<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00664
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 6, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00664

Full Text


OMT-Au-PscZ ( samft


Mardi, 6 Juillet 1909.


WI_ a


OUOTIDIEN


Abonnom.Rlts: DIRECTMUR-FOtDATEUR 1 NU~tAU 15 Lit IYYh
Li, MoPU ise 0 e Q 2.00
W1040-PaC TioPa W&9 a .00o Cl6ment Eagloir.
s&~AITWX1LaTS UK MaIS. ..a2.20 Ida 1na muqwft s 09*155u wem sonmas s as iaea'
E aTaosu M an 6.00 AD U M Arthur Isidore DIRECTION-.LKDACTIOIN-iAUINISTRATION
....... Taois MO *46 8.00 41. a Sorl. 41


Histoire d'Haiti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRen IaI
Violence et repr4soilles


ou navOna eu le bonbeur de iron-'
m lettre, du '28 aodt 1809, mas-
de Richemond Loring,un Amd-
qi exercait en ce moment daws
pay ls6 fonctions consulaires, et
fronts volontiers aux lecteors
dkireot es fire ute id6e de rftat
Iito i Po't au- i' ice, duraat le
mois de la 6sidence d" Sil-
L iettre est adresibe au Bestoa
t renfte me, entire allsm
de details circonstancibi srI
iaot de Chichitte B irreau, quo
5 ovOns d6)j mentionn6.
*Nou avons parl, i 1 y a quoelk
mi, d'uoe terrible atfaire qui Oat
I daa cette ville (wort au Prince) Ie
jiltt denier, (sc 1es ie pillag ).
cette djte, de. acts de Ia a
h plus liche et 1i plus revoltale
maiis journellemLent ici ouS elt
pa ivernement de Salnave.
fIA an soir, un horane inogeta
Paomn de Barreiu, 14 de t 5 ans,
ii brtalement assassin.
'C Monsieur allait embarquer sa
,Mddamd Lagrois, (la femme d'ae
mnant qui se tiouve & Sainat
I hord de la corvette fran;ase
al'rrl Arives sur Id wharft. 1e
lrrlt6da par la gar(de tdu butea
It; eite dame fut traitde de la S
P. plus indigne par ces sauvArgs,
ai en prison oi elle est enowe
N fers.Le general commandant 00
(u nnomm6 N-oclth Sintong,
qu'il fAt amend au fort I' et,
de la ville).
*ifat aassassind par cinq de om
9-, heures du soir. Qaand eo
vit que son sort 6tait d6cldd,
yl' an general sa bague et bp
a rs mai.on pour les remettm A
.A Aheures du matin, la oaI
S-i mabeureux a 6td pillde,. t
per let soldats de ce gddi-
r. lr sle raiuon,0 que celui-dl
.i fallait fair un exemplo,
1 du d6partement eat I
doux de has 6tage, un s.
vl 6-inaral de la place, s
V' elir ; le geo6ral de la pe-
jau 1 home de sac et)d
if revauriens n'attendet4
U St pour exciter las e
I Ia vinI de Port-au-Printg
Ir plus d6prav6es ont I
leW honng:es gens; pMI
_iSrMl ler dans les rem
,,sg d soleil.
uZ qpo possedent des o S W
qui, pour aOret6, Io
SLS dif8drents m Ias,
Ity Uan reo Ia f I


general Archeveque c'est vecsant aux
doit de I'humanite d'un autoritd,g6enral
vousates mon chef j vous loit le respect'
legitimement, on a faith aussi une com-
merce on areter un soldat canotier on
la fait payer trente gourdes.
Je vous salue en la patrie.
Le gdn6ril de brigade commandant
la dite lilet Elisabeth AI.BERT


. Un mot reste pour ciract6risor l
onsables de ce qui pent arriver en cas 1ayst6me de terreur oiganisi parS lnave:
de pillage Mes en fants, pillez en bon ordre "
SLes strangers n' ot aucune garan- Et ceci est bien loin d'etre une lhgenlde
tie poor lears propridt6s, m6me pour Le gnderal Thomas Christ, un des plus
lear vie. Telle est la situation do laiactifs auxiliaires de Salnave a Jacmel,
ville du Port-au-Prince, et nous levonsjIerivait en routes lettres, dins uaQ-
le Veux au ciel pour Ie jour de la ddli- piece offici-lle adress6e aux consuls'
weac. des puissances dtrangAres de Jacmel :
a Noan craignons de terrible reprd- "J'ai public dans moo camp I'incendie,
salles qui, tout naturellement, s. r6a. Iassassinat et le pillage. "
Uleront, qoand lee troupe dela Rft (o- a ucune dpoque de notre histoire,
lation entremtet an Port-au Prine.. 4 ina tincts de la d6magogie haitienne
na' a pas. en ce moment, un individu, no se sont rdvdles plus faroucheq et
solt & Saint-Marc, aux Cayes, A Jacmel plus terribles que durant cette guerre
at A J6ramic, qui n'ait on pere, un fils, des Cacos et des Piquets.
na fr6re, one mere ou une scur, fusil- A l'issue de la bataille d MAi franc,
16, d6shonords ou g6missants dans les le 26 novembre 1808, le chef saInaviste
horrors d'on cachot. Dhlice Lespbrance, qui common lait
s M. Barreau, Iinfortunbe victim de I'expddition, rencontra, en fuyint de-
Salnave, a un fils qui se tiouve A St- vantlestroupes rvolutioninaires,' leux
Marc, g6n6ral dans I'arm6e de Nissage; femmes de la champagne qui venaient
la corvette fraeoaise, le d'Estrdes, est au Fort nous vendre des provi-ions ; il
r lie le main de I'execution pour St- donna I'ordre de le- tuer On en 4 x6-
arc, et lui a apport6 aI triste nouvelle cuta une; I'autre, grIce a Dieu, nous
de la boucherie de son malheureux arrival a moitid nue, avec une gigantei-
p .re.* que balafre la figure. "
Une autre fois, c'est un octogdnaire,
Dans la propre armee de Sainave, du nom de Amazon Taverne qui est im--
on so dnnonce lee atrocities l'un a I'au- pitoyab!ement assassin,, en juan 1809,
tin par une bande de Piquets etab:it dans
les environs de Turb k et q'ui s'etaient
ALwmRT GAIWrIa, general comman- avances en recoanaissance jusqWi'.i La
AnAt I nI..lnne cantonne A ia'llet Eli- Gaudray.


sabth opdrant contre lee rebelles des
CayV.
As general Cinvil John, gEndral en
cbef delay division militaire cantonn6
sa camp Boudet operant centre les re-
belle de Cayes,.
A General


Le c6t le plus inique de toutes nos
horreurs revolutionnair "-, c'est que,
dans I'un et I'autre camps, I'intransi-
geance politique va j,,t-qu'A interdire
aux citoyens de rester strangers et
neutres dans les querelles que I'on vide.
Le Comit6 r6volutionnaire des C-syes
A* -..k.l- IA14I m i 4AM ta n avi dansr


la Rtuolution et sira arr&td et livr6
I'autoritd compdtente. "
Inutile de dire que. du cat6 du Gou-
vernement,les mcmaes ,Ispositions exis-
taient Tandis que les tiAltes 6taiAnt, du
catd des Cacos, consid6rds comme en-
nomis de la ldvolutton, dtu c6te de Sal-
nave et des Piquets, les citoyeis indif-
f6rents subissaient les netmoes rigOeurs
c )mme complices de la Reo'urion et
ennemis de lordre J. choses 6tabli.
11 fallait dire Caco ou Piquet; il n'y
avait pas de milieu, et de chaque c6td,
on invoquait avec tne gale dnergie la
Conslitutiori, les loi., le patriotisme et
.... la liberty.
Auot'ire MAGLOIRE.



IIU I _. I I I:T I -
P CMS V I N cMNTS

4O hasb 'i vatoiA'e
DU
SEIINAIRK COLLEGE St-MARTIAL
LuNDL 5 JUILL.T 1909


3aromttre midi
Tomp8raturec"':lull [


21


(maximum 32.9
Moyenne diurne de la temperature 27,1
.Ciel presque couvert touted la iourncd.
Pluie et orange sur la chaice du Sud. Ici
qutl ues menaces de pluie. Arc-en-ciel
vers e coached du solely. Brise de mer de
tifs bonne here, tits mod&&re Eclairs et
tonncrre Btrom~ re en hiusse.
J. SCHERER
La Charbre
Sianc dn lundi $ juillet g9a9
DWs I'ouverture de la seance, le depute
Turenne Desgraves propose I'intervertsse-
ment de l'ordre du jour pour faire uIe


SJo mmpres do ous fair Is puUl, ea11 U ,
e Je a'eaprt de vou faire lertoui e sns; no o n ditacbons le passage important communication A 1'Assemb'de.
pout salvant qua ya one atrosile suvant : L proposition est vote et la parole lei
o--mmander par a'n ou" 6 lanc, qul est accordee.
a arreer tons les soldat do mon posted Aux Caye., one tiedeur assez ca- n rappclle a ses colleg ies le malheor
et le eeral m ron l aetron a ractlriae retient que'qies citoyen4 qui a faili arsiver hier au General Antoi-
Spar mon propre permission on dans I'indiffdrence, malgre I'appel franc ne Simon, et demand que la Chambre
la aard et batla sanlujet,le .go et loyal qui lear a tid faith par 'hono- envoie une delgvion au President de la
ml d brigd Archeveque a e6t caller rible gqu6ral Micbel Domingue, chef R pub'ique pour lui porter dis paroles de
pOW ezpt er aveo cee meosieir on des armdes ravolutionnaires des arro.- f:icitaiions.
r iaaoltA inaolemoet on loi a dit qu- dissements d'Aquin et des Cayes. Mis su voix la proposition Desgraves
e & pa lea orders apprdre do roui, Vu et tat de choses, le Con e est vote ti le Pris Jent de i'Assembl6e dd-
eCr me eat avoer pr a l generdn invi indi indeiecnt touq les citoye s signe poor fire parties de cette didlgatio
dt Ciovil, on o na pas ar a on I eiat .'* porter les armes de es ru- les dipotds Desgrave,. L. Camille, 0 MA-
almea doe g ral rchb*"qo0e 'on lajir A la garden national dans le plua'nos, Casi le Lon, Badlly, Jidotte, Denis
I=&t N on appri. la viare "et on io br4 dlali; face de le fire, lee rdfra- St AOde, Dggraff et Jeannot.
U- eto t so que lo trouvait dan t sa 1tae set ete omme en-mi sns 1. La dpote L4on propose a son tour qeu
bM. .de Rdo teskuos t porou vis come la aEdas soit levee en signed de deoil en
u Os a boevlever Ar toes parent n t.... a mtmo des panvres soldis., ccs humbles
Sprdeait alor, gtir. v no-u lquosa ou rs a r6s, to 19 mai. un servimers du Ps qui oat 6ti victims d
o ove s4tvoes otqa out o'vel re 6 conlrmalt cette Injon.c- la ollin d dimanche. Le dputE Dow-
j qof" o n a 'tion on cee tlanoe: Art. 5.- Toot yon ob lent la parole poor demader a la
p w e caer, 4 te"ara -i- aw ar a omes rr a arretd sers Cba mbd- de e pas reter indifhCten A l
S eA" re s'idrd isnniw semwon lo desVWds d* collsion de qui a es lie ser laP. C. S


J


ooowp,M--


1


nnell i~s. sw






I


II depose one proposition, par Isquelle
quelques-ons de ses colleagues et lui mani
fastent le ddsir de voirles ministries des
Travaux Publics, de la justice et de I'Inti
rieur, venir dire A I'Assemblie quelles me-
sores ils competent prendre i ce propo.
Le bureau decide que le necessaire ser:
faith et la seance est levee.
Tribunal Civil
.Audience civil ordinaire du Lundi 5 juilla
Presidence A. St Rome
Minisitre Pub!ic:Jules osemond
Jugements prononcCs.
Celui qui rejette les differences demand
des de communication de pieces reclam&ts,
parOsm6 Cherubin,soit ; e I'autorisation
maritale;2e Lacte d'hbritageattestant laqua-
lirE de propritaire de la dame Populaire
Jean 3e L'act: par lequel suit Hermine
Charles Labaricre, aurait institute Osme Cherubin come
fermier, come mal fandees tn droit et
I'en deboute. Donne acte A Madame Po- t
pnlairc lean de ce qu'elle ofire de commu-
niquer A son adversaire original de Iacte
d'ajourniem-nt. etc, rec ; condamne le sus
di, Osme Cherubin aux depens.
2 o Celui qui liomologue la delbe&ation 1
do conseil de famille du mineur Leon i
Dumorii.y. 9
3 0 .Cclui qui entetinc 'e rapporr Jes ex- s
perts dts succession D.,izulme ( d t Dor- ,
dor. ) r
Atli't s e-ntendues t
1 M Mine C! irlc O,car conitre Vve M1il-
lery. s
2 Les conottis I.inatIdier cointre l.1
dame Remise Riiy. i
3 0 BIrtabeau Lertbours centre Florvil (
Nau.
4 13 Dufinal contre les consorts Craig
( Dcfaut. ) (
Industry ie Nationale
Nous avons rcqu de I'excellent indus-
triel Bias Vieras un echantillon de son si i
rop d'orge qui est rcco-nmande par des d
medecins comnptents. e
Ce sera encburager li idustrie national d
et en meme temps st rvir d'un produit c
ties apprecie, en s'approvisionant che7
Blas Vieras. e
Vol
Monsieur FrarC-is Jn Charles donne avi' q
au Pcbl;c et aux au'orites eonstitubes qut
dans la nuit d'hi( r, 5 de ce mo:s, on vol :
&tecommis chlz lui,iHotel St Charles,A Bi-
7Oton. c
Voici la note des objets enleves :
Vingt paires de couverts ; Dooze cou-
teaux A decouper ; Lingerie de 1'Etablisse n
ment; Plosieurs boites de conserves, bo t
teilles de vin blanc. de Kola. des cigars (
des cigarettes i Trousseau de clefs etc,
N. B Les converts portent des marquee '
de fabrique qui peurront A l'occasion les e
fire reconnaitre. a
M. F61ix Magloire
Nous avons revu avec plaisir noire ex- 0
cellent ami, M. Fl6ix Magloire, ancient
chargE d'affaires d'Haiti i la Havane,arrive
hier par le Prins Freedrick Hendrick.
C'est M. Magloire qui inaugural en 1903
les relations diplomatiques et I'on sait avec
quelle distinction ii remplit la dElicate
mission qui lui fut confide. Aussi laisse-t-il
de precieux souvenirs i la Hlavane.
Noes lui souhaitons one cordiale bienve-
ine. '
Haiti Po'itique et Litt6raire
Voici le sommaire do No de la Rever
Politique et Litteraire qui paratt aujour-
d'tui :
5 Juiller, La R4daction ; Fiches, An.
toioe Laforest ; Journal d'un ComEdieo-
FrEderic Febvre ; Poesies : Promenades
aessiales, F. Burr Raynaud Strophes r
Faidhrke, Felix deSt-Laurent ; Les denr
ets de loi Canal, Souvenirs A C. N.,
; L'obstacle et le centre obstacle,
Francois-Xvier ; lndemnitds legislatives,
Gsaplleur. Echo deSt Marc, N.P. Lormier;
Qpolques refexions sur 'etat 'actuel de la
literature haitienne, D. CleriC fits, Pc-,
sites noes. Petite Tribune publique,


t) Biblio gphi, L'rMe notelle
f o re ; special : L'acc.i
dmet 4a Cheia der.


Administration Postale
SERVICE IlrNtiEUR
Lettres recomsauwds eu souffreace
Mademoiselle MarieJean "Simon. Mime
Vve Cecile Elie, liles Timothde Mallet,
A. Chabeau, Alvenice Pierre, Eugenie
Bourjolly, Rosemelie Louis, Nephralie,
Clement, Messieurs Lucon Etienne, Diqni
Baptiste, Julien Doass, Estilus EstimE,
Xavier S6v6re, Sully Daniel, Frederic
Achille 2, Onesime Dupont, Ss Muleine
Labossiere, CarmElien Guillaume, Monous
Lacrent. Pascal Laton'ant, Emilien Guil-
laume, i. Themistocle LEon, Gabrhel Boa
chC Gal Alexis Menard, Commandant Os
trief Colar, Capitaine Dales Jn-Louis,
\nr6le Jarbathe, ( Clerge Doclair)
Musique du Palais
( De 1 Exposd Gdndral de la S tuation )
... Maintennt se present a notre atten-
tion on autre corps d'elite, si souvent sa-
luo par le suffrage admiratif general : nous
voulons pirler de la Musique du Palais.
Dirig6 pir on melomane passionnC, on
virtuose don't I'eloge n'est plus A fire et
Lutour duquel se trouvent groups des
homes d'un rare talent musical, il a so
naintenir son invincible supiriorit6, mal-
gr e peu d'encouragement qu'il rrfoit par
iuite de nos embirras fi fanciers. Les be-
.oins de ce Corps, nous le constatons, sont
nombreux : ses costumes comme ses ins-
run.ents mdritent d't're renoqveles et une
grande parties des articles indispensables A
son bon fonctionnement lui manquent.
Ses appointemerts m6mee sont reconnus
ns' ftisants. Grande serait la satisfaction do
Gouvernement si, second pir votre bien-
veillant et patriotique appui, il pouvait
nettre A la disposition de ce Corps le ma-
eriel et les fournitures qu'il loi fiut pour
'acq hitterr dignement de sa iAchd delicate.
Neanmoins, nous avons tde forces, pour
parer aux premirs nes ncess:.s tant donnd
a place qu'occupe le Corps de la Musique
lu Palais dans les receptions diplomatiques
et nos solennitCs nationals, 'de comman-
eIr, avec I'assentiment du Conseil des Se,
:rtaires d'E'at et (n attendant votre utile
sanction, un jeu d'instruments de musique
ct one quanitte suffisan'e de costumes.
Nous avons pris des precautions pour
ute cet:e command soit exCcutee dans les
neilleures conditions.
Corps Judiciaire
Ce main, A neuf heures. le Corps judi-
:iaire a rendu visit an Palais National A
Son Exc. le President de la Republique.
Etaient presents: les membres do Trnbu-
ia' de Cassat:on ct le Parquet, les mem-
bres du Tribunal Civil et le Parquet, les
3reffiers des deux Tribunaux.
Quelques minutes apr6s, Son Exc. ac-
:ompagne du Stcr6taire d'Etat de la Justice
et de Mr le Dr Sylvain fait son apparition
adns la grande salle ou se tenaient les mem-
bres du Corps judiciaire.
Mr H Lechaud, le President do Tribo-
nal de Cassation s'adtessa A peu pr6s en
ses terms au President d Haiti.

President,

Le Corps judiciaire ne pouvait rester in-
dif6rent au grand malheur qui a failli ar-
river A Votre Exc. dimanche et profiter de
I'occasion pour La felici:er d'en etre sortie
victorieusement. Cela prove que Vous
etes un protege de DieO. Tout ce que
Dieu garden est bien garden. -Nous esperons
qu'il en sera toujours ainsi afin de permet-
ire I Votre Exc. de rEaliser toot le bien
qu'Blle reve pour Ie Pays.
Le President, visiblement Emo en prE-
sence de cette grande marque de sympathie
remercia le Corps de sa visit qu'll consi-
dere, dit -il, come on encouragement.
La reception a EtE des plus cordiales.
Au champagne, Mr Magny, Secretaire
d'Etat de la Justice adressa aussi quelqos
bones paroles A MM. les Juges et lear fit
en peu de mots le recit de a catastrophe.
de dimanche. Le Gouvernement, dit-il,
ne voalant jamals ddroger A o.n program-
me de sagesse a dfere Aa Ia Justc q qic a s,
employes de la P. C. S. atn de xer Is J
r-spon bilites.


A dis huraes, Ie Corps pri coang de PR*
Wow,


Revu e Co116rcic
B LA
Maison Haag Fr6reo
DU HAVE

8 Join 19op.
Cafe.- Le march est faib'e. Oa oc
fait pas encore de baisse cotable pour It
terme, parce que la speculation baisslhre
elle aussi, se dsinteresse de I'article, er
face des efforts continues de quelqueo
grinds haussiers, no:am n nt A New-York;
mais la tendance nEanmoins est tres lotr-
de. C'est par fracoions que les cotes du
term s'effritent. TanA6t les mois rappro-
chis percent 1/4 de franc et ele endemain,
ce soot les EloignEs qui suivent. On rou-
drait maintenant savoir ce que la prochai-
ne recolte bresilienne nous reserve, et,
jusqu'A ce que I'on soit fix i son 4gard,
il ne faut gaure esperer voir renaltre I a-
nimatioa si n6cessaire i la boone march
des afftires.
La s'atis'ique m nsuelle a etc cxcellente.
Dans d'autres ciiconstances, elle arait
produit on fet tr6s salutaire et durable.
Cet:e fois, c'est A pine si l'on en a com-
mente les ch ffres, au coors des conversa-
tions, et cependint voici ce que disent ces
chiffres
Stock Mondial ei toutes sortes..... :
12 822 ooo sacs
Diminution en M\ai ..... .469 ooo 3
Contre diminution . 369.o000
Sen 19o8
a aug nentation ... 89 oao a
en 1907
La diminution porte exclusivement sur
les sortes du Bresil.
Les cafes auxiliaires figurent dans la
statistique come suit :
Stock : i 655.000 sacs
Augmentation pendant
le mois : 17.00o sics
Et quant au cafe Haiti au Havre,
le stock en est de : 138 482 sacs
ce qui est une augmentation en Mai de
5.220 sac, tandis que les entrees, cetie
annie sont de 4o.ooo sacs moindres que
pendant les mois d Otobre/Mai 90o8jo9.
Ces derniers chiffres sont moins favora-
bles que la s'atistique gEnerale. Sans les
hauts prix du Haiti, on serait airive A on
stock minime, tout en conservant i cette
sorte la preference marque qu'elle avait
toujours eue aupres de la consommation.
Ioptimisme des exportateurs d'Haiti, en
payant des pr.x dEraisonnables, a ga& la
champagne.
Non seulement nous restons chirg6s
d'un sstock considerable de cafe Hiiti,
mnais encore il sera tres difficile A manner
Nos acheteurs habituels,_ les brleurs de
Paris, se sont pourvus d autres sortes. et
quant A decouvrir'une nouvelle clientele,
il ne taut pas y song r dans on moment
oi le cafe, come article n'a guere que
des ennemis.
Une chose tres serieuse poar I'avenir do
cafE Haiti, et qui decoale de ce que nous
disons ici, c'est que, si l'on ne peut ven-
dre le cati en magasin, on cherchera A
assurerr par des ventes sur la prochaioe
r6colte.
Depois quelque temps on rencontre des
offres de plus en plus pressantes en Jacmel
et Cap nature et trihs, embarquement No
vembre et Decembre, on bien des contract
no 2 tries Janvier/Juin 1910ro, avec one bais-
se tres considerable sur les prix actuels
Ainsi contract no 2 Octobre/D6cembre
fr.6o ; JanvierJauin 9tgo fr. 58457 So
Cap nature . Fr. 54153 Ebarque-
meat OctobrelDecembre.
Jacmei nature 54.--
meat OctobreiDecembre.
Cayes nature ... Fr3. -
meat Octobre Decembre,
Cap tri .. Fr. 6i.- *
meat OctobrelDdecmbre
Jacmel tri .. ..., fr. 6tr-
mact avec i.rautK de bones marqe.
Cstla be e a coute dchdace peer le
cafe Haiti ea mapsia. Las achee s k
seotot bio, asau les a nramocdoas oae-
ella dos plus usrelantea use d de damiade
et sae pee pece quo lhe dsntem. s 9e m
pasdh dred A afrae des corsrio ul


Void quoique pdz aoqushb k
TdA'm SIUNDdoG~r


Gonaives q
Tries fin, (C.1p, jac At *L4
P ill ce L
Tries choix .
Cest une baisse deftr. 2 t
computer sur tous les class a
Dances. etI
Co on Cet article contiafti
le joujou de pr~dilection de
tion am~ricaine, et nous w'avousa
ci'son de nous en plainJre
permis quelquit's bi)nnts veates t
de Hai. On a rtalis4 A plusieus"
Ies co.M*ns d. S i nt-M4rc et GotW.4jI
66 et rnme 6 67 etdes Jcmelifr j
sur Uwi inaiclh6 voisin.
En ce moirr'nt, on et pl60 111
aux prix inlIquc-s, et sans entralnpal
d-t rapport du bureau qui confinapIQ
ment ce q lC nous diSions diji snr.J
la r~coIc xrn&icir ite se prtsenteu jj W
Cacajs. Get ar~icie contiaftj%
itb c.01iKit Je petit saffiires &"j
rons die fr 215i 6. mrnis ii est a oll
au puuvor dc f ch ,,:'urs dc dicterph
I. y a beaucoup dfe Cacaos qui sit"
tn ce minktrn t. suriout -n soriea io..
caines, : les de~teniturs ne sont goeq
conc*, d* i'ti,, voijir les ceder, me=u"
des concessions.
:uirs. I up utta ions :i5 oHaitinq
et slds ; -40 P a.1 Prince secs; II i
secs.
1),-!) :-i : 1 if i secs t t SA $ 1
t 1, J':fr. 84 ; 367 j7dM
s~cl c c ... I! p ueis deft. I
tr. go 2(6,tels quels de k
6 11, 6; ; P e tr1v sees, te CVu

S s 8 ~'CS, 40 Port-30 PIW
S'.~ ; N9 S.'r siecs.

n hm~ti~~-.. situation irchan*;
t )ujours sins a vhes.
Miel. (C.1'111- Ii1,70
'i r~i Sn-t- :11. Fr. 170
Graine; de coton.- Fr- i111



NoIve~iae Etragaro
9 rwjI r D 4:I~)p6Chb

PRi 2. K 1.0
ILcr, ;e S-`.' ij avoir entendi 11
disco'a L d M NI h ,it SUrIa poltimUi
rninI;'tr tIcS l 'e C,', et la riponr l
~~; ,\i~:;~[~ 1;x.".):a 'ordre do iW
NI N 1 MMI ciiiutemps, Bjsincg
pa p 1,)r :XGjvernemcit -
L. S ',it, 3pmu;a~t les dS.larazii

OcUI
p s'Iw~ i ,: 511 It hcoit n 1e &6 50
zuls ("f1 rca.L uX -nts des ch bW&
tcer
L i C h a i n dr e .',M t i n u a h i e r la Sd i oc
ciomrnissiof
dus -Inksi)v' renvoyl 11al
ju c -iyr Ia inhi:' e rn LI1~
Cc'ei' c ~uss~ l A ulle autre s 13CO
c:wici cItinna I2 discmw
d~e Ii r~vislon d, r, f doufLji* CA
a;"c -1~ld ee ~'1O~ Aune ic@
ricure l.t dein- ride d'interpellti60U&*
B~rlv s Ir Ics .1igi~seii n. s se de cOG
tlon Ie Ld i itriv edt C0Lf'i I5 A
CUsslolj des int rj iutions sur Ii
d a G ) virhne rn!
Mr jaur, pkursLIvit sofl diSC'o
Ia gr~ve des in~c its war;tifll 6
Seille, q .~i continue. MdglrC ciZ,
hombre Lde zaavires parent appireIL~
les equipageS inscrits. T0d1'
PAHt. 2. MC Alexandre OIOt
tijtC jp. i'itre, ( s mort Ilier A Aii4'rl.
CaLAISi 2. hlerbert Lathim r
franc;is, a d~cid~ d~ fire qnCeqqes
sions d'essais a'.ant de center de 0
1e dletroit avec son 111000pla0C. CCI
dureront one quinzaine de joltS'
Mr Henry Farman nie a~oitr er
:ron de traverser Ia Manchc. ctooa
le comic de Lambert n'y? ai
BERLINr ).- Conuaiemenh. bh
publique cc bien que Ia sizoatlO'
boit des plus critiques. ~mpU
qu'di (era sa croisiere daaslA ~ A'
apres son entrevue9 avec Ic Rot A'


SAssnitz, le 6 Jniliet.
PARIS 3.- Rente : 97-52
HAVRE 3 .- Les paqouebon
' Schaumburg et Prias
arriv6s azjourd'hoi.


I I





















































tola-Champagne
Iron-brew


- I


'ToW 3 Vifgt Wob uwti"hL
is diJtec ont Edl COOZZ i di
lox d Ldl, di t
,60pcincs pour cOplcitt dam Is Mn-
rs* c'0e POU TiO~ malmpat A la
6W dC suCres expOSES& 4Mt & a
btv. Cinq des 8ccSESofh dWCCo
lmc5jdiz mois d@ prjoa, QUEort *7
= I d" O'sltb; onel des ac-'
is ct cinq n2AS l
t a acquItt6

Mada'irleSrre

Aux armes de Paris
FLOLNLLE P U itiine irrd!r'ciss'!ble
a. gilet.- (CORRL9 pour vou-
Cofl-nls et des,,ooa'plats 0 osneo;
yOul8,Ljug sikE do toutes couleurs.
iMulnterie. CuUTELLERUL- LIChUS
aM"SIQUKS,CAH IES D'NCOLI3R,PORTU
9W1Set PLcU ErS --RaGIaTRUS do corn
imcoet d'actes. I'APJ, A 6collor,
$jnistre, A letti es. tons formats, i
OIpage, supfriutr, A impression.
bYLOPPES de tolls formats. ENCAM
ff0131 et A copier.
Too' ARTICLE, initSLrS.


I


OUVEAUX ALAMBICS
I. 9AUX4SK-V3.
SRHUIM, ALOOOL6t"S.
DEROY FILS AINU
.., f e.f dr.. ,,
S-'- PARti
tUIDE PRATIO U E :n. : UiMsr ..u rux-
SB.MSll CES t: 'I UEL d. rfahrieM do
UMS *t TARH .TR atUd Mr bsm.


Francisco DESUSE
Fabricant di ohauesures
Mlanntacture i tounours eu dA


inpsod stock, ioozr Is Vect
at an dc tai J*chatissar
panres pour


Chez App. Cipolin
i55 RUS Rwubmca n s f ace *ie I0
RobeM
Viennent d'arriver par dernier va
pour :
Pat6 de foie gras. Saucisses tr.fiBes.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute
Asperges ecr Fruits cristalisds par 11
vre et par flacon. Prune d'entes. Vin
rouge et blanc. Oporto. Malaga Ver
mouth. Cognac. Champagne.

M C.L. Verret
Tailleur-Mar c.hand
Donne avis A sa bienvDillante clieo-
it61 qne sa maisoD No 7. Rue Traver-
asire eat toujours bier pourvue d'une
vari4te d'6toffes de la haute noO-
vTaut6 parisienno.
QUALITF SUPtRIWURE (:COPE iLtCGANTI
RIAVAIL soIGen. Et ,.rIT ,N PRiOMPT3-
Prx Os rdduitsl


fiambrg Aerican Line

ae steamer Praesidentg venant de
S'-Thomas, Sin Juan de Porto-Rico,
Ponce, Macoris, Domingo, Azua, Jac-
m"l. Cayes et J4r6mi-, ewt attend ici
l, 14 courant au matin.
II partira le m&me jinr a 11 houres
nr6ciaes du martin pour Kingston,Cayes,
Jacmel, Domingo, Macoris, Ponce, Ma-
yaguez, San Juan de Porto-Rico et St-
Thomas.
Lea personnel d4sireuses de voyager
poor I'Europe trouveront A Kingston
(suivant informations revues) une oc-
casion trbs rapid par le bateau de la
*Imperial direct West India Mail Ser-
vice# (Port-Royl), qui arrivera A Bris-
tol en 12 jours (sdjour A Kingston 3
heures.
Port-au-Prince, 2 Juillet 1909.
G. KEITEL & Co, Agents.


Administration Postale

L'Administration (rtne. a'e des Pos-
les se faitl e devoir de rappoler une
derniere fois au (:omnmerci et aij Iu-
blic que les en vois d'objlts par la
Poste, sous la d(snominalioin d'E'ltln-
tillons. avant une valetir marcliande
passibles de droits de dou;ine, -ot in-
terdits dans If service.
En consequence, et en raison des
abus occasionnss par la rSeleplion de
certain articles par la voie postal.
au prejudice du fisc, les int(IessAs
sont avises qu'a partir du I, r Aou',
prochain, ii sera remis A la douAie
tout paquet de merchandise qui arri-
vera par la posto pour 6tre rtclame
par le destinataire en acquittant les
droits detei minds par le tarif.
Port au-Prince le 3 Juillet 10 ).


t3e
Is eOL


RONErS, Fa wu Is, EhrAmr
SICOmmande., tes commergants,
dlVnterieourpuurcu-iit Atro 4 OzuvCI
duo une semalue Ape pris.
23, Rue des Frurits-Fort, 23
PORT-AU-PXIXICE (E n' )


Avis Commercial

A partir de ce jour, Monsieur Flou-
ry F4quiere devient associ6 dan la
Distillerie et la maison de commerce
S. M. Pierre 6tab!ies sur cotte place.
En consequence, les affairs de la
Distillerie et de la maison continue-
ront desormais sous la raison social
S. M. Pierre & Co.
Port au-Prince, Ie ler Juillet 190.
S. M. PIERRE & Co.








Madame Justin Barau
36, Rua Courbe
Aicienne Maison M rovee Pierre


CHAMPAGNE


VICTOR CLICQUOT
Maison fondee en 18 *2.
HEIMS
Pour les comnandes, s'adresser A


MI A


ROBERTS, Port-au. Prince.


Agent general pour Haiti.
-i-- l- --- X m -z

Cle Gale Transallanique


M l e paquebot Ferdinand de Lna-
Meubles l Cvendre seps est attend Id jeudi 8 courant,
A couceri m et partira le imme jour A 6 hours du
Chambre A coucher, salle a manger, soir probablernent potw Petit GoAve
salon taccessoirae d'ameublement,pour et Gonaives.
dtre laisds A trWs ban march. I!AGENT
Superbe occasion offerte.
S'adresser au Bureau du Journal E. ROBELIN


CbC Iadlamci V" I. B. Dchoux
19, I'ACE I)U PANTiliON
On trouvera : Kola de Kingston, Cr6me Soda.
0 -*-- -Al- t=

A la Metropole

MASON JULES LAVILLE
93, RUE DLU MAGASIN DE L'ETAT


Viennent d'arriver par les derniers
A des prix dtflant toute concurrence
Asperges de Loognan
Asperges amdricaines
Petits pois fins
Tiipes a la Mode de Caen
Olives
Saucisson


Vapeurs dans toute leur fralcteur -
lea articles suivants :
Saucisses Rex el Cambridges
Pates de foie gras
Sardines Amieux freres
Champignons blanco
Anchoisa 1'Huile
s de Lyon


fortifiant
tonique


21,. Rue F6rou, 21.


Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitter


Fromage de pAte grasse hollandaise
Beurre de Bretel Frtres de Normandie
en flicoDs de une Livre et demi-Livre
Ve.ricelle Macaroni et Nouilles
BA6re franq aime, bruno Marque AUlantique
Biscuits Olibet PeUt Beorre et asortis
Champagne V' A. Devaux--- Epernay
Le champagne le meilleur et Ie moias cher
ot s trois miqesa :
Ouve 8poae Grand SUlery Gran Or4eont


Kola de Kingston


de la Charley's aerated water factory

En vote chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


Entreprise


D'EAUX GAZEUSES
E; I Fo '-ndA.e.-e 1..T.89

Fond6e en 1899


Giager Kola


- ---


I I


p


I








re mingez plus de pain!
8'il n'estfaitavec la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine di monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit lo plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus leger.
Pour tous renseignements s'a-
dreser A :
Ernest Castera
repr6seotant de la PILLSBUHY'S WsaH-
BURa FLOUR C MILU C NNEAPOLIS
NILS

Chapellerie


A(:COIJREZ CiFZ

.IAIME TESTAI
Le cliapelier remarquable, avan-
tagrusenmert (oniiiia,fait savoir au pu-
blic en general et a sa nombreuse
clientele qu'il vient de transfdrer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(I'ANCIRNNE MASON DU LOUVRB )
DE LA PLACK GEPPRARD A LA
IH.\NI)'UE OU(U Itl'PULICAINE
No 149. En face de la Poste
Le novel atablissement est ou-
vatt sous le norm de la fleur de
l'Amerique
11 proinet soin et promptitude
come toujours.


NESTOR FELI
L'excellent tailleur avantageusemenO
connu de toute la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6ron,
(Rue des Miracles ) N 61, prbs do M
6ger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujours toute satisfaction
pour les travaux q'ii lui seront con-
a6s.


Chapeaux 1
Chapeaux Il
S Chapeaux I 1
PAILLE BI PSORTS-IIC
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET

JOSI SAN MILLAN
FABRIQUO DI CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Lewre
Pour toas le gosa et pour totes
les boarsem.
PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sortes et de
toutes grardeurs.
Reproductions-Agrandissements


1a A 11_9x I I *


NICOLAS CORDASCO

157, rue Republicaine, 157.
A -u ron'queir en peu de temps la premiere place tant A Port-au-Prince que
*Ians.- l. PI'ovince.
Le v'i table succ(*s dont elle jouit est d ~ au choix incomparable de ses mo-
dles .-ur fornnes tran:aises et americaines d'une el6gance irreprochable et
it',pondarit A tous le- caprices du bon gout.
T,)L.s ses iodile.- existant en Inagisin en to'utes pointures et largsurs lui
Ierletltbent de chausser tous les pieds, mtmie les plus difficiles; et la modi-
cit(. de ses prix est accessible a toute- les bourses
'outes le lpersonnes qui ne trouveraient pas A se chausser dans le maga-
siti scouut satisfaites dans les 2' heures par un article fait sur measures.
N.IH.- La maison peut chausser; sans preadre des measures, les personnel qui
ne peuvlent s'y reidre.
1 suftit de lui envoyer une chaussure allant bien' ou sinon lui signaler les
defauts.
l.'s chaussures n'allant pas bien seront remiplac6es par d'autres, rectiflies
d';ipits les observations fournies.
La faculty du retour est perinise dans les 2'l heures aprhi la livraison. Ai
les cliaussures ont etd portees ou ne sont pas 5 l'6tat complete de neuf elles
seriot rigoureusement refusees.
La maison d6fie toute concurrence, et envoie franco en pro-
vince.
AVIS. La maison a nouvellement re,;u un assortment incomparable da
poau: veau verni, vice vernie, vache noire, veau saline, kangaroo,chevreaux
glaces noirs, jaunes, champagnes, rouges, etc,etc.

Vente en gros et en details
Les clients trouveront A partir d'aujourd'hui toutes sortes de tournitures
pour cordonnerie A des prix excessivement r6duits.
Ces prix exceptionnels ne sont obtenus que parce que la maison ne fait
plus ses affaires que directement avec les fabriques de peaux et de fourni-
tures, des Etats-Unis telles que: tirants, ceillets, lacets, clous, 6lastiques, fl
pour machines et pour cordonniers.


machines a couare -6 singer
Pour cordonniers, tailleurs et couturieres. Demander catalogue et rensei-
gnements.
La maison accepted toutes les commands qui lui sont faites en ce qui con-
cerne la cordonnerie.
On y trouvera des empeignes, pour homes, femmes et de toutes poin-
tures, travaill6s avec un grand soin. a Coupe excessivement Kodas
Avis aux marchands de chaussures
A partir de ce jour, la Maison se charge d'ex6cuter les commandos de
chaussures qui lui seront faites avec un grand rabais de prix.
Demander renseignements & cet 6gard et le catalogue qui vous sera envoy
franco.


Jodosaline


En vente aux Pharmacies Buch


et Parizot


Laboratoire Sejourne


PREPARATION DE TOUTES
LISfES ET INJECTABLES.


AMPOULES MIDICAMENTEUSES ST.


Ampoules d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinto.


L'eau de mer que nous employons
au del de I'lle de la Gonave. Nous
I'observation judicieuse que font les


a 6td soigneu3ement captee a
faisons remarquer au Corps so
laboratoires strangers:


* L'Eau de mer injectable doit etre de fabrication r6cente pour avuir routes t
prites thdrapeutiques. De nombreuses attestations nous permettent de certlo e,
nos products ont. donned tous les resultats esp6r6s.

Sp6cialit6: Serum nevrostth unique.
Ce S6rum r6gularise lee changes nutritifs, 11 a etW employ avec s
ces dans la neurasth6nie, la tuberculose, etc.
-- i . f-


Pharmacie W.


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soignoe des ordonnances
Analyses scientifiques et techniques.
VAnalyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m6taux d'apris 4
methode americaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops t veritable Kol0
Champagne a P. e la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Propri6taire : \IV


Buch


.*Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne:
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
a Saint-Marc: Madame E. Martelly
& Petit-GoAve : Hermann Reimbold & (o
II I I


Grand Rabais I


JAMESTOWr


TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907)


HAS CONFERED A


Gold Medal


upon


Tannerie Continentale
DI PORT-AU-PRINCE
CH AUSSURES
CHuRKAU GLCIt, pour homes et dames P. 10. Eufants P. 8
VMRNIs c.CLIPs 12 10
CoULZ R LOTUS 2 10
Pour la vente on gros 5 oIo d'escompt*


Jodosalina

Cristalil Jodati Italqnii deVetor Pisani

Pr6sente en m6me temps les advantages de I'iode et les alcaliln I
trbs utile dans toutes les former ralenties de l'dchange matriel0
que,- ob6sit6, oxalurie, litbiase, etc- et g6ndralement dans I'urthfl
dans la constipation habituelle et les infections intestinales.
La JODOSALINA constitute an rembde trbs efflcace, m6me merveilloa, o iI
es maladies d foie et des reins. Elle est accept4e sans aucun ddgOt J4
ajoute A son action laxative cello de r6tab'ir les conditions de la
intrapelvique.
D6p6t: ches A, de Matteis


_ 1111~


A 'Oftov~mm As dm -* PI


Sma Rh'Ollta m pA&.0.