<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00711
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 30, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00711

Full Text




trOiglu o Ann6op N


727


FORT-AU-PRINCE, hfHA


2


QUOTIDIEN


hLbonnomoDtS:


19111-AU-PRIERM
M,oa1KTUWPUKGS

DImaGKMK.....SI


UN Mos. .

oU Moss.

Taor MO.s
Taios Mon


2.00
6.00
2.20
6.00
8.00


DIRECTEUR-FONDATEUR

Cl6ment-Magloire

ADMMIISTATIUR, Arthur Isidore


LX NUYtRO 15 KnTIMjEg

Loo iausrif Iaseson ausmore w s$ pm tootha
DI R ECTION-RZACTION-ADMINISTRATION
459 a 310mi l,41


LA SEMAINJ

Vo, z-voas ce qui est arrive cktte
aiue ; 'n a bien raison de dire quo
kIte otit nest pas bonne A expri-
Der.
Poor avoir, dans mon avant-lerniere
roe, par!6 du cas des deputds que la
,rs imp'iqua dans I'affaire du 15
.as, et cla dans I'unique but de ti-
i de cela des enseignements salutai
a pour liavenir, j ai d6chatn6, sans
aaoir rula, uoe grele de coups entire
krfdactioa du Fort-Per et nous.
Asi bien, on ne m'y reprendra plus.
Itout cela, savez-vous pourquoi. ?
her an malenteadu dans lequel les
bicips se sont trouves m616s, com-
i toojours.
Mais il me semble que tout s'est ex-
liqai; on a exhibd les papers de
artat d'autre, les etats-civils oat dt6
ioautiusement controls et il se d6ga-
p de tout cela :
Qie tandis que dans le Matli, la pu-
tc eatt classes dans le domain des
dtire et qoe tous ceux qui ont quel-
cho3e a dire, mtme le Gouverne-
t, peuvent passer dans nos bu-
oI et traiter de grd A grd ;
A For!-Per, II flut des attitudes qui
I enn nt au Temple, tout en ne n4-
fit pas le march. C-la a de tout
psexistd, sans quoi la parabole bi-
I dis vendeurs ,I temple n'aurait
a raison d'etre. Cola n'est pas
malin; tout en faisant de quoi
r, On change un petit air patrio-
et tout passe.
ipar exemple, i s'agit d'y mettre
.. Ainsi, lans la fievre d p dis-
M 00 o a laiss de part et d'au-
Mer uon petit f it qui ddifie plei-
ut su la faconi d, rented de pro-
chzr nous et au Fort-Per: il
de I illire Brisson.
Iiot n Monsieur honorable qui,
EOmeroirnt de profession, est
dirstme1'11 int6resd quoe prson-
silmgrnt.ttion de droits ddtermi-
it domier emprunt. A ce titre,
irs fire conoattre an public ses
i"ona sur I'opration en ques-

a li FortPer od l'on accepted son
SteVe d'autant plus d'empres-
In. ron y eat un fervent de
IC o t. et qu'on n'a garden
qlul dit, en son article 21:
ue a le droit d'exprimer ses
m a totes mati6rep, d'Acrire,
Ia" etlde publier sea pens6es.
u~0tb, pour nous autres do
Soe t que du radotagd, mais
t ais, la conception eat au-
R I Prrotque, on traite done
S0t on le gratife mtame
sa k noant sea article
.'as??O'an.

t Io., il fat aviad quo 'em-
'tS i n'y avait pa lioe de
at iti reto rona son arti-
Y",eilesl r6criminationg.


S~ TF HJT' I ~ ,d'Abyssiriie f.rent passes an creuset,
E UI IN IT orn patriotism mesur, e.n mme temps
,lue la situation financiere de la Com-
mune fut tout au long exposee.
M. Brisson s'amena alors an tin A ce dernier point de vue, il est dton-
I qui. mons patriote et monins rindien tant que Ilon n'ait pas parld du der-
de a letre constituionnelle, pri 'ar- nier pport au Con'eil Communl que
ela etre cons tnne pi blia nagu6re Ie Matin, so-s le titre
tile et I'insdra. ui o te Clioses communales, dans ses num6
dehu a riso, ii fut tenir qomute nle ros des ler, 2 et 3 septembre de l'annke
'6ment pariofrne i leriitAre, et qui, dix ans ap ti le ap-
1il'lment patriotigme qui ten! mirque ^ ^ u/alion de M. Etieanneu
Sla difference entire les deux bureau. tionr. es venu compl6tement renseigner
SSi vous bliminr cet 616ment.vois se- tou I.tat des all u ires communales.
rez tent6 de donner raison au Matin qui, Comme nous le disions d'ailleurs dans
en face d'une insertion payee et dun e temps, ce rapport de M. Vincent est
marc d dconclu est paq luge de de ii un document qui done des aperas
der du droit de l'crivain de t r trs int6ressants sur notre administra-
ou de ne pas critique. tion communal et qui initie le grand
Introduisez. au contraire, cet ie- public aux moindres d-tails des af-
ment et tout de suite la reason fires de la Vlle. constitue, eln
du c6t( de notre pacifique confrBre (l.n, loutrae- et A ce titre M. n36.ito Sylvain
en depit du texte constitutionnel sur la g ai l onltr n ta a
liberty d'dcrire, a le droit d'~viter tout gagnerait de d c onsulter, un tableau
ce qui pourrait tMre nuisible A Iti etA'incre des difticutds chroniques qi,
ce qui pourrait ses concitoyens. laisie la tiche de notre Edilitd.
II faut Atre de bon compete.
S* Les Chimbres unE fermd bier leur
.ession laborieuse. 11 n'y pas de ,loute
La uerelle de cette semaine vous a ,u'avec les budgets qu'elles ont votes,
sans dotite emptch6 delire la I',,ix ti les measures qu'elles ont ddcr6tdes et
people Je vais en ddtacher pour vots les contracts qu'elles ont adopts, nous
un morceau. succulent, qu'un M I' ne marchions A pas de geant jusqu'
R;eur, tre- spiritual, nous a seivi sous ;la saison prochain-, la session pro-
forma d'cho humo'iqti.sae ; attention : cheine, je vEux dire.
ouvri bouc'he, faimin g4 : Et alors, rt-mtttant la main a l',,u-
r- GrA a & ne dame du voiinrP, ti- i re de rel6vement national, elles nous
mo inGdeepu bien des jumrs duv fit 'ai onneront, a la session de 1910, de
i vu- c'es horrible! tus mes membre nouveaux budgets, do nouvelles mesL-
vu,- c'est horrible! tons mes memu res et de ouveax contracts, grace aux-
fr6missent!- j ai vu un .dput6 du pPule, l res et de nouveat contracts, grnae aux-
Icomme un dernier v -nu-piet. baisser quelles 1volution natonale so pour-
Sculotte dans un pare et donner libre suivra ainsi, peu A peu, mais a coup
course Aon besoin, que j'excis en ir, jsqu' I heureux moment oU ii
e croyant victim du purqiti"f X/nonil deviendia supeflnu, le pays dtant enfin
ou de I'eau de Jano1 Mantis non, sauvO, de voter aucun budg-t, de d(-
me dit I'arni le d6pu't a 4lu Iomicile crater aucune measure et d'adopter au-
depuis prbs d'an mois dana ce pare, CUnroatrat.
a vu de tu les passants. voulais Mais j'y pense avec anxiety, quand
m'a cancer at dire au ddput Mombel.. cette triple desogne aura 6td accomplice,
"Fa vance Vus ts dans a Capitale! que vont fair les Haitiens de leur pa-
Je fus retenu par I'aimable dame. riotsme et de leur ardor d relve-
No riez pas. L9 faith est grave. Je I'ai ment
tout implement annotd. Aujourd'hui Bin n'anticipons p as; A chique
to 1t smer daen nn petit plat bien jour suffit sa peine. Ea tons caq, il
Schaud,- aux nlteurs pour en fire tel restera toujours 1'e4poir d'aider les au-
uhage- qaulecteuro." r tres A so reliever. Je vous dis qu'il y a
usage qae e de grande chose a fair !
Quo dites-vous du fait ? Moi, je pense d f
tout implement que le desutP 1n quA- Ii *m
lion, mettons Mombel..., doit Mtre t ; (Oh quo le d6pute Sambour est m6-
embarrase A ia Clhamb.e powu di:cu- chat t II n'a pas tremb'6 de parler
ter les lois sur les bonnes a1' irs. du Champ-ic-Mars etde notreChamp
r de courses come d'un a simple parc
'' b(eufs. *
La Commune por'-wr-.?inci nni a Noo, c'est tropdire. J tais person.
beancoup faith paler d'elle cea temps n:e!lement sur le Chomp dt-Mars hiar,
dernier,, la suite de I'irruplion inat un moment avaut le conceit, et en
terndue de, Mr Inito Sylviin, ndoito la 1it de beufs, je n'en ai compt6 qu'
dol tion deat saris borns e face ie t rine dizaine ; it est vrai que c' talent
osel lion elt sans bores en ace des bowufs comptant double, car ils
Bos saletds pub!iques. apartiennent la plupart a des per-
La question, toute do voieiie pmimi- appartiennent la plupart A de per-
tivement, a dog6nd:6, comme d'uilleurs sonnages,-et meme parfois triple,car
on derait 'y attended, enune discu-- plusieurs dtaient pleines.
sion complete s t asst z virulente oi les Tout cela nest pas one raison pour
adeso mritimeqe et militaires de I'aide- parlor comme le d6put6 Sambour I'a
gdc-pam do S Majeste I'empereur fait. Avait-il raison vraiment de dire ,


qu'on a toirt, apr&i& avoir votA tant
d argent pourcYe cpare A& l,,'ifs, d'hi6-
siter de regler le sort de la canal iia-
tion hydraulique de Port au-Prince,
sons pretexte que les paysans la-
vent leors pieds dans cette ea' quo,
boivent nos femnmes et nos enfant-.*
Le dpute me -semble pen avancA
sur les f .,3ns modernes d'entendre
le progress. Comnm il s'agit d'eblouir
les 6traagers et le., visiteur>, ii faut
coinmencer par avoir dtes places pu-
Iiques luxieuses et de;. cathiAdrales
monumentales, apre-; quoi nous ver-
rons pour les inisdrables questions
d'eau et autres.
a Sauvez la facade P, dit un pro
veibe chinois.
JEAN LE FURITEUR



Le conrat Ic-Donald

Declarations de Mr P. Sannon
Minixtre d'llaiti au:c :tat-I 'i

lTous intcrtts amiricains itgitirne, 3-
ront protcztinn i lltit;, malgrd I'influer-
cc dci banqui rs al' nmands ou des jou:-
n uo cow)t()s par des trangcrs. *
Tel e .t I'opinion fourc:e par \. 11.
Pailius innon. Le Ministre d'Haiti ici,
Mr Sannona lt 1a dJplclhe spP&iale d'HaIt
at. lHerald, relative l'opposit;on des Al-
lemands air Amdirains et voici cc qu'l
dit A ce su; t :
t II ne doit p.- >:re on seul instant dd-
duit que le gouvc cement haitien soit op-
po.i aux Amnricaiiii, ni q,'il lavorse les
entreprises allemandes '1 exclusion des
ambricairci. T u au con'rai <, mon Gou-
vernement a so ltciC J'aide des l'ats-Unis
centre les Allemands, qiand II a eu b.-
soin de cette a:d: et les relations lesplus
amicales coitiruent d'exister entre les ta;t
Unis et Haiti. ,
a Noos avons besoin da capital etran-
er ; et le cap:tl aamri:ain est doac le
bienveno. N u; ferons to'.t poar promou-
voir son dCveloppemcot en Haiti, mainre-
nant come dans 'c passe.
La difficult asc u-lle, qui a donn6 lien
aux plaintes des Allemadi ct qui faith pa-
raitre Haiti coamne pen anxieux d'accorder
des coccessions aux Amriicrios,est dueAcc
que les pro note irs ambric: ins qui se plai-
gr eat n appa t e r e t pas.i la class: d'hom-
mes d'affai si mC ic in s d'importance avec
lesqu:ls ncu smmas tcujours d sireau de
contract r.
Ce *ont des cotrepre curs qui n'oot
point d':p, ui finaic e" deriere cu et qui
v c neat A at Li pour avo r des contracts
pour etre vendus A N w-York.
4 Par example, ces entrepreneurs obtin-
icat lae concession A Haiti en s9oS poor
coostraire le chemin de fer de Goonaves-
Hinche. Apies qce vint k lom6tres envi-
roa frseat acbev6s, companies qui


I C


I I
-


Lunil, 30 LoW15 1909,





... ..... -t" '-ausai- a e; ,i _^,m., wJ us mriup PW l eJiuserp ; a dtre eamxpsle pinxhas iantilatrant &6'- panrlementai-V dui retraritle
do li procdwlue si cc n'at dans. 'i herro- contraire, aaps.,t avir arrd _d s i m meau tU d c dec dip6E. B otitro Ale- Jeunot St-Aude, Liu.a
gatoire .lu D putE Catri 'e Gabriel, leqre' -t.--e, f.. i Mrrtrw, rl pofUrrsin xmndrc Cldopat 1a u a, e arnitt P0 r Su- la dc-ama s du Mli5..,
a dar dans l I'inst ct.ol q'apswisire dtres r onf"" l a. I p d ,
avoir apprise executionn decs eo ieurs, kurs quilt et jogds, aVut ce'ao na tune d earAicoue et s a- i ya un os s*$or ea
lui Camille Gabriel, protest forming de. b tme, Lea g aur.. C. de iim .... e e am.- a prop--e be-, ci-t- v- .Z pei
centre cet ac t qu'il qualhia do barbWic, Le gera"JulesCoico inslo post qe oddtode dame." lpablique.


avait fait les plus belles promeses re put et quand, parlant ( au Prdsdent ) de la fa- des executions fussent faies iddite-r Quint A l d6clarat
ob:enir de capital et :e tr.v it s'. o a. c )n iidigne qu'il Etqit, et tqe Ie Pr~e6deat ment aprei les arrevations tt il ajouta pour Lous Eoqg e 'Laf ration i
SPlus tard.elle proposal d 6e id'e Ia li- ne lai repoCdant plus, il entra dams la salle ppoer son opisaon : avoir e imol a
geo du cheminde fer dela Grande Ri7vi'e du Conseil ca il se wuvi at d'avoir u Je suis commandant d'arrodissmenet MrMureli a o. afotiCt d I' -
do Nord jusqu Port-aL-P.ince, capitile Borgella Sivere pr6i d'an diva south le- et ce Monsieur est venu me proposer d'ac de Mr P.ul S-If.oiwet Id a
A Portl _-FOt I. l .a +
de la Republique. Elle devait, en retour, quell dtait coach Saint Julien Smano e cepter d'etre conseiller an department de p sy ari'ter, at Ido6l Calue-i
verser too ooo dollars en trois term. Hecor Jo Joseph, debou: -m cb6ds, ii la Guerre tandis q o'il a lui eo fahit choir clamit qui e dlt d'ai!e
A l'&chance du prem-er ierme,la Compa- edit ce qu il venait d'ecpriuer au Prdsi- de Gdneral Prudent poor me remplacero le Vni n aaoc' 1 1
gnie ft dfautelle n'avait pas d'argeat.Vo'- dent e traitant de lAches e: d aawins come commandant d'arrond'ste nt. Je d o- p e vaal. e
i qiei cete mi.ne Compinie des re u ie tou ceux qui avaieat uns reposabilitd ne pardonne pas cela A cs c onspiratturs, I 'et dooc P ab
.noave!le concession ud H1 i, naturellement quel.onque dans esi act s q uon venait et je suis d'avis qu's soient fufids san uLfmtart it par'ip I jt T
mon Gouvernement hiiite. d'accomplir. retard. Et ii je n'a pas fait proc6der i I'ar- indi-ec-eme ,, soi l oset
IIt est natural que les A lemands n: dt- II -esort de cc qoi prc de q que Boruge!- restation d Gnral Prode t, cc* qu'i c e compli e a co'1mela~"
ti.act pas de concurrence. 11 est aussi po la S vere qu'aucui temoin, pas m=me un out fiit ch it de 'ui sans le cosu t r .r Mars 9g8 g. e aales d
sible que les en-re rent urs AtnmricAi.s C.-i,)6v.nu n'a d6sigr, n'a au:ooa rei- Iiterrogd par le M gi tit instrc'eur Par ce, mao its la Co, -
qui ont d incapab'\s de teni !curs ei ponoab.lit6 dins le; executions toamaires Camil'e abrel Aua.utn corfirme rcu poi. M M. 'e. v01
g 8be nents re soicnt pas l'obje dun ac-'d 15 mars 19o8. p ei la deposition de J amis Mril r, qu' l s'y a M 'I p'a A de
waurs, t Muo8 p6 ldJs paM9I liveul M a d i~.ii oyae
cuCti fvorabl. Mus avec de. tiianciers | 2 Ei ce qui concern SaintJualien San- pu'squ l eat i p-ot. ter coatie lespropj codtge c s-'- tlits ft JI a'e co .i
responsabes le cas cst entierc-nent diff- nan Un seal timoin a dit f'avoir vu cette qu. le GEneral Cocou elait de tenir au de c u et d:* ;'. a z ter :/.
rent II y a moions d 'n mois, on tepri- rui:-la, i la t ibu ie du Cbhamp-de-Marsu, Prsident distant e qu ii exi u ecat e. C S da C edo d'l srucn tio, pd,'lI
sentant de Speycr & Co obtient ue im- c'est !e noamr Porsenna Laurent, alors re et mi-e, parents, tr6rcs u aures qoilul i rco Ciaiele.i
po :ante concession cai Haiti sans la mooi- commissai e de police attachE a pose feraient la proposition t'e cit.si er c.mn re Fut A Ia Chambr 'e 27 Aot a*
dre d tti.!i:e. .J,.s indvvid-s ayant un do Petit Four. Et la deposition de cc te- le G uvernement, surt ut qundon a 6 J. D BaitAULT JR Skva; A. .
capital fl tciL -tprsi luL pLu\ cnt ob e lir moin s'est tro vie affaiblie de ce que, asscz I ger Fo ir li dire qa'il n'lar.r- que AND, J. B LAUENTr.
des corc :.sons d'amnnorance en Haiti. Au ap!es av. ir d6ignd plusieurs personnages la vi! save -u -riompbe d. l Redvlu io-
cane opio i ion ne leur scra fai' nulle qu'il aviit prdtendu aveir vus i la amre parce qte pour des raiwios de huuts roll- L ippr~ter, LeF Psid
part. place, d ns la noit do 15 mars, ii s'etl tiiu oa etait oblige de p u-voir i son DmI1 Sr AUS JD JaU aO
a JC,: ai tout) pour aider a cette sone rdtracti poor I'un d'eus disant qu'il s'dtait replacement par le Gendral Prodn*. *
d c. t vbri-e dans Iluon pays. J'ai soL- trompC. Ce nest que quand 'e gEnEral Coic u p:ur Copie Coonfir .
vent (1i:tr des re c -inandr i-,n iA des ( Voir'e journal a l'Irpattial a ) oh sa jura sur la vie de sa femme et de es en- La chf de bureau de Chadre des es
,honmes d'Atffircs a nericanis N rieux ct titrac nation est pubii6e sans a cu e protcs- fants qu'il etecuterait le meIe soir lessons. seUtauts.
inon goLv.riCntment, le-r donre touie taton de sa part. It n'est po sans u i'it! piratturs que Gabriel proetadera-.t le Pit- PuE No.
t cilit pour emp' yer leur argent. de diclarer que, fcl -il rdelemest i l tri- silent q, i -emblait I'apprcurr, turtou
Muis i' arrive q Iqulo's qu'vi t, nt.c- bun: du c Champ-Je-Mirs a A I'hcuce in- lorsquait ajoota que le Prisideit avait tout
prcneur n'-aynt pas d'arg.:n, v.tnt A moi diqule par le nommi Porsenna L-urtn:' g'gner en f iiant inerroger 'e; rdvo'u- ha h a H
poLr me drre qui' d&c. c ob cir des qu e.t d'al eurs une veiz isolde, cette ci- I ionnaires p u coqnaltr Il rs d ssei-s e
c)ntrats denandant des cent ines de cI nstanc-, a elle seale, ne suffirai pas pour leurs comp'ices. Ce que du re e I6 ch.-!t U U U
dollars, ni u ( element, je n. pais le re- 'c rendrre eslonsablescit des arrestati-ns de 1'Et.t ui avait promise
commander. lle ga'ec, soit de l'exzcution d:s vic ises, L'iu erroga'oire de Camille AugJs ii Ga- .
*'c desire ire enterdre qu Hi titi a oute ces ai restatio-is, horms cells de M si on briel, c:'u; de Joannis Mersiir, et celui d.- Sde du Samedi 28 .Ao po9g.
co. fiance dinsle capital amir'c-in et daos Co'ccu, syar t etf f-ies us do-ni.iles de, Fran;ois Mjise ( celui-ci ne sachant rie Apres lec u e d: La cormrepodaoe,
lE, E'ats-UL is. victim s,et tes e c u ions somanties devaat des evnemeats do 15 Mars) soot les seu- Mianstre de 'Io:erieur ddpom oan cor
New- York Herald le cimetilre ex Eri u Or, rersonne n'a les pi6ces qui out It4 soamises i Ia Com- accordaAt A M. Joseph Adam, ua moo-
diclarC avorr ru Str t Julien So.on vio- mission, concernant le r6!'e jou par le pOle sur 'es allametres et en demal
i"' cr cette nuit aucua domicile, ni qu it sE'- prdvenu Gabriel dins ceate affiire. l'urgece. Cette demeide eit vive
SL TQPOl l l 5 M i t.it atrouvd devant le cime:iere en train de II etait b n de mettre ea p eine lamitre comb ttue par les deputs Me anon ai It
S Ip a 1 5 rtici er aux executions. cette cons duration important tant it est Savoie Augus e Le Min;stre prie ls Chm
i3 En cc qui concern Cami"e Au- vrai que dans la recherche de la vE it6 et b e de n pas prenre en considrwiionl
gu t;n Gabriel. IedCpe idammeit du r6'e de la justice, le judge doit teoir pea de arguments pr6sentes par ces deuI ldipu
ge neral qu'o attribue A ce prEvenu. dans compete de la c'amear do moment, quand M.- e uaoa'nfat remarquer, I nomlS, i
RAPPORT la polittnu du G uverne ent ddchu, la surtout cectaines. coniddrations po'iique. I'Assemblde que e contract Adam d pa
D L Commiss:on a exaa i c quelles soot lei s'y attachent. s r par lcs -i i6es reg'ementaiu et I'd
3 charges relevees co tre !ui dans cete affire La C mm'ssion estime doun que, que'- ne doit pas To:er l'ur n:e demadkt pt
Commission special du 15 Mars. qee gricfi que l'on paisse avor i repr.- le M isre. Ii sagt d.u mosopoklet
AOr, u 1 cc-p:ever u, a: allemeat en pri- cher la polit quje da geCnral N )rd Alezis, corder A quelqa'un e: on doit ebk rigen
la Chiambre des I'I)put/s sor, a l A cirer so I nora detat le jue Camille Gab il1, quoi qu'il soit repute avoir qu les Pays a si 6 des convwtiow co.
'iistruc i nc, c'eCt le geoe.Al Joanrii Me- Cte 'inspiratur de cette ro tique, n'a mercia!os avec cerairei Pu'smaaces. I tf
\1-s. curs 1I Dtypuuts, riicr. Voici e a qu, s teriaes I dit Joanni. co i re li i aucone charge dans les azca- bien que cc contrat soit etdtM.
Vo! comision iciclee dcsi..n R Mir.sier, nalors adj'iit du Commandant de tions sommaites du z5. Mars io8. I Mse aux voi demand d'anorgimt
tis.s de st tc urles poursuicdi I'Arr. niusserret ddposa devant ce Mgi;- 4 o Les deputies ESile Williams. Emile nejete et le P.6il.-nt envoie s com
tns de nra c ro leg s mpoursi s dans 'af tr.t de samned 20o Fdvrit: derrier : Mirce'ir et Thimoclhs Lafontaat faissient 'qastion par devsnt les c3mitd appdis i

sieur Maisi Ion Co.cju qu devait s prd- fenille de I In:rier. Cest aii qua ctios f ites par l Srat o bu
FAITS senter i H6 e. de 1 Arrondis ecrt le mois de Mars xgo8, 'Is se trovaiei toui la Ju ice. Prceque tou es out 64 c?*
I)w.r Ia nuit .cu 14 au 15 Mari dive ses meme jour ( samedi 14 Mars) vers les s cirs, tnt6. auP.llis tota6: vi stit ae ties. Au bodgt de I Iistucuol Pil-.q,
artc ,; ii ins p'ip.4. L, ont &dr faites; dees deux tceu -s de l'ap..i-mi1i Et A moi il me Picipau p-stes de la ville.Ce so*r du 14 Eput ELe< Hypro!i:e dde k
icrconi cat enfoncic., et aprs qa'o ;ommanda de no pas sorir i l'arnivic de Mars.apis qreMsil n Coicoun, ai'anet1, maiatie des bou-sers des lyclepedai C
avait viol 1 tir dorricile, de citoyens Monsicur Masillon Co cou En effect, Mon- Mr M.rcelin venair d'obt nr da P6. ide t et des Cayes. Cet e p-op)iitio ea
t0111 et arrachcs de kl( r lit A la suite limu Mas-itlon Coict u e piseonta A l'heu- qu'il ne serait pas exoc atE somtairemeat, Oa pus e aox modifia'lions bates
d'Lrce d4nonciaion de c. in 'ot produite re indiqu.. Le G&enral Ju es a'sppela et Imis q''il s :rai de meme qie ses comn- Sdet n u bulge d-:s Rel.t nit Ba rii
par le gC ihatl Juec. Coic< u, alors copr- m'o donna de me transporter sans retard o Pagoos li-res A s s Jues nature s, cesn co1 L Chaabre les ratifie. Ona aorld&
mand nt de l'Arrodissement de Por-ic- Pala's your annoncer i Maosi ur Cami le 6 ot urs aisois re- aI dsc des conclusion d
Prince. Gabriel qu' Il tait ean conference av.c Mon- Pectives ainsi d'ilen que le mini-tre lu:- a co mirsion dcs Comipte' V
E! le lendct ain vers les quatre hliu es sieur Masillon Coic.a. m6me Les adjoints da aniastre qoi, qcpea root fioptes. (Dbcharge 1s: u d
do min toun. It vil'e ce Port- a -Prince c Arriv ano Palais, ayant rempli as mis- dantin'o qu'ilt pas &t a cusIs oc e se Seak, oui B7-19rro, Lcautei'
etat reveille an b iit d une vive fusilla- sion aupr6s de Mondier Camille Gb ie cafi-ment qu'als daient re trOi ch el- Saum I Leu i Baro u bt .La
de. Dix de uos concitcyc is rtenaient de cc ui-ci m'anvit A eiotrer prts du PrEs- nffectvement prsa tourde ls qo'e I pl- Adrd Pie V.rLecore. f
toimbc viciimes de Ia plus b:ut le des death pou lai annoncerI a m cs Goevelle nist re enalt d effectar.s Tom imstt e LecS u dgd Pier u Prlr do al
excL.tinns sommaires.- L'opinion public e it maccotedpagna is d lastrucuoiomrt dAw 4comm el s a ups i re orltc)O d
que a vite faith de M.herchcr A qui incom- rcmp'ii done ma mission, ct le PrSidet dlr qu'E ilve A i** t r dI al a t i es yr t dget EO.
be la :esponsabii e dec c crimi inouI me Epondit que c'6'a t trs big.. Jo meO aoche Ard c'E C i arc-Ulina pt pca qtr euiats ui oe e cr C 10er
ht comon c utour dou ti:(f de l'Eat sid- retournai done a bureau de IArroodisse. qocheA rmnsnd catt pai:i-t ms pas pa. Oqu p'eixt l o cvoo e.
gcient alors des sevitcurs ddvouds qui, me r, je fis ,eAonse auG ral j a qut ute Ia suiu at Pal;.. t quri E t lifill C b cClaui
o 're temp., remplissaoin Ie.'6' dc con m i vta eco A ne asor i u a elr d la sa ardsl i e gae diGa- O.s uict A s d CoSS
seilleus officicux, une clam ur se" elcvi: le ee. Ves6 hee.e du ci e .Tro. le le de a cde g d Gw- O s'cc"up- Psme.t u n:t ge d tes
pour dEsig.nctr A la vindicte publqie le. General juks moGi A cheval et ianvita t pms ent .r Mdte Roche Aimlaiond d qui lo t pccoledams Rim _u. S
Deputies Borgella Sevre., Saint Ju' eno Sa- Ale s i r ao Palais. LA ie fas istrod. itid p anoas l ir cet ue dclatreiosn c o pa pe i Dm lS Raie .. Si,
non, Camille Gabric', Emile Williams, dans la gande sal dM Caseil des Scr 4id u dv e o let s Issumeur mbaio Et re- a 4 dje u orla Vie !ss
Emile Marcelin et Thimocrs Lefontmot. aires d'Etat c ja e us orS de -desaeu- iec aen ii Alletuhise sLafnt Eint o pu.- n cosi deo Mdo Vw ra e Nr
Is sot done prvenos d'avoir pris pan rer tandas que le Gierut Je es E pdtlsra dams ilea dt Fd ii MarcThi, Einlt rdopoe A.o De lot.. qe'ri.P_.
a ces endxecutions.- Unc instruction am- a Aice o est install e bureau dP. P"- Wllnamb et FrIdtuic Mq arcis t'ae t a ciets A cha" 7e dueles.
verte Ai c effct a donna le rdsu'tat s si- si J.,n ainsi qoae c'oi de Cafaiu lu Gib idM. entfimblet d' i t sansi et I t.-dDmpas est lev ou e.'
vtnt re eubm:lt. ue posees --.ogl.ev. dep-in.u -s-lessa -re .S- ,ud, Dim, L
d. En ce qui concern Borgella Svre. co ui-cenmlamt usu e ,l, on a, u ten T dd A die q qa'rle I u Thino i La Chambre. A ce.t. sdi ,*
MAcone pi1ce do doussic de ee d-sigac u 7d td a _nelel j'al pu s-eed_ -o .- Lsfana cht chez he pour prodd A l& Parrts- rejeute los iaodifePations fM,
come fajt pde cp.ht ni direchemenr no sieur C"mi"le Gabe, promoacer ccs puro- atlon d M Aleandre Clophat "as budgets pur he Sloat de ia f
iedirectem mlaient A are ddeu man. Son-I lei asso or pour e t e ea.cad.. s de mo u de fondemut. Lies raoa qstt, pans hI- pour Ire pa rtl doI
... '- + .-


















mo531GxxXXXTS
itS3TZOROLOGIQUAS
O0bsomrva~tOllo
DU
d*ujiusCOLLINS 5f-3ANTIAL
DImAcUK 29 Aour sO,


762, "/*8


-p _larminimums a ,8

M diurne de la temperature 2 ,4
f1darla matinee et nuageux depuis
.o iede mer d'assez bonne here, tries
I9. Eclairs. Blromntre 16gtremeat ea
k'w J. SCHfRER
Depa rt
]A pArti le Sibicia avec les pas-
mauva',ts A destination de :
-" Thtiomas Hurst, C. M'rsh,
lic Lamo.he.
Nfr-York F. Sch'eis.
Contrat Mac-Donald
No re conf rte le Bon Sens informed qne
INWioo Pierre-Andr, nmilistre de. Tr:-
mupbics, a communiju- ,u Conseil
i Sxictai,c; d'Etar, le rapport de la
diomion technique chaig e d'tudier
a-trm des chemins de fer de M. Ja-
mu Mac-Dona'd.
Tribunaux de Pa4x
SECTION NORD
IDuferames vienne.,t riclamer 'e. bi-ns
,p-mft de la uccesisn d'un muii
amama qui partageait entire elles ,ses
pi"N s cartsse;.
LeTribuaa', fart embarrass, de nande
$d~0oignage o .r savoir A laqcelle
Su iront les effects laiss6s par I'amant
efS Fliora lear.-Marie et BjnneJ6r6-
s eondnt chacune avoir tons les

Fianqailles
)tnseurgistrons avec plaisir las fiarcai!-
As MIle MARIE CORVINGTON avec Mr
wtIa JOXATHAN LHRiUssoN.
D6c6s
Nos eons reu, de Pcsttl, le fai e-
-P de la mort de : MARIE HoowVIE, Us-
au VETA FIGNOLf, dc&dce le e idredi
3Aoui cour.nt A I'Age de 25 als.
S Droit haltien.
_lt.ra bic.a 6 pr fascicul s, A l'Im-
J i: J. Ver lto-, 'e Cole de Commerce
, par Me Louis Borno.
. L'tcUe est I ourvu d'abondante; notes
dl ctic; et de jui isp.ulence francaise
lt hMietae. 11 e't appe'6 A rendre d'uttles
ti T43 aux hromines d'6trde.
iMouvement Consulaire
Pa d:ciion de S E le Prdsident de la
,i que Me An:o re Th6'imaque a &t&
f 0t ade de Consul Gfaral d'Haiti
's leader occidentalei danoies, avec
ice i St.Thomas.
,lktage de Port-au-Prince
St du Cap-lattion.
& uml officiel public le ere des con-
s et tre MM. H. Manigat,
iat~io 1 d et Ali.on M. Archer poar
..... uen socii d mwye sous la
k-Ua.."Cup iecd E& i age l.-c-
i s Vi ile de Por -.u-Pin:ce e du
l form a capital dode ux
mil dollars. IA Conseit
om podr la pI Ato san e
Ie temps icr e re hla
S to Ia isocid uaqe'au i -
u.d,, M. Chenr I B I-
r. I me, amu.1 GAbrie,
S6& SegaP t .. Pi mce.
^*--iCemisud. par I..


~lp~c


La malle pour I Etranger via Jdr6-
mie par le PRINS SIGISMUN 3 fermera
& la poite. jeudi prochain 2 septem-
bre probiblement A 5 heuras de I'a-
prfE-midi.
Port ac-Pi ince le 30 Auit 1909.
F. HERMANN & Co, Ajm's

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RuN DU CsNTRF
Travaux do toutes sorts et de
toutes grandeurs.
RK odu~.tions Agrandi-4ssmonts


P. Cm S
Avis
Messieurs les Actionnaire, de la
Compagola des Chpmins de for deo 'a
Plaine du Cul-de-Sac sont convoqu6s
en Assembl6eo Gn6rale lo mardi, 28
September prochain. a 10 heoures du
martin, au siege social, sis au Champ
de Mars, No 50.
ORDRE DU JOUR
1* Rapport du Conseil dAdminik
tration.
Prdeentatioo des Comptes,
13 Renouvellement da Conseil.
4a Divms.
Port-au Prince, le 10 AoIt 1909
Le rdsident .
SLHWEDERSKY.


S RBELLEVUE
Ple 4 Ch.mpe-de-Masw

PORT-AU-PRINCE (HAITI)


U)173agB


Tersement des soizante-deux mille cinq cent I
dollars appel6s sur les deux mi'e cinq
cent actions de too dollars chacune que
Allison M. Archer a declar6 transcrire
fermre.
Douzi6me Budg6taire.
La sommne des credits a rdpastir entire
les diff6reats d6partements ministernels pour
Ie mois de jaille 190o9, s'6lve en Bt lets A
Ia so nme de 515 613.75 et en or am~ri-
cain a 61.330 20 516
Le Concert du Champ de Mars
GrAce aux efforts do Conseil communal
et de no re actif Magistrat, Mr Cyrille
, Liautaud, Is fete qui avait 646 renvoyie A
cause do mauvais temps, a ea, hier soir,
un iclatant et lgi ine success.
R ea n'avait eti d'ailleurs neglig4 pour
donner toute satisfaction au public nom-
bnux qui dtait accouru a l'appel gtacieux
de notre Ediliti toujours dispose a orga-
niser de grand coeur ces sor ei de distrac-
tions ui plaisent tant aux fimilles de la
Capita e.
La musique du Palais a ftit de nouveiu
valoir la maestria de ses mithodes, dans
1'exicution de morcesux de geare divers,-
1'4clairage 1lectrique d'Auguste Migloire
fonctionna A la grand jo'c des assis'ants;-
ce fu ide'ement u-e bel'e et brit'ante fc:e
dnt la reussi.e complete doit consoler no-
tie magiitrat de tons les eanuis et de touts
le; deboires ec sa diffici'e function.
Avis important
Le scussigad porte A la connaissance duI
public qu'il Ivi a 6 6 ealev dins la nu.t
du vendredi A s2m-d*, ue vach! jaure
tAchee de blanc et de noir 6tampe des
lettres T. L.
Brnne ricompen:e est promise A celui
q ci la lui feta retrcuver.
L KEBREAU





Le vapeurAI.TAIlayant quitt6 New-
York mercredi 25 courant pour Port-
de-Paix, Cap-Haitien, Gonaives, est
attend iti Jeudi prochain 2 Septem-
bre.
II partira probab'ement dans la soir6e
pour Petil-GoAve, MiragorAae, J6r6mie,
Savanilla, Cartagena, Sta-Marta et
New-York pregnant la malle fret ct pas-
sagers.
*


A 1'honneur d'informer ses nombreux clients et visiteurs qu'a partir du
jeudi 26 Aotlt courant, l'Otablissement tiendra A leur disposition :
lo Sandwichs, Consomme soign6s, tons les jours, de 4 a 6 hear
du soir ;
2o do la Crmrne A la Glace, le jeudi et le dimanche, & partir de
3 heures du soir.
La table d'h6te sera service toute la journde, A prix r6duits et & la por
tde de chacun.


Madame IERMANCE
rie de fetes successives
une musique choisie et


ALFRED se propose en outre d'organiser une se-
pour distraire sa clientele et lui procurer, par
vari6e, un ddlassement agr6able.


Essayez


Une Bouteille

Sod


des dElicieux


products de la


Water C


Royal kola Champagne
Royal Ginger Ale
Elle vous convaincra de la rdelle sup6tiorit6 de cs exqui. raffralTchissaiemiuts


et D6p6t:


Agence


AU MAGASIN


AISON JULES LAVILLE


93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT AIT-PRINCE.
Vous y trouverez aussi le


Splendid


Kola


Champagne


Ce soot les mailleurs, les moins chers pour leur quality.
Les Gotter c'est les adopter pour toujours.
I I I Il I i '- II-- 1 .


Kola de Kingston


Kola-Champagne
Iron-b.ew


fortifiant
tonique


de la Charley's aerated water factory


En vente


ehez Catinat Fouchard


RIUE nt l t.NTRE


H6tel Bellevue -
Le mieux situ6, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cuisine rasomm6e.- Vue sur la mer.


A VENDRE
La halle situ6et h Ian-
gle des rues du Quai,No
71 et des Fronts-forts
No I et 3, a,*tuellemeot
oecup6e par Monsieur
Emmanuel Moise.
S'adresser A Me Nar-
c6s Leconte, avocat, pr6-
sent en cette ville.


Madame F. Simonelli
Mcdiste
42, RUR DES CESARS 42,
Annonce A 4a clientele et an put
blic que son magasin ne sera ouver-
vert que les mardi et VOn-


dredi de
iant le mois
seulement.


chaque semaine pen-
de Septembre


Grand assortment de fournitures
1- chapeaixitelles quA: Paill4, Fleour
-t rubins en lous g nres : laiton,
inousselinia. Pang Tanfltau. Cripe
-oup'e. mAt, demi mat et brilliant,
Plumes d'Autruche, ailes, coteaMOx
st Fantaisies diverges.
Cluhpeaux A f-eon pour Dameo et
jeanes titles. Charlottes et Capote
pour B6b4s doe la dernibre nouveautW
parisleonne. ..


G6n~rale


DE LA MItTROPOLE


- I,


--


Waiatme erma=nc


w~ idi


yropridtgice


(Affteal,










Grand Rabais


Tannerie Continenlale
DE PORT-AU-PRINCE


CH AUSSURES
CH(uVRAmu GLAC, pour hommes et dames P. 10.
VIENIS I CLIPS 12
COULEUR LOTUS 12


Enfants P. 8
a 10
10


Pour la vente en gros 5 olo d'escompte.


Wel)iy Catts Pressoir
..... ...-


Rt'E REPUBLICAi
Les articles
pour civil


de sellerie
et militaire


de


VIE NNENT D'ARRIV.ER :
CIIABRAQUES militaires 1r clioix
a de luxe future et drap '
PORTES MANTrEArx en drap pour officiers
militaires.
Grand stock de selles et de fournitures
de sellerie.
lBIii)ESs LPERONS des rnilleeur briques d'.uropc.
(:IC ABI AA(,)'E tfeutre et dtrp t)de luxe pour
gentilsli,)inmes, iternire creation.


M" C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Duoue .v-; A sa bienveillante clien.
tWle que sa mnaisou No'7, Rue Traver-
sibre ,-st toi'ojurs bieu pourvue d'une
vari4t& d't.jffes de la haute nou-
vyaute parisienne.
QUALITY SUPARIEURn. COUP IkLLGAlTr
TRAVAIL SolGNI. ExiCUTION PROMPTZ-
Prix rias r4duls I


Lu Textile
S.It:'ir, ANONYME AU CAPITAL DE
120.000 FRANCS

Le I)ircteotur de la SociMt6 ,La Tex-
tile a int)rmo le Io pul)!ic qu'i achete
di' pip6s 'ni 3au domicile de la So'id-
t6, si; '.~'i iene blanclhiiserie, rue
du Mt.' i-it do I'Etat, en (ace de la
(Glacit-rec, toutes quantitds de feuilles
do Pitto et Oreilles d'Ane au prix de
P. 5 ( cinq gourdes ) les mille livres.

F LIX M AGLOIRE
AV( (:AT
i ;, Rue du Centre, 113.


Dr Edmond Heraux


Mddecin Chirargien Accoucheur
16S, Rue du Centre
Proetdds modernes d'application de
I'Electticite au diagnostic et au trai-
tement des maladies aigies et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tissus pa-
thlologiques.
CONSULTrATIONS : le matin de 7 A
9 heures et lesoir de 2 4 heures.

Docteur C. Gaveau
M. I). ).: L'l'NIVERSITfK DE HARVARD
Consultations gratuites les Lundis
de 2 A 4 heures, apres-midi.
128, lRue du Centre, Port-au-Priuce.

Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
De retoai de .Ido rmie announce A sa
clientele et au pub'ic qiu'il se tient A
leur disposition a partir de jeudi 5
du courant.
Port-au-Prince, le :3 AoCt 1909.


JAEISTOWN


Chapeaux t
ChapeauxI t
Chapeaux I l
PAILLI X1 PORTS-BlRC
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET
JOS 1 SAN MILLAN
FABRIQUK DE CEAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon di Ceiffwre d L.uwvr
Piar nous los gota est pour toutse
Is bhouw'.


Francisco


DESUSE


Fabricant de ohaussures

Is Manufacture a toujours en d6pot
an grand stock, -- pour la vente or
gros et en detail, do chaussures or
tous genres pour
HoMMzs, FEMMEs, ENANTr
Les commandos des commereaasb
de l'intdrieur pourront 6tre "ex6cut6e
danq uue semaine a pen prbs.
23, Rue des Frouts-Forts, 23
roRT-AU-PRINCE ( IAm )

A ven-4re
Deux bUSSen bon dtat et SIX
C:IVAUX de TRAIT.
S'adresser au bureau du Joirnal.


TERCENTIMNIAL EXPOSITION ( 1907
HAS CONFERRED A
Gold Medal upon


Topique D. SERR
Po r I s Cheugax ef
Gu6riaon ripide d414Ote'

Pawreoment tticiA. rapide t
certain. R.,pous-e duPil or&sW~~
ID3PPOT : Fha- flsCiO31M0
Ras Roux, Nlo 18t Rue doaP6
Ne 126.
PORT-AU-PRINC'C (SMu)


A L'LEGANCE
QORDONNERIE
383. S B3 r: I
42, Roe des Fronts-Ports.
CHAUBSURNS RM DkiPOT,POUR LA VENT
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a do plus
Souveaux.
Former sam6ricaine St frangaiso pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les enfauts le pluia laise.
Travail solids ez6out& avo
leo psaux do premi6Aramarque*
Asmuranse de grand rabais.
1: t-a. Clrages et LigqUles
II --- -- L


NESTOR FELIU
L cellent tailleur avantagepsemenel
connu de toute la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6rou,
Rue des Miracles ) No 61, prbs de M"
Lger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
come toujours touted satisfaction
puur les travaux qui lui seront con
fl6s.


Chz App. Cipoliu
55 Rwe Rdpublicain4 fg Af a
S. Roelbis
Vienanet d'arriver par derair c
pear:
Patd do foie.gras. Saucissm tfuha
Pigeon ax pois. Tapioca. Caerou .
A1perge etc. Fruits crista.is. par Ii.
Vr et par flacon. Prune d'etiW yi
rouge ot blanc. Oporto. Malaga. Ve
mouth. Cognac. Champagne.

Cordonnerie Nouvele


G. B. PETO1A
t48, GRAND'Ru t463
PORT-AU-PRINCE
C(AUSSURUS KM TOUS llUMU
up btr6T, POUa LA vmTE
M *ROs In DItAIL.
naend.lon prompt 4
Oant-ades, tant ot qx'a
Provwnoa.
Former A hommes ; 616gastes at jl
'tonnelles.
Chaussures do dames ( DerireM.
-4. di PMs ) et Is plus commoki
chauuures pour eofants confecio.
A6os avec des Peaux doe n"te muma
duse selection t dur6e irr6prois
ales. A des prix avantageux.
Ciraes, pAtes at liquids
P s m sps e dlois d muii


8'il nestfaitavec la "Pillsbury'
Best."
La meilleure farine du mond"
Celle qui donne le meilleur pam
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tou rensoeignementS "a*
dresr& :
Ernest Castera
ropr6sontant de la PIU.sauHr's Wal.
sURm FLOUR MiLs Co MUnagrPO

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, ava
agensement connu,fait savor an p *-
blic en g6nral et A sa nombrSar
mlientle qu'il vient de transf6rirf0
FADBIQUE DE CHtPRAUX
(L'kACIcMws MAISON DU tLOVM )
DB LA PLAcs GEFFRARD A IA
GRAND'RUE OU RiPPUBLICAI
No f 49. En face de la Poos
Le novel tabli.;e.-uentt *et
vert souu Ie nom de lafofler
r'Anmrique
II promet soin et promnpd1
come toujours.

8 ANS DE Sv


Sp6cialit6s d
ter choix


- r ,_