<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00728
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 18, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00728

Full Text



i Ann6*, No 744


PURT-kU-FkrNCL


Samedi, 18 Septembre 1909,


C


OUOTIDIEN


jbonnomeflts:


*L&UGKI... .


um MIdol..
Tioza Iols.
Ulm M015..
Toi Mois MI
TitoisMail.


CIHk-l ine ti ,!Mag N.Ioir'f o


2.00
6 00
2O20
6.00
8.00


Isidore


LK SUMILAU 15 NTIM"

L48 uaaamosae l1&"#*$ 08mOO aP"iv1694104S~R
OK UTIOlN KAL'TIUN-AIDM[N4bT-A~lru34


LA S'EMAINi

,iA6.00 fl Iu VAdp t) I n

Aisignhier to dni- n 11 1sa
Sprotn kt rcr 1
b1nu e.
ieu raisin et i4I
i renire h.rn J!3 i etLIZ SA
uprimdes par le 1 h te,1r. I)une
prticuli&e, tojetrien>avec lb
ceLls-ci t491 la ?sIcttA &v!
!oi ezzitent cliei jui:~ques-i 1
imehbez caut jui o,_hercleritlett
r din% Ia tvbifrt' ~!jl v-
-4l qui rouge notre ciier ot b-.atu
rnmalhieireux py.est t) IIc~ it.
djie~l& rntholo scientitique.'_
jv u Ion comprenra rila 1n'-
d'aiir chez nuas uote base ,i'o
a purernent ic ient iitque, c flI-
Pur ieflet d'ute bqvaiette rn;'41 ',
iet aasforrnera it-4pa-siov- dis

pMiagS absuri1t- rout. powuttou-
Miarihn_ aEq 1,f3S tr-in--
Pad"P1Oesnti.ciii10I, 1:1tnlit-
1114.lancheta et tu!.e c~ata-t ophff
*~viab~e a 11a i ou., f~alt un"U


I'lf~in rieti p.~o a'ele ;i de
lUU-, eCoviw.i'im ill~ ,'j'aiCi.

4Ojiit fait blnisn Ito Icr~pA

SNtransfoJ'flia, -u Besauve1t't en
des mnov.11,4Nc autitt1'JU84I
Fit One (observalion attentive et
se't, dese fait, 1s0-:jAux, sBeou
bIt 00 fdit quonriiutcer dav~uitaize

"I 'acwf Re -itaie ne!.t p~as ne
Mimiluion ; elte a I l-iis son1do-
ll MA Ine ort quo cell de
he, aturelre f do science'
do science Juriffiqiie.
!l;ila ftetion d'indiquer one nns-
SA11l14&1 8 i 66SOiltis qui soufirent;
rSinlCoftes~table m.~rite de put-
1"6&0l111lts dans la m~thode dite
11~on$ eC'Oet-i-dire dans la md-
"coftlut des faits aux tormu-
I". de sperdro dans 1'abs-
4 0h4ro plus ou moias sa-
OPlU IDORn artificiellos.
SOciale dit aux gsociotdts
j : V~~ cie don't vou. solf-
fO qul dolt vous gudrir.
q" tant do Charlatans ot
____ lug ienit ddji griedeg
OS~t*i.. lhygi~ine quo
R fgjett 1taillibl. on ce
Poor alusi dire, our
'est celsquo suivent
usei~ ~ ~portent bien."'
I., w latieilloe6t dternollo
w h yinuPrdconishg par


l Je signaled vol 1 i k1 S ti! W
E rUI FIN Vanits deacl6a ,:.:, --.imm ..
moi," arnetd par -.. e .. t j ne
gens : Mercre', I., o-
la science social ne conviennent pas graphie. I'indi at bib rn
an temperament haltien ; inutile d'in- du Pasteur Tur ', '\ \ t -
Aister, its ne nous sont pas adaptables. Cours d'a; glais, .
l61as il est difficile d'en discon- lien sur 1'hygi&.
venir; nous sommes, en ellet, loin Autant e p ou., u ,
d'dtre aptes A nous accommoder aux intiressantes qu e
moyens do salut indiqu6s par la scien- socibt6 vive et I
ce. Mais, it faut qu'on finisse par
s'en persuader, ce n'est pas A la
science qu'il appartient de modifier ses
pr6ceptes au gr6 des temperaments de La Bjaiique et v ... I
chaque soci6td ; mais c'est bien plut!,, Ie nouveau A '
aux soci6t6s & fire effort pour oe D'apiA les de i'". 1r,..,t- *..
transformer dans le iens don inoyens en est A la remi '* M -.
salutaires mis en avant par la ,cien-,. taller, aprs e
l.es chances de salut pour les soci'- l'a temkie au ( i .
t6s so mesurent a cette aptitu'le de seo dEtalt. labsenc. i,. i
conformer dans le sens des "' cquisi- publiiue avait ; r
tion de la science ", pour parlei comr- a ditlarer sa 'i t i"
me le docteur Dominique. Ilhise comme i v ".
Je suis ,Or que ma tirade esl urllic- On ( 'attend, l,.t ii ..,
doze et qu'elle n'est pas pour dpt' aire A ce qtie Fincidv, i: ..r
& Auguste Magloire. tire vid.
R pli"4, je ,is
SAin (C-'dio," .
p i, :aff.i n :
Je lis dans le Nouvells'e ct lte tics jsteu ant ,e dd, ,.,,-.
spirituelle bou:tade mni.e par 1. uj t tn.. l
sur le cumpte d on abounI. el qui tia.- ,
h*uleus meut |abi it ans I, s1 d'i -
t' ur :
M. Taft ne sAit que fire dles terres Da Port-A-Pi;.S ( .. ,,
de glace qu'on met A sa di.posi:iou ? venue cette sn, l.,,Ie i.,.
II y a quelqu'ua dans le nminidet qui ne tinue ; c'est M. i x Liutn ,
peut se console davoir pardu sa pl.- et ancient const. : t i ,-.
ce" de souverain et qui accepteait avec 11 a'agit elnco" -, h,
empiessement d'aller r6gtaer quelque Ire relAvemerit, e.i
part, n'importe (h: c'est le g.n, ral Xatlion, mait,, ', I :Mai- A.
Nord Atexis Si on lui oflTait 'Waller Ecoutez la voix f. t hi nbr :
au P1le Noid... comme prdsilent d Hli.- Escaladons i.i Ai, ite iT., *r:,
ti, it ne refuserait piobablement pas...'" I'Union national. tut le aba-
L'id6e eat excellent: je me joins au tus par la dbal it ia ,plrO e
sentiment de provenance qui f'a diictee. oyons enfin h* ':4 es, I W..
MaisaAlex6cutionlon so heurterait peut- Vous connaissle rd,.
6tre A des difficult de comAnpitions : M Lacroix LlNn a M6t blen tnpi
a uelque auntre President d'll iti, de e representer 1 ion sw- les appa
d6chdance plus ancienne que le gtnd rences d'une mof lne. C e piuin d es-
ral Nord, soulevait des prdtenhionm de por : allti 6tart Ue tea mona,.eu-
priorit6?... On encore si certain can se (Qaiesqieya), I;l&'Jrn sdt v 1i .u
didat, devenu rassis A force d'atre en plus nquo partout d.illeur s. i ut'a qu'
instance, ddcidait d'accepter, come coijstater.
pis-aller, le government vacant des Mais ai hate I,~,ivr la ppoi-
Equimaax et des Lapon., comment tion net et posii e tt, nltre cowmp.
trencher I& difficult triote port-k-pime -s. 11 s'agit de p
cher" par IA prte -*e i11peniaotet la
It eat vrai quo Taft east IA pour intfer- sainte croisade, la 'uerre 4.inte o U ral.
venir et mettre la paix, et it m'e.t avi liement national pour lN fondatijn de
qu'il est fort possible que cela lfinisse la ligue national Ies 1t frrnmes gint-
ainsi. .rales, et de l'As-ot ition de touts les
Tout bien considdrd, je ne me rallie Leavres socialer, ,laus i'tendue .1. ia
plus A la spirituelle id6e : elle est in- R61 ublique."
idieuse et pleine d'embaches. Chest pent tre ,compliIudI ; mais hut,
Wle c .urs I ... Les croista ressutcitent.
JKAN i.e FLRRTEL:HI

J'ai requ cette semaine. ,-uO -4 ,itre Pri6re d'aviser l'administra- I
do La Jeunesse, une publicinurn me- !tion de la moindre irrdgulari-
s.elle, qui s'intitule lorgate .1, -! t. dans le service du MATIN. c
union clrdtienne de jeunes gen9 ,e Port ain qu'il y soit do suite rem6- i
..__ tod i& I


au- Prince." --


Toussafllt-Lollverur







N, onow uic.


Hi ~. >2
.=~ 'C T.fP U.
A..
U .Ifl~. fl
'~A ~
V
.n A*
I ~. ~&r ~ ~
I r*.**~
.4
~ ~~':
* 4.'h..t r r~C.> ~' 1v(
r ~.. Cx!? .
I -
I


~*1 2
I-
C'. C


C .~.,., I 'L


*.I I c:

et t-


Ni .~ --


S ~ *~ur .in r; edJUK
estA ,IS 'ACc u tr c.. i


LI iniirs en 1Urnawa, ct r
tre p)Aries 1par Jc.s tlJ ~,tru.5 po:l .t
cmnprls celti de a-NLa r -d'en're
p:) tcfl..6 C -, tI i lon % ot!e pmc tl.,,
di), 3 v- ;on parvae 1 &
dJuqu~t J oinj,npar uri alit!.sC$A i 1', r
AvjJ L It i nqZfl. j ]CIULi .Ml..If r. -.
IOZAl JAns -t t. rouueelui A..
main -L( L, erture.
a CCe10': 11 C~ COMPOS 't! S l ; : l L
vouescn lpi-r',:.d c ail'e. La pr, n.rc
vc.' d e c~ t close dtvJcuxz tortes por-
rC-i fermnAr., A 'rroL-~ iS C fr C: sets-r dt
corps dc g irnc A I'oftizicr cbif du pose
4(ab iPC Lur IA r, arde do prlsi mcnr dEt at.
C-1uv por-C ornrnnique iii moy?.n ae de'lla
portes fernmant A verrouils, serrires et..ie
miiune deuxivme vo~te ade commruni-
cation et I une troisle.mne vo~ite dont Vex-
uuikest frmi par le roc vlf. Deuix
portes set rotaeimt dams la langutur dle cette


Lj


j


__ __ _.__li_ 111 1


~--CTU----~-~X Y~- --IY~ -- ~ Il-~CII- ~K~eSP~\


m i


& ON [I I ST, A'T l'' P. Ar thur


,-. f -


I








trolsieme vote, aboutissant i denux case-' Bonne Capture
mates voat6es, dans chacuie desquel'es se Li police a mis la main sur deux naud-
trouvaient Toussain.-Iouoerture et son do- cieux voleurs qui avaient commis un fa-
mestique qui, aprns troi, semaines, est re- mtux coup chez M. Russo, le bijoutier de
parti pour Nantes. Chacuce de ce' pcrt la r e Bonnc-foi.
terrre A verrouls et a sertures ; chaque On a pu se rendre compete par la nature
voute a one croisee ; chaque croise, do t de leffrac:ion faite A la senrure qqe ce vol
le mars ont environ dcuze pieds d'epais- dtait domestic e. Adroitement surveilli,
seua, a trois rangs de bar.eaux cross ; en- an nomme Brius Joseph fut pince et trou-
ire les d ux rangs qui se trcuvent dans la vI en possession de presque tous les bi-
partir exit icure, ont etE poAes des briques joux enleves. II fit des aveux complete en
sur Ic ir plat, jusqu'A la partic suprieure dinonant comme son complice un jamal-
de la dite croisde, moins dia pouces en li- cain do nom de Occeral.
,ne perpeadiculaire et dx-huit pouces en Les daux associ6s ont 6 t dEposes en
lrg anr, poar lui procur.r le jour et lair; prison A la disposition de la justice.
sir cetit parties l'on a place on grillage en
tcr pour 6 er tous mtyens de pouvoir fire Le bijoutier nous a dir que sans la vi-'
passer des lettres, papers. etc. Cette croi- lance de la police A qui on doit des fi-
s& sC trove ixactement close, une demi- citations, il aurait perdu one valour de
,:iure avant la unit, par un contre-vent .200oo gourdes environ.
;;arni de fortes A'es et cloes et fermn pit Compagn'e Illusionniste
tn veirouil i cadenas en pr4sece de r'of- C'est ce soir qu'anra lieu A l'Ha:el Bel-
tinier Je garden, auquel la clef e.t remi.e de vue la grande representation do cel&bre
. te qu' liver mirehde p co e jour.ent e profes eur Tanitlla. Le programme pro-
..met des tours rpellemeat surpreaants. En
1L pA te itabli pour la garde n'est voici les grandes ligu s :
A.. ving:-.- us pieli de distance de la PAssE... Passe (espErience de dexterity
rcwi'. du prisonnier. Ii y a de plus dens et de lgereti ; les seas de Cana ( presti-
.:res factionnaires, outre celui devant le digitation lamode orienatle) ViwHattil
armns, don't 1 on d ivant la porte de la pre CrEation do professeur ), ecc.
' c vote et 'aute su-'e dnr, da Le clon de la soir e consistera dans Isap-
la porte entbieare doanant ser le poet
ouLert est fernme de nuit pour plugan-paritio r la sce des sqekttes anim 2,
e srr~ 6viritable scane troublante A I'Edgar Poe.
e *ret .Entr e g6narale : 2 geailes.


V.I's pouvez juger, mon general, ,que
la 1,crsonne de ce prisonnier, qui n'a ni
:irmes, ni bijoux que sa montre, ni argent
J,,. moins A ma connaissance, est ties en
'1iete, et qu'il faudrnit que l'officier de
gotde Ct la garde elle-'nme eI fi ent sor-
itr de jour po'r qu'il puisse s'Avader, car,
une dem:-heurc avant la r.uit, toutes I i
cl'cs sont apporties i mon Icgement et je
ne Irs rends A I'officier qu' ue denm:-heure
api -; le ic'.r.
Tel I.t le c.ichot ob, de juillet 1802 au
avril 1803,- date de sa mort, agonisa ce
lIi qui s'appe!ait et que la post rit6 ap-
,elle :
LE PREMIER DES NOIRs I
:issc-t-il ne pas rester le premier et le
le('rner des Haiiens 1
FRato~aRc MARCELIN,






RMBSWIGN3MBXNTS
MITIOROLOGIQUZE

DU
SEKIKAIR COLLEGE St-MARTIAL
VtENDREDI i i SEPTEMBRE 1909


Biromitre inidi
Tetnp~rature~iniin~inu


759 a/-8
21,4


(maximum 32,3
Moyenne diurne de la tempEra- ue 26,8
Cie locvement nuageut josqu'A 2 h. et
convC i dcpiis.Pe ite pluie A plusieures me-
pris- .1luviomvtre 1,8 millim4etle Orageau
S 1i vtrs les .4h- Arc-en-ciel. Vers 7 h.
e Jdemni,, halos so'aires de 22 et de 46 de-
at,, a / inten'es.
Une a.he iris&e un pea en dehors do
cr!, Je 22 o et i la m&me hauteur que
le -,,lt it.
Baroinntre ca haus
J. 9CHfRER
Au Pa as National
Cinpletant notre information d'hier
concernant las soirie oflenrte a Son Excel-
lenc le General Simon, ajoutons qu'outre
les merveilleux tours du professeur Tar-
uiella, il y eat one parties littrraire qui fat
bien applandie.
L n dialogue en un acte fit valoir la dic-
tion et I'aisance de Miles LumEna Simon,
Julk Chikel, Lucia Labastille, Virginie
Anich t Constance Lanrieax, Amelie Si-
mon ; on choeur bien organism ex&cusa
dtes chants de toute beauty, A la satisfaction
de la brillante assistance qui se pressait
dans la grande salle du rez-de-chausde de-
corde avec goat.


Fun6raillks
Cet apres-widi A 3 heures auront lieu
les fuam railles de Marie .Anne .Alice Dien-
donnd, dced6ec cette nait, A l'Ige de 20 ans
Le convy i partira de la maison mortuaire,
Rue Eugene Bcurjolly pour so reodre I
I'Eglis: Cathedrale.
Le present avis tiendra lieu d'invitation.
*.
Les epoux Aifredo de Matttis oat eu la
douleor de re'dre leur dernier bhb6 Ge-
rard Dantes, d6cide hier A 1o heuret de
soir.
L' n'ertement aura 'ie .;ujcurd'hui 1 3
h:ures de I'apres-midi.
Le convoi partira de Is maison mor-
tuaire sise Avenue de Lalue poor se sea-
dre A l'Eg ise CathEdrale.
Faire-part fan6bre
Monsieur et Madame Theophi ce Woel,
Mile Heoriette Woel, Mne Char'ot'e
Woel, Mr et Mine Emmanuel Lancelot
et leursenfants Claire Anne-Mirie, Fer-
nande et Amanda Lancelot, Mr William
Woel et ses enfants Gas-on, Flora et The-
ophile Woel. Mr et Muc L C. Kerle-
gand, Mr Phil zaire Laraque et ses en-
fants, Mm: Vve F. Drneia et ses enfants,
Mr Desail Laraque et ses enfants, Mme
Vve Euogee Laraque a sea eufants, Mr
et Mme Noma Laraque bt lear enfant,
Mme Vve Geffrard Kerlegand et ses en-
tants et tous les aut-es parents, out la
douleor de vous announcer li mort de
Vve Vital Woel, ne .urdlia Kerlkfaud
leur mere, grand'mare sceur, tante et pa-
Jente, deiedee aux Gonsives, le jeudi 16
Sep'embre couran*, A trois heures de l'a-
cas midi, i l'Age de 8o ans, manie des
rements de l'Eglise.
Nous prdsentons I'exprcs-ion de nos sir,
ceres condoldances A la famine de la re-
ette defunte, particulierenment i son fils
illiam Woel, l'aveiant et distingue agent
consulaire des Erats-Unis aux Gonaivesa
11 fait chaud A New-York
De New-York au 'Dily Express l'amu-
sante hstoire que voici : Use preuve sc:en-
tifiquede Is chaleur intense qui se fit
sentir dans le centre ouest des Etats-Unis
vient d'etre fournie par la presence de
quitorze poulets dans un train arrive au-
jourd'hui A Chicago.
Ces po.lets etaient des amfs lorsqu'on
les exphdia. Des experts en ce qua con-
cere es choms de la basse-cour dissent
que pour qw let poolets so'eat ads alnsi
en course 4 route il a (tlu que la tempe-
rature dams le tram dpankAt 38 degres.
Nouveau Quotidien
Notre confrere Le Bon Seas 0 nous
prie d'annoncer qu'il u'entamer sa pEriode
quidienne que lndi; les pearatifs
'isallation n'ayant pas pa tie cheA s
temps.


Cours de Bourse
Or Americam comptant
Nickel escompte 4, .
Billets de cinq gourdes 2
Traites 90 jours de vue sur Pa-
ris direct, prime 2 21
Traites si Hambaurg-Paris 2 114 2
Traites sur France documen-
taires prime
Ch6ques sur Paris prime 4 112 4
Transfers par CAble sur Paris
Ch6ques sur N-Y. prime 112
Consolides 6 olo avec intdr.ts I
partir do er Juoin
Consolides 3 olo dito
Empront 10to Janvier 6 olo
r Emprunts dits Provisoire 6 olo
Titres bleus 2a i2 010 avec inte-
r6ts A partir du ir Juillet
Titres roses 2 112 oo0
'Bourse de Paris, 25 aoiut 19g
Emprunt 1875 5 oio Fcs.
a 1896 6 olo0


432
4 112
2 112


010
010
olo
olo


14 3 o10
S12 010


2
4 314
54
314


010
0oo10
010
01o0

010
010
010
0\0


21 010
20 0lo0
09.
244
502


La population do l'Allemagne
D'apizs le bulletin de la :tAtis-ique de
l'empire allemand, la population dc lI'Alle-
magne au 30 Join dc cette annec 6tait de
63,886 ooo d'habitants, soil --ve augmec-
tatiin de 896,oo depuis j'illet i908 et
de 3,250, ooo depais le recensement du
Ierdicembre 1905. La population a aug-
ment6 en Allemagne de 23 millions
d'mes depuis 1870.
Mouvement maritime
St-Pierie Miragolne 1ioo livres cafe.
Agissement Grande Silinc 50 barils sel.
Souvenance -lr&mie; 3.cXO lives cafes.
Cinesoroir L4g le 10o 220 "
Cathrire- 1. 930
Phtronilla-G 1 Boucau 215 planches gaiac,
Parcisse-L0og.ine ;5 miliers camptche.
Lina Corail ; 49 sacs cafe.
(Usices Centrales-Pe:it-GoAve 44
St Joseph Grand-GeAve 44 -" "
Missionnaire- 25 "t
Dieu Merci- 5' 1 "t
Anna-Mavia Gonaivce 5o livres coton.
M6lina 2 dz p aux de boeufs.
Lamercie Ame-i-Vcau 46 sacs caf6.
Publication magonique
La .Fraternit6 ., journal ofiiciel du
Grand Orient d'Haiti vicrt de rep'endte
ses publications A I'Imprimerie Hiraux.
Nous apprerions qvc l'on a m's la mail
A l'achevement du Temp'c du Grand
Orient. Le chintier a e6t ouvert le lundi
30 Aocit.
Le Prins Maurits"
Est arrive hier apres-midi avec les passa
sagers suivants venant de :
s4t-Carc.-Mnc Andre Cameau, Mile
Aline Labrousse, A. Vo'cy, Eveillard. A.
Pierre, G. Solages, B4nito Sylvain, Mile
Scott, J. Antinot, Louise Pauisien, Ar.-
toine Birret, P. NArcisse, M le L Be:-
trand, A. Goldman, L. Wadeitrandt,
Montas, Voigt, W. Anderson, A. V. de
Vues.
*

II est reparti dans la soire& avec les pas-
sagers suivauts pour :
Petit-Godve.- Mme Falaizeia '"ntant,
Mile St Surard Jean, Leon Laporie.


Les Amnricains
et les Allemands
EN HAITI

Mr FRkD-RIC MARCELIN, ancient Minis-
ire des Finances de la Ripublique
haitienne. croit que I'aide des Anm-
ricains est ndcessaire pour le Ddvelop-
pement des Richestes de I'lle.
Au Directeur do Hirald:
Sous ce titre,, Allemands et An&ri-
cains A Haiti a on journal Parisien La
Lberit a reproduit derni6:ement one di-
d6pche de Port-aoP.ince au New-Yoik
Herald",de laquelle il resort que l'influence
allemande dans i'le d'Haiti est alarmie par
l'arrivde de qcelques Ambricains, doat le
but est de dive'opper les resources ,co -
Snomiqus du pays dans des entreprises
ag'icoles et de chemins de fer. Cette in-
information ajoute que les Al!emands, crai-
I gaat pour lur monopole. coamerUl,


Loin de preparer u- -i
caine immine.at :iter s J
leur moyen de. l iSO. "
rant do travw1dle i
riche""ades 4 III


w r


excitent journellement a p
est divoue," I affirm e ",
d'Haiti par les Etats.Uaer qe Ia
Et par cc:'c agitation ils et ia
e pc uple u sentiment et
A toute tenatain c d'expl i1 r.Aet
un Ad ricain qu's estiament dec
au detriment de ler influence
En lespece dIe q ui.s'ail? l
men sommaire doela quesi i f
vlte savoir. on le f
II est incontestable que les Al6
cccuFent ule situation prdpoind
HIiti et. cela depuis tres longtemps
cc te situation comment l'ont-il ag
Est-ce dans les exploitation agricol
dustriel'c dans 1'emploi de kuri a
consacres au d&veloppement ncon
du pays ? Non C'e.t dans a Banqu
les speculations de change, dins le
merce de troc qu i's soot arrivsi
poliser tou'e la vie du pa Tom
masons importantes de R ic$1t
made. Tout le commerce d'iaMor
et d'exportation lHaiti est dam
mains Or,sar.s ddgaigner'e moinsdu
de ces l64men's de l'rcivit6 hmaninae
ils les scul,, sont-ils les melleunrsp
pruple ? Dei -il les defendrt jalooa
exclusixement en fermantsia ponek
autres elements de son biea4tre et
pospdti'i ?
Ce serait folie de sa part et lboa
r6pond non.
Au surp!us l'txpdrience qui se
de uis tant d'annies sous t
commercial des Allemands dans I
des p'u; concluantcs.
itn effect, on y a vu des maisons
der, ic ddeV'oppcr, devenir influe:cs
lentes, toutes-puissantes, passer d
sion en succession, de main n min,
jours proipcres, 'turs chefs se retinmt
A tour apres fortune fai'e Qu'en e-
suite pour le pays mrmede cet lo0
mination finance re? Pas le moindre
fait, pas la moiidre amiliomraion
rielle, rien qui res t en retour. So.
trop sou -ent mnme, lecatnomalle
venu en imppsant des costdbtions
cdes au pays, aider i 'arroOdisse
ces for unes-la. Mais l'tle eat rstie
an6m'de, drain6e plus que itmais.
doute il nc faut pas oubl er qu'une
maisons a tcntd une exploitatioddec
de fer. Cerendant ce n'est qu'ti ca
ceptiionrc'. E de pea d'tendae,
quemeat en peril, cette exploitation a
plus d une paifols, faire regretyism
dateurs de n'avoir pas, suiveh la
formule, gaid6 leur argent $pltI
commerce de la speculation et de Is
que.
Ce qu'il fu't done an pyS,
son deve'oppemcnt 6conoaoiqe, c
port dei capitaux, qui, non pld
consacr6s aux spcEulations de c
aux operations avec 1 Etat, Se f
service de agriculture et Je rii
C'est cc dveloppemeCnt qoi, s.
exploitables les rich-ssei du s5,4t.r
finitivem..nt file du msras26 ..
elle ;e d6bar, et que la metshis
nelle allemande de comprenode lsd
a Haiti n'a que trop empire.
SDie quc l'anrction eit imniW P
c qu dc; AAnricains vealest Y
des capitaux dans le bat de tde
orientation n'est qut ifne C
ter par un intert pvers0onnel-
bien p'u 6: en persistent dwiIs
routine que ce danger pofayrn t
car les peuples doiwent i.wt^
1'Archipel des Antilles iil
de Smaine. .-n11
II e able doca, qul dansI1'
c ontinuer u ie tradition o q
riul'autre sortaft di
veuts'eoga en d ,. n les vL .
mea rit A ce denier co3Is
do, en prenant dana Ia N
les precautions indisp b
grand soin de n'avoir adh
raes recomnsmndables A du *
Snorables et $siesSCcB cs





WY-


~g~aII.peole fliti seradd
dc la :6vO!uti'a. le stulprldt
wt intricuremeflt et exE
I~y~E~a'FaLkotbic bMAR014IN.
jmixsjistre s Fs Amces d'Haiti


D- lollandse


Le sjs PRINS MAURITS partira di-
Spache aprbs-midi A 1 here pr6cisf
r rJdr6mie, Cayes, Jacmel et Cura-
00.
pert-au-Prince, 18 Septembre 1W09.
AUG. AHRENDTS Agent.

Le Magistrat Communal
Pre leos commeroants et en general
silos contribuables de cette ville
6l vouloir bien fournir aux agents de
Commune charges d'dtablir los r 6-
1is impositions, tant pour droits de
pmat que pour droits locatifs,
-esle" renseignements doot ils peu-
' ittaoir besoin pour la bouneo ex-
ati de loeur travail.

10 olo meilleur marchW
que partout
ON TROUVERA A
L'IMPRIMKRIK C. MAGLOIRK
Cartes de Visite. Cartes de fian-
ailles. Billets de faire part, etc.
four les grandes commands d'au-
trM conditions avantageuses seront
hw.

Avendre
DeU bUSS en bon 6tat et SIX
WiEVAUX de TRAIT.
Sladresser au bureau du Journal.


L'Administration dLu MATIN in-
Mt aes abonn6s qu'ils no doivent
ll y payer, abonnemnent ou autres,
oontre reQus imprim6s et por-
1 tim bre du Journal.
L'Aiaetrateur,- Arthur ISIDORE


Ckapeauxl
Chapeaux I I
Mhapeaux!1
PAILLI 0 PORTS-IRICS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET
JOSR SAN MILLAN

'AiINQ10 DE CRAPEAUX
PLACE GEFFRARD
be j C re Ad LSwre
Sl-e gots el poar ouites


Antoine Labastille
AUX CAYES
rnmlers articles regus
0tils pour charpentier
2ed droit
^w~er Ahuile


1 mIstu l plus co.n-
3-SbS. Champ-do-Mars.-
^.Ue-- Var Iur lamer.

SFatx MAGLOIRE
S1, AVOCAT
"esd C4re, a113.


NESTOR FELIU
L excellent tailleur avantageusemenD
:onnu de toute la Rdpublique vieno
le rouvrir son atelier Rue FArou
Rue des Miracle, ) No 61, prbs de M'
Ldger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvora
:omme toujours toute satisfaction
iour les travaux qui lui seront COD
968.


Dr Edmond Heraux
SMedecin Chirargien Accoucheur
:168, Rue du Centre
Procedds mode nes d'application de
I'Electiicitd au diagnostic et au trai-
tement des maladies aigies et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tis.us pa-
thologiques.
CONSULTATIONS : le martin de 7 &
9 heures et lesoir de "2 i heures.

Chez App. Cipolin
55 Rue Rdpublieain, ,n face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pat6 de foie gras. S iucisses truffles
Pigeon auix pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalisds par li-
vre et pir flicon. Prune d'entes. Vins
ronge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth Cogeac. Champagne


SANS


la: sI'CCk's


Topique D. SERIES
P~o 4r l' hev(Lux
G6uei i.-;on riipidto 1.* Ioiteries, des
Places a-w. ,Iu-s -F .it t;, Fo u Iures,
E'1toises. liltixiitis i 1oltrIieI,U~~tc.tC
ilansemencut (w~ile. ripII-,- etd~un effect
certain 110P U-, C d:1 P~i aSSUI'60.
DECPOT: Eha macie Moderne
Rue Roux. N,,1W8 elk flue du Peuple,
N- 124.
POwRTAU-IPRINCE (HA'ITI)


La Commission
De r.pattition das fonds de
Secours aux S'nistr6s des 5, 6
et 10 Juillet 1903.
6tint informde qu'il circle des bult-
tins falsifids et Jaux. donned avis
qu'ils seront saisis A leur presen-
tation et exptdi6s A la justice ainsi
que leurs porteurs.
Port-au-Prince, le itW Se,.tembpe 1909.
Le President,
DAVID CHANCY.


Oscar D. (Graves
Ac ORnEUR et iHPAI.I'A"TUR de pia-
nos, Diplem6 de la pius haute insti-
tution du mondti.
R6ffrences do's plins Arandes Com-
pagnies de Musiq le d-s F a's I' ,is et
du Mexique.
TRAVAIL EXCKLI.-:.NT .ARA.TI.
Prix modrd.
Rie des Csars, No. 96,.

ETUDE
DE
*- Beauharnais
Jean Frangois
NOTAIRE AUx GONAIVES
117, Ruw Lavaud.


MI' Elie Bedouet
ItI E D(7 MAGASIN DE L'ETAT, N- 10G.


qu'il met en vente, db6
les marchandises sui-
en consignation, de


SS'empresse d'annoncer au Commerce et au public
cette date, A des prix exceptionnels de bon mnarchd
vantes de toute fralcheur qlii lui ont 6tA envoyAes
France.


VERM E:.LLE par cai-a do 2. paniers Je 4 et de 5 Kilos par panier.
CoNrE cIoNs drap, casimir, diagonale, drill et cheviotte pour homes,
cadets et enfants.
.PANTALO'S en Ilinelle blanche.
GILrrs piques ( couleurs varies ).
BEURRE de table de 2, 1 et 1i2 livre.
MOusz-E d'Anchois ( article recommand6 ).


VINs rouge et blanc par barriques et demi-barriques
Marque: CHATEAU NEUF DU PAPE


et celui do la


VIN Mikal par barriques et par gallon.
MADP.RE par caisses et ftit de 32 litres.
VIN blanc doux par caisses et fit de 32 litres.
MALAGA par caisses et fut de 32 litres.
MUS<:CT de Lunel par caisses ett flt de 32 litres
MUsCAT de Frontignan par caisses et fhtt de :t2 litres.
VIN. de Hanyuls par caisses et ftt de 32 litres.
VIN de Quinquina paillettes d'or par case.
VIN de Quinquina dor6 par caisse.
VEIMOUTH Torino par caisse.
VERMOUTH So'eil par caisse.
HUII.E de table
HIiRE FRANQAISE blonde et brune, par ci-ss d e : t t do-,I bouteilles
et ivar deuzaine de bouteillh s.


Laboratoire Sejourne


I'PUYARATION DE TOUTESAMPOULES MDICAMENTEUSES
LISl~ES ET INJECTABLES.


ST8R1-


Ampoules d'Eau de mer Isotoniques solon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a et6 soigneusement cap te au large,
au delA de l'lle de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps medical
i'observation judicieuse que font les laboratoires strangers :
c L'Eau de mer injectable dolt etre de fabrication r6cente pour avoir toutes sea pro-
priktts thtrapeutiques. De nombrcuses attestations nous permettent de certifier quo
Dos products ont donn6 tous les rdsultats esperis. a
Specalit : Serum nevrosthdnique.
Ce Sdrurn r4gularise les dehanges nutritifs, il a 6td employed avec suc-
cbs dans la net rasthdnie, la tuberculose, etc.



Aux Caves de Bordeaux
VIENNENT D'ARRIVER:
Conserves de la Maison R6del, Bordeaux.
SiropS :i'ronelli, Franboise, Groseille, Fraise, Grenadine, Orgeat,
de la luaison T'oussaint Cosnard, de Bordeaux.
Vente au detail : 0.40 le verre


Vins,


Liqueurs, etc.


Essayez


Une Bouteille


Elie vii


Soda


des d6licieux


products de la


Water C


Royal koNa C ampagne
Royal Ginger Ale ."
ius convaincr, de la la elle supAriorit4 d& cs exquis raffratchissements
Agence G6n6rale et D6p6t:
AU MAGASIN DE LA METROPOLE

MAISON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE.


vous y trouverez aussi le
Splendid Kola
Co sout les meilleurs, les moins chers


Champagne
pour leur quality.


Les Gokter o'est les adopter pour toujours.


~ --~i- 1'1 r -- ~lllr ~1~


- -;-- --


t.7 MOW-


k. ''


- f


I











S. PARET & CO
7:31, DU-: DES CSAlIS
IPort-au-Princ, HAITI.
Location de Voitures, t Landau et Victorias 9, Chaises,
Vre te-, ( .avit- complete, Nappes, Serviettes, etc, etc.
.MM. 'P I'AII '-1 (Co vienleit de recevoir une magQifique PAIRK DE CHE-
VA^IX 1,- it- OMEL& de touted beauty attelde A une voiture complitement
Neuve (i'il's otirent au public pour marriage et baptlme ;


Entreprise G6n6rale


de Pompes


Fun bres


MM. -. 'AIAET & (Co. attendant incessamment un grand COIBILLARD, le
plus chic qu'on aura encore vu A Port-au Prince.
Comnme touuours NIM. S PAREI & Co se tienneat A la disposition des fa-
mille-i pJL entreprise gatndrale de Pompes funubres, epargnant ainsi & ceux
qui orit fl ma:tieur de perdre un des leurs les d6marches si p6nibles d'un
enteiriement. UIs se chargent des declarations de ddc6s, du Cimetiere,
(Caveau ou tosse dans les 8 h- ) (C rcueils, Corbillard depuis le prix le plus
humble jI-iLU'au prix le p'us edlv6, Chaises, verres, fanaux, tasses, p-liers,
c'haplle ardente, t1illets de faire-part, distribution des billets, etc., etc.
S. PARET & Co
73, RUE DES CIESARS.


Entreprise


D'EAU


X


GAZEUSES


0:'F dl-T-Ae T-I 8:9E9IN(XCUE
Fond6e en 1899


21, Rue F6rou, 21.
Giiin(er Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops "
Liqueurs
Bitter
I illI IIIII I I I I* -


Poudre de Sherbet


Sirop de kola
En vente chez Catinat Fouchard.
RUEK -
v J .,. .

9 and Rabais I
JAt STOE" TERCENTiKNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS COmrPRED A
Gold Medal upon


/'


Tannerie Continentale
DO PO,'1RkU-PRINCE
CH USSURES


( .UEVR&AU AL&Ct, pour 'h-inMe qt domes P. 10.
VERNIS UUS12
LCOULNUR LOTUS( 12


Eufants P. 8
10
10


Pour la aven tan gros 5oo dWesaoopto.


M' C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis & sa bienveillante clien-
tile que sa mason No'7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'aun
vari4td d'6toffes do la haute nou-
veaut6 parisioene.
QUALITY* SUPARINURS. COUPR aLIaANTR
T RAVAIL BOINit. ExicurTIO PROMPTB-
Prix tr i rdduits I


,e mangez p1us de pain!
8'l n'estfaitaveo la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a*
dresser A :
Ernest Castera
repr6sentant de la PILLSBURY' WASR-
BURN FLOURt MILS Co MINNAPOuIa
IILS

Chapellerie


A(:COURFZ


CHIIEZ


JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
taqeusement connu,fait savoir au pu-
blic en general et A sa nombreuse
clientele qu'il vient de transf6rer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIENNa MAISON DU LOUVRE )
DK LA PLACE GEPPFRARD A LA
GRAND'RUE OU RtIPUBLICAINE
Ato 149. En face de la Poste


Le
vert


novel dtablissement est ou-
sous le nom de la flour do
l'Am6rique


II promet soin et promptitude
come toujours.


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY


Grand atelier de luxe
120 RUB DU C NTRE
Travaux de toutes sortes et de
toutes grandeurs.
Repr oductions-Agrandissemants

Francisco DESUSE
Fabricant do chaussures
La Manntfattnra a trninrnra an AnA


un grand stock, pour la vente on
gros et en detail, do chaussures an
tous genres pour
HOMMES, FUMMES, ExyAT s
Les commandos des commergants
de l'int6rieur pourront tre "ex6cutdes
dans uno semaine i peu prua.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PNCu ( KARM)

A L'LGANCE
OORDONNERIE
3. 83nBP:EB
41, Rue des Fronts-Forts.
CnAUssUR as a DPA6T,POU LA vTUmT
Promptitude et soin aux comman-
des taut ici qu'en province.
Chaussures do Dame forms et tra-
vail tonjours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Forms amdricaine st francs pour
Messieurs ; 616gantes at commodes.
Pour lee infants le plusA 'aise.
Travail solid az6out6 aveo
des peoux do proemi~Ar arqu
Assuraaee de grand rabals.
PAts, Cirages et Liquldles


LA


Cordonnerie
-a-


wouveUe


C. B PtTO1A
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse clientle qu'el.

e vient de recevoir. per dernier ba-
teau, une forte quantity dl marchan.
dises et de fournitures de touted fraL.
cheur et de toute beauty, imports
do France, d'Allemagne et des Etata.
Unis.
Le public elegant, curieux de so
bien chausser, y trouveia les peaux
les plus solides et aux nuances le
plus varies les former les plus belles
et les plus approprides.
On n'a qu'A venir chez G.B. PITOIA
pour Otre assure d'etre chauss6 sai-
vant les meilleures lois du confort et
de la mode. Specialit6s pour dames.
Grand Stok de chaussures;
Peaux, cirages, forms, fournitar6
et matdriaux divers pour cordona.-
rie. On trouvera tout ce qu'il faut, sax
prix les plus modders, a
LA CORDONNERIE NOUVELLE
143,GRAND'RUE 143,

Attention
Voulez-vous 6tre mieux chauss6 ...
11 est tres rare de trouver dans one
m~me confection I'E1egance et la So.
lidit6.
MM. VITIELLO freres,
les spdcialistes en Chaussures pour
hommes, formes francaises et am6ri.
caines, ont i'honneur d'annoncer i
leur nombreuse clientele qu'ils viM*
nent de recevoir de nouvelles former
* Du Dernier Cri Parisien s, du vari
table Modern Style.
Les Chaussures sont reconnue in-
comparables par la Commodit6 d4
leurs formes et par leur Solidit6 joint
A un travail enti6rement fini.
La Maison possede en d4p6t dA
matdriaux de premier choix prow-
nant des meilleures fabriques de
Etats-Unis et de France.
Chevreau verni, Extra Qualitb, It
meilleure marque.
Peau jaune de toutes nuances, v6
ritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures emplo-
ydes dans les souliers et les soils
apportds dans la confection nonus
mettent de les garantir come M1
plus solides et les plus durables.
SSok de Chaussures fines poor Is
vente en gros et detail.
Assortiment complete de cirageS
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mais inodtre.
Adresse : VITELLO fr6rde
145, Granda-IRue en face la PO

Docteur C. Gaveat
M. D. DE L'UNIVERSITE Dl HAlVA
Consultations gratuites les Lofl
de 2 A 4 heures, apres-midL
128, Rue du Centre, Port-an-PrI.

Maison F. BRUNMI
196 GRAWD'eUK 1i
Dirig" par _

L. HODELI


to, h ot di, o,.~
do enticu ireromrnt
d. lertds gd
A~o/alat do 1S


Sde lOtO tow


I


- CI _


0





it