taitavie i-Pirid-nt ,e la Sreictd
ili laikiiser cette empreinte do triitesse allerob ever aprbs enquale qa ai Itait couleur all'canchis, levords d'eni fi- jinaicaine pour lencouraqement de
il ra le rst d s vie. situation oc et politiqu ll i-- ret chores a c s laturs qi i'agriclture, ds arts et de. sciences
P14 il etaist, n companies dE eset pay, que les esclavagistes souen aieft n'est p:as po.r nouis touter. II 11, et lorliaC c,6te so-iA'# 4 sqa d'exister
*nia'ites amim,il paraissait ralemrn 6t 6re une hl)nte pour l'bhumanitd ci vili- elart 3tM. Ii clin, 1,'.it j f, tt. eit it plraur e et de c" Sod61 rlonia i fte
Urc1. Sin pfre availt t6 un hoen- ade Hil aprs avoir pass qu 1 l hi eri ,i ces. accu.~ tos." '. ai-il besi nor' lita bret deu itfre e cette i ft
aici6 trbs avancA pour on makes en France, partit pour d e di ces as." it-il e a f t are nt membr e so-la
11mp,exap& de l'intoldrance et d, la et vous savez le rete. i tl pas.; envi- l repr6 ? it lacpioiss Sa co df alem t membre do la
lie quo r dsultaient doe lesclavage ton deux ans en I1 1iti, diit le j urnali ll abord proi,' ctit la T.rl.' w y i r vice-prai la-nt d I lastrtion puil iqlue
ia Jamaiqle. A son lit de mort, si jamaicain cit plus baut, voyag co- Jme a'abord pti ,cells i T,.t-yitdu device a-prts de la Jnt iqule Ia c. 'S e. t roi-
kPrendre engagement & son fils de tammont et pregnant des notes tu -u O tol'a e 137 a N ,l e nuA -r 18 u .i du!de.t qu'o a ne LaJ smiqaue", atoig eat dvi-
Plimais so e ioser tout le temms do tout ce q11i ponrrait attirer s .i at- 2'1 O'tobre 1837 a 1: N j3:n1,r 1183 1. dent qu'os n slet nait 6':ignd d'aucune
s lqu olle it laparte ait, tension. Sin rapport A la Scit6 anti- iDAlant cOtt period il tut member de manifestation de progrAs tente dans
dlo se laqouelle appartnai tscavagiston. S atn bien rit dun puis- plusieurs comitks import ants notam- son plys ce qui eat fait pour dton-
des gteva s d que l'cdlavage m e au i t. Mas son care de notes, mnt d'an tcozit6 d'uane eiquAe rela- nor, ktant donnee sa haute valour. II
tageet que 1'esclavage m6me ne sant interet. Mais son carnet te notesive A de nombreax tribumi,.-x. eit vrai qu4 es concitoy-ins o pon-
ai enti recent dAtruit. Aussi Ili- et en posesson Mr chi L Morning j nal apporte vrai qus 'exclur la valeur de pHill
n l[Iil .prit-il part i la campaign cuteur testamen'aire de lill))et ce ins so a l orte ni l ogi ural. qappo rtp M. ayavit pals einxlurme, Ia valur6e desHill
tife IU eae sons dans I'll* at 1820 LesW n'ont jimais 1t6 publides -.ell18s (lAs sou a, icile nrougidi, q 1a i M. tytut 46 6odinsimment appr6.'ide des
11dce su en Anetrre par e so-n 1820 es 'onte plus comply es e a,1- ilill 4t.it un ambitieux politijue, i: n'y It anc. Le natualiste aringlais Philip
eI Anlter. our btenir so- sent en qore le port, dnp,es e. pul avjit pas u p)oste d& 'ltate auqiel at lie'Goss-, t de la J nai le., pour o btesnir i a ressasites q4re le rapport, sdgemr pour,,it i'gitimament :,,i.-I.*,i | o'll aind inG .se, syart enr *9ris ousi lea
i-.st des pl aocipaux in-mbL)" pus gra. iirpour a l r9t e '. ut oc1cupe avec ho: n u'. mAi sa dha,pi',s du ibritiah VMS urn, une ex-
dMoWitd- an i- sleavagit de.Lo ta- iltu tai- ss I.. sl'l.mna'ions qu'"l elit Mdi 1832 .t rtto r.a Ia n a t '-i" uetire en emiletnce parani ses codito- qu.r, .no put areiver a bout de haa mis-
rge de pisent-.r aau torn de seo fib q selq e- mois ateI64 pour ne pius quityen- ; ome daus bra oc:up 6aoais pu- 1iou qu 'avc la collaboration de Hill qui
a jaicains. I no tard pas A as toOi p.y na'a' ll.a cement linerAir o u6 .1 so J lesait vo- b'etalt fait u le spaciali(o tie I'rnitho-
ec\\ b sfor-, Baxtoi, C ak- II no semblV ps quo les ph:lc,!hr- Oti-Ut itie teiri-a otl Sa d la I'om- logie, 1 'ich hyoU giai et di I'anthro-
i",ingon, I), Lu~-hington et ; *- pes aient convDmIb'ement r rhMacaulay qu'il n faut pas cot,- Ia labour norme que ce horon Ic'on uqisla' rtion e Lem rqubl await r, 6Al dn', 1101fSi O JOj ,a r1-on ,ii Ii irs A ,tt. hj ino wIo lIli0 aux 4-ux ouva-
ri hr1 Lord Thousts B bipgtOnsma- erqu ble ao ito a -de aieour A e retired dI la vie p b iq 'l, est uu te 4 qui rtdslt6rent de *o4 Zxp'-ation
14 1y.t 1'iutle bhislorienret crii I# pay-, et on o eton q 0disi nui. < t;(e .vr 9 em0*oyie conte lui poa 0 Hrd of Jof a ic3, Lt, 1847, by
-mes o 6minents et philauthro- la Jmaiiue, it ces1an iote co vagiS P.' dmape3hr di re.d.Senter la pirovuas l'iis LIu.1 Gsse,a-sisdby lIIAFt Ii,i L,
ids, pir cons quent vivement catio2 av mla Scisit6an, i- sto avgs Vorl t -vtl. Vji i cominent bex- by of S ,'talsihtow s, et A Nturalits
8 aA e sort dsn gens de o laisu r A la J-i i- i, oute os t valut pir.me ie -- WAtchman" (La S -otuinelle.) S, j )auio J. pIce", by Philip Gosse and
'e9tavls des colonies adglaisei fat considire comma En rvIl. dio La prsedocded M. il H dans I'A IthirJ Ili,, Eq, London, 1851)
i.arg nairM. ai uinagitaar. jt ii ne ft md ne fmblee et sf s wPntaments delairds et M KImund G(Ose lit dans la s Via*
chargC de presenter devant la M. Hn hingl, netait ps da,,s a na- ibd.tcux Ataient xtrdmaem nut d6sagr6a- de bou pbre que c'et matgr6 led dsir
e Celomeur dn la lue re- ur i d ra us' sa mirt un tles aux parties dominant qui. Ie i I-. 4- c* modet 1 gutl-manI qle -oR nowa
ftsM 40 Uleur do la Jjimaijae re- tare il degraer Jtt8*!'1 -


I I







parut sur le covert do ces lives don't'
Ia publication fut retarded on eo que
chaque page fat envoy6oe & Hill & Spa-
nishtowa pour 6tre revue par lui." D
son c6'6 Philip Gosse, dans sa preface,
6crit ceci : "Cos pages sont enrichie-
de beaucoup do notes d'aune autre plu-
me. L'auteur coisidere ce fait comme
un des plus heureux souvenirs des re-
lations agr6ables qu'il out avec on gen-
tleman qui aurait ait honneur & n im-
porte quel pays et don't les qualit6s
eminentes commae hmme do science et
come chr6tien brillaient d un lustre
particulier, malgrd I isolem nt oit if Se
t ourait dans sn ite natale. L'auteur
eat pendant longtemps le PRIVILE(;E d i
correspondre avec M. Hill, et jouit da
ijiiri/ ye t',ico," plus haut de l'aypele$s
son ami'."
Q'Iel hommago
11ill 6'ait m *mbre correspondaLt de
la Socit6 'tie zoologie de Londres et de
I'lustitut de Leeds. Le plus grand nom
scientilique du XIXo siecle avtc Pas-
teur, DARWIN, ayant besoin de rensei-
gnements iur la faune tropicale, c'est-
A lill qu'il s'adressa, et dana une de
ses lettres, D)ii w n parole d'un correa-
pondant delgrande valeur, M. Richard
lltll de Spanishtcwo."
I exite d&ins la Galerie de l'lnstitut
,ie la .lamil ue, un portrait de Hill
par un peitntre americain James Wyeth
Au dire des journaux de la Jambique,
.1 nmes \Vyelth n'a pas su rendre I'ex-
pression intelligente de la pbysionomie
de F'illustre module qui posa devant lui.
I i! avail li nfz remain et It face ra-
se omme Cais JuliuJulius Csar et com-
rue Napol one Buonaparte.
D)arant les trois dernibres anndes de
sa vie, llill soultrit beaucoup des yeux
- et eut inme un a~il endommagd
par nia madecin do sea amis trop fNiu
d'ammoniaque. Ifill ne se maria jamais.
1-.i bon edlibataire, il adorait les en-
tauts :;r lesquels il a compos6quel ques
posest | lines de gentillasse. Sa mort
eu 1.7Q2, tft un 6v6nemeat et A ses fu-
nrail s il y eut concouis immense de
touts los classes du people jamaicain.

.Ie renounce a donner la listed de ses
o'lvrages don't le dtnombrement in-
cortplet occupy trois colonnes et dem e
41, I1- Januzca lastitutf Journal (Juillet
18'9. ) l* convient de sigaalor parmi
404 lhvres LU.%1s-%e KIET OMBE qui
comrpend trois etudes don't une sur
les Iloucaniers -qui sont des commen-
taiies remarquables de l'histoire de la
Jamaique, et Huit Chapitres sur 1'6ta-
l)lissement des Juifs dans I'lle do 1508
S1t>80, ouviage interossant et qui nt-
cessita de considerables recherches
historiques. A part cola, Hill dcrivit
de nomba euses monographies d'histoi-
re naturelle sur clivers genres d'oi-
seaux, sur les requinu, les phoques,
I'alligator des Antilles, et d6nomma
meme certain genres de mammifbres,
d'oiseaux et de poissons bp6ciaux A nos
contrees. Eufin, cet homme don't on a
pu dire qu'il 6tait impossible de I'ap-
procher sans apprendre quelque cho-
be outre d'excellents pctits 6crits
d'&conumie agricole ou domestique sur
la culture du coton, les petits dtablis-
soments d'dgriculture, I'huile de cotton,
le cafe grill6 -a public encore des etu-
des sur le Cho lera, la m6thorologie,
les moustiques, l'acclimatation, la se-
cberesse, et sur les "Flibustiers ou
cent cinquante ans du pass petit
ouvrage qui est une histoire da com-
merce et de la navigation dans la mer
des Antilles.
L'oevie de Richard lHill eat si riche
et si vari6e qu'il faudrait decrite un li-
vre pour pouvoir en parlor convena
b'ement. Quand notre Haiti sortira de
la vole des d6prddations sordides et des
grimaces niaises pour s'adlever dana la
noble region des iddes. deos sciences
et de :a beauty car il faudra bien
que la civilisation farse son course il
n y aura pas de plus beau t.ujet do the-
so pour Il couronnement dee dtudes
superieures qu celui-ci:RIcHARD HIL,
SA VIE. SON (EUV*IE SON CARACTfkRE.


Et pour finir, je dira iquo Richard
Hill m'apparait comme ce pointre hol-
landais don't Fromentin crlvait: On


ie le reprsenterait entire deux Ages,'
comme un home mtr ou do maturity
prcoce, fort serieux, mature de lai do
bonne here, avec lea retours attrist s
les regrets, les reveries d'un esprit quai
egar-e en arribre et don't la jeunoeFse
o'a pas connu le malaise accablant der
esp6rances."
FENAND HIBBERT.





RUN SUIGNZMUNTS
METfOROLOOGIQUES

ObewrvaLtoiar
DU
SMINIAIRI COLLEGE St-*ARTIAL
LU.NDI 8 OCTOaDR io90


Saroaltre i midi


760 "/"4


r (minimum 22,7
remporatnreOm 887
(maximae 28.8
Moyenne diurne de la temperature 25,9
Ciel covert ton e la journee.
A 7 h. du martin, grand halo solaire et
arc circumzenoihal. Halo ordinaire a plu-
sieurs reprises d ins la matinee.
Barometre stitionnaire.
J. SCIIIHRER
LAffaire du 15 Mars
Le dossier de l'affuire des prevents du
15 Mars vient d'etre reintig e par le Par-
que".
L'aL.1ition de l'affaire commencera d6s
remain.
Anniversaire
Aujuurd u l Is legations et coasulats
ont arbor lIurs couleurs te pectives A l'oc-
casion de l'annive-saire de la naissance de
S. M. Edouard VII, roi d'Anglete re et
empereur des Indes.
Messe de lequiem
La Compagnie des Pompiers lib:es a
i'honncur de vous inviter A u e Messe de
a Requiem qu'el!e fai chanter, en l'Eglise
Metropolitaine le lu idi 15 N3vembre con-
rant, A 6 112 heures du ma i i, en memoire
de : R\veRIND PERE WEICH, Fondateur ;
I'1i:ODORE DLMOiT, Son premier Comman-
J.int ; DoR A NVIL BROWN CLSAIRE CASIMIR
Cti.LILAVOIS, CHARLES DiETZ, RENAUD HYP-
POLITE, EMMANUt:L DUVERNEAu,Cembres ho-
n,,aires. Et de tous Its autres memb:es de-
ceds.
En assistant A cette pieuse cEremonie,
vous lui donnerez une nouvelle preave de
sympathie.
Les membres honor.ires qui n'au-ont
pas requs d'invitati )n s nt pries de coasi-
d&rer le prEsent comme en tenant lieu
Arrivee et depart
Le K Prins Wil en II est arrivE di-
manche avec les passagers suivants venant
de ;
St-MAarc J Philip;e.
Curac:.-- Mosanto,
Cay)s -Henry Min, Mile Waterschod,,
DEpute Isaac LUger, E Leon. G. Arm nd.
d6pu-6 Sanon, Mile Amelie R gaud. Mue
Candelon Rig ud, Miles Clara, Laure
et Isaure D:nnery, Clara et Emi!ie Sits -
tic, MIme Bozan. Btaujean Biptiste, C.
Fiot', A Ltranda', S 1-an. S Orphie,
A. Lindor, Vve Fiezi B Gornail, Miles
Amelia, Charlotte, Jeiane, Louis et La-
martinieie Mariu;. J. Davyd. R Rouzier,
V. Lubin, frire Em le.
Oiaagone Racine M so* e.
T inidad. M Campbe'l.

li est repurti dans la soir6e avec les pas-
sagers suivants pour ;
Gonaives. Ed. Roumain, Maes Gon-
z les, Abegg, J Phili pe, Hasboune J. Eu:-
wisle, Mr et M-ne Van B-klan, P. Cha-
telain, D. Bourand.
'?ew-York Jamer R Gachel, V.
Dorroncell, Htnry Mann.
r L'abd-31-Kader a
Est pari hier soir avec les passigers svi-
vants pour :
Caes. Mine W. Alexandre, Salim
Abraham, Vve Raph el Elie, Mme A Dce-
vaillE, Mmes Emi'e Ri e et Lrhens, B.Jean
Baptiste, Mile Fernande Dtouet, Mme
Theomas Laporte, M. B. Kampbell.


7irde.- Depute Sanon, Reger Ruzier,'
Mate Delphie Balmir e a-enfits, Miles
Euilie Margron, Va Wateschodt, Alice
Bellegarde, E-tella M'rce'ian.
Le Havre Mjriu; De'so'n.
Sgo de-Cuba Eu'eg o Vasqu z, jose
Ferreol. Do'o cs LEon, Henriet e Montoit,
Desaix H 11, James Mmcour, JosE Puzo y
Brown, Mme DG eville Gabriel, A ngu Ae
Simonis Mme Do:feaille, J. B. Vatcain
Poin e-a- Pitre.- M le F&licle Alpin.
N6d3rologie
Nous avons reqa le f.i-e-part de la mort
de M ne Go ges So'age;, nle Claire Bar-
dinal. Les funerTi les auront lieu cet apr s-
midi A 3 hem es p.ecises. Le co ivol pu-
tira de It mason mortuatre, portiI L&.-
ganejou se rend-e I i E;'iie Sainte-Xrnne
Corresp ndance
Jd6r6ie, le 2 Novembre t1o9
Au
D.rec eu du a Matin a
Port-au-Pui-ce
Moasicur le Di cc eu-,
La distance de Jeremie A Port-ac-Piince,
e p'us, le manque de moyen jounalier
de correspondre pour ces deuxn illes,
m'ont emp&che de v plus t6- ce te lettre.
J'ai lu, dans vo:re j 'arnal, qut l'on a
faith courier A Port-au P ince, c-s jours der-
niers, que e16rmie conspire. Cette lecture
n'a pas laisse indifferente cette population
qui, jusqu'ici, n'eri vu croire ses yeux.
Mais Moti.i-urle Pr6sident de la Re-
publique, avcc sen sens rare des choses
humaines, a le premier defend la ville
de J&r mie, d'une ii machiavelique accu-
sation.
La politique faith son jeu.- C'est au
m6me sens, su -parl d'6viter et de nous
detourner ces fleches de P~athe
Le temps p-ouvera que si la ville de
Jeremie conspire, c'est b'ea au maintien
et A la pr.spiri 6 du G uvernement du
Pisident Antoine S mon.
Agr&tz, Moasieur le Directeor, I'assu-
rance de tcu mn devouement.
J. B. MERLET
Tribanaux de Paix
SECTION NORD
N uvcl!e recette pour se debarraser dts
locataires lecacitrants.
Z.li-e Tho-nas, i-npuien'ee des retards
mis par Mme Jose del Monte A lu' remet-
tie une mason qu'el e lui avait lou' e, san
b il, prend possession purement et sim-
plement de son immeuble e i y transpor-
tant sei effe s.
M is la locataire qui extend itre chez
elle, ayant faith cons after cet etat de chose
ass:gne M e Thomas A qui e"e d-mande
95 dollars de dommages intrets.
Le juge troupe le moyen de. se deb.r-
raser de cetue affaire en Ia reavoyant A son
collogue de la Section SoI.
**
Auguste Romiace s'en tire i bon comp-
te. Le tribunal declare en effect qu'il n'au-
ra pas A payer la valeur rtclamee par Gi-
deon Bosquet, la preuve de la dette n'a-
yatt pu itre faite.

Par centre, la veave Oiias Phtlippe est
condamnee A solder un compete da mar-
ch andises chez Abdalla Fran) >is.



La Chose coare Ie lot


Port-au-Prince, 9 Novemb:e
A Hubert Alex:s, avocat.
Cher Miltre Hubert Alexis,


19 9.


paracre. Si vou vouez cot' c
avej, vcu; n'avez qai'a rliretre, e te
s&e, Il serie des Con'es duJ i y
rrz q -e, ti, de temps A au:,e, '-i OU ra
d'aspirer A fair fire (ctu de Ryo H_'I
notammenten r6alht ils ne font In.
rousser deic; centre des abu des que
lp orables, do-it nos mCeC rs sont Nie
eu;ement CuU um-resi do mallie .
b d ,set' t .soot s$a,
:ep .be. da're victims partmi nDO l
vrsis honne es ge-s, c'est-.dire ceux.l
qui ne songent a-:c)urir "app.dela pa.
iographie o 'autre i pratiqes d'aus
4vtre quilification. Dans ces conditions.
'*, ce nest point.certes en vae "od'c i ,,
Ie chirman-es lectrices que les con-
teras do Matix se sont applilu1s pour lei
(dinoncer e', si possible, Its fire dispara.
Ire, i anno er consciencieu ement --"u
consenc'eusement, I d'apr~s voos-- D
FAITS don't la persistence dans notie
irganisme social ne pent qu. nons tare
funeste A toui:. L'e ivre done du Matin,
comme il est ai6d de le voir par li, et
plu'6t moralisatrice que scindilisante, oa
m6me de simple /gayement de lec ricet-
charmantes ou pas.
a Mais alors, me direz-voui peut4tre,
mieux est valo y aller carriment,sans vou
attarder A fire rire patfois. C'est n an -
re genre que, a cet effet, you; aurirz di
choir : ce discrurs, la dissertation philo-
sophique, pir exemple....* En d'a.tres
termes, il vous serait prefbrable, 6 cher
Mdttre Hubert Alexis, que, a propos des
abas et pratiques en question, Le atis
discour',,declimi ou fu'mini ?....Nius
vous eussions sins dou'e accord cette w-
tisfaction, si nous ne nous itions apeea
q e, depuis Cent cinq ans qu'on discount,
declame o-i fu'm'ne dans ce pays, les gem
enses ont fini ( avec raison, ma foi) par
concevoir on certain mrfi nce centre lei
discoureurs, les d&elamateurs et les fulmi-
tants. Des lors, nous avi-ns pens6 que le
meilleur troye i. hcz ro s pou; signaler
a I'attention on fait, unt chse que'conqu',
6tait d! l'animee, de lui insuffl r la ve,
afin d! laisser ainsi A cette cbuse le soin
de crier, elle meme, son existence I cesz
qui ne ven'ent 'ni e tendre ni voir. Et
c'est pourquoi nous avions choisi notre
genre, qui neus a sembl6 prdf6rab'e, en
taut que moyen devant permettre d'at-
tiinjde le rsu'tat propose et plus haut
indiqui. N)us nons 6tions fourvoyes,appa-
e nment,puisque,vou; et vos amis,vous De
ious aviez pas comnpris. Nou; ne saurions
rop 'e regretter, voui pre&enter noS excu-
ses et vous promettre- car, nous tenons
A voas 6tre agriable;,- de ne plui conti-
nuer. A vous inqui:ter.
Vcu; pou-ez done 6 cher Maitre Hubert
Alexis, a bon amateur, come voas Ik
confessez vcus mnme, sans artifice, g boa
amateur des gi 'oiseries -inu iles -d'Ar-
manl Sylvestre v, voas pou/ez vons rfw
wu er, vous et toui ceuK qua opineat de
meme que vous a l'1gard de nos eowsa
jeudi : vons ne se ez plau troub'6s dsor-
mais dans vo re douce quietude, dans VO
tre comfortable s6curit6 d'hommes qui sowr
pour la CHO E centre le MOT ..
Ec airsi, pauvres auteurs que nous 6s-
mes. mon ami Hibbert et moi, noOs new
wrons preserv6s, Acue de no; unorf-
*es ,d'etre a brulls vifs P, selon qce vo0s
I'avtz ?uggere ttis finement, sans eo awI
'air
RYoSs D H....

H[6tel Bellevue-
Le mieox site, e. plus -
fortable.- Champ-de- ar.
Caisinie resaomm6e.- Vane *or ;m



Sociei BD liquc


Vous m'apprenez, dans Le Matin d'huer, ET DES
e nos Contes de Jeudi, A l'exception de .ivres Religieux d'Haiti
de La Vengeance de Rpsaimabl,-qni n'- vres
tait J'aillears pas a con'e de jeudi, ont .= r
plus que scandals nos m-es, no- f m- Le public est pride de nou;, e rc
mes et nos sceu-s ",sans computer os filles. ce que Le Messaer E Wan qde .
J'en su sau dEsespoir, 6 cher M Itre Hu- de .a SociEtE Biblique et de.s icim
bert Alexie, d'an'aot plui que les act's du liIgea ", n'ait p part junqu r -
judi n'ont jamais eti Ecrits dans ce bu I Ce retard et dS au flit que O1SS"
ioattendu. Ils croyaient tendre uniquemen, etE entiieremnent pris dlans uO treaYs
ces pauvres contest, a "instiute !d- It per- portant eti de longue halcine.-l- T Y.
sistanc e d nos tares scc ales come des Saa'us et dc; Rlkal de iaSOC
vous I'a si bien dit nctre intelligent D.- que .e Comite cent %Cral con"io *
rectur ; et par ain i. ils esperaeat e" tra- -miion don't nous iau@S PxttcC
vailler a I'vrc m orale de les fair dis. vail. asui etemdu qa'abworb5t, ""I


_ __







as slosirs, nous a sinsi em-
.We pauitre la revue isa date
S 'rouvoas desla pine et du
,0y ai attsendre tro? Iongtemps
do Messager a. cette peine
Sweet le egret ad ouci par le Plai-
Sde poavoir leur appren-
It rsvi' en question dtant or le
i a nious ne tarderons pas A
.'. uflhro de Is Revue : deji,
Owgi&c s6e ctioB des abondan-
ifi nque nous avous en mains.Nous
rt qu'elle paraitra sons pea
; ticle; in resents%, notatument
biographique de feu le pasteur
W As, Membre honoraire de la
pa rt Dr Fran.s Dldencoanr et
itude sur l'ouvrage de Mr le pas-
De0Op. (a Les gras- problbmes de
)* .,
O 6itons de cette occasion pour an-
ss clients de la SocietdE e nous
.e de Paris, ces ours de:oiers,
n;e~0o0ve.u, ou rage; poor la bi-
fe, no amment :
aW ilhelm Hermann et le prob!'me
tu clue', par Mitrice Goguel, Dr
19 (90 ) ; .
.-L descent aut enfers: Etude de
-erelyiu e, d'art et de li-tErature par
Moaaier, Prof. a lI ficult de theo-
SBp 0ostante de Paris.
SCroyance religieuse e croyance
ctelle, par O0sif-Louri6 ;
,-Eule de theologie moderne par
S Frommel ,
j- Sdence et conscience : Phi!osophie
nt sitcle, par F. le Dantec ;
t-S:iece e: Religion dans la philo-
pkomtemporaine,par Enile BouTroux ;
',- Job fi's de lob : Essai sur le pro-
ieju mil par E ienne Giran ;
- La so*f du just par Edmond
Ule ( ouvrage couronni par I'Aca-
it hKuse );
- L'initiuion astronomique, par Ca-
SFlamarion ;
.- Simoie ei Fleda ; N )uvelle par
Shatird. .
iuasso aboines de la bib'iotheque
*



W tenons i la disposition des ache-
qaelque; exemnp!aires de ces m6mes
set qoelqu s oeuvres d'ordre scien-
qui nous on :ite adressdes par la
vaie, telles que :
1-Priocipes d Economic politique, par
d Marshall, 2 vol. in 8 ;
-Etudes politiques par Emile Bou-
I;
-La terce et la lune par P. Piu;seox,
o 1l'Observatoire de Paris ;
-Diaioonaire i lostre de mddecine
rle Dr Galtier Boissi&re ;
mideciae nouvelle ( o1909) par
0. Dubois
Meacoto Larousse ( 20 outrages
Neal: Grammaire et littdrature,ari h-
a' et g0o ndtrie, sciences physiques,
S Msaturelles, his'oire, ghographie et
phtie, centre, musique, etc. etc )
Avis aux amateurs !
que noui venons de coatmar
alBanachs divers, poor 19jo,des-
mme toujours, a la distribution
I 1 seront ici, probab'ement,
*dkcbte prochiin.
:P le 3_Novembse 1909
Diutur du Kessager Evasfllique,
A JACKSON

ent d arriver
ORE Da TABLE
hlS3Cdo 1/2, i.2et 5 liv.
ISRE ALLEMANDE
tila, doz.d
"13 dooz.do 1/2 Oil-s._


TCM ~ch grosses Blies.
L. KOHLER.

81ers Situ-Joseph
11R40 dug Magaaims dor Mat.

la kRRA SUR BOIS
PftPO98 -CHARSONNAGS.
-. aanasaI.MARUMALMuSI
~A~SUR QMBT
PAW 7090 Wmikoprs 0 1.


I
I
1


i


b




e,
p


ri


Ligne Holloiaadse

Le steamer PRINS FREDERIC HE
DRICK venant de New-York et deo
Marc est attend ici samedi 13 c
rant ; ipartira probablement dim
che 14 pour Pa it-GoAve, Jdrdn
Cayes, Jacmel et Curaeoa.
Port-au-Princs, 9 Novembre 19
AUG. AHRENDTS, Agent
-. -


Sacs vides!..


EN-
St
ou-
an-

09


le Gal Transatlautliqu

Le paquebot MONTREIAL sera de
retour samedi, 13 novembre. II par-
tira le meme jour, A on:-s heures trhs
prfcises du matin pour Petit-GoAve,
Port-de-Paix, Cap Haitien et escales.
Messieurs les passagers sont pries
d'itre A bord a dix heures au plus
tard.
Port-au-Prince. 9 Novembre 1909
L'.Agent,
E ROBELIN


L.A


Cordonnerie


Nouvell


be


C. ip *tTOIl
GRAND'RUE 143.


Avise sa nombreuse c ientble qu'el-
le vient de recevoir. par dernier ba-
teau, une forte quiantit6 de marchan-
dises et de fournitures de touto frat-
cheur et de toute beauty, importdes
de France, d'Allemagne et des Etats-
Unis.
Le public 61lgant, curieux de so
bien chausser, y trouvera les peaux
es plus solides et aux nuances lea
plus varies les forces les plus belles
et lea plus approprides.
On n'a qu'A venir chez G.B. P ITOIA
)our Wtre assure d'etre chaussA sui-
vant les meilleur-, lois du confort et
le la mode. Sp&iali'4s pour dames.
Grand Stok de chIanssures ;
Peaux, cirages, f.rines, fournitures
3t miatriaux divers pour cordonne-
ie. Oa trouvera tout ce qu'il faut. aux
>rix les plus modkr's, a
LA CORDONNKER' NoUVELLK
143,GRAND RUE 143,


I


AVIS


M. Marcelin J.cOly I. avoca', secre-
taire du Conseil des Secrtaires d E-
tat, fait observer an public q i il sighe
M. Jocelyn, et q i'il ne recevra pas les
plis portant la sustripiou .I. Marce-
lin qui lui seror.t envoys.


I


m


1Re mangez pls die pain!
8il n'estfaitaveo la "Pillsbury'sa

La meilleure marine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tousrenseignements s'*-
dresser A :
Ernest Castera
*pr a iatant do la PALLsaUY*S WAs*.
juOA FLoRL Mus GCo MUOIxZPOUS
ILl ___


Je soussign6 fais savoir au public
et au commerce en particulier qu'A
partir de cette date je no signed plus
D6cius Jeudi mais Ddcius Eliacin avec
le mame paraphe.
Baradbres, le 3 NovembrOe M9
DiCLus ELIACIN


Sacs videsl..


Entrepot G6ndral des Grandes fabriques
DE CALCUTTA ( INDm) DUNKERQUE (Fa NcE) Tr DUNDEE (ANoLwrrR .)
SACS sp6ciaux pour Caf6s trids
Caf6s ordinairas
Cacaos
Les Types Courants constamnmeat en Stock par ballet de 400 sacs,


Oepuis 18 centimes or jusqu'& 2
Pour grandeurs r4guliires 65x110 centimetres
Poids do I 3,4 livres jusqu'A 3 livres.
Sacs sur modbles et sur types des acheteurs.
Prix &t forfait pour livraisons meusue!les francs
et si on le desire, Droits pays.


8 centimes or
et 70xt 10 centim6tres.

part de ddbarquemeut


50.000 Sacs de I'lnde

Vienuent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exceptionnellement avantageux
Sadresser a Jules Laville
AGENT ET DPIPOSITAIRE GI"NPIRAL
t3, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.


A de MATTERS & CI
32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT


Maison Fond6e en 1888
Bijoutetie. Argenterie. Patifun erie. Articles de luxe pmi salon,
salle A manger, ch-mbres, etc.-Miroirs et tableaux artistiques *-viette
pour avocats, hoummes d'afftires, ministres. Bib lots 61.Sgadt.,, ialicat,-- et
rares. Art miles de Bureau, etc
Achat do viel or, argent, diamant, 6caille.
Reparations d3 Bijouterie. Les articles vendus ou rdpar&s souit ga ianut
pour une pdriode d6terminee.
MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de premier ordre.


4


LECTSI II voulez-vous bien
LI ECTEU RSfumer! Allez A la
Hue des Miracles, No 25, vous trouverez les
CIGARES DU CENTENAIItE de Prin de Jkrkmie


L]gne Atas


Le vapeur ALLEGHANY ayant quit
it New-York mercredi 3 co,'a at. pour
le Cap-Haitien. Port de o jix (a -
naives et notre port. est a'tendu ice
jiudi II courage, partira prob bl. mmor
djns IA oiroe pour letit-Goav.. J i6-
mie, Savanilla, Cartagena. Santa-Mai-
ta et New-Y.ik. k renant la mna"e
faiet et passages.
I a malle pour I Etrang r, (wia .le '-
mie ) par le aepeur I IINS El I IFL
FREDERIC ferm ra Aa i o.-'e, ieu i
SI cot'ant d fi heures. piene, du so.lr.
Port-au-Pi ince le Nv. mbue 1909.
F. HERIKMANN (: rg ns


I


Docteur C. (iaveau


MtD0CIN CHIRURGIEN, AcCOUCHKUR
Dipldmi d- r Universit de IHarvard.
Traitement specia', par 'Electrothl-
rapie, des maladies du Ventre, chb z
la femme, des maladies des voies g'-
nito-urinaires, des maladies des yeux,
t des maladies chroniques.
Los malades ont souls un int6g~i
vital A s'lpargoer, grace aux prog Js
de la m6decine moderne par I'appii-
cation scientifique de I'Electricitg
danos cos maladies, les dargors et les
suites fa houses des operations chli-
ru' gicales delabrantes et coteauesw, pt
l'inefficacitd des traitements d6modes.
Traitement special des Lymphanji-
teo des pays chauds par I'applicatien
de I'air chud contr616.
CONSULTATIONS : mating de 7 A 10 hs.
apr6s-midi de 2 A 4 hs.
CoNSULTATIONS GRATUITIS avec traite-
ments les Landis de 2 & 4 beures
aprbs-midi.
128, Rue do Centre.
&A cot d4e MU' VIoop# Lospinasse.


L'tmulsion Scot


A sauv6 cettejeune fllle
d'une mort certain


CYNIRA MARTINS

"F Il.1 111C yldrit-I .tatattinte a l'age
de deu~iL ans ct dtnii d'une pulmonit
siviZC qui I ut suivie de diphttrie, der
fLvre scairlAtine 4ct d'.itztres Affections
particulikres A son ge qui IA religul-
rent au fit pendant plus de six smois.
Dans ces circoristances ic consuitai
Pi'mmnent docteur Amgelo SimnUcs qui
lui prcscrivit 'ItULsIoN SCOTT.
"A peine cut-tile pris JA preminib
boutcillc qu'ellc commenca i t s trouver
mileux ; ic lui ha continued le traiternwnt
A I'tmulsion pendant quelque temps
iusqus'~ cc qis'elle fut compijIctment ri-
tablie, et elie devint ii robust et pleine
de vigueur, qu',k son age actual (ncuf
ans et demo) aucun sympt~me dc Is
maladhe nW& reappr.-B. IMAR-
TINS DE MORAJES C-AmnPinas
(SOPa"lo).I


ExigcZ toujours cette marque
do abriqtse sans Iaqtseffe
Iaucurie bouteflicd" rnustjO&.On
n'ct bmwcncii authentque.

9"" & Dogm, abe WNdIMP Iwo
*rel 4._____________


I


3


,-r -- --~ .--- ____


of


I


-- --'


r III


I I


-


I


mII













I,








it

I


m


I


I







Entreprise

D'EAUX GAZEUSES

Fondee en 1899
21, Rue Ferou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter
| I- I I1. l1I.


1AI: 13KIUIIK~1 DEl. CIU~SSLIES


Fioravanle


Cordas


153

Grand'Rue
Met en vente A un piix tu, ir6duit, in stock consi i6rable de
des plus 616gantes et des pins solides, pour HoMMiS, FEMMES
Style fcancais et arnmricain, derni6re mode.


Pour la vente


Grand Rabais I


JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION
EHA&S CONFEBIED A
Gold Medal upon


( 1907


Tanneri -CeCoilitiiientale
D& POIIT-.U-PH1NCIE
Ga A2;JSSU RES
CngvREakU GLA(.*, pou .ir ,oram.nes davuos P. 10. Etufa.--F P. 8
VauIM298 CLlPS5 4 a12 0 10
COUL3UR Lt .uTus f41114110
Pour la vmi)vte. r,.co ros 5010 d'escompte.

EN VENTE CHE~Z


L.


KOHLER


Rue du Fort-Per, N 6.


Comestibles
Sacs vides sup6rieurs
Toilerie


CO




chaussures
& ENFANTS


FOURNITURES POUR
CHAPEAUX:
PAilles, Fioeri
Rubans,
Plumes, etc.


SEtoffes,
SLungeris,
Sta Prfina rie
Articles de
Ptris, etc.


8 ANS


DE SUCCtk


Topique D. SERIES
o't l:&s Chevaux
Gueri.,o rapide d3 Buiteries, des
Places aucienass, carts, Foulures,
Ento!ses, Fluxioas de poitrine,ctc,etc.
Pansement f.iile, rapide et d'un effect
certain. R-0 s DEPOT" ha macie Moderne
Rue Roux, Nn 108 et Rue du People,
No 124.
PORT A: -'PINCE ( IIA;TI )

NES1ti FELID
L ex i.-l.en, *:ailitur avautageusemienl
iconnu d% touta la R~publique vient
da rouvrir soa ateliir Rue F4rou,
( Rue des Miracles ) No 61, prbs de M*
L6 ge Cauvin,
a nombrease clientele trouvera
co-n me toujouri toute ,-atisfaction
pour I~s travaux qui lai seront coc-
fli6s.

Chtez .. pp. Cipolin
1 35 R!w R/p','iicain on face do Mr
Vienuent d'arriver par dernier va-
pour :
Pat4 JI1) foie gras. Saucisses truffles
Pigeon aux poise. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis4s par li-
vre et par flacon. Prune d'e.t -s Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mnouth. (Co'gn. Chamrnp.gr.e.
Fr;tr Nto 'ES USE.
^bric i': dl, chma3ssurea
La Mauufacture a toulours on d6p6t
au grapd stoci, -, pour la vateo on
gres et on dztail, d.chaussure Don
Tonq g ,enrf'; )our
L&OJcSa, FsttfM^I. iE~WAWT5
:;s coImmzu .s des commercaats
4e 1'ioatrier r v(iur.on: &tr,' zcu6er
a::.s we is: 'iae i ea pr s.


mo


,/


--- .


TI errel,


Tai Ilejr-

Plowle4 ansi" -


an gros escompte de 5 olo


Attentio
Voulez-vous 6tre mio.eJau .
11 eat trbs rare do tronver dams n
m4me confection l'E "a.- .s ea
lidit6 ,- g et Ia so.
M. VITiELLOtr6res
leo sp6cialistes en chanusure. por
homes, formes fr.tr ~is et amp.
cares, ont I'honneur d'annonmr &
lour nombreuse clientle qu'ils vier.
nent de recevoir de nonveolles formie
i Du Dernier Cri Parision ., dov
ritable Modern S'yle.
Lea Chaussures soot reconnues in-
comparables par la Conmaodit e
0leur former et par leur SO1idit6 joint
t un travail entlirement fli o
La Mason possbde on d6p6t dh
mat6riaux de premier choix prove.
nant des melleures fabriques des
Etats-Unis et de France.
Ohevreau verni, Extra-Qualio,
la meilleure marque.
Peau jeaune de toutes nuances,
vdriltable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures emplo.
ydes d:,ns les souliers et les soinM
apporlds dais la confection nous per.
mettent de Its garantir come eIn
plus slides et les plus durables.
Stock de Chaussures fines pour la
ven'e en gros et dWtail.
Assortiment comp'et de rirages a
lacets do toutes nuances.
Prix fixe mais moddrd.
Adresse : VITIELLO freres
145, Grand'Rue, en face de la Posts

Maison F. BRUNES.
16 UR;. NI rK 1I:X195
Dairi.6a par

L. HODELIN
Ancwre mmbre i U S/ef id PMAs
brpiqu des matrs ailkw~ s 4d Prk
Vient de rocevoir an grand choiz d'4-
'tfes diagonale, casimir alpaca, ehebovi
*, cheviote pour de9il, etc, RMeeommaN
particuli6rement A sa eshnt461
SCieolOctiQn ~a ccup1 de ue1oe,
Is gilots do fantattie at do plqu6 4
oat bautit.
Sp6oialit6 do Gostumeos doe me
es.- Cowpea Francaise Ainglaise
tdr.ainoe d. la dcrniire pfrtse"e
,a aaison confectionne assl di Oa
umnes milltaires, babita brodO
lto1 aes, tunlue' .I-ktts ear
As o **0'o, 44 .ss ?*-

.hapeaux
Chape su I1
Clbapauz Il
PAILLS 9I POIT-RICS
ACCOUFEl CHKZ
Feliberto Goisales
Er
I JO. SIN MIILAN
FABRIOUIK DE CIAPEAOI
PLACE GEFFIBARD
Se L Cad ,." "* L.twsw
Poa roum its it *t 56'

Fe x MAGLOIIS
AVOCAT
I ', '^ ,. rit ,, I 3.