<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00708
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 26, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00708

Full Text



iao Ann6., N* 724


?OIT-AU-PIzNCE, RAMi


Jeudi, 26 AoAt 1909.


t


j


OUOTIDIEN


Abonnements: DIRECTMUR-FONDATEUR
U. KMO .0. 2.00 IZ NUMIO15MTIMNS
TUoN Mme a 500 Cl6ment-Eagloire
UK Ms.2.20 Le utrl Isrc cm as s .1550W 95
TIC's 1's r.0 &bIIAuIIATanU Arthur Isidore DIRECTION-3DACTIOK-ADMDIISTRAIIOU
Tue's Ms. *k m 8.00
45 u gz4


DU JEUDI


TANTE PHEMIE


I r te dans un milieu ou c,
,. avoir peur de remuer. V
S- a tanto Ph6mie 6tait fort igno- avoir pour d remuer. V
dit Morange, aussi dtait-elle su- ii n recourse A un houn
ean A I'exc6s. Une personnel lui avait-Il remis contr
bit a i Port-au-Prince, ga n'a ues grains de mais et
lkacoup d'importance, mais a l an n petit sac afi
c'W quelque chose d'dpouvanta- man olui donDnt de
SOr, a petite ville de Ii c6te oi e~n srien e qu.i nels
col mon enfance appelons Les home, on gdndr
pi ville Andouilly, pour n de stimulant pour agir,
hficr-6tait I'ennui mme,c'est dans la form. qui st
direcombien la t6te de ma tante Ida" a Ent.ou st
I .4rnt A vide ima.iait_ de portde. En tout cas, V
iumbrarnt ide, imaginait avoir fait ce que tant
abracdabrantes. d6talt mal vu et surtoot
[V1vii de chez nous, habitat lIe tait mal vu et urto
Vandingue, nom Binistre et qui certain qu'il ne prit p
t a jinguesa, nom aeintr pet coeur comme sa femme
ta jet6 s lueur sauspecte d l'opinion de envi
dia de do nos hononteA vo- e l o mion des envie
LN Vandioue etaient des gen remi re redingote do
L-.u--, uo ta t .ds gens tait un esprit supdr
la emme vendai.t dos co- 6in ue.
et le maria, toouours par dingue
et par vaux, 6tait A aI fois ar- II
at boucher. Come ils avaient D-e ann-es pass&
,lr succ6a n nparut pas na- Morange. Tante Phmi
Scitadins d'Andouilly. O ac- did e Port-au-Prince ou
MOn les it Mm o Vandingue o pension chez Coupaud.
mO tlte m' d it Ioupr.feSaro udaes avec goat et at
ades m avarociteform element lisais tout ce qui me
ide I approchermain. Lorsque aca
.c'6tit A qui dans Andouilly main. Lorsque lea vavc
Sma tante. Cependant Made- allis les pas avec
atina avait de ladoilly. Or, ne fois,-
al. Ct ait de e affection teindre ma seizib:e ;
e tn ,ite femme meme o ja d6barquai
Svende putt vieil t souvnt tends ma tante qui dii
M anre aux gens de la cam- te Antiope, au moment
me archandises que dans la nou coucher: Anti
dit sur des plachesus voucher
bie 6arrit e despla e poses chaises et des bouteille,
-ariques vides. Comma co to de la rue ... sareme
Stout lea jours quo lea campa- cotte nuit..
Sden eat n grand nombre, Qi ? interrogesi-
'it d 1au son .eistence labori-rro
Suom'nents de ch6mage force. Chut fit ma tan
t rftait aise 1o..s sa lerie, elle a outa: *Le d6mon
Sa machotrn, souflrant de la Le d6mon ?
qs' on lai avait faite et se Oui, tous lea soirs
i i aute A obtenir la con- do la ville au galop.
p blique. Au galop ?
i ,c6t#,je pa-sam des jour-des Puisque je to le d
*a at la port. do ma tante former d'un cheval sell
m Pieces de toil mi-dd- lea soirs, A minuit, it
.Wt e trilea, A baill r ut ile. Tonton Yis I'a vi
O. eott identity d'occpa* Tonton YiAs.
etre Mme Vandlgaoe Le choval a parl6
Slie de Smpathis qu'a Oui, mon /f.
S~kdanieuax a pouvait Par example I dcla
miga't qu oette sympathies 6clat do rire.
G dur i la bonne saison Tante Ph6mie hausl
Mues at d orange exqui- touted tremblante, oele a
t ls V andeinwe aonvoyait lit on trenrant son chl
b .t caw* fois qo'elle on fervear intense. Antiol
Shabitai ons -. t qoe je our one oatto an pied de
PAc ddiceao. rvaoche, mie, e mit A I'enleoon
ll o~cp6, a'avait jamahi des litanies a ne plae
Sn"t, Ctait an homsme lovable dssein de conj
S ** d'anuaes, A pean ererit.
S4'asne deigl dfosa.a. l JUAlaisses tard as


hacun semblait
randingue avait-
igan, et celui ci
e argent, que!-
une gousse d'ail
que ce c talis-
a chance ? Je
Lvait dt6, ii n'y
ftt vu ailleurs.
al, ayant besoin
ils le prennent
le plus A leur
randingue pour
d'autres font,
Scraint. II est
pas la chose A
; il se moquait
x comme de la
son bisaieul.
ieur que Van-


brent, continue
a m'avait expd-
je fus mis en
Je taisais mes
n meme temps
tombait sous la
luces arrivaient,
ma tante A -
-je venais d'at-
ann6e le soir
i Andoui!'y,j'en-
sait A sa servar-
ou nous allions
op', mets des
s centre la por-
nt it repassera
je.
te-et tout bas,

8, il fait le tour

is I II a pris la
et bitde. Tous
galope dans la
a et it a parld A
A Tonton Yiss ?
tai je d'un franc
ma les dpaules et
lla so mettre au
apelet avec une
e qai couchait
Sli etantse Phd
ek psalmodiant
fair dans le
arer le mauvais
Sde me readre


compete de la manifestation extdrieure chaussures pour assurer existence
que la peur et I'ignorance avaient combien modest du vieillard, il fabri-
transformde en phdnombne surnaturel, quit encore des cigars amiricain.
mais finalement je fus vaincu par le qu'Andouilly et ses environs apprd-
sommeil. ciaient. Tonton Yiss dtait done un sa-
Le lendemain ma tante raconta que vetier double d'un cigarier.
vers minuit elle avait entendu passer le 'Par-iessus tout, Tonton Yiss dtait un
fameux cheval qui as'tait arr6t6 un bon sage. Ii parlait peu et 6vitait la con-
moment dans la rue,et apr6s qu'il out pagnie de sea semblables. Aussi son
repris sa course, un oiseau 6norme prestige dtait r6el. Chose rare, memo
avait essay de p6n6trer par la lucarne en province: quoique pauvre, il tait
de notre mason. respect.
D6ji, ajouta ma tante, la b6te al Le connaissant comme je viens de
longeait ses serres dans la direction de vous le ddcrire,je me gardai bien d'aller
de mon lit, mais Antiope et moi nous le trouver implement et de I'interroger
I'avons conjure. Seulement j'ai ei le tout de go. Je savais qu'il ne m'eut
temps de reconnaltre la personnel. pas fait de r6ponse, Je commenqci done
La personnel, ma tante ? par me munir d'une pairs de vieilles
Mais oui, cet oiseau... c'6tait Mme bottines qua ne me servaient plus de-
Vandingue. ruis longfemps et je I'apportai au bon-
Je dus m'assoir pour pouvoir rire omrae pour qu'il les rd art. Je m'en-
tout mon sol et quand j'eus reprise tennis vlte avec lui sur e pri, et j'a-
mon asrieux, je priai mi tante de ne bordai incontinet la question qui
-- m'interessait
plus r6p6ter de pareilles absurdit6s. mint6ressit
Tante Phdmie me tourna le dos en onton ies, on dit qu'il y a on
bougonnant cheval qui se proin6ae s6116 brid6"
bogo.n dans la ville chaque nuit
Comme si le cheval, ce n'est pis 1i fit le vie lard.
Vandingue.. i. ire de plus 11 parait que vous avez vu ce che-
e m'tas rems a rie de plus bele. vl Touton Viss, et mme que vous
Tante Phemie revint A moi : I'avez araIt et qu'd vous a dit : Lais-
Qael petit incredule. tu fais Je to sez-moi faire mes atfaires."
dis qae ce cheval qui parcourt la ville Qai ost ce qui raconte des b6tiscs
toutes les nuits, c'est Vandiigue. Tout comme C, ,lit Tooton Yiss avec un
le monde eat fix4 sur ce point A An- sourire mis6ricordieux.
douilly Et toi-ma.ne tu on seras co -Tout le mon.le en ville, rdpliquai-je.
vaincu avant longtemps. A ces mots. le visage du bonhomme
Et tante Ph6mie ajouta ce prcpo-i qui prit ine expression fermee.
servait generale:nent de conclusion a Ah o! on dtI g en ville, fit-il.
ses discourse : OAi, on dit ;. et je viens vous de-
-Si m'mouri, fou-mnis va pold nouvelles mander si c'est vrai ?
ban moin. Le bonhonme plongea ses doigts
Et comma si c- j ur-lA, le propose dA noueux 1ins s. belle chevelure grse
finitif ftr insuffi unt. Tante PhSmie 'uii lui tombAit jilsque sur la nuque,
ajouta: ares-a sa longue barber d'argent, puis
Va voir Yiss, c use avec lui adroi- pronore;a d' ne voix grave :
tement.... et tu verras Muo fi, vous 6tes trop jeune pour
II vous occuper- de ces choses, ed zaft
gran i moune, Va.
Tonton Yiss gitait dans une cahute Mais avais devind Tonton Yiss.
qu'il avait confectionn6e de ses propres Puisque les imaginations de la ville
mains avec des cisses de savon, dans I'av, ient dlev6 au r6le de h6ros local,
un terrain vague appartenant A la Com- c'etut 6t6 une maladresse de as part de
mune, sis derri6rre notre mason. C'- ne pa, Y 'y pr6tr car outre son pres-
tait un vieux mu'dtre seadetaire, taci- tige qui a'eviaouirait, mais il riequerait
turned et proprot. It tait toujours dans surtout de perdre sa clientele pour la
une tenue sommire : pantalon de toile vente de ses cigars. Et voilA pourquoi
blue schetu, k 9t, chemise d'indienne il s'6tait d4robe A mes investigations.
et pantoulfl es de cuir brut couleur IV
jaune dans lesquelles ce muaient a
l'aise ses piedsosseux. Jam is personnel Edouard Morange, aprbs s'etre tu
n'avait va Tonton Yiss avec une veste. un moment, le temps de roller at
D'ailleurs, s'il s'eloignait de sa case, d'allumer une cigarette-reprit:
c'dtait pour atler A 1 extrmit6 du ter- c Gette hi4toire qui vous parAlt en-
rain vague qu'il considirait come son fantine, a eu cependaut le plus triste
domains propre et (u venait moarir la denouement -par une consdquence na-
mer. II devait beaucoup aimer la mer, 'urelle d, i'action ddterminante du
Tonton Yiss, car tous les apr6s-midi il mental sur le physique.
allait la contempler longoement come a Ua soir, Tante Ph6mie me deman-
une maitresse ch 'rie, puis il s'en re- d de I accompagner ches une parent
tournait A as case, on balayait les m lade qui habitat A one deami-hure
abords,et s'asseyant sur on escabean il de cbhe nous. Ats retoar, nous traver-
s* remettait A raccommoder de vioelies s mee la ville d6serte baign6e de lane
chauseares. Et come Aadouilly na et onelopp6e d'un de oee siloeae
prodilsait pas safflsamment de vielles dormaes comme 1 a'a ezsie qa'em


CONTEST I


1L Ir


r


___









Orient, an dire des po6tes. Soudaiu, Le Senatenr Baussan n'ented pas s'op
ma tante eut une brusque secousse et po er cette demand mait vent pos
a'arr6ta net. Et me designant un vianx one question qui a *o ite son importance
cheval que je connaissaas bien et qui A MrrJeremie Le minisre di qu'il n'yaas
broutait dans 'les halliers avoisinant cutr inconvenient et la parole e .t accord
notre demure, elle dit: au Senate ir Biussan: II lii est parven
Qa'est-ce que c'est que ca ? que certaines persoines se propose it d en
-Mais c'est le cheval don't bos, tourer un bien du domai-e public situ
Mac6us se sert pour le transport de au Fort St Clair. Ua b.en du domain
ses toises 4 pierres, ropondi -e. pub'ic, Etant inali>iabl-, de que' d-oit ce
Ah lit ma taute d'une voix mal gens peuvent-ls s'ei empar;r ?
assure. Monsieur Jer6mit rdpon I qa'il a reqi
Malheureusement, en cet instant, pai une protestation de cert. is h bitants dt
urne coincidence f'i :hwase, V nalingue. cc quarter reli e au terrain en qu s i w3
v6tu de blanc et coillA 'uu painain, Son D:partement n'apasmanque de protest
vint A passer press du chev tl lequ-el e. ter.co tire cela. Cette faGon de f ire n l'(
s'6cartant se trouva noy4 dains I'ombre tonne pac, car depui; que qie temps on ne
que projitait dans le clhir de lune, la faith qu: mo cc er nos places publ'que e
masse les mrnai o i etnvironnantes. no n r t. eC. Ces gens qui vun cat entou-
Tante Ph6mie n- comprit qu'une rer le terraiu situ6 au Fort St-Clair prO-
chose : c'est que le choval s'dtait trans- tendrct I'avci, achere de I'E at. Ils on
form en Vandingue. Elle pousa un mal achctc, car I'Erar pei bien "vendre
Lri dchirant et tomba a la reverse. u ie mason on une habitation, mais i, n'a
Dcux heuies ap,6~, ellde tit more, pas le dro t de vendre les routes et les
emport6e par une congestion c6rd- places publiq-i:s qu, font parties du dc-
Ibrale, maine public. E i ce cas, le Secretaire
FERNAND iHIBBIERT. d Etat qui a fiit cet e vente est ptrsone'le-
ment responsible.
Le S~nateur B.assan, saisfait de cette
S N T rdponse, scuhiiteque le Departe ent de
l'Interieur fasse annuler ceivt vente illicit.
SA T II prie en uwe 'e M nistre detre l'organe
-- du Sr'at aupies di) Po ivoir Ex&c tif, i
.Sae Ju 2 Aout l 'tfe de fire prpmulgcer'!es 'ois, decisions
Sance du 2 Aout ioy etc, d Corps Legidla if, qu nd'le ddlai ac-
A I ,_ive ture d- la seance d'hi-i, le S:- cord p ri- les ( b;c ions est expire.
nat a p i. t: Ie dc I la correspond: cc q.i La deinande d u-gence et le vote immi-
comportait cu re les messages dt la Chinr- d at sont grees.Le pro;e, d: !oi crint la
brc expoeiint les pioe s qu cle avai vo- Prdfectu c modifil come nous I'avons
:s la vei 1-, une peitiion dc. da nes Cha- d t p us i ut, par les Co ni:et de 1 InT -
r n relb:ive ''e ir creance de iS 0oogcu r ur et de la ;ustize,a v v.:e ctsera exi C-
de. et demandant I'inscriptio ai : budget di a laChambre pourque ce.,mod.fications
de l n ce pio-ihi ie du o0 de que I'Etat -oi nt raiti4is.
reste leur devo I Puis la seance est !ev6e.
Le Senateur BAU san d t iu'il i c s. i q ce
ce dames avaient tou he leur ager t car
c'c.t la troisi6me fits que cette mrre af-t Pnot-.u-Pi ce, le 25 Aoat 909gr
fai'e revieiat iu Ie tarpi- malgre 'c; de-i-
sions du Corps Lgislauif qie It Dv par e- Lettre ouverte
me t des Finamces dev.i *, pecte-. Le r -
proche nest pasa I'ad esse du i uliire ac Au S 'nat de la Republique.
tucl, M. C. I.g u ', mais co:nme il n'y a Me .ieuts les Senateurs,
pas de balution de )n:inLi e dans les af-
faires de I'E r, I ora:ru- <. oblige de par- II tr, la Chambre des deputies a vo le
ler de ce Dpartement. contract reorganisaat le Sc vic: hydra,- iiue
lc Senateur V.udre HIlli ca eu dans le de Por -..u-Prnc qui las ait be.u:cup A
temp, A demander !'inscription de ce t.r dircr. Cc voc e la Chanbre r ou coum-
va'eur an budget dr la R4publique ct est ble d jloi, nait, ti, toann de ce qu'elle n'ait pas 6cw ptaye. Iconstate u-c 'acLa.: qu nous ncus emp:es-
Le SCnat. u- Arch -r dec are qu I :s dd- sons de vous signa c-.
cilns du Corps Legislitif Jdoi ent e-re ic I !a 6dt prEvu dAns le contract de Mon-
pccies.11 faut f erner ctc porter II p-0osieus r Ls. E h ard qL a d4e publict : deux
pose an Senat de fire un M-ssage an M pompes A vapeur ansi qu'uue installation
nis re des Finances our lui ordonntr de n.oleini de te:vi:e d alarm pour perme -
payer A ces dame. Chat 1 i les 9000 tour- tre at x po:np ers de repondre efficacement
d.s q~"l leur sont due-. Le Grand C'-ps et prompreme t IA 'at ca:e de l'intEes-
fera le n cessire dans cc sens. L- Miiai_- sane population de Port-au-Prince, en cas
tre dzs Finan':es demand l'urgence eten- de siristre.
suite le vote i anmdiat toir e pro ec d Pourquoi ces dispc.itions si sagei ont
loi exondrant 'emprart de tou droit cu elles et6 supprimdes d.ins !e coatrat vot6 ?
impb&s. Le 6nart, etant t I re m n(nce, Nous comprenons tre b.e que pour evi-
cette demanded de \o e i nmr, i at et agree ter one confusion d'attributions, la cana-
et le proj t de loi a 6Ee vote et exp6di A lisation spCcile pour Ic service d inceadie
I'Executif p, u 6 re prornlg,,6. ait 6et sacrifi ; miais ncus ne compreaons
Le Senat a aussi vo 6 c, propositions de pas que la Chambre ait suprimd les pom-
lois qui erigent le Quinrtier des Roseau pes A v. reu c le service d'alarme don't
( Jerdmie ) en commune de se classes, 'e I ilit6 est incon estable d'autit p!us que
poste N a2 ( Jer6m:c ), Gresuier ( IAopA- dans la R ponse de l'Asemnblie na i male
ne 1, Charlier ( Pcriti-Riviere-dt-Nipres ) I'Expose gEneral de la situation nous li-
en Quartiers etla2esec'ioa rural de Grand sons ce paragraphe significatif:
Pre ( Quartier M rin ) en Poste m:'i aire. La Comp-goie d.s Pompiers Libres
Le Grand Corps s'est occupy de I- ,ro 'o- dent toat le monde rcconnalh Iu ilit,,
siti n de loi mettant les Bureaux de I'ad- "' mEite que !e DEpartement lui continue
ministration de la Doaane et de la Re:ette ," sa protection speciie ct ses encourage-
dci Cayes sur le meme (ied que c us d agents ; les dtvouCs servi ecurs de la na.
Clp-Hai ien.Lecture esdownepar le Sena- tionsont ei eetet au des-u d* tou d'oge.
teur Curiel, rapporteur du ComitC de I'In Pour ,es fei i.cr dans hIur iAche com-
:trieur, de deux rapports : leI er concern b.en p6nb e, I'Aselnblee s'asso. e aun
uce prolongation de d lai accordie ru cor- ", d6sir du D/partement d'organier le ma-
cessionnaire de l'6clairage let ique de '' tEtiel de la Compagnie."
Gooaives, Le second rapport emand des
Comitds de l'In.ercur et de Jusice recom- II est hors de dou:e que les deux vicilles
made le project de loi crdant dans !e Di- Pompes A vapeur qui servent dacs la Cie
oarement de l'OLest uae Prdfeciu e de puts 25 A 3o ans n'en pcuvent plus et
Police seront tous pen hors de service.
Ce project a E.d modifiC en ses articles Le moment est donc venau poor les
5, 7, it, 12 et 14 par ces deux comites. y nds Pouvoirs de remCdi:r A cee etat de
Le Sdnatear B C. Lavache, rapporteur choice.
da Comit6 des Travaux Publics et de Un gete suffit, pLisque les conceision-
1'Agricalture done lecture d'an rapport naires du contract des eaux n: denandent


recommnndant la proposition de loil K6- aucune augmentation de chiff e de ce chef
nol, accordant 5.ooo dollars A Eglise de Vo.s au:ez done, Meaicu.s le Sdnateurs,
Saint-Marc. en comblant cette lacane, contribute A en-
Le ministre de 'Interic ur demand courage des citoyens ccurageou qIui se
1'rgmoce et le vote immadiat pour le pro- soat volontairemcat groupEs pour dietndre
jt d loi relatifi la prfecuit nos iate6s Ies plus ches.


- Eesp&rant que vcus accordcerz e notre ,eu favantae de voir I
er petition l'atention qu 'ee rrrite, nous tear Ddsert. I p,ie la Ch.LV t
e voui adre sons. Meslears les Snateurs, lef 3.ooo dollars pcur l1m1, j i
i- avec nos -e nerci nin!s anticips, I'expres- ouringe.car un hoinrela dhl
e sion de notre reconnaissance. Diert mei e cet eoc. urga enMva
U pisr Mdrje u et Fr;owloti1d
UN GROUP DE PORT-AU PRINCIENS. 0 MCrlue u et Frao 1I dOUes
I- ress0orir quce la Chambre4
e sez de satisfacion la semaia

aChambr dos Dgpdtes
u l iUat dlm pain mats su;si dei cho e
e prit I' pl i la Ch abre de voter k
. Slance du merer d $i 25 ot tr9o9 rcamde par l'imr e t M Didert.
Sdi a Chamb e adopted les conc:uti
Apres !c u e e ia correipo dance, le ce rapport. : sit
e de ut6 Ac ion Frar, oi" den nde I-u gence Le putd N el fait noe *
pour une propose i ,n de oi m fiant I'ai- t:r.dart i accoider 2, o do'j prol
tic e 627 du code cii Le dd; ut' Mo:- Hanr ibal Price, pour son Di
Sbeleu- es con:re cette dem nde d'u gene adminis:ratif *. Cett. proposition0
t e pric la Chimbre d'ajou ne- cet'e propo- tie
si imn. Mise auc voir, cenre de-inde d'u La Chambre vote ensuite le
gence e t accordde. Le d!ou 6 Frn,n)is de- de 'oI reorganismot la maison c
minde e vo'e im.nedi t. L Avemblie pro- accordait Iau o isitio. an Dpartem
tesce. I'Int&rie ar d'acbeter de M Oimia
Le d6ru 6 Charlot, repr&,e itat de la sa mason situie A l'Ans(-*-Vean
Comunu'e de Petit-Golve donre lecture On est au contract Nansa qui
d'une p6ti-i de cc te laboisuse et iitd- :ot le res e de la s6-nce.
ressante populati-n adre-s.e ila Chamb e. Le depot Charlo, ;u nom du
Cette petition .igna'e les diga s comm s pro es e to te ce con rat.Le d &uti
par la rivie e Des ignese et eLa Digues. est pour le principle de ce coctra
Le Comia6 de, Travaut Publies est charge e proposera quelques modifications ua
de statue sur le, do.iAnces de habitants de la discussion
de Pe it-G ', e Eafin apr6s de longue. discussion
O1 pas c e i u e an \o e du co urAt con- qi e'les prennent pir, 'es dpoutCh
scnti A? M Au,u;! Duo 'e pour 1 6ts- Ewald, Valemb:zu, Morpeau, Njl,
b'issemicnt dans I'Oueit e dans e Novd, Eduer Hippo'yte, le contract et voe
d'uee tu de 'a cI s mimo e ie. :oar la modification. II a ite augment dt
fabricaticn- 'i ,. f i c b' et de b n;- articles additionre's.
nc, e c. II est six heu-es et deaie quind h
Le M nistic d s Fi anc-s dp se sur'es ance est levie.
bu c ur 'e la Chimbre on project de !oi
demanJant deJ credits supplrwe cnaires en REPUBLIQUE D'HAIt?
favcur des divers D:partements m nistdriels
juqu'. u 30 Sepe nbre.
Les aus annex6s A ce project d: loi st nt LOI
envoys A 1i6 u'e de la Commis ion du Frangois Antoine Simon
budget.
Le d6pu e A:tce)n Frangois de nan le Pk'IDENT DE LA RfaUBUQU
I in*e-vertisremenr de i'o-de du jour afin de Usant des prdroga i:es que lui
pose u-e qucition an Minisie de 1 IntC l'aric'e 69 de la Cons itation.
riseur. S- 'e rapport du Secrtaire d'Etai
L'ord c du j u: c.t ine ver i e: il de- Finances,
mind au Miniitr. pourqu )i milgr6 la Et de I'avis do Conseil des
pr in se faite A !a Ch mbre, lors de la d E't.
discus. ion du b.il consenii A M. Tonains, I propose
ii c 1'a pas e'core soumis A sjn approb.- E,. le Corps Legislatif a readu Is
tion. srivante :
M.. J!rmnic repon 1 quen f. uillant dans Artic'e eer- L'e npront de deux
les Achiv i de son Dcpait p'u icu s bmut dcc g n e, i a vu qu'ona l 'oi dn 2o A it 1909, est ezeaql
II ja)nis ei A les s umn tt:e aux ChAm tou. droits ou imp6ts.
b:es. II ;e detndr e s'il est ob';g de 'e Article 2.- La pr6sente loi abrogq
fiire quand la loi lui conf6re le droi: de tes lois cu d;spositioas de loi quilal
pas-er de> be ut de reafans. contr;i e ee sera etCcutee iA di"
Le deput6 Franqois dit que la Chimb e du Secr6.ane d'ftat de. Fica-ces.
n'a qu\ c iregimtrer cc: e n uve"e response Donad au Palais'de la Chamb c d s.
du Mi i,tre de 1'Ir riejr. Le President sentants, le 24 Aout 19o9, san I(
declare l'iccident clos. I l'Iodependance.
L'orde du jour est repris et !ei projects Le Pr~sident de la Chambre
d: lois uivants sont vo:Es : I BEAUHARNAIS J1. FRAN
o1 Project de loi approuvant les de-S J-
se; faite par la R&6o u.ion du 19 Novem Les Secritaires :
b-e qui sdle1ent ci grurdes A la some E. EWALD, PIERRE PINMt
de 622.o21 84 et ci or americiin A cdlle re D ,i Miso Natioale de
21.216.57 et d6chlrgemnt lei conseil'ers et aDo-Prne e l2 AoM son '99 iNati
les Ministres 1qi en ont cu la manut n'ion a.-Princee 2 Aout '909
2J P.ojet de loi filant le cad e du ie I'Indredance.
sonnel de I'Asile des Alie6ns. L Prds'dent du Sdnat,
30 P,ojet de loi au-ori ant la Glaciate A I F. P.PAULIN.
vendre la g!ace a i ceatimes la livre L s Secrd'a:res:
43 Pioposition de loi modifiant les art:- DoAn IPREOURE D. THt
dles 6to et 611 du cole de Commeree re Do K LRo RE, D. THO
lati asu memnb:es des tribanaux consu- AU NOM DE LA RIPUBUQI S
lai-es. |Le Prident de la Reipub r*
On entame la d s us.ion d'on rapport du quOe alt dei-dSU laS d Corp
Comi 6 de Justice accordant 3.ooo dollars pmr',t irtUlde t exucut e. -
A Me Enoch Desert pour la publica-iol de o as Palais National A Porn-~ t
son courage nt tulot ulComm ntaie, sur le S Aot 90, an 106ome 4.
Code civil d H Ihi. d aace. t SNOrt a
Le depute Chariot es centre les conclu-
sions de ce rappon et veut sal\or du M- Par le President :
nistre si le budget est equi ibrd et s'il a leI L Secetaire tEtat Js FiMI 1
Voies et Moyens pour payer ces trois mill Conmmawe,
dollars et conclut enfn A la su pe sion C RIGAUD
de ce chiffre I <
Le d61u:6 Noel veut fLi e enter dans le d
rapport concernant Me Dsert u-e clause ScOrO tairuri d'Etat 4W
en favtur de Me Pi ce pcur son Diction- FNiances t da
naie Admiistrataf Le dtputE Ktnol re- L'E-mrust de G. a. 5oe*A


comrmnde I'cuvrage de Me Dsnrt ,u i I par u eOousell snrraze ac d) U-f
tu A examiner oomme membre du &,mit dro msd'imwMtation reuaiis a
de Justice. C'est u travail conscieoci.u e- ca or amissail ano t ea doe l
ment fait ct qui marite l'attention dMs 4 gordes pr una". dollar.
Grands Pouroirs publics. M. Anteaud, M- er d s.oo0o s ar mu
ma.s4 de lajusJesi, dit ae'll a's pas ma .re *l -0*-i4n 4e i/s .el -a









Sen or amiricain productifs contrebinde, ils mriteront bien la sym-
DsO s mcesuel de l/a ofo seront; pathie de tous, t la haute atten'i-n de
Bureia central de la Recette e nos gouvernants, ceux i qui solliciert
er en faveur des participants a des emp!oisLen douane, avec cet e.prit de
1 k I "pense bien fire.
Impi de ha ue mois, le montant des Nous dirons dans on prochain article
L 15 idece et provenant de l'afiec- quelles sont les qualitis et les cona:issan-
s sens erdarli entree les ayants droit ces qu'on doit exige d'un douanier.
s.,n i;,meM t et intrts calcols sur L.C.
L".de do de cheque Bo!a. CommuniquC
gs- bien entendu que les G. 2.500
r out versdes en quite terms egaux Nomination
ois 'en mois. Les souscripteurs sont M. Theard qui a faith quelques jours au
Si effectuer Ie premier vereement bureau des Archives come direct-ur, a
Sjudi 26 du coorant.. 6t~ nommb dconome la Maison Centrale.
ponr.u-Pince le 24 Aodt 1909. Pompiers Libres
L Sedcr4tre d'Etat des Firntces Nous avons requ les annales dc la Com-
C. RiGAUD pagnie des Pompiers Libres, exercise 1907-
St19o8. Cette brochure content des rensei-
gnementi tres intiresiants suir la march
S i...A&.V ..:W MVf -A


ItUNSNIGNNMZNTS
MiRTSOUROLOGIQUIEPz

DU
jimljliR COLLAGE StEMARTIAL
MEUCREDI 25 AOUT 1909
bosatre A midi 763M/2
T.wp6rature ~~inimum 23,9
aznuimum 33,#8
Movenne diurne de la tempirature 28,0


Ciel p:csque convert toute la journey,
sons charge de gros nuages A march
kne. La depression est comble.
Qelques ges u g orageux au S.W et N.
W 6 h du soir.
IA b, e de mer n's pas encore revenue
Le biromtre monte encore unpeu. CoL-
ds inf&ncurs de l'atmnospherei tr6s traLs
Peite.
J.SCHERER
Nos douanes


ue cette ut u corporation aont on ni sau-
rait trop encourager les louables efforts et
!e dCvouemcnt admirable.
Fermeture de la mall
Les dp&6ches pour Kingston et Colon
par le sis ( SibiiiI a et celles pour Inague,
New-York et I'Europc par le sjs c Alle-
ghany a seront ferm6es vendredi. 27 du
courant a 4 heures precises de l'apras-
midi.


Ligne Rollandaise

Le steamer PRINS MAURITS, ve-
nant des ports du Su'l, est attend
ici dimanche 29 courant, et partira
le mine jour pour St-Marc et New-
York.
Port-au-Ir'irce 26 AoCt 1909.
AUGUST AIIRENDTS, agent
Lig'e A I Ia

Ligne Atlas


HT LS BELLEVUE

Pls du Champe-de*-Me
PORT-AU-PRINCU (HAITI)


kla~ame N etrmance c eJ Praprielaite
A l'honneur d'informer sos nombreux clients et visiteurs qu'i partir da
jeudi 26 Aoht courant, l'Otablissement tiendra A leur disposition
lo Sandwichs, Consomme soign6s, toues les jour. de : A G heures
du soir;
2o de la Crtmre A la Glace, le jeudi et le diintnclie, A partir de
3 heures du soir.
La table d'h6te sera service toute la journee, a prix rdduits et A la por:
tee de chacun.
Madame HERMANCE ALFRED se propose en outre d'organiser une s*
rie de fetes successive pour distraire sa clientele et lui procurer, par
une musique choisie et varide, un delassement agr6able.


Essayez


Une Bouteille

Sod


des d6licieux


products de la


Water C"


Royal kola Champagne .
Royal Ginger Ale
Elle vous convaincra de la rdelle sup6riorit6 dd ces exquis rIAfftI ictissements


Agence G6n6rale


AU MAGASIN


et D6p6t:


DE LA MfITROPOLE


Saeo'. prohaine, T'aprs es avis re- Le steamer Sibiria ayant quit t-
Srtco:e proh ane, 'aprs les avis re- New-Yo k le samedi 21 courant di
de parou sannonce excellent rectement pour notre port, est attend
&n.l.te.- Tant mieux. L'Etat pourra 1 d 27
llate.- Tt mieux. L'Eat pourra du ici vendredi 27 courant.
oc dolier satisfaction A ses crianciers, Ii partira probablement dans la
nau tir de toute sa sollicitude ses d- soir6e pour 'Kingston, Colon, Port
*si servcit-is, les employs publics. Limon et New York,prenant la mall
I pour cela. il faut que chacun comrn- frnt et passagers
peBne son dcvoir, que chacun dans la fr6t et passagers.
4tre de ses attribLtions offre, en retour A
Iatrparui t-avail honnite et sdrieux la Li mall pour I'Etranger, via Jer6-
p d'ction qui lui est d6volue dans mie par le steamer "Alleghany" fer-
iaiinistraiion publique. mera A la Poste vendredi 27 courant
Caeriti 'idci. Mais si nous noos arri- probablement a 5 heures de I'apres-
leit la declaration du sympathiqu: mi- midi.
'au des finances produ'te i la Chambre Port-au-Prince le 24 Aoitt 1909.
d16-putes nons coost.aona, hdlas d'un F. IERRMANN & Co, Agent..
setr tirr qu'on est r6i eloigni d'un .. --
p til disir. I
rA popos du project de loi du DWpute BugoY neuf
osranais Jr Franuois, tendant A fair Ttis solid A vendre.
ler un droi de cabo age aux d-nres S'adresser au Bureau du journal.
prwes d'ui part I uc autre, oavons- I
ts pas appri, qu:- on fait de la contre- A ve
kL et que des mesuresseront prises en A Vendre
adtei icdier A cet ttrt de chose.?-- UX ben b at
Cene Importane declaration sortie de la Deux bUSSen boa ntat et SIX
la plus au oris&e nous amene nA- CHEVAUX de TRAIT.
Iuflaent i fire ici quelques riflexions; S'adresser au bureau du Journal.
Sacoduite que doit gardar le d uz-
das 1exercice de sei functions. II dot
e rappeler qoe ce post est de' [ 6tel Bellevue -
cnfiace. Ce rflxioras me soot ve- I mieux site, le plus con-
f T la ecture du compete rendu fortable.- Champ-de-Mars.-
lubane de Mts du r13 ac Cuisine renommde.- Vue sur la mer.
cedet oir san'egarder les rcvt-
IlE at dins l prochaine r6colec. T EN D R E
Ai dea .Soo.ooo eiant garanti A V
"P _r 1ae A "unportatioa de 15 o/o,
IrCmunan de minme que ie, pr- La halle situ6e a i'an-
-I- 1 ptus rani intere A voir re- rues
Sp grande probi! dans nor gle des rues du Quai, No
'1cI 4ectifda d, uanier ett de fire 71 et des Fronts-forts
.1 2 at dans le t caisses de No I et 3, actuellement
't6des droits de douane,
rm ent-pn. a rifs en occup ,e par Monsieur
part n-prits et sans exaugration
pm kes scion eIs provenan- Emmanuel Moise.
I itr .s moment sons e1 s yeu S'adresser & Me Nar-
i. e d 'ini, nd.t es Leconte, avocat, pr6-
a td voir r se t en cette V illre.
O'N"= IV" 9 ,ef -sent en eette ville.


MASON JULES LAVILLIE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
POIRT AU-PRINCE.


Vous y trouverez aussi le
Splendid


Kola


Champagne


Ce soot les meilleurs, les moins chers pour leur quality.
Les Goiter c'est les adopter pour toujours
..l.


Kola de Kingston


Kola- champagnee
Iron-b- aw


fortifiant
tonique


de la Charley's aerated water factory
En vente chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


Entreprise

D'EAUX GAZEUSES

Fond6e en 1899
21, Rlue Frou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Airops
Liqueurs
Bitter









Grand Rabais!
JAMESTOWN TERCENTINNIAL EXPOSITION (1907)
HAS CONFERRED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CH AUSSURES


CaaKM oA OLtAc, pour homes et dames
VonmeL CLIPS
COULSUR LOTUS C


P. 10. Enfants P. 8
12 10


Pour la vented en gros 5 olo d'esoompte.
" II I I I I


A BASE ae COWsN, rOLU oet EUCALYvPl. iL
SOUT AORKEABLE CONSE7RVATJON PJInFzA]
TOUX RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUtIONS
Rue H6publlcalne n* 121. PORT-AU-PRINCE. HA'ITI. t r I.I rhi ., I


linatghuup cr.- cavoaai


M. D. Dr:


L'uNilVIVSITi. DR 1ARVARD


Consultations gratuites les Lundis
de 2 A 4 heures, apres-midi.
1'28, Hue du Centre, Port-au-Priuce.

Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
De retoor de Jdremie announce A sa
clientele et au public qu'il se tient A
leur disposition & partir de jeudi 5
du courant.
Port-au-Prince, le 3 Aoit 1909.

M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis i sa bienveillante clien-
tWle quo sa mason No7, Rue Traver-
sibre eat toujours bien pourvue d'une
variAtA d'6toffes de la haute nou-
veaut6 parisionoe.
QuALTrr SupnIBumns. CouPs LX *Amrr
TIRVAIL sOIOGN. EXiCUTIOn PROMPTU
Prix trds rdiUts 1
-- -


DE Succks


Topique D. SERIES
Pour les Chevaux
Gu6rison rapid de Boiteries, des
Plaies anciennss, carts, Foulures.
Entorses, Fluxions de poitrine, etc, etc.
Pansement facile, rapid et d'un effect
certain. Repousse du poil assuree.
DEPOT: Pharmacie Moderne


Rue Roux, No 108 et Rue
N* 124.


du People,


PORT-AU-PRINC ( HAITI )

Dr Edmond H6raux


Midcin


Chirurgien Accoucheur


168, Rue du Centre
Proced6s modernes d'application de
1'Electricite an diagnostic et au train.
tement des maladies aigoes et ohro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretons et tissue pa-
thologiques.
CONSULTATIONS: le martin de 7 a
9 here et loeoir de 2 4 eares.


A. de


Matt6is & Co


Maison fondue en 1888.

Derniers articles regea
Parfameie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Fougere Royal Par-
sum Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tr6s 6legants
Parfum renomme Astris; Lotion, TrI-
teampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de BijouterIe, d'Argeterie,
de Diamant, A la disposition du public
en g6n6ral et A la port6e de touted
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravurcs, Confection
sur conimande.
Achat de viel or et vietl argent,-
diamant et pierrs prdci uses A des prix
advantage.
ACKAT D'ACAILLM DR CARTr
Prix exceptionnel

P. C S.
Avis
Messieurs les Actionnaires de la
Compagnie des Chemins de fer de la
Plaine du Cul-de-Sac sont convoquds
en Assemblee Gidnrale le mardi, 28
Septembre prochain, A 10 heures du
martin, au siege social, sis au Champ
de Mars, No 56.
ORDRE DU JOUR
10 Rapport du Conseil d'Adminis-
tration.
2* Presentation des Comptes,
3o Renouvellement du Conseil.
40 Diveie.
Port-au Prince, le 10 Aout 1909
Le 'President,
SCHWEDERSKY.


1 Aftai3insh I I~moatio43


aKuvasaU JLacaJsaR10 uil
AUX CAYES
Derniers articles regus
Balances de comptoir
Balances & chaine
Balances cadran


FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
Iri, Rae d Centra, 113.


Ea Textile
SociETr ANONYME AU CAPITAL Dn
120.000 FRANCS

le Directeur de la Societ4 aLa Tex-
tile informed le public qu'il achete
des a present au domicile de la SoiJ6-
te, sis & l'ancienne blanchisserie, rue
du Magasin de l'Etat, en face de la
Glaciere, toutes quantit6s de feuilles
de Pitte et Oreilles d'Aoe an prix de
P. 5 ( cinq gourdes ) lea mille lives.
-- ,n
A LA PHARMACIES

Emmanuel Alexandre
C6 Yaille I
La Pharmacie Emmsnuel Alexandre
announce & sa nombreuse clientele
qu'elle vient de recevoir pour cette
in d'ann6e un grand assortment de
medicaments nouveaux et de bonbons
tels que : chocolate, raisins, prunes,
dragees, nougats, pastilles de men
these, pastilles de gomme etc, etc.
Elle vend en gros et en detail et
toujours A un prix tres mod6r6.


A LELtGANCE

QORDONNERIE
EZ. SEPCF
42, Rue des Fronts-Forts.
CBAusauas an DkPt6Tr,POU LA VTr
Promptitude et soin aux comman-
dos taut ic qu'en province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vail tonjours tout ce qu'il y a de plus
souveaux,
Former am6ricaine et francaise pour
Messieurs ; 616gantes et commands.
Pour lea enfants Ie plus& Paise.
Travail solide ex6out6 aveo
doe peaux de premiere marque.
Assurance de grand rabals.
P&te, Cirages ct Liquades

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
taeusement connu,fait savor au pu-
blic en g6enral et & sa nombrease
clientele qq'il vient de transf6rer sa
FABRIQUE DE CH4PRAUX
(L'ANc aNNa MAISON DU LOUVRE )
DR LA PLAcz GEFRARD A LA
GRAND'RUE OU REPUBLICAINE
No 149. En face de la Postl
Le novel 6tablissement eat on-
vert sous le nom de la flour de
1'Am6rique
II promet soin et promptitude
come toujoure.


e mange plins lde pain!
8'fl n'estfaitaveo la "Pillabury's
Best."
La meilloere farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous ron..ignm.at. .'a.
dresser a :
Ernest Casteora


reprsontaut do Ia Pmuosunm's ~lWm. I
mUoa FLURm ILE Ca Mnm.&vgA


Cordonnerle Noueu

G. B. PETOIA

t43, GRAND'RJg, t14
PORT-AU-PIUNCE
CGAUSSUmi -M TOU eOMM
*i DIR6, Poux LA r
wM MssoNuv *ibAy
Nudonusa prouc e
6 eroes To. vi

Forms & hommos ; 4 m -
tiomaelles. -4--
Channres d d ames ( Derwnsr
dde Prf ) et le pls commode:
haunsures pour enoat eoatt u ,
r avec dees Pelaw dro tiles M
We'o M6rou r t dater R6pe Fro,.

Prfew M rasos)1re s de Ie an


NESTOR FELW
L' cellent taillearavantageMi
connu de toute la Rpablique viim
de rouvrir son atelier Rue FroI,
(Rue des Miracles ) NO 61, pris de M*
Lifer Cauvin,
Sa nombreuse clientele tronuv
come toujours toute satisfactle
our les travaux qui lui sront Cu-


Chez App. Cipolin


55 Rie Rdpublicain en
S. Robeli


farce d M


Viennent d'arriver par dernier -
pour:
Pat de foie gras. Saucisses tramfl
Pigeon aux poise. Tapioca. Choucrooul
Asperges *et. Fruits cristalis6s par I.
vre et par flacon. Prune d'ents. Vtm
rouge et blanc. Oporto. Malaga. V-
mouth. Cognac. Champagne.

Viennent d'arriver A nouveau
bon nombre d'exemplaires deacosW
positions de Ludovic Lamoths:
La dl6icieuse Valse lente taut pV
pr6ci6e a ePapillons noirs qi i
epuis6e.
ANGiLE. Valse suggestive.
CAPRICE. Gavotte charmant.
A P. 3 chaque exemplaire.
S'adresser toujours a Mr. Vicrot
MANGONts, 93, Rue do Magasin dG
'Btat, Port-au-Prince.

Francisco DESUSI
Fabricant de ohaussur

La Manufacture a toujours nn dIP
un grand stock, pour a vet *
roeet on dEtail, doe ChSU'
tous genres pour
HoMxm FMRmMs, EiPmM
LeOS CmmnAees d escomrioiv
de I'atdriour pourront trWe -i
dans une semaine i peu pr* _
1, Rue des Fronts-FortA,
PoeR-AU-PRCX (SAMI)

Chapeaut ,
Chap eatll
Chapme011

MILLa s as *M r-
ACCOUR= COM
Felberto GoD5
rr

JOSi SAN ILU
I ABRIGOe Ps c5AU
PLAC* GWO
L a les do C ur
Per t 1- Wse lee ge
Is bwmisesn,


8 ANS


__


0