<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00710
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 28, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00710

Full Text




Soisl m Ann6e, N* 726


PORT-AU-PRINCE, E&ti


Samedi, 21 AoAt 1909'


J


OUOTIDIEN


Abonnom nts: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUITRO 15 CKNTIMKS
Gll Uw UMou. G. 2.00 1
gI4UPU Toum Mois. a5.00 Gl6ment-Magloire
OWA1rMKIITS Un .1.. (2.20 S nammarift In U as seeme M#*M
TiouTmMon. 8.00 ADMIMIMXATBUUjR Arthur Isidore DIRECTION-3tDACTION-ADMNWLSTMATIOH
see rns Mous. 8.00 459I r ROU, 45


Sjameux < elau ,

II
As Accusa ions
du a Nouvelliste,
e--
ApI avjir fait con '.U rras visible du Nouvelliste de ve-
r, preuves et faits en mains, dtablir
1'tll tC toojour. un virulent ap6tre
Is liberal et de la justice, nous sF-
imp, ceites, en droit de refuser toute
apoue aux questions continues dans
miMition d avan'-hier.
M&I it aurait trop beau jeu de crier
Ifebarras; et puis, nous aussi, nous
riu perdu une trop belle occasion
'rWmer aujourd'bui quelques vdri-
Sutiles & dire et A entendre.
I.- Nous englobons volontiers dans
m sale et mime question toutes les
iogations du Nouve'liste concer-
Mt: I'histoire de la bombe de la Pla-
oid Panth4on, cell des fusill6i de
hmitdu 15 mats 1908, et d'une fa-
pMgnkarale tout ce qui a trait aux ac-
tele gouvernement du Gendral Nord
td e notre confiere anu language ima-
i rasge sons les denominations de
Pilliae, d incendies, d'exilp, de tue-
uti-nous ne savons pas pourquoi il
Soais a vols.
LA Nouvelliste desire que nous nous
liqions ce suj-t. La chose est
ti aple.
LOrslqu, it y a de cola sept mois, le
kteur do DCatin s'entendit nom-
1Lpar lea journaux I Impartial et le
Nwmlisle come ay int 6tE un des
dlts de la nuit du 15 mars. il adre'-
f& ns notre num6ro du 7 janvier
o, neeletra ouverte au directeur
t Ilnpartial, oiu on peut lire ceci :
''pplis le 15 mArs, a 6 h. 1:2 du
Wll ,que des ex4citions avaient eu
is la nuit. J. me pr6parais A
SpoTr demander les noms des vic-
1. quatd je fas appeU au Palais
Z,.- Je me depechai de m'y ren-
C tt 1 que je fus mis au courant
tnatiUont des frbres Coicou et de
3I Saloave seulement. On me de-
f1 airn paraitre un numdro ex-
M.h ee dinche mdie. Ce n' -
__tl Prible et le nuendro part
ia vec lea renseignements
**l( fournis.
t Toy" onc comment lea choses se
Sl.t*... so eis gouvernement prd-
et SMo0 laissons aux obqerva-
irmm le g6odrations le soin
W -i, e la, I* gouvernement du
fut uone exception. Pas
qus oe oua aucun gou-
ht., le jo irnaliste de ce
Spermettre d'avoir une
; .i D'y a quo lea fourbr s
S Ider ire poutr so trom-
J per la fouled.


Le Martin, en se creant done le ler1
avril 1907, soit v'ngt mois avant la
chute du gndral Nord,-ne perdit pas
cette observation de vue et il lIimina
formellcmnt de son programme la po-
litique.
Cependant, tout en sacrifiant au suc-
cts du j turnal les idkes ou les senti-
mints politiques de sa redaction, le
Matin pouvait-il refuser de dIfendre la
polilique du gouvernement ?
Non, et cela pour deux raisons.
La premiere, c'est que, dts notre
premier refus, nous serious tenus
pour suspects. Comment j imais fair
admettre qu'on soit un group de jeu-,
nes gens sachant manier une p!ume et
disposes, en outre, A s'en servir, et
u'on puisse refuser de servir l'ordre
e choses 6tabli ?"
II n'y aurait qu'un moyen d'bchipper
A ce r6sultat : ce serait de former la
botte. Mais on ne met point son argent
dehors, en acqudrant A grand trais
un matdiiel d'imprimerie et en fondant
une agence de publicity, pour se r6-
soudre a mettre quinze jours apref la
clef sous la port et blfllfir sss crdan-
ciers.
La premier crimna du Matin fut l)ne
de n'avoir pas ce 14 A c -tte extrdmit4.
Mais nous n'avons pas eutendu cr6er
le journal pour soutonir aucun3 lutte
politique,- nous venona dd le dire -,
mais uniquement pour cr6er et exploi
ter une agency de pub!icite.
Tout cela est tr&s clair, n'est c- ,a:'?


est toute .sacerdolale. Chacun vient, les
yeux tournds A l'envers -it les main
croisees avec componction sur la
poitrine, jurer qu'il va sauver le pay-',.
)a apprend A retire son chapeau de
vant des phrases qui sentent le salute
,le la race, I'dvolution du pays vers des
d'-tiries supdrieures et une quantity
d'autres choses extatiques,
I)enIint ce temps, on feint de ne pas
voir les gens que I'on fusille, les jour-
naux qu'on ferme, les douanes qu'on
pille et la caisse publique quo l'on rasa.
Oa passe soi-mme cat6, et entire
leux articles d4clamatoires ci l'on paie
leur tribute de convention aux grandes
formules sonorep, on va tendre la main
dans I'ombre pour prendre sa part du
g-and banquet...
Eh bien, le Matin n'eat pas de cette
kxole 14. En se creant, ii s'est donnw
des collaborateurs sarieux qlil piie,
par ce qu'il estim- hautement leur col-
laboration ; et pour cela, it s'est attiie
une clientele serieuse et solid qui lui
reste et qui est son acquis, quellue soit
lo gouvernement qui nous dirige.
Et si. aujourd'h~ui, d autlr,- i l'aide
de ci vintages inouis don't ils ont fait
leurs moyens de coanurrence, ont reussi
a s'asurer, par- l.ssus notre tote, la
clieate'! ofticielle, taut mieux polr eux!
Le Ma'ri, n'en s 'ra pai m )iai Ii u'eux,
ni moins vivant, nt moins so!i 1.
Apr6sces dcla'ation,, oii il se trouv-
('ie nous avona rtpondu en bloc a to i-


gratis, et aine mieux d6bourser pouur
offTrir ses lect mrs qu'il respect
des productions sigues de noms au-
torises.
III. SES ARICI.ES INCENSEURS,
N'ONT-II, I'.\S CONTRilIU: A ENCOUln*
GER CKE C:RiMES ?
Ici, nous hiaussons vraiment les
6paules de pitie. C'est comme cet au-
tre confrere, frais 6moulu de janvier
dernier qui avait trouv6 dans son cer-
veau que le Mlatin tait responsible
de la mort de Masillon Coicou, pare
que,- suivez bien le raisonnement,
leoteur,- ayant entrepris une campa-
gne ayant pour objet de cider en no-
tre lite le goit des metiers manuels
et de persuader que, come forces
sociales, I'agriculteur et l'industriel
doivent avoir dans uine society bien as-
sise, le pas sur le litterateur et le po-
te,-- nous avors ainsi pouss6 la
iaine de cette derniere classes et nous
avon< artri le bras du Pouvoir con-
tre Massillon Coiou.
On a os6 impritner cela ainsi, mais
a mots un pcu plus couverts.
Eh bien, Doyen, vous nous faites
trop d ihonirur cn nous Arigeant, nous
qui sommes A peine de votre gAndra-
tion, en piof-sseurs de violence vis-
A-vis de Nord X 'exis ou de Jules Coi-
cou. La pas-ion chez vous d6passe le
bon sens.
Mais si vraiment, vous croyez les
coups d'encenoir susceptibles de


Nous arrivons ainsi d la second le des tea les question dI Nouveliste. 11 nou. porter au crime, pourqoi les prodi-
raisons pour laquolle nous ni pouvi)ns rest a roprendre quelques petits points Kgue-vous vIou--nime outre measure'
pas refuser notre pub!icit6 au gouver- p rticu'iers. ... E*es vous done plus -.rsu du Cecu
nement. Qu'on ouvre grand -s les orei'- iumain qul pP isonne ?
le: c'est que, coa.ne to is ao.~ clients, II. I a MATIN EIiT If. SL' Nurl ouri ni arrttant I.,
le gouwernement payjit. VeNTiONNE rOUn st UESO(;VE laisser au l.-ctolr le soin de resuine
De la n.eme facon que le Novel'ite N )s pourrion;i nous dispenser de et de conclude.
accept le 'une mari n 'argent, et dl a,- r6pondre, ant dound to it co qui Mais nous ne pouvons en definitive,
tre le mauuscrit, d'un no.isiour quel- pr de, et tant donne surlout que le laiss-er perlexe en face du fameu
conqued6sirant se fire imprimeroadire prett question a tout I'air de venir su t tau et il inporte qu il se rade
quelque chose au public, -do ceem e d'un concurrent curieux de savoir compete al isto quell cthair crie
dfCn, nous avons atcepde la cnt enrt.n comment vous vous y preniez,imainte- dans le piege.
du gouvernemeanusrit odent, pregnant Ioe at t' a vorj place. Lt dernie're q'iosnion du Aouvelliste
d'une main le manuscript oJ I.*< ao'es ava hlucidei ce point.
qu'il nous faisait remeltre, et d 1 laatre, Mais nous so:nines bons princes et
le prix qu'il y fillait mettre. nous voa'ons j)oter fraic jeu. IV.- ETAITr 1. SINCi.kRl- N 'VILIPIE-
Et comnme 1 sartit absurd !de d Non, olh r Doyen, le Matin n'a jamais i)ANT1 PAUL.JS SA.iON rr PkrinPiEBRF
mander raison nu Nouvel isle dei arti- Amarge aueun bu Iget ; il n'a non plus .ANDI TOMUS DU poi'\VOI ?
cles que lui pai- la P. C. S oa M .c- jam is eu aucun Excpe de 1- S lualion
Donald, il serait tout aussi aburde :t imprimrr ; ni aucun Ripport d'av- Doyen nous permettra de rApondre
de demander raison au Matin d -s arti- cane Commissionm co nne entreprise ; A une quiesin par une question, et
cles po'itiques .ua lii paya le g ver- ni aucune allocation pour historiogra- ce sera tio'te delnier mot.
nemet du gBidrerl Nord. ,phie o aut'tr; ni auluneO cominallnd, N us adniro-s de franc cour le
Et pour bien fairJ oir A qi p)int de paper poir inpritner le M,ni- NNouvell se Il trisant avec indignation
cette as imila tin est c)m) c P, no is rurr. en partag *ant ; ni aucurt 'siege t eAcst lll- (1d i Saint-Marc, I'affai-
Jvons bjouter q :t si Ia Nouvlli'e.d. d p d.put4 en r6comnpeore de so,, re des boh 1,. elt es journaux dana
usnt ds droits ui ap arp ieai uit A indApendance ; ni m,n et enfin. I '-s quels I vrnement de 1'dpoque
tout intAres6, nous avait ecrit,d .Ss s ,n aiueune commission d rdlIacteur tiis it pub'ier ses relations, mai :
pairiotiime indigod. pour noj-i l -man- d actes quelconques. P UT IL NOIJS DIRC aA PENSII
der, A ce mom-n A, et confr m'- Le Mtin s'est s-ulement content, F-ANCIS rr a tiNcknl sUR M. 'AUI.US
meant aux usages de la p esse, le ou do no jumais imprimer une ligne poi SA.WON QU( Fur. A CES MOMIBTS,
lea individas respoisab'es des opinions rien, except en mati e i d',e ivres MaMna BH CK GOUvIRNEiRNT ?
politiquei pub!i6es dans le .M i,t, nou4 huminitaires, pareeqae, tout aussi
auriond de bonaa gai;:e donli s tisfac- bien, il ne fait lamais 4crira pour son Nous applaudissons, avec non
tion A son d6sir. compete nne ligne pour rien : il refuse moins d'empre segment, de voir avec
journellement la littdra!ure de jeunes quells maestria le Nouvelli.ste cingI ,
Nous savons que la conception haii arrivistei qui croient lui 6tre agre- en juin dernier, les ministries aux
tieone da la press et de ses functions, I ables en lui fournissant de la copie j quels Mr F. B. C6aar intent dernire-


- I I









meat une affaire correctionnelle poou
detention illegal, etc mins :
PEUT-IL NOUS 1 RE SA PENSIEt
FRAACHK ET SINCERE SUR M. POTION
PIstRiR ANDRt QUI FUT MINISTRE DE
L'INThRIsUR LOBS Do L'ARRESTATION
DI M. CUSAR ?
Sans phrases, hein ? et sans qu'on
puisse soupgouner que vous puis.iez
vous laisser influence par la haute
situ .tion actuelle de ces deux 6mi
nents concitoyens que vou- avez vou~,
m.me pris I'extreme liberal d intio-
duire dans la discussion.
Nous avons commence notre r6epique
par le recit du Rat voyageur de la Fon-
taine ; it ne faut pas laisser la fable
inachevee.
Voici quelle fut sa liii, 'apr6s le fa
buliste.
Notre rat voyageur, tout en se lais-
sant Wblouir par tant de chooses qui lui
pcraisaiaient nouvelles, arniva devant
une hutrj c ui biil'lit au soleil, I s
dcailles ouveites. It pr&sentons les
deux dcailles par nos daux derni6res
q'ustions.
K' a!ors le priteotieux, qui "royait
tout savoir et tout expliquer,prit I'hut-
tre nous ne nous rappelons plus pour
uelle cho-e. I en approcha impru-
eminent la ttte et les deux caiiles,-
te'les noa deux questions,- se refer-
infrent vivement tenant la tote du
I,),tomme plus solidement que ne
1'efit tait un etau.



ReCue commercial
DE LA
Maison Haag Frbres
DU HAVRE

,Aout 1909.
Caf6. Les marchls termistes o. t bis-
st ccs deraicr qi;nzt jojrs lei, t),u ptr-
ti;ul rcement, kI Ju.llet s'eit termia6 e
quest, de poisson. De fr. 42 25, la c<1Ce
es: descendue i fr 40 112, par sui'e de la
livraison de 85 fi'ibrcs. 0. a fi taleret
remis en circulation ce qie I'on avait ar-
rett auL comm -ice ment du moist. C'est bie-i
11 une preuve da ptu de confidence qu-
i'on a dans l'avenir de la feve.
Les recettce soot extraordinairemient for-
t-s, m.is on s'en accommoderait encore
assez 'ben, si I'o savait a quoi s'en tenir
sur la soi-disant a Valorisation v du got-
vernem nt de Sao P.u'o. O avait promise
lors de 1'emprunt, que les quantitCs de ca-
f I cetpor er t-c'aient limitee pendant quel-
ques annees, afin de permettre I'c. u'c-
ment des stocks en magisin, o,, il panr -
trait aujourd'hui qu:c'est choe impossible
Oa attcindrait ainsi lei 9 1,2 mil ions d
sacs exportables en Dce aube lanvi-r, et
I'on aurait, par consequent, sit mois a
passer ou le commerce de Santos et de
'E'at de S--Paul serait forci de ch6 ner
Ce serait un dCsasttc &conomique. Oa re-
parle aussi, I ce propos, de la destruction
dc 1o olo de la ricolte On avait m me
dit que cet'e measure allait remplacer I'autre
A partir du icr Aoat, mAis nous voilI ar-
rives i cette di e, et rien n'a encore Et:
fait Cette incertitude nous a valu de la
baisse, et nous avons at'eint ces derniers
jiors:
Scptembre f'. 4o.50; DCcembre fr. 38,
75 ; Mars fr. 38.
M'mentandment, on est u, peu plus
so.tena, en reprise de 2a centimes, et cc-
l amalgre la statistiquc parue ce martin. On
croit qua le gouvernehneat de Sao Paulo va
fire une promesse, et on l'escompte dans
un sens favorable i la hausse.
Les chiffies de la statitique mensuelle
soot tre& pen encourageants.
Stock mendial : 13 778.000oo sacs.
docn augmentation de 98.ooo00
contre one augmentation, l'an dera;er
de z54 ooo 3
Quint ao cafe Haiti, on n'en parole guC-
re. Les detec uns vodratient biem liquider


les vit u stocks, mais la contr-partie fait
ddfaot Cepedsant, aux prix trs bas qu'oo
i pratiqud derniCte sent e. don't nous par-
nons dias oare demnite circalroi ; ft.


r'6o6 por le trics fis et f. 5760 pO A su r, contre 'es dpu-d s Bo-gel la SRae, quer oe bei .e de Is
ler tries choir et mtachis et pr. 71o pr.St Ju in S aon, CtIle G i i, Thlac- 6 ture hier i 45 4 ~
t'ecs tre par cho p et ma oe h s petite de- c'rs Lafotant. E"il': Wi liams et Emil.e Nems avons e arrest
centre par c par I ne trs petie Tra ur ra "re Pu
Smnd-, It ce'a a perm-s de; 'iidati on arc eande .du rap Irt la m- an s t a ."
acceptab'es. IIt 'y a q e 's tiragequt re r accd I'u- e -e du et le so Chaimmeit escnorlsn su Paris 11
se vendent tonjours pis.. be cctde -cetes c u Mo fat dess chea ss sdu- t p *. t
Poor ce qui est des offers rcolte, el. cc rapport don't les cclulutons ont 6e w Oc r a odu quelq .e petites 4e
ler es vetoes eon Cyes J1emie, Aquin, L'o dre du jour est repris et Ia conet- On craint beaucoup e
marqu s acmel 0, 1f-. 45 11s embir- po2dance e;t dip u Ilde.On wo e lei projects a pa ssEdur a parole iu e I' "fit
qut meant S:p c nbr;-Octob-c. de loi suivns a d oond qu Lqun s ddgas osi s.o
On oe r s sCelui i fie les appoinem n s do s esproa3s que ces cd
Cap r a ure Fr. 5o perso-rel de ia Rece t. ct de Ia DIreise trot p As Pjstifis.
J cmel nato tc 6 50 152 2 0 Ce u' qL. applique aix employed Port -u-Pri ce, 28 Aon
Ct p tried e 617 qu to rd Lv.n ,'es dispose ions d: a Io n sur A prrivcge
Ja:rel t i c d 718 la :e pons iies fe anc i l AJ oe- untes. e strer 'dP naue moiquLL
Peti -s ie s int Mi c,Gonaives 54 u 3 Ce'ui rels f 1 l Cous i aon cd t ariLvec sec pa. re u Patis reioda C
Les mmlte ariEs tituel pour vifier lei co uptes du Go- acles a i p3 o ,s su van-$ Veettt w



Lei b ar udes anst !i9 Ae poutvs 9r ea opccn ,,aeothKss. Benj miAdiut
contract no 2 A fr. i5, mais el'e eristen, vail si important ,o do eprd otr aus s ci Ansa t Annie bu,
parce eu'on croit one prochaine produc- d e npachement. IU propose qur: cettc e oM Vout.
tion ha tier- tre forte. PeI --re a- -in mission soi former de s-pt mem e; o Grand Concert
tort aou ce rappor:. et q e 1a tco'te A Ver lieu de cinq. P MSc srieat lmmunl de or- .
nir ret era c u e e et ro di iire, maist ette proposition ei vote par lAssen P e P i e pub'i: que le
i& Ripubliqc d'Hsi'ti, migr6 tousle bl e qu,sur la propqsi ion du du g u'c meff;a iue a Cm u e Ilpopulahin e
pro res qu'elle a dEjA ralisps. nas enco i Eficer Hyppolite, cheque nemnbre de cette c, a C. mp de Mars, demajo, diem
ni bare ux de Sati-t'qU', ni bue2ur de commission t uche-a, tros cents g-uWdes ch, 29 As a ccnanasept hncIdi
rtnstignemen:s. de srrte qu'on re p ut ptar mos. Ce pro ct ;i i miodafi a Cl as de nou uvaiste si, i le t
rinc sav-ir dc bien precis sue la rLcon- a eexpiddi u S nat de la R6pt b ique 0y A u ,- ae )cur.
venir, et mame urc 'e productions pis-' ti Le dlai de 1s mcis de prolorgition A P6tion-Ville
smes, uacco-di A M. Lubncis Lnbin fi's p, ur N us ra -enons qu'uae grande t me
Coton.- Cet article resoe tr;s mo- I 'ex creation de son contr pour la fibrTca- done 'e imanche 5 septembre dans Ct
vemeao.. La sptcu'ation le Iou- crOe ex tion de bougi-s ex arique; et de la glace grai uwe bo s de 'u Its villCgiueatu.
clue ivemen t e, soivan t les pluses qu arnfitcille nuix C es. n, clte a n r eat d eP l ik.

ditffCe its march s I ilnp alsion de mopve- l a Hac par nos cpr6sentants A a de ax ama e irs de boare mosque ae a
ments atrs bit e que. M pintes fois ces hau.- nibc confc -ce tenue en ce to vi'le. agrdab!e soi-e. Noui y reviendrms.
ses et lears centre movement s ont si e at Li since est ensuite levle A l'extla r- Too. flit prCvoir qu cete t~eas a

On a faii quelqui. ve n e; ean Haiti A la temru p'us qu'e'le se do able d'u -e boone am,
Cr. e 273 polquee bdnufi:es seromt e7di,4o 7,
Le terme s'insc it come suit : b tcoosacras A l'achive sno d l'Egias de ~
S -ptmbe fr. 80 112;O.tobre tr. 8j z,2; on l II cille e ich.ve nat de .Egi de
Drcembre fr. 79 ; Mars fr. 78 34 r Mariage
Le rapport du Bureoa patu aujourd'hui -
m6me est la cau e de cet'e hausse de fr.IGN Nous avons rea le faire-pa tdoao
1 ec 2. e conditionnement de 1i plante a MrATTOROLOGIQ18 Craie dechMbme VveMMosuri Ie ,
SecuE depuis un mois se 76,4 00 A 71,9. b Cli e Dehoun race olben ttj
La spdculaiior a fr e great ache:h. La con- beri cntCOire CC', Commissaire special, attachl a M*b
so.nmat:ro, aso c.nraie, se res!remnt p'us there de I'Intdre a, Direcion de i
ue jmais, e: de tou, 'es; 6t Es dmji, on aD GRoira'ee.
atroduit le a short time a dans les fi'a- SIEINAIRE COLLEGESt-EARTIAL La bhnddicton nuptialeleur aidd d
u es. I VENDRaDI 8 AOUT 1go9, e le sureli 7 Aoit 19o9, I'E4li
Cacao.-Toujours le mE ne insoaci mn- Saai:-Chatles A Vesailles.
ce pour les affairs. L's t'ansactioni res'c I Barom6tre A midi 760, /5 Complime its aux nouveax poar,
t diffiiles. mlgrd I b4n march de Ir- inim 2 6 Cours d'e Bour
t;c'e. Oa cote !e d fftrentes provenrnces Tomp6rature m mm 6 ors de Bourse
haitiennes frf 5o05556, e: les Usines entire tma x n 9 Or Amdricain comptant 425 S
fr. 53 et 6o, vendeur. Moyenne diurna de la tem-ri'u e 24,2 N:ck:- escompte 3 r
nirs. Tendance : Fe me. Ciel convert toute la journCe. P.ui! vern Billets de cinq gourdes 111 lI 114 t
Importatioy s : 17o H i isecs et sins lei 2h e 61i da soir marquant 2,8 mill:- Traites o joons de vue sur Pa-
s.cs f.84 ; 40 Pcrt-.-Paix secs et salfs mE res Orages an S W. Use nouvelle is direct, prime 2 l. s 314
secs A fr. 86 o. dpe ssion A l'o3es d. I ile marchant vens Trates sl Hambourg-Paris a 14 2 sla4
;ecs B ft. 86 5 o. le bage d vaonge. c 1 60
Stock : zoo Ciyes secs; 9o Port-.u- Cubia Traites sua France documen-
Prince secs. Baromtre constant. tires prime
Prince sees. J. IriP"-FR Lq .nn ^P" lwAmet r et nu i
Oamp6ohe. Veates du mois de JChues sur Pars prime 4 1t1 4314
jaillet 19o9 : 99 tonneaux Pjrt-de-Paix S nat Transferts par CAble sur Pars I
( bois de hoi, ex- Westerwald, A fr. 5 40 Stance du vndreli 27 Aut 190r9 Chqoues tar N-Y. prime i
Les coots des H iti sont pli 6: uS pe Le S nat, apres lezrure de sa core;pon- ) 31 Ao:t 422-425
plus fAibles ; i o'y a qul trco pis de de- Le Sna, prs lete de sa corre1po- Ie 3o S- :esb:e 4140oS0.
Snandle et on; inoffre v a que pea d cse du nce a vot la proposition d, loi drig an- onslod s o avec intdrEs
O ce : Cap ( bhes ), fr, 4 7514 70 Cariefour Ge nat en po;:e mi i aisre. pardr do ter Join 430
Or je : CapI(bii hosS), fr, 4 7514 70 ;3O
For.-Libertd ( btlhes ), f. _6o;4 o ; M. le SCoa:e ,r Camile St Re my, rap- Consolids 30o dito
Port-dc-P.ix, fr. 4 654 6o ; Miragone, porter, de la Commiss;o e du BllJg:t, Empront to Janvier 6 o10 45B
1r 4 90o; G-andes St'n:s, fr 5 5o ;Go- done lecture d a rappor, d: la di.e Con- Emproant dits Provisoire6ol 451
naives. fr. 4 80,4 85 ; Saint-M irc, fr.4.8o mission. E le-a rdduit dans one certain Ttres blers a2 12 10 aveC int
4.85; Cayes Jacmel,fr. 4 6); Aquin, fr.4 75- propo:tio2 tons les budge s v ,ts par la r ts pair a IetJ jailt l.
Miel. Sutcnu A ft. 45i65. Chambre. Oa se rappellera que le mist t e Titres roses 2 2 o1 o
Grains do Coton. Fr. 3(1 112i des Finances luim3nae et (chose trs rare Boaure da Paris a9 j3011 iS
Cire Fr i7i chez nous) demandait i la Chtamb:e de ne 1Bprent 1875 5 oel F. ,s54j
pus augmenter le budget d vantage. x896 6 olo
.....-.. Ces reductions faites pan le Snt &tuient
done ndcessaires. Nos do. n s
a r Le Grand F.prs a votE ensui-e les bud- A chacue son mtieret 0c.da
gets mivi;t, ieess soivants : Rela'iors Er- bolt M. gudde. _.s
St~teure, Cultes, Justice c Instrociono -acz aon Dic:teasd
-- 'ublique Mentionnons que sur la deman- M6dccles e. de Droit, ce q.'al f,
Stance du V, C nJraedi 27 oi t o09 de du Sonateur Cuvie R'aUzier. il a Et des et de teups poor fu -
Ds I ottuc doe Ia sae, c d po-,b ce dernier budget, re sib ter t'ow nn aocar. Po art mEbdci. l
U e D:ux cents g iordos e faveur de I'E pour 'e dro trois sos as ol..,,
S -Aude, rappor eur de la commission -de Dsr de J~rde or e to .o a
cra'e charade d'E udier l'afi ire du I as L 6e teEeda. sIt e loai lr d he
.9-8 ; demande i'intervertisseaent dc La sanet levee i I'extrord naire. ler, e I'on pas fa r ---
I'ordre do jomr pour ddposer le rapport de Revue du :Maro. 'ahrriverr aass A lefabari
cc Lt Commission. La prime o's gu6-e varied d arant cet e Si Lo -ai oae- creaO s on ,r-
IL'ordre do joor et inveni iet letore de demitre huitaine. ,us sommes est s dans prmoade er, r.quamd .r'.m b
ce rapport eat doan. Le cas de chaque dE- les 435 o0o-43) olo tou e la sesmine. raie. La prosfetoo di dnu o"OI
poE* imp iqub dans cette affaire a 6 6 Pu Pour le term on a coutrmae6 A des tau come tostes leas au s-
diE parncu'iE enent et Ia commission 's p'us bas: dans lea I o415o 013 suc 15 ae I'absenced uc jo Ec di
troovd aucuae prove de a participation sep e abre. ce no s coosel' eroios o.. ii2 d


que I s ix dEpuots incrimiabs ont tu dans Le versement du premier quart de I'BE- eir pari de hommees q..l W j.
cette malhearese afftire. pront a commeah hier A la Trsorerie. das I'adiaistration PI
I Elie a done d6clari qu'il n'y a pas lieu. L'insuffisance des Gourdes pourra provo- lear deuor, soil da I .


I I I --------------- -- --









11f.~t avse Ia prodore dooa-

Idiq lees et eeot e
a,. t Pigs apte service; is
Yja.-er le foliage s diffici'e
~--j~l1 do3 c Detseferat u e
tablee poor a d.feose des
ICBr- BaB en pea malin est c-
i as'syat pas passe dans le com-
I. m as I'adminitisratioa publique,
B'ret tions aura dboche. ue
1 a dJousne se c'oira an dosnaier. -
M, mper tons Ies jours des ons
'utt, it exposera continuellemen,
reaus de I'E:at, qauelqe soient ses

to Iaaer do t avoir les conauissances
af na de bien d6feodre 'les in: s'
i soot confis poor la confection ;
a douanitres. II lai fiat etre a;.ez
'f poacetages, les proren.ncei et
dust nguer le fil du corn, co-
aiiel -de; marchaaioies, de m6me
bt aCte a courant des rcuges du pe-
to tt A I'importit oI qu'A t'expxta-
'Eoia de comp'e it doit avoir, 1 eil
,swier. Tout ce'a s'appteak, a'st pas
,irf qi veu'. -
Quwd on se sera entoore de tou pt -
ass avant de chiisir nos doi~tners,
ynmth;qr"e mninistre de; Fina#ces
f. i e de la bonne administration.
I l'espric b e c'o.6 du c6t6 Ade nos
ioe;, il tettra son temps A solu loaner
j'um; importintes questions poor 1.hbien
h commoaMo 6.
6C0me i'connait trk bien les uns el
I iures nous s, uhaitons qu it ait la
Shturease dans le choir des hommn.s
p.i ,ura A presenter A I'agr6ment de:ol
'. k PtsidJeat de la R6publique, ea vue
&kmurgarder tcui les revenos de I'E at,
Ish recolte prochai ne, et d'arre er la
pMaebande.
Cem, c'est une tres belle ambition de
mldor servir son pays d ais le douApet.
IIamme ai!eu's, on peut rendre des
prices trts appreciables
Pour note put, ro is avons toujours
idW6 i uno haut d6gri ce i qui oit
Ipar lA ou qui y soot encore, qri
M pas bis e un lambeau de lear di-
qu, qui oat 'u girder tou'e lS savage
de feu prob.td. Le moment eit ve-
s ae p'as entendre parler de v:nalit6
k &utoiers, car 1 Eiat a besoin de tous
Brmnas pour la march. r6gulit e des.
ic-. 1 public.
Phaainenent ncus dirons quel but
irkporsnirre le doing er, en ua mot q
ILe doit Wtre sa seu'c ambition. -


L. C.
Communique
Nouvel Inspeoteur.
BrChares Duple sy, qai s'6tait f it rc-
*wtr ei donane par sa cotrection et sa
*i#ence, vie it d'6tre nomm6 inspecteur
Swatae douse de Pir u-rinc: ou
tli avec honoear peidant que'qces
r Dupleisy est b:ena sa pace, s',ant
& dm.s les ques ions doun es
IMt pui de s-cret pour lai.
Iak install ce martin.
a comp!ients.
*primerie Arthur Bonnefil
!f estimable confrere Arthur Bonn<-
r pne d'anooncer A ses nombreox
c taap, *l-, ft au t oc;toS gec's
iJumal iJle da s le t mps aux
son matliell d'imprimer e en
SnsitalmI pzurra fonct onner d ici


C Se


COmmission do r6partition
d~o fOn4s do seoo rs aux sinis-'
tr6s don.5,18 at L 0 juilet 1903.


j


3707
Ce
qU UT


Bu"e'ins pays jusqu'au
20 DCcembre i908 G. 162.489
,t soixan'e deux nrille quatre ceit
vingt neaf gourdes.


Le president de la Commiseiot,
C R1GAUD.
Le tr/sorier de laaCommission.
DENNERY DEJOIE.



line lollandaise
Le steamer PRINS MAURITS, ve-
nant des ports du Sul1, est attend
ici dimanche 29 courant. et partira
le meme jour pour St-Marc et New-
Yo k.
Port-au-Prince 26 Aott 1909.
AUGUSTE AIIRENDTS, agent

Mie F. Simonetti
Mediate


4,5R-t.fDES CSAARs 45..


Avis Aononce a Rfa c ientele et au put
Ins Actionnalres de la blicquoe son m~eain ne sera ouver-
des Chemins de for de la vert que les mardi et VOn-
C O-dp-Sac sont convoqu6s dredi de chaque sem ine pen-
bl6eh G4nrale e mardi, 28 dant le mois de Septembre
SPrschin. a io before duo m
S l scil, si a Chup element.
m,1Noll. c Grand assortment de fournitures
S ORDRE DU JOUR de chapeaux tells que: Paill-s, Fleura
u onseil d'd et rubans en tout go nres : laiton,
SConseil d'Admiais mooseline, Poogs, Taffetas. Crepe
,d s.. de tratlon. couple, ma, demi mat et brilliant,
Foment du Cdn il. Plumes d'Autruche, siles, cooteaux
t d Coneil. et Faotaisiea diverse.
'a 10. a t. lo .w e0Chapesaux f4goa pour Dames et
Pr Hoce, le 10 AoAt Q00 ,ane s fill, Charlotte eat Capote
SLe PWEDER pour 14b6o de la dernolre nouveauot
SHWEDERSIY. paeriieare.


HO BELLEVUE

PIoss dA CmpR*c-d(MIs
PORT-AU-PRINCG (WAITI)


eltaa mc OJetmanc Affe


~' ~mr


Propriud4ite


Extrait de la Caisse du moummet ds bulletiW s
classic t assimilis, payds suivant restrdle
ijqu au 20 'kembre i9o8.
75 Maisons h utes sur la rue habitees
par lears proprietaire G. t3.5oo
99 Misoas basses sur la Iu e
habitues par leurs pro-
pli tires . .. .
7 Miisons hau ei enclavess 13.25
dans Ir cour habitues par
leurs propritairei .
18 M sons basses enclavees
dans la cou- habitues par
leurs propri6taires .. .8o0
17 Chambres surla rue habi-
tees par leurs propri6taires" 1.360
128 Chimbres dans II cour
habi de par leurs proprid-
taires. . 8.66
CATrGORIt B SEItB 7 A 12.
159 Maisoas hau'es'sr la sue
louCes par leurs proprid-
ts're3... ........... G. 22 263
410 M toi s basses sor Ia roe
louue; par leu's pio-
prietaires . .
5 Maitons hau'et eiaca- 41 500
v1es dans la cou- louaes
par leurs propri6tairte;
40 M isons base; enclaves
dans la cour louies par
leurs proprihairei . 3.00
22 Chimbres sur la rue
lou.es par urs proprit-
taire. . 1 .210
420 Chambres dans la court
louies par leurs proptid-
taires .. ...... .. 21.0o0
CATEGORIES C SERIES 13 1 i8
S17 Locataires de maisons hau-
tes tur la tue .. G. 4.093
23 Locataites de maisons bs-J
ses sur ia rue . -
5 Lectaire. de maisons 6.ooo
haues dansla court .
66 Locataires de maisons
basses dans la court 1.220
I83 Locataies de chambers
sur la rue ..... .. 2 745
170o Locataires sur la cour 20 499


des d6licieux


products de la


Water Co


Royal kola Champagne
Royal Ginger Ale
Elle vous convaincra de la rdelle sup6riorit6 de ces exquis ralTraIchissementat
Agence G6n6rale et D6p6t:
AU MAGASIN DE LA MfITROPOLE


yoUs y yIuuoverez au s i1
Splendid


ION JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT AU-PRINCE.


Kola Champagne


Ce soont lea meilleurs, lee moins chers pour leur quality.


Lea Goiter c'est les adopter pour toujours.



Kola de Kingston


fortiflant
tonique-,


de la Charley's aerated water factory
En vente chez Catioat Fouchard

RUE DU CENTRE

H6tel BeUevue T a
L. miluz sitau, Is plus COD.
fortable.-- Champde-Mar.-
Cuisine renomeme.- Vue sr lai mer.
.- .-- Le steamer Sibiria partira de-
A VENDRE .a 28 courant ~ 10 hour prcises
A VEND- E dui martin pour Kingston, Colon, Port
Uimon. New-Yolk, pregnant la malle,
La halle silu6e h lan- fr et passages. *
ale des rues dun OiMunai o N


La mtlle p"our I'Etranger. via Jdrd-
nie par le steamer "Alleghany" for-
S ra A Ia I .4 dolemain saamdi 28
courant A 9 heures prcises do ma-
tin.
Port-au-P. since il 27 Aot .1909.
F. HERRMAIN & Co, A

Buggy neuf
Ties solide a voedre.
S'adresser au.Brw au do mowrl.


Une Bouteille


Sod;


Kola- Ch arpagne
Iron-b.-ew


t" -,% A --& %.%W% ,%A .o" a9f &V
71 et des Fronls-fo-ts
No I et 3, artuellemeon
occup6e par Monsieur
Emmanuel Moise.
S'adresser A M Nar-
ces Leconte, avocat, pre-
sent en eette vile.


Ijl~LC~


I
I


A I'honne r d'iformer see membreu clients et visiteurs qt'A partir du
jeudi 26 Ao&t courant, r'tabitssement tiendra A leur disposition :

do Sandwiohs, Consomm6 esoigens, tone les jours, de 4 & 6 heares
du soir;
2o de la Ore me A la Glaoe, le jeudi et le dimanche, & partir de
3 heures do soir.
La table d'h6te sera service toute la journ6e, & prix r6duits et A la por-
tde de chacon.
Madame HERMANCE ALFRED s propose en outre dorganiser uoe sa-
rie de ftes successive pour distraire sa clientele et lu procurer, par
one musique choisie et vari6e, on d6lassement agr6able.



Essayez


----


B


I


V, la ap gh*,--- --


I










Grand Rabais I
JAMESTOWN TERCENTEIHIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CONFERRED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CHEI USSURES
CaeumAU otLAc, pour hommes et dames P. 10. Enfants P. 8
VMRNIs CLIPS 12 a 10
COULaUR LOTUS 12 t 10
Pour la vente en gros 5 oIo d'escompte.



ely Catts Pressoir
Wlebly Catts Pressoir


Specialitds d
1er Cloix


R'E REPUBLICAl
les articles
pour civil


Sde sellerie
et militaire


de


VIE N NE NT D'ARRIVER :
(CHABRAQULiu militaires 1er choix
a de luxe f-utre et drap :
PORTES MANTEAUX en drap pour offlciers
militaires.
Grand stock de selles et de fournitures
de sellerie.
BRIDES EPERONS des meilleures fa-
briques d'Europe.
CIIABRAQUE feutre et drp de luxe pour
gentilshommes, derniere creation.


Cez Madame yvY I. B. Deloux
19, PLACE DU PANTHEON


On trouvera : Kola


M C. L. Verrel
Tailleur-Marchand
Donne avis & sa bienveillante client
tWle quo sa maison No,7, Rue Traver
sibre est toujours bien pourvue d'sun
vari6te d'6toffes de la haute non-
veaute parisienne.
QUALITY* SUPiRIBURX. COUPE *LtGANTI
TRAVAIL SOIGN*. EXiCUTION PROMPT
Prix iris rduivts I
I -
La Textile
SOCIETrk ANONYME AU CAPITAL DR
120.000 FRANCS

Le Directeur de la Societ6 *La Tex-
tile a informed le public qu'il achete
deb a present au domicile de la Socie-
te, sis a l'ancienne blanchisserie rue
du Magasin de I'Etat, en face de la
Glacibre, toutes quantit6s de feuilles
de Pitte et Oreilles d'Ane au prix de
P. 5 ( cinq gourdes ) les mille livres.

FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
t13, Rue de Centre, ix3.


de Kingston, Cr6me Soda


Dr Edmond H6raux


Mddecin


Chirurgien Accoucheur


168, Rue du Centre
Procedes modernes d'application de
I'Electricite au diagnostic et au trai-
tement des maladies aigOes et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tissus pa-
thologiques.
CONSULTATIONS: le matin de 7 &
9 heures et lesoir de 2 4 heures.

Docteur C. Gaveau
M. D. DE L'UNIVERSITA DE HARVARD
Consultations gratuites les Lundis
de 2 A 4 heures, aprbs-midi.
128, Rue du Centre, Port-au-Priuce.
-e
Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
De retour de Je6rmie announce & sa
clientele et au public qu'il se tieot &
leur disposition A partir de jeudi 5
du courant.
Port-au-Prince, 1e 3 Aoet 190I.


Laboratoire Selourn
PITPARATION DE TOUTES -AMPOULES MiDIAMEWNTrUS M
I.ISPER ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quint
L'eau de mer que nous employons a .td soigneusement capt s
au del& de I'Ile de la GonAve. Nous faisons remarquer au ConS
I'observation judicieuse que font les laboratoires 6trangera:
a L'Eau de mer injectable doit Otre do flbricatUo r6cente pour avwlr Itots
pri6t6s th6rapeutiques. De nombreues atestltUons nous permettemt 4de.rt
nos produits ont donn6 tons les r6sultat esp6r6s. a n
Specialit6: Serum nevrosth6nique.


Ce S6rum r6gularise les changes nutritifs, il a 6td employ
ces dans la neurasth6nie, la tuberculose, etc.


a. me


1-'



NICOLAS CORDASCO

157, rue R6publicaine, 157.
A su conqudrir en peu de temps la premiere place tant A Port-au-Priaee.
dans la Province.
Le veritable succs don't elle jouit est dt au choix incomparable de me *
deles sur fo mes francaises et amdriciinea d'une e16gance irr4prochable.
repondant A tous les caprices du bon goat.
Tous ses modules existant en mag lsin on toUtes pointure3 et larpwr W
permettent de chausser tous les pie Is, m6me les p'um difficiles; etliq&
cite de ses p ix est accessible a toute- les bourses
Toutes les personnel qui ne trouveraient pas A sa chausser dans l eM
sin spront satisfaites danl les 24 heures par un article fait sur mesura
N B.- La maison peut chausser; sans prendre de measures, les persomw V
ne peurent s'y rendre.
II suffit de lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signpul
defauts.
Les chaussures n'allant pas bien seront remplacees par d'antres, ncU
d'apros les observations fournies.
La faculty du retour est permise dans les 24 hqures apres Ia livraiaoe
les chau'sures ont Mt6 portees ou ne sont pas b l'6tat complete do nfod
seront rigoureusement refusees.
La maison d6fie toute concurrence, et envoie frano00 O*
vince.
AVIS.- La maison a nouvellement recu un assortment incompabral
peau: veau verni, vdche vernie, vache noire, veau satin, kangaroo, chnW
glaces noirs, jaunes champagnes, rouges, etc,etc.
Vente en gros et en details
Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sortes de toWi94
pour cordonnerie A des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels ne sont obtenus que parce que la maison P T
plus ses affaires que directement avec leo fabriques d ) peaux et de .
tures, des Etats-Unis telles que: tirants, ceillets, lacets, clous, 6lastiquaq
pour machines et pour cordonniers.


Machines


& coudre Singer"


Pour cordonniers, tailleurs et couturibres. Demander catalogue eOt w
gnements. O
La mason accepted routes les commandos qui lui sont faites on ce qu
cerne la cordonnerie.
On y trouvera des empeignes, pour homnmes, femmes et do tolutw
tures, travaill6s avec un grand soin. < Coupe excessivemeot Kodu I
Avis aux marchands de chaussures
A partir de ce jour,la Maison se charge d'ex6cuter les coImmId
chaussures qui lui seront faites avec un grand rabais de prix.
Demander renseignements A cet 6gard et le catalogue qui voUa 90M,
franco.


Pharmacie W


Place de la Paix
Execution prompt et soign6e des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres
m6thode am6ricaine ( fire essay .


Buch


or
~6t&5l


Fabrication d'Eaux gazeuses, sirqps at v
th'imnpagne A P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en d6tal
(C rr^


Propneriareo v.


.tUUJ


LUM 4


Pha&rmacln 4tpl16m6 l UOii~n
D6pbt do Kola-mChobampafl
Au= Gonaivs: Madame P. IAWFI4
A Saint-Mac : Madame Z. MartellY
a Petitocvpe : eruman mRelmold aC


A BASE de CO.DIE, TOLUet EUCA.YPTOL
t;OUT' AGRIEABLE -- CON'SEtHiVAT':ON P0EFAT-A E
TOUX RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS
SRue Ro ublicatne. n 12 1PORT-AU-PRINC(. H -: 1 :. I ; 1,1 'N.t.8. P
.. ........... .. -- .. -