<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00687
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: August 2, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00687

Full Text



j43a Ajnnn H N. 703


F0RT-AU-PRrNCE, HAMfy


Lund. 2 AoOtt 1909.


m -


J


OUOTIDIEN


Abonnemefl ts DIRICTEUR-FONDATEUR
AbU-Pn n noLK NUMIEW 1 UThO
TurnsA PRM MAot=. G 5.00 Cl6ment-Magloire
AR NTS Um Mon. .. ( 2.20 LU nsrlt Iem~t~e mu me a. sreak~as'S
33mm. TO.. M 6.00 ADMWIXSTK&TxUR, Arthur Isidore, DIREC;TIUN-WtL')AC-rIC.N-A)UIN1S'A TlU
TMra B. 8.00 Arthur


CONTRACT


S


Noes n'avotis rien A perdre en allant
hitement, avant fait provision l'exp6-
1c poor nous mettre A I'abri ttes
Srdcriminels qni nous rappelle-
rmist la raison au moment ou, jo-
pI et plains d'illusions, nous fete-
is la march triomphale de gigani-
hqm voies ferries.
On ne nous fera pas Iinjure de sus-
pcter en nous des sentiments arridr6s
et de crier A la routine.Mais c'est un
devoir quo nous remplissons on atli-
rant I'attention publique sur ce que
aons pourrions appeler lea mirages
d'un coatrat. Certes, nous sommes par-
tins do travail, quelles que soient les
former sos lesquelles ii s'organise;
l beaux et vastes chantiers oi des
Iiiers de bras employes ch ,que jour
Offent Ie spectacle reconfortant d'6ner-
pes d4tournes des voices mauvaises :
- I foyers q'illumine le bien-6tre;
le pain assre, I'avenir tout rose, et
I belle sant6 robuste qui met des sou-
rires aIn 1vrep, tout cela est tiei
bau, et il faudrait faciliter la venue
(entreprises hardies et paissantes qui
aneraient on pareil dtat de choses.
ais apr6s ? II y a des int6r6ts bien
p~u 6lev quo nous ne devons pas
rde dW ue, car leur amoindrlsse-
eit rt pour nous une chute pe-
ible et ne faute trn s grave. Mc me
Splu sombres heures de nos tour-
s "et do nos saturnales revolution
i 1r, e sentiment de nos responsa-
b"V s ao i une people ind6pendant ne
I. a Jamais chappp. L'exclama-
S i4 q'ele ddnote la preoccupation
cOnLtute de 'haitien, la bantise aigue
, Fans cease, le pursuit. Quand le
tlf des tiraillcurs de G fBrard a dcria:
Ja 'riae p cette cuisine anglaise o
Ute ram t, soas une aatre forme, la
S' crait., que I'ancieo devant les
--NoIs ad Grecs.
N croylas avoir sufftrsmment af-
Intotre d6sir d'un 6tat mellleur,
riretenalinante champagne anglo-sa-
-ai Ipour indiquer nos aspira-
.hd prwover que nou ase sommms
.atcunae prevention x6nophobe.
C- parfaitemnt I' lse e nonsl
dejmund la parole ur que-

0et P0 rojetC serait long de 500
de Port-au-Prince par Ar-
Smarc et de IA l Ia Petite-
erettes, la Chapelle, Mire-
obas, Thomonde. MalI-
g. Pitgon, Grande Rtvibre
Hitien, pois d Gaalves oa
et de Hinche i St.Michel
tVae la Petite-Rivire de


& CONTRACTS


Commal on le voit, i'entreprise est
va-te. En pregnant pour exacte, la lon-
gueur die .O() Kilometres, le conces-
sionoaire aurait le droit d'Wme tre des
obligations calculdes i la base de25
'000 dollars le coit kilom6trique, soit
done une mission de 12.500.000 dol-
lars Le, intfrets A prelever seront de
6 ronn t I nln od'amnrtiPssemnt : nous


II st certain qu'au


contact du pro-


grs quli pa.se,, ce~e campagls se. re-
veilleront do leur dlthargie et facilite-
rout I'airivtie d'eutrepieneuis ape iaux
qui'y ddcouviiront des ltrsors jusqu ici
insoupionnes. C'est I':uavre du temps.
Mais, en attendant nons pouvons com-
mencer-en essayant une premiere fois
de cette favon--par le commencement.
Une autre entreprise nous sollicite
vers le Si et nous en expli'io'ios
tous les avantages.
Nous sommes d'avis que la P. C S.
est loin de rdpondre, par son install
tion aux ndcessites si peif ctionndes
crbees par les exploitation, univerie!-
lement connue-. Aussi ce n'est pas ,lle


tIreld au


tiravail lJs ceutai-4 el'Iihai-


liens qui, jamaki, clhoie rare. i,'Wont eu
A !e plaindre des .,irk;emenits de I a i-
-c 'ion Au contlt ie..
Eh bien, nou.; Jtipforoiiis vratiinenrt,
que wieux fdispokP et avee ties moyens
nouveaux, elft n, puisse pa", renou-
velarnt sea procettls et les mettant en
haimoijie avec IEs aystmes adoptik
'1irin les grati(I eentre.e prindre son
Ps-oi verse le Sii I of elle aairait beau-
eojupm de cljtnecs :l e succe'S.
Oa pout ceperel.snt, en lui imnposant
*l'aulres consditions uiettre A eontri-
bution siei d'voiseietwt, en mme
temps quIoii 'eisteridalit avec des ca-
iiitalistes do boirkno fiji pour des entre-


arvos A 7 o our e chire cit-,soi qu'il faudra prendre commune modlle prices plus Ihmbles, ruis d'un avenir
375.L 0 dollars. hr tdan' les entreprises du Sul. muins dangerenx pour notre chlre na-
Ce n'est pas tout. Le concession- Et nous arrivons au rdseau qui loit tionalite si mr-acd e pa.i ois....
nwire demand que le gouvernement comprendre Port-au Prirnc, L4ogane. ------ --- -
paye non seulement le d6ffiit d'exploi- CGrad-G Ave, Aq in St Louis du Sud,
station, mais encore 1 olo au fond de C .yes, etc.
reserve pour les orteurs d'actions qui Nous nous rappelons a ce propos une Al E e-ele
formerout une Trust Comrpany, de conversation quie le D. J iavizr cut unU
New Yot k. jour avac les repr.sent.ints d'une com-
Ce deficit d'exploitation peut tre page aglaise, orsq 'i soccupiPo -Price le r Ao
6valud A envision 250 000 Joll. par an. d'int6resser d&s c;pit nx angli A ia Port -a-P Ic er Aot i).
Nous n'avons pas fin. L, gouverne- construction de voies ferries en UIit.i. Monsieur le Dirtcteur du Matin
ment doit, en outre, garantir 1 olo de Les ing6nieurs et fl,satcieri, apies
fond de reserve pour les porteurs d'c avoir ludi l rapport. e n r Directr,
tions. La concessionaire pouvant Nationale d'H.iti, lix ernt I atletiun Je osd d ninder.i .l pcrmnission d'user
6mettre aussi 12.500.000 dollars .n ac (ld Dr J nvier sur Ia point saivat : de vos co'onnes pour entretenir aujour-
tions, ce 1 loo reprdsente 125.000 lol- En ad tilionnaan Iks droits .le dlo-ite I hut le public d'un SLj ": qui,quo1que per-
lars. Les charges oe I'Etat seront done, et les valeurs reprd.entast les amouve- oanel, n' t pas n ro.n ds n intirkt g.n6-
pour le service d'obligations, le d6ticat ments comm rciaux .e tous les por rA. : ii s'lgai d I xp'-aon.),, que I ai en-
probable dj I exploitation et I'anmor;i- ouverts, ii fut reconnu quo les valeurs reprise, il ya quate ans, ct qui repose
segment des actions de Un million deax fournies par te Port-au-Prince, I Peit- surl'app!icuion de !'electricit 1 I'4clairage.
ce.s ciequanteo mille dollars A payer Goave, J acm 1, cest-A dire trois ports J'ai longtemp. diffsrd dr dire un mot as
baquLe ann6e. 6taient plus fortes quo cells fournies public sur les quelques contrarietCs qui me
En conscience, ouvons-nous, sans par les 8 autres poits. Et pourtant, sont patfois survc uei au c )Urs d. mes
rfl chair, de oalt A, C.our, nous lan- ch'se curieuse, les trois premiers for- installations ; I. d rni 'e de Cercle BAlle-
cer dans des adventure au bout d.es ment un triangle de terrain infiniment vue me so!!ic.e de ne pas diffircr davao-
quelles on nous pr6sentera uns carte a p'u, petit que la grande masse le ter- stage. Voci pourquoi
payer don't t'additio nout pouvante ritoire represented par Ie hhntrland des Quelq.es rfl:xions ont t6 hasardes
ra N.elt ii pia n .e-ssiire do mettre 8 poIts. dans le public dis't ig i ct ,. n)polite qui
des projects it AItude,d'accor le de. co- Iriutile de dire q!e la escompgnie an-, s' tait r(uni dins Ir:. salons de ce Cescle
cesapon retsteinte au cornenement, gl ise conreillait au Dr Jnvier de poo r asiiser st-neJi 1 I rep entation ci-
as qui, oeu i pe s' agranndirout, cjnstruire le premier r6sxau dI Port- nomatographique,lesqucllesritflzionsproo-
mous qpe tant de nou irendre comp- au-Prince d ins a direction du Sud. vent que Ion n'a q e de, ides tres va-
nous da qermett de nous rdevros ap- C'-st ce conseil bas4 sur des chiffres goes sur la measure des pouvoirs de I'hom-
te da qel .e ous e do rec ;,bsolus et d'accord avec un prob'6me me sur la grande f.rce natur.-le qi'es
porter des ambliorations et des petec conoiq e nous pro
..onnomenta? unituement kconomiq 'e qule nous pro I'hlectriciti.
Ponrquoi, pauvrpetit peupl sans poison sde suivre, At nous vooloa ra- Un Ctranger de haute tnarque, visible-
Poorquoie. irde lus tionnellement soivre le co-rant tout ment conrarid de voir Is sa c- rcnvoye,
experience que ouvonquAn, pr p ar indi-jud de inos vrais int4r&te. m'a meme dc.ch C c.t e ph-ase : Mais,
que nous ne povons qun paoss Comme nous voila loin des faa smI- Monsieur Magloire, vous d-vex L re sur
tres moyens, il nous sera ps de conventions qi s cro t de votre machine !
d'arriver, plus lenteme.it, ii st vl gorias do conventions qui as craitIen
mariver, plus iment aux enmie r6sul| seules habiles & transformer br.as ie Eare sir d'une micisine Si cela pouvais
mai ta us sment I'dtat du pays. 6 re abso.urnent, que I'lionre serait hen-
tUn chemin d for est dijA dLab'i Nus, avons dlit que la P. C. S. t rear d'&tre A I'abri :- t)lencs les mauvaises
dans Nord. R tabliasoi s en past.it rBalisait qu'en miniature l.s progr.4 d surp-ises ruserv6cs par la vap:ur et I'6lec-
diat .a lign d C p-11 tie A Ila Gran- chemin de fer q n'elle nous faith entre- ircitad I
e-Rrtat la n Is prolo-geant do 5 ki- voir n parli-; --c'est avec lde la bonne: Cependant, ecrois avoir rla'iid le maxi-
dom6tresa juau'A a Gargle Sivaette. volont6 et des capilaux q.ii pouvaient mum de scaorii p ,;,b e dins ce; sortes
Nous pouvons continue une autr-s' trouver A 1'epoqlis uniIo pm.Ioiapl r,- de cat, ct le public peut en joger par la
liNous pds co vern Mir ebalis et La+- munera;eur, que, harliment, elle a petite stuA tque suivante:
Cle de StI Mar verauue raison a :cornenc6 les travaux ,te I.i plain et Jai e l'occasion dollrir jusqu'ici 46
catobas. Ie ny a ayeuune gatie dn i- a achev6 la voie de 45 k;lome'rs qui seances de projrcCions lumineuses ( doet
tuelle ent de payeligoe q rsliersions conduit A I E'arg S ,m:i1'ra. M iii so- a de confrenc s). et je no'i eo A reliever
t~erts por dLasch bges A Pigno n yns justes. Ele n'a jim ,i eu des prd.- ye4 4 cas d contraridd, don't a sorveS-
Mar example ort-au .ince. Les -roi tentions arrogantes et r,', so aucun ses e ocoars de spectacle (t Phtioi-VtBl
t Mrare Port-a aboponcel rides, std tempi, fait tat de sa quality d'dtran- e a reprJtcntalion Gomas)et a on i:ob
rile, ddertr soEnt, absolt arc eft l gBre pour avoir raison des observations d- reavoy:r (H6el Haoneck A Ptiono-Vsll
rialso, eeat une ddolSt Mar do Gouveraemenit. Sans broit, ello a et Cercle Belevoe.).
Itaason. e'est one dsolatuon.


LE FUTUR PROGRAMME DES Cll.\IINS K Fm'l








Ce qui represente environ 7 ca de con-
trarEtd sur 1oo installations, poor les
projections.
En dehors des projections, j'ai eu duran,
ces quatres annees, A faire it installations
poor ,clairage public, (PI-ces de la Paix.
do Cha:np-de-Mirs, du Pantheon, di
Morre.--Turf, dtu Pos-e M.rchand, ex-
position conmm tn'i .) sur lesq'elles j
n'ai A relever qu'un accident produit ei)
janvier de cette annne, Iors de I'intugtira
timn di Kosque du Champ de-Mars.
Eacore me suis-je empress le lendemtin
Sd dcner datn le ,Aatin toute response
biliit- c-.t ir-,, c- accident ayans c.4
lu A i unilhdrcsse d'un ouvrier de I'e6
fuipc G` until Castera qui avait eti a terre
ut rimb.illd la Irnpe a are dvu t server
i 1'eclairage et qui n'eut pas la oprvoyance
Ie m'informer A temps de ce fait.
Outre I'dclairage public, j'ai eu a p.o-
eder A $ install-tions d'tctir-age privd (i
Iospice St Vina ut *ni Mi M rte!iy. bat
Uassue 9r06 ; 2 Mar'age Ml e Licombe
t Favart. bil d- la nuit; 3 Asile
raniis, bil ins.jue, c,rnavdl 19,8 ; 4
lal d,! 'a Chimbre d- Contmrce hit;enne
,tTert au President Simo.n, janvier 1909;
Bcnqu.t offbrt au Pa'ais Nti.'ndi au
corpss dip'onatique, dans a salle d'aai
lience, avril i.g9 )
J- n'tus A reliever ri, d. fAclheux dins
es ec'airages prives, sinon une suspen-
ion de q-ie'ques minutes A Ia mason
artdr'y, 1. chunbreou ise troavait ma
machine etant c ielie.
I! est A p ine besoii d. men:ioincr le
as des Fr6res de Il rne du Ce-:re ou one
organization trop prr:ipitde ne m'avAit pas
lonn le wI :np d'institl!r la lumireie.
Ei acc,-oant Ii re por-sibli'- d: I'ac
:ident du Champ-de-Ma-s. celt ne repre
enter.i' qu'une conwrari&I sur 18 instal
nations de lam'ere ; soit environ 6 p)ur
[oo
Cette statistique me dispense de tout
:ommentaire.
Maitenant. quclque enn-.yeux qie cela
ouiss-e paritre au lecieur, it est boi que
e lui dise que Its peres ft les createurs de
na machine, Messienri De Dion et Baj
on m'ont mi; en main un manuel de con-
luite et de r6glge rui se trouve on cha
1itre ,pici.al in itul :: Les pannes et ears
'emudes.
Ce qui signifie qie en derit de toute la
pre\oyance humane, il pent convenir a 'a
machine de se mal conduire. Celle-ci peut,
.n effet, ne pas vou!oir partir. Le manuel
lit a cet sujet, page 194:
Si les departs deviennert d fficiles,
la cause reside genera'ement dans un de
r^g age de I'allumear. Poor verifier, de
faire la boogie, la p'ser sor le moteur
muni de son fi'. Tourter le motor a la
main. Si en tournant le moteur douce-
n:ent ii ne jiillit pas d'erincelle en're les
points de taborgie, a'orsqu'on encbtient
one entournant le motnur tres vivement
la cause do d'patt difficile reside dans le
d&erglage du trembe'ur. Si la difficult
persiste, cela peut provenir de la source
d'electrici:- ; verifier I'ampErage des pi-
le... "
Ce double examen peut darer un quart
d'heure. Ce n'est pas tout ; la machine
consent de partir,mais voill qu'elle march-
mal. Le manuel continue.
a Si on a des rates. la cause reside gi
grhalmnent dans la circulation d'leccrict
et dolt tare recherche d'abord A la bougic
ou A I'allumeur. Voir d'abord A la bougie;
verifier l'ecartement des points, les netto-
yer. au besoin changer la borgie. Si les
rats persistent, voir au rdg'age de I'allu
meur. S'ils m cessent pas, nettoyer ses con
tacts et au besoin le changer. Si le renuMde
n'est par encore trouvwverifier tous les points
de contact et tous les fils de la circolatioa~
d'electricite, lear proprete, leur solidity,
les Ecrous de serrage de la bobine.... '
Vous entendez le language de ces illos-
tres fabricants, et I'on vient me deman-
der, A moi, d'dtre sir !.. Poor fire routes
ces operations, il fast environ 30 i 40 mi-
notes. Ce n'est pas encore toot.
La machine est en march, et it n'y a
pas de rAtes, elle march bien. Mais toot
A coup elle s'arrte ; le manuel dit que
cela pent arriver, et voici ses instructions.


(P. 196:)
1 Ic moteou r s' tae brusquement'voir
do suite,paf Is poumteu do cabturateeril


n'y a plus d'essence.Si la poussette do car-
burateur indique que eel 'i ci est vide aus-
sit6t apis I'.intrt, mais qu'il se remplit
quelques instants plus lard, la canalisation
J'essence et partiellement boucb6e,a moins
que ce soit le tro d'ai: du reservoir.
Si la cause d'arr6t brusque ne ven-i
pas de I'essenc., voir la compression de
noteur. Si elle a d spru, cela vient d
ce qa'une soopap- est cassie, ou que la ca-
vetse de la soop.pe d'Admissio., ou bien
de cell d'6chappement, mil remon:-e, es
sorii de I'aeil, ne retenant plus le resort.
'' St la compression est bonne, voir A
'a'lam:ge : l.: .rembleur peat s''ere brus-
quement dereglE, dess-.rs6 ou cisse....
II ne s agit pis, dans ces instruc ions,de
vi.iles pTraq'ies, pr:minives. mais des
motcLrs modcrnes perf'-c ijinns, do genre
da mien et qi'on accoup'l A I'heure ac -
tuelle soit ai.x dynamos, scit aux confor-
tablts voi;ures automobiles. Et ces instrrc
i:ons lii.cnt voir clairement que touies
les prdcautio s du monde ne sauraient
mettre absolutnent A l'abri d'uae pinne ec
que nous d.vins viier seulement I rlduire
Ie plus possible les mauvaises chances.
Ma statistique etab'it mes efforts dans ce
$ens.
A :~c c-s czpl cniois, je peut ajouter
qu'.l ie m'est gnere iamais arrive Ctant
donres mcs f equen-s d6placements,de pro-
crder A rne installation sins voir t fire
au mnins une de ces series d. recherches,
don't I'cns mble peut darer parfois deux
heures.
Or, ch.r Direc:cur, il arrive aissz sou-
vcnt q-edes g'ns,aucourantet Ala hauteur
des progres modernes, viennent, la veille
ad s.).!r, ie de'rarader une installation. et
un delirag-, poJr le lendemain !
STei a. te exaciement le cas pour la der-
niere fe.e du C.rc e-Bellevue. A sept heu-
res du si;r, here fix6e pour la reprecnta.
lion, je n'avais pis encore fi i mon ios-
tt!a:-o:i. Ap!'s I'avoir achieve, ii me f I-
lait fire an essai ; en cas d'accdent, ilme
fallait f:re, pour le dcouvrir. des recher
chs diverse ; ouvant darer deix heures I
Oa n'a pas encore trouvC le moyen d'a.
vo.r le progres sins tons ses frais et tous
ses ennuis En ce qui concern I'electricitr ,
appliquie A 1'clairage, i! est do bon sens
vulgaire qu'elle rear, i certain moment
a re pas donner. a C'ect po:lrquci todte
in)t'ia-, ion d'e&lairage elc:'ique s'accom
pagne, dans :ous les pays d'une installation
subsidimire, comme nons disons ci, a en
cas que .
Lorsque je donne i mes clients des con-
seils dans ce sens, ils me r6pocdent I
a Voos n'e ts done pas s6r ?*
Pour le cas particulier de M Gum-z. il
a ei entendu entire nous qu'il d6t toa-
jours itair piet son eclairag, osxyih-rique,
quelqte in6trieur qa'il soit Ac I'lcctr:cit6.
S cette precaution avail ei6 prise, le pu-
bl:c du t erc!e Bellevue et peut etre eti
moins disappointed, et peat-etre ne le ut ii
pas .6d do to't, car il y a des gens encore
pea aptes 1 dis:inguer la lumiere Clectrique
de route autte.
Heureusement que M. Gomez n'est pas
de ceux-la et c'tst probablement pour cela
qu'il n'a pas inug necessaire de tenir son
eclairage ptyt.


O. a souvent dit d- notre pays
est on Iteignoir ; cela est an pen vrai.


qu'il


Qu-: de contracts pour I'Eclairage electri-
que n'avuns-uous pas dEji votEs Et ou
est elle, cette lumiare, voisine do soleil ?
Des 6tablissemen s particuliers ont essa-
ye de l'avoir : la mason Hepple, la Phar-
macie central, la savonnerie d'Aubigny ;
ils ont tons fini par one liquidation don't
j'ai en grande parties profit. La concession
Aboilard a tit Jacmel one installation
aujourd'hai en ruines. Deux on tro's ca-
nots Electriques existaient jusque derniere-
meat ; les proprietaires s'en dbarrassent
pen a pen.
La Maison Centrale sons la direction du
Pare Limbour, avait conna aussi une ins-
tallation Electrique ; elle a Ete dispersCe
aux quatre vents. Le Palais National de la
Capitale haitienne reste, en plein viagti6-
me si6cle, le seul endroit du pays o6 un
jour par semaine, nous Eclairons A I elec-
tricite.
Tout cela est du aux peines, sox dd-
boires don't la chose est ccompagnde, et
aux circonstances defatorab'es de sonr mi-
lieu.
Or, tandis que depai quatre andaes,


j'essaie, malgvr les dilficulths d'etre IA er
de conoinuer one panic si diflicile, on
s'6tonne de cela cbe un haities, et i len-
vi, 1 cbaque contrari6t6 que j'eprouve, on
lance le discredit, certain prese ta pre-
miere.
Je ne me pains ps, ic constate et ac-
cepe celt co.nme une des conditions de
la vie et one des forms de la lutte.
E si j'cris cette lettre, c'est poor rer.-
seigner le public qai conserve sa bonne
foi.
Agrbez, mon cher Direcear, es cor-
dilles salutations
AUGUSTB MAGLOIRE






R &N SRIGNEKMNTS
IiMET1OROLOGIQUBS


DU
SKMINAIR! COLLtGI St- &RTIAl
DIMANCHE ter Aour 19o9
Baromuatre a midi 761 "/"8


22 2


a ... sa%"maximum 34.6
Moyenne diurne de la semprature 26,5

Ciel clair jusq 'a i I h se couvrant vers
les 4 henres Ha'o so'aire t rh. Brise d,
m r traiche. Violent orange depiis 6 h for-
midab'es coups de tonnerre. P.uviom6ere
41. 6 millirnmres. Barom6tre ltgerement
en hausse. Vent de terre assez f5a s.
Nota.- Samed,'dernier une pertorba
tion cyz.oniqae an-delA et A I'ouest de
notre iVe. merchant sur Cuba (Dipeches
du Weather B reau de Washington.)
J.SCHeRER
Cr n'rats et Cont-ats.
I'ab)nd'nce d *s mater-s nous ob'ge
. rcnvoyer A remain la publication d'une
lettre en r'p inse a nos apprCciations sur
la question de chemin de t r pvrues me -
credi dcrmicr.
M. Nep une
Nous avons 'rivu avec pliisir notre
sympvhiquc egcnt d'Aquin. M. Excellent
Neptune qui fit partic d'une dElEgation
charge de reme:tue une adresse A S. E Ic
PrEsident d Haiti.
Ta6e sur la voie.
On a reirouvc ce maiin, dins les envi-
rons de & Btsfond Chirles Alerte situe
centre Martissant et Bizoton, le cad vre
d'ane femme de 6o ans environ, ayant
uoe large plaie A la teie.
La ma henreuse a du e.re violemcnt pro-
jetse par le dernier train ; ec choc semb'e
avoir etC foudroyant
Jusqu'A 8 heures 30, le cidavre Etait en-
core sar la voie, attirant one foule conside-
rable de curieux. On n'a corstate la pre-
sence d'aucun agent charge de rechercher
les crimes et dElits.
Distributions de prix.
Nous rappelons que c'est demain, A 7
heures pr6cises do martin, qu'aura lieu, an
Petit-ThEitre, la distribution des prize au3
E'Ives de 1 Institutio- Marie Viard.
Aura lieu aussi en stricte intimitC domain
S8 heures do martin, la meme fee scolaire
au Lycee national.
Avis aux parents et e'eves.
Naiseance
M. et Madame Emile Rocourt, de JerC-
mie, nous ont fait part de la naissance de
lear fits Vaguer.
Maison Centrale.
Notre confrtrer le 'Bo Sens informed que
le personnel de la Maison Centrale reca an
Palais, a entretenu S. E. le G6neral Simon
de ses dolEances centre la direction. Le
President a declare qu'il ne s'immiscerait
pas dans les affairs d'admninistration et
que les Minis'res Ctaient places poor re-
soudre les affairs relevant de leurs Dpar-
tements.
Le Minisire dw I'oterier, M. Jeremie a,


~rm rr~~a ~1~ rr(lPini(llO~









g meilleur march
qoe partout
o TROUVEBA A
Lg'plKRIWl C. MAGLOIRI
d de Visite. Cartes de flao-
Billets de faire part, etc.
we Ig randes comrr"ndes d'au-
.lgdilons avantageuses seront
I.
l._ ______
Avis
I ~oignos habitant actuelle-
Caba annoncent au public qu'ils
pM domicile, au cabinet de Me
Ib, sis 17, Rue Fdrou.
rit-au-Prince, le 2 Aoat 1909.
V We P*rioN CRAIG.
Mr EDMOND CRAIG.


PHOTOGR&PHIs
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RU DU CENTRE
Travaux de routes sortes ot di
routes grande:r-.
Reirod r"tious. Agrandisseminr,,

Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentiste
Annonce au public et & sos clients
en particulier qu'il sera de retour de
J6remie dans les premiers jours de
Juillet.
Port-au-Prince, le 17 juin 1909
Une mnlle
Amnricaine, neLve de 36 pouces est A
vendre: 10 dollars -Voir cette Imprimerie.


D'EAU


X


GAZEUSES


L- --I= : ] E *1FVkr3 ,C ILT-1E=l'lF I FT%%T40
Foidet e ell 1489)
21, Rue Ftrou, .'I.
Ginger Kola
Kola-C Iui uipall fit"

Si phonIs
Sirops
Istitiotirs
Bitter


Essayez

e Bouteilles des ddlicieux products de la


Soda


Water & Co


Rojal koli It 3 m pa I i~e

Royal Ginger Ale
%a eonvalncra doe I& rd"e mspiiorild do Ces exquiU r tratls'emeiits.


Agence


G5.n6rale


et D6p6t:


LU MAGASIN DE LA METROPOLE


ISON JULES LAVILLE
0. RUE PU MAGASIN DE I'ETAT


lIir~ouvnre uni I"
Splendide


PORT AU-PRIN :F.

Kola Champagne


it les meillours, lea moins chliar pour leur quality.
Les Goiter c'est les adopter pour toujours


Iaborjbzatoir e Se joiiiie

I'll E PA RA Tl(TlcN I,) -rou'LrVS AIPOUI KS NW'DICA\1V~NTeUSE8 STf:RI-
LISNPES ET INJIECTABLFS.S
Ampoules d Eau de mer Isotoniques selon Quintol.
IU'eai d.- itooi t, e iimus itnipovors i s tatij soigtl4ousenUnlt. Cat)te a large,
au olelA de I llht de la OortAve. Noi rd Faiong t-enmaquvr au Corps medical
I'ob-e,'vatit n jiidic.i'tl'r q1 t q foot les loboratdr s &raii-s :
- [;I~au dt icer injectable doit tre de fabrication recente pour avoir toutes MeW Pro-
pri&0ts thtlrapeuti q ues. De nombreuses attestations nus permnettent tie certifier quc
nos products ont d onn6 tous les rdstitats csliHrf. a
Specialit6: Serum rev-ostheniqie.
Ge S I-69uhlf isii e, changes ruuritifs, i ta 6,t1employd avec SUC-
C69 danis lI reu ras' h6i, ie, la tuberc t'4)oe, etc.

.Jo doI.(1 I i IL(a
Cristaiji JoatUi italiani deVeLor Pisani
I'i.tite en meane temps les avautages doe l'iole e.t It,, aIC'ins. Eile O t
:%s utile daus toutis 1I-- rmorinks rakliuti.ls de Oman. wi Ii-
que, ol)fisi?*i, oialur~e, Iita as', etc- et ? ui',iakentwi daw;, l'arthliismfEt
daus la constipistion habituelle eL les infectiotis intestinales.
La JODOSALINA constatuo un remtde tr% effu-ace, ni,me norvefileux, cootre
es mwtalies di foie o4 dos~ reins Elle c.I a(vCo-Pe s win t i dSgoiot et sieo
ajoute A son action laxative celle -1# r3t:tb ir io, tConfii i..ms de. lai .-iatulatioa
intrapelvique.


Dtp~t:


chez A. de Matteis


..-W '- -


ban, I
Mapeaux 1!
Chapeaux!
MU103 1POMT-RIC$
ACCOUREZ CHEZ
lberto Gonzales
ET

tSAN MILLAN
*10I1 DI CIAPIAIU
SEAMn GZFFRkID
10 Ceiwre du Luws
bio 5Wks et POUT v*%


i pp. Cipolin
a.irs~ m arc
#rfrier par .d4filer va
aSUcisase trunges.'
paoia Choocrouts.
;; fl cristaliase par 1-
PSe d'euatu. Via.
rt*- Mala,. Ver.


La Textile
SOCIETk .\NONYME AU (:AIITAL DE
120.000 FRANcs

I.e Direeteur de la Socitt sLa 'Tex-
ti'e s informed le public qu'il ach!te
d-< A present an domicile de la So it-
e1, sis A l'arci-nne blanchieserie, rue
-In Magasin de I'Etat, en face de la
Glaciere, toutes qnantites de feuilles
de Pitte et O iilles d'ane au prix de
P. 5 ( cinq gourdes ) les mille livres.


PHARMACIE LEON GUSTAVES


IenonieslleumlIciet die


;I ock


T~tines Gentile.- Phost.hatine.'-- lW-h, poltir voilvia ve- fc.aIII:;isO- ( veil-
leuses A la croix bys'tme trc% tco:ioinique pour le' mneres do (amille ). -
Tubes en caoutcbotuc pour book, demoi-re ftchetir. -- ( raiiis i1 Sa(tW.--
Therrhomelres exacls & 0, I dtgrA- pour mAIacin et i fuall-.s. l'&Pite tWtines
pour bWbs.


Semences potagrres
DIroguerie tr.r -s


tres fr iches.
& dltail.


Entreprise


---


m


- ~-----` -----






A. de Matt6is & Co


a am pDrocd ie jeudi clnq a' a Maison fond6e en 188
deux hears do I'apr s-mi-
rrrEtu at Par I's ministbae do
Set rth, note a i rs articles recUil
0 0iIaog sA aventesurfolio Parfiamsi, Houbigant; R<-
j o l'habltaUon sucriere coonnu ya Houbigant t'ouere Royal : Pa
om do Santo o de a contenance um Ideal; Savon Poudre ; etc. et
dir-buit carneaux do terre environ, Coffret de parfurerie tr6s 6lAsganth
wspris Is moolin i vapour qui a'y Parfum renomm4 Astri ; Lotion, rn
U .svoc l susaines et la cour si cOPho"01.
s da la section rarale de la Gran Lampes. Fouets et Chamois
bii e en la commune de IAoga- pour buggy et bass.
Arqenterie de luxe, Bibelots,
Sdo epnt carreaux de terre distraits Mouslquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
dAopition 'Eucriere Sarboae; si- cigarettes, Crarates, Maroquinerie de
S au-ssi dans la dite section de la outes qualit6a
S .sd.Rivibre born6s an nord par le La Maison a toujours un graud as
MWde d la Montage, an .ud et A sortiment de Bijouterle, d'Argeterit
?pa r Marion a n et A I'est par de Draman, &t a disposition du public
hrnodon g6n6ral et la port6e de toute.
re[ Marion.0 rses.
do six carreaux soix nte sept cen- les courses.
et quinze dix milli6mes de cr Ateliers d'Horlogerie et d
e de terre distraits de la dite habi- Biiouterie Gra ures, Confection
tisa Sarbonsse,borods an nord par Ie ar Commande o
aemlf de la montagne et Jean Simon Achat de ieil or et viel argnt,
SSI par le rste appartenant Elmi- diauant et pierres p -ci:esI A U es pr-L
M arion least par Cdlamlse Bastien avantageux.
dS'w;in BirthAlemy et A I'oue;t pa AcHAT D'*CA.IILLS oD CARWT
bcbmina visd&al ; Prix exceptionnel
4 d'un carreau de terre distruit- d.s
doilt, actions et prOtentions du sit ur
larimn ils sur la dite habit* ion S ir- 8 .N [>: Srcck:s
Liass. born au nord pat Cyrius Mi- _
dl, i l'est par Ve M ,thi u au sud t
lrouost par le surp'us de I'h bi'a i t
Suboasse, i
blsauels imtneub'es out 6 6 ve d s
rTr la somme plincipale (1-* viiq mi'- "- "
oetsoixante seize piistrts eni esp- Topique D. SERRES
me sonnantes de la Barqq to N tional
rHaiti au sieur Thiers Alphonse i Pour Ils Chevaux
rd tAsigna par voei parde ur Guti3son rapide de Boiteries, deo
Imrkal Joseph Moise, propridt ire do
Bilide & I ogane. A la requ6te de la Plaies ancienuss, Ilcarts, Foulures
A- Lorina Pinchino, proprietaire Entorses, Fluxions d poitrine,ctc,etc.
usikilid & Port au Prince, p r procs- I Pansement facile, rapid et d'un effect
ebl n date du seize mars 1905, du certain. Repousse du poil assure.
tainr H. Hogarih A la residence de
blopoe, euregistrf. Faute par le eieur DiPOT: Pharmacie Moderne
MhirsMAlphonse rprri6taire demeurant Roe Roux, No 108 et Rue du People,
t Logaoe,adjudiciaire d'avoir satisfait N* 124.
am condition de son abjudication ainOT A C (
siqu'il et cunstatd par le c rtili:-at PORT A-PINCE ( HATI)
b La-di notaire en date d'i quinze '
Mjet pr6seite annde, enregistr6. L 't le
te execution d'un jugement con-
idictoire du tribunal civil de Petit- SOCIETI ..AON At: (:APrTAL DR
etw., en date du vingt et un mars
MR, earegistrA et signifli, maintenu '20.000 F I'IxAN
W us arrdt des Sections r'unies du -
Wikul de Cassation0de la R6publi- 1I.e Directeur de la Societd cLa Tex-
Jl, N date du trois juin expire, en- tile a informed le public qu'il achete
NIMr et signifiS avec commando- 'd A present au domicile de la So i-
td r sis A l'anci( nne blanchisserie. rue
uA diterevente sur folle encore sedu Magasin de I Etat, en face de la
,s ea clauses et conditions insdrbes G'acibre, toutes quantit6s de feuilles
SCahier dths charges, dlposb pour de Pitte et Oieilles d'Ane au plix de
air ~ I adjudication en It'dude du P. 5 ( cinq gourdes ) les mille lives.
tairj sar la mise a prike de deux -
"Idcq "centpiastresen esp"cessonnaHn I
oI la Ianque N ttional i d' H 40ti,oit re
S..I .........p. CY P. 2.5 u
Ala rqudte de li d ma Lorina Pitn.
SiPort an-Ps inc, ayant pour avo- Conform6ment aux instructions du I
"tit4 Mi Camille S.-Rsmy, d6- Secr6taire d'Etat des Finances, la Ban- i
"ati Po t-iu-Prince, rae di C n- que Nationale d'Hlaiti a I'honneur
N o 7 d'infortner l1s porteurs de Titres I
d'Emprunts du Gouvernement d'Haiti
Priee,le 30 juillet 1909. et de Bons da Coupons et de Bons P
CUtLLE T RMY, avocat fractionnaires de la Dette intrlieure
Convertie et Conso'ide, qu'ils peu-
B muL h vent se presenter a ses guichets pour
SItoucher les reparitions suivantes :
Emprunts rAunis 7e Rpartition. --
--' u1I 10 olo sur le sold restant dii sur les
Chpane interets du 16 au 30 Join.
Chapea 1 It Emprunts Consolid6i 1900 12 o!o
ILL DE P| If-IC 7e Rdpartiaion. 100o0 sur le soidt
... r_~, t ,- A~ k i a Iinin


restant dai sur inerei ] u Da,,. dr .,li
spres la 58e r6partition.
Emprunts Consolidds 1900 6 0oo
7e 4partition -- 10 olo sur le solde
restant do sur intreAts de Mai et Juio.
aprbs la 55e r6parti on.
Dette Int6rieure Cnvertie et Con-
solidde 2 112 olo. 8. Rdpar stion
10 oio sur les Bons de Coupona et
les Boos fractionnaires. EcbAance
Juillet 1905 Coupon No 10 arrir6e.
Port-au.Prince, le 27 Jeillet 1909.


MbiiiiGonzaaes

SjAN MILLAN

RACG~lAJRD

~epi -.
j~b ~~US4b


ia


FOLLI INCHiREi


i
j


PREPARATION DE TOIJTES AMI'OULES MI.I)ICAMIENTt USES STERW
LISIES ET INJECTAI3LE.S.
Ampoules d'E ddo m r Tsoton~ques seion Quinton.
Ue.411 de m el' LU*-' louI t(iploy-bfl'm 1u *'tA st 111u llt a tcdpta.6o3 au large,
au delA do I 1 d4de la GothiAve' Nous faisomis r muier j :au (coips middlca
I'ob-ei vatioini judwm-U*C que (omit les laboratoir c ,1' angers
K L'Eau de mer injectable doil tre de rfbrication utvcnle ipour avoiI IoULecs ses prO-
priftts tht'rapeuti ques. LDe nombreuses atLetation' nIms prcraluettCnt de certifier quo
nos products ont donn6 tous les rdsultuts espdr6s. a
Speciahitd: Seru-m nevi-osthriique.
Ce Sdrum regulariso les #change,, nulritifs, ilt a *t empIdwl.ty4 aveC suCe
cbs dans Ia neurasthIumi.o, la toberctlose, o?.


Jodosalin t
Cristalii Jodati Italiani da VAtor PIsani
Pr6sente en mndlie temps les avantages de I'io Il et les alcalins. Elle es
r6s utile dans toutes lee forms ralenties de 1*'6chaige mat6riel orgaul
que,- obbsii6, oxalurie, lite iaso, etc- et g6nI.ta'tmenit d.ais I'arthritismw6t
dans la constipation abituelle et les infections iutes'iniales.
La JODOSALINA coustitue uO remede tas e'fi,-ace, nimine imervcilleuz, cootre
es mtaladios du foie et des reins Elle est a'ccpt, sanm's aIn'mni dAgoat t elli
ajoute a son action laxative celloede r4tab ir les condition; de la circulation
intrapelviquu.


Ddp6t:


chez A. de Matteis


PHARMACIE LEON GUSTAVES

Ren uvelleme nient de Stock


Ttines Gentils.-Phosphaline.- Me ies pour veilleui c, fianc:;ises ( veil
easers la croix system tres 6conoomiinq pour les iures du famille ).-
robes en caoutchouc pour book, derni&re fraltcieur. Grains de Santd.-
'hermombres exacts O, 1 ddgr6 pour m6decirs i-t fiun lies. Petite tetine
oar be#b.


Semenc es


potagdres


tr's fr- inches.
&

Droguerie gros


Tib6re Z6phirin Bell
Fabricant de ohaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
Place de la Croix-des-Bossales'
SPPCIALITM:
PA.MTOUF.LES M trLAS


L'VAE-mrvtnqtr tion du MATIM in-
forne o n W"rr%6 qu'ils no doivent
rion payer, abannemnent ou autres,
quod ontre rgs im priru6 s t por-
taut 1l timbre do journal.
L'AdIUItrs1Uw,j- Arthul r STDRE


PHO OGB APHIR
JH. M. DUPLESSY
Grand atlier de luxe


120 Rui uD CwIrau
Travaoz do toutlos nolnes t
*oaes grandeu is.
Rieprooin.'etion Askc,%-%w*4iuppmpntm


JJ6tel Bellevue-
La rmiutuz situA, I plus con.
fortable.-- Cbamp-de- Mars. -
'ulujo e rYar.gImGrnir5 Viee r la =or.


Entrepri se


J


-. _i __= ~ ~I LL ___i_-~E~- _


_~


-- -- J -- --


__


_ =


1LI4ipimrs
Bitter


I


D'EAUX GAZEUSES



Fond6e en 1899
21, Rue F6rou, 21.

Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Sipho ns
Sirops


I


I
[
|


Laboraloilre Se jolrnte
-m