<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00763
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: October 29, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00763

Full Text

W 1,020 AfLU~s 779


FORT-AU-PRINCie, 110H


Vendredi, 29 Octobre 1909,'


0 -


NoI


OUOTIDIEN


Abo~nnments:I DIRiCTIUR-FONDATiCUR LK NUM~tMU 15 NTIMES
A U,,Muiz. .. G. 2.00 1
B14PRI~iTRIwAMoil.a so: c)ICI6rn*.nt-Magloire LsmasvsI~~ 3mmm ~en O Sm

Tuis iMois a 6.C RjkDJg'EA rtu ADIREC('.TION-RtDACTION-ADMINISTRLATIUN
33JE.......TROIS NcnS. 9 A( $.Qraip, rt urIsdP ore 4S& 113333011, 45


Histoire 'Haiti i

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE IV


Le Pacte


Wglitutioll I I>''.articlc Y3. Les
ushaijll.,1S out ft res t'ht z

III sommnes d-Ve A liarioM jOICi-
4As~ sur la i '!mIuIa tie h.1h, ;'er--
.dont nou i i epen'Ianit fjit


Fundamental
II


To s ijt ,*' f~x a ~'-
a p I, I'* ,~r;


* 142

i't
1'
J-.


(~c~~h IOUr' le pouvoir, liquello est'
fille ptteei,44ment du remuemtmnt des,

11 seratit 6tx ange quos cette question
li'i isi~gljg~e dans le curt6ge des inLimie-.
!lont ous rnous sel-vons g~iidralement
C iliqplication de la maxime autout
dec Liquelle pivoted ia poiititjue haitien-'
''te' oi quo jit,in' 't melte.
'o-A pourquoi les articles :3 el
I It d 'l i(:.)ritilutjon dte -180:-), furent
iK~ttre., 'ntrte.s aussil~t ijue noes.

L'i ide .7, de I iaConstitution imnp6
dic l 1 ,msacri~.lt le principle tle la non -
1 trouklivi t6 des lois, La loi n'a pas
Felio rt !ri&)ctif.''


devise natlorn.Af que nous dev )ms treo disn is ,,* ,I tie >E!Ie is v ,- ,t on sail cependant qu'en ex6cutio
wr trange, t .iu de la part d une e.- ti ;'- r' .'aut.- sup6 i'uI de sort d6cet imperial sur les guild
station, dte ad ,Ir et de preso'ire 'oili, qr e ', r ',,. o ..ne ves, I )ssalines fit ddmolir, non-seule
tous les iityens doivent ttre )Dl il :' ,- ,II i n lapl,.it ; ,uL. i,'nt celics qui avaient dt6 crddes de
,. les I h .- .-.o t ;': .i '':',. 1,-s. n infraction de ce d6cret, mai
fat, pour i)ne I omuprendie la 13':- pui-iu i)L i ret.i uvouv A '.'".' ,,-- .wore un grand nombre dtie ces t
le cet article 1i taut le rap.pro. que Ii '.ii.; : issements qui dataient de dix ans."
de I'article I .i cot l u :co ,.sti ;; a e idi .
1:, I' .en C' c rt, II.- Tout citoyen doit possJ
utleacceptior, lie couleur par i pit mi e s ti et .' er un art m6canique.
ifantsd'une s-,ule et mr tme fa- des ;.n, 1.. li.-tire ne nous a guAre transmis l
don't le Lh I E, 1Eat est le p t'r ,c u ,' ,, :.i u', ,., n ,)m re des artisans et des mdcanicien
at Dcessairlm.n't lesserr, le.s ; I l i jug g es on vertu de ce txte ; constitu
ne seront 'itsolnais coninus qu i O ** ti rnniellement, ce rombie devait 6tr
la ddnomiri tiji genrique tie t, (I ., i ega' ci c(l.i des citoy.ns haitieris.

nation '..,ii tn in A i
Sune foul '. et' I, Art. 23. "La couronne est 61lectiv-
tpermis de rouver, sans pal ti- i a '' t non h6rdditaire. "
que dans c,.- .itii le les, ie pr ii -- I .
dlaient pas :ta cord avec la c,,n- ,, .,; ;,, p ,
IOn. rnourd, u: Pien que cet article ne vi.,,t pas pr
tfft, A cette oOq e, les dux card, i i '. 1~ment le cas die )essdlines qui, lor
Mntl qui cons tue t la nation I avoi" tLnu II ,. ,'. ,I. l.i promulzation de la Constitution
taient tu llrarment (t i 6, /- lire e ; ,' possdlait dtj ', depuis huit moist envi
des ,.rlenl d o' i 11' i ron. la quality imperial, iI n'est p.
Ites dA u I r Mideliel ,1 I ) -..1 inutile, A son sujE-t. 1'exaniner In pr.
an 'eux pour preuve que k( 1'r, Ht ddou -t' et 1k' dent cre par I) ,ssalines ; c '. ,
ioiOn dex eur pset re lativ t raion. ,: ,', r, ,' '' nous donnera I'occasion de fair ju
M des 'ran,, 'lo ns euslIIv sl ca I I fire, en passant, di quelques fiusse:
rdes ran; on nous liso~. ,: t n '- aftirmations rep4tie. encore de nos

eitjaune i e la dupliciI l: es gr s V l't n a, i :. it ,,. ,t j ,Jurs.
sir a cher hr si longtemps cela te l t'\" 1. s v,, .. .\ lire le passage de son livre dts
de hlac I ,ue ur (C'tait pour ', t nit C', tilution.s d(Jans lpquel M. Louis Jo-
l itdon ue, oulant qu intelernef' *' in i .' eph .Jinvier part die li creation de
,ait done que, voulant d ,.p- q u p t u il ( o .* ,' empire, il semblerait quo cet dv6ne-
t ointion qui fit dsuleur, a dium de notre independance, co:liue la ment politique cut 6td ie fait de tous.
o tionl de co dulire ea garantie de notre prosptrit6 i nturieure, 'Le titre de gouverneur gdinral, dit-
_lde scriale ele t die qu de notre march vers la civili a'in il, ddcern6 A Jean-Jacques Dessalines,
*s raIent pluseul et msme do Nous ptouons doIne dire que 1, p ne remplissant pas d'ane manibre satis-
Si seraient plus ddsormaist 6 de ouleur existait souo. -al- i isante le ,w gdndral, parce que, dans
ors le noma gun', mais seraient J 6 el t du souverain .if !'pI resprit des contemporains, il supposait
Sle.60ant dailedriqune laio que e C pit .ie i (ConItitutito .it-un pouvoir secondaire d6pendant d'une
'll diant d'aillours une ple 'poquee. :'est la pireuve la ,lus ce- autorit6 dtrangAre, fut change, par les
.i*itt be tent cuivr-, avait ce- ae qi ne ue sa disparition es p, tr n g,:ndraux Haitienw, en colui d'Empe-
kw' UDsignifieatio absolumeit l'uvre mi d'un gouveinenent ni t'u ie reur d'Itaiti."
L constitution. .
l lnpour Et par anticipation sur noo .nclu- Le mode que, apres sa proclamation
sD lillogisme pour voir la Et par anticipation su o im comme empereur, DessaFines 6tablit
ton, qui 6tait de rappro- sionsg4ndrales, nous pouvons ahte ans sa Constitution pour la devolution
qusoquo cette ignoble question, etant le ,tans sa Constitution pour la devolution
0.cou- que r cette nobl esprit d co titon et de la couronne impdriale, est conforme
t la question de cou- rsultat de Iesprit de compo itn et e manire de fare pique
k ffreusement les Haitiens. de domination politiques, subiera settle maConsire d faire,t ft charg-puisque
comment elie a long- tout le temps que les Onergies inlivi-a c'est le Consol d'Etat ui dEtat charged
s la cndre dans ls duelles, d6daignant a saine lutte eta le ette suiection, conspar articldEtat : Ltali g
de la colonisation fran- saine rivalitd des intreprises privee come dsu ion et da e bridee Ls g
B's alle a 6clatd lors de la oh d'autres quality, que esprt membre-n d divisi Coneil dEtat et ent
S Tosant et Riaud, et d'intrigue et I discredit mutual sont membren d o l dtat et
w.m SOuls le rdglme do do mte,-- s'6pulsront dane la lutte coMpOS~fn."


)n
I
i-
e-

is
1-


J

le
is
e

.


Ce qui fait que, .' lire Ie Dr Janvier,
il apparait qu',, bien avaut la (Consti-
tion do 1807), Je mode de designation
qu'il rapp,.r:e avaitl t pratique, com-
me il le dit, de orte que la Constitu-
tion, en I'Ltablissant, aurait rdalisd un
iheureux accord entire le text et lec
I(its (lont on tait cajpab!e A ,'ette

Notre lt, dan:, ee livre. 4tant pic-
s ment do d4nonoer 1, manque d'ac-
Cord constant qui a exist6 et existe en-
core entire nos pacte-, foolamentaiux et
les faits ldes 6poquo *,u'ils regissent.
1IoUS devons nou- arrfitei un instant
pour revoir ce qui s'es;t pas. 6 loi i o la
proclamation de D)essalines come em-
pereur.

D)essalines se fit proclarnei utope-
reur A Marchan I, Ie 2 septembre 1),*
par son dtat-major et la 4. 'lemi-bri-
ga'ie, avec enthousiasme. sans doute ,
et le S octolhre, son sacre eut lieu au
(:Cp. Ce sont IJA ldes faits inconstesta-
bles consignds dans I s manuels mwine
decrits I'usage *ie I'enseigtiement pri-
ma iii e.
A cette late dia septernbre, les
" gdndra\uK haitiens don't parole le 1rw
lanvier, n'etaient pas r6unis A Mar-
chand i's se trouvaient dans leurs
comrmandemeits resi.ectil.-, oi ils ap-
prirent par I)essalines lui-m6me le
changemtnt qui devait s'operer dan.s Is
,:ouvernement d 'llti.
Voici, sur ce point, la lettre de 139s-


!- lines Il'1 ;ion, date du I a,, t 1't .
Le gouverneur genJral, au 'i6nral
P41tion.
s '.'exptd(ie prtes tie vous,moncher (A-
taral,iun le mies aidles-ile-camp Ulorteur
i ('uneW piI'-ce qui dlemande votre signa-
urei, st vous le juge/ A propose. Vols la
s ittez signer par les gnudraux et chefs
s (e corps *,l votre division.
Cela faith, mon aide da camp reste-
ra pros de vous au Purt-au-Prince. Vous
enverrez un des vures au general Jean-
ouis Fra t;ois qui, apr6s avoir sigad et
fait signer les ofliciers supdrieurs de sa
garnisoD, envenra ce paquet au gdndral
Geltrard par un de sea aides de camp :
le v6tre restera A A-luin pour attendtw
son retour.
Vous dcrir de se rendre A Ldog-ine, pour qu'au re-
tour de votre aide de camp il puisse si-
gner la dite piAce.
Jo ne fis pae rdunir lea officers
dans ce moment, parce quo leur pre-
sence eat trop utile dans lours com-
mandements pour active lee travaux
des fortifications.
Vous ordonnerez A tous les com-
mandants des lieux ou passera votre
aide de camp, de lui fournir antant do
inonturesqu il en aura besoin, en rai-
son de sa mission. Il faut quo dans dix
jours je receive le paquet ici.
J'ai I'honneur de vous saluer. -
DESSALINEA.'
Tel eat l'historique de facts qui


U
II

Di
I'
II

IA

I
I
I
I


I I







flolrflO le gouverneur Jean-Jacques!
D-mbalines, einpereur d'li ti."
Ardoujin opine pie, vui le d6lai de
dix jours assigr6 at, 1ar lssaline4 pour
quo lIa p r.' evi it ihe (:c1yasi, iii G-

(JUl se tf it init a ,i .r0lip. n'y coflCOU-
rurent pas."
P-ourtant l'.,cte est revVtu (le liur si-,
grtitlui'e. C, sur 'juoi Madiou fait la lii-
I~II (e ei affi rin ilit 4qile "' dusieUrS (101
g4L~,,I x ,,far, o l) t j L 1,., 4. ~Al'or'gi-
11 aI,Ej~uoitf ic lemis u ali-mitdt~ol t pOs e
dans l'actu jijptimtwo
MAU icc ii'cst p..- t~o"t
Cot atcte, (flilltt c mi''':iwopir Ik,.mo!k
Now, yqnisfaux de 1'artn '' iaiti
et (Julfittit j.,rios n rjot .-I) f&oui,
audit cjfu\' It idir- I c'ju s Dsam
le tilt t. d I1,.nPeieu r d'faiui. etc."
cf~t -1r10 S-. iouve porter la date da 25
*'ale','e;r J'~ pit'q*.jfift .iin- i ~a sept
uauj i ra vuitvc do I).!ss~aliwus et sa
j..r0&idnlla,)n r~elle ;'I Mirich kfl(!
IPouiquoi cet azulidat.-. et t()'rquoi

corumre NM. jar1,'ia a l'air d(e s'y tre
prell:10 t' *Ue"itU1 fat l 6eiJm-it
PMo I Piti 0. M,

Ii't"Xit.'fit 11 1-, cr~i-o t-, tII140 011 Ohiv ts
itkItt-1 c i lt-f r jjo col- t itic I "; o-id t
11 11e I S 1 -P. -n tablissant
11~ o Ia 4twont o ~l' inptJuiale,
h .,'li t I i ,I' l tllf ill 'e llips at.e


as textos (-t I- ai.3cessiS.


L E CJIT..E U IR S, kuiit1 \Ir, ;s1.1
Lwe. -~ \Y;: irh ,.No -5, 'WtS tO J /ICS
( ~ ~ ~ ~ ~ \1 de. P111"~ ? t l (It, Jci'ciiiic





MSTSCOROLOGIQU 1

C~o]:bIa b --rv-a&t DU
SIVINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

;1" ). 2 ..)Ocrt ~i'm. 9( 9


Tersta ;zOrature kininirumc


:6r mis2
22,1


'm2ya.muintm 33,1
M, ., J.uirnc Je la temperature 28,0
Cci. I mnatin, na ptii ttuig( I
I'japti id: couvert aprcs 5 h. du
Stl 1 ups i'- or gi x dins la soirre.
Quel.p: s :coup Je tuiine're sut la vil'e A
h. Ju so t ; p ril, .iv r:.c e de 0,9 m i'li-
ilt ic. lI L It es t )mDc'c ldans its C"I-
.in('fs immndiat., de la ville, do c6:6 d u
ciuiiL ir t nhrieur.
S.\, martin, couronn; t olaire tii-
It'J rt couleuts avairnt u- tries vil

l v: irV : s:i inn? re.c
J. SCHLERER
A 1no.- correspondants
N,, p.,'in, nos correspord in s de bi.n
V% u,0i .,;sire f i-iblcment leurs noms et
aJT,-.sC .A de. .os de lcar signature.
Depart
Le s. Altai 9 c;t parti hic soir avec
lei pass 'Vt r-, suivants pour :
Petit-(;,,..e : F. Mew'-.
/rdmie : R \'il'cdrouin, Chirle, Volney,
I E. Vil'c lrouin, N. B:urc', C. GAveau
J. Jaar.
Tribunal Civil
,4duJitn,' ;ci.il, du _Cardi 26 Octol',,e 1909.
Presidence : H. MNndestin.
Minis',re lPublic : J. Rosemond
juigcment prononcf :
Cclii qui ordonne la vente au des-
sous de 1'xtinmi in d'un immeuble situe
Mn cct e vil'c, au Portail St Joseph, appar-
tenaut a la succession de feu Aloozo Ja-.
:iothe.


Ensulte la composition a fixs des af
fires pour etre entendues I I'audience de
huitaine.

Audience civil du Mercredi 27 Octobre 19 39.
Plesilencc : V. Valmi
Minis- re Pub!ic : A. Thibaul,.
Jugement pro2onc6 :
Ce'ui qui dJclare que la b'essure f i e
A Ccile Ben- im! d n; li scir-e do 26
'uil c 19)7 par C det Lundi, nest pas
comptable. En consequence dboute la dite
C6cilc B'en-aimd de tou es es fi is et con-
c'u.ions et la condimne -ux dereas.
AtfTires en'eiduei :
D vorce dJ!s poux L4once Pierre
Gisp.rt ( dJrnir-r: phase. )
( -pro3u:Lion) J. H chtaain coi-
ire I Eta,.
Julie P. ui h centre Lefranc fi's.
(Dct u- a *.r requis conre Lefranc fils et
:on avocit Me Riymond aini qnoique prd-
sent A I'u lience. C'e;t le cas de dire que
dMfiut a 4td pris A la barber de Me Ray-
mond nalgrd5.e> protestations qui, au
esite, n' talent pas fond6es.
Nmntoi conre Astre' Victor.
En. K.rnisin co atre Ju;tin Desvieur.
N3uvelle composition
Prside ice : A. Champ g e.
It.ge rent prononce :
Cc'ui quire;o.t Mine G Menos app.-
lanite J jugenent du 21 O:tobe 190o7
do tribunal de Ptix de Cabaret, dit que
sur le chtf de la rdint6grande, il a 6di mal
i '', mnis care ce endmnt cette 'action
commer ddnute de fondement en f it *e'
cn dtiot, annue l'operation d'arpentage du
12 Sc,, c bre 1907 comme faite en vio-
lation dc I'artic'c 5 de la loi sur I'arpea-
tagc, declare incompetent sur la deman-
de en dJ.gu rp.ssc nent, tn consequence et
d'office (n o do mne la disj action pour
q,'I. Le soit to Dte pxr devint qni de droir,
rh.Lr v aussi p:ur le find I'appr6ciation
d, s ,'o nmag "t-iM drr s reclames pir M ne
G. V\)no, cont c ses adversai 's et par ceux-
ci contre elle, e c, etc.

.Audien'e 0o ,eCLionwlle du Mercredi
27 Octob-c 1909.


1l',,idence : A. Champ-gre.
M\i iis rce Publ-c : Lys Latortue
Atfaires en'cadi s :
L[ciusNoel prdvenu de vol au prd-
julice d'Erecit Cas'era.
Lc Ministere Public, conclut a la con-
damnatioi Lu pr6venu a l'application des
ir.icles ;24 et 330 du code penal.
-Ismael Joseph pr&venu'de blessures vo-
lontaires sur Charite lean.
Le Minis'- c Pab'ic conclut A la con-
Jamnation du prdvenu aux terms de I'ar-
ticle 3 du code penal.
Nouvelle composition
lPdsidence :A. S" Rome.
Miniistrne Pub'ic L: Lro-tue.
Ro'c du M nis'!re public: cointre BEran-
1cr Ldonard pr 4veiu de vol au prdjuIice
le Gelin Nd e te.
Ap- !a dero;i ion dJ t-moins le tri-
bunal a re du le jug inmnt su'vant con-
ermi A la r6qu: i -o ftite par le Minis-
*ere lblic
Par ces motifs, le tribu ial renvoie l'af-
faire du ro-nm E Bdranger Leonard devant
un lugc d'instruc icn, e!c, e c
Iu s S! ,iege est level
Tribunal de Commerce
,.Adience du 2Y O:tobre 19o9
Le Tribunal prend siege A 6 heu-es do
soir. Reserve les affaires de M-s Menos,
Hudicourt, S' Rdmy,etc, etc.
Fire les affaires suivantes : Creidy f e-
res contse Mtcklouf; Ernest Da'encour
centre Marius Litortce ; Justin Thomas
contre Pie re Antoire ; Camille Leon
centre Paul Volcy.
Entend 1'affaire J Jstin Thomas centre
Camil'e Came u. Dpr6: des pieces a dti
ordonne.
*
II est rappel A i Mesieurs les co-n.ms-
greffiers et A I'huissier aul e e'er du Tribu-
nal de Commerce qre les jours d'audieo-
ce, ils doivent se presenter A quite hea-
res pricises.
Tribunal de Cassation
SECTION-C ViLE
Audience du Jeudi 28 Octobre 19oy
A dix heures et demie du matin le Tii-


banal prend siege sons la pr6sidence de M
le President H. Lechul et pronounce le
arrets su'vants :
Celui qui declare irrecevab' e leoar
voi dirigi par Monsieur Dimosthere Dou
yon centre le jogement sur exception du 21
Avril r9o6.- case et annue'es deux ju
gements des 20 D6cemble de la meme an
noe et 6 Dicemb a 1907, rendus par I
Tribunal civil dei Cayes au rofi di siIt u
Po'ynice Aubourg ; renvaie I affai e de
vant le Tribunal civil d'Aquin.
Celui qui rej rte !e pourvoi du sieu
Paul Perraul, centre les deux jugement
contradictoires et par ddftut da Tribun,'
civil du Cip-Hiitien. en dite des 23 Dd
cembre e 21 Aod' 1908, rendus entre lui
et Monseigneur Kersuzin, condsmre le d -
mandeur aux ddpens.
Ce!u: qui rej tie le poaivoi du sieur
Florelly F&'&re contie 'e jugemeJt du Tri-
buial civil du Cap-Hititien, en date du 6
nove nb e 1907, entire lui et le siteu Henri
Etienne,- coidtm-ae le demindear aux
ddpens.
C-lui qui rejete le pourvoi du sie ir
W.W. We'ster centre le juge nent do Tri-
bunal de commerce de Po't-an-Prince, en
date du 9 Avril i9)8 ;--rendu contradic-
toirement en re lui et les sieurs Becker
& Co, condamne le dit sieur Wels-er aux
direas.
Celu' qla reje.te co.nn- amal fandh
le Poarvoi des consorts Wi liain centre le
jugement du Tribunal civi' de Port-de-
Paix, en date d,; 8 janvier 1907..re lu con-
're eux au pro.':. des ccnsorts Vassor.
Entend .. ic. affai es de :
C'or:.'c. L .--cour centre Az6ior
Cinal et coi.:clti.
Mircel L:'c:mbe c) ',e e; consorts
Joachim Ulyss..
Le siege es: led
Mise en liberty
Ainsi que noas le souhaitians dins notre
numiro de samedi denier et ainsi qu-e le
faisait prdvoir It bo it bieu cjnou- de S
E le Prisiden- S mon, les Drs A incual
et Lechaul qui avaient &t6 arr& ds A la
sui.e de I incident du bureau du port, ont
1id mis en liberty hier.
N crologie


Nous enregiotrons avec regret la wrot
d'EM.MAMUEL MENOS, su-venue h*er. C't-
tait un camarade aimab'e, au ciract6 e af-
fec ueux qui lais e de sinceres regrets par-
mi ctux quivivaient dins son intimiti.-
i Les fundrai'lei auront lieu cet ?pras-midi.
Le convoi pattira de la maison mortuaire
i t. Avenu- Ducos e pou- s: rendre A I'E-
glise Cathidiale.
Nous prisentons A la f.mille M6nos et
particulibrement A nos amis Me So'on Md-
nos, Dr Wesner Minos et le d4put- OJi-
Ion Minos, frares da ddfuat, nos sinceres
condoldances.
Deuil
Hier aptr--midi ont eu lieu A la Cath&-
drale les fu irailles de M ne VveCoLES, nee
HEARNE,d4.cdhe la veille A i'Age de 89 ans.
C'est un t6moin aimable da passe qui
disparait I1. et tons c.ux qui de son vi-
vant ont en I'hnmaeur de I'approcher lou-
eat sei vertus et i'agr6ment de sa conver-
sation.
A sa file, Mne Fanny Barthe qui tient
d'elle a ua hau- point et A ses petits en-
fants rous envoyons 1'expression de nos
sympathiques condo'6ances.
Une assistance distingu6e a suivi le char
furnbre qui d sparaissait sous les fl-u-s
Remarqud : M et Mme Achille Brnhe,
Mr et Mine Lyon Hall, Mr et Mine Lger,
Mr et Mae D. L-ders, *Mr et Mine H.
Roozier. Mr et Mine P. Hodicourt, Dr et
Mme W. ,Mdro;, Mr et Mae Grieger,
Mr et Mme Duf~rt ; M-ne; Arthur Bour
jolly, Felix Armand d'Aubigny, Stempel,
F. Maihon, Huneck, HRs;el, D.srue Ev.
Williams. N. Sambour, Simmonds ; M les
Lihens, Ju'ie Elie Bouwk-*, Barth*, SoSa-
teurs S. Arch-r, Ed. Dauphin, Biuman,
jue Paul Laraque ; M F. Hibbert, G.
Baussan, Lid. Limothe, Lion, LAoi Lian-
taud. J. R. Chener, Brnest Ca'sera,
V. Giaohier, G. Kfitel, Aug. Gaetgens,
Heydebrand, Chi. Simboar, D. Apollon,
Mr et Mne Duncombe.etc.
L'Adrmtiwtration.du MATIN in-
formx nea abonn6a qu'is no doivent
rien payer, abonnoEnmnt ou autrs,
quo oontre gloguiemaprxniz6 DOt -
lt Iss m =rds **ol.
L* __ __ _wi- ArthUr VMDOWQ 1A


La ue io Siti

6 i
I La ques ion syrlenne, quetio P
e scin o an premier chef pusque ci
tes ioa de vie ou de mort, s'agite aui
r i p'as q 'e jiamlis. Er cela s'-htaq'
ar aujourd'hua p!us que larmais Il
,e-venu une puisssmie ave: laquell
aita qu'il fut co npter. poursu-t aoUt
t commerce jusqut dans ses deraies
Anch--ments, vendant au detail au
de a loi sur le, impositions directfta d
!a loi du 13 Aoh 1t901 qi file plu, qa
:( nent son sta'u Qu:l ert-il, ce t
po. vepu que les tl ts cje &ent sart os p
gei hospitalieres ?
Nil ne savait doutL ii drait ven. eU
un transatlantiqu -e, avec one hM ei ei
se come s'il voulait s'en debarraser
lans I. brouhaha de; cotis de march
Sjeta sur nos quiis encomb-is car
commerce niait alors fi rissan t-' des
humiins couverts de loques d got
N:u ei mes l'inp session atligeante d
yes huEmaines bal'otes par les flats du
r hur. E ce fut assez pour que notre
s'en mut. L't Charitt publique,' quia'
pas de pattie et ne choisit point s cli
leur tendit g~n&6 ,semcrit la main
qaoils ne mou ussent Das de fain et,
satisfaire l'hygi~ne et I t morale pablique
r.gcsi, par lcur in at sordide, on let i
vrit de vy events qu elae plo
Its btnirent alors c-ut qui leur doan
I -u pitance, c; remerciant ave: des 6
men's de mains et: dc salamalecs
quieur a qu'3 Lire ridicule; parfois.
cependant ils tva:cat d! dipouiller
bi nf.aiteurs et de s'tabluir sur leurs
E:o-aomisant tout ce qce la charitt
donnait et pour cela vivant en margede
o:idtid,parqu', en nomb e dJansde mi
bes taudi dans les qiarii rs excef
de la ville, ils rum; i aent leu- plan p_
lence la nuit, et e jour A p ie venu
s'abitta :nt sur nos villes cct sur nos ca
pagnc;. Un buL. matinnroui les vi its,&
mendiants qu'is btaicnt, se fire cl
reurs c: A ce titre nos mornes at=m
lus reculds n'aqaient plus de replis
pour aux. Malgrd nos lois ui ddcfdenda
Ir ranger de vendrc au ditiul, les Poivi'
Publics ne s'ci o:ct.precnt pas come
des motifs d'hu-nanit6 pouvaient
blement suspcadre I'execu ioa d'one l0i
preservation national. Lentement etc
qu'on y p it garde le flo monta, il a
tant et si b'cn qu'A la fin nous cites 1
spec acle dJsolant de notre petit com.
ce tant d'importation que de d6tail,-
oaru,et A sa place, troiant brilliant et i
lent, le commerce syriea. ComaeSat
s'6tait-il fait ?
Par les proccids conm-nrc'iauz lei plus
loyaux et qui rdpugnaient A la droiWta
conscience innde de l'hai eno ; par lt
cage le plus mallionwe:e qu'on put
voir et qui lui permit de vendre a I
'ear marched, apparemment s'entead-'
atarchandise que l'haitien p!us bh
4iait focd de vendre p'u; ; her ;
dan de la pacotille qu'il troovait i t20
de fire pas ec sous la meme driqatdt
ta marchindie dc choix vendae pomIr
conghn&re, allant juiqu'a comrmiMis
pieces de 'issus qui n'avaient pas Il
aunes couran-es e qu'il vendAit
ruinant ainsi nos pauvres pe mis
tes ; poussant l'etffronterae joa u i N
envoyer des fezblancs de nmantegoqI
valient que 4 livres et demise corrl1i
a dti signal l'an dernir par le. j0
de la Capitale, il en drait arrinyve
totalement son coucuorent haitieJ._S
vre dtait d'ailleurs fucilitd: pir Usi
social si differeat do nD:re et qui II
metrait de lutter aussi vlCc U -* Sa
tre nous que I'ounier ,chinois0
concurrencie victorieusement i UE* "
vre amdricaike aux Erins-Uns 3 1
Vivant en dehors de notre ,od -
laqulle il n'a que des poi .l S
dEtermines et qua ne I's says
n e vou'ant d'ailleurs p4s ;A I
des b.soi'ss labsumeat rlfaUut
cependant il ne donne sausts c" .v
ia measure la plus restre*te


doac pau conomniWsefr s .u -
rouvdauns aDiat d.loriol
iale vis-l-vis de I'hbsitiea0 ,
avok un certain avanuage


A~ I 1. 101 1'








Sion al qi, A forLa Commission
O, continuaieat encore A lutter De r6partition des tonds de
,crren centre cte aborp- Secours aux Sinistr6 des 5, 6
rIje forces give, par I '6lment syrica. et 10 Juillet 1903.
Id tmoraleNmours nDmandes de duplicate pour los nu-
Se-le Docteur Neours Au- m6ros suivants
&6u de tant de plaintes rdvilatrices
?6ancesendarei, s'en fit l'cho 6lo. 1328 Claire Verieux
&a ncs du Parlement et grAce A ses 880 Fortune Morrisset
rs rants noui ues la loi du 1312 Etienne Sojournd
Ape 30J Dame Verna Etienne
wAofit z903. .rOVL 904 RachelS qint- M


W ANTISYRIENI
Sfrit-Golve, OCtobre 1909.

Fr-itoine Labastille
AUX C LYES
erniers articles requs
Bees pour Lampe A B
C complets.
Verres, mouchoirs et


re-


ge.


Lign llollaifaise

L Lesteamer e vi'lNS WVILLEM III
haut de Ne\ VYork et de Saint Marc
raici vendredi apirs-midi 29 cou-
t, il partiia idans la soirde pour
htit-GoAve et sera de retour ici di-
che 31 couiaiit, il repartira le
jour pour Jci tmie,Cayes,Aquin.
*mel et Cura; Port-au-Pn:.e, 29 Octobre 1909.
At,. A11RENDTS, Agent.

AVIS


2644
9o2
1235
1642
3241
3664
3046
1450
3761
3710
2091
1389
562
3198
3350
2022


Alexandre Kilin
DbgrAce Bienaim6
Cdcile Alerte
Hermosine Alerte
Luc Rousseau
Dame Michel Oceste
Vve Eug. Chardonnet
Alexandre Page
Rosdlie Jean
Vve Stgnio Nos m
Mersulie Mayard
Joseph Philippe
Philemon Bauzil
Carida 1aussan
Dame Miyrtil
Ndsida Gauvin


Ce 28 OCtobre 190).
Le Prlsilent ,ie la Cirmmision
DAVIK, CIIANC.


V.


Lign Atlas
Le vapeur ALTAI partira ce soir
f ( hpures ;ouw Petit- ;o:ve, Miragoa-
ne, Savarilia, C.Artagena, Santa-Marta
et N'w-Yu. pregnant la malle fret et
passagers.


La malle pour 1l'ranger ( via Jenr
mie ) par le vapeur r.Prins Sigismund
fe mera A la poste ce soir A 4; heure
prucises.
l'ort-au-P'rince, 2,< () tobre 19)YJ


PANAMAS!
Pour Hlommes et pour Dames,
Melle. L6onide S3lages, 22 Rue
Fronts-Forts.


" Ala


chez
des


Aired Gogny
HU'E (CO~nn N 71
Vient de recevoir un assort n nt
complete d'ktolfes pour robes, jup .s et
corsages. (Grand cloix varii( d
Nansouk couleur uni et A;\ tur, (de
zdphirs et cordonnets pourr tobes
d'inttsrieur et chemises d'liomin-..
de toile national do totes nuatiw,-;
de flannelle coleourderni;-renouveat:-
l ; de tissue A jours, satinette li!a
che brochde,toile line pour cheniw v-,
coutil fantaisie pour costtimo d .,' o
Qonnets ; drill Manc et cou!eur j)1 I
homes : Serviettes damassdes, tatpis
pour tables, dessus de piano, cou Ntc
lits, etc, etc, etc.


6-


F. IHIEIRMANN .& C), aagnts.
M. Marcelin Jo)celvn, avocat, secrO-
inr du Conseil des Secrdtaires d E- Pribre d'aviser 1'administra-
M,fait observer au public qu'il signe tion de la moindre irrtgulari-
Iocelyn, et ,}u'il ne recevra pas les td dans leservice du a MATIN>
n portant la -uscription J. Marce- afin qu'il y soit de suite rem6-
.qw lui sern t envoys. did6


Laboratoire Sejourne
PREPARATI(ON DE TOUTES AMPOULES MIWDICAMENTEUSES STMiRI-
LIStIES ET INJECTABLES.
AJMpoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
q de mer que nous employons a 6t6 soigneusement captle au large,
de F'le de la GonAve. Nous faisons remarquer au orps medical
tmvation judicieuse quo font les laboratoires strangers :
d mer injectable dolt etre de fabrication r6cente pour avoir routes ses pro-
L rapeuti ues. De nombreuses attestations nous permettent de certifier que
Ptafts out donn6 tous leo r4sultats esper6s. 9


P6cialitd : Serum nevrosthdnique.
Srunm r6gularise les changes nutritifs, il a 6td employs
6",la neurasthenie, la tuborculose, etc.


avec suc


Artiles Ade
Paris,, etc.


NESTOR FELIU
L excel lent tailleur avantagevr emn-3j
connu do toute la Republiqun vent
de rouvrir son atelier Rue F6rou,
Rus des Miracles ) No 61, prbs de Me
6ear Cauvin,
Sa nombreuse clientele fronvja
comme toujours toute sat;sfac wu
pour lea travaux qui lui seront *< n-
Sacsie ..



Muses "


I


t: f ~~


iA POT-l


74ec :: I


~10.





I~~ ~ x. .



jil~~~ V~ I II t (IS'



('~ I t--- ( IL





LII coil.


Ui I;;~i 1 plus cola-
I WU I i #'-,i uti SUL tmar.


v i IIe s!I


Entrep ot G6n~ratI des (ira&1debs Iabirioiesi~


Leonce Laraque
UV68sentant de la Maiaon Th. J. Dubois & fils Fr6res
de Bordeaux.,


1tOlneur d'informer le public que, A partir du 25 Ojtobre on trouvera
Ui, 4 Rue des C4sars, ( en face de Barbancoart ) du bon vin de Bor-
'(rouge et blanc ) aux conditions suivantes :
'ige,: P. 5.00 le gallon. Vin blano : P. 5 50 le gallon.
P. 1.25 la bouteille. P. 1.35 la bouteille
P. 22 50 lea 5 gallons. IP. 25 00 leos 5 gallons.
SLose bouteilles seront reprises A raison de P. 0.20 pibce. -o.

Vins fins
I9: Chateau La Tour de Mons P. or 0.60 la bouteille.
Chateau Royr I P. or 0.80 la bouteille.
Chateau Cautemerle P. or,0.90 la boateille.


*: Chateau Filhot de Lur Saluces (Sauternes) P.or 1.0 la boulimt
"ra Ie meme via et aux mames conditions: a 'EpicorerSt'
'Aw"* Dacoste ), et obez Mr Marcel Aodain (Cbheii do. DeIlW.i


DE CALCUTrA (INDE) I)UNKIKRQ(Vil' (Itu \itl.:) ic:ir H NI \.r:bui
SACS sp~ciaux pour -.afds tric6,.c


Caf~s orI-inair-21s


Cacaos -
Les Types Courants constammont en Stock par l,blles do is)o sacs,


Depuis 18 centimes or jusqu't 2
Pour grandeurs r6gulimres 65x1 10 centin~tres
Poids de 1 311 livres jusqu'A 3 livres.
Sacs sur modules et sur types des achetears.
Prix A forfait pour livraisons meusue'les francs
et si on le desire, Droits pays.


N centimues


or


et 71)xI1lo coritimbtree.

piAt de d6barquement


50.000 Sacs de I'Inde

Viennent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exceptionnellement avantageux

S'adresser a Jules Laville
AGENT ET DIPOSITAIRE GEiNIRAL
93, RUE DU3 M9GASIN DE L'ETAT.


aneaux-moche de


- -- II


- ~II I -- -


__ -- -i~__


UL


Viennent d'3rriveis
BEL'lIIE DErABIJ:~
en ferblanes do 1, 2. 1, 2 et 5' liv.
M I .:Rl:ALLEMCXANDE
Or 1-*1.10 I a dow'.. de 1 2 lilIes.

EN VENTE (Ii v
1'. K'011-1:1


0


I


I


FouRN'ITURE- i
I 'diIIes, I ietlI'S
1lubans,
PI'umne, etc.


J. J. M. Manigat
557, Rues, St Louui-% Nd lT01(isCan
doIiers.

I h~j~,t *~ I' i4 iw iw ~ 0i i ,Ll':oqsettt


I~k'I~i', ,:i~ ~ IcA.~ ILON.
ertucaw- r.' Cf~jr~ilP a
W, 111 *a.\,/" '. \,I~r d nc' whetr~
Vt~tl! ( Aw It.. fin 1)1i If' N& IlL.-.ti !I

r~i I ld0,%UX. fa-
Ia) ~ ~ ~ ~ ~ r IE I F 'I I An de-l

t II af'I I.i.IIn ( )I Ii1"'11 tQ
111 1 t I i All I I -
ow'li lai < q


I


1


l


I


461446 s
t







Grand Rabais I
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION
HAS CONFERRED A
Gold Medal upon


( 1907)


Tannerie Continenltale

DE PORT-AU-PRINCE
CEIAUSSURES


GCXT RAU

Pour


oLA:ik. pour hommes et dames P. 10. Enfants P. 8
*CLIPS 9 12 a 10
LOTUS 1 12 10
la vented on gros 5010TO d'escompte.


EN VENTE CHEZ-


L.


KOHLER


Rue du Fort-Per, N- 6.
Co eii(Stibles

Sacs vides suipeirieurs

Toilerbie


Attention
Boulangerie
Gare du Sud
B-ol. ,-.',E27 hiI-..
Servatii i ilid I.an ,',oi ', .1il s- ti
/'t.' ot'ti, T horl', ( 'u r F' l X l rani,
CiS'cs-ier et- l Arur;'di e.

AVIS IMPORTANT


Compagjnie


Haitienr a


du wbarf de P-au-P.
La coIl)i)pa13ie li(i-
tiennie diu wharf ayant
hesoin d'une grande
(|uantlil6 de 1()jt1 INS et
de SAIWL' prevent les
interess6s quitils pen-
vent se presenter au
N" 6i7, Rue du Maf|asin
de I'Etal oti se trouvent
ses lmreiix pour faire
leurs offres, et s'enten-
dre avec elle sur |1"s
qualities etl e mode de
livraison de ces mate-
riaux.

Ateliers Saint-Joseph
45 '& ) ', l ,e (Iu Ml.aIasin Ie lI'Ktat.
SI UlI.lPT'IlE 'llFNISTEItlI NIENUISmIIE
'1 iT'ltNAG. SL'l UI )SllS
TRAVAI'\ HE FOItES (l.A-IIAlHONNAGIR.
A.JU TAItE CARKR'RSI K1IE MA.RL hALI RIF
Art v6t6rinaire
MODELAGE SUR CIMENT
PAUl. TIiVI:, propridtairc

-Tib6re Zphirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIAULITf:
PANTOUFL8E MULES


A tleitioi!I
W! ,.~ tie inie'.x cliaussI6 ?
( !,,w (-I.,1' iouver' dans une
111 !1 !A(' i w ij!.t''',alice et la so-
MTM. VITIELLO fr(&res,
i k,( -I l I-I t 1 re- ; es pour
fir rp~-~ u i ;i-;',s et atno~i -
("I I IJ&' 'it 'I in, t'i r d'ar. noncer A

SIhl)oi i Cii' (rIi'irisien 9, du v6-
I o-4 chmit -z-,urosst-~int r'econnrues, in-

~A IiL I A Ohi t I ~tti I.
L a Ma i po-- :-n'-,ee en (161)(')t (leS
n rint (it -; Iii'llt-tii s, fabriqjues des

Chev reau verni, Lta(uit'
L l~it eileuit UmarqUe.
Peaui~ jeaune do touLes nuances,
v&'ritabl)10Ciii r'de luissie.
1. 1( hiaht6 d,-A tournilures emnjlo-
ve~es- (tils It-,soulljers et les soiiis
appol)Oi I's (dai)- 3 '.:I i IhUS per-
jti Olide-, et 10. 11W, Uslrables
St k do k de hiii-'UI s fines, pourIF I
VCWCe lln "[()s et d#!dIal
As ul i iflO t comnp'e I de ci rages et
lacets de touted' l i lIuaces.
I lrix tixt! fmars rllohI16 v.
Adiusst, VITIELLO fr~sres
I 67 .rand 'I tie.cn Lace (de la Poste.

Docteur C. Gaveau
\EOIi N, (1r11LUf,:EXTF, ACCOOLT IKLR
1hp,'j. /,IIu c'.h i'Harvard.
?aplit. des inaladies du Ventre~, chi z
la tornitne, des mfaladiezs des voies go-
ntub-iiii iniar'cs, des rnaladle:; des \vtx,
Letis nialwitdI& outCbIeilhis.ulilfr
vital a se'pargner, zr pce aux jrogri:s
de. la a 1rdet' nod v ile par i'appli-
daiis ccs imaladies, les danger s et les
suites fUwhturses des opf~Iafions chii-
I'uryie'1es thsIabrantes et cofiteu-ses, et
l'ineflicacitt des Ii aitements dtimod~s.
Traiternent special des, Lymnphanji-
tes des pays chauds; par' 1'applicatien
de I'air chaud cofltiol16.
CONSULTATIONS : matin de 7 A 10 hs.
aprf-.miiil de 2 A 4 hs.
.0N S ULTATION S C IATIJITES% avec traitc-
inents les Lundis de 2 A .1 heures
a p r s rndi.
128, Rue du Centre,
A cotd de 111 Edmond Lespinasse.


Francisco DESUSE
i 'bricant do chaussures

L.a Manutacture a toujours en d6p6t
Un u.'AA stcC. -pour ia vete itL
,rt e en dtail, die chaussures so
on- ,ur-rs pour
uo0iMiS, 'FEMMES, E ivJiTs
Les c :r.nmandes des commer4autt
do I'int6rieur pourront Atre "ex6cut6.e
,da;s une se:naine i pen pr4s.
,23. Rue des Fronts-Forts, 23
I oAT-AU-PemcB ( MAITI )
LA
Cordonnerie Nouvelle


C.B,,PET O1 A
6I -I"AMYJE 1


AVIse Ai noinbreuse cientele qu'el.
le v tnt tie recevoir. par dernier ba-
teaui, u ii foto quantity de marchan-
il, .s ,: (de fonilitures de touted frat-
(Ciltt t it e toute beauty, importees
dt I' I'A C '.i d' Allernagne et des Etats

l. i.,i Ogat it, ruijeux de se
1).0 !!', ~ trouvet a les peaux
IL- I .. et a x nuances les
piu- 'to*1n ,'s les p!us belles
et le- plu-, appioprin es.
pul nI -re (ChausAs Hui-
Vnt *- t tir' oi dl comfort et
fit, -a ) ,(,. S ,tits pour dames.
t u:<.ud .S',k (J1 1ai.sUs ure- ;
t' i' j s, u jrlnes, fournitures
:i a'ix dilV .- pour cordonne.
o)ive!:i tout tCe (Lu'il taut, aux
i"p l : ,-'" ,l t hi ) 1 s, A
I \ ',it)')NNRE 1K NOI'VELLE
I I,.;i.A\NI) IN lh i ii,

FELIX MAGLOIRE
A VOCAT
I : 1lt J du Centre, I113.


Cliez App. Cipolin
d) I a~i -i.'' ~ip Pt ace de
K. IRobelim
\'.~,.-~uI z.,,vov par dernier
-c d foi- ris Ai.SA!icisses truth
P,~e.,!ix 101. itpwUca. Choucrot
A'-*!r~'-e!,-. .uIl-U usccistalis&~s par
vIt4 "0 i) u, ,)rjn. ijrune d'entes.N
CA ill' c bAr' I )r.MId.
(202 ~ ,. o*Champagne.


M,
va-

ute
r li-
Vins
Ver-


Ill (:.L.Verret

i mu dv; A s&bionvoallante clien-
SA ~ii~uNO*7, Rue Travar
-. e e't ti2 usbiou pourvue d'uns
vait.' dtu! do la haute nou
1'-)r'&Ll ~S.-Pfi?$3iELAlECoupM Li*GATIr
TRAVAIWSOIGNA EX*C;UTION PROMPTIN
Pvix Lr'4S ridbiiitI

'Wftisar. F. BRUNES.



Lm HODWNI
Arriic~- m'mbrs %,I'Lase1ci.Ld PhGOS~r
h-opique des ma'.rr~s ai~i~ursde4. Par
,iiduL 4e f6c8Q1T an grand choix d'6
-[e& diagonal, camimir alpaca, cheii..
e. chaviote your Jenil, et II-1commar.
;v adi-cli Lroment A %a clien *Ioa.
..ulre collection 4.do upeof.10. e&wtvj
so. giletx do fantaisi. et do pique d.
a.P*CtaI'tA d'r. Costumen do no
-ex %ouwp.. Fraugalse, Anglatoo.*.
kmdrilean n*4.oI& a drtk6re perfestlo.
-& waamon cel4ow~tionnlOamlesi d~ogcoon
.uiiliz rs, abits brodev
folxo.as. tuniquos kabtas oa
,~s 0 eta, 4. Wass grades


A L'tLIGANCE

QORDONNSRIE.
3M.
42, Rue des fro's-Fortg.
CEAUSSURS IN Dp .P6o.*op, LAVTa,
Promptitude et so ( aux commU
des taut ic qu'ea proviuce.
Chaussures do Dame fcrms *t tra
vail tonjours tout ce qu il y a do pla
souveQaax.
Former am6ricaine et francai se po
Messioaurs ; 416ganta eat commods
Pour les infants 'e plus raise.
Travail solide ex6cute avo
des peaux do premniremarque
Assurance de grinzj rbil.
Pates, Cirag. -s t Liqu es

Chapeaux


( ^tipeauxl1l
PAILLI DI PCSe -RI1c
ACCOUHiZ ('iiTZ
Feliberto Gonzales

JOSI SAN MllAN
FABRIQUE D APIAOX
PLACi( A L
S410" tis Coiff t M i.lurs
Pour tons Ia m r. *. pe'r tloUi
leo bourses,

Chaiw! rie


JAIME i sTAII


Le chapellet
taqeusemrnoit i-vi
bhic en g~n~~ra
clierd~1e qu'rI
FABRIQUEI
(L'ANCIRENNE %I,
DR LA PLACK
qGRANI)RUK (11
No 1,49. E;


Le
vert


novel t't
SO,).,-K


tvuir au pu-
tiombrous.
iArjsfdrer ma
D~ C'PEAUX
A ;-' LOUVRE)
A BD ALA
B ILic.AINE
.(IPouti
..itest 032
Ialeur do


11prornet -upromptitub





Be st~


La meilletre ir du monb
Celle qui dono, t,' meilleur pai
Qui produit Ic s .,e pain
Le pain le plun, tanc
Le pain le pl ,- nr- .
Pour tous renx nefltent 5s'
dresser A :
Ernest Castera


repr~sentant d~- !2 I
auxw FL JURMi
3 fLV
8 ANS9


iIS r.SBURY'S WAO

tA) !1i3AP01


Topique D. SEIB0
Pou les Cheuaux
Guarison rapide de BoiteriFl
Places anciennfss, carts, FoIW
Entorses, Fluxions de poitrin^
Pansement facile, rapide et do*
certain. Rep'usse du pol d a s lU -
DEPOT : PhaTrnacie dei|
Rue Roux, No 108 et Rue do
N* 124. CE
PORT.AU-PRINCE


ICI III II ~* ---