<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00718
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: September 7, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00718

Full Text




frolst6m Ann6o, N* 734


1


PORT-AU-PRINCE, sIAn


Mardi, 7 Septembre 1909.


J


OUOTIDIEN


Abneet:DLRIECTIEUR-FONDATE:UR LE NUMIESO CKUrIM9
5g~1UsJ kINw *. ..G. 2.00 I15
Tam. Mais. *a .00oC16mon-t-Magloire
Un Mois. .412.20 ________ n aamerhe m Imtours e ona m m mtShow fes
IIGR ... .TomoisRim. a 600 LDmixi3TnTu-mitArthur Isidore DlikE(TION-MJtDACTI1JN-ADMINISTILATION
gflkGER..... Tms Mis.. .0045,, .31 3.051, 45


Un vo ya r JamaicaRin en Haii

SOUS BOYER

II
port-au-Prin-e. Le Pr6sident Boyar. Le Palais National. -
L'Eiu. L3 Camrp-les-Fourmis.-Culture intensive.
Q-lre j urs apr6.3 son arrivAe a las I ils se ressemblent tous par lea
st-an-Princ', le dirnanche 20 Juin, c6!6s g6ndraux et il en seia ainsi
iAird Hill fatt reu pir le Pr6sident tant que le osystme demourera le m6
yr. Pour se randre & la salle de rd- me : 'absolutisme...
ti, il dut traverser la galerie du Mais occupons- ious plu'tt ,le c quwe
f que b)irlient les officers de fut le systems, hylrauli ju- so-s IByer.
ta tjor prbsidentiel. C'dtait, nouw a Los ancient colons, dit Rich ird Ifill,
-I4, un melange de vi4ages de toutes se procuraient de l'eau en abonlance
satiates, de.,uis la plus foncde jus-! par le moyen d'un aquducc q ii portait
pila plus claire; mais le noir foncd A la ville les eaux r6unies de toutes
miit. Le salon d'audience du pa- les sources des h a teurs voi ine-.C''est
f(.. 9.it que le palais pred.d:nt'el le mdee aq iedue qui fpurnit ncoie aux,
ut un j'u plus aus su' de celui besoins do nt.stiq 4cs et aatrs nMc.-.'tis
Sprfent, tout d faith en face de la dis habitats ; plua.,idars grades foi.-
Pim'P tim) est une piece spicieu,, l taites, 6.evdes dirins le marches et sur
uie dain de b9lles proportion.. plusieurs autres places, distribuent cot
!qrbre doet elle est pavde forme 6ldment essential dans les dilldrents
vriA6t do, compirtiments agre&- quaitiers. De chaque c6tt des rues
ltl'ei' ; l'ameublement et la dt- sout des migol. ouvertes et dallies auec
1 en sont dl4gants et de bon soin pour recevoir le surplus des eaux.
P. sans re tib it h s. Li secrd- mii< la peate n'e'n est pisassez rapide,
-'4nr.,l, t'ii 6tait Ia pour me re- et .'.au n d c rn pas ass' z abon
enait d me i rAsenter aux ofti- damment pour j ociliter l'executi'on des
Id.service, lorsqu) le bruit des regliments de p.'i-e relatifs d la pro-
'une prrsorine qui traver.ait une pret.,P
S1elatitelnau 1s annong I',,rriv4e Lt pente est d.)nc sjule couptble,
i.Wdent d titi. t,'st un home I'argument pourrait encore servir avec
P tld ail1; "noe a:iance et une grdee bonheur.
Srgner t dans ses manihres et Notre voy .giur value la population
&5 mouveineats. II dtait simple- de Port-aiu-Piince A vingt-cinq mille
Ntu, en uniform d'officiar g4n&- habitants. Et cela se comprend, A cette
sUns autre marque distinctive, date Port au-Prince format un rec-
inu1rier en velours cramoisi, tangle qui allait di portail Si-Joseph au
de quelques broderies. II vint portail de Ldogane et du Qaai A la rue
tdun air amical, sans affecta- Montalais. Ci n'dtait gubre. Cependant
t 'mayant fait asseoir a c6'6 de un tiers de cette ville dtroite avait dtb
I1 f6licita de me voir A Hilti, et d6traite par le grand incendie de 1822.
d'une man'are particuli6re sur L'industrie et l'activit6 de ses habi-
tion qu'il donnait A I'objet doe tantf, dit Richard Hill, ont jusqu'A un
1. Et pour finl,, Boyer par- certain point rdpard ce d6sastre ; mais
4 chos5 que les chefs d'Etat les traces n'en sont pas encore entire.
offrent toojours mais n'accor- recent effac6es. On y voit encore 0a
S4 Peronne : il assura Ri. et 11 des debris d- murs renvers6s ; la
i da as conf dance et de smn es pauvret6 absolute d'un grand nombre
.1 tfant doe 'audience, Hill put doefamilies qui j)uissaient auparavant
a ,fae de la principal en- d'une cartaine aisance comparative, et
Mai, prAS d'une des fonta.- la diminution des fortunes de cells
vill", qu'ombrage do ses ru- qui passaient pour riches, ont retard
uule t0ge de palms nobilis, ies progrbs de c-t esprit de rdp ration
iMbMre do president Pe- et d'amelioration.*
Ailu"a extme simplicit6.v A-i nombre des monuments ou ddi-
i st d'usagaeon la matibre. flees pub'ics, le oyageur cite le Palai4
q** Opm de nous moduler dti G )uvernemeat, I'ancienne litet.-
tr Ptijon sauveur do peu- dance, la Ctth6 Irale, le Sdnat, le Lycee
.it p1r le retrahi connu: nouveltement coustruit,la Djuane corn-
asi e f(it cooler des lar- menc6e depuis quelque temps, mais
m ets, bieon que ce noa acheva encore. Le Palais a eat
iF P1rperasonne que P- spacieux et conveable, mais n'a rien
dle' d geons come cola de beau. II eat dun seul 6tage et fait
quo tout come Ias fdce a la pla.; destinde aux revues au
Plid arbitrairement en sud-ast dd la ville. On monte pour y
Squo nulve p^0ta enter un assez bel escalier, et on ar-
1 6otN du control. I1- rive A Ia salle d'a.diesace en trawrsaut ,


une viste galerie. Toutes les pieces oei
1o public est rra; soht p lives en mar-
bi e noir et blanc. L guilt et I'dlegince,
jlulot que la richesse, ont pr6sil6 A I'a '-
Ineublement. Dans la construction d,'
cet ldifico, qui dtait la residence de
I'ancict touverMnt -gqndral de la colo-
nie, on s'est plus occupy de la corn-
inoditd que de 1'elflt.* Ei face da P.-
lai-, tout pti t' de la tombe de Ption,
le voyageur a remarqud les pitees
d'un inausole ( destiny A remp'acer
le premier ; en 1862, un diplomate at.-
glais les a remarqudes aussi. *J ai vo,
beaux sarcophag.-s en marbre, ;,ban-
dlonnds par terre, gisant dans* la boue,
maiii je ne sais pis ce qu'ils so:it d,-
venus a
UIs sont encore A la meme place,
in ) i bon monsieur.
lich irid 11 lo ie les belles propor -
lions de la salle du S6nmit d6corde par
un po trait en pi- 1 1i 1 abb G1idgoicre
revetu de ses vte(ments 41,iscopau> ;
signal la prison coma'ae tant en ltits
1 bon dtat, bien a6r6e, et arrosdt par
daux fontaines, avec un jardin reifei-
md dans son enceinte ajoutant nd-
gligemment que lei h6pitau-t militai-
res n'ont rien qui mdrite une attention
particuliire.
En revanche, le basin octogoue de
la fontaine du m irchl Val i6re est
d'un bel ITre*," di -il. L9 seul vestige qui
rest de cette f.meuse fontaine c'est la
vasque en foute q ie Mr Striio Vincent
a fait d6terrer l'amnde derni6re pour
la placer sous le jet d'eau de Ia square
Elie Dubois et [a vasque continue A
Wtre d'un "bel effect Hill n'a pas manqud
de dire un mot aimab!e A I'adressa du
Bassin cheval, mais il a gard6 le silence
sur la Terrasse -sans doute A cause do
son origin colonial. Et il revient sur
la sup6rioritd des constructions du
Port-au-Prince do 1830 sur celloes de
I'ancien regime. Pour so faire une
idWe exacte. dit-il, des progrbs que font
les haitiens dans les arts de la civili-
sation, sous I inffjenoe de leur nouvelle
condition politique, il suffit de mettre
ces constructions en paralible avec leas
nombreux bAtiments de I ancienne
ville qui sont encore dtbout. qu'elle
qu'ait 6td l'opulence des anciens co-
Ions, qu'elles qu'aient pu a tre leur
dducition et leur po'itcsie, I'appa-
rence extdrieure et la distribution int6-
rieure de leurs maisons annoncent une
indilTdrence extraordinaire pour tout ce
qui est 616gance at bon gout."
Mais sortons de la ville :
Jo n'ai pas born ma curiosilt 4- ce
que j'Ai pu voirdans les rues de Port-
au-Piiac*, 6crit no're j ammiiain J'ai
fait hours ila ville une ou deux excut -
sions parmi lea petites h abitations de
cultivateurs situ6es sur Ie c6t6 de l
montagne qui domino la ville. O m'a I
assure que dans l'ancien regime leos
plains 4taient si fertile et rcompen-
saient par uue tell abundance l'in-
dustrie dda propridtaire quo les monta- t


ais do ce canton 6taient n6gligdes et
[ilaiss6es en comparison : do sort
le Camp-des fou rmis,c'est-d-dire la cha'-
ne des. collins ain.i appe', el qui ,'?
t,,id du Lamintin au Cul-de-Sac,n'avait
j imais didt cultivA commeil l'est aujour-
,'hui ; cos collins sont maintenant
couertes d'une multitude de petits ta-
blissements oIh I'on s'occupe de la cul-
ture du cafe, des fruits, des 16gumes
et oui I'on a pa tirer pour 1'irrrigation,
le meilleur parti possible des nombreux
course d'eaux qua s'dchappent des ra-
vins, des montagnes; on retient I'eau
par des tranche sur chaque in;daliteren
-illie qae prdsente la p nte de la mon-
tagne ; et de i auteur en hauteur, I'on
d6couvre la chaumihre de l'humble cul-
tivaleur, ou la belle et solide maison
tie campagne du negociant haitien, avoc
ses bains, ses b 3rceaux de verdure et
ses j irdins en terrasses. 11 est bien
connu I'article de la Constitutiou qui
ordonne qu'au premier coup de canon
d'al rmne l.s z,,1,' dispiraisset, el qtue
la nation s! l',,e ; tt il est evident quo
cette loi seule a pu suffire pour dejrter
les petits piopridtLires, ceux qui r6si-
dent si pr6s de la ville et du sige du
gouvernement, se fixer pluT4t dans
loes montgnes que dans les planes,
quelque fertiles qu'elles soient, mais
il me semble que .-i le Camp-des-fonr-
mis est vdiitablem ti t I'ancien norn de
cette chaine do mantagues, ii lui a 6t6
doond dana une sort.A de pi6vision pro-
ph6tique. Et, en ellet, c e-t A present
une veritable fourmnilire d'hommes, de
femmus,. de jduanes files, de jeunes
gajcons et d'efants for.ement consti-
tuds, qui so rdpandent de toutes parts
autour des chaumi6'-e., les uns allant
clerchr de l'eau, les autres lavant le
linger dans les fontaines ; et jimais nom
ne fut plus signiftiatif. Pendant une
tournde que je fis un soir parmi lea
petits cultivateeirs, accompagnd de M.
l.oyd, nwgociant europ6en, qui habit
ici une retraite ddlicieuse, quoique sans
faste, il me fit connaltre les habitants
de ce district par une anecdote vrai-
meat caract6ristique. Am moment de la
moit de Christophe, le canon d'alarme
fe fit entendre des batteries de la ville.
Au mtme instant un miller d'hommes
ae mds, 6quipds et prt1:s A combattre, so
pr6cipita de toutes leo hauteurs, sor*
tant, pour ainsi dire, de touts les cre.
vasses de la montage. Chaque sentier,
chaque gorge vomisssait des guerriers.
11 ne loi en fallut pas divautage pour
atre bien convaincu que cette terre
6tait pour jamais affranchie du jbug
d'un maltre europSen."
Comme c'est loin tout cela I An-
jouid'bui le Camp-des-fourmis c'st
DUquini, c'ebt Bolosse, chest Peu-de-cho-
soe, c'est Turgeau. .
Et Richard Hill s'arrdte sur I'ober-
vaion auivante : c'est quo les plante*.a
hb&i'iens concenreat leurs divers pa.
rt. de culture sur npt peti t space.'" lt
r6coltont du bid otre les ranges docan-
nes, et plantent leurts ois, lours pata-
teo et leurs mals dua le m6me champ


-4 5 ---- -- N











11n cucillcnt leuis pois avant la matu
rite I*los plates, et ils 1d6terrent leppa
l.,tes avant lque le blf soit assez mtIr
1jour s'Wgrainer ; de sorte qu'ils font
ba':coup sur quelues toisesde terrain."
F. 11.





RIN SBIGNEMENTS
METfRO ROLOGIQUgS
Obsxrva tolir
DU
SirINAIRl COLLIGl St-EARTIAL
LUNDI 6 SEPTEMBRE 1909


BaromEmre i midi
Tomp~ratureh Mairniu


761, */"3
22,4


3


Moyenne d urne de la tempdratu e 26
Ciel nmi igtux jt .q'A ih. c cou ert
pui. -Brise de mer rdgu'iere asscz frAic1
Ora,. pui2s 2 1. an S E N E et N \
plui d'ora ici A ~8 h. 25 marqum it
millj nhtt s. Biromtre constin .
J. SCHERER


2,2
6,
de-
he.
N ;
2,8


C
C













I

(2

j
z




r
t


Nrtuivolles du Cap-Hait.'ean
N ure *.il, t e C, C .ib.'e dn 27 n uL ,
a :Ippi ..w: son raed, cuc en chef Mon- t
si ti o1 .i r, r con- )int'n!M nt avcc I
Mons,, ir .A'ph )n, Pu'et, une citation
rn police correcti nnelle, A la rc..ute
dc Me J. Adbimnar Augus:e, pir suite
d'impu nations ditfaimatoires.
*
*
11 picut considdrablcmen, d-pui si<
iours daans to (t le dep.,:emeut du Nord.
Le Lit eit normal.
Nominations
Par dRcii n de S. E. Ie Pesident de
la R ub'iq*L. .\M-s Enoch Dis rt (t Chry-
so.tM'ne R(serr,, id sont charges d-: sir-
v ce dr' Conten'i ux p- la Commisson t
Ce vriti-a'io i des livres dc la Banq, e. f
Le cyclone A Jean-Rabel n
I n infoitrr qi le cyclone de cci pjurs n
de:niers a t tit d tre g hands ravages A r
Jean-l tbel. L, .dg:its o-iat considerable' 1
les eaux ont ddtruit les plantatiors et c
tmrort6 lL; inai;ons des c iltivaieuis La t
constctnation est gdndrale.
M. P6tion-Pierre And 6 e
I.c Secrtaire. d'Eat des Travaut publics
et de I'Agriculturc est ali-i depuis qutlques
jours.
Nous lui souhai ons un prompt ct co n-
p'e r- tblis-cment afin qku'il puisse repren-
dre la din.ction dcs imro-tant-s tffai c;pu
b'iq-ies qui lui sont co.afibes 3uii deux d'-
parements minis-'ric's.
Au Palais National
Unc fule considerable se pressait diman-
chc din. les sal' :du tcz de chauss6e du P..-
hlis Natonal. attendant I'arrivie dc S E
Io President Simon qui assistai, A la Cath-
dral', iux offices divins. Apres la c&r6mo-
nic reliieusc ',. Gil Simon fit u'tn grande
torn-C' en vi I et regagna le Palai; A 9
ht,.'c i 5 minu s..
II assist, sur le peristyle, au d fil& des
toi.pes et se rendi ensulte A la salle d'ac-
dience oil se trouvaient beaucoup de per-
soinalits. fouctionnaires et citoyens de
tei, ordIc;.
Le d6pu.k Brady prit alors la parole e-,
d 3ns un 6mouvant discours, rappela les
Si nincnts services rendu; A la Patric par le
Gil Simon. Le depuc J1. B. N. Valembtun
c le Magistrat communal ceprimBrent A
lenr tour les sentiments de ddvou.ment et
d'affection de la population port-au-Piin-
cienne.,vu nom de laque'le une superbe 6pte
d'hooneur ftt premise au Prisiiert,
Le Gknkral Simon, tris sensible i cette
manifestation, renercia avec sinceritY, af-
tirmant ses principles de justice et de liber-
1t. qu'il n'abandonnera )amais. L'6pe quoi
lui a 6 t offerte, il la gardera avec hoaneur
nour t'irtiret de la paix pub'ique et pout
la souveraineti nationa!e.
Son Excellence donna ensuite de sages
cossels i ses aulitears t lentr annonca
son depart pour Jacmel o 6eram ponde i


bonne parole A ce.te intiressante popula-
ion.
Chacu i visit prhsent(r A la fin dc 1'ac-
dience. ses .ouhais de bonre sant6 et
dheureux voyage au Chef de I'Etat qui
p:.esa la main A toa.;, sans distinction.
Arrivage
Le sIs a Montreal 2 cit arrive ce martin
ave: les pissag is su'van s reliant de :
Bordeaux. Mr Pi 'ippe, M ne Mdlebran-
:he, St Mtcaty, P ul M toos, Campigne,
Mille Verge t,M-n: Duwani et enfint, Louis
Pe'ou c, Vesperini.
For:-de-Frawce.- Mile O.yinpe Pipel'e.
Pointe-a-Pitre.- Mr et M ne G Rochim,
G. Subnon.
St-Thomar. M ne Larchevaui.
San-Juan Jo:L h, Eclina et Lo 'ore
Shaw, M le Dolores Mrtinm.
Pto-'Piata. D Levy, Jc in Vpi J.
Paerre Ct 2 enfants.
Cap-llaitica. M nc L D ou'naud et
:ifint, J'i) Avc:tdo, MN'cs Mirie Jo eph
Xlr' inc S crlin, Erzu *c, Alide et Marie
ean Jacq c Mme Vve Baz*n, G6n6ral BA-
,in, Mme El'phia Bitoi. Divid LUroic,
Wtlliim Jir e-, Weth r Euktns, M le C&-
este Fontaine, Au-c e Hyppolit-.
Avis important
Le 0ou .' 'g\ d6ciate an public av. ir
perdu le bulletin d'inscription de r6part:-
'on dc f n la de .e:ci s appArtenant au
;ommandan: Va'cima Valccu-t, ex-adjoiit
lit p ison de; hon me; d ce te ville, vic-
ime dins l'incendi; da 5 Ju 'let 1908.
Port-.I.-lPIinc, le 6 S:p:embre 1909.
0. LECLIRC.



Revue commirciale
DE LA
MAISON HAAG FRt RES
DU HAVE
17 AoiUt 1909.


I I


.1

L
n,
si


Caf, L'artic'c ,c t;onie encore dans t
ire s tuation des plus pricaires. La con-
iancc manque en face dce fo- crece tes et
ions rc voyo.is rien qci puisse 'a f ic it
naitre rour le moment. Me ne le Gouve -
aement de S'-P-u1 n'y a pas r6ussi, Ct sa
ersoli ion 6nergiqu de limiter A 9 112 mil- P
ions de sacs, lctportation dc 'a forec rd-
:olte actutlle n'a rencoatr6 qu'ur, accu:il t
ts troid. Oa ne peut avcir de; arrivages A
de 1oo,ooo sacs et p'us, journel'c nentr,
dans les dtux ports sans faire de la bni;se,
et i' c;t deji tries jo'i que cette baisse ne f
d 6nci e pas en deba.le. f
Vici lei co e; de tecme :
Se? emb e fr 40.25 ; D&cembre fr.30.25;
Mirs fr. 37-75 ; M fr. 37 75.
Les mo:s rapproches se tiennent bien. Le
Septembre s'avance et avec lui les appr&-
hensiors qu'o- pcu. avoir quant A si liqui-
dation. II y a de tire gros c igageme its A
la hausse sur cc mnis ( e cviron 2000,00o
sacs ), c it serait difficile poni les ven-
deurs de trcuvcr le caf4 des livraisons due:
si l'on exigeair ce'les-:i. O0 pourrait avoir
ui a corner a, mais voili, petsonn, ne sait
ce qu les hu. siers ont l'in'e tion de f i c.
Qiant aui rmois 61oign6s, it soat assez
bien sou-enu;, malgr lI'abscace de con-
fiance d ns l'avenir, mils lei prix du court
et fret 6tant chers, on p.ut vendre centre
les importations. et c'eit ce manque de
vendears qui Lois vwut en ce mo-nent la
no c soutenue.
Tou: flit privoir que petu peu, et i
mesare que les 9 112 million; de sacs vien
dront au march Santos lei prix e:u'e-
ront, et e'est 11 ce qui cau;e I- jugement
que I'on porte sur l'averir, m is nous re
croyons pas que I'on puisse computer suc
uce forte depreciation dei valeurs spcaula-
uivei, vraiment d & tlis basses, comme on
le vcit, par example. en les comparant avec
les pr.x du Haiti. C-s derri rs, en b.isse
de fr. 5 fr. 6 d pais 2 mois, sont ioa-
jours a pluiears francs au-iesius de la pa-
riti des annkes pricdentes, ec il en es:
de mene des caf6s Centre Amnrique, qui
bien qu'A meilleur march qu. 'e; Hiiti,
sont cepeadant chers comparativemeat ;u
r term.
Nous dison; ces choses pour ddmontrer
I que les prix sp6culatifs sont tr6s bas et
a pour faire voi que I'on pourra s'atutndre i
s one am6lioration aussit6t que la quantity li-


:cs et le tterme au Hav c v u- :
S:pt-mbre fr 78 7,8 Dicembre fr. 77
,8 ; M rsfr. 77 3j8 ; M i fr. 77-
Cacao.- Tirs came par co utiuation
.es atftires ne comp ent presque pas. Oa
ae fiit qne du detail i
fr. 52154 pour de la merchandise bien
&h6e.
tt fr. 55158 pour de; cacaos u;iaoes.
Vene; : 142 sacs Pe.'t-G-Ave S.mmonds
6s bui A ftr. 61 ; 47 sacs J6rim'e don't
9 sacsA fr. 53 50 et 8 sacs A fr 57.
Cuirs.- Terdince : Ferme
Importations : 728 secs ct sales e:c,
2o8 J6 6mic sees.
Dbobuch6s : 745 Haiti cci et sales secs;
252 ; J&r6mie tcos ; 100 Cays se:s ; 50
Port-au-Princ secs.
Camp6 -,he.- II n'y a (t au:une af-
*ire faie ei camp&he Hiiti do er au 15
Aoiit. Ic ; cheteurs continuent de croi e
i la blisse et atteident que les course fle-
:hissent ; les veadeiri, de leur c6t, n'o,-
'rent pas grand chose, de sorte qie lei af-
ftirc; sont i u"ci.
Lci cou s te,tent les mames q-ie p(ur la
derrire quinz ine de Jail'e;, it y aurait
plu 6:. ue tenlance a fl6ch;r un pcu
Miel. Soutenu A tr. 5o;5j.
Cire. -- Fr. 171.
Graine de Coton.- Fr. 1401.5


Nloiveiies tranoeres


Dernibres D6p6ohes.


Lithe Hollaudalts


Le steamer PRINS DER NED&U
LANDEN est attend ici dimarod
12 courant venant des ports du Se
I repartira le mame jour pour 3
%Marc et New York
Port au-Pcince, 6 Septembre 190.
Aug. AHRENDTS,-Ag I.
-'--

Gie ale Tranatanuii


Le paquebot MONTRtALpartiratd
main Mercredi 8 courant A 6 bhet,
dau soir pour St-Marc, GonaiVe *
Petit GoAve.
E. ROBELIN,- AglS"

La Commission
Do r#partition des fond sdI
Se-oura aux Sinistr6s des5
et tO Juillet 1908.
A d6cide, dans sa seance drda
Xo~t courant: 1 o de no pas pret&
o n consideration les demanded do9
ivrer des dupli'ata de bhalled
aihired, ce cas dvant 6tre exaM
iltdrioreorment ; 2 de ne teniraO
compte des 'e:tre rdclawmant des b


BERLIu 3.- Le defi:it du G uverne- etman pour "o.w..-- 1
mert 1nperil pour 1908 s'61ve 30. -mission actuelle se boMr
500 000.oorpattir l08 scours gul
4o0 it les dioits ont 6t4 re
TANGER 3.- M)ulati lafid a promise au o t s dsoits ot casse
consul fUani; A Fez d'interdire A l'avenir prbs le travail de clseinr
'c. torue; irti g0s aux rebe"e;. r6 sur les registres dinm
NEw-ORLEANS 3.-- Ua message de 1908 dsji accept par le d
Ceibi dit qua Bonita, vile commercial de l'Intdrieur.
des plus important e, a &t6 presque en Port-au-Prince, le 31 A0
tiaeement dit ui e h;er pa- ua i-cendie. Le Pr/sidtnt
LONDRE; 3.- Le vapour '" Duchess dt Le Pr/si DAVID
Ke-it' a 6ti abord6 cette apr6s midi, en
!o tant Ju port de Portsn on0h, par le na- -==---
vi,-e da Gouve:nement. 'Transporter ".Le. _. t nui
400 pass3gers de la Dachess de Ke it L" e Ma Lstrat
ont 6td,'sauves. -Le vap:ur a ccu'. 'ts
PARI i .- Rea e : 98. 3s. Prie les commerCants
Le minis're de la marine est arrived *ousles contribuablesd
hWer A Calais, oiu il visit l'installation de de vouloir bien fouri a
la station des sou-.-narins ; il se rendit la Commune charges d'6t
easute A bord do briTe at dco'e de pi- les d'impositions, tat dr
lotage '- Chasocis pu's repartit pour patents que pogneents d
Paris. toais les renseigne tioofr li
L'abbh Gayrand, dEpute, vieat d'adies- vent avoir beso pour
. ser .une demanded d'mterpellation sur la' ction de leur travail.


,, r-

Moomst
neat O


,1Jgt ox


11


mitvc sera atteinte c.n)meexporation.Ce.e 'po'itiqoe du Goave ,iTre .t ri -
ni u ituio 3 est tout a faith d, ffcen'c de ce"e cathol qu s, e. Mr La i5s sqr lei -
dc; cafes ,#ud iiitc;, pou" lesqu:ls on ne A prtn re conDre les tin, -ig '
put attuc idc one reprise Au contraire, il nage dtrang r en France.
ftut computer sur u iise poor toutes les M .nIco 3 Ue dipeche .,
sores non advises ai la liwraison ; terme, M)elia, Capitale de I'Etat de Mk o
notammert poor les Hii-i, tr6s chers en- dit qu'ule grande parties do t
core, et don't la rcolte prom t d'&tre,plus Ztmora a e j ravage, hier par de; i-
qu'abondante. dat oas. U e trombe d'e qui sU ies
Les -ciseigre.reats requ; A ce sojet soot tue sur lei Mints la Hondd$a etn ho
as-ez pr&ii. Oa 'c;a pub'ie ; dans notre a f it ddborder tots les Is riviares "T"
Bulletin.( () estimi la produc-im 190o9!o a valice est sous l'ea-i. .T
de Hai iA 525,ogo sacs, done a plus du Uneubranchim n do cheunin de
double de ce'le ci. ce rural a 6 E empor,6 sur u e lon7ewr
DWs maintenart o-. c)mpte sur de; prix 18 miles.
come nous les avions les annies pricl- Les villages d'Apzcaro, Sintiua o
dentes, c'c.t-.-Ji "e fr 50 54 poar les triei, C-,i o sont compie-c nent inons. i
fr 45 A 46 les natures fr. 48 So les ma- probable qu li dc trrcion du th 2t
chins 6pierrsq, et I'on off'e de verde A pied occas:onera u ie fiminc
environ ces prix. N ui avons., signal1 la De neuesueu d4a:ls oum t r-;ut im
l-cn.te fti; dej. unec ven:e de J&r6m e, It dest uztio- de la ville de Tuli. Eat&
Aqiin ou C"yes A ft 45 It2 N us pOJ- Tamanlipas. Uie vagu, d3 45 iSo iJ
vons dire anjcu-d hai qu'on en a plac6 A de'hunteur a remor t' 'ecou s de is .
'-. 47 po.r revenir A ft. 45 112 t qu o ua viere et e ig'otti la moiti de .i ,.
f-it ces contra-s no 2 tri6 A fr. 53 i'2, aprk- Deux ce t masons etle polt de Sia J
A tr. 54 112 le; cifes en m gasin se cos ont ht4 e aportis par les raux. P &
tent : rois jours la 'enp e a fut rcg; touat
Fr. 6216o tries fine tour de Tu'a. Le vent rentersait les a
S* 56 8 tries choix sons et les huteset dirac;nait.!estarb
) 54 56 mach'n !s 6pierrds D'apr.s le; d-rn'c s rapoorts, lia sia
38 35 1's triages tio serait aussi terrible A Tola et sea
mais malheo:eu :e-nent les acheteuws man- virons qu'i Monterex. Le raz-de-mua
qu nt pcu ra ifier ces cotes. 6tai ace impagne d'nn formidable oa.
Coton Les stocks en Hitit soot mi- gan et de la chut. dc grelo3s 6uonms
nimei Pour cc ic c;u.e, et pui;que d*'u- qu' dcuuisirent trtfs les rhcoltes.
t-es cotons A bon march, manqueut i' fau+ On dit au: tou e la prdie nord-st
tcujoursvoi, le prix de 72 a 73 f-arci poor I'Etat de Tamanlipas cst ccin?leeaei
S-MIrc et Gonaives,march,.ndi e bien soi- dvastie. Oa estime que la mise en in
gnoe. des chemins ncessitera des travaux qui di
Les marches specu'atifs sont tr iKrrigu- reront de 6 A 8 mais.









VENDRE
a halle situ6e a l'an-
& rues du Quai, No RU
et des Fronts-forts Annonce a
I et 3, actuellemenl t eritqueseon
Lfle par Monsieur dredi de
I MOIS lant le mnois
uel Moise. seulement.
dresserr a M Nar- Grandasso
eClonte, avocat, pr6-, e icapeaux
Sen cette ville. mousseline,.
ten cette isouple, mAt,


IpHOTOGBRAPHIE
19:19. PUPLESSY
*and atelier de luxe
120 RusC DU CENTRE
rus1do toutes sortes et do
graudeurs.
bgpOdnctiofls Agrandi.3semefts

Dr Edmonid fHeraux
NIdjed'iaChit rv- ,t"eaAeo.-o *rhe
16~,j Rae i- Centre
Procd~g modet- applicationn d-3
tricit6 ati di i,--iustie et au trai-
nt des malady'> ajgci is et chro-
Lsaren mcior~~~ des urines,
ung, des scort':,tus et lissus pa-
CWMSULTAriON< I,- in~ilin do 7 A

H/AL TE-L AIPA! %R Er
1~ K n cn v oya nt v. adress
022>' SOCIz TE dola AIT
C?1 '5. F ljc u'g St-Dgflis,
-1 j .I IL 'NOUV EL AL-
3J.".I ILL'TRE 1 I.wI ipag.oS avea
U ri des moss, Earces.
hTi,a Ii .' I I IALE et
it 80.IS A L.JTS garanti
U MiL i14iA ,t 6,sx I ijti,ipiu Lde fraaoM


P C.S
I Avis
Hissi'urs les, A tionnaires de la
*PgPnie des ( wrriis de fer de la
Adu C'l-de-Sac sont convoquds
1Asrmblle (; .,irale leo m irdi, 28
*Mb, pro Ihv n, a 10 lienres du
O ,au sigp so'-,al, 'is au Champ
Irll, No 56.
ORDVIM- 1) JOUR;
tIRapfort du :on il d Adminis-
tration.
tp'entation des Comptes,
Re0touvellement du Conseil.
*Dfre13*
Port-au Prince, ;e 10 Aofi 1909
Le Tr'si lent,
SU.l1WEDERSKY.

A LA PHARM AflIE
0 ifauel Alexandre
C6 Yaille !
Karnlacie Emmanuel Alexandre
& sa nombreuse clientele
viest de recevoir pour cette
W.A_ Un grand assortment de
ta nouveaux et dd bonbons
: Chocolats raisins prunes,
00gals, pastilles de men
W de gomme etc, etc.
=%I OB gros et en detail et
.Sat prix tres moddrd.

SBuggy neuf
Svendre.
tu Bureau du journal.


M-AGLOIRE
AVOCAT
d "' Re C entire, 113.


Plumes d'Aul
et Fantaisies
Clhpeaux i
jeunes files,
pour Bbes d
parisierine.


1e F. Simonelli


Modiste
E DEs (C fSA S 412,
sa clientele et
m~aasin ne sera
mardi et


challue"


H OlJ BELLEVUE

Pke..ad CkuP eAINTI)
PORT-AU-PRINCb (HAITI)


au put
ouver-
ven-


semaine pmn-


de Septembre


irtimnt do fournitures
telles tque: Paill s, Fleurs
en tous genres : laiton,
lPong Tatl,.tas. Crepe
deini rmeit et brilliant,
truclie, ailes, couteaux
diverse.
'i tPo:i polr Dl)ames et
Charlottes et Capotes
le la d ,,ni; ntouveaut6


LA
Cordonnerie


Nouvelle


C. B. PE1T01A
(;,I\\II)B E 1 i.
Avise si noinlirouse c ien't;-e qu'el-
le vient i, recevo'-oi par dernier ba-
teau. une forte (q antite de marchian-
dis-s et d( fournitures de toute fral-
chenur et de toute beauty, irnpotl6es
de France, d All-magne et des .tats-
L'his.
Le public 61#'.nt, curicux de se
bien cli us.--r, y tr ouve a les p ~aux
los plus solide.- et aux nuances les
plus vii 6-es les f.orines les p'us belles
et les plus approprides.
On n'a qu ia v, ri* hj z > l lr' l.OIA
pour t5tre as',ur'ts d', re .!,t',s.e sui-
vant les mneille r *-. 'oist du comfort et
de la mo ti. Sp6, ialhus pour dames.
Grand Stok de cliaussures ;
Peaux, (ciriges, I ,.ri es, fournitures
et nm t 'ri'tux div'-rs [outr cordonne-
fie. 0 tH otveia toilt c 1 qa'il Itut, aux
prix lX-,s plus lod, t(I's. ;'i
I A (CPolDONNERliE NOUVELLE
1 i,3,(;IlANI HlfU 1 '183,
Pott-au-PriInc-, le { Septembre 19.).


A L't iGANCE
0ORD3 ,.:-N P.FE
IT. 'ronts-Fort
41. Ra.e dcs 'ronts-Forr.


CHAUSSURKS XIN L0P6T,POUR LA VrMTr
Promptitude at e oin aux command.
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame form et tra-
vail tonjours tout ce qu'il y a de plus
nonuveaux.
Former am6ricaine at francaise pour
Messieurs ; 616gantes at commodes
Pour les infant s 'o plus I'aise.
Travail solic execute avoe
des peaux de pr-:ni6remarque.
Assurance do grand rabais.
PA-t Cirag- a-t Llqt A ,

Chez App. Cipolin
55 Rue Rdpublic zine en face de Mr
S. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pa't de foie grq SauciesRAs trufifes
Pigeon aux pois. Tipioca. Choucroute.
Asperges e'c Fiui cristalisds par li-
vre et par flacon. Pruue d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.

6tel Bellevue-
Le mieux situd, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
GCaiine reuotwrP6e.- Vue sur la mer.


AtDaine -feunantce wx frez,


.p oprielaite


A I'honneur d'informer ses noinbreux clients et visiteurs q I't pirtir du
jeudi 26 Aout courait, I'Mlablissement tiendra A leur disposition :
Io Sandwichs, Consomnat soign4s, tous les jours, de 4 A 6 beures
du soir ;
2o de la Crenne A la Glace, le jeudi et le dimanche, A partir de
3 heures du soir.
La table d'ho'e sera service toute la journde, A prix r6duits et A la por
t6e de chacun.


Madame HIEtFMANCE
rie de frtes s'ccessives
one musique choisie et


A 'YlD[) se propoei en ouritr d'organker uue s6.
pour distraire sa client~le et lui procurer, par
varide, un d&~Iassament agr~able.


Essayez


Une Bouteille

Sod


Royal kola Champagne
Royal Ginljer Ale
Elle vou-s convaincra de 1 r6elle sup~riorit6 d ces exqui- rI'dhaliachissemeutt


Agence G6ndrale


et D6p6t:


AU MAGASIN DE LA MiTROPOLE

MASON JULES L AVILLE
93, RUE DU MAGASIN 1)1E L'TAT
PORTr AU-PRINGF.


Vous y trouverez aussi 1-
Splendid


Ce soont les maillmurs, les moins chers pour leur quality .
Les Goaiter c'est les adopter pour touj )urs.



A de MATTEIS & Ci"
32, RI E1 DU MAGASIN 1DE L'EIAT

Maistn Fun.,0 ,o en 1888


Bijouterie. Argenterie. Paifumerie. Articles dot luxe pour salon,
salle a manger, chimbres, etc.-Miroirs et tableaux artisiiules. -- Serviettes
pour avocats, hommes d'atltires, ministres. ibilelots fletints, ddlicat: et
rares. Articles de Bureau, etc
Achat de viel or, argent, diamnant, 6caille.
Reparations de Bijouterie. L pour une pdriode d6termin6e.
MAISON DE HAUTE CONFIANCE et de premier ordre.


LiOnc Aflas


Le steamer SAItNIA ayant quitt6 le
samrnedi 4 courant directement pouri
notre port est attendu ici vendredi
10 corant.
II laissera probab'ement dans I'a-
pros-midi pour Kingston, Colon, Po-t
Limon et New-Yoik prenant la malle,
ret et passag era.

La malle pour I'Etranger par le
steamer ALTAI, via J4r6mie, fermera
A la Poste vendredi 10 courant proba-
blement A midi.
Port-au-Prince le 6 Septembre 11909
F. HERRMANN & Co, Agentus.


I ETUDE
DE
M* Beauharnais
Jean Frangois
NOTAIRE AUI GONAiVES
117, Ru. Lavaud.


NESTOR FELIU
L cellent tailleur avantageubemel
conun de toute la RRpublique vi st
de rouvrir son atelier Rae Fdrou,
( Rue aes Miracles ) No 61, prbs do M*
L4ger Caovin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujours touted satisfactaes
pour lea travaux qui lui seront con-
Ads.


des d1licieux


products de Ila


Water Co


Kola Champagne


1.MEOW""


-- --


4









Grand Rabais !
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 07 )
HAS CONFERED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE]
CHAUSSURES


CIEVRKAU GLACt, pour homes *t dames P. 10.
V NIas CLIPS a 12
C:OULUR LOTUS C 1 12


Enfants P. 8
S 10t


Pour la vente en gros 5 oIo d'escompte.


Entreprise


D'EAU


X


GAZEUSES


P O R'T-,At. ..'-EFR I T 'C

Fond6e en 1899


21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola:
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


Les jambons et lards "Swift"
de leur marque Premium "


Les jambons et lards Swift v marque
Premium sont bien connus et prdfdrds A
toute autre marque. Leur popularity est due
A leur quality r6gulibre, ainsi qu'A leur belle
apparence et A leur goit ddlicieux. Lea mots
4 Swift's Premium U. S. Inspected a sont mar-
qu6s au feu sur la couenne de chaque pibce,
| qui est emballde dans de la toile et du paper
parchemin. En achetant des jambons et des
lards, veillez A ce qu'on vous livre la marque
* Swift's Premium. a


Saindoux pur
marque Feuille


** Swift"
d'Argent"


C'est du saindoux tout-&-fait pur, comme il sort
du fondoir, mis en sceaux m6talliquds, hermdti-
quement fermds. 3. 5 et 10 livres. C'est le sain-
doux type de l'Amdrique ; il jouit d'une haute r6-
putation, et la vente en est norme.


Ces articles se vendent A l'dpicerie de Mle Zakd, chez
mas et chez Mr Henri Brisson.


Mr Justin


Tho-


Ru- pp n_ -


Chapeaux I ,
Chapeaux it
Chapeaux I !
PAILLE 51* PUT--RICE
ACCOUREZ HZ
Feliberto Gonzales
rr
JOSl SAN MILLAN
FABRIQOU DR CEAPRAUX
PLACE GEFFRARD
Slen do Cofure du Lem~o
Power teas lOs geta et pour toutes
Iso bourses.

Mr C. L. Verret
Taillour-Marohand
Donne avis a sa bienveillante clien
tie que sa mason No.7, Rue Travcr.
sibre est toujours bien pourvue d'unt
varidt6 d'6toffes de Fa haute nou-
veautd parisienne.
QUALITr SuPlbURN. COUPSI *L*rOAMT
TRAVAIL sOIGNi. EXiCUTION PROMPTi
Pridx tr r4iduts I


Ne mangez pis de pain!
1il n'estfaitavec la "Pillsbury's
Beat."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a*
dresser A :
Ernest Castera
reprksentant de la PILLSBURY'S WASr-
BURN FLOUR MIL. Co MIXN4RAPOLIS
BILS

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR
Le cbapelier remarquable, avan-
taeusement connu,fait savoir au pa
blic en g6ndral et a sa nombrense
clientele qu'il vient de transfdrer sa
FABRIQUE DE CHAPSAUX
(L'ANCIENNR MASON DU LOWVR )
I DE LA PLACE GEFFRARD A LA
GRAND'RUE OU RIWPUBLICAINE
No i49. En face de la Posk


Le
vert


nouvel dtablissement
sous le nom de la
l'Am6rique


II promet soin
come


est on-
flour do


et prompti'de
toujours.


Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
De retoor de Jr4dmie announce & as
clientele et au public qu'il se tieLt A
leur disposition A partir de jeudi 5
du courant.
Port-au-Prince, le 3 Aodt 1909.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
I. Mpnuotacture a tonjourson d6p6t
** gra'd otnrk. pour la vaete On
ro6 et so detail, de chaussures on
ons genres pour
HOMM s, Flmxs, E ZxAsm
Los comanudes des commercasts
do l'intrsleur pourront 6trs "exc aut4
Jana uae nmaine A pea pr-s.
23, Rue des Froate-Forts, 23
roRT-AU-JasWCa (sAmt )


a


Avendre
Deux bussen bon etat et $al
CHEVAUX de TRAIT.
S'adresser au bureau du Journal.

Ea Textile
SOCITrk ANONYME AU CAPIThL DI
120.000 FRANCS
Le Directeur de la Soci4t6 cLa T,
tile a informed le public qu'il e2
dbs & present au domicile de a Sol
te, sis a& ancienne blanchisseriej
du Magasin de l'Etat, en face d k
Glaci.re, toutes quantitns de feoiB
de Pitte. et Oreilles d'ane au prixs
P. 5 (cinq gourdes ) lea mille Uit

Attention!
Voulez-vous tre mieux chausst.
11 est tr6s rare de trouver dans i
meme confection l'Elegance et IS&.
Iiditd.
MM. VITIELLO freres,
les spdcialistes en Chaussures pes
homes, former francaises et sai
caines, ont l'hanneur d'annoomr A
leur nombreuse clientele qu'ils i
nent de recevoir de nouvelles forms
a Du Dernier Cri Parisien 9, do vri.
table Modern Style.
Les Chaussures sont reconnuwi&
comparable par la CommodiM l6
leurs formes et par leur Soliditd jo*t
A un travail entierement flni.
La Maison poss~de en d6p6t dM
matdriaux de premier choix pre'
nant des meilleures fabriquae 1i
Etats-Unis et de France.
Chevreau verni, Extra Qoalitb, h
meilleure marque.
Peau jaune de toutes nuance,
ritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures ed*
y6es dans les souliers et lesa I
apportes dans la confection nons 1
mettent de les garantir comms Il
plus solides et les plus durable.
Sfok de Chaussures fines poor b
vente en gros et detail.
Assortiment complete de ciraPS4
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mais moderd.
Adresse : VITELLO frfres
145, Granda-Rue en face la POA

Docteur C. Gaveau


M. D. DE L'UNiVERSITE DS HAOIJ
Consultations gratuites les Lndn
de 2 & 4 heures, aprbs-midi.
128, Rae da Centre, Port-Pso-i

Mason F. BRUND'+
195 GRAND'RUi 1
Dirig6e par

L HODEUIJ
Arnse *bre d WPor
Shropif"e do maave.i.SL^ w do
Viemt do roevoir an go-"d
toffee diagonaloe, .casimir-AIPS-,
to, cheviotepour deil, eqOt
* paricullmont i$a i
beloeseet doCOU P
do gilets 4d fatalsis M
toute b .st6."
S iaUt& do Costusm
oes.- Coupe r .
AmdSrslteo do la 4d siJ
La mason oonfectos
taumesa l itaires, howjO
djomas, tuaiquaM,,,
As,. te t*, de IP


10010 moilleur mam
que partout
ON TROUVERX A
L IMPRIMERIMEI C MAGLOU
Cartels de Visite. rCarte do
gailles. Billets de faire pan. -me
Pour les grandes command., e
tres conditions avantageus
faites.