<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00677
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 21, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00677

Full Text



Ann6a, NG 893


PORT-AU-PRINCE (HArI


Mercredi, 21 JuUlet 1909.


j


OUOTIDIEN


Abonnermnts:


1IN Ulm inu
Tiota Mois.
Un MONs.
.00*00 on MON.
*....* Ilk. (Mini


0G.
.0


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


Histoire d'Haiti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violences et repr6sailles


iEju ier 1870, SaInave fut con
IlCroix-des-Bouquets A Port-
a-our y 4tre jug6 par un tri-
ationnaire.
p s oeut lieu au local du tribu-
A sidgeait le tribunal rdvolu
de I'arrondissement de Port
ompos6, pour la circons-
: P. Lorquet, g6ndral de di
dent; D. NazAre. vice-prt-
PNdeau, Louis-Aim6, Darius
; Camille Nau, minist6re
Rousseau, greffer.
hmia prend sibge A trois heu-
l' sprb-midi. e Une toule corn-
re'enceinte du tribunal ;
nombre d'6trangers et de'
i publics assistant a la
1am abords du tribunal sont
*l-r toute la garnicon et la gar-
l i du Port-au-Prince.*
jAe~l A, levez vous, dit le Pr6-
de tribunal; et d6clin'z vos
l rom et quality.
-6 me nomme Sylvain S slnave,
idmO t d'Halti, Ag6 de 43 ans, nd
tHaltien et demeurant an Port-
SAVz-vous fait choix de quel-
pOWr vous dfendre ?
-k ddsire Wtre assist de Mes.
d Livaud, r6pond I'accusd.D
fIt LO eat un moment su'pen-
y attendre l'arriv6e du onscil
r Salnave et bientot Me Valcin
bt va occuper le bine dc la dd-

LVauvd, present lui-m6me a
fr6pond I'appel du Pr6si-
tribunal qu'i[ no ddfendra
.s Devant ce refuse d'un pen
gdurositd, le Pr6sident
tC'oMce Me Jair,du barreau de


vient


N'k a As~tz




hr~m

aCJ

'nis


DIRECTEUR-FONDATEUI

Cldment-Magloire

ADDIIMSTRATNUX, Arthur Isidore


-ayer t41 ,1. main,. nir au pouvoir, It-
gndral S ilnave ne recula pas dlevant
les mov.-ls I:is plus infernv!,x. II orga-
nisa et lit ,ratiquer str tous !os points
la p:ay. la devastation, I,1 pillage A
main arm6e, I'incendie et I'issassinat.
(( II souleva les passions les plus
ltvastatricse de tout ordre social, ar-
ma ules bands qu'il lan(a sur les villes
qIui furent, d'a;ipres ses instructions, ra-
e s.es, pilldes, et incelndies ,'o boa ordre,
e comme on le disait alors.
e 11 lit tomber sous le coiteau de
I'assassinr sans distinction fl'Aig ni lIe
:oxe, tous ceux qui refusaiontt de pac-
tiser .t ses thorreurs.
a Mont6e uir I'Ale.cindr,, Ptio'z, Sal-
nave vomislit la m,)rt sur lei popula-
tions 'enfermies dans nos vi!les du
littoral.
S I1 ,tttaqu l Miragoane av'c une fu-
reur qui tenait du 'lelire. Plr ses or0
Ires et sous ses yeux, Cttte ville a Mtt
brcilde et pidlde, et ses so!d its, come
lui, satis honte et sans pudeur, mon-
traient, dans les rues d(e 1; (:Cpials, le
butin flu'ils venaient d'enlever de I'au-
d.icieuse Miragodne.
a En un inot, de Carrefour A Tiburon,
des (;Oai ves A Ojanamirnthe, toni est
ruine et devastationn.
S Rawer et piller les ville.s, tel ,atit le
mot d'orlre du syv-tme laominiable
dj I'l'omme a qui la nation avait con-
tit ses ilestinees.
a II est impossible d inumeier ii
tous leP crimes de cet home, veritable
flHau que, plans ses impen*trables des-
seins, I)ieu eavoya sur nou-.
a II a avili le pays a I'ex:'iieur;
l'interieur, ii l'a ruined et ddvastd.


VI
Sfois. Cet acte de vengeance fut commE
une pramieie revelation, inapiqu
dans l'enthousiasme du moment, d(
I'instinct feroce qu'il devait d6ployer
plus tard.
a Peu de jours aprei son entree au
Port-au-Prince, Silnave annula astu-
cieusement le Gouvernement provisoi-
re, et se tit nommer Protecteur de la
R6publique.
a L'Assembide Constituante lui ld6f6-
ra la premit e magistrature de I'Etat.
a Salnave n'6tait pas fait pour cette
hiute position. D6s son arrive au pou-
voir, le nouveau President s'ertourai
d'ho.nmes nuls, depraves et cruels,piis
pour la plupart dans les bas-fonils de
a Socidtd et cessa dis lors d'dcouter
les conseils des patriots 6claires qii'il
avait, lui-m6me, tout d'abord, apples
a ses c6t6s.
a Malgr6 les remontrances de I'As-
somblee national, et plus tard malgrd
les efforts g6enreux de la Chambre des
D6putes, Salnave fit arreter violem-
ment le g6ndral L. Montas, le tit tran--
porter dans les sombres cachots dlu
ap-Haitien oCi il le fit strangler une
n it I !
a L'attitude de la Chambre des ,tdpu-
t6s portant ombrage o Salnave, il d(-
ch I ia centre elle toute la canaille du
Port au-Prince.
a Le 14 octobre 1867, on vit avc: et-
froi et consternation des femmes dle
mauvaise vie, dos forcen6s, chalppes
pour la plupait des prisons de la It -
publique, conduits par des meneurs A
Ia sold de Silnave, et qu'il allait tout
de suite r4compenser en leur distri-
buant des grades militaires, envahir le
local de la Chambre et profaner ainsi
la Representation national.


.prendre place i c6t6 a Pour combattre les citoyens qui,
*an. dans le Nord, avaient refused de recon-
B an moment avec ses naltre son autoritd, SAlnave employa le
audience est reprise. for et la torche: il ddvasta, ii pill., il
entendre, dit le Pr6- incendia tous lee quartigrs par' oni Ias
les charges qu'il y a sat l'arm6e qu'il tralnait A sa suite.
Wer, donned lecture de a Le 22 av il 1868, au quarter g4nr'-
ur M. a ral do Trou, Salnave d6.:hlra la Cons'i-
turt, M. Camille Nau totion, que quelques mois aupasavant
Pe I'accusation, a pen il avait solennellement jurd de re.pec-
I ee: ter : les pouvoirs quo lui confdrait le
t encore dans I'exil pacte fondamentd ne suffsaient plus i
4 Genrard tomba do son ambition sans bornes-
On de es malhoars et Alarm6 de tant d'excs, la vue de
Wait eue, qiolne in- tant de ruine, le pays tout entier se
r6suite de la hdvolu leva somme an soul bomme, et pro-
*4 d6 coneoCrir aux noncaladdch6ance duPr4sident d'lsiti,
oewnemnt provisoire cruel et felon.
SPreeos par lea devneiments, Sylvain
Sa Cap, fit re- Slnave retourna au Port-au- Pince
N mortn ttoyon s qui, pou do jours apr6s, fat invest par
Swdenwr d'ti. Os troupes de la Rvfioliuon. Pour es-


LN NUMUTO 15 COUNTIES

L otmamaMFrlis ImsL er i@o snam' ealu me&u
DIR ECTION- tDACTION-ADMINISTRATION
41, RI3 lWll 45


*<,-s u 7, 7', 2 .el, 24 7, ",01 l du
(:) Ie pLnal.
AuGr.ST1: MAGLO(RI,





PENSKEIONEMENTS
M WTiOROLOGTQIES
Observatoire
DU
SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
MARDI 20 JUILI.ET 1909


Baromatre I midi
Tmax minimum
-~ t-)maximum~


763 "/"o
22,
34.3


Moyenne diurne de la tempdrarure 28,1
Ciel tr&s nuageux dins I'aprts-miJi seule-
mer t. Vent variable et modJ-rd. Eclairs
(outtes de p'uie la nuit. 3itro!nc're cons-
tant.
J. SCIIIKRER
Tribunal Civil
4uJidence ,ivile du 20 Julii',It I ),a,
P'rsidence du juge A. Pl'ulo
Minis &re Public: : L. Co)ut.iad
Jugements prononcs
Celui qui condi-nne Ic sieu II. Maun-
git A restituer i Madame Veuve Marc I.-
lanne la sornmen de Cent so):xnte quatre
pias:res. vA'lur ar lui pDrclevee sur nne


SAttaque dans la ville m.me ,du pus, fore,le condAmne en outre i cinquan-
Port-au Plince le samedi I ( d-i moi' te gourdes de dommages-intert s et aux
p:iss,-, S;a, nave se sentit tl,mber, ii is,, dpens.
en tonmbat, ii fit gor(g-r dans la pri- ition d
sonl Mttelis Guillet, Tour reau, iflan d Celui qui dc 'are que I' adiu.lcaion des
Jolette et llyppolite a4. quatreu d deux earreaux de terre sis a .,i)rdon pro-
Jolette et Ilyppolite aI'i'. ,luatre ,i1r
s.s lieutenants qlu'il tenait lepuis quel- one 6 Av e r e l
que temps au cachot et aux fers 1t Veuve 1lermogcae DJocet est nulle, d6-
.are bonne ct valuable l'op o;ition prati
control le-qnels il avait fini par pren- e bonne er valuable lopo tonr pra
ntreii par p'orebrage. que s mains du notaire Henry Hoganrh,
e d ombrage. ordonne au dit notaire de remettre A Ia
SApris ce crime horrible et inulile, Veuve Hermogene Doucet les fonds consi-
sans example dans les ainales dle la gn s centre scs mains et cond imne les h6-
R upublique, Salnave, oour combler la ritiers de feu Jean Bip iste Badre aux d-
mesnre, fit mettre le fen en ville, exd- pens
cutant zinsi une menace que lui avait pn
cant s ini ine menace qe lui avaie- Celui qui ordonne qu'il sera pass outre
irispiree soq infernal 41 sir de ven- 'exution du ug ent du mat99
g.-ance : a Si les C tcos prennent la I 'exndtion du jrugment du 2i mann et
ville, di.sait-il souvent, ils la trouverort endu ene Don et Au-
en cn I res. lus-in Gustav fixe la caution A fournir
Sc. 200 dans le dt6ai de huit jours.Pass~ ce
a T-ls sont-an raccourci les crimes d~ai la caution sera sense accepted cot,-
de c-t home farouche. damne Augustin Gastave aux d6pens.
a La R4volution triomph inte ne pou- Celui qui homologue la ddlibbration de
vait pai laisser impunis I'auteur et les onseil de famille des miners Etienne
complices de tant dle crimes. II fallait, Pierre, Enrminuel I'riph&te.
par une repression exemp!aire, mattre
la nation A I'abri da deftpotisme et de, Celui qui ho noloage la transaction de
i'arbitraire des Chefs de I'Etat. a mineure Germiue G.orges.
En consequence, Sy lv.oin Sa nav,, Celui qii entirine le rapport des experts
S En consquene, ylv.n SAlnavj de Is succession Pl BL.
ex-president d Haiti, e.t accu6,se de ccessionPaulBr
haute tranison, de devastation, d'in- Affaire entamBe et renvoyie i huitaine
cendie,de pillage A main arm6e et d'as- s'r la demand de Me Arrault Jeune.
sassinat, Les consorts Com-au cartre Auguste
a Crimes prdvus et punis par lea ar- Comeau.


______ __


---------- ---


w m








Cin6matographe
Affluence extraordinaire au Musee do
Petit-Seminaire ou se donnait la deuxtime
grande soiree cindmatographique.
Un Iger accident est arrive A la machi-
ne d'electricitl de M. Mag'oire. Heureuse-
ment qa'avec an iclairage a l'oxiCtherique,
la representation a pu se poursuivre faisant
admirer et applaudir des vues animCes de
toute beauty.
L'appareil a tei remis en parfait 6tat ce
main et fonctionne a merville. Li pro-
chaine soirCe n'en sere dunc que plus gran-
diose.
Tribunal de Paix
SECrION NORD
C'est A tort probablement que Auguste
Mirvil!c rtclhmrit de Pierre Auguste, le
mnntant d'un bardereau de m:ub.cs.
Le tribunal a, en effet, condamne le de-
mindeur aux frais et ddpens.

Parce que les deux anciens amis deve-
nus adversaires farouches depuis cette tra-
gique atfiire de cabri n'avaient pas dit la
veritd, on rcnvoie A une autre audience la
co, iinuation dee e grand process.
lompilius Simon et Th6ophile Jn-Fran-
qCs ont cependant I'air d'en avoir assez


Nomination
Mr Emmanuel Barho'e a ei
comptable payeur au dipartement
tiricor en replacement de M.
Roux.


Distributions de Prix -


nomme
de I'In-
Tallitn


Tribunal de Commerce
de Port-au-Prince
JAudience extraordinaire du 20 juillet 1909
Le Tribunal, sons la prisidence duDoyer
R. Bastien, prend siege A 6 heures do toil
pour entendre I'affaire Dacarett, de Paris
centre D carett,de cette place,rmais l'absen-
ce motive d un des juges qui devait con-
naitre de I'affaire a empchC sa passation.
Pronon.e le jugement qui condamne
Madame B oncourt A p.yer Madame Cha-
vineau Durocher la some qu'elle lui doit
et a accord A ila dite dame Bioncourt Ic
d&lai d'un mois pour se libirer
R'-oit le serment de Monsieur Antoine
Catulle comme huissier exploitant.
Monsieur Antoine Catulle n'est pas nou-
veau dans la carriire, nous tsp&eons qu'il
s'acquittera de sa mission avec tact.
Une interview
Notre confrire le Bon Sens public l'entre-
tretien su vant qu'il a eu avec le Ministre
des Finances:


*
r
-


*, a Je commence, dit le Ministre par de-
Mr A. M. Archer avant itili son con- c'arer formellement que je s-is in ennemi
trat avec les concessionnaires de la Gonl- av r du papier-monnaie ; dans tous les
ve I.c piuvres ouvriers rdclament leur sa- entretiens que j'ai eus avec le President
laiir;. L'un d'eux s'.iaJesse A la Justice pour Simon, comme Senateur de la R publique,
Ic i t cment Je 14- gourdes. I1 exhibe iuqu'a mon arrivee oa d6partement des
d: 'cce, ui Icdgtiinent sa crPance. Ces finances, je me suis toujours prononcC d'ac-
p ~ -- por:;.n la s'inature de Ismae qui cord en cela avec lui centre toutes nou-
ag1 anit au nom de Mr Archer. velles emissions de papier-monnaie. C'est
Lc d6 n ~cur d6cLir. qu'elies so.it faus- n-ttement arrme q e c'oD n'en fera pas.
css. L'ataire est rcnvoyde. En ce moment beaucoup d'ouvertures
Ssent faites, par des capitalists, au gouver-
nemen'; je suis A mrme de les dtudier.
Mmine Vve Sylvia Prczeau r6zlame de son J'espe-e qu'avant peu le pays pourra en ti-
gendre Emilio S:nmmonds certain valeur rer un grand profit. a
i:rte. Le mandataire du d&fendeur de- D.- Des journaux ont parl6, 1a semaine
made que les pieces soient d'abord en- derniere, d on emprunt a contractor sur
registres. place. Qi'y a t il de vrai ?
Le tribunal 'o-donne. R. Un gouvernement est toujours
Remerciements suscep ible d'avoir recours a un emprunt.
Mret MineB.noii Armand etleursenfants, II se pourrait qu'un jour ou I'autre l'oc-
Mme Vve Sumner Innocent et ses enfants, casion se pidsente pour lui d'essayer
Mr et Mine Verneuil Etienne et leur en- quelles serait ses chances de suces dans une
fant, les families Carbonnc, Thezan Com- pareille transaction, et jusqu'oi iraient, en
pcre, Vaugelas et Franci lon I'ierre-Noe: s taveur, les bonnes dispositions du Com-
remercient atlectueusee nnt les RR. PP du merce d'Haiti. Vous concevez que je ne
Petit Sd:ninaire, les Chers Freres de S, 'is vous dire davantage aujourd'hoi; dans
Louisde Gon.igue, Its rel gicuses de S ,une quinziine de jours nous p3orrons
Joseph de Cluny et les Filles de la Sagesse nous revo;r.
ainsi quc tous Its amis qui les ont assists dans la prochaine rcolte qai sera excep-
ou leur out exprime lcurs condolCances, 1 tionnellement belle. Lesrapportavenus de
l'occasion de la mort de leur regretted partout en font foi. Au dire de quelques ban-
M.arie Elmina Carbune. quiers de 1i place qui m'ont deja fait vi-
site, de fortes encaisses en billets sent
Ils les prient de croire, en retour A leur fites de fortes encases en billets sont
vive et profonde gratitude. fates tant A l Capitale quen province
Pv et proonde gr at ilet pour les grands achats possibles ; il sem-
Portau-Pnce, 2 uillet99. ble meme que les billets manquent un
Contes du Jeudi peu A la province.
Mr Fernand Ilibbert public demain J'ai beaucoup d'espoirs dans un reel
Orphit, emouvantes pages inddites ou s'd- changement : tous mes efforts tendront A
tale toute la cruaute du gentleman dans ses le fire aboutir pour le plus grand bien
aventurts d'amour.... de la Republique.*
Hornmage m+rit6 D. Allez-vo',s continue le briilement
( 'De lExpis general d li Situation ) des billets de cinq gnurdes ?
R.- Ivariablement avec mon adminis-
A ci6: des dcoies du G(ouvernement, tration, aucune loi ae sera detournee de
d'autres ins:itutionsprivees d cnseignement s5n affectation.
secondairc fonctionnent a la satisfaction de D Le nick:, q.'en p z vs
mon Depar:enent. Le Petit S6minaire Col- n
lege St.-Martial et I'I istitunon St-.Louis R Pour moi, c'est la vraie plaie. Tout
de Gonzague rivalisent a Por.-au-Prince sera fait pour en d6barrasser le pays. C'est
avec le Lvcee National. Dans d'autres vil- mon intention nettement arretde. Mes huit
les de la R6publique naissent aussi de bo:.- ours de minister ne me permettent pas
nes institutions privies, entire autres aux de vons exposer implement tout ce que
Cayes, selon ce que me made Monsieur e compete fair ; mais je puis vous affirmer
I'Inspecteur dts holess de cette circonscrip- commc je l'ai dit an commencement,
tion pat son rapport du mcis d'Ocobre qu'avant longtemps le ptys ressentira un
dernier. changement A la situation actuellel Nous
Depuis la creation du certificate d'etudes avons d'aillears dnormiment de ccifiance
secondaires classiquces les divers 6tablis- Excellente occasion


segments luttent d'6mulation, chacun d'eux
tient A presenter des candidates bien prepa-
res aux examens. Le ntveau des etudes
s'est elev6 d'une facon remarquable. Et je
m'en .voudrais si je ne devais rendre on
&clatant homage aux membres do Corps
enseignant qui s'adonnent avec tant de de-
vouement A l'instruction et A l'education
de la jeunesse. II serait equitable de pen-
ser A mieax r6munirer ces homes de me-
rite et d'abnegation qui font de leur pro-
fession on vrai sacerdoce et c'est avec tris-
tesse que je vous rappelle que le profes-
sear le mieux payd ne touche qu'one va-
lear mensaelle de Cent gourdes.


On offre, i des conditions avantagemses
Papier A journal, format des ournaux
le ?oauwlliUsU, le Matin, le TBo Sens. On
pent demander 1'echantillon.
- Encre d'imprimerie, par livre, en gros
et en detail.-
S'adresser en nos bureau.
Vol
Un vol important a 6t commis dans I'a-
telier de cordonneric de Mr Tibere Zephi-
rin Bell, i la Croix-des-Bosales. Rapport
a 6dt ftit A la police qui, nous 1'esp6rons,
ne tarder pasi mettre la main sr ces i-
lous.


La sirie d-s tfes scoltires annue!lcs con
tinue.
Au college Louverture, la dis ribution
des prix se fera vendrtdi 23 Jcillet, dans
I'.-pr;s midi II y aura une seance littr&air
en franqtis, .nglais t espignol. La frnfare
du Co'loge exkcuttra quelques morceau>
qui prouveront les r&els progr6s obtenus
par unc m6tlhod bien comprise.
Le discours d'us-.g scra p-ononc6 par
M. Duviella, protesseur de iangue et d
literature franqaise.
SAu Seminaire li flte a-ra lieu le mer-
cred 28 A h lit hIirei di mitin ; A
I'Eco'e secoidii-- d? gr ir )n dirigbe par
M. Joseph Chi:cy, Ic vendredi 30.


SENATE

Sdtance 11,el jO)u;ilVe 190f)


D)s i'otverture di la stance, le S4-
naeuir I) Ti,'-oJre demands l'inter-
vertis.s-m t I~dt l'ordre' du jour afin
que le Sn'it do iuse entendre la lec
ture d'rin I Dcret prolongeant li ses
sion d'un mois.
Le Sena!eur lBuis:san combat cette
proposition, cai lit-i!, la C(lainbre des
Reprsentanlt- lti ;: l'initiative des
lois de tii h ;n ,- et !ni est apple
par consequ(ent A iniiher le travail
n'a encore rieri f t.
ILe Senltt tne doit pas Dprendre I'ini-


tiative de ce I' t et il est d'avis MEXICO 16.- Un comp'o: insnesia
qu'onI lais-e Is :li lss au point oft nel a ddcouvert 1 Fuerte, rille
elles sont, puii-quo jtusqti'A Iprsent A la fronti.re des Ecats de Sooaera.
la discussion diu Hudget ti'a pas 6et Chihuahua. Un datachement degs v
entamne, alin qui' les responsabilites raux, inmedia'ement envoy. dams ce
soient lix6es. localt6,i arratis \M.\ Ca-los Feliz aln
Le Stnalteur Thbodo 'e maintient Ferrel, les chefs du mouvemeat et cm
sa proposition eni d6clarant que les finq6 It-urs armes.
arguments de son collkgue doivent IERLIN 6. L'Empereur c(
porter le Grand Corps a intervertir jourh'hou pour Kiel, ou il va s'
('ordie Inu jour pour voter l D6cret, pour one croisire dans la mer t
puisque d ap.-s I'aveu du S4natear STOCKOLM 16 Les 8 anarchinm,
lBaussin, rien d.- serieux n'est fait cement arret6; A Stockolm pon at
depuis l'ouveiture do la session, coniplo, l'asiassinat du Tsar, ot W
l.a parole es t de nouveau accoord6e expulsIs aujourd'hui.
~ i Lt -ussini quii lri3i le Sdnat pour T I':RAN I6 Siphidar a 6e. p4 d
les 'aison s I1'11 lui a ddji deduites gouvcrn-or de Teheran et minisum ds
Ie tie pas voter la proposition ThBo- gaerre du Goavernement Provioise, l
dore. SarlJr Assad est egalement meak.
Mise aux voix, cotte proposition L. gaerai L.ikff a 6td instrait de e
est voe. I. S :cetaire, donned server 1'ord-e d ouvrar les portes dal
hlcture do e I),,',t'.i' t ai mnoment oft et d'enlcver les barricades.
son entseml!e.allait e!re tnise en dis- ST PkTER B,UiKG 17 R Cras,
cussion, le S nateur D tuphlin deran- dL cur d: 1a m ,inaticture Cra"
de qu'on fixe la date h laquelle la Co de Chicago, a et6 nomaodm
session devra prendre li.i, s.-ra .'eo 1 des Eta' Unis tn Chine.
28 ou le 29 Aouit. WA-I NrCiN 16. D'apris cS
Le President de I'A-semb!de lui re- 'rarspi: aujo.rd'hui, les meMine
pond que la sessio'i prendra fin le commiss-nn de cctte confereOc ,
29 Aoit A minuit Mis al voix, le I)- Tariff Bil ont .-ccepti I'
*'ret est vot6 sIins noditi nation de 15 pour cent proposed sr Iles no
L'ordre du jout est rplri;. Ap!'e- s tucux au nom du Senat. Its ot
sanction du dernier procs verbal on mtnt accpts ugrnentation
passe a la lee',ere ,!o la correspond sur les soieics files qui seta e
dance qui coinportait outre les sem- co arcles de ux et a
piternelles demands de renters via que"e Al
gOres et de subi~ildes, t.e leldttre des IADRID 17. -Le prince AIphrS
actionnaireos de la Conpagnie Natio- bon d'Odean-, infant d Epagnie,
nales des Chemir s dis Fer du Nord poui.d le ses ti res et ddcorbatio
concernant la fausse oitua'ion o s ose p nteent se I Jutroylel A Cb
trouve cette sEploitation. co sentiment royal l princes
OyaCobouig.
On y a meme parl6 do liquidation. ATHNraS 17.- D'apre s kls rl
Gette lettre a 6td envoyve A I'dtude uas des prdfets de province, It
.t'une Commission ;pciale co npos6e ment de ttrre n'a fair atant do
des S6oateurs Baussapr, Dauphin, qie I'oat pcrcndu les joroas.
Blaise Lavache, B6liard, Magloire, six personnel auraient pri V
St R6my et Robert David. corps ont r.trouvis. Trois
On aborde ensuite le quatri6me ont & tuues A Ponhioti et to
t point de l'ordre du jour : Rapports Analarva. Le tremb'ement de eote
des Comit6s et Commissions. Le Sb- sd de digAts dans les autres villaC
nateur Dauphii, rapporteur du Comi- il n'y a en aucon accid, nt de m
t de justice done lecture du rap-; PAnts 17.- Acco1mpP" ad
port de ce comity relatif A la propo de la marine, M. Picar ,et .
sition de loi StAude sur la miseo la membres do cabinet, le
retraite d'emblee des juges A I'Age de ;Fallitres s'cst rendu aujourd'h
72 ans. vre poor y passer en revue -i
Ce rapport base sur les art. 32 et ifran aises do Nord et de l2
134 della Constitution carte cette pro- GIsons (France) 17-' L
position, car, conclut-il, e dans cer- Mme Simone Le Bargy, I
taines functions, on trouve :de ges i trice, avec M. Claude Csi
de plus de 72 ans qui ne sont frap- de I'ancien prEsident de "
pes d'aucune infirmity et qui exercent A6t ci lbri aojourd'hoi.
urs fonctions avec une vigueur et LOwD, S t1.- Le* sow-1. ,,I
une lacidit6 que leur envieralent bon qul, mercri demier, f"il
nombre de jeunes hommes. en m&mB weaps que .l G. 1


.


La parole est au Sdnate
qui aDnonce au Soat l
gnite pour lui-.mme etl
pour le Grand Corps, il
le Ministre des Travaux
nomm6 pour lui poser
questions importantes p
au rapport du Jury M
rues, rigoles, viande etc. )f
aux deux lois sur la vent.
du Pays et la fa'sification e
qui sont A dormir dans le
de ia Chambr .
II prie le Senat d'adreeras
veau Message a la Chambra _
supplier de s'occuper deo
lois.
11 demande en outre qu&
-'cretaire d'Etat. i soit fait
sage en vue ',de la promul
Iis r~gii6rnmnt votoero pto l
1giIlatif qui se trouvent depubl
nC(o der.ii!r aux archives dA
Le bureau declare qu'il a
le n'ces-aire pour que satis
donnde au Senat et qu'il i
no: veau t la Ch imbr- et i MrIt
lee Se r.'taire d'Etat.
L'o dre du j)ur dtant 6pOia
seance est levee.



Darnilles DEtr gi

Dornieras Dp jchee








hare d'Anehsorough, s'eys
2 i sur on chaland charge de
ls Ia Tamise. Sa coque a *ti
grte, mais l'quipage n a pas en
1 I7.- Mohamed Ali, Ie chah
SagiI trove i la ligation rune
ILs de recevoir one d6ldgatton
I'linformer de sa dEposition.
,ph declare que s'tant rdfogi AI
MCdo de Russie,elle a de ce faith ab
b8 qe par consequent il est inutile
bC.ive la deputation. II est pro-
-r ex-souverain partira prochaie-
la Russie ch la Reine est desi-
lk saivre en emmenant le prince
Iq a 6t proclamd Shah hier.
Ri 17. Le marquis de Valalobar
qera domain A bord du paquebot
S. i" d stination de New-York
r-e reodra Washington pour y
w ies fonctious de ministry d'Es-


ind Glace


Port-au- Prince
dBLE GiN IRALE EXTRAORD'NAIRE
rs les Actionnaires de votre
sont convoques en Assembl6e
SEtraordinaire, pour mardi
warrant a dix heures trbs preci-
1lk martin.
t r6uoion 6tant de la plus haute
-tanee, ceux d'entre Messieurs
ktiontnaires qui ne pourront s'y
sont prit. de se fair repre-
lwlpar des mandataires munis de
L pwocuration.
|. lPrt-au-Prince, le 21 juillet 1909,
":fldu t duCotseild a administration
| F. ELIL.


Nriiries& Sp6cialit6s
MUSICALS D HAITI
IM. Benoit Armani fr6res
15, RUE LAMAARR, 15,
For-au -Pi ince

beque de Piano. Musiq(u.; voca-
k-IMsique de Phlliarmn i ie. Mu-
Ir Inistrumenta!e. Musique de
hiu c6ebres.
io0des de Piano de touM les %u -
M&l ages Alb 'tns et Methodes de
In instruments.
t L4 grands morceaux d'operas,
UbWa et de conce i.
SLst grands Quadrilles histori-
t tantastiques
lae grades valses c eibres.
eM captivantei Valses leutes.
4a brillante: Danses de fan-
aeabeaux etl i.:ents Two-steps.
inca eils et A\bums d'opd6as,
l,, as, de concert et de Danwes
pour Comriei;t:auts de toutes

AiONW) de Commandes de Pia-
o1 allemarids et de tous
L & VcIlts et a cordes-der-
Ffection nements introduits
BlHiqde de la Garde RSpubli-
P rF rance.
SPrix de fabrique.


dicoa DESUSE
SimRt do ohausur..

I&tojourn sen d6p6
pour a v&Tea son
LSUm, do chaussures on


C~lr des omret
mm at ... & zcutdop
Pon prs.
h .VOnts..Forts, 23
(Ramn)


4


Attention I...


cles olalai s
des Mialadies.


Rapidement, par le syst6me
oriental
Docteur Seetulsingh,
Gradud de Philadelphie, Gh icago et New-
York (E. U. )
Le Dr Seetulsingh remercie bien
sincerement tons ses clients et amis
pour leur bienveillance et leurs fa-
veurs envers lui. II announce en m6me
temps a sa nombreuse clientele qu'il
commencera A exercer son art et &
mettre A son service sa science orien-
talepour la gu6rison de toutes sortes
de drldies, gudrison garantie par
son incontestable habilete deja v6
rifine.
Pourles conditions s'adresser A l'II6-
tel Bellevue.


CHAMPAGNE

VICTOR CLICQUOT
Maiso i fondee en 18 I2.
H1 ElMS
Pour les coming ude., s'adresser A
Mr A IOBI:RTS, Port-au.Prince.
Agent general 'pour Haiti.

Chez App. Cipolin
,15 Rue Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelin


A la Metropole


MASON JULES LAVILLE
93,RUE DIC MAGASIN DIE I'KTAT
Viennenit d'arrivor par les derniers Vapeuis d .i-; toute leur fralcheur -
\ des prix d('liant tite vonicurroice les aiticlet- ,tsivaits :
Asperges de Loogr:ans Saucisse- lex t ti ambridges
Asperges am;Inl'icainlts I'at(%s d(1 t( it, giral
Petits pois tins Sardines A n nt'x ft ;-res
Tripes A la Mot(l do Caen C:tiani.:gionts iliilcn
Olives Anchors ,' I lluile


Saincissons


die Lyon


Fromage de pAte grasse hollandaise

Beurre de Bretel Frieres de Normandie
en Ilacons de une Livre et deini-L.ivir
Vermicelle Macaroni et Nouilles
Bi6re franqaise, i rune Matrque A.lanlilque
Biscuits Olibet Petit lHeurre ,.t as-soitis
Champagne Vve A. Devaux --- Epernay
L.e chiamipigne le meilltui et le imoms ctier
Les trois maiques :
Cuv6e Speciale Grand Sillery GrJ nd Crrnent


IA I)is (Iuc ASPIR


C'est 1


Pour 20 dollars on a
Chez


a voix Humaine

Epalant !


ANDRfE


FAUBERT


15%, HI-"JIP(i I -\It [AIJ-PRINCI.
Lne supetIbe nachiin, parhanle avec 20m oi,, I \ ; .nitrl Mialuile eniregis-
trds par les premieris m Iistes de I'Opi .t ii I Ii :n-u-4,Paris.
Alle. Ventelldre et l'itflinitc!~


Viennent d'artiver par dernier va-
pour : i
Pate de foie gras. Saucisses trufides.
Pigeon aux pois. Tapioca. CLoucroute.
Asperges etc. Fruits cristalisds par li-
vre et par flacon. Piune d'entes. Vins A. de Matt6is & Co "
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne. Maison foonde en 1S88


Docteur R. II. Ewald
Chiru gien Dentiste
Annonce au pub'ic et A sos clients
en particulier qu'il sera de retour de
Jeremie dans les piemiers jours de
Juillet.
Port-au-Prince, le 17 juin 1909.

Paul EWALD


M6decin et Chirurg en
Sera, vers le 11 .Aofu, A la disposi-
tion des malades.
116, Grande Rue r6publicaine, 116.
PORT-A U-PRIN(E

On offre a vendre
Une guildive en bon tat de fonc-
tionnement, avec tous ses accessoires,
installde dans la ville de Port-au-
Prince. Conditions exceptionnelle-
ment avantageuscs.
S'adresser pour plu- samples rensei-
gnements au Bure.u du Ma in.

M C. L. Verret
Tailleur-Marohand
Donne avis a sa bienreillante clien-
tle quo sa mason No7, Rue Traver-
si&br eot toujours bien pourvne d'une
vari64t d'4toffes de la haute non-
raut4 prislonne.
UAJTl SUSatuR COUPps *L*Am-T
VAtsAI ms nt. ExACUTION POKPT3-
Pris (trs rbdmis I


Derniers arlic es reP us
Parft Leia H > ,i.gnt; R)-
yal Houbigant ; Foug~re Royal ; Par-
urm Iddal; Savon Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfun:aer e trbs e61gants
Parfum renomm4 Astris Lotion, Tri-
copherout.
Lampes, Fouets et Chamois
Ipour buggy et buss.
SArgenterie de luxe Bibelots,
Moustiquaires, Brosss,, P'pas, Fumr-s
cigarettes, Cravatt s. Ms-: quiiarle d-
S'outR qnaihtas
La Maison a toujours :a- grand as-
sortiment de oIilouterie, d Aruentrie
de Diam"is., la dispoqi'trin do pub;is
en general et a I port e de toute
les bourses.
Atel'ers d'Horloge-ie t di
Bijouterie : Graues. (Cctufe tionr
sur command.
dchat de vieil or et t'iie argent,-
diamant et pierres prdcieu .e 4 d#es pria
avantageux.
ACHAT D'IC&ILLBS Da ': tsr
P- is sr Tnt'nn mx .,


NESTOR FELIU
L cellent tailleur avaitageusemera
conn de toute la Republique vienl
de r rrir son atelier Rue FArou,
( RUw des Miracles ) No 61, prbs de M*
L6ger Cauvin,
Sa nombreose clientele trouvera
conma toujours toute satisfaction
pour les travaux qui lui seront C'on-
60.


*- I ieI v jiX


ii,. Src.c3.s


Topique D. SERIES
I', C he ,au.c
;u( ii I t t',d il.- I~ ')iterics, des
I'laits i* -, I*,ar its, ,'oulures,
I'qtir s- I ein t poitiine,ctc,etc.
I'mtjs -i t if.' t rjpide et d'un effet
ctvt iun. '1 -po du p iil assure.
DEPOT : i-arniacie Moderne
Rue Iix \ I< ,t Itue du People,
N' 12 .
NI Id'.

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 H L: DU CENTRE
Travaux de,! toutes sortes et de
touts gr and u s.
Reprodu ir .I a\," r',dissemet8e


H6tel Bellevue -
Le mieux situd, ie plus eo-
fortable.- Ch amp-de-Mars.-
Coisine renommAe.- Vue oar Ia &mr.

Tib re Z6pbirin Bel
Fabricant do chaussure
Rue Tiremasse, facade Nord do
la Place de la Croix-des-Boss~l.
SPECIALIrT
P A, TOUFLK.8 M U.L8


___ _


,~ ~


-e


- _


I a I I


"WArz--


Pl*l










Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Ezxcution prompt et soign6e des ; io10,,,'.-.
Analyses scienttitiques t techniques.
RAnalyses des .minrais ('or, argent, uivre ct autes m6taux daprbs ;a
m6thode amiricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Chamrnarnle a P. 6 la douzaine.


Droguerie en gros

Proprietaire : W.


et en d6tail

Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne:
Aux Oonaives: Madame P. Laraque
A Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-Goave : Hermann Reimbold & Co


J oldosali ie


ai x Pharmacies


Iiuch et Parizot


Grand Rabais !

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CONFERED A


Gold


Medal upon


Tainlerie Conlilnentale
DE PORT-AU-PRINCE
CH ASSURES
CHRVRHAU &;LA':I, pour homes et dames-; 10. Enfants P. 8
VIRNIS CLIPS ( a 12 10
COULKIUR LOTUS 1-2 10
Pour la vente on gr-s 5 oro d'escompte.


Jodosalina

Cristalii Jodati Ital iani de Vetor Pisani


Prgsente on mine temnps les avatr'ages dc i 'o it et les alcalins. Elle ep
r6s utile dans toutes ,l'-s lormies r,.tentiti, tie ic lcliage materiel organic
que, ob6sit6, oxalurie, litliase, etc et e.i',' .nemeint dans l'arthritismet
dans la constipation li;ti ituelle et 1 *s inf-'.c o intestinales.
I.a JODOSAIINA constitute un reminde tr~s e'ti -,t, meme merveilleux, contre
es maladies du foie et des reins. Ellt est ac.,',P ,-! sans aucun d6goat et elle:
ajoute A son action laxative cell de ritab'ir le. conditions de la circulation
intrapelvique.


Ddp6t :


chez A. de Matteis


Laboratoire Sejourne

PREPARATION DE TOUTES AMPOULES MID)ICAMENTBUSES STERI-
UStES ET INJECTABLES.
Ampoules d'Eau de mer Isotoniques salon Quinton.


~
Ra l ;C'-- 4.4

GCKAUs 6 IN D6 ,IT. OU R LA W311T
Promy!ilu e soiL xcomman-
8 tanR ili :I' W
Chan ; &
wail toUj. )uinr: :,,c ju aI a do plus
nouveanu.
Former americaiae et ifrarAise pour
Messieurs ; 1i'L-.tc.i "e cocimodes
Pour los eufants C .; 4i.
Travail zr '- exJc-.i:a aveo
deo pSnlu 1 p ,: rl I
Ass..~r~ 7L. a c Ird :;-


Ma*ison F. BRUNIES.
ti *5 U i ND' W 1., Is 1
Dtri ;~ A par


I
-~ K


thropiqw *1
Vient da rrs
toffes diseur o
to, che-io te
do partk-,iibr
bo.l )CCii
do ri!i-ttr
toat-, t k.;


065.- ~;,-

jtum~esr t. ..'~.''~i-
IA. f .t L. S!


5UY .r ,. 'i,


Si Phils


t:* g


t.


.I uhoix d'd
1 ca. choyjo-
comman-
.5ntb1o an*
c :-simir


-r- 1 .- -10


- ~ro44s
b.3its Oar-


dq-- a .i40SWOM -* _' CI
Ji U JJ FL I -L VI$ S
An-., e Iit Cc.'ni agnic
do zt; _- 'AXr:.r.,i ( i,,3 r h W
se 'I--zr'sv i:m filu t'ublic
pour : r'. Vv )e- 69 Y ,-;G, Pt A-
JUSTAGK, (ifi It 'A n,1iO- iA.' c r.otft
foi ts ef ?.d A d o 11'wi n ,;:ditioas.
Rue i tA, id vN iii:r, No 19
Viz-: -ct~t d~ i-c C-h-x-br. d, DrsDtwUa


Entre


D'EAUX G

7 -FaC


Cbapeaux t
Chapanxs.
Cb'peaux i t
PAILLI or Pf eo-f'?
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales


JOSI SAN MILLAN
FABRIQOE DI CHAPEAUI
PLACE GEFFRARD
sa..o 4. Ceiffwr u L*sw.
Pear toes los gotU et i aour
I.s boarsas.


re mangez pies de p
8'il n'estfaitavec la "PillsburA
Beat."
La meilleure farine du moan
Celle qui donne le meilleur qp
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus b!inc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous ro.. igrinementaVs
dresser A :
Ernest Castera
repr6sentant de la PILLSBURY'S WU
BURN FLOUR MILES CO MiNNUp
BILS


Chapellerie
AC(:OUKEZ CHIEZ

JAIME TESTAR
L,e chapelier remarquable, a
tagdusemena t coii'un,fait savoir aa
blic en goi:,ral et A sa nomb
clientb!'3 q't'il vient de transf6ddW
FABRIQUE DE CHAPUOX
(L'ANCIENNR MASON DU LOUVR )
DE LA PLACE CFFFRARD A IA
GR NID)IUE OU R fPUBLICAlI W
No 149. En face de la Peoek
Le nouvel 6tabl ssement eat 1
vert sous le noin de la fleur .
1'Amarique
II promet soin et promptfl
come toujours.



Sprise


rAZEUSES

^r'L C...7- rr^' E


L'eau de mer que nous emiployons
an delB de I'le de la GonAve. Nous
* - & --- -. & l A


a etd soigneusement capte au large,
faisons remarquer au Corps medical
l |. AI;.+,.+.. ALILI.Am


IODservation judiCleuse que ouut ies iauuoriaoire- trau ers ;
a L'Eau de mer injectable doit ctre de fabrication rCcente pour avoir toutes Me pro-
prlI6ts thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettest de certifier que
mos products ont *donn6 tous les rdsultats esp6r6s. v

Speoialit6 : Serum nevrosth6nique.
Ce S6rum r6gularise les changes nutritifs, ii a 6t6 employ avec soc.
eb dana la nourasth6nie, la tuberculose, etc.


BASE do Co~tlE4P- TOOLU 0 CAL~n-~
tio cIT A(7GaMAA9ZJ9 CON SIV~ VATJO ~ ~-UT
TOUX RHYMES, BRONCHITES, ENiJUEOU
INF'LUErNZA, AFFECTIONS D e-S ";Vt.
Rue R60ubg.'~ .rx"'". "T 1.


En v~eite


Fondee en 1899

21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops


F 1 1111 ---


0


"``3'`7~'
tL d


-~ --~-~`~ --


I


I