<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00678
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 22, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00678

Full Text



~i &nn6e, N. 894


J


PORT-U-PRUNCE ( hiRa


Jeuli, 22 uillat 1909.


I)


OUOTIDIEN


Abonnements:


4D.PRmN G


.......I


UK Alam
MIo. moil.
Un iods.
Titos Mens
Taos Mon.


*


2.00
5.00
-".20
6.00
8.00


DIRECTEU- FU'N DATE U ft

Cl6ment-Magloire

ADMD1STRATIF, Arthur Isidore


LE NUMIRO 15 CKNTIMES

Los muassill sImewu..alolm"a m"esmvsi"MAU
DIR E(TION-Kt&DACTION-AtDmiNiSTRATION
41, RW- OWT, 4 %


CONTEST DU JEUDI


ORPHISE


gAdt an monle fou, ca soir-i -- O i, gapissait-il, le p lit
de Port-au-Prince. Assis dan- rng:p tie pitA,6 est supirieur pi
di hall, j- regardais avec tris cchual gri.s il I.eulou mi si '(
Scontorsions des travestis Iu chial noi' i I Didd a plus dtIe j
musique vn!gaire, mais sin- q ie les ,leux ensemble...
t entrainante par les sou-


iletit


d'an tambour forcenA et les Cal commonIt.ment au fond( d'(n
d'an saxophone 4pileptiq,' ftuteui'. ma cigarette allum6e, i e-;,-
des femmes et desj -unrie rais le bon plaisir de Delangle.
Iuit6ris6s par I'abience de rdve, Q iar~d tu voudras, tu sais ?
ent particuli6rement. Su- -- J attends le garf;n avec le I inim-
o'an me toucha I'dpuine, et pigne. di' D-lbngle.
temps uue voix prononvti A Av-c I'aiie de Dieu, il finir ti or
uills: nous ari iver, tis je, comment', t Jo
S-Toid M bal, quel miracle I jours.
S t"arnai la tele et reconnus -- Voi i, dlit D-langle. Le j in -
barnt ami i Maximilien Delan- ,ur Vacarel don't tu viens d adaiir L
IIeNtaianice Iet les succms aupr s ,de ci
la passion pour la danse sem ce es sucs aupr l il
teravec les anndes. imoike!leS, est ce qu'on appel! un
enfant gi'1. Mal dlevd, emport6, vi,)
t que tu viens chercherlent, cP p)tit june home faith trem-
Pj dit-il, intrigue, en i'asseyant bler tout lI monde chez lui et il at for-
moi. temnt t contIibud A pousser le it ti
4, ', rien ... un caprice. Vac rel !ans la tombe... Q ie 1. s 1'-
ft Comment trouves-tu ces tra- r:nts su'pportent les mille doulei i- qt.l'
t jleur itll gnilt des enfants don't i- n',, t
jil pea denu6s de fantaisie. pas su corriger le natural mau' .i-, i!
-4wntce pas? Sins computer qu' n'ya Ia Iien qui pui se nous atte di iri
lbit le troisieae bal de la saison demesurement, mais que de- iannr-
bli propri6taires de ces diguise- cents en deviennent les victim c. '
l6s revetent. C.)mme deji vu P, est grve. Et vraiment il e.t t.nml
r"tueif. qu'on comprenne qu'il n'y a p.,s q'i
CA qui est plus grave, c'est I'a- les naiff consipirateurs a sur. ii.'t..
llrl t que ces dames mettent a e Le champagne cria un tr~e:.
tles ones les autreb. Iosez ;a sur la table, di- it 'l
.-A.tu remarqu6 les regards de gary)n, et laissez-nous .. Tu ,isn ,
quoe la plupart 6changent oen,' Maximi'ien ?
SA'ter:ds, fit mon ami.
S Oai.. Des regards aigus el froi Is II srvit le champagne av c co:>
cl arnassier.., pouction et rous vidames avec lenttf
t moment, on jeune home de- une couple.(
M maatelot, qui venait de danser AprBi qmt i, Maximilien reprir ,on
ea demoiselle ddguis6e n on ne ci.
q o, e serra la main, en pas- A Mine Vacarel qu ignore pl*'-
t m distribuant des sourires A mier caractre do l'6ducation, ,c e
e I ch. II parasite v es gens de la campaign confident en
t e paraissait t quality de servant une fillette pour
ts Co don et i n ? t re leave. Elle s'appelait Orphi-e.
;N 4MasI done cet individual ? fitla vois encore. C'6tait une fruste p,-
Ul D- angle. tiie grimonne de quinzds i Sriz n ,
o si. Coest le petit Scgar Va- titoe comme de ubole ein seo' e,
w ro inoffensif.. me une true. Avec sa petite i ,b' i
lfata d'un rire stident. gingas, toujours la m me sembl lit-il.
IoflOnsif tl mais c'eat uo ses pieds tacons et une odeur I hnu-
S criminal III ait di e quin uq i s'exhalait de tout :oI Ce.
'il y avait une justice en a elle nav it aucun attrait pour t.,
done i homes de notre Age et de ,cotro .d-
on t veloppement qui demandent av yt !o'at
Sl St me dit : &IA la femme de4 aensations raftin'uCs Pt
PreOdre an verre de cham- non do plaisir brut. Mais, en re:,n.7hAe,
al et fumer i e cigarette les creatures ade ctte espv'e pI sent
Sf face o ...et jo to racon- particulibrement aux gans do commun
M1 a fat teo gargon inof- et aux adolescents. En consequence,
S6gur Vacarel no so fit pas faute tde
a la porte doe ortie du s'~prendre d'Orphise qui .ai rd sta ce-
o iaelo qulqs s joueasne pendant. II la poursulvit de ses assi-
t -e tvoi do Sdgar dulits, de eso caresses,de see cadeaux,
., mGle &Is astrs. 11 y ejouifa mme le menaces, certain


our. I, 'f1 i! fit tant et si bi'on q':
tiul Fezfa-it des rIiorne; succomnb.
il ( kf, 'st q elle M t tintt;ireI
r r elle n'avait im a ipom,'14
Il i senti nifcts religicux ni
It I]- I'llo'i reur, ni i r.-inte du s-.m-i-
de C tte hisse liiisori so-is le toitj
i t).ttern I diii iquet~pe m roiksan-; lue I
I NeVw'lo: .-CO a i.-i'rein injud(:pen-
l1iit !' t1-4 T I'()ric1tihke s'Mtirai-.nt e
fii't ino nVicarel 'alarma Eile ititer
r)~ 0 phi i- en pri-.enc; d Si
1) w 14 loe '6ionse h pa'avre cr6;ilure,
cf1', u1)1,1 a tte,- ;la rm -ItI
ixij I NMin \Vaczirelremonta t- .ti '
h rfl)t'', S :g-ir prit A pArt sa m.AiIre-e
ef !ui "4rirint les poignets, ii lum Cria
d tr I vo y.
J'o 'u- lenfttni-, entendl z vous,
I 'Ou I tW il-s dle 1i! qile c'ext pour
.i.us: v .p:trlez, je voui tueiai!
Imiri.'e, v iticue, Ih malheureu-!e rie
:sa e!-eore, et )0puise, A tourm! les
*ie~eztions que Iui poiait M1,ne Va'.ari,
Siliaait A soe 1iire (pend intt h
(-M~-C tV nt; mit.
11.1 u, Cornmm- S6gu: 'acer. I ve
~ait d-rent rer et s'Mtait in s A table,
Mme V c rel Iui aliessa ti'amers re
procli'-,.
C,)!mert m)n W;' u :
t'i)rnnpmtre marie actiozi aussi ntoire, stI;-
T t-Oi). j )) 1' Inn)i, 'S g t i' 1I pouir :c
(d ri vouU a (Iit cct-a 31
0 (. phI1s elle- mC.'tn e.
A c-' m .i- one c xple.si'ioi .1i ft;r'oi:6
nar uii l~es traits gIu j-un1' homrm i. II
I, v I, t :iorIit d & I tsalle A mar ,r, A
It r. ci chCd1 0 () phieC.f IIlahit licmra
i-i n chl ambre tI.- It cour 1I n, luilirt
'i'111w p tio'e, iiil br -rutletn-rit i
et t un-- cturte et.
Iud ult-', la re'iv -m'a -o Or.' Icle' -
Ii~ri'rl puIse de'gageRei ni t,il s' di v'.sa 'Itd~oUt
.\lorS tiill qpijel(Pci.1r-it i-~i vi *t a'Ce,%
de sanglots et ddtroc-es -,ic'ements em-
plit la chaimbre... S-gii g Vac rel c .mp,
d1roit o-r lf ventre l'Orphi ise, piftniraait
ce vreil r, Iecrasait sOLuJ Ie. h iaon4 d-3
-es bot!cs avec UriC rage sauv age -
11omm1d .- cc venture dtai' respunt-.-bI.-
des rifUits tie cc mis~ratble... Q tannd
Mmne Vacarel arriva au scourss 41-1 la
v1ic1im-, ii t-Ait trop tardy. 0 ptii-e ne
tarda pis A expirer flans les h )ri euir
TLuri haIrtemnent aaxglant.
EE on a pu teniir secrett unI tel
ciiinlt-'?
0) it. D.cms le quari~ierC: i n'a pzis Li-';
I.! bruit... Aix rents eI'O-phi.4 3NM n
V m cite a djbith j n s-alq I'A bu)-
J- suis a'2 cojrant tIe ce. a~-
,Assirvat pirco qu'di I minute tra)giq in,
.\ine AcireI qui ojo nIrao'r yu' k, a
vait appeld ma mere A qui planss sa
premikre 6motioa, elle a tout racantS.
-C'est affreux des ch')46a1 comme
cela.
-Gertes I En attend int,Uowe V~cirel,
inconsciente at veule, continue A ad-
oiretr so' S'gur qu'elI. troive o 41613e,
goriginal,p amusant. a


-Q cIpllp 066 !
I:ette exclamation pousste, je me
I(e *!ndis A ans la salle (to billard ofi je
r clarnai moiich..ipeau et Iflol pardessus
Co unneiit 'IXVen vas ? s'Acria
ID.Mingle era me voyant revernr ljuipd
po u r (le d)aIt.
Mail.; ui.. : or, t tthtfC rn'.igace...
Iot p0 iu I'hIt-Oire qlue tu vions de re-
:)iistlfurt a 1l6po0 uwt leidgoide
tle ihuri:hiit4 .1 1a sinmon cw'ur que
it~pro avele be4oia d Ithre seul et de
a ~ir to r Aiii trrild air. 1i) noiri.
j d~ava ;i p.i rI corPMrO Miicd A descen-
'r les, mu~r'IItes d i pe ron du C:Grcle
I 'ifo voil aigii. *i)"t l'oIiiRx1 ine
S11. .'Aeict r., r4prctjtm a mon
o, eille.
Je pib ei'.r*. lIt!eetif chuxiti noir tie
I) .,It- %al P.,;i I t 011 ,1 is (lt I /)Ulou et
au p tli! rhcfiu imiige 'he je p).



RAPPORT
SU.I LA


R6vision


Tarifs


des lois


douaniers


N )it; 1) 1 itexte de Ia
Ci "Su ,don It :iarAbre
do C. '111 a Pom' -to I ra uc par
II I'rict profes-seur t I'tIK:ole Natio-
hLde IDi urf.
La Ji'slaioni dc -;'l iff e(t lois doua-
ole s tiut .'t I ord'e du jour, nous
r w,.ii-;t7- i.t ^-,igr6dl;I u-i A rios lecteurs
(_11 Icuinri(.rtr ct u Iimportant fRap-
pornt (Impi p iS'e iC C revue daverses dis-
I"oojition'; d-* inorltle~es sans elfet oi
r lacorrit p cit.
C'es.t Cot'~o ut dt., tI ici I itr I a Ch amn-
filI do o m uen1 r qiri, 4ins bruit,
pour.-;uit i i.v vre avec intelligence
et bonn4 vclont6.
A
La ChinbrC de Ca: ninere de
[lort-au-Prince.
MCESic urs,
le n'avais pas attend iiotre Icttre du
16 de l'&oulc pour me mettre au travail
ct entaenr il memnoire prornmis i suiet de
i.1~a~i )II de., IIi'. i ra djuaniers. Ea
ttfet, depuii, ui de quinz! j,)urs rues no-
tes kCaient pr.sei ; miles du chef de cir-
C)n.-.iuC iincr..ju c. : n'ti .qe cette
s..m dne quit mA tt possib' de les col-
1igir.

S'l me failuit psstr en r-vue route Ia
16gislation doianerfe, j'AtrAis b~aucojp I
dite, A en juger par linmporttace des quces
tions pa:s et qui toutes sont dmn Ep a
:rairrt. E, d'Abord .en quot I& lgislatom
en vigueor t'ctnporte-t-elle sur wse denan
c'r&s ? E IL a peut-4:8re plus dinaplear,
tuais est-elle p'us precise ? L'ownur
de :aut de ports marchands n'cs .1. pa


/


~_____ __ __ __


__ ~~~Jt Ir I cl I


_ I ~_ I










en contradiction avec LA situation descendue cettfe loi relative aux drc
du cortrnerir natioj.'I .' nitairtc;. fait dei x par's
Etant dontiri It. mnol de re~rutemenw, l'un- a.tribtie au tresor
one plus large rcrilbatiun du person 1 elle doit faire I'objei
auait -elle pour cowsiu-uence, comane X'au spc'ciale de recettes ; 1'
cuns le il=nsen, un incilleur reuude- dcn ns des pur:s et devani
ment des douanes Dans quelle in-sti Iirectem( n-.
re pourraut-on "i inplt r Ies innonlomabi
foriniltts qui ichtou ell la r~cepion e
Itxpcrdiuic o des much IriIises ou Jcnruccs 'ordre nature de mes
Ct dlont It comin crc ,, a plt a -ec r ji me c 'nduit tA attirer vot
Dins un pi c vntn Ic 1f itre OUL I .lC!io fl..do a We rglernentation
p-ibilquc ec ...n:K Vli ci d&4 Iurdu 20 se-trNi -brt 1883 ce
iit rct '. p cc'~,, LIprescrlpiptl a C18IM4 3 en ce qui conf
de L11,n1 .!i'iuIt' s d,: 12 Coflt1\baildes S-- ,at!',) d shA irnents. Gei
Lon~oit-j Ic tuc.. ip1 pr ~ J 18 ~l~C U gSOu fC
die coisacrerk I,- z IliLipe ainci iCii L de lV [iM- t we tUiu moins gale
Prc Crpe htf.l IT' 112U 41,1- c I i :I %tulle de 19O
tiLrc fiscal *nctture. Or, pour m'e
Mais 11 es-, I-s 10C. UOIS qUC 1'on ill ,C,11cp rkularir6 qui fai
traric he p'. ; ci i..s cce-ld des d no-ndii e dc cet-e rrgleit
bL Ltfltf..l.) 'C' 'cOUS ctL p, 'A it 1 12 JL-l.a 1i de 19o5
tn~rne d I, 1.)U r m pirt, il:- IU!C c r'uwi d djclaration qi
pbiant A Un p d_- et I 2v1~,t t Piop11rciaire du navire doi
cons'dtrtn it dt '.1' 'CI I190) dasn d:Ii s dcnand~e. form
SO" rU: s I v ratabsolUtnet wde celle mer
I 1 n: t Iireedirct dL- 1, S43. PAr centre
rippruQ;!'ern.-ni: 21~ .t C, i .: uttie1s. &AC*C t Sntous p
I _v)tiu d la 'i ndou


State loi l .ns d, t r la' i:
at, x Jr, d vi ., ,r s : : ne
rer. Pourta'i:, J ia I c'L, L ., I v .-a r
t.viJdemmcn nt li'.! itc :n:: c,)nptr c de la loi
du I ( ):I : ; ; nprunte \ 1'ex

C' -' t : :A .A'd. A p r r I.
lUi I r 1) '. i .t 'a r' l, icr
d,.- ..1" ) ,,i i i (t. v _, t .i. n co" n -
die Viset Ii j U'.t u '. i -

p'ces ionn~a Cs qur s iT 11n. and1is s eCn
,iestinat:l ,: 1 .' I Ilati, ,,a ., .;qu ce
visas :c sc tin: d',e. -. .* ,: ,it i lt sir 'c tri
pies copic's de ce, lti; urc., .insi qUL ccI.i a
('td prdvu I'art Ic i. Ju .

'ul'. c:. 1 1'-. : r: .' *, ) ;: ,
til I;n prc' .LV', i nt UC s.' r.ais iJ: 'i,.i ',


tnL
\" U I : \ / 1 . p o s i t i o n' .







r c
U ., '. A ., '* i I t i'. i -

CO! 1 (2' C ;.L 1' I I- ,Ii p ;i r (* C5 i -


COtnPlIc c. ,i I t .i ., n I, S i l. U c ii
P .l.: A r t) I "i" P
o l; r nn '.2! 'I s -


,oC tOint i utn i t .IC i t tu1c : iI Cl _


apulnt quc o. U i' p." .u i 1 ,.'I.1 t pricir l;, d i
su, l'bm =;,: sous ltrn Jdc ,I 'n".;t: 1
m ini ltza i,, un i \ x '1 .' ,i:. ; .iiu J.: L a ir-
toncitions, eln ^cii'gr.Ii .'I >lt lIKatu c.1 sd's ipc,
amLant quc" poss. .,ti" i'.cc i udf ;'t Ctt i
('.ard I1 ntL cs' .A nni "'-..1. ; p.)uriqu0i u'e!
Strait il pis dc mi .n. li t me ( Nul cs: c ::,. : i :cr !a .i ,)> 0 .'
plus pir0ic1t.. rcmT nt >-u<.ttc A c.iu ion.
*

11 \ a d'le so u c ., i' s ,
surout d'or'lic ;ii .'.: 2 .I ;''.' '. c.
calin e: :n, tou ;'uts ,ii C: :.s,. ; ien pi s dc
chance d '.in .)':cti .i..x \ ins l ser-
vice public l)c I :'' i:'. r A c:t rd
une mention t- :cc n' rc.'. int .1 la loi J:
2o inovellt rc is sts ,c !c to inage. A t;;
terms ct i I. l).' : 1 1c I.: 1 5 le ton
neau est dtcrtninde .' : IIm I 'V. de ;c.s '
et itnesura -es q ,d .*' 'VI a gi ler 1 tr1c:
Somme ;cute. ccittc i:spsl tio' n't.t qu.
ia rcproduc'!nn d. 1'.:r.c e 2 Jd 1t lloi c
1876. Cet article comporte un ali'aa
ainsi coracu : e DaI). cc but la mention
d6taille, de i'cvaluation de ce 2frct de'v';
figure sur les connaissemcnts qui accom
pagnent les manifestes remis par les agents
des steamers, au directeur de la douane,
sous pine d'une amende de 200 piastres
centre les dits agents. *
Cet alinea qui Le tieure pas dans le tLx-
te de 190o a, cependant, toute son im
portance, ainsi qae les articles 4 et 5 qui
lui servent de corollaire, puisqu'ils ont
pour but de sauvegarder le contr6le admi-
nistratif. A dcfaut d'une reproduction in-
t6grale de cette prescription du Legislateur
il vous est facultatif d'en fire 6tat, du
moins, dans ses grandes lignes.
f
La meme ob;erv'ion s'applique i la loi <
du 14 novembre 1876. Sans entrer dans
leI details, qu'il me saffise de rappeler que


i. pour rneitr
imit stance dt
1J, i natural
1,! 0 1 s;,ciale
j)i ).:r Li na uralkation


)its de visits sa-
de ces droits :
public et come
t d'une branch
antre aux me-
t leur 6tre payee


;re


lIveloppements
attention sut


etabbie pir la loi
Sle d&ec-c da 1o
:erne la natural
s textes n'ayin'
*aleur document
aux disposition,
sur la mme
en tenir A ctttt
it bien resort r
tentatiol, I'art-
5 content la for-
ae doit preter 'e
at la naturalis:-
Lule qui ditke:
ntionn6e dans !c
Sl'article 2 de ce
pointss conform A
a.mni:c acnue'.lc.
:e l.s ch s.s au
u s ') -t,i! y aurait
.sition maritime
c n-ne o:1 l'a
orJinaire.


DarS, 1n'i, ne cycle d'id&es. je ne sau-
'as "as>er sous silence 1 inconvenient
r m' v~'mne des droits addi-
: : pIr li lois d-s 20 no
v Lc I>(, 2 :lals 1883, 16 Deceinbrc
iS-, 2 -' t,' nbce 19)1, 22 aout 1872,
7 ,tco!i-e iS et maintenus par la loi de

Si i .-.'lient est d..i'h en ce sens
i'I ,i': qeinutilement la comp'*bilitd
S .- C : provoque des retards p6'
i s c > ninerce.


I: .: ,t ip'..;e te toutes ces sirtaxes,
S..- J i' dans l'interet de l'Eat e-
;i I :,n';squi ainsi verraient plus cair
:, i:r ; tires, s'en tenir A une seule
S1,,;i: .... d'une valeur proportionntcl
.; mod:ficition a:nsi comprise'
.1 L p.,re frine. Aussi bien mes vi
t ts scur c- print sont-elles plus hiutes. Cz
,:;(' I" vui.lr.rai, c'est une r6forme econo
mii:u .!iu aiif douanier dans le sens dt-
l..tC!L!II du pays bien entendis.
*

A .- I J1.ss droits purement ti.caux des-
i. ;-'ocurcr des revenues A I'Eat,!i v a
( n : :t pl.c source que lescommentateur-,
idl i '; .. -: i ~' tratif appellent des droits
C: ','u eT qui ont pour ob'- d
li'te:: -e li.- industries nation les contre les
i'l-'ri s ,imilaires de I'Etranger.
II :nb'i qu'en Haiti un mauvais sor,
s'.t o'.i- ,s';-iment aux tentatives d.&
l'eithl i:AJiv;.lucl ou associe. Des entrcpri-
es Co.n- .'c',; et tombees avant d',tre
p.' ''- : d industries, ponrtant bien
co -"c, .i mInon'es, comme par exempl'',
les s Im ries de Port-au-Prince et de
S MIac :'cciles la liquidation malgre
ieur :v dente Ltilite et en depit des r6sul-
tv s ob enus,. ct ce, faute d'encouragement,
fIlute. ',,ur plupart d'une protection avi-
see e lE'at.
De ces pr6misses ii faut inferer la n6
cessit6 de certaines measures legislatives en
faveur des industries ktablies et qui ont
d6ji fait leur preuve, come par example.
I'imprimerie, la tannerie, etc. En tete de
ces measures, ii faut placer l'adoptio a d'un
tarif protecteur.

L'ceuvre que vous avez entreprise est de
toate utility et digne do l'attentiun des
pouvoirs publics. En sonhaitant qu'elle
aboutisse, laissez-moi vous en fdliciter et
vous prier d'agrCer en mime temps l'ex-
pression de ma consideration la plus distin-
guhe.
H. PRICE,- avocat.

L'Administration du MATIN in-
forme ses abonn6s qu'ils ne doivent
rien payer, abonnement ou autres,
que oontre regus imprim6s et por-
tant le timbre du journal.
L'Admlaistteur,- Arthur ZBZDO]I


,-~ kN q EiI G)N E NT 8
M JAT.O T ROLOGIQU6ES
C) b a x--~rata iw
DU
SIVtn4AIRK COLLIGS St-NAUTIAL
MERCREDI 21 JUILLET 1909


Baro-tzatre A midi


763 *"/3


Tanap6rature)miniinum 230
)Mlrximum 34 2
V :pT.' ; o- I1te-npk'rture 27,4
Cel niiag u. jas-ju'.1 nidi et couvtri
depui' HAlo solaire fiubl a 1A [ h. Brise
rcP'li3rc. Plule et orange au S W vets
3 h. iliroti re en biisse.
J. SCHaRER
Arrivag!3


av

NI

C.
Pc
M
ra





Ct

cet
IA-
Ce'l


Tr
pre
et

dat
sit


Ce martin est arrive le steamer Alleghan)
tc Is nssagers suivants venant de :
Nci< York RIv6rend et Mme Hurst,
r I Sv'v,, A. Bridault ;
IJnau, -- )- A P&rioord
ip- lai;i n Misrhis Lormius. Edotiard
)uge%. MI' C. Mathon, Abel Hyppolite,
aiio Hvp-oli-e, Ministre Arteaud, Gini
I Anacrcon lltnris
Por: Jc P;:ix. A'fred Hinriquez.
Gonri: s.- ETnnanuel Chatelain,Wes'ey
ch-rd, F. Guiteau.
Fermo-ure d, la malle
I.- Jdpaccli-'s pour Inague. New-Yo-k
1 Eirrp'- p'r 'e j Prins Eitel Friederick
ceiles pour Pert-G(; ve. Miragone et
;rdmic ar. !c n s AlAlhlgnv seront fermees
t .aprt; midi i heures pr6cises.
Por:-an Prince, le 22 Juillet 1909..
Tribunal de Cassation
SECTION CFIMINELLE
Audience du 3Cc ccedi 21 juillet 1909.
A dix hlures et demie du matin le
ibo jtna, SO,, la prWidence de Mr le Vice-
ildeit Ern' s' Borhoinve, prend siege
troro n.:ce '.' a qui c.sse sans renvoi le
gtin'. t a TIribunal correctionnel en
c du 29 Avril 1909, qni condamne le
ur D., mti- i:q e losep'i.
\ ir- n' rt int incrirte au rvAle


D606s
Nous avons reco le fr.i;rl-
de Mme Elie Fracisqui
rie Elisabth Orphila Noisgse
1 2 h ures de I'ap-, midi.
Ses funCrailles auroot lien ca
i 3 heures, A la Cathidral.~t,
FMaison mortuaire ( 82. 4
Forts.
Nos sinc6res condol&aces.
Monsieur J. c. r .
Ce main, Monsieur Arteand, l
Secritaire d Etat de la Justi,
ici, A bord de i'A'leghiny ,,
Cap-Haltien.
' Rernariage

C'est come s'il s'?gissait d'a -
mariwge. Divorces en 1906, l
Chrysos,6ne Roserroid ont 4tC
par on Ir'gment don le pr6sideu
me a donn6 lecture. A repreods-
commune. Le divorce a &tC atan"
Les heureux poux A qai nouas
nos sinceres felicitations, se soatd
mis dans les liens matrimonjia.. S
tons qne cette fjis 1a chaine d'ausis
lideet douce, ne se rope jamai.
Ha ti Politique et Litt'at


Notre contrtre


Nons pnblierons
ce Numdro.


parait cet apt
d, main le soando


CBambre dles Depi

Sea,,ce da me'credi 21 juillet fW
A la sa.nce d'hir, apr4s lectrek|
corre pandance, Il Chimbre votel
cret prolong ant I' ssion d'an mim|I
drcret sera expddie 1 1 Exkcatif powrM
promulgui.
( Le dp i(t A'-& n FranCois &
'incriprion au budget d'une val
S ooo go.,rdes pour I''g'ise deJeaM
I Le d4pui6 Valerrbrun done i
d'une proposi ion de loi accotrdm
rentee viagere de cent gourdes & i M
Labidou.
SLe d6put' Morpeau depose deaux p
sitions de !oi : h1 Ire cree one C-


e si t !ev, l I.. cLV co nco erce dans chique port oavedt
S eaevv.iRpub'ique et la second prCvoit dl
T ibunal civil 'ch6 commercia'aupres de chaque CM
.4,di.inc civile du 21 juillet 1909 qui se trove dAns un centre de co-
I.-- l' b.alla sous la presidency du juge cc :c if. Dauesle pnrs de moi I
A. St Ro:ne. as iste du Ministere public POItarc., i' y aura tn ag.nt comi
La.:ot:ue prcnd siege ct prononce les juge- L' ch o1 I'ag nt commercial l'
mcr-s sui.s mission de fire v.iloir les prod~
Cmui qui ptonoe nit 'Pays A 'E rarger et A fire spontse
Ceuiqui pronounce nllit d d- ur deard du Governe
vorce des 'poL.x Chryvos 6me Rosemond ra o ouchant Its principles
rapport touchant Its principal PO
ef" ctu. .e 29 N-ve:nbre e I anr.e 1906 tions dn sl suscepibes d'6re
par i'f;icr o I'Edr cvil de la capniale sur la place oi it se trouve. 0 A
sect :- Nord, ordonne la t:anscription d sa honori/ique.
disposittf da pres, nit ugenment n :n large Le depute Sc- Aude donne lec ar
de l'ac c Jd divorc-r. et conpense les de- n brilliant exp se d:s m-ts, d'
pens. position de loi creant le Compte-ts
Cvluui qu c-Inda ine le sieur S monis entire ls commeri-s. Noos y
Vitc ,c. -qiq-, i c, pay..r A la dame Charle- drns prochainement.
sia Ce.arioi la some de deux cent qua ILe dnpute Fleury Sanon demanl
ran'e huit gourdts, moniant de Iobligi- le L ce de Jirlmie une chaired
tion hvp,,,IhcuIi! du s-iz. oc:obre mil bl et
Cneuf .Ct i' f, o.; au si.ur Simo. graphic et I'inscrip on an bJdge i
neufc' set, accord au s Simonis valur de P 7oo en faveur de ictdL
Vieiz un Iel.i dedeeux mois pour se Ii tionale de demoisells de cete ist
berer le condamne cn outre aux d6penos te ville,
,Aijiresns entndues Son collogue Z4phirin propo.
Alexis Souverain contre les Bouquet ter totijours au budget hait mtilk
et Dame A Dyer ( Par:?ge ) I oor l'achnvemci t de l'gl se ,'
Soulouque Sinon contre FrCdCrique zmne et d x mille pour la rea
Destin ( Dfaut ). prison do Cap HItien. .
Lcs herititrs de feu Baue 6Lamar- Le dpu' Brady POrt

la demand de Me B.noit le tribunal or- chapitrespcial do bJdget do
donne la communication des conclusions de o'Intrieur en favor do Gal.
de Me W. Michel et renvoie la continua- lIacic Piasident Je la RWpobA
tion de I'aflaire a overturee des tribonaux. valer devre ire enp ue don '
Mariano Sinz;o et consorts contre maison qo sonstit o i don
Docasse Pierre-Louis et consortst cet ancien Chef d'E at qi
gnon Sur rue.
Cin'matogrphe gLe pou B. Mcelin d
C'est remain soir ao'aura lieu la grande mille ,ourdes pour celim d
representation de cin matographe-Pathd at.- sede de dessaline. I
tendue si impatiemment par le public. Sor one observation do M it
Noos rappelons que I'appareil d'electri- Charhlt cncrOant la loi f12 C iem
cite fonctionne A merveille ; sa polsante secoosre de Petit-GoA e, I
lumilre donnera aux voes de l'entrepre met de taire le neessaire.
near tout leur eclat et toute lern beautd. Mr Casimir ptopose q
A demain quelques points do program- G. 7.000 oa budget don't 5 0"o
me. tratio d'n Waebuas p


Mm


(









J.t .ooo pour Is rdparttion d
is. situt dans le meme endroit
an a eo fin de demander I'ins
s budget de totes ces valears
Brddy obtient la parole poo
drnqdr e a Commission Sp
0t.ea connaltre de la demand,
r des d6put6s impliquhs dan
a~d IMars, ne pent pas connahtr
L r de mise en accusation.
?i3Et de la Chambre peat choi
a m d6putis qui out form L
in mu 1ion come membres de cell,
S.~ sit, car il lear (ant one non
m tUe. Cette commission a rem
i gidqo d6s qu'elle avait fait son
pI ideot de la Chambre dEclare qu'
falit ue suivre on pr6c6dent de
et qu'il n'y a aucun inconvCniem
hi se mettre d'accord avec Ie dId
Miti Morpeau, approve l'opioion
7p.st6 de Port-au-Pince et deman-
Sformation d'ane noovelle com-
pSident designe pour en fAire par-
dll tis St-Aude,Dacheine, SveCre,
Jeannot, Brezaalt, Laurent cet


bunedu "1 Matin
y- Port-au-Prince, 21 Juillet 909o
Le D6pute Fid61ia Jeuae
A
tlCmission du 'Bu'get de la Chambre
Sides VDIputls
Messie is,
i frietout particulibrement votre at-
mr la proposition de loi que I'ai
rde diposer sur les bareaux
Ghambre le 2 jaillet dernier et qui
a romnon soumise A votre sage
Elle est relative i l'iascription au
d Travaux publics de la some
ille piastres pour I'ach6vement
Wgise de Baine:.
aukmanse de Bainet, par I'accroisse-
de si population et I'extension de
mmtce, est un centre tres interes-
q Emrite attention des Pouvoirs
itd de vue de la production elle
lb important des communes de
eat de Jacmel. Et si c: dernier
n ce moment venir en second
qhtsPort-au Prince, il dJit cette si-
pivilgiCe A la Commune de Bai-
l production s'accrott de jour en
Ms allez en juger par le relev6 que
iw voas fire des principa!es den-
decette commune,pour Jacmel,
raI e 1907 seulement.


m[ Livres 4.500 ooo
. 7 75 ooo
he 3oo00,000
S, o 1070
de chevres 3728
odnbc, comme vous le voyez, Mes-
Kk commune qui apporte an si
iat la production genrale du
bi, ans contest, la so!l citu-
as pouvoirs de I'Etat.
.d'atre part, je vous aurai dit
esprit lab rieux des habitants,
e na jamis bendficiE d'au-
de 1'Eat, vous n'hesiterez pas,
i o er sans rEduction le faible
hul mille piastres rclame pour
g, Eglise qui n'a encore
tme ,i 'Eat et qui, aujour-
Joie d'achbvement par lea ef-
d~ ette population, malere les
L cet Edifi:e a subies par
temps qui se sont abat-
I~a de e879 g1901.
iulation n'en pouvant
S andese viens donc,
rvotre bienveillance
G e loi en question. Ce
m c remerciements anti
grst, les assurances de

pIDeLIA JaI .
arame.-r .
Irrto largi.
*P^S settr* MUMa&


l

I,
r
s-

e
s
e


IouvCeles Etrai0eres


Dernii es D6p6chbes


NANCY 18 Le dirigeable Ville d.
- Nancy est arrivE aujourd'hui de Meaux
I oil il s'itait arr&et en quittant Bar le-Duc.
e ROME 18.- Don Carlos de Bourbon.
- le pr6tendant au ir6ne d'Espagne, est mort
* aujourd'hui A Varese ( Lombardie).
. PARIS 18.- Don faime, qui se trouvt
en cc moment A Paris, a declarE ce soir
* qu'il continuerait la politique de son p&e
- Don Carlos. II a ajont6 qu'il ferait en sorte
t ue le movement carliste soit plus mo-
* derne et plus agressif.
MELILLA I8. Les marocains ont atta-
que aujourd hui le camp du general Mari-
S-na. IIs ont et& mis en fuite par le fen de
S'artillerie. Des renforts sont envoys au
general Marina avec;toute cleirit6 possible.
S MADRID I Le g6enral Marina, gou-
verneur de Melila, a commencE hier son
t movement en avant. Son intention est
d'occuper le ravin et les hauteurs A Ma-
zas, rour couper la retraite aux marocains
du c6td de Fajana, don't la zone s'6tend
jusqu'au point terminus de la voie ferre
qui sert A I'exploitation des mines. Toute
cette region sera occup6e de fa;on A pro-
tdger les travaux.
DOUE ( Seine et Marne) IS.- M I
jPaulham, I'avateur franaais, a bttu au-
ourdI'hvii le record en haioteur etabli par
l'americirn \.Ibur Wright. II s'est eleve
A 450 pieds d'altitude Le record du prd-
c6dent eiait de 360 pitds. La duree du vol
de M Paulham a e6t de 57 minutes.
Mr Blenot a gagn ie prix de vitesse, en
couvrant une distance de 2. ooo metres
en 2 minutes 19".
ROME 18.- De violent orages ont fait
d'immense degkAs dans le nord de l'Italie.
On estime a P. I ooo ooo le montant
des p-rtes que le mauvais temps a causes
dans la province de Pavie-
PARIS 18. Mr Louis Viard; vice-rec- ti
teur de l'Universi 6 de Paris, est nofmmn
Grand-Croix de la Legion d'Honneur.
CONSTANTINOPLE 19 Treize personnel,
ayant pris part A la revolution d'Avril
ont eie pendues aujourd'hui. Parmi ces
personnes se trouven' Cherkess Mchmed,
le pacha Yussuf. ancien commandant des
rroipes A Erz roum, et le Shah Valediti.
CALAIS 19. Herbert Latham essay de
traverser la Manche ce martin sur son mo-
noplane. Apris avoir covert la moitie de
la dis ance de Sangatte a Ca'ais, le moteur
s'arreta et l'aeroplane fit une descent assez
rapid, mais :se tent a floats giace ses L
ailes, jusqu'A l'arrivee du torpilleur "Har-
pon" qui recueillit I.atham. Le mono-
plane a e'e un pen avarie.
ATHENES 19. De nouveaux tremble-
ments de terre ont ete ressentis aujour- at
d'hui. a Analaiva. I1 n'y eut pas de degits. I'1
MADRID 19. Les marocains ont rde nou-
veau attaque le camp du general Marina ;
le combat se con:inuait ce martin. Les pr
pertes des espagnols sont importantes. Par no
mi les morts se trouvent un lieutenant
colonel et un capitaine.


Chez App. Cipolin
155 Rue R4publicaine n face de M
S. Roblihn
Vienuent d'arriver par dernier va-
pour :
Pat6 de foie gras. Saucisses trofiles.
,Pigeon aux pots. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc Fruits cristalis4a par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vine
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
nouth. Cognac. Champagne.


On offre A vendre

Une guildive en bon 6tat de fonc-
tionnement,avectous sea accessoires,
install dans la ville de Port-au-
Prince. Conditions exceptionnelle-
meot avantageuses.
S'adreser pour plu samples rensei-
goemeats auo Breau do Mafs.


A la Me`I ropole


MAISON JULES LAVILLE
93, HVl- it* I\lA(;A--dN INK L'VITA'I
Vietiient d'ariivor ptar Iv., de.l V-i i w' ll jj 'I.. toitte leur fratchgur -
A des prix ;Itialit tolite ( ,'wiil I i -i i
Asperges de Ieotriaii .#-.- r-. I **t Cambridges
Asperiges a rnlicarsi .ifS d, two
Petits pois tins fils Idin-A\ieux frtrem
Tripes A la iode de CauiiI' l OtI ol)i-tfWane
Olives A I Ille


Saticissons,


Fromage


ie Lvoni


de pate grasse hollandaise


Beurre de Bretel


Frivres


de Normandie


en lacons de miIhvi -t il emi- Livi
Verrnjcelle *:, ac; ,or~i ti NCuilles,


Ch;


Biere franciis-1, 1111o\tlue \ I litique
Biscuits Olibet IPIit I:tire (et Ii
amp.nmne Vc A2 1e;i --E


A


,pernay


Le cliamnpa~' le'0i"(11. t ItIc 11mwii 1 l,e
Les ti'ois maitques
Cuvee Sp6cialV -. Gra-: Silit'ry ll' -irj nd Crmrnent


Le I)islunII


\SI'RI


C'est la Vux Hurainc


Pour 20 dollars on a
Chez


ANLRE


FAUBERT


Line supei be machtrw )HI Ht. t% r 21, wit, 1 11.,, ind mtodtile eriregis-
ircs par les premniei-s mI ist-it't.I~'f I,' iji 1 1 1."''iid do ~tt ePanis.
A I it- 41 I it ck 11id;.' t 1 11m

,s hme koux.



Laborair Soin

PRf;PA RATIoN 1)E -r,)1 i v .\ i ilI VIN\F-N US ES STPRI.
IASPES f:T INJIC'TA1I.1 S.
Arnpoules d'Eru d.lo rnL'r I.. C'u; con Quinton.

U'eau de ine* que noi- cmiI 1 -' II mnt captts' au large,
u deel de I lIle de Ia (;iitive. N!-I !-!n '*tT!ri .U (:orps medical
)bserva'ion judicivuse (j iC to?. I Ic *'. *,it! -. s

a L'Eau (ie mer tijectabIle d(oil aivIm h it i. i :av'uij toutes ss pro-
iktks tht'rapeuti ucs. DC noinbrt u ,c' L tIt I)UI lilttCnt de certifier qo
:)s products ont,.IonnL4 touls Ices r-'-stliltA N~cc;.~


Specialitd: serum r,, v
Ce Strum r~gularise les 6cliange.-
s dans Ia neurasth~nio, la t tWhor;l


Usine 4 Glace
DE
Port-au-Prince
ASSEMBLEi: GiNI'IRALE EXTRAORI)'NA II<
Messieurs les Actionnaires de I o'l,
Soci~td sont convoqu6s en Assewiibll''c.
Gdnorale Extraordinair,, pou in trIli
le 27 courant A dix heurei trs prl4ci-
ses du martin.
Cptte reunion Atant de la plus ihant*
importance, ceux d'entre Meosi-sl.s
les actionnaires qui ne pourront sv
rendre, sont pri6s de se fair repcs-
senter par des mandataire- mnuris de
lear procuration.
Port-au-Prince, le 21 juillet 1fo),
LePrisi lent du Co aseild'administra ion
F. ELIL.


tutun tI rs it *t e'-ti' -etoiplay
)'e. (etc.


avoc suc-


I)ocl ittr I. R. Ewald

Chirurgien Dentiste
An.,~,c, Iau ptib!ic" et A sos clients
,1 ,I tIW. le..Ir *(11 u'l c'ra de retour do
JlIAl'inio ,.,il Ics prenmitrs jours de
.uiilclt.
Port-.:t-P in : ., le 17 juin 1909.



Paul EWALD
M6decin et Chirurgien
Sera, vers le 11 Adit, a la disposi-
tion dets nlalades.
116, Grande Rue republicaine, 116.
PORT-AU-PRINCE


~---~~~ --~--- ___ _


cB


Ejoal-mil!!!










Pharliluacie a


P1-Ice


Evicution pr'omtn1 -, -' ; ', 1
Analyqeos i'nioini u
UAual yses de-; inig -
mdtbose ain~ricaoixje (
Fabricatimnj d'Eaux q
Champagne tA v1
IDroquieri


d~ 1. Pi


Pr6sente en m;nxe e :! .
rbs utile dans toute.s n
que,-- obl .itt, oxuli ; ,
dans la constipatiOln i ,
LaJODOSALINA COnstit, Itl *i :;i.-'i
es maladies du foie di :
ajoute & son action l;xaitivc- 'ei do'
intrapelvique.


Dtp8t


H


JHl2/.. i A:.


Table d'H6tV


,u e et les alcalins. Elle eat
: ;:t-liange materiel organi-
imont dans I'arthritismet
S- ittestinales.
ineine merveilleux, contr,
s-ais aucun d6gott et elle
*, conditions de la circulation


chez A. ( 0 Matteis


A AJLEVUE


. I- .-1 ''.,t*hars


I'


- -. 43 Fi T )


p NOf W A 2 4 9how*@,
Ca 6 du m43e~t


'1- 1~'


1 ;1 ..-.


,A -1 m#taux d'aprbs a

I 14v r' r)pl et vdritabla gola
~:n e.
finos~ (,L. e i detail
:W. Buch


PhnrDrx'-v'cii dplo'-n~ ; i.iorand
I)epot dle Kd,lt->.na
Aux Gzn i ves XI LJda r) raque

6L P#3ti (ii ):l 5 % R inbold & Go


-Jodos aline


En vente


JAMESTOWN


i ,h et Parizot


,t I


I.- 4^S (,>


G91l i


" : -


PO3 iTION


V r,,)


ipon


( 1907 )


Tanie i (.A Ci1rinitentale
D Jr r (I~ '1CE


CH3vRKAU GLACk, po:Ar. It-
VERNIS CLIPS


(:OULNUR LOTT74
Pour la vwr-t;- :ii :l


S' < !' 10. Enfants P. 8
12 a 10


1 a 10
2, > d'escompte.


* VLA VWT


'jti; a commas-
Jos rtii ts -
(. ~ i:r;.43 at tx-a-
y a do plan
Formes aw~i iaul et francaise pour
ldOssiezirs ; etr~:r:b e cornmodos.
Poulr 0, Ar fts Ca:iIL' s e.P~
Travail xc-' (- extcoutA aVOe
Iss pe-.:,. 1, .m 6rt. m r arque,
Asrum~ice do grand rabaim.


M-kison F. BRUNLES.
!ir .a D'AU' X195

L~r -A-


1hrapiqus.,
Vient dn re
t1!ies IJL.4
to. clCevi '.


!OUld k $L.~'
3ea. --
~mr~Ic ine
t '
f u


* .i, 3 eS I' P i sr -
*$* P41/I ,'k


.4d choix d'd
-; II~i~~,chevio.
*c&comman-
Sc)icntble ane
pro d cauimir,
z *-~piqu6 do

I Anglalis el
-' it' 'Zlefi doe s -
*,r- rt 1. hts bro4Ls
habits oar


JULIN Flat-11RUS
Aneie: tl- .5P ia *`~ Compagnis
d',;u-.-'e,, t (~~:r 'z Loviem t )
Se 'flrft A 1 ,4 i-pk,-it),Iou du public
pour !Y- Ava-jx ck voRtum, et d'A-
Y.'rkG9, Ca.o ROFAR4TION do cofire-
fort-, et'- J. d lornes o editions.
I !I'va''..tj', u N '19
Ft*' tn d. (.' h Difpur1.ML) .,U

('Itapellerie
MIE E;()US*: tAIIIEZ

JAIIME TESTAII


Le chapelier re
tageuse:ne )t d r31nu'!,
blic en g6earal -t
clientele qI'll vient
FABRIQUE DE


v


narquabie, avan-
f;it savor an pu
a sa nombreuse
(do transfer sa
CH PEAUX


(L'ANCIENNE MASON DU LOUVR )
DE LA IPLAC GEFFRARD A LA
GRAND RUE OU RntPUBLICAINE
No i ',9. En fac.' de la Poste
Le nouvel Mtablissement est ou-
ert sous le norn de la fleur de
1'Amorique
II promet soin et promptitude
comme toujours


e mangez plus d pain!
8'11 n'estfait avoc 1 -. "Pillsbury's
Bert."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseigvemnt*s *a-
dressr & :
Ernest Castera
reprseontant de la PILLu.UI's Wam.
URM FLOURoMA x c Go MimnAP
'Iii


Buch


Fr; iP.r, sco


DFSUSE


F ",,(d I~~~r


gous t. :I. C-sPour
tous t~e'~r~s pour


0T1c]a It o
?r!. rag #I
L2; ANTS


Lps ., iitxiVic. D- -. ,mMergg
do l'iun6ieur pour ots ,tr k, '@ACm
dans tu*e 'emaint, peu PrF.
2:3 Lu.. d -,P. ,k 1s- f -0ta,2
PORT-AU-PRINCE HwAIT)



Tail leur- Marx hand-
DLc-a : a f- L. i c;iantecIN
teIe Q-i 'ii`x'cm h7.ie Trm
iiare st oi' cs ~ brn po;rzvue df
vari6`4t4 d, tktff de d abalke M
veautd parisienne.
QUALI-,-I 'CP*R-jc -,.ii i; 0 U P It W&W


r& f CI. A- C TI-NFRW

NESTOR FEIAl
1, (te rj taifl curavantageinll
couW) d., oute la RApubliQU eI
de r viir son ateliocr Re as
C R;"p '-.Z i.rjr ) No 61, prI S
no;,Aurieuse client'Pl
commer t tun~jours, toute~t
0011, 1:,s xx ;q-i. lui merOO
GM8.


A. de


mattdis A


MaisoI2 fui:Ae e 1880


Derniers articles I
P i f ar .3 El -.bi.i bi10
: Houbiiant; Fo obraOJWY
m Iddal; Savon. loodrf
Coffrets do parfump griets4
Parfum rtnomrn4 Asti8,Ir
04ph 5.FOUO L
La na 3 St s, C-O`Ist s at
pour buggy et bLiussQ.
ArgOJLt1O rie de IUS
Monstxquaires, Bru;stbf,
cigarottes Cravates6 U
totes qualit6a
La Watson a toujoul'
sortiment do Bijulsd&
do Diams, & la digpod

- At.'re d or,
BiJ outei: : Gr0k
mur commands.


ACEAT D'*Ch11 -


r~r-cr~cr! No nlel

G MB. PETOIA
143 GA DT
PORT-AI-PIv-
Ccyu&CURURN S zl
Uw VP*T, Pol-5 L, :-*:
A x(cMUOSU p 3

Formesa A hommeig
Chanssures do day-es ( L~eyui
do do Paris ) at lo plus C oamms
chanspurg-, pour sufants combl
06es aviec fes PeaPw 4,c toaut ie- a
WuAS u6iectUo0 Ul GLur6es rrlpreg
S4 ,1 L%,f q va)r tavEux.
Ciragexs patee et liquatgs
Fowr sksumares d.,


Cristalii iJoda".,i 1taiirnt d.Ie Vetor Pisani


~--b!~ V~AMILL-


4 PPA *' NT
-r *


Ivwawo 5W doi g lrvq- o-- .s 9 gn 7,. TA
R-O RIT' O -'U-RelVftiS UR DI EU 7RJ
PROPRI~TE ,:ac:. h;UAI. .;~.?UV'YANT SUR DEUX RUUE
P ) ~Lbi;; ~ ~ C- AI~RDI3I8
T as ~1 ;F;o. t:)'r.1- -.4-qGsepk.Vs
Sdornines f:ec;





mmmw!--


mmm


f ':
i I


~rr(tic! E:flli(i.YJ


1II, 1 ?: ~F~ 2~1.~~directrice