<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00722
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 11, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00722

Full Text





troisl6n1e Ann6o, N' 738


POIT-AU.-P.INCE,


Same 11, it Septembre 1909,


O


J


OUOTIDIEN


Alboninementam IRICTKUR-Fu NDATKZUR LL M UMEUW 5 N1k.
UN Mal.Im G. 2.00
piV5?-AU-PRIN Tac. Mum. t 5.00 Cldment-Magloire
Let MLS&a 64 its I1b43S& Ra Se~reas 0 to sd1
SpitirKME~NTS iUNMss .(2.20
Tuoss Mois. a6.00: DHM1TKTRbR Athr sior
Tasas Moss. *c8.00 oo S~hU rhrIsdr i~~iN DtIs's -AINL 45A1U


LA SEMAINE OCI FIIT


*1JL~un .rilal rerileiLrn r
01 n ~lt I~ p sl',tiiqueet
ia LA u nei att curl(

ale j :,3 ~ toi centree itN
:A e n1 9 b t" ite
11lbd! t li' IIS ittDOeMILt4OiiS et
110 11.)7 re' pas ut i euli wmI
t~~~at~r JfI2 LFOcalmie at ,0

Las~ -mn IIjttAw;A~ a",qeiraigre Fat~
poitit d'uc;V &tiiiemrao tIa
oefiejr3!.

Dip~, Aiflete ,,k."a *,res'ae couranto
laCD~ n'Uo~ t 0o14 % -4Ucieu \ ilk
eantnsiuor :3 n i, intor daus le pa
Dae .ortc le !rc.ije nnermie .deLi 'lw)-
Ioca-.1 1A I LI sile A0rs me* We
qu'8Ile Lie e ii31zitfoste quo p~r 1A'-,
MnAti. etszinewt plus~ forte rait'on, du
imut uajj u>i aUminlonno voloua' tw! s
iar isI g g



kj i 11;kotj~iOltt A PteI!)',tel,
lemeri 1 f-u 1j o.nt rdpo~t1s AL
if e P~jr'~- u.Pt 11LL&5 bemblont ~pu-

Officielles d'11 ,y a pas longtemps.
Is me rap eille quo, an 1890 ()U 1.%H
Is~~~ A~~a ~p~ie )a veille d'une
tournie pro)et~e deputs quelcques. Q'--
'maines, tit eil .,tutcr dans la ville un
moutvemient militaire do@ plus extraior-
'Ir~ir~tit 11 6tait neut beures du tour
G"s caPi'ale 41lat A peine endormine,
IO!Oqu'un cr~pilement do baIIes, p-arti
haf~is dei lpoints Ier plus opposE'o.
tut Ia rvelleor et frappor tie stupaur
I"1111mliIesemmur6es cdans lea maisons.
C'Atift le gauvernement ckui s'asau-
"0i 1 vm Wani~re loa disipositions do
Port.iu..prince, dans la Penade quo lea
Ohirateurs, n91l y-en avait, as laigge-
Fi~tprendre.. 4 l'amorce brO'6e ce

Mai OYez combien la rumse tait cou-
d4 ISIIl bane. Le lendemain mat in
tAS Ctal pp1 it 10 ddpart du Chef do
at alig Comprit tout do suite ;I
441 cOilstcevait difficilement quo Io
Cho 46 1'Etat kiallien, qusique ddbon-
4mit 1ORpat IoS uppOSer, saviQ~t
6 Sr silnvoyage an 1~ledernsinj d.'Un
Z" ..t 5dditioux amss slte dux gou-

t KV'tOut Is tintamarre fait Cosn
,derni~rl autour d'une conapira-
pPW~blenone deyoom garder quo!-
%td4raOir magfementf aisod" lotst
"a *I" Si8ans .laiseer embal-
oft uggesItions dune pressed


1:1 :-~


1 U U. I


mons d- h4e1u

11t_ P o .,11 0 1 1 rIt, t"

e~e a ~ 'aIV-Art tie Ue s Ii va


P I ItON Ai M17"

~Ii'-L ti.ULO j ~ U l t'AC J
ver-at vL4 e-ttit ~a




DA h~rl~lee f ; 1 a 0

raiu :u. *sd


0ravI-it ps tu a I-I
,qai lepc nolbe drtlI~> .~.
tie du I 0 PI e'4
M1113 St e uzi biel ell se li

deuxcouphe'sOLv ei

l~gilje NIifs one LdI Pc~'
I'drrOt, ministdriel interdsilit c-
lever avant le soloil. % otis Pell J.1*
j'invente *; lisei plut~t-
11 D)espatroudiOle(ctiru mesic11s
circuler jmnrn6diatemnert aprt 1! ri

inat in.
11 restasmt heureust ment uneie t tzi
esp~rance :c'est qu'on po-Ivait, ell se
levant A quatre ijeuros, ftile tuu;ut-u'
sa toilette, prendre son cate .. Chl 1.Sul,
pas che7 le voisin. griller une c4:z iratle,
et s'il restait un peu de I-nlips avanat
la rentrO. des patrouilles, lire le .I'
teut' et ses arrdtE's inisjt 'riels, emn at-
tendant.-
On a beau dire nous avoris urs IC
marchd:-.Jdr6mie treinblerait certaitie
moot do -signer un tel acte ; et le g0'4-
ral Antoine Simon no pa~ralt paq dfhu-
mesar A voyager A la Doiningue.

Joan appolle Aila bonne fOi du lec-
tour.


Ch;u~e a 6td derniei~remosat fraIliet [,.it
uri grand disamtre matkrit'. It e-,t k.ei
tes irigambe, dispos prt'-t A se retnot-
tre J a labesogno pour a~parer lto'loin-
mf3ge uu le contre-femps ;4ubi ; je -uroi-z
tlu'lI venait dd pei-dre *a maisonit 1 lit,
un iticendie.
.NI ii, ell attendant do se reI.aire et

aq aux armip, a 1Aoo u'ik liJi ton
,lent la, main, A litre tie Jrernlt'r

L~e premiere .qecowit,3, ,st-ce pis, 'f
tend 'Iblen dui secours ijm diiiIji, Au
cours quitne peut pas 8tre dil11er et qui.
Wit dolt fre. 'I11ifk, Wiest plus utm't"
cornme prcmver secours.
OJr, Jj'~vais ingt gouries -tie di~j~knii-
1He et j les ofriis volontiers A (Thus.w, `i
c )Ijlit iuonqu~il pas. it lei pm emdre le I '-
-it rn sin mw.ji i- damis la scirAe, rssi .t
mi '.c lts dt~1't'se puur ties I. soin w
Vents, et '1Uand'1 house se prgwm-t le
lendernaiti, je lul exposai Ia f, heut-U'

MAsisle croirf7-%'ou,? Chose eA ,isno
-le in'en, ten ir squille, et bien qclili so
thisastre late do juiIlet tide 'arur~e der-
[Ji4~re. voflid qu'iI ent encore v.'rsitiCe
matiI'll iseptembre do I'ann~e Xlj.pi 081
me r&'clam*er ce que jdi ui ~avais iii onW m
A titre de preknier me.-ours..11 y a rniieut
it veut qute j'dmlle ti mprunter pout Iv det-
bat i-Jiser et on n'ijsppremid que j-- :- uis
rns'Lxie insci it d it bs es livi es c in in-
u['biteU r... sts 41 irsigt gurd#_-, p-o-

M i on vt~zi;, tumnuiezit le conlore-


le sum oblig d' don'interrompie mci.
lkyons ii'II qui vient d'ertrer au A
Li;1 au momenti ou je 'donne moll in.
nuscrit A 1.4istore, vuat cdins uis Isii l,-
ltoire un rapprochement malicicux ~
me dema~nle si j e nopmtends pas ra-
conter liA 'histotre tie I'Ktat et "dr,


LC V. '.-ut'- lurieux.


l~ is h~m ie Au -leusce cISJuquw


V. *..i
~,.., 4'
*V '**V
* ~ ~*V~ L V .'1c
V ~ ~ It: ~' '
* I ~
I I
V

S V 4
V 4.
VA I --
*1 *.*


V


i nofpiessin de Baouittp


Frei ric


M a r-o ph P 11


TRI'I41YLYA,
v


Tfisry'ya ava:E racomti son &vecnture
ces demoiselles. Toutes elies loi avai-12t
convc~l'iltIa resistance:
'roi, Or uso-r n lferbianujirr INou
somircs nc- ma ch&rL, pour ut t, a14
fat t de soic, dans ItcCoton. C'est eacort
Iua(Olleu, mail2s pas! 0id~es an (cr-blanc1
T( ti, entends-tu, *Oat p1umsV que ;-&
D#,inctrers tn ee, s'6tait amoD:ri'c a P104


-~ A .
A.,


* U. .1 *a ~
VI
A
~...24 V.. *~ -~
*- 1*4
e V~ I


~ .4 It r
Vpas, r 1

t it la '-J M

es Ave" J~ re irok, j r e.et 1aurvrs
'f4~l~J Ick57-1u jr 11 :-~re I N'a-
v*'% "a t o? ~~ i'a t -r ?I uaiimes

a i pa une au-e 1-.lt Lne a ehors d&
;nr Jr, c Cainunr.t v t insll k mot


flenit, ous lie sa~ i* Z pa4 Ce (qup CVet la LtCpt nA t uiIAgr- St UO cre-
,S 1t a po ut ta ntI a.;t- i s i mp r (,r J.j' U w A
vons Is -'Pfluiir cumme suit :-.iw e a; *, n. 1 i' mrodc 4+J ai pss. *OS
1picaa ton comma le, 0an rnali.ts*e e TV'. f;Pol a t lernouchoir eo ignon.
I )urnalIisme pohlitti~e, du proverbo \-.,,~IUSflCw PLA. ps It., charcii' avec des
rant -. osn sprepent !-ouvert it asourl ii 1I ,I C' r t !Zact, ineut as im hs
parma jmaiskfelCtienii
par.~ mssIs t~EeSii~ai.'ion I~bre armp'ace It marilAgj U 1..ju '
\ous all- z sans .loule vtuUs reraier,lplu's v'ul i illechanson. Pratpo
Ace mot do "I journallisre'Im e nsntll'dlyr,-V L. 1 eris sfrd urc
nalvement quo le t-olle du journals-usa6,.pt-r se donner raill.5,.io qu'lls von, cons-
t4utout du Iournali!,me u~ugusux 0t cot- mettre 11 e ac ions pleine de piuils. Cc
rapeux, est do parlor, tout comine ce pritcadu fruit M':ndu ruo~te hur iinagi-
lui dui carouse eat de rouler at. celui do atomn 1.


- I -g -1 IIII ~_IIYC--IIC---~ ---r-- _II 1 -~ L III1 1 C~I~C -I I II IIPI -li


1


n


I









Cependant, si A'cibiade m'aimait, il
n'au-sit ai it lesacifice de l'ide ..
Noa,le.:e Ie peut pas. 11 propq ie
doit propager. C'est sa mission. II IC At,
il faut le croire. At ;u'plus, on ne sacrifie
jamais I'id6e. On s'immole plot6t. Toi-
meme, tu ne f'aimer-is plus s'il so coO
doisait aussi IA.hement. It a rea IA-
bas an mandate imperatif. II doit le rew-
plir. Tu n'rs qu'une ch'ffe de ne pas I'y
aider !
Ces entretiens troublaieit prot n1Jmient
la pauvre cervelle de Tris y'ya. 11s lui doc-
nai-nt de violent maux de tate. Elle li
portait maintenant pe s v., dolenta. El e
nc savait qudl part prendre Tan*6- el!e
you ait carr6meni arbo c 'e drapeta de la,
tevoke, comme le lui cons.i'lait D6sinette
tanto c ,o ;i a richer de son coeor
ce trls-c amour. Pas plus d'on c9t6 que de
1'autre, e le re s'ai. sait A ore solution dl-
fiuitive. Elle flo tait incir ai e irr6so'ue,
tenue en ic p.ct par ledil xigilnt e sa
mn e et sur cut par e exho taiiois Tyre'a
iantes de 1'abb6 Poncho.
Sentant qut* i'assut difinilf ie livrernii
s us pcu, l abb6 venait depois quelque
lamps martin ct or ch z Mine Saintemise. I
Chaquc foil, en s'en allant, it regard it
1 ng Ier:cait Trsty!yi, courb-e sous son
ir-dLe men in. De sa voix de dies i c>,
il pronortii 'eat(inmnt: A Prends girde A
It'i, TFristvl'a !*.
)De srn cote, Alcibiade ne testait pas
in, tit. I av: i appri; ave. qu!lle ardtur
l)'.i-ettc sti enait, en p'ein arelier I'idde
nOuvcll c I lui avait m&me sugg6r6 de
rt>' ir csdcnoisdtlies, dLj\ si b.endisposkes,
Sni une soitc dc soci6t6 nationaledontelles
tornmeini:c i0L royu., sou; la denomination
de : L Union libre des femmes d Haiti avec
.Ia dcv se : Pro Patrial
IL tiirc avait ralli toui 'es suflrages.
M'ss Wisine te ava t dir :
Pouqiiioi p o pairia? Q.i'e.t cc que cela
s'nitic en c-'ole ?
In fiannais, cc'a vetl dire : pour la
patr rtpondit Alcibiade.
Qui a ;^ vo'r IA-Jedans la patrie ? Je
vous Ie demand.
-- 11 .st boi de mettre I'union libre
:,, son cable. Ce t 'usage, Toates les
noblts idds sont sous ce vocable-li 1 Do
reste, en lui donnant beaucoup d'enfants...
Jamais de la vie, interrompit imp&-
tueLsement D6sire te. C'est pCu, 'a fern-
me, pour I'amour libre, ras pour autre
choe, que nous travaillons. Nt nous oc-
cupons pas de l',nfant. L'e t un accident.
Ell :ons pro patria.
MAis dcs la premiere reunion Tror la
form. ion do bureau, Mne Ccles:e Bon -
ventire, averie, intervint. E'le parla *insi
A ccs demoist lles :
Mnsdemoiselles, vui e tes ici rour
f i'c de la bonne cCu ure, et non de la rt-
foime social. Jere tol.rrai done p:s qu!,
S3os aucun prbuxte, vI ul transformuz
cet c ctcllienc mai on e uon champ sat-
rile de discussions sur V'union lib e... L'u
union ilibr~ Mais es-ce qu'on ne l'a pas
de trut ucmps praliqude? Plus oa nroins
cache, je le ceux bien. M is ce'a :-:-i
enmpch6 ceux a qui dcla disait d'en j( u ,
d'cn rewirer ls fruitss qu'e le compoitt. ?
Q itl besoin avez-vous de fair consacrer
aut). i d'hui une chose connue, archi-cor-
nue ? Eh croyez-:n ma vieille experien-
ce, du jour ou l'ua ion libre deviendra la
loi de la femme die regrettera ce qui en
i-isait nagurce le charme, c'est-&-dire le
mystere, ou le plaisir, de jeter le dcfi A
une insti ution d'cr6pite...
Au reste tcut cela nest pas mon affaire.
SJe re vux pas ici de ces discussions.
Vous donneiez de mauvais co ups de ci-
seaux aux robes des clients si vos states
resent aun boos coups de canif A
porter au manage. Done, plus de ,a, yous
mn'eutendez... 'mademoife e Ddsloette, si


M*T2016061QVXB


SKEIKAIRIECOLLIGA Sl-n3TIAI
VzmxumiBD10SwromDU 3q9
saromatre ia mdi -760, /8o


o minimum s3,6

Moyenne diurne de la tempertore a6,7
Ciel tres nuageax la jounde convert
Al h.Orage sur la Plains A 6 h. et ici
surtout Au Sud de la vitlle A7 h. Pin-
vioi6tte 7 6 million tres B ise de mier
assez f rFe.
Baromn-re constant.
j. SCHI*RER
A mi.nistratian du *Matin .
Nos abonnds du Cip-Hiltien, Port-
dc-P.aiz et Gonaire soat informs q e
lei paqets de la semaine deroie n'onat
pas ru 6tre expddies par IA'dministration
postal A ca u ; du mauvais temps.
Fermeture de la male
Les de6pches pour Stint-Mirc, Gonaives.
Ntw-Yoik et I Europe par 'e ss PRINS
DER NEDERLANDEN se-ont ferm/es ce
s ir A 9 heures pr6cises.
Celles pou- Po t-ie-Paix. Cap-Hait;en,
Puerto Piata, San Jo de P o Rico, St Tho-
mas, Gaadeloupe, Martinique et I'Eoaope,
seront fermr'es iandi 13 du courant A mni-
di p:Ecis.
Port-aL-Prince, le in Septembre 1909.


3LouW~olt Maritimke
I pa1uet. Grag&eS Jimas go bardls se'L
j-;;o-Uti*.- 0153146 &IU 301"

Die -staltre. BsardbsS sc cB
S~-Jn -BarsdI1*S 06- Ulks tabac
Cham:EClaie.--Grah WIfIZso So lba
Loiue-cie.- Pectel 12"0 IwM scafE.
Mtine Louise.- Arcahaic -00bauiqaft
INadyiti. Grand-Boucmn. uI I aplanche
gpkc.
S -Augosd-i1. Grand-Gol-C. 13 millie -s


LaFraternitW.- Pe i:-G' Ave. so co is de
marchandies. .
Codrie Loivis. B >ovg-4 -:ra.4$ sacs c *S
Deo-merci. Grand-GoAve 2 scs cif6
Flora. Jr6mie. 93 sacs cOX.
Notie-DaMe. Arcahait. 38 planchei do
chine.
S -Pierre.- Grande Saline. So barils sel.
Haitienne.- Grande Saline. s8
Usire Fauchde.- Grand4oive. 46 ssac
Notre Dame.- Grand-GoAve. o,ooo000 i-
vres c mptche.
Artiborite.- Grand-Goive. 35,ooo "
Avis important
Le soussign. prie lea notaires de cette
juridictofs de ne passer au uoe vente, de
ne consentir aucuae transaction de la part
de son ip cel'e de jstuce 'u' do nert apr'e .
Tout cte sins seirdg pass eon dehnrs
du sot s ign est u' de p'ei droit.
Port-ac-Prince le i S!p-embre 1t909
LAoca UL
avocat


Faire part fun6bre Ve a L6og0Ane.
Vous aces oriE d'assister aut fuidrailles les travwux de la ligne de Leogaie mar-
du General Termosiris Camaau. ancien Ins- chent toujours avec la plans grande activity
pecteur de la Po'ice Administrative de la Une ncu elle equipe diuigde per I ingdnieur
Ca ita'e, soas LEgitime. Frarcois Cantro ct M. E* e travaille rctae -
Ses fuierailles auront lien demain ma- 'ement A la construction de tiols points A
tin a S:e-Anne, A 9 he res precies;. De la Momance. L'uu de ces poets, le princi-
part de sa veuve, de ses enfints Diendon- pal, aura one longueur de 70 mit-es; les
ne, Carmeleau, An- e et de tous les autres matiriaux employes en feront an jo'i e,
parents. !olide mocnument en fer et manonne ie.
Revue du March6 L'ing6nieur Maximiliea, direct cur des
travaux, etant patti pour Jacmel, c est P'ie-
La place a 6 6 came "'urant la dernitre g6 i ur Champana quile remp'ace pendant
hui sine. Le tiuu de I. prime pou- 'or eit son abse-ice.
resiE stationnaite dans lte 435-440o 010 Les d'ffdrentes dqu'pes repart es aor d f-
sans grandes affairei. ferents points de la ine p u suivect r.-
O.1 est a 430 010 A l'ouv-r we ce matin. pidement Itur bewogoe Use pipe de ter-
On a fait qu lques aftAi es en trai'es sur rastemeat -e trove actuellewet S3auce-
France, livrables-payables dans la quirzuire Sat&e, dans !e; envl-oos de Morne-A-B.-
sur It bas- de 2 14 010o. Iteau; 'e; rails soit To;ts jusqu'A I'endroit
Les cheques sur Patis sont demands appeal Sou ce Macombs, apk; la Grande
mais rour de; valturs in,ignifiantes ; le Saline.
taux rest ferme A 4 o;o. Une 'o:omotive dinonmdee No 13 "
Las chiqu.s :u New Yotk soot dl ii:- arrive ces j us dervie s vt aiJer puissam-
s6s; le tout re te noituil A Ia olo. meant A I'achie-Teont rapid des travoux.
Les dernie ei ncu.u:cl'es concernant les Oa a miu la main A la coourc ion des
den'+es parent de Fcs. 5- 5za pour It ca- gares de Mariari. G es*se et n eanit;
cao et Fes. 46-47 pour IA cafe. ace canalisa i ,n habile et ; evfe: i nne&
Po--.u-Prince le it S:ptembre 19o09. ameners bien 6t I'ea i la premiere g ,e
Course de Bourse 11 f t red e hnmasge ut sen i re its
du devoir, p oto d; et convcamcus qu Ani-
Or Americain comptant 430 010o meant cei nombr ut ha'tiets, ev6r ab es
N-ckel escompte 3, 3 ila olo0hkros du deivu meant qoi ne recu'eut d.-
Billets de cinq gourdes # i 112 1 114 oo0 VADt ;suu e fa igle, aucan pdril, -u:une
Traites 90 jours de vue sur Pa- peine, pour mri e- lI redrusraio cons-
ris direct, prime 2 112 3 olo ciencieuie qu -e r door la C P. S. C'es
Traites sI Hamb3urg-Paris 2a l4 2 13 010 pendant Ia saiso de.; pluies qutl a faIlu
Traites sur France documen- voir tout ce mood group Ilai d'onvriers
tires prime 2 olo de tus odres abauant Ia be o+ e av:c u J
Cheques sur Paris prime 4 i|2 4 314 olo entrain et an courage I tcute p'e ave.
-Transferts par CAble sur Paris 5 o010 I et probib'e qusu comerc inert de
Cheques sur N-Y. prime i 2 14 olo I'annDe prochainela liT e soil achevre.
Consolidds 6 olo avec int rets I Ajou ons qe la P. C. S. demand oms-
pariir do ter Join 43 010 tamment des bras; diee n'e a jamnis as z
Consolid6s 3 Ol0 dito 23 o00 et a augmoen les salaiies.
Emprunt to Janvier 6 oio 42 o0o 1Trjlna u d.g 4o Palg
Emprunts dits Provisoine 60lo 41 o0o "-m _o S al.
Ttarmes ble 2as i Aa ave t nA. .,&D.


vos continue vos preches, je voas fianque .. a --- I. "" -- 0 ""
A la porte. Voons irez aillears &manceper i ts A pr i l a Ir.. er j. et 20 010o poaor u in sowrit An finer de CA-
la femme, mais pas chez moi. C'est tot T a s o s s 29 oI o ad9 Faustia e Wc6e V Auguote Liastan,
pesky, n'est-ce pas ? Rompez, mesdemoi- | l.S.. -do rs9 29* M de Pradinei, Eag.ae Vieux est condamaM
sells i Bprent 1875 5 010 244 Le tr.buial ordo-ine le paieme it sans
L',ntr&t mercantile de Mme Cileste Bo- a Ii6 6 o0 $502 dklai de la valrur de 110 gourdes, mor:-
naecnture primant en elle tout antre sen- Spectacle me ve lleux tant du bon souscrit.
riment d'un c6, et de I'autre son person- C'est ce soir qu'aura litu la grande re-, *n*
nel ayant peur, comme elle i'en menagair, presentation offerte par le professeur Tar-1 A'ezina Giordani doit paYr gale vent
d'etre jetd dans la boue de nos tues on niella. certain petit! va'eur e scuff ance la Ve
ne peut Pas dire sur le pav6, puisque lei Les tours les p'us extraordina'res de Jn -Baptitme.
rues de Port-au-Prince ne sont pas pavdes magnetisme, d'occu iisme, etc. surprea- .*.
- la soci6t6 ntionale .l'Union libres (ut dront cenm qui auront la bonne fortune' Ce monde turbulent des tribuwaux de
*nterrie illico. d'assister A ce spectacle rare. Pais, fondds de poevoits et plaignants dif.


p


I


I


'ficics, introduit tc u e une S6ie
affaires insignifiant( l
Nous en fai;ons g:tce t roles .

Derriers a



Derr i6rosiD6pohef.


I


I I I I I ~ C


SYDNEY ( N u e'les Galles du Sud).
Le capiaine et I'qquipagede d g l
fir noise Egalit6 ", destird 2u tref
ents d'cruv i rs, ort it afassidsto
e.1 .-'gnes daa-s I ile Millicolo (oNZ
vele -'I6bt.du),, Un ba e u de guerre
glais a 6:t envoys snr les lie.ix.
WA EIIGTON 9 Le s- -r&e 4
"Peary Ar ic C'ub graph e au
nistsre d- la marine que i'exdiio di
par le ct"imandant Robert E Peary mC
urPole Nord le 6 Avrl de cette ande.
CHICAGO On a requ deux IlasU
Sedans lesque les ou menace de man k
ordsident Taft. pendant sa prochaine vihe
dans cette vil'e.
Le chef de la police secret ne doae
amcuse importance i ces menaces ; ai
soanmolas des measures soot prises Pl
pro'4ger le Pr6sidest centre to'0t a.
tat.
MONTEREY 9 Tout le pays qui 0
vironne la sille de S to la Mirina, .0
i PlDnieurs a-ndricains Fo t itab'is ft qui 0
livre A I'exploitation du pitrola, a eth be
layd par une vogue gigantesque. Les he
bitants se sont ,efugies dans les month*
goes Les details manque it.
MtL--LA 9.- Deux colonnes espaguo'g
qri parti,'et de Soul-El-Arba ont N
tortdment attaqules pir des Kibyles. ApO
an combat acharn6 les Kabyle; ont i
rept ussds.
ST-P&TERSBOURG 9.-- Le czar N l
II, accompag 6 de la czarice et de a
oenfains, est-pari ce soir pour la Crilh
0 1 a fait de grands preparatifs pour Ih
recevoir.
Apr6s la reception officielle, lc Czar p
era la revue de 1'escadre de la mer Noit
et !e rehdra ave: sa fimille Ai LLina
pou" y "as'er un mois.
NEW-YORK 7 -- L'explorateur Mr Pti
a t'legraphii de Terre-Neave annonOg
we te drape: u am&ric i"i flote sOr leiN
Nord.
-BERLUN 7 D ux p'incipales societ1s
ogcaph'quei allenende; de Berlin et
Iambou'g, api urc reunion d8d11
par leans .comites, ont envoy A l''eP
rauu'- Mr Cook, des f4 icitations pour"
Jdconverte di P.,ole Nord.
Le comi4d de Be -lia a dcidd de rece
sialte ia v&racitE de; declarations d'oam0
ploa eur honorable et expcr'menti c0il
,est 'e Do teuc Cock
MADRID 9 -- Le G u e cement a
"i d'envcycr Ia l Ie divis o0 a M .il 1 l'
le command element du g.'o al Alvares"
tomayor.
On td grah'e de M -lila qu; L '
ion esp.giole, c in naiade Vr le.
al O.:ozco a m1,ch6 sur Aba, ei
,ant les vi les e villages.
NEMW-YRK 9 Le comma dnir t PC
eivoyd ua second 1'g-amaie AM
Io-man. secri. iae e la '. Psa7
Club ', d.ins 'e1u I 1t le ie ai
fitr A tue. 'es o::das Ueg 'e .
ij monde qu:. ltzp di in orga.l*g
Ae P.arly Ar ic Club & .t .t i
Po.e N *rd. II a'oo'e qu'il at' t
une trace du Dc Cook daB son
LONDR<.-- Dinm la Chambdre de
manes, sir Ge .rges Pak* t h id
premair ministry, lord A,*jith i
erres ddccuveres au Po'e
rtoe gcoasidtrs conine apwn11 -
asda, on bin mi les Etas- Ui
d'ei poad',e poe stoo" .
WAsmIerow 9 Le 1.1-.
wutiase 4- Bsa s-Uois A
lim, a adatapbi4au t'aii
drm itrana es d. sat
S14k, 'paIcroediacie l
Amkraesia la a C0^ r
No, par is Dr Cock. ,
SI 9,.-* L'aw el

Peary est artivd avant -e -
Nord.







DEI UINIKUS


5 ceul quil appa-
-tan j *ugeuatflt du Tri.
48-9.6ncep en date du
.4j0aolg~jant I& ddlibifa
(M jile des wireteUs Al-
OuseoR CRistef, en dac
ptiscflte onode, ml lsi
diaulaze septOImb-c con-
5 3,esAuMl In, ciI'd uie
C de M Ch'rvies Ml'V Y9
sIkoce, ?laIivente &u p'us
.esb6irsseur d''ie pro-
ive sic e el Cc IC yuile
de vir gt et uIlP.4"d4 d
cdux pi d; et demit
4M&ro- u nord par F. C%-
,fare p-rlton de Is meme
par laI U! Ama~if ifoe e
ie pmte de la Porlpftd, fr~z
de hait cceits gourdes, ou fe
reoch~e, Cy ,...P. Soo.
la 1 dime Vve Hnri
demneu rant e- domic -
Siqce, agiissflt en. u quiltdt
0. des mineurs AlbevvP',Jen
jscRi~sster, 3Yint Pour 2vC-
F1irau x.
Sde W~rs cur 0 -car R cs er,
meurafj-t et Jomicilih A part-
*Su~rg& Ku e;;r des d t; mire irs.
~-Pice,' k 4Se.nembre 19"9,
AU.A. H~AAux.


k -P --C
.ani P. C


S.


I AVIS
p eic est prdvenu qu'A i'occa
|ebf6te pa ronale de la Croix-
s, le 14 du courant, le ser-
um trains entire la Gare du Nord
des-Missions et vice-versa
Wicpmme suit:
*I de la Gare du Nord
rpglementaire 6 30
suppl6mentaire 7.
8.30
,. rOglmentaire 10 30
SsupplImentaire 2 30
r6glementaire 3 30
S.upplhmentaire 4.
I de la Croix-les Missions


4'
I'-
:44
U
~.- '4


s ppk~inentaire
idglk mentaire
suppI~mentaire
r6glemeiitaire
suppl~menfaire
rdglementai ra
suppk~mentaire


730
8.05
9.
12.45
3.
6.


LA DIRECTION


Ik


ber PRINS DER NEDER-
Ot httendu ici dimanche-
T*nant de4 p)rts du Sud;
k dans la soirNe pour Go-
hbrc. et New-Yoik.
lNo*,10 Septembre 1909.
XRlENDT8,-Agent.

TOaGRAPHIR
DUPLESSY
Melier de luxe
mib13 Du Csxma


LA
Cordonnerie NouveUle


C. B. PtTOlA
GRAND'RUE 143.
Avise sa nombreuse c ientele qu'el-
le Vent de recevoir. par dernier ba-
tem., one forte quantity de marchan-
dises et de fournitures de toute fral-
cleur et de toute beauty, imporl6es
de France, d'Allemagne et des Etats-
Urls.
. Le public 616gant, curieux de se
bien chausser, y trouveia les peaux
les plus solides et aux nuances lea
plus vari6es les forms les p'us belles
et Im plus appropri6es.
On n'a qu'A venir chez G.B P1TOIA
pour 6tre assured d'etre chaussd sui-
vast les meilleuras lois du confort et
de Ia mode. Spdcialitds pour dames.
Grand Stok de chaussures ;
Peaux, cirages, formes, fournitures
et matdriaux divers pour cordonne-
lie. Oa trojiveia tout ce qu'il faut, aux
prix lea plus moderns, a
LA CORDONNERIE NOUVELLE
143,GRAND RUE 143,
Port-au-Prince, le 3 Septembre 1900.

ETUDE
DE
M* Beauharnais
Jean Francois
NOTAIRE AUx GONAiVES
117, Ru: Laviul.


A LtLEtGANCE
00 RDONNERIE
rK Q:ECYFxr3M
42. Roe des Fronu>-Firte.
CHAUsSURso *N DftP6IPOUR LA veWT
Promptitude et soin aux commas-
dea taut kti qu'en .rovince.
Chaussures de Dame form* et tra
vail tonjours tout cv qu il y a te lous
Vouveaux
Former am6rit aine et fr tncalse pour
Messieurs ; 4 la i',s *e commodes
Pour les snfants a plus l'aise.
Travail sobde -x,zcu^' eve
iJe peux de p- r.uAr, f nua rqua
Assursace dJe -*d~ "tIbis.


Edm' ndas


Midcein


' '21 Pew

kieraui


Chirurgien Ac -ouch 'ur


:168, Rue du Centre
Proc6d6s mode nes d application de
I'Electricilt au diagnostic et au trai-
tement des maladies aigies et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tiseus pa-
thologiques.
CONSULTATIONS: le martin de 7 a
9 heure et lesoir de 2 4 heures.


Lip Alias


toates sort et de Le seamer a ALLEGHANY ayant
B* qu li New York mercre i 8 courant
*-Agrandiseumete posr Port ec-Paix. Cap, Gonalves, eat
Nowa tod a t icl jeudi 16 c. urant.
IT par Ira probab'ement dans la soi
hB mI .I r6e poor Pet t Gf Ave, Jtrdmie. Sava
U rsELIWW nie, Cartgoom, Sta Maria. New-Yoi k
v._ present la mall frAt et passagers.

I SteTler rZ!mO La malelpor l'Efranger via JUr6-
1u d m. e mio r *sr I RINS EITEL FRIEDE ICH
fr l a Poste jedi 16Oconrant
* CHlentdl troeavfra p element A 5 heurs deo rapr6s-
m teUte aetlok mtd1
S^m lal a 00 1- 1 Po1tra0Price l 6 Sepltmbre loo
1 r. Hi~. & co, ,M.


Essayez

Une Bouteille des d6licieux products do la


Soda


Water C


Royal kola Champagne K
Royal Ginger Ale ,
Elle vous convaincra de la r6elle sup6riorit6 de ces exquis ratTratchissements
S


Agence


G6n6rale


et D6p6t:


AU MAGASIN DE LA MfITROPOLE

MAISON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE.
Vous y trouverez aussi le
Splendid Kola Champagne
(C sont les miill3uri les moins chers pour leur quality.
Les Goi.ter c'est lea adopter pour toujours.


H 1RTAA" BELLEVUE

Pie.. dU Champ~-. IMwT
PORT-AU-PRINCE (HAITI)


Atg1D rmC 5 Ia~ndc- 4e Afta


A
jeudi


.pro pridaire


l'honneur d'informer ses nombreux clients et visiteiurs (q.' partir du
20 Aofit courant, l'Mtablissement tiendra A leur disposition :


to Sandwichs, Consom'n6 soignds, tous les jour,odeo A G heures
du soir;
2o do la Cr.ns A la Glace, le jeudi et le dimaiche, A parir de
3 heures du soir.
La table d'hW'e sera servi3 touted la journ6e, A prix riduits et la por
16e de chacun.
Madame HEAIANCE \X FREI) se propie en ou're 1T'org'iiser une sad-
lie de fetes succe-ss vs pour distraire sa cimen'ele ot lui procurer, par
one musique clioisie et varde, un ddlassement agrable.


ie ae Transatlantlique

Le aque ot MONTtfl XL A sera
-1-4 rimn r i:a hlie mai-in et partira
Lvnfidi i .%uu u a i a2 houses li ea pr6.
c s's do I' pi--rn't 'pup u' Port-de-
Pait, (Cap, escale eO I.e HMvre.
E. OlBE.IN, Agent.


Hambirg Amorican Line

Le steamer Blo'ivi i venant do
Hambourg Grimiby, S -Thomas, San-
ch. z, Samana, Paurto-Plata et Cap-
Haitien, est attend ici dimanche 12
courant.
II partir- probablemant le soir m -
me pour Kingiton.
**
Le steirnmr Prua ileit venant
de S Tit mai t in J aan de Porto-Ri-
co. Po ce. san PI' iro de Macaris,
S int -Dom ago, Az la, Jacmel, aux
Cayes et Je emip,, est attend ici
mardi matin le It courant.
11 partira A 11 heures pr6cises do
martin po r K ng toI, aux CAyes, Jac-
mel, Santo D mingo, San Pedra de
Macoris, P ace Mayaguez, San Joa
do Porte hico et Saint-Thomas.
Leos pasagers soot pride de preo*
dre lers cartes de pasag ludi 13
.o sant. anocue carte n denrait-etr.
|d6livre mard 14 courant.
G. KEITL, & Co, Agess


Antoine Labastille
AUX CYES '
Derniers articles regus
Outils pour charpentler
Pied droit
Pier e i huile


es_ ---


I

I


p






I p__~


Grand Rabais!
JAMESTOWN TKRCENTMNNIAL POSITION ( tO07 )
HAS CONFERED A


Gold Medal


upon


Tainerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
cII UjsgaGS


CaAyu au oLAct, pour homes et dames P. 10.
VanBRis CLIP8 S 12
COULaUR LOTS C 12


Enfanta P. 8
6 10
10
to


Pour la vented en gros 5 oIo d'esoompte.


NICOLAS CORDASCO

157, rue R6publicaine, 457.
A su conqurir en peu de temps la premiere place taut & Port-au-Prince que
dans la Province.
Le veritable succ6s don't elle jouit est dO au choix incomparable de sea mo-
dtles sur to mes franchises et amdricaines d'une 616gance irrdprochable et
rtpondant A tous les caprices du bon gout.
Tous ses inodeles existant en magisin en toaltes pointures et largsurs lui
permettent de chausser tous les pieds, m6me les plus difficiles; et la modi-
cit, de ses prix est accessible A toutes les bourses.
li'utes les personnel qui ne trouveraient pas A se chausser dans le maga-
sin serout satisfaites dans les 24 heures par un article fait sur measures.
N It.- La maison peut chausser; sans prendre des measures, les persomes qu
ne peuvent s'y rendre.
11 suffit de lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler les
d6fauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplac6es par d'autres, rectifides
d'apris les observations fournies.
La faculty du retour est pe.mrise dans les 24 heures april la livraison. Si
les chaussures ont t4 port6es ou ne soot pas A l'Atat complete do neof elles
seront rigoureusement refuses.
La maison d6fie toute concurrence, et envoie franco en pro-
vince.
AVIS.- La maison a nouvellement recu urn assortment incomparable do
peau: veau verni, vche vernie,vAche noire, veau saind, kangaroo, chevreaux
glac6s noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,etc.


Vente


en gros et


en details


Les clients trouveront a partir d'aujourd'hui toutes sortes do tournitures
pour cordonnerie a des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels ne sont obtenus quo parce que la maison ne fait
plus ses afTaires que directement avec lea fabriques de peaux et de fourni-
tures, des Etats-Unis telles : que tirants, ceillets, lacets, clous, 6lastiques, flu
pour machines et pour cordonniers.


Machines


A coudre Singer "


Pour cordonniers, tailleurs et couturibres. Demander catalogue et rensel-
gnements.
La mason accept toutes les commandos qui lui soont faites en ce qui con-
cerne la cordonnerie.
On y trouvera des empeignes, pour hommes, femmes et de toutes poin-
tures, travailles avec un grand soin. a Coupe excessivement Kodas &


Avis aux


marchands do ohaussures


A partir de ce jour,la Maison se charge d'ex6cuter lea commandos de
chaussures qui lui seront faites avec un grand rabAis do prix.
Demander renseignements A cet 6gard et le catalogue qui vous sera envoy6
franco.



A de MATTEIS & Ce

32, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT

Maison Fond6e en 1888
Bijouterie. Argenterie. Parfumerie. Articles de laze poor salon,
salle A manger, chambres, etc.-Miroirs et tableaux artltiques. Serviettes
pour avocats, homes d'affaires, ministries. Bibelots l6gaots, d6licats et
rares. Articles de Bureau, etc.
Achat de viel or, argent, diamant, 6caille.
Reparations de Bijouterie. Lee articles vendus on r6pars saont garantis
pour une pdriode d6termin6e.
MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de premier ordre.


ckapran I
Chapeaux t

PaILIa 9I POerT-RICS
ACGOURi CHUZ
FeUberto Gonzales

JOSt SAN MILLAN
rFARIGU 9 DI CUAPIADX
PLACE GUFTRARD
Sales Le Cs oure da asrneLO
Pour tons les *hab e peer twtes
las barse

M' C. L. Verret
Taillour-Maroand
Donne avis iA a bionvoiianto eBon-
tle qu aa maismoa No., Rue Travor-
aire eat toujours bien pourvue d'a*
vari6t6 d' toffe d a bahut *aou-
QUSartaSuPaiwau.o CouPs *sAoanm
voaate aarisie.
an,= solext. E]ACUTowo pao31T-
Prim Sras rddaIh Il


mangez plus dip!
8'11 n'estfaitaveo la "Pillsbury's
334."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product 1e plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tons ronsignements s'a-
dreos s A:
Ernest Castera
roprdsentant doe la PumusLuTv's WAsa.
DORM FLOUR MUM. Co MmMnAPOUs
DILD

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR
Le cbapelier remarquable, avan-
tagousement conna,fait savoir au pu-
blc en g6n6ral ot t sa nombrouse
cllentle qu'il vient do transfmrer @a
FABRIQUK DE CHAPEAUX
(L'ANlIMINx MASON DU LOUVRE )
I D LA PLACE GrnPRAMW A LA
GRAND'RUE OU RtPUBLICAINE
No 149. n facwdo la PwUt
Le novel 6tablissement eat ou-
vert sons le nom doe la flour do
'AJm6rique
11 promet soin ot promptitude
cormme tonjours.

Docteur R. R. Ewald
Ohirurgien Denti.
De retoar de J6rdmie announce & ma
clientele et an public qo'il se tient &
lear disposition a partir de jeadi 5
da coarant.
Port-au-Prince, le 3 Aout 1900.

Francisco DESUSE
Pabrloant de ohaussur-es
m
La Maaaulstere a toajonr dpea
m grand stgck pour la ate ae
roe et ea dal, doe ehassaresa
Roinm, Fnm*s, E~vuAs


Leeosmmm &W o. omrants
do rflatrlor pwmmmwe Momse
dan* use mime
NO &W ;: ="' 2
?S&3Plm(sm


10 oio nieofear 3
que partout
ON TROUVLRA A
LIMNPRIM aig C.
Cartes de Visite.._ Ce g
9ailles. Billets do ie
Pour les grades com
treat conditions avantageIs--
falts.

Avenidre
Deux bussen boa.
CHEVAUX de TRAIT.
S'adresser au bureau do JI

a Textile
SocIrrT ANONYME AU CAPfrAL
120.000 FRANCS
Le Directeur de la Socit di4A
tile 9 informed le public qu-d
d6a & present an domicile do Ise
td, sis & 1'ancienne blanchi l
do Magasin de I'Etat, en faNe
Glacibre, routes quantit6s do
de Pitte et Oreilles d'aoe u a
P. 5 ( cinq gourdes ) lea milh

Attention
Voulez-vous 6're mieux cbhua
11 est tri6 rare de trouver dtk
m6me confection I'E14gance otkl
liditd.
MM. VITIELLO fr6rMs
les splcialistes en Chiossom
hommes, formes francaises d
caines, ont I'honneur d'
leur nombreuse clientele
nent de recevoir de non
D Du Dernier Cri Parisien 4.
table Modern Style.
Les Chaussures sont
comparable par la C
leurs formes et par leur
& un travail enti6rement fla.
La Maison possede on dip#
mat6riaux de premier choh M
nant des meilleures fabriqm
Etats-Unis et de France.
Chevreau verni, Extra
meilleure marque.
Peau jaune de toutes onUIa
ritable Cuir de Russie.
La Quality des fourniturM
ydes dans les souliers at i0
apport6s dans la confection O
mettent de les garantir
plus solides et les plus dorWWj|
S!ok de Chaussures fl S
vente en gros et d detail.
Assortiment complete do
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mais mod6r6.
Adresse : VITELLO f
145, Granda-Rue ed face k

Docteur C. Gav
M. D. DE L'UN.VERSITt D
Consultations gatuites lak
de 2 a 4 heures, a
128, Rue du Centre, Portg


DiOrt**

LHODgf


. u omma -
tuw Cup-0
.O *wv a