<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00680
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 24, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00680

Full Text



Annde, N* 696


PORT-AU-PRINCE ( HArh


Samedf, 24 Juillt 190q.


'


Xi


OUOTIDIEN


- 111l "pm-


Abonmemantsit


pp.-AU.PRIN(ir
IWAJITE EN TS,

amArnGI


UK Mois.

TUK Mows.
Tiois Mois
Taots Mois.


OG.
* 4
I
* 4



2.)(,
5.0c)
~t .'*).


iR Et.TXUR- FuN DATEUK


C16ment-Magloire

ADoMINISTPATrUR, Arthur Isidore


LE NOUtrO 115


crN~r!~i


Lo su M r1na Ldr iss6 0s m ea uo so:e'2 a
DIRECTION-itEDACTI N-AJisTv AT!)H


U 4 b' 3 -I j.--,- c


LA SEMALNE OU I FIA/IIT


J~li petit, no tinit)is pir nol
I[mr et par tr;iln-,rm n-i r nos mw' W
tewas pr&cis .les meilleures onl
si ociologi. -s.
Squi me sugg:'-i e ,et espoir,c'es! ,.
Sm.saivant. en pparenr" ;anoil
Scopte-renmiu ,(I ia visit fAite
hiisnt de la Itrpublique par la -
de Thornmzeau, charge i
ASon Excellence les f(licitafiorn
commune pour avoi 6t1 p' I
Sf4tout accident lors de la c.t .-
de Coust; i l :
Al champagne, on toasta pour la
tion de Smn Excllence, de -t
St de son S ;.muvirnemenit. O
0ig6 sans, (moame les autres, sol
ir charges pauliques.D
j savions d lr'on pauiss' fire d'un cito
ltien, c'est de (lie u'il est .hou~
Wl L'l6oge aumnente de vivale
M_ il s'adrese ai un fonctioannire


SIavions .'.fv-i que I,.ique c(
le trouve e tie Un gt~iiral, Pu-
mbsange ne Iii va )us droit anr
I qua Cetle-ci tctr-e avare 41 1
Ib ae" concitovenis. b
SdCgtioiou tilnidleomazeau vient d.-
Iu nouveau arnoignage d'abm'-
WP: Voir le I tCfent dt la R-'p I
F nail SolliIcitc de ch'iiges I ',
he HaItieris ve'lent se
iirivaliser tni~perne-.t l oA qui s--
kIU honi.te, 2, A (1i"i serud le
trmw du sang tie se. conciloyerti,
~ quli solticilera le moitis Ies
IPnbliques, -- its stilont, A coIII)
ffeaae de se stuver. Alons, mo'i
,( vre de sauvetage, tous

r*
Y d m iiheur ,-t en train (1';zf-
IRaili-ns, on grand deuil e'st
d'obscuicir leur patriotismne
400 grande tradition est en
isparaltrel: le -14 juillet W'en


dams les jours prtcadents, un
l de la ljgation francaise
ls cormpairiotes que la It
t femA ce jour-la, en rai-
kitauvaise sant6 du ministie

Isa.it pourtant & espdrer que
Rkift6riAll*, revenue A de
dsposition, ne verrait pas
du 14 juillet sans une
qui cut permis A la 14-
endre ce jour son anima-
6. Mais, h6las I la Idd
fatale, dcrite, et nous
ette annde A Port-au-
t 4isllet official. Pauvres
0 dtrOe tous vos dieux et
W T Vose anteis.
qae c'est une rdvolu-
dans les sentiments


[ut
t:!-(;'
t i -,


.1 1




fait ~~?
cet 14

de :Ic
r ( )u
pil ;4eu


~c4flW'. II


j) I,~U
lit, pout ?



Ii Iij..t .




onrrtr untot, I -I fait


I-r


loI,.


el dt-L b ze-- r t 0



le nom n I Ie H tI-ti'l *
tiele ci I,,'. Ia,1:,C d 0't'!
a o!.v, r -21', A E(2 I flt -
naloll opl,~

renllu. *2I j~i~t~c aver .i
m e. i a.41,-


pa, Vive1

nitt bra' f..2' 4 i Is I
tiowi,
tICICliS
en If 1 '.ill, I a)If 1,OdSleitl ic'


iI f-iA i ue A rF u -:aie do r m6-
cine.
I 6c.. de 3l )1 anrice wit, Ipa-


.Iite I4,1rlcj i~htnt avfc hpi p eparatioli die.
v~\ i ni enr~

Lt" UI h- it i.(;Aresise rI .g~leit, .ette
;J11#4 Petli$ qUP'tele pal, lit
,)I\. P!a ble e1, Lt puIIiit6..
I.,, A,,- fOr 1 9IU
Jlt *i, 1 ), iro I toil mnrl'i
i_;' A x uit~ it i X t pflw res

ii It fei:a.u&' Ilrl:.olte Cntr
C Ilto bilt ?npital ., em)inoyA
Plotk, jill'etatt au ligurd ca elle C6'rit
C. -(est garitJ de lre..'u, j-
ch z 10, ii i-i h z/unf
a: juti vait Ia gricieu-et6 tie t orw,
it ne pouvait me pa.tcr uti

Jo .1w feinme, continue I'6pou -e
In figluee, j'ne pouvai- evrtretenir uii
ig 'iilire faith uieui pour roi et

)IC ide diames obscure r nks de ia dIu-
rI0 lcis temps I

Me.-ie ri.s Ies d putds wit eu, A leurI
lPLIL it! mercrelii, d vritabl.-s ex- i
(.-AcIu iis te pat [jofi- iuiri, -i"i f iut rn su-
iAc -,entimerht A I.-ur twit, i rote SoI!i-
ci~tiit' Ij01.iOs dill rent- CellIrviss tt
l:~ 'ill-eltes PopulJU ti4llSi. J z 7 Ul


u Ft men fa I elt. & tii J *i
1'ic0It.A1UtO 1) it]-, it amneI0.N4

oyrdle. ponur la con-tructio n uric chli~i-
Pet'k eI d nms la prisoll Olu Ca -1id tieni, et
N~il F4 ouLIjil-s pour1 la col lu; tiu (Id
r.ti dts I gt-Ij 'e Sairite-Swvinte


E nfint nii oLI n i t. i kit I e'II,


7.ltc ) cl~lll; I,)~,rr )i )1

t[i-N 11"L I, I A), I I t'

to ) 'fi l I %. 'lt


~~ I t.]r e
tit,) r P, r.,


Jci it d un- aS i -'


w.fti m





II'll '4C
don i-. vou4 :
t!- 1-4


Nl *ri '

S11


I (14)


* II


Alfaire-Berrniet


l.- iltplit.' FLiix june 'lemanwle G iALe*a\MATINIta;ti
-i c dcL Imbtl. Led6 d puI.t MIiceI'r O raI110 t1er : I-11' rdjal-
veut 8i S1I00) 0 go lrres po)ur achlevii dcrmt de I *\rno'i.1::-. ':ii-r' '1. a -[fl,
*ii'4Cj.O ti-' I)?Ss.al~fles. :tit .1 st?- .UXI~lt-. .41' 1 )m
L,- eit-lepi Casimn ir sollicite enliui latio ( tde -dI ()I I(,!-
5l.iou 'ni I..s pour la construction d'un Wile, WC
t P I'lace i la I'laine-du-Nord III,,j ia itx du
el 2.(W Jpotir la rWeetiorm du Pon,` Na- jilgexwit'rt(JLIll 0n1101A.0' 'I i ll-0 PH 11-
1iidlat iee cetta commune. bert6 dess pI tVC12'is, f.'ill .r do
IA '&:'ist tout. ce (Ioc uiien t n'' h :r p ,' t


I~s Considierant qu'au, tcrnv.:%, -t article,
ralt j,1''ipoiestti contre le r6-i'hat des !11
exameti- :de I, 1'A, aplrs le Ao'wi. Ili M', Ma pe ite dlissertation de I'autre jour ( art 2j dd Iu:oI P Pan d ) / !cr I entire
* h'ii'r:e ete p iro)eR entire matres el -u Ie vo,.able a trot& a n'a pas ou le public, I-igent o U' !c prx
6i1i (*2 I' U co*llu tui ppo Ill' loni (IrfOtivOir I'honorable d6putVit- 1 ne meni tu uri or-I'.:W.. 4 L
djg(li)gjtJ -enuble[t'iow i'ajtrr,`.s aid bu' int Noe', car il Ipersiste ac es arbitrairM 1t a: A ir ar]:
no li e, k -o(-) 1 e11t''I i I I e 111 t, I t'I- I a1ii s es sefiaciits do preven1iod Iibcrdv irJo vijib er6 i*t .V cd..r vp iti*
prenidu clip p ja grarwlle- Ill ori4' liO4: ctull11-e be mot. a Trou, dit If, n'e4t pas que d'un ou d- pIl:s'cu: -; oit A
la ditccikii tie I'E cole )oud'i;i ( btenrii *i ouj/4rs dcl&ent et vous v ajoutez un- -a ConstituIion1, seta .wnd&.ni Ia des-
contre. Ie s tludiants uie indni4.u tieli.c lsO nirO. S mme touted, -ituti n. Si natnmnoins it !I : tit sL'l a
d'uuie out'e, et 'ceux-ci -ii- po,:., Tr- u, Peti-TiTou, Saitrou docdlent un u agi par ordre de srs pour des
raiert A protester conlie uric Pi0 1 tryrlalioi 1f it peu commode. a objets du resso'r de ceux i. sur Is
\1 ui non, mon t:h-r Vd.fr ard T-o.s quels 11 leur &ait d6 (' ssine hi hi-
Jo iLS raIIt : Na : i' ii y a ties cis, cela v i q e* ii ser exem;npt de IA prif -IueI.e
lecar s irt que nte1 tntqe~
n'ait pa. biui 16rntAir toi e I: 1:i a 'd"lt ower,- oUi be mot alroi* Avu- sera zpp~ique ati coupable.
au-dessouls d~ cetle mauit.s'd'i01 *1 Um~me uno id*e d'6kigince, comme! Considrant que des fits de Ia .ause i
Cpost pourt-ait Clair comnbe Ic jour Ian,:trou de beaufld l'audence pub!ique il rt.a.te Ct ~ii SUit
ceht une auto-ex p6rimeltati 0o des Waprbs la logique du dmpuld, ii fau Qe le quiuze Octobre mil u r. I cent six
fonctions peysio'oiiIu CS de Ia bile, et irait gatement debaptier 03s n fo,,I haitj hures et demnic du soir. le ICGa-
P~on a .ivec raison pens que nulle:p ', so 90us pr1texte quo I arot point ral Berrouct, CommAndant de I'arrondisse.
1'on ne apouvait mieux cnosnvoir n', I' li14a do la partie a moins no mert de Jacmel, accompagn, 6du chef de Is
dpoque no Police ci des soldats se rendi en Ia d
pour cette dtude qao cello do la cani- ble do pantalon... Plc tdsslass edte ad


Il ---








ineurc lii catoy: L, Leftvre Lafontant.
frrap,,i .I i. l it s )n do'-I c*!c.
procLW~i I.on re e imio' Lt le lit dcei'o tI
en prison.
.! ;' I'' A c t' : : e*
!~ (ja ral iaro~c: i"ToL'i ''.1 ,11'.1 p v

o iI II Ic
Pix I i '~ I Pc 2 Ic-, .~Actt
I C, ~ ii I iN t:2 Ir t Iil Piv 'c dorvi
(ci ~ ~ ~ d- Icc :P itrl C 1T. I 0CIV
a' I A: t j ,4 V f IC (1, tll1 pt 'c'
co)i'n. cmipit cilt C('0i:' I kurdre J, u
v s crtabljs et *'jilt- 1e plus, diin'av~ait .vi
11C i ve t It '. Ifi l,'~ 1( C I I"M w l. C-et
forimi d'L1.n:c9'uin.r 1 IMc Lt-s-
p 11 0"o 1 a. a.I '' l(A J 11T IIV( :It

(-'';SticerAnt 4juc pi~cr o i ci lt c

iniI s K-:'I'r-.1



I ( Ia;, I nP ,' 'IL I' 'P x a
d*1l'I ti rc : n .
J4' ~~


)l. I


.I'~i


i n. c


* -. I Sitrer

1- VA


4 4'.i L Ah. 'dt
SI,




1 r'- M t r A i u'12 i' 1vii co n
: it


: m.' ci ,; '. ',s :; ^' a ,.enc r c x-, t
li'f ,:' :'li. ,s ,,'. ,. .I, CV C t -...ftni n'.

at* l t ", ; '" ,}nne p. rqu~e ,~i in .




c1 A *;oii: r- i tyi, i n s )e!nMo
de', Jl; p, .:i.t;,) s d.' J mi sit urs p:,r ;, si,









.1', PI < a* ^ -t :^ A ci ,. 9pub' icuc d'lop.li
> ti
r, c ,.:, 1 t C A. u,: levait .d on,+rt

.'. i" 1 ,: 'l ):nl. n 'i : -. le vous in-

.i I : Is .m I l tou'C sI s o i -.e niirc




Mo p: i tflriinl A St I 1.
lu e:vnt: J .cori. na c ndeit c .s :(-orit vorIs
: Coi':n t Ce tral roIution:lredg.
nter action c paIt re 'ordre des coss '. M

,.i u (,ci' ri',a 't-troii'.' Jont le St bstitu'
Iu n, d donCt c i ctCtrc. r




el" :"l r.1. .e tire c I' .-aion pdcur voa
ai,,cr q .'u:1 p' -.c d- Monsieur ilorr .ht



Ma np;t.tn itmprin1 U St Tih tUn iC tncl,.
ATuc .,tr coI. mmandeme nt e_; >t. poi-iit .-ise"



iu Comi'tn Ce niral ruvolution.muie dirig
par Messieurs F-r'n", ,* Ch. r cant pour ten-
ter une action centre !I',rdre des choses ta-r



iQu'1 rnd one t de ue v tr itl.u:ramin1
et de :t-:: lar t tcd quc l'a:n ondissctantt dme
iacn:. 'it den ctt de s:i'tc ct que ce-
a ro.t+'," i.icm en;t cst ttncole ,(tle'cinin<."' pa,
le CO1ir t' Intrai l v i2 de lConnstire pouto
por'u r i t oto'l'i tn J.t's It" p2)'s.





Considdrant qu uxe comms de ant d'ar
e .laLon t du tr seve otr rolIuit ccidi-
n:qratire vngt, ul'u'ori'L 'nlitaire, l roin
t;nn.ait ..i, (n c1 ,c t c, soncc-rne e !i.n
tient d '.( paix ,t dc ; I s'curi'd pub'itue
d.ni' d-; rrnJ sstna t rn ,cve directtment

A lui qui If: Co'-, d, l'l'iat i le'..uc sur


out danls Ihes lieoux .uin a de Csige ile
uir des paeruisitiens ds ribu dio i que de
coicare l'article 102 de la Constitut on.
^onanid rtat qu'.aux terms de article 5
de osLet du tre,/e Avril mIl huit cent
qr.tre vilgt, I' a'ori'c militaire ale droil
dans les liux souomis :i l'6tat de siege de
faire des perquisitions dans le domicile des.
citovens ; d'ordonncr la iemrise des arme,
et muniiions et de precdder A leur recher
che tt A 'cur en'tvement
Considerani que lorsque Ie Gouvcrne
ment croit utile c ncessaire pour le main
tien Je la P.ix, de declarcr une portion
quclconque du territoire de la Rpubliqu,
en &tat de sicge, c'est qu'il est convaincu
qu'il s'ourd;t en ce lieu pour le moins
quelque complot tendant A jeter la pertur-
bation dans l march paisible de la soaii-
t: ; qu'en ce cas I'autorit militaire, ds
qu'elle est avishe ne doit pas attendre que
ceux-lA qui lui sont dCnoncis comme dtant
les ptdparateurs du coup de main project,
descendent dans les rues les armes a la


main avan: de rrendre centre eux, les dis
positions access ires, qu'tl'e :et oblige
de prendre le plus t6: pos ible des mesu
res preventives qui sont justifiCes par la
fragance du dl!it, car alors il y a actuelle
ment un crme qui se comment, 1 savoir
uu complot qui e trame centre la -6ire,
in 6rienre de I Etat. (articles 65 ct 67 d
code penal. )
Considdrant que tel'e biait la situatiort
A Jacmel, au quinze Octobre mil neufcen
six, ou ii a d'e rroc6dd par le genera
Beorrouet a I'arrestation du citoyen Lcfevr,
iLafontant et, au jour de la visit domici
liaire taite A Berry.
Considerant que si I'ert;c'e r. de la
Consti-ution pre cri; des formilitis diver-
ses sans I accomplissement d:sqi-elles un ci-
toyen ne pent Ltre priv6 de sa ib:rte, ell s
ne sont de r'gueur que hours le cas de fl -
grant delit ; or, ii ient d'&ee demontr6
qu'au mom nt de I'ar'e ta-ion do city n
l.f4tvre Lit ntaant ii y avait fligrant d&lit
de cr me.
Cons;i.J:an, d'adlears que pour pouvoir
p6netrer dans 'a miison du city n Lafon-
tan,, Ic Le'iieral Br-noynt s'6tait fait accom-
pigner du loge de Paix, fiit qui n'a pas
(te contit-dit ni p r la pantie p.blqu-, ni
ptr 1; par ie civil et que ce Vagistrat n'a
pas eu rrL:n- A Jonner l'ouverture de la
ni sin, pui qu' "' n'j pas ste rtfus6e, le
citoyen iL',ion;ant, ayint lui- r, ne ordon-
nd A un ga son d'a Lr ouvrir, des qu'il en-
tndit frapp:r sa porte. qu'l s'ensuit qu'
:1 n'y a pas eu de violation de domicile.
Considdrant que d'autre part, il a ea,
rilev6 que les s:eurs Pascil Lafontant, fils
,i- p'aionan', indigrin de l'arrestation de
son pere, se ernit re'ir6 A 'Be -ry accompa-
gtii de quelques amis, suivant avis donn6
l autorirt pour fire ine protest tion ar-
mtne, que le ngrn&al Berrouet s'6tait fait
;cc.mpigner du Comnmissaire du Gouver-
', ment, fait qui n'a point ('- contredit
-T process que si 'es portes d- la miison
de '" Brry avaient 6:- enfoncees en prd-
sence de cet otficier minis'eritl, qui dins
un cas de fl grant delit 6tait competent
pour en donner ouverture. cr11 n'a pu
ctre qu'avec son autorisation.
Considerant quede ce quipr&c~dcil resort
que I'arrestation du citoyen Lifontant et la
visit domiciliaire faie a a Bery out ettn
fi:cs dans un cas prevu par la loi avec
l'accomplissement des formalit6s qa'elle
prescrit, que du res'e les fits ont demon
trd que le g6ndral Barrouet en agissant
come il l'a fait, n'a eu aucun! intention
criminelle, qu'il y a lieu de daduire que le
,usdit g-ernalne to be point sous le coup
Jd's articles 85 et 145 du code penal.
Sur le delit puni pir articlee 369 du co-
de pCnl.
Consid4rant que cet artc'e puni' quicon-
qoe aura coupe des cannes sucre sur une
propri&te qu'il savait appartenir A autrui
d'un emprisonnement qui ne sern au des-
sous de six ours ni au dessus de deux
mois,- qu'il a et reveled que le g6enral
n'avant tro'iv, sur it propriete-de Be-
ry ni Paccil Lafontant ni ses amis, serait
ren'r6 de sui e, que les cannes ayant
616 coupes deux ours apres que le geni-
ral avait laisse la dite campagne.on ne peat
le rerdre responsible de ce delit.
Cons;derant que le cas du g_'nral Ber-
rouet n'a rien A voir avec I'artic!e 289
du code penal, il n'y a pas lieu de 1'exa-
miner.
Considdrant que r'atticle 4. du code ph-
nal est relatif au complice d'un delit on
d'un crime que, s'il est reconnu que le
general Berronet ne tombe pas sons les
coups de la Loi, on ne peat admettre que
le general Alphenix L.ominy soit complice,
il &chet done de renvoyer ce citoyen de
la prevention portne centre lIi.
Cons;drant qu'aux terms de l'article
167 do code d'Instruction caimineHe si le
fahit n'est repnot ni delit ni contravention
de police, le tribunal annullera 'instruc-
tion, la citation et tout ce qni aura soivi
et enverra le prevenn.
Par ces motits, le tribunal apres en avoir
deliber6,... ordonne la mise en liberty: sur
le champ do general Berronet, etc.
A. ST RoME,V VALMUk, J. J. DfsER..


Une mall


Am6ricaine, neave de 36 ponces est A
vendre; to dollars -Voir cette Imprimerie.


REVOCATION DI M. FIRMIN

FAUX BRUITS
A propos du bruit qli a couru avec
per-istance du rappel de M. Firmiu
ministre dllaiti A Cuba, notre con
frere le 'Eon Sens a eu du Ministr,
des Rela'ions Ext6rieures I'interview
suivante :
D. M. le Ministre, vous nous ex-
cusersz d'etse venus vous deranger
de vos grandes occupations pour
vous pier de nous renseigner sur lo
bruit du :rappel de notre Ministre A
SCuba. Qu'v at il de vrai ?
R.- Vous ti me causpz aucun dd
rangement. Je suis :i vote disposi-
tion < haque f.is que vous aur(z be
soin de renseignemenfs sur des fait-
queleonques concernant non admi-
nistration.
C'est done avoc grand pla;sir qu-
je me prrte A votre intervi-w.
II n'v a rien de vrai dans ce bruit
qni vousi me signaloz. A savoir Qtne
notre Ministre A It IIavane aurait 6tt
rappel I
Ie (;otlvenempnt n'a atu contraire
Cq'A -e f'licitor jucqu'a present des
services qie lui rendent ses agents 6
1 Etranger : vous qtes done pleine-
ment attoris6 A annoncer la fausse-
te du bruit.
Cependant, M. le Ministre, oous
pensions qu'il y a lieu de savoir d'obi
est venue cette nouvelle qui a eu
tant de consistance en ville. Nous
pouvons nmme dire que cela a 6t6
la seule preoccupation de l'opinion
pendant deux jours. Dans certain
milieux diplomatiques la conversa-
tion n'a derould que sur cette gran-
de nouvelle A sensation. Vous savwz
comme moi, que IA on est presque
totjours bien renseignA ;- n6an-
moins, M. le Ministre, j'enregistre
votre declaration. C'est one fansse
alert. un gros canard que l'on a vou-
lu servir tout chaud A la gourmandise
de quelques-uns.
Je vous declare, repondit M.
(Claude, qu'il m'est absolumant im-
possible de vous dire la provenance
de cette nouvelle. Ce que je peux
vous affirmer, c'est que le gouverne-
rnent n'y est pour rien, et tout me
porte a l'attribuer a l'iragination de
quelque mauva's "plaisant eh qnete,
comnim vous I'avz bien dit. de pAtu-
re pour server A la gourmandise d'une
paitie de notre public d'ordinaire si
friend de ces choses.
r- I I




REM 8KIGNOMENT8
M1ETtOROLOGIQUEP
OCber-vatrto ir
DU
SERINAIRK COLLEGE St-MARTIAL
VENDREDI 23 JUILLET 1909
Baromatre A midi 763 -/i 5
-minnmI 2


uiral Salomon, II reint a
en 1g9o, pour reprendre so
spculateur en dcnries ft tsilite
rear usqu'e 1896 u i lretodrug
nistCre dcs Travat.x pubc: tt
culture. Elu Senatcur ca' 99j,
ce post pour occuper celui de c e
binet du PresiJevtJeI dt l Rai
( 1900oo 1902. ) P
Rtntrt dans la% ie privie apryr led i
du-gdnbral S m, it pi;si q 1-e'q e, j
Port-au- Prince, pals se ren lit auCp
samille et rprt sa profession d
M. Augus8e Maglo re at ia
1 bliotheque de 1 Sc etS~
; Sociale
Nous avons eu l'extemne plaisir d'q
dre. par le fAsc:cule e juin de Ia r&e
Science Sociale, qe I'ouvr;gede nore
marquable coll. bora tur Aguoste M%
L'Erecur rrelutionniie rt n.JtftSW
a 6t admis dans la B b'oth L
science socia'e au noinbre desr pAu
docttiuales de la S ciCit inter -wi3
de sci nce social.
Nous sommes heureux de cete dtui
t:on qui donne ainsi A ce livre, outremi
letr !ocale po r la ques ion de nos oidr
historiq.es qu'il tclircit si bikn, uno
I ur sci.utifiue q'i h;,nore, en ai
temps que I'auteur, 1: ncm haiti2a l.
stranger.
La fete de l'Hospice
C'est dema:n q.i'auri lieu, nous Ile
pelons, la t e qu' rganisent 'es
Zelatricrs de Saint Virctnt de Pnal,
la vaste (t con fur ab'e coir de I'Hoqilw
Ap es Ib g-and'mcsse du ma in. il y,
ra rec, p:on t organisation des attrati
divcrses de I'apies-n id,. Le soir, aoehi
late reprbsenta:icn cinCmatoien
c16 ur.ra ctt e journ6e double
charity.
Nous esperons que Port-a'-Prince,
me toujours ne manqucra pas de pMI
toute son assistance, ct c I e desa iu
reuse bourse, 1 I'ceavre si 6piaeu
Dames de Snint Vincent.
Le prix d'entr6e aux at:ractioos de
pr&; midi et la fe e du soir, ca ds
Deux gourdes pour g;andes persons;
Unegourde pour infants.
R6apparntion
Le journal I'.Action v ent de re
II a repris, dit il, sa publication oa
forcCment interrompue quatre mois da |
paz quitee de circorstances d'ordns
sur le-quelles il croit sage de fairhin
lene, quant a present.
Nouveiux souhlris de long&iit.
Fermetute de la mall
Les ddp&ches p:ur J&&neie, Ciyu, J
mel et Curacao par le I 's Trinm
Herdrick seront frmees ce soir i busi
res praises.
Le Cabinet
Un arref' de S. E. !e Pr6sideat
complete le Conseil des S-crhtaas
par la nomination de M. P6tion
Andre, au poretetuille dzs Traises p
et de I'Agriculture tn iempl9cen
citoyen Boisrond Canal.
La Chambre
Since du 23 juilkt i90,.
A la stance d'hier, la Chimb.s
.:._.At rA n .. r.. ..c- -ebl uX et Pl


wenmperaturej ...UI Utonnu "x u y -.
maximum 34 de msa correspondence. Elle a d
site tes conclusions do rappo,_lli.
Moyenne diurne de la temperature 25,6 les conclusions Edrieuras O
Gi N a~s z lm qi d me ti des Relations Ext~ i euresi S I
deis midisz clair usqu' h. Brise de mer Convention d'Abitrage sigdc 0
depuis midi. Ciel se couvrant rapidemeat Ets-Unis et HAIti, le 9 Janvie~
4 herets. Une court pluie tourbillon- Washington. Ces conclusions ..
naire et res dense I h tsm tombant sans modification ainsi que Is
pedant 8 minutes. I uviom6tre 9 r mil- et e Dcret de sanction. t
himtres. Hausse brusque do biromit e d'Etat des Re'aioos E iericare,
pendant la pluie. Halo lunaire A 9h. do Murt Claude itait so banc b
.oir- Barome re constant. t retlair di que Is
J. SCHRBR et s'est retired
J. S Hl&K&K vote. .am
Note biographique L depuut St.Aude, Crap
ARTEAUD ( Jean-Chrysost61ae, N6 a la mite de Justice et des
Grande Riv-re di Nord en 1847 Fit ses tore d'un rapport de. ce C .l
etudes an Lycie de Cap-Haltien-incorpodr nant diverse propos5ri' ns
Sl'artillerie de ligne A 16 ans.-Pen spr6s atres les suivantes :
spdtiteor au Lyce professor A r8 ans so Celle mod tint on I
employee au cabinet particolier de Salnave de commerce. e
journalist ( pseudonyme Marc )-- i 6 ao Celle sor le mode d
ans Sobsitut de Commissaire do Gouver. des jogs consulaires
nement.-- Chef du Parquet A A8 -- Mins- o30 llelie relative A Il
tre de I'Iutdieur, x889.- Ministre doe I dt Tossliit M
juice, po 888. il pr chose dV 4* dcol d illU Lto
Pati pour l'euil apfhs Ia chat@ do g&" CollI"u Camille 14 li" "








l't-arieur renvoyant la petition
l Commission du Budget.
.Waite lecture d'une propo
i0i accordant, A partir d'Octobre
M io gourdes Ia Vve Stwart ;
c ndone des Veoves Lespes et Ch.
i I i la Vve Emile Marseille.
it Billy demanded en faveur de
yv.* Thoby one rented viag*re dt

i Sidrac Luc3s d6pose deux
de lois. La premiere accord
S vw.ghreC de 25' MaMm Vve Mixi-
-_ Fdriois et Ia second demand i la
= d'insctire au budget 8 ooo gour-
Sga h construction de I'glise de

LS' at Berrouct propose A ses coll-
~ voter One subvention de 90 go r
r'fic cole du soir de Jacnme foode
S CT **Lts Philadelphe'".
dSpI6 Morama Bernard fitt resor-
I"qdc Pis 12 ans, 'Cglise d'Aquin se
b.ou asox frais de cette laborieuse po-
| rifL C ne peut plus Ia continue. Ii
'inscription ao bd get d'une va-
r& 15 ooo gourdes pour I'acbtvement
j namxm de cette glise.
-I lp4t0 Durand donne lecture d'une
.-Aiion sn'orisint la commune des
iads i conriate r un emprant de
.oco gourdes dans des conditions tt s
imgmses. Cetre va!eor sera cmplcybe
Ijar en cette ville certain Cd tices I u-
la doot la n6cessi se fait sentir : mar-
lsca kr et abattoir.
'L'rdre do jour etant /paisC, la stance

S6nat


Slance du 23 juillet 1909.
I asance d'hier. aprts lecture de bI
a pondaoce, le Senateur Dauphin don
Sasere de deux rapports de la Com-
gion des Finances concernant les dcu,
cujs financiers vctes ces jocrs dernier:
pih Chambre et ezpedies an Sinat.
At Commission d.s Finances recom-
ade a Grand Corrs le project de loi
btif to retrait d.s bile's de une et de
&e gourdes et corclut an rejet de celui
q1ramnt les payables-l.vrables.
Le Snatet r Blussan demand au Senat
tmoriser !e Bureau A inviter les Secr6
tiuEsdEtat de 'Inerieur et des Travaux
ktis A se prsetnttr A la sCance d. mar-
ilPuhia, 27 cou-ant aux fios de re-
pbR I denx questions qu'il doit leur
pinr 1to 1'edcution de la loi vo:ee
k~pCotps Llgislatif pour I'Cclairage 1lec-
*'1. de la Capitale et 2o le cri d'alarme
,0Il r lJury M6eical (ean, rues, rigolts
6 Mabntrtion.)
I. President de I'Assemb'6e promet de
le icessaire et la stance est levee.
Cours de Bo'-use


&Americain comptant
l escompte
de cinq gourdes s 2 1
o ours de vue sur Pa-
wircci, prime
sor Hambrurg-Paris 3,
es sat France documen-
Qt- prire
u sur Pai is prime
S--m par C eb!e sur Paris
sur NY. prime
6 0ol avtc in-6e s A
do ter Juin
3 olo dito
1o Janvier 6 o;o
dits Provisoire 6 0ol
I S, a ( 0o1o avec inti-
S partnir da Itr Joillet
n 2 112 010


414
4 112
t12, 3


o10
010
010


3 1O1201
3 114010


3 olo
314 010
5 o10
I 010

43 oo1
240 10
42 010
41 010
21 010
20 010
oo tl
44o eoo


Relaerclements
Ukiric Diavivier reinercie bien sin-
ka ks nombreox aims qui lai out
4" cofdoldances soit par thligram-
04U krtlfcs, A ic sioc ds la mort

Jddmie, '5 jaillet 1909.
'"Utittol1 do marriage
'O f it d'annoncer quo Is distri-
'69 blks d'invitation as mat 1ge
St-Victor et do Ur L. VIr-
aNdid imterromrp. sumite do
fI Ile. PoL ctio.
71* PSS tre-suiv dor cep-


Au College Louverture
SMalgrC I'inclmeace du temp;. bonn
f6te hier au Co!lge.
Br.1 late allocation de M. D.viella.
professear, sur L'education nwrale de la jen
neese haitienne.
Beaucoup de -ivres, des couronnLs, de:
midailles des 'Bons Points Illustris et de:
Billets de Sa-i f.&iiion ot dte disribui-
anx cieves.
Des prix spciaux ont &e offer s au,
6leves par le President d'Haiti, Ie millistr,
M. Claude, MM J. I. Lger. E Ma;hnn,
G. Desrosiers, president de la Chambre,
Mgr Pouplard, J .stin Divot, J&r6ne Sa-
lomon, Paul Lochard, L Al'ianc. et 1'E
cole des Sciences Appliquits.
Les prix du Pr6sident Simon out CiC
donnis aux d'eves Paul A, guosin ( same
classes ) StFort Colin ( second ). Cclui
du minisre de 1 Instruction publique i
Samuel John / 4me ). L'e6 ve Colin a eu
e prix de Satisfaction general.
La parties litteraire a in:6ress6 l'assis-
tanee. Ont dit des monologues et dialo-
gues fran;ais, esp.gnols et ang'ais les
lennes Ancion, Dupont, Cuneau, Faustin,
anus, Barthole, Bilinire, Libiss ,re, Bon-
homme, Co in, Com, ;re, Jn Paul, Desro-
siers
Grands succc, obt:nus par les ieives,
grace A 'eur in e ligc-nc: et A leur pronon-
cittion irreprochab'e dans les langues an-
glaise et esp:gno'e.
M Astrd, le dePou6 prLfesseur de mu-
s que, a fait exec'j er pir I'orchcstre du Col-
lege de bKaux morceaux.
NoLs donnons lundi la listed.


Ir stallation
Maonnique

Le Randd Secrtaire de I Ordre rap-
pelle aux Membres A vie et Temporai-
rets du G.-. .-. que c'est dlemain di-
manche, 25 diu courait. A 2 heurts
de I'api+s-midi, iu Temple de la Res-
pect.. Loge a La VeritA P, No 47,
qu'aura lieu I'inPtalla ion sollennelle
dn T.-. Puiss.. I F.. Augustin Albert
HIIraux, come Souv *. G.. M..,
G.'. Command.'. de I'Ordre Macon-
nWque d'llaiti.
lien frat..
J. B. U. 'RIE:
Port-au-Pri ce, 21 juillet 19WJ



Hoamlurg lAerican Lined

Le steamer v Meckembourg D
venant de Kingston est attend ici Lur.-
di martin. II partial a 10 heures pour
Petit Grave, Jeidmie, Saint Marc, Go-
naives, Port-de-Paix, Cap, St-Thomas
et l'Furope.
Pot t- au-Pi it ce, le 2 Juillet 1%99
& ... uu n


On offre a vendre
Une guildive en bon tat de fornc-
,ionnement, avec tous ses accessoires,
inslallee dans la ville de Port-au-
Prince. Conditions exceptionnelle-
ment avantageuses.
S'adresser pour plui amples rensei-
gnements au Bureau du Matin.
I------

Chapeaux !
Chapeauxe t
Chapeaux 11
ILLSL 01 POCT@--I I
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET

JOSE SAN MILLAN
FABRIOO D0 CIIAPIOAU
PLACE GEFFRAAD
aShr 4e Cfywre* it Law"
Poer toUs Ie gota *t pour IW a
I. bouWo*.


Usine Oa Glace
DR
Port- a' :-Prince
ASSEMBLi:I. C4NI'.RALE LXTEA0.,Ii NAIRI
Mfessietirs Ies Ac-t rjin ahae- df : oi ot
SocjdttQ O11l Cotvi t A1
Gx4n6rals I xru t 4 oi'auv., l iiid
l27coliraritA Xdix li-uue, i- 'p1'
~ du natiri
(-Ate r~urion Maw dIat la ilushidtt
importance, ceuUx (diitre Messietir!s
les actionriahi ts qui ne IJour t s %
rendie, sont hpi6s de se litir-i letae
senter par des mandutaires IfrIuri de
Ieur procuratioa.

Le Prdsi *e wt du Coasi iild'ad,g iii i rI, (1if(
F. E L I I.-

Docteur B. R. Ewwald
Chi-urgien Deritisto
AIICIowu-e au public et A zvc:. cliCIIl.
en pal tiiul..-' i (Ij1il -'era td#(1d 'tt .
JM1Ermie dadh's Ics jIes rrinicI joti-, ti
Juillet.
Port- au-Prilce, le 17 jurn 1909.

Chez App. Ciipo!it


155 Rue Rdpublicaine en fa, e de Mr
E. Robelin
VienueLt d'arriver par d&c uiei va
pear :
Pate de foie gras. Sauci--ss tr I le's.
Pigeon aux pois. Tapioca. (Chut'i ,..:e.
Asperges e;c. Fiuits cristalisp6 jI.r ii-
vre et par flacon. Prune d'entt-s. V,i;:
rouge et blanc. Oporto. M.,laga. Ver-
mouth. Cognac. (hamp. .-.


On Irouvera : Kola


II A
A BASE dto CODti.. i; '.
GOUT AGFREABLE ..
TOUX, RHUMES, BRONr HITF:V, 't.
INFLUENZA, AFFECT
Rue R4Dublloatne. n* 121. POHT-AU-I :.


VER SOLITAIRE
CURE RADICAL et SANS 0AN611
en DaUX HEURas pnr les
GLOBULES
SEC RETAN
REMtOE SOUVERAIN
Adopt6 i' 1.! Hopitaux !a Paris.
TRLMNTE ANb IDE CUCCZS
1 7 I h (l ffa.PorIU 61pritp

Piaul IAV ALDl
Mtdecin t C-t hiiuiqien
it k1\.',:I la disposi-
tion des i-iahulez.
160 Glasld ;~,hJ~14 ie~1t. I l'~iue, 116.


. \ \s


I, >1SI k


Topique D. SERIES


I ai~ii *-)3 .I '-


1-21i.
N- Il;..


ii ~ ~ -' iri dog
m I tluires,

4,11 41 l' tij et
I- III J.


: 4 Moderne
I ii Ic uple.


I.


-r -- _- -


A la Melropole


MASON JULES LAVILLE
93, RUE 11D MAGASIN Ii1 I. 1I.A \


Vienne nt d'arriver par les derniers Vap. s 111,- w,


A des prix detiant toute co
Asperges de Leognan
Asperges :amricaines
Petits '(ois fins
Tripes a la Mode de Ca-ie
Olives


I )IIt ti 19 1 I 1 Ach.Ur


JlCUIit~Iicf! les at :1lo- -IaH


Saucissons


Anchor I

fie Lyon


Fromage de pate grasse hollandaise

Ieurre de Bretel Frieres dle Norinmallie
en flacbos de une L ivro tt deni-.r-l. :
Vermicellae dMacaroni ut Non'il.: -
B 6re frang "ise, brune Mlarque Atlar t:!,1p
Biscuits Olibet Petit Beurre el a.ssits.
Champagne Vv' A. Devaux --- Epernay
Le champagne le meilleur et le moins clier
Les trois marques :
Cuv#e Sp6ciale Grand Sillery Gran i Cr6ment


C z Madae 1V" I. B. oux

19, PLACE 1DU I \P'A I 11:< >,'


de Kingston, Cr\;ine Soda


___.e


-I I ~1III~P~


I (III I I P I ;,.., : ( !! % 1 )


i
'L


4










Pharmacie W


Place de


JAMESTOWN TLRCF.NTEiNixL E'P3SITION


Buch


la Paix


Ea*cution prornip! e! x des o Idg :i o r ~
Analyses so iuvitiv, k ( tvr uie rna1 dapres ;a
fAnal 40Se d.--; ailillca in 4 ()ire 1t'.o(1 1!' l).ai
meth is amthiicaine ( fire es-say ~


azeuses, sirops ot veritable KOIa
1-' douzaine.
en gros et en detail


Prop tairoe : T.


Esuch


Pharmacien dipl6mt aZll'Tmand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
A Saint-Marc : NMadana F.. Martelly
A Petit-CoAve : Herraani) Rrnmbod & CO


JotIosalinif


lux eAlitarmllacies


!ze-h et Parizot


( 1907 )


HAS CON3FERDD A
Gold Medal upon

Tainnerie Cont inentale
DE PORT- AU-PRIANCE
CEIHUSSURES
CHliVRKAU GI.A(C, pont horamnes pt d trnes P. 10. Enfants P. 8


VnRNIS 1CI.IPs I
COULEUR LOTUS *
Pour la venta en gi-os 5 olo


a 10


d'escompte.


Jodowlthlai~L

Cristalii Jodati Italiani dleVetor Pisani

Pr6sente eni mernc templs les avunrtaves de iro fe itU les alcalins. Elle e t
rbs utile dans toute. Ii-, former, d i ee d t &iacll;rige materiel organi-
quo,- o~b~rtt, oxn:\iur~.ir Iit :ri~t, elt # .' Cr .-mtnt dans l'arthritismet
dans lta constlpationl hfl ut#.lJ c -, t 1,-, i c r 'r. i ritestinales.


La JODOSALINA coustitile uni r endled1tt t efli. a, rtinme merveilleux, contre
es maladies du foi., et des r. iiis. l' :. cst ;a, .,J 'o .-aus aucun d6goat et ell,
ajoute A son action laxative c"'lle de I't l.b'ir 'is conditions de la circulation
intrapelvique.


D6p6t:


H RE EIIEVUEI -ELI,,EVU
NO" du Chsamp-if-Matu
POiAT-A.D-I FUANCrb (HA&ITI)

Mm.IeHermance ALLIED, directrice

APPARTKMEUNT', POURfl FAMILLE
DINERS- LuNCis.
Instuaation modermi it o,%fur tab.. Vutautlr la met. Temsptaeure
dowt at rigttliire. -- L-- Tram -ways de.ts-ertnt L'HMtl-Bell.evwm tdeaUs 7 l a 7 m
PROPRITri SPA(MCIUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENMADES JARDINS
seai, m o -dPow.---ramlphrw.
Sounereiu ISotriques


Table d'H6te


seo= urs .ismr, do addi Ad how"s,
do 7 A 8 heros duAn sr


.1 1 R I I :


i ~ -- Wb -r ~~tF rr
z- rCT,POUI. L&VIES=
pro -0 t I so2n I*CIX common-
4 es tadC 1I.:
fail t U. i y a de pluS
souveal'~.
Former anw~ricaina et traneaise pour
Messieurs ; 0 ;atJes a' commodes
Pour les *aZcts p ljsk faiss.
Travail r>,-" rixtcut6 avec
dos pe311w 6r-;3 i marque.
Arsirance d4 grand rabais.
Pitosa, (ie'Ilrar s e4 CAuiqt e5(

Maisonm iRUNES

i -jr .._.. ~;:n zu r


te

threp' 4
Viranth'
deen
dt11.
tcffe' di'
to chn : -





La Aair
tu
,-L ,. i


..Socis Pota*

rnJ chuix d'd
a1 ~chvijo.
'te, Recomman-
~' :ntjle an@
P. toit Casimr,
4 %piqu6 do
W aumos deoXo-
V- ,Zi, Anglabis ca
v r. ,.r i&ro pierfetwn.
SAN%)ZID des Goo-
bits, ~s!t brodan
*::- bshabits oar-


An ii ": C',rnpagnis


d'Y ,s '


*,i ( orient )


Se ti : o: 'ls ~Uon du public
'poUr L*o tr FORGE, et dIA-
'JUSTArR, -'0 1'A.z.TIOX de cofire
i forts f I rz'! conditions.
P-Iv .!W!u io vi No 19
1'i~t I (t P)*ZY i *
-~".-S D-.' o


A'.1.4 ) U .I-Z ,ttI Z

JAIME TESTAlI
Le chanelior trmarquable, avan-
tageusmrneit c',in'.fait savoir au pu-
blic e- a! t,: A sa niombreuse
client iu q' : v e.t de t!rnsf6rer sa
FABRIQUE DE CH4PEAUX
(L'ANCIENNR MATSON DU LOUVRE )
DE Lk PLA,' C(;EFFpRAID A LA
GRAND'IUE O)U R iPUBLICAINE
No I i '. En foc..: de la Poste
Le nouvel tablissealent est on-
vert sous ',c ,::i de la fleur de
1' Ar. rique
II promet soin et promptitude
common toujours.


e manez nla de pain!
I S'il n'estfait avetc a "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresaer A :
Ernest Castera
repr6sentant de la PUILLStBUY' WAs-.
sUm FLOUR Mu.s Co MumupouL.
DlL


-- II


CEAU88MMS rn o19M n 1
M3 RD*1b, POUR LA Irf73 j
MR SROX Ef KD*Zt'L.
KX~oU u or. pro= n G
@ommandeaso, tant hi

Forms APrommeii .
Ion nelle...me bomm.r ; 4lBgiats WR~;
Chanssures do dames ( r
do do Paris ) et le plus comzm*..
chaugqures pour enfaz t
0608 avec des Pcau.t. d .8 oul
douse 6*ectiou *W durdeirn rjpw~
siom. A des prix avAt..OBux.
Ciiragee, plates w, iiquj&Q
Pow e*Ahaus~sur~ss iso t- m

Francisco )ESUSI
FP~ Cic i- e .t "-USU;f P4


La Manufacturi
no glard P!Ock
gros et-A d t,, !
tons genres P.uY
Hoxuus, i".
Lips ccnm.; r (
do l'interieui pcu,..
dau tz. reL.li c


rANTS
pri sLmm.r
UL2; y~'oo tire exdcutiu


23, Ri.rt dr 1 .: 1
PORT-Ar -P!JNCE

C .O'i


Forts, 23
'HAMTI
erun
I0


Tailleur- UL' a chand
Donne ac *. ;A ak Llante diu
tMie qLc sa r,,; .C -?77,Hue Traft,
sitre est1 touju,!.-Y:- u',tb P('.';rvueLIvw
variet.s d'6t~ofes do]a hbauts
veaut4 parisienne.
QUAL i SIUP*R!Wl,1r' (:r'PN
TTRIUaL 'OIGN!k. LCUTTICN P



NESTORl FEL
L ctIjeltta I I iei adv1.tageu
conn d.g touted la RWiublique
de r vrir sot ,A6li1er Rue
Rue es Mirarles ) No(i)I, pr&B
.Ag- r Cauvin,
Sa noinbreuse Iielt&O
coInme toujour. toute SA
mour 1es travaux qni 1'i iewo

1A
A. de Mbatt~is &r


Maison ftld~e f u180S


Derffers articles r
P ~rf icn s z r H 3~as~ I
yal Houbig a t; Foug3r6 ftoal;.
urn Id aI; Savon. PoiJre
Coffrets de pai'-urnerie tr&5
Parfum renomm6 e AAciS ,
~opheroua. Fcu-S 4
pour buggy et bu's.
Argentteris de olue,
Moustiquaires, Bross-c, Pi
cigarettes, Cravateg, Ma
!outos qualit6a
La Maison a toujours us
sortiment de Bijouftbf*
do DsmcalsS, A 1a dispostiUad
on 660tal et&a POrtao
ue Wr"es
ALters d' orlogl
Bijouterie : Gre ti,
Sur commando.
d t M piftSCd pW011' 61

MELAT D 'CILD
Prix .xcoptioflfl,


Fabrication d'Eaux g
champagnee A P. t6
Droguerio


En vente


G -v f~ (J~i


chez A. de Matteis


CordointeriNonanek


B. PETOIA
t43. GIRAND'FB1% it.W
PORT-ATJ-Pp; N,'


- -one


Mow-


n~m llowmw =A Irr dM~r wrf


I ,