<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00663
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: July 5, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00663

Full Text



moieme Ann6o, N. 879


PORT-AU-PRINCE ( HaIrt


Lundi, 5 Juillet 1909,


I


j)


. .


OUOTIDIEN


- .j- -. -


Abonnemeits:


rg1-AU-PRINCU

IIVAATLU INTS~

im .GK....
fM14GrLR .......


UK Mon..
Tio= MO!5.
Un Mcos.
Taou Mois
Two s MoIn.


.G.
* 4
* 4
* 4
*


2.00
5.00
2 20
6.00
8.00


DIRECTEUR K-FUN DATE U! i

C16ment Magloir


ADMINISTIUT8RA .EC' rthur


I'sidor'~:


)j r Y-'.
, r..


L'; .m F .- eji. iA. em4 .a b :sea *$
Dj P l.i,( v A '-INISTRATItN


-.: s .. -r tr~u a ---


Histoirt

A L'USAGE D
LIV]


Violence el
XI
Apr6s la sanglante escarmouche que
hrnt essuyer, sur I'habitation Dou-
pt, le Cacos, pour d6gager la route
6k6rmie, les revolutionnaires iria-
brDnat une chose horrible, dan, le
t de jeter la panique parmi les Pi-
its: I'ordre fut don6d de rrunir les
"davres de tous les ennemis et de leur
hmdre ii tete, comme des noix de co-
eao,afin de territier les autres.-Effec-
linmeot, i partir dt ce jour, tous coux
qm 'on ramassait dans les sorties, di-
uiwt toujours : Fusillez moin pit6l,
pa banchi moin .
LAjour de cette me me bataille, le ge-
dal r6volutionnaire I)orismond eut un
gPt malheureux rectifid heureusement
pnr une apostrophe tle Brice.
IA fait se passa a la Digue.Allant vi-
iter le champ de carnage apr6s le
embat, Dorismond fut arret4 sur le
Chmin qui 'mene a Ddboury par un
Oarvement sir gulier qui se produisait
6suse mason remplie de monde. II
t'aforma et apprit que cotte maison,
0 appartenait A un sieur L6pine,rem-
pitit l'office de prison ; et sur le
npportqu'on lui tit que dix-huit pri-
"tiers s'v trouvaient retenus :
SDues prisoners ? dit-il; fasillez-
'Ces malheureux allaient tare im-
tomtenet mis a mort, mais I'airi-
d Brice empcha l'accomplisse-
aLt do ce crime. Brice, furieux, I'a-
PIroeha en ces terms :
t dandralp, pourquoi vouliez-vous
hnfiller ces dix- uit prisonniers ?
me tient de advir A l'instant
Yo1a. Quand vous voulez fusiller
aous devez aller les prendre
e, n combattant.s


S .. trepts ,'e marchanlises que I'on s'eml Sillia et ,i ivt e eniev r par le
? H aULti press de vendre aux gens du lieui mr Ctaos.
me; on embarqua ce q e I'oni put Elk ''l rtiit :i n tientaine de pas-
]ES ADULTES Wnensuite,une orgie monstie cliturn cellt -. r1 qli (.,taillode etnate
bacchanal sani nlalte ,liti ,lua plu I. s jruraLes N1 ,o!^ I.-atilkde et An-
RE III sieurs jours. trine Iag' .s 1., soeI el .lix sept
"Ce qu'on but d'alcool, 1de liqueurs als; dleux v'i.ll.rl s : Foucault Jdrd-
L repr6sailles fortes, de bitter surtout, est memo ''P, moIt'ibre .t : i nit," de J 1tnie, et
rable. Les ancient ;atturr d- cce drain'. -1a.. ti,-it .nirres et conduits
,IX so souviennentit e re, avec I*-lice-, Saliiave l4i i.~l lit dbarquer pour
dFs proportions do leui ruite iri'gi- tl'e fosil!ei .
touted inonl arriin e pour finir ;t~vc la trale." Se 'ravi,' .iti ,*pe ,' l int, il epaigna
uerre d'une rmanitre ou d'ule :iulre .s ldex p(lul .nic.s sur la lemande,
Je serai sans piti6 pour vos mai-oins. Les menaces inc.(-rliaii s qu:' noui' lit-on. pour vos chimps, pour vos aniinaux. venons de reliever dars !* pro.l. ima.t anal.il son 11 vi., et lit impitoy.tble-
Et quand les Cicos auront tout letituit. tion de Brice & la (;uinaul e, tuvte 'nent xeutuler I. s loux lerniers.
quand jc serai impuissant A atrtter fair pen.l.nt au lang ag: s Aiv.intt qI'ititre; : )ileau LAforest,qui
l'dlan de F'indignation dans Its raiigs tint, vers la fin d1,, la c..rnpagait, a:x I-, ai t ,. re, I3 i.-e eleovin la Petite-
de mes soldats, je veux voir ii c'est anciens chefs Piquets soamiu A la .H' livi,.e, e. l\. itvoc lui, au retour, lea
Salnave qui viendra vous remnore ce evolution : potes de ',s ,t tie Ctharier, en fai-
que vous aurez perdu.* Lan mort maiqud noui, mais li pi stat passerI p' I les armes tous lea Pi-
De soite que de part et d;ut ', du h!id nous ; si nous permeate nous fail l.uets tfats p,!<,ia niers.
c6td de la HRvolution come .'.lui you mouvement lan bois Id encore, mi'a (e fut uin imaisacie allreux don't le
du Gouvernement. du c6!6 det Ca :acos vuii m'a foute ddbund trdf nou. suv:rir Aiu tit perp'tud dlan
come du cotd des Piquets, ce que "Et tons de rdpondre :avc humility: i'appell ttion l)nt i'.ndIroit fut honored
,on r&ve, c'est la domination par le ileF "Oui papapa",ou encore:'-Oui Ti-Brice." depuit : on le .41-i 0le encore par le
large, la dev.stattion et I'incenlie, nio- nomn Ie cietit r B ,ileau."
yens insdparables de la guerre.. La Terreur, navire salnavi-te, cap-
tura un jour la Belinda, :ppartenant A A,;ti -T MA(.OII .


Tandis que Salnave parcourait nosi
c6tes en les incendiant, le capitairne
Sydney Lermeux. du c6td ca.o, iic., -
diait le Font Rouge en le trav, 1i-,nt.
" Non seulement, dit avec raioon G.
Vigoureux. cette action devait attir-r
les repr6sailles dles habitants Iu quar-
tier en ddnon tnt la presence ,l It c,)-
lonne a l'ennemi, mais cela devait Ien-
core exciter leurs cruautes, en ras de
ddfaite."
Mais que voulez-vou. ? c'est la v ix
de l'instinct qui parlait.
Lora de la prisede Petit-Trou pai lB'i- Le
ce. les Piquets pa-s6s A I'enneini inul'-
querent A celui-ci les maisons (n1
etaient entasses une immense quanii-
td de munitions de guerre et...le boa- Hie
che. sTout rest u pouvoir des C (co- pu
avec des beufs, des moutons, etc. pub ai
Inutile d'ajouter que c'6tait Ia des sor-air
tea d'imp6ts forces prdlev6s -ur It te par in
de gens plus intbressds A leurs travaux monl
qu'A la guerre qui divisait et ensan- militia
glantait le pays. cial i


S combat qui out lie dans Du c6td d'Aquin, voici ce qui arrival,
M dri Bononio le Piquttes n Aquin, dit un chroniqueur, arenier
lisonniers, parmi lesquoels d'abondance de Salnave,ville oa dtaient
oincourt et St-CharlesBoncy. accumuldes de grandes iichess.s, mar-
,l'ordre de les conduire sur chandises, dentees et capitaux. On y
Stho & Jr6mie, pour falsait un commerce fort imiottant.;
* at exI ute ha c'Mtait le seul point du Sud qui no It')
Sracnte St-Charl e Bontey pan on dtat de r6belliou ; c'est pour-
SP 6nible et pluaieurs de quoi touted les richesses de ce d par-
op ible do tap siefor de ttoment y 6taient dratndes.
05s ode captirvl6 forest in-
triver A destination, entire "Cette vill e fut un acif tpeotat (
iturt, qui fat fasilld sur 3ui devait 6re l'obictif, toot ,Iisignr,
d tG11~ Son adavre fut d'une aexpditio... enlment du or
"*a 66pulture... Apr F& un rapids enivement ,+u ,or
polmatio dre. au Brodequin, PrOclamation adresaue aux vile n'opposa B-ice qu'une faible re-
P i I Pagne de la Grinau- siatance et la garni.on no tardla pas a
it*". eat de la Grande- 6vacer. .nal
dit: **DIm lors, un pillage phluom4nal
I ll k^At la eampagne avoc commonca ; on daooga I" riches ea


ripond
Ie Gal
gnage
y feteI
en mi
des in

Ala
se pert
vaux
Simon
baser
is Coo
nitre I

tag= q

cow 41
sit ram


COLLISION SUR LA P. C S.

TERRIBLE ACCIDENT


E3Iasse- 4


e Pr6-id-nt Sirna., !res came, digag- ut mms 'la viie

Les Responsabilitds


r martin, S. E. le Pr&iident de la R&-
ue accompaegn du Gal Canal, secrd-
E at des Travaux Publics charge
trim du portcfcuille de I'IntCricur,
le Cilestina Simon, Emminuel Si-
;t de quelques officicrs de sa mnaiion
ire prenait place dans un train sp
destination de Ganthier. C'est pour
dre A I'invitation du Ptee Caze qut
ISimon, voulant don er on teno.-
de sollicitude A cette paroisse, allait
r la Saint-Pierre ct se rendre uotnp:c
Ime temps de l'6 at des cultures c,
istallations ind strielt s.
Lo depart
a Gare da Nord, que!ques min.tcs
lent A I mise en foorgon des che-
Ie 1'Etat major presidential. Le Gal
est invite par I inginicur Tippen
A prendre place dates Ie second car
mplgnie ayant remarquo qoe la der
lois, or de la t e d O Gorm2n, la
et les escaubilles incommodaient Its
ets de marque quai se troovaict dars
mitre voitre. C'est A cett circons-
iue It Prtsident dot do n'avoir ap-
igratignore m moment oA s prodei-
lideas I


Ave rt I'acc:dent
II est 5 heur.s 35. L'inspecteur Wool-
ey, chef du train express presidential don.
ne le signal d, dJpart. Sons 1'effort des
bielles d'acier, I machine s'ebranle. En
route.
Toutes les prciautions, come toujoors,
avaient e6t prices, pour prdvenir les moin-
dres contrarid 6s. Et voici dans quel sens
les instruc:ionu avaint etC passes. Si le
train presidential laissait, comme on I'avait
did, de 4 A;i h urcs, Ie croisement se fe-
rait A Thomazeau ; s'd laissait plus tard,
le train reglemcn aire rentrant en ville,
l'attendrait A Co'atJ
Au moment du depart, le chef de la ga
re do nord M. S enio Dominique, renoa-
veils, ao tielphn:-, les instructions en
annoncant qce I't xp'-ss veoait de partir.
Thom-ze.u. Vatrdreuil La Morinitre, Bu-
det Crois dts Bnuquets, Tabarre fore
prevents. Le train ptisidentiel poorsuivah
sa route C'st Macrerron qe'oa detva
J.sceodre rt de la se rendre a Githier, a
cheval. Le train rCglementaire prvint la
Gare do Mord, quil descendait. Tis bios.
Le ohoo
I' tsrm ans A Cousd Mo e sdot in i


I I I -- -------- -


-


-L ~ __


,


'e


1. Moortga et







croisement.Le mEcanicien devait fire halt
pour attendre le c r6glementaire. La
machine continue. Soudain dans un bruit
etourdissant de ferraille ok Eclatent des
hurlements et des cris de dCsespoir, lu-
gubres et tragiques, jetant l'effroi dans ce
coin de champagne qui souriait tout i I'heu-
re A la caresse du soleil, les deux monstres
de fer crachant la vapeur, horrible, dans
un rut enrage de bL.es furieuses se sont
rues en an choc formidable. C'est fait.
Les wagons voligent ; les voitures lais-
sent la voice ; le pre-n:cr car est fracture et
les passagers blesses lances A droite et a
gauche. Des sI'dius da 13e et 17 REgi-
ments qui se tro:vaient sur la platetbrme
do ier car sont broy.s. Et le President ?
Le President A Simon
Tres calmne, tout de suite apres le pre-
mier moment d'horreur, il est descend et
on le voit essayir dc tirer sous les debris
des machines des sold rs blesses qui ap-
pellent au sccours. Er, en vlrite, c'itait
tres b&. it'-. simple, ce g-s:e spontanC
du Chef d'Etut accouru aussi A I'appel du
malheur et oib iant sa propre personnel,
d6daigneux du danger...
L'accidtnt cut lieu entire Merceron et
Cotard. C'est Rossini qui etait chf du train
regleinentaire ; la locomotive de l'express
eIaiL monte par Ic inacanicien Jules To-
rceniu. t clih utl-ur Fred&ri, ce d rnier,
blessed.
L.c ninisir, Canal, ccperdint prompt'
coInne I'L. ar,. inonce le fait a la Gare du
Nord, par t6.ephone.
Les secours
M. Domin;que, immediatement, avertit
I'ingt.nicur ei cliefct quelquesinstants apres,
celui-ci accompagn6 de M. Robert Beno-
din, micanicien en chef des ateliers de la
P. C. S, des Drs Dominique, Annoual, et
Fleury, d'ouvriers, etc, filaient vers le
theatre du tragique 6venement. Des mE-
dicaments sont envoys en grande quantity;
des articles poor pansements, etc...
Le juge d'instruction Day, le commis-
sure du Gouvcrnement Coutard et le subs
titut Rosemond se rendent sur les lieux.
Plus tard, vers 3 heures 30, monte un
train apportant II cercueils.
Avaient pris passage dans ce train les
secretaires d'E.at Murat Claude, Magny et
HCraux. MM Max Latorest. Marcelin Joce-
lyn, deputes A. Simon fits et Duroseau,
stnateurs David et Barbancourt, C. N. Nu-
ma, du 'Bon Sens.
Funerailles
Les funerailles des victims ont eu lieu
dans l'apros midi; le President Simon y
assistant. Les honneurs furent rendus aux
infortunes solulats morts dans de si tragi-
ques circontarnces. Le service funtbre at
chanti a l'Eglise de la Croix des Bouquets.

La Justice intervient

Apres les interrogatoires on precede a
l'arrestation de M. John Woolley,du m6ca-
nicien Jules Turenne et do chauffeur The-
lisinar Hyppolite qui sont actuellement eo
prison. La Justice informe.
Nous comptions fixer nous-mbmes les
responsabilites, mais les renseignements
que nous avons eus sont insuffisants; seule,
une enqutte serieuse mettra les choses au
point. I nous est impossible cependant de
ne pas signaler la negligence du chef de
train qui re donna pis l'ordre formel de
s'arriter a Cotard ou devait se fire !e croi-
sement. II est vrai d'ajouter que le choc
se produisit dans I'aiguilitage mme, an
moment peot-6tre oh l'on se prtparait A
fire stopper. E* l'on mit comment ces ac-
cidents arrivent d'une faGon soudaine, mal-
gre les nombreuses precautions habituelles

Le retour

Le President regagna la ville A cheval.
Le Ministre de la guerre Etait all sai
rencontre. Le Gal Arant qui etait avec lai
au moment de accident I'accompagnait.
Et ce ort une veritable explosion d joic
qui eclata sor tout le parcours de la Gand
rue quand on vit passer le Chef de 'Btt,
ain et sauf, prece de ses soldats qul loe
eadirent les honneurs.


Jesqu'a cc mating, I'ingnieur Tippehaue I
dait A Coard. Le service doe iaPai d
Cal-dei4c a d rpris t o hMeaus o.


IflhIIM IDI7IBU1

RZXSUIGNNMNN
KaTM*T23OL0IQ'ura

Dor
SIINAIR3K COLLISI It-EARTIAL
DiMAMcHs R4JUILLET 19


3aromtbre i midi
r. npsratur4ntiniium


763 0107
21s7

-- -1


(mauimo 33 7
Moyenne diuore de la temperature 28,4
Ciel tres nuageox depuis midi.
Pluie sur la chaine da Sod. Brise de met
faib'e et de course durde. Eclairs.- Ba
romatre en baisse.pendant deux jours, re-
monte.
Q.ielques secousses microsismiques same-
di de 8h. A minuit.
J. SCHIRER
T ibunal de Cassat'on
SECTION CIVIL
.Audience du Lundi j Juillet 1909.
Le Tribunal prend siege i dix beures et
demie do martin.
Sur la reqnisition du Ministere Public,
Mr Luc Dominique, le Triboual lve le
siege en signe de deuil afin de proover a
I'Ex4cutif quelle part il prend an grand
malheur arrive hier en plaine sur la P.
C. S.
Le siege est levC.
Arrivage
Ce martin est entree le steamer Prins
Fridreck Hendrick avec les passages sai-
vants venant de :
Cayes.- Mr Corvington, Mile Malette,
Mmne Jn Bptiste, L. St-Rrmy, D3castroo
F. Magloire, M. Abraham, L. Mathieu.
E. Simon, Em. Benolt, D. Dennery, B.
Boorjolly, Depute S. Augaste, Mr Milton,
C Charles, L Apollon, Andr6 Moise.
L. Berthomieux, et enfant, C. FranCois,
lr Alvares. ]h. Moise, M. Brcno, L.
Bonuefil, B. Placide.
ZCiragodne. Assad Kouri.
Jrrlmie.- J. B. Merlet, Gal Arthur De-
graff, D. Pierre, Depute J. D. Brezault,
Leon Sy'vera, Jacques Bigio,Mme Buteau,
Jules Samuel, Georges Pratt.
Liste de souscription en faveur
des pauvres de 1'hospice
St Vineent de Paul
(UCois de Ma)
J. Dejardin Th, Luders & Co P. to,
Olloffson Lucas & Co zo, G. Keitel & Co
to, F. Hermann & Co to, Otto Bieber
& Co io, Leon von Languendonck to,
Simmonds fr&res to, Banque Nationale
d'Haiti 25, Roberts Nortz to, Louis Lota
to, Giston Revest tb Co 5, Jules Laville
5, Paul Painson 5, F Coupet 5, Roux &
Co A. de Matteis Jh. Nadal & Co
5, Henri Brisson 2, L. d'Espinose 5, Er-
nest' D.lencour 5, S. M Pierre S, W.
Pohlmann 5, A. Villejoint 5, Un ami (B)
i, Stempel Un ami (Chs M) I. A.
L. Gunrin & N. Thomas 2, Usine Cha-
teaub'ond 5, L. Pelouxz., L. Jaccoux 2,
E. Dereiz 5, Vve Raoul Jn-Baptiste I,
E. Robelio 5, Chs. Gauthier 5, A. Bertin
5, Hermance Alfred 5.
-- -- -- ,

LA CHAMBRE

SdSnc du Veudard 9 jUlleAt 1909
La dance et ouverte ot le d6paldLa
marre Gourgae qui ne reo t pas voir
rdp.ter ce qu loi tt arrive, deux foil
ddj d emand I'interertisammat de
I'ordre dujour. Le chambre a 1 vote et
N. Goorgue lit sa proposition do
lot ouvrant le port de l'Aess d'Hai.
aault au commerce dtranr et y rdeat
an bureau de Perepton.
Mr Beaharnaia Ja FrancoIs done
lecture de qtuel arioles de note
Conacomdat e ct peau brilliant emeo
de motifa 11pro e i ses coluges d
oter --dtt-toRea verta de la.
'ad elle oee iosentutaa & MFoi,
daeoot Toes le arSmaili PaSg -


arrtd modilant lee Psm l
publique. Cotte RelioutMO -.m
ardemment quo la vacas des
pisaopal des Gonaives satt W
avant longtempe.
Le ddpotd Fidlia jease dema
qu'une alour de hlt amUit e Ode
soit inscrite as budget de la l -
ae poor I'ach6vement de Il= 0 6;
inet. Son collhgue dphbli deem -
de one rente viag6re de 5 goardos on
faveur de Mr Boiurond Jacques.
Le ddput6 Dorsaiavil, rpporteer d
commit des Travaux Publics announce
qu e ce coite6 'et coastittue t a pour
oreilaent Mr A. Simon fits. Mr laee
SLAger,rapportear de celai de la Gerre
let de la Marine lit on rapport Informant
| 'asaembl6e que cet int6ressant comiit
lest presidd par M.Froumangel Zphirla.
Oa reprend 1'ordre do jour et on p
se A la sanction d'un procs-verbsl et
a la lecture de la correspondence.
M. H6raux, Secrtaire d'Etat doe Fi-
nances depose ut project de lo ocon-
cernar;t la perception des droits dse-
registrement. Cette loi devra mo-
difier cellos des 14 Novembre 1870 et
28 j illet 1828 sur la mati6re.
Oa arrive maiutenant a la discussion
du rapport de la Commission speddale
concernant la lev6e des immunit6a des
deputies Planbs Edouard et Bailly.
Ce rapport conclut a la nnn-lev6e dos
immunitEs du premier et declare quoe le
second, dtant de6j dans les liens de la
Justice par le fait do flagrant ddlit et do
I'interrogatoire qui luina fait subir, le
juge d'Instruction, lea immunit6s de ce
dbput6 sont levees tacitement.
Mr Magny,Ministre de la justice com-
bat ce rapport et fait ressortir toot Iin-
terdt qu'a le dput6 PlanAs Edouard,
son ami, a voir lever see immuntids. II
dit, en outre, que c'eat une simple for--
malit6 que la Chambre remplit eo le-
vant les immunites parlementaires d'un
de ses membres.et qu'elle n'a pa A sta-
tuer sur le fait qui lui eat reprochb et
encore moins a appr6cier les circons-
tances qui ont occassionn la plainte
d6pos6econtrole ddput6 Plan6s Edoard
au Parquet de la jurisdiction de Nippes.II
conclut en disant que la Chambre n'an-
ra pas rendu service A ce d6put6 si elle
vote les conclusions du rapport de la
Commission sp6ciale.
Mr Morpeau, Pr6sident de cotte com-
mission soutient le rapport en diant
que la Chambre ne doit pas 6tre on bu-
reau d'enregistrement et que par di-
gnit6 pour elle, elle doit veter ce rap-
port car ce sont des passions politiques
que les adversaires do d6put Edouard
mettent en avant pour avoir railon de
lui.
Mr Magny fait ressortir que le d6putd
Morpeau a discut6 l'art. 96 de la Cons-
titution concernant la mise on accusa-
tion et non l'art. 87 qoi so rapporte sa
sujet des d6bats. II price la Chambre de
no pas voter le rapport.
Le d6pute Valembrun, rapoorteor de
la Commission, declare quo le doeier
no content aucune plaint oerionse cod-
tre le deputy Edouard.Lo ministry de ha
Justice no doit pa 6tre surprise de voir
la Commission conclure a l a on Ivde
des immunit6s do ceo olligue,ear tee.
to demanded impliqoe reftu on s aepe
Le ministry revient a la tribune et
demand a l Chambre de ne paa a er-
reter auz arguments prdeantde par M.IL
arpeau etYalmbrun est d'eovoyer l
ddputi Kdouard tow mi dew '* lejegel
d iastrrution.
Lea conclusions du rapport mAens a
voix soet votes.
On passe as second point relatif
Ba3ly. M.Many (ait rnaroem r a r1'
se1e qu'es dolt lever e I immul.uI
t du dpate Bally, car sa eal att
ti4 djat interrog6 I. )-e dIsare-
tion va le fligrtelaite' edu hm-


_a e 1 o e notre article sur I
diV "d uvolr quequelques mo
SW rm flit* s cco
qur Ip iaioa qe nous avons mse.j
0ost ps r v eq c ali est bla
ma p i PHU noas defenj
as kins IVsbus qu en a kt6 faith. D1
Iq LmoS XIV et ses successeur, -"
me c1er qu6'e ont ftuss ,laor
I'toriti Severaine. s'en suit-il gae
Pia imapueamernt t ,.e tat de toes
cIeUs coammia s pndant la Rdvolutioa
17%, y 6tOtrover prttexte pour coar
M Po I& divinity de son o igiae?
DasOa O drit prZd6Jent nous avons
mar4 en Ieho pliqunt lr s tliv:rsesfocm
soa klequelles It Pouvoir s'est maniA
ama Ot depuis La creation ddo
ijmesqu'l ~o oor'.Avons-nous j nuis
ce que Dieu, en d~leguant le droit d
commander A an c r, quil s'app
rol prince, prdsi11 on propherc, Is'
ata m en IuI.Nons avons galenmet dt
pr6s les g ands esar. chretiens Pierre,h
t T d'Auin, que le sujet ol
citoyen doit obiti celqi a
verTa Avons noUs, c i'atirmana, m
nu cette loi immui 'e du christianism
a II vasn micux ,r Dieu q'au
homes. a
Nul ne pent me ire adu!ateur. A am
age, je D pois cou nnencer A l'etre. Ma
Sucation, ma pPosition social et pic
niaire, moo indepi;:idnce de caractir
uae via entis&rcmen: cnscree an travail
me dispensent de : .:. bassesse en vue
matutegr des faverrs. No,i, non, je ph
ha t ct trop haut pour descendre a aocu
r'e suspect. J'ai d1e A NMnsieur lehP
sident de la Repu ':ue qui m'a fi
l'houoear de I' er mn Ctode sa
a I'origine du Poj-o r. P Ctte dCdiace
je Iai faiie pour avoir remrquC qu'pI
six mois d'administrat o,, le Chef deI
a suffisamment p-., .e par l'iotensiti
sa foi chrttiennt ,i'll Ico:nprend mie
que bsaucoup de ses predeccsseurs qaouOt
Povoir venant de Dieu, celui qui let d
tilet est plus que tout autre tena de rel
peier rsutoriti Jd, ii est revetu par
legtio divine, et qu'en consedqaena,
ncst que le premier pirmi ses sabordo.
ads at sO5Osi comrne eux tons ax .i
Ct costumes qui rigisent la co.lectiv.
Saiat-Paul disait aux Ephesiem fl
SIfermes, It reins ceints de la vritdp
rsister asox ouars mauvais. a II ajO:
Soycx rte s de la cuirasse de JIi
Ct srtoot preez le bouclier de liil
le glalve de Ieprt qui est la pakot
Die. oluet-OO sans passion contest
Chef de Buat d'avoir fait siens les
amenats de St-Pau!. Les exemples
dooae A toMs le pouvent. Ausi dew
aos lei tndre la :i;the tacile, en I'Ng
C 1'leecoerageant et n mine en le con01r
so besoia.
Noea avoOS 6c ancnd dans nOS 6a0
rappelrat coS ct que Dieu r6clame d
Cen doi oems pmqcI qu'Il est vraimetP
d'iepoe nr mlene A ceux qui noous
A dam a p'r cac -eption ce1 guE
: cae people a le gooa9
oeilt ;.l treite p e ,
CSt *dasu 1 'excelence de t
solW-m semblables A Goli
pr i Clles du Chef de I'Etat
e acmp-t-enant ses devOi o
D ae, a s a patrie, et agieSe
p eak dans le cadre ob0 D
S O------ent elMcacemen h i
5S -ve du Pays vers
F a travail. .
sg u hi;d'a.voir rit i
-p d'ttre chrrtieO.ori
ce, le ier Juille sI9
^X iHBALs MONTi


rrrio~-~e~i~MOM--


maaup l






k


Kola de Kingston


SC. L. Verre Doctear R. R. Ewald
T llour-Maroh b 4 Ohirugien Dentiste
A lisa bienveillante cliem. Annoaoce a public et A ee clients
so' se"aiso No.7, Rue Traiv.. 9 particalier 1quil sera de retour de
a aaison No.7, Rue Trav e o.a q1'i
id ton,-ours bieu pourvue d ua J..mie dams les premiers jours de
dT rteoes de la haute noW JoltOt.
llrRu CO Po L*GAN Port-aSPrince, le 17 juin 1900.
o;lenft. ExicUTIOn PaOMPT .
UxirF s vAjS rkuits I
S- Antoine Labastille

11adante Serre AUX CAYES
Madame Serre srx cr. s
erniers articles reguas
A armes de Paris O1o LINS A Mals
01LINS A Caft
-O-- OULINS A Viande
ftr.a.I pure laine irr6tr MW glet.- CORBElLn.E poul n.OU- .. ..
mids et dessous-plats en osier;
Ss1rN gsoiF de toutes couleurs, flnmjA ah lona. RdH!ll
IBte.( COUTELLERIE.-- LIVRESI l
pjUtPLUMKs.--REGISTRES de com -
et d'actes. PAPIER, 6colier, A Conform6ment aux instructions du
a lettres, tots formats, a Secrdtaire d E'at des Finances, la
Idbe, supdriour, : impression. Banque Nationale d'Haiti a i'honneur
IkoPEs de tous formats. ENCRE d'Informer lea porteurs de Bons d'Em-
s et a copier. prunts'du Gouvernementd'Haiti qu'ils
Wit ARTICLES m'litaires. peuvent B partir d4 ce jour, se pre-
senter & ses guichets pour toucher
LU S une wingt quarritme repartition.
JULIEN FLOR US maprurts du Gouvernemnt d Haiti
ieriet rde lar 26 Compagnite ) /o oo Int6rets du ler Avril au 31
fwjrrs d'drtillerie ( Lorient ) ] yai 1909
ltknt A la disposition du public Eimpuu-tt r'u Gouvernement d'Haiti
I tis travaux de FORGE, et d'A- g3/o-.-12/o Intre6ts du ler Avril au 31
ma, de RiPARATION de cofire- Mai 1909.
gel. etc. a de bones conditions. Contre reu et sur presentations
Rue de la Rdvolution N 19 des boos.
le4-us d la Chambre des DAputIs Port-au-Prince le 19 Juin 1909.
-.


-- -"- ....i....--- -rcrr --**
Administration Postale

L'AdministrationXGdnr; eale des Pos-
tes se fail le devoir de rappeler une
derniere fois au Commerce et aln pu-
blic que les envois d'objits par la
Poste, sous la denomination d'1chan-
tillons. ayant une valeur marchande
passibles de droits de douane, -ont in-
terdits dans le service.
En consequence, et en raison d-s
abus occasionnds par la reception de
certain articles par la vole postale
au prejudice du fisc, les irntress.s
sont avises qu'A partir dia Ir Aoafi
prochain, ii sera remis la douare.
tout paquet de merchandise qui arri-
vera par la post pour etre riclarne
par le destinbtaire en acqui taut lIs
droils determin6s par Ie tarif.
Port au-Prince le 3 Juillet 1909.
S m a'r- = -=--_ : .: .-Z


Mi A


CAgin &TranslIan nWI.


fortifiant
tonique


de la Charley's aerated water factory


En vente


cliez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE


A ASE d o OD1MTOLU at EUA A
coGv l ;(;'~)-'ALb.5' ( (JA!8ZSfVATZON i _L-r lL
TOUX, RHUPAES, BRONCHITEIS, ENROiOF KlI NP
INFLUEZ.A A r-FrE(-". 'IONS ID!S Pr U;Irv'S
.1- E. I .) J E al' '


Entreprise


I
Die:


'EAU


X


GAZEUSES


'Ez C) X' t- 3-t CJIFW] i l* C33M

Fond(e en I899


* Kola


21, Rue F6rOU, 21.


Kola-Champagne-
Soda-Water
Siphons
Sirops
Uquegm
SBlittens
<-


Le p;iliiebot Fo.-dinand de Les-
Meubles Ai vendre sepsr st attend ije,-redi 7 courant,
ret partira le mfirte joiNr a A heures du
Cbambre A voucher, sAle manger, oir probal).mrnwt pour Petit (;oAve
salon t accessoirce d'ameablement,pour et Gonaives.
tdre laissds A Irds bon march. I'A.EN'
Superbe occasion olTerte.
S'adreser au Bureau du Journal E. BOBELIN


CbeZ Iadam V" I. B. De oux
19, PLACE DU PANTIlI(oN


On trouvera : Kola


de Kingston, Crdme Soda


A la Metropole

MASON JULES LAVILLE
93,RUE DU MAGASIN DE L ETAT
Viennent d'arriver par lea derniers Vapeurs dans toute leur f, alcheur -
A des prix defiant toute concurrence les articles suivants :
Asperges de L*ognan Saucisfes Rex et (:ambridges
Asperges ambricaines Pates de foie gras
Petits pots fins Sardines Amieux f fires
Tiipes A la Mode de Caen Champigrons blance
Olives Anchois A I'lluile
Saucissons de Lyon


S --


Fromage de pAte grasse hollandaise
Beurre de Bretel Fr6res de Normandie
eo fSecons do one Livr et demi-Livre
Vrnmioelle Maoaroni et Nouilles
BAre franOg ise, bruoe Marque Atlantique
Bisouits Olibt Petit Bourre t assortis
Champagne V' A. Devaux --- Epernay
L campeSg- le millser ot Io moirn cher
es tro- -m aquesd
Ove SpIae Grand salary Grand tpmnt


pda-Champagne
ton-brew


- .. ~ ---. --


Hablrg Amrica Line

IO steamer a Praesident s, venant de
St-Thomas, San Juan de Porto-Rico,
Ponce, Macoris, Domingo, Azua, Jac-
mel, Cayes et Jdr6mi*, eat attend ici
Ic 14 courant au matin.
II partira le m4me joir A 1 hures
Dr6clses du martin pnur Kingpton,Caves.
Jacmel, Domingo. Macoris, I'nnce. M a-
vaguez. San Juan de Porto-Rico et St-
Thomas.
Lea personnes dEsireuses de voyager
Poor I'Europe trouveront ~ Kingston
( suivaot informations repue ) une oc:-
casion lr6s rapid par le batun,, de la
*Impeiial direct W, st India Mail S.'r-
vices (Port-RoyAl), qui arrivpra A Dris-
tol en 12 jours (stjour i Kingston :1
heures.
Port-au-Prince, 2 Juillet 1909.
G. KEITEL & Co, Agents.


I~LLC


M MI-Ai


port-au. III-mce.


Avis Commercial

A partir de ce jour, Monsieur Flou-
ry Fdquiere devie!nt ausocie dans la
Disiillerie et la inaisoin de commerce
S. M. Pierre 6tab ies sur cette place.
En cotsdquence, les atTaires de la
Distillerie et de I, mason continue-
ront desormais soni la raison social
S. M. Pierre & Co.
Port au-Princi, le ler Juillet 1909.
M. PIERRE & Go.
-. -- J







Madame Jiistin Barau
36, Ru Courbe
An ienne Mai. .,~, MroveH Pierre
-*- -- r .

CHAMPAGNE

VICTOR CLICQUOT
Maisoa fon ,ee en 18 2.
IItE IIS
Pour It'ss c111o11inu tles, s'adiresser A


- -- --









e magezplus de pain!
8'11 n'est fait avec la "Pillsbury'"
Best."
La meilleure farine du mond!'
Celle qu i dlonne le reilleur pair
Qui prodinit le plus ,Ie pain
4ee pain le plus blianc
io pain Ie plus 16ger.
Pour tous renseigneatents s'a
dresser a :
Ernest Castera
reprdsentant de la PILLsR U Y'S WASH-
sURW FLOUR MILES Co MIN:;:APOLIS
BILS


I'apellp ric
A(:JUrz C:III.,z

J.IIIIIE TESTAI
lag l 'I-,, I0 1,i'i t -tit voir;LU p11-
blie e-: '' i d mt A A ,- Iti!n1) reeus
Cli~rl +i' d~'r vc--nt A.- s
FABR!QUE DE CHPC4AUX
(I.'ANC.IK-.NNi MNA!,V -'01' lO.)I'VRS )
OFE LA PIL..xCR.: (F ItAkF A LA

I A i IW I. :I It' I f:-;t OU-
vo-l't i 1( ll) d !a fleur de
I'AmA riq o
I It ')liiit S i) fot f promptitude
1.(1:1111 1 rueUli


Franiw Nt'*


2.*-.or~ a q 't.- -.r eeA.o


..vhi cc1a'ss~res
La an!1'.i*r' ,t 1 .~JOUrs On d6p6t
un grand stock, pour i vents on
gros et eo dtaii d, o cihaus-mres n
toug genre- ; our
HOsim3S, FEMWES, ENVANTS
Les t c n I Uji. d" orwurcirauts
do l -*: i,' .:'tcut4Og

t ')'lAit.; Fros ( HAITI )
u'u-A!' PRINCI (HA~ITI


1hr..'


155 Rue HWpublicatiw-r on fac( de Mr
K. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trufiees.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis-s par li-
vte et par fltcon. Prune d'euites. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Chaimp;~a;e.
-U--

I L'tLEGNCE
OORDONNERJIE.
MEB. S:BEPE=B
42, Rue des Fronts-Fortr.
CEAUSSURNS *N DkP6T,POUR LA& VNTM
Promptitude ot soi aux commas-
des taut ici qu'en province.
Chauasures de Dame forms et tra-
vail toujours tout ce qa'il y a de plus
mouveaux.
Former am6ricaine et franaaile pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les enfants Ie plus& l'aie.
Travail solide ex6out6 aveo
des peaux de premi6rexnarqu.
Assuranea de grand rabais.
PA ss, Cirajeas at Liqulide
PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUu DU CErTRr
Travaux do toutes sortee st do
toots grandears.
ReprodaUoae-Agrandioementa


NESTOR FELID
L'exccll-et tailleur avantageusemeni
connu do tout" la Republique vient
de rouvri' son atelier Rue F6rou,
(R!v (: ^ r-1 ,7: ) No 61: prbs de M"
S' w int.le troovers
COa "-' .. 'r'.irn-a -qtisfactiotr
po ;i seront cotn
fl6&


Chaep'i.


: Cbpeax u II
Chapeaux Il I
PAlt.L DI PSITO-IICO
4S.C.OUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET


Ir


AN MILLAN


F: b'- Dr CRIAPEAUI
i~ LFMURAD


Pg I;

it: -
r i
J r


ursj isrL doeuvre
o*Va'o0 t vour toaI


..*: Ncr?uvl

?fOIA~


r* I ~t7., !4A 7'CRT 143

I~~.4; r V r TT'eNTe
(4 I1 ')*TAI~~L.
I r. Brompte &eo
taut 11 U WQua


F-
tio;



bi.


; l6rgantes ta-
-n ( LDernr.rI se-
-., p7 s commode :
~*iu1,4ii. COfe!~Ctiou*
?tr. lirr ouaseh
0-ur-St irr~proobs-


axc, I-Atex bt liquides
.*~Z-refi ~se ~~S

... F. BF,~ERUNES.
P'.~-RUE 19p
>JICjhr.d par


lb r


or


HODELIN


Q -.t. o : 1 SecdoId PAO....
.'yi g cn grMEd. P41
I~i :)ILJ..dir un grand ch.ix d'd


L'm; ralpaca, cheo.
:e ;. 3c'~i),etc, Ammmummo.-
bell.;~. cuo oosmira
de J~u'ari e t doP406 461
tot.
8p6ciAL "-_* CCostumesdo 4 o-
ces.-(>~Vm- V~nmieve, Angoisius44
Sudritra 4. Ia demudl pe lorn.
1A maisou nt~iectionne au wd cow
tvumo-i. r..n:. carox.. habits bzoi
dOImI. i tUeft, habits G eas
`$ -~ 4 '- raW
~EK te1. ~esta ~i j -a zr~
ST-JOSEPH
ANNOGLDES RUES ROMUZT DUUAOGA
SIN DR L 'TAT.
Service bien orgaLl.- Ropes
A la carte- onsltne ezoeflbomzo
PftOPP1*TAirI : J-osaw DES3IVI~

Tibbre Z phirin Beli
Fabricant do ohaussur
Rue Tiremeuso, fagad. Nord do
ia Place de oa Croix-de gaelns
SPflCAUIP TI:U
PANITOVFLR5 ZULUS


Jodosali e

En vente aux Pharmacies Buch et Parizot



Laboratoire Sej ourne

PRePARATION DE TOUTES AMPOULES MI:DICAMENTEUSES ST
LISEES ET INJECTABLES.
Ampoule d'Eau de m6r Isotoniques selon Quinton.


L'eau de mer quo nous employons
an delay do I'lle de la GonAve. Nous
I'observation judicieuse que font les


a 6t6 soighleusemetrt captde ao
taisouu Iemalr(Iuer au Corps mi
Iaborattoui'es strangers:


SL'Eau de mer injectable doit .tre do fabricatioo riccnte pour avoir toutes se
pri6t6s thdrapeutques. De nombreuses attestatios nous pcnIettent de certlahr
nos products ont. 'dona tous les rdsultats espr6s.,,

Sp4oitalit : Serum nevrosth6nique.
Ce Sdrum rdgularise lea changes natritifs, 1i a .t" emrployd avec a
c6s dans la neurasth6nie, la tuberculose, ec.
-- --- --- ----- -. -.


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soign6e des ordonnani,
Analyses scientifiques et techniques.
'Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et a .
r6thode am6ricaine ( fire essay .


Fabrication d'Eaux gazeuses,
Champagne A P. 8 la douzaiu
Droguerie en gros

Propritaire : W.


sirops
I.


et


in6tatiz d'aprka

et vtritable KG


eni detail


Buch


Pharmacien dip16m6 allemand
D6p6t de Kolta-Mharnpagne:
Aux Gonaives: Madame P. Laraquo
A Saint-Marc : Madame tI.. Nlhfelly
A PetitVGo~ve: Hermann Re I n1),) l & &Cu


Grand Rabais !

JAMESTOWN TERCRITINNIAL EXPOSITION (1907)
HAS COMNFRED A


Gold Medal


upon


Tannerie Continentale
DI PORT-AU-PRINCE


CW.VAREAU
VOUnm
CoUxaUa
Pour


CH AUSSURES
OLACi pour hommos t dames P. 10. Enfants P. 8
CUPLs C 12 10
LOTUSa 12 4 -0
la venO en gro 65 o0o d'escoMPI&


Jodosali* a

CrIstalli JodaU Itsl-ani do Vetor P1SSSW


On UA Me t*= s ISOavaeut de I'iode et legoIsCH
11*5 utile udas tOUWs l forms. ra lb de '6dhange O 8tl a
qrwi'- 0b olulS, litbISUOS0, *1to. gt ntraalement dan'
dams Is comnlpslbo habltude at 6o i m ctions intestinalsf
IA Daun-m-t tOr ti*S efficace, mbme mfl3OrveBO
Slt de towat'SID r l 01 M e accept4e sans auCu0
IRMU11000 dA rftbhr les condition s

Dlpbt: on ~A. de Ioattsli


z ~ -lz --- -- -


:-V Cipolin