<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00729
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 20, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00729

Full Text




Troisibme Ann6e, N'


745


PUiT-AU-PFiCSE.s


i r


Lua it, 20 Septernbre 1909.


I


-I4f


OU OtI DiEN


Sl -


~'
4 bt)
I
r)~
I -~


Up W bv,


~>AiL~j2


r


>a (


~' ja -~
~ ~ ? I

'4 ~ae ~ *S m*u me ~ 'a


A 1 I A !i


.,


- ~ q -.


U vOaqeur i

SOUS



La Plaine d
:, Joitlet, Rich ard H[ill, accomp:
iI- i uehlques amis, partit pour
i:'( 4 C'6tait, nous dit-il po6tique
w, i poitt du jour, et les premier
Nt, d- lumiere aruivant de derrick
i, mortagnes, sillonnaient faiblemei
.or l, lorsque :orlant par la port
i a "t-Joseph, nous inmes dovat
: :, more du Grand Boiq don't i
:e ':rdie se desqinait A Iravers le
: encoree incertaines du cr4puts
i passa rapidement le Ponr
S'-, iersa un pl-ur furtif au souvw
!A". iessalines ct atteignit bient,
d qui Atait u'e des propriltt
S La grande plain qui e
*al.e n'ol're qu'un s'.o bitA 6, de,
P 1yag-ur, mais la champagne s
1 .-lela parait verdoyminle et feoil
',i'a'ion Drouillard est exploit
u; quehlqu-s-uiies des source
t- ieurs fournissent l'eau n6-,e.
l'irrigation et au travail d&
,-. Ea avanivait dans la fo'6
S-..aO a mo-u'ia A eiu et A lh su
S Cazeau, qiui e:t eon ruinues
i`11 Cach6e par la vigne savage 4
auvaiaes herbes.*



L It ib t w t a
qu, ..- /* d'h4;'. f..'... -- Ta-."4

",h e qu" I .. .., ,.
..., it ** 1 -ga t a.. a




r toute .ie e. ferment a,


6de bourga te, sur he bor l
Sre pettis rui 'eux.d UEt iat ,aj


"'t si. 1 rabLe, rnalgr- son nor,
tm plusieur.s petites brancti .
i 'ouai .forment un grant ino

S ..es rivages qu'elle fran, r:
4 dobourIemnts hiverer ne .-
-a r l p e tit -1 e d, ',t E -1 1





t rt aide et lapierreux. if
41 4ll arrive ux la roix-ndes
k"on ^; ce Cours1 tau. t




t~ ~Pi1 nl's6tait alors .qu'un grati

jt paDos6 de maisons isolies, ,
ilr rtoire nest que m6diocre
-oir 6et6 un regarli en arri.r
roix -dess-Boquets du temp
d"L tait habitue principal
Sa artisans eui, en raiso
', aidun voisinage agricole


1141L1 ~ ~ion" A .-.a ie le a pro-Al initioti de s-iiles l p I c s ilsae'i autre-A pay,4 A sii-
~1-niaia~dans jotii -ianc-% p~ei- ecr i."
n~.tellt i I e letou -;I es roik riejvIs." -We h~ tt l4 e' -: provo-ju,
I' t1I o Ai n i*i -, We'taS-,,a ep &t ? A ij u r- p-ir esre'vol.Jti' m-ilo vaient conti? nuer,
~~ I luPIi DigWr',)s etM.WOf IUi"klu iS at ~ e neai j..iuiii eintiiewu que M. Le-qid-
I la ~~ptopriojtti ale Nal. Lie! 1'-14M IlYN-1apO vi4*3ellt jIu04prA latili4 on tI iAilt'ifl'-
lI tb. Itich0413 ", Il1v i-4it 141 ,` [et't hiIdw-utrio agrieole., c ir ge tih 4durent
it (:iatUh~lon .1 alors -,u gttni.ra1l t.rc7- lte i~ a PoIIititUe.... Mi
I.)l I~,cowiznan-aI. :t adeg3'Arrowails%'"- tilortions -it Thi,nerarou Al'entroit 4)1a'1 4.1
ritent, fe PIot t-3iu Pt i1:ae. I a JJAMALI4u1iti a)UV~iit I rno 'iiIOM40U1 iso-l
U~~WA mwk)l p~ut hahit.ktioi n miuxinon ~~f- per quli '.iVait px -A A bail po ur U,1-
I- talent coflst.afimeflt et ItleiCatj 'aiflreit t, I e q *' G/. zfeau/. 10ne1, Jet it Hichaird i .jue'.aliites iit la te~ll~itii. cu la itmet 1lii-
Laeop O'12. tiI~e6qeC~t .'~ 1 ~'i 'oicnlL~ e -_ g- ta, qui a'~ait ICifUH Ila jropriMt~AA 0,
~-viit sonl importance A :a nribrnbiaise -,uict-et I !forti'itt-du '0, So, it bju'Ofl pI0.ua -isennorfi *atimiis L'origin~tiIt6
rs population do couleiir, sa proxi ntitI5 aiu i e oA 'enseaihibe des Michlt t dee l aet hotintue cohsi~ito hrimscefait
re Port -iu-Pri lce, a situatiuli au a.Clnire ~~"sA 1'exp1luitation de ceS l'"I~ j'll avait ''consa-vZq un encios do
t te 'i h1rlI~ paie iiCiii-'! -.S '1I Ice~C'.; ufn agnitiajue 6tab'kit ici te act -es A des~ essai'. de culture
to ce qui e'cpl que son it'le Iai-if ":au "r"nnt. Tuut v a t iieuf t. h mKouliinS, A LA CIMIARUIJE%". 4Ell juittant la route,
tit preni-r thoe lo ]a revolution ".' i- 0"'141iUeiIt.'hs all a I" s, Iiii iilinaiidroit-, nous i iou4 trouAtnfes
la' chantdflullfait la adescriptiona sut i inte 'ni it eSfro'itsd'uti petit i~ornbre &JI- stir la forme e tDIiqgier On, A V~iiir-e.1
En entranit daas 1i'nvi'n bibautvoiouo ~thlsdun lh~vail lefit, IIIai?. Coti tat, ,u "Iles--:isdacnvnpnt an.4 s,.40 e j II0,jXauet ses bestiaaix (ul
11- a no troa%rnes alans tin espac. i c c' ti sd'uea eoput `aspAtsiaieiit, ses grangesi, ~saschatI roles,
t- oil tait aLitrefois le ruarchIS de I l. villa 'Vw.,a ar gioIa propril~ti d'uwiiiseuit hypo- se tombbr,ilux, 2ies Ihorse4i, no u4 aurions
L~De towi t-4 6, au milieu d'uno vV ta-~i~t le ns't u Ci(:aa~~'~blu'6'I in-' iu itr lo teijeI'no
'ttioti s-a'avage, apparaissaianft It,~ vesti- P' jzj-I 1hji A NU Tait,( I l tli .~ar ielEiua iieuaetui
9s g.es ties .inciens t:ib'iisemetits. 0adi-- I Ia tf eret n r' iep1Y~ia de tiL&tiit tie c b ate"w. alant ii6an-
4t inateoeladireetion I-sr es im JAlIs it u'y .itgu?#a e pIU4'tie t,.2nte ell
.. aOpt'eida qE ~ I t. ~td 1~ 4iV:i~ha 1 eInI II :A itiv oil Ic g"I "n-exj)!4ita-liost. *.. fIM 1yreetinnait le s ,r
men: qlituovenpetat ce-s (14-4. alIc 04 k a. p rI Iapl 'ife, aI!i -i Irprvia lie el-ont'CLiie I Wuiut\ a N a.E a
Ie Iw~~ns,0)z lt(,el vie la tville 4(i a ~s.4bi to S '1idew.L jIhA i in- ,,,C c hPUi n'i ayanrt title sclUI 01,11 tzt4e, tit6e pal, do cii lid-
Je ceW' ao.otnpYh.e detIrucWt. t djft 61 (1,' U d'-Wi ~t0tut!ant A ,ea.e chu-w (eznpirttalu, m~cin, i
88 eopisiaia'rzble. Tout pit%-'.; .ale 'glise. (It1ti a ,.i elich rro -ette he cultivateur A c 'r- li--mmne et ue jobrine gait 011, thjs Ia oili
S_ groups (Ie fet n ~jrou; 1-e t!'0U If IOCU~~axt..U L ~tLif IIie'hir~.,stu
OR t6re tou't'. ri~gressea. ti !i prop'r:nentt idlti ~erie et .!a sa adj'ti~lte: iti. Chest un I pour tertit' ces tre.nto 1.-iax9l meil-
Ol'ues, d i ieat s:011-1 :ui re,. t~a':- ILI gultiajaic itid i reij, ria.stirh ut-. Mt.It% ale .:t-iu e.1 y a ut cliewin
i- salit et j ui saitrttie la fr., Icheu: ie la 'f)* COO., AS ioi 0 ae tii -art ieauix,al&4a ic e,~ t 'lsVllir' jU .~ a cci
at gfl:t in~e enlat tenailtrit tIc flGI' "t ".II(Arn jeti, It 'hbit & i nii M pvficaC tj 1 43?J. cut lltJ5 \kadluitc c01. A aUche
~tI'fic.L'~glise, tfdi,'ice id'wie co.qru I'U- c'io ui a 41.6 la r~compeiise tde ser i ont ties 1pdtut a-, avec ales cornpari~
tion grossit're, nWest 9U e 1ujutI'llu i ai.rerxaius it la p atie. A cetItib ioesia~t -to d'gn'iesApte cla -ittGaenma
-t q u 'u n c e sp t',e d e iyrt n g e q t ui $ 'l ce? a tt -'a n e li t e st a -ij t -% i f, a u 13 0 d a t l uC1t c S X j 11e~ '.~ i e
-milieu des ri-;tes de se- acuaa' U- ;! ,nit ion de SWa)w4%u~', qu'ii a aaa4,11iIsel its ~ cannes, eutrerat-16s ito
railies ; ony voit uecoxd qiIssolnr.Ilffill, I I, ~'jci i j5altert~tiifs die LU us qua irt
a eplaeo l'anici Uwt' Croix-?a ,,-fou vets le fol I a t:.jajlae. lAt iniltne oilPIU,' tPIl111-10e10"% cdaine.;, t Ile lines
Squeti; don't !?on portail Lait orO~. A une,:iavancacc ans la jaline laci ~i i~u ii p'AtC MAtles. yautin avdrouitaga5 so la
petite distance aui nord dtait Ie vietix 'cullities ba,.es sur laquelle ce fort est Ati elut' I1te pout vcI
-fort avec les bastions ceircutaire-, ; ies! situ~s. Ce-st 1A que Ijitiisserat. les Iti utens canine A sucre ; chest 'tue cumrnne Is inais
An glais I'avaient construct i AA 'tpiJue Iterres tWriles, et que coimentfld a'le hs''3t la paitate *exig mit A certaine-4 6po-
-~ itu s intervinrent dans la guerre en-1hssses teries pro-luelives. M. 1,esi-j1flut5u~l iQ -il~,tu:Oeat de.i soin4 parti-
a te es olns raqai a lersesclaves. iitla,_%13prit la peine tie nou4 roine culiers, to temp.s et I'attention qu'ofl
Plusiours bonnes maisons 6taientit Ofl-ix-nreijae sur ott alscei.~ S Olt `01do Idur downer profite n6ces-
construction our la ligne des afank eflnnen, ttr'% e prle nor en osaiream~uent C~fil a otoc
ruep. Les cabanas couvertOs de .,hau- Viflesn'lajusia,r.)au pour leis progi~A i cineuI, cite marine. Ella a besoin
-Ine qu on voit en grand nombre par- alnieoles et comme[icaux dle ion pays..., PO Ari 1areIlteCircl-atitjtluz lAir,
mi cern masons, aaetlsrie a e t p rq o ltl
18 a .de tjn lsriesmltet un Ia )WhmhO t5aremarquabl.e, 110 'rtiJ's a qu lor8u'lleWest pas
;e dpadesdesanciennOs residenoces- duu6 de cettednorgie (16 carjct~re qui encombrde -to mailval,.1,1 1,01bes at
Le illge e I ~rjxl-Bouiquets ne rend propr&e A tIe gtandles uatelli[t1 0culame lo ed fOt -Nqui so s~chent,&
Speut tarder A s'6!ever jusqti'k l'impor- -aiits un pays jeunae aui i.spire A s'#Ie- mesuro quo Re',4 we 12idsdo h arCalm s's-
H1 11iac ula' y;~i~e #11vcr. *A, Tout Is sucte quilalimonte sa Itientitlnuirdielnt.au uii qait arruttoraierat
La d-, .i! .~a b ~ .~ iialiinerie vierat do si propii6tA, qui y 1a v~gdtatio I Iale a.palate, on los arra-
ex I r..If -! e e Iat iia- e a -e-t contigue L'etablissem -ft atlet L'ofl- i 4cli*elat d otl Collie iinietS la canne so
'IC -it ~iet~ e ~ Sa diaible ; dans los divers ateliers co isa. Iouve soigti~o an rai-ona do t'attentiogn
It7est autrernerd 1p, O b-W 10 I greirIsesucre brut,tiaous l'awius vu raf- sn leaieurtaC' 'le a
Ii 41~ 4 1 1 ii l l1\ I- U ass zg an I ~ b d e a a a 4IV C )eq t* l ic rotb ijot (I. r~coltou succes-
K ~at il! 'aith1'...a Iblavichieur, ieur sice 11, leurt ran pare ives et It o lotne a'opuieps '
d p~a~ aA~it~iah~ itjaltb" vsiet ~la14 p!ites.e de lews,.qgraiu.; proav~ient A la charrvug (oI I Ori PadPare l0 terrain
?t 0). paf!Jta.13alat~-,ae ~ ~' dle degr6 de perfection auquel M. Le pour toute espouto ;oso
NAu, Mo-ijief. a.ucrerie ~pit~i~?At nasso a pousad Bern pracedl6, et cetto, 'uu ct~.6 7 en retournant la terre, ouvro
un bianc, M. Laeombe. -h Ilj3 p at, perfection pourtant, it se Ilatto do I'a- lea trouzs qui duivflnt recovoir lea can-
e hier comma re blanic avait "It i: 1,19 oir atteinte dans tin paysR oiil lo plu.q nos, et do :autro prepare loa sillonA
~ ot~ui iiIt tiiatta biI ID :,t Rsi 11pl,:s Clements de la /abrication du pour le mmis let la patate."
inarabe" I cus le Ia i -,'Lcrhe a'6taient perdus au ,silitu dd61.0A- L'autro parties do Dri1nerors apparienalit
o aanstoute-s les vicissitu-tes do laIde-- NARCIJIIE 1i dell D1SA-;rEis dune rdvolu-1au tr6sorier-ghndcal N& isa~enu
e, volution, it fut waintenu par les IILa' hOU, Ot BanB avoifrcbsrcbd Aso guider l'a~ons ddja dit. C-6 Up guns' an


Ii


-------L---u ~II-. IP- ---CIII~----pll_ _Ip~_


-rc--r~-- ---ll~Cl~~.'~i-il~s~IP


s


I j -YIOI -- *1- ow -


Irr


.rJc


'! m', '


ge~R~ip~










S.


PARENT & Co


73, tUE DES CfISARS
l'ort-au-Princ, HAITI.
Location de Voitures, Landau et Victorias*, Chaises,
Verres, Couverts complete, Nappes, Serviettes, etc, etc.
MM. S. PARET &- Co viennent de recevoir une magnifique PAIRE DE CHWB
VAU X *.is ,OMME.U, de toute beauty attelee & une voiture complbtement
Neuve qu'ils oflrent au public pour marriage et bapteme ;


Entreprise G6n6rale


de Pompes


Funebres


MM. S. PAtET & Co. attendant iocessamment un grand CORDILLARD, le
plus chic qu'on aura encore vu A Port-au-Prince.
Comme toujours MNI. S PARET & Co. se tiennent A la disposition des fa-
milies pour entreprise gtn6rale de Pompes funebres, 6pargnant ainsi A ceux
qui ont le mallieur de perdre un des leurs les d6marches si p6nibles d'un
enterrement. Its se chargent des declarations de d6cbs, du Cimetibre,
(Caveau ou fosse dans les 8 hs ) Cercueils, Corbillard depuis le prix le plus
humble jtsqu'au prix le plus dlevd, Chaises, verres, fanaux, tasses, p-liers,
chapelle ardente, Billets de faire-part, distribution des billets, etc., etc.


S. PABET


& Co


73, RUE DES CISARS.


Entreprise


D'EAU


X


GAZEUSES


I3E P O =T-.A U- Ep ]E=tX *C:3
Fond6e en 1899
21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


Poudre de Sherbet


Sirop de kola


En vet


JAMESTOI


ite chez Catinat Fouchard.



rcand kRalkdis-l
TINICINMUNIA1. IF24TItON C( 190)7


*


i


HAS OOMPxRED A
Gold Medal upRon .

Tannerie EOlntinentale
DR PORa*ll-PRINOR
CUA~LfatRES


CSERuU aL&wi, pomr th"Umaisdomes
Vtmis 3QLWSo
ICOULNL5amLTS


P. 10,. Eatm P.8


SPour la reatt on gros 5 oi dolooompte.


MA C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis & sa bienveillante clien-
tble que sa maison No7., Rue Traver-
sibre eot tonjours bien pourvue d'un.
vari6t d'6toffes do la haute nou-
veaut6 aristense.
QAMTr SuptRIsoMs. Coups ALtear
TAVAIL sOIOM. ExicurTIOn m POMuPT-
Prfs tr s rdduis I


Fe mangez plls de paini
'il n'estfaitaveo la "Pillsbury's
BeLst."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus lger.
Pour tous renaeigTnev"ents s'a
dresser A :
Ernest Castera
repr6sentant de la PuILLSBUr's WAs*x-
BURN FLout Mils CO MLmKAPOLU

Chapellerie


ACCOUREZ


CHEZ


JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusement connu,fait savoir an pu-
blic en general et A sa nombreuse
clientble qu'il vient de transf6rer sa
FABRIQUK DE CH&PEAUX
(L'ANCIRNNE MASON DU LOUVRE )
DR LA PLACm GEFFRARD A LA
".GRAND'RUE OU RIPUBLICAINE
9Au 149. n face do la Poste


SLe
vert


novel 4tablissement est ou-
sous le nom de la flour do
l'Am6rique


II promet soin et promptitude
comme toujours.
PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUR DU CENTRE
Travaux do toutes sorts et do
toutes grandeurs.
Reproductions-Agrandissemennts

Francisco DESUSE
Fabricant do ohaussures
La Manufacture a toujours on d6p6t
un grand stock, pour la vete eon
gros ot on detail, do chaussures on
tons genres pour
HOMMIS, FUMMES, ExmauTS
Los comandnres des commergants
do l'int6rieur pourront Wtre "oexcuf6e
dans une semaine A peu prhs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
oT-Au-PlInCR ( AITM)

A L'tLEGAICE
QORDONNERIE

4s, Rue des Fronts-Fors.
CmAusSURt M DP6T,POUR L A TW3
Promptitude at soin anux omman-
des taut ici qu"'n province.
Chaussures do Dame forms ot tra.
vail toniours tout ae qu'il y a do plus
aouveaux.
Forms am6ricaine *t fra- --se pour
Messieurs ; 616eante s t eo.mmoe.
Pour le eanfats le plus Paise.
Travail solidse oxout ayes
4es paux de prmadt*raarqu.
Am aee do md raa
tPAtS, Omga st not i


7 LA
Cordonn~irie


Wouvene


C. B. PTOIA0
GRAND'RUE 43.
Avise sa nombreuse clientele qu'el.
le vient de recevoir. per dernier ba-
teau, une forte quantity de marchan.
dises et de fournitures de toute frat-
cheur et de touted beauty, import6es
de Framce, d'Allemagne et des Etats.
Unis.
Le public 416gant, curieux de as
bien chausser, y trouvera les peaux
les plus solides et aux nuances les
plus varies leos formes les plus belles
et lea plus approprides.
On n'a qu'a venir chez G.B. PIETOIA
pour 6tre assured d'6tre chauss6 sai-
vant les meilleures lois du confort et
de la mode. Sp6cialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, forms, fournitures
et mat6riaux divers pour cordonne.
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, ami
prix les plus mod6rds, A
LA CORDONNRIE NOUVELLE
143,GRAND'RUE 143,


Attention!
Voulez-vous tre mieux chauss6 ?...
11 est tres rare de trouver dans une
mdme confection I'Elegance et la So.
lidit6.
MM. VITIELLO fr6res,
les sp6cialistes en Chaussures pour
homes, forms franchises et am6ri-
caines, ont I'honneur d'annoncer
leur nombreause clientele qu'ils vion-
aent de recevoir do nouvelles formal
* Du Dernier Crl Parisien D, du vYtr
table Modern Style.
Les Chaussures sont reconnues io-
comparables par la Commodit ded
leurs former et par leur Solidit6 joint
A un travail enti6rement fini.
La Maison possbde en d6p6t dm
mat4riaux de premier choix prow-
nant des meilleures fabriques do
Etats-Unis et de France.
Chevreau verni, Extra Qualith, 1t
meilleure marque.
Peau jaune de toutes nuances, v6-
ritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures employ
yees dans les souliers et les soin
apport6s dans la confection nous p*-
mettent de les garantir come 10
plus slides et les plus durables.
Stok de Chaussures fines pour IS
vente en gros et detail.
Assortiment complete de ciragos *
lacets de routes nuances.
Prix fixe mais rmoddrO.


Adresse : VITE1tO
145, Grands-Rue en face


I a Poo&


Docteur C. Gaveau
M. D. DE L'UNIVBRSITr DR HAiVt0
Consultations gratuites les LOa&
de 2 A 4 heures, aprbs-MidL
128, Rue du Centre, Port-aa-

Malson F. BDtUN
196t GRAWD'IL 1
Dirig- pr

L. HODELI
And be as 0 sf

toe.- dtconup, s.q^J.T, "



-- -w
La Coup"


TO 41t O


" )


----- I


'Y


-- --,









pridtds les mieux cultivees du temps.
Elle occupe environ cinquante fa-
milies ou deux cent-i inilividus, jeunes
et vieux, come cultivateurs, 6crit Ri
chard Hill. Sn produit annuel est de
15V) 00) kilogr. de sucre, et de 50.000
kilogr de sirops. En 1817 et 1818 on y
fit pros de 2T'0.000 kilogr. de. sucre,
avec la quantity propoitionnelle de si-
rp et dle tafia : ',,tai< le propidlire,
attend le course peu avantageux de ces
products, aime mieux les restreindre que
de les augmenter, et it n'a mis en can-
nes qine 180 acres."
11 parait que le trJdoiier Nau tait
un amphitryon parfait, & en joger par
quelques mots- jets au asardI sur le
pipier par Richard 111 :1
"Aprts avoir joui de l'hospitalit6 du
9gndreux propridlaire doe )iyneron,
decrit notre voyageur, et savourd ses
excellent vins et les fruits delicieux
et varies ,dont se composent ses des-
seits, nous nous prdparAmes a rega-
gner la ville. En attendant qu'on rousI
amnt:.'t no1 montures, nous pareou-,
in ,nes quielilue--une', dt'es maisonnettes.
'itl ei s datjs It voi il.age ,les batilnilnts
ltt sv1e I0o l'tabldissemenit. Nous y
t4 4 i eit-s cornme partout ailleur!,
(Iqu iatltle '.t s et d,. por's A ler A'':*ia ;
. noo- questions sur les prog S die la
po)i, 11ation dlonitirent lieu aux nmtnes
, ,polnses IHans la seule maison oi nous
e it'airnes, nious vimes une ch mbre
bienn rn.tiblle, et une table chiargie tie
vAiiselle de fatence Sur les murs dtaient
aussi 6talIes les difl6rentes pieces com-
posant le hirnachement des Aines, ani-
mnaux qui ne sontu pas Var'i le le moins
i 'nportant de la petite fortune et de
l'aisance d'un Iiaitien. 11 v avait neuf
enfants dtns cette ttmille,et la manager
"- valntait, avec une soite d'orgueil
il iternIel, et en nous montrant tin gros
4 irc) de trois mois *t demi 'qu'elle
Tenait dans ses bras, que depuis son
maiiage elle n'avait pas perdu un seul
enfatnt. (.'ttait, A la voir, une femme
d'environ trente ans, d'une belle figure
' ,t'une constitution robuste."
It est toutefois ai remarquer que Ri-
.hiard Hill n'a pas lit un mot d'Ogor-
,mait, la b'illante exploitation de M.
Hrenoii 'iophete. Pour qu'un observa-
teur aussi minutieux n'ait m4me pas
iLentionnA cette habitation, ii faut croi-
te lu'(O Gormnan devait 6tre, en ce
temps,-laI, dars une bien lamentable
d*.tresse.
.\ (hateaublond, Richard Hill remar-
q*ua les avenues de palmiers de Cara-
ieux. Au souvenir dle ce nom de
i" .raleux, ecrit Hill, nous ne times
nous eunpcclier de nous 6-arter dlu che-
win pour contempler un moment, dans
les ruines tie cette habitation jadis si
opulonte, un monument du triomphe
de la justice distributive."
F. II.





RNBMSBIGNUMBNTS
M*&T&OROLOGIQS E
ObseTraLtoaile
DU
SIMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
DIMANCHIE 20 SEPTEMBRE 1909


Iaroamtre i amidi


761 =/I'


Te.mp6rature~'minimum 22 a2
(maximum 32,0
Moyenne diurne de la temperature 25,6
Ciel nuageux jtIsqLI'a h et couvert
dep&Vis. Le temps de la veille est le temps
du Icademain. Samedi deji une pluie ex-
cessive dc 71.4 millimetres, aujcurd'hui
pluie encore plus forte et desastreuse de
8o, millimetres, tombs dans une here.
Le gros de l'orage derriere nous, pas e
dans la plain. Le barometre est toujours
indecis et les moindres variations de pres-
sion soit en hansse soit en baisse dans
notre atmosphere charge de vapeurs, foot
crever les nuages.
J. SCH9RER


CompagnieiTllusionniste
La grande representation q'je devait of-
frir samedi le professcur Carlos de Tar-
niella a ete renvoy&e a cause du mau-
vais temps.
Elle sera fizxe ulr'&eairement et aura
lieu tojjours A l'H6tel Bellevue.
Echo de Port-de-Paix
Depuis un mois que l'Administration des
finances de cet arrondissement eit confine
1 un de nos concitoyens qui a toajours
joui de la consideration dd tons, nous n'a-
vons qu'o t liciter S. E. le President An-
toine Simon de ce choix heu-eux.
Ancien commerqint, par sui'e habituE
aux affares, M n ieur Cic6roa St-A'ile,
don't I'eloge n'ect plus A fire, ne se lais'e
domine que par son esprit d'equi'6 bien
comme,en traitant sur un m me pied d'ega-
liti lei petits comme les grands avec tous
les avantages et aussi toutes les sdv6rit6s
de la loi.
C'est aimni que d rnierement, en depit
d'une manifes action hostile de quelques nd-
goci n s don't les fractures n ont pas eit
r6gulie!cmca. drtss6es pour les marchar.-
discs arrivees p-r Ic; s earners Sibiria e:
,Alleghany, M )nsieur Cicer(ni S -Aud., ap-
pel A temps aut ;ffaires pour defendre es
intirets de I Etit juiq e 1i co-npromis a
su, en hlrnme du devoir, rapper de dou-
b'c droit touLts .es marchandises !u pectes,
selon le cas priva par la lot.
Nous attirons d'uce faq -n toute specille
i'attcntion du h tut pol.vcir sur ce fsit que
nonu signalons A la plus grande gloire de
Monsicar I'Administrateur qui preconise
les m6mnci principes que note Ven&er Chef.
Nous scuh itons qu'A 'a te.c de chacune
des branches d'adnri uistration, S. E. e
Presidert Antoine Simon place des hor-
n ci dc cette ccinp6tence qui contribue-
ront dans une large part A la preparation
d'une etc nouc le.
UN PATRIOTE.
Faire part Ifun6bre
Mr e Mine Georges Jeaneme et leur
enfant, Mr Edouird Je n,6me, Mile Fran-
cinc Jeansemc ont la dculeur de fire part
de la m!rt de leur regreitdIe Carie Suzan-
ne Louise Jeansejp, d6cedde hier a 1'Age de
30 ans.- Le service: fu cbre sera chanti
A l'Eg:ise de PNtion-Ville et 1'inhumation
se fera au ciac i&re extbrieur de Port-au-
Prince.
Les amis qu; n'auraient pas requ de
faire-part sont pri6s de consider 1: pre-
sent avis comme en tenant litu.
Le mauvais temps
La saison des pluies torrentielles conti-
nue toujours, transformint les routes publi-
ques en lacs et bourbiers, ddvastant les
champs, important les cl6:ures et abimant
ou dettutsant les maisonneites.
A Lalue hier, les dgta s ont et& parti-
culihrement sensibles. L'avenue est un
immense hleuve chanriant tout sur son pas-
sage ; tcus les points en bois ont et& ar-
rach6s hommes et be:es entraines par le
courant n'ont, qudlques uns, pu echapper
que par miracle A unc mort cert'ine. Un
busi tout attele a Lrie emporte.
Chez les SO(vrs de S.-Joseph de C'uny,
I'eau est artivee jusqu'au niveau des fene-
tres du rez-de chaussee ; les bones Sceu s
ont eu beaucoup de perte;. Une parties des
mu:s du couvent a 6&t rnversle,-- les wa-
ter closet ainsi que d'autres dependancei
ont ete dettuts.
La rue est maintenant impraticable, er.-
combrde de grosses pierres et crtusee de
profondts crevasses de dimensions linega-
les et dangereases.
A Sou-cc Salee, dans les e virons de
Manigat, toues les maisonnettes du li.to-
rA sent fotement endommagees ; le chL-
min qui conduit A Leelerc n'existe plus.
Au cim~t:-re exteieur, il a fall abatire
ace partie du m&r, c6 e ouesr, pour per-
mettre l'ecoulement de3 eaux.
Des nouvelles rec'es de la Plaine da Cul
de S.c, nous annoncent que ijusqu'ici les
degats sont peu consid6rables.
Come on le voit dans les Rense'gne-
ments meteorologiques du Reverend PNe
Scherer, le pluviometre accuse use p'u'e
d6sastreuse de 8o, 3 millimetres tombes
dans ore here.
Grande Voierie


11 nous a 6th inform, A la suite de note
entrefilet de sameli ou nous demandions la
r6prtion d'une parties de la route do Bi-


rzoton que, bien avant la reclamation do
%Catin, le d6partement des Travaux pLublics
avait fait le rtcessaire.
On a mis la main, en effet, aux travaux
utiles et une fois la saison des pluies
passe, le passage difficile disparaitra a la
satisfaction de tous.
Une maison qui briale
Le Tribunal de Paix, section Nord A
6 6 macendi6 en parties cette Luit et aurait
completement disparu sans le concours de
voisins accourus aux ctis d'alarme.
On ne connait pas les causes de ce


commencement d'ihcezdie car. .
est inhabite. Les pertes pen sm ,CO
Une enqu6te faite sur les
qu'un vol a it co -nis cett1.,1. me
ce qp tait supposed que le feu a 4
me par une main crimnmelle.
b'es.

L'Administration du MATxr ,
forne ses abonn6s qu'Ulls n
rien payer, abonnenent on
que oontre reQ us jiraprim6s t .
tant le timbre dou journal. t
L'Administrateur,- Arthur ISIDOE


JUSTIN ILIE


Nous avons resu avec plaisir
notre compatriote Ju.tin Elie reve-
nu d'une tournee artistique A Cuba,
ce centre d'artistfs renomm6s, ouH
il t ut A f ie valoir ses merveil!eu-
ses qu di 4s. I ei journaut que rous
avoos scus les yeux' sont remplis
da'oges et de filicita ir ns A l'adrc-
I se du sympathique musicier, d )nt
i le talent dbli:nt et ptrf cionn6 et-
cite l'enthousiisme d:s ?u liteurs
d 6 ite.
Qii ne se rappele l'aprts-rnidi
d enchianement et de reve oui D.a-
ti Siavedra, le professeur du Co".-
ervatoite de Ber'in, Ludovi: L-
mothe et Ju.-in Elie iirent !o is
le charme un g,' ue d'amat u s,
qu'avait reu .is un concert improviie
au Pens onnat N tio il alors diri-
g6 pir Mme Virginic Samptur L'c-
pinion du m Pre ri niste fu- qu
nos deax compatri t -s avaient ch --
cun un t &s grand talent qui ser it
hantement appreci e partou'.
Comment caract&riser le jeu !sot-
ple de Just'n le ? It me semb'e,
kcrivait Maurice Biu-, y d6mn'er
une preoccupation, un sou:i d'expriaer
avec fideli 6 la pensde complete des au-
tturs difficiles doit il se plait i nous de-
lec er.
Ajouttz A cela une connaissance par-
fai e de la technique mu icd!e, I'art
perfectionni des ruincei Ls plus sub-
tiles et des effects les plus .urprenant*,
la miattrise puissinte d'ua exEcatant pour
qui le clavier n'a pas de secret et voui
vous imaginercz ce te sorte d'extase trou-
blaite dins laquelle vous vous trouvez
A I'audition des aeuvres diverse qu'enle-
ve le doing 6 ail6 de l'artiste Jus in Et'e.
Tou" cela a eta appr6cih a San'i-go de
Cuba, A Santa Clara, i Cienturgos, A Ca-


m guey et eafin A la Havane, I
capita!e oi se rencontent, fibres et
tant souriante=, totes les aiI
tou'esi'e elegarces habitaues sux |
choses d'art, et na urellement
tes Elie y a conquis de nouveau
et en revient les mains pleines. .
Tot Ile Port-ac-Pince de charmon
vilises qui vent s' lever de temps ee
au-iessus des prosaismes de la
du negoce et du journalisme, souhi,
en sommes sOrs, d'entendre le
ar is'e haities,-apr6s leconcert qu l
blermeit il offrira A Son Excellenc
sident. de la RMpub'ique.


A de MATTEIS & Cie

32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT

Maison Fondee en 1888


Bijouterie. Argenterie. Pafumrie. -
salle a manger, chambres. etc.-Miroirs et t
pour avocats, homes d'alTtires, ministres
rares. Articles de Bareau, etc
A _-1 -- 4 -J._ __ I -- a--vI11-L


- Articles de lulxe pourll
tableaux artistiques. -
- BI1b',ots 6141gMts,dM


Achit ae viel or, argent, diamanr, ecaille.
Reparations de Bijouterie. Lia articles vendus ou rpares sont
pour une pdriode ddterminde. 9
MASON DE HAUTE CONFIANCE et de premier ordre. *


Poudre de Sherbet

Sirop de kola

En vente chez Catinat Fouchan
RUE DU CENTRl '


FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
x i, RUe da Centre, iis.


6tel Bell15
8t01 3jsit"t


- I 11 1111


__ _





sa le ,pour r Ei ranger, viA J6rd-
par Is steamer AlleghaT y y
l is Pote vendredid 4 co wan
lemmat 1 4 heures de laprbi-

.ou Priace, le 20 Septembre 1909.
F HERMANN & Co.,
Agents.

gg1g trat Communual
Ib tes merpcants et en gAn6ral
IsWI buo4bles de cette ville
I.r '~In fournir aux a.gAitS de
, 'to.1 rharg's d"tab'ir IPr *6-
psionsg,^ tant pour droits de
goo qu pour droits locatife,
iN rented gnements don't ilts peu-
diaoir lj3in pour la boune oxe-
date tdar travail.

Ioin meoilleur march
qleA partout
OIITROUVERA A
L'PRKIRI (.I G MAGLOIRS
tI de Visite. C(rtes de fltn-
s Billats de fire p:irt, etc.
iules grande cornnaandes d'au-
aewditions avait *geuses sero-it
I.

S kea px 1
;I Ckapeax tIt


Chapeaux ti
AILLI t1 P0ORT-RICS
ACCOUREZ CHEZ
'elibarto Gonzales
Er
)Sg SAN MILLAN

F'AlliaI DI CIAPKAUX
PLACE GEFFRARD


69" dI Coitwg luw re,0"
0 tol too 1m eft,66stpour losses


U1 r ilas

.,16 Sibirta a ayant quiltt
t awedi 18 courant directe-
,r stre port, est attend ici
irs ds l'aprbs midi our
colon, Port-Limon et New
.ast ia malle, frt et pass


8 ANS


rDE St'cc9s


Topique D. SERIES
Pour lex Chevaux
Gudrison rapide d( Boiteries, des
Places ancienuss, Emarts, Foulures,
Entorses, Fluxions de poitrine,ctc,etc.
Pansement facile, ravide et d'un efTet


certain. Repousie du poi. assure.
DE.POT: Pha rnacie Moderne
,Rue Roux, No 108 et Rue du Peuple,
N* 124.
PORT AU-PI)INCE ( HAiTI )

La Commission


De r6partition dos fonds de
Secours aux S'nistres des 5, 6
et 10 Juillet 1903.
At nt inform6e qu'il circle des bulle-
ttins falsifies el Jaux, donne avis!
qu'ils seront saisis A leur parsen-
Itation et expddis A la justice ainsi
quo leurs porteurs.
Port-au-Prince, le 16 Se, tembpe 1909.
Le President,


Oscar P.


)AvID CHANCY.

Graves


ACCOROKUR st RIaPARATPUR de pia-
nos, DiplCmn6 de la plus haute insti-
tution du monde.
RUf6rences des plus grande Com-
pagnies de Musique des E a's L' is tt
do Mxique.
TUAVAIL LXCELL.N*r et GARANTI.
Prix mod4r6.
Rqie de!- C4sars, No. 96.

ETUDE
DR
Me Beatuhernais
Jean Frangois
NOTAIR3 AUX GONAIVES
S117, Rue Lavaud.


NESTOR FELIU
L excellent tailleur avantageusemen;
aonnu de touted la R4publique vient
d4 rouvrir son atelier Rue F6rou.
A des Miracles ) No 61, prbs de Me
r Cauvin,
nombreuse clientele trouvera
come tonjours toute satisfaction.
,lea travaux qui lui serout coD


Dr Edmond H6raux
Mddecin Chirurgien Accoucheur
:168, Rue du Centre
Proc6d6s mode nes d'application de
I'Electricit6 au diagnostic et au trai-
tement des maladies aigaes et chro-
niqoes.
Examen microscopique des urines,
do sang, des secretions et tis-us pa-
thologiques.
CONSULTATIONS : le mitin de 7 A
9 heures et lesoir de 2 S heures.

Chez App. Cipolin
55 Rue Rdphlierin, en fa" doe Mir
E. Robelis
Viennent d'arrivor par deruier va-
pour :
Pat6 de foie gras. SIucisses trufifes
Pigeon anx pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalisds par li-
vre et par flicon. Prune d'entes. Vios
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth Cognac. Champagne.
--.. "-_J _


Vins,


Liqueurs, etc.


M' Elie Bedouet
RUE DU MAGASIN DE L'ETAT, N 106.
S'empresse d'annoncer au Commerce et au public qu'il met en vente, d6s
cette date, A des prix exceptionnels de bon march les marchandisea sli-
vantes de toute fratcheur qui lui ont t4 envoydes en consignation, do
France.
VERM.CBLLE par caisse de 25 paniers de 4 et de 5 Kilos par panier.
CONFEC IONs drap, casimir, diagonale, drill et cheviotte pour hommes,
cadets et enfants.
PANTALONS en flanelle blanche.
GILETS piques (couleurs variess.
BEURRa de table de 2, 1 et 112 livre.
MoUS-E d'Anchois ( article recommand6 ).


Viss rouge et blanc par barriqueset demi-barriques el
Marque: CHATEAU NEUF DU PAPE


celuirdo la


V x Mikal par barriques et par gallon.
MADEIRE par caisses et fit de 3'2 litres.
'VIN blanc doux par caisses et fut de 32 litres.
MALAGA par caisses et fut de 32 litreo.
MUSCAT de Lunel par caisses et fdt de 32 litres.
MU-CAT de Frontignan par caisses et fdt de 392 litres.
VIN de Banyuls par caisses et fut de 32 litres.
VIN de Quinquina paillettes d'or par caisse.
VIN de Quinquina dord par caisse.
VERMOUTH Totino par caisse.
VERMOUTH So'eil par caisse.
HUILE de table
BIR: FRANQAISs b'onde et brune, par ci.ise de 3 et 4 Jdouz. bouteilles
et Iar deuzaine de bouteill s.


Laboratoire Sejourne
PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MIDICAMENTgUSES STERI-
LISIES ET INJECTABLES.
AmpOUles d'Eau do m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a 6t6 soigneusement captee an large,
an delA de l'lle de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps medical
l'observation judicieuse que foot les laboratoires strangers :
a L'Eau de mer injectable dolt tre de fabrication recent pour avoir toutes see pro-
pri6tts thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent de certlfler quo
nos products ont donn6 tous les r6sultats esper6s. *
SpOcialiti : Serum nevrosth6nique.
Ce Sdrum r6gularise lea changes nutritifs, il a 6t6 employ avec soe.
chs dans la neurasth6nie, la tuberculose, etc.


Essayez


Une Bouteille des d6licieux products de la

Soda Water C


Royal kola Champagne
Royal Ginger Ale


Elle vous convaincra de la relle sup6rlorilt
Agenoe G6n6rale


do c.. exquis rafrfatob i ssmeanta
et D6p~t :


AU MAGASIN DE L A MiTROPOLE

MASON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE.
Vous y trouvores amssi I
Splendid Kola Champagne
Co soot lea meillour, le moains chores pour lour quaut.
Los GotWer o'st los adopter pour toujours.


'Aux Caves de Bordeaux
VIENNENT D'ARRlVAkt:
Conserves do la Maison ROel, Bordeaux.
Sirops Citronelli, Franboise, Groseille, Fraise, Grenadine, Orgeat,
de la maison Toussaint Cosaard, de B rdeaux.
Vente an d6tall: 0.40 le verre


L,


I


I