<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00668
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 10, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00668

Full Text


1rol06ms Azif6 N. 684


PORT-AU-PRINCE (R

'7


Samedl, 10 Juillet 1909.


m 6


j


OUOTIDIEN


Aboonomrnlts: DIRECTEUR-FONDATEUR LC
PURT-AU-PRNCE Un O G. 2.00 ,'MKA CN. i&
PUMIAtJ.PR1 N' Tmw. .or, ).o C16ments-xagloir0
REPAAYKTlb ~NTS Ul MoSS. a2.20 Lo s .2cr0ts tv6t # a sonso ooou
ho.. ..T MO. 6.00 IImIsTuTEUB, Arthur Isidore DIRE(;nTION-nACrU)ACTI()-A~MidNIsTM&i(ATI0M
ArnA;R. .. 131 MloE. r. 8.00


LA SE MAINE Q UI FINIIT


Le gjuvernemelit .te i ich4 a laisse
excellent souvteniis It Ias Iesprit des
tenrations sucbuiquetes, entire autres
celai d'avoir su urmsr isrle bon ordre
danles s rues !i u temps de Rich ',
rappellent avec Ilet.ii, let rares survi-
vants de cette hrurclIete dpoque, on
n'entenliit pa, i'' ,r t, aots daos les
rues de Port au-t i i on y circulait
rec decence et [prietLd, et 0e gouver-
oement avait hrunle obternt cette chose
prodigieuse et 11r1 a ,able d'obliger Its
aitiens, quel I i I tig u 'ils appar-
tinsent, le ne cuiculer .Iins les rues
q ie les pieds i i -s. s -
R6jouissons-inoi, Nous gallons re-
rivre cette epo.' it e le gr6s, en
croire le .u'u'.,liste ,)j riotU lisons que
lePrefet de police vietit (i'rdonner aux
agents des rues ide i ep'imer tous les
zibs de language et le jurons de na-
ture A lesser ites oeilies des person-
nes pudiques tt retlgieuses.
iLes instructions ieinises aux agents,
nous apprnId lnotie coifrbre, leur
commain.ent .1 jpr .avec beaucoup de
tactet de discretion, mais on mmem
timps avec sEve te. -- Il Joivent.sans
h6siter,arreter lies 16,,jn1.uants.et ceux-
cieront co lnamunti i n mmediatement A
pier une amenie. _,,)Ils menace d'em-
Pusonnemeut eu c is i ulsoivabilitj. -
o a registry d-s juLoas et gross mots a
laterdits sera tenau daids toui 10 com-
lisariats.)
Si nous pouvious ,u Imoins arriver A
01a, o cesserait do ciier par dessus
es tits que liaiti ne marcde pas.Nous
dressons nos n meilleu rs encourage-
otli notre sy npathi lu Pr6fet et
UtI ...,..
Mis quoi isete 'lue je suis ; jo n'ai
1 relarqut que I eltielilet do Nou--
tlite concern1 Madr 1I et I'ordre pu-
lic dont ii t ,t ,, t; ....__


pleinement confirm6e; pour la jusli-
fier, Venizudli a six anndes pour nous
rejoinder; il n'y a pas de doute que
vels 1915 le people vdnezu6!ien, qui
u'est jpas frac'aire au progress, saur.'
altfindrte l- point o6 nous somme-
nous n,(are artiv&e, c'est-A-dire qu'il
sauia, a notre instar, conquerir .sa pla-
ce au bLnqiet des nations civilisdes.
*

Qji est-ce qui a besoin d'une coque
de navite ?
Le dpurrtemsnt de la marine oilre au
plus offrait et dernier enchtrisseur
cell de notre navire le Croyanti qui,
selon le language pittoresque *le notre
confiere le Nouvelli.te, *se traine dan.,
la rade de Jer6mie.
Les ol'res sont reques A la sccrtaire-
rie d Etat de la guerre et de la marine.
Ceci est un souvenir de Villehardouin
Leconte qui ne sut pas avoir le pied
assez marin et qui, en novembie der-
nier, descendit du bord, tout come
un simple cavalier qui, se sentant thop
pietre, descendrait de son cheval, en le
laissant sur la voie publique. II y a des
cas od ii fait mieux d'aller A pied.
Or, la voie publique est obstrude et
pour la dtgager, il s'agit d'enlever A ce
qui fat le Croyant ce quai fut sa colque.
Tous les peuples sont en train de
s'assurer des d6bouches nouveaux;
nous no faisons pas autre chose A l'd
gard des vestiges de notre marine. La
dernibre fois, c'teait la rade des Go-
naives et la Crtde-d-Pierrot; aujoui-
d'hui c est cell Jdr6mie et le Croyant
Nous finissons par fair de la guerre
civil une question dconomique norm Ale.
*


...... Uz.( tesi ion est poor lee
SBespagnoes On a souvent dit que les pines et
Queje suis distit les efforts se percent rarement et que le
semour, quand il eat patient, r6colte
t6t ou lard.
Tel est le cas do Ddpartement de
Le tats Uns l'Artibonite qui, malbeoreux dans ses
SEtatns 'Ambriqe grandi- tentatives de conqotes guerribres, tire
Iacn ge autait qu en saeune : di- oajourd'hui de ses convulsions de1902
c,,ote ts les consulats et Idgationa et do 1908, des r6sultats qui, pour 6tre
ate ville ont rbord leurs couleurs pacifiques, nen bont pa moins rels et
de nati le 35e anniversaire de la prdcieux.
R ane ditDerni6rement, ifl s faisait restituer
id xe dolt 'nous tonner dans I'oB- lee arrondissements de la Marmelade-
dle rordin.aire d6velopelmeot do et de Hinche. Aujourd hbi, pour me tre
iIa ImrlcaiDn; tu.t 'eplIqel pals- cotte d6cirion en harmonie avec ses
'*actement trente ams deolua besoinsspirituels.'Artiboaite de-nald-
- p : dans trent an., nos Ita- que a s deux nouveau. arrondissemlent
r bablement rejoint, en vertu rel6vent du dioc6se des Gonaives et qu
iad Principe de i'dgalit des ra- le nouveau diocbse, ainsi augineatb,
laS a o soit pourvo d'un dequoe
t Cla a did le tour du V4eza6- Avec on 6vlque, aon. p plus d corn- i
SPaillons, descendus dusnt Ia munes et d'arroadiisements, deux oi
S podanche, sont remol awve troIs journaux oll'iiaoes t des d6pu;
*Poor cormmmorer le W9 an- Id eaum d6vouos quaindpdpeadants, i
de l'indpendance de V4a& a'y a de doote quo. Ie d6prtement
I o,. I do I'jrtbonite so rolve promptement
*ore, la th6se de l'dp"MY 9t= da -s rnl p.a


Q I I 1 1 il) IV -n ,I nt -_ 'ol at ilt
lustriel, on verra a ,rs.

Je ne sais pas Vi vous ltns coimme
rnoi: j, vrpnils un ,la- iiri inflini A lirf ,
'ans 11 Tribuie pu b.ique do nos (qlotti
liens, les ftiir et ifg ste s P I'ilt,,' res-
sante population de Jacmel qui a pris
I'excel ente lhab'ul de venir villr dIlan
l's journaux port-:ai-prinaiens I. ti-
pe!ites querelles locales.
Qauin ces querel'es sont politiq-i-i
Pt la plupart du temps elles le oont, 'e-I
un plaisir de voir avec ,q i en)trAi
nos excellent compatriotes j Acm-1ii n
s'arrachent r4ciproqu,,m.nt le masq ie;
ils ont suitout I'art de foniroyer a e"
la massue des mots violets. Je i I1 dle-
mande comment is font apr~s cel.
pour vivre ensemble ; c r, nonobst.ant
eas violence mutuelles, i's ti'nnent
ensemble dans la petite villa, paifois
dans la meme rue, par un prodige inoui
d'harmonie.
J'etais en train d'ouvr;r tine eniuitltp,
pour decouvrir le sec-'et gr:e aun el
nos amis de Jacmel arrivent a vivre en-
emble planss une telle a'it ,isphe6r l'a-
niimositt et de repr6- comme le Matin, lo:squ'il a,,'e.t Atiral)
sous les yeux, co' jonur der,.i,1t.
lettre suivante de M. F. l t-nitr A Ml
A. Chirmant.
Je demarde lA permission de la r. p.)
duire, come un teroig rt g. Iloluieit
du siieux de nos p'l!dmiq'les politiqile s:


'1: OspEct I Vf~&1&hie t ij title litaitieji conitre
o' .u-101 do-; elivieux, ties hai-
I-.'u e ci I- A seutimeiuiCnts r6tro-
i:I dd~es.
lo11t I, ol l up t teviemu~h~inint d'un
(Ittii'e1 li'oi.) ]-Ik '4)111 h.1 .A11 f M A ,; 10
!111 1cu a'I t- p a: oy.." i ,- ol
Wittuf, o i 'it -,) uri.; mn i nuiUbre de
4. -s pf i. Nut lf (:l C lh ls f i
I u-le ~ l u I di ~u..,lo! un an-
I 'it -1,t hit~ i Vhtrue-

1Il'iIpu .,11 11Ae M
itih 1I t ,:, ji j ( :Iaug'IA
i Wite ij'y w- i tpI ma i :-;e cram .
pwit)ie A a tzu *J *a, oli' t t It, PaS
li alld i g ol.t 'o11 p1.-. d Ic u io LAt
eu x -intiru,





d' '1'~'' c It 'iii I. Jeaan1
Jo `4e h. -o-I t Ijit ii.i ~t1)~tI.gfI*4pour
Iitla .;It .t tI. i cueutit aire.
Sl)i '' t d..1fI I to:i ('.I cuet avoc.at
ifflil t'o qliij, .I'z!,jtaijt sur
~'', b~bj. j~iIO-,I~ .Ie~ piur triOin-
W'dxia,
t ic -itvetx m"uot
l" Stil --
MOH11 *i t i VUllt, ULA4U10iifol


a Tibs ch-r Monsieur, dtcril n II0 .le c9.1ins *t IpI c.. itn soi peu prAs
M. B-rnier A M.. Charmant, j'ai hien le c.s .1. N, ril I;lI i les .
regrett6 mon absene ie dequelqut s jours JEAN, I K ItET.rEUM.
,lc celte siile, pour irpon Ire A l'aclion
que vous avez dirig e contie moi poi-ur
deilt de difflma'iona caloianieuse ire6- '" l
ree dans les jourail,.x I fllere. It Nou It l
velliste et le Soir le 18963, 190-2 et 1903:. ili
Gagre en ce te.jps tpar vos enne- -
mis politiquies, les ged,6r;aux Baijon', de C
Mlrisier et Berrouet, j'etais arrive i Trib Ial da Cassation
dcrire des ignominies Contie vou-.; mais SLCcnrOS Ci\ IL
croytz franchement qu'elles n'dtaientj .Audiene Ju c,-uJi juillet 1ouy
pas inspires dans le temps par aucune, Le Tribunal prtend ige dix hcurcs et
preuve A conviction, d'autant plus quie dnmie du nma.::i L( la prsidenice de Mr
rien n en a:teste I'existeince, et je croi~ ic rdsiJd 11. Lechaud, t pronounce les
sinocrement que lWt t hormne d bie a suivants
a pour devoir de disavouer une -rreur.i
a Guide par ce sentiment,.... je vou.i Celu q:. cassct annule le juge-
pr6sente, clisr Monsieur, mes salua-! mItnt, sur ajr"i du Tribunal civil de Jac-
tions en la patrie. n~mcl dI- 23 Oc')b:c 7e,,, rendu entire les
tions en la patie. cunrs Cadte i1 Autoine ct les consorts
Et voili comment tout s'explique ijoseph Aldcus CkInr.ant Laveau Aotoine ;
Quelques lignns de 190) ount pour II t renvuit la ca s: t Its parties deviant tl
de d6truire des igv.ominies ( on n'e-1 Tr bjnal civil de Port-au Prince;- con-
,pas plus mo lebte ) de 18 0i, do !)i' el Jdatnne uIs d.f rdecus aux depens.
d'e 1.03, et de rendre par ainsi la v.e Celt.i q'l ca s.ect annu!e le jlgement
possible et agrhable entre coampatriott s Jd tribunal dc commerce de Port-au-Prince
I'uiie m.mne vi.le et eg.aleirent ahsiin6r Ju 23 jjl E t r9.8 ici.du centre le sieur
ilu vif amour de la pattie. Jabour Kouri .t ic :ieur L. de Piccioito ;
rcneoie la cu'.e ct les p..r-ies devant Ie


Tl'rabuia: civai d, J.cmel jogeaut en ses
Oa se souvient sans doute *lu gran.Il :tibut uns c, nmercialcs ei condamoe Ie
fracas fait dernierement autuur .iu :eur J. L Jd Piccioto sux depens.
nom de Normil Cuirles. La presse,gar- Cc.Li qui re;ete comme mal food*
liennoe vigilante des droits de chacan, le pouivoi foi.nd par le citoyen Pina-
avait Cru d's sou devoir de d6fendre re- neau Imbcrt contre e jagement du Trf.


I


i







bunal civil de Port-au-Prince, en date du' Vu I'heure avancee le tribunal a renvoyd
7 mai i908 ; re idu contre lii au profi la continuation de cette affaire A Jeudi
des s;eurs Astisdc et A'frtd Inb:rt su prochain. C'est Me Ethaest qoi aura la
appel;--condamne Pinganeau Imbert acx parole.
dcpens. D6part
Cclui qui declare non recevable 1,
pourvoi conmrc lc jug crnent du Tribunal Hier es, part Ic steamer .Abd El Kader
Jor. J i'Aa e Icomir.ad ic-oiremn avec les pissage-s suivantsi destina ion dej:
tl ia x t1t i at co tSrviul oiremn tn Sg'o deCuba : Abrihim et S'im Asbour
ca,.l I t I i,'. : vu lIe 8 octob Jos M-fran, Juan Soriano Coralva, A:ice
St" I i l t 1 c, l oco ec loseph, C V. Carvalho, Louis Mathey,
yo., I, ..ant -u 1,I: ipo.irvoi, en ce qui Mme Chnles Antoine, Mme Jn Pierre Du-
con,;, I I, :, i muclt doT tribunal civil d,
Pot1 I'in, .,c, ( u t'I' d 27 Dcemnbr mras
Po ar I,,. I .L ,i 27 a ~~e relt~ Sto 'Domingo : Mr et Mme Baudin et on
n- 1 .1cln i n a n6 redl d b6bh, Mme Fernand Mauge.
.,,;.. ,m 1 w b lle CayesG :J. M. Goizales, Mr Bosch; Mme
S.n I 1t. SVius" Ro l iin aux;jn Charles, Mme Jacques Anglade, O.car
Post s, Mme Elie, Vm- Assid, Mme Ca-
d'L -,ns. roline Enmile, Mile Louise Ca!'ard, Rose
iu.'. ,1 I .! t CO irlJ(e tre Ad6, Adolphe S:rohm. Mine Fovg&e.
i S \ eC L C LocoJL r trmie : Vve Louis Paullo, Mine Carmen
,, \.X. ,I. & ri ', rt, Sanchez G nzalez, Jos6 Ziyas Gonzalez
Me1 L '. ', C. i .sar, avtcat s ,osmel:e Louis, Mme Ethemise Laville;
,.Mc cn It, ubserva- lne A fred Bip'iste, Mile Marguerit-
'o Phi!ippe et un enfant, Louisa Cortina de
iv M-. ; i ug c,:,con- Sotiaro, Jules Samuel, Charlo:te Lhiris-
S.,"% son, IH1 4ne Coban, Petion Petit, Isaac B:-
S.' : t R i, J.an Babun. Ing6nieur Doret, depute
Flcuiv Sirnon, Edgard Rocourt.
T 'b:inii tto Conitnerce Revue du Marchi
.I / I illt! I.a orte saison bat soi p'ein. Le taux
1" .,. .. p'c ide:'c, clu jure- u-1- it pr.me pour l'or est rested stationnaire
ID..,n I .. I .. i'; : i .is-s- deis iu- planss les 4.23/420 e/o depuis n s avis de la
O ( t I ... ... !pi ige Aic 6 heu- s.m ine pis ee.
S:; ., p einents sui- Pour lks atlires sur le term, on a flit
des taux p'us bas ; certaines maisons de
I ; ,L,. Xne Alexan- 1t Place voulant se c.uvrir de leurs achats
Jre '.... ....\ ... .\ p.;.-r t; Mr tilts A 420 o0o, ont tente un m)uve-
i ., ,' men: de hiusse. Elles ont echou6 dans
2 .. r I'.ption des sieurs leur tentative et le mouvement I la baisse
lostp l ; 1' ..I !Io. contre la dcman s cst accentu6. O. a fAit quelqies ventes A
de n p i.T.:i,:t icurs C!.Jv t ersres et 112 o" sur fin Ac Ct:.
!.e.!: ur rpondre au Nous apprenons d'autre part que la
tod ; c 1 present, Jduit Chimb e des Dhputes a vote hier Ir loi sur
de ia ci. i. e : i.o.r,- i so:nume de 6-0 les payables Livrables, propo-,e pir le mi-
fratic, (o c.: c., n : ci: en outre les dits Ma- nistre des Finances.
u .u x d-pons ; Ce te loi produira-t-ellIe leet qu'en
L. ci.:pi:sion ii, ;la. e A celle du Do attend le ninistre ? Nous ne !e croyons
ven 1I !.:t n, a .,-~i'c e~ c jugcs Roy et pas.
Mo e, ; ro-onc .l jg, lueentb suivants : Les grands spbcula'eurs ne s'nquietent
I : .. ,2 c :-..nnec 1. dame Zila guire du rtste du vo:e de la Lot.
Ci a 1 i : I rn id Mendes l so- I lls pensen: avec raison pent-6tre que le
me u.U tI. due. ; M:nistre arriverai. plus sCiernent A la sup-
I,, i, !, .Mm, Tcrtulie, pression des livrab!es-payables, par quelque
i.; ,,:. n .\lcic.. u;br al ;A p ver aux co-binaison financ'&re heureuse qui d6-
si(.ir:. .. pi i. ',. a *'..lamn6e. tournerait !e haut commerce d: ces expp-
L*i>i : coed onc Mmin Simeon di nts.... de ces immoralit6s comme le di-
Ma~.... p.ac Sii ,n lean la valeur due. sait le dt6put Bailly A la Tribune hier.
S:. i ci.:o:h,). an, cilangement du ju-! L'aLnir nous dira si le Ministre a rai-
e lMoi^ par I. Cou Ct. son....
i C,lI, co-dJauii Mme Baptiste Les atfiires en traites sur France ont Et&
Ga.': n pavcr :A ()):ootron Lucas et Co, la nulles;le course reste nominal A 23/4 30/0.
.a't.ur diC.mI.nde. II en est de meme des cheques sur Paris
; Ciui qui condamne la dame Z6ila et New York, les premiers sont c 6:s A 4
Clharlot pavr a1 V 0.otson, Lucas & Co,ce 1 et les derniers I o/o.
qu'Llle leur doit. Le nickel faith 6 o/o 5 1/2 o/o escompte.
Memit compositions, cih-"'ement du ju- Port-au-Prince le 1o juillet 1909.
ge Rov. par Dossous ; celui qui condamne Cinematographe
St Victor S dney A paver A i Dsir Deslandes II vient d'arriver en cette ville un cine-
ce qui'il ui Jlit avc- la. faculrt de verser matographe Pathe. Son proprietaire comp-
ioo ,;ourdJe par iois. te donner quelques representations A la po-
L.a compo'iilon lait place A celle presi- pulation de Port-au-Prince. Nous ne man-
dee par I'c jnfo,- n:icson av.nt pour asses- querons pas d'en informer nos lecteurs.
sets l)>,)t>: c t Couptet pourcntendre 1'af Fianga'flles
iirf C ^s sn 3 B-itrandL et P C. S. sur .
fles o're rat: s es avorus cds prtiCsMe sr Nous apprenons avec plaisir les fiangail-
Cles obsev.t o:iset s avocs des partiesMe les de Mademoiselle LUCIA MERCIER avec Mr
Cc",r. MaI:.. et Elila:.t, cette attaire est GEORGiE TRABAUD.
tixe .1 i edi p:oha-.n. GEORGEK TRABAUD.
Les .u.iirs suivan es cnt etd aussi fixees : Meil:eurs compliments aux fimic6s.
VeuCvc V\.ric l.co,,!J con-re Vve Lt- Excellente occasion
1,orde : K ,n'i .it & Co core C(oles tils On othte, a des conditions avantageuses :
I.. tjii I \I ,- lutin D)evot, ct Lt: Papier A journal, format des journaux
AI,-; *,'; ;(t .c-tv i:c s. le 74,Guvelliste, le Marin, le 'Bon Sens On
I. .-ic'~t.e t l(a\' .i in quart, peut demander I''chantillon.


Tribl)nal Civil
A4udi. i. ci.'it, d, s' ] illet /909.
PrIsidenee li. Mo:udestin
MNnistere Public: Alfred Thibiult
Cn11tinuaiion de I'Atlaire Lorint Pinchi-
no co,,!re Normal S.mbour.
C'est 'e T'h6ard qui a pris une heure
de 1 audience pour montrer au tribunal
sons quelle iolciice se rouvait la dame
Lorina Pinchinot comment sa volont6
a etAc .iielec gains que son consentcment
au point de vue jurTdique. Au course de sa
plaidoirie ii a cu A citer les auteurs Pla-
niol, Mourlon et D.,molombe qui parent
de la violence ; aussi sa plaidoirie a te
ecoutte attentivement.
Enfin arrive le tour de Me Deslandes
qui dans un language convaincant a expli-
qu0 au tribunal le tait qui a constitue la
violence chez la dame Lorina Pinchio.


- Encre d'imprimerie, par livre, en gros
et en detail.
S'adresser en nos bureau.
Convocation
Le Grand Secr6taire de I'Ordre rappelle
aux 'FT.-. II. FF.' Membres i Vie et
'emporaire du G.. 0.*. que, suivant les
terms do Decret du G.'. Gorps, en date
du 4 Juin dernier, I'election du G.*. M.*.
te 1'Ordre est fixee A DImanche prochain,
t1 du courant, i I here de P'apr6s midi,
au Temple delaResp.-. Loge *La VeritEs,
No 47, Roe Lamarre.
II airme A espErer qu'ils ne manqueront
pas de venir se grouper autour de l'urne
pour choisir le nouveau G.-. Chef de l'Or-
dre appelE i tenir hant et ferme I'Etendard
de notre sublime Institution et lui per-
mettre de reprendre son essor vers le bat
lovable et eleve auquel Bile travaille poor
le Bien de 1'Humanit.


ARNW5IGNNMUNTS
KZ"TOROLO6O 1Qa,
C)Obswveta1w.
Do
SEIKAIRS COLLEGE St-MARTIAL


VENDREDI 9 JUILLrT 190
Baromatre A midi i 761


p6raturminimum 23,4
Temiperature.
(maximum 34 3
Moyenne diurne de la temp6ratufe 28,3
Ciel tres nuageux toute la joutnre, sor-
tout dans I'apres-miidi. B ise de mer press
que nulle. Eclairs. Brune. BiromCtre A
peu pr i constant I
INTENSirr DU MOUVEMPNT bI MIQU'J
Echelle de Mercalli un pea different de
celle de Hossi-Forel.
I S'cousse exclusivement ins'rumentale.
II Secousse tris lIgre, sentie par qaelqoes
personnel en repos, particul'erement anu
stages supbricurs'. des maisons o0 pa- des
personnel nervcuses tt ties sensible.
III Secousse IPg/re sentie par plusieurs
pcrsonnes relativement peu noimb-euses
On se rend compete du tremblement de
terre apres avoir communique avec d'autres
personnel.
IV Secoufse sensible on mediocre, sentie
par tout le monde surtout i I'intCrieur des
maisons, sans eflroi. Fremissement de la
vaisselle, craquement dcs planches.
V Forte secousse Sentie gindralemeot par
un assez grand nombre de personnel dwns
la rje. R6veil des personnel endormies par
la secousse et non par d'autres personnel.*
Etfroi de quelpues unes .qui se pricipitent
en dehors. Tintement des sonnettes. Artit
d'horloges.
VI Secouse tres forte sentie par tout le
monde. Effroi g6enral, on se prec'pite an
dehors. Chute d'objets. Qaelques dom-
mages aux edifices les moins solides
VII Secousse entib'ement fo te Les cloches
sonnen-. Chute des cheminCes. L6gers
dommages A de nombreux ed fi;es.
VIII S'cosse ruineuse Ruine partielle de
quelques habitat'ons. Dega'sicons;drables
aux antres. Pas de victims, seulement
quelques b'esses isoles.
IX Secousse 4dsastreuse Ruine total de
quelques habitations, graves d6ga s A beau-
coup d'autres Victimes en divers points.
X Seconsse tres disastreuse Ruine de
beaucoup d'CJifices. Nombreuses victims.
Crevasses du sol ; 6boulements dans les
montagnes.
Cetre echelle de Mercalli a & adop'ie
par le service sismique d'Italie et proba-
b!ement elle va se substituer A celle de
Rossi Forel.
J. SCHeRER



LA CHAMBRE

Sdance da Vendredi 9 Juillet 1969
A la stance d'hier, apr6s sanction d'un
procs-verbil et lecture de la correspon-
dance, le depute St-Aude fait part A l'At-
sembl6e de son dtonnement de voir figure
au Budget des Voies et Moyeus de l'Ea.
1909-o0 une valeur de 400oo.0oo gourdes,
pioduit de la taxe de alcoholl .
Le project de lol imposant I'alcool n'est
pas vote jusqu'A present, dit-il, il a sim.
plement bEneficid d'un vote d'urgence, il
prie le Bureau de vouloir bien en fixer la
discussion i one des plus prochaines sdan-
cer. Le Bureau decide qu e e necessaire se.
ra fait.
Le DEputE Dorsainvil demand I'inscrip.
tion au prochain Budget d'une valeur
8.ooo gourdes pour la construction d'un
H6tel de I'ArronJissement la Grande
Riviere du Nord.
Mr Isaac lger prie la Chambre de por-
tr au budget une valeur de 8 ooo pour la
constructionn do pont de Port-Silnt. II dit
ule ce chiffre Ctait iuscrit au Budget de
IEx. en course et 9u'au Seoat on l'a retrain
:he d' une faon illicit et claudeatime. Bt
pour prouver le fait qu'il avance, il doses
ecture d'un message do Senat adreus A la
Chambre et li annonocot le vote da bad.
get des Travaux Publics ct lea 'qoditicrioss
li y out (aites. CommUe au ombre
ae ces modi6catMo, on m trome pas tI
mpprIesio des 8.ooo gardens do pale,


s

I






I

tI


-/16


1907, saient acqui lei 314 -
dei m, de deux et de cinp goa-
Vre nickel.


Is Id Epu6 L6ger, ii tn arrive
9'' n "nelitionnelleraeat TO
tlrd Cette vale~ur. e 9
A& Brh6dy deniande pour la digQj
S6Uat qui eSt Linl (o'; aussi ho01
quo Ia3LCh',n tire, u elege ,~
retire lec lut(' t'z clr dssa
t~t: I L r,;o ri COP,,,'d
Ldger r4 t ';e, k-ar C mo.S rerdet'

I r LWPO- 1T1 U'r dc :t6 j'anr1h dernij,
ralbPOrteLr Jei Lili S'(fl
affirme qe!:wo nu Je 8.a
pOrthe tl uIdget a .tuell...;
en course t u ue e newst paso"
raison snfiti .irvt p Mr Lgr
ploie i A idrt~i: (.; an Crp ces ,
qocique a~ lt nl J CUT es
goe~qllr~u .,Its 11''ll ne Ventpo
retirer. Lc ) uid 'aChambrorea
q a'A re! i, c
imn t di 1I. 'ulreitnen: et Sitopk-
Mlr C n \ -2 'KMient La park
pour J~p. ,. r i L ) r i'2UIS dJ 10j: 10
une LiOeia: K I'" C re de'sogda
favor ur d c M~I 'T. L V mud Hyppo~jitt
20 :C If~L HP~llC
~ :CELH 1i~ ~.0tirn Budgetit
la valtur LC .L .- .1tlUCDCj~o gO
et qo LIn\ Cc-,! d made de
ren te via -, -i'un vote d'of.
gence.
Mr M ur on ColleCtw
D rani Ir pour les
il*iVCS, V:. '. 101 et Une ri&
Solution ioi est u
diemarid~e ~ crdes et
ftveur d, \1: u S'A''Il 1wsri
tutuice ai
Qjant i rdu! i
000 goo' )J.oJ0p0Tpo6U ,
Badgvr d H: iis de po'k
ce donne vi' U Id j 3004)
comm. '- Cc1am~s PIT
proposim'--.lt '2LM.
tition duC r ,e i triunoau
civii des di C13,
de Jac mlejut d Li
Li paroa ct:C r ui, uJoao
lecture dJ' u Or : i delmo.
dtnt uon c .i 6o giarde
pour Mna\. K.
11 dew 121 sa propas.
tion. Cct : V 1)t ue pIt! I
dip=6t B Ii:t; Chimb-e It
ddj i;gerai 11' aint Apri-
Svnt d.s va#'i Ivge, ar
iy ad. -deu" 1ooN,
cule avait I C Cmis-
sion du1,ii Sii.>(konesd
cc genre e s1 .t' s les yoi
et muoyens, do:u: ci K .1 riq Al .
Mr PierC P... '- n Irju-r que La de
made dc 2 rc 1 tivur de V21
Vcuve Rin- d:.: r J "'Urgew8
comme cK:, .L R:. \ tn l2uJ Hyp
polite, ato!ruliiL 2' ::rrmre uaisraU
p.'idd dt .. ", x urence est vPthc It
le dkput6 r riernvide noefiS
viagere de j 2o'.I -)Sur %I Mr T IUSO
Le dnrd. Lcp:. u or reur do Co0i2
de l'luriFu, t.IL ...:ure d'unrappsl
concernarit d I1C 'A''icpuI eClaroAtIonflo1
ii Cons U. rmu:o uPutt-an RiOIO
par les Jfl.( dU ma'chd'
Puste M ar.hi n:, ;:':c II t5olatia
VilffITA T, SI itdemnlit~8
or umkrictain1 )1 1; '. nc je I'Intifiew,
diclarE pir 1. ; ia ChambreI's
nulle qua!,ic ,- J, .,S atlaire CO
Munales. Q1-11;1: AA ,o~Ul)O tiin
Toussaint N oe;A .eL .'u :evidtr
tle a i rc i.1; i isa
Bucdgt.
On passe CnsuKr '3 dr ~s';1SSi0 di r*
port do C:m ir6 I [~ v-in~es rc
dint A Ia L hairnr ci~ *?Ji~x prOj~tS ft?)
ciers dEy'ots pr t Mnrr r ~I~
concern a ir c rcrr itr I-llr d
de d.F u' (ics 'r ope (raLiofl du
paycr~abl I.. ,.zb,~''
Mrt Bail' d~ i .ni~ Mo,7sieutH
cqu'il c v.p .1 n I:ikel.ulcer I

a deant b~ Co 1el C ii Slcru~t1irnEus;d
on projer !ou"'hai' t re:raiE do actkei
cmntims~ unais Je~ux oulrosilol'
retirera de Ia circulation.
Kddlpu6 Lifner IIv~ppO11te
quaI'a~rn, 1, on remp'ace.. **:' ~b

clligu tBalIy 1 Propose queles drailS
sat ElOslis des ii Aodt~ 1903 C!' U a







fait remark uer Ia Chain-
W 'jil ,,git d'une l0 s,-ciale m bilz
lode one ct de d(eux gourdes. L'at etr
loi t nt Jjl %0-6 I'A"sct bl,
k s*e o0 r coi d1"e a m I er n nIJ lh
WIM Pierre Paul fuit oc()Lrvcr qtUO I'ar-
tide. I S, 1) dai'o 6 u n e oU"Cbli-
4 4ditas cro acqL ittu :o-
etqCSon CO!'Lc--YUC I IN"ppollte prO-
ct que ds ace
it dire Pourront cre acqUi ttS DCC
C9lcs uric fic U P
Misaul Val, I'ameneri (:flet Elner Hyp
est vOt~c. L'ensemble de la loi CI
lopt`SOUS cetre seule mcd tication-
Oi pISSC mainftenoal i diadussiofi do
j:t oaernl les operations appelkes
lyable li ivrble. )La Jisc'ission va *tre
gr, carP'e lez;ure du ier (Coasidd-
not, It deputy Ai Irarois denande
1iinistre desFinl3n"c(s r(Four]uo: autoflW-
II des transactions IDAs-.' Ce sur t:f'S ppal rCgie
pcr~!': cc n. Ai ~.'pu, mIC '
Jet ja P, j r tw IJ: I"? -wive
tfjte tIUVP k.P: t prre,e n otre
k Ministry de venir .1 : 1r bune Aio de
&ir, d'aprfs lu, zC(- opci-ations quoil vy
Mciter, doiven: ',gara-t: I Iortune pc-
Le Pr~sidew de f.a L:. rtoar-
actfa 'eC St :e,:-,I) Nmsdcrant _qul
cn discussion rl A. doit
aserappeltr' U il I \vw !e l prin.
de MeIe 0oi.
gt Acon Fi -. ~oire IC
d Preside n-- -:', a Cham.
Dia voe I t:
S:B'S, lumuitl. Critrc Mes-
:s lCs iflv!0!. ~ t I~g ie 12
:Iocetvc et pa!\ nCe.
Ii declare a % v c c ia,)Oitt
i Comir ciij *. .mis
S pincipe de c t. t,,h'j4.
Vu its conits-a2 i 4v0 r
to. It priiden: :ii-:Uii
kation le prir ~
Mr Franiois L, .I OlC
letMinrsrre c*,op,:r3t1ons,
tkies, comparac U I. .I Sd
Inotrmment ai .U i; p:I ICa
hambre d.e ne: p.; '. mii
Mr Heraux de, t r rist r
Ioperations dt ,'. i! veta

ron tn esi tUc U, II deox
dxiduS Ui d on P l'0
fr ou achdI !Cn: ct le
Drdu !teglemeri ;:: cia~
1tr1du dl4ffenci thj
baisie. Par co:,-t cont aC-
,t5 Di' ,,o~d :2 ntrac-S
itO~re pu. vir lieu et
courtiers Marrow i ,
'o plSmrr,;~:~ ,:1 ~us leor
ande en VuC isic, a
LA er.11 B1 Iv
l dtv: BL 2 o v-.:, I im iirjijl
"Urnt pas A .e
I4 venre 1e !i 1 ',! 1
''1:rirtcCe st dli-
I' Us niaez laj 1 k* ie 1amer: -

rFrrojois- .,i~~ r ~ t i
OU I r le -
,que ce co t fl SI pa
COurtiers mr:r( l h l Jda
I PIS vil, I C 1, C .
v ils S aee

vtlla R pub u) dt
*pts Ouelq cA ganje
~ *j *rlc riouvelleI
~il l I 'I *rh..e5j (2 I 1i ve





"i G1lTransailanlique
/ sE' erdinad de i: JcSSEp ~C.,
d. reOUr malr IIir, 18: ci-
41414(5 C'pp lot1 Ii,: Pu fo Ilico
et8 L1~e Hav~I'I~~r4 ~ i~

E. FAOBELTN


eS JOSEpH


-'I"" FOUX RT D I NAGA
8I4, DR L'UTAT
bLiaeorgani,6se- Repas
lilsin e O1celleents
1061PI DYLSRIVISREI


Tres Prochainmeent


Arrivera la Grande
divertissement de tous


Entrepkise de
genres :


La Granie Foire des Antitles
Oh I'on trouvera les plus inoffensi-
ves et d6licieuses emotions.


A Ia Me"r I-tol)o I e


MASON JULES LAVILLE
93,RtTE DU MNAGASIN Dl: IF'I'
Vienrent d'arrivoi' par' les deriti ers Vapveu ,-; it!
A des prix d*liant toute concurrence les atti'i1
Asperges de l.'ognan
Asperges amtsricaines *Yot, I't.' 1t.' 1 -
Petits pois fiin,- 1.4 II i*- Awl,'' I\ tV
Tripes a Ia IMode do Citaei b1IrU'tr I ul,
Olives Anch.. r't I aido


Satieissons


Fromage


Outre un magnifique Carousel de
style moderne ; o y trouvera aussi



1e pa n *mqu. -Ae







SIA V.\(;l.m de rtS.'nte inven-
tion, dorit les rnouvetiont so)lIt iden-
tiques A ceux de li nier.
II y aura en plus divIRses classes
d'appareils pour prou,'er la force ;
vaes panoiamiqups. BA.LANCES et
VENDEURS de b)lnb:)n, automatiques
et un fametx TIR A L[A CIBLE a
Que le public se prepare a jouir
'e bons moments.
Carrousel et V. gue sont dot6es de
riches oicliestrcs.
L,\ DIRECTION.
m ..r. -su BMW


A. de Mattdis & Co
Maisorn fotidle en 18MX.


Derners articles regus
Parvifn-ii-t FU),.ibignt; Rr,
: Houbigatit; Fouare RoyaI ; Par-
M, 1.6l; Savon, Poudru ; et.z. etc.
Coifrets aie parfurto'ne trt s ai4iants
-SlaTD m I;liwrnlnA AaLws ; Lotion. Tri-
rophioreus.
LaroIpma. Fciuits et Chaxmois
,our buggy et buiss.
&rrenteritt ce luxe, itbculots,
Woustj qnai res, Br osas, P ipes, Fumes-
a garetts, DCravares. Miru~u'ulrue de

IL M-isori a tuujoun.; uu grar.d as-
iro'i-nnnt dp Fijjulerf', d'o A
de Diamiat. Aa disposi!on drd public
to 604ral st I la p'rt~e de tvfater
ea boTorsas.
Atelbers d'R orIovqiT-1e at do
Stjouterle r~urs Coafction
wr comrmwde
dchal de s"ii ar of-ii largest.
iUS-fis at pne' p, vr'-'i v A deS prix
ACUAT D'*C.AILLMs DI CA4FIB
Prix SxC*Pt,.On"O(











Mad'mie Justin Barau
36, Rua Courbs
Amolemne keI.@* M rov6M Pierre


(Iti LyonI


de pate grasses holl:indaise


Beurre de Brelel I.rielres Ic l, NorILInhie
en flacon. .. e idne I.ivri lif, 4'i
Verznice11l Macaro-ii i' No'.'
B re franq aiis-?, Urle.\ar'j'
Biscuits Olibet Petit I katirt' I-a
Cliaip.aguie V",3A. Dev a'i perwkcuy

L~e champai'noe Icmeicui -, lor .


Les trois nia qus, :
Cuv4e Spctiale Grand Sill y


-11 j -n t


Kola (e kii s ii

Kola-Champagne fo, tifiai t
Iron-brew iqdc
de la Charley's ae':;t.e .


EIi vente


Chez lalamGe V1 I. B. ilI-Uux
I0, I'iLA :I I1I; I'.\N I III ',


On irouvera : Kola


de Kingston, Cr-me Soda.


- 4-w-o -- - -- a"


M7 C. L. Veriouot

Tailleur-Marchi nd
DoDne avis a sa sbio"n %-, i i! ;, t
tWIe que sa maison No.7 Ii.! I' r-
sibre eot toujours bieu piW'J-vuie % urn.
varidtd d'eotofes de I-# tir,
veoatd parisienue.
QUALIT* SUPARIBLRZ (.tn irw )J:7)
r1RAvAJL SOImit. EtCUTCI!(r PO1i;'T


Ma dame Sepore


Aux armes 4

IP'aris


FLANELLE pjr.4 lairint jr tl. r-:ijs Ible
pour gi'et. (:t)KJ3K i.r.,F .pour I Ot
veaux-nss et dt -soiu's-pi 'Is I'l (svlt
MousSEitNa sok det foites c ult tI',,.
Arg- n ei ie. Co urai.F -- I v j. -
CL4SSIQUES,CAHhit -S D) EC-if. E I'tlV Ii
PLUMES etPLU.M 4I6 1; 1ci-..
merce et dactts. PANE*Itt, At Cilldi 1,
Ministre, A ettrvs, lbus ut izi1:t
emballage. sup~ri ur.l-!mr
ENV1ELOPPE de botis Ir t;aIs. Ia:I i
moIPE et A copiti-.
Tous AHTICLKP.S mMlita rI


Chez App. Cipo !ii


55 Ru R/publicaina s.,
S. Robcelsn
Vienoent d'arriver t.*
,eur :


orutC le
deruierr


Pat6 de foie gras S S.uiss s Ir fidets
pigeon aux pois. Tapioca. Choacroute
Asperges etc Fruits cristalises par li
vre et par fln con. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. V-r-
mogth.. Cogc Champagne.


4- 4
4-


-1


U2


dcA .,
dan;


- .4


* ~: *.\ ira em

~T1'1C~6.
*............''1 '-4e


.,'.


:9V4, v(fhre

SAf Ote 'C 4*,! *"t'i"1eti1,t -,u




VER SOLITAIRE
CURE RADICAL Eet SANS DANGER
to DrIt Ki'rtUPrs rr les
GLOBULES
("ECRETAN
--a- RErolitDE SOUVERAIN
--[ AAd, tc Hopotauxc se Paris.
lIE~N* ADM EE SUCC



CIHAM PAGNE

VICTOR CLICQUOT
Mai.o I fonde5 en 18ti#2.

h'uti I; C0 il C1S, s', iarssgr &
A It goIlkTS a;. 0 t-eal.Pgace.
Agtz-jt g~n~raI pour Haiti.


_ ,u~


, *-


. I


- *J C


Alfhz%





a


Hlmburg American Line
Lre : 1..111-1) a I'rvejeidt' ., v s riant d(,
S en.In lie lorto-Ricc', 4
I'w..tb .xl: 1i.,ll, i'- oi Pbii~iP ), zua., Jac
IIIi C y. Iw. (,- :t'tendu jet
lo I,# .., .11;411 ; fi.-.111 n 1-o IA a e

ll I!, III."INO 1 1111 1 a I I twures
I-p. ( ,:., I de voyager
( -w %,.f!I f-Ill fI.I I t e'*If ) une OC-
e ,,I iroI w, s! ili Mail Ser-
vieeS ( I'cit-lII .), 1i :,itivera A Bris-
tol (.11 1-2 jo*uts (, (stjour ;' IKirgston 3'
helureiq i



U~~~,rrR2. R~. Ewt ald


.11111 h


.1 '-:1-; (, 1io nt fls
-e jrtor de
jrours, de


'II II j ir i 1 )(i) .~

II nI 1iiie I I laslille
AL \ ':\\LES
D ernwi vs articles regus


( h Ilets


ai fanal


Veritris -lampe


. *G Cu 1patJnie


S.1 ti ar
pour toK1
JUSTAUV
forts; 0


) public
P; f, t d'A-
~.PIJ' I-ov do coifre-
l i, co nditions.
i, c('ic,::: N,, N 19
pepums~YU


p" I
C- ~


- ,J c'


*AiCE


jIj- -, A"1- iR I P..


de%.- i:-s-F-orts.
CHAUASUI-AS FIN Dit-f vOL1 LA VMn.
Prompt t:', t t 'c' u aux comman-
do& tAV, i pr. aV"..
Chwhussui-L. 1" iD.ar'lc '!rL-e et tra-
vail to'jou:;r 1 y a do plUS
nOtC Vt ,~..
v *, ira xie a POuW
1C1s;ieur -,av!! of r & oaniodos
Pour 1u o* : !a :j isilaise.
des p atsai d-4' t,-i r, i -?Z ma rque

Pri re d',-iviser l'adnministra-
tion de ia mroiri re irr6gulari-
t6 dans i service du a MATIND
utin qu'il y soit de suite rem&-
diO
Chapem--i- I
("Alfileaux I I
Chapeaux1lt
PAILL 01 pORT@-RICO
ACMCOUWEZ CHEZ
Feliberto Gonzales


ET

JOSE SAN MILLAN
FABRIQUE DR CILAPSAUX
PJACE GEFFRARD
.Sa;ot &a CeiffAr edu Louvre
Pear tause l0a -GALSel pour tontu
Ils bourses.


NESTOR FELIU
L'excellent thillour avantageasemea)
coanu de toute la R~publique vient
de rouvrir so-i atelier Rue Ffrou,
( Rue des .tirckle ) No 61; prbs do M'
L4g* r Cativiit,
Si no.abrevse :;it:,~ l trou'er
corP e tolljours t,:te .satisfaction
pour lo t.-avaLX ':i:! ili eeront con-

PHOTOGR A&HIE
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DJ CtNTRE.
Travaux de toutes sortes et de
routes Vgr.un;leurs.
R pr.od .' i,as A.-A:aJdi. fo menf ts

Chapellerie
A(CCOUREZ CIIEZ


JAIME TESTAR
Le chapelier renarquable, avan-
tagiins mertt conn i.fait sa,' ir an pu-
blic en general et A sa nombreuse
clientele qu'il vient de transfer sa
FABRIQUE DE CH4PEAUX
(L'ANCIENNE MAISON DU LOUVRE )
DE LA PLACE GEFFRARD A LA
SGRAND'RUE OU RfiPUBLICAINE
No I 19. E, face de la Posit
Ie nouvel Mtablisoement est ou-
vert sols le nom de la fleur de
1'Am4rique
I' promet soin et p1oimptitude
comme toujours.
.-. --

Ne mangez plus de pain!
S'il n'estfait aveo 1 "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
La pain le plus leger.
SPour tous renseignements s'a-
dresser & :
Ernest Castera
representant de la PILLSBURY'S WASH-
BURN FLOUR MILS CO MINNEAPOLIS
I BILLS


or Crdonntxri Nouvelle

6. i. PETOIA
t46, GR.AND'RUS, i3
P ORT-AU-PKI N CE
CRAUSSURau E TOUS ORRIRU
EA rophAT. FOUR LA y qyM
Xi. OAOS ST DftAIL.
E9x6aiiVton prom pte des
comm-tandes. taut loa qtuoa
Pf~r-ovince.,
Form.s i.homme. ; lgante t ra-
tionuellea.
C2aussures do dames( Dor-W~reo-
a do Paris ) at is plus ommodf :
chaussures pour onfants confoiom-
&des avec des Peaux dd towim mussmn
Vam*e mlectiun at durr irrfproesbs
bless, & des prix avantageux.
Cirages, pates ot liqulden
Peoer *hause~res d levS*m arnts.

Ti~re Z6phIrin BolH
Fabricant do ohaussureg
Rue Tiremass, facade Nord do
la Place do Ia Croki--dws-Duaj.
S1C4IAlTM:
IPANTOUPLUS WVLS


Jodosaline

En vente aux Pharmc(ies Iltich et Parizok



Laboratory e Sejoulrni

PREPARATION DE TOUTES AMi1' iI.S MI::iI:AMENT'e USS
LISpES ET INJECTABLES.
AmpouleS d'Eau do m6r Isotoniq es selon Quinton.


"-'eau de mer que nous employons
au del& de 'Ile de la GonAve. Now
I'observation judicieuse que foot lef


;t 6,1 6 ,(I~rlfoueu jelr t capt6e a
ttmsols r'ernarquer au Corps it
laboratoires strangers:


a LEau de mer iDjeclable dolt 6tr do faibrication I)i.ft our avoir routes i
pridt6s thdrapeutques. De nombeusfe Sttcsttioll-.,i i(t)tls I Ptrlttent tde certjflf
nos produits ont .onud totls les ~rdultats espcr&s.

SP6e alit6: Serum nIvrosthk ri ique.
Ce Sdrum regutarise lee changes; iit ,i t, II t t'.t& etnpoyd avec g
cns dans la neuraslhdnie, la tuborcivl,- e, ch.


Pharmacie XW


Place


Buch


de la Paix


ExAcution promptJ et soignee des ordo)el,:.i; ...
Analyses scientifiques et techniques
@Analyses des minerals d'or, argent, ivEl' I .A~t;r- in taux d'aprip
m6thode americaine ( fire essay .
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops '1 veritable EK
Champagne & P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Propri6taire: :V.


Buch


.Pharmacier dip16m6 allemand
D6p6t de Kola-Chamnpagpie:
Aux Gonaives: Madame 1. I:iraque
A Saint-Marc : iWt ono F'. Matr tell,
A Petit-GoAve : He rciiri !'i'i l lnkMl &coC(


I .. .. -1

Grand Ra bais !

JAMESTOWN TERCiNTEINIAL EXPOSITION (1907)
HAS CONFERED A


Gold Medal


upon


Tannerie Continenitale
DO PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
CaHumaAU OGL pour home et dames P. 10. Enfants P. 8
Vaims C.s 12 10I
COULaa LOTUS C 12 ,
Pour la vent en gros 5 oio d'escomptJ


Jodosalina

Cristalli Jodatt Iteliani deVetor Pisa


PrseMnte en m6me tomp leo advantages de I'iode et les Ial I 0
r Utile danm t ut lese former ralenties de I'6change WmA .
qe,- obdeito, oXalurle, litbi1m, etc- et g6ndralement dans
das la contlpaUon habitalleo t les infections intestinales.
IL JODOsALIMA oooatitm aUo rAm de trs efficace, m6me mer 'd
Os Ialadl"e do olei et de raia., ele est accepted sans aecuol dl
oto & on acti Mon IStiv coll d rMtab'ir les conditions dO"

Di0pt: obhz A. de Mattels


C:!l 7 47i II 3 ri tt