<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00651
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 21, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00651

Full Text



Anne N 6687


I


2,


PORT-AU-PRINCE ( HAr Lundi, 21 Juin 1909.


'


w -


OUOTIDIEN


AboazlPmslts :
UK Mosm .G.2.00
-IMAIUfNC Tsma Wcis. a(5.00

ARTUs MmO... a 2.20
Tots M k .a6.00
IaMgK...... TokMa m. a8.00


Histoire d'Haiti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violence et repr6sailles
LTT.T


SNM avons vu qu'en f'annee 1806, de sa femmt., de ses eInfanit-', le es al
Sttria Chevalier s'insurgea aux G I- lids et la mni'e On ;acciustion du pr6si-
ruse. Gette iasurrecion, qui ne d:aja .lent et d( ses mini-tres.
pI heit jours en d4butatt, Ie 5 juillet, Je ne saurai- mieux minoitrer le ca
P 'altaque de 1'arsenal, fut rdprim6e rac'ere et le mobile de l'autorit: rdvo-
ae violence. lutionnaire 1 ie p-r la publie:-tion d('
S8 oaurte qu'elle fat, elle put n6ai- deux d4tpchs u1-I Vi\torini (Chevallier,
ae s effectuer, a son tour, ses vio-; qe j'i.i eu le bonheur de riPtouver.
husn elle, parmi lesquelles nous ne I a premier ,e t datee ,du 2 ai il 1807,
aetiomnerons que la mort tragique du du qua tier genitral de Port-au P i rice et
htMsrB-augg. Ayant refuse d adhere! adress6e an commandlant de I'air.,nlii-
Aillrivolution, ii s'eriferma ch-z lui; segment des (;,onaives et au g6nii&,l (a-
Irl'autoritd insurrectonnelle fit bom- lumette Michel, chef de la gArni-o! d.1-
kMrwsa mason, y tit mettre le feu, et celte ville :
FM Ain,& C.._- rt r-, .....--A ___6.... *^:


wrIUUa auge It trove aspnyxte Citoyens gedr,.ux,.... il vous e-t,
A MO deiure en outre, expie-erdment ordlonid, e16s la
L I'hbtel de I'arroridilsement,un ser- prdsente r-ue, de m'exp4der .-i,sois
a de garden fut tu6 & son posted. bpans e.corte les nommds : I)dmos-
ici, au rested, un ordre du jou- qui theues lRtbul, Lin tr,-c S er irin. Ernst
i 8juilhlt, public dans les rues ds Sterling Johniy Ilai i, Normil Sambou",
aies, et qui montrera A 1'aide die Joe Burslenave, Ax. Gardtre, et tous
a poc6de s le., insurg4s projetaient caux que vous ju lrez SUSpeCt i la i.'-
Uclduire letrs concitoyens a la con- evolution (sic); vou's freire.t- i etol c's
ts de la liberLt: brigands de tous les agards qui sot
STous les citoyens inaistinctement, dus A des :r<,s die cette nature. (sic),
Nit I'ordre du jour, aoot invites a so N'oubli z pas le g6ndral J i-(:Im-
re immeliatement A I'arrondisse- les, Jacques (Chnet. Grant ; i,;, \V ld-
l pour marcher' centre Geffrard, le rien Valerie, ( tgte Baithblemy, A. (Ca-
S(sic). Un ddlai de cinq minutes chette, Willy Dtbrosse, Sylvaiti Thony.
a t acco d6, pass ce d61ai, tous Ce sont ,lde e'res suspects q l'il imip>orte
II qui De se pre6enteront pas seront que je tien',e sou- mon poiget, I))Iur
M par ls arms. leur fire en teimp- opporlun snbir I.
just cbA'imna.t qu'ls m6ritent tous.
Chapitre des conpirations, nous *On m'alprend que le'volru6 J
mentiornnd celle qii 6clata a Port. B. Cadet est encore dans la pa)s et
1c23 fdvier 1867, et qui s'ou- dats votre aronidisement. Vullez, 'i
S pune tentative dans la court cela est possible, le fair arr'ter Im-
t pilaisl national. Coete tenta- mdiatement pour subir la peine quo
i tlieu dans la nuit; an jour, lea j'ai d6cretde aux G ,naives contre lui
n ravermarent tout la grand'rue, et de m6me qie cet Iarmonge Sylves-
*lau en rdo et Iau d'eux bit. tre. (sic).
L large; ils se rdfogibrent au Si e general Coco Jean-Jacques
*:SMrr ot so pass alors le dramaedans arrondissement,ou
"i reous racont6 et dane lequel passe dans votre arrondissem ont, oul
itS Prosper l et soo file1 Jtin aurez A proc6der A son arrestation par
S Prosr AMi o lss tous lea moyens rigoureux et d'ill6gali.
0 04Atntor M:-, Dorc61ius t y
ar, Daterville Clerve Placide t6 que possible. (-ic) ..
Batardean, Brutus tPlon Je vous sale n la patrie.
batres personnel. V. CNEVALLIEl

8 ars867, eut lieu la pri-e La second d6p6che, datee du 10
eo erar GefTrard do pou- avril 1867,du uartier g6ndral de S iit
SfI t uIlauge6 par la prife Marc,eat adressde au gtndral G ilumett
'1 S*iot-Marc et At do ra- Michl:
r6O I ous laa direction d,,
ige Saget et Victoria Citoen gontr al, j vouw f..i, A la
blts cet expr u pour r6pondre a votre
pR.lalt pour titre: aG6n&- ddpbche date du 8 de ce moi, au
a chef d'e dctliol de la No 10J, par laiuelle vous me faites sa
P3PJle ouveraao at do sc voir quo Ise g~n4iaI Silnave quittera I,
oe-pr6aideat do glover- C'p Is It d ce mois avec son armee,
lbopire. s polar 6re aux Gonalives le 13-
a .rUtd pris par lui Veuillez. Gd6zaral, em, .oyer de la
.iaimement de t erriloire gravit6 pour no as laisser Laire ascun-
,de pr Gdrsr.t1, o djomsi oe publiquesur snm parcours.


DIRECTEUR-FONDATEUIl

Cl6ment Magloire

ADmmaIsraTrUR, Arthur Isidore


Il
e
c


Is
(


p


j


.i j'ai fiit bri..er *'t arc-,de-triomphI
q'Je vous :kv&z coiitiibu6 Ai fire 6l1,ti
L31 Sol hoozzeur, j -011A i ~obV;'rvei 4jt'
:oie quie cornme p g'ntIiii apit es 1i, i
ie pouviit jouir uw pa: eille favcu
sic).
S L~a gluii e. u ti ior oilie 'tu reui -
semertt du viii le levivilt (Iu .1 110
et A [(is i .i Vte- ;coriprgnonlS ii CxI I.Vou
savt z1. hien (I ie, loi tine j'ai quittt I.*-
fles luic ( ni Iuini ses cwnji
t.111011 d'aiwes ii'ontt voulti ine
je tus trait6tile tou ..AL1,'uiil 11Iti J.
it, me laineIia ptis1) vtsrer p'our' I jou 1
l'un efifjint...
\'uus1 ril m'avt-z pas Pt di toll
les suspects. t-I s que je \oiis Ics *tvdI
ilernaiAi~ep iinie ruletre tii t
'ncj-4. Ex i edi ez-[li( iSt- A!iKI I.- Pe ~~
uest aux G iw~fves, Joliyiv 11 tinl. S El-
ny et J .cquv, ChI*I t- ,ces I tuis deri`ieif
se solit sauLs dcd, St-M FC...
Quant A Mme Vve Saint-lt-mv et
V'abb 1 D) ig&'ri j1, viii 1 t,.sO frnmci z A1
quit! er s:tins Ielai'e FlYs.
Je vous salue. .-V. 4 iIEVAI.It.I1.

Petu tie jours aprt,5i;, i tliette, dtimt iI
est question dan-, lia pr,.iimie di1, U. heit,
fut aiitet anl Tlio, en etrfI tcvit
tIie Diitsace Sevtie t et L-i e1,::et- I.
tie Ls rnmt tiiC en l oIi-o01 1 t: i W.-ci: V \I
mn iS IIS fot elit iihiSaCIC 1 11t- ii, 1-
Joe BtI-ui i..ide,.-1 6 .' ini-
dIan~s Ih witCift dp'pihI., tut p'-I ; t..r I
en 1868, fu1i1l.t paIu Ollk' tie ictti ii,
(:hevallier.
Au js -p.N AG(MR


CHAMBRE


Suite de la Sean e du IS Juin 19o9.

Le deput e Lon a la parole:
a J dtais loin de supposer, dit-il,en subi-
tance, que cette simple demand d'interpel-
lation que i ai dipos6e dans les conJitions
loyAles que tout le monde sail, j'tais loin
de privoir, loin de penser que cette inter-
peilation aurait eu le don de jeter le trou-
ble dans les esprits.
a Par la discussion qui vient d avoir lieu,
je coostate que le Corps honorable auquel
i'apppartiens ona 'pas cha,,p au vtrtgee,
an d6sarroi It s'cst pra'ique ici un jeu
rid cule, un j.u qui n'cst gi ire heroique,
quoiqu'on tn disc ; mais je declare que si
,'on a pris l1i ieo a ion d. nec pas me
laisser parlor, umoi j'ai pris celle de ne pas
me taire. a
L'orateur adresse les regrets au dhputi
Bail'y qui, san; dou e, a ca ds raisons
bien fortes, des raisond d. va'er.r, pot-
prendre 'a d,.erminition de l'abandonnar
aux deots tranchintes et aigre;,comme on
bistouri, du Ministre des Finances aui nL
dolt pas umaquer le d6sir de le d6&hirer -


LE NWtILKO 15 GENTIMEL


Los mamaerle iserf be ons me uerem sft SIs"m
DIRE(:TION- tEDACTION-ADMINISTRATION


I !t.i rrec Cep-ndai Ia supreme resources
de supplcAr A la quin-lrtc par IA qualit6.-
C'cst sansis id&e prLcon;uc, Salls prtven-
1leo arreC.t& qu*Il a .ijpL-'Y Iet ministreA Ila
b irre de Ia Chambre. i n'est I'organe
d .ucun pmri ; le ore-parole d aucune
C)t:erie politique ou privce.- II veut sim-
p~c:nlrv txercer son dro't dCe dput6 diu
I'Lup!e pour cizer gire A la tintaisic ni-
i ni p s tcu I honn-ur d iconnitre Ic
:111ilhnist Idts Fm ,. x.ait son fl 3!
lux athirci. autll t .juC pIr ses Lures
cr.. j ) r. sa imve.6 it avAit
c011i)tCp.lly if CUX q1 11 P \Iell c re utiles
All 1).i* I11 avair cLr u e le DIocteur
[PJUVJIlt SAuV:r 1A a: IcLie in.de t( i lut in-
1, N v en s.mng nouveau. Mais le resultat
iv.int dcpas tms xpc.:ricnes A rbo'ir,, it
"()lIt LI 'cOtl L!tvLjir Ic JlJIi imnp6ticux de
..:i tl1ic~ A A :e ~c mc&L:M 1 lc t..tleui qui
L: iduni Ic pays vcrl, 'a tio:bc.
11 rtpioch ]lu intins ne J aSoir vul t IA
Convit :on ct oi a,. 4, ya3nt trait u
virereei; Lie Eniid&, 1\ti ntx&c11'.L 1A 1oi
SurI v IC11C"1A T, oretiCapour tre
resc3 ar.s p I) icr IL,, do ,6 nes budgetai-
rc~i q, COW-1J..TL Ii: le chl r, 1,-% x, i ,rs de
:!Ia C DJ).Uc meitir vloI la Ioi
dt:1-11i ctsp i-111, tvv -iidu Bu gjet 9.
-In ii ,it: JL ,i Jux t~phi.tje en ept
rII t.t Sa1 st.I: T. 'c- \ ic I, le dpu'6 LUion
"tr T ( i t,-, ii dtJ l', l tise des Iiber-
z LI .. cug et
'.liu do &r. IL! (; G,. u..,rcmv Lt IL;,Iluj1
.1.H r ziI .tjJt plUtott
.ip:iti'dcsAd A Lu',its cdrnploi,.
1' 1 j, .111C 1*wVrtA! l t c ~ tur a'vait
.I dcl( trouv~cr ocn tioni dans
Ics AJliivs dI J Mi ii.'irc dcs 1-nan;eS, ii
!C d,. .i vrvici-e une dz'ine de rts et
11111da a~(',,au 11o!11Ju d6purc6 L6,n se
ciitirant A? tornmne toti!e de 1.27 oo0 et,
I o( (0 ) pou r h c, 'v ori id'utie route reliant
Ic Bsi,-V'ctna A Tutgeain et Ia construction
Fun pont.- NIT Leon,1 :!!1 a Iaiss6 son
46 c. Jc de1)uti pour se lore architect et
cotistructeur de pon,, sans se rappeler quc
Ics fI)ctilonlfaircs pub!ics n'ont pas le droit
d'avoir des entrepri~es dz I'Etat.
[Jour c qui a trait alX 2 millions, ii ne
doit rend~e compete en reailti que de P.
6oo.oco puisque G 1f43 oo0) timent atlec-
16f- i I'exercice 7/8.
Le Gouvernement a & ameni A fAire
des ddpcnses que nulne sAurait empecher:
11 a failu payer aux conites Revolution-
nairts P.3o ooo. Ration extraordinaire de
1'arm~e : G.2o1 000.


Le movement diplomtique, en vae
d'une nouvelle orientation de la politique
A I'exrriear, a coutd 18.406 dollars.
D'autres depenses ont itC etffctoees
pour achat de 20 o fusi's et I million de
cartouches ; achat de carbon d: terre
pour les nav.res de guerre ; convocation A
extraordinaire du Corps Ltgislatif.
Soit en tout, on chitTre total de dpenses
de s.9oo o o. La Chambre en outre a vo-
te on budget qui s'ilCve A P.5oo.ooo
quand les reccttes n'attaigent pi; ce chif-
fre.
( Ici le ministry dinne I'ttat des recettes
de Diccmbre A Mai.)


p-.


Ir


- -- ---


~


9,4






I~I II _______________


dat
ne

per
d'n

acc
mil
con
Pal;
fair
mel

le r
la
jie
too
mal



clear
derr
Cha
L
le a
s'ex(
de I

I
tion
L
d'ac
de c
crime
pren
pou
il fa
qui
II
au 5


pour avoir fait servir la valeur allouee aux
sinistr6s a d'autres affectations et violations
des art. 35 36, 37, 43 42. do service
de la Tr6sorerie pour n'avoir pas public les
douziemes provisoires.
Le Ministre 1Hreaux declare que par suite
de la R6voluion du Sud qui s'etait faite
au nom des libertns publiques, la Consti
tion s'etait trouvee suspendue et cons6-
quemment routes les lois organiques et
bungdtaires
Les depens:s qu'iI fallait effectuer rev6-
taient un caractire d'argence absolue; on
ne peut done pas lui rrprocher d'avoir de-
passe les chiffres budg6taires d'autant plus
que conformmecnt a la Constitution ces
dpenses extraordinaires ont ete pratiquees
en vertu de la 'decision du conseil des
Secretaires d'Etat.
Vilfrard int e8vint
le dEpute Noel explique que la Revolu-
tion,au contraire,loin de suspendre la Cons
titution a 6et faite en son nom. It declare
que le Ministre n'a pas concilie sa con-
uite avec les dispositions legales qui le
rEgissent. II avait pour devoir de payer la
some allouee aux sinistres sur les 2 mil-
lions en vertu d'une measure 16gislative,que
par consequent il a viold l'article 6A de la
Constitution'ainsi que la loi de finances
portant fixation des ddpenses:
a Avant que la Chambre vous signifie
votre conge, conclut-il, pour votre avenir,
pour vctre dignity, Mr le Ministre, re'irez
vous. ,
Un d6fenseur du Ministre
Le depute Action Francois soutient qu'il
'sy a pas eu de virement et qu'on fait sa
mnnistre on process de tendance. II ad-
met que la loi sur la Trdsorerie n'a pasu t
ex6cute., mais pour des raisons de force
mjeure.
Des hues parent de I'auditoire aux-
quelles rdponde l'orateur :
Si je vouais le Cabinet aux dieux infer-
aaux vousm'auriez acclamEi toe-t:te;je sais
A quel people j'ai affaire, je ne m'occupe
pas de ous.
Le d6put6 L6on accuse
Le dEput6 Leon revient A la tribune et
en designant do doigt le ministry des Fi-
mances, accuse l'homme qui est it d'avoir
viol laI Constitution et de n'avoir pas re-
pondu A I'attente do Chef de l'Etat ; il
-cuase d'avoir substituC sa fantaisie et
as caprices aux dectrts du Corps Lgis.-


blime sa condulte et passe A l'ordre du jour."
Calbindages
Le deputE Pierre-Paul combat cet ordre
du jour en ddclarant que la Chambre pour
rester correct avec clle-mCm e ne peut pas
le voter. Le Ministre des Finances nest
qu'un caissier : il ne faith que payer les or-
ionnances que lui prCsentent ses coil
gues. En frappant le Ministre des Finances,
ce serait agsr avec parti-pris.
It ajoute que l'interpellation sur l'affaire
des sinisti6s n'a pas sa raison d'Ctre.-
D'autres questions plus sdricuses sollicitent
attention des Chambres. Qa'on interpelle
on ministry sur ce qu'il compete faire pour
amiliorer la situation, qu'on l'interpelle
sur Its projects agricoles, les projects ayant
trait A 1 Agriculture, don't on parole si sou-
vent; d'accord, mais quand one interpella-
ion n'a pour but que de donner le chan-
ge A ceux qu'on a soi-mime abreuv6s de
doulcurs, elle ne peut rre tenue en con-
siddration. Le people a assez de nos lou-
ches combinaisons et de nos "calbindages."
Question de solidarity
Le deputE Bredy .est aussi centre I'ordre
du jour parce que le Ministre des Finances,
en effectuant ces ddpenses, n'a fait qu'ex!-
cuter les dEcisions do Conseil. II est cou-
vert par I'art. z62 de lh Constitution. II
promet aux sinistrds de lear faire donner
satisfaction aussit6t que sa REsolution ten-
dant A ce que les sinistres touchent manu
ad manum, soit vote par le SEnat.
"Le Ministre Canal se declare solidaire
avec son college des Finances et deman-
de A Ctre trapp6 aussi dais l'ordre do jowa
s'il doit &tre votE par la Chambre.
Le Ministre des Finances n'a fait qu'exE-
cu'er les ddpenses ordonnancdes par le'
Conseil des Secr6taires d'Etat et il est sou-
verainement injuste de s'acharner contre
lui toot seal."
Poor rEpondre au deputE Pierre-Paul, il
tire de son portefcnille ure piece en disant
que c'est on project de loi qui doit 6tre
soamis A 1'Assemblde. Ce project qui est
ptet depois assez longtemps n'a pa etre
d6pos jusqu'ici i cause. do tumalte qui
ragne dans I'Assemb6l e A chaque fois que
les Ministres se presentent.
La ... souris
Le dEputE Leon demand i ses coll gaes
d'amender I'ordre do jour en englobant
toot le Cabinet, s'ils le jugent nadcusire.


l

at
I










d
















qi
S
c
d
a







I?

q


Eohange de compliments 'latif. -Le ministry n'etant qu'ex6cutear des
Toutes ces dpenses ot t4 fates cen-lois et ayant mal execute, il Ie revoque..
To sates empren t et Mr le fdputi c n- Le depute Bredy re'&ve ses paroles en
i s en mait a.tcn 6 are qo'il n'a lei rappelant que le Chef de I'EF t seal a
lei en salt acon rd, parce qu'il n' a I _
le don sd: rice mme c6 Ic le privilege de r6voquer. It Ie prie de res-
le don ucter dans son r6le et ses at ributions de
-Le d6putd Lion,conclut- it, a jur U dd6ti.
te par ce qo il lui a refusE le paiemen e d put Lon r3plique quil croyait
n contre-ion de Sooo gourds. Ee Kt Lo iplique qu il croyaitd
Le dute Leon se o de cettedernitre pouvoir parler francais pour les oreilles
S pt se de son collgoe Bridy q-"ad i' a employs
usation en invoquant le timoignage du le mot rnvoquer qui ne dolt 'tre pris que
nistre Canal qui a declare avoir pris ce dns son quer quig ne doit .tr pris q
itre- bn dans la poche du deput au d son ses gur
ais sar.s que celui ci lui ait demand de Mr le dCpuot Bredy : Je confessed, en
e an:une dem-rche en vue de son paie- toute humilt6 n'avoir pas les oreilles fines
nt. du depute LEon. 11 n'y a d'ailleurs que
L'auditoire applatdit ct le depute LCon les esprits primesautiers faGonnds de so-
emcrcie. C'est une imposture, dit-il, de phismes qui emploient ees terms figures.
part de ce triste ptrsonnage. sEt,mon- Le depute Leon accuse le ministry de
ur le Secretaire d Etat, pour vous dire n'avoir ren fait pour donner le prestige
te ma facon:de penser, vous tes on au Gouvernement ; il l'accuse de n'avoir
Iveillant et un malveillant tres inutile. pas so appeler le credit qui doit cimenter
( Bruits prolongs ) les assises du Goovernement nouveau.-
Des ministries se reticent II'accuse de s'btrecon:enter de manger les
Des mistress s retirent millions de nickAl pour cause d otilite
dr les ministres Claude et Magny dc- p blique sans le moindre souci de gagner
ent se retire de I'enceinte. Le a confidence du Commerce i qui ii n'offre
nitr advance qu'il se dit des salet6s a la aucune garantie.- II I'accuse do n'avoir
tmbre auxqutl'es il n'est pas habitue. present comme project financier qu'un '
,e ministry Magny est invite a retire miserable project de loi sur les livrables-
aot a saletes don't il s'est servi. II payables et tendant seulement A cooper le
cute et prend,avec son collcgue,conge pain aux pauvres courtiers.
'Assemb'ee. I termine en ddolarant qu'il va deposer
on ordre du jour qui 'era certainement a
A la question... vote par toute la Chambre pour permcttre p
Le depute Leon est rappele i la ques- au President de la REpublique de trouver d
on autre homme capable de sauver la RE-
'interpellateur soutient que le fait publique.
center une entreprise d'utilit6 publique, LedCputE Bredy fAit observer que le
:onstruire un pont,ne constitute pas on President de la R6publique peut 6tre bien
le quand on est envers l'Etat un entre- inspire en dehors de la Chambre.
eur consciencieux et digne.- Si on Voici l'ordre du jour :
rrait lui fire un reproche A ce sujet, La Chambre, aprs avoir entendo les
udrait l'adresser a tous ses callegoes explications fournies par le Secretaire d'Etat
ont eu des entreprises de ltat.- des Finances, convaincu que les fait A lu
renouvelle A son tour ses reproches rcproches,. C
>ecretaire d Etat : virements de fonds reprochs .. . . ...


3uomntre i midi

remp~ratureiir nn


76i2 =/=
22,1


(maximum 34 7
Moyenne dirne de la tenpcrature 27,3
Ciel couvert depuis sh. da soir. Ora es
Lu Nord et Sad-est eu mime temps. Un
peu de pluie tine a h. 3o-n. donnant on
lemi millimetre. Vent de mer trais et de
bonne heure.- Birometre en baisse.
J. scHWRR
A St Louis de Gonzagus
Brillante messe ce martin A St Louis de
Gonzague.S. G. Mar J. Coaan officiait.
La messe a etE dite par le Reverend PA-
re Cabon, superinur du Seminaire.
S. Ex.le President Simon y ssiistait, ac-
compagne des miuitres Hraux, Claude.
Magny, de toute sa maison militaire et ci-
vile.
Dans assistance, nous avons remarque
Mrs D. Lilavois, Allien, G. Soray, le con-
sul Thomas, J. Salomon,Drs Gaveao. Lis-
sade et Michel, David ChAncy, Appolon,
Magistrat Liautaud ainsi que pu sieurs De-
putis et SCnateurs.
La musique du Palais ainsi que celle de
I'Institution ont fait entendre les plus
beaux morceaux de lear repertoire.
Aprs la messe,le Frere Elie Marie, so-
perieur de l'etablissementconduisit son Ex.
le President avec toute sa famille dans one
ilegante petite salle o& le champagne fat
video.
Coaplime.its aux commiss2ires d'han-
nenis Camille Borno. Edmond Laforest,
Leopold Dominique, Vales Sales, Charles
Riboul, Volny Rouzier, J. Dijean et H.
Parisot.
REPORTRt.
Pour le R6v6rend P6re St Clair
Hier le comite d'organisation de la ma.
infestation qui doit avoir lieu le rer Juillet
pochain en memoire du Reverend Pere
St Clair s'est rduni au Petite Seminaire et
Spris les dernifres measures.
II a eti decid6quele plusd'Cclat possible
erait donned A la manifestation.Une messe
le Requiem en musique sera chantEe dans la
hapelle du S6minaire A 7 heures precises
lu martin d'oi I'on partira en cortege pour
e rendre au cimetiere ot on Libera, ser
hante sur la tombe do Reverend Pere.
La solenniti sera vraiment grandiose,car
6lk plusieurs villes ont euvoyC leurs con-
ribations et se front representer par des
nciens e16ves du Sdminaire, comme cela a
th le vcoe du Comit6.
Les anciens el6ves et les amis do Pere St
:lair se front certainement on devoir d's-
ister A cette ce6rmonie.
Maison Centrale
Dimanche prochain aura lieu, en la chas
tlle St Joseph, sise dans I'etablissement de
Ecole des Arts et Metiers, la cdrdmonie
nnuelle de la premiere communion de
uelques jeunes el6ves.
La mess commencersa 7 heures et de-
mie prdcises do soir.


Avis
Le bWteau St-Pierre, capitaine Osias, es
arrive ce martin et quitters mardi a2 d
couran- poor les ports do Sad, jusqua'sa
Cayes, pregnant frets et pasagers.
Potn-a-Pribce, ke is Juin sIo.


' L'ordre do jour de b!ime du ddpot6
LUon est mis aux voi.
Le vote obteno 6tant 6quivoque, pre-
sident de I'Assemb!6e propoft one contre-
epreove.
Sor une observation do d6pote Jeanno
les ddpouts se sdparent de quelques asai
tants qui se trouvaient dans l'enceinte.
L'ordre do jour, mis one nouvelle fois
aux voix est rejet6.
It la stance est lev6e.




ar- I
RENSEIGNEMENTS
S"METfROROLOGIQUZB
Obeoxwratoiwo
DU
SrEINAIRE COLLIGI St-IAITIAL
DIMANGHE 20 JUIN 1909


Hier martin est entree le steamlr A
Willem III avec les passages sivna
nant d :
Ca es.- Gal Salvador, Doct. |
mond. Emmanuel Paul et efaat,
Mme Emile Mews et 4 eofant, ts
phyr, Al;ce Joseph et infant, Cd*
Prea et enfant, Walter Alexandre, h
Louise Caillard, Joan Denis, CUisj
bry et enfant, Mme Marie Au
Decke. J. H. Edonard, Albeno d
ly, Mme Leonce, Emile Forsil
Mme J. Hall, Versule Hubert, Ul
Julien, Mme Celida Raton et cai ,
vois Longuefos e. Amelie Calixt.
Gonaiws. Mne R. W. Lk.
Jir/mi. Mme Christophe, t
fans, Mme Joseph Abib, Georgei
deck, Joseph Jaar, David Cldtid, fr
tineau, Mile Lilise Lormie, E.
Mme Cayemitre, C. Drouin, Mir
I line Laraque et servante.
.MAiragodne. Mr E. Adriea J
P ccioto, M ne S. Laforet, Vcar
mier, I Laroche, S Laroche. B.
ville, Mile Louise Boy r, LeliBol
S. G:orges;Justin Faublas, J. P.
Coicou. C. Gousse.
Jacmel. Alfrtd Wiener.
D6c6s
Notre ami 1Henry A. Martial 5
I doulenr de perdre son enfant E
dic dde hier A I Age de 8 mois.
Scs funirailles auront lieu cet
di A 3 heores. ( Maison monrtuai
Rigaud(Bois Verna)' Sinceres
Les amis qui n'auraient pis re c
part. oont pties de consider I
avis come en tenant lieu.



loivelles Ei
--

Derni6res D

PARIS 17.- Des dep6chIe 44
Ia France annoncent que de
ses sismiques ont et t eim
MatseUle et Toulon.
A Maneille, I'eau do pott
dea pids et ce n'est que
ra pls tard qu'eIle est
acien ieas.
PAnls.- LInstitot de .Fia
le ptri Osris de cent milU
MM. Blriot, 1'aEroaatet, et
sia, le coNstructear d'
pet dmaieawe qu'ils ont prn
de I'aviatioa.
Roa17us .- Les journaea
asribem a bat re$ isf "


Scandal au o0
eondi =mati, toot le q-unrw
0*e 4td ms en imoL. Al
-m ,m" ire do Go-veg.o.m
Balque, actuellement so.s le
suspeanon, s'est 'introdui 4
lea bureau da Commissai.
position do chef de bu eau,
service. Uoe violent scfe"Ce
Chapoteau fractura an borea
ter un registre, troova deaos du
quels il apposa sa signature,
pendu.
Le Commissaire du Gouvernm 3
de en toute bite, est vena fain iSn
stations et en dresser procs verbd.
En presence de faits aossi
a 6td deferde i la Justice.
a Ct6 enrendu hier.
Nous tiendrons nos lecteasn s
de cetre affaire.

Nomination
Par commissions de S. Ex. Ie
d'Haiti, ont 6!6 noman6s:
Mr Felix Morisseau, prepos i
tration des finances de 'rAne-Vn Sl
Mr Boileau Robert, prepo
traction des finances du Quanri-Mdl
Mr Victor Charles Maurice, e !
4e classes an Magasin Central deld
Mr Josph Larriexr. employ desm
A I'admiristration des finances di Ml
Nicolas.
Mr Arthur Dgraff emp'oyd di
classes A administration des finlacsdl
rdmie.
Arrivage








Cdi paid qui Mire
* Dam an discoo
dass ia circouscrlp
bome de dissaper cet-


SVngt-deux noe-
vivgt-qnatre cas
San coon des
t son program-
ale an tRich,-
DBeo a hit appel A
ieter ce project depuis
I la, en miane
it A son poste austi
o lui coatinuerci
4qu, cependant, il
de rfonrme n'dtait p
di Gouomneamet. II a
midabt pas ri ddsirait ex-
sitrere ela discussion do
8..ichsug regorgeaient de
sl dre les explications
*deci paraissait bIen por-
a=it par moments des si-


18. Les fundrailles da
S et des Etats Unis da
bier. Une foole immen-
umge duo or,:ge. Hait
troupes faisa;entla hae.
e) 17 L' glise his-
dans laquelle se trouvait
de gande valeur, a tdC di -
s o s ocendie.
(lssie) 17.- Un bal'on
oficiers allemands est tom
l'ici ; ao course de I'atterris-
k, eroaautes a et gravement


.- Le ministry des affaires
ra se des lies llawai aucan
s pr6tendue violation dt s
Itex dpens d'un stijet japo-
deo Japon A Honolulu rap-
bua:ioo resul[ant de la g--
k'w*e.
17.- Le Departement
attention la march des
11 s H.wai,mais it ne s'oc-
ion que si le Gouverne-
(it dcs representations pour
ie obtiennent justice.
ty.- Le conseil federal donna
iMam:n I un arrangement d'a-
cre et de navigation ta-
ct I'Allicmg-e.
Vi g;nie ) 17. -_ Le steam-r
quitia Fr k' n ce martin
V-lz 6la. II sera re ijoirint
Snund par. I remoqe,:r
a suspicion don't ces deux
4 I'obj-t, a 2t6 r-cornue


L:ibastille


U AU CAYES
Osarticles regui
IAQUES fjrmt sell
pES drill blanc
.RAVACHES
I~-U
s vendre
Seoucher, salle A mingper
ra meublernent, pouj
m~,Ibm marchd.
Yo ofTelto.
r~ breu du Journal


Serre
"


de Paris
Is~n. irr r6ci.;Sajlb
pOur r ou-
ts en 0611r ;
tea C lerim.
c ulourp.
Lwvfts
"as do com.
A 6coli, a
.aig formats, &
SImprugqlon
Uras EtwaSE


A. de Matt6is & Co
Maison fondee en 1888.


Series articles regos
fatrfiteiK Eooubigant; Ro-
ygl Hoabtga t; Fougtre Royal ; Par-
im Id6al; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrots de parfumerie tr6s 6,nants.
Parfum reoomme Astris; Lotton, fr
m'wprouw.
Lampes, PFuets et Charnois
pour buggy et buss.
Argenterle de luxe, BibloturA
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Furnes-
Ctarettes, Cravates, Maroquinerte dv
toate. quaUtfa.
.a Maiqon a tonjours an grand as-
sortiment de Bijouterte, d'Argentrie.
de Diamrnt, & la disposition du public.
on general et & la port6e do toute-
lee boures.
Atel4ers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravurs, Confection
sur command.
Aclat de viil or et viesl argent,-
di ant et pierrus prdciedes A des pr
wanstagezx.
AcCrT D'tCAILLnKS DE CAR(T.
Prit x rxcptonnel


Etude
DE
M* Charles MILLER


N otaire public
53:, Rue du Port, 5:3.


H6tel Bellevue
1.0 mieux situA, le plus con-
fortablk Champ-de-Mars.-
U Ji.* ronnrna r:A. Vo sur la m r.


Docteur R. R. Ewald
Chirurgien Dentists


Announce al public et A sos clients
en particulier q'i'il sera de retour de
J6remie dans les premiers jours de
Juillet.
Port-au-Prince, lI 17juin 1)OJ.


C"e G"a Trausaltlantiqu

J- sotisig :S, avi-e le cmn)in:n *re et
1- -public que p-nd.Ant mon ab ei.ce,
MoOnsiur x Slindiletti est charge' de
la procuralion de mi minaiion et de
I'agence de la Cornmagfnie g'int rale
Transatlantique.
E. Pob -lin.


I


JULIEN FLORUS


Andeise 4dUv de la 96 Compagnia
dow'~rs d'Artillrie ( Lorient )
So tieont A la disposition du public
pour tous travaux de roR o, et d'A-
JUSTAGO, de RaPARATION de cofire
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
r Rae de la Rdvolution N* 19
Fis-&d-vi do la Chambre des Dipeue

M C. L. Verret
Talllour-Marchand
,Donne aris A sa bienve-llante cli, .-
te quo sa mason Non-7. Rue Tray r-
ire est tonjours bion poorvae d'anu
vrUM t d'6toffe de la haute aon.
veuW nartelene.
A &UTSu 8-eniuM COUPr tLofGmrT
JTlULL OIIA EXPCUTIO PROMP T.
Pro IrAs r/tef t I

IIUA L T- I A I <
IAftrONE on \Onvoerallt w9.
et O0 IS IsSVC& rfdo dAk9Af r~
I II* fl Af, 8lU. r"rhlaJlRe
PAl L *o u re".a t r W ; OoVWL "A-
di NWUM ILLUbtR, de I5e p.I es ea
SL *.. .., ..... ....ir ,a eara,, r(,.
I ftM wn. ,r, t*e t 1 s e A LO,.t
WiV,*=rtll k iff-wn a N"WiMw do


KolamChamrrppagne
Iron-brew


fortifiant
tonique


de la Charley's :eraatei water factory


En vcnte,


-EPT O LAC'. l)l: KCENISTOE


DEPOT OE KOLA DE KINGSTON


ed anid
3a1z- y


cde La esXcX?'t's Z dicg o i aXrn

recornmandcs par les ck& i~brt-s mlc~~il~ de c I~rralsu


A partir de lundi uin u... .urserI I I|tll i rue des Csars, 3
en face du magasin Keitl'ci


W~tritabile k 'ia d
IRON BREW (ToN lt.'l:
KOLA WINE(Vin de Kola, fwii rit (
BariI deA 10 i izaii Hos


I vt t t i* liiiu,,ir : fois par jour )
Io ii/z .., t par bouteille.


Grand rabais A p.rltit ti ', / ,rt,,. de bouteille.
Mme. Arthur Bonnefil
On en trouve tgalement aii si 1;.. l'>~ .'n t; .e, sI s.int-Joseph )


.10d0os,'liilt(I


Cristalii Jodati Italiani deVetor Pisani


Prdsente en nenzne teiimps'i- i Ho oi .k ',. I ,- I dilms. t:ite "L
trvs ulile dans touted les I'm III I r: ahtiieI 4rgalli-
quo,- obUsit0, oxaiuiici, Ii, ''., ait


dans la constipation l lib, l I
La JUDOSALINA COIl-titue i ll ti;.
les maladies dn foie ct de- ri,.,- 1-


I b 4jitHIll flit-[%VI IKOi, C'it e e
'I ~ dCI t -.'r- 4l&svoilf et elle


ajoute A son acliont lxativC te!l! '1 I,'. 1 iil ', nI,,ioiuii ,l laI circulation
intrapelviqie.


D6p6t:


chez A. de Matteis


Pfoddiil dygiiad i dur la Toilelle


R-ecomman d6s po ex r
oe Ro
%W POUDRE VEolOUTER
pElclat et la fd u td, ca emt sou a
centre I 8.ae leanboug St- d'sctePAs et les eruptieros lta pegt

F Jd lelpiutue auquel ele
~LA ;.-let une souplesse eat uon l-
I(JLdt&; IJ6 comparable e en lui COm-
miuniquant son d6licieux par-
um.rn El alconserve p'clat et la fratcheur du tint, cut el@le est souveraine
contre le hile, les piqdres d'insectes et lse si'uptions de oa peau.
sans bisi uth, invisible, adb6-
L-A rerte. inmpalpable, pr6par6*
specialement pour lea person-
nes qui veulent avoir an taint
ir6prochable ; son parfum dd6icat, son veloute ont contribute A fire d'elle,
a Favorite des Poudres de Toilette.


A base do Cr6me Simon,
LZ I 3ilS IU flI l prApard selon les rinci
-- IJ iiValeIliI| l iii les pluisscrupuleuxdehygiber
__ k ____possdu a un certain dgr6
touted les quality's bienfaisafites et prdservatrices du la Crbine Simon ; il
est part, uhirement recommand6 pour la Toilette des enfants et pour les,
James don't la peau est delicate.
Agency G6n6rale et D6p6t pour Haiti
.A la lMetropole
VAISON JL8ES LAVILLN
.9 1 uA dLu Mae"n "Sde4'Edl 9s


Jodosalil e


En vente a la Pharmacie Biach


Kola de Kimngston


cliez (ACitin;at 'Fouchard


,-____ ~~_


- lb- --


-- -- --


4


I


I





I


--L


s







Chapellerie
ACCOUREZ CIIEZ

JAIME' TESTAR
Lc ciapolioer rcmarquab'e, avan-
tageiiusemnt coinn,fait savoir au pu-
blic en g ,niral et A sa nornbreuse
clientele q'i'il vient de tran-sfrer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX


(L'ANC:IENN MAISON DU LOUVRE )
DE LA PLACE GFFFRAnD A LA


GRAND'RUE OU RLPUBLICAINE
No I /9. En face de la Poste
Le nouvel 6tablissement est on-
vert sous le nom de la fleur de
I'Anm6rique
II promet soin et promptitude
comme toujours.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Mlanuiacture a toujours fin d6p6t
un grand stock, pour lj. vente on
gros et e detail, de chaussures on
tous genres pour
Hoiwts, FEMMES, ENArrTS
Los coramandes des commercants
de l'int6rieur pourront Wtre ex6cut6es
dans ure emaine a peu prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PLINCE ( HAITI )
go O=


Chez App. Cipolin
155 Rue K p,:,i;n'.eine en face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie i'r:s. Saucisses trufiees.
Pigeon aix p, is. T'rapioca. Ch-)icroute.
Asperges c. Fuit crista!is6ss par li-
vre et 1),t flli', n. Pitin d'entes. Vins
rouge et blatic. Oportt,. Malaga. Ver-
mouth. (Cogc C.hamnpagne.
.- "m ""-- i


Vient deP! ro
Urc riiouvelle


'edithe et niise enVente
Valse lente suggestive de


Ludovic Lamothe.
P&PILLO S NOIRS "
1,'exen1,)t!iro I :3.
S'alresser toujours A M V. Mango-
nes.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magasin
de l'Etaf.
Port-au- Prinee.


A L'tLtGANCE

QO D O iN fERIE.

42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURnS IN DIP6T,POUR LA WTE
Promptitude et soin aux commnan-
des taut ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former am6ricaine et franuqai por
Messieurs ; 61gantes et cnmmodes.
Pour les infants le plusA l'aise.
Travail solid oe6out4 aveo
des peaux de preo i6relmrque.
Assurance de grand rabais.
PAte, Ciragos et Llquldm

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUo DU CNTRUE
Travaux de toutes sorted et do
toutes grandears.
Reproductions-Agrfadibomomat


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantagensemenl
connu de toute la R4publique vient
de rouvrir son ateli-r Rae F1rou,
RIue des Miracles ) No ti, pros de M*
Leer Cauvin,
a nombreuse ciia t, tle troavera
come toujours teto -l:isfactiot
pour les travaux qui lui seront con
86s.


Chapeaux i
Chapeaux11
Chapeaux I l
PAILLI DI PORTO-llCO
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonoales
ET

JOSf SAN MILLAN
FABRIQUE nR CHAPEAUI
PLACE GEFFRARD
Salon dc Coffure du LsWre
Pour t-cs les cgtts at pour ttout
les boarses.


HAMWA U"ANl BELLEVI
PUaN do CAUSYw4.vw m
PORT-AkUP RINCE (MAITI)
Mme Bermmnce A LFRED, dire.i..
APPARTEMNTS POUR rAMItum
DINMRS-L- NCOES,
lmeUUej sets edrs s ceterslohI. rueSur la Iu& s
diewer *t ,~wg, leo Tcremtuiya deaaeyw,, Hte1'Ebr-B.U.,,
PROPRIMTt SPACIKUSE, S'OUVRANT $tR DEUX l.
PROM33IADES 8- JARDINx
Salk deo rdwee,. iNPoew.--qy heft
a eouL flisOtriquee


Table d'H6te


1 "ta fnrnA', 4. nIil i t Ihew
is 7 4 8 4 tas, 4u s


Pharmacie W


Place


Cordounerie Nouvelle

G. B. PETOIA
3, GRAND'RV,. 1A48
PORT-AU-PRINCE
C(AUS8UR X' 3f TOUr OESNR
EM DIP6T, kOUR L Vxur
Ea 6ROS RT DETAIL.
xztcutlon prompt= e de
ccrmw arn4ez, tant lot qu'e
Province.
For mes & homes ; 616gante et ra-
tionuelli;s.
Chaassures (de 3ames( Dernire mo-
de de Paris ) et te plus commode :
chaussures pour euofnts confectiona
oaes avyc des P,~,.x de outs nuances
i'.v jil-ction et dur6e irr6prosba-
bl4sV, A X ; j ix ractagaux.
C ira; a, pAtie et liquid
r_ .a\ a~-is d'e il smNness.

ison F. BRUNES.
195 (kGRAD'RUE 195
Dirig4. par

L. HODELIN
j ,, ist membr. Joe la S CU PUls,.-
sh vepigust d : ma r/s taillmur d Prsde
Vii ni a recbvoir an grand choiz d'
tc'eu diagonalJ, casimir alpaca, chevio.
to, cheviote pour douil, etc, Recomman.
de particulirremeLt sa clientAle Be
belri r'lieciicn de coupe doe d salir,
de gilete de fantlisie et de piiqU de
toat. b-aut
Spo6ialit6 de Costumes do ao-
0oe.- Coupes Francaise, Anglaie et
Auerieaine de la derni6 vrf- -t
La malson confectionne awudo C-
tumes milltaires, habits birod
dolmans. tuniques, habits ua
rAl eto eta. da tsz. gradsi.
X6te1-LRestat.x.2Laat
ST-JOSEPH
ANGLEDRS RUES ROUX UT DU IMAA
SIN DR L' TAT.
Service bien organil6.-- Repe
& la carte.- b c'iatiA eoellono
Paopraitra I: Joa p DESIVIrRE

Tibbre Z6phirin BeH
Fabricant de chausures
Rue Tiremasse, facade Nord de
Ia Place de la Croix-des-Bu ales.
SPAT CALZ Mta:
I PANTOUFLUS MVLZS


Bu(


de la Paix


Execution prompt et soign6e des ordonnances.
Analyses scientiflques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres
methode am6ricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops
flhampagne a P. 6 la douzaine.


m6taux


et drilahb


Iroguerie en gros et en detail

Propri6taire : W. Buch
Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne:
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
a Saint-Marc : Maiame E. MArtolly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & CO


GRAND PRIX


HOBS C


Rhum Barbancou
Mdailles d'or, Mention honorable, Mai.nbre du .JT1lJ
prix, Hors oonoours dan toutes les Expositionsfl &
1881 jusqu'& 1907. ( Anoien et Nouveau ConDitI
Madame Veuve BARBANCOURT,
taire de la marque Rhum Barbancourt et
taire des formulas qui ont fait obtouir au RhuMl
court les b6daiile- dor de toutes les Exposition,~ a
lea affairs de feu son mari,et so la m;It e Bal&m
des C6sars, i la disposition de sa no
dent lee commandos seront xa6cut6es avec le miS
le passr.


Grand Rabais

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION
HAS CON FEARED A m
Gold Medal upon

Tannerie Contin

DB PORT-AU-PRIINC
CHAI&USSURCS
Cmnuau? aLaci, pour hommnes t dame P. t0.
ViMMm me a *
COULP LOTUS G lO
Pour la ventI on gros 5o-o


__~_ ___~ __ ill


ff


D