<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00764
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 30, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00764

Full Text


no Ann6e, N* 780


ORT-A U-PRINCE, kW,


E


Samedi, 30 Ootobre 1909.


aB


OUOTIDIEN


Abno et:DIECTEUR-FONDATFLUR LEX UMItRO A TMK
IUK Kmoi... G. 2.00 .15t
NEAUPRN~TROIA Moil. *5.00 C16mnent-Maglotre I4S*.6
0MATIMENTS UK Mols. 220Lo .m rftIsi____"_serupaadi
TRIS oxaMs 6.00 iDUMIWISTaaRUIR Arthur Isidore DIRECTION ItltDAC.TIONK-ADMINISTIRATJUOq
lm GR.... TOIox.Mois. *8.00 ,13LO,4


LA SEMAIN

Sbruits (de conspiratiou ont un
recommenc6 cette semaine. Is ount
miti quelque s declarations utile.'
(edel'Etat et,A I'heure oft j'ecris
gamble reduit Ai des rumeurs de
ande.
effet, le president de la R4punb'i-
ali-meme a aftiim6 quo l'on est
ille A Jeremie. que l'on est trin-
ailea Cap, puisque M. le d61lgu6
M-Gilles va pacitiuement sur son
citation s'occup-.r le ses allaires pri-
N. Le silence ,iardi sur les autres
IN at sur Port-aL-Prince signifie
meantt qu'il i'. pas et6 question
points jue 1I Cap et Jer6mie.
(Uu circulair -!u pr6fet a invite, A
occasion, uu certain nombre as A passer a .x bureaux de la
ture pour ll iires les concer-
t. Qaelques-uns des invites, pris
(ifroasse, out wieux aim6 declioer
ihtation et se ,.tirer do la circula-
e. D'autres y out d616er et, ma t)i,
il'ont pas dt6 plus mal qu'avant, si-
lu'ilsont appris qa'il y a A Pjrt-
I-Pnnce des alvers ires qui, pour
Oh place, se sort payd le malin plai-
Pdaller les >l6noncer a l'autorit6 s'I-
Come notre onufrre I'Inpa :il,
Ssuis donc p is t in d'applauiir
gpte de mo l6tation esquisst a -,e
|pir le prtf t, et confirm par le
inealtde la I epublique, en audien-
Netre confr6te y applaudit, pace,
,eno ellet, Ijy applaudis, parce quo cette mi-
"ion fait, en minme temps, voir
ia' rieon 6t te tout ce qui a pu
iYW cette meure prefectora'e de
Ituon.
*Pavernement du g6ndral Simon
fillears coutumier de cet espiit
l""ration. et I'on doit se rappeler
yIt M. Renaud Ilyppolite, alors
6e* d'Etat de l'Iuteriour, d6sireux
ibhon manage avec la press, la
ian jaur, avec les m6mes po-
ts do M. le prefet, dans les bu-
8 "uinistere.
SjUger par les discours de fdli-
prononc6s A cette occasion
.Isnardin Vieux et par M. A.
th Ip, rise de contact entire I
dI' 1int6rieur et lea intdresses,
46 marqude de moins de bien-
qe cell de M. le prdfet avec
"q de cette semaine.
SCbhose distingue lea deux
cs't que, autant qu'il m'en
etre lconfrere l'Impartial se
rouge A 'occasion de la
S Mliiist6rielle,- parce que,
mb, Silo s'adressait A des jour-
S1t9-i-dire A des homes
OL.* cerdoce. Mai. i n'est j a-
P tard pour reconnaitre son

f uI a quelques enseigne-
odo equlm paae.


E O roite l'i:nnimeur .aI'nptiia yve- o'oi I mitse attend vion irait cousa-
KUI N lT linait l''-:re, ou allai etre, molest par 'rer la v6t0rance de nos vieux bron-
I'autorit6 en un in)t, et pour emplo- z),s guerri r,.
1er une expression aussi just que cou- ),', jugez tiea 'el~tiillement de mes
SII y a un jeu qui se pratique plans I rante, le irmuniism, etait c baisse. espoirs.
la iolitijue du jour ei it est bin quea A 1'6poque dIe la eirculaire prefecto- ,
je e signal, non pas que j'entende rtle, co sont, au contraire, los tirmi- .ai lu, celte sam i,, ,qa'uri contract
fire de la politique, mais pour mettre nisnies qui tiraillent A gauche : tucun en bone et due form autorisait le u6-
A l'abri de mauvaises surprises les gens T'eux ne pirait avoir et6 convoqu ; ils gce nagure interdit, avac cette cir-
paisibles qui, comme moi. n'entendent parai -sent 6tre remontds, et ce sont les constance aggravante ql u, pour aller
pas patir de querelles qui leur sont alversAires qui subissent la baisse. plus vite en besoagu, I't at lui m6me
titrangbres. 1), pareils ph6nomnoae ne sont pa s chargeait de veni re.
Je n'6tonnerai personae en distant pour dtonner l'ob(lerteur d6sint6ress6 Pourquoi le cach r .. .1 ii sdti
que Ie gnralSimon,par la fn m et fro ; 'intrau eace des ptis une corde se casser dans ron clavier
me don't it rpartit les fonctions publi- po'itiques est uno chose connue ; au- patriotique. I' faut un certain etlhrt
ques et pratique, A l'dgird le tous,une cun d'eux n'est potd la la od6ra io i. pour que la sens rAel roprenne le des-
sage tolerance, etend dtre, commrne il (iianl cette intolerance n'est pas pour sus ; car, annonce-t-on, c'est 200.000
I'a dit I'autre jour, le 'Preiident de ia eux une nt6cassit4 d'attaq ie, elle d dollars environ que doit rapporter A
publique. vient, a certain moments, un1 n ces-, notre trdsorerie moderoe le brocantage
Nous sommes.en ce moment, A l'une site defense. Per o me n'y peut rien, tde ces engines archaique".
des rares dpoques du pays oa it appa- encore moins vous et moi. c ne fait rien : nos embarrass tinan-
rait qu'il y a place dans la Rdpublique! Swulemnnt, il put re permit dans ciers finiront par noun jouer de bien
pour tout le monde. S'il v a quelues de telles condition?, de plaindre fran- vili.ns tours.
exiles par le fait du changement doe cement nos chefs d Etat. (2and on leur
novembre dernier, on pout dire qu'il souffl-e quelque chose A l'oreille droite,. .
n'y a pas actuellemant de parties poli- is accueiilent volontiers, croyant avoir
tilues en exile ; et cela dure depuis en- alaire quelque measure nessaire de 11 n'y a pas jusqu't la liberty de la
viron une annie. bien public : les criailleries ,i la gau- plese a uiS Jno commette sea m6fibrt d
C'est que, a la veritd, personnel j'a che ne tar lent pas A les averlir q.-ils p4esNouellis ne nommette sinvariab mfat
de raisons politiques pour en vouloir ont tout simplement agi dans l'intbrit L'te de bras on a otre victim cotte fe-
au general Simon ; il a le boneur de des unset audItriment desautres et i en ae
n'avoir pas eu de part politique, de !s est pas rare qu'ils soient A voix base maine.
n'avoir pas t60 un oandidat ayait des b'd nms A droite com in i guch1,, parce 11 re;at, pirait-il, cos jours deniers,
partisaws ; et son av6nement n'a pis qua, tout bonnement, its n'auroit agi pour *'tre pub i6, un :artici ditlama-
6td le triomphe d'un parti et i humi- danis iat6rt iii de la gauche ni do la toire :,ccompagnd de P. 5." Ayant hon-
littion d'un autre. ,'roite. nAtement accuse reception de la copies
II a encore un bonheur plus g.and 11 faut esp6rdr q ie, dans tous sis a-.- et ,le la valeur, il lii fut r6pondu ceci:
Je reste vraimut! ftonna en recevant
c'est d'avoir droit A la reconnaissance tes, le President do i-i R6pub!iqu sau- J re en relevant
des parties politiques eux-:nrnes, catr sa s'inspir-r, surtout sar le chapitr, vos communications, car je ne vous ai
ils d1aient tous dans 1'exil et it leur a ,Ie la paix publique d'ua courant d'1- .amais envoyed'ari,:le pour votre jour-
positivement ouvert les po te, 1e la. pinion assez neutre pour di-tigici n al, n'avant rien A d mcler avec per-
patrie. Pour avoir no wom3it, -- il y I'intrit du pys ,t ten gouver"ne- a prs d'un- quart de sibcle, -- conn ruent de celui de parts po'itiq-ues, i i A ce vil quidam qui s'est servi do
I'exil moi-mgme, je sais ce que c'e-t et pour m riter I'appirobatiou des iens mi "orn o pour accomplir ses combi-
que cela. ion infod6s A Pierre i A" Jaq-,ue., -_ riootn roalsaines. "
Malheureuement, la toI.ln du et ddsireux d avoir Ia paix et un g,- E* le president no fait pas I'allWe It, ces vernement qui la procure. voir ces J* couviir la montant de la
parlis, et ceux ci le tiraillent A droite protesta'ion adverse. C'est bien fait ;
et a gauche, cherchant chacun a Ie la press ait aussi readre seo juge-
faire pencher de son c6tb, dans chacun ments de Salomon. Li protestation fi-
des actes de son administration. I y a quelque tens, une circulaire nit ainsi :
Un firministe est-il casd, tous les ad- du secrdtaire d'Etat aue la guarre et doe C'eat pour moi l'occasion d'attirer
versaires jattent dohauts cris, en pr- la marine interdisait di toucher ddsor- Ia plus haute attention des journalis-
textant que Ie government favornse mais aux vieux canons don't soe servi- tes, vos confr6res A la Capitale, de
lea adversaires et que c'est le firminis- rent nos ancetres pour nous donner prendre beaucoup de precaution avec
me qui, dans le government, fait la une patria. coe tains articles sortii surtout de Mira-
pluie et le beau temps. goAime; car ils no peuvent 6tre que
Un des adversaires du firminisme b- parait qa oniraaitre habitude doen I'eAvre de certaines gens on quAte do
.. .. ,.. ........ ne- trafiquer, et la circulaire disait couper s t a ti on."
nenicie-t-i ad'une attention g)urvern(eourt A ce n6goc qui touchlit auau situation."
mental, comes l q reoint e firminime s co- cril6ge. I s'agissait ddsormais do les Merci. Mais come on s'aime A Mi-
teste, et ie mons e roivet u -e vero recusillir, en attend nt qauno musee ragoa i C'est. paralt-il, presque an-
pablesot les b6nfliairesest u ve nationally rig poor abriter le tant qu'A Port-iu-Prince; et ce nest
tripot6ede .vImpartial. vieux jours de ces hbdroiQues inva iles. pas peu dire I
Nous venous do parler do Ila convo-
cation du pr f. .t dew appla iisse- II et vrai qu'ils devaient assez soJ-
cmatis ao I s le firiniste lonot vent, ces rugissaurs devenus muets, JCAN I.t FURETEUR.
mantp q irseors I m. roger leur frein d'eotendre Ie sol na-l
acceusi, e.t nous avon.s rappel com roger lou frn d'entendrae Iaol na-
ment. n m esureda ,4m oad genre prise tional, qu als conquirent jadis, trem-
pa M. Remesud Hyppolite vait Wte bier sous le grondoment des tirs ra-
m par Read yppol a pas de pides modernes doot la besoae nWest L'AdministratLon du MATIN in-
mal accdire e ue par exo sjt, j crois plus que civite. It 6tait tout e m6me forme ses al^n%,6e qu'lls ne dolvent
mal A dire cet.que, A esp6ror que, tout en coatinuant A rien payer, abon noment ou autree,
C'ot qua A v'dipoqt do a circulaire nous entretuer avec lee Krupa et les quo oontre requs imprim6s at per-
ministdrle, l ,eadpoqersau do firmi-. Mixitm, Ie jour, annoned par Ia circo- tant le timb" da journal.
nito ttuail t l to g0 oement A laire minist6rieile, no serait pas lo0n L'AdlA.mstr,- Arthuer Ia WoA


t


L











A'ordolnnalrce
I 0.roitRi


'Pour les personnel que cela intdres.c, vo
c: les m-yeIns proposal's pour /,ti
'asse, I ordonnance du I Octlobre.
Pni..MIEluE IV:EN. La conslitutio
veut que les actE-s du lPrsident soiet
d6libdres en Conseil des SmcrEtaiie
d'Etat et quo les Minitries soi* lt ie
ponsables d, I'inexecution des loi:.
Qu'importe que les Mmistres W'ainl
pas misla main dans les xecution-soum
maires M. Louiis Boraio yant demand
de do fair peser le glaive de la loi su
les Etrangers impliqiu4s dan, la to'is
piration (oicou et ayant tcrit A M
C(arteron pour la remise des asilts de
('onaives., ces faits avec les textes cons
titutionuuels constituent des indices stf
li-aits pour motivcr le reneoi do lou
le-. mliistres devout le tribunal etimi
nel.
Au surplus, aucuia d'oux n'a deinii-
sionn6 api|ts ces executions somm tires
I) L'\ xhN: M )\EN. 11 n'y a pas ea quc
It s assassinats. l)Js tortures corporel
le-, violations de domicile, arre-tations
et (Wetentions illgales av dent pr&cei
los assassinats. les Minimtr'es n'on
pas dcrit de lettre au Cominissaire du
Jouvelnemnent pour faire poursuivre
co4s actes.- La Constitutio et l code
p;lunl p,,uissant ceux qui ont enfreint toi
lis,.s;d eif,'eindre les loti,, les .Ministr~ s
auraiorat di eti-e reoavoyd petour assas-
.ioat devant le tribunal criminal "alors
imtlijr3 qu'ils i'.iraient pas paiticipE er
f/it aux crimes du 15 mars." ('lTxtuel,
fzoi-.a \i%; taoii-. Spacial A F'
Marcelin. II tait Ministre de 1 Intirieui
ad interim. 11 avait fail des tourn6es
on ville, au moment des arrestations
Ces arrestations :tyant eu lieu par les
hrommes do police, il serait responsa-
Lle, au moins, de ces arrestations el
violations de doImicile.
4i) t 'uIKI \K: ,i vcsr Spp cial a Ml)n-
iroeul (Guillaumne.- i)es tdmoiun I oni
Sl devan t la p)ion et deva.tt le (truc
ilere. (;C o out ties indices sultikaut,
pour le Itire condainner come assas-
sins. Li cl hailie du Conseil a'avail
pasi lo droit de ditcuter les depositionu
Pout amItIeI I, comnclure que leschar-
Sges u'4taient pas suflisainment 4ta
Sblis contire lui. Tout son rl6e con
sile a A hercli, r si les indices soo
suflisants ou non." (Swc. ) L'-s pre-
mirs jugos n'avaiezt pas le ,droit de
parler des charges qui ne sont pau
sufli-amment "etablies, sans par er de
la suflisance des indices graves ". (Sic)
INi,;li..ME .OYEva.. -Spdcial A T. La
leau. II etait ministre de la Guerre.
Les arrestations ont et6 faites par tles
soldats et des officers doe I'arm e. 11
est punissable pour avoir laiss6 en-
freindre la loi don't il pouvait preve-
nir la violation et pour n'avoir pas fail
poursuivre,- come Ministre de la
Justice- ceux qui l'ont tran-gres-
"s e." 11 est donec couptab:e d'assas-
sinat.
Sixti~Me MOVeN-.- Comment L4on, e
Leconte a pu itre retenu, alors que
d'autres officers coinme lui out 6ld ren-
vovys ?*- Lia Chambre du Conseil a
mal ftitde proclamer la r6gle de l'obbii-
sance de I'infdrieur aux ordres du su-
pdrieur. L'infdiieur doit les discuter
poar savoir s'ils ne sont pas contraires
aux lois.
La iettrc-rapport de Naderea'a est un
induce suftisant centre lui.
SRPTIIME MOYEN. L'ordonnance a
parli des charges qui ne sont pas
suffianament etablieos sans paler de
** la suftisance des indices" (Sic). Elle
est nulle.
D'ailleurs, il ne s'agit pas seulement
d'assassinat, mais aussi de ddlits acces-
woires, tel que violations de domicile,
&rrestations illgales, etc.
lurITIkME ,MOYEN.- Sur ces ddlits ac-
cessoires, l'instruction eat incomplete,
il y a lieu d'ordonner un supplement
d'instruction.


L'affaire du 15 mars


ces derniers out garden parai -il, us tel A l'onvenre ce matin, nous avoas en- peI
souvenir de la chasse qui Lur a et: fai e registry le taut de 4t16 go vendeurs. ira
que dans certaines de ce; villes on ne les Traites : 1 ia olo. col
a jamais plus :evus sinon qu; comme des Ch6ques: 4 o01. tea
oiseaux do passage. Qae ne peut-on en di- Port-au-Pdre, o30 Octobre 19o9. J e


Opposition
DI 1


Sre autant des autres ville de las R6publi-'
que .,.Eo tout cis il semb'erai: qu'aujomr-
lo u t U Jlid'h nui il n'y a presque pus ea sd : on
es tons amirica as, cuba as, ominicain
-- et haitiens. Tout cela tient-il ddbout ei
II n'est-ce pas une ignoble comidie don't i'
Sconvienrai du motrr la ficelle. .
Dins stn i u 'rage a De la national' en
HIliti Mr Joseph Juwtin, Direc eu- de I E- ANTrISYRIMN,
i- co'c Nat'onale de droit de Port-au-Piince, Petit-GoAve, Octobre 19o9.
re s'expritrc ain;' La lo du 13 Aon:913 93
sur le sdjo:ir de; sy iels en Haiti est en
SctFt u le msue d hygiene rub'ique et d tf T ThTh! UTT!
li hau-c p-otection naiona'e, et nous devons
,lt savoir r6 a Mr le S.natcu, Nemours Au- AW U W W
Sgu te &'en avoir &t le promoteur.... En -
j s'cxprimant ainsi, Mr Joseph Justin n'a faith RUN I8]GN lMINTS
que tradu re 'imnprc.sion gendrale. Car an Mll 3tOR LOG6 IQWBSO
vote dJ cette loi on se su'ptit A reprendre
courage c l'espoir re tra dans les coeurs
endolorik. N-s m ux allaien cenfin cesser O baoe a t
t et walgr< de 1dgercs imperfections l'hom- 90
u me, nature imparfa:te, ne peut produire que SKNIRAIRE COLLEGE St-"ARTIAL
des (avuvres imparfaites -cat e loi, convena-
s b'c ncnt applique, aurait pu rendre itn- VENDUEDI 29 OCTOBRE 1909
m(niiment de services A la collectivit6. Baromwtre A midi 761 "/02
Mais ncus co npt!ons sans nos h6oes et
s la fa bleise des agents charges d'exdcuter la remp6ratur. minimum a2,9
loi. Gardde dans lei cartons de IEx&cutif maximum 31,1
pendant p'us d'un an avant d'atre publide Moyenne diurne de la temperature 25,4
au Moniteur,cette loi dinnt lieu A de; tran-
sac ions v6ecu;es c: d'autant p'us crimi- C;el clair le mating, tras nuagcuc apses
e nelles que c'*tait b de curtains points de 7 h. do soir. La bruise de mer qui s'est
vue-l'axenir national qui dtait malheu-eu. levee de tr6s banne heu-e ( A 8 h. du
s sen ent en jeu.Des ccmp:omissioas basses et martin ) a fortement tempir6 la tempera-
A louches se firent sous le ccuvert de cette loi ture excessive de ces jours deroiers.
t ct le son mat de l'or syrien finit par couvrir Couronne solaite assez brillante dans la
) la voix ,plor6e des peu intdressantes vi:ti- matinee. Dins l'ap e:-midi halo : A 1 h.
Smc' hai'icanes qui, dans' I'goaie supreme, du soir deux parhelies brillans A 22 30'
pou saient Ieut, dernier r.ie. L'on fut d6- de chaq,.e c' d du s-1 il, distance me-
sappontd c: d autant plui d&ourag6 que su-e au sextint. I
.on avair plus atc.idu de la loi. Nunbteux &lairs A l'est et au nord.
Por d.s mo ifs que I Histoire dans le Orage et pe ie plue A 7 h. 25, et dans
s rccul du t :mps qui garan it I'impartialit-- la nuit de Ii h. 30 Az h. du martin. b
saura s.inemceit apprecier, on n'osa pas Total 8,8 nillime:r(s.
) prot sVer contrec ce qui se fiisait, on dut Baromntre en baisse.
done assikter, trist:c, au tragic de ce que J. SCHiRER
r nous avions de plus pr6cieux : 1'hoaneur Tribunal Civil
snational- Le syrien avait triomph6 dans le
principle et i s'avisa de consolider son Audience civil du Jeudi 27 Octobre 19o9.
triomphe. Pr6sidence : D. Maigoan
La lot res:a a!ors lettre morte. Le sy-re Pb'ic Thibl
rien c'ntinua A firc le commerce en tout
aitre quality qu'en cc'le dc n go:iant con- Jugetnent prononc
signataire On vit tel mngimtrat communal Celui qui homologue la delibration
qui leur permit de vendre, mome au d4- du conseil de fari'le des mineurs Wilda
tail, sans la lice cc du Prsitdcnt de la R6- et Florvil Liforest.
ublique... M.,i; IA o ccete loi fu' le p'us Affaires entendues ;
Son r'gcusement vi:'e ce fut dans ses dis- N. Ciret contre Preston.(Defaut) S
positions relatives A la nauralisatioi de P. PAsqcet contre J. J. Deisalnne c
svricns. Ceux-ci, pour jouir des avantages (Ddfaut) c
rS'ervds aux seuls n utionaux et pou tour- Cle ou-eAmde centre Mi(Di) lle Per- o
- ner la loi s'empress~ c it de se fire natu- vlle )
- ra'i'cr en masse, e. le pouvoir dirigeant ne .Audienee civil extraordinat'e du 29 f
r 'inant aucun comtne de l'art. 10. l ; co Octobre 19o9. n
tonnes du M ni cur se -e plirent de noms' Pr6sidence J. P. Jh. Dupont Diy. q
e de syr:e is A qui la quality d'haiiens dtait Ministire Public : A. Thibault. I
s accord. O i ne tint done aucur compete Sutr la demand de Me E. Mathon pour se
de 1'ob'igation de sdioir de to ans, sejcur le conseil de I'Ocdre etle tribunal, s'as- g
qui ne pouvait en principle se prouver que sociant au dtu:l de Me MUnos ei la per- s
par la d6cl ration de r&sidcace, la lot de sonne de son frere Emmanuel Menos
1907 sur la Nttioialit, n'ayant inna6 en Arrivage v
rien rdlativement at Ilevantins.On ne corm- vae
puit pas avec le g and patrio c Edmo id Paul Hier soir e;t arrivE le s/i Prins Wil- s,
qce les 1 is ne sont fiitec que pour la con- lenm III avec les passagers sulvants ve-
serva ion des inteic7s qui y sont 6noncis nant de : J
ct doivent par consdq- cat toujous etre in- NEW-YORK : Horace EthEard, Dr Jules
eipraties dans le seas de ses interets per- Borno, H' O'offsoa. E Stenban, Mr et re
manen' s ; on ne comprit pas que l'art. ro, Mme Joseph Jasare, Dr J. B. Terres, Mme n
qu'on p-6ttndi: ambigu, d -vait a re inter- Rosalie de Castro. o01
prdt d ns !e sens le plus conform aux ST-MARc Lab'u.se M Sylvain,C H. ci
int- a-t, qu' Id ai' frit p u- sauvegarder ; lanvier. Mme Miot et infant. Hebe-t St-
on annu'a p r.ment e simpl.ment cet a- F.cur, Mmes F-bius Readliqie. Mile Cde ,
i'e sans penser que le prince general est. lie Eveillard, Leon Mar e'ly, H'rb use m
qie tou es les fois qa'un tex'e eit ambigu, Gentilu;, Victor Astcilia et L4orce Wa- A
il doit s'interpr.er plu:6t dans le sens dans destrand. .ju
lequel i! est succeptib'e de proJutre qiel- Fermeture de la mall m
que effe que dans celui dans lequel il n en rd l
produirait pas du tout. Les cho es alle- .Les diPches pour Jacme', Curacao,
rent si bien que le syrie2 est chez nou Aquin, Cyes seront ferruees ce soir A 1o
comme chez lui et qu'il ne 'ui reste plus heures prdcises. a
qu'A nou, lancer I'apastrophe cdlebre : maisoa et A ncus, c'est A vou; d'ea sor ir. Le umarchd spdculatif est absorb par les pr
Toutefois, dans cette debA:'e gecara'e, rdglemedtsde fin O:tobre. Une maisoa de de
certaine. vil es nous donna>eat le spectacle la place a recu de New-Yomk hier par sees-
rdconfortant d'ane action efficacy et noai mer hollandaise or P ro100.000o. dollars I I/
vimaes des popalations qui, comm: celles pour la liquidation des afaires qu'elle a as
de Ldogane de 1'Anse-A-Veau etc, sa s contracted sur fin courant. du
I'appui de l'autori'e et souvent meme ea II est evident que la tendance a laI baisse br
dptt d 'elle, execu rent la lot e'l s-m6mes que nous signalions dam nos dernietres re- A
et chass.rent le; syriens de leaur stin et vues 'accentuera davantao.


Norniatin o

PAr lCommusaon de S.Bourse
Nd'li:kel M ieoly sce M iu1c 7
ancien substitut du Commisj 2'e do Gaf

Billets d e s le tribunal civil de jaca
vient d'6,re nomm6 n cette m0me
A la grand'Anse.
Course de Bourse
Or Ambricain comptant 47
Nickelescompte I 1
Billets de cinq gourdes or ''12,1 132, a
Traites 90 jours de vue sur Pa- 314OP
nris direct, prime I 314, 2
Traites si Hambourg-Paris I i, 314 2
Traites sur France documen. 314Op
taires prime
Cheques sur Paris prime 3 Il o
Transferts par CAble sur Paris 42, 4 1 o
Cheques sur N-Y. prime 4 pa2 oo
Consolidcs 6 olo avec inter6ts i pair 010
partir du Ier Juin
Consolid6s 3 0o0 dito 49 27
Emprunt 10 Janvier 6 olo 7 010
Emprunts dits Provisoire 6 olo 46 01
Titres bleus 2 12a o0o avec inti-
rets A partir du rer Juillet a 2o
Titres roses 2 112 oio 21 01
'Bourse de Paris, II Octobre 199.
Emprunt 1875 5 010 Fcs. 210.$0
( 1896 6010 o503 So
Dr J. B Terrds
Nous avous eu le pi.,i ir de revoir le sym
pathique Dr Teri&.-, rentr6 hier par I
Prins Willnm 111 de son voyage. Le
D cteur est encore un peu scuffrant de rac.
:ident qui lui etait survenu au bras drok
et que nous avons annonc6 dans le teal
Mais son dta Jde sand gn&ral est excelled.
Nous lui souinaitons la plus cordial
bienvenue.



Revue cofmmberci e
DE I A
MAISON HAAG FRERES
DUL IAVRE

le 2R Septembre 1909.
Caf4.- Le marchU a 6td plus acrif,
nais plu'6 p!us irr6gulier, en grande puar
"e sou l'intluence de la liquidation de
i-ptembre. II iallait dcs couvertures, at
omme on a do pratiqrcr des rdalisitions,
es transactions,en que!ques sortes forcia,
mt eu des consequences Ainsi qre noDs
e disions la dernicre fois ddjA, les affair
aites en attirent d'aucres, et plus d'un qi
ie penserait mi ne pas A eatrepreidre
uelquz chose ne r sisic plus a Ia tea-
ion aussit6t qu'il voit son voitin aapnf-
es avec 'e march. Cette ac ivit6 Pus
rand aI term a trouvd san rpercusmOO
ur le marchU du cafe d spon b'e.
Les Sintos a term co:ent plut6t en fi
enr des acheteurs, car le S ptembre s'i'
rit A fr. 41.75 et les autres mois comma
uit.
Ddcembre fr. 39 75 ; Mirs fr. 39,25;
uille fr. 39.
Les recettes au ltrcsil, surtout i Safl
stent 6rormes, et bien qu'elles ne soiW
ollement un indice abso.u de la r6solI
n peut r inn.onns ei conelure queC cll
quoiqu'on tn dise, est touours boomI
Les es'imations vent mairt-nmt de tI
i A ti I/a m lions. C'est un" for e dl
inution puisqu'on parlait nage e de* l
14 millions ; mais la pe'i esse de i 0
stifle une redaction qac d'aucuns W
ent A 0o/5 o/o. 0
R;o est toujours calculd eniCre 3 1/
millions de sacs.
Ces esvimations onr acquis Uoe
importance d-puis que le gos0ue
eat de San-Paulo passe poor nooSl
Oet de DC pas s'en tenir la lia t
l'exportation. ,,
Taunt que l'on ne comptait que
2 millions de sacs, il importsiP
voir combien Santos pouvn sl
rant cette champagne ; de lI 1 _
eases importations faites safs alS


terme. t
Or, cos id&es changent A p 6 m
a ne I'on en vienne ora tO I
title la limitation, ce sera to l
lit qoi entrera en jeu, et ls
me, cotume assurance, na tpo
der A so produire.


- -


I --- .






48 heures, un sentiment de Le product de Haiti vaut entire 73 et 75
,6 sewIir, explicationa s'en francs suivant quality, mais les offres man-
'ce qui pr6cde. qucnt et le stock est nul.
inous le disioas plus h.ut, il y Cacao.- Sans changement et sans of-
activitj p'us grande aussi pouW tres apprdciables.
ible. Aucuce veate connwu ; pas d'arrivages
;i,de mtme, a de cand6, c et pas de mirch.an 'i.e inressante en ma-
ase ifaire invendable ce; derniers gasin.
enftin orouv6 ache'eur A ua prix Cuirs Tendance ferme.
Sde on deux francs I'estinm-- inportt;ons : 439 H iti sees et sales
p'on apo lui donner, il y a qu'rze sees, 21 Port an-Prince ,ecs.
"est ua exemp'e agrbable de la DLbouchds: 58o Haiti secs et sales sees
dans les affairs ; son coQtraire, I tr 90 ; 53 J rdmie sees A fr.roo.
vapde l'ab;tention, nous a assez Stok : 21 Port-au-Prince sees.
t dhsagrdablement impressionnes. Camp6h,.-- Tou'ours au grand
S sugnout les cafs de I'anciennne came. Situation inchang4e.
Oietde quali mediocre qci ont trout Miel.- Fr. 5o058.
jii lear placement, et pour Port-au- Graine de coton.-Fr. I).
o 0tri0, on a pays fr. 54'"S9 jusqu' Cire.- Fr.z67 1121170.
poor mac. 6p. Gonaives on St-Marc ___________
fr.56/158 --- -
Cap tri6 fr 6o/6r
Jacmel tried fr.6r OEc
Le lieux ne s'arrate pas aux lots dispo (ENS
s, il s'ttend aux affairs A livrer, et velopps, reconstitus,
Supouvosinscrire. embellis, raffermis
Spovoos inscrie. ,, ,, dux r ., ,, z
bure fr.47 1/2/8 centre fr. 47 PILULES ORIENTALE8 c
aes marques Jacmelfr.47 1i2/48 seni UrLEuS* i l assure&ia C
iie nature fr. 46/46 1/2 r,. L., i n, 'raite, d
fr. 51 F-, e ss. 135
jofrpour embirquement Novembre D1- w,..: e
sa e: c
jcael tri f- .6 ,2 7 1C
Cp tried fr.4 Labastille
ue I'on demand pour Gonai tones, Labastile
,i-Goive et St-Marc tni fr.57/58. AUX CAYES
Nos croyons que tout cc que I on a pi
cen embarquement est bien verdu Derniers articles requs F
waimtion, si l'on peut en parler, dis- Bepes pour Lampe A B
aussi-6t qu'il "y ura des arrivages, IBees poir Lampe AB
ifc encore aus i'6 t que Ie march rC vinplets.
.-atifpcrdra dc .a fermet6.
Ie contract N~ 2 vaut fr. 54 acheteur Vetrres, mouchoirs et
StockauHivre. 100,409 s. Hauii. a;nneaux-meche de re-
Ooton.- Li situation de la nouvcll
tcohe d'Amirique est tres discutde. Der- Chail sentt encore, de nouveaux cyclones
Mrani les contrdts cotonirtes en detd-
amt advantage 'a plante ddjA dprouv6e AVIS
rlasicheresse. Les cotes de terme on,
MP ujusqu'aux course ci-ap :s : I M. Marcelin Jocelyn, avocat, secr&-
Onobrefr. 81 5,8, Ddcembre fr 84 118. tale du Conseil des Secr&taires d'E-
I nfr.83 112, Mai fr. 83 3[8. tat, la:t '.observer au public qu'il signed
dl'o s'attend gderralement A une nou- M. I v'n, et qu'ul In3 recevra pas les
dibausse, aussit6t qu'une bonne parties plis p) tant la suscription J. Marce-
iah1colte sera liguid6e. lin quii iui seront envoys.


Andre


Fa iibert


38, RfUE I()l\.
Mu de Champagne, Vins renommds de Bordeaux
ISaint-Rapha(I. Vin Mariani. Vin de oravais.


et de Bourgogne.


MARQUES SP.ICIALES DE PARFUMERIE
lquettes et Pastilles de chocolate Guvnume. Sardines A l'huile. Vi-
. Vernnouth italien et fran ais. I.tux et comprim&s de Vichy.
d~ messe- Huile d'olive et Vin, gros et d(tail.--Cogna ()tard-D)uluy.
ma Cardinal.-Disques Aspir et phonographes peifectionn&s.
0Miles products sont de PREMikRE MARtIL'KTF.
Mr l employs SURTOUT de la P. ( CS :ravaillant sur la ligne de Bi-
-4ogane.


Esanofele


-Esanofeline


Viennent d'arriver par ledernier Ifollandais
Cachets Kangra Antipaludiques
la gu6rison immediate des fl6vres paluddennes.


Comprimes Suisses
PURGATIFPS-LAXATIFS- DgPURATIFS-
Siddal pour combattre ia constipation.
Pommade des Preox
"8 tU0rison immediate sans le concours d'aucune operation doe
'WOu rs, : Kystes de la peau, Loupes, Lipomes, Tumeurs des Pa- -
Aon'ctivites, Ecz6mamH 6morroides internes et externes, etc etc.
DIPOT GtINERAL POUR LA RIPPUBLIQUE D'HAITI
%""W Notre-Dame : Rue des Fronts Forts et du Centre
Docteur St Ltona PsxIm. ( Propridtaire


vo DISTULJ a Uuru
Les CAUX-DC-VII,
RHUMS, ALOOOLS, OW.
DEROY FILS AINt
N fCONSTRU ( 330
75. rue rftEdtr, 75
PARIS
GUIDE PRATIOUE de Disstllateor d'KAOX-Dl-
TIE, ZEISSECN etc. MANUEL d, rabricaut de
Uunms t TARIF ILLtUTRt adm.*t fer,..*

PANAMAS !
Pour Ilo0umes et pour Dames, cljhz
Melle. IAonide Sjlagds, '22 R ie des
Fronts,-Forts.
--- --
Afred Gogny
1UE COUiRHE No 71
Vieut de recevoir un assortAiiieni
eomplet d'6toff.'s pour robes, jupes el
corsags,. -- (Grand choix varid ded
Nansoiak couleur uni et A Il-urs, de
,6phirs et cordonnets poir robes
"'int6rieur et chemi-es d'hommes ;
Ie toile na'ionale de toutes nuances;
Ie I1 inu nlle coaileurdernitre nouveau-
6; da tissue A jours, satinette blan-
che brochbe,toile fine pour chemises;
Coutil fantaisie pour costumes de gar-
oonnets ; drill blanc et couleur pour
lommes ; Serviettes damassde,, tapis
our tables, dessus de piano, couvre-
its, ete, ete, etc.
outL'RlUREi: POJ It
K l ; :
I'.iilles, lieurs ,
lubans,
PIlumes, etAt'.


Kwolfes,
L ,ig erie,
"' Par fimerie
ArticI es de


Paris, etc.

NESTOR FELIU
L'e eel lent tailleur avantagemsernt n0
connu de toute la R6publique vient
de louvrir son atelier Rue F6rou,
( Rue des Miracles ) No 61, pros de Mi
Le Cr Cauvin,
a nomtbreuse clientele -trouvara
commA toujours toute satis'ac ior
pour lea travaux qui lui meront A'6.


Sacs vides!..


A la Muses "
J. J. M. Manigat
557, Rues St Louis & des Trois Chan-
d(eliers.
( PiLs du March ) CAP-HIAI IEN
Ihp6t de I'Usine sucrit're de Lagossette
Sucre brut blanc turbine
Vente en gros & en detail. i
I)EMANDEZ PRIx & ECHANUILLON.
Cafe grille, Cafe grille 1 I
A la Muses v vous evite de gril-
ler du caf/ ( qo din {a qui grill cafd
sent macaqcu ). Allez y done acheter
votre cafe tout torrnti6 & moulu I! !
Location de voiture, chaises, verres,
tasses, cabarets, carafes, rideaux, fa-
naux, crucifix, candelabres, chande-
liers, jardinimres, porte-bouquets, ten-
tes, tapis, lit de parade pour enfants,
table pour eit'ants, trttaux habills
po(ir ercueil, braneard nu et h-Abil-
14.cotbi lard pour diflerenaes classes,
Draps moituaires, Crepes pour la
Cr(oix, dernier module paiisien.
Vente de Caf4 Manigat en pou-
dro sure pout veilles ('mix, vis
poignees, plane ti.., toiles pour int&-
rieur et ex'trieur de cercueiiH,.
Entreprise; g4nerale de Porm-
pes funebres


-.'entrepisde a rei;u des (..tjpelles
ardentes de toute buautd, et qu'ou
n'a encore vues.
Elle se charge do remplir tites
les forrnalizts relatives aux fun trailles
et enterremeuts, t'largilia t ainsi A
ceux qui out le rmalleur do perdie un
des leurs toutes:dIsuarch(:ls ti de
totes demanded do service,
lle se charge de toio 'uir dti-, 'er-
cueils depois le prix le plus hlurnble
jusqlu'au p, :x le plus Mlevt', de la dis-
tnrbution des billets d'eritci recent,
de faire-part etc, etc.
Elle attend incessamment : cou-
ronnes, bouquets, autres ornements,
un corbillard tout ,an<', le plus chic
qu on aura vu au (;ip'flaitien.
1 Entrt prise a l'honneur de fair
savoirl A ous qu'elle se tient A l'en-
tiere dispo.-ilion les tamilles pauvres
coinmme ri( ties.
Plour tous renseigriernents, s'adres-
s.-z au Directeur.


J. J. M.MANIGAT.
N. B A ettux (pli au moment du dt-
c.s d'un t des letrs, n out pas d ar-
gent dispo ib e' ; I'.ritreprise Gdnd-
ra!e des I'P)pes ountblres fournit con-
tre garan'ies Abrieuses tous les n6ees-
saires pour I'enterrement.

6tel Bellevue --
1 I. rnieux situd, le plus con.
fortable.- Champ-de-Mare.--
j;ii roeomm6e.- Vue sur la mer.


Sacs


videsl..


Entrepot G6ndral des Grandes fabriques
DE CALCUTIA (INDB) DUNKERQUE (FRANCE) r DUNDEE (ANGLKTIRRM)
SACS sp6ciaux pour CafMs tri6s
Caf6s ordinaires
Cacaos
Les Types Courants constamment en Stock par balles de 400 sacs,
Depuis 18 centimes or jusqu'A 28 centimes or
Pour grandeurs r6gulires 65x110 centimetres et 70z110 centim6tres.
Poids de 1 31i livres jusqu'A 3 lives.
Sacs sur modAles et sur types des acheteurs.
Prix A forfait pour livraisons meusue les francs pu)it de d6barquemeut
et si on le desire, Droits payss*


50.000 Sacs de I'Inde

Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exoeptiovnellement avantageux

S'adresser aJules Lavlle
AGENT ET DtPOSITAIRE GENERAL
93, RUE DU MALGABIN DE L'TAT.


;--.." II II Ir I r


__


Z- :-= AV -







Grand Rabais!
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( tg07 )
HAS CONFERUD A
Gold Medal upon

Taniinerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
CHnVRIA-,, OLACi. pour homes at dames P. 10. Enfants P. 8
1 Vy NIS ECLIPSES C 12 10
COULDUR LOTUS is 12 10
Pour la vented en gros 5 olo d'esoompte.


,L4%. lVX. &X I O1


Francisco DESUSE
Fabrioant de ohaussures

La Manufacture a toujours ea ddpet
an grand stock, pour la Iwrte es
Iros et en detail, de chaussures *s
,ous genres pour
HOMMaU, FxMMzs, ExrAMTs
Les commandos doe commoerasts
de l'int6riour pourront 6tre "xdeautd@e
dans une somains i pen pris.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
oaRT-AU-PIXNCc (MITn )


Cordonner
Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PETOIA
GRAND'RUE 143.


1i~ 1I F 14 U j I l 1l)L- [ L4 j Avise sa nombreuse c'ienttle qu'el-
le vient de recevoir. par dernier ba-
teau, une forte quantity de marchan-
'157, rue R publicaine, 157. dises et de fournitures de touted fral-
cheur et de touted beauty, importoes
A su c onq;:,iii en peu de temps la premiere place tant A Port-au-Prince que de France, d'Allemagne et des Etats-
daus la l;roviuice. Unis.
Le v',ritaLie .,,ce'. dout elle jouit est dft au choix incomparable de ses mo- Le public dldgant, curieux de se
deles sur t,-rne- tran:.aise et arnmricaines d'une 616gance irr6prochtable et bien chausser, y trouvera les peaux
rdpondafi ,'A tons tes CcapI ices du bon gout. les plus solids et aux nuances les
T''ous s ,, mnIAd;ies xistant en magasin en toltes pointures et largsurs lui plus varies lIs formes les plus belles
permetti.t de c hatisser tous les pieds, mnime les plus difficiles; et a modi- et les plus approprides.
',0 it, e Sei s (xx st ac:ces;sible a toutes les bourses. On n'a qu'A vf-nir chez G.B PtTOIA
Tout,1 i, s.ijwnes qui no trouveraient pas A se chausser dans le maga- pour 6tre assured d'6tre chauss6 sui-
sin seji,out tir-t.ites dans les -21 heure- par un article fait sur measures. vant les mailleara, lois du confort et
N -- I.a tison p/),ut c'hau.er; sans prendre des measures, les personnel qu de la mode. Sp6cialites pour dames.
le peu, 'ent s r,'dre. Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, former, fournitures
11 suffit de luI envover une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler les et matdriaux divers pour cordonne-
ddfauts. rie. On trouvera tout ce qu'il faut, aux
Le., ( t-.rs 1 'allant pa.s bien seront remplacdes par d'autres, rectifiees prix les plus moddrds, A
d'apr: le< oh ervatioris tournies. LA CORDONNERIE NOUVELLE
La t.'ldnlt( Ju Itoiur ,st tpelrise d(ans ls s 1 ieures aprbs la livraison. Si 143,GRAND'RUE143,
les chati- ii ie ou)t t(.'U p(,ie ou ne sont pas 5 l'etat complete de neuf elles -
seront iii,-uusCmetnt ifu s.es. &A- A


La mason dffie toute concurrence, et envoie franco en pro-
vince
AVIS. l., Fi;ii:z,,n ;i nouvellemnent re,:,i Un assortment incomparable do
peau *,t fir i. v:lhe ve iue, vihlie noire, veau satin, kangaroo, chevreaux
tlac. i' j.tn t h., chlt).inpA 'e.,n I'M ui es, etc,etc.
Vente en gros et en details
L., ,.i.,ts tiouv) i out A\ )artir d':aujourd'hui toutes sortes de tournitures
pout i;, ei i i, t tc :t djs prix excessiveineiit r6duits.
S-> ixi\ .'ctiorii-ifs io sout obtenus que parce que la maison ne fait
pl>-, < 11n iIrc- que dirtietnent avec: les fabriques da peaux et de fourni-
tures, deo Etat (I, teller: Ique tirarts, etillets, lacets, clous, dlastiques, flu
pour inatii e t po r ,ordouniers.
Machines. coudre
Singer
K( Pour cordonniers, tailleurs et cou-
I turiires. Demander catalogue et ren-
.seignements.
SLa mason accepted toutes les corn-
mandes qui lui sont faites en ce qui
concern la cordonnerie. ,
|On y trouvera des empeignes, pour
hlommes, femmes et de toutes poin-
SCoupe excessivement Kodas v
Avis aux marchands
de chaussures
: j i .-A A partir de ce jour, la Maison so
-' charge d'exdcuter les commander
de chaussures qui lui seront faites
Savec un grand rabais de prix.
Demander renseignements A cot
Ogard et le catalogue quivous sera en-
voyd franco.




A eAsE s&NVco5?rmE, role U eScASpf54
GOUT RAGREABLE -- L'ONIIRVA'TION PA1IAIATa"
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS|
INFLUENZA, AFFECTIONS oDs POUMONS
RUe RD6publloane. n 121. PORT-AU-PRINCK. HATTI. UT LEM. PlOVINMcS. J


r'


ELIX IVAGLOIIE
AVOCAT
113. Rue du Centre, I11.


Chez App. Cipolin
155 R s Rdpublicaine en face de
E. Robelis


m,


Viennent d'arriver par dernier va-
peor :
Patd de foie gras. Saucisses trefides
Pigeon aux pois.Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalisds par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vine
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.

M" C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis A sa bienveillante clien-
t6le que sa maison No"7, Rue Traver
sibre est toujours bien pourvue d'une
varidtd d'6toffes de la haute non
veautd paristenne.
QUALTrr* SUP*RlURX. COUPS t LtOAMIA
TRAVAIL SOIONt. E~ACUsxON PIROMPTS.
Pris Iris rdiuits I

Mason F. BRUNES
19W GRAND'RUK 195
D!riqAe par

L, HODELIN
Aw4.mt smMbr i. 0. Seuud Phil.w
Arepiam des mavres sIauurs 4. Pwri.
Vient do mrevoir un grand setix d'6
toffee diagonals, casimir alpaca, ehevic.
to, cheviote pour dell, ete, Roeommn-
d particullrement A sa elieahte sae
e eolleotien 4de copee do e tml
doe ltso do fattasio et do piqu6 do
tesat beat.
Sp6oalUt6 d4 Oo1tem-e 3 d o-
o0 .- Coupe Fraaosu, hAgbe o,
ta eMdae de 18 do r poesM
La mau on aofestiooue ad ee OO
iodltaas. tun~qs, hMabit es
fMS. @* St. de paaes 4


A L'tLtGAli
QORDONNERIl.

42, Ruc des Fronts-Fong,
CAUSSURMS IN DPP6T,OTUj uO y
Promptitude *t soin aux oas
do tant ici qu'en province.
Chaussurl e do Dame forms t
vail touj6urs tout ce qu'il y a de
nOuveaux.
Forms am6ricaine at frangald p
Messieurs ; 616gantes at ComS
Pour lOs infants Is plhnuu Pi.s
Travail solide exout a
dso peaux do premi6renUr
Assurance do grand rabals.
PAt.., Clrages St Liqu dme

Chapeaux
Chapeaux11
Chapeaux !
PAILLI 3I POITIS-11C
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
,:r
JOS I SAN MILLAP
FABRIQUI DI CIAPIAUX
PLACE GEFFRARD
SLle di. Ceiffuer du Louvr.
Power tous sles got et pour, oul
ls hbourses.
.J II


Chapellerie
A:(COIJU[I-:/ (IIEZ


JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, ava
ta eusement connu,fait savoir an pI
blic en gdn6ral et sa nombrea
clientele qu'il vient de transf6rer a
FABRIQUE DE CHkPIAUX
(L'ANCIENNE MASON DU LOUVRN)
DR LA PLACE GEFPRARD A LA
.GRAND'RUE OU R~PUBLICAINE
No f49. En face de la Poskt
Le nouvel 6tablissoment eat oS0
vert sons le nom de la fleurdi
l'Am6rique
II proruet soin et promptit"a
come toujours.


18 man plus de pal!
'11i n'estfaitavec la "Pillsburfy
Best."
La meilleure farine du 0m0.
Celle qui donne le meilleor Pd
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseigneoments o
resser A :
Ernest Castera


mpr.6entait do Ia
suaic FLOUR MILS
311.9


PILLS3UOY'S "
co) MIWNKSOO


- DE SUOO


8ANS


Topique D. SER
Pou les Chevauts
Gudrison rapid de BoiteO"t
Plaies anciennss, E'carts, FosI
Entorses Fluxions de poitrio,.Gi
pansement facile, rapid. d'. d
certain. Repousse du poll 5IH
D]tPOT: Pharniacis
Rue Roux, No 108 et Re Ro o
PORT-Au-PmINCa


I -- I C -


.


- --- 1


E