<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00689
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 4, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00689

Full Text


::"ihzfl@ nBAn Na 705


j


PORT-hU-PRrNCE ,


Mercredi 4 AoIt 1909.


2


OUOTIDIEN


Abonnoments: DI)RECTLIJ- 1'UNDA'TkU$ L EL NUMtIWO 15 UINIm
W K CI. C. 2.00
c Tiom Mots. 5.00 C6ament-Magloire
"MMENTSUN Moas. ` 2-20Lo aucts1arronsnmsretVmowv
Taots Mots a 6.00 ADM8 IDTRA-.UR, Arthur ISidoreC DIK TiON-LAIL)A (WN-ADMIN ISTRATION
UIR. Taoi Mots. .a8.00 A I:T muR Ar Iidr


Choses d'i


MIaume II regoit le
M. de Bethm

nation imp6iiale d Allemag i
en voula nous cornmuniqu-r.
uelques jouus, une dtptclle
mt que la admission du prinI
Bulow avait 6t6 accepted par
eur.
avons eu. depuis, des noii-
ca sujet. Eiles nous semblent
re iA iotresser nos lecteurs,
lent ayant attire I'attention du
enter, par I'importance des
ages qui y ont figure.
pour cela que laissant de cC
latieres qui occupent ordi!,ai
cette place, nous publions
eignements qui suivent :
, Juillet detiier, I'empereur
ae adressait la lettre suivante
I Bulow :
)n cher prince,
ri, & mon plai douloureux re-
r votre nouvelle dernande, que
I r6solu A quitter vos fonc-
pleines de iast onsabilite, de
er de l'empire,de president du
lets inistres de Prusse et de
des aflaires 6trangeres
6oible qu'il me soit de renon-
re collaboration A la direction
'es de I'empire et du royaume
apre le lien de conflance sans
lui nous unit dans un travail
pendant de longues annAes,
adant cru, en appieciant Ice
lions de vote r6so'ution, tie
tir resistcr plus loogtemps A
I. Cest pourquoi j'ai ace le a
-eant desir, et j'accepte vote
D.
Ce't pour moi un besoin du
a09s txprim r A cette occa-
I plus chaleureux remercie-
rle d6vouement et l'esprit
ice avec lesquels vous av, z
18-mi nminents services a mrs
ir,, & mot et A la patrie,
difl'6r niut foic'i us de vo uie
pleine d'hotunriur et d'heu-
64
10 Sdiginur vous accorie en-
U'lUe vie si active et si rem-
htil, do longues anneas de
WUlirab!e.
0s co: fWrant comma marque
lasance et de me m eailleuri
le gr nd-ordre de I'Aigle-
autz t4, don't vous trouvertz
ItMigot, j ,er-te votre bi ba
i ireconna;s.antr empereur
GUILLAUME, I. R
chateau, 14 juillet 19J30.
Se rendit ensuite en au-
Cbtaun royal. *


til J ireur,api~ ..voir conldi l's rniistieI,
l ( hlef (1( enri ( dans la tonnoliO, oh il d6jeuna
ensuite avec sa famille.
Un iqu:t ld'heuie apti4 I enTrevue,
nouveau char ei--r une n edition sp6ciale diu Moniteur ojfi-
nO Veau ha.Deli- ~ci I fdisait connaitre le rdsultat de ces
ann-Hollweg. coniDrences.
c Le prince dte Bulow, alors qu'il
,*lait encore chancelier de l'empite a
J Un Ieu avant lix heires, 1i; ~.lui- it au ridacteur ein c(hef de la Ham
S .- I.-:.-, .,.-, -. 2 1 t.a ;i.


'ions de la presse ,onservattice, d'a-
.:,r6 lesquelles l.i admission du princO
,Is BO'ow n'dtait pas justifiee, le chan-
ce'ier d hier dclara :
a Pour moi, le jug iment de mon em-
pereur et roi est plus important quo
le tells manieres de voir et je puis
vous declarer que I'empereur a abso-
runnt compris et applcid les motifs de
,nt,' ,lA, 11. t !I1 e i n rA M A laie4t14


-ag- cd.' ia cur y anmentia t eg.icement v'4yC.I e oI ur po ti i ( I IAIC 1111- 'I *.jJu ii, ii a1 J 11 i 4 .. .L ....j.. .-
e pr since dle Balow. II fut r';:u par E ssinte.s declarations au sujct de s;, .t mo aucune rutiiitelligence. aucun
t'ernptreur dans le petit j rnliri que mission et des motifs qui l'avaiett d46haccord. (:ertes, nn part ne peut
border la Spr&e au tote nord du chd- motive. t-lnverser un ministry, puisque la no-
teau. Du quai oppose de la rivi6re, on ( M. de Bilow ,dclara toc't d'abord uination ou le ddpart de celui ci no
pouvait observer les dilldrentes phases ,'1',il tait decide A s'abstenir apric son Ipendent que de la couronne. Mais ii
de cette scene si interessante et voir w part de manifestations politiqiues, y a des situations ou un ministry qui
en detail comment on nomme un chan- nmas qu'il voulait avant de quiitter Bar- a dls convictions et les prend au ,d-
celitr. lin, dissiper liverses erreurs et inexic- ,ieux ne peut demeurer A son post.
U.(e foule dnorms s'y etait place titudes. C'est pourquoi i'aiaverti a temps les
et regardait avec le plus grand intdret Qui'ter son po te apr6. lo refuse dt. lconerv.iteure. lls savaieit que leur
I'empereur se promenant autour de liimpOt sur les successions lui crt sem t.ctii.ue ainnerait oion depart.
I'antique fontaine qi'il a rapport6e ,A'. dit-i', une intid6lite envers I'em- Le prince e td 'ow terrnmn o en ju.ti
I'un voyage en Italie. II porter I'unifor- pereur. A la queslioni de svoir pour- tiant sa pbliique. ) apr6. lui jamais
me d'amiral avec la casquette blatche. qaoi ii n'avait pas di-sous le Reichs- la jpossibhlite du'n kilturkampf n'a bt
A 10 h. 1I, un valet de pied vient an- t g, le prince de Bulow rdpondit : asa inadmissible q it pendant son
noncer le prince de Bulow qui entire a Ne me deman lez ps de me d !- sE)jour au pouvoir :
dans le jardin, en redingote, son cha- fendre du reprocha ridicule d'aprbs s Aussi, lit-il, le fait qu'un part
peau haut de forme A la main. lequel l3 courage m'aurait manpie. II rI.posant sur une base confessionnelle,
L'empereur va au-devant du prince ine fa!lait avint tout envisag-.r I'avenir. rni is reprbsentant en mr-ne temps une
et lui serre It main avec cordialit', Jo ne pouvais m'enthousiaamrnr pour uirlioit5d confessionnelle, prenno au
puis tous les deux se prome~ent cate une lutte electoral qui aurait up i ur e Itihsl;tg une influence decisive est un
Scote. Leur conversation semble fort consequence iridvitible ui rent', rce ualhteur pour les iint.rts politiques
anim6e. Elle dure vingt minutes envi- ment nullement nig!igeabl- du rdli'a 1- 1Il pays. Je pir4, conclut le prince de
ron. Par moments, i'empereur psse liasne et de social- Itmocralie et aurai' I;. low, en souhaitant que le people al-
e bras sous celui du prince. Lorsqu -retarde la r&;liistion de la refuor:" ti- i-.nntI, siurm tant toal les )btatcles
le chascelor prenl colu doe son s, anciAr,. La diso'i'ion n, ponv iri et to u les d in, as, co itnu, d! uivre
verain, on no voit pas la dscl n o ie; donc entrer onu Irgte de dconnte pour s, vuie dans uzl piuspritA6 croitsante
adieux, cr un buisson masque I'ei- les Etats cornfdddrs. et maintionne toujours la situation
droit o le monarque et I home d'E- 4 Ie prince de Bulow s'6tendit en-I mon lialt.
tat s- so t 6parqs. suit- sur I'attitude Idu centre daas le
a* ;aillaumie 1 est de nouveau seui. vote de la reforme tinancitre. M. le Bethmann-Ilollweg n'a pas
II s prom6ne au soleil. Quelques mi- a Ce parti, dit-il, a agi avec l'dla.ti :i- trompi les exp.rances fonde6es ur
nutes se passing et M. de Bethmann- to de tactique qui iui est coutuaie.r',, lui, puisqu'aprc-s la conversation qu'il
ilol:weg tntre. Cordiales salutations,. le manibre A attircr a lui les conserve. cut avec 'einpereur et dlont tdpendait
puis line pionenade d'environ trois teurs et A me donner un croc,: en jmi.- nomination, M. le tethimain-flol-
quarts d h pure. L'empereur seul parlt, be. Je tie lui en veux pas et je nu'n w g, est maintenant officiellement
tout d'abodt, ,.t ses gestes marquent le. veux pas davantage aux Polonais qui cliancelier de l'e.npire.
vifs sentiments qui I'animent, puis M. ont vote centre moi. A la guerre comrn-
de B:thmann-lHolweg prend la parole. me A Ia gaerre. v Petit-Ills da mni.nitre prussien eto
11 ddpase d'une lwte son souveraid i e' Je comprends moins bien I'attitu- I'iiestruction pub!ilue oqui de 181'J
on voit tous ses movements comm. dle des conservateurs et je ne vois dilns I1N3 avait Mt6 au Parlement prussien le
dens une pantomime. Aprbs quellues leur politique ni logilue ni cois6q ieo- chef du part liberal. Is nouveau chan-
minutes de dialogue, fort animd aussi,'ce. A mon avi.i elle constitue une gfa- c.lier,Thobil'd -le Bethmann-Ilollwi'g.
le nouveau chaict-lier se retire. ve faute. Le pays rec'onnaiira dt plus est nM le 29, novembre 18.~ A Huohbn i-
.e Guil'aume II lui envoie enore do en plus lT'e, si lelr attitu le avait dti nw, petit village de la province de
iit mi I u1 wt'ut amicAl, puis le mo diffdrente, la r6forme fi ta'cicra ar.i 'it B andebourg. It fit ses tules jurili
i ar,.u- r..!e dut r. uveaum seul pu se fire d'une mani~ e plas he riea- qi A Strash ) rg, Leil zig et Brlin.
ar.' mpr..reu'r lOit elu quite les reprd- se sans rupture du bloc, s inching. 'i 1879, j gW sseses eur A Berlin et A
sentanits d'e ,lois autres royaumes te u int; u government, sans renoricia- Francfort Er I\8'-2. it entra plans I'ad-
I'empirt it iroe aWurtemberg t tion aux esp~raoces fond.- s .p '., I. miniskratioqi de I'Etat. En 1885, itest
Sax'% et comp i, re, eux un'o here. litte dlectorale daj nvier 1.07. (:.t;-: atache A I'aliministration provincial
SSaxEli conti it rn II se place a l'A,.n- situation peut donner nuisance a unt d t Posts lam. Er: 1886, i fut nomm6
bre, sur le eiil d'une tonnelte. Un ,volution in. ompatible av.c le bien di 'chef du district d ObGrd.rnin. Le lar
bIie d-ur cap Iii dannonce I'arrive des pays et susceptible de cr er de vives mil 1896, ii devient premier conseiller
minis'led I).r :ck, Sydcw Wl mutll, oppotitionslepar'i.,oi e go sopam-mn's tla gouverneinet A Pots lan, p ote oui
it ion Ti o t zl SoIz. Gaillao mA It auomniux Bismar. k a sA) v int t dit it re.,t j isq tau er juillet 889. Le
prend la paro t et monologue. D, on ne p:ut jug-r qiu';.pri plusieuirsgI uvernem nt I't nomme alors president
temper en t inp ii t6ve sa casquiette ainaes de I'avantago ou du desavanta-' I Brcoberg L -ir octobre de cette
comme s'iln at thop chau. II seanble ge d'une action po!iti.lue. LI, prochai- rntme anne i' est appeal A la pr6si-
comimer do p'us en plus. Son bras sa- nes elections montreront si celle en d-nce ie la province de Braniebourg.
'bre air efr uemmen. Ls qatre nou- trep ise par les conservateurs contre M. de Belhmann-iollweg est m nistre
reau mirniftre, les maen. derr6q e nlo moi est profiable A li n'i). v prussien de I'intCriear depuo i I'ans4e
eaux ministries, ls aan .. C'est en 1907 qu'il ft charge dp
dou,Ecoutet ,lebout devant la tonnelle. 1- 5. C'est en 1907 qu'il fut charge( do
Ldo covut rsetion tevarine, Io'empe Venant A parlor de certaines obj*c secretariat d'Etat pour I'empire et de
k Li convjrsAtion termainde, I smpe


I _~


i









la vice- prsils ie n I u rninit*frec d- 1 P
se, avec dioti' de pi6 t' ( nce sur totii
les autres riIer.
a M. do B.thmann-Ho~iweg eat graiii
at dIaned. Sa figure q'i'6claire mowv "1
Un so-irre de brAt ewit trei fin. I
semble en gendral plutdt froil el trii'e
Un binocde dissimiAe s'qs y-4ux be.i),
au regard un peu viglie. lne barb
grisonrante encarIe e ws visage. Un i1
ces gestes favoris c st It Cll ear8t!
sou vent. Cmtnbien dI fois I'ai j j vu d
cc gesta di-sim n! u i sourit- que luitr
rachai les atttajues quelqiti e ois tri
ViOel-cI4,'edii sisotiv itLiflsantsu de.
uocialise- Q ll iA Co.- d-icours, vous
savez deja av..-c, ciacIe attention i a s
6eOWS W Ici. Lfk WIi'.1t paut-i~lfxa pas le
brio et Iaiprh (lt ceux lt NI. de I~u
low, pmis ii dcnute une science prof'o!i-
de, b.Ab4e surtout stir des idties U6
Pernoinonefl en mntnoe tetnps qu'un
Land talteit d'orateur.
Au point de vue de I a.ohltique exid-
rif~ir--%,j- 1y e~lo di 1: 'ut fill '116jut
an Heicatisg, Kolbe: *U'est un ami de
la France! s



S.NAT

Siance du siiardli 3 AoMt 1909.
Des Iouver-ure de la dance, le PrL;
den: invite le Senateur Btussmn A accoin
pagner le nouv!.iu Scoiie:ur Cuvier Ro.-
zecr pour liv pres:at;o-i d s- rent d usag-
Cecm. LormualIr5 remnplie, souhaite la bien
venue en ces ermcs au Scnateur R,)zier
Mon cher Coll~gue,
Je vicns a: noin da Senit de Lt Rc~pu-
baique vous soih ultcr It bic-iv-:vu1 darus
so) stin,. Le Grand Corps croii q Cit. uI,
strA possible d& co:npter fortemen: sur l'ap-
pui pit iotiq'te 4 ue voiis re luirnarchande
rez p s, e- ti t 3gmraux ij.es d progre
dont vois vous faixessi souvent I'Echo.
XjLJ dS d1vt CO11,thLr cof.nie naus, ho
norablk cli4>-ue q i-e travail qai s.mm-
pusL A I'licure acrtuciic p:ur sor ir l e pay
de I' Inm ou 6 sJ s rouv, Jp T iv Ci
Iong-tus a-cxs es:-, \:v; di -c coniid~abl.
Aucun r6sulta-w pnL t Nre obtenu, I
Ses ad i istrateuri IW Wi p L% ert un con
cour, fmtc et I uyi.
Vou7s ail z dani m4lc-At.C euitcs pren-
dre pi t :A nos dt6 ibjrJti i ms; nous soni:ne.
coivaiticus que Its iunircs que vous N
apporrtrtz. f;roo d Jire de vous qu.- vou'


cepribles d'etre employes quand il s'agit
d'e lairage deeccrique.
D'apre; les art. 4 et 7 du contract, les con-
cessionnaire, ont la faculty d'adopter soit
la canalisation a6rienne, soit la sooter-
raine.
Le Sinateur Baussan aurait do p-endrc
girde de d6clarer que la canalisation a6rien
ne est interdite par toutes les grandes ni
tions. -A t-il pens6e la situation de-
villes de Port-au-Prince et du Cap Hdtien
quand it reco nmande si chaudement I
canalisatiou soauerraine. Tout le mond'
sait qu'a Port-au-Prince, surtout, les eaux
covenantt de toutes parts coulent dans le,-
rues et que par le faith de la tuyauterie dd-
fectueus: da service hydraulique, ii y
I ieu de craldr e e ml n ne danger.
Le Senat.ur Baussan Irpord q i'l eti t
loin de penser que le Secretaire d'E at d-_
Travaux Publics aliait prononcer un dis
cours ecrit pour refuter son opinion sur
e danger que pr;den:e li cinalisarion
aerienne
Si ce discours lui avait 6ie communique
comme on fait au tribunal pour ls co -clJ-
sions ecrites, il se serait pr6par6 en conse -
quence. Neanmoins il y r pond rout de
mtme : Le ministry ne p.ut pas laisser le
soin aux concessionnaires ou a leur repre
sentant d'adopter tel sys:tme de canalisa-
tien plut6t que tel autre, car its ne son-
pas des hommei de I'art. A bien coaside
d&Cer la d6caration da mi i,tre. il sem
ble que les villes de Port-au-Piince et da
Cap Hitien n'auront pas. l'tc!'irage41lec-
tri4ue puiique les deax sys i nes de canI-
list ioa offrent le me ne; dangers.
Le s6nteur Baassan i ivjque l'opi io:i
de M J. N L6g:r. notre aicitn ministre
A Washi gto a q i, it a eu a deminde'
3un app:;cii ion sur le sys 6me de canaliA
satin q:i coni.nd. it en H i i Nitre
eminent conci (.yen trouve d 6'e qu'on
puisse ignore la i)'ente cinipg'p e don't
la ctnaisation aeii nne a 6 61 b bjet aux
Etats-Unis. La ville de B.i n )re a bru-
16 par le fait de 3e:t: ciaaiisation et c'est
ce qui a occasionn6 1'incendie, ap ei le
tremb'ement de terre qai a eu lieu A
Kingston. II comment cette iidisc 6 ion,
parce qu'il s'agit d'une q i:s'io d'mlEet
public. It de naade au St*aa de derager
sa responsabilite en laissant les ministries
de l'Ian;i.ur et des Travaux publics, se, Is
jug;s de la ques ion. II d nne lectu:e
d'une proposlion couverie de 23 sig:atu-
res, par laquelle il emet le vas de vcit
adop:er la canalisation souterraine en cas
d'excution du contract d'eclairage electri-
que d.s villes de Port-au Prince et du
Cap-Haiten. -


prie le B:ireau de mettre si proposition aux
voix afin que le Grand Corps eu decide
Le President declare I'incident cos et le
S6nat pir sn organ 6ime< le voeasuivant :
*En preserc- des exp ications fournies p*y
Ie S'crd(- ed Erat d-s Travaux Pub'i:-
et les rtptiq;es du Senateur Baussan, I.
Sen-: ne p.:t qlu'ndm:ttre e vea que I
gouvernemnint fasse cntourer la questi r
d-: lotes les pr6cmu irn; propres A assurte
la sC6a i 6s aux pipaltii)ai de Port-a't
Prince et da Cap.,
Le Sniratcr BAissin trie le S-nat de re
tenir It Ml nis re d:s Tcavaux Publics cai
it voudrait I t a v::r q 1-lp1 i qaest on.
Mr Pierre Andr& ne pe pis res-er et d-
ms-de que cela soit renoye A une autre
s6ance L'ordre du jour es, repris. Ap .
sanction d'un procei-vcrbit et lecture d:
hI c3rrefpondance, on piss' A !a discussion
du proiet de loi c )c,;rnarnt les affectation;
accord6es po ir le retrAii del bitlets d'une
et de deux goard.-s. Ce project est vot avec
une legere mod tic tion. Le Grani Corp
rejected eaite 1- prn.) d : loi sur la mi,
A la retraite des iu. s a l'Age d: 72 ans.
Mr Dauphin, irpporteur du co.nit des
F.ainces donned 1. are d'u. rapport de
cete co n-ni.i ion coucernan; nne pe:itio :
des commei us:s d-s G niivec.Tous les c -
fes des Gonaiivs \ St Mir: voat A PorL-de-
Paix o~ l'on ne trouve pis un prix plus
eleven L-s p6 i iani;airei prient le S6nat
d'attirer l'a ten-ion' d i D:pariement des
Finances s~c c2 f-it qui tue le commerce
des Gonaives et q i iaise supposer beau-
coap de choses .
Le couitt~ des F.oaoce; da Sinat de
cile d'e vjyer cctt. pCtition en c >mmu
nication au Minis re des Financs. etan"
d.jnnd qiue c'est uie q aesion d adininis:ra-
tion, afi;i q.'il y sot retnmed,.
L'ordre do de la prochaine reunion est
proclaim et la seance est lev4.


a2~ Z ~CQOROLOIQU5

c~3 XIGNr MZat 8i w
DU
SE&IRNAIRI COLLEGE St-MARTIAi


MARDI 2 AouT 1909
Biarc~trc A midi


762 0/"7


Tenmp6ratare miniamum8492
(maximum i3 7


aies vrai:m.nt saucieux dc i 'ite: d s de !a Le ministry Pre Andr6 declare que Ic Moyenne diurne ae la tenmpraatre ir,2
pattie. Ventz nous ihltr A mrn ir le qucs contract a ~id vo 6 par les Chamb:es ei Ciel nuageux to :te la journee. Hlo
tijns q4 i nois sont .o rriwes et don't la qu'on n'a pas le droit de 'anterprezer au- solaire A 8 h. Orag an Sud A eh e, a-
solu ion est apwelee A realiser quelque jo.rd'hui ou du moits si on vent le fire, Nord A 6h. Gouttes de p'uie A 8h du irk
bi-n au profit du p-i p!e q i attend tout l, senateur Baussan n'a qu'A fire le nd- Brise de mer rguli&re d p is ih, mod6
de nous. Veccz co::couuir avec nous avcc cessa're. rde. Barometre en biisse.
cette experience que nous vous conni i Po-r le cas qai nous occupe, poursui J. SCHeREi
sons, A la reconstitu, im de la fortune Na- Mr 'V, Andr6. il n'y a q ie des pr(-au Bizvton les B mins
tionae, diatr:ite par i inoillrencc des col tiuns A prendre. Est-ce parce q']e nous Le sus de a e min
labo ateurs de miuvi c fLi. Le Snilt -inme avons eu A d6plorer la catastrophe: de Cous- Le suces de lao le mi e o-
A espercr qu'en vous inettant ieso ument tard qae persoane ne monTeri en ch>- pulaire dddie A it P. C. S. est *tllenjnt
A la tihe, vousappoiterez sans aucun re- ,i d fir ? Ei-ce parce que deux biteaux considerable que sur la deminde g6o6ale
tard votru part de conttibai n A I'oravie font c-llision sur mer qu'on ne doit plus notre ,ABiang-r. sest decid n; offne r .d
de reformuti)n general 'entrpris- co.ra voyager A bord dun vapeur ? manche, A Biz.ton ies Bins une bil'apte
geusement par le Go:--:c;ent do Ge- Pa:ttut u ipasse le prog-i. il faut ben apres-midi musical.
ncral Simon, pout gar la R6pubi le que l'oa coure un certain danger. Mais Quand nous aurons dit que 1 arTtC
centre 1 s fa r1i 4 de l'av nir. toutes Ics prciutions seront prises afin de Turnier dnnera son concourse i la te,
Le rouveau S6naieur remercie le Pr6 p:-venir 'inc : idiecar 11 sera employ des A ien t nnoncer dj e triompel
dent de I'accueil que le Grand Corps lui a fi s isoateurs et non des fiis d6nuds. O A bient dautres dQtails.
fit. 11 se considered come un enfant qui emploiera la basse tension qui ne dipassera L'affaire du 15 Mars.
retourne A la maison paternel:e apres de Pas 500 volts. Nous avons iiterrogd l'avocat d'un des
longoes annees d'absence. II s'inspirera des Le Senat ne pent done as vote la pro prdvenus du 15 Mars qui nous a app is.-que
principles que son feu pere a loujours pr6 position Blussan parce qu il s'agit d one le dossier de la cause a ete conmminunt6
conis6s, soit com.ne scldat, soit commit question technique. I1 est done incomp6 au Parquet depuis p'us de ci'q semaines.
Sdnateur de la Republique et met'ra ac ent pour en conualLre. Comme tout le innde, cet avocat ne Pom-
service du S6nat tout ce qu'il a d'6nergie On n'a jamais va prendre acone pr6- prend pas que depuis cilq semai ies, n r-
de patriotisme et de lumitre. caution chez nous, Mr le Mmistre, et c es quisitoire n'air p's pu etre rddig!t af de
A bc de pourquoi, le Sna, vos supplies de ne ps pouvoir e re soumiL A la Chimbre de l'Ins-
Au bane de I'Erz6ceif se troovent loes aisser adopter a cana'isatio a6rienne aloi rucvion criminelle. L'hoaorab'e ddfnseur
iniOsires P. Pre Andr6, Ir mie, Candelo., iqne ce people qui n'a ni pain, ni ean, ni critique d'une f Con v6h6mente les lenteurs
Rigaud et J. C. 4rteaud. b*i, n ait pas A voir dispiraitre le reste de do Paq ,et. I. b iA-e la ndgligenc des of
La parole est accord6e an S uateur la ville. ficiers Mi r pub ic q mlear
fitters da Min i-&re pub ic qui, mal 'r6 leur
Baussan qui fait ressortir qae la parole re- Le ministry trove que le Sdaateur Bins grand nomb-e, n'exp6dient pas plu apide-
vient de prtirence au Secr taire d'Etat des san aurait d6. an moment oa ce contract ment les afftires pub iques qu'au t ps o6
Travaux Publics qui, A uoe des pr6cdden- 6tait devant le Shnat, en combattre le print it n'y en av.it que deux.
e dances do Senat, avait promise de lui cipe.Il prie le S6aat de ne pas tenir compete a e grand malheur por I h io dir
formir certaines explications relativement des observations presentees par le SCnateur ttitement I'avocat, est de ne pouvoir re-
ao systCme de canalisationi employer Blussan. Celui-ci repond que le ministry queir le respect des Ioi; de la Rpub'ioue
pour Irclairage dectrique de Port-au- ne peut pas oub!ier qu'il s'etait e6evd c u- centre des agets i idiff6rents.
Prince et du Cap-Hiltien. tre certaines clauses du contract en question. Nous ne saurions trop appeler attention
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics Le Senat est heureux de voir aUjour- do D.partement d la Justice so no etat
obtient la parole et s'etend longuement d'bhi ancientn Ministre de I laItrieur A la de chose qoi merite sa prompt4~et efficace
*or let deux syst6mes de canalisation sus- t, te de celoi des Travaux Publics.L'orateur interyven ion.


I




C
C


I:
e
t
b
C
II
ii

Li


'Ecole des Sol
Nous avons appris
Loui, G illaume. le
teur du Lycee d. C.,
d0pl6 ni, pour 4 sec
I'E-ole des S;cences
E i t nr-epitran ces
pt'i ):e ro is souhan,
Si ise sc; c >nntissa
aprs tint d'arer6s d
RJp nse;
C'est ce min i que
gee de remettre A S.
Rvp-bliq ie I R^pon
SlI'Eipos6 Gnedral <
r c se au Paa2i;. Re
dia es ou des echang
i wn do pays out eu I
La conmissi im tai
tents Mag7oire IPrsi
Ltreb.ar; des dipuo
b do, Brezault, KE.a
SUne
A Ericaine, rneve
vend -c: 0o dollars -1
Tribunal di
.Auiiktce ex'raor
9 Ao
Prisi lence do Do
tC ds i-tge a 11
Le TiiS~nd prend
so'* et en'end I'aflu
Monsieut Francoi
dame TinceiJe Aogc
Fd6rm-nont D sriv:kre
'rnt par li memte.
Dep6t dos .'i:cs est
delibrer.
*,i

Jeudi 5 Aobt, le t
ditnce pour le pr.inji


CORRESP
.-<"

Port-au-Piince, le
An DIrectur du
Monsieur le
Lor-q',e le 26 Mars
pere fu: rernvyc hours
ap'e; 'ts dteba s conti
I s ch, f, d acc-,istion
pi tant excusab'e, s'l
pnur Ic fure condir
meme .onp, le Minis!
Is passionSi ib rticide
liaites dj i gine decl
que ses longs milh:u
ra!ts et maacrielies d
con ec itivcs et son ac
enrfi desirmt ses advw
menbes ,nedbrpus' s 0
formel dementi.
Sins rclater tls no
q,;i ont spontar.emei
voln le fire re r er
suspend is par 1.1 con'
seulement qiedepcisl
Departement de I Ilt'
&Lre publiees'de.x ikc
temet t d.moa re ;
marches re teries auc n
pour rJonner I public,
Mo iteur :
Quoi en 1904 sons
soires, on a fair conda'
contamace. La publ c
meant a 6td faite A son
tous Ies joornaux de
fit m:nne traduire ce
ians totes les langres
rooner ce chi f-d'oeao
les homes probes qu
rocks avant I'cxpira
:inq ans accord par la
)n ait insurer ce me
es pieces annexes dan
: Cebre do Procks d
Et quand cetie victim
ittqaes se present dej
st acquit6t et *demand
ion de rectifier I'erreal
liant le verdict do Ji
,e da Doyen, ce son
erminab'es I N'est-ce


justice ?
C'est poorquoi. i e
e Directear, de m'a


_I__
_~


IPL~L~-~~C -- -


I


r








la publication des
Bv z sous ce pli
Affectoue ement,
H. TEaItIoB
atv.

:*
u.-Prince, le 21 Mai 190
Au
dtaire d'Eat de la Justice
En son h6te
Secretaire d'Etat,
oneuar de voos remettre, a'
,oppie do verdict rendna
't Mars qui a entendo mon
a celle de l'ordonoance dw
Stribonal criminal de ce re
qWant les chefs d'accusati
Im de la chambre do c(
PUntions posCes s2 jury. vo
ma victoire sur mes adverse
mtc.
adoat que je public one bro
t iaostes toutes les piece
ke as defense, je vous prie
i ocessaire poor que les deu
boient publi6s dans le plus
.ero do Moniteur official.
pvous &'ire plast6 minis j(
votre Departement aurait
on jtog-ment d'acquittem
pressement qui I'avait anin
ad ii s'6tait agi de publier I
t contunmace et de fare ic
ite A titre de document pour
m meme piece dans le fameu
ocas de la Consolidation.
coriens de ces tempi tutu
int ignorer que si, en 19c
a 4t4 condamn6 par contur
sur ses biens, le jury da 26
cussk routes les accisitions
as bommes irfluents, du ri
me renroyint ho-s de cour
sidirationi sont plus qie
msieur le S-creaire d Etac,
er fire droi A mon hw
je saisis cette occ vision fa
ous prier de recevoir l'asscr
Willeurs sentiments.
WiNDSOR TERLC


EGALTA,


pieces zercice budgitaire 1896 1897 commi~en
an faux en criture publique par cnnre-
fion de la signature dO Dirtc eur Ej el
SDock de Bizoton, le sieur H. Greger n'e
pas constant, 20 o fait d'avoir ; A 'occa DAZ
sion d'une fourniture au Dock de B zoton t D A Ad
dtourn au prudce de 'Etat a some D EA UX GA ZE
de cinq mille do lrs en se faisant dehvrtr
9. par la Banque on duplicate frauduleux d'ua tE P O I'T -A, J-P
contre-bon No x818 n'est pas cons arn
et 3 o le fait d'avoir soustrait et enlev 4 I onl(ee en 189
des archives do ministere de la Gicrre e:
el de la Marine le registre d'inscripticn de 21, Rue F6rou, 21.
fournitures pour l'anne I896 nest pas Ginger Kola
constant.
vec Is En vertu des pouvoirs jue nous conf Kola-(hampaine
par le re l'aricle 290 du cod instruction cri-Koa-pagne
iff a minelle, dclarons que I'accus6 Windsor Sodl-W a
SJuge Terlonge est acquitt6 de I'accLusation por-
ssort. tie centre lui. En consequence ordonnons
on de qu'il soit mis en liberty sur le chimp s'il
onseil nest retenu pour autre ciusse.
s ver-


aire a
chore
justi-
d'or-
ix do-
pro
e cro-
mis i
na en
le jn-
sisrt r
l'his-
ix li-
rs ne,
34, le
nace,
Mars
i fan-
gin e
et de
suffi
mble
V-*J I


riace

)NGE.


FRATERNiTk


PUBI IQUE DHAI fI
Extrait dec minutes du
G tffe da Tribnual civil
dc Port au-Prince.
I honneur et ma cjnsc ence la
do juy du jugement de ce jour


ar la premtre question
I'avoir au cours de I'exercic
1896-1897 commis un faux Ln
)lq'-e p,r contre f c n de la
a Duecteur du Dok de B z -
r H Greger, est il constan- ?
Ron i l'unanimi e.
r la iroisiUme questioN
voir, I l'cccasion d'une foa r-
ok de B zoton, deourr.6 au
I'Eat, la some dc cinq miklc
Se fisans d6livrer par la Banque
frauduLux du contre-bon No
co-tint. R6ponse : N:n A I'u-
a cinquihme question
Moir sous rait et enlev6 des ar-
i'is re de la Guerre et de la
itre d'inscrip-ion de foorni-'
'anade 1896 est-il constant.
It i I'ananimit.
ih : le 26 Mars 1go9 (sig-k)
.P'nile Brutus, A. Moltire, I
.s..Ch. Maithieu. Jules Do-
ai Midooin, Ed. Fanfan, av.
,L. O. Uysse. Eug. Boo-
Ed do Juy M. D6lienre, av
H H. Mondestin, Edm. Tra-
ter ad hoc ass.


EGALIT&,
OBLIQui


FRATaR ITi
D"HAITI


tiias, Jue-Doye d1o
iPdo Port-a.- rince.
d i j ry de ce joar
.*r@Gir as cours de Ie-


rort-au -rince, le 26 Mars i909
( Signed ) H MONDESTIN.
Pourcopie conto me collationne,
B. ROUSSEAU,
Pour Co ie conforme A l'origine,


se


USES








ter
;il|hons
Sirops
Liqueurs
Bitter


H. TERLONGE I* 0 F
H. TE Laboraloire Sejourne
I inn lnll Qnluaiea F I


ulynlu u iu11auuium'

Le Steamer Prins Wi lem II
nant de N w-York et Saint-Marc.
attend i,'i samdi 6 do conrant. II
tira probablement le no:mo jour p
Pe it-GoAve, J6r6mie, Cayes, Jaci
et Curagao
Port-au-Prince, 4 Aota 1909.
AUG. AHRENDTS, Ag n


Ligne Alias


Le stsamer ALTA', venant de
New-York, Cap Haliten, Port-do Paix
et Gonoaves.est attend ici jeudi 5 cou-
rant et suivra le mbme jour poor Pe
Stit-GoAve. Jdremie, Savanilla, Carta-
l en, San'a-Marta, Icag -a et New
Yoi k.
oI *
La malle pour New York et 1'Europe
( vii J6rdmie ) par Prinz A .ugust
Wi'helm fermora a la po to le 5
courant A 5 heures precises de I'apre4-
midi.
Port-au Prince, le 3 Aodt 1909
F HERRMANN & Co, Agents.

La Textile
)
S CIETE ANONYME AU CAPITAL DB
120 000 FRANCS


SLe Dire.-teur de la Societ4 .La Tex-
ti e informed le public qu'il achete
de a prssnt ain domicile de la So i&-
te, sis l'anci-nne blanchi-serie, rue
idu Magasin de I'Etat, en face de la
G!aciere, toutes quantites de feuilles
de Pitte et Oicilles d'Ane au prix de
P. 5 (cinq gourdes ) les mille livres.

IH6tel Bellevue -
Le mieux situt, le plus con
portable -- Champ-de-Mars -
Su'sirie revommAe.- Vue sur la mer.

Avis
Voenut-it d'arriver a nouveau un
bon nornbre d'exemplaires des com-
positions de Ludovic Lamothe :
La d6ii':ieuae Valse lente tant ap-
pr6cide 4c apillons noirs 9 qui tail
6puis6e.
ANGcELE. Valse suggestive.
CAPRICE. Gavo'te chary)ante.
a P. 3 chique exemplaire.
S'adresser toujou.s & Mr. VICTOR


MANGON&S. 03, Rue du Magasin ade
oIBtat, Port- a-Prince.


PREPARATION DE TOUES AMI'OULES MQDICAM'ENTiUSES STERI-
LISEES ET INJECTABLYS.
Ive. R poles d Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.
est L'ean de mer que nous employons a et6 soigneusement captee au large
par- au del& de 1 I1 de la GorAve. Non, f tisons remnairlu-r au Corps medical
our I'observation judiciense qui fort les I:boratoir-s Atrangers:
mel L:Eau de mer injecable doit ~Lre de rlabrication riccnte pour avoir routes ses pro-
priet6s thdrapeutiques. De nombrcuses attestations nous permettent de certifier que
mos products out donn6 tous les r6sultats esper6s.
SpecialitW : Serumn nevrosth6nique.
Ce Srunm r4gularise les changes nutritifs, Il a t4 emralIoy6 avec sue-
ces dans la neurasihdnie, la tuberu!ose, etc.


Jodosalina

Cristalii Jodati Italiani de Vetor Pisani
Pr6sente en m6me teimps les avantagcs de I'iole tt Il s alcalins. Elle et
ras utile dans touted les forms raleuties de l'6chaiige mat6itel organic.
que,- ob6site, oxalurie, lit iase, etc- et g6oidaliment dans I'arthritismet
daris la constipation babitue!'e el les infections intestinales.
La JIDOSALINA constitute un remade IrAs e'ficace, mvmrna mervei'leux, cootre
,s 'n ladies dl toio t t des reins Ello est accepl6e sans aucnn diotilt t t lld
ajoute a son action larat;ve cell de r4tab ir les conditions de la circulation
iutraipe!viqu t.
D'pMt : cliez A.. dc Matteis


Essa vez
0


Une Bouteille


Sod;


des ddlicieux


products de la


WIater C"


Royal kola Chamlpagne

Royal Ginger Ale
Elle vous convaincra de la rdelle supt'iioil'6 de cs- exq luis ri'lrarchissementa.


Agence G

AU MAGASIN


,&ndralp.


et D6p6t:


DE LA MITROPQLE


M AISON JULES LAVILLE
99, RUE DU MAGASIN DE I'ETAT


Vous y trouverez aussi la
9 Splendid


Kola


POUT AU-PRINCE.

Champagne


Ce sont les meill-urs, los moins chers pour leur quality.
Les Golter c'est les adopter pour Loujours.


-- -m- r -.


i


i
i


I









Kola-Champagne
Iron-brew


fortifiant
tonique


de la Charley's aerated water factory


En vente


chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


Pharmacie W


Place


. Buch


de la Paix


Execution prompts et soignee des ordonnances.
Analyses scientifques et techniques.
ZIAnalyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m6taux d aprbs ;a
m6thode americaine ( fire essay .


Fabrication d'Eaux
Champagne a p.
Drogueri


gazeuses, sirops et veritable Kola
6 la douzaine..
ie en gros et en detail


Propridtaire : W,


Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6pbt de Kola-Champagne:
Aux Gonaives: Masame P. Laraque (
a Saint-Marc : Madame E. Martelly
a Petit-GoAve : Hermann Reimbold & CO

Grand Rabais
JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION (1907 )
HAS CONFERED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CH AUSSURES
(:HEVREAU GLAC*, pour homes et dames P. 10. Enfants P. 8


VmRIMIS ECLIPS


a 10


(OULURT LOTUS c a 12 1 10
Pour la vente en gros 5 oIo d'escompte.


Le Disque ASPIR


C'est la voix


Pour 20 dollars on a
Chez


Hui maine


Epatant!! !

ANDR FAUBERT
38, RUE ROUX, PORT-AU-PRI


Une superbe machine parlance avec 20 mo ceaux grand module en6
tres par les premiers artistes de I'Op6ia et I'Op6ra Comique de Paris.
S Allez l'entendre et I'admirer
chez ANDRI FAflBERT


Kola de Kingston


Formuos &hommOD ; 4iA6Ukteu et re
jjoaellea.
Ch'aussures do dames ( Dridre ue-
Ie is Paris ) et is plus commode:
chbausures pour n9a8t8 confection-
da4 avec des Pevx de Qouito t4a"SCE
d'uu. adiection et durie irr6proeha
~1 zgea, pAtes at liquidoc
I-ouv erhauIIeSe do t LU* ,URams.


~-| -^ I-

NESTOR FELIU
L cellent tailleur avantageaosmenl
coniu de toute la R6publique viott
de rouvrir son atelier Roe From,
(Rue des MiracleA ) No 61, prbs do M
L6ger Cautin,
Sa nombreuse clientele troeuvm
come toujours toute MtatectidB
pour les travaux qui lui nerout C0o-
fi8s.


M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis & sa bienveillante clieD
tWle que sa maison No"7, Rue Traver-
:ibre est toujours bien pourvue d'um
varietA d'6toffes do la haute noo-
vreautA parisienne.
QUALrrt SUPr RnImn. CouPs tLAftNt
ITRAAIL SOIoGN. ExliiH.uow rPOMlIPTV
Prix trAs rdditis I
-p

A L'tLtGANCE
OORDONN ERIE


41. Rae des Fronts-Fort .
CHAUasURUas N DrF6"r,pOUR LA VTXs
t Promptitude et soin aux commas
doe tant iccqu'en province.
Chaussures de Dame former et tis
vail tonuiors tout ce qu'il y a doe pls
Uouveaux.
Forms am6ricaine et frangalse po:-
NCE. Messieurs ; 61egantes et commodes
regis- Poar lea infants le plasa I'aae.
Travail solide z6cut6 aTvo
des peaux de premi6remarqau.
ALsurtase do graad rabal.


38 Rue Roni. Pites, .ir~s e O U l!


Cor oDnerie Nouvelle

G.LB.PLTOIA
t4f. GRtAnD'RUU. itS
Pe lRT-AC-PRlNCE
QwCftz7RM ZS 1TOLYS GIr53
W O*?6Tt, POUR lt LAvzmu
1 BROX BT DtTAIL.
zijronlon prompts 4g
ooinmandOS, taut W qwin
Pgro xZUC .


Fabrioant de ohauuurw
'a- -**-" )

un grand stock, pour la emts
0os et en detail, do chausseru a
toas genres pour
HOxMMe FEIMzS, EwuAm
Les commands deR comem.Cu
do l'int4rieur pourront 6tre 'exc t
dane une semaine & pea pris.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
POrT-AU-PMINCI ( Ur )


ae mano rr nino le

B'il n'est fair ,vec la "Pilsbt:y,
Beat."
La mlleil urc marine du moea
Celle qui donne le meilleur pai
Qui prod lit Ie plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 1 ger.
Pour tous ren eignement s'.
dresser a :
Ernest Castera
repr6sentant de la 1~iLLusBur's WAi
BURN FLORn MILES Co MINNIUAPOI
BTL.5

(h:npellerie
A(:COUREZ CHEZ

JA1.1ME TESTAR
Le cbapelier remarquabe, an,
.toosemrent connu,fait savoir ao p*
bilc on g6enral st A sa onmbrN
elientble qo'il vient de trusf6rem
FABHIQUE DE CHAPiAOI
(L'ANctMn s MAiSON DU wUVl)
DE La PL*Cs GEFIRAUI A LA
GRAND RUE OU RfPUBLICAU
No f :9. En face de la Posk
l nouvTel 6tablissement est
vert sous le norm de la fleor
l'Am~rique
IIprome t amo prom pt
come toujoura


Antoine Lxabastle
AUX CAYES
Derniers articles re9~
Fouets pour Buggy
Tapis pour Buggy
Te'tieres, toutes quality

Francisco DESUSt


___~_


--