<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00672
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 15, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00672

Full Text

IlrOiSlbn A ntee. Ile


PORT-Au-PRINCE ( aaT


Jeudi, 15 Juillet 1909.


'I


OUOTIDIEN


jjw Moil.


Tx )is NMnis


. G.'2.00
. 5 6.00
. 2.20
4 6.00
. 8.00


DIRECTEUR-FONDATE UH

C16ment-Magloire

ADMInMnTRATR, Arthur Isidore


LE I3MNtiROi 1R ) CITTIdIK

Los maausrMe lm*6rO- as sea so o real a vas t odsi&
DIRE(CTION- M DACVION-- A .' MINISTRATION
44. 1"! Or*5T40


DU JEUDI


STanru Itfvoluttonnaire


A CHIABLES LECHAUD.


Deux
muic~hari j ~I
op~. chary.,
tile de, I
ulture i
it peur le-
routt-foli, -I,
utaffirmer q ii-

aient s ur i~.
Clvait [inp, J.
nidre Iju.! t.

V9it m.~ n.~


it -.II


I


If'


I t ,


i- de ne rnlr.'er cl7z lui que le lende-
'a main m ini, A laa linee. Cos jours-lIa
<- ou plut6t ,res < avant-jours-la pour
e former la bouche A Madame Bonni-
i*- chard qui, s'en plaignait :
- -- La po!itique a des raisons que la
t raison ne connait pas, lui jetait il, gra-
vement, en passant.
i. Et, comme cette bonne dame n'ai-
e mait pas les dnigmes, elle n'insistait
,spas outre measure A vouloir connaltre
e los r .isons mystirieuses de ces tardi-
, ves entries (de Monsieur le Ministre.
Mais, thlas les plus pures medaillei-
out leurs revers.


ots, tou Une nuit que Bonnichard, grace A
die force dollars liktribu6s,avait pu se flu-
drqait filer juspqui .ans la chambre ie la
'autre put bonne de M.idime Karl A. Toot, la
utonre ip femme d'un riche negociant ambricain,
brp, Hui, ; au surplus Consul d'une R6publique
iremerit., ., 'i de l'Amneriiq e du Sud, une fu-illade,
ux. lui tout a coup. retentit en ville. Une prise
f, et i ild'armes .. On se battit jusqu'au jour,
lai'e-es ,, avec achirnement. A un certain mo-
!fels lu rment, le Fort National, lui-mmie, se
O'c ,.. i i mit de la partie et fit pleuvoir sur les
ent, qie ; assailants -probablement une grtle
,gt ar Ie ew de boulets A mitiaille. C'dtait plus que
it ue ,l, ,i"s ne no uvaient soutlrir les pauvres nerfs
Spolli jue d'A'plhonse Bonnichird : il eut une at-
itrte I tac, o de crise... Ses cris dechirants
'vlt rem-iirirent I'lionorable demeure du ci-
le \! ... toyon de, Etats-Unis. Celui-ci, intrigue
Ji a l .d ;et A la fois vex6, accourut sur les
lieux, le revolver au posing. Derriere
nge lui, venait, 5galement, a la course,
Li'venu, Madame Kul A. Toot, armde d'une
nSichard i it't lt t bougie allumde. E', borreur !... Stu-
blerait 10, i pdfaction I, ils virent le tableau:
Bent dle l 'in r ,,,r. :I- n un home qui se d6battait dans d'af-
mus aif( '' ,.' -ifreuses convulsions, parmi des hordes
eo actif 'T 1t i 1 it [i i-ni sales, et don't la bonne, affolde, essa-
yait d'Atouffer les cris avec un oreiller.
C'est un voleur! cria Mme Karl
A. Toot, saisie.
nichar 1, 1. i l ucol, Au vole r .. au voleur !... repita
lnes pir it-. a u,,Ji (t',, lI' a bonne, A son tour, tout heureuse, au
dbitue d c ,. ,., o i fond, que I'aventure, inattendument,
4.1 meti ; urnno i eilt pris cette tournure.
li a' ee, b'te seri e e, Laistz mi le ter, r6clama lim-
S"'t ,bl ,, gener.le pitoyable am4ticain, en se frayant un
Iour le mi ailtre *'tel lI 1)irec- passage, laissez moi le tuer...
ta l Banlue N tionle, Ii pe- I Et sa dextre dnorme brand sait un
li V t8gaIetlh)Inheur, i in s le norme revolver.
14 Plus fer(, lut Xe, n-s l abo toutf
I aute iM leres ;ux peironnes Par bonheur, sur uo lavabo, lout
Ihgranor1tf puO, itique. (),- proche, un broc d'eau attend dit, comme
Stni d ,, soi chambl) chaque soir, pour on usage quelconque.
e dtie t',..-ti,/iues La bonne I'avisa. Prise dune inspire
'otAles aI 'a-restaurant. t tion subite,elleean appliqia le cootenu,
0*4les endroits dle in'ne pri violemment, A la face de Bonnichard.
l aietu plus lte secret pour lut. Ctte douche froide apasa les nerf-
.teli ltait tOjoujrs le bienve- de Phommae, qui reprit ses ens. S3o
,i arrivait.il,assez souvent I d,ad ean meo temps, so port ur


I'imnmen e revolver Iont la gueule noire que le citoyein M. ieus Neguefort dtait
lui paraissait plus noire et plus affreuse noimmr S-crJaie ai el I'lnstruction Pu-
que I'enfer lui-mmme. blique et ldes '(:t., en remplace-
Je suis perdu, pensa-t-il. meant du Geiad, (ai. Ap.\lhoose li.nnichard
Et, de fait, ii I', it 6td du nmins, ri'.oqul.
-elon toute apparrnce- sans cette Inform1 i (It 'ictt *Ilc'iionl. a par la
soudaine r. l'-xion (- Mme K irl A Tool: cl imeur lpubliiqu-, I'aiciei Ministre
C'e.t,peut tre( unm rdvolutionnaire?. de I'lnstruction 'ubliliie et des Cultes
Justenient, s'enpressa de confir- c'ut a* prudent .1. se inettre a couvert..
mer Honnicharl-s uv6! -. justemente 1 se Icfugia. don' --.I- .I nouveau, mais
Mn rev,,lutionnaire .. Vous I'avezdevinm, plur de bon, sett(id fis, -- lains uu Con-
bonne m-niame, je ne suis qu'un r(vo- sulat, l'i'i il pwptil, .pieiltiues jours a-
lutionnaire malheuirux, oblige de sol ps, I d(stiatio stit-T'omas.
licitei I, protection lu pavilion de vo IE t voili coiillment in a paisible et
tre consult, Monsieur I (.onul ho,,nde :i'toyen Ih itior,tt AlptonseBon-
Et, -- I-lsagr6able aventuie pour r'i'hardi, ,i un cucir.tin momenIt S3cr6-
attestcr son dire, il dut d6cliner ses l;ire id'ktat (do I'loi ruction Publique
nom, prdnom et qualities. ot d Cette dicouverte fit jubiler I ctP ir ',Porteleuille d-.s I'ravaux Publics et de
lu Consul ; car, avant tout, Karl A. I'\Agicultlite. po-ur s;':tr malencon-
'Foot otait amrricain, c'est-A-dire un treusenient .,b;ifi, tio nuit, horse
home d'afftires. II vit *lans celle- ii.te- s:' Ifon, lIt I,)lli'ri Il -ment d6crIet
une aubaine colossale dout ii voulut unl lameunix tcolition.,aire, v perdit
profiter pour fair e la reclame au- s s lucratitst ); ,rtefetilles et, sur ses
tour de si maison... de commerce. vi~ ux jours, jut ro:,):Iitre l'exil amer..
En consequence, le 1 ndiemain, de R,.,s n'H.
-...- -- -:R* S i -i


grand mari, par line note verbal. l
cut Ihonneur de fire savoir A Moln-
sieur le Secrdtaire d'Etat ,les Relations
Ext6rieures et de la Justi-o q l'un pai-
sible et honnrte citoyen hi-itien, Mon-
sieur Alphonse Ionniichard, ponr lde;
liaisons tpersonne!les, av i cru dev~oir
solliciter la protection du ,uCoqsulat a...
Le Ch f '-d la Diplo'iatie lhai ienIce, i
a foi-: (r;in I Juge d la I{Spublique,
n'en croyant pais i-es yeux, s'emplessa
de porter !e fait a la connaissance Id
( QUI DF DROIT 0. Ce dleriier, indignd,
ordlon':a de atpond'e imrnmeliatement ai
Monsieur le Consul q-p at le Gouverne-
ment de la Republique, n'ayant aucun
,rief A reprocher alt citoyen en ques-
tion, no voyait point d'iiconv6nient a
c. que Il *lit citoyen quilli Ie Consulat
sans retard l; qu' iu surplus, des or-
Ires vtnae-.t d'etre passes en conl.e-
quence a I'l'ispcctcur en Chef de la Po-
lice adminitrative de la Cipitale. ..
En eff!t, un instant apres, ce terrible
personnage, accompaged de deux com-
rnissairts, se prdsenta au Consulat de
Mr K irl A. Toot, conformement aux
ordres revcis a. Mais, comme ses ordres
consitaibiet a notamment iA conluire le
rAfugie au Plalais, a ie Consul, pris de
l6fiance, d6clara :
Bien. Mais ce ne sera pas sans moi..
O0 !. comment done ?. acquies-
ci, avec am.tbilit6, Monsieur I'Inspec-
teur n Chef de la Police.
Et,Alphonse Bounichard, apias avoii
riclam6 un d6elai moral* pour s'habiller.
s'btant mis enfin convenablement, I'on
partit, en buss, pour le Pa ais national
( Le deux comrmissaires, devenus inu
tiles, avAient 6t6 riEvoyds au B treau
(Cntral, A pied. )
Ce qui se passa au Palais Nilional,
13 nichard n'avait j-imais valu le ra
cooaer. K rl A Toot, non plus.
Mais, le lenemain ds c.i jour, une
Publication de quatre biaaillons de
la Garde, mu-ique en t6te, avail annon-
c4, A tous les carrefours de la Capitale,


i -- -- --
BOITE AUX LET TRES



Les Tribunaux daAppel

MonsitT Ie D)ittcieur,
Sins douct, laCoi(stitu':on notticMere-
Loi .. si pr'.voyante. h6lls ne pouvait
oublicr Ics tribun.ux d'Appel. Mais est-ce
bi'ln une r.ionJI pour sonicgr a les organi-
s.r l'licure .ictu i!c .' 11 ne scmble pas
que les notit-- ou les causes qui ont
emnpcchc Icur f.oIctionncmeint jusqu'en
jjiilet 1'909 aiiet Jdiparus. Cependant, je
vienh d'apprendre quc le Comite de la jus-
tice de la Cliambre. dan s un 1gitime sen-
timent de prog'c-, song Ado:er la fortune
Rtpub'ique d une decni douzaine de triba-
naux "* sup&rieurs. Je me refuse Ie
cr.ire. Et puisle .vfain est muet IA-dessus.
Le 'Auvellise n'en dit mot. Mais come
tout arrive, it est possible que la chose
soi: vraie, bien que les deux plus grands
journaux de It capital l'ignorent.
SS'i n'a pas :oujours itd permis de tout
dire, ccpendant, ainsi que je I'ai lu quel-
que part, aucnn pays, et sous aucun
tigime, ii n'a e6t interdit au hom-
mesde r^ilIhir, d observer, de comprendre
I'eaperience. Eh bicn, si le project Cc
question a et rffcctivement accueilli par
le Comitcde ia justice, ii f(ut aduaettre
que les honorables avocats qui siegent A
la rue de 1'Eieucrtment n'auront pas sI
du droit imprcscript ble de r6flechir, d'ob.
server et de comprendre I experience .
crits, ce ne son: pas Its tren e mille et
quelques gour es .1 depeoser par mois qui
doivent fixer I'attention des auteurs da
prujt, et innore moins ls vingt mille
gourdes de fais de premier 6tAblussemeat.
Nan La Ripablique est asscz riche pou
Sse payer meme une douzaine de depds
Sde ijridictions tt routes les fanalsi


Ambc a r n t!,ft:


CONTEST


- ~ ~--- ------- .--_-~_. __.- .L.-. -- -- -- -


-- -


C


pO~l- C R ; I-
poll-Ac-VRI", '-









qui li pasuurot par la tte-- ou par le
veture y comprise moa idde gniale de
pensioner tos les citoyenas t tou-
tes les ciswms idiainctement. Sa.
vez vous, Moosieur le director, ce qui
'inquiete?... Eh, vous ne le devinez
pas ? C'et le sort d nos frres des cam-
pagnes, dont le maltresblaocs oat tt rem
lacs depuis L'ere mawutlk de I 'ndipen-
d -rol4 par des maoires de touted
oolours.
SOn sait pr experience, que 90/00 des pro-
cks sott aits ct soutenus par e paysan.Ce
pauvre diable qui paie tos les impdts .. en
a par dessus les epaules aves les justices
de paix et les Itribuoaux civils; leas fonds
de p vnirs et les avocats.Il est riduit, pul-
verise II est inca3able,mais absolument in-
capable de fire faceaux frais de justice ac-
tuels. Lui en imposer de nouveaux, cela
n'est pas loin de ressmbler A un crime
abominable.
Oui. Monsieur le d.recteor, les tribu
naux d'Appel ne seront organisms qu'au
seul proii des avocrs et do paper tim-
brd. Ne trouvez vous pas inhumain on tel
cadeau ?
En toot cas, c'est I'envers do patriotis-
me. Je n'insisterai pas.
Les affaires des justices de paix don't les
jngements sont rendus en premier resort
sont liquidees en moyenne dans Its trois
ans et demi, en passant en cassation et de-
vant le tribunal de renvoi. Dites-vous bitn
que les aflaires des tribunaux de premiere
instance en passant par les tribunaux d'Ap-
pel n'exigeront pas moins de cinq ans, et
ao-delA.
Attendrz I La sage lenteur de la justi-
ce ? N'en exagdrons pas la necess'o Re-
connaissons que la n6tre notre justice-
est superlativement lente. La rendre plus
active, voilA une necessity qui s'impose.
Mais on en prendrait le centre pied, pour
le moment, en nous jetant les joges d'ap
pel entire les jambes.
A moins de r6ver une justice i rebours,
il est indispensable d'ecarter, pour long
temps encore, les tribanaux d'Appel de
notre rouge judiciaire. Je ne ferai pas 'in-
jure A un homme sain d'esprit de lui sup
poser la velleite de bAtir dans 'air.
Comment, votre mason menace ruine,
et vous allez la surcharger d'un etage, fair
de bois vermoulus.
Pas meme one loi sur le recrutement
de la magistrature Mais c'est la negation
de toute justice I Mais, c'est on crime
Et vous venez ajouter...
Avez-vous one loi riglementant I'ap: el ?
Vous me repondrez que les art. 2 et 22
do code de procedure civil out suffi jus-
qu ici aux sentences des juges de paix
Cela est vrai. N'empche que ce ne soit
on non seas. Et ce non sens sr enco- -
re plus extraordinaire en ce qui touche
les tribunanx d'Appel.
Sont-ce IA de ces ceuvres qu'on Eri
ge entire les quatre mars d'un comite ?
rensez-y, Messieurs Its legislateurs, c;
vaut la pine,car c'est plus considerab!t
que les rentes viagres.
En attendant que I'on tormu le s con-
ditions do recrutement de la magistrature;
que nous ayons le jge unique dans les
tribunaux civil; le luge de circuit poor
la justice de pai ; trois joges et I'augmen-
tation des sections- ou chambres- en
causation, en attendant cette rdforme, la
vraie, contentons-nous de I'organisation
actuelle. Le tribunal de renvoi continuera,
jusque dan one certain mere, i rem-
plir le r6le de jue dappel. Dans cet or
dre d'idde, il et desirable que le tribunal
supreme revienne a son acien~ae jurispru-
deuce et abandonre la cassatiot par sep*
prtessoo,
J. AmiuMa AUGUSTE

IH6tl BeUevue -
LF I aI ie sita4, 1e plus con
fortable.- Ch p-d-Mars. -
Cltui* re omz-,e.- Ve setr Ia mer


CT TrasuUhi.

Le paqt bot Prdiunand do Les-
seps: partia c soir & 5 hours
Tour le Cap, Poro-Plata, Porto Rico,
St Tbomu ot Io Hif .


Port-wPrdam. R ls is uawelto w
L'Aouw 3. MORlZUi I


3sWSUIGWEXNNTS



SKIEIAIRl COLLEGE St-MARTIAL
MBRCREDI 14 JUILL.T 1909
aromatre A midi 762 */* i
Tempratr minimum 23 8
{maximum 37 7
Moyenne diurne de la temperature 30,5
i Ciel nuageox toute la jurnCe. Brise de
mer A 2 heores assez A temps pour tem-
'p&rer la forte chaleur- Temperature en
plein soleil r h. 5$ degrees. Eclairs au
nord et A I'ouest .,toute la nut Biro -
m6tre IEkgrement en hausse encore.
J. SCHiRPR
Fermature de la malls
Les deptches poor Cap-H.iti.n, Porto-
Plata. S. J. de Porto Rico, G adeloupe,
Martinique, St Thomas et I'Europ: par le
steamer franc us '- Ferdinand de Leseps "
seront fermees cet apres midi A 3 heures
tris prTises.
Celles ?oar Kingston, Colon New
York et I Europe ( via Ktngsto.a ) par le
s/s Samia seront ferm6es demain ven-
dredi 16 do courant A midi pricis.
Port-au-Prince 15 Juillet 1909.
Tribunal de Cassation
SECTION CiViLE
Audience du mardi, 13 juillet Igo9
Le Tribunal prend siege A dix heures et
demise do martin sons la pr6sidence de Mr
le President H. Lechaud et eentd les af-
faires de :
Veuve J. C. Euzebe, centre les con-
sorts LEon Euzebe.
Mr le Juge P. J. Janvier, rapporteur,
done lecture de son rapport.
Mes J. Adh6mar A-guste et Salon ME-
net&. .w .... .. .I..--d .... ... .A. a


11s ont 6t4 condamnds poor crime de
paricide.
Le Jage Anselme, rapporteur, fait soe
rp Ministre Public, Luc Dominiqme.
conclut A la cassation et i l'annlatioP do
jugement attaque.
audience est suspended.
Elle est reprises qaelques instants apre
et les arrets suivants soat pron t
Celui qui case et annule le I oge
ment do Tabunal correctionnel de Sin
Marc en date do 2t Mars 199, pr lequel, I
ce tribunal se declare incompetent pour
connaitre sans assistance do jury des poor
suites de lean Philippe Figaro, plaiguant,
co-tre Alerte Danois. pour fais de diffa-
mation, renvoie I'affure au m me Tribu-
nal correctionnel de St-Marc poor Ia ja-
ger. sans assistance du Joty; coudemne
le prevent aux ddpens.
Celoi qui casse et annule le jogement
do Tr banal criminal de Jacmel, en date
do 25 Mai 1909 rendu centre Denis fr6res;
renvoie le proc6s et les accsds devant le
Tribunal criminel de Port-au-Prince.
Celui qui dessaisit, p)r cause de
suspicion 1gitime, le Trbanal criminal
des Gonaives, de la connaissance de l'af-
faire des Moussa, et la renvoie avec le
pr6venus an Tribunal criminal de Saint-
Marc, pour en connaltre, suivant ordon-
nance de la Chambre do Conseil des Go-
naives, en date do 8 Mars 1go9.
Puis entend l'aflaire de :
Dominique Joseph centre Conseil
Communal des Gonalves.
Mr le juge Ducis Viard, rapporteur, fait
son rapport.
Me Soon MEnos, pour le demandeur,
prodnit des observations.
Le Ministere Pob'ic, Luc Dominique,
conclut au rejet do pourvoi.
Le r6le Epuis6 le siege est level.
Tribunal civil
Audience civil du 14 Juilkt 1909
Presidence A. St-Rome
Ministire Public Rosemond
Jugements rendus


Uno, pou r eur c.ien.s, snt a Uten4 us en Ctlui qui accord on delai de trois mois
lenr Mobservations. m A la dame Corasmne Labissire, Vve Jean-
Le Ministere Public, Luc Dominique, Charles Millery poor son obigation,capital
conclot A la condemnation de la Veuve et intres aux ponx Charles Oscar, sas
Euztbe i l'amende prCvae pour contraven- prejudice des honoraires des avocats pour-
on la loi s uro le tmbre, surseoit l ar- suivants, ordonne l'exication provasoire
rAt do pourvoi usqu ar dla presentation de sans cantion de ce jogement, vu qu'il y a
I quittance do Recevrer de l'Eiregistre- titre authentique, condamne la sus dite
ment do Cap; dame an: dipens.
Jabor Koori, centre J L. de Picciotto, Celui qoi declare qo'il yda chose Io-
le rapporteor,Mr le juge Janvier,lit son g .e enre les parties sur l'admissibilitd do
ra r't .- proc -verbal do oage Blain dans la cause
mre Martin D vot, pour le Mdfendeur, pendante entire J. de Picciotto t Vincent
eat entendo en ses obervationos. G. Mak!oof, condamne ce derer A trois
Le Minister Public, Luc Domiam que, cents gourdes de dommages intrtts et ao.
couclot ce que le Tribunal declare le dpens.
pourvoi sans objet.
Le siege est olev. -Celui qui condrnmne J. L. de Picciotto
A payer par toutes les voies de droit et
mime par corps i la dame Veove J. Pac.,
Audience du Mercredi r14 jilkt 1po9. Ia valeur due, fls Ia dre de I'p-
A dia heares et demie do marin le sonnement i six mois, vo sa quality d'-
Tribunal, sous la prisidence de Mr le stranger, ordonne I'exication provisoire
Vice-Prsident Ernest Bonhomme prend sans caution et condamne en outre le susi
sige et entend les afftires soivantes : dit sieur Picciotto aso d6pens.
Jh. ean PhiliPpe Figaro, centre Aler- Afatres entenades
te Danois. (Re reaction). li Divorce des ,poo J. St-Fort Coli.
Mr Ieuge Chancy lit son rapport. 20 StEphen Archer contre StEphen Lafo.-
mes. Cuamlle Sit-R my et H olcy,avo- tant.
cats des parties, sont entendas en lers 30 Jrome Salomon contre les frres do
observations. Matt is.
Le Ministire Public, Loc Domis*iae 40 Charldsias C6saro.es contre Simo nis
par on brilliant riquisitoire conclot d'- Vie',z d6fat.
board ao rejet de la fin de non-recevoir de-
mandE et A la casstion do jugement d-u D6tmision
aoe i. M. Boitond Canal jeone, Secrtd ire
Noes esp6rons que Mr Dominique ne d'Etat des Travn publics et de I'Agri-
manquers pas de donner publiciter A cet culture a envoyd hier, sa d6mission A
important document en ratson de Ia diver- S. le Psidet de la Ropublique.
g e ni d'opir to qui existe i propose de' Jllmen "
a.t. 2 d &Is Consttottion sU les d~lits _i -
politiqu e t de press. DEa msow DU Ch ACrLIm
Jan Moussa et consorts demandenrs BeRnLN.- La dOdW o na du aWtSnre
n suspicion Ittime centre la jurisdiction, de Bulow at acccpsde et Sa M.. a
criminelle des nGo ve. ( Reproduction ). no wemd r le Dr eom 'Bimgam *ll-
I rapportear, Mr le juge Vdritd, donsne wy, Ch easeUr de rZJpre.
lectse dson rap port.
Me BRrar Antoine, avocat des demaon- R6t Beltevue
dears et. entends en ses observations. Eclatamt swcds hier mslr qi attirn das
L Ministire Public, LUc Domiaique, lea environs do sple-did- bdi ll- u as
colut Aaduission do Is demand on dcord se got no Sombue emulsdra-
Wo.pic.s. Ie de prowmmeIsw ud-'s.
Deoi hires contre usn josetmot d I L'alsc. d'dlie llt, m l r- i
Tdb% Mriamil d Jcm em das du lo bean u= mmernm e I- a t. dI.
as Ui* ro9, ale caonaimnant -A I- pdl e d Tlo.-
caplk. (Repoadeuco). ritabl uA d'_--am m Em- -


on girderA le meilleur i et ple
souvenir.pi$l
Er atrai
Din s Ic' petit billet d'hier, de R. dl
Mons;eur ibberr, au P. S.- 4,
excuse ina Trp grande satisactifac ,
m a g ran d e di d ltr i 11) n ", qu'il flat !ik
Rect ficatiol
1ort a']-Prjnce, le ij Juillet 1909
A M'rns cur C1'rnen: Maglo,11
Djirt c eur d ulournaI le (aj,
En \"ille
I Cher IDirtc~tcj inVil
D)irn la ch'o r qie d~s 'Tribunagaj,
tionl Nord)P-l bi'ee dais c.sokoa"
votre No. (),S dii 14 du coarint iMi
la', 6 ue le sieur Pierre Auguse, Im
fr;1rl manari;ge, wit d SoWon Mirv~sii
vourdts de rnuoK uing~lga
payer, etc.,
Ce poi int de Solon Miryjde,
i'ai en u. prcrrdre des rneubles 'majs
de Mr Aigusve Mit %Hlie Ce dernier Ph
que j] lui doi, un sole de So goij
deitc q i'd ti ne peur pas prouvet. V,
l'erac,:-e %! L'ifft',re es dtvant ky
butri! de p~ix "'lja tin lus'iferales moq
or)t i m! c! i \vorrt tre p artia iti j1!
cnn:re q lwit ou 1 rc)iter pas I dco
pu l)i e A) 11 cIiI e'Ij0P
Iz.vceve.' NMwsicur le Iirecteur, I'm
rancr de ina parftirre .onmijdeation.
PitRE I AUGUTSTE
C1 n rii, atogra phe
L'cst0.c: r U ura .xu la premi
-wlc' 1. I .mu i)iefl
NOLS !,,,!.',x dinformer
par suite J': in r ec M. A.
de r e pour fAire Jima
tage rsdCitir .y ses VaeSaa
que :"ecl.irage J, 'I iste de spectacle
Di b,!~ i')n de Prix
La di trirwiltriu s prix Aux 6164S
I'Eco'e s:,)tnl 11: e s: tine I n0o 14&
Cou rant.
1_a surp-s rw:e rriou tiserve le DiM'c
d c stl 'SLtrn, nr sera rande. On pl
CCunle e'X! 1""'' W'! te e grand c$0
dti Cc.~tt LAv.e.
Avis


Its
du
gri

nin


I~t S~~i~:~:~. 1..r11 :Police et desim
1rV01 1n6*i ctI vo i aIdo
i I ju I ile r1go ne vaLhe sous#
s b'anc "i,1 pro dt, t res A.A.S
II prone, en corncnUefuene Coe boll
comeis-A Ju: ti lii t tv
m -11


LIII .


C. DEHoux-Ma


LA CHAMBRE

.: n Ju I', .1r'Ji i4 jille I9o9.
.\pcs sanction J'ui procS.-bveb I
lecture de la ct rrspoiJance, Ic d
ISt ALd,'-, rapporteur du comid eJasJ
d)nne 'ecturc d'un rapport dce ce
recommanda:It la prposiion de lot
lembrun nmdifiant un art. du codedecl
merce.
Monsieur Morp.au dpo.et neprtO
tion de loi mod tiint les article is
611 du code de commerce.
Cos mod tications dJsignen: c
peuventr rre lus juges console
conditions dins l squelies Is doi-
pla cs. I' dema de po,:r cette "
tion un vote durgnce que lIsb'
lette. II donne lectt.:e ensautedu1 I1
Spsition drigeant Ie post rmlitin t,
rieux en qua-tier. Ce quarter e
eatre Aquin et C6. s-de fer.
Monsieur V. Toussaint Noe_ Cl_.
les colons avaient donna A certiaA
des noms tout A fait indtkeitsd'
a lieu pour nous d y remdler -
pr example que l'arrondissemenI
tou, Trou du Nord et Petit ITrO
ps changent dee dnominotivn
int arrondissement de LooveB.
do Nord, Petit Port de Nippct-
Le depute Savain demandesi't
Cirrefour en quarter. Mo set &
vi prie le bureau de Ia Chatol06t
message au Senat poor le
Ireerbien voter une
e de l'eodroit appear .B d
( Grande-RiviCre do Nord) /) r










lit im,. Cette proposition a itd votie Sm-
de dei' par Ia Chambre ct ceidi
Sy at an moment ou 1 session du t
gkrner.
r Svoie Auguste rappelle que A pro-
roiion de loi transformanr Baradtres en
O-mmune de 4e classe, a dce recommMOdek
ron rapport favorable do comit de
fl itrieur.
Il demanded que ce rappOrt soit envoys
SimpressiOn.Le Prisident de l'asim-
b I'itprssiont te de ces deux obsra-
bli t ennt compie ,.ssaire sera fai
tioas decide que c sa fait
Le dipuat Brzinolt propose que Ia sub
tioo accordie A I'6cole Anselme jeame.
(D C-Marie ) qui n fctionne plus olt'
,iloud Mr Belvius Thomas et delan
de I'nscription l au Budget done valesr de
p. ooo gordes dolt 3.oo000 pour l'Fgli s
e Tiburo et 2 00ooo pour ia chapeltl do
I Cabhoane.
tL dipat6 Brtdy propose qu 'n meslmg
sit faith sa Secr6taire d'Etat de 'lndleur
poor li demander Ilimpression de Is loi
S1904 concernant les formalitis A re.m
plir pour les fun~railles des grands fonctin-
I demand aussi la promulgation de
h loi portant creation d'une chairs do
dentelles au fuseau A I'Anse-i-Veau. LI
Prident promet de fire le ntcessaire
ei lve la stance, aprts avoir proclaim
l'ordre du jour de la prochiine r union.


iuvelles Dtranperes

Dernieres Dtpeches


Attention I...

i6rea isoVEs.
des MZaladies.


Bapidement, par Ie syst6arm
oriental
Docteur Seetulsingh,
Gredw 4 Phuladelphie,Ghicago ei Nw.-
York (E. U.)
Le Dr Seetulsingh remercie bien
sincbrement tons sea clients et amis
pour leur bienveillance et leaus fa-
v ours overs lat. II announce en m6me
temps A sa nombreuse clientele qu'il
comrobencera A exercer son art et a
mettre A son service sa science orion-
tale pour la guarison de toutes sorts
de maladies, guerison garantie par
son incontestable habilet6 d6jA v6
rife.
Pourles conditions s'adresser A I'H6
tel Bellevue.


8ANe


DE SuctsC


Tonirme D. R!RfRE


MADRID II.- Des d6peches officiellcs -- -- -
aunoncent que la tranquillity regne main- Pour les Chevaux
tenant aux environs de Melilla,depuis l'en-
pgement d'avant-hier. Plusieurs tribes Gudrison rapid de Boiteries, des
ot manifesto le desir de fair leur sou- Plaies anciennss, carts, Foulures,
mission. Eatorses, Fluxions de poitrine,ctc, etc.
Les membres de la mission sp&ciale m- Pansement facile, rapid et d'un effect
orine arrivis ici il y a peu de ours, i certain. Repousse du poll assure.
montrent Rire contraris ede cp qui vient
de se aser i Melilla. Is ont 6et reqis DEPOT: Pha macie Moderns
amioUr t par le roi Alphonse qui leur a PORT-AU-PRINCE ( HATI)
fAit de superbes cadcaux.
PAis II. M. Henry de PAivlle, r6- A .
Idcteorea chef de l a Revue Jc la Natu- hez App. Cipolin
re, est mort aujourd'hui. 155 Rdp Ue *a tam de Mr
DOUTRFh II. M. Herbert Latham, I'a- E. Robelinr
Iteor franais, a &t6 obhgd, pau le mau- Vienoeut d'arriver par deruier va-
'aistemps, de remettre A une autre date
U tentative de la travrsee de la Manche I P' at
t droplane Pat do foie gras. Saucisses trefides.
SmYDNEY .- Plusieurs secousses sismi pigern ox pois. Tapioca. Choucroute.
fesse sent r~cemment produites A New- Asperge etc. Fruits Cristali# paru
P"mern ( autrefois la Nouvelle Angle- r. t pi" lacon. Prune d'entes. Vin
re),dans l'Archipel de Bismarck. Iltn'v rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
IOP en de victims. Oth. Cognac. ampagne
L PAZ ii --Les gardes qui prot6geaienrt -
Itgations d Perou et de la R1publique TO F L
nutine ont pour une raison inconnue, EST FEL
hsbi:emeni retires hier s-ir. La popu-
eo eo a profit d pour renouveler ses at- L collent tailleuravantag enmorn
les t comnit.,re d'importants degats. OODm de toutse la R6publiqu viont
Le ministry argenin et son spouse n'ont r wrtr on atelier Rue FIrou,
pp i la furer de la foule u'en cou- ( A n Miraled) No 61, prs de Me
I sur one distance de huit b'ocs et en Canvin,
tfugiantchez le Pr6sident de la Bolivie. n ombreuse clientele tUrowvea
0ur"Pporte que 1 notion cst grande Owi toojors toote uatibt
Ima et i Buenos-Ayres et qu le silence l si travaux qul lui serost 0a-
GCouvernement Argentin, en pr6ence
Protestations boliviennes,est considCr
Me meant.
i. Pa 1 .- L'tmeo:e est maitresse de
de 1 population se livre A toutes
net de dsordres Les fi s 6lectriques ser- -
I&6clairag de a ville, ont co s Ip VICTOR.CJL CQUOT
.Pillage commence dans tous les Maislo fonde on 1892.
tf On entend partout des coups REIMS
A Situation des strangers et sptcia- Pour les cou andOes, s'adresser
e,,. puvianseI Poor lee cogmandes, s'adrMesoW A
m t critiqes et des argenins, est Mr A. ROBERTS, Port-so.Prince
Ageat g6dral poor Haiti.
PaOTOGLAPHIE Antoine Labasille
". DUPLESSY AUX CAYES
%id atelier de luxe OeW enarUole =ret a
mO Ru o D CErr(: Fanaux Dietz
States sortes et de V fa l a
----M OAgradi mens I Verre & ai pe


A la Metropole

MASON JULES LAVILLE
93,RUE DU MAGASIN DE L'ETAT
Viennent d'arriver par les derniers Vapeurs dans toute leur fratchoer
A des prix defiant touto concurrence les articles suivants :
Asperges de Leogoan Saucisses Rex et Cambridges
Asperges am6ricaioee Pat6s de fole gras
Petits pois fins Sardines Amieux fr&res
Tripes a la Mode de Caen Champignons blancs
Olives Anchois A I'Huile

Saueissons de Lyon
Fromage de pAte grass hollandaise
Beurre de Bretel Frcres de Normandie
on flacons de one Livre et demi-Livre
Vermicelle Macaroni et Nouilles
Bire tranqaise, brune Marque Atlantique
Bisouits Olibt Petit Beurre et assortis
Champagne V" A. Devaux --- Epernay
Le champagne le meilleur et le moins cher
Les trois marques :
Cuv6e S pale Grand Sillery Grand Cr6ment
.. -


Kola
1 Kola-Champagne
IIron-brew
de la Charl
En vente


le Kingston
fortifiant
tonique
ey's aerated water factory
chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


Cflez ladaei V" I. B. B lhou
19, PLACE DU PANTIIION
On trouvera : Kola de Kingston, Cr6me Soda.

--------


M' C. L. Verret
Talllur-Maroband
Donon avis A ma blrnveillante chgop
%ise oe sma mason No:7, Rao Traver-
sire set toujours bios pourvas d'un
vari6td Wdtoff doI baste nou-
veau" L mo tn O
=S A ntr rpam Coupb s fia
Pfft Sri rldim I


Docteur R. R. Ewald
Chiruglen Dentiste
Announce au public et A sea clients
en particulier qu'il sera de retour de
J6r6mie dans lee premiers jours de
Juillet.
Port-au-Prince, lI 17 jain 1900.


Paul EWALD
M6deoin et Ohirurg:en
Sera, ver Ie 11 Aoot, A Ia disposi-
tion des malades.
146, Grande Rue r6publicaine, 116.
PORT-AU-PRINCE








Madame Justoe Bear
86. Ie O*irbe
Aol 00 a ie Mrd re e Perre


Francisco DESUSE
Fabricant de chausaoure
La Manufacture a toujoors eo ddp&e
on grand stock, poor la ve ts eo
groe et en detail, de chauseuree on
tons genres pour
HOMaRS, Fmuas, EIaJrma
Les commandos des compier ast
de I'intdrieur pourront 6tre *excutoe
dans one semaine & pea pr6s.
'23, Hue des Froats-Fort, 13
PORT-AU-1aNCE f ( nA )


Meubles a vendre
Chambre A coucher, salle A manger,
salon etaccessoire d'amoublement,powr
6tre laIass i gtr bos maarcUd.
Superbe occasion offerte.
S'adresser au Bureau da Journal

CompagnieP, C. S.


A vis
La Direction de Ia Compagnie de
Chemind do for de la Plaino do Col do
Sac rappelle au Pblic qu'll eat ex-
presso ment interdit de so tenir sur
lee plateformes d'avant o d'arribre
des carssur lea marche-pieds.de de
ceodre des carsou d'y mooter le traIn
tant eon march.
En cas d'aecideot pr ey ant do I&
non obsh rvance ds fes s ci-de
sos, la Compag'e ddeline toate r-
ponsabilitd. jDIRE
LA DIR .








Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Exacution pro inpl,. )I't 110 n' I '7P'

PA nal y s e d 'e ainitiai qir.) -''t "' K ilV2q-' .*' a utre s
m6thodo am6ricaino firee P ssi Y


Fabrication d'Eaux gazeus s, sirops et vel
Champagne A P. 6 la douzzuine.
Droguerie en gros et en d6ts

Propri4taire : W. Buch
Pharmacien dipl6mr allemand
I)lp )t- le Kola-Chlampagne :
Aux Gona.ves : lada ne P. Laraque
A 3 int "- a rc : 1adamiie I. Martelly
Petit- o*vi : ,iP;Rn.n'! Koeimbold & C


meta~lx d'aprbs a
- -.. '-I'-,


rxianie RV AI


Oil


et Parizot


GrFand l(tbatis I

JAMESTOWN PERCENT~ iIA.L EXPOSITION ( 907 )
HAS CONFE.LED A
Gold Medal upon

Tanneriie Co iiinentale
DE Or' T I U-P r-TNCE
C R U S rJ ES
(;HVu KAu ;rAc:I, pour hormmos et i nule 1P. 10. Enfants P. 8


VKRNIs ECLIPSE
(:)UI.ULR LO'TU'
Pour la vente en <7
._ ,,_


* 12 2 10
* 1'2 ( 10
-5 I3 d'escompte.


1v


A L'ELIGANCE I'hapeanx I
Ch:~ieaux It
(IORDO NNtRbt: 1~"pca
___ T pea
30.*


42, Rue des Fronws-Fort$.
Ii Cu.&uSi DY 3. ~-r-n- rour LA vuwru
Propt)pitudE, 6 e41 8U Q uAX COMlrnrr
des tant ki qu'ep ptriJymn.
Chansr"'-r~ I!P flrfl~~ (.-ri~O *
waJil tonour- :x.A cu 4u 1; y v a j iu
nouveaux.
Forms amAricaAne e tfrangaise powi
Messieurs,; Al1.aLnts k cuzimodeo
Pour ls *nf~az2a plusu iVaius.
Travail slide exscut4 avoo
dos perlu al pxi.-rs marqo1.
Ags8ct~ c' ~~ ird ,a'.:f
Asarta~c #*


MAisor. v. RITNES

L. A, N 4 I)



i hrepic- .s s *tisPar'is
Viont de r(-, -,i :3: ij choi x d'da)
t~f~r ~7('?; o: aAchovio.
to, chav.st e -unmn ., .COmman
4. particulib=: ;'r. 3 'c -Unt~le non
4el.e Collctv :& cq do Casimir,
:do fleliq? d--- -St ::-ia !Bj qwdr do
Sp6cialita 4 Cfc-tuimea do no-
103 r- .i e, Anglase oil
i Andric&ine do I aderr ire perfetjona.
La maixon cenflect,-.nne: zvsai des Con-
tumex xi-lUtaixre, hib! x brodav


JULIEN FLORUS
A:%-*.-- PMve de la 26* Compagnie
d o.tvramrs d'Artflerie ( LoientL
Se tic.ft It [a disposition du public
* pour tuus travaux de iOROB at d'A-
SJUSTAGK, de REPARATION de cofire-
forts &c. de bonnet conditions.
Rue de ia Rdvolution No 19


Vis-d-vis de la Chambre des Ip,,vth


i'


lutxt
Ifcs


At' / EZ
elibert, Gonzales


JosI s,
FABRIQUE.
PLA .
Porr 1uut


rP ILLAN
CAF COPIAUX
Uf)?t~
r~u tqgy~


IM)Yes Maagi;'ITi4lS ,e pa
S'ilri'cstf xii sbu ry
3'ln'sta! .-Best.'


[~ii



C1'U~ iiis !
L4

Pc
dret ;

repri Al
811A





tago
blic
clier C.

(LjjA. EN ~. '-
GE NHk
N '' I I


Le
vert


J ,''IIAH


d :!~ u mondg
i-n tilleur paim
I,- pain


r.nts sea.
...ra
Y's Wuwg





TSTAR
!. !e. avaa
ivoir au pi*
nrombreos
H P LAUX
1 LOUVRI)
i.% RDA OLA
1 IILICANE
(1, Poste
H iit est 06-
a flour d
I e
ioronlpfitsb
111 ,1 .


Gristalii Jodati Ita- iani de Vetor Pisani


Ptdscutc oii il emo tewi e'-;"o I 'ju le et les alcalins. Elle t
res utile ddaisl tou't-- do l t l 'hange materiel organi
que,-- OLbf~siI(, exahii i. II' i. ''1 !.'a ameri dans l'artbritiSmaj
dans la constipa.tioun h 11o: f it hf. *iu.. iritestinales.
1a JoDOSAI INA CoixAtit'ic l "i) i oIv *.. mtine merveilleux, contrI
ec maladies du fmo ol ( rTlo I..- n Vi :,, saris aucun ddgoet et elle
ajouto A soil acliou nlzative cell de les otiditions de la circulation
untrapelvique.


D~p6t:


chez A. de Matteis


Laboratoiire Sejourne

PREPARATION DE TO:UTI~S AM I7 I'LIS MEDICAMENTEfUSES STERI-
LISPES ET INJECTAI'IES.
Ampoules d'Eau de mer Isotoniques solon Quinton.
L'eau de mer que inoius eiplolVOn ;1 at M soigneusement capt6e au large
an del& de I'tle de la GoiiAve. Nous taisons remarquer an Corps medlai l
observation judicieuse que font les laboratoires strangers :
aL'Eau de mer injectable doit itre de fabrication r6cente pour avoir toutes am pro-
prds thhrapeutiques. De nombrcuscs nttestations nous permettent do ceetler qme
mos products ont ;donno tous les resultats esp6r6s. *


Sp6cialit : Serum nevrosth6nique.
Ce S6rum regularise les changes nutritifs, il a t6d employ
obs dans la neurasth6nie, la tuberculose, etc.


&av Sao-


Entrep i s


D'EAUX GAZEUSES
:3E ECPOITT-.A U-l IF1 < 1 N CE

Fond6e en I S
21, Rue F6rou, 21.
Ginger Kola
Kola-Champagnl
Soda- \Wtalt r
Sili'hous
SiropS


Liqueurs
Litter


'A BAE hNE. IoL e- L-uCALV!
GOUT AGBSA3&a carIio ,VAT;',1 vAT
TOUX RHUUESSRONCWHT:S, E nIIEIt'TSS
,,,,NVCUENzA9 AFFECT! *S U
Rue Rft&bubt0&%no. no 121. PRT-AU-PF


Ei veiate


Jolosaline

11\ i r' i h arieAcs I;luch


Ol~t~l~l~II2


- --- -- --- - -- -- -- -- --- -- -- --- --- ----- r


-I~r


--i. =-=-~-


I --~----~-


i -


. A I in


I


r a IWAA. I- -


-"`