<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00685
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 30, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00685

Full Text



froisine Ann6e, Ni 701 POT-Au-ePRINCE, aIrTi Vendraei, 30 Jaillat 1909.

















U Mos. G. 2.00 1
i-Au-PIBi Taos Mos. .. 5.00 C16menta-Magloire -
USPAaTMENTS Un Mos. .20 s l_. **- > ., so e ..L.....&via
Tioss Moss 6.0)0 ADMINISTRATKUR, A rthur Isidore DIH E(;ON -.;4bA.CT~ N-AP INIs l ATrON
gRA4NGE ....... Taos Mai. 8.00


LES LIVREIS NOUiV X ,men et A l'analyse, ils prtendirei t Nous avon-s dijA Acrit en toutes let-
LES LV LS NOU LAX qu'elle cnabrasse toir A tour routes le- tres. dans ce journal. comment le
loclrinue sans s'attacher A aucune. gi Dr N. \'guste peiit-il I'oub'ier ? -qu'
EO| D09 -B- NE rouetle mobile tournit A to-is les even's A nos yeux, a c'est I'lueation qui fait
LSE=i-E- J I elon que le courin Ia iorte a Niest la race.,
S UR LE C Ul! E 1 AIsl J L NEt chlip, A Shop nhau'r, A De.cirtes ou I)D ce quw la force conlsitue chez
dans les nwees. le Ture un attribut nature. s'ensui-
= Et cola. s~n .. sloute a p rt.'rc vrait-il qiua 'in iividn do' touto autre
L'Anglo Sixonne ou la Frangaise tu e )rntillsp prs I'tA :or n i tionalit ne pi't pa.. par d,;s exer-
a Rome, Molira 4 I'Itali qft i Tere~- cites appropries et une tducatiou
Par le Docteur Nemoour. Auguste ce, La Fontaine A B.)ocace, A Eso:w, A physique rationnille, aclqu(riri les pre-
lPhdre. A toutes les rnches de I'Hty- cieuies qualit.s q(t e Ii nature n lui
Nous somrmes ici moins qualifies' laires ; tt Indligeant ,le tenir compile mitte.lticinei la Gr6te, 1HIg) A I'1H aurait pas d6partis'?
pe personne pour faire I'analyse du de celte observation vulgAire, qu"-,,lin l manite. ('est done A tort quo I'auteuir ilu
hrre que le Dr Nemours Auguste les p y- d'absolue liberty, les eiitiques Une aussi bruyante declaration d- Choix d'urte discipline s'empresse de
rmt de fair diter au Cap-Haitien ; les plus h ilries out droit de cite, et guerre souleva une poldnique p'u- ar crier & la contradiction chez ,nous.
car et ouvrage, 6crit avec cet esprit sont le menu des discussions publi- d'nte, et suivie avec plus d'attention La contradiction se trouve ailleurs:
lafois fin et profound qui distingue que-, sans que leurs exces ou leur re- qu'on ne I'aur-it cru d'un public habi- d4nn I esprit. quelque filev6 qu'll soit,
rlteur, n'est A pen pres qne la misp tentissement 1tmoignent de I'adhesion tud A des discussions plus crauses. On de ceux |lui, sentant qiut notre pau-
Svolume de cette serie sensation qu'elles entralient ; que les reforma- vit s'y intdresser des hommes qui ne vre petite nation s'en va de mi-;.re et
lie d'articles que le Docteur publia, teurs iW'heitent pas, car c'est uIe con- senablaient pas d'ordinaire sensible. au de consoinption, et voulant tenter
il n'y a pas bien longtemps, pour edition de leuis suctes, a eiller la voix movement des id4eq, et tl livre sur le quelque chose pour son relevement,
contredire a nios propres idAes. et A outer leirs atta(qles, pour mieux T'mp#rament H.itipn 9, oui le vigou- con0inuent A en appeler desespre-
Noas nous bornerons, pour oflrir A frapper I'attenlion, il nous I resenta reux publicist, M August-' Maloire, meant A un --ysitfne ud'ducation, qui,-
eilecteurs un avant-goit de ce tra- I'entreprise de D eiolins come par- resumait sa pensde et ses conseils, fut quoiq'ie savant o.0 piare qiuo tiop sa-
il, qui constitue un veritable plai- tie presque gagrine ; s'autoiisant de bient6t aux mains de tous ceux, A qiu vant-, est chaque jour condamnA par
doyer en faveur de l'dducat:on fran- son maitre, 11 lant;a, lui aussi, avec la solution du probtl~ne u- restait pas les faits universels.
Cri, de reproduire une parties de sa 6clat, son -' Caveant Consules" ; et, indifferente, et qui si plaisuient 4 re- Lux.
Prtace. Et nous n'y ajouterons qu'un peu satifaiit d'exalter, av.,c un lyrisne connaitre A son auteur le mdrite d'y -
Mot. plus abondant que bien inform, le avoir retenu I'attention g4n&rale.
me ite de l'bducation Anglo-saxonne, ,a D lorigine ilse heurte A une con- R u mm
... Dans 'oaniversel silence, pendant i enatama le plus audaci-ux et 1- plus tradic:ion, qu'il ne pout rsoudro II a
.t Nouvelliste continuait sans dconcerlant process a I'bducation fran- cr I4couvrirdins it race,, noi pas dns U UU
tl, et avec la s6rdnitd d'une expo- Iaise 'nnion de toutes cells quli e sont
mace mdrie au contact des faits, la *La France tut, pendant une saison, mi6es sur ce sol si tourme ntd et si A
Plication .ie ses Annales quotidien le bete de I Apocalypse. Pendint les souvent env.,bi et dont les hiorians Mai0on 1Haa FrP Os
sih au publicist de grande curiosity chaleurs po, t-au princiennes de c, t. '- s'accordent A reconnaitre que la drnir-
do haute culture, d6cida de rompre rible et6, on passa en revue, avec la revenue a save 1'Angleterre de I'anar- DU HAVRE
kaonotouie de ce long jcd re intellec-' complaisance de mattres de c r6monie, chiA. mail dans cell parlie des Fjords
l Appliquant a un si noble objet eterrant joyeusement un mort, le die NorvAge, la raison d6terminante de Du( juillet 1909.
formation abondante, et des preuves multiples de sa d6crdpitude. ia suprdmatii anglaise.
ictAons d j& anciennes; et laissant C;ai:-8es d'dpargne pleines A deborder,
i letioa d6jA anciennes ; et laissant Caioes 'arindustie, c lonies, oliti- Ma sis si c'est la race qui opere avec Caf6.-- Cet article tend toujours A la
rit nles reiteitissante ti coiampagne en qu, lit rature ltge, t oral mne une si merveilleuse rnergie, cette s6- bisse. Nous avons eu une tr.t miuvaise
hit des retentisbante champagne en que, l raturo l A conda nerae meme election entire les peoples, .que nous liquidatioa do juille:, les haussiers s'6-
M o. c naisas.nce de f.its surtepark z-vous de modify r notre temp4ra- tant pas months le maino do monde dis-
top ilrlra nn- I bie nfaisance frae liie, E de ment pour obtenir des rosultats du poss A rccevo:r les ('i&rcs. Pendant cette
l. la ienf fr e e ma ordie?1 Changer noire tempera- prioJe les prix d: termI snt 'rests
Sos lire. Epris de science social, servir de cible A si noble jeu, lie e ment sera-ce changer nos humeura? e t fr. 40 i/ pour les rapproches ct tr. 38 /
t d'E. Drnolins et d son cole trouva R arsi caracre et temper meotsu s nt pour les mois oloign C'tait dans lei
lIprtendaBit A rien moins S raoen au joug s u voyants de sa ruine.t n a ure attach a la notion de race, De nous Depois, nous inscrivons une ICgere reac
Saxon ;et per- son sol, Sts mtaes et son agriculture, e. o .c...do s
Squ'ie vAngoit aa axon get per- 0 suci artistiqu de es ouviers et convitz-vou, pas a une tentative d'aasi- tion. Oa avait trop appuyd vers I baisse
ae qa'ii avait arrach 'Angleter- le souci ar stique .s obr uimilation qui est voue d'avance t un l.surtoot du c6:C de nos counters, qa
m .t de son caractAre, et de sa l'endurance de Ses pa'sans, e bqi check t avaient donn mainte affaire A d6couvert
h"yatuon intellectuelle, ii proposal de ila nourrit, le yin qui .'Caye, I, soie
i delHiectieen il proposal deq la panourrit, l'esprit q u'erle rpand ft C'est A cette campagiae q repon- et qui soot forces A cette here de se cou-
de len en dtpit de son his- qui la pare, 1 epr--, .. ^ di nt les lines que I'on va Itre. vrir.
Sorigines, des conditions e profusion par e mode, toLe Brsil, surtout le march de Sntos,
-" 'iUrtappement, du milieu oh i fais sa puissance, tout ce qui tait sa
Plmit fortune, du souvenir si grandeur. tout ce qui fait s noblesse, Lo Dr N. Augdste,- et c'est la seu- se comported en face des grosses recestes
rt4t et si accablant des sombresr c a e sa auction, et so: 13 remarque que nous tenions a lui actuelles mieux encore qu'on aurait pa le
e servitude du peit nombre charme, fut app le en t6moignagr con- rapplier. prd de vue quoe 1. b t de prFsumer; lei olres en caf pouvaot ser-
aquo peron vdest duvprte aux timbre rle, et aipvitA f se prononcer su I'dd tio consist pr.cis6mnnt A vir d'aliment aa terne sont inabordables.
Sprbamn Amne est ouverte aux ten elle, etl envi p corriger et a redresser les defe:tuo- La bisse est en ce moment une question
oU ea. mes d sa destiny e, un sa d cadenoe. tsits naturdlles, soit qu'il les appelle e seifent, cle nrst pas soutenue par
Ott', aisu, .une contref. con social Oa sounit. temp6ram mnt soit q I'il les nom- le pays de production ct. prtant de bros-
e dei I,?meux arm6 pour profiter *Ceux-mAlaes qui se nblai nt pr.a m in humour.;. ques rbctions he sont pai seulement porai-
a polto et russir dios ter sa dAtrese, ri qu&rent u il a E[ mootrant-les origins du parti- ies; els sent certaines. Le dernier re-
a dr la vie. mp ennemi. 1s so crarent ogde mi vrement nos en est la preve et nous a
io 6tait pour le mos t- e rappler qu'il avaient lit j lis qu cularisme t en faisant ressortir les


-- m une vigneur la -rance est un .,- .
n ma' av ec une vigueur la rab e e; is apprir nt monte 6.) auxquelles la race anglo-saxonue a a lict t. 42 $o ; Scp:embre f. 41.25 ;
% Wit lalavitd calime ldu bir o iMbr f. aprirt u mon4 km- a
pat r des arguments noalme do cett ; inormition s nperficiel d sma robaste constitution, nouo n'sa Dzembre fr. 3925 ; Mrs fr. 37.
t i oaiaiont sur ses lecteurs a due etavants maoq int a i ve Ition ons voala qu'XPLIQuua cotte cons- Le depart a ne nre augment&. Toetes
Son irritant sinon dura- qonfondant la critique des ides ou titation s ns p3ar cela conclare A I-s venie do verr, ea efft, se wsot
t a me national In dura- lofodait l 'iformttim ave I'a- aacoos irrm6diiabile et fatal d6ch6- fiTes sartout sur D.cembre oa sur Mars-
Sdites naiooamml d'nca- dootionp des pri:'ior soifti I'e e- aoce o &I'g4rd des autire races. Md. Ot a peuA de s liver am haes
1~~Ices di~es communan- dootion des prinlcies sonui










iers, ces deraies comp:at bies qoe k
Bdil oe lachera prise quo lornqe Io
stocks aaront atteint leur pleina Satos ;
or, nons avosMTo les annses prc6deonte,
q'on a pauyeomagsl nerpros de a t/2 mtI-
Uios de sacs, et les stocks aujord'hoi y
soot qoe I 1/2 millions de sacs.
La situation des cafes est tres embrooil
I6e. D'on c6:6, la rdcolte do Brdsil es
dkidtment plus copiease qu'on ne It
croyait ; de I'antre, un clan de hausiers
poissints est engage sur les mois rappro-
ch6s et ce clan jouirait de I'appoi do pays
producteur.
Nous craignons que ces divers facteurs
ne nous laissent dans le came disespC
rant oh nous trouvons. On continaern
suivre la politique 'de n'acheter que le
just ndcessaire, ce qui est insoffisant poor
donner ao march ne note de fermetd,
mais nous ne baissarons probiblement pas
assez pour provoquer one nouvelle specu-
lation A la hausse.
C'est regrettable, surtoot pous les affai-
res en disponib'es. Elles ne sout jamais
animtes. La C3nsommattion suora en profi-
ter, et 'elle choisira. en distantt ses prx,
tout come elle I'a fait ces temps derniers
o I'on a baisas, sans aucune fftire, de
deozi trois francs poor le cafe H i i.
CoUntat No a tried, Janvie-/Jin 1910.,
fr. 5 ( On a fait plusietrs affairs A fr,
53 rIa )
Rien de nouveau juant i I' lvation des
dioits en Allemagne. Cependan, Il est
certain maintenant qu'ils seront augmentds
de 20 Mk pAr too kil.
Coton.- Etscssivement f:rme comn-
me speculation, mais ttes came come
consommation, L'Amerique pousse i la
hausse et le deonzime rapport do Bureau
estimant A 74 6 o)o la condition de la
nouvelle rcolte, est tout i fait propre A
docner raison auo haussiers, mais la fi a-
tare resemble point d'spos6e ise laisser
entralner, vo la difficulty de la vente des
filds. II en rn6sltera probablement one li-
mitation des heores do travail, mais il est
pea probable que les achats de la filature
viennent confirmed le movement.
Toot en cotant le term come suit:
Joillet fr. 77 3/4 ; Septembre fr. 77 7/8
Octobre fr. 78; Dcembre fr. 77 3/8
nous inscrivons le coton de Haiti fr. 66/7
acheteurs, fr. 68 vendeurs, i l'exceptior
de quelpoes lots tris bien soigo6s que l'or
pourrait vendre A fr. 68. M itheureusement
sur le nombre des balls arrivees, il n'y
pas beaucoup de choi t fire. Le cotor
Saint-Marc est particalibrement mal soi
gon cease annae. II s'y troupe des ballet
eotiires non egrendes.
Stock en premiere main : en. 465 bal
tes.
Qacao.- Toujours excessivement cal
me, mais course soutenos pour belie mar
chandise.
Ventes : 85 sacs Port-de Paix A fr. 5.
45 sacs JI6rmie extra i fr. 55 ; 8 sacs di
tochoix A f. 52; 293 sacs dito choix
fr, 52 3o sacs dito extra choix A fr. 53
19 sacs dito extra choix A fr. 52 ; 62 sa,
dito i fr. 62.
Ca mmpche.- Sans changement.
Cuirs Tendance : Tres crime.
Importations: 12 Haiti sees et sal
secs ; 5o Port-au Prince sec ; too Caye
secs.
= DIbouchds : 2oo Haiti sees et salads sec
tells quels, A f.. 84 ; 89 Sarchez secs, e
p6dition.
Stock : too Casys sees ; 112 Haiti se
et sales sees ; 140 Jerimie sees ; 90 Pot
au-Prince secs.
Miel- Calme. Fr. 45/58
rain do ootoa.- Frame Fr. i
r6.. r
Ciro.- Ferme. Fr. 17o.


EMPRUNT

Ie Martin a public hier lea conditions
de I'emprunt lancd par Ie Ministr- des
Finances. II n'y a qu'A jeter les youx
sur ces conditions pour se rendre
compete de I'esprit d'6quit6 qui a prdsi
dd Ai 1'eaboration de cette operation
financire. C'est, si nous en croyons ie
sentiment public, un des emprunts lee
plus avantageux que Ie Gouvernement
a'Haiii ait jamais contracts.
En renouant lee cordiales relations
avoc Messieurs lee Banquiers ot Comrn


Smorants, 1e GonvOreement a droit de
So fliciter son toar dee meoileures
dipositioas des banqaienrs,-qi s sont
ma ibt-"6 on us fait tangibo.
Ceet une haute preuvo oonflance
donose an G3uveomeont'du G4nAral
Simon.
Noas manquerions certainomeot A
la justice la plus strict. i anoa an fai
stoos remonter le principal m6rite do-
cot heoreux 6tat do chose A notre
Ministry de finances, M. Candelon Ri
gaad.
Homme de bonne volontd et de hau-
to activity tremp6 dans le maniement
des affairs ainsi qne dana la pratique
des chose administrative., M. Cand
Ion Rigaud est placed on ne peat mieux
pour tirer parli des heurouses disposi
Uions actuelles, autant dans l'inter6t
particular do Couveronment quo dans
colui do la conrrhnaoute.
C'est Ie Syndicat de Agents de Chan-
ge qui avait 6td charg- do cette opd-
ration e: qui son eat acquitt Al ia sa-
tisfaction des contractants.





R-NS EIGN M ENTS
u f:t OROLO JMQU iC S
u0 loarvaotoirev
DU
|SININAIRE COLLEGE St-MARTIAL


JEUDI 29 JU.LU T 19"
Saromitre i midi 7


64 0/01


Teo p6rature*inimum
Smadim
Moyenne diurne de la temperature


23,3
34,6
27,5


d
o
q





d

I
1


Ciel clair jusqu'A 2 h et covert depuis.
Rise regulierei. Un peu de plaie vers les
i h. age au N W I i h. Barom6tre en
>aisse notable.
J. SCHiRER
S6nat
Stance du jeudi 29 juillet 1909
DEs I'ouverture de la seance, le Grand
Corps a proc6d6 au renouvellement de son
bureau pour le quatritine mois de la ses-
sion.
Le m6me bureau est maintena. Un pro-
ces-verbal est sanctioned et lecture de la
correspondence est donnie. Parmi les pie-
ces qui la forment, se trouve one carte
de M.P. Pierre-AndrE print le Sinateur
Paulin de l'excuser aupr6s du SEnat, car
malgre la promesse pu'il loi avait faite, it
ne pourra se prEseuter dans son sein i au-
jourd'hui, ni domain m is bien mardi pro-
chain poor discater la question Baussan.
Le Sdnateur Baussan dit A l'Assemblde
qil s'est rendu A la sEance peasant que
le Ministre des Travaux Publics devait
6tre Il,car il vient de perdre sa nice Mme
Luc Dominique. II prie ses colleagues de
vouloir b.en assisted aux f Inmrailles qui se
front dans I'apras midi.
L'ordre du jour Etant epais6,celui de la
prochaine reunion est proclam6 et Ia sean-
ce est levde.
D6o6s
Nous avons re le faire-part de la mort
de Mile Marie Louise are F tl, ddcE-
dde a 3 heures di martin.
Le convoi partira de Ia maiso mortasire
sise Avenue Lalue poor se rendre A Is Cs
tIdrale.
Condoltances t l family Valil.
Tribunal do Paix
SECTION SUD
Amnli- Anastase, professeur A I'Ecole
primaire de jennes fiies, reaot des soins
m6dicaux do Dr Xictor Laurenceau qui
lui rendit la sante. R6tablie, elle refusal de
payer ses honoraires au m:decin. Saisie
sur ses appointments, protestation ; elle
trouve exagdrE le bordereau de G. 40.
Le tribunal renvoie les parties devant
le lury medical qui tranchera la question.

Mme Smith vent fire deguerpir Joseph
Claude qui lui doit 0 gourdes. Mais
coamme dle est etrangire, elle commence.
ra par ddposer one caution do 2 goourdeS.


d
E





t
F
I~


t

I
c
s


d


SCai Bioa ai f r m aomn SM -
rant d de 144 gordes power troism
I afire et renvoyde

L'oovier DUcayeetddemands se lai
A Alexndre Bien Aiam : ao geeAde po
ane semani do travail.
Le jae ordonne one ezpeitin r trI
lieux qua font l'objet du litige.
Bonne rooompense
II est parven, de source certain, Ia
conaaiusance du sanssigom que le pa
qeot de sept livres de ptiz obten pat son
ils Joseph Br6ault, adiri pendant Ls dis-
tribution, a 6t& retrouvi par on actes
dlIve do SCminaice. It price en conadque
Sc elni-c;i Ade bie voaloir faifr le d46


e cas hvres as bureau do "*No el li 0 traaoxjdiciaires lot clo
4 one bonoe recompense, vacant mieoi Par une coutume- patr op as.
oe ces volumes, li sera service. s honorables membres do Saat n
Ce 28 Joillet 1909. e wont se reposer de lear longuefi
Le Depout BahasuLT. ledor sartce altrd r la ls
Scabroux des Dalloz. Faoria Hlie.lo j
0 dre des Avocats 4 mit- r F*,
Le BA onnier de I'Ordre convoqa Ies- Souhaitons que I'ande procbie
ieurs les Avocats de la Juridicttio d "O reviennt,frais et disps, por cm
'ort-au-Prince pour landi a 2Aot i to bs soet, avec des forces nonyvies, krl
Smutin, au Palais de justice, n vre de Justice si ievd a si uoobUe.
)roceder 1 1'dl-ction d B&:onnaer et do --
.onseil de discipline poor l'exercice r9a o Bi -
910o. Plan I HUDIlt.i

Fiangailles
Nous avous rrcq la carte de fiancilles 8 KMI NAIRE-COLLEGE
le Mile LuctE BAYARD avMc Mr M6CE ww
)IOGNzE NARCISsE.e de top.-Jcel S vain hi
Nos meilleurs conp'ianots aux noU- CAc. d) G.- Jnel M lranche hP.
reaux fic. dAcc. (0) G o-ge Mab SocIe I P.
Drau fanps d'acc. (4). Edmond Blanchud r P. d'as
Distribution dos p. i au (7), Alponse Victor P. r acc. D&
Lyc6o National sois St Louis i P iacc Ren hilm
C'est mardi prochain,.) AoOt, A 8 he.- | P. acc ; Gabriel Tbde IP. 4 s
res prcises du matin oue se fera dia- Idgard B'anc i P. S :c ; TWh
ribution des prix aox 216vesde cet E'ablis- irice p. 9 acc ; Alphoase Br du
rment, dirig. avec tant de comptencer p. p acc ; Read Agrawnete 2 p. 4g
War notre ami Tessier. Louis Dieudonue 7 p. I ac; :Enmeh
Le *Bremen, nd 8 p. I I cc ; Pierre Itvitre re .
Ce crour lleand uge cc. Flix Coupet to p. t acc.
onneescst en rade de PUd t-a nPrince doe PRIX D'APPLICAT1ON
ois bier A midi, venant de Mayagaez tt Cooronne d'llonneur.- Joseph Fos
le Porto Rico.-- II et command par Andrd Fals Aime, Reoa Armasd, rh
e capitaine Hopman et son Equipage Kinoe.
omp'c 291 homes. La Baetrie da For C\lase de 9 -- Jean Casra i p. ts
t-Claire a reponds aux salts d'ose ), Pierre Louis Pierre p. d'p (A
Arrivage ernand Mathelier i p. d'ac (3), 6
Le Sibiria cst entri ce matina veaa I yardelle i p. d'acc (4) tirice DIy
le New-York avec les passages suivats p. d acc (4) G-orges r I. i
Mr H. C. Saud., E. G. W. FPrgisew se C), LIoo SI-Fort p; l u Ger
Mr Simmonds. Ip. acc; Lion lebrem I p. sc,
Permoiure do la nmqllo |v.or~s C'ktn 2 p. S 9 R616._"'
_.orges C pl.san a p. 5 augc; Fr
ermeur d m llls p. 6 ac ; Agsis Fals2
Les depeches pour Ntw-Yorket I Eu" ac; Louis Lebrov 2 p. 6 ac; Hen
rope par le teamer cA'leghbny (va J&rd' a's a p. ac ; Nume Riga P
ate). Et celle pour Kingston et Col Co ac. Charles Fequ*re 4 P. 6 aic; rF
par e steamer *Sibirid* eroma ferms ce adei p. 4 a ; MiPgul il' 7 P7
soir i 4 heores pricises. rest Vtor 9 p. I acc ; torce R
Port-andPrince 30 Jaillet 19 8 gi p i acc.
Eco!e d I deo'ne Clse de Sme.- Fd: ro
I O ae d X' m mice occ (1) Georges l Bellde tpF-
11 n'st pas vrai, come la' affirm b b, lai Sco.t p. (4)
Nmiliste, que les profeseers doe 1'co ll be aib i d'ac. (5),MC Arc
de Mddecine, invites 'par !e nouveau di p. d'cc. (6) Freddric u y
recteur A poorsnivre les eam s soil a el Mone ry ,. 2 acc ; D
abstenos. -il" a... icc Gradvi Moangil
Les renseigoements qui noes soat per' p. a X Yvan FochM I p s
venus disent qu'il n'y a jamais eC de I mameel Remy 2 p. 2 sc : Pbli'
convocation et ue les:professeurs, bien Ktfer a p. acc ; Mac rl
penitres de leurs devoirs, sont disposes A 6 e; Loau Charlier I P. 7 icc ,id
le remplir avec la m me conscience, i.e Are, msod p 8 se; Ar,; A "'
memt dvouement don't ils ont constam- ac; jean Roc 4 P- 6. c
ment donnC la preuve. P- cc ; P3
Cela est si vrai que les profess urs peSp a i.c ; Sdtmo Mc8. P C
sont r anis ce main et prcceden- ao m g Bra-lt 7 r. 6 c;Dio
examens don't I'iterruption a eo por ors! 12 I cc C.
cause les circonstances que I'on counalr. Las2 de 7 eC (a) B.- Fdt ,"
Voici, d'ailleors, le rCsultat de Ia rdwo-a,. c dacrt) Max B Il I P. d'
nion de ce martin qui a itd favorable n -*o p.M d'"es m
tmdiants de cinqi6me andte sivants: h(.c p- 4 aes; ardio
Alfred Laforest, W. Villedrouin, Joseph lo c ; Fuidd~rc Goome9 w 9,
Loubeau et DieudonnE Mills. P. 4 a'; .:L-ot
Tribunal Civil a r .
.Audience civiu dU 29 juilita g ssA () eA.-r i G
Prdsidence do juge S: Just Nicolas j Jelas Ip.a ,
Ministire Public, A. Thibaulr. I ;p. 4 cc; r Iore
Sur la rdquisitioa do Miniusire public, '. e ctio
tendant i Ia lev: d siege i crusr.ed 1o m C. S W
mort de dpo, dae Mr Luc Doaiiq, iEij
commtissaire do foavernement pris ie ttia ilUlS V iy'-ljdE
banal de rCoat o deo a Rebqe I bum.. --
tribonal seamociao t Ia t demaSe d2 itdi-3)


OWN Pblic'*vr *ivo~.z
adei. 6S s4
Tribunal do
Aucdimc dos ag W O 1"

yen R. Basnoni
IA Tribounals~
=i.R.Bin rm~r
Fia*e I& l'sudience exturwa
di433A*6 heaOet A orhiftIe
Mr M phe ar M re T or"- .
Co'iv loji cA Phltl6.10 Deiam
Wo e 6 C AI, 'Ocasion do 12
Umw L ac Dominique, fem me do mow
Mired Goovernement ptrhkI Trihh.
Cessation de Is Ripubliqug.
Tribunal do Can Itio.

Hior jeudi, le Tribuail, par I'orgais









-c A.- FrMidric Guillaume, Ido
Sble, Hebert Christophe, Emmanuel
an lh, Louis Lizare, Jo-
rba an_ ,Em-ile Germai, Lon Mi-
f1, f ) oseph Crri ( I f. nJ
C d Io 6e Section B.--Marcel Woel,
e Lebon Edmond Gaetjens, Charlts
0.rie, ( 9 f. n.
S ie C.- Jules Victor, Marcel Kitf
SLouis L lvois, Charles Rmy, F61,x
(, Henri CoiscouLonis Jinssen (
S.) Cristian Morpeau ( n n.
iface Frtoais ( 14 f. n. )
Section A. Prosper Anglade, Abner
e, Chavannes Edme, Lopold Pin-
t (3 f. n. ) Philippe Charles
t .- fmiaunel Thzan( 16 f. n )
chas de 5e ( 2 ) Section B.- Amid
Sinll D nmolon Anustin, Clodomir
Stlaues, Tertullien E n 1 f, n. )
Lacion A. Louis Carvalho, Emma-
SeFauncceur, CIement Dattigueuave,Fe-
ko Dplessy ( I I I.. 1n' t io n -
Case de ( in // tion B.- Ren.
Shiat.Grad, Isaac BigordBeniamin Wolff
(tr Fr. )
Section A.-- Hector St Louis, Du
GCeier, Edvard Volel ( f. n. ) Em-
NMel Craig ( 6 f. n
Section C. Lilio Dcfly, Albert Bir-
itbol, Felix LDiambois.
Classes de 4e Scction B L Rlio Laville,
Scymour Lamarqae, Duclos Barthole r
f o. Maurice (:l Isca I t. n.
Seciion C. G.b-r, Gcerrier, Christian
IneU 12 f. n.
Stction A. Wibert Hyppolite, V'c or
Elie, Catulle Vo ard (r rasf '. ) Raoul
Liaire ( 1o f. n. ) Mlano Plissier, Louis 4
Morpeau ( ib n. ) Frangeul Rigud ( 16
tL)
(B. ) I
CLasse dr 3c~ S.ion B. Ernest Gabriel
Xavier Gaspard,Lton PLrez, Camobert Le-
tire, Frieric G;x jens.
Section C.-- lranck Gerdes.
Section A.- Auguste Alexis, Spencer
Pierre Louis, le~nne Pnette. Maurice
Jnsen( 14 t. n. ) Odilou Charles (i 4 f.
t.) Lin e Komiin ( 14 f. n. /
Case de second Sec ion B.- Raoul
Saint G&r ud, Feix Massac, Joseph Pereira I
Wln Durocher ( It f n. )
Section A. Lonis Belot, Clement Dor-
miurille, Edouai, Bitloo, Gaston Michel,
Philippe Colas, Leonce Malebranche. F6 t
li Gordon (s ft. n. ) Alphonse QFalo d
(19 f. n.t
Rkbthorique.-- Paul BAIlon, Leon Cas- d
agaol, Nret:e Siint Louis, Emmanuel G
Tihaine, R. ITon a 5 f. n. d
Philosophie.- Evr.ment Carri o Louis T
Thhn
Ar d'Agrem nt. Joseph RichardOdi- 1
Charles, Leon Pertz Terullien Tel-
mmtnrand Neptune. Miurice Niu, Dor-
0t SC~ior, Leon Michel, Welber Hyp-
pliu, Edvard V,)'el, Clodomir Jacqies,
kaal S Ghraud, Rioul Liz tire, Elie Les
y 0ag0ne Penette, Felix Gxrdon, Feli> S
Pride l'Alliane Franqiie : Eu:ranuel
Tiphiane.
Prude l'Ecole des SFienes Appliqtes : 0
emanuel Tirlhaine. fI
PRi de Mr le S" c aire d Eat de l'Ins-.C
"ncion Publique : Louis Thiart. V
Pri de S. E. \I. le Prisilent de la R6 t
cliquee.: Rulx L on.


8 Ass


DE Succks


Tpique D. SERIES
Poutr le Chevaux
S ion. rapid de Boiteries, des
L ersOiennas, carts, Foulures,
, Fluxions de poitrine, ctc, etc.
t l1t facite, rapid et d'un effect
np Rpoosgs du poil assuree.
D 1P:a Phrmaoio Moderne
S. Nol( et Rue du People,
"Au-cU(a ( AR )


II
U"
Im
7I
M



re
sa


A. de Matt6is & Co
Maison fondee en 1888

erniers artiles regus
PArf enia Hooubigant; R
yal Houbigant ; Fougre Royal ; Pa
rum Id.a!; Savon, Poudre ; etc. et
Coffrets de parfumerie trbs 61 giants
Parfum renomm6 Astris; Lotion. Tri
copherous.
Lampes, Fouets et ChamoiF
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Mous'iquaires, Brosses, Pipes, F'un.-s-
cigarettes, Cravatcs, Maroquinerie d
outes qr.alit's
La Maiison a toujours ua graud a
sortiment de Bijouterie, d'Argentl:rie
de Diamant, & la disposition du public
en general et & la port6e de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et viesl argent,-
diamant et pierres prdcieuses des prix
avantageux.
ACHAT D'*Ct&LLSD De ARI';
Prix exceptionnel

A vis commercial

J ai 1 honneur d'aviser le commerce
et le public que Monsieur Charles
Bardinal ne faisant plus parties de ma
Maison de Commerce etablie sur cette
place, cesse d';voir ma procuration.
Pt tit-GoAve le 20 Juillet 1909.
F. CH8IRIEZ.


---- ---

La Textile
SOCIETik ANONYME AU CAPITAL DE
20.000 FRANCS
Le Directeur de la Societ6 dLa Tex-
tile informed le public qu'il achete
d6s a present an domicile de la So id-
t6, sis a i'ancienne blanchi-serie, rue
du Magasin de l'Etat, en face de la
Glaciere, toutes quantit6s de feuilles
le Pitte et Oreilles d'Ane au prix de
P. 5 ( cinq gourdes ) les mille livres.
1w


Banque nal0 nale 'l aiti

Conformement aux instructions du
gecrdtaire d'Etat des Finances, la Ban-
oe National d'Haiti a I'honneur
*informer les porteurs de Titres
I'Emprunts du Gouvem nement d'Hlaiti
t de Bons di Coupons et de Bons
raclionnaires de la Dette interieure
onvertie et Conso'id6e, qu'ils peu-
ent se presenter a ses guichets pour
voucher les repartitons suivantes :
Emprunts reunis 7e Ropartition. --
0 o0o sur le sold restant di sur les
nt6r6ts du 16 au 30 Juin.
Emprunts Consolidds 1900 12 olo
e Rdparfitio. 10 olo sur le sold
stant dd sur iot6r6ts de Mai et Juin,
prbs la 58e r6partition.
Em runts Consolidds 1900 6 olo
Se Ipartiion -- 10 olo sur le sold
*etant dd sur inlarets de Mai et Juin.
pr6s la 55e r6parti ion.
Dette Iontrieure Cnverlie et Cn-
olidde 2 1 2 olo. --- 8- Rdpar itioe
0 oIo our lea Bons de Cooupon et
a Boos fractionaires.. Ecb ance
Idllet 1906 Coupon No 10 arrtere.
Port.au-Prince, 1e 27 Joillet 1900.


Tib6re Z phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales
SPCIALITr:
]pANTOUFLES M' Es


Entreprise


D'EAUX GAZEUSES



Fond6e en 1899
21, Rue Ferou, 21.

Ginger Kola
Kola-Clampagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter



Laboratoire Sejourne

PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MIDICAMENTEUSES STlRI-
LISBES ET INJECTABLES.
AmpOU11eS d'Eau de m6r Isotoniques solon Quinton.
L'eau de mer que nous employons a 4t6 soigneusement capt6e au large,
an delA de I'Ill de la GonAve. Nous faisons remarquer au Corps medical
I'observation judicieuse que font les laboratoir. s Strangers :
a L'Eau de mer injectable dolt etre de fabrication rdcente pour avoir routes ses pro-
priet6s thdrapeutiques. De nombreuss attestations nous permettent de certifier que
nos products oat dom6 tous les r64ultats esp6r6s.
Sp60ialit6: Serum nevroath6nique.
Coe Sum regularise les changes nutritifs, ii a dtb employ avoc suc-
ces dans la neurasthbnie, la tuberculose, etc.
-e In.. l_ ..! I -


Jodosalina
Cristalii Jodati Italiani deVetor Pisani
Pr6sente en mtme temps les advantages de I'iode et les alcalins. El:e es
r6s utile dans touted les formes ralenties de l'6change materiel organic
quo,- obesite, oxalurie, litbiase, etc- et g6n6ralemeot dans i'artbritisamt
dans la constipation habituelle et les infections intestinales.
La JoDOSAUNA coUstitue un remade tres efficace, mrme merveilleux, contr.
es maladies da foie et des reins. Elle est accept4e sans aucun d4goat et ells
ajoute a son action laxative cell de r6tab'ir les conditions de la circulation
intrapelviqu,.
D6p6t: chez A. de Matteis
I I ] I in II


Chapeaux

ChapeauI t1

Clhapeaux I

PAILLI DE POIRT-RICS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET

JOSI SAN MILLAN
FABRIQOU DI CEAPIAIX
PLACE GEFFRARD
Salot de CefI Fr dI L.wwv
Pour tons lea gols et peor Ij
I- boIans.

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 Ru oDU CENTRE


Travaux de toutes sorts et do
touted grandeur.
Reproductiols-AgraidiasiDmeats


Compa|gnie P. C. S.
AVI8
A i'occasion de Ia fete patronage de
de Thomazeau, dimancle ler Aouat
prochain, le public est pr6venn quo
Samedi 31 juillt, on outre du train
rigleieentaire de 3 hs. 30 p. m.. un
Express laissera la GIare du Nord a
4 heures de I'apr6s-midi pour se ren-
dre dirfctmen a Thornazeau.
Horaire du Dimanche I" Aout
D/port de la Gare du Nord
Train suppl6mentaire 5 30 a. m Co
train ne comprend quo des passagers
aucun voyageur A Ia Gare du Nord,
MAIS SKULEsRNT AEN COURSE DE ROUTB.
Train r6glemenaireo. 6.30 a. m.
a suppl. 7.00 *
rfglementaite 10.30.
6 c 330 p. m.
D1part d. Thomazsse
Train rOglemsntaire 530 a. m.
Se 10.40 a a
a 330 p. m.
a oupplementaire 4.30. a
Poor lee trains soppl6menlaires do
Dimmeche ter AoOt et de I'Eapress do
Saoedl 31 Juillet. Ia Diroiom moe d-
liUre quo des SUSt aller-retoor va-
lables poor Ia cacoawTACuX do Sam
msi as LUNDI INCLUSIVEMENT.
La Dirm don.


__ __









A la Metlropole

MAISON JL. ES LAVILLE
93,RUE DU MA(tASIN DE L'ETAT
Viennent d'arriver par les derniers Vapeurs dans toute lour fraor -
a des prix deflant toute concurrence lea articles suivants :
Asperges de Leognan Saucisses Rex et Cambridgs
Asperges americaines Pat6s de fobe gras
Petits poise fins Sardines Amieux frires
Tripes a la Mode de Caen Champignons blaocs
Olives Anchois & 1'Hile


Saueissons


de Lyon


Fromage de pAte grass hollandaise
Beurre de Bretel Frbres de Normandle
en flacons do one Livre et demi-Lvre
Vermicelle Macaroni et Nouflles
B 6re frangais,, brune Marque Atlantiqoe
Biscuits Olibet Petit Beurre et assortis
Champagne V'" A. Devaux -- Epernay
Le champagne le meilleur et le moins cher


Les trois marques :
Cuv6e Speciale


Kola-Ch.ii rnp" q el
Iron-bricw


Grand Sillery Grand Cr6ment


fortifiant
tonique


:, ~. rted wvYIter factory


~'gb tI4b


v ouichard


RUI-' IDU CENTRE


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt, e soigune des ordonnances.
Analyses scientiflques tt techniques.
"Analyses des ininerai.- d'or, argent, cuirre et autres
m6thode ambriicaine ( fire essay ).


matasu d'ap ; a


Fabrication d'Eaux gazeuses, strops at vritab l Kola
Champagne & P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en d6tail


Propriitaire: 1ff


Buoh


Pharanoi-n di pl6m6 allomand
D.p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives: Madame P. Laraqae
& Saint-Mar : Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & C,


.lolosaline


aux Pharmacies Bach et Parlt


Grand Rabais !


JAMESTOW-4


a PERCENT N IAL


EXPOSITION ( 1907 )


HAS CONFERED A
Gold Medal upon

Ta ilerile Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CGHAUSSURES


tBUVREAU (.LAC*a, pOurb hunmes at dames
COUEUIS MCLTi, a
CO)ULBUR LOTUI a


P. 10. Enfants P. 8
12 a 10
12 t 10


Pour la vents en gros 6 oIo d'esoompto.


NICOLAS CORDASCO
17, rue ub)uI.racu, 17.4

A mo conqadrir on pen do teMp Ia lpre- ee ta t
deas la Province. -e.-"r
Le veritable sucb dont ellejoait eat d6 cs o ltin0 -
les sur fo-me fragalsom et amarip doe d'ae* gglda Wse"
r6pondant & tons tea caprkmes d boi gott.
Tonr ses modules existast aon m in a og t iO ntoes po
poermttent de obaassr tons IeO pIle, Mna6N I ptus d
cit6 de ses pris oat ocessible & toutes les bourses
Toutes les peo rnosnn qui no trouraloet p & o i a sr
sin eront Msntti air d aolee 2 bo iot r as
N B.- La uMaton pst eikemaer; as peitdr e dmis w s i
so pfvWto ls rendrE.
It suft do llo onvoyer u one chaumsre aant blo' on a
dfauts.
Les chaussures gallantt pas ble eorout rmplaees per d'
d'apres les observations oratiea.
La faculty du retour eat permias daou lea 9 nr arp" s *riag r
leo chaussures ont ptiee oan nowt paa i & itat oolqak fa i.Or
seront rigoureusemeOt refasea.
La maiEon d6fte touted oonourrenoe, t envote trauo en p
vine.
AVIS.- La mason a nouveltement regu an assortiament lsemparamb
peau: veau verni, vache verne, vAche noire. veeau sa'in, kaePrMec
glacs noirs, jaun s. champagnes, r:uges, etetc.
v ant*a A* danc aat Avn ,ir tailm
w ww ~ls


Lea clients trouveront a partir d'aujourd'hui routes sortes d- ou
poor cordonnerie A des prix excessivtrmont r6duits.
Ces prix exceptionnels oe soot obteas qoe parce que la ki on
pls ss aaffaires que directement avec lea s briqaea de peo A do
lures, des Etats-Unis tells quo: tirants, aillets, laoetr, clooS, stiqg
poor machines ot pour cordoanlers.
Machines A ooudre Singer o
Pour cordonnilrs, taillours et couturieres. Demander ca- e rat
La mason accepts toutes lea commander qui lui soot fait qiI
cerne la cordonnerie.
On y frouvera des empeigoes, pour homnae, femmes at doa at
tures, travaills avoc an grand soln. a Coupe eceasivemeat Wdas
Avis aux marorhnds d oChauxr
A partir de ce jour, Ia Maison so charge d'exreai r kle e nsa
chausaures qui loi seront fates avec men gand rabals do pri,.
Demander renseignementse cet dgard etTe catalogue qul viee ra
franco.
. --.=. .- -- -. -- ..... .


NESTOR FELIU
L' CoIemttaileur avaats~Yssm
souns do tombs la Ripmbbfqfo viso
di roavrir woe ateterRie F&i
Sdiim do)Wmei PC"' do
S. abruso-r cUonIo mornrw
- t too m"hIMSI
w hetravkauxM-qu l lul seout c


C.


L. Verrel


Tailleur-Marchand
Donne avis & sa bienveillante client
tile que sa maison No.7, Rue Traver-
sire est toujours bien pourvue d'unt
vari6et d'toffes de la baute nou-
veante parisienne.
Q QUAuL. SUPiRIZURn. CouPs iZ IANerr
TRAVAIL SOIGNi. EXECUTION PROMPTur
Przx gtra rduits I
i ____
Antoine Labastille
AUX CAYES
Derniers articles requs
Fouets pour Buggy
Tapis pour Buggy
T6ti6res, toutes qualit6s


Francisco


DESUSE


Fabrioant de obaussurem
La Manufacture a toujours er @1
an grand stock, poor la euW 0
gros-et en detail, doa c oss
tons genres pour
HoMMaB, FaMuU, Eraur
Les corpynnAesdes cod we'rcW
de 1'int6rieur pourront etre "exJcUWh
dans ne semaine pen prke.
23. Rue des Fronts-Forts 23
POST-AU-PINCI ( aAiTi )


lemangezplus dei
-8'il n'eottaitaveo l'Pillsbur1
La meilleurfanef du _0 1
Celle qui done le meilletr P*
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignementso
iress-ir A :
Ernest Castera
repr6sentant de 1a PHIsNU's" l
BURN FLOUR MILmE C -



Caislas reolon -" -- V 0 *


En vente


I--


--


W&W A & V&%r w s


0.,11ez ati ta


iim


I lit.1 Stoll


%WA %m baim