<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00733
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 24, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00733

Full Text




i Ann6o NO 749 FOIT-AO-PIWCEP ,r i&


J


Vendre i, 24 Septembre 1909.


& m


OUOTIDIEN
&_ ii . .. .


Abonnemnents:


atuI-Imc


DunM..
TaO. MONe.
um MONe..
MtuMoneMz
Taio Mone.


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


DIRECTEUR-FONDATEUR

C16ment-Magloire

A.DMDIS"TL&TIU, Arthur Isidore


LK NUMSIO 15 CkNT1IMU

U.~ inamit& Mu.aseson0me mem o pm MOI
DIRECLTION-RtDACTION-ADM1iNISTIAThIN,


41 353 101 45


' NORD


vs temp6raments et I


: a/d par le point de vue g4n6ral
, dioaalitd commune, nous ac-
;: trts pea d'attention aux par-
.lAcd'ordre social qui distinguent
e~t: Ihe individus d'un milieu do
$ i antre milieu appartenant
I:t a m6me a pays. a
l~t ias vrai copendant qua par-
iajrm races d'hommes peuvent
wr*fowf ason le masque common
ft d nationality : ces diffdren-
'eniat i la latitude, au genre de
It priacipalement des former de
A 4da Sol, et enfla aux antdch-
-iriltques, toutes cos chose
*eMSt i cr6er cette maniAre d'etre
le sem.e sous le nom de for-
any6, dana mon livre, L'Er-
'"dion0naire et notre Ital social,
-W, l'6gard de nos popula-
a Nord et du Sad d'Halti, ces
're~Aj de formation ; et appli-
i A deultat de mes recherches a
"itin sp6jciale de l'occupation du
lt Politique, j'ai tentd d'6tablir
occupationn n'6tait pas en rap-
_Ak- taut a'en faut avec les
sNe caractaristiques de cha-
rgi En d'autres terms, quo
'd2 1 occaper ,e pouvoir n'Atait
A ttribut de la sup6rioritd so-
am contraire.
l heIoureux de constater com-
S9lWine former diff6rente, M. de
0co0nomiate distingu6, vient
ier doe constatations analogues
ot W our l'Avenir du Patrioe-
k ,tat de cette 6tude m6me,
a m co te-rendu de M. A'-
, .NItPUbMl dana Illustration
a* Jtv ).01u le titro N0rd et
o W 6"litt ar lea chiffres lea
.ePtotires, Il bien fondd de la
91 0tion.
". 0a OSe do mettre soua les
, ln s leteaors quelqes passa-
, "-f-l-uables do c compte-

t [l'OIa r6pAte qua les M4ri-
4 OW5 quis la France. Lea
tot le pouvoir. Le Mari-
I' M houneurs.....
ao0veau quo M. do Co-I
iS t das [a discnssion,
'; Lt cilire, c'est froid,
C'J tlddciaif. Le chillre
q ar sle chilfre. C'est
Or deo da Nord...
%i noes occupe,
do ens on ut one
SiB L classes damn le Nord
rsciteds an- lesso
a .aut.m dtlane dI
to da Nord


SII DIT departements du Nord et du Midi, on'avec la mrnme souplesse quo daus le
M ja.A arrive aux conclusions suivantes : .soleil de la place publique.
Nord :" L'homme du N.)rd natt retlchi at
Jours calcula'eur. Les tendances da son esprit
1'influence des miliux I'ichesse Population de pouvoir le destinent plutit aux sciences preci-
8inu 512.70.000 oo2 232.x6 8.956 ses, A I'idustrie. L'bohnoi du Midi
nait orateur et devient conducteur de
Midi : foules.
avec une population de 7--).23 2097 ha- 7, 77 2 40).000 1'.421.707 31 52 '" D'un c6t', la pensae exacte ; do
bitants, et 39 d6partements du Midi Plus implement, le pourcentage I'sautre. I'imagination. D'une part, la
avec 14.421.707 habitants. .lonne vision frodet les i relies; de autr lonoles
a ... D'autre part, dans son o'ivrage Nord images et les mirages. Nous hionorous
intituld la 'Propritd, M Michel, in-pec- chiess.e Population Jours tie pouvoir drla v6us, tcileent au chare donspre
teur du Crddit foncier, nous ,lonne .- 77.2761 22 12 olo de plus f-cilement a. charm de la
l'dvaluation de la fortune priv6e dans i 7'. u, o, fantaisie, a Ia mapgi des illusions ; et
chaque ddpartement, d'aprt de ; ren- J Midi : si linalement, les Mdridionaux ont coL-
seignem.nts remontant & une 'liz ine 22 73 38,72 77 87 o quis, ou plut6t reconquis la France,
d'annes; ele est pour le W par- ... est que, parmi ces conqudrants, iI y a
tements du nord de 189 512 703 000 '- Cest-l-dire que le Noid, qui cot- eu beaucoup de s lu~teurs et un boo
france, et pour les 30 dpiartements du porte les djux tiers de la population de nomb-e de pob'es."
Midi de 55 772 4-0.000 francs.o le la cance et qui po;sad1 plus d's
a Entin, si lon represente I'inil ience tro': q.frtsde sa fortune toale. rpreud En confimation de ces vdrit6, j'of-
dans le gouvernement par le nombre part A l'exercice du pouvoir politique frirai prochainerent cormme extra, le
de journ6es pendant lesquelles les blus pour gubre plus d'un cinquierne. portrait esqui4"" par .D 1molins, de deux
de -'une ou de I'autre region ont exer- des plus illustres homines politiques
c6 le pouvoir come presidents dle la .. frangais.
Rdpublique, du S6nat, de la (Chambre, Auc;UTE MAGLOIRE.
ou come ministres. on trouve qie, l", M. de C(-ntenson s'appliq'ie nous -
1870 a 1809, les elus du Nori ot exer- lemontrer, avec chilre A I'.ppui, que
c6 te pouvoir pendant 56 ()20 j juries les Mdridionaux, comrnme confsque n- n^l 1 1 TlhrtHrrhl
et ceux du midi penant '+:.0;3 j )ur- ce de leur triomphe, au lieu de pour- |rll|lj IIII\I R Kl
i6es, soit 56, 81 olo, pour le N)r,I et suivre l'6conomiq dans le budget, payi
43, 19 olo pour Ie midi. (:'6ait d6ji, en <,mme pour la plu. qrandd partie, --
poor ce dernier,-si I'on considere \lepar le; travailleurs da Nwnd, nw ibher- RENBSEIG.EME "TS
chiffre de la population et celui Ies in- chent qu'a l'entlfr pour augmenter le
t6rets matdriels qu'il repreiente, -l'in- nombre des parties prenantes. MIT2O OLOGIQUXB
dication d'une s6rieuse advance sur le Ii ajoute que, la prosperiilt uatlriolle,
Nord. tiaanci6re, industrielle ou comnmerciale bUOrv.Lt irO
a Mais, A partir de 1893, la pripon- ne correspondent pis a grand'chose DO
d6rance du Midi s'affirmn davantage dans une parties da Midi ", les didn- SEWnaRE rCLLtSC St-ARTIAL
encore; le part radical, dans lequel it giants m6ridionaux, ont surtout it6 SI l AIrK CCI LLIGK St -ARTIAL
domine, devient alors maitre da pou- prdoccupds de poursuivre I'gtle r6 JEUDI 23 SEPTEMBRE 1909
voir; aussi, dans le course de l'ann6e partition des richesses exi-teutes au .arom..re A midi
1899, avons-nous d6ji 3.17:4 journeys detriment de leur augmentation et de aromete ,idi 760 /*3
de pouvoir pour les lius du midi centre la creation de nouvelles." .m raturmioi-im- 23,3
1.47 pour ceux da N.rJ,soit (S 0olo0 Qiant aux raisons actuelle< de temperature, 27,
W ceux-.. et seulement 31, 1. olo A la conqute, il en eat toujo ur d a- 27,6
ceux-ci. opra M de Cotenson qui tiennent -Moy.-nne d ule ede la ternu6ratu'e 2S,3
ctLeimouvement ne 'arra pas ; aux conditions m6mes doe sotre r depuis le er jinvier 100 usqu'au 3 me constitutionnel, et d'autres qui se e hirs. P it e vers miut.- La
avril 19,. on compte 31.52. journdes rattachent A la race, au climate, et aux, d-e.son b tomh i.- e comb'e le2te-
do pouvoir pour ioedilus des 1421. habitudes et qualitds ataviques : -re Wet.
707 habitants du Midi ne posdddit pas La vie concentr6e dAUs leaa central! M qvnt ni rosismiqe A 6 h. S m.
le quart de la fortune g6narale, et sen- plus ou moins important, mai, j-mais a 9 h. 4 0 d II "in.
element, 8 956 pour ceux des 23.232 I dans les fermes isoldes come dans Ie J. SCHtRER
097 habitants de la region du Nori, N>rd, un climate qui pousse aux r6u- La Marine archande
qui dttiennent, parce qu'lls lo.t pro- io his en plii ainr, out d4velopp6 chezm
duite elt i prtduisent chaq se j/).rr 77, e ix habitudee de la conversation et de SES PROGRS EN ALLEMAGNE
27 o0o de la fortune do la Fanci ; c'es-t- ia discussion au milieu des groups L'O fice rat onal du commerce extrieur
i-lire que le Midi exerce d.putis ce nombreux. 1 suffit, poir y reussar, vi-nt d pabl er on r ppo-t trks instructif
moment 77, 87 oio d.i pouvoir et le d'une aasimilation suprfr.ie lo du so- sur c Ia dlve >ppement de la marine com-
Nord seulement 22, 12 olo. ;1-t qua lenr done la vivacit6 naturelle me ciale I ena-de deruis d z aas II est
"'D nas son travails, M. de otenson a de leur esprit. .igni de M. |Iles L-favre consul g6anral
d'aii'eurs tabli d- crieux tableaux qui .' Le M Nridional po-s' le, d'aillours, de France i .1mbou-g, noami= minmsre
repr6sentnt, pour chaque d eartemneit,, "une autre aptitt le qui contribue pui pi iaipotentiaire A la court de Siam, et ma-
depuis 1870, la populatitc ia f.)r.uie s immn nt, t son succAs politiqie : ia a ri e d'6 e sign.16 a u'e he ire od la con-
prtive 7t lea nomsdes goavn lonts (prd- au plus haut degr lI'art dattacher les qua-e de la me st la pr occapition euen-
sident doe a Rdpublique, dui Sonat ou gus A sA fortune, doe s fire des amis," tiel'e d:s granJ:s puumances.
de la Chambre et ministres), u4 par It a conserve, avec I'habitude du fo- 6 L2 piriode ,ui va de 1898 A I90 .
ba d'ux ave I d ite ditr eur praise irum "la tradition de Is vieille clien- dit M Lefaivre, .st caractErise par an d-.
t abandon d pouvoir.t tur p ble romaine." 11 a I'asp-ct accueillat, veloppe nent eztraod .sairedesconstructions
." E i tenant compete du chiflfe de la la main off-rte, le service facile, e*, masnumes, de la navigation et da commer-
richosse priv& dond c par M. Michel et quanl ii a saisi e poavoir, but de son ce... E 19o6,Jes constructions raleiismset,
dch de clui do la population iadiqu6deaergie opiniAtre, il so moet, dans et ea 1907, la depression la avi-
par Ls dernir r secenment, pour les ces factions repr6sentativosqu'il aimed, gaticm et I* commerce; el re encorm .


ir


I


I


I









L'effort naval de I'Allemagne s'est coi
centre dans la met do Nord: les por
de BaIme et de Hambou-g reprdsente
presque tout le commerce maritime d
e'em ire. Les dix principals compagait
des deux villes haos'atiqu -s postIdent 62
vapeurs, d us tonnage bru de 2 428.94
tonnes, soit lei s/6 ?u tonnage tota
Dmins Iarmerre-t comme dans les autr,
inl stories, la concentration ecoiomiqu
s'et accomplice rapidement, et les pezi
armatcurs, qui btait au.refois lIg o-, dispi
rtssent.
La prosperity de ces gr .nJes sociht&s ma
ritimes fut i iouie aux environs de 19g6 /
la suite de la guerre rossc-japonaise, qu
avi mobilise un grand combre d'u-,i -
marchandes, on constroisit &vec frendsi
en Ang cerre et'en A'lemigre. Oa lanec
deV vapeurs de plus en plus lazueoux c
confortables, sans se demande.r s'il y aurai
asscz de pass ge s po,.r 'es habiter et as
de march w'd .c; p( i- tn remplir les flancs
La corcur.crce qui c1 i r1sulta fi blissej
le taux des frets t '* prax dis passages
Des essai. d'acurd tcu kartells echoueten
et la crise cciata. D ruis 1907, le; cha--
tic-s allemands sont tn ec:ul de too ooc
Lone-s par an dans la construct ion, e sur
lei g'r.rJIds pr ieb. ts transatlanti ;-e; 0o 1
6, o/o dts calines res en vide. En 19 8,
It Lloyd brcmois perdit 25 million* dc
marks c la Himburg Amtrika Linit ne
di:strbiu, ucun dividende.
Ces deux puissantts compagniel ont re-
n>nc6 maintenant Atablir des bateautx
vit(t L dc plu.; n plus grande. La second
s'aircr ,ti type de l.Arnmeica ( 25.030 ton-
nes, ,i ids ), le type p'us rapid, Kai-
sir- I /b Im II /9 oootonaes, 23 nceuls),
conoininoma, trop dc carbon. Qtant au
Lloyd, il doit ses revers, dit M. Lfaivrc.
A i'ciprit de concurcun:e qui l'a Fous4 .1
sti.re la compagn:e anglaife Cu*iard dans
1A ,..:t'., Lction ruineuse des monstres dc
70 o00o clievaux, come le Lusitania, cou-
vrant 25 nmeuds.
L-i ctic de I'armement a at int tou'es
les rations maritime;. srtout les p!us au-
dac'eu.cs. Mlis si .'Al'e.nagne souffre, elle
'cen rest pas moins la premise puissance
navale apres l'Angkterre et elle cont -
nue A donner I la France one belle lecon
d'lni.iative. l'. vingt-trois-:ns le nombre
de :,. navires a grand de 138,4 o/o et le
hittre de leiar tonnage de 341,2 /o0.
Projot d'une Banqie Alle-
niande en Haiti
Oa 'adrese au (, )uvernement pour
1'autortl.atio4 de cette Institution
iu N w-York Herald a
M. von Zimmerer, le minister alle
mand a iHaiti a demandA au gouverne-
ment I'autori4ation ndcessaire pour la
erdation d'une banque allemande A
Haiti.
Le (.ouvernement a r6pondu que
toute proposition venant du ministry
serait prise en consideration.
So refdrant A la Banque d'Haiti on
pent tientionner que des banquiers
de New York ont un tiers du capital
do ia dite lianque.
F6te au Palais
C'est hier soir qu'a eu lieu la bril-
lanto ftte organi-de par Mmes Ducou-
dray et Nasida Rigeaud, en l'bo ineu
tde S. E. le President Antoine Simon,
A l'occasion de son heureux retour A
la Capital.
Le programme a ete execute A la
satisfaction de la nombreuse assis-
tance qui se pressait dans la grande
salle d'audience transformed en un 61*-
gant petit thEtre ddcor6 avec goutt
aux couleurs nationals.
Le discourse d'ouvertuare a et6 pronon-
c6ipar Me Luc Dorninville qui prit la
parole en ceM term- :
Monsieur le President,
Messieurs les Ministres,
Mesdames, Messieurs,
It y a huit jours, le groadement du ca-
ia on s est fait entendre, le clairon s'est
mis dc la partie, des arcs de triomphe se
sont d.sses vers les airs. Le people, Par-
inme s-aisis d'enthousiasme se soot portes ici


ci ont acc'amt.C'eiait an chaut de victoire:
la Cipitale recevait le President de la Rd-
publique. Bon gre, mal gre, il fallair feier


n- T'Homme official; que le t cear it dit oni' toute la fate,- heureuxdes hommnaeas
rs on qo'il si: dit non. qui lui dtaient ainsi spontanement a6-
nt Es ce pourqu) ,anous autres, parents carnds.
Ie on amis de la tumitle p ijleauiel'e, noas Panm-na II.,.
rs tenions a mmifdes er notre joie d'une fa- S ock renouvel.
q con tone p.rticu ie Chircaux fins ct dcmt-fins pour Hom-
1 II fa!aitI l sser loin le protocol ; sor- ,. CPu, m.-Ccin p. ur Danome.
*. tir de la bane courtnoise de comma d Ch.z M e Leonide So'ages, 22, Rue des
L Le canon, le clairon, les arcs de triomphe, Fronts-Forts.
c'et de necessity pcu- le ch fdee la Nation Accourez -ous !1!
s Mrs, quand comme noui, on v.nt tenure
- homnaage aux vevu qui ficurissent dans
son Excellence; quand ot conasit e tre Direction G6n6rale
Sfond du cce a de Mitdame la P.siden-e et ( directi on a,',
A ie c-lui de si fi"e atl e on donne cet c de la Recette et e 9la
i f e Et M-sdame;, Messieurs, je vous le D6pense
s dis, pa'*c qne je Ie ssis : si en Dcemb:e,
e dernier vous avez assist A tout ce qui souscripteurs mprunt
a s'est patss. c'est i la bont; de ccear du ri20'Aot 190 sost price s de prusen-
t G6ntial Simon que vous l'avez d du2 tr leurs reA s provisoat p s du premier
t Ah I c'est que, enfermi dans le Sud, Li ter eure provisoire changes contremi des
7 aussi. II se voyit I Ame u'c.r6e, d6chiqu~- pourOifs et dchang- verser e deson-
the. II a sondi da do'gi la blessure qua se bons (d,.liuinfs et do verser le t mo-
r nonII bante a pado s labl course qu se tant du second quart de l'Emprunt.
r mon ate l pa sians Lcou Porau P.ince 2 Septembre'1900..
sua le pods de nos malheurs Co-nme Pl' au ice, '2 eptebe 1 .
nous, I Ho'nme qui es- ea Lu;, a con'u -= .
des moments de rage impuiss. u e, de dot -
leurs ames, d'amertmes insondab'es
r Le; chos de. montag es de la Hotte s.-
vaient ripercuter A ses o-eillies le soi lu-
gubre de I'o- do people qre de g s -
*cpmpagnois a empo;htient ; du b uit tri- N )us avons eu I'avan'age d admi-
te, funabre des fu;illades sommaires et rar, chez le photograohe Mews. un
nocturnes qu! le tyran tugit con te sa superbe portrait de S. E. le PrAsident
douceu-, II n'1contait pas ; qu'il menaqtt, Antoine Simon. C'est un veritable ta- I
It feigrait de n'avoir point vo, de n'avoir b'eau arti-tique oft les nuances et les
rien compris. tons sont observes avPc un souci par-
Muis, un jour. c'en tait trop I Soi ccear faith des rgles professionnelles. n
ivait trop souffert ; son Arne tait trop Le ch f de I Etat est photographic s
chirgbe La .G&nira!e se bittit dans les assis, le; jambl-s a demi croise; et
Cayes : Aux armes, citoyels I Le Sui eit les mainis ra inies sur le genou ; il t
dcbout I est en costume de ville, redingote
Des lors, lei bvaiements s'inchAnent ; noire, son attitude A la toil imposante s
its se pdecipitent. D'ui c6t6, voici un no- et familiere I.e corps est de demi t
nagdnaire qci vent se maintenir ma'g 6 prolil ; mais le vi age est de face Les c
tout au pouvoir : de; gin6raut repu; d or traits sont calmes ; les yeux vifs illu- t
qu7 refuseat d'aller se baittre ; un peuc, minent toute la physionomie ou les a
tremblant de crain'e, se demandant avec moindres details, fir6s par I'artiste,
terreur si cette fois encore, I'oppressear lui donnent le reflect eclatant de la f
sera vic'orieut ; le. dsordre, le d6sarroi. vie f
De 'ru re, ui home came. pond6rd, or- C'est un des pus beaux por
ganisant la victoire; des popu'a ions de- -r ats u n s s
bout autour d'un chef supreme terries lestraits que nous ayons vu et qui ne po
bout antour dun chef supreme scrres les dsparorait, par le fini du travail, au- -
ones conte les aui.es, code & code, pr&- c aItie de photographic II ru-
tes A s'adosser ux pans escarps de leurs neua Mele se perfectionne dejour s
montagnes etc0conbattre, sil le taut, jus-a e (ueM se perfectionne de jour ,p
montage e d e hombattre, s'i tau jus- len jour dans son art ddlicat et que
quau dr bater home lAe--Vu la mort. I les proced6s qui conduisent aL succ6s S
Et la bat lle de lA --Vcau e~t ve-ire sont etudids avec passion et un vdri- g
cou oaner de gloire la carrfire militaire nt tudis avec passion et un vri-t
do Gnral An-oine S mon. nable amous est agrt.able de len ficier. A
Puis, c est la march triomphale de Mi.- nus est agrable deen fliciter.
rago-ne '4 la Capita'e Puis, I entrd pom- 124.-- n
peuse, magnifique d'un Ga6-'al d'armhe A UN ji
Port-ac-P.ince ; la fou'e eathousiasm6e, '
en dhlire, portant, pour ails dire, le Chef cm
sur ses 4paules, jusqu'A la Cathedra'e ou, d
en signed d'apoth6ose, le; vivats du people 111110 JU llU U lt
devaient se m6ler.au Magnificat de l'Eglise.
Et vous savezale rese. fa
Maintenant c'est tout le lourd fardeau ( SUITE ) ci
d'un Haiti refaire. A l'aud ,c i ccdu 24 mai sur communication d
Aussi, nous humb'ei c'toyens, qui avons de cs dcrn arcs conc' uions, Mes Lespi-
combatIu, chacun dans notre sphere, pour, nasse, Ethd6rt, Michel Oceste et LUger ta
le triomphe des ides de la Revo'ution du Cauvin prirent pour Cyiiqu. Clestin et
Sud, nous osons regarded I'aveoir avec coanoats ces concluions oontre Frdrsic Bt li
confiance. A l'encomre de ce qu font sar es concu d
certain citoyesbas douragd, nous no Attendu que les defenses opposes & la d
croiseroni pas les bras en attendant la fin. fin de ron ,c:evoir des concluants soat sins
Apses avoir beau:oup p'eurk, betucoup or e lga'e, q, .' n'y a pas lu do s
gdmi, nous voulons eivre. Ponr ce,.ouscc qui a trait au concluant ; qud c'est en
cc tefuserons rien soa Prsident Simon, a vain que FIddric B. Csar invoque la loi L
notre intelligence i notre patriotisme. interpr a6ive d cell du 7 uillet 871.
TrOPoeo Tntmndv daa_ At endu, en effet, qu'il suffis de jeter los D
lesTI rs, dsrmais n u; devious yeux sur les consid&rants de cvtte lot pour tz
pdrer le jour. Car, dtjo, l-bts A Ihorizo n, voir que le Corps Ldgislatif a eu la pr6ten- c4
Ia rouge aurore s. monte, tion d'interpreter par voie dau oritd les ar-
Candio se fit applaudir dans deo tide; to109 et 119 de la Constitution ;
chansons remarquables, ainsi que Ca- que s'il est vrai que le Corps legisla- d
mn lie Borno qu' d6bi a los moro'ogues tif a le droit d'interp:rter par voie d'au- r
creoles les plus desopilants. ritE les lois qu'il a faites, la Constitution d
La parties littaraire fat enlevde avec qui a une autre origineet don't la leitre droit d
6clat par Antoine Innocent qui dit avec toojours prevaloir n'est point soumise A a
son talent habitual la Brouette, les cete a ig'e ;
charmants verse de Rostand,- Mile Lu- Attendu d'ailleurs que la loi do 29 juin de
m6na Simon, Chiquel,etc qui dans des 19o4, ajoute A la Constitution, en faisant c<
monologue.p leins d'espritremportbrent use distinction qui n'existe pas en son ar- m
un succeb legitime. ticle 119 entire les Secretaires d'Etat en q
Entre temps Ia Musique du Palais fit charge .et 'es secr/tires d'Etat hors de Ia
entendre les meillears morceaux de soe charges leur responsabilite restant touiours la


uriaUI UIDAuirs. la Iamem avant comme apres lear reiraite, /
La soiree s'acheva par une sauterie le dit artica' 119 nayantpas aena coraite
improvise qui dura jusque fort avant du changement de leur poison pour ker
dan a la u it. les effects de ceite ,responsabiliti eet s'tant
S. E. le Pr6sident Simon, entourd conform A la rIgle de droit criminal qui a
des membres de sa famille a assist A veut que la competence saisissle.prd6 C


nu dam l'tat o6 it se tro.ves
du dalit;an10f
Atendendu n isuam que Ia Co.
n invoqne que trois condition, ors r
plication de son article 1 P Ia r
teace d'un dilit ; 2 o w 1
auteur on Secritaire d Etat; 30 o t
comm .sdans 1'exercice de ses qoir1
aoxque!lcs conditions Ia loi--j.m't
ve a ajouti une quatrime co it
savoir que le Secretaire d'Et, t oa e
n charge. 1
D'ou il risulte que la loi invoquie
ircons'itutionnelle et qu'en vesu d pn e
c.pe port dans la Cons.i*utio ,elk i,
les tribunaug d invent refuserdeIas q
Par ces motif,, il plaira as Trib~
re dror taux conclusions pri~ciement
ses.- Cera justice, amet.
( signd) Laspinasse, Era. Ethdart, i.
cbel Ocrste, av lger Cauvin.
P. ur s ireverus Arban Nau, FM
Marce!in, La ei ut corsorts, M IVa
brun, Lger Cauvir, Michel Oreste et
pinasse d6pos&rtn les conclionsn amu
8,libell6es en ces terms :
Qu'il plai.e au Tribunal:
Atterda que l'amnistie 6tant uee eam,
re d'ordre public que le Couvernmemet
p end pas ans u intrdt individual i
dans an in'- g n~ral et poldanh..
du 2 fdvri-r 1909 n'a past tj-faie pour k
commodity de Friderique Cesaret dews l
condamc6 ,mais pour continuerl'cemred.
paisement eatreprise par le GouvenrmM
que des lors, cn supposant meme qt I
loi de 186o n'existait point, cette mauni
n'. ur it par le caractire d'uce mseune p
sonnelle ;-Qu' aux terms de l'artid 71
a loi du 26 Sep-er.ibre 186o, I'aani
est une measure riellc qui vise d'alordle
.iti et ne s'i:end aux personnel qus'ic
se de ce> faits don't el'es seraieit l s a-
eus on les complicts ; Que c'ex po
;ela qu'elle s '6ead aux complices et M
tcurs des f i s amnistiis sans qa'ids ies
.-soin d'etre nommis ;
Attendu qae s'il est vrai que I'aaiuit
ie s'i&end pas aux dilits ind6peondatsdl
Nit principal, les fits reproch6s asncoe
lu ants par Fr6d6ric Cisar soot des acc
ci-ei necessaites du crime de -
pour lequel il a et6 jugi, coodamd ate
istii, l'nn etant la cause des autms;cr,
i Fridhriqu! Cesar et consort u'maiest
pis etp en tbt de conspiratioa comtre
uretd publique, crime nicessairemot B-
rant, oa n'aurait pas en A I'arrtter, elpri
onne juger et condamner ;
kitead que le bon sens et la coascimt
Suraient admettre que d'aprcs unecadi-
ation qui a acquis l'au:orite de Is cho
ugle, !es condamnis divisent les lef&d
amnistie du 2 fRvrier poor demaoduid
omptes en jus ice cjimine'le, aSo d iGE
u Gouverrement qai oat fait oncr hiNO
:urs devoirs centre les dilin uants;
A tend que l'arrait du a f2ewrser a I.
lit d'exception A l'gard de; dlits de d"
omn un ; Qu'aux terms de l'aichl 10
e la Constitution, le droit d..am6
ett pas borne aux delits poli .
.ae d'ailleurs his faits relevwis 1a;
Ltion du 6 mars sont en g ndril, dS
is politiques auw tecrmei de 'article f.od
6cret du 22 Mui 1843 ;
Par ces motits, donner acte a c
e ce qn i's persistent d ins lkul dt
ons.
( sigan ) Lespinasse, Michel O010Mi
6ger auvin, Valembran, av.
Et additionnellement Met C"auwi
enis S--Aade et Va!embrUtFJ.-
e F. B. C .sar, en faveour de T. ni [
onclu ions ainsi redigdes :
Plaise au Tribunal. .
A tends qae le sieur F. B. Cer a'
onner assignation au coOcl.ss- Is
iltre danm le ddlai de trois jo
evant ce Tribunal, pour s'0. C k
smner outre les pines rS q dSk
sinistere public, A luip, A
onwmmges-interets et sos-h.
s situ's N. Sambour, V. A '
lin et consort la some b"
ille dollars et des de7n, SS
ne le conclaint qua t ilais
Jastice deralt emp&hclr is
tloi et devait protctit A
ii F. B. Ciar, qu'i .'S I
eir et a permnas eos fa -


asaitios a POu s


I I I e








-" .90 cask, le jugement du coMeil
S5 jjtaire de cet arrondi.ement en
S~~o0 septembre 1909 qui I'avait con-
Ii pine de mort ; a
ju-da que, sans avoir besoin de s ar-
s z circoOstances de l'arrestation et
Sj~' ,ment du sieur F. B. Cesar, le con-
S lui oppose l'anLt mtme don't il ex-
Sippui de son action; .
u que l'arr&t do 27 lanvieri 1909,
S-s- dAns l'intirt seul de la loi la d4-
dim da conseil spcil militaire qui avait
S -, F. B Car ;
Sgedoa qu'aul terms de 'article 344,
[ha Ist. crime. lor lue le iugement est
dewas l'int&rfi dela loi, les parties ne
itm s'en pr6valoir pour s'opposer a
soe fiction


Aveodu, en effet, que Ia cassation dans
riels de la loi n a pour unique objet
= de maintenir I'uniti de Is jurispru-
mce- et I'exacte interpretation de Is loi
him ao iujagement attaque toute I'auto-
i de la chose jugde, re bornant a rectifier
moriquenment lks errors qu'il renferme ;
Antndu que la seule sanction de Ia cas-
idao dans I'intirat de la loi consiste dans
k tmscription de I'arr&t sur les registres
ksla jurisdiction don't Ia decision a 6t4 cas-
ske d'o6 itl sut qne le condamn6 don't le
j'iearnt de condemnation a etd cassd
hs'inatirt seul de la loi est inhabile i
arcer sucune action ponale ou civil re-
poat sur le prdtendu prejudice que lui
mnit cau c le jugement ainsi cassd ;
Attendu que le sieur F. B. Cdsar par son
saio- injiste, a abase envers le concluant
dA droit d'assignation et lui a cause un pre-
jdice reparable en argent, article 1168,
de civil.
Pai ces mo ifs declare le sieur F. B.
Cer, parties civil, non recevable en son
ra e aal fondue en droit, I'en:ddbouter,
k ioudamner A cinq cents dollars de dom-
a*-int6rets et aux d6~ens don't dis-
ation sera prononche au profit des
aMig*ds. C'est Justice,
( Sign~ ) Valemabrun, av.- Cauvin
Oa, Iv.- Denis St-Aude.
( d sivre )


is commercial
Avis commercial


lios informons le commerce et le
public qu'en vertu du term de son
treat t et d'un common accord notre
ir ALaRED GOGNY cessera, & par-
t I 30 septembre courant, de fire
t.deo notre maion de commerce
Ssur cette place.
-t Prince, le 24 Septembre 1909.
GASTON REVEST. & Co


p


Ligne Alias

SSeamer a Altai ayant quitt6
P-erk jdi 23 courant por Port-
!x, Cap Ilaitien, Gonaives et no-
t2, st.attendu ici jeudi prochain
LPtiit probablement dans la soi-
PPetit-GoAve, MiragoAne, Jd-
SYvanilla. Cartagena, Santa-
At New-York, pregnant la malle,
les-gers.*


ble pour IE ranger, vi, J6rl-
r Is Prins Sigismu. d f rmera
pip's 3 ) courant probab'e-
t i heures de l'api As-midi.
tw-Ptince, 21 septembre 1909.


WF'ibir.a' parlira cot-
16 14 h1,urps D vur King~ton,
WI Linou et New-York, pro-
&te* t P388'gers.
hPour l'dtrangor. viat Jdrd
Is A Uephany faumera& A I
OP'69-uMdi & troim heures

~~C24 Se21Splembre 1IW9.
." t"HRAWNNAget.


I
I
(


Le steaieor PlINS \VI.I I;\ IVv
des'ports du Sud, est al:tei in ici
matin, il partira le mritn-. iir.
St-Marc, Goniaives et N. -. 1.


liildi
pour


Port- au-Pri rince, '23Septemnil-e P9.


i


*SEINS
d~veloppcs, reconstitute,
embellis. raffermis
P p -n deux mois
PIMUES DRIENTALES
-nA, Is.
J. R T t, I. I rg.
.~ A fi..r L.-P.,

Le Magisfrat Conniuutal
Prie les commpi(.- LI- '* t eingl~l
tousles contiibu iI~e.-do 'ct'e vdil
de vouloir biei, fout nir wax ~~bde
la Cominm Ichwagt.s Id ~tof.ir 1--s 16
101 d'imipositluis, w 1, m &ut d s do
patents que pour duoits locatifis,
tous les rrsen.-egiemnen'-s f.I.,jt I's* peu-
vent ai'oir b !s lripots, L Ii buine c

LA


Nouvelle


C


:ordonnerie


C. B. PETOIA
GIANI )'l UE II.


Prodils il gieniues pour la Toilelle


Oscar D. Graves
ACCOiDgURa et R:ePAit.vrgum1 <1- pia-
nos, Dipltm6 de la plus haute ins"-
tution du monde.
R6fdrences des plus grand (Com-
Sagnies dI Mu-ique des Ea's U .i, et
u Mexique.
TRAVAIL EXCELLENT et *;\AR\NTI
Prix mod6rd.
Hue des Csars, No. !K;


FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
113. Rue du Centre, 113.

IVER SOLITAIRE h
CURE RDICALEet SAHN DA# ER|
en oDCUX HEUe per les
GLOBULES
de SECRETAN
REMIkDE OUVERAIN
Adopt4 tr le H6pitaux ae Paris.
TRuNTE ANS Di SUCCts
D OT: 1-7.o --Ca -t.Pf ris $ ? t.



Lige Htlanldaise


No

761
871)


'22 1




3217I

:1211)


Stizinne DeV.A,i'of
DAiiu-;1'. lit
Mare Ihub.' f
Marie Josetita
JoaWr-mne Col ai1d
(;,.*y lWcatui I
G Iv -i!us (G, I vais
Allida I) 'C -s
It se Auadiii
\1it c IIe Iii'I f 4- ieaI
L.Ac*-lia Joso-pta
Renette litienuue

lDocteuu T. S. 'll1jou


Nlot
I (Y of;
1 018


17S9
17i i.

20 i7

2898
* ,211
.1284


Aitlie VirSall


Nhracoetine Lajome

iSarllitANuuma z
(:aais I I tlnuthe
CovIilije zisI&,uam i

Anias.. \Veulv
J. I.-. hubiul
Macorza L1.)1.4
Piet re rac

li-iaie G, Iblas
OM slaila %Idss,..16aa
Octave IFrancis
kz ,.g.-Af Ia. I ,...- ,&6


Avise s t nomb' etise e ir, quiiet. 366,7 AridIise J. ai EBopt isle :1,278 "''L c~CSJL
ls vierit do rect vuir. Iam1' d vii *-rule'a- -18Vve Elior Liautand :1~280 o G lisamd I.'Carrd
teau, utie ftwte (I ianutitt6 di m' Chat 82 H~a S-(Ira :2Ciia(I n
dises et d.- fonri itture~ de iout-4 frl.i- 241 Ad~iee L'abi'i : I : C) Alcido u, Auguste
cheur et do toitoume l sautin, [f1~)t) i 6s 1'05 Hi'a At gl-ed..33 maA-uy
de France, d A Lim;4gne et dcs Ptats- i --N2 %' I us J.iai J oeques 361$S No m~i*mi 4 raneois
Unis. j 7:1 l-ne. II intl Aumimicur 3&6I Nllisse Vii
Le public d&&~amit, cuteiix de se 817 CatI s I.: 3 l 0 lifit '~is Zenzon
tinc s-.%,irue es peaux !1.18 s' t E'Ila B tlws
bien cli ass~~r. Y lm'ouveara B!,z c*J .4Dii&m Iji
fee plus soluide,; s atux nuances lea !48 1DEjj1yDji
plus vori~es tes f-r'nes les 1)us -, Ales
etiles plus approprides. :E.) le; atanonto e ei Otte, d telits /iai a-! s'de.fivit, quo des demaodai
On uia qu'A venir chez (; 11) I'A'OIA d..'Ldplicata &- I),.i Iins lu o oi 61:6 adrtess~eee pour ts ijumtat~ros ci aprbs
pour.6tre a-.sur#S d*(:ra ch iu S ui- 44 Cnnl omond (IDetciua) gj PiuiMasnFrmo
vant les meitleiur- lois dui Comfol't et -32 7) Mai'i4s Nas Cuiuaon
do~~~~~~ I%!''.Sp Marie Codlin jjj 36(kb2Dm M d ra
do la 041,. SpA~ajiios pont dains. '15 Wiliam Do'nd 2DM( M-AFanfan)t
Grand Stok do chausu~nr- xily li .tsii ; 1718 Cal-i a ( B Fala mat
Peaux. mirages, f rmes, f nait..res I 1 i'7Imne. A fred J.-au .1161 i w itIfIt j *win
at rnat6riaux di -:-4pour toil. tfi 0 1P jii)GCo lai~de N ma 4),-
ve.0 1 tiouvela fol R Yf) Eau ); I i'rirnsP I -t 3
Prix lps plus mod~isr~, A 21Q.1I Addlina Mundoeslina '.J).na.- (;>. ito l)~rival
LA CORDONNERIN NUUVELLE 2931 (.kcsore Jean J MU I-6s5Is11I.."ir
143,GRAND RUE I i), 3I(W Lyncde Duroseau iw i Ai bass Na-a
----:1077 Victoria Julio n 2 48 Vv'o Emni P~itilasse
A'o.mqwiar1'adiwniy tra- 1600 Valciamar VAilcour 41k3jb Dame Clotilia Iloraille


J~iple e -mvainw a---- LLAJA&L~--
tion do I&a moindre irrL~gular1-
t6 dansAe eSrvice dua M AT 114
&tin qu'i1 y Solt do suite rem&-


Ce 20 Septembre 1909.
Le 'Prdsilent de la Commitsion.
DAVID CHANCY.


I


adoucit I'6piderme sauquel e
LA Idonne une souplesse et as v@-
|1 I|lout6 incomparable on l eCom-
muniquant son d6licleux par-
fum. Elle conserve I'4clat et la fratcheur du teint, car elle est souveraine
coutre Ie hale, les piqdres d'insectes et lea 6ruptions de la peaa'
sans bismuth, invisible, adh6-
LA rete, impalpable, pr6par-d
|spcialement pour lea person-
nes qui veulent avoir uD telal
Sr6prochable ; son parfum d6licat, son veloute out contribu6 a fire d'elle,
a Favorite des Poudres de Toilette.
Base de Cr6me Simnon,
pr~par6 selon les rincie a
les plus scrupuleux de Ihyliane
possade A un certain ogr6
toutes les qualitds bienfaisautes et pr6servatrices de la Cr6me Simon ; 11
est particuli reinent recomrmand pour la Toilette des enfants at pour lea,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6ndrale et D6p6t pour Haiti
-A la MtXstropole
MAISON JULES LAVILLS
93. m Audu Maesdw rdeCItl, 9S


LA COMMISSION DIES SINISTRII:S

D ris sa s6atice du 20 Septembre courant, hla C(m,),s.ion tie i,partition
d. < fondr de s eour aax sinistr/s des 5, 6 et 10 juillet fnS, dlonne avis que
lo E'le W'a pas pris en consideration dauis ou travail de classement, le cas
d s pioprietaires de mnaisons qui aurai ut ttd fra urbes lord dd 1'explosion
de I'Arsenal
20o El'e a dbja ddlivr6 des duplicate pour les bJl etins portant les Noa.
suivants, les originaux devenant nuls :


II II I


0
0



'U


I


i


I


I


6


)
)
)
.)




>








Entreprise

D'EAUX GAZEUSES


Fond6e en 1899
21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Chpmpagne
Soda-Water
Siphons
.81rops
Liqueurs
Bitter


Grand Rabais!


JAMESTOWN TERCENTIENIAL


POSITION


t*O1 )


HAS CONFERRED A


Gold


Medal


upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
a &AUSSURES


(:CHvTRu oLACI, pour homes at dames
VsRNItS CLIPS a *
COULIUR LOTUS c a


P. 10. Eafants P. 8
123 10


Pour la vented en gros 5 olo d'escompte.


MirI


Elie Bedouet


RUE I)U MAGASIN DE L'ETAT, N* 106.
S'empresse d'annoncer an Commerce et au public qu'il met eon vente, dbs
cette date, A des prix exceptionnels da bon march lea merchandise saui-
vantes de toute fratcheur qui lui ont Mt6 envoy6es on consignation, do
France.


VERMICELLE par caisse de 25Z
CoNFEt:"IONs drap, casimir,
cadets et enfants.
PANTALONS en Ilanelle blan(
B.nIIRR do table de 2, 1 et 1
mand6 ).


paniers de 4 et de 5 Kilos par panier.
diagonale, drill et cheviotte poor homes,
Che. GILWrT piqa6s ) coulears varies ). -
12 livre. Moussz d'Anchois ( article recom-


VINS rouge et blanc par birriques et demi-barriques et celui doe la
Marque: CHATEAU NEUP DU PAPE
VIN Mik-il par barrique-s et par gallon MADkRE par caisses etft de 32
litres. VIN blanc dour par c iies et f(lt de 32 litres.- MALAGA par cals-
ses et fat de :12 litrei.-MNU341r de Liinel par caisses et fat deo 32 litres -
MUSCA'r de Fro:atignan par caisses et fit da 32 litres. VIN do Banyals par
caissea et fi" do 32 litres.- ViNdi Qiinqaint paillettes par ca&8se.- Vim
de Q iinquirai dor6 par caiss-.- VtiiMornH T.-ino pir caisse VoaMOUTH
S )leil par cais. HUILE de tab'e BiMk:f FitNQA-Sa b'onle et brano, par
caissede.'3etti douz. bouteilles et par douziune de bouteilles.


Mason F. BRUNES
i16 GRAND'AUK 19I
Dirigoe par

L. HODELI
Anc memOre f sdo 1 seW Phiofn
hropque deos w5tr Jr taiUoews do Pears
Viost do recevoir un grand ehobi d*4
toffes diagonal, cauimir alpaca, ehovio.
to, ehoviotepoor doeal, *te, lemmMana.
I* partieulii6rment a a cliout6M o
*el eoUolection do conpo do ealair,
Io*lglts do faataisio ot do plqu6 d
tout* ueaut6.
8ap4oilt& do Costumes do o-
os.- Coupos Franaslb Anglaio es
La season confeshtonno au do. GOos-
tumes militaires, habits brodids
dolImaas. tuaiquMs, IMattseOar-
rds. 1e oto, do tou sErad

Docteur C. Gaveau
M. D. DE L'UNIVZRSITI Dz HARVARD
Consultations gratuites les Lundis
de 2 A 4 heures, aprbs-midi.
128, Rue du Centre, Port-au-Priuce.

Chez App. Cipolin


55 RBus Rpublicaine on
S. Robeldts


face de Mr


Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pat6 de foie gras. Saucisses trafides
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6es par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


NESTOR FELID
L excellent tailleur avantageosemenl
connu de touted la R4publique vient
do rouvrir son atelier Rue F6rou,
( Rue des Miracls ) No 61, prbs do Me
LAger Cauvin,
Sa nombreause clientele trouvera
come toujours touted satisfaction
our lea travaux qui lai seront con

Chapeauxt
Chapeaux I I
Chapeaux x t
FAILLE Dl POSTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
aIT
JOSI SAN MILLAN
FABRIQOU DI CEAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Sole. tf CifWre du L.mvr
Por tone lea tot't *t poor lne
I eoarres.


M C. L. Verp
Talour-Marohat.
Donned avis ai us bionvoiUf i
tlWe quoa a maism No7.,IRue T Or
sibre at tonjoura bioea. poM S
varldt6 d'9toff4 do bAN&ig.
voat parisienao.
QUAUT. Suwhuumuu. Cowa khBAg
RaV n 801o0. E uficumon a*m
Pdw I rk v"uW I



8'l n'estftaitavo la "PfUlaMy
La meillenre famine du ae4
Cell. qui donne Ie meilleur
Qui product le plus do pain
Le pain I plus blane
LA pain le plus l6faer.
Pour tous renseignomefs 'e


sUtx FLOUR Mla Co M
BILS

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR

Le chapelier remarquable, siaM
taoeusement conna,fait savoir aa pnW
blic en g46nral et A sa nombree
cliontble qu'il vifnt de transferur
FABRIQUE DE CHAPIAZ"
(L'JANCIKx MAIsoN DU LOUVM )
DR LA PfAcu GruRAMn A LA
CGRA.ND'RUE OU RfIPUBIUCADI
No 149. In face de la Pee


Le
vert


novel 6tablissement at -
sous le nom do la floear d
I'Am6rique


II prompt soi t rop
comme toujours.


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luz
120 RU DU CNMTX


Travaux do toutes sorts t
toutes grandeurs.
Reproductions-AgrandismO3d6t

Francisco DESUSI
Fabricant do ohaussuM
La Manufacture a tonjourse
an grand stock, pour l w T
gross ot on detail, do chafUlfm
tons geares pour
HoXmu, Famxas, E.yAi
Los commandos des corincmM
do l'intdriour pourront Wtreeea
dans an semame A pea "r.*
23, Rae des FroatsJ-orut m
PORT-AtO-mCS I (R AMjM

A L'tLtGAII
OORDONHlwla
]B. SSB3V
4a, IRe des Frosms-PF'
CeAUsSURnM t 6Tp,br, "
Promuptitude et sol a"s
des tantici qu'oR plvws*l
Chaussares d Dan Sala
vall tonjours tot ae q y
noaveaux. t
Former amBriclao et f
Mmomsieur; 1ldgawots o-
Pour lea **enfami IS o
Travail1 solie
des pensu 4* p
A ramarodoee ol '"
1 ?As, a3*1 os


7%


-_ _~__