<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00701
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 18, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00701

Full Text






vrig~bm ~iAnnl6O N4 717


PORT-AU-PRINCE, HA~A


Mercreli, 18 A6ldt 1909.


Ij


'


J


OUOTIDIEN


L ----.,.,,_,---- -------
AbonnO.m.ts: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMRO 5 cNTIMES
SUN MoI. G. 2.00
oipN TxO mon. 5.00 C16ment-Magloire
NAaTI'NTS Ux Mois. 2.20 ___ aLemanuserts lsre osa s eers mnasses reads$
Tios Mo .. a 6.00 ADMIMISTRAT.U, Arthur Isidore DIRECTION-SREDACTION-ADMINISTRATION
SR....... Tis MoMo. a 8.00 45, wXI Row, 45


Histoire

A LUSAGE DI
LIVER
Violence et
LX
tiujours A titre d'appendice au
~tdes sanglarts 6vbnements des Ca-
Set des Piquets, je donne aujour-
iui aux lecteurs du Matin la repro-
Ition de quelcues pieces relatives a
envoi poitique tait par une certai-
. Madame"Rhivlay, de Hinche, A
lice.
iI peut donner la measure dans la-
dlP 'enthouSiasme rdvolutionnaire
a cette 6poque.
rimie, revut un pli covert d'une
l~criture feminine, qu'il s'empressa
id6cacheter. II lut.

..Hinche, 16 janvier 1869.
ta gdenral BRnic aine, comman-
Lteachef de l'armde rdvolutionnai-
0op~ant dans l'arrondissement de la
rd-Ause,
(. Gndral1
.e bruit de vos exploits guer. iers
n u jusqu'4 moi : il retentit de
en plus dans cette cited et me dis-
Avous traer ces lines qui ac-
Pagnent le Chant du Caco. a
,l vous 'adresse, ce chant destine
e Populaire, et don't vous ferEz
e que vous voudrez.
.erMettez, Gi6nBral, que dans cette
instance, je sois l'deho des ova-
dont vous dtes I'objet, tant a cau-
Svotre pro onde intelligence que
0trecourage hdroIque,rehausse par
ls vertus qui ennoblissent' 1,&
l a C6elbrit6 attache A votre
lus joindrez ddsormais la gloire
l pacificateur de la Grand'Anse;
., car, Dieu,qui est avec nous
'nt vos patriotiques efforts,vous
1Ctte glo re pour le grand avan-
d Pays.
oue pouvais donc mieux fire que
Osoffrir ce faible fruit de ma
Pfusuadde gue je suis que vous
i une petite place dans votre

t-ez, Gnl6ral, mes cordiales
aaos en la Patrie.
S Madame RHIVLAY.D
laepice announce que je livre
4mateus da productions podti-
Ptiales
CR QUE JE SUIS
HOANT DU CACO
Irt, cet esprit des t6nebres
Grles pr sidait an malheur
ifhQi ds~mages funbres -
I b ent d'6povante et d'horreur.


d' Haiti

S ADULTS
LE III
reprdsailles
:XI


Je ne suis point cet antique gdnie,
Cacod6mon, des mortels redout6 :
Ne me crains point ; je hais la tyrannie :
Je suis Caco, j'aime la liberty.
La paix coulait dans mon Ame candide
Qui distillait et le baume et le mied,
Et sur mon front, vierge de toute ride,
Se rfl6tait I'aimable azur du ciel.
J'avais un toit, des enfants, une fmnime....
Fr&re, oui sont-ils ?... Plus de f Mais l'incendie a passed dans mon Ame !
Je sais Caco, j'aime la liber:6.
Un feu terrible infuse dans mon etre,
Depuis ce temps p6 ille dans mon coeur,
Et mon courroux, pn6etrd de salp'tre,
Est un volcant exhalant sa fureur.
L'irruption s'est fai e... Eatend Silnave/...
Oh! le tonnerre a fort bien clat !
Car le volcant t'inonde de sa lave :
Je suis Caco, j'aime la lib-rte.
Ne vcis tu pas, dis, f &re qti m'6coute,-
Quel v.ste det il Irgubre ce pays '?
Mais ces lambeaux de chair jonchant nos
( routes),
Maudissent-ils le Prince des bandits ?
La torche ardente a promen6 sa ire.e
Dans tous mes chimps o0 b ait ait a gai~..,
Ah 1 centre lui mon bras d airaii s'apprete:
Je suis Caco, j'aime la liberty.
Horde dgarde, il .0ouffe en ton Ame
La voix o0 Dieu se voile sous l'instinct
II communique A ton front, lui I'infme .
Son propre signe emprunt6 de Cain.
Puis avec lui tu marches c6:e A co'e,
Brisant les noeuds de la fraternity.
Tremble A ton tour, tu n'es point patriote .
Je suis Caco, j'aime la hbertd.
Nomme-le Hoche ou Judas Macchabe,
Ce noble BRICE, heroique entire tous !
Sous des lauriers, vois I Sa t&te est courbee;
Devant Dieu seul ii fltchit les genoux :
" Hais, te dit-il, l'homme qui te deprave
E Et ne romps plus avec 'humanit.r*
Mais pour ma part, j, dii : a Mort a
( Sa'nave)!.
Je sois Caco, j'aime la liberty.
Hinche, 16 Janvier 1869
Madame RHIVLAY.
Bxice, sensible A cet homage podti-
que, come a tous ceux qui tendaient
& exalter son courage, fit a cet envoi
la rdponse suivante
A Madame Rhivlay,
Madame,
"Le Chant du Caco" m'est parve-
nu. Si je n'6tais d'ja ce fits rdsolu de


la Liberty, que vous connaissez, cette
male et patriotique podsie eit suffi pour
I'enfanter.
Merci, poete, de ce oasis que vous
placerez a propos dans les sables brii-
lants du desert de mon ccer 1....
Je n'ai qu'un but, qu'une volonte
emp6cher 1'dclipse du soleil de la civi-
lisation dans mon Pays. Puiss6 je tre
compt6 parmi ceux donf le sang versd
doit servir A dteindre le feu des pas-
sions qui arretent la march de la Pa-
trie !
Puisse votre muse vous inspire,
au jour inevitable et prochain de la rd-
Aeneration d'Haiti, ces paroles qui ont
fait dire A Limartine : J'ai contribu6
a sauver mon Pays "
"Salu* affectueusement,
BRICE AIN6."
Fort Maifran, Jr&dmie, j invier 1869.
Pour Copie conform,
AUGUSTE MAGLOIRE.

CORRESPONDENCE

Port-au-Pr'nce, le 17 Aoit 1909
A Monsieurle D.recteur du q Mitin*


Monsieur le D:recteur,


'velle que j'avais mrits d'6tre class au
nombre des fournisseurs indelicats.
Malgre la sourdine mise A leurs voix, le
bruit de leurs intrigues m'dtant parvenu, je
me suis trouv6 bien d'avoir donn6 l'ordre
de tier.
Vers cette dpoque, ayant eu le volume
en main, un jour que j'avai; tk au Palais
des cinq ministers, j'eus l'occasion de le
faire voir a Mr Jdrdmie, actuellement Secrd-
taire d'Etat.
J'esp&re, Monsieur le Directeur, avoir au
course de Septembre ou dans les premiers
jours d'Octobre non seulement le nonibre
de volumes A fournir au Departement de ]a
Justice, mais des centaines d'autres que
j'aurais livres, il y a des mois, A la circu-
lation si la Librairie avai: tenu sa promesse
de finir d6s Avril. Dans tout contract, la
force majeure qui retarded l'accomplissement
par l'ane des parties contractantes de ce A
quoi elte s'est obligee est sinon formnlle-
mert enonc6e, mais toujours sous enten-
due. Dans I'espece elle a 6td express6ment
privue et, n'erait-ce la disparition de tou-
tes mes annotations dans un commence-
ment d'incendie chez le juge Day, j'aurais
satisfait dejA A l'obligtion que j'ai con-
tract.e.
A cela si l'on ajoute que l'impression
ayant eu lieu 1'6tranger les 6preuves
m'ayant 6t6 expedides pour 6tre corrighes,
i n'y a pas un ho nme de bonne foi qui
ne trouve une raisin suffisante de mon
vot. .d1 CL~J.l (. '1. i.l fn; Ud .4 I.I ?^


En mai I907, j'ai .ign6 avec le 1Dpare- etau, a. teux qui sur ia tie paro es vo-
En mai 1907, j'ai sign6 avec Ie DJarte- lontairement inexictes ont rpit6 depuis
ment de lJus:ice un conrat qui m obniger quinze jours dans l'ombre, et dans un cer-
en retour d'une subvention,- a fournir ain mondequ'il a 6. trouv& une ordon-
l'Erat i oo volumes des codes d Instruc ion tdeq a tou une oon
criminelle et pdnal. Li subvention, desii- nance de d dpense acquitted en ma fiveur
ne A faciliter la pub'ca'io-a de l'ouvrage, pour fournitures d. livres de Jurisprudence
ne faciter la pubca e ouv non faite, ne se doutent pis des lenteurs
m'a 6t verse. Les livres seront remis, forces qu'impose 1I correction A distance
parce qu'en all6guant.dans l'acte de mai que des 6preves d'n vre de lois.
'avais prdpar-. les dits codes, je n'avais pas
eu l'intention de fraider. L'exactitude de Ce n'est pas un ronan que j'ai f1it pu-
mon assertion pent facilement se verifier. bli-r maii les tex:es anno:es des codes p&-
Mr le juge Dupont Day qui a bien voulu nal et d'Istrucion criminelle.
mettre mon travail au net peut 1'attester. Souv-ntes fois, j'ai eu a demander, aprcs
Mr le juge A. Champagne qui l'a vu avant tirage effectu6, de corriger dans le texte
son expedition a l'i&ranger et Mr le juge ou dans les annotations des erreurs qui
A. Pou)ol qui, pour son impression,a trait avaient 6chapp6 a moa attention. L'impri-
pour moi avec la Librairie Gdndrale de meur qui na pas eu que mon travail a
Droit et de Jurisprudence fourniraient leurs executer y a pris son temps et je ne pou-
timoignages sur la sincdritd de mes dic'a- vais que fire, la distance entire lui et moi
rations an contract ci-dessus. Mais it n'y a &tant assez grand pour le protdger de mes
pas que mes collogues au tribunal civil pour importuniets.
savor que je n'ai pas faussement dit avoir Et maintenant si l'ensemble de ces faits
dlabor6 la mati&e des codes penal et d Ins- est vrai -vous le pouvez contr6 er par l'e-
truction criminelle. xemplaire de I'ouvrage que je vous com-
A l'dpoque on le pouvoir executif nou- unique, il taut que je deplore chez
veau se cons'itu ?t, j'ai eu la bonne fortu- quelques-uns cet espric d'mvincible d6ni-
ne derencontrer an Ddpartement dela just grement qii, pour m'atteindre dans ma di-
ce,Mr Murat Claude A qui j'ai communique gniti, s'en vi, recuci lant centre moi
ma correspondence avec mon Libraire et le' quand i ne les provoque pis-lesfausset6s les
plan que j'ai adopted dans I'exdcution de plus extravaga tes ; et chez d'autres ce
mon oeavre. marque de sing froil q-i ne dissimule pas
Plus tard, j'ens avc Mr Magay, titu- assez c-rtains ressentiments.
laire au D6partement de la Justice, divers D)nnez, j vous prie, Mr le Ditecteur,
entretiens relatifi aux codes don't les 6preu- publicity A la presen;e pour l'ddification de
ves lui ont 6:6 sonmises. It crut ban de me mes amis et du public ddsinteresse; quant
demander de ralentir l'impression afin de aux autres, A ceux qui voudraient prendre
profi'er dediverses modifications qu'it pr-' sur moi leur revanche des horions d'hier,
tendait porter A notre legislation pdnale. qui, oor tre,p!as A l'aise dans leur parti-
Mais deji des gens int6ressds A ramener pris d'accsation, ont refuse l'emploi des
tout A lear dtiage avaient r6pando la nou- moyens d'invest:gation qui leur eussent


LI s~ IPCC _I i = __


I









mis en possession de la la vri:t-, je ne
Icur demanide qu'un examen de.conscience.
Veuillez agreer, Mr le Directeur, l'ex-
pression de ma vive gratitude
LiON NAU.


Mr le Doyen Nau nous a fait voir les
derni&res preuves d'un ouvrage de 347
pages intitm' a Code d Instruction crimi-
nelle et Code Penal annotes. Ce volume
est Edi(6 a la ibrairie Gonerale de Droit
et de Jurisprudence F. Pichon et Du-
rand Autits, administrateurs. Ch.que
- code content des annexes.


N.D. L. R.


SENATE

Sdance du martdi 17 aoait 1909.
Aprcs sanction du prcces verbal de la
denr itre iduniono du Grand Corps et lec-
ture de sa crrespondance, le rapporteur du
Comit des Finances, le Sniateur Dejoie
Laroche, dose le rapport de ce Comite
concernart la loi sur I'emprunt de deux
millions de gourds.
Le Comilt propose de modifier ce project
de loi de la mani&re suivante :
To RHduction des 2 millions A I.500.000
gourdes en billets de caisse poar les be-
soins do service courant.
2" Reduction des 15 o/o de surtaxe A
1o o/o
3' Cette surtaxe sera peruae huit jours
aprcts la promulgation de cette Ici
4' Apres l'amortissement du million et
demi, les o1 o/o de garantie seront affec-
tes au retrait du nickel qui commencera
par les pieces de So centimes.
Ce rapport exhorte le Ministre des Fi-
nances A fire de son mieux pour fire en-
trer dans la caisse publique tous les revenues
do fise et empecher le coulage dans les
Douanes ; car on ne dolt pa.s Cere oblige
d'cmprunter pour d6pernser. On aurait di
au contraire pouvoir vivre de ses propres
moytns. Ce:te piece a 6 6 envoybe A l'im-
pression et sera dis'ribuee et discutee A une
prochaine seance. Sur it demand du S&-
nateur B3aussan, ii t -t6 decide que le pro-
jet de loi et le rapport du Comit6 seront
distribu6s, en m6me temps, afin d en fact-
liter la discussion.
L'ordre du jour 6tant epuiss, la seance
est lev6e.



cnambre Ies DeputIcS

Scarce du mardi 17 ,Aout 1909.
Apres lecture de la correspondence, la
Chambre aborde le vcte du Budget du
Dbpartement de Finances et du Commerce
par la a Recette et D6pense ,. Le d6pute
Fleury Sanon, sur la priere du Directeur
du Bureau de la Recette de J&ermie et d'ac-
cord avec M. Pressoir, demand un em
ployd A 5o gourdes par mois, car ce per-
sonnel cst insuffisant. Sur la proposition
du dcputd Jeannot, les 5o gourdes sont rl-
d ites A 40
Le deputy Charlot propose de distraire
15.ooo du Chap. (Ddpenses Extraordinai-
res) pour 1'Ecole d'Agriculture.
Le Ministre des Finances combat cette
proposition, car le Gouvernement a l'in-
tention de surveiller les docanes et d'ac-
corder des indemnites suffisantes aux doua-
niers. Pour avoir de bons serviteurs, il im-
.porte qu'ils soient bien pays. Autrefois il
6rait port. 85.000 de ce chef et c'est le.
Gouvernement lui-mrnme qui a rdduit ce
chiffre A .65ooo gourdes. II lui semble
qu'on a deji pris assez d'argent pour la
foundation de l'Ecole Nationale d'Agricul-
ture. -
Le depute Savoie Auguste s'dtonre de
ce que le Ministre ait fait pareille d6clara-
tion a propos de 1'Ecole d Agriculture. II
aurait du,au contraire,accepter la reduction
pioposbe par son collmgue Chariot et t.-
moigner par ainsi de son amour pour I'A-
griculture.
M. Candelon Rigaud repond que s'il- s'a-
gissait d'un etablissement deja fonde, il se
serait tu, mais s'agissant d'une &cole nais-
sante, il est oblige de faire remarquer qu'-
on n'a pas besoin de tout cet argent que


r6clame le ddputd Chariot. Si on retire ce
15 ooo aux douaniers c'est une faqon di
leur dire: KMourez de fuim on bien volez,
Le ddput~ Bridy n'est pas centre 1:
proposition Chariot, mais il est oblige dt
reliever une omission faite par le rappor
teur de la Commission du Budget. II s'a
git d'une valeur de 2 400 gourdes qu'or
devait ajouter aux 65 ooo.
Le Ministre dit que cette -valeur de
2.400 devra lui permettre de crber une
Comptab lit6 Sp6ciale au Ministere des Fi
nances afin de savoir au jus'e ce qui se
pusse dans les diversts Administrations re-
levant de son Dbpartement : Recette et
Depense, Bureau du Timbre, Postes.- Au
jour le jour, il se rendra compete de la si-
tuation de chacune de ces Administrations.
Le deputy Ac-'on Frarcois ne vent pas
dlplaire au Ministre des Finances mais
trouve qu'il pourrait volontiers accepted
que les 65 ooo gourdes soient rdduites de
15.ooo.
On a vote les budgets de la Jus-
tice et de !'Irstruction Pub'iqae et les ti-
tulaires Chefs de ces Ministies n'ont pas
pens6 a la situation pr6c ie faite A leurs
ressortissants. Tel n'est pas le cas du S:-
cretaire d'Etat des Finances qui deman-
de un soulagement pour les douaniers. II
demand au Ministre s'il n'aurait pas di
venir avec une loi pour demander cette aug-
mentition d'app)intements en faveur des
douaniers qui sont ddji assez grassement
pay.s.
Le Ministre fait remirquer que le doua-
nier est celui qui a en main les revenues
du Tresor ; il imported qu'il soi bien re-
iribup II dit avoir connu dans sa vieille
carr tre, des homes fonci&rement honne
tes qui ont malverse Farce q'ils avaient
faim et que leurs semelles 6taient eculees.
Enfin, apres quelques paroles aigres-
douces changess entire les d6putes Pier-
re-Paul et Action Francois sur l'attitude
que chacun d'eux avait gardee l'annae der-
ni&re (c'est-a-dire sous le Gouvernement
dernier) la proposition Chariot est rejet6e.
Le Ministre des Finances demand qu'il
sort cre6 un Chapitre Sp6cil pour le paie-
ment des droits de phare, soit 6 ooo doll.
par an. Apr&s le vote du budget des
Voies et Moyens, la seance est lev6e a l'ex-
traordinaire.


REINSREIGNEMNTS
MjSTEOROLOGIQUES

CObs)l e ratoire
DU
SEM1NAIRK COLLEGE St-MARTIAL
MARD1 17 ABOUT 1909


Baromatre midi

Temperature minimum


761, "/"3
22,1


(maximum 34,3
Moyenne diurne de la temperature 28,6
Ciel clair presque toute la journ6e, un
peu nuageux vers les 9 h. Eclairs. Hori-
zon embrumb. Brise de mer r iguliere.
Barom6ere constant.
'XLota. Le cyclone se trouve au Nord
de Porto Rico. marchant dans une direc-
tion Ouest-Nord-Ouest on Nord Ouest.
(Dp&che du Wea her Bureau de Wa-
shington.)
Les ports du Cap-Haitien et de Port-
de-Paix ont 6t6 avis6s dans -le cas oi des
navires devaient voyager vers 1'Est ou le
Nord.
J. SCHERER
Naiss ance
Mme Georges Jeanseme, nee Coby est
heureusement accouch6e avant-hier dune
fille qui a rc(u le nom d'Ai-iCE.
Compliments aux 6poux et meilleuts
vceux au bAbe.
Le d6put6 Camille Leon
C'est avec un reel plaisir que nous avons
revu en parfaite santm, notre ami le de-
put6 Camille Leon qui a et malade pen-
dant p-:s de deux mois.
Fermeture de la malle
Les ddp&ches pour league, New-York et
1'Europe, via J&rmie par le, sis a Prins Ei-
tel Friedrich ) et celles pour Petit-GoAve'et


s rJerJ mie par le sis a Alleghany ) seront fe:
e mdes demain jeudi 19 du courant A 4 her
. res pr6cises du soir.
a Port au Prince, le 18 Aot 1909.
e Mouvement marli:ime
Lundi 16 -PHILOMINE ( Grande Saline
S60 barils de sel,
SMardi 17- DiV;Ni;T ( Logaae) 43 sac
de cafe,
Mercredi 18 L'AVENIR ( ) 16.00o
bois de campeche.
I DIEU ERCI ( Grand GoAve) 75 plan
ches accajou, 4 sacs de caf6.
1 ST JOSEPH ( 0 ) 17 sacs de caf6
( LA VERTU ( Arcahaie ) to milliers d,
Scampeche.
Administration Pos ale
SERVICE INTARIEUR
Lettres recommandies en souffrance
Savoir : Mrs M. Labiszikre, Aug. Barot
(2 lettres), E. Ducheine, G. R.gn!er,
Al. Francceur, I. J. F. Magny ( avocat )
Fr&re Lizier. Salomon Seide, R mus Ro
mulus, L. Moreau Michel, P. Dalencour.
Pierre S6ance, Ae6xina Stjous, Charles
Colas, Lamartiniere Pascal, John Ch.
Gourdet, Georges.Roland, Thkcene Che-
ricette fils, Weber Lundy, Tullus Ro-
che' Dorcius Pan, Gil L. Labatte,
Mines Ccile Ga tan, R. Morfi; on, Se-
phora Bourciquot, Mmes Marie Louise
Amedee, Julie Monuma, Victoria J6r6me,
Beitulia Etienne, C6cile Elie.
Imprimerie Arthur Bonnefil.
Notre es-imable conf re Arthur Bonne-
fil, ancien propri6iaire da Ridical" et du
Petit Nouvel iste de Ctyes est en voie
d'installer son imprimerie.
En attendant qu'il lui soit remis un local
propice en consequence, le materiel en par-
tie sera mont6 provisoirement en sa resi-
dence, rue Tiremasse avec un bureau de
renseignements presqu'au quai.
Sinceres compliments A notre ami Bon-
nefil et meilleurs vceux de succes.
Tribunaux de Paix
SECTION NORD.
Par dfaut Mine Emmanuel Desir est
condamnde A payer sans dilai a Mr Jules
Laville, commerqanr, la some de P. 36
gourdes, pour marchaadises achetees ; elle
est condamnde en outre A six mois d'em-
prisonnement.


Pendant que tout 6tait paisible dans le
tribunal survient une affaire de robe que
Mme J6r6me Louis avait c6dde A Madame
Romulus Acloque lors du beau temps de
se jeunesse.
Le tribunal ordonne la comparution per-
sonnelle de Mme Romulus, pour rendre le
jugement A mardi prochain.
*
a
D. Blain reclame a la Vve Jean le paie
ment de la some de P. 30.
Le bon juge condamne la d6fenderesse a
payer dans un delai de 2 mois au sieur
Blain.
La duree d' mprisonnement est fix6e A
6 mois.
*
Au mois de juillet dernier Paul Sully
plaid une cause a la birre du tribunal de
Paix (section notd) pour Ulni S: -Micary.
La cause gagnae, elle refuse de p yer an
fond6 de pouvoirs ses honoraires qui s'd
ventt A P. 20. Elle est condamnae par dd
frut de payer la di e some.
-I-I I I I


Revue commercial
DE LA
Maison Haag Fr res
DU HAVE
le O juillet 1909.
Cafb.- Nous n'avons rien de nouveau
A dire de cet article. Les prix do term
sont pen A pres sans changement et quant
au disponible, on pent dire qu'il est trds
bien sou'enu pour tout ce qui est do San-
tos et des sortes au-dessous de fr. 5o.
C'est I'Allemagne qui se montre ache-
tear, et qui le sera encore pendant une
huitaine de:jours, I'augmentation des droits
de 40 A 60 marcks devant entrer en vi-
gueur le premier Aout,
Les provenances haitiennes sont tou-


r- ours negligdes. LaFrance ne
i- nouvelles affaires : l'intirient r -t.
'chats effectu6s depuis ddia l vitu 1
bien epere des remplacements Ugt.s
bon marchU tandis que les astre
b) enne sont pas habitues aux ca
ti c'est le cas de 1'Allema e 4i Ni
:s jugent,mal de l'article, eet1 i 'Oini
tammer.t ainsi de la Belgigque quiont
o consommatrice de cafd Haiti, oi
s'appuyer, pour ne pas acheter ri,
nant, a moins 'de prix lidiculemet
sur le fait de la grande r6colte prchli
Nos d6tenteurs commencent o se ,.
e guer. A plusieurs reprises, nous avons
fire cette remarque. ;On sollicitakt'
acheteurs en leur promettant des cona
sions de plusieurs francs, mais i
dtC connu comme resultat : les prit
pendant ne sont plus chers :
S Tris fins entire :6 et 63 francs, ai
des stocks tes fhib'es.
Tries choix fr 57,60.
Machines pierres entire 57 et 5~ f
II ftut donc croire reellemegt he t
consommition des cafes Haiti a dinuBd,
par suite des hats prix, et que l'o ait
tort de supposed que la consommarij*k
pouvait se passer de cette sorte, qui.rit
.n premiere comme finesse et coMat
Sgoit. 'La chert6 d'une merchandise
S'obstacle infranchissable qui s'oppog &
ces genres de calculs.
S cck du cafe Haiti au Havre, t Jul.
let : 132.041 sacs
en 1908 1: 79.791 "
en 1907 : 208 292 "
Le contract No 2 vaut fr. 57 OtcobrelI)N
cemb,
0 fr. 54 1t2 Javino
Jio
et Cap J cmel, nature, embarqueatal
OctobrelDecemdre A fr : Sil
tri (" A f : 56157
Gonaives, Petit-GoAve, St Marc tri,
A fr : 59160
Les cotes du terme s'inscrivent colmme
suit :
Juillet fr. 42. 25 Septembre fr. 41.
25; Decembre fr. 39.25 ; Marsfr38.i0.
Lesitransactions en sont ties-peu int6ri
tes.On fait des reports d'unmois rapproc
sur ceux de Septembre et Decembre,
quelques ventes sur MarslMai, contr de
importations, mais il n'existe pas de sp$
culation proprement dit'.
Coton.- Cet article est toujours mop
vement6. II y a eu une tres forte hsaum
suivie, ces derniers ours, d'un mOaw
ment retrograde presqu'aussi brusque qs'i*
nattendu. On avait rapport de la seWe
resse an Texas, mais il paraltrait quel'o1
avait beaucoup exager.
Voici les prix du term :
Juillet 77 114 ; Septembre fr. 77;0"
tobre f-. 76 314; Decembre:r. 75:3W
Le co.oa Haiti s'est pay& fr. 67, .P1s
68, 70 et meme 72 f. ; ii vaat aWjo
d'hui fr. 70 environ.
S:ocks en premiere mains 173 b.
Cacao-- Nous n'avons rien de o
veau A en dire. La consommation n'cl~t
que tres peu, at s'en tient alors aiupl1
venances comparativement A meilles r 1
ch6 que le Haiti, telles que les Trii
les Sanchez, etc. Le Haiti vast enrc
50o et 54.
Cairs. Tendances : Calme.
Importations : Nulles.
Debouch6s : Nals.
Stcck : ioo Cayes sec ; 12 Haiti 90
salI- secs ; 140 Jrnmi: sees ; 90 Po.
Prince secs- e mrch rs
Camnp che. -Lemarch rest
changement.
Miel. Ventes : 50 fs f.
Oires.- Ventes : 44 a fr. I7t ,
Graines de Coton.- Fr..



Poiur les ComierI
-"


Ces jours derniers OuS av"ne
scrupuleusement la ca pagn edc
journaux de la Capitalen ot ".
les Levantins. Mafis erx-cis tr t
dus, et leurs defenses e-trOi
Syriens meritent d e ,n riti '-
les autres strangers.
Nous nous gardons b 4
observations sor les d9PHCP
part et d'autre. Nos a r u
nous occuper do droit d W


~- -I ~p yr I II I I e-,









venu A notre connaissance que
d, partie de maisons de com-
des spr cette place ne se sont
ies aux prescrits des articles 8,
ode de Coifnerce en ce qu'elles
Lidevreournal ni d'inventaire.
e L ourtant le fait
pas crotre; et po
?atent.
faisons pas la guerre aux Sy-
ouos croyons qu'ils sont en
nobre parmi ceux qui n6gli-
over les formalities de cette loi.
,olus dem, ndons que la loi soit
Ioe tous les omerannents ,
tionalites q.'ils apparticode de
les prescriptions du code de


Sle gouverne, nous transcrivons
S.8.- ^ Tout commercant est tenu
d'O n livre journal qui pr6sente our ,


iiet pari, A quelque titre que ce
i, et qoi 6nonce, mois par moise les
u s err p'oydes A la de pense de sa
;-s^-n: le tout indgpendamment des
j'n s liver' s us;its dans le commerce,
satis i tne sont pas indispensables.I
, 1 Best tenu de mettre en liasse les let-
tes qu'il ruoit et de copier sur un regis-
tre celles qu'il envole. D
rt :9- t I est tenu de fire tous les
ins, soas seeing privy, on inventaire de ses
effts mobiliers et immobliers, et de ses
es active et passives, et de le copier
mde par anode, sur un rcgistre special A
re destine. ,D
- Art: to- t Le livre journal et le livre
tiveuotaires seront timbres sur -chaque
kuillet d timbre de 5 centimes. Is seront
c6tks, paraphes et vises par le Doyen
diTribunal de Commerce ou le Juge de
Pix dans les villes ou il n'y aura pas de
tribanal de commerce. Its seront ensuite
I,_phs et vises une fois par annie. m
Se s'ils feignent de ne pas les comprendre
kCommissaire du Gouvernement inter-
ikidtmdans la question, car cet officer
atseprsen-er ch z eux et leur deman-
Aerleurs liqres.
L:4s commerqants qui negligent d'obser-
,. lesarticles plus haut cites font perdre
ilEtatune parnie de ses revenues. A sup-
poser qQe 3000 maisons n'aient pas de hvres
:(joanmri-et d'inventaire ) et qne chacun
dewclivres dusse avoir 5oo feuillets, I'E-
tut, en percevant 5 centimes par feuillet,
raise So gourdes par mason, et $o fois
300oo donnent bien 1 05 ooo gourdes.
S l n'y a pas de doute que ces textes du
o4a de commerce m6ritent d'e:re executes
tqne leur inexcuim)n constitute une in-
Ction panic par le code penal.
Nons poursuivrons jusqu'au bout cette cam-
lne utile que nous venons de commen-
atrjosqu'A ce qu'elle arrive A obtenir uon
isultat reel et effectif, d'autant plus qu'it
?'adel'intert des particuliers et de
tmnide l'Etat et des commercan-s eux-m6-
-Tenez-vous pour avertis, Messieurs les
-xgoiants, car si vous ne vous empressez
.P de vous contoimer A la lot, vous serez
Sbatte de nombreuses difficulties et vous
II" le regret d'.re l'instrument de votre
'IPre malheur.
B. J. A. MICHEL.
I: Communique.

Docteur C. Gaveau
DE L'UNIVERSITE DE HAVARD
"OQnaltationsu rrnitaQ it.


7"-'aJ r~ IHALCO~e iau jeuse uis
.do 2 a 4 heures, aprrs-midi.
Rao da Centre, Port-au-Priuce.




0amer Prins VWillem V ve-
4eNew-York et St Marc est at-
L i edi 21 cOurant ; et par-
T bablenet le m6me jounr pour
0, J6r6drie, Cayes, Jacmel
S 'tau-Prince, 16. Aoet 1909.
[.- AU. ARRENDTS, Agent.


Dr Edmond Heraux


Mddecin


Chirurgien Accoucheur


168, Rue du Centre
Proc6des modernes d'application de
I'Electricite au diagnostic et au trai
tement des maladies aigues et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tissus pa-
thologiques.
CONSULTATIONS : le matin de 7 A
9 heures et le soir de 2 4 heures.


H6tel Bellevue -
Le mieux situ6, le plus con-
fortable.- 'Champ-de-Mars.-
Cuisine renommde.- Vue sur la mer.

A VENDRE
La halle situ6e a l'an-
gle des rues du Quai,No
71 et des Fronts-forts
No 1 et 3, actuellement
occupee par Monsieur
Emmanuel Moise.
S'adresser a Me Nar-
ces Leconte, avocat, pr6-
sent en cette ville.


-~-


Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
De retour de J&r6mie announce a sa
clientele et au pudiic qu'il se tient a
leur disposition a partir de jeudi 5
du courant.
Port-au-Prince, le 3 AoOt 1909.
L ,.r--- ---- I I-_--

FELIX MAGLOIRE
AVOCAT
113, Rue du Centre, 113.

En vente
A 1'Inprimerie de I'Abeille 43 Rue
Povx, 43. Confession de Bazoutte,
Marilisse, Vengeance de Mama ; par
Frederic Marcelin.
3 gourdes le volume.

Mr C. L. Verret
Tailleur- Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tble que sa mason No:7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
vari6t6 d'6toffes de la haute non-
veautd parisienne.
QUALITY SUP*RIyURI. COUPE L*GAXTr
TRAVAIL SOIGNE. ExtCUTION PROMPTE-
Prix frez ridduits I


Lige Atlas

Le vapeur Alleghany" ayant
quitt6 New-York Mercredi II courant
pour Port-de Paix, Cap, Gonaives et
notre port est attend ici Jeudi 19
courant, et laiisera probablement
dans la soiree pour Petit-GoAve, J6
r6mie, Savanilla, Cartagena, Santa-
Marta et New-York pregnant la malle,
fret et passagers. *
La malle pour l'Etranger via J6rd-
mie par le "Prinz Friedrick fermera
A la post Jrudi 19 courant probable-
ment a 5 heures de 'apros-midi.
Port-au-Prince le 13 Ao et 1909.
F. HERRMANN & Co, Agents.


Essayez


Une Bouteille d(

Soda


Sdlicieux products do la

Water C


Royal kola Champagne
Royal Ginger Ale
Elle vous convaincra de la r6elle supkriorit6 de ces exquis ratyratchissements
Agence G6n6rale et D6p6t:
AU MAGASIN DE LA MtiTROPOLE


MAISON JULES L VILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCL.


Vous y trouverez aussi le
Splendid


Ce sont


Kola


Champagne


les meilleurs, les moins chers pour leur quality.
Les Gouter c'est les adopter pour toujours.


Kola de Kingston


Kola-Champagne


de la Charley's aerated water factory
En vente chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt( et soign6e des ordonnantccs.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m6taux
m6thode am6ricaine ( fire essay ).


Fabrication d'Eaux
Champagne A P.


d'apr~s ia


gazeuses, sirops et veritable Kola
6 la douzaine.


Droguerie en gros et en d6tail


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives : Madame P. Laraquo
A Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & Co

Ch[ z MIadame I. B. Dell i l


19, PLACE DU PANTIIlON
On trouvera : Kola de Kingston, Cr6me Soda


PHARIIACIE A US VIS

T6tines Gentils. WPhos lhatine.-M clies pour veilleuses frairaises ( veil-
leuses A la croix sys'- ne tres 6conomiqpI'R pour les inwees de famille. )- Tu-
bes en caoutchoux pour book, dern.itre fcaicheur.- Grains de Santb.- Ther-
momitres exacts A 0, 1 degr6 pour m~decins et families. Petite twtines pour
bdb6s.
Renouvellement de Stock


Semen4


..... Iron-brew


fortifiant
tonique


ces potag6res tres fra
Droguerie gros & detail.


Propri6taire :


Buch


I


LChesd


es











La Textile
SOCIETY ANONY.IE AU CAPITAL DE
120.000 FRANCS

Le Directeur de la Soci6et tile A informed le public qu'il achete
deh A pr6,sont au domicile de la So:i&-
td, si.s a 'ancienne blanchisserie, rue
du Magasin de 1'Etat, en face de la
Glaci re, touted quantitLs de feuilles
de Pitto ot Oreilles d'ane au prix de
P. 5 ( einq gourdes ) les mille livres.

A LA PHARM& CIE

Emmanuel Alexandre
C6 TYaille !
La Pharmacie Emmanuel Alexandre
annonee "i'- sa nombreuse clientele
qu'elle vient do recevoir pour cette
n d'ann6e un grand assortment de
mddic;amientg nouveaux et de bonbons
tels quo : chocolats, raisins, prunes
drag6es, nougats, pastilles de men
these, pastilles de gomrme etc, etc.
Elle vend en gros et en detail et
toojours a un prix tres modern.



A LtLtGAINCE

QOORDONNEiRIE

42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES SN DkP6T,POUIk LA VBXTI
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme ot tra-
vail'tonjours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Formes amnericaine et francaise pour
Messieurs ; 6l6gantes et commodes
Pour les infants le plusA l'aise.
Travail solid ezxcut& aveo
des pea s de premitrsP marque.
Assuraanc de grand rabail.
PAtw.s, Ciragass t iqiUmls

Chapellerie
ACCOU EZ CHEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusement connu,fait savoir au pu-
blic en g6ndral et A sa nombreuse
clientele qu'il vient de transferer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIENNE MASON DU LOUVRE )
DE LA PLACE GEFFRARD A LA
GRAND'RUE OU REPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le nouvel 6tablissement est on-
vert sous le nom de la fleur de
l'A Aririque
II promet soin et promptitude
come toujours.


He maigez piu1 de pain!
S'il n'estfaitavec la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tons renseignements s'a-
dresser A :
Ernest Castera


Cordonnerie Nouvelle




143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CHAU&S.UoS xN TOUiS GeMIN
SU D~Pft, POUR LA VMENTI
WS eGos XT DETAIL.
]9xoution prompted des
oommrandm, tant ici qu'en
]P roaZia.O
Formes i homes ; 614gantes at ra
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernirse me-
de de Paris ) et le plus commode:
chaussures pour infants confection-
nues avec des aPeaux de routes nuances
d'ane s6leetioa at duroe irreprosha
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pateE at liquids
Pour d-Aausssm-res ee ses VWa*s.


NE STO0 FEIUD
L' cellenttailleur avantageusemeni
connu de toute la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue Fdrou,
( Rue des Miracles ) No 61, pres de M*
Ldger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
come toujours toute satisfaction
pour les travaux qui lui seront con-
fi6s.

Chez App. Cipolin
55 Rus Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trufides
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.

Viennent d'arriver A nouveau un
bon nombre d'exemplaires des com-
positions de Ludovic Lamothe :
La ddlicieuse Valse lente tant ap-
pr6cide c Tapillons noirs > qui dtait
epuisee.
ANGELE. Valse suggestive.
CAPRICE. Gavotte charmante.
A P. 3 chaque exemplaire.
S'adresser toujours A Mr. VICTOR
MANGON 9S, 93, Rue du Magasin de
l'Etat, Port-au-Prince.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en dep6t
un grand stock, pour la vente en
iros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMwES, FEMMES, EN.yANTSs
Les commandos des commerQants
de l'intdrieur pourront etre "exdcutdea
dans une semaine A pen prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCN ( HAITI ) /


Les jambons et lards "Swit"
de leur marque Premium"



Les jambons et lards ( Swift marq
SPremium sont bien connus et prBfar1s r
toute autre marque. Leur popularity est due
A leur quality r6guliere, ainsi qu'A leurbelle
apparence et A leur golit d6licieux. Les nm2
( Swift's Premium U. S. Inspected sont mar.
quds au feu sur la couenne de chaque piece
qui est emballde dans de la toile et du papier
parchemin. En achetant des jambonset da
lards, veillez A ce qu'on vous livre la marque
Swift's Premium. a
'a


Saindoux pur
marque "Feuille


" Swift"
d'Argent"


C'est du saindoux tout-a-fait pur, come ilsort
SV du fondoir, mis en sceaux mrtalliqu6s, hermdti-
quement ferm6s. 3. 5 et 10 livres. :C'st le sain-
Sdoux type de l'Amerique"; il jouit d'une haute r6.
putation, et la vente en est dnorme.

Ces articles se vendent A l'dpicerie de Mme Ztak, chez Mr Justin Tho.
mas et chez Mr Henri Brisson.


Grand Rabais!


JAMESTOWN


TERCENTENNIAL EXPOSITION (g907)
HAS CONFERRED A
Gold Medal upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE


CH 4USSURES
CHVXRRAU GLAcA, pour hommes et dames P. 10.
VIRNIS cCLIPS ( 12
COULEUR LOTUS ( a 12


Enfants P. 8
g 10
S f10


Pour la vente en gros 5 oTo d'escompte.
_ti i i i i i i i i i i i "

Laboratoire Sejourne


PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MED1CAMENTEUSES STAR[
LIStES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a 6et soigneusement capt6e au large:
au delA de I'Ile de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps nmdii
l'observation judicieuse que font les laboratoires strangers:
a L'Eau de mer injectable doit etre de fabrication recent pour avoir toutes ses P~'
prints thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent de certifier
nos products ont donna tous les rdsultats espders. D
Sp6oialit : Serum nevrosth6nique.
Ce Sdrum r6gularise les changes nutritifs, il a Bt6 employ6 avec s
ces dans la neurasth6nie, la tuberculose, etc. e.


reprdsentant de la PILLSBUHY'S WASH-
BURN FLOUR MILES Co MINNEAPOLIS
BILS %


P~_'__~~___ II I~C- --- i --4)- ------~-1 PlllslRI .I~ -~- r--~l~-B~IIBlslllllIl~llllpi~l*L