<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00700
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 17, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00700

Full Text





TrIh 12l ~Anndes N. 716


PORT-AU-PRINCE, HditTi


Mardi, 17 AoAt 1909,


c


J,


OUOTIDIEN


Abolne*mentS:

pgqlk1fAU-PRINCE U os
Twois Mois.
DSP~ATEMENTS Ux McI:.
(Titois Mois
.. TUi Mais.



ii is toiri


6.G



I (


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


e d'Ha


A LUSAGE DES ADUI
LIVRE III
Violence et repr6sai
LXX


Le gin6ral Anselme Prophete r6pon-
lit comme suit A la lettre de ddfi de
tiice:
t Anselme Prophete,
iukral-de division, aide-de-camp du
S President d'Haiti,
SCommandant les operations militai-
Ssda Fort Salnave,
T'ex-:dbput6 Brice ain6,
Chef des Cacos.
t Monsieur l'ex-ddpute,
sionjointement avec mes colleagues
titless officer. ggndraux de divers corps
l'armde, j'..i pris lecture de votre
.illreen date da 17 et a moi adressee,
(tsa& teneur n'a eu qu'une attention or-
Wairvuqu'Hte n'est nullement po-
bAtique de votre part ; -en consdquen-
e46, Dous rpondons unanimement ce
.qui suit.
'Si, Monsieur l'ex-d1put6, vous avez
in de notre ilalstre chef, le presi-
ent Salnave, vous p-iuvez l'attendre
Is8 nos murs d'ioi mardi ou mercre-
SKais si vous voul z nous vaincre,
ae vous vous le targuez, je suis
ement Avos ordres avec les g6nd-
x qui commanjent les divisions de
e cause I gitiroe ; partant, nous
Sn laisFons la latitude d'attaquer Si-
n OPicauld ou une legon exemplai-
Yous attend.
Gardti vous bien, ex-d6put6, que
Chance qui vots couvre toujours a
er jusqu'aux regions des Ca'yes,
'Os soit plus favorable pour trou-
.cete fol1, un port de salut ; car
reputation politique avec laquelle
Vous etveloppez an detriment de
Pserenaires quil vous dcoutent,nous
fonue.
Iriant, r6fldchissez ex-deput6,
gqe les pleurS de cette Patrie d&-
Par vous et vos sicaires no fas-
l.jaillir Sur Votre t6te les mald-
des families.
gSiq1uece, nous protestons
,qstiement, lo centre tous ac-
de votre pr tendu prd-
'te Etat du Sud d'Haiti; 2o
,cil~ e antnte franche de fusion
oociiation que vous sollicitez;
ts doe garder votre envoy
.' praver que nous n avons
.Tsin6 nemmes, enfants et N
;o me vous le faites an tout s
t nUous jurors et pour tou--s
edicllent de .maintenir le
Sgter de. ddvouement et de fi-
S -otre illutre president Sal- (
f- -


K Aussi, ex
luons qu'au s
reserve.
a Fort Salnz
septembie '18
dance.

B!ice, trop
retenir le der
suivante :
a Libertd, E
mort.
Etat m

Ddpute du pe
ler corps d'ar
cc
a Au gidnral
dant les
U Gendral,
a J'ai rega v
la mienne.du
En ecriva
prdvenu que
commurni atiol
le savai-, mais
ment pas A la
Si vous po


DIRECTfEUR-FONDITEUPB.


Cl6ment-Magloir,

ADmn(IsTR.&T1xrJx, Arthur Isidore


t cestieux, I'assassin -.e 18C6i, l'assassii
,i de 16S.i;;, !'Paassin et le bourreau de
cachoLts d Ciap en 1867, le piquet, l
LTES voleur de btV f, le pillar ; Salnave il
lastre I .. Mais avz-vous eu votre boi
sens en dcrivant ? Je regrette pour vou
illes monsieur I'Pophble, que vous puissie
vous trouver dans les rangs et sous le
dirapeaux d'une tell cause.
'' J ai connu votre frere Sydney; j'a
-d6putd, nous ne vous sa connu votre autre frSr'e Brenor ; j'ac
-ort funeste qui vous est corde du m6rite a voire pere. Je re
grette de trouver les Prophete avec le
ave, CAmp Simon, le '20 p'Iuets. Fi done
69, an 66e de l'Indepen-i Vous ani'-;v.z announce une si bonn
nouvelle pour mardi ou merredi, qu
( Sign ) A. PnoPI1:'TE. 'je suspends mes operations pour at
tendre.
orgueilleux pour ne pas Je ie vor'drais pas vous voir men
nier mot, fit la replique !ir et jo vous consiille d'jerire Sal
nave d'acc616.er sec pas. Jo suis veni
spgcialemeitt pour lui.
,ga'it, Civilisation ou la Informcz vous bien (pas du Moni
teur, bien cntendi;) des derni-res nou
.eridional d'iaiti. velles d-s Etats-Uni-; et vou, verrez cE
Brice alne, qu'est devenu votre blind 1 Attalanta
O c'est probablement sur ce navire qu(
uple, chef supericur du vous comptiez p )ur prendr,; les C-Gyes
mde du Sud, en rmatche O Qielle fo-ie (elle aberration
ntre Salnave Mais est-ce vous qui tromyicz Salnav(
A. Prophlte, comrman- ou est-ce Salnave qui vous trompe
Piquets de Simon. Je cro'i-, en defi;iiive, que vous vou
trompez tous mu'upllement.
Les pauvres habitants de la cam-
votre lettre responsive g pagne, le veu's, ce so t eux qui
1t7 paieront tout c Ia. Vous autres, vou,
vous nourri-fcz biirn ; vous av(z un er
nt le 17, je vous avais cas et Ics malheutlux cultivateurs seul'
vous n'auriez bien'Ar de donnent leur vie ; quelle infamie
n qu'avec vous-mdme ; j! N'etes-vous pas encore rassasids
jp ne m'attendais vrai- ,les depouille de ces malheureux? C'esi
fameuse journde du 19 b n. A bi-'n't.
uv.z 6tre toijoui s si bien Salu. en la PJ.rie


inspired, quelle reconnaissance eternelle
nous vous garderions J'ai dtd content
de vous, content des Piquets pour la
premiere fois,ils se sont craiemant bat-
tus. C'est ainsi qu'il faut mordre, et si
leur ardeur 6tait toujours la meme, 1'un
on l'autre parti aurait ddja succomb6.
Le nombre dtant de votre c6t6, c'est
nous assur6ment qui succombeiions.
Pourquoi ne pas continue sur le
meme pied'que dimanche ? a finirait
vite et le sort du pays serait plus t6t
decide.
Oh est Picot ? Eo fuite. Eh bien,
n'avais je pas raison de vous dire que
vos communications n'existeraient plus
qu'avec vous mnmes. Je reviens done A
vous dire ceci.
Si vous accepted la guerre, avant
longtemps vous serez toas tuds A Bour
det et A Simon, d'une maniere ou d'une
autre. Je prends 1'engagement devant
Dieu, devant ma foi politique. Atten-
dez.
Je vous offre une derniere fois la.
voix de l'entente et de la reconciliation d
ians tenir compete du fameux serment d
oolennel prdt6 d votre illustre president c
Salnave. n
" Salnave illustre I quelle profanation
des -mots I L'homm'e des 6godts du d
Cap, -'homme de la rue Espagnole, I'in- b


BRICE AIN1~."

Pour Copie confornme,
AUGUSTE MA(;LOIRE.


A pJopos du Betail

Une measure injuste
( Du Journal de I'Association des
,Agriculteurs. )
Port-au-Piince, le 24 Juin 1909.
Monsieur le Secretaire d'Etat de
l'Agriculture.
En son h6tel.
Monsieur le Sccretaire d'Etat,
L'association des Agriculteurs de I'arron-
issement de Port--u-Prince a I'honneur
J'attirer votre attention sur la situation ex-
eptionnelle faite au- producteurs d'ani-
naux par la legislation actuelle.
Vous vous rappelez que l'ind6pendance
e Cuba y ayant develop_ le travail, ses
esoins en viande et force motrice animal'


L1 NIUMLRO 15 CNTIM

Lee sa Masucrill IMS616 mu nSa me x3,retval sandal
DIRECTI0N-R]DAbCTLkON-AiDMINISTiRALTION
4fRYE R10977T., 5


o ont augments. Un commerce fructueux
s pour les agriculteurs et les eleveurs s'6tait
e 6tabli entire ce pays et Haidi. Milheureuse-
- ment nos economistes, qui out toujours la
n prdtention de diriger les lois dconomiques,
- qui sont des lois naturelles, ont jete urt
z cri d'alarme. Les Chambres, composees de
s citadins, d'abord hesitantes, se sont mises
de la parties ; elles ont oubli6 la garantie
i que donne la loi aux producteurs ruraux
:- (art. 20 et 2r du C. R. ) le gros betail
- a td frapp6 de droits d'exportation de plus
's en plus dleves un simple Commandant
d'arrondissement a interdit !'exportation de
C la volaille ; finilement la loi du tarif doua-
e nier du 4 Septembre 190o par son article
- 22 et son tableau No 3 prohibe 1'exporta-
tion des animaux.
"- 1, raison de cette measure d'exception a
U- 6' que la viande de boucherie devenaic
u trop ch,-e. Nous qui vous prdsentons les
doleances des eleveurs nous sommes des
consommateurs de viande,nous employons
a-ssi la force motrice animal ; mats nous
t rouvons la solution injuste, contraire aux
; lois econoiniques.
e
S Nulle part I'exportation n'est frappe
Id'imp68. La croissirce de la consommation
e de la viande est un signe do progrcscarac-"
? t ristique des populations laborieuses et des
n grands travailleurs A gros salaires ; si un
peuple est incipable de payer la viande A

_ son prix, c'est qa'ii ne tavaille pas assez
pour meri'er la quantity de viande qu'il
veut consommer ou bien le milieu 6cono-
Smique dans leq,,el il travaille est mauvais,
s boulevers6 par l'application de faux princi-
pes dconomiqces.
Done it n'est ni equitable ni just de con-
I damner ceux qui travaillent activement a
nourrir !es autres A bon march, en les
empkchant de chercher au dehors le mar-
chd le plus r4.nundrateur. Nous croyons
cependant qu'on est revenue de ces theories
collectivistes : iD l'annde derniere le Sdnat
adopt le rapport d'une commission ayant
pour president ct rapporteur les honorables
MM. Paulin et Baussan d'od nous extra-
yons ceci : ( Si mmre la concurrence faite
A la consommation locale par l'exportat:on
amenait une certain cherte des fruits, ce
sera tant mieux pour les cultivateurs qui
ont eu a vaincre bien des difficulties devant
!csquelles les fLibles ont reculd et tout
compete faith le pays, en general, ne pent
qu'y gagner, car on ne saurait avoir la prd-
teniion de forcer les gens A travailler, a
peiner pour vendre leurs products pour une
pirance, a!ors qu'ils peuvent obtenir sur les
marches ~rrargers un piix plus r6mundra-
teur.
Si cette derni ,e consideration ne devait
pas prevaloir, ce strait sciemment ddcon-
r.ger le p-ysan libori.ux et, ma foi ce ne
serait par la peine de s'occuper de questions
agricoles 6conomiques, tout en voulant
perpetuer des injustices comme celle que
nous avons vo i-agsere consacrer au sajet
du bdeti' et mrnme de la volaille A destina-
,ion de Cuba. b
2 o M. Marcelin, de son c6t,- avait le o1
Juillet dernier, dpo;6e a la Chambre des
dppuits au nom du Gonvernement un pro-
jet de loi rapportant cette prohibition ini-


I- gl P 111~----9 -~----~----- Ilpll --S+- -~ --1 -~- ~--a I -r


~U~PiPPIC~IB~L~Pt~CCtih~Sni'Y6BI+IIIYl~~i lir-ZL~r+UaC~IB~WilJL"dli~~CB~\L -- YI~*n~'T- ~--~III~PI~-~---L-~Cl~sll~


--~ ~rauq~ur;~u IrT----- ~-c~-~WIP~t;,ga~iC


- ~CBsl--s~--~ --r I- --~p~pl r. I


jiu.1


-


_ c_. -










du betoil et mrme de la volaille A destina-'
tion de Cuba. D
2 O M. Marcelin, de son c6t6, avait le 10
Juillet derni *r, d:'o-d A la Chambre des
d6pu:6s au nom du Gouvernement un pro-
jet de loi rapportant c-:te prohibrion ini-
que. Noas vous en remettons-ci-)ointe une
copie.
Nous vous prion,MIoasiiur le Ministre,
d'etre i'orgine d.s elv-eours dans les con-
seils du Couvernemjnt poar fair apporter
une just solution A la quts i n et obtenir
des Chamb:es I'ab-ogiioii de l'ar icle 22
da tarif dou.ini r .acue'.
Coafiant en votre loy)'ut6 et au grand in-
t6rC.^ que vons portez i l'igricalture nation
nale, nous vous prions d'ag er l'hommage
de nos sentiments distinguds.
Pour le Pr6sident :
Le v'c--prdSidnt,
( Sign6 ) T. AUGUSTE.



Chnamibre te Deputes
..,Ltth@MagiliylE U

Sdar:ce J, lundi ib .lAott i9oy.
Apris lecture de la correspondence, le
d6put6 D-sgraves d6pose deux rapport du
Conit6 de l'lntarieur. Le ier accord lau-
torication au Dtpar ement de I'Int6rieur
dl'a sont faites pour certain terrains de l'Etat
vt ', second rc comm in de la proposition de
loi sur les boissons frela:ies.
On aborde ensure le Biadget de la Jus
tice. II y est pirtd une valeur pour l'aug-
mentation du noinb-e des juges des tribu-
naux civits des Cayes, de Jacmel, de J6rd-
inie et des Gonaives.
Le dUpu 6 Bailly p:nsant que c'etait uie
augmenta.ion d'appcintements qu'on fii
sait A ces magistrats derra de ur.e aug-
mentation de 20 010 en faveur du Triba-
nal civil et du Parquet de St-Marc. Le Mi-
nistre de la Justice f it remirquer qu'en
ouvrant cette porte, out le monde voudra
y passer et qu'en l'ab.ence de son collM-
gue des Finances, il conviendrait d'ajour-
ner la proposition Bally. Celui ci y ac-
quiesce.
Le d6pute Charlot qui lutte depuis sa-
medi pour faire exucuter une loi de 1896.
portant creation d'une Ecole Nationale
d'Argriculture,demande que les G. 6.ooo
portces au Budget de la Justice po ar achat
d'ou rages juridiqies, soient r6duites a
4 000, d'oii une valeur de 2 000o r6ser-
ver A l'Ec le Nationa'e d'Agriculture.
Le Ministre de ia Justice declare que
cette valenr leur suffit A pei -e, car de tons
les points de la R piblique il rc-)it des
demanded d'ouvrages jurdiques tels que
Code c vil, Code p6nal, etc, etc.
Le d6put6 Hyppo'.ue demand au Mi-
nistre cc qu'il compete faire de ceux qui
ont touch de large t po:-r fournir d.s
ouvrages et qui n'ont pas rdpondu jusqu'-
ici A leurs engagements.
M. Atteaud repo-d qu'il est home du
devoir et qu'on l'a ddja vu A l'ceuvre com-
me Chef du Parquer du Cap-Haitien. II
s'occupera "d'une fagon cnergique de cette
question, des que la session prendra fin.
La reduction de 2 ooo propo,6e par le
d6put6 Chariot est rejet6e.
Le d6putd Savain demand a la Cham-
bre de comprendre les ( Annales Judi
ciaires I de M. Viard au nombre des jour-
naux suivants : Gazette des Tribunaux,
Bulletin du Departement de la Justice,
Bulletin du Tribunal de Cassatior(Arr.ts)
pour la publication desque's, une certain
valeur eht port&e au Budget. Si propo
sition est votee.
La Chambre a egalement vot I.50oo
dollars pour l'acquisition d'une hibliothe-
que d'ouvrages de jurisprudence apparte-
nant a M. Eug. D&catrel. Cette bibliothe-
que content quatre cents volumes.
Une valeur de i.ooo dollars figure an
Budget en faveur de M. Morpeau pour la
publication d'un ouvrage qui devra rendre
de grands services aux 6tudiants en droit.
Le d6put6 Chariot qui cherche partout
les Voies et Moyens n6cessaires A l'instal-
lation de notre premiere Ecole Nationale
d'Agriculture demand A son colligue Mor-
oeau d'abandonner Ioo dollars A cette Eco-


le. Le d6putd Jeannot fait ressortir que
la proposition Chariot ne peut pas &tre
mise aux voix avant que la Chambre ait


accord les mille dollars au d6put6 Mor-- C'est lorsque le pro)et arrival devant le
peau, car accorder les ioo dollars c'est vo- Senat et que le Grand Corps decida de le
ter les iooo. faire passer par les filibres reglementaires,
La Chambre accord= finalement les mille que les tendances de la place changerei#
dollars A M. Morpsau et 3000 gourdes A en s'accentuant chaque jour. En mdme
M. F. M thon pour la publication -d'un temps que le project se tronvait A l'etude,
trai 6 sur l'enregistrement. les commentaires et !es propagandes ha-
On passe ru Budget des Cultes qui est bilement lanc6s, favor'saient le coup de
vote sans modification, sauf une augmenita- bourse vraiment hardi don't I'exdcution d-
tion de 46 87, dollars, pour la pension de note une connaiirance parfaite des cho-
Mgr Ribot, vicaire general do Cap-Haitien, ses haitiennes.
frapp6 de c6cit6, au service du pays. C'est Au moment oi se contraciaient les op6-
XMgr Colcanap qui le remplacera. rations de payables-Ihvrables, le principal
Le d6put6 Charloz at i-e 'attention sur home d'afftires, nous pourrions, peut-
les clauses du Concordat que beaucoup de etre, dire le seul qui jooAt A la hausse,
gens ignorent et demand au Ministre de avait-il pr6vu les lenteurs du Sinat ?
I'Int6reur de le faire publier A "l'Officiel"j Si l'on n'6cait s'Iur de la hiute mora'ite et
c;r l'anne 'prochaine, ce Concordat pren- de l'aust&re sentiment du Devoir qui ani-
dra fii. ment tous les aces de nos P'-es Conscrits,
On est au B idget de la Guerre mainte- I'on ne verrait pas ure simple coincidence-
nant. Le d6put6 Chariot qui uient ferme- dans ces operations des haussiers et les
ment'A I Ecole Nationale d'Agriculture pro retards du Grand Corps.
pose de r6duire A 80.000 gourdes les cent En tout etat de cause, bien que l'on ait
mille qui figarent A ce budget pour chaus- 6crit d'abord que l'Emprunt serait de Deux
ser l'armee.- Le Minis re est con:re cette millions, sans retrait ; ensuite que l'em-
proposition, car la valeur port6e ne suffit prunt serait d Un million, toujours sans re-
mrme pas. Le d6put6 V. T. Noel est avec trait, le Secretaire d'Etat des Finances af-
son co legue Charlot. It voudrait reduire firme que le retrait se fera pour le chiffre
davantage le chiffre de cent mille gourdes. d'un million et qu'il y aura une augmenta-
II appuie la proposition Chariot et dans tion de 5oo.ooo gourdes destinies au ser-
ce cas oil les 80 ooo gourdes ne suffisent vice courant.
pas au Ministre de la Guerre, la Chambre < Absolument d'accord avec vous, nous
pourra bien lui voter un credit supplemen- dit le Ministre, le Gouvernement a com-
taire pour couvrir les depenses qu'il aurait pris qu'il ne pouvait surtaxer le people,
fites. sans lui donner, avec le retrait qui devra
Le d6put6 Gourgue intervient et propose amener la baisse du change, une compensa-
de rddaire A 90.ooo gourdes les 1oo.ooo, tion equitable. *
puisque le ministry ne veut pas accorder Quand done, on crie qu'il n'y aura pas
les 20 ooo. de retrait et que ce simple cri fait monter
Mise au voix la proposition Chariot le change, n'a-t-on pas le droit de deman-
amendee par son college Gourgues, est der une compensation a l'augmentation de
vo:de. surtaxe ?
Le 1Budget de la Marine a 6te vot6 avec En v&rite, il y a des coincidences mal-
une 16gere modification. Le d6put6 B. Jn.- heureuses dins cette affiireqii a fait la for-
Fran;ois demand qu'une valeur de 2000 tune de quelques-uns, au detriment des
gnurdes soit portne A ce budget pour la joueurs qui n'ont pas su mieux se garer...
construction d'un chaland qui fait besoin En tout cas,finissons par cette ab;urdit' :
A la riviere l'Est&re. Qaand on joue, c'est pour perdre on ga-
Ce n'est pas un chaland qu'il faut A l1Es- gner.
tc:e, mais bien un bac. et cela relive du
D6partement de 'ln erieur, repond l\ d6pu-
t1 Bail y. (L I
Le Mini-tre de la Guerre dit que si c'est
un chaland, son D6p.rtament en r6pond.
Si au contraire c'est un bac, il faudra s'a- --
dresser au d6partement competent. RUNSBEIG)T' MENTS
Le d6put6 K6nol intervient et faire res- MX T2OIOLOGOLQVWQ
sortir, aprts quelques explications fournies
A I'Assemblie, que ses collogues sont dans O b~sewvatOi '

1'erreur.
L Est&re aura quand mnene son bac ou DU
son ChAland et avant long:emps, car le SIMINAIRI COLLIGE St-MARTIAL
President fera prochainement une grande UNDI1 A 1
tournee dans le Nord et les troupes du LUD AOUT 9
Gouv.rnemet auront A f-anchir 1'Ester. Ir- Barom&tre A midi 76I, "/*7
m6diatement ap:s, le President l6ve la s6- (,ini, um
ance A l'extraordinaire. Temperature min m 22,o
On aura fini probablement aujourd'hui maximum 33,3
avec les autres Badgets : Int6rieur Po'ice Moyenne diurne de la temperature 28,2
Gle., Finances et Commerce, Travaux Pu- Ciel assez clair toute la iourn6e, nuageux
blic et Agriculture. vers les 4 h. et 8 h. du soir. Brise de


LES VICTE11S
DES
Payables-livrables

Comme nous l'avions prbva, les tran-
sactions de ces jours ,derniers ont about a
une catastrophe pour quelques hommes
d'affaires don't les capitaux n'ont pas pu
repondre aux engagements. Les uns ce-
pendant, tres corrects et beiux joueurs,
ayant le souci de leur reputation, ont
pay6 sans sonrciller la difference de chan-
ge que la hau se de ces deroiers jour leur a
fa tjp.rdre ;mais d'autres refusent 6nergique-
ment de fire honneur A leurs: signatures,
pr6tendant que ce serait la ruine pour eux
et la debacle finale. Alors, fallait pas qu'ils
y aillent, comme dit la chanson, car it n'y
a pas de jeux oi l'on ne perde.
Mais une chose est a se demander:
quelle a dt6 la cause de cette hausse su-
bite qui a jete la panique dans les affaires
en renversant les provisions ? Oa se rap-
pelle qu'une fois le project d'emprut.t po-
blid, les conditions connues, le change
commenci a blisser. Qaand le Secretaire
d'Etat des Finances present la loi a la
Chambre des Deputes qui en admit I'ur-
gence, le movement du march resta A
pen pres le meme.


mer r6gu'iere mod&r6e. Brume firte. Ba-
romette constant.
'Xota.- Une portubirion cyclonique A
l'Est de St Thamiu passera probib'ement
au Nord de Porto-Rico suivant une direc-
tion W N W.
( Depeche de Weather Bureau de Wa-
shington.) Ainsi Haiti est plic6 A gauche
et loin de actionn du cyclone.
J. SCHiRER
Fiang ailles
Nous enregistrons avec plaisir les fiar- iil-
les de Mile IsABELLE LAPORTE. officier- d'a-
cad6mie, institutrice, avec M. ViCTOR DAO-
BEUF, directeur des Usines de l'Anse d'Hai-
nault.
Tons nos compliments.
Pour les Sinistr6s
On nous informe que hier matin au
Palais National la Commission de Rdpirti-
tion des fonds anx Siiistrrs a &t6 presen-
tze au President de la RApubliqae'par le
Secr6taire d'Etat de 1'Int&rimr, I'honora-
ble Monsieur Ihrdmie qui dins son speech
address; & son Excellence a prouv6 combien
il porte de I'intdret aux malheureuses vic-
times des 5, 6 et .io Juillet.
Monsieur David Chancy apres avoir pr&-
sent6 et nommr tons les membres de la
commission A son Excellence, en sa qali-
t6 de president en replacement de on-
sieur Candelon Rigand, a d6taill6 an Pr6si-
dent de la R6pnblique la situation de la


- IL I .r 111111111


PARIS 13.- Rente: 98..t
Le President du conseil reat
Barrere, ambassadeur de France
Le general Brun se reendra
pour inaugurer le buste 6ev6en I
du g6naral eannirgros.
M' Cochery rzc' t !e baoeau
g6nerale des agents de doanste
Mr Ch6ron vient d ins tloer
la commission d'ali station,
celle qu'il avait dtablie, re AI ff
Le ministry de la guae g. th
blie les d6crets suivantds c.
gouverneur de 3e classes des cOlt,
61ev6 a a 2e classes ; i BrI
taire-g6neral de 2e class, est~
position da Gouverneur e I'Afr i
Mise et promu A la IrCe ciasS
mary, gouverneur de en Wt
poaibilt6, est rapper C


hiets


I


'Comnmission depuis un an djt 'u-eI
ted former, en annongant qu e u turay
de la premiere Rdpartition aaien pis
et les importantes Pieces i exp d
DEpartement pour 6tre publides, .
En m mne temps, le president de la Co,
mission. a expose a Son Excellence cs goa.
des difficulties auxquelles donne lienu ,l .
que Repartition qui ne touche pas moi
a quatre mille bulletins pres, intreass~
euviron Vingt huit mille personnel, psMi
que le quart de la population.
Chaque repartition, a ajout6 Monsi
Chancy, qui ne pent pas prendre momts
de ciaq mois de travail actif, exige ui
dUpense de douze mille gourdes; par co
s6quent, st le gouvernement faisait le a&
cessaire .pour verser les deux tiers de inq
cent mille gourdes en une seule et deron
re repartition, I'E-at aurait realis6 unen.
table &conomie et la b.sogne deviendnir
beaucoup moins ardue pour les membres
de la Commission, -
Le Pcrsident repondit favorablement
cette proposition et assura la Commission
de toute sa sollicitude aux Sinistrs que
son Excellence n'a jarnis oublis et dont
elle compJend trop le cas, lorsqne cesv'c.
times, dit le Pr6sident out fond6 des es
prances sur cette allocation. 11 remerciaa
fdlicita les membces de leur devouementi
une si noble mission t-t promit son grand
concours en la circonstance.
Le Secr6taire d'Etat des Finances, a
ancien president de la Commission dit
ausssi quelquss mots en fiveur des Sinis-
tris don't il a 6td et est encore un difen-
sear et promit de se mettre d'accord avec
son collegue de l'lnterieur, l'honoabk'
Monsieur Jdrdmie, non moins decide tni
tache pour aider le President de la Ripe-
blique A donner toute scrisfaction anaxiv
times des 5,6 et 1o Juillet ioo8 avec le.
quelles Son Excelience et de notablescon*
citoyens ont toujours partage les malhen;.
Le President fit servir da champagne a
bit avec les honorab!es membres de I
Commission, les Secr6trires d'Etat et d'a*
tres personnages presents la rception,a
soulagement prcchain des Sinistriset a
bonheur du Pays auquel Son Excellentc
consacre grandement son temps.
Et les membres de la Commission pnr
rent cong6 apres un serrement de maiin
de part et d'autre, satisfaits de se voir*~s
si largement seconds dans leur bat.
Mouverent maritime.
/s (" President"
KINGiTON. Mme Montoma Badou, it
Samuel B. Wh'se, Mr Reynaldo Phralt
Mr Berthand Salnave. Mr Bneddict Albi
son, MrJ.bilus Ch.valier, Mile LidPci
Aux CAYES, Daniel Joseph, Maeme
sila Joseph, Louis Marius, Latar
Mari s, LepelledierJeannot.
s/s Westphalia"
ST-MARC. A. Barthole, J Jn'Bap
J. B S aco.
GONAIVVs. V. Pasquet.
PORT DE PAIX. Hab.b Assy, 8 s
de la Sagesse, P. Bonenfint, Vve C
dion Paul Aub-y, et I domestique,
S. Fleurimond.
CNP HAITIEN. J. J Andr.
Au HAVRE. Jules Faine.



Nlouieiles Etrangprs

Derri res D6p6ohe,









e Toctions int ldati Guyan e franqaise, pendant
e ide duGouve,,neur titulaire.
DJblade e .U Le aHeraldoa dit qu'une
S.ibnPg Riel:le va probablement resol-
stao d -sccjid qui s'est product entire le
inisre de la gerre au suiet ds r&cen-
Ldardts de Bircelone.
QatsiOnfl a ce sulet, Mr Maura, pre-
minist#e, a refuse de discuter la si-
tions r.Grce) 3.- Le ministry de
I^^11-rem Ie -
Tl'raie reins a la Grice uLe nomi elle
otrqtiveie la question cretoise. : la
Srq'y paint de la rdponse fLite A
pTe milre note et elle demand a la
Sdlarer catgoriquement qu'elle
orlit acfne intention du c6 V de
Crele. Apres la recep ion de cette note,
*.minisire des affaires 6trang~res a ion-
lernet conferd avec les reprnsentants di-
iqaes des quatres puissances pro-
SMOCICLM 13.- Pour la premiere fois
aeis'le commencement de la grevse, les
te se seont attaques hier soir a la
opridt6 prive. .
'aelqaes uns d'entre eux ont tentd de
-ire Sateri l'aide de la dynamite la vgie
aitamway, Fort heureusement la car-
che a et decouvtrte avant qu'elle ex-
0osi5. Un entrer6 de dynamite a 6t6
p hiersoirr. Une caisse du dangereux
axplosif, a :6 trouvbe entire les mains
rdongrbviste appartenant A la section mili-
uote des jeunes socialists.
BORDPAUX 4.- Le ;apeur )Chili* est
arli ujoLrd'hui pour l'Argentine et le
MBil avc 2oo espagnols, parmi les pas-
gers se trouvent des r6volutionnaires
eBircelone ou des jeunes gens quittant
l'Espgne pour ne pas faire de service.
SPARIs 14.- Rente : 98.

S En vente
Al'Imp imerie de 1'Abeille 43 Rue
TO x, 3 Confession de Bazoutte,
lMarilisse, Vengeance de Mama ; par
F d6kic Marcelin.
43gourdes le volume.
Sf- m


M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Done avis a sa bienveillante clien-
tle lqe' sa maison No.7, Rue Traver-
ilre est toujours bien pourvue d'une
riAtA d'Atoffes de la haute nOu-
laitd parisienne.
oUALIr SUPiRIit-RS. COUP AtIGANTT
tVAUL SOIONi. ExiCUTION PROMPTI-
Prix frIs r/dbits I

---------
I ligne Atlas


Le vapeur Alleghany" ayant
4t6 New-York Mercredi 11 courant
nur Port-de Paix, Cap, Gonaives et
,tre port est attend ici Jeudi 19
rgann et lai3sera probablement
lita soir6e pour Petit-Goave, Je-
:nie, Savanil[a, Cartagena, Santa-
ArIa t Nw York pregnant la malle;
t et passages.
6* *
L s pour 1'tranger via Jdr6-
*' par le "Prinz Friedrick fermera
Paposte hudi 19 courant probable-
ti ,5 heures de l'apris-midi.
ort-'eauPrinc le 13 Aout 1909.
.IERRMANN & Co, Agents.


aise


Imer Prins Willem V ve-
NsW-York et St Marc est at-
saledi 21 courant; et par-
ab4ement le mome jour pour
'r6rdmie, Cayes, Jacmel
rtauPrince, 16 Aoft 1909.
UO: AHRENDTS, Agent.


Dr Edmond Heraux


Mddecin


Chirurgien Accoucheui


r


168, Rue du Centre


Proced6s modernes d'application de
I'Electricite au diagnostic et au trai
tement des maladies aigiues et chro-
niques.
Examen microscopique des urines,
du sang, des secretions et tissus pa-
thologiques.
.CONSULTATIONS : le matin de 7 A
9 heures et le soir de 2 4 heures.


I


H16tel Bellevue -
H. Le mieux situ6, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cuisine renommde.- Vue sur la mer.


m


9


A VENDRE

La halle situ6e a l'an-
gle des rues du Quai, No
71 et des Fronts-forts
No I et 3, actuellement
occupee par Monsieur
Emmanuel Moise.
S'adresser a Me Nar-
ces Leconte, avocat, pr6-
sent en cette ville.


Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
De retoar de J6rkmie announce k s
clientele et au public qu'il se tient
leur disposition A partir de jeudi
du courant.
Port-au-Prince, le 3 Aoit 1909.

Attention


Voulez-vous etre mieux chausse ?..
11 est tres rare de trouver dans uni
meme confection 1'Elegance et la So
lidit6.


I'



;a

B


p


I.
L


MM. VITIELLO freres,
les sp6cialistes en Chiussures pour
homes, formes fcancaises et am6ri-
caines, ont l'honneur d'annoncer A
leur nombreuse clientele qu'ils vien-
nent de recevoir de nouvelles formes
Du Dernier Cri Parisien ,, da v6ri-
table Modern Style.
Les Chaussures sont reconnues in-
comparables par la Commodi'e de
leurs formes et par leur Solidit6 joint
A un travail entitrement fini.
La Maison possede en d6p6t des
materiaux de premier choix prove-
nant des meilleures fabriques des
Etats-Unis et de France.
Chevreau verni, Extra Qualite, la
meilleure marque.
Peau jaune de toutes nuances, ve-
ritable Cuir de Russie.
La Quality des fournitures emplo-
yees dans les souliers et les soins
apport6s dans la confection nous per-
mettent de les garantir comme les
plus solides et les plus durables.
Stok de Chaussures fines pour la
vente en gros et detail.
Assortiment complete de cirages et
lacets de toutes nuances.
Prix fixe mais moddrd.
Adresse VITELLO fr6res


145, Grande-Rue en face la Poste.

PHOTOGRAPHIC
SJH. M.'DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sortes et de
totes grandeurs.
ReproAv^tions-Agrandissemenr t


Essayez


Une Bouteille des d6


Soda n

Royal
Royal Ginger Ale


licieux


products de la


rater Co

kola Champagne


Elle vous co'nvaincra de la r6elle superiorit6 do ces exquis raffratchissements-


Agence G6n6rale


et D6p6t :


AU MAGASIN DE LA MIITROPOLE

MASON JULES LAVILLE
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE.
Vous y trouverez aussi le
Splendid Kola Champagne
Ce sont les meilleurs, les moins cheers pour leur quality.
Le's GoCiter c'est les adopter pour toujours.
III L I II I I I I I I I H l I I ID i l_ L


Kola de Kingston


Kola-Champagne
Iron-brew


fortifiant
tonique


de la Charley's aerated water factory
En vente chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


Place


de la Paix


Buch


Execution prompt et soigne des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres mrtaux d'apres ;a
methode am6ricaine ( fire essay .


Fabrication d'Eaux
Champagne a P.
irogueri
Proi


gazeuses, sirops et veritable Kola
6 la douzaine.
ie en gros et .en detail
pri6taire : W. Buch


Pharmacien dipl6rm allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
A.ux Gonaives : Madame P. Laraq;ie
a Saint- Marc : Madame E. Mart.lly
A Petit-Godve : Hermann Reimbold & Co


Webly Catts Pressoir
RUE REPUBLICAINE


Sp6cialit 6s d
ler choix


les articles
pour civil


de


VIEN iNE NT D'ARRIVER :
CHAUBAQUES rnilitairq ler choix
< de luxe teutre et drap
PORTES NMANTEAIU en drap pour officers
miliiaires.
Grand stock de sellers et de fournitures
de sel'erie.
BRIDES EPERONS des meilleures fa-
briques d'Europe.
C:HABRAQUE feutre et drap de luxe pour
gentilshommes, dernitre creation.


Sde sellerie
et militaire


~pl138lr*iiilili~i~iS;*~Cii~ ill"~-L~ ---c~-I.--~~I.-- --


-- ~


- ---, I ompllma


L


Pharmacie W


I


I


I









La Textile
SOCIETAL A.NONYME AU CAPITAL DE
120.000 FRANCS

Ie Directeur de la Societ6 tile informed Io public qu'il achete
dis A pr6(sent au domicile de la So ie-
t6, sis A~l'ancienne blanchi-serie, rue
dn Magasin da I'Et.at, en face de la
G!aci re, toutes qnantites de feuilles
de Pitte et Oreilies d'Ane au prix de
P. 5 (cinq gourdes ) les mille livres.

A A PHI ARM A.OIE

Emmanuel Alexandre
C6 Yaille I
La Pharmacie Emmrnanuel Alexandre
announce a sa nombreuse clientele
qu'elle vient de recovoir pour cette
fin d'ann6e un grand assortment de
mdnlicaments liouiveaux Ct d bonbons
te's quo : clioci oi as raisins prunes,
drage- 1, noigat-i, pastilles de men
the., pasi.il!es do gomlme etc, etc.
Eile vend en gros et en detail et
to-.jout s a on pri:x iris mod6r6.
'.:__sE^ *-s*,.- y-- i.7:U:.:" 3 ... .. .-,.- .-.*-,-*; s-^ .'


Ar'R I


-A "~i& .


I-' ~"


_4 At- art,, A..T
CRanLs4 r f'? .,rOUx LA. V'rTal
-om, ,. s':i a. i comman-
. *e:- -. .. ici ,f-'ena province.,
:iia.ss.PTsTre d aoe orm t tra-
ii to-a. jtsl ce q-a'il v a ade plu2
oueAaux po
Foi rm ra:r- r n' A .'.- o f cais, pour
Me-si.:.- ; ,-tes at commodes
Four lea B nfaDnts I puhis Paisa.
Tra .i solid l exutj aveo
da. p-a de p ro-, r M- arquae.
Asseras'e de s ---' r-absia.
P 7t-?*, '"Ire s t I.iquaids

Chapellerie
ACCOU REZ CiIEZ

JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusemerit conna,fait savoir au pu-
blic en general et a sa nombreuse
clientele qu'il vient de transferer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIEe-T9' MASON DU LOUVRE )
DE LA PLACE GEFFRARD A LA
GRANNDRUFE OU 1RIIPUBLICAINE
Na I 49. En face de la Post
Le nouvel ,tablissement est on-
vert sous le norn de la fleur de
l'A.mrique
II promet soin et promptitude
comme toujours.
I-ua p -____7 ;_ lr-- ,i-- ---,,, "L ,,L~ I


Ng ma gez plu gde pail!
S'il n'estfaitaveo la "Pillsbury's
B"st. .
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser r :
Ernest Castera
representant de la PILLSBURY'S WASH-
sBUR FLOUR MILS CO MINNIAPOLIS
BILLS


Cordonnerie Nouvelle


I PET / 1
143, aG-RANDB'R.U 143
PORT-AU-PRINCE
CAuSssUIiS IN TOUs GtWRI5s
S SiP6ZT, PQrou LA V14T
kV, aOs WT ]DTJAIL.
xCoutioulo prompt des
oo-:-^r.Qs- -. V tant 1lo q'San ;
*Fo :es bhommes ; I1Igantea et a
tionneUl]es.
C-aussures de dames ( .Dernigre mo-
ds de Pw-ai ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
pees avec des Peaux de iout~ s nuanfs
a 'une v1e a st durr6 irrepreoha
bfleis. i des 7- ':-. avyaatag9Qux.
Cirages, p: tes *t 1quxides
F e ; ., '. .1. -,- ,, .-- ,- ,f a s, 1: ,-

Antoine Labastille
AUX CAYES
Derniers artoles regus
Balances de.comptoir
Balranes 'a chaine
Balances a eadran

.. 7
L ccilent tailleur avantageusernmen
cor u i ~ toute la RPpubliquo vient
de ro'uvi.ir son atelier Rae Firou,
( RJ?:' :a, Miracls ) No 61, pri-s de M*
Leger Caavin,
Sa nombreuse client le tarouvera
come toujours toute satisfaction
pour 1ls travaux qui ui seront con-
fibs.

C z >App.Cipo .
55 Rue fipublicaine on face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pata de foie gras. Saucisses trafi6es
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


Ucriiers artliles reius
Parfuameie Hou.bigant; Ro-
yal Houbigaunt; Fougere Royal ; Par-
fum Id6al; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tr4s 1eegants
Parfum renomm6 Astris ; Lotion, Tri-
coph rous.
Laampes, Fouets st Chamois
pour buggy et buss.
Artge erio de. lue, Bibolots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarntts, Cravates, Maroquincrie de
toutes qualitbs.
La Maison a toujours un grand as-
sorti :- t :t do Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, A la disposition du public
en g6n.ral et A la portbe de touts
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouteri : Gravures, Confection
sur comnmande.
Achai de vieil or et 'vieti argent,-
diamant et pierres prdcieuses A des prix
avantageux.
ACHAT D'iCAILLES DE GARET
Prix excepti-onnel
Viennent d'arriver a nouveau un
bon nombre d'exemplaires des com-
positions de Ludovic Lamothe:
La delicieuse Valse lente tant ap-
Iprecie < TaPpillons noirs qui 6tait
puisep .
ANGELE. Valse suggestive.
CAPRICE. Gavotte charmante.


SP. 3 chaque exemplaire.
S'adresser toujours a Mr. VICTOR
IANGONIfS, 93, Rue du Magasin de
V'Etat, Port-au-Prince.
kI


r ----.9'
.-.--- -
,- jzA. -I.-
-i ,,---
1-5~ 4

1i ~sI
~ 4


3. -I ---- -s~--


Ce:s arti1ce's A vendent a i'epieerie de M ne Za-k-, chez Mr Justin Tho.
mas et civz MrI fIori Brisson.
---- -- _________________

Grand Rabais I
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 907)
HA.S 9ONFERED A
Gold Medal upon


Tamlerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
OciaUSSUaES
CHxVRiAU GLACi, pour homes et dames P. 10. Enfants P. 8
VPmNIS CLIPS C 12 10


fs
UOULMUIR LOT(J9


t 10


Maison F. BRUNE
195 GRAN D'KRUE 195
Dirig6e par



Anciew was^!;! -l f Stc WPhIn-
h pig o --" la ss Pa-
Vient d co ia an grand chrix d'4
#ofe' d1agon.i ctu :ei i aa o ipu a c rhn i<.
t, che?^^tr p^^ deI,, ete" R. .aiu:o:2.
da pgria st.orck pen n la e i t niile3
bells __ol_.- 4y =Be. de c:M aiy
de giletS d t si, t 4; p- a
to-at e te.-v.,Eo

0@s.- Cuc-pAS Fr-:?:-',aise.S5 Ahnglae et1
dAanres in ZriCs I t drrnsr'a pItVMeato-,e
La maisWe c c' o a .i d.8 Cos-
tumas U islit ..:.rc. bs brodd.
dol.42. tue.iq--3, a cartsF tsa2 -
r^%, s;ta %t^ & 4. t a'nis-.

Franiseo DESUSE.
Fabricant de clhaussarsg

La Manufacture a toniours on dbF 6f
un grard stock, pour la vesta e
gros et en detail, de chaussures erI
tons, genres pour
HoxiXs, FEMMIZS, ENyANTs
Les commandos des commerCants
de l'intdrieur pourront ktre "exdcutaFe
dans une semaine a pen pr~s.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PINCE ( EArI )


Attention ...

CI--LL&risron
des 3Valadies.'

-.915%



* Rapidement, par le syst.6M
oriental
Doeteur Seetulsingh,
Gradud dePhiladelphie Ghicago et.
York (E. U.
Le Dr Seetulsingh remerie
sincerement tous ses clients e?~o 9
pour leur bienveillance et leUSfor
veurs envers lui. II annoneo enil
temps A sa nombreuse clientblr
commencera a exercer so aort
mettre a son service sa science O
tale pour la gu6rison. de totes NO
de maladies, gu8rison garanti
son incontestable habilet d j
rifide. rsserf
Pour les conditions s'adresser
tel Bellevue.
'10 oo moilleurmar
que partout
QN TROUVEBA A o
SL'IMPRIMERIE C. MAGCI doI
Cartes de Visite. "- part
gailtes. Billets de fire pa
Pour les grande conima des ~
tres conditions avantageu
faites.


Pour la vesnt en gros 5 olo d'escomptea.


Les jambons et lards, "SWit"
-de leur marque "Premium,



Les jambons et lards ( Swift
SPremium sont bien connus et prefs
toute autre marque. Leur popularity est'd
% leur quality r6guliere, ainsi qu leur
apparence et a leur goAt d6licieux. Lea a
4 Swift's Premium U. S. Inspected i sont ma
ques au feu sur la couenne de chaque pi .
qui est emball6e dans de la toile et du pa
. parchemin. En achetant des jambonset w
lards, veillez a ce qu'on vous livre la marq
Swift's Premium.


Saindoux pur "Swift"
marque "Feuille d'Argent"

*ti-
C'est du saindoux tout-A-fait pur, comme isort
du fondoir, mis en sceaux metalliqu6s, hermiti
quement fermtns. 3. 5 et 10 livres. C'est le sain-
doux lype de Am6rique ; il jouit d'une haater.'
putation, et la vente en est 6norme.