<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00674
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 17, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00674

Full Text


S ltm* Ann N PRT-AU-t n < AM BSamedl. IT atll.t 1000.













OUOTIDIEN

Abonneaents: DIMMCT]u-FONDATEUR I.E NU URO 15 C NTIME
nm An lr. -PM UN 4OBi. 0. 200 J tJ
s-Ao-Pr- Taio Mos.. 5.00 Cl6ment-Magloire -
U MTS MW .... 2.w0 o Wm anind. wask me 1 m- onm Itud
*AITKVMENTS UN Mois. t_ 2M 1 _e* -- -- S-
Taa o... ... O Armn.TrErt Arthur Isidore DIRECTON-IEDACTION-ADMINISTu ATION
_TuOzS Na-z,. _S. 45, 38309 n90, 4S
L"A -SEAl tE ,II FIVIT 'plein vingtibme sitcle, les localitds hai Ainbi, dans ce petit pays d'Hsati,
LA .yE ,. F .. tiennes ppuissent continuer de s'appeler nous mourons chaque jour sans v fire
Saltrou, Trou du Nord et Petit-Trou attention et il 6tait ecrit que c'est seu-
de Nippes. element le Jury medical central de 'an
Pr suite du vid.. lais3 diins le Con effets, et come le Docteur Enoch D6- II propose, pour les deux dernieres, de gra:e 1909 qui devait venir nous
il do Cabinet par la mort de M. Re- srt a omis de nous en donner la liste de substituer le mot Port a celui de I'apprendre.
ad Hyppolite et la retraite de M. 1l et mAme de dire en quoi iUs consis- Trou, le nouveau vocable dtant. parait- Voyez, par le bilan de salubrit6 pu-
Dtoear Edmond HIraux, MM. Jiuwit ta ot, Is robe d'avocat est l pour ser- ii, plus decent et plus portable Je crains bhque dress cette semaine par le Jury,
Candelon Rigaud ont 6td appeals vir d'indication. Si, par hasard, vout pourtant que le pudibond ddput6 ne a quel oint nous sommes exposas,
asper les portefeuilles de l'iintitiieur wprenez quelqu'un qui no soit pas sit victim du facheux prrjug6 atta- nous et las n6tres.
ad finances. InopinAment, le porte- mveoat. car il ne fandrait a, par ch au mot at rou a A Port-au-Prince, il y a masse de
e-lle de la justice et des cultes 6tant z-mpie, cherCher dans le barreau, Si le term est parfois pris en mau- gens qui, chaque nuit, pr6ctdant I'an-
iwaa vacant par la retraite de M en train de circular affabl de la robe vaise part,- come lorsqu'en peinture rore, vont d6verser sur la voe publique
Iqy, I'arrtd pr6sidentiel l'a du mB- sadito. pronezle hardiment au collet. on critique un groupement mil com- les ddtr.tus de toutes sorts, evoire de
a coop remplac6 par M. Ai teau.1. D m6me cou, i aura on autre comp- bind d'obiets, ou come lorsqu'on veut dlejections ., c'est-A-dire le p-oduit de
Cd e'st pas tout et le Conseil n'a toA redre A ljusics rpressivepour fair ressortir le co56 disgra-ieux d'n leour digestion de la veille.
Spo our cola retrouv sa pldnitude, diUt de sport ill cite de..-ddcorations. visage on le montre grev6 de trous de Cela n'a I'air de rien; mais ces dd-
a Boisrond (Cnal jeune,secratair e Cot gal, je maintains quo c'est une la petite v6role, ou enfin come lors- tritus et ces ddjections sse desscbhent
Iat des Travaux publics et de I'A- rfanaion que d'enaever ainsi la robe qu'on veut signaler I'nfiddlit6 de quel- en se putrtfiint et infectent I'atmos-
,kur.-, a offert sa ddmission aul aa embre de la soci6td qui prend oe caissier on dit qu'il a fait un trou phbre.. Ainsi dit le Jury.
Pd-snt de la R publique. quelques lui-meme si dienement les intdr6ts de dans h lune,- le plus souvent le mot A Port-au-Prince, nos rigoles sont
are, nous apprend le Nouvelliste, Is wVave t d' orphelin. a rou comporte une Elgnifcation prd- dans un dtat pitoyable. Q iand les gens
sprk la publication de I'a.ret de re. 0 ciso e.t n6cessaire. chwi lea regardent, its d6tournent la
amt. Qu'est-ce,en effet, un trou ? C'est oue te avec rdpagnance et lenr bon goat
S'lR y a une bonne idde, c'est ouverture en creux faite dans un corps, s'offusque.
.* W Be bion cell do ddputd K6nol, qui, on A peu prs aussi longue que large. Je yMis ce qui est plus grave, nous ap-
.iR. Dants et Windsor Bellegarde proposant 'inocription au budget d'une parle dapirbs Littr6.Or,si le Petit-Trou- prend le Jury, c'est que a lea eaux, au
V sont, nous informed notre confrere somnme de P. 10000 en fveur doe la de-Nippes ou le Trou du Nord r6pond lieu de s'6couler, stagnant at so d6com-
LNMcneliste, de recevoir de France aroise de Sain-Marc et pour I'aider A cette indication, s'ils ont autant de posen : encore one antre source de
IS prlmes acad6miques avec le grade i construire uno nouvelle dglise, pro- larger que de longueur et s'ils consti- germes morbides.*
rciersn, en recompense des efforts pose on meme temps que les droits de tuent des ouvertures faites sur nos A Prl-au-Prince, nous avons tant
S. font ( vers la r6dlisation d'un statitique sur le coton et les grains c6tes (sur les cates du pays, j'entends bien qeo mal uo rip dea poor nous
d' education qui runit les essen- de coton, embarqu6s dans ce port, dire, ) peut-on rejeter le term comme mouiller la gorge et, par les temps de
0 I plus pures et les plus nobles.* selont afftoods a pavement de la sus- impropres ? chaleur, nous ingurgitons cette an
et, du moins, le language recher- dite some. Litti nous apprend que la fente avec slices ;horreur I c'est du poisn
Par lequel notre confr re d6signeo I y a n double inconvenient a per- se distingue du trou en ce u 'elle cons- oque os bvons, cette eau est pouillse
rw u i latine, c'est A-dire celle qui ter le systme de fire payer par la titue une overture plus ongue que et, dit le uory ncelle soillure de leau
I.a.s ddjA tous les pays latins et don't liqae ntiAre lee dpenses d'amd- large. l.e trou serait done, en dfinitive, et leultat dtun mnlt de surveile
r*eWee condamne les pays anglo- locations locales. .une fente dargie. lance active de la canalisation.
tina la decrepitude que tous peu- Le premier de ces inconvdnienls est Si tel a 6td le passe d Petit Tron-de .
4t coostater par le spectacle lamen- ane lajustice: on no pent pas puiser Nippes et du Trou-du-Nord ; si, ayant A Port-au Prince, on ddpit des ri.
~l4de 'Angleterre et des Etats-Unis. dns la caisse de tout Ie monde pour commence par dtre plus longs que guenrs du change, nous arrivons A
t, a.Si bien, le sort fatal qui nous raisfaire des besons locanx, sauf les large, ces points, sous la pouss6e do nous procurer p niblement le beurre
Wads, t nous persistons A ne pas eas tr6e rares d"extr6me rgence. proga s, se sont llargisjusqa'A s'blever et la mant6goe n&cessaires pour notre
e Ister toucher et s6duire par les Le second de cee inonvdnients rd- delay dignit6def I tes A cell deltrout,* miserable sustentation.
%t6 de I'Aducation cr6e dans le ride dns rabuas mme d'un tel systbme, n'y a t-il pas plutlt lieu pour les pa- Or, voilA que, d'apres le jury, ce
iW par la Rome immortelle. abs ieb6reat A cotte manibre de fire triotes d'6tre f-r beurre et cotte mantlgre a no soot que
IiM flicitons cordialement MM Belle- Qasnd on ne ddpeore pa. de son pro- Le de ut V Touassint Noel propose des products chimiques m6langds avec
de la distinction don't ils vien- PrO slr on ne regarded pas beau- le dire Petit-Port-de-Nippes et Port-du plusteurs ingredients plus on moins
Sd'Itre I'o bjet, autant parce qu'- Doup la dlwe, Nord mais ou est vraiment la diff- nuasibles A la santie.
I_ tgitimement due A leur md- Jo Ieave oc ine dod ddpuld Ke- rene? Le a Port a ne rappelle-t-il pas, A Port an-Prince, nous frdmissons
P_ .uonel que parce qu'elle t6moi- mol digne do cr6er un prudent. lui aussi, 'ide d'ouverture? Ne faisons- d'une joie anticipde cheque fois qoe
,0 a ncoup de courage. eOn saiut, ** nous pas tous les jours des ouvertures nous voyone passer avec fracas le bioen
* (, dit notre confrere en qaoti- de ports? feisant cabronet de MM. le bouchers
-, avsc quell ardeur, quel effort Mal il parait que 'honorable dnputd L honorable deputd ne paralt pas revenant de ('abattoir. Nous eoxulton
.@r, avec quelle exaltation d'en- Belvies Thomas o'eat pas de cet av s. s'en douter puisqu'al propose d'appeler de voir que notre vianole d leodeomain
ljhiS e', quelle perseverance dans A la seanoe de la Chambre de mer desormais I'arrondissemeut de Siltrou, est a:suree.
St : quelle continui!6 dans l' ae- cdi U soUilicite de de colleges une arrondissement de Louverture. Or, Misere I Ces cabrouets, aqi portent
l0 *0 et sre, parmi les difficultYs douALo inception an Badgot. celle de nous I'avons d6montrd avec une preci- notre alimentation, sont e la plus
1 randes, les menaces lea plus P. a000 po I'ie de Tlburon elt ion mathdmatique, trout et overture grande saletd et ce n'est pas tout. e De-
P d.J -r, les violence les plus ee de P. 2000 pour la chapelle de soot syoo.nyes. i j, dit le Jury, nois consomorns unoer
iaad'un milieu irrdductiblement (Ime-- e. I h e" t vrla qule A1tron dans S viande qai n'est guere nourrinasto-:
S areM i~a manifestations de l'art, Ss doete, ceo travaux soot naces- trou eat affaubtd 'un prefixe peu propre. les bcufs destinAs I la bouchlrie ae
1" Cetribt & la diffusion de la euggse eot lnad 1,e le compreads. mass ,'est-ce pa ppaus chez nou n eui onat pas, la plupart du temps, eotrse
m franAise chez nous.* par thU oa doe avoir pa one m 6gir-;t proverb qu'.n matihre de troo, c'et tenos eo consiqu.nce, ni mime exa.
e-nveear l et poor la Cahooane, de tooj)urs k-f kif et que t'e** ftrou e4 minds par un vAt6lrinaire; mai, a.
I j mai, vu pareille profana- pouvoir reliever sa chapelle en trout ? nmom,i n ne doat pas e sno ervir one
p aa* viande seoillo per l** mooches qul


j orn us en s qaol wradmset lee etrs leas y I des chose qeu nous faisoas oat visilt los uarcre de to geore
oLse t osd eolevr an Doc- lgis sotls ti desa s ax toes Le jours s.an nous on .outer, ab qui coorent les rue. a
robe's avocat Lono- I Llucont cotumm M Joirdnai qui, do I A Port-au-&, iace, rmarquio eA ore
hL s iD)sert ilusieurs .eloet, moor-prope local des Ti- ol et come M Jotrdsi qui, de 1 A tort-au-Pyiace, re marque ecore
-t robe d'vocat. L'hono- Wn ul deU Caboaal ... pals soixlnto ans, faisait do la prose, le Jury. on jatto sor la voie publiqu
11! preet une mbonne recom- ss le savoir. Et alors quasd on ouvre a les ff to do touts sortes ayalt op-
L I ri permetatr de ad retrou- Teoivt Noel .'indi- les ,end, on demeaur .eanpfalt de tait partenW aa parsonmime si deo -
** PWplique probablement aux g o e j ude s d w eir e, deo D o se et de tant d'icomerieoc. b rcas pulonaire ou do mawa








tout au. i conntagieust ( 16pres an au-'jonit de loute la sympathies de ses ancient
tres ). collegljts.
A l'oit-au-P'ine, -- j IrAmis riei, Cc choix dit combien le Chef du Pou-
que d'y penser,--- on n'observe pas voir Exdcutf ent.nd rester dans les vues
Ie- r.elns exige-s, non sulement point, Jes mandataires de la nation. La constitu
croes. .l ltos-ses oil dloit se fire une tion ne flit pas au President de la Ripu-
inrhuniation, m'tis encore on creue bliqce I'ob!igation de choisir ses ministres
a3se -ou v.-,it lde- fos-,es fralches pour dans les Chambres. Mais chaque fois que
fire A totns s Iiiaux tlanoi ,s par le Corps Ldgislati-, il dt q-llle dif6rence II a
Jury mdflical, i! y :tvait lieu (d'ajoutei poor Vous, Messieurs.
ju-,iut os teinmps ,lerniers, deux ou Quant a moi b en que je ne sois pas tor-
o4 t k t\,1 i ,ii. .onritnires par an, ti de vos rangs, j'ai la pr6tention de jouir
sotis tl :1' cotjuiI-, A!Iet 1 .I; I'tat pro- aussi de votre es-ime. Pourquoi ne l'au-
tectaul .lx .:yniits itfectieux naturels. I rais-je pas ? Entre certaines institutions,
MaiN Ihe iueu-cmetlt, la Paix nous Il y a une sore de similitude. Je viens do
a *'lI) i s o (e c;O dlerntiitre Sdnat judiciaire. Au tribunal de Cassation
tun.It li' cualunitl : nou. tie mour- i'ai pu former mon esprit A la notion do
rol tpl us tistti tais

nellemientt. Un but nous est done common A tous :
Suoil el merci in ,is qan 1 -onnera le bonheur de la patrie. A I'heure actuelle,
donl I'fre nouuel'e -pii iuns conservera les rapports les plus cordiaux doivent
iualite,,ble ie pcu de ..ante qte nous txister cutre les adminisirateurs des in-
lai-s:nt nos Edile#s .... tIr,6~s publics et ceux qui les contr6lent.
.l-A.\N .L I F 'IETR IAccord z nous, MM, toute votre confiance.
( tTEabainet n'ayant aucune autre
icomnmunicalion a fire a IA-sembl6e
lui dttlmaidt de preiinre colig4 d'elle.
S' lorde dii joir est rep-is. Apis
saliL.oIi du .pio:es 'eibai don't nous
Savoin parl' plus haut, M. le d6putr
St-Aude, r;ipporteur de la Commis
III, lts de-ux i irIaclius' du Corps sion c huaig'e de r'pondre au Messa-
I'.1: .- l. s' -; out i-- ies eii Assrem- ge pi(sidentiel, a la parole.
biu' N rti;i', tp s. nctioeritier unl Il exlique (que la Commission n'a
i ,.--v l t, t I 1 !eIt. i le ture du pas (lalot'ce project de rspon.e com-
S1i'o t 'le -lIO atn M.ssage p',osi- hme cula se fait d'ordinaire. Elle a
.' !. 1..,roi1ipaIlnIntiIl i'lxpo.te g6ni6 mieuix aimn r6pondre au Message
I, i. 1.I ilulallll pritsidtntiel et examined ensuite I'expo-
Ml ,- t: s SIrt.- 't ui.V-s d(l' tat de sc do cha'l tie ItD partement Ministdriel
I'lnt.l-ir ia&, t-, illin~'i-es, (Idt l Guter- eni uappiouLianlt Is measures prises par
Io Ut d.- I. ,l .I-n'is x ieut es assis- le Seoi a aire d'Etat intdresse ou en
t' i.1 .t lui exprimant le d6sir de le voir re-
I.t I t('sidetl I' .nh!:r', iwte! ve tit I'or- v'e"ir sur tlles.
t(he uin joit 0t lesiu -ouli.'t la 1 liti- 1i tiapporteur donrne I cure du
'verieR ;'i ,e I pi"s 't'S teriiis : pioje.t de teponse (qlu tout le nionde
ecoutte d iIs l plus profound silence.
\lMsicurs les SccrCtaiie, d'Etai, Le depute St Aude a innov6, car il
I Corps L.gslatif se rcjouit de votrL a 'rompu avec la routine qui englo-
psencc Jans so.,n s.;n. A ctaque fois que l;ilt il;iis la seule ri'ponse au Messa-
ei't!e. P itdentit1, l'exramern de l'Exposd
I'occ s(on ,' otircv pour lui dc prendre con- le
tact -ivec le nouvcaux m1nnbres du Pou- gertl'O dr la situation Nous pouvon3
v, i, Excxu:if, iI in dprou:ve toe agrdab'e dire d'u l attre cot( qu'il a fait un tra-
ssi tL1ciun vail coW1-'it'fcieux t-t c'est pour nous
sati.facti, 'oIc-asionl de iui prtseter nos inill
No:rc .av-s a un prcs:.an: bLeoin dC con oI de li presenter no
..'ur- citii..c ,uc des p : ,,'.-A bien avis&s l turs compliments. Cet intlressant
omrn, c e cs e sposcnt de lui prater do"umet sera imprim6 et discute A
Ioer s.r.I J islp u.. lide ncicr oir U ii une autre stance.
r. k d.uv- .eist s quin. quc c cmps. Nous le recommandons A nos lee-
r ...... .. .. ...... i.. ..... .... : teurs.


L C ill)i 1 IU lt.Ll'*. CL IlC uct \ ')LICI nomIi-
naltion a dei *cueillie par la population dc
Port-au-Prince, en attendant qu'elle le
soit p.ar les .autre points du Pays, est la
preuvc .a plus tanifeste de vos bones
disp. i:,ons de s.conder les louables ef-
foi:s du P ,sident de la R6publique pour
asseoir sur les bases soiades I'avenir de no-
tre clicre Patrie.
L'appui du Corps Lagislatif auquel vous
avez droit, A just tire, ne vous fera nul-
lement dl-aut. VCLs pouvcz d'ores et d&jA
le cousidcrer comme diant acquis. Soycz
done MM les S.cKiairis d'Et.t !es b.en-
vetrns tarnu1 ni(us, et Lsperons que, par un
t.clynge nue,'lodi~,e d_- vues Icciproques
il 9srte la prosperity du people h.miticn.
MA. J l'ruliti, Sec'rttait' i t'tat de
I'lr it(t tour., tipoitidit pai le discouris
SUl itllt :
Messieurs les SI1aUCLIS,
Mec~. iurc les Deputes,
'est toujours avcc i'assurance d'un ac-
cueil suynpatliique ,que les conseillers du
gndral Anto:ne Sino; st- pr6entent de-
vant vous, et c'est Four les nouveaux Minis-
tres une faveur de r.tcndre contact avec
vous dans une seance solennelle ciu les
deux br.nchrs du Corps Ltgislatifse trou-
vent reunits pour d['brer sur les intC-
rets de I'Etat. Son Ex. le Gal Simon en
nousappelant A A ompl6ter son Conse 1,
avait la certitude que ,on choix vous serait
agrdab'e. Les paroles que vient de nous
adrcsscr honorable Prd,ident de I'As:em-
bide Nationale attestent que le Prdsident
de la Rdpt blique ne s'est pas tromp6
L'uu de nous, mon honorable collgue
Candelon Rigaud, est sort de vos rangs-
sans doute avec votre permission- pour
passer dans le Conseil de I'Executif. Hier
encore, il animait vos travaux par la cha-
lear de "son pantiotisme. II porte en loi-
mWme an double motif de confiance. Ilt


ARU SMEIGNMEN rS
MATIOROLOGIQV X-
~ b eez rv atctir
DU
SMIIIAIRE COLLEGE St-MARTIAL


Barormt


VENDREDI 16 JUILLET 1909
le A midi 761
763


Teml 6rature~l 1i1um


-24
242


(maximum 30 8
Moyenne diurne de la temperaiur, 21,8
Ci.: c -..vcrt toute la jourree. Gouttes
de pluir plusicurs fo's. Vent d'Est asses
frais le iour et faiblerIa nuit avec accroisse-
ment de la temperature.
Barometre asstz constant.
J. SCHIRER
Autourde la P. C. g.
Le The New York News 'Bureau
public la note suivante dans son edition du
27 Juin dernie".
Achat d'actions de chemin de fer
en Haiti
Speyer ft Co ct la National City Bank "
preueurs de 'P. 8oo ooo de tires.
Une nouvelle preuve que nos :princi-
paux financiers ont *maintenant compris
qu'il faut encourage le commerce et I'in-
dustrie de notre pays, en etablissaot de
plus etroites relations *avec les regions s
trouvant dans la sphere d'iuterts des
Etats-Unis, c'est ce que viennent de demon-
trer Speyer & Co, ainsique la a National
City Bank*, de New-York, par la cI6tur
de lars ndgociaions avec le Central


SRail Road Cy' d'Haiti, en schetant s
tires de garantie payables en or, poor
nne valear de P. 8oo ooo, et rapportan
S6o/o pendant dix ans.
La Republique d'Haiti fait aception sa
point de vue financier et Ipr am antdc
dents, aux ripubliques dae tl' Aiqo
central. Mene dans les circo souc leI
plus embarrassantes elle a toujours rempli
ses obligatsons A l'Etranger.
La c6-e des actions de I'Empront 60/0
de 1896 du Gouvernement haitien, es,
au-dessus du pair sur le march de Parts,
en ce moment.
L'ouverture de nouveau et abond rot
secoirs financiers offers .a ce pays, don't
la fertilti permet de grandes entrepnrse
est preuve de la privoyance des inanciers
amnricains qui viennent de fire la tran-
saction sus-mentionnie et de leur confian-
ce dins I'avenir d'Hai i durant I'adminis
tratiou honnete et intell'gente do nouveau
p.s:dsenr. le gn&ral Simon.
Le Central Riil Road" d'Haiti ayant
son siege A New-York, est la principal
companies contr6lant cell do chemin de
fer de la Plaine du Cul de S'c, qui op6re
dcpuis ces dernires annies entire Port-an-
Prince, et !es environs- Cette Compa-
Pnie contrr e aussi la Port-an-Prince Warf
Cy" qui va commencer la construction
d'un warf moderne en acier dans le port
de la Capitale. Le b.sion de ce warf se
faisait sen ir depuis longtemps ; il facili-
tera le movement du commerce haitien,
tant a 1'irrportaion qu'a l'exportation.
Les actions de la Compagnie sont ga-
ranties, par privilege sur les propri6t6s
des companies annexes et jooussent en
outre de subvetnions annnelles par engage-
ment du Gouvernement haitien sur ses
principles recettes.
Revue du March6
II n'y a pas eu beaucoup d'affaires cette
semaine La d6mission subite do Ministre
des Finances a coincide avec les r6glements
sur le I5 Juillet, de sorte que nous n'a
vons pas eu un grand cart de prime. Le
taux s'est mainteno toute la semaine dans
les 417-420 o/0 et m'me 423 olo..- A
la ci'6ure hier, ii y avait vendeurs a
417 o0O.
On parole d'un emprunt que Monsieur
Cande'on Rigiud, le nouveau ministry,
doit faire dans le Commerce. On ignore
jusqu'a present les conditions dans les-
quelles cet emprunt se fera. Dans tons les
cas, cornme il s'agit d'une valor de deux
millions de gourdes, nous devons nous at
tendre a un petit movement de baisse...
Mons;eur Rigand n'est pas inconno dans
le monde des affairs. II a pass que'ques
annies dans le commerce et dans I'admi-
nistration.Aussi s'attend-t-on dans le com-
merce A le voir mettre de c6t6 la vielle
routine douani6ve qui arr6te le plus son-
vent la livraisnn des marchandises et ce,
an detriment de I'Etat et des Importateurs.
Les traites sur France ont et6 vendues A
2 314, 3 Olo.
Les cheques sur Paris sont months de
4 o10 a 4 ri2 olo et mine 5 olo pour les
petites valeurs.
Les cheques sur New-York se maintien*
nent A 314 olo-I olo.
II n'y a pas de changemenc dane les
course de nos denrhes, le cacao es i Fs 52
et le cafe au m6me prix.
Por:-au-Prince, 17 Jullet r909
Tribunal Civil
Audiende civil ext a4rdi2i e du Vendr,
di r6 juillet l909.
Presidence D. Maigonan
Ministare Public Jules Rosemood


s Tribunat de


s Tribunal de Coanaer"
r AueneA du juilLe o,
LA Tribunal prend siee ig o
do soir woos la prfJdence do aoq t
Sriuoa, assists des Juges Ferniat
et Ali Roy our entendre ,vaC-
ol Berntraod e l c pC S.
avocats de la Gie avr rt obeenu on
le tribunal s'est vu ob,5i4 de reivoyn
fire et de la fixer A la preri&e
d Ia reutr6e des tribnaux. e
Entend les aflaires suivantes
It Masillon Bien A me par Mr E.,
toiae cont-e Veuve C. Cicou etM
par Me C. Benoit Les parties out t3 ,
Sdamades A commu[niuer lenrs a
4dfense;- 20 A. R;cco par Me W.%
centre Pttere Roux,par MeS. Jn Lousis
p6: des places a 6tc o donned; 30 C
Jon pir Luc Thlard ctnre PIaul
pir C'e neat Dominique. Dr6B: des i p
I ite ordonne ;- 4 ules Schama pwr
Raymond aind contre Its epoux otw
Fr6ddrique ( Repro:i;cion ) Defaut a
rdquis et octroy 5"1 rk-dal Hnartm,,d
Co par Me W. Francis, contre Ea. *
chaud par Me Luc Thfird. Dip6t doe
ces a eti ordonnee.
Enfin le tribunal !ixe A 'audience
chain les deux aftuirc de Ulysse
don centre it Caius Lamothe et 2aVN
Fernand Cam;ch- .-'le de Daca
centre Vve Jilinus D _ud.
Le dcfint obtenu ;.; Lon Liaotda
6;: rabaitu sur les c nationss de nMe D
latour et I'affaire est 'x. A une aatre n
dience pour e're en- : Le contradictoim
ment.
Me A Patry dem- Ic !e rabat do b
fut pris centre Urd Armand par GC
ron Revest II est d&idc que cette dema
de devra i re portre dJvanr les jugesdehl
composition qui out *,trove le dit dIIL
Faute d'affaires le q c es- lev i 7 hee
Ires
II est heureux de nsi rater que e Tri
bmnal de Commerce i~: de la bonne be-
segne.
Distribution des p-ix
La distribution des ;irix aux ElDvedN
I~ansitution St Louis Je Gonzigue, sitl
biltmem dirig6e par Ifs Frres de l'Inst
tion Chrefienne aura 'i i e Vendredit
courant A 7 heures r/- Ju m!nin.
Nomnna*ions
Par commissions d& S. Ex. le Prside
de la Ripob'ique, ont t nomrnrs:
Cat Haitiea Mr .uguste Daguindwl
sourter et vg at de change.
MM.Jean Desroches et Augustin PropW1
employs de 3e classes au bureau de IAl-
ministration des finances.
Mario Hyppo'ite, emp'ovy de cla
au bureau de" a Recette et de la D~CpeL
GCoJi~ s.- M. Sail' Richelieu Manr"
employed de 2e classes A la Douane en w
et place de Mr Emmanuel TribiC, no-
grelier.
dle Saint Nicolas. Mr Denevers D
mervC, Interpr e la douane.
Port-de-Paix. Mr .\r h r Brdes, e9
ploye de ec lasse I'Admninistrat0on'
Saint- icdel de 'A:ta:a-. Mr Edp
Brisard, prdpos6 d'Adm inistration.
'Dussalims. Mr Servius Cantave,
posd d'Administration des Finances.
Osiswa ith -- Mr Vic or Bidos, P+
pose d'Administraion des finances.
M. Ashos TdI mqaq'e, Agent pOl.
pos6 d'Adminis ration des finances
SOSt d E' .. Mr T. lean-Pal,
s. d'Adminis'rtioon des finances.
Eoho de Jacrnel


I_ I__- 3.-r~dp Li soir i


LOS CcDua a I'-'-
Affaires entendues eo lieu avec succas vendredi 9 Joillet
I Antoine Pierrre Paul centre les rant.
2 poax Pierre Joseph. Cette cole a ed fond4e par
1 a Les consorts Oecar Rivitre centre c Philadelphs et rend d'utiI
SHepple et Co. vices aus classes pi vres.
Jugements prononcis. L. pop. I n1ien x re
Celuo qui homologue la dl b ration d 1 o cette 'sxutiatifO
ne Marcellos. I er lioe ladi prochain
.20 Celni qui homologae la ddlihbra. 2- ,~ a prCm -nidi sportive
cion do coa nsl de fainlle d es mineres amn ooa de LWyc National.
Uranie, Vesta Coriolan Travesier. a po adres dm'invitut
Cin mnatographe --males. pana_
Demain Dimanche gramnds -pr-so- u luIL panals.
do cindmatographe au Musf d PeWt Se- _r .lmm8@ 0 a.pour DlaM
masire. 2I 2, R c Rudes
On lim plsJ lolan le Lame a ,oaR.
compore dA ,, o .s qmla = l


I w








Le ssig" aise la Police et MessmUn
Sso .b qsil m'a l t volt 6 la date
joilletc I909 une va-.he sous I
il, mpe des lettresA A.
S tm ean colnslqucnce une bonne
e -C celui qi lui tera trover la-
iJ C. DEHOUX
Excellence occasion
08 re, i des conditions avantagens :
p tCi journal, format des jourarsx
k;VPlie, e le Matin, le 'Bon Sen.. On
We d swmder1 cha'.tillon.
sac d'imprmerie, par livre, en gtOs
ia diuiI-
ad tter en nos bureaux.

6tel Bellevue
Le mieux situS 1e plus con
fortablo.-- Champ-de-Mars.-
idae rnaomme.-- Vre sur la mor.


lrirelles EtrDan res

Dernieres D6pe chess


MADRID 13.- Lr ij h. de Ttuaan Verres a fanal
dit que Ie Roghi, lchl l i rus rebel Verres alampe
aitaqu Fez eta t rc ,in a i cntrcr dns la
ke.Lt s solda-s d ,;; !I dua: n : p;11 ... .. .
ls maisons et un dn e le comr- Chez App. Cipolin
mouts se reraien!t uli Mtq irer.
Oa ignore lI ser t ': Mulai-lafit. I55 Rue Rdpublicaine en fact de Mr
MADRID 13,- )Des n,,uelles ofticielles '. Robelin
reaes ce soir dc Me i',a .1 ,ent que les Vian-ien! d'arriver par dernier va-4
tribs se preparen: :'. vement A recoti- p ue r :
mencer les hosti!i', n!mis que Ie 6n6r. I PatP Je foie gras. Saucisses trufltes.
Marina, gouverneur dc Miilla survcIle Pigeon aux pois.Tapioca. Choucroute.
letrs movement. e: iure A leur ad- Asperges etc Fruits cristalises par li-
misistrer un cTi:in "xc:ri plaire. vre et par flacon. PLuneo d'entes. Vins
Legoral Marini 1 \, \v une canon- rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-0
nire avec l'ordre de :v ,irder les villa, mouth. Cognac. Champagne.
gI dela c6te si ce'a c-: incessaire. ...
L.ODRE 13. Ii i(im~,re des lords a
tepous prr ,12 vo x Itre 103, le pro. Franctsco DESUSE
letde loi p,6senie par .rJ 1, .berts au so-
t do service obliitor(,- d. ns l'armee ter- Fabricart do ohau3tsures
ritoriale pour touu ic A .\l.as 'Ic, de r8
13ij0 S. La Manntacture a toujours en dp6at
BLiN 13.-- t.e I 'ow ser un grand stock, pour 1A venta n
ruu detain en a E a pereur gros et en detail, de chanssures on
Guillaume. auquel ,! proposera son suc- tons genres pour
caar :M. de I,:th na:nnm ollw:g.
L'Empereur avait d. :nid6 A Mr de Bu- HOMxas, FMxMEs, ErNANtS: t
lw de choisir son uccesseur. On croit Los commands des commergants :
mce choix aura approbltion d de Si o 'intArieur pourront etre *ex6cut6o
LA PAZ 13.- Ls 'rviens mme dans une semaine A pen pr&s. I
atl quitter la vil'e et la population, crai- 23. Rue des Fronts-Forts, 23
1at laguerre,fat des provisions de toute- ( AITI )
li1tS. 1PORT-AU-PIINC1 (HAITI)
LNSDRE 13.- Une duepiche special de
TeLran dit que les nationalistes ont atmanche, 18 uillet
,+les Cosaques hs II shoir e,mai, Diman e 18 Juillet,
liis nont pis reussi i s'emparer de leurs
*itions. Le comtit a 5, rieux, les Co. lf I to
'es tirant A mirra i!e ur les nationa-
P u 13 La Charn',r a vo:C le pro.
t de loi relatif aux pensions Ide re'rait e
ettaplovh de chemin tfer, projet quo
Snat avait appro iv. apres lui avoir
tsubir que'ques modi ctionxos. c
TOKio14. D'apros li decision du conaeprs aL i d
im lnisthiel Cor .n, un accord a et
AtA Sroul entire Ic vicomte Sone, r
lm'1 cnral du lapon, et le premier mi- Dimanchi soil sar It exhib4-a n3uf a
re corIn abolissant ele ministry de a mgiflqes PatH4 :pimi i.1ttll
ret ,plaltla girde impria'e sous lem o e t erreur Idic
4 ,a'ade-de ctmp de 'Enporeur.Cet mandons vivement : Une erreur jddic
cdaple de cmp de l'Enpreur.Cet pHl de guerre 9 :
IlrSipule glro eent que tous lIs tri- Ul p' dgiea trrs a 1 :I d rn I
tAont ilaventr dtrig4s par des duits eal Cin og'tpt '. L s'datI q li
I SiL'oai, n o I mtmt, portaar d al pli J1 g i ,cr et
taipni on du nouveau cabinet se prr 'enaremi, II ree>)it u Wi bles4 ire q i I
u Sitratlon c.i:iue. Igierd~as u na Uis) ; o0 u3 a da a
-'------ I proligise d i4 soi-4,; Q I p 13lat P "( co
ient d r tdtinatio, la flli dI la 1 3m asi ch kI'
Se pra re traverCel4e :in d l' iain affrontait
a tLibrairie du Matin r 1sit ai ret ttrd a onre 4 lsi-cni lu
Bi8tole du.Wam on pS i qii lai rtrit oa,'r C!,i-c dI
r 8tolre d'Haiti mo le le p l)r i b tll, c adiit ,. tn in
4e< 4dultes et des gens du monde 10ar ch 3Z elle e il6 ,Ii .I rationin d, '
,PEMII~RE PARTIE reoat an so!dat b'Wss C ttOe p3aliculd flai
L' r sVELLE t *e och p le bttill la (fa) d
L, UQUSTEiX, M.G IE4J e ot 53 poucdait ainai q, le. trail
I Sj rG: OIRE 3ts b d Is I b ISles q ji foat eplos'o
3 gourrdds. -des combattarats.


NESTOR FELIU
L cellent tailleur avantageuse men
coon de touted la R6publique vien
( Rue do Miracae ) No 61, pr6s d NM
IFer Cauvin,
S1 nombreuse clientele trouverar
come toujours toute satisfaction
poor les travaux qui lui seront con-


CHAMPAGNE

VICTOR CLICQUOT
Maison fondee en 18 ;2.
REIMS
Pour los commands, s'adresser A
Mr A. ROBERTS, Port-au.Prince.
Agent g6ndral pour Haiti.

Antoine Labastille
AUX CAYES
Derniers articles reus 1
Fanaux Dietz


Ch


Bibre frangaise, brune Marque Atlantique
Biscuits Olibet Petit Ieurre ct tss.ortis
ampagne VVe A. Devanx --- E


- -


Iernay


Le champagne le meilleur et le moins cier
Les trois marques :
Cuv6e Sp6ciale Grand Sillery Gr.nd Cr6ment


Compagnie P,


co s.


Avis
La Direction de la Compagnie des
Chemins de fer de la Plaine du Cul de
Sac rappelle au Public qu'il est ex-
pressement interdit de se tenir sur
les plateformes d'avant ou d'arriere
des cars,sur les marche-pieds,de des
cendre des carsou d'y monster le train
Atant en march.
En cas d'accident provenant de la
non observance des defenses ci des-
sus, la Compagn;e decline loute rcs-
ponsabilite.
LA DIRECTION.


megubles ;A


vendre


:Chambi'e ii A ctwhI,, sAll a manger,
salon et accessonirse W'ameublemeiit,pour
6tre Iaiss&s d Iris 1Ai n, n~arche.
S-perLb ccea-iun lolfete.
S'adresser au Bluietu dlu JourIlal
"Now
I)octeir IR. R. Ewald
Chi'ii given Dertiste
Anortwe au pp'ti m et .1 sos clients
en pA'OiC11ier rtj'il iei'a do retour do
.I*srtsin Cidaw, le- I) rorniors joUrs do
Jui'llet.
Port-aii Priiice, 1,- 17 jain 1909.
------~- --- -w
sp ,Lm iv v Ar


-1 dill .l V .1eI
M C. L. Verret M6decin et Chirurg;en
Sera, veis le 11 .Aof', ;' la disposi-
Tailleur-Marchand tir des maladeo.
tion des mlalade4.
Donne avis A sa bienveillante clien I I I; iGrarnde Hue r6pullicaine, 116.
Mle quo sa maison No,7, Rue Trav-r- I O(T-AI '-HIN:E
libre est toujours bien pourvue d'ute u- .- -
rarietd d'6toffes de la haute rou- Pri6ro d'avizsr l administra-
reaute parisienn. tion de la moindre irregulari-
ausrAT SUPIiJUR. COUPs tfL GrNi t dan- le service du MATIND
rAVAIL soIONi. ExACUTION PROMPTS- afin qu'il y soit de suite reme-
Prx iriWS ridi's f I die


i 7 hlures et demie, au Muse ldu Seminaire


Pathl


s soir


itrea p9oli,;les
'4 nol- re)omI
:iaire et Un
wars asjets pro-
te son ca.npe-
ant intercepted
'ob'ig3e so re-
i dieting A lu;
atifii ir r-r4 Si
d de la miasivv,
mille dang 'rs
Comma idant,
ore la vaillante
calle-ci de re-
sa poitrian el [l
t voir mioutie I-
o it la b taille
sport dea b'es-
o ot I'agitation


S l, p:iblic n i man eira si;'z i1i '.it r i- I'occasio d'ad-
mirer un des 6pis )tl l u,-s plus iui'.ressiaats ,Je la guerre
am&ricaine.

PROGRAMME

1. Musique
2.- Collection d 3 carLe3 po.stal s cornique
3.- Le soldat amoureux conlijque
4. Uneerraurj : i.ia'e ri,' i'iil I)cr.uatique600
5. Le miroir evahantie couleuri
6.- La plus balle du bal emique
INTERCEDE D 15 MISUfES
DEUXII lE PARTIAL


1.-
2.-
3. -
4-
5.-


Musique
Une noce en bicyclette comique
Guillaume se rend A la reunion comique
Jeanne est furieuse comique
Pli de guerre Dramatique 600


Entr6e g6ndrale, deux Gourdes
Mus6e du Petit Sdminaira, a 7 heures et demnie

On trouvera des cartes a un guichet qui sera plan
Sl'oDtr6e de I'Etabliasement.


A la Metropole


MASON JULES LAVILLE
93,RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Viennent d'arrver par les derniers Vapeurs dans toute leur fralcheur -
A des prix d6flant toute concurrence les articles suivants :
Asperges de Leognan Saucisses Rex et Cambridges
Asperges americaines Pat6s de foie gras
Petits pois fins Sardines Amieux fries
Tripes A la Mode de Caen :hampignons blanco
Olives Anchois I 1 Huile

Saucissons de Lyon
Fromage de pate grasse hollandaise

Beurre de Bretel Freres de Normandie
en flacons de une I.ivrel t letdei-Livre
Vermicelle Macaroni et NouiUes


- ======a









Pharmacie W.


Place


TERCENTENNIAL


Buch


de la Paix


Excnution prompt et soign6e des ordonnances.
Analyses scientitiques et techniques
,*Aualyses des minerals d'or, argent, ,uivre et autres metanu
m6thode amdricaine ( fire essay ).


dWpus 'a


Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kla
Champagne & P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Propridtaire: :T.


Buoh


SPharmacien dipl6m6 aslleand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives: Madame P. Laraqae
A Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & CO


Jodosaline


.. _ _


EXPOSITION ( 1t07 )


HAS CONFERRED A


Gold


Medal upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CH USSURES
(CHVRRAU GLAC*, pour homes et dames P. 10. Enfants P. 8


VERNIS CLIPS


a 10


COULNUR LOTUS 12 10
Pour la vented en gros 5 oIo d'esoompto.


Jodosalina
Cristalii Jodati Italiani deVetor Pisani

Pr6sente en mCme temps les avai.tages de l'iode et les alcalins. Elle ot
res utile dans toutes les formes r, lenties de l'echange materiel orgean
que,- ob6sit6, oxalurie, lithiase, etc-- et g6ndralement dans I'arthritisame
dans la constipation habituelle et les infections intestinales.


Ia JODOSALINA constitute un rem6de tres efficace, m6me merveilleux, contr
es maladies du foie et des reins. Ello est accepted sans aucun dogoot ot ell*
ajoute a son action laxative celle de retablir les conditions de la circulation
intrapelvique.


D6p6t :


Laboratoire Sj ourn


PPC1.PARATION DE TOUTES
IIS.FS ET INJECTABLES.


AMPOULES MeDICAMINTRUSES


STIRI.


ALELESAKEC

GEA809M 9 Ot 33OM L13
Pr I Imru ao@2etsux mmm
do %at id quve spromies.
(2anuros do Dams brine et a
val ooaurs twet o0 qu'1l 7 a d om
forumsaM Ioal-o0et b a!m -spi
Msiburs; U gaaes @ e1W hotoMm
puroloreais@ ts is s piusraw.
TruaUsolids g-o--- av
despeaux doprW kVu*s
AsUs nado gram" rabe.
Pftoat Otrages st 11Uqvdo5e


Mason F. BRUNUCB.
1: 0 WID'RAUK 10
Dirigde par

L. HODELIE
Amiem msred o Is de5dWi PMI~mm
lb e@pue La m o e toheUwe do Pw
ViMa do revoir anrVad .Lh Wdid
tone" diagonal., csiir alpaca, ebo I.
up ckowto pour l, ats P 9inin.
colCsetlon d. ou CO 4. do "2
dodleft do fea~tloS dt do p4, 4w

OsS.'- Coup..JraPsqaiue, AmgU1s3 et
lost* I aoau eu&
Am asimo do r.r do a.
k me mltalres habits brades
I omas %UIEUM bat saw.

TULIE FLORUB
Andeix Mw~ do is J& simee sip
4rowrifs JrAruwu ( Leviea t)
So tient la 1 disposlmom du publc
pour tons travaux do v0a66 t lrA.
jTaeg3 do WuARhTIoN do GI&o&
torts etc. .t & do bona" oaditioss.
Rue do I& R~volutio no' 19
7its-vi. doe Is c.usb". d DdpS*


Chapeaux I
'Chapeaux 11I

FAILLN 1 hPeauHICI
ACCOURIZ CMif
Feliberto Gonzales
ET
JOSig SAN MILIAN
FADRIGE Dig CIAPUIx
PLACE GFFRA.RD
SAles e4 C.ifw. 41 Ae ss
Pear tnUs ls gote%& t pow
ISO. bourse.,"


e mangez pls de pill
8'il n'estfaitaveo la "Pillbwrl
Best."
La meilleure farine du mu
Celle qui donne le meilleur
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus leger.
Pour tous renaeignements '.
dresser :
Ernest Castera


repr6sentant de la
muRl FLoUR ML.s
BILLS


PILUsBUty'g W4
Co munnUANS


Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avm
tapusement connu,fait savoir au p-
blic en gdniral et A sa nombrem
clientele qu'il vient de transf6rmt
FABRIQUE DE CHAPEA1I
(L'ANcIRsN" MASON DU LOUmr)
DB LA PLACE GEPPRARD A tL
GRAND'RUE OU RIPUBLICAIII
No 149. En faci de la Posk


Le
vert


uouvel tablissement est
sous le nom de la fler
l'Arnmrique


II promet soin et promptly
come toujours.


Ampoules d'Eau de mer Tsotoriques selon Q.inton.


I'eau de mer que nous employons
au delB de I'le de la GonAve. Nous
I'observation judicieuse que font lee


a Mt6 soi' *Uo"Mont apio 1a m.
faison eomarquw uCmor= smdj
laboratotros dtrsor


- L'Eau de mer injectable dolt flre de fabricatki rcsmte pou waoir %t" m -
prikts thdrapeuatqes. Do nombreuses attostetic-s sos putte &4 slep k
non produits o nt dou6 tous les r6sultats spris. a


Sp4a0101t6: Serum novrooth6pitue.
CA Sdrum r6gularls. lect 6chaugeR natutifi, B a 4" sop"
be dene Ia nearath6nio, Ia tuberuloso, etc&


a mesoo


En vente


aux Pharmacies Buch et Parizot


Grand Rabais


JAMESTOWN


chez A. de Mattels


I I .- i I

Entreprise

D'EAUX GAZEUSES

Fond6e en 1899
21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


-