<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00673
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 16, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00673

Full Text


Iroisine AnU66 NM 669


J


PORT-AU-PRcIN CE(HAM


Vendred, 16 Juillet 1909.


OUOTIDIEN


Abonrlem ftS: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMYtRO 15 CkNTIMhS
Un-MG M. .G. 2.00
Tac AU-N PRINkh Tao Mat.. Ea5.00 Cl6ment-MagloirL
99PLRTELhNTS U MOSM. 2.20 u5*tUC I a4 be b mmtpb ralsr
gJRAnT m.00 *ADmniS=ATwtr, Arthur Isidore DIRE(;T1oN-MtkDAC:Tl-IO-AIMINISTIRAT1iO
....Tat.m m. .68.00 4,ZM4


AUOUR DE


Conetdons an ii\ Il'raires de i
th6se que ',irt. a I- sens et la
the qu'ils lui :ii i aint, c'eat-A-
quela ,illamitiit iu p.o le journa
an dilit lie pr-e i rtabe du
Dans cette hy 1.'' e.. on se dem
avec perplexite i; ,t t. 25 pent a
Jans la piatil,'' j i, application
point de vie e c i liction et (
procedure ; a. n,. 'i-- it dit : cotte
da 6 Septermbir 1:I-7i cr6ant et org
ant ce tribune i'ex option ( 0
tionnel :Vwc ,i-. ic? 1u fujury) esa
encore en vig :eu, .i, pense que
et estime iqu t ie inadvert
ouiacurie que i'~,r continue de
Toluer ca de i' tp'i pier.
En elfet, cet; ;,: .t:tit on ha'-m
avec I'art. 3') iit i C(:onstitutioa
1867, mais ellt- 't 1ilr 4e par I'a
de la Constitt 1874 Ala c
d, Domningue,l y I u; urte loi du 9
1876 annulant i-s ,:t:s du gouve
ment dichu et L, (;: ),Ittition de
fat en quelque -,*(, instaurd. I
discutable que .e, .,i de 1876 ai
a puisance .!, inrre la Cona
tion 1871 ) ,I nporte I Eq 187
ny eut de ju> LI,- pour las d6lits
litiques cumris Ii voice de la pr
Oa autrementt, i'.' e s d6dits
Claux le I. Ir .e it xistalent pl
I'amen-iem nit ,isi t : Irancha ne
question : pl,, ,i, y. C'est
lemraire de I :inn I.,, lit de 1883
futt Voela Lid, l ,aeedu28
i~iet ju-qu',,I, s. ii ne ponvait
gir le jury s 'atii tresi ani de I
de I87
le fait le raipp'er ern art. 25la
loW0t dao I g ti-liteu conUstItau nt
Stimettre au Jv' 1, ,.;lIlts polite
tt de a pre, a-t II I. nlagique v
d1ae r eucito tatitement cotte
P UtSeptembre 1,0,7, abrog par
on+stttution, prscrl ,ntes prJcr is
qviel h ,,rtes? Jo suis
S"q 'es' irnos ib II fallalt
OU une (sispo*ition expreUss d
eUr L Iour L ret1emlettre en
-Peur L'art. ne 2o nporto quoe
principe ,e crt i oe. eqa
e ro s i iinporttait d'organ
,on mode de formtiton et do foncti
iemtc ar un Prir'cips uWllw
ai eRt rapper6 ,. -,trid r iU l
tt, hen pratique. L- CoastltatiOa
ere cheque fois ,tu'elle veat fair
re' uote an':ienje initittion pri
MO ert abcog6e ou cormnswr, o
"tnil coid6rs com Mlso466W
^e j, ms tacitemnget g ima
ire 'est ainst quo Irarlt.
w e tle Conseil d'Aredlam
S son 179, et que artM,
L e I'adirecle et use, jWC
A la 1ia loi sur I'at Ift
A (II de I art. 129 ijLft


L A TI 5 O riotis routes faites, on les professe sans
L'A RTICLE 25 Its contrOler et mtmI sanj s'en rendlre
comrpte; pirco que idepuis !ongternps
tout Ic rornile agit ou pi rle ainsi, I'on
III er int dt',re tax6 d'origina!it6 ou d'ex-
centricit6, en ayant une opinion con
FIN. traire; I'on est n turell-innt moutoni
otre our tablirn tribunal. Or ce tribu- de Panurge.
otre pour tablirn tribunal. Or, ce tribu- Parler ou agir cornme Monsieur tout
por- nal dexc.ption (Correc'ionnel avec as- le monle n'esst afre chose que s'en-
-dire distance du jurv) cr46 par la loi de liser l.iinsla routine,s'en rosterr, qian I
I est 1870 ya.ilt 6te su,prim et non r6or- srlout I'ou est convaincu qle ia v'rit
jury. ganis6 par une lot ou une disposition 'est pis ldas I'opiiori en course. (;al-
ande de la Constitution de 1889, ne saurait lilei, n'a-t-il pas A I'encontre de tout
ivoir fonctionner sans que les theories et les l m onde, profess et d4montr*, qlie
au prncipes pr6conises par la charte ac- c'est la terre qui tourne author da so-
de la tuelle ne soient fouls aux pieds. leil et non celui-ci qui gravite autour
Sloi En vain citera-t on des examples ou denotre planile, come c'6lait de
ani- le jury tout recemment encore a eu A croyance depuis Jo:. ,rd'twnt les in 's
rrec- sidger au correctionnel pour connaltre de J6richo I
t-elle du d6lit de diffimation commit par li Pasteur n'a t-il p is r.volutioie la
non vole de la press. A mon humble avis, ien.e et fait fai d'iIl' uIses pro-
ance c'est une double faute tr6s grave, g16s la mddecine et la chirurgie par
'in- parcel que l'on a-simile, a tort, la dil les proc6dds antiseptiques ? Sa tliho-
famation par voie du journal avec rie omne vivium ex oro i a-t e!le pa: fr i
onie ddlit iui generis de la press et qa'au cdrouler toutes les croyanc2s 8 la gBnd-
de surplus on recourt & un tribunal d'ex- ration spontande Si ces hommnies de
rt d caption en I'absence d'une loi ou d'une ,dnie, par timidity, par craiite de pas-
hue disposition express de la Constitu- ser poor originaux ou excentriples,
uot tion le crdant ou le roorganisant.D'ail- pi6tinaient bur place dans les err(uis
,ine: lears,si l'on a mal fait, est-ce une rai- de leurs coneemporains, nous aurions
1867 son pour s'obstiner dans la mime er- dtd priv6s des belles conquates qui foul
I est r ur ? 'orgueil de notre si le.
it eu N'est-il pas defendu aux judges de se Loin de moi la p.nse d'la.voir inv. n-
titu- prononcer par voie de dispositions gd- te la pouire ai cadioni. L.s opiiows
9, i n6rales et rdglementaires sur les cau- que j'ai mnises au cours *Ie celte elate
po- seS qui leur sont soumises ? out etdi et soit encore pizcorisees par
esse Je tiens A cloturer cette dtude p ir d'6minents jurist-s ct magiktrats; mai,
spd- quelques considerations. S'il fallait comme la question semble pirter .
us ; coute que coute en appeler aujury cha- controverse.je me ,prmnets de dire tun1
t la qn" fois qu'un Acrit diff4matoire serait sentiment lA-dessus. Ma conviction est
sous pub id, les pauvres magistrate d6j i en- fcrmn A ce .ujet, et q jels qua soient I-?
qae coambrds de besogne, seraient dreintds jugements ou arts qiue I'oa rerle .a
oct. et crasds par ces convocations int,-r I'encontre dI ml's vues,j i demcrurirai
s'a- mittrntes presque journalibres, puisque d Ins la coititude qi la vdrit6 et la lo-
a loi nouq n'avons pas icide jury permanent giJue sent .Ite mon (r 6.
It e,%t a rem irquer que cost toujo ir. C-p-.ldm.t, cherchari t i mitie, j-
-lediflamiteur qui cherche A se d6rober, m'estimerais heuieux d 6tre convai-icu
de .'n aoulevant Iincomp~tence des juges du contraire.
>ue ordinaires. Le but en est facile a devi- CONST'ANTIN BENOl r
erto ner: devant le juges correctionnels, aoca
elrt la condamqatioa eat certain, une fois at, oa_ _
lot quo leo ddmentU de la diffamition so
da- rotrouvent; tandis qua devant Ie jury | ffi mDIftYi
une il peanut escompter mille chances, mille A
ia I urpris's; ii suffira I pl souent J
,i. uane belle pdroraison de I'avocat de la -
lI defense pour enlever un ver lict d'ac- BEN8EIGNOMENT8
j. quittemqnt. Ap 6i uoe tell dd6eption &W TAOROLOOGIQUZi
jer quelle tete de ridiCdl a tra l diffam6 C l 3 V tQir
on- Tiout le monte I' d.igtrait comme b r a to
mat un liAhe, il serait h.ie at conip 1a. DO
et Daa oetl trite situation moral, ii EINAIRI COLLIEI St-BARTIAl
i de Jurerait, mis unan tard qone s y JEUDI 15 JUILL.r io,
re- repreadra plas Alorsa a dtermiaalior aromttre i midi 763
Icd-. pris: .loraitsl ii no asenog r m .g 3 /
lile plus daos le m6anlreet le lenteur rempratua n m 24 3
.*, delay prooddure devant lej'ary; ng s'ex- i( mn 35.4
oe- poses plou ana surprise de ce jg Moyenne diarne e la temrature 2/,9
itI a pricouz. D)m q it l soera insult6 A I 'a.I 1,
tet wiapr, I sel s D qO1 it 1re justice a lui Ciel nuagex et d-puis 4 h. coverr.
belt ,walr. e le fa uot s bale "s en en Brise de mer depois midi assz forte. Une
fa feest eesa po de polgaarl0 dins petite pluie A 8 h. 25m. Eclairs. Ba-
feI ait- n deg oa s advslir. rom6 re en blisse. Vent frais.
ali Is qu'ailarn ron alam les opi- J SCH ER


Marriage
En I'Eglie Cathedrale sera celebr le
s.medi 31 Juillet courant, A 7 heures do
mantin, le marriage de Mile Claire St Vic-
tor, fille de I'ancien ministry Brutus St-
Victor, avec Mr'L. Hermann Doret, in-
g6nieur.
Nons presentons nos compliments aux
futurs epoux.
D6part
Les d6pezhes pour Kingston, New-York
et I'E,:rope ( via Kingston ) par le S/S
Sarnia seront ferm6es cet apres-inidi A 3
heures trcs pr&cises.
Port-au-Prince, fe ib Juillet 9Lqu
Cinematographe
La stance d'hier a en lieu avec tout le
succe, esprde. Nous sommes surs de nous
hire I'dcho de la satisfaction publique en
comp.imentant come ils le mdritent les
organisateurs, MM. le direcieur et Auguste
Magloire.
Nous croons savoir qu'une nouvelle re-
pr6sentation se prepare pour dimanche.
Ecole de Droit
flier martin, le rsu'tat des exarnens de
I'Eco'e Nationale a det proclamd. Cela a
cu, cette aline, un cachet tout special dO
Sla presence du Secrdtaire d Etat de l'Ins.
traction Publqiue qui a voolu ainsi douner
un tdm'ignage de la hiute attention qu'il
pitte A cet e Faculte.Tirs honor de cette
'isite, le D recteur. Me Joseph Justin en
dJs tcrmes bien choisis lui souhaita la
bienvenue et lui paria du zcle passionn6
que le personnel met a I'accomplissement
de son devoir. Le Ministre repondit par
une vive improvisation au discours, aftir-
na qu'il a une pleine assurance dans lea
Professeurs actuels don't on ne peut nolle-
men: douter de la competence ; et lear
p omit un prCcieux concourse tant qu'il
restera au Departement de I'lnstruction
Publique. II ne manqua pis en outre de
dJnner de salutaires conseils aux 6tdiants.
Sur i'oidre de l'Inspecteur, le Secr6taire de
I Ecole de Droit, lut le proces-verbal et
les noms suivan's ont Cte proclames :
Ire Annee. Tineifort Agnant, Ldon Lt-
hens, Alberrave Pierre-Lou-s, St-Lot, G6-
nestC, B. Gilles, Dnion Francois, Da-
plessis, Hercule Lahens, A. Pierre.
2e Annie. F. Cazvin, Leon Alfred,
Franck Roy, Moise Pierre-Louis, Laporte,
R. Belfong, E. AimS, GClin, Victor Cau-
vin. S ephen Alerte.
3e Ann4e. Cloud,UM Barthelemy, Adam
Michel, D. I.barre Pierre Louis, Joseph LA.
Iwo, Lebrun Cuvilly, Riboul, Ed. Millet,
R. Augaste, Bistien, T. Pauyo, Oba-, Ba-
z.le, LClio Civil, Laponre, Saz, V. Ger-
vais.
A'ors 1 Iv p ctenr Th. Martin. I hmme
a, trua chaud e d la parole rdinfortant .,
adressa se s mn ill -urs co-apliments anx ta-
Jianrs admis er exhorta ou courage ceox
jui ont 4tC refusts.
A I',ssue, le Directeur prsenta aa Mi-
nistre le jeune Tantifort Agnant, le laorua
le l'ezamei,le seal qui ait obtenu la note
bien. Compliments i Mr T. Agnant.
A. S*TTr.








Ecole de M decline
De D E~vp i~ek,;o -, ii leiiaSitu Jti0on
L'Ecole Na :- Ic M JWdecine et dc
Ph.rmnacip co :n I- -lv.-lopper d'un,
fja-cn c 'nstvite. ii- K ft, '-me rtgu*inre


inent. Le no.nb! -I J'- t
peu dirnilvc c1 C 11
reu.4e Ic hia H f-'N
VC11ti l- -Cg )' de \Ic-.1\
6tud' m-,ir uin Li..1, .I t
COUld Nrc.c -i.o

LeLY''
du 2

vait r'a-; I
certitfcii 1 '
des htaudiantits e: '. S


cie et 5 crwic ?'

determinait p1-
CeSsairc mix t,
drirc n -1.1



qu'~~ c

Vod1 1 '

npe Ct ; II I



d'c~c Pb v ii
cert t 6 -'
de Ir2







PT abl 'on -l -



pri.
l'k.colc >. tl' '.
Mac'(,aC

500 doIla'. p 1)









Cr8ttc ''II
(vie/ ., a I. I
6t dIS,.it! -,






flafl:e u. Ifes *ra


(189(C1 i tc 2'
d e sI ), 12.
dou.13ne p~ir re
Adminis.'ra,. a

Petit Go.av i- )'
1907') Sui.1- -d


(I viis a qtielque
,ppS cition rigor'
tnbrc 190o6 ,tr
:i1e. Su!ls Its
I,.:? dc1!( tudes se-
c s.irvre Ice
1,:? p'liindre

i ;rriCt en dite
n(Ill'6U''C a.-,
cflLC 19o6 n'a-
cx"Ieiit le
:hi si I ie-
er en Plirntn-


ptimnirisd'&s




I1. 'l I
:,i'r iu'sprendre



ari -de



s I'*In. Tun
it tausin
ilscri t au




d,- ai.r













;1:V it d, SS
MCI Ic rr d
rt :'vcc 0.




rll delf
.L.' 1'L a s'~t

il c w l t,(,)?




( 1I92 04
ia~ men~iev
* -- 'U ti~arues I~

I\;Ii'.c~; !uCL(190S


le 21


Mars I' Petit
S m inair. .: .* I En l iSS2
il fut no- n1 "! ', I leparti'
ment di I e divi
sion au L.a'. C, -:r t d.
la Marine.
En tSs-. 11i s-" (' i .',:-1 de la Ca
pitale. II s. CUT'', '11,, !cur de !.I
Commn cst .! l .i : .' i, i t crer
En ISSS,..., s), d5dlegi '
fai.antt f C i. u la Guerr,
et de 1.1 M.~in v -' l': nt tondateur d
I'associ.i -o:n ; -a ,'a *'' ,!i Ct'n-: naire dt
I'Independranc.: ,i. I TI; directeur d(
I'Ecole du soir.- Pt' -..: t d, ia commis
sion des billets dc c.i ,s.- En 1894, jugt
en cassa:ion.- 1) 2 M. tn'hre di Gouver-
nem nit pro(\ c Tr'!.-- dEtat dui
dpjtttrmenl dL- R ::s Ex:~rieures et
des Cultes -- Ei '90o, : *prend son sieg,.
au tribunal dc ( a-.-ation.
D&c6s
Notre excellent a'ni le deputd Edner
Hyppolite a eu la doiult:ir de perdre son
fils Romain dccede cc martin a I'Age de
3 ans six mois.- I.'erntrrement aura lieu
cet apr6s-midi. Lc conv ii partira de la
mason mortuairc sise A Turgeau pour se
rendre A 1'Eg!ise Stc Anne.
Les amis sont prids de consider Ic
present avis come une invitation.
Nos condo!hances aux 6poux Hyppolite. I


I


&-"% t6, chcrchent A soulever 1: voile q.-i re-
Celui qu diu que la somnmtion en date couvre notre Individuali; et nctre D.sti-
du 5 octobre 1908 donn6e A la requ.te de r.e.
la dame Cora Jean-Charles est fintaisiste, Communiqud
insuscptzb'e partant de produire un effect -.. .
juridiquc, ct en reparation du prejudice
qu'elle a caius E mina Elie la condamne SAT
A cinquante gourdes de do:nmages interets SA
et aux frais ct depens. _
Atfaire entendue
C'est la grande affaire de Lorina Pinchi- Stdace du jeudi I5 Juillet 1909
no ct n:re Normil Sambour. Le Grand Corps n'a gubre travailld
Mes E heart et Mathon ont 6et enten hier. AprOs sanction du proc&6-verbal
dus en leurs itpliques orales. DF66t des de la derniere stance et lecture de 1L
pieces ou ordonne et le jogement rendu A correspond lnce, i'ordre du jour 6tait
une autre audience. epuise.
Divorce des Cpoux Merlin Liauteaud. Monsieur le S6nateur B. Lavtche pol-
Sur la demand de Me Moniflerrier, le licite la parole t propose A sea coll6-
tribanal a ordoine A Me Francis,avocat du guess de compl6ter le Bureau qui et
sieur Merlin, de communique ses der- infirm par la nomination du S.nateur
nc'-e conclusions A Me Montfierrier, avo- Candelon Rigaud, 2. secr6taire asn
cat de la dame Merlin et renvoie la conti- hautes functions dA Secrdtaire d'Etat
nation a Jeudi prochain. des Finances et du Commerce. Dee bul-
es livres nouveaux Iletins sont diitribu4s et I S6nateor
Diog ne Lerebours est elu 2e Secrdtai-
H. DURVILE. Le Fantdme des Vivauts. re du Bureau iour le troisi6me mois do
Anatomie et Physio'ogie de l'Ame Re- la session.
churches exprimentales sur le Ddouble Ls Pr6sident de I'Assemblee adresw
ment des Corps de IlHomme. Volume de des felicitations au novel 6a qul pro-
360 pages, avec to Portrats et 32 Figures met ce justifier la conflance qqe see
Reliure artistique souple. Prix : $ fr., A la coll6guea ont place en loi.
Librairie du Mag'dtiswe, 23, rue Saint- Le Snateur Paulin attire l'attenliom
Merri. Paris. da S6nat sur la d6cla action faite par le
SOuvrage extraordinairement remarquable, ddpute Isaac L6ger, la emain. dor.
dimontrant qu'il y a en nous deux prin- nibre A la tribune de la Chambr, A
cipes : la Matitre et la Force, le Corp et propose dea huit mill gourdes vot6 a
rIAme, I Homme visible et son Double ina I prdedente se sion por as cont. trm
visible, tion d'un onet a Port Saluta consru.
Tous les spiritualistes admettent qu e no figurnt pas ar Badg to eqourare
corps est anime par one force intelligeme, price e S&nateur C. St-R6am.
I'Ame; mais ces denu paris d mons- rapporteur de la Co oamlsan Idoa B


Nomination 'm6mes etant considCrkes come inmOpara-
S. E le President de la R6poblique a bles pendant la vie, aecun chercheur n s-
reintdgre Jans ses hautes fooctions de juge vait pens4 A les separer pour les e-tditr
en Cassation, Mr le Dr Edmond H6raux en mame temps, ind6pendamment I'une da
qui n'avaic jamais 6tc remplact durant son 'autre; H. Durville, auteor de nombreox
passage au minister. travaux faisant 6poque dans lhistoire d
A Magn'tisme, a pense que cette sparatio-
Avie .tait po sib'e, et il I'a pronov dans not
Le soussigne advise la Police et Messieurs longue suite de recherches exp6rimentale,
es bouchers qu'il m'a t6 vol6 i la dat, fort dedicates, dangereuses meme, mais nd
Iu Ii juillet 1909, une va.he sons poil annoins a la portue des savants aussi pro-
igris b'anc diampee des Icttres A. A. S. dents que patients.
II prone, en consequence une bonne Le Fahntame des Vivants, qui expose cett
recompense A celui qii lui tera trover I'a- question avec une Clegante simoliiCit
nimal. co nprend deux divisions : Partie bistoi
C. DEHOUX qce,Tartie expirimentale La premiere, plei
Excellence occasion ne d'erudition, mon:re que dans tons ls
On offre, A des conditions avantageuscs : temps, chzt to,,s es peoples et dans tou-
Ppier A journal, format des journal x tes I-s classes de la Sociitd, depmis I.
1 Ic Nouvelliste, le Matin, le 'Bon Sen. On -rrytiques remg:eux jsqu aux sorciers, y
pent dcmander I'kchantillon. conpris Ics mediums, les somnamb3le
Encre d'imprimerie, par livre, en gros Is S nsit fs certain ont parfois 6td vo
: ni detail, en d:ux endroits a la fois. Dans la second
S'.dJrtsser cn nos bureau. I'iutenr pxpo-e ces pronres observations
AIrr v s ddibe lc corps human vivant, e
Arr vages tudie d'une part, le corps visible ; d'au-
liter main est arrive le Ferdinand de tre part, le double invisible qui constitu,
L s.ep, av.c 'es pissagers slivaits venant le Fan*jme. Acr>T avoir presentC ses pria
e s paux sujets d'expbrimentat~on, il donne dts
SS int Miar. Joseph M risset, PKre g6ndraliti~ for surprenmnt-s sur le Fant6
I runtr. me, demontre que celui-ci est one rkaliti
G. nasm's- 1B ntoux, J. V. Scott, Mr et objective, p''pable et qu'on peat le pho-
'Mme Fsc.in enfints, Mr (t Mme Ass- tognphier On en voit des examples re-
b Jrie, Ed. Stines, Fmni le Alien, Dee6gu6 marquables. It rnd'e ensui'e nos sensa
PIrudJnz, Justin Dejoie, Deputi Durand, tions et prove de la facon la plus 6vi
I R chiard::i A. Jules, F. Tribie, Famille dente que le corps ddtoubli n'est plus le
Sr. i's, ELi. Guibert, D. Toussaint, Fa- siege d'aucur.e ac'ivite, et que toutes les
mi;le Joeph, A Deloie, G6enral Alexis, ficultds de I'Arne resident dans le Fantome,
S inio Alerte, C. Valentin, D. D rosier, qti pt.roit touts les impressions. It mon-
'h. D. Marct. tre cnsui.e que celui-ci peut Cercer des
S11 s: p.iri hier sjir ave; les pasiagers a.ions mecaniques sur les obiets matiriels
sui\an:s puur: comme sur les personnel pr6sentes. qu'il
I.e IL. re Mr et Mme Rousseau et un peut se transiorer et m6me agir tort loi
b b~T Mere Hercdine, Pere Huet, Joseph du corps dedoub'6. Rcapitulant ses obser-
Lde V' i. nations et ses remarques, I'auteur affirmed
Cap Haitien. -- Mne C'ermicide NMo- que le Fantome se dedoub'e lui-m6me et
ca.ire t un enfant. HI:rmance Frranois et que se parties d6doublcs constituent, sin-
un tnfint, Mario R.,tfo, Euphosnme Bron, si qu- le corp. visible, autant d'instro-
limn oel Abich.bki, 1 Adh. Auguste mn.n:s que.la nature met I la disposition
M\I 1 lAe. Ic Emm. Philo Chim.Auguste, de l'Ame pour s,exprimer sur les divers
hiliLc x qu'elie traverse nendant le cours
lidore. Mme Augustine Dorsainvil, Mme miliex qu elle traverse oendant le cour
.\Jam, rcre Daricarde. de la longue evolution. It conclut enfio
r que le 'Didoublement du Corps humain es;
S- un f.it irdiscu'able, qui nous fait entre-
E t ave: Ls pa,,agers suiv.n's venant dd : En permeirnt d'etuJier I'Ame Fspiarbe
Ne'r York. Mr et Mme Furniss. Le du Coe';, le Fantdm: des Vivants, aeavre i
c )lontl Bnito Sy'vain. Mile Scott, Mon- scient ti iue de la plus audacieuse original
sieur Marc-Robert, Mr Dickinsin. te, place sa psychoclgie cxperimentale sur
Tribunal civil un tcrran nouveau qui parait extremr-
.meni fcttine Ln results inattendus. II in-
.Audinicn c ivile du cjudi 15 Juillet 909 itdre,,c non seulermin les savants, mais
Pr6sidence H. Mondestin toes ies penseurs qui, cn admettant que
Ministere Public : A. Thibault al mlrt n st qu'un changement d tat et
luJement rend r. I11a vie ac uelle un ch daion d: L'Inmirta'i


I





t
r
I


iale et vraie, du gal AnareIta rc
Si Grandeur Vgr Conan.a So, ii
Mgr Pichon,'- Mr Furniss, ism
icain, a Mr Descos, ancien mii
aipotentiaire de France, ila S '


I~~~: LL1. N


~de~llLYCIM


Grt di' 'lonrie dep explicatio..

Be Sulnateur Si-Amy ftjt rcIr
(pe cent rie gouj~5 &aient Pol
e-i b!oc,au Budget II Travau `
pjhz'r rparatiollw cu PQtj
6fitices Public,.
L ; r ''lone PasPe
les v-11PIKS Votilf.'s j)t~ it (hambnc
1) I IA C~~e p~
0u1, )11 1l, li Ieuse et IeC
c:,r I~ Iritfue,..s.fs devaient sle ,
Ic Mt!~iuii-tu *e Trivauj
1 piwr' qiie ce-4 V
41kh-11t.-i d ~ r hil4oY-leura sa
dIi vh l, Crit enbIA
bUdget. C s t dwH i t 'rl ue le dip
djle~ I S~f, t A I artie.
(:it l -1, i n,: cU 'raleur S1.1
IiV i .''t ali~',/I It? d'dccord avee
Iallaz Ifsj. ;l1111.Ifldu t
~ il ;aa N 'I 'a 'IJu 28 Novo

PLIujin. NIMI
I hon(l) 1,( ~ I'-c Li~ger cij
riwi a.
)i I a i ir: I 1 i p o ch a in cr i



Tribune du Matin"

Pris suir le vif

C_ ux-ScnI pIpas toad
',ii \. .2. cornmaodj
i v rOLII t( '<.. akl,et quido
0 15 \ ans <; serajen tent
: *~u n 2 hon-ne sam
V ctiitflnis politiqi
li& (o~t '. e -: ,s temps de
pirueshu
ccr! us Ht :',.ai\ ptxe

S )us Si r e'cre, sa for
C 't.ru ien. : ra a 'l[i're erS.S v
~ga. 'gl Andri C
C iC Un 1 V:,: *x; an; soa ii
t 1i1'tS, ii es Jr'u e ,.- Ac c toasie;d
i i e. Sins doll
P U S 'e xtrcilc de u
~. iii. '' 2 ': auvec Ics J.9

:i'. pndant I t
ua,-I. t el I8

d:J fl Au triod
Le Nofd, i restecoa
uu a ~ I.i ~t. :,I gagflaft I'dl
Ir li~? .a L)'u L ux viis plus tai

S a n n o:n 2 1 .1L'n: L m ld u Iga S
conspirar ik- A .i K ict do gal S
I t.ur Ala dOuanci
L 'airde natio
Son a 'i a'IIri es t
et cornme colconI c I icgarde oioo
ii sCest fnonfrl-' a ~.is. vis do gol?0
ntenen', sz cz e .'e.Cad de ses U
l Alexis artv
puLvo)ir, le nornom 1L )aIns u, CO1U
de I Ic litial -, Mirebdie
Arrivv dans son ;wn .t;flctrh il
at I Un1 v -I I' C .j ;: sans bate Cw
L\ I bAITht Ic 1902, duoS a
arrondisserne t t Ict uf uonmoin CI
en JcpenIrH I, F '. t:e pai uoc ne M1N
et se met ant rioiu'flnent .i 1
et;ireprcnd la a ri rn i-s rOtC5, f
Ie bourg ci:, ii i taiCr, fd'
p ver le march ,I cons'rui VOC
pour facilit~er le p du t(Iuv *IUC L'A?
~ibu~au:e acltc... le';. s;, com~ruboc M
poche A son ornem: :nr, furt rettreJ0l~

cire, It~lci di s sur d ei St joSpb$f(C1
En un mot le bouy eAr:Jfr l
I'espace J'un an; et Ia grnfessionqh'tf1Y'
:Cdemmen', Ct i ~.e~u~e prr Uon l
:onscenet devient l ib ce t a 13 ptUiamsa
i~les les p'us miserabl s Ic Ia atE
aii oh n'a qu'A reitre les joatDo
.'poqlue ( annees 1904. 1905,1 90'1r
;e fire une de. de; 'ouang~s. c
I honneur, des protestati~oos d'o
-eonna~issance que Ia populatioo 3
cSaUv\EUR DE MIREBALAIS
Voulez vous avoir une opilOc~ ~











,, Sop&rieure du' Penionnat de St tfsilde t lle de ons IceaAh qui lounges et des tableaux d'honneur aup.t- plus, ii est gooverneanental. Sa bravos!
"d CIny, au pe b s, e nemd avec i d le cachots. raVant, vieen t la capital et monten est igcodaire et la trahison lai est i
6 A.- ,^,, S. Dubui^son, le pit-i. gal .AndrE e tr"r te
rs o a, I duautres dsput e el Adr tr e de ia haute .e n caule centre cet Idole qu'ils ado- nue,
-e art, x eesG s Bs e bndc s- ds Go .abd t on e -s-s --vc ,regret, raent hier et qu'ils immolent au- En ce moment, il ne fait que se ripo
gjlaiig et de Grands Bo:s et a bienam- qu'ons I' Don abandoonerse haents fo,)c ioJrd'hu i. Appel6 A Port-au-Prince, le Cg- ser de ses grades fatigues de ces temp
,i1vidas quoi o"< s'oun6avecl1 i rpensde ons po ed a've' e 'r ral Simon lui propose ne en-revue ave dern iers ; lorsque le moment se rVea
ot parties av e e ce e I'errooss nt de oSmanda dt l es protestatairesmais il refuse ; et come pour loi de mettre encore son epe .a soer
de 1a courtoisie dei e gea i aildrrosdienent de Mireblais. P pis d'un d6g' t subit devanr tint d in- vice de sa patrie, il saura d6ployer Ie ma
i, fon correct ont ii dirieit La ville des Grnaves ai prde certai- t*ngoes, par I'interm6diaire de I honorable me d6vouement, ia m me hner ic et L
admioistr6s, en un mot d. -'ordr@ C nemel U nde Creonsi5sue, cC a ..ir Henri Roberts, ii demand au g.ndral mame loyaut6 qui caractrisent cc brave el
PCt qui rignaenft dans tout sa pse cr r Pas Une mason a64 i'irnori une mutation, ne pouvant plus re- intr.pide chevalier sas pear et sans tv
hfecatabst ,Demandez aussi sm Pr't, Ps on.e cahtoe .n'a tk6 ilcdio Em tOurner dans son commandment. proclies.
Soee I d b laiss et I poo 'o'io e la nut Voilt commm-nt le gooral Andr A quit- Juillet 1909, C. VRAIS.
guotis nombreux, sis ot eu A se p qu avait reues cc sujet, et lea le Mirebais 11 n'a amais rd -
I dgl Andre et Sis vous repondront rfipocs que, plus tard, il encourut poor voqud, come des gens in Eresses ont
,iemcanon car aynt toujours me- .e lea aon c ss Mas, a moons, sembl vooloir en fiire insinuation mal 6tel Bellevue -
Sene e, i n'o l a gr onsolation: conscienceveillante. Et puis, d'aillcurs, un home .'
an en d6mler avec 1'autorid.e Cest nette ct tranquille. de sa a valeur est utile A s),n pays Ne Le mieux situ6, le plus coW.
li, le gal Andr6 est tres rigid Jaws oQuelques mois plus tard, Eclate la r- faisant parties d'aucun clan po!it;qe, il ne fortable.- Champ-de-M .--
fce de ses fonctions, mais seulenieit V tion do Sad. Le government cnga- connait que son devoir de soldat et de tuisirne renomrn6e.- Voe sur la er
C k( faureurs de troubles, les b:igands g6,a encore recourse au ognral Andr;mais
as voleurs de grands chemins. cette fois, le gdnral Nord ayant trop tirer __ ------
Ces r a fate de ses administres an sur la ficlle, il a fin par la rompre. Le
comomndint militaire se voir contrtnit dchoragement cat gdniral. Lte aCroyant v
&iv4ir parfois. car I1 N- a certain espts ViclehardonAin se sauve miraculmesetuent. Alla M e Utro j o le
uazrts, vriables obstacles 'avarAc e A la M etro p o le
Nos de cc pays, qui ne peuvent Pas seCyriaque es: battu A l'Ansc-A-Vcan. Aan
rietoe anjours dIses I a trip r MAISON JULES L VILLE
re; de gn, real s svrrele gor AAndr 1 la1 tte de eux 93,RUE DU MAGASIN DE 'ETAT
aob1i de penr cnre eux pour le homes. La corfioce semb'e vouloir 3, RU DU MAGASINTI
p0 szreuti d' aburd :t pour sauvegarder reni re. Viennent d'arriver par les derniers Vapeurs dans touted leur fratcheur
dcurit~ pub!ique ensuite. Et aprs ciU, Iaosenmine la s nation; d.s amisu I des prix defiant toute concurrence les articles suivaits :
iposnt en v:cmes du tyran d a t ti member o li co nsi d Asperges de Leognan Saucisses Rex et (amnbridges
ails viennent for:nuir des p aintes~, le fi re ntr S il prt d- Asperges americaines Pat6s de foie gras
pi, solvent sans t3oidCmL!nt, ou ils r Ai Carrefour on lui d Pelits pois fins Sardines Amieux ft -res
nt non pas a:: mais bien po- de fire hae. LA, i attend dex u d Trpes A la Mode de Caen (hampigrons blance
z6 Iavigan tt Unh rte eihLA ,Ti tattenddde Olives Anchois A I Huile
dommages-int1. ( nouvelles instructions On lui faith dire de ncos
Ily a ceru incrne. quiA lever la march, et le lendiemain on ki S
frlyleme aint ru ~I ? outle a'rnt dit de revenir. Faisant ainsi la navette pen- aHcilSsons de Lyon
repllndrement Jpr rvu:,ensg oane mdoint dant cinq A six joirs, il sent b'en que la
asisipdr en est cer vengeance n t n e pirtie est perdue ; mais 11 rest tovjours Fromage de pate grass hollandaise
arit, car s'ils je'a. ..:in coup d cil re- A son cantonnement. Les Ministres sont au
oupectf sur leur pa~ i auraient con- consulat ; le gndral Nord doit s'embar- Be rre de Bretel Freres de Normandie
t qouils sont pl .' I, s d-e ,lui ouer dans 1'apres midi, il ne demord pas
B'ils poursuivent \tort. de son post, attendant toujours an ordre en flacons de une livre et demi-Livre
Arrive la rout 'Artibonie. Le du government Le general Nord s'em- Vermicelle Macaroni et Nouilles
rrivdent lN d mJ n* Cr tibn liA Le r basque sans rien lui dire, le laissant ainsi
rident N'ord pasc ore au gal Andr x ae on l dre, le it ini B 6. e frangi se, brune Marque Atlartique
kmnTcher con:rd ia .c oreaolutionlandre. expoL avec tease son arm_ e;ie ,ccormite
Dmsrcher con:gre i r vol eux mle de sait public est form i la capital : Biscuits Olibet Petit Beurre et assoitis
Dans vingt quatrre ,dJrc, deux mille
homes sont pret A iirir. Trois ]ours alors sealement, il se decide i rentrer avec Champagne V' A. Devaux --- Epernay
Prtstles deux arn,., rencontrent le honneurs de la guerre. II se rend a I A --er
rcd. LarmcL revut onnre, b attue elcal do comit6, et lA, il tient le language
isle en drou:c t leari-Jumeu, cc suivant : Le champagne le meilleur et le mois cher
tirosmalheureux r :., duran- si loo-n,' Messieurs, le gEnEral Nord m'avait Les trois marques :
pe t belle carrrI.. S at, t co0- a cofi une arme ; soourd'hui que son Cuv6e Sp6ciale Grand Sillery Grand Cr6ment
tn degloires dan ;,'i : x b it:s,,A a government s'est efface, je viens vons
ai, ne voulan: ; u :d;rt te -.xis- rendre cette armee et me mettre A votre. M L Verret Francisco DESUSE
c amere de i'ev:. -,) trtse caiche- a disposition pour vous aider i mainte- a
ar, dar.s un suo !,:: can dc dcses- a nir I'ordre dans la ville. II est bien re- Fabricant de chausure
rse aisse plu i; .;;, par I elnuuri. ca par ces Messieurs do comite qui sont Tailleur-Marchand
Et an moment ie Andrd trclidpio- d'ailleurs des amis A lui et il se retire aun
t le Pisident Nru anocer Stend n de caonne nt Donne avis A sa bienveillante clien La Manutacture a toujours en d6p6t
ue capture tt tiul reader tes is- s t6le que sa maison No:7, Rae Traver- auo grand stock, pour la venta e
O'Ipture i u; ar, us ir ns la nluit, ses sold ats qui aient pour si&re est toujours bien pourvue d'une gios et eu detail, de chaussure on
kover sid curs dtico p ia plus part des c ltivateurs, pis de panic vari6t d'6toffes de la hate non- ous geres pour
mu rivi e 1 pueurs dtonitiors, q, vua l'absnce do Chef de 'Erat, s'- veaut6 paristenne.
ai, rriv dI tod'(en aleat par:ei vadent presque tous 1 I'exception d'une QUAtrr SUPRIitaun COUP iiOANT HOMMi S, FamIs, ENurI r
at ditonauions, i cta t trop ta-d : cet cinquantaine de braves et dEvouEs compa- TR&VAIL SOIGNi. ExAcUlon PraoCTU- LeS cemmacades des commergant
uUtr descendant d'Ttous:aint Lo.verture goons qui lai restent fiddles. o lOio-trcour pourrout d tre u ercutts
:t dCll rendu le d rnir soupir. ( Le Gnaral Simon fait sont entrie triom- PrixI trs rddi I de I'io teurpourroi t 6tre Aeacut
impartiale hi -oi e d~ ncra un jour phale la capitale;nommE chefdu Pouvoir, ___ lanes e seai iemaine A pea prPs.
on doigt veng(ur ,~,t qui a 2te le Cxdutifle gEniralAndre va le salueret lui 3 Rue des Frots-Fort 23
_let veritable auteur Je certe trste tin remette son epie ; mais le general Simon, Docteur I. R. Ewald R -,
Svraimenr, il ne nicritait pas. apres avoir rationne tons les hommes qui .. ORT-AU-PICs ( AIT )
Davrons nous resrectueusemcnt en lui taint res Es fide:es lui done l'ordre Chirugien 33 i :i ;
Plt devanAt ct: e. l tigre isto. _kriii rt de regagner son commandement. Ce Annonce au pub i-- et a ses clients
SrDrons son auguste mmoire qu'il fait immtdiatement. Et, il ne saurait en particulier qu'il sera de retour de le e dre
I nOuvelle de a f.. tre autrement, car le gEnaral Simon qui Jr6mie dans les prmni-irs jours de
Gidives ec la it lte arrive au esat aussi un loyal soldat a du, sans doute, Juillet. Chambre i coucher, saile manger,
.a'P des Greas *" insltrnation d ins Ie admirer la belle conduite do gEneral Andre Port-at'-Prince, 13 17 juin 1 )9. salon etaccessoirpe ,l'amebleament,pour
dbri dan .: .lacun iherche aun ea rest rt j.q'a deie momt dt- tre laiases ~ trLs b n march.
aet le cer COsui. Le corps d poom-.- endant le p prvrnement do general Nord, Saperbe occasion offerte.'
ion rvoier ler dacnier penmble s51 do: ii Etat I'ann des lieutenants. Si, ar- Paul EWALD S'adresser an Bureau du Journal
tiole, s trat ,e danger quai menace rivE A Carrefour, le ganral AndrE, seantant
~itrinse. portent au-devant de 'a- bi que toot ait perd, s'iai avis dedecin et Chirurg
.rtie. Le gl CeS 1 ~ promet to, traverser as le camp enncmi, commre I'or t sM d i t C u e
aPifit1fai son ensseers et, le lend* sa~c t fait nombre d nosglnlraux, pour se Sera, vers le 11 Aout, A la disposi-. Ompa nie C.S.
.il frit. D entire dans I ordre I mresaser une situation A venir, Ie general .... is_
i rsime D l'a soar.e arrive le .. Simon 'urait, certes, pris, car tl I n
",e Clestin l'arme, le general Cy- rait dconsddrdcomme un traitre et un a-. 116, Orande Rue republicaine, 116. vis
overt, ministre de Ia guerre. he. o1, PORT-AU-PRIN1E
s'aseoi 1 mis, il y avai SEh bien, non it s'est maintena sur la La Direction de la Compagnie des
r a manger copieuse.*dd-easve jsqa'A la derniece minste ; et (:hemin* d* for de la Plaine du Cul de
r drivoe- d le nErakSimol viccorieox, il va le sa.- a Aac rappel'e au P, Iblic qu'il est ex-
Ua Coion du Ministre de Ia Guer* ler et lui remct:re cate epee qui .vi i C Ipress4mpeit inftrjt de so tcnir sur
SOa ireir ss;mrt pnl rpaitrde se lrnirpr
Ietnp- ves, le r6'e du gil Andr vill-ment d-tead.a dans I'Artb n te Ie 'es plateformes d avant on d'arrimre
tt e cndatlre ; par consequent, mI t errc...ent do gEceral Nord C'est beau. Idoepp i, nooitr es carssur les m'rche-pieds.de des.
1set ,ru do responsible de tou sublime I. Honerw et gtoirea .e e ,,lis swaSrmas cendre des carsou dy monter le train


SCL,-r'. partir de ce moment. VuS, Idar- .Aidd. Le people soavcria ea 0 w l rn en marine.
.il a us4 de son intlerc', s'is e- da pvor Mrblass, I lt L En cas d'accident provenant de la
ubie- des cioyens. Demanp- padat o abseace, apprenant n re- el prnoult.oQ au a I& a n obs rvance. des fences ci de
C111 Ed- Supplice de qui It tIe. prmd la pondre d'emcampeite ; .nans nuirocaaiaran.. s, ia Compagn'e decline loute rt-
l .* VOs r pondraassuriment as m"mes beomaes, A part qaclqu P1 AIdrC qui a protest con' m gcptig qui lui dceraMtent des' .A.. m: :rfai: imM. LAA DIRECTION.
vr~ L.L~;Via r








Pharmacie W.


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt. et soignee des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques
&Analyses des minerals d'or, argert, uivre et autres
methode amdricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops
Champagne A P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en


Propridtaire : W.


metaux d aprbs la

et veritable Kola

d6tail


Buch


.Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives: Madame P. Laraque
A Saint-Marc: Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & Co


Jodosaline


Grand Rabais I

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION (1907 )
HAS CONFERED A
Gold Medal upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CH AUSSURES
C(KvYRAU GLAci, pour hommes et dames P. 10. Enfants P. 8
VERNIS cCLIPS ( 12 a 10
COULEUR LOTUS a 12 10
Pour la vented en gros 5 olo d'esoompte.
.. .. .... ..- --- -.-- --. i ,

Jodosalina
Cristalii Jodati Italiani deVetor Pisani

Preseute en m6me temps les avantages de I'io le et les alcalins. Elle ept
rbs utile dans toutes les former r lenties de I'ochange materiel organi.
que,-- obesit6, oxalurie, lithiase, etc-- et gn6ia! !emnt dans I'arthritismet
dans la constipation habituelle et les infectioLs iiitestinales.
La JODOSALINA constitute un remade tres o"ficace. mnime merveilleux, contr
es maladies du foie et des reins. El1, est accept& sans aucun d6gott et ell.
ajoute a son action laxative celle de retab'ir les conditions de la circulation
intrapelvique.


D6p6t:


Laboratoire Sejourne


Pt tPARATION DE TOUTES AMPOULES MI:DlCAMENTEUSES
SEES ET INJECTABLES.


STERI.


Ampoules d'Eau do m6r Isotoniques selon Quinton.


L'eau de mer que nous employons
au delA de I'lle d la Gooave. Nous
I'observation judicieuse que font les


a 6td soigneusement capt6e au large
faisons remarquer a Corps mdlcal
laboratoires strangers :


* L'Eau de mer injectable doit etre de fabrication ricente pour avoir touts as ro-
prit6s thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettet de certiler qu
aos products ont donn6 tous les resultats esp6rs.


Sp oi,1a t6A: Serum nevrosth6nicpi..
Ce Sdrum rdgularis. lee Achrnges nutritifa, i a t &employd
Os dana I& nourathnie, I& tbnroulose,. etc.


ayesm.ac


A L'tLtGACE
CORDON EN RIFI
EM. IE33M:E33I
4. Roe des Fronts-Forts.
i CAussues REN D EP6T,POUI ILA VrmB
Promptitude et soiu aux commas
des tant ici qt'Pr prrovineA.
Chartssnur ;)Dr-e forte at tra-
vail toujonri 'it r qu'it y a de plus
nouveaux.
Formes am6ricaine et franqaise pour
Messieurs ; !l- aates et commodes
Poarle s ouants I* plusak 'aise.
Travail s.lid ex&out& aveo
des peaux cd pxo'ziiremarqup.
Ass.CraIc J grand iablim.


Maisoii F. BRUNES
6 R A ND'AUE' 1i9
Diri ,:o pir

L. ELBIN


4A m $ 0* la Seuide Phil....
thropiqc j-'* .d tall rs de Park
Vient de rec, .-ir u grand choix d'd
toffes dij;gonrs 'fimir alpaca, chojo-
to, chevi.te .:-_: i-uii, etc. Recomman.
de particuli6ii- : sa clientile une
bell* clici. >. do glc :., -. *"-;-'e et do piqu6 do
touted bkLc; .
Sp6ciali~LA :.- : stuimes de no-
oes.- C<'ape- Frnagai.se, Anglaie et
Amdriuaine de I dernire preretm.
La maison coi ctonne aassi des O
tunes rmilit-ire habits brodw
dolnman uxlicr as, habits oer-
rds. ct?*- qte.-. Ot Zmas grades

JUL IN FLORUS
Anfe. dlPve de la 96* Compagni
d' ; v':ers d'Artillerie ( Loret )
Se ti it A la disposition du public
pour tous travaux de roaou, et d'A-
JUSTAGE, de RtPARATION de coflre-
forts ct :. etc. a de bones conditions.
Rue de la Revolution N* 19
Vis-a-vis de la Chambre des DApt. s


ta ,;- ,
blic r *:
clieri r


i, I


(I ', ,-H i- 9MA ) ;D ULOUVRE)
1)FI, -, 'LA C, F I; FPFRA D A LA
GrainN!' KUh I'UPUBLICANE
NoI I 5:. Ei ,-. de la Postk
I t ~ (ll~i: --orilent est 0t
-' v Ic t. (it, )a fleurds
:' Ame l r ique


't i onbremg
CHAPEL UX


IIpI( I I s31I


et prnomptitok


Entre ,)ri se


D'EAUX GAZEUSES
E 3OR e--U.J -cjr-- F 1XtI CtE

Fond6e en 1899i
21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champa !lue
Soda- Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Litter





AW OINE TOLU o EUCALyPr
GOUTf &Ad aSSS. Cr J ONSENVATION pARFAIT
rTOUXI RmIt, NCHITES, ENROUEMEIF
IN LUENZA, ACTIONSS DES POUrIfNS
R" Rs"6utbllosine*, m-it IC H iTI Ir'


En vente


aux Pharmacies Buch et Parizot


chez A. de Matteis


Chapeaux I
ChapeauxII
Cbapeauxii
PAILLE 0I POrTTOaic.-
A(CCOIrJ Z CR1EZ
Feliberto Gonzales

JOSE SAN MILLAN
FABRIQUI DI CIAPW1UX
PI'AC1 (AbFFRARD
Salo$% ais Ceiure du Lf trs
Its; t; oa 3 di


Ne mangez llus de p~,
S'il n'est faitavec !a "Pillsbury
Best."
La mlillietire ftirine du moni
Celle (iI dO11110t le rneilleur P6i
Qiii i'r&~iliiit t' (Piis de pain
Le pa;piili l IwiVer.
POur i- re2. gr6a-eft35'1
dresser A
Erniest Gastera
r'OP1'6seiutiAi! dd Ir i LL,-,BL'Ry'S WAM
BUHR ILN Mi.~ ( M NNIoI
BILK

tiapelerie


I ItI'II "STAR


I
I I


F zB i i Q~ U E DE~


'01111110 ',OLljuurs.


f


I