<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00735
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 27, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00735

Full Text



rgim* Asnn6e, NC 751


PORT-AU-PRINCE, RAM


Lun t1, 27 Septembre 1909.


6


1


j


QUOTIDlEN


AbOUDeMOnts: DIRjEcTErUR-FONDATEUR LE NOUtN IMCiAU~
gSI.AQPfU3NQL l U071s. G. 2 0
Timis Moip'. .'t50Cldment-Magloire
W*R~rg~ldiCT-Sv UN *l)" 11Los .sesille Ims4s4d es sea a* 9 salgam s U O5~q4
..~Tios Mois. a 8.00 ADUrNSTRATRUit, Arthur Isidore DliRECTION-MDALTION-AfDMINW!STikTIOUN,
MJWQR ..... IT~tls ols a .0045m UWItGMI 41


ASB EA auralt do ions poor prati qer ces o 0-i
LES PAYABLES-LIVRABLES fapir
L Prations,olans 11 y eauralt de gons & fare
faux-bond.
Les affairs av aco aurture oe seraie n t

D.pois que, goda e a des circols lr- rande Paissance va demander au paenls la .'abri do rexep tio do jeut
t deres, to Commerce a e ,d6 r6 .luit ouvernemenrt de s'efltcer alim de pro- rquoe deal-fairesd dronrdd Lr cojumer-
.it limits trc s Otroites, la sp)o a .- cl amer Un tel ; on a t6!6graphi6 A Gafi lure devait- ll 6tro considdrde come
*tsr lei valeurs mobileres et p, s d- commander 15 millions de nickel o cpaiom ont a simple gags ? Le point
iidAiment sur I'or ai A lasin:, 4st Tels sont ordinairement les ros uiO de jro ue nsim pe t. ge? Le point
eehe le dernier boulevard oi sxe.: font monster on baisser le charPgeo Iq a cv so r idiqne no pout risgasser d
ofactiai6 des disciples de Mecui e. Q i'on n'aille pas croire qua des niai- ver! par led aff es taf co es 4 ddr
Wsne eactivit6 qui, A de certain mc_- siesa pireilles n'existent qu'A Port-au- ,er! par lea affairs 4 c atert.
d pr. ~Pu D t b l Iedes Piat-I Aonddpl. i.:A B autourWa.sarticle
owi, tient de la firae et du d Air Prince. Dans beancoup do grande pla- r6ceont ild dra l e"Nouvellite",'esti
inm qa'il n'a pas 6td rare, jusqu 1 ces d'Eirope et d'Am6rique, dei ca- a le It uon qu'l font recouir.lt"'est
s deruibres annoes encore, de u ,t- nardsv aussi inintelligens ont souvent bi Isation qul fat recorir. st
I*d. k Pachs pouv ntables ou d'a-- la verto d'op6rer la hausse oun baisse France, I j t Io paris ont des
4r i des faillites retentissanteq. des valeurs mobilibres.e
-Ttefo commIe iA bas tout chdage Mais dans notre p a, les gins dd a ontrat reconnus par la 1sgiation ci-
ailoihcr less t rtglemes t des pay isooavrs c'est, hlas! II plus grand e. ls no sot pa ddfendu : c'Os t
wrabtes ont cessf presque d'a- nombri, s'emparent do cos racantars, action qua on d6rivo qul st prohib W
per cortege le krach ou It ftillite les colportent aux quatre coins de la par Ia ln.
devenlr un champ close ofi par- R "publi uo ot voila I Pouvoir, tor.- A,2ssi blen, dane Is jurisprudence
me padeur la ruse se heurte A la jours om brageo, min6 sans doute par tfraG;de. lmo oppoetpe A catte action
foi. Oac ne rAgle pas! a C'est cette propaginds eflrdn6o, qul s'engage ne0 cO .to- Ie-t_ ps*sm s dole osre-
simple. Passd le beau temps oit deans la voie des violences et de cevor, ma bie one noex s on, c'l tA-
qui avait mis sa signature au bas rdprsaiIles." dire one defense tir6 do ond do droit.
apir, fotr it une note de p a Cenu qui os'on ont pris an" payable- Tandisquods Ia 16gislation haltionne,
im.vrble -so sentait tenu de fair livrable" n'ont as fait prove d'on si le I atour prto du iou et do pari,
cette signature Pass6 le manque absolau e bons ons. Certes, eost pour l.s s.sdre exprsmdment.
|tamps oL l'on vendrait mane sa ces operations no peuvent pas tre res- Lq convention quit reposerait sur le
pour racheter une signature en ponsables desi malbours do ia R4publi- joue onl part no seralt pas simplement
.-Chacun est persuade que ine; mais il ost incontestable qu'en. anIlable, mas sersit ra dicalment
etmacier perdrait son temps et sa p absence do causes 6conomniques pou.- nllo. Co oest doec par par une
n fair une action en justice. vant engendrer les fluctuations do eception quo lon combattrit on tel
sait q 'il n'y a, en effet, au- change s.ir ior, it n'y a que la prope- contract ma ispr one n do non rmee-
yTen pour le crdancier d'agir en gande politique qui soit capable d'y voir.
I oni uisu plder. C'est on motif d idre public qui fait
m I suni, n pareil proc a ise- set donc come cause de prop- Io fondement oaridlque de la in de nono
"rd, parce que, dans I'tat ac- gande solitique ue les "payable-hi- recovoir de ea oppoede I'acttion on
s0otrsl6gislation civil, I'excep- vrable a attir6 I attention des Pou- riglemoet 'ua march A term de-
S4 Ijeu serait irresistible, oppose voirs publics. vast so rd-oPdre rar I paloment de
m action en vue de r6aliser une Mais los divers moons propods differ ce. Le l#gaslatear, dit M. Ch
& term de valeurs mobiliures pour le juguler out atd 0on inutilemnt Lyon-Csen, eroit dovoir so montrer
Sr4usoudre ou non par le paie- violens ou pratiaqoment irrationnels. dfavorableo des operations quit dt-
.h diffrences. De faith, ces sortes Une loi qu erohlberait le "payable- tournent do travail, on pormettant
-no constituent que de livrable seraut injste, arbitraireo et," doe sonrichr sans travail or et qui
p uri su'A 1 hausse ou la bais- vaine; pares quo, tout on empchant, pvest am, come f exp6rlenco .le
hge. .oen principle, des operations peut-6tre a ve, uo e, case do rules ot do
mGoaverans se sont que'quefois honn6tes et sincres, ielle resterait sanse d s rdra .
d"e aoplrations de vented l effit poar deux joueurs qui vouiraient, Oa to voit, Is Ioislateur fran i s'oen
4 lde urs mobilibres deviant se malgr6 tout, parier qu"au 30 Septe.mbre proud as doa m .anur, A celul qual yo
par le paiement de dilfe- le change sera onuno sera pas 450 010. drait s'sarleir stms trvealier "; -
as point dans I'intdrat des Un autre syastme a 6t6 propose ce- A Hatil, la lod M vest Ia ceoention."a
o0 dn Commerce en g0- lai defiscalser l payable-livrablo. On Maio comme. a1 opdrations commur-t
Oisien n Bse plant au point a suppose4 qu'on soumettatWla note !d ciles seot noebrose at divar9e el
I de conservation ou de la courage i uone taxe tr6s dlev6e, leeos laT a pa n re fnosotmbrabe ardmIe
e lear systme de govern joears endiabal6s so livr-raioent tmoles payaMes- tt rablel raion
Ca uan fois qua les allaires as Jo. -Cola et just poor cez u esl a eIb M-'irab toe, l op6ratio
leu i0, les parieurs mettent tout no considbrent qlu'n seul c6t6 e a gst easo rat, ce0t a o o1solatr
d6placer I'axe des sp&- chose et qui no 'imaginent pas quo qult reieont d'intrsnir. Si lfordre
le saDoes le plus favorable deri6roe a qu 'oS s oft, ii ya so q publ le~ qe l o t
do loaurs int6r6ts r6cipro- I on not veil pas Use tells lot amrafi de jeutl rgt atdAt releq, on 1,dd
dims co pays, la pol;- poor premier effet do favosiser ls do@J de teat wlet. e ja e d i e d a
.ers, do longtemps encore,i courtier -marroas. E a 4 seals forait o JmO t etd 6vite le* sandaes
SteSer duquel devra graviter les afaires, A eszclusion d as courtier r6eldtoAst dM r!f" do Coax dant les
COce s Ont des fails po a serments5, no 'pouvat jamais WOt equlphrOs as esdt nt .4
Onent le fondement Ioastreints A pertorer pour ae Fi tia #a M ar .
do hausse on de operations suequelles ifs 50 llvrMt. ,hd pays-liivridbtu8, to
: le "Cap n'est pas Dane certain alhea, o@ vodrai Ir tmbl* sole:
Minicains ont attaqud inaiter" la spdealatison ag fa irew : lia hqeais hAlt
S mauvaisTes nouvelles: w tuuwrwe; do Idle fa"~Va lO o pe4"6 *k booeimr a sigma-
desCayes ; leaexildsBe*ideais n'ayaat mwseet astwo.
I i oat falt acheter des semt plus -e '-O----as a seja boom teU r a -" L .
M tons.,: i s ont ache- qele. OI- g rwss agll modd s Vt ,y
do 18 000 tonnes; tell s sadiaelo; s' mes


aurait lieu d'intervenir : (a) Tous mnr-
" chds d ternse sur effete publics o0u au-
" Fires, ous march d liv'rer sur den-
" rides of marchandikes toutle les op '-
" rations commundment appWlde paya-
" bles-liurables, sumt ldur.
(b) Nu' no pent, pour .s .souvtrair;'
"aux obligations qui en rdsultent st'
" prdvaloir de l'exception de jeu, lor-
" mee qu'i's devra;ent se rdsoudre par
" l psiomnt d'une simple difference.
'* [es march/s d terms dinuneds es,
1 art. 2 sont justiciables du Tribunal de
commerce."
En assurant au payable-'ivrable un
statut juridiqie que fortifijnt les ri-
gueorsde la juridiction consulaire,seuls,
d 5soimaii s'y livreraient les personnel.
srieuses,Ies comm-rqants sainorement
d4sireux pir exemple, de t assurerr on
taux d3 chIAnge Sdtermini pour use
rdmise pro.hain Q ant ia vduleut "sa.nri.Ahir s.Ans travaillet", la
contrainte par corps, les rappellerait A
plus de rdserva et de circonspection. Et
I ordre public y trouverait son compete.
*
L)rsque I'on consi.Ilre les choses dans
ce malheureux pays, uo certain besoin
d'injustic, veut que I'abus oun le
1dsordre A signaler ou A rdprimer ie
se soient pio uits qu'." en Haiti." Ain-
si, vous ne m3nquerez pas d'entendre :
c'est ici soul que le perdant refuse
.le rdgler. Pjur ant, en France, de-
puis leto 2 septembre 1721, on arrht
du Conseil disposa que l'exdeution
du march A terne pourrait tou-
jouts 6tre demAnd6e en justice. Ua
autre, do 7 aois 1783, constatait que
depuis quelli. temps, I'usage des
marches pir l4ifJtrence s'est etabli et
tu'il donne lieu aun agiotage ddsor-
donnd.
Tour A tour aboli et restaur6 par les
-livers pouvoirs, le march & terms a
tiui par etre ldgalis6 par la loi du 28
imrs t885.
I.e. abas et les scandals occasionnde
par tole marchA & terme ou march par
dillerence ont d6t constat6s partout ; ils
u'oot jamais 6td enrayds quo par I'in-
tervention l gislative.
Et ti touts les legislations n'ont pas
;agi d'une f ~ )a undiorme, it n'en reste
pas molns acquis qua, sur ce point,
elles soe sot modifi 'es.
.'Allemo gon, la Suisse, la BlgiquOe,
I Itali-n'oo pits aboli I'exception dejea,
tsuidis quo la F.ance et l'Autriche la
prohibeut.
Eu Ala:maogst, le Code civil admet ea
principle, q,'on dult traitor comme un
j s le mar:h6 dian leqe'il le seul but
E s part it a dt6 arriverr au paioemet
de la daitfrencti entire le prix convene
et le prix do j sur de la livraison. Male
la loi de '27 ja iIO 896 nor les Bourues,
modifdpar is Loi du 8 mai O 8 reoes*
nait qe Is march, fait aux heuree r6-
glememtaire eit pleioemont obligatotre
pour lee commoea ants immatricds
dans Is reistre de Commerce.


I r I









En Belgique et on Suis.e, I'excep ion
de jeu est admire par la Juiisprud4ance
control les mirt hs A tei me qui pr6sen-
tent les caracteres du jeu ou du pari.
P'eu import la profession des parties
ou que le imarch4 ait -t6 conclu a la
Bourse ou ailleurs.
En Italie, c'est -ous la former fis.cale
que s'est manifqstie I intervention du
14gislateur. Perdlat longtemps, l'excep-
tion de jou a pu ':ie oppose, drains tous
les cas, par la parti- actioner6*. Mais
depuis les lois do 1871 et 1876. les mar
ch6s :1 terme doive t Ltre constat.-
sur des. feuitels dk paper portant Iv-
timbre de l'Eat et d6bi'ees par I'A41
millistration. Ceo pipier timbr6 aflrai -
chit lIo I'exception deo jeu.
Le moment est venu pour nious i'agir
Itg,-la'ivwcIn 'nt. E orsque les oper:-
tionq de bourse dle Port-au-Prince a'-
teinijiont I'.impleur et le nombre vou-
lu-, I our 1l'tablissement d'un clearirg-
hun-e, la loi abo!is..aut I'exception de
jeu v our les marches A terme, aura d6-
jA fray4 et assured la voie A cette utile
institution.
Pi.:u,: l1UDICOURT.
IU'tonnier de l'ordre des avocats.





RNKMB8IGNEMENTS
M*TXO]ROLOGIQU IUS
Obmerratoirae
DU
SIKINAIRE COLLIGK St-MARTIAL
1i !a ,( 1 26 SEPTEMBRE 1909
Baroau&tre i midi 738 "/"08


remp~ratazre iinfi:AU n
del ein.6rttc


22,8
27,8
2S,4


k l., x\' iatin et couvc!t depuite
h. \. 11,tl so!. -L A 10 Il et A 3 h. lunaire
i .. ; .. i:. L', or.ig. .., S W la ima
tn', muti'.t li viall'c- dc la Moimance.
La !6eprc ,jIn 1 itrom riquc central A no re
S t '(* iJ o Go'fe du Mcxique et n'a
rien it de cvclcnique.
J. SCHERER
L'Officiel ,
0,, :c la I(solu ion du Corps IIgislatf
.,. r p b'ions c.- cs't ., 1- on -
re'u,' k- > .i(L t ie sommairc sLivant :
I a n n )nint le co- trat pass tAntre
l Etat u t Mr Ai ,osN M AR, HER pour I'c -
trepnlte des trav. ix ditte Bassin G4neral a
-- C .:itrat \ Ai'lt ir. Err.ita.- Avis de la
Cc('n!in.su 1 parlemnentaire d. cont6'.e do
ie rain. Avis du Magistrat communal de
I'otI- IL-l',incI -- Expose general de la
SuiGtit1on. Ani'ec 1909 (Sui e.)
Resolution
L,, CtA\IItRE DisS DiPLUTES
Du M(oniteU .
Consid6rant q.,c '- table ui gendra' des
pa1lis'LS de tos cinq dioc&cs, nnexe a6
l'Atiet6 organiqum du 12 Mars 1S6i du
Concordat, classes ICs paroisses des arron-
dissemLnts de la Marmelade et de Hin-
che dans le diocese du CaF-Haitien ;
Considerant qu'it imported de metire cet
Arretrt ca harmonic avec la loi du 3 Juin
190o qui reinteg e les arrondisrements de
Hinche et de la Marmelade dans le De-
parterrent de l'Artibonite ;
Vu l'article z t du Concordat ;
Vu l'article ier. de L'Arrt 6 sus-parlE qui
prt crit que la division civile et po i'ijue
de la R6pablique servira de base A la divi-
sion religieuse, c'est-i-dire qu'il y aura
ra au ant de dioceses que de departements
et que les limits et les circonscriptions de
ces dioceses seront les m&mes que celles
des dEpartements ;
Vu egalement I'article 2 qui institute nn
diocese aux Gonaives, lequel comprend le
Diprntement de l'Artibanite ;
A votE la Resolution suivante :
Le Pouvoir BExcutif est instamment c .n-
vid A prendre de concert avec le Souveraiu
Pontife, ou implement d'apr I'article x z


'du Concordat, avec l'Archeveque de Port-
au Prince e I E que do Cap-Haitieo, an
Arrett modifiant le iab'e u g6dnral des pa-
roisses de la R6publque. C-e:te modifica-
*ion a poor but de classer 'es paroisses des
Arrondi sem nts de H n:he et de la Mar-
melade dans le dio:ese des Goonaives con-
formement a la !oi d a 3 Ju'n 1919 sus-
parlee.
La Chambre des Dipu'6s rnet le vce
de voir le Pouvoir Execu if, selon le d6sir
g6 nral, comb!er, dans le dMlai le plus bref,
apr6s ente ite avec le S.int Pare le Pape,
la vacance du Siege episcopal des Gonaives.
Le P. 6sident Taft
Du New-York Temes
Au course d'un dejeuner a board d i lMay-
flowers le Presiden: Taft a fair allusion
aux :c nii c its amic uK qui existent entire
I'Allemagne et 'e; Etas-Unis et a dit :
g II cet hetue ix que la coitroverse A
propos de la deccuverte du p6le N.rd ait
ieu entre deux homes du meme pays
p'-i 6 qu'entre deux nations. a
En 'e'minact !e President a port ile
toast !uivant :
Pa's;e I Emye ear d'Allemagre v'-
vre longtemps po ir contrnbuer A la paix
d a monde.
Fermeture de la malle
Lc; de6pches pour S -Mi:c, Gonai'e;,
New-Yoyk et 1'Europe par le steamer hol-
landais *P.ins Wi'lem IV* seroat termies
aujou-d'uui 27 du courant A ii heures
precises
Negrologie
CIIARLEi PIERRE OCTAVE FRANCIS.- D&-
c6J A1 PKtionville samedi i l 'ge de 66
ans. Les funaraiiles ont eu lieu le lende-
ina n
PIERRE iD FiLIx. DWcedM samedi. Les
funeraill s ont c.a le leidc nain.
DIz.AN BJUTE, anc'ci conmmandint dc
l'arrond'ssement de S ltrou.-- L'enerrc-
ment aura lieu cet apres-m di. Mison
moraii ire : Blosse N 10o.
Vc R'ISALVA ERRIk. Les fanerail'es
auront lieu demnain main Miison m)r-
tuaite: Rue de I'Egali 6.
C6r6monie Maqonnique
Hier a eu litu, A I'E o0le d'H i-i N) 5,
la reception dce protanes A. Simon fi s,
ddpu e Augustin Jeu.'c, chtfdu Cabinet du
Pr6 il!ct d Htit Catir Milci, de la mai-
son militaire du P dident d H iti tt Eu-
gene Ferdinind, chief des movements de
ce port.
B:lle et 6mouvante ceremonies A laquuile
assiitatent quc que. mq.ns d- disti action
A O.i e it se tt uvaient les Tr I:1. et Tr.
Puss Fr. Au. A. He-,u<. grand M itre
de 1 'ordre, E:ias Pereira et Mt!et:e, anciens
grands mattre?. La tenut eait preside par
Ie v6nerable-6llegut Aug. Bosq assisted de
p'usieurs autrei grands dignitaires.
L'ouverture des travat x cut litu A 9
heures 30o au mi ieu d'une olennite qu'im-
posait la ci:c ns ance. Les diffren:e; pa;-
lies de la rceptioa fureat exdcu'&es avec
le plus grand eclat.
La ce emonie s'acheva par des discours
empreints de sinceri:, qui font prevoir des
jours hici e.ix ou la franc-maqonnerie hai-
*icnre, gt.:e aux effort's eatrepris ces temps
dcrnittrs, se re'eera: fi de rendre les me-
mes grands services qui firent jadis sa gran-
deur ct prcu &rent soi incontestab!c uti-
lite.
Avant la c'6tare des travaux le Grand
Maitre fit executer la batteie de soumission
et de respect en l'honneur de S. E. le
Gal Antoi.ne Simon, grnnd Protectear de
1 Odre.
Mariage
Hier dimanche a eu lieu, dans les sa-
lons de Mr et Mine Joseph Lacombe, la
'ignatu e do contract de manage de Mile
Lucie Lacombe avec Mr Tmeare Carrie
ingenieor-electricep, fils da bien regretted
Gdl Jastin Carrie.
Les temoins eraient, poor la marie :
Eug. Pou'le et Edouard Caze, cousal du
Paraguay ;-poor 'e marie : Georges Baus-
san, architect, Divid Chancy, chef de di-
vision au Departement du Commerce.
Unegentille reception ou s'affirmirent les
liens d'affection et d'es'ime qui u'issent
les families des deux jeuaes epoax, cut


lieu en! uite
Le manage religie.x sera c61Eb-6 aprs-.
demain mercredi, ea l'gliise Sainte-Aamne


Tabac frangais
Nous publierons demain les
&claircissements que nous arvos
sur la question.


no es et
pu avoir


Panatmas 1.,.
S ock renonvele.
Chapeaux fins et demi-fins pour Hom-
me;, P.n rna-Cape'in. pour Dames.
Chez Mile LUonide So'ages, 22, Rue des
Fronts-Forts.
Accourez tous il!
Remerciements
Midame Vve Nicaror Michel et tons les
autres partnti rtnie.c cat b:en sinckremeat
les amis quai lear oat oonn6 des marques
de sympaih'e A l'occision de la mort de
lear i egret ee ALICE D EUDONNE.
Ius 'cur priet de croire A leur vive te-
connaissance.

UN

Tmnnnlann TInamont


Aluendu qu'il est enco irrati
dire que le jugement du 20
19o 07 mane du Conseil sp&il. -
de Port-a-Prnnce serait inexi~
que inconstitationnel ;- En i
Tribunal organism d'apr6s &a ,l
No embre r 6o, rend des di'
dernier resort et le Tribu.nal dea
tion connait de ces decisions -- m
d incompitence,(Constitution, aricP-r
VoilA a r~gle qu'il n'et pu 4
miconnatre, et qre I'arrt d a 27 Ji
1909 a c'a e-ne-t mise en dvit4 W
I'un de ses motifs, d'o i, suit q C
jgementi, en these ge6aral ,
tant ijuiqu' cc qui, interview, Ie c*
echdant, ui arzit pcur lescm e etaf
ler.
Q.ie si Cisar, pour des raisoms aIN
res ou non na ru ou voulo se puger
dans les dMlais Ilgauj, c'est uno
malheur, mais le princire de row ,
l'autoriti de la.chose souverame mAti,
gEe, est immuible et ne peat flachir."
B.- SUR L'AMNITIE.-


mAm nniuWE.rl.f. Attendu que le 2 fivri-r 1909 le P6d.
dent de 'a Re6 ublique prit un DdEcet4
-- nistie pleire et e nitie en faveur des di
yeis qu 1 la sui e de; dEcisions politq-
(Sue. f ic) out r t ar&tis et condamnas par iu
Out Monsieur Lys Latortue, Sabiti ut de; et 22 jainier 1904, lit A
du Commissaire do Go.vernement de ce m6me ann-, six Aoit .190,7 203S
resso.t en ses conclusions verbaies tendant e a7, oI spc0il
au rejet pur et simple des exceptions e e Pot-1907, du oPrince spcil
fins de non iccevoir opposes par les pri- Q e les considerans de ce Dcret
venus, et A ce qu il lear soit ordonn de b'en res ortr la pensd et le but d G 6
r6pondie au fond ;, vernement c qui prend a tatche de
Vu : La citation du 6 Mars dernier, 2 vernement qui pre d apaisemen, em.
oniteur d:s 6 fevzier et 12 avril 1909 suree son a,,vre d'apaisement, en p
U d 6 d n e Buet12ili Dl tissant, le p!u; possible, l'ordre soaL...
3 0 Un namero du Bulletin D pai- en l'etablissant sur des bases solidesetdi.
rement de la Justice 4 Un numnero able; etc.
des Annales Judiciaires ", s0 Copie rQe 'on voit bien par cette redaal
cert fie d'un arrt, du 27 Janvier 1909 c cet acte a S & accord dans Ioi
6 0 Duze scr:es de conclusions, c-de.-- q
sus transcri es eet plaseurs au'res p:ces ; gniot raic de la e rficir et non s dianA
Attend qu action de F. B do sar en et nomina ifs d dit acte,qe c'estpd
vingt cinq mile dollars de dommages-,, A cc, propose qu'i. a et1 jdciee
iunters avec de ens a lui payer scltdairt- mn obere qu'il ne sag po ii
ment en outre es reines a requerir par miner si, par cc e me sure degrandsa
le ministre public, ec; preveiu" e.-.u.- tables h.ppen-. mais de compm --
lites opposent des exceptions ou fias de .be hpe. dai Je.ndr, coNpaiI'
non iecevoir rd~ultant i 0 de I'autorit. vantage de les atteindre iceli d oMW
non eor rultant de auor le ritablissement de la Paix inierieuld
de la chose jugee ; 2 de lamnis-e a scu i socials.
3 De .curs qualues d ancitns S.cre..i e a A ten.u qu suivant 1'article 7 de k
d'Etat, dc Juges ou d officers de police L idU 26 qeptembe 86o, I''aaMrieds
reproch6s pour des actes prop es A leur fit principal deuit A la fois lacriinlei
administration respective. Enfir une ex- rousles deuits accesseires ; wlkp
ception bat.-uc r article 289 c. P. ; i e 2. complices. comtne aux =U
qu'iI est n&cesai-e d' examiner ce, moyens des f s amnises ; que d'astre ,
prejudiciellement au fond ; es' ee cndu qu l'cff rt de I'ArrtI dMw
A.- SUR LA CHOSE JUGiE ; nisti: es d'tfficer tou cc qui s' e
Atet.du qu: des pieces du prcces e avant la condamnation, de suppnrimern
des longs dEbits or u< et pub'ics produits fraci I poursue le iugeMnet, IM
aux audiences u liorc'e.. 11 ressor, que ce qui ptut ve d rit et ne s'artfd
le 20 Septe-nbre 1907, le conseil spV- deviant I'impossibiit6 do fair QS
cial militaire de l'arrondis ement de Por:- cela est rigoureustmc nt vrai, lo 1 01.&
ac-Prince rendit coitre F B. C4sar e 'as common I'amnistie, principalkMbl
consorts, on jugemeit de condemnation ire de areillet dispositions, p! |
pour avoir attentp, dit ce document, a lain re en justice criminel'e et Pd
vit et A la personnel du chtf de i'Etat ; qce r d fiits efacs, dtruies jd
les dtlais de pou-voi en reformation de uc des N ratiquement ru
cc jogement 'ant expires, cette dsc;sion ment e pratiquem. u ite (Ml
devait natu-ellemeit acquirir I'au-ori- de Qu les "faits ie a pours, cU
la chose jugee, et rendre possible le re- tion, c nprsor cnent, etr) M.
course du Commissaire da Gouvernement bien ces dfl-t; qutidoivnetttrde rang s
pres le Tribunal de Cassat;o. de la Re-, la rubrique. genrale mnid etk d ii
pablique, dirigE uniquemeur, dt le Re- essoer oen, I a cit ,ice .lZ
quisitoite dans I'm ere ":upr6me de It loi vant lIetpression eu sus dit a -tict7.l
et dans un but purem-nt doctrinal Sur'k Atteono, u s.rplu,.qu'ilde ~ i
ce pourvoi, sortit I'arrec du 27 Janvier incorcevb e et hours de sits e f
a u 2 t-uire la crlmninalit de ce faitrs
19o9, qui casse et annule, dins I interest re a c"mn, l is de fa re
de la loi, et sans renvoi le dit ingement de la patie t c ete crimaioS i i
do 20 septembre 1907. es mime temps cn.... ct c esi
At'eadu qua l'un des effts lgaud dees pt6venuet en pea2fo renr.tC
cet arrat est de n'exercer auiune influence iu rtbOurs et par ord e r.n,. i
sur le sort des parties ; I'arret ne p ut en Attendu que l'objection O Sc- I
effet ni leur nuire ni Itur profiter, et, d ns re que lei exceptions tides I dI
aucun cas, elles ne seraient adm ses A s'en gee et de I'amnistie ayan t et fa
prevaloir, article 344, Instr. crime, Ii ma me de la c.use, re p a eW.e
chose jugee est docc irrecevab'ement ac- dutes qu'en presence des pr 0 b
uise comme le consacwe un: jurispru- etre pri e en con.iderAtion, r .
dence universelle ; que nonobstant que plus e doa
En vain dira-t-on, qu'd ne s'agit pas venos se trouvaien, dans1 a u
ici des mwmes parties, ni des mumes faits; A c06e de leurs aVocat"j,
les decisions rendues au criminal appar nommEs Blanch rd, IsA'0en 1
wiennent i tons les citoyens et peuvent 6tre et pouv:ent par cons aU T
opposees tous, qu'il faut que l'on c..- sur la demand fornme, de s
vienne que les faits et circonstances acces- ou sur 's rquisititiO2S
soites, tels que 1'arrestation, 1'empri on- que, mais encore, il wo"a
nement preven-ifayant eu tralne, on pic- que ces exceptions s 'l -
t6t, etant suivis d'uo jugement de con- et sur 'autonte de I.I.& ADMI"
damnation sur le fait principal qui est minel, sont Einmnem,_.oalflhu
I'attentat, ne peuvent servir de bise A uae oeuvent 6ire sooe.* ,_
sorte d'action neconvemnionnelle devant 6 at de cause ; quai s .7 "-
4 la Jaridiction rde resive ; de s'y arrkter outreaMt,


I I I I I ~- a3L -







s o l e Taibanal, ap~s ea Oscar D. Graves
rb .f et sins q,'il ait besoin
3 5t autrcs mnoens proposes, Dit AC oA L- eLt R.'ARATEUR do pia-
L C Partis civie, not receivable. "s, ihplY1m6 de la plus haute insti-
( i slle itant tarinte ; Et par ap- ution du monde.
d erartic'e 167 du code instruction Rff6rerc-.s dos plus grandes Com-
i co,&J et dot lecture est faite pagries .1., Mau-i:ue des E'ats 17 ,i et
iWx par le kuge-Doyen : du Mexiqie.
S-s Si le fait n'est r6put ni T.iAVAI.L E\4:EL1.RNT et ;GARANTI
gJ "travent on de police, le Tribu- Prix moddr6.
i-'ers lI'sluc ion, la citation ei lie des (;sars, No W
qui su a suiv:, seaverra le pr~ e .--. -d s--r ND
stamluea sur le. dommagcs-lntdrti *; LA
W it yd a niisdlit,.ni conraren- Cordonnerie Nouvelle
b.Cileestin, Frdd 'ic Mareerin, T --
#1 Consort, annuleA lI'ns'ruction, f
ai.OtAtotceqwienaasivi. ren C B PCTO |A
&st.-nomrYds hore do cause. (1 -. P i3
Iest sur les do-um ges-intirets reclz- GRAND'RUE 143.
TF Lleau, Edgardd a id' e co Avise sa nombreuse c'ientele qu'el.
paSS ci'e, pprat aque I action en c- le vient te recevoir. par dernier ba-
uKuionrela i. ent e par F. B o teau, une forte q iantit6 de marchan.
pa mobile ou cuse initial non la dishes et de fournitures de toute fral-
Sbfi ou la pens6e de onure ss,- cheur et do tolte beauty, import6es
'ed'atier une i vire ripresiormais' de France, d A;lruagne et des Etats.
l k-t atim nt ptut-!t-e trop vif, d.s Uni' .
sMIouffrances endurees ; que si lesi .Le publIic Mtgait, cuiieux de se
s ard*.rtes de c- se ti'rent bien 'iaus-;#r, y trouve a les peaux
or;Iintr u s d&s le u s i- es 'l l, tite- aux nuances les
Sconscierc. unie.sele.veco nn.ait P "v i'teeles tiles les plus belles
i qu'il est bien humain s'no p -eet les plus approprides.
a us ifi,be; S us I'e pi e de On a (quA venir chez G.B PE2TOIA
4muration, l'on doit stimer qu'au- pour Ore, ,t-, t!e eo claaus.no sui-
alloction en dehors des .pens, ne vatt le- i.eiilOui'rs lois du confort et
4etre accord6e centre 1. d:t C sar, etd Ga ndi sok de causspoure dames.
d's tirt plus qu"'i a succomb i au
mene du procks ; Peaux. cirtges, fLrmes, fournitures
brcas mo if, le Trabun i aprbi en avoir et mitte"tux divers pour cordonne-
Mreji ile let domrmage.-iYtrds r.- fie. Oil flroiver ia tout ce qut'il faut, aux
lAsW re tejo as' prix I,.,c ,l u- ,drrbs ,
.lt con 'amne la parties civil aux prix (U' NNERIE NOUVEdLE
usliqud la some d-.etc, ., NI, 1R:,
..I.,GiANID RUE I 3


a de noes, D. Mignan, Jug -
V.Vam, jug, G. Duver, suppvlat
Sn udi nee pub'ique da c;nq J i'-
ml nef cent necf.


Louei Holandaise
r t ^ 11 It


l steamer PRINS WiLLEM IV es
a ce soir A 5 heures et partir
beoram du soir pour Go' ai'vs St
It New-York.
Ce bateau n'arrive q-e domain
ti partira A 8 heures du ma
Pr S-Marc, Gonaives et Ne w
h tua.-Prince, '27 Septembre 1909
AUG. AIIRENDTS, Agent


Ligne Allis

sleamer a Altpi iyart quittl
,k.e'di 23 co',2rant pourPort-
L Cap Haitien, Gonaives et Do-
fl ttendu ici jeudi prochain
MWOrt.
. probablement dans la soi-
Petit-GoAvo, MiragoAne, Jd
Svamilla Cartagena, Santa-
MNetW York, pregnant la malle,
PS- gsrs.

Sepour l'rEranger, via Jdrd-
Prins Sigismund fermera
B E 0 courant probable-
Sb.r de l'apr6s-midi.
Piinee, 24 septembre 1909.

on G6n6rale
RoeStte et de la
D6pense
-
oriptear~ A I'Emprunt
0S 80t Pri4 do pr&mn-
Pfrvisoires du premier
g -chang68 centre des
-t de Terser Io mon-
quart de I'Emprunt.
1 21 Septembre 1999


>t
a
t-


.


Sacs vides!..


Sacs videsl..


Entrep6t G6n6ral des Grandes fabriques
DE CALCUTrA (INDo) IDUNKERQUE (FRkNCE) E-T DUNDEE (ANGLETERRE)


spdciaux


pour


Cafes
Cafes


tri6s
ordinaires


Cacaos
I~s Types Courants constammeeat an Stock Dar halles do Aibscs


Depu;s 18 centimes or jusqu'i 2
Poor grandeurs r4gulibres 65x110 centimetres
Poids de 1 314 livres jusqu'. 3 livres.
Sacs sur modules et sur types des acheteurs.
Prix a forfait pour livraisons measuelles francs
et si on le desire, Droits pays.


8 centimes or
et 70x110 centimetres.

pirt de d6barquement


50.000 Sacs de I'Inde

Vienoent d'arriver par Balles de 300 Sacs.
Prix exceptionnellement avant.aqeux
S'adresser A Jules Laville
AGENT ET DEIPOSITAIRE G;I.Ni:RAI.
fo3, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT.


Ceci interesse
"" 'l- ]-- -- w 1 "- --r. -r


Avis commercial L. .
Nous it. to i ioii; le commerce et le
public q ,i uvrtu du tenme de son A I'Ange Gardien
contract et d'un commun accord notre *
sieur ALI'RED GO4;NY cessera, A par-
tir du 2:0 septembre courant, de fire
parties de notre maion de commerce 98, Rue du Rdservoir, 98
dtablie sur cctte place.
Port au Plrince., e 2I Septembre 100J. Vient de recevoir use belle collection de Nouvoaut6is u'ulle oillte a sa
(; STON ll- VEST. & Co clientHle A des prix mod6rds.
DENTELLKS de tous genres.- RIUBAN uni et f:.)Dn6.- FORM.I:S DE CHA-
P AITUX l.AiLL nnnr.. ,hai.na.i .,,.......r-. L'0 1..... i '. .


P. C S


A i


p c a
peaux. amwars.-Fleus 5 HAs & CHAU88MTTas
bouusas pour infants. GAerrs peau blancs pour hommes.-- GANTS 111 pour
dames.- PELERINE PRIGNEs d6mbloirs. Heosses A dents. HouPPas-
SERVIE'ITRS.
a URODONAL remade souverain contre I'a thriti-m
l


La Compai,,ie 1P. 1: S. pzivient les Bel assortment de parfumierie
inttress:-, qu'elle met en adjudication
Ia furnsu titsa 'ovisionnemets Articles pour marriage et premiere communion

to 9400 (neuf cents ) metres cubes de Sp6cialit6 de deuil: LUNAGE. COTON noir. CiAPEAUX.-
bois A b!tiler ( le metre cube cal-
culi ()ar poids A raison de 480 CRniPE ang'ais tt francais.-- DENTRLLE- de Ci epe. 'OUCLES d'oreilles.-
( quatre cent (quatre-vingt) kilo e CounoNMisnmortuaires etc.
metre cube ) Le bois doit tre d-' _________
taill6 de faton it ne pas presenter lB 1
des pieces avant uoe longueur su- e
p6rieure A 75 centimAtres et une E l e B edou et
cpai.seur ou un diamitre ddpas-
sant 20 centimiltres.
20o 200 (dux cents) traverses en Ba RUE DU MAGASIN D I ETAT 106.
yahonde,bois brunsins auba blan- AGASN D TAT
cie, de 1-,',75 de longueur, 0. in 20 S empresse d'annoncer au Commerce et au public qu'il met en vented, d s
delargpur minima et 0.o115 d'6pais. cette date, A de4 prix exceptionnels da bon march les marchandises sui-
seur tLes traverses do vent 're vantes de touts fratcheur qui lui ont td envoydes en consiguation, de
droites, ron f-ndues, scides aux France.
deux bouts avec deux surfaces pla-
nes ou parall'es travailles A la VERMCK.LLz par caisse do 25 paniers de 4 et de 5 Kilos par panier.
haclie on A la scie. CONFEC-IONS drap, casimir, diagonal, dri'l elt ch vi)tte pour hommes
Les quantities ci d essus sont A liver cadets et enfants.
mensuellement le lor g de la voie PANTALOVS en flanelle blanche. GILfrq piq .i ) couleurs varies -
L'a,0judication sera faire pmir la du- BEtURR do table de 2, 1 et 1i2 livre. MoUs d..clj ( antics r
rde de six moist, A partir du premier mand6 ta).ticle recom
oc obre, centre le ddpdt d'un cau
tionnement s'~levant A la va'eur de la ViNs rouge et blanc par belrriqque et dorn'-b rriques et celui de la
moith d'une livraison mensuelle. Marquae: OHATRAU kIEUP DU PAPE
LA DIRECTION. VIN Mikal par birriques et par gallon MADfPnR par caisses et fit do 32


Poit-au-Prince le 24 Septembre 1909,

FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
113, Rue do Centre, 113.


eitmu. vai uuuN C uuuo uPir UaCw1 s et 0 Ut d e Z3 litres. MAI aGA par cais-
ses et fat do 32 litres.-MuucAT de Luael par caisses et fit de 32 litres.-
MUscAT de Froatigean par caisses et fat de 32 litres. VIN. de Banyuls par
caisses et fdt de 32 litreo.- ViN de Quinqaini paillattes par caisa.-- Via
de Q ianquioa dord par caissa.-- VRMOurn T.)rino pir caisse.- VERMOUTH
Soleil par caisse.- HUILE de table BiNka ranF Ats b'onde'et bruae, par
cal-esed3;l*q6 dous. boatellis at par douzaine do bouteilles.


ammew"Of


SACS


I


m









Laboratoire S6journe"


PRIIPARATION DE TOUTES AMPOULES MEDICAMENTZUSES
LISfFES ET INJECTABLES.


SThRI.


Ampoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mor qie nous employons a 4td soigneusement captde an large
au delA de I'lle de la Gonave. Nous faisons remarquer au Corps medical
l'observation judiciense que font les laboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable doit 4tre de fabrication r6cente pour avoir toutos sU pro-
pri6t6s thbrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent do certifer quo
nos products ont donn6 tous les rtsultats esp6r6s. P
Sp6cialit6 : Serum nevrosth6nique.
Ce Serum r6gularise les changes nutritifs, il a 6t6 employ avec suc-
c6s dans la Ljeurasth6nie, la tuberculose, etc.


Aux Caves de Bordeaux
VIENNENT D'ARRIVER:


Conserves de la Maison Roiel, Bordeaux.
Sirops (Citronelli, Franboise, Groseille, Fraise,
de la maison Toussaint Cosnard, de Bardeaux.


Grenadine, Orgeat,


Vente au detail: 0.40 le verre


Vins,


Liqueurs, etc.


A de MATTEIS & Cie
32, RI'I: DU MAGASIN )E L'ETAT
Maison Fondee en 1888
fHjouteiie. Argenterie. Parfumerie. Articles de luxe pour salon
salle A in singer, chamnbres, etc.-Miroirs et tableaux artistiques. Serviettes
pour avocats, hornmes d'afftires, ministres. Bibalots 616gants, d6licats et
rares. Articles de Blureau, ete
Ach it de viel or, argent, diamant, dcaille.
Pparations de Bijouterie. LIs articles vendus ou rdpards sont garantis
pour une ptriode d6terminde.
MAIS()N 1)E IHAUTE CONFIANC'E: et de premier ordre.

Grand Rabais I


JAMESTOWN


TERCENTENNIAL


EXPOSITION t07 )


HAS CONFERRED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CH AUSSURES
usHVRmAU GLAct, pour hommes et dames P. 10. Enfants P. 8
VERNIS CLIPS a 12 10
COULEUR LOTUS 4 12 10
Pour la vente en gros 5 oio d'esoompte.
....J- -


S.


PARET & CO


73, RUE DES CISARS
Port-au-Princ, HAITI.
Location de Voitures, a Landau et Victorias n, Chaises,
Verres, Couverts complete, Nappes, Serviettes, etc, etc.
" MM. S. PARET &R- Co. viennent de recevoir une magaiflque PAIRE DB CUH-
VAUX GRIS I'ONMMELf: de toute beauty attel6e A une voiture compl6tement
Neuve qu'ils oflrent au public pour marriage et bapt6me ;


Entreprise G6n6rale


de Pompes Fun6bres


MM. S. PARnr & Co. ont requ un grand CORBILLARD, 10 plus chic
qu'on a encore vu A Port-au-Prince.- DERNIER MODELE.-
Comme toujours MM. S PAREr & Co se tiennent a la disposition des fa-
milies pour entreprise gdn6rale de Pompes funbbres, 6pargnant ainsi A ceax
qui ont le malheur de perdre un des leurs los d6marches *i p6nibles d'an
enterrement. Its soe chargent des declarations de d6c6s, da Cmetbre,
(Cavaau ou fosse dans les 8 hs.) Cercueils, Corbillard depuls Ie prix le plus
humble jusqu 'au prix le plus l1ev6, Chaises, verres, fasaux, tasses, p-ers,
chapelle ardente, Billets do faire-p.tt, distribution des billets, etc., etc.
S. PARET & Co
73, RUE DES CfSARS.


Dr Edmond H6raux
Mddecin Chirargien Accoucheur
168, Rue du Centre
Procedes mode'nes d'application de
I'Electricit4 au diagnostic et au trai-
tement des maladies aigses et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tis;us pa-
thologiques.
CONSULTATIONS : le matin de 7 A,


9 heures et lesoir de


2 4 heures.


-I
ETUDE
DE
M* Beauharnais
Jean Francois
NOTAIRE AUX GONA'VES
117, Rue Lavaul.

Malson F. BRUNES
195 GRAND'AUE 191
Dirig6e par

L. HODELIN
Anein mwembre Ld la Seciete Phil*s
thropique d.s ma re taaillwrs de Part.
Vient do recevoir an grand chboix d'
toffee diagonale, casimir alpaca, chuoio.
to, cheviote per deuil, etc, Recomman-
do partic'liirement sa elient6le uan
bell colleactioe do coupes do casimir,
de gilets do fantaisie ot de piqu6 do
touts beauty
Sp6oialit6 do Costumes do no-
cos.- Coupes FranQaise, Anglais etl
Amdrisaine do la derniAro perfesteon.
La maison confectionnem aussi 4 Coo-
tames militairos, habits broa46
dolmans, tuniques, habits ear-
ird. *to sto, do togs grades

Docteur C. Gaveau
M. D. DE L'UNIVERITIE DE HARVARD
Consultations gratuites les Lundis
de 2 A 4 heures, apris-midi.
128, Rue du Centre, Port-au-Priuce.

Chez App. Cipolin
55 Rue Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelin
Viennent d-arriver par dernier va-
peur:
Pate de foie gras. Saucisses trufides
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.
__ _


NESTOR FELIU
L excellent tailleur avantageusemenj
connu de toute la Rdpublique vient
de rouvrir son atelier Rue Fdrou,
Rue des Miracles) No 61, prps doo M
LIger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
come toujours toute satisfaction
our les travaux qui lui seront con-

Chapeaux I
Chapeaux l
Chapeaux 1 !
rAILLI DT PORTO-RIECS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET
JOSi SAN MILLAN

FABRLQUK DI CMAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Banle. 4 "fswre d Lomre
Pour toes lee go"s et pour tous
It bourw*e


M? C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis a sa bienveillant clig-.
tWle quo sa mason No".7, Rue Tra.,
sire est toujours bien r*ouTcae '
vari6t6 d'6toffes de lhate ua
weautp arisionne. o
QUAJT* SuP*MuauR. CoUPx *9
TRAVAIL SOIGNM. ExIAUTIoK N RON
Prix irds ridmits I


S iamangoz ipls dp L
'8l n'estfaitavec la "Pillabury$

La meilleure farine du mond4
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignements a',.
dr-m r & :
Ernest Castera
repr6sentant de la PILLasaUy's WAa,
Umm FLOUR Ms.. Co MLuwoLu
*ILUB


Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR
Le chapeliar remarquable, avaa
tageusement connu,fait savoir au pa-
blc en general et A sa nombrem,
clientele qu'il vient de transfdrer m
FABRIQUE DE CHAPEAOX
(L'ANCIKNNE MASON DU LOUVRE)
DE LA PLACE GEFFRARD A IA
SGRAND'RUE OU R]PUBLICAINM
No 149. En face de la Poskt
Le nouvel dtablissement est o-
vert sous le nom de la flour de
1'Am6rique
II promnet soin et promptitla
comme toujours.
PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de lue
120 RUE DU C NTR
Travaux de toutes sortes 4
routes grandeurs.
Reproductions-Agrandinsemui

Francisco DESUSI
Fabricant de chassurs
La Manufacture a toujourso ms
an grand stock, pour I& veats
gros et en detail, do chauU0W.
tous genres pour
HoMMxs, FigMES, EZKYAK
Los commandos des commiDe
de l'intrieur pounroUt 6tre -xam,
dans nuone sem-iuie Pon rB.
23, Kue des Frouts-Forts,
PORT-AU-PtINCRe (AM

A LLtGLEAIC
"- -

QORDONNERbI
M. S3ES"I
42, Ruc des Frontst-For
CEAUSSUeso j D*P6T,'O W
Promptitude et sola as1
d*s tant ici qu'en proviSC.
Chaussures a. Dame, for d
vail toujours tout co q 'il
souTveaux. K
Formes a6ricai*O*t
Messieurs ; 6i4gantes |
Porlt leo enfants, 'pl
Travail solids

ia p s dag *d p


I --- _


waftammm