<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00658
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 29, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00658

Full Text






P~j~SI Anflo Ne 874


PORT-AU-PRINCE ( Hfri


Mardi, 29 Juin 1909,


- .-**


-A


C


OUOTIDIEN


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LE M O
U, MAt B. G. 2.00 LE NUMERO 15 M
To-MAuP a ro. Mos. 5.0o Cl6ment Magloire -
ItARTKMEN Un Mos. 2.20 L ierlb Ia.5 ra me s soo "Sa ss
t lO........ T s1. .ADMI ATO, Arthur Isidore DIREC:TION-RtDACnON-ADMINISTRATION
845, 3S. 0w51, 45


Lorsque sla contre-r6action* du Sud
Slfat oper6e, pour parlor le language de
rhtitoire; en d'autres terms, et pour
urler le language courant, apr6s le sou-
1emment des Piquets, Salnave leur tra-
tdas une proclamation la ligne de
oodoite suivante :
SRespectez les propri6tds (1), ainsi
Sle personnes qui ne se ont point
ilde de brigan(ages : protdgez les
trnngers qui se trouvent parmi vouf ;,
umt soyez impitoyiable envers lee bri-
i difficile, dirons-nous avec unI
hstorien de ces faits,c6talt d'etablir qui
it brigand et qui ne l'4tait pas.*

lA 4 et le 5 octobre 1868, la ville de
Irdmie subit un bombardment des
ans acharns : Slnave le dirigeait
o.nnellement,a bord de l'Alexandre

it acte de violence fut d'ailleurs
prltement inutile, la ville, grace A
I resistance h6rolue et d6sesp6rde
ayint pu etr enlevwe d'assaut.

Sanave fut plu~ heureux avec Mira-
Squ'il alla 6galement bombarder
novembre et qu'il ru6ssit A fair
par seo coloanes, mais apr6s
d6Mastres I
per en donner une id6e, nons en
rons au t6moignage d'an t6moin
re .
aIrd leur petit nombrel t I'im
ld pour eux de r6sister dan un
si 6troit & ds advermaires Pi
aOs et s formidablemrnt ar
6fenseurs do la lace s'taient
S d6uespr6s. Un trait suffira
Une id8e doe lacharneaent de
distance.
edernier moraent, o voyant tra-
S tons, cts, s a rdfot6brent
Cdont ii fallat fair e quel-
SOt0 ie sge, comrae lee Frangais
t 60foreds de fare, lors de la
tit uelque. hoe d'eflrayant,
S"aUaliste official, que d
t0 toe dee projectiles qui
St las mraOs le forts et
a. Cdtait A et i& des toits d
d a r d6mteld, dee cris
40. r 1eames t d'enfants, des
d4*6bIts arrache aux boels-

ripito eieawndi se Is
i Sm 6 e d -trerw des ger- a
e t lea aSirs aj tent au t
idlsa soldtio j
d
'aa M mempara i
"- oOlalkeir Pierre c


alla reprendre peu aprbs. Ici il faut
mentionner, A 1i'gard de M. Jean-Simon,
I'ancien ministry de Geffrard, un acted
de repr6sailles accompli par Domingue.
Celui-ci, pour former et remettre h
Momplaisir Pierre le contingent de for-
ces ndcessaires pour effectuer cette re-
prise de l'Anse-A-Veau, recruta dans
'arrondissement de Nippes un certain
nombre de civil, au nombre desquels
il fit entrer malicieusement M Jean-
Simon.
Ce n'est qu'an moment d'organiser
ses forces que Momplaisir Pierre le vil
dans son camp. Qaoi! lui dit-ilvous
ici ? Oh non; ce nest pas possible. "
Et se refusant A lui imposer le service
de champagne, qui ne convenait ni i
son Age, ni A son rang, ni i ses goits,
il le renvoya.
"Les mauvaises langues, pretend Ld-
gitime, pour expliquer que Domingae
I,edt confondu parmi les recrues lais-
sees au ministry de la guerre, insi-
nuaient que le chef de 1' tat m6ridio-
nal avait voulu so dhbarrasser ainsi
d'un comp6titeur dventuel."
Lorsque, en janvier 1869, les habi-
tants des Anglais virent apparaitre, un
apreA-midi, la petite floto de Salnave
en apprenant do mmme coup I'arriv6e
par terre des forces gouvernementales,
une confusion et one terrier indescrip-
tibles se prodoisirent parmi eux,
Les collins bols qui s'dtagent
dans cette parties da pays torment une
masse compact servant de contrefort
i la montage de Ia Holte; ells no
laissent d'autre issue pour alder A Char-
donniares qu'oe route ensabide, sar le
rivage de la mer.
Ces fuyards talent forces, pour so
sauver, de seosgger dams cette vole.
[Ie avaient contre cmx, rd'n c6td, Ca
zean, de I'autre, Salnave. On devine
ear anxidtd, expoe6s comme ils dtaleat
au feu de nos canons. Homes, fem-
mes et enfants, vigallards, confondus
,nsemble,luttent de vitesee poor 6chvp-
or A la mort. Pidtons et cavaliers, alia
I'4tre moins geads dans leurs mouve-
nents, essaient de passer le plus pres
lu rivage, mais rounent la plupart, pdle-
nele avoc les chevaux, dans le sable
nouvant. *
Ces malheureau, 6tranrers sarem 3at
Sla querelle saaglante qu sevidait danm
o pays entire Cacos et Piquets, durent
insi abandonner leur ville et leurs in-
6r6ts, courant e sans prendre haleine,
usqu'A Chardonni6res, pals des Char-
lonniares iusqa'au passaM do more
end, oA is devaiout enfa trouver le
bemin de la plaioe des Cays.*


I


Le fameux prdtre interdit, i'abb6 Bis-
caye, qui suivait Silnave dans toute
cette champagne, cumulant la function
de soldat avec cell d'aumduier, voulut
que I'dquipage de l'Alexandre Pition
ajoutit A cette horreur par un bombar-
dement.
a A bord, dit le gdn6ral L6gitime
nous regardions,appuyes centre e bas-
tingage, rette sc6ne daffolement, lors-
que derriere nous une voix relentit
a Ot est le commandant *...Le prd
sident lui dit de donner un coup de ca-
non A ces gens-la. *
a Un movement de surprise acc'eil-
le ces paroles.
a Non I le president ne peut pas
avoir donn6 on tel ordre, r6plique le
general Hyppolite ( le future president
de la Rdpublique. ) On no peut pas ti-
rer sur des gens qui no nous attaquent
pas. Et lors mmem que le president au-
rait eu 'id6e de cet ordrevotre devoir,
Monsieur I'abbd, etait de lui donner le
conseil contraire. *


GRAINS POUSSIERE
--
Un sieor Alcanter de Brahm, pokte de
son dtat, invent, ily a quelques anodes,
le point d'ironie... Cette ponctuation nou-
velle fat apprdcide de diverse farons. On
blagua surtout de Brahm poor le point in-
solite qu'il mena. et daes le Landernean
des grammairiens, figds dan ls l vieilles
regles, ce frt toute one ataire..
Et cependant i notre humble avis, la d&-
converte d'Alcanter tdmoigna d'un ginie
pratique assez rare chez cett ce classes spdcia*
le d'invidos qui ne licheraient pas lear
Muse poor on empire. Elle devait, satant
qu'il m'en soovient, taciliter de beaueoap
la tiche des lectears qui, jusque IA, per-
daient souvent le plus clair de lear temps
A chercher laborieuscment l'ironie qua
pouvait contenir tell on tell phrase das-
pect banal et de sens tries common.
Avec le point de Brahm.ca sarchait room
dement.To6t dtait simplifi. L'dcrivati lol.
m me preuait soin de voas informer, pa


Mais Port Salut n'dchappa pas, com- on petit signed conventionnel, q'il y avail
me les Anglais, aux violence de Sal- de I'ironie dans cc qu'il vous disait
nave. Malgrd l'enl6vement des Karatas Ainsi, le lecteur gagnait do temps et s'd
par les forces du gouvernement, le pargnait toote fatigue d'esprit, les dcla
bourg r6sistait encore lorsque a I'Ale- rations d'irooie dtant ddsormais formelles,
xandre Pdlion, m6lant enfin la voix de J'ai one idde. Puisque toot le monde s
see canons A cell de la mousq peterie, male aujourd'haide faisede 'ironiedans nos
decide les Cacos A sortir de la place. jouroau qui, de memoire d'liitien, n'oo(
L'incendie 6clate : plusieurs maisons jamais did plus intiressan s, poorquoi no
pregnant feu continent A bi lerjusque reprendrait-on pas, chezs oes, la question
dans la nuit, 6clairant la rade d'une si- do point d'iroue. aso point mkme o0 Al-
nistre clart6. canter de Brahm I'avast abandonnae i ne
Toutes ces horreurs de la tournde de fortune qai, je dois le dire, me tat gutre
Salnave sur lee c6tes du Sud s'augmen- brillante ?....
terent do d6sastre sarvenu A un bateau En vdritd, A aocae dpoque et dans a
caboteur capture par I'Alexandre Pdlion. cun pays, Ia n6cessitd d one pareille ponc-
Attache A la remorque de ce navire, tustion ne s'est fait aassi vivement sentir....
le caboteur ne pouvait de d6fendre 1i- Nix.
brement centre les fureurs de la moer
c qui moutonnait d6ja et grossissait do
plus en plus. Au moment de doubler Pri6re d'aviser l'administra-
la Poinie. Gravois, elle devint tout A tion de la moindre irr6gulari-
fiit,houleuse tandis que l'ob-ceritd de- t6 dans lsservice du MATINs
venait de plus en plus profonde. afin qu'il y soit do suite rem6-
Vers les neuf here do soir, des cris die*
ddsesp6rants so fireat entendre sar lee s
vagues qui ddferlalent i I'ar ire. Oa
stoppa : le caboteur avail dispar dans I t
les fots, la cordre d'amarre a'dtant cas- 1
sde, et on n'entendait plus que ls ap-
pels d6sesp6r6s a Coptaib I Captein I *
qai sortaient des voio que lee vagues RUiNS IGNM3II1MNTS
emportaient ddjA au loin. ,fITORO LO OOIQUXQ
4 Les marines, sans une minute d'li- O b r ratoire
citation, s'enforkcent dams ce- t6n6bres
hurlantes. Chiq es coup de leurs avi- Do
rons faith jaillir des gerbis d'6tiocelles, SKII AIMI I COLLtGE St-MARTIAL
poussibre phosphorescent qui s'attat- LwMM i JUIN 1o9
che au village des canots et malgr Baromre A midi u so
I'obscurite de la noit, nous permet de 763 /Si
les suivre encore. IreapAratar aimam 22,a
a Las de chercher, its reviennentl, I msimm 23322,
one dsmi here apr~s le long do board1 3I
d6sols de n'avoir lsauverperso Moyenm diSeme 4 l0a tinmpFrus 28,3
no. l.- mer av ait tout englouti. Ciel presq e convert tome is jourade
Qui peut computer lei vies bhmrines Brise de mer tardive et faible. Halo solaire
sacrifices aiasi par nos passions poli- A is h. H.rizoa fortemset eu brau:
tiques ?... L I Bro 6tre en bisse.
SAuousT rMAGLOIRE. J SCH


S
it


Histoire d'Haiti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violenoes et repr6sailles
XLVI


ppoIr"-"-


. w~- ~- -









Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
JAudikue du Lundi 28 Jnin 9oy9.
A dix heures et demie da martin le Tri
anal prend siege sous la prisidence d
Mr le Vice-President, Ernest Bonhomm
-t prononce les arrets suivants.
Celui qui rtjl-tte come mal fond
le pourvoi de la dame Aristhe Blaii
:ontre les deux jugements do Tribunal ci
vil de Por;-au-Prince, en date des 2 Ma
1907 ct I fevrier 1908 le premier pa
dUfaut, le second contradictoire ct sur op
position emre elle et la dame Anathalie C-
sar ; conda.ane la demauderesse aux d6
pens.
Cclui qui case et annule le jugemen
do Tribunal civil du Cap-Haitien en date
do 23 Mars 1908. rendo contradictoire
ment entire la dame Vve FnIlvs Mathias ei
Ic citoyen Volmar Jean; renvoie l'affaire an
Tribunal ci'il d, Port-Je'Paix en ses attri-
butions d'appel ; condamne le sieui
Volmn r Jian .ux ddpeas.
Celui qui rejette le pourvoi do ci-
toycin D.nid Jeani Pierre centre le juge-
m~nt du Tribunal civil des Caves en ses
attributions commercials en date do to
Mars 1908 ; condamne le pourvoyant aux
d6pens.
-- Celui qui cisse et annule le jlge-
ment du Tribunal civil de Port-au-Prince,
en da:e du ter Mars 1907, contradictoire-
ment rendu entre Anw~nor S, Leger, Jona-
thas St LIger et Elie St Lcger, renvoie la
cause et les parties par devant le Trib final
civil de Petit-Gaive ; condamne le defen-
deur aux ddpens
Celni qui casse et annule le joue-
ment du Tribanal civil des Cayes en date
do 20 juin 1907 .contradictoirement ren-
du sur appel entire le sieur Sirius Olivier
et le sieur Ption Peron, renvoie la cause
au Tribunal civil de I'Anse-A-Veau jugeant
en ses attributions d'appel condamne le
ddfendeur aux depens.
-- Entend defiaitivement l'aflaire de Ma-
dame Vve Charles PhalCzeau, centre Phi-
lius Lavigne et consorts.
Me Arrault jeune, pour les dif-ndeu s
est entendu ag ses observations.
Le MinistcrJ Public, Elie Curiel conclut
au reject du pourvo;.
Entend aussi I'affaire de :
loratius Morival centre Clervins Mi-
claise.
Le luge Anselme lit son rapport.
Mes Morpeau et St Remy produisent
leurs observations
Le Minist&re Public, Eug. Decatrel, con-
clut a la cassation do jugement d6dono6
Le siege est level.
Pourle R6v6rend P6re St-Olair
Jeudi ier Joillet 1 7 beures precise do
martin aura lieu an Petit SCminaire la
messe de Requiem pour le repos de I'ame
du Reverend Pare ALBERT ST CLAIR
La ceremonie sera vraiment grandiose.
L'eminent Mr Jer&mie membre do comi-
te fera au cimetiere apres le liberal qui y
sera chant le panegyrique du Pegrett
Pare.
Ls Pare Superieur a deja priveno les
elaves d'inviter leurs parents.
Les amis do Prre St Clair et les anciens
elves avec leur famille sont invites A as-
sister en grand nombre a cette pieuse
manifestation.
Affaire Sextus Berrouet
et Lefevre Lqfontant
A audience extraordinaire de ce jour.
passe au tribunal correctionnel I''ffaire
Stus Btrrouet, Aphenix Lominy, En
rocher Bastien, prevenus, les 15 et 18
Octobre 19o6 d'arrestation illegal et arbi-
traire, de violation de domicile, de de
vastation de champs. au prejudice de Mr
Letevre Lafontant de Jacmel.- L'audience
promet d'6ttte trs interessante. Les avocats
des prvenus sent Mes Edmond Lespi-
nasse. Pierre Hudicourt centre Me Amrrr
ville Arrault parties civil. C'est le distin-
gue officer do parquet Me Jules Rosemond
qui siegera dans cette aflaire.
Plaisanterie macabre
M. Rochar Osson, notre ami, est vena
dans nos bureaux hier noas apporter sa


protestation centre le proc6de imbecile do
on des mauvais plaisants qui out imagine
d'adresser A note rddaction one cate de
s pretendoes fiaoailles.


Noos nous faisons d'autant plus volon- made d'immunit6s du Secrdtaire d'E-
tiers I'6cho de la just inJignation de M. tat de la Justice.
Osson que la rectification parue A cet regard Imm6diatement Ie ddputd Valem
dans le ',oumllise d'hier loi paral imprd- brun, rapporteur de cette commission,
cise et *oun p:u i double sens ., aini se rend B la tribune et lit le rapport de
qu'en Cmoigne le bil!et suivant : cette Commission. II s'git tout d aboard
It Mardi 29 Ji 1909. du cas du d6put6 PlaneA Edouard don't
SMardi 29 Join 9o9. la lev6e d'immunit6s a 6t6 aussi de-
Mon cher Magloire, mand6e. Cot inviolable eat pr6venu
Je vous serais infinim-nt gri si dans la d'homicide volontaire sur la personnel
r note que vous devez pub'ier aujourd'hai, d'un agent de la police administrative
vous voulitz 6tre plus precis que le *Non des Barao6res du nom de Mintilus Vi-'
ve'lite, 7arce que,je trouve sa note an pea tal.
t double sens ; sortout pour ceux qui igno- La Commission, apr6s avoir exami-
rent complement le fit. nd les pieces qui lui ont 6td remises, a
Avec mes remerciements et mes civilites. conclu a I'imposqibilit6 de fixer les res-
SR. O.soN. onsabilitt6,puisqu'il y a eu bagarre,a.
t arad6res A la suite du movement
t Information finanoieres rdvolutionnaire opx6i a l'Anse a Veau
SVDE PARIS JUIN 1909 et qi lil n'y a pas lieu de d6pouiller le
d6JN putd Plan6s Edouard de sea immuni-
S'Banque Stationale d'Haiti tds parlementaires.
La r&n.n d- l',ssmbe g rale L, rapporteur donne lecture mainte-
La irn.on d assemble gnirale or- nant de la artie de son rapport con-
r dinaire des actionnair s a en lieu le 7 Juen ceroant le d6putd Bailly.
courant. Les products de exercisece 1908 Notre college Bailly, dit i, a t
Satteignent Fcs A 579.594 07, infirieOrs de a Notre con ue B lly, it. i, a 6
atFcsi.gnen8t Fs I 579.94 o7, infiursde p ce- os en prison par un mandate du
Fs I.88 ceoxde o1907; et mel- Juge d'Instruction, V. Valmd,apres que
gr une I'gire diminution des urais g Cne- ceiui-ci eut ouvert une information en
reux re b "noficf net ne resort qu' Fcs. conformit ,le I'aiticle 87 de la Consti-
220 589 6i centre Fcs 3c6.642.o9 en tuition, vu qu'il y avait tflgrant d(lit
1907. dans le fit qui lui eat reprochd. II a
En tenant compete du report antirieur le 6te mis en liberty par le m6me Magis-
so!dc disponible s'6 ve A Fes 242.183.o8. treat par application du novel article
I1 est insiffisant pour permettre, comme 80 du Code d'lnstruction criminelle. 11
I'an d-rnier, la rpartition aux actions de done d6i dans les liens de la jus-
,'intert de 6 o du capital vers ( Fcs ice puisqu'il a subi l'interrogatoire ldu
5.o0o ooo), soit Ir francs, pir titre cette Juge d'Instruction.
rdpartition absorbant 300.00oo francs. En La Commission propose de d-
consequence, le Conseil d'admninistration c!arer C ai du flagrant ddlit
proposal a I'assemblee de prtlev-!r sur le c 'ire par le faith du flagrant dglit
proposal A assemble de prilever sur le reconnu par le Magistrat Instructeur
compete t'Reicompte et Proeision sur op.- les immuni:6s du d6pute Bailly out 6td
rations en course Fcs 57.816 92 poor par- levees de plein droit. Elle propose, en
fire la somme necessaire de Fcs 300.oo0t ou de retourner immediatement le
Au 5 juin 1909 I'action a Binque natio- dotrer de cetto afaire au Ddpartement
nale d Hai'tiis'nscrit A 580 francs (soit ne. de la Justice qui aura A se conformer,
330 tls.) en l'esp6ce, anx dispositions de I arti-
cle 88 de la Constitution.
Fonds haitieus, course au 5 juin : Le deput6 St Aude demand que l'in-
tervertissement de I'ordre du jour con-
Obligition 5 (/o 1875 de Fcs 3o00- Fcs tinue.Sa proposition est agrd6e et ii ob-
249.50. tient la parole pour lire deux rapports
Ob'ig 6 o,/o 1896 de Fcs 500 -514 !u commit de Justice.
Ob; : La binqie Nationale d'Hairi (Pa- Le ler conclut a ce que laproposition
,is) a encaise6 pour le service de I'Emprunt de loi prdsentule par le dpput~ Vdlem
6 o/o 1896 -j-squ'au 4 Mai de cette an- brum, a propos de la mise A la retrai
r'e la some de Fcs 1,370.ooo000 pour le to des juges des l'Age de 12 ans, soit
pavement du coupon du 30 join qui n'e- agree.
xige pas Fes 1.300 000 Le second recommande la proposi-
A vendre lion (le loi portant creation des tribu-
naux d'Appel. C
Un buss en parfait tat, complktement Le dputA A. Pierre-Paul donne lec- c
remis A neof. ture d'un rapport du commit des Fi'n in- d
Uu phonographe Edison avec deux pa- ces recommandant A I'Assembide -les s
villonS et 4r rou eaux. projects fiiianciers deposds sur ses bu- '
Sadresser au Catin. reaux par le Secretaire d'Etat des Fi- d
= AB-D nances. e
e Le d6pute Morpeau depose quite "
propo-itions de loi d
CH A M BRE La premiere modified les art. 48 et 107 d
-- de notrecodede procedure civile,et crb, t
SJuin09. un troisikme Substitut au Parquet du
Sance du Land, 8 Jui909. Tribunal de Cassation ainsi qu'un troi e
DWi I'ouverture de la seance, on pro- sime commis greffier. n
cade ;,u renouvellement du bureau La deuxieme autorise le Gouverne- s4
pour I.* troi.-ime mois de la session. ment a etablir dans toute l'dtendue de P
Le DDputit Jeannot recommande M. la i6publique des machines A decor i-
Gerson Desiosiers qui est reelu pr6si- qier le cafe et le riz ainsi que des m3u-
dent de I'As~embele. lini pour la preparation de mais. i
Le DJputd Gourgue demand A ses Un credit de 10.000 dollars sera ou- h
collogues d'accorder leurs suffrages au vert en consequence au D6partement de d
Deput6 Lapierre comme ler secrdtaire. I'Agriculture. II sera en outre accorded
Monsieur le D&pPute Pierre-Paul recom- une prime d'encouragement de 20 dol- c
made le deput6 Beauharnais Jn-Fran lars a chaque cultivateur, proprietaire
;ois qui n'a pas ddmbritd de la con de glacis blen entrenus et la mmeai rd-
tiance de la Chambre. Des bulletins compense sera faite A celui qui aura b
oent distribu6s et M. B. Jean-FranCois rtco t6 pendant I'annee 10 00J livre s de "
est r661u ter secr6taire. r z o 10.000 lives de mali.
Mr Bredy sollicite les suffrage de, La troisibme dtablit un droit d'6chel- c
s's colleagues pour le 2e secrdtaire le i Port-A Pim,.nt, a partir du ler Oc-
Ernst Ewald, qui est, maintenu a son tobre prochain.
siege. Au moment ou I'ordre du jour *Quaan un navire aura pris son char-v
va ,.tre ,entamd, le depute Blilly en g ment a Port-a-Piment, a picee r-
propose l'intervertissement. lalives a son expedition eront d livr6es r
II declare qu'il serait tres heureux & J6r6mie ou ax Caye.vres n
d'etre fixA sur son sort,car il est temps La quatrieme propositions reduit dp a,
qu'il sache dans quelle situation il me moitid lea droits d'exportation sur bi-
trouve. II a oe, dit-il, an retour de S. ches et racinea de emporhe et aug- d
E. le Pr6sident de la R6publique de s mentede 10 cts.les droits d'importation s
tourn.e & St-Marc, B dfendre la vi er I sucre et lea cuirMes d provenan-
de sa famille et La sienne control ca e EtrangreM


voleur. Emprisonnd et mis on liberty, Le ddputd MorpeaMa et remalace la A
il a besoin de connaltre son sort et II tribune pr h. Z hiri qua depose Aon
prie le Pr6sident de la Chambre do fair propostn do lori gant I qpoartier
donner lecture du rapport do I aCom.- d G0and Braaln (arroeliom ent dor v
mission appoel6o A sttut sor la de. Trou ) on oommm d do Be dam. t a


Le d6putd Gourgue obtif
et commence & doiner lectm
cument quant on s'acstS
Chambrest etn minority I
est lev6e.


CORRESPOND
Port au-Priuce le 28 Join i90
Au Directeur du journal le
E Vi
Mon cher Directeur,


iNCE-


'Hie


Dans son compte-rendu de Ia
la Chambre du mercredi 16 de
le ati rapport toot dil
que permits a dti accord oaut d -
guindeau. ,'p
Je tiens par devoir envers i.-
vous exliqaer, en passant, le arti
lequel j ai dit solticiter ce peris de'
coll gues.
D'ordinaire le ne rate pas ame m,
mais il faut bien computer avec la ciU
dances de la vie. Avant de m'habille,
jour 11, p)ur me rendre en Chba ia ,.
lai precdre mon brain comme d'habiti
Mais j'y etais a peine entrc que je me f
ts tout e range, et ce malaise continuin
j appelai difficilement mon epouse i
secours. Elle vint de suite i mon ipd.
perdis connaissarce le fus frappi
plexia( c6t6 droir, heureusement).
suis encore couches Mon etat de Pm'f
r6clame un soin assidu et le repos le
absolu Ea consequence, ce permis dew.
de et obtenu en reg'e. doit darer po
le temps que je mettrai A recoavrer k
santm.
Veuillez, je vous prie, mon cher Di
teur, pLblier la present, A titre de o
seign.ment, et me croire
Votre devoue,
R. DAGUINDEAU.


Trbune du Matin"

Revue Politique


Depuis qu'il s'est fait libre et ionlpe
dant, le people haitien,- c'est blen tral
dire,- n'a pas encore trouve le cbhemia,
vrai chemin qui conduit au progres. La
ide I, ou I'a vu : A ojats les poqoab
son existence subissant come par oare
talite I'influence massiine de quelqoues
de linottes, de que!q ies meneurs pols i
Ltre toujonrs en proie A un mal moar
est pour son avancem ntun obstacle iu
:hissab'e. Ce mal est la cause imnamlii
de tous nos reculcment, de totes nas
;enssions civiles. par consequent de W
tos malheurs I1 faut done cherchert
(etruire et !e deraciner serieusement, W1
Ist le remade et non pas dins ces ba f
icutions qni ddshonorent ceax quis'es
lent coupables en mnme temps qm
lonnent du relici A ceux qai en s0M
times. s
Que peut ii resulter poor nous.i
mpresstment q ei nois mettoaos
ous persecuter slion que la fortac,
ourit, des idees de reprfsaibles d
ilus vioientes que les perskcutioas *
t6 plus vives.
Dans un pays comme le notre o0 I
itique esr une espace de basle:-
eureusement on ne s'est jamais Misl
e le comprendre chez noausbien
istroplies n'ont pas eL eparg6S i
here Republique.
Hdlas ? quand le hasird, oas J
iite des grandeurs,oous someaesp
les a des souris dins an champ d
nais qe la roue de la fortntse
corner p our nous, nous voil c
hats dchaudes.
Alors les persecuteurs devienoa
at6s, en attendant le moato
enir perstcuteurs
Er c. moment ou tons l atis
ent A la cause du gouvemrnewt
'a encore donna aucon 'aif
o people et qui loet A do ,
las grands biens qoi est I
evons travailler a "IsrsD d
ans laquelle il n'y a qa Ul
-rances. It
Aussi fant-il encouragt
Lntoine Simon, 1oi bOi a '
Jon gal
P. S.- Les six aonf
iens de fire soat po
'sepvrience.


--!


I








M aHale d'ii
Amont atl instructions do
Br 'eFtat des Financl, la
No- 1iationale d'Haiti a I'hoameor
S tleos porters de Bons d'EaW-
Gouieroementd'Haitl qu'la
t partir do ce jour, so pr6-
f. Pses .goichets pour toucher
i Pi qial rihme repartition.
OrF149s dtu Gouernemot dH~Hsdi
o. jntrtsts do ler Avril au 31
to. i t. u Gouvernew ent :'Haiti
niot 6rts du leAvril aus
otrereu et sur presentations
ot-u.Prince le 19 Juin 1909.

Doteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentists
bnooce au public et A sos clients
,prticalier qu'il sera de retout de
Ilmie dans les premiers jours de
Joilwt.
port-au-Priince, le 17 j o 1h049.
I f-- MN


'~eub~les


a vendre


* babre c Ioucher, -11Y manger,
osetaccessoiirse il',nieublt ent,pour
Ir laissCs A lIrs bonL nlald:'.
S perbe occa-ion ieatol .
S'aresser 41 1urea ii 11 Journal


CHAMPAGNE
VICTOR CLICQUOT
Msaiso fondue en 18V2.
REIMS
Pour les commandos, s'adresser i
Mr A. ROBERTS, Port-au.Prince.
Agent general pour Haiti.

Madame Serre

Aux armes de Paris
FLANELLE pure laine irr6:recissable
pour gilet.- COREa ILLK pour nou-
veaun-n#s et dessous-plats en osier ;
Moussuulef soIE de toutes couleurs.
Argenterie. COUTgLLERIK.- LIVRau
CLASSIQUES,CAHIERS D'ECOLIER,PORTE
PLUMES et PLUMBS.--RGGISTRFS de com-
merce et d'actes. PAPIER, & 6colier, A
Ministre, & lettres, tous formats, B
emballage, supdriAur, a impression.
ENVELOPPES de tous formats. ENCRI
NOIPE et & copier.
Tous ARTICLES militaires.

Etude


DE
Charles MILLER
Notaire public
53, Rue lu Port, 5:1.


E ntreprise


D'EAU


X


GAZEUSES


O)DE; IFC0 E (t -^'"[.Aa T.' F tall'C3E3

Foud6e en 1899
21, Rue F6rou, 21.
hger Kolai
Kola-Champagne
Soda-Water
Siphons
Sirops
Liqueurs
Bitters



A la Metropole

MASON JULES LAVILLE
9 RUE Dl' MAGASIN DE L'ETAT
Ut d'arrivpr par les derniers Vapeurs dans toute leur fialcheur -
Pd d~flant toute concurrence lea articles suivants :
0 Le.g0nan Saucisses Rex et Cambridges
inecaines Pat6s de foie gras
SIa ode de Cael Sardines Amieux freres
a* Mode de Caen Champigrons blanco
SAnchois a I Hluile
Saucissons de Lyon


fromage de pate grass hollandaise
kurre de Bretel Frbres de Normandie
en flacons de une Livre et demi-Livre
Vernaicelle ~Ieorant et Nouilles
1t4re franQ ,ise, br o Marque Atlantique
tsOcuits Olibet -- P1t1 BOrra et assortis
fptagne V' A. Devaux --- Epernay
Champagne le milear et le moins cher

8p orale aram s .ry -. oranA Cmment


Compagnie P. C. S.
Avis
La Direction de !a Compagnie des
Chemins de For de la Plaine du (ul
de Sac avise los porters d- ceartess de
libre circulation sur s-s dill t'rents li -
gnesque toutes les cartes de libre cir-
culation, artuellement eni course ne
seront valab'es que jusqu'au 30 Jnin
courant, une nouvetle distribution de-
vant Wtre faite.
En ci nseqnunce, elle prie les pot-
teurs de res c irtes de bien vouloir se
preseuter en e' bur aux A paitirc lu
25de ce.mois pour fclectuer I'chan
ge de leurs cartes
LA DIIE, TIO(N.


M" C.


L. Verrel


Tailleur- Mkarchand
Done avis 4 .-a bioinv'~ilh~nto *!ioar-
We1 quo sa maison No.7, KuR- 'Iravy.r-
stire est toujourt b hA pourviie d'une
vari6tA d'lofffe- do ia haut' nou-
veaut6 parisienne.
QUALfrT SUP&R1E, E RZ( '.01 Z I LiIGAbihI1B
FRAVAIL SOIGN A. 1'.ACIMT1ON IRt)MPT2E
P V.- LI roidts',fg I

Antoine LabaStilie
AUX C(O: ES
Derniers articles regus
Vin de(Ch Viiioi CIIEI44t
Eaui %linisral-0ale St Gaim ier, \'riau )t il
Noilly Pratt.

JULIEN FLORUS
Avcion gl4ve d el ae6' Compogjmit
d orimers I' Ar-tilrtrie ( Lorimn4 )
Se tient t la i>'IW,psositJ du vpubl(
pour tons travaux do FpQGK, kt d'A-
JUSTAGN, de F4PARATtOI~N de coire-
fortA etc. !c. N de oorjr-i's routtilejns.
Rue do la R~volution No 19
Vis-h-vis de la Chai.'re f des lhphut


Madame Justin Barau
36, Rue Courbe
Aln ienne Maison Merovee Pierre

SUCCESSION MASSILLON COICOU

11 sera procedd le lundi 28 juin
courant et les jours sUivants a dix
heures du matin, an Petit-Theatre sis
en cette ville, rue du Centre, N 171,
par l'huissier Louis Clitandre Pongnon
a la continuation de la vente aux on-
clahres publiques .ie tous les objets et
elfets mobiliers, d*pendant de la suc-
cession d e Masillon Coicou, notam-
ment des ouvrag'es de la bibliothbque
Amica, d'un apparel typographique
( press, case, earactt'es ).
La dite vente .e pursuit en vertu
tie I'ordonnance tie Monsieur le
D)oven du Tr bunnal civil de ce resort
eu date du visit huiit aoilt tle I'annde
,lerniere, enregistr6e.
A la requate de Monsieur Georges
Lat ole, tuteur ,ltilf, des miners
naturels, Elvire, Victor et Antoine
\I i---illon Coieuo et de Monsieur le
"-nateur Plhilippe Curiel, tuteur datif
,1, s nliineurs i co0,ic, Arse6e et Da-
i,l Massidlon coinou, ces derniers,
Intditiers Itgitune-s dI l Massillon Coi-
,'on, les dits tliteuir s propridtaires,
cIrnieurant et. (dIniciitlis a Port-au-
I'rntne, assisttc lu sieur Edmond
Montas. leur si.lurogK-tuteur, ayant
tous pour avoc.t oonisiitud Me Ldonce
Viard, avec electionn de domicile an
abiniet du dit avocat, sis en cette
vile, 12', rue du (Centre.
'our plus amples renseigunements
s'adresscr A I'avocat soussignA.
Por t-au- Piince, le 2i juin 1909.
LioNcE VIARD.
Avocat.


DEPOT DE KOLA DE KINGSTON
de la ']7est Imndia .Aerated arid
Mineieral "7 aters Coixnpar ny
recommand6 par les c&e'bres m6decins do la Imaique.
A partir de lundi I '1 Jlin une succuirsale sera inst.tliq'., :3, rue des Ct(ars, 3
en face du magasiu Keitfer
V':ritable kola :Chiampagn.:
IRON BUHEW (TONIQU: )
KOLA WINE ( Vii de Kola, fortiliant- ( I verre A li-luju-nr fois par jour )
Ilaril de 10 douzaines, douzaine et par touteille.
-
Grand rabais a pirtir d'un achat de 3 douzaines de bouteille.
Mme. Arthur Bonnefil
On en trouve lgatlem.nt au 81, Rae Tiremasse, 81 (Saint-Joseph)


Kola de Kingston


Kola-Champagne
Iron-brew


fortifipnt
tonique


de la Charley's aerated water factory
En vote chez Catinat Fouchard
RUE DU CENTRE

-- --~B B h--- -
Cbes laadame Y" J. i. Delon:
19, PLACE DU PANTIIHON

JOn trouvera : Kola de Kingston Crdme Sod.s


1


m*







Je mangez plus le pain!
8'il n'est faitavec la "Pillsbury's
Best."
La meilleiire marine du monde
Celle qui done le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain Ie plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser a :
Ernest Castera
repr4sentant de la PILLSBUHY'S WASH-
BURN FLOUR MILs Co MINNIaPOUI
SILS

Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ


JAIME TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tagousement connu,fait savoir au pu-
blic en gKn6ral et a sa nombreuse
clienteBe qu'il vierjt de transferer sa
FABRIQUE DE CHA&PAUX
(L'ANCIKNNE MAISON DU LOUVRE )
DE LA PLACE (EFFPRARD A LA
(;GHlNI)tUE OU IRh:PUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le nouvel 6tablissement est ou-
vert sous le noin de la fleur de
1'Am6rique
II promet soin et promptitude
coinmue toujours.
__ -- II -


Francisco


DESUSE


Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours on d6p6t
un grand stock, pour la vented on
gros et en detail, de chaussures on
tous genres pour
HlOMMmS, FEMMES, ENPALsT
Les commander des commergants
de I'interieur pourront 6tre 'ex6cut6e
daus une semaine A pen pr6s.
%23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCc ( HATr )
I low


Chez App. Cipolin
155 Iue Rdpublicaine en face do
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier
pour :


Mr
va-


Pat6 de foie gras. Saucisses trafiles.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre ot par fLacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


A L'ELEGANCE
OORDONNEIRIE.

42, Rae des Fronts-Fortr:
CRAUSSURIS 1N D*P6T,POUR LA TVTIE
Promptitude et soin aux comman-
des taut ici qu'en province.
Chaussures de Dame former et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a do plus
nouveaux.
Forms americaine et franchise pour
Messieuru ; 61egantes et commodes.
Pour lea enfants le plusA l'aise.
Travail solide ex6cut6 aveo
des peaux de premi6relmarque.
Assuranee de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquid-t
PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sorts ot do
toutes grandeurs.
Reproductions-AgrandisHments


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemenw
connu de toute la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue Ftrou,
( Rue des Miracles ) No 61, prbs da M"
Leger Cauvin,
Sa nombrease clientele trouvera
comme toujours toute satisfaction:
0our lea. travaux qui lui seront Con
s.

Chapeaux t
Chapeaux !t
Chapeaux It


PAILLE DE PN1TS-R1IC
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET
JOSI SAN MILLAN
FABRIQUE DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Sal1n i Ceiffure diL Louvr
Pour tons leos otsa et pour toutes
leas bourses.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA
t43, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CIAUSSURIS EN TOUnR OENXR
ZM D*P6T, PoUR LA VENTE
UMN ROS 2T DKTAIL.
x6ouation prompts des
oommandae, tant lot qu'ea
Provinoe.
Forms & hommes ; 616gantes at ra
tionnelles.
Chaussures de dames ( Derniere mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
oees avec des Peaux de routes nuances
d'une selection et dureo irr6proeha-
bles, a des prix avantageux.
Cirages, pAto. et liquides
Pur shkawssures ds e "a as.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195


Dirig6e par

L. HODELIN
A wcie mwmbr d tola Secild PhilO-
throfique dL mattres taillours do Paris
Vient do recevoir un grand choix d'd
toftes diagonale, casimir alpaca, chevio.
to, cL eviote pour deuil, etc, Recomman-
do particuliirement A sa clientele ne
belie collection de coupes de casimir,
do gilets do fantaitie ot de piqu6 do
touted boaut6.
Sp6oialit6 de Costumes de no-
mo.- Coupes FranGaiLe Anglaisd et
Andrisaine do Ia dernir perfeeteoa.
La mason confectionne assi dee Oos-
tumes militaires, habits brodf
dolmnaas, tuniques, Lhabts r-
wr eto eto. de toas Irades.
H6tel-1~ eatalca at -
ST-JOSEPH
ANGLEDIS RUBS ROUX UT DU MAGA
SIN DR L'ETAT.
Service bien organis6.- Repas
A la carte.- oisiine excelleente
PaopRaTAaz : Jospia DESRIVIERE

Tibfre Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPfCIAUT i:
PANTOPFLUS MVULS


HIPWYA IUMI" BELLEVj

Pie.. A. Chausgio-demrw
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mae Hermane ALFRED, directrle6
APPART MENTb POUR WAMILLE
DIN23RS-LUNCUB.
hwInuasle moermlo at oe..fortaW. Fwsor IuW Lauser -.To~p-
dewe. el rigularo. LmsTramrwjayLs aor,,eR* '""fts90t~gIn7 *
PROPRItMt SPkCIKUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RU
PRO NAMD-S l JARDI3g
lSao do roeols.-ozles r
19 IM oPltotrlqueo


Table d'H6to


Uwe~ lea Iwa, La mill d I huwew
low ks /Ows, do 7w a m


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soign4e des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres
methode am6ricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops
Champagne a P. 6 la douzaine.


mrtaux dapi. 4,

et v6ritable Korf


Droguerie en gros et en detail


Propridtaire : VY'


Buch


.Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne:
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
a Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & CO


Grand Rabais!

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION (1907)
HAS CONFERED A


Gold


Medal


upon


Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHA USSURES
CHEVRRAU oLAcI, pour hommes et dames P. 10. Enfant P. 8
VRMNIs ECLIPSE 2 2
COULEUR LOTUS 12 t
Pour la vente en gros 5 oio d'esoompI


Jodosalina

Cristalii Jodat Itpliani deVetor Pisa" i

Pr6sente en mame temps les advantages de I'iode et lea lo
trbt utile dans toutes les formes ralenties de l'6change p L
que,- ob6sit6, oxalurie, litbiase, etc- et g,4nralement da '"
dans la constipation habituelle et les infections intestial.
La JODOSALINA constitae an remede trbs efflcace, mwme m av'H
es maladies du foie et des reins. Elle est accepted sans aoo a C
ajoute a son action laxative cello de r6tablir lea conditions d -
intrapelvique.

D6p6t: ohes A. dO Mtt


- -- --