<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00650
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 19, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00650

Full Text



hU@ ln6s, Ne 886


r -


PORT-AU-PRINCE ( HAtT


Samedi, 19 Juin 1909


61


j


j


OUOTIDIEN


DIRECTEUR-FONDATEUR s Zuuix 15 cgrTIMIS
Us U ,,CS. 2.00
Ta mor m a5.00 Cl6ment Magloire
UnNorN... a 2.20 2.30amead" lwk~ "ME neat ps madwo
Tim coUm a 4 LDuOuoAmiuA. Arthur Isidore DIREC*TION-3DRACTION-ADMINISTRATION
Tai n L 4 1 O4S, IM310", 4


LA SEMAINI
-
s mis hearest d'apprendre aun lec-
da Mani qas le petit nuage qui a
troobler cette smaine la paix do
Bion, est heareusement ditipd:
ert francbteont expliqu6 et je ne
pls Ia r6daction: je reste...
Ih! an fait, voua ne saves peat-tre
;j'uaaris d o0mmencer par IA. Voi-
:M reprodeisant an passage du jour-
mezicain rEc&o fran~is concernant
fl min, j'aval 6crit dans mon rr. -
i, coplant d'aillears fidlement :
Firoin o'est inclined devant Ie vote
bm coaciteyes. II est reotrd dans
*nm, simpleanot... etc. a
La Mahn 'a's it dire: e 1 eat rentrd
li sAia, sl pp!ennt, sanemM re-j-
M, d4 irsa uniquement de servir
pays et la cause de ra race avo ei
meant et le talent quo tons iti
iment.*
[Vas le voes done, c'6tait asses
: dire d'u eminent concitoyen
eat rentr6 dans le sang, simple-
t, ns arrie pensde pour servir
pys et plaidar a cause de sa race
fi done prolestd, j'ai crid au fait
j'ai dumiisionod; mais on seat
I, le direfteur t interveo at
a reste plus de tout cela qu'une co-
de typographe.


i de cette semirie, il y a en 6
one f6te inaugural a 'occa-
'ouverture des travaux du che-
for de LAo ane. Oo s'est beau-
et lea invites se sent trou
x d'avoir, durant touted nne
Slibre circulation sur la ligne
Prince-Carrefour.
pg*nie P. C. S. est d'ailleurs
t pvenances pour lee Port-au-
aell Me sait plus quoi ima-
plar le amuser et les charmer.
U0"4 elle use, pour ce gra
but, de peod6d de s recters de
m d'exhlbitions qui, i court de
t, Inaeiat, pour all6cher le pu-
Cl aoo trsas des ooms diftd-
4a pio ddjA joudes...
t- lees spectateurs s'en a-
usas fais assis dins leurt
Maiw bthj on eat si aimable 4e
utre P 'on s'empresse de son
1 Prdojnner.
Is'oa fat soot si rares Port.
S 'oa se rait Vraiment man-
atde bn riminer centre ceur
a i oa occuper de noes a-
r.ts dooc ou cette somaine
do Jrcaoae do chemin doe
I* ftandis queo, 1se iai6 i
SiS 'ea e Ia pose d pormiwer
V eawt pa do toat la mai M
S e p syOonyme doe ra-


"TJ T r jour fixd pour I'interpellation : pas de
Q UI FI VN I quorum. On lance des huissiers A 1
WI poursuite de qu lques absents : mai-
en vain ; les huissiers ne rapportent
V 1911, no auron probnblme pa t as m6me un pied de dtput6. Le gdn6
Vesdor 11 nor aurons probbleme .ral Canal dut dclarer, au nom du Gou-
p ose deu premier bouon... vernement, quo 1'Exdcutif ayant bien
autre chose i fire quo d'attendre qu'-
Sil plaise aux ddput6s absents d'obdir 6
la remorque des hbisiers, lui et sets
Q Nos confibres Isnardin Vieux et Pe- coll6gues se retiraient.
Raveau ont 6t6 arr6tds samedi et On avait pourtant annonc6 une atan
46 en prison: une circulaire du ce sensationnelle : Bailly particulibre
itAre de I'lntdrieur nous inform* meant s'6talt ddclard lid avrc son colle
direment, on prevenant les impri- oge Lon; le Cabinet n'av'it qu'A se
quo le journal La Pioche est ss bin tenir.
e, quo le fait reprochd A ces con-, La stance de mercredi cut le mdmee
So )naiste es d6lit de presae. sort : Beauharnais Jean-Francois eut
er effet, audience pdrsidentioeleoo edes paroles v6hdmentes d'indignation;
bh accuse La Pioche d'alarmer Bailly s d6clara ddld. L'anditoire ha-
utiloment lea esprits en continuant bituel de la Chambre en est done pour
p_.r, malgr6 les assurance gon- ..r frais.de curiosity.
.eemewntales contraires, e que oIon Heureusement qu'i la m6me stance
aspire dana tout le pays. ou fut d4posde la demand d'interpella-
L'Ilmartial et le Nowuellistg qui re- tion,quelques projects d'diections non-
sqdeo voir dans "attita d de la velles out 6td agits ; sans quoi, notre
f s acun d6lit de presse caractd- menu parlementaire d'aujourd'hui so-
d, qualoent la faoon do fair de no- salt bien maigre.
sym pathique confr6re d' exc6s de Les communes nouvelies qu'il s'agit
Ole.a d'driger, sont Ien suivante : I'Anse-
S-earoup do zble, dit g6n6ralement le Rouge, Saut d'Eau, Desdunes et Pi-
mts pas trop. goon; quatre nouveaux inviolables en
e v tgal, il y a une assez curieuse perspective.
e qui so prodit actaellement DJciddment, la Chambre paralt avoir
no meours politiques: jusqa ici mli le doigt sur notre plaie : nous n'a-
Sle voernement qui sans cease von pas as s de ddputds.
i a conspiration pour pouvoir
t emonemis at dauber do toute .
isr aoo pauvres t6tes et il va
dire qo le premieres victims La iquesion d'ean, dont none avons
M macabre comabinaison ont tou- parld a semaine dernire i propose de
t Ies journaistes et Ia pressed. la lettre de M. Louis Roy a d6parte-
S mar e foas en passant, c'est le meot des travaux publics, s'impose
: aujourd'hu, eat la prose tojours i I'attention.
d "lWear dee coomirations et c'est Le Maim a publid lea deun contracts
qui-- t s nurasse... actueltement on instance devant le
ai oet dore noevelle, au moins Corps 1gislatif: colu de Mr Laferrie-
w ma et4d. re et celi de M. E hdart, commandant
des pompiers.
MnA urnwoe s an'll a mr Amn cn.


*e Mlssdint, A lobrue do I& paix,
muai w du Bois Sare
01 dusmd;U a onmadl-

015.. Is prdddiet Simoa.
a a, arc-d.tniominph, ffeurs, ortifam-
, salves d'artillorie, comptoirjal-
iepresqnOf'uo skermosse. Le 9P-
adnt at sm ille ont asaistd A Ia I&tW


?s on cett espeoson do joie eofan-
tins do so roin. do 6 gl
mmbbre.
CSINOCon aneffet, vote wendrodi une
de o d'iaterpollatiofl dipoode par
Dos dipulim Camille LIon, Vilranrd
,J N04 01 DAailly, sur "t 'affair

LO gpvwinin o prios lundi,


iddratioas d'ordre technique oengaes
dans cette qmetion poor quo lee d6pu-
t4s et les amatu4rs puis*nt entrepren-
dre de I& rdgler sans I'opinion dee in-
gileoar d ddpartement dee travaux
public.
I Ita pmmmm- M. phA l. wA--iW
re n'a m6me pas td examined par le
gouvernement qui, so ddclarant lid de-
ji par le contract Eth6art, a tout bon
nement renvoy6 le nouveau contract de-
vant lee Chambres.
Qaant A celui de M. Ethdart, it com-
porte deua parties districts: I'une
ayant trait oexlusivement au service
des Pompiers et A ane installation on
provision dee imnoediee; I'autre ayant
trait la distribltion d'eau proprement
dite. II a done I doux ordres de n6-
oessitds at ieAl e faudrait pas
que l prIeoepaiom de 1'a domiaet
sr colle doe l'atre.
Noos e a e forms le v quoae lee
do"s Chabre s'eesiodAt poor r4-


clamer prialablement A tout vote us
examen complete des deux contrats par
le corps lIes ingdnieurs de 1'Etat.
Cest le cas ou jamais de mettre lear
concourse A contribution et c'est amad
le cas on jamaim de bien se mettre as
courant avant de so d6cider, car il a-
git IA do sort de toute une ville.
En attendant, le Matin publiera vo-
*ontiers toute opinion autorisee qu'oa
voudra lui soumettre sur ce sujet; co
sera autant d'6lemeuts d'appreciation
pour lea Chambres.

En deruibre here, on m'apprend qau
la Chambre a accouche: apr- clinq
heares de tranch6es aigOes venant a-
pres une semaine de laborieuse gesta-
tion et au course desquelles I'assistance,
tour A tour dmue et indignde, en viet
a on certain moment A so boucher le
oreilles pour laisser passer de nombreox
dchantillons do style poissard,- i y a
des parturientes que les gross mots oseo
agent, -elle a enfn donned naissance...
A one souris.
la nouveau-nde dut so faire encore
plus petite pour pouvoir subrepticemeat
s'en aller, car la tumultueuoe foule,exas-
p6re do ddsappointement, cherchait A
qui mieux mieuz A I'craser sous a
milliers de talons....
JEAN LE FURETBUR.

GRAINS DE POUSSIERE
Mon frre Nuv,-on le savait d6ji se
reserve les morceaux de roi. Si, A I'enten-
drc, nous sommes ali~ vers des campagnes
ou nous nous complaisons A des bats f(s
ciles et quelconques,- lai, naturellement,
opere sur des terrains plus compliquis et
plus dilicats. Losqu'il signal charitable-
ment, en s'aidant du glossaire des poetes,
les endrotts tres humbles oh nous ponons
des lammes qu'tl exagre, c'est poor qa'*
on lui parole aussit6t des faubourgs pairi-
ciens ou trio~phe son l66gance physique et
morale. LA, toute graisse est proscrate, car
I'embompoint est vu'gaire. Le bon too est
de s'amenuiser, de s'affiner, tout e deant
intensivement intellectualism. L'aimable
'r CL r6pond, parait-il, A ce signalement.
Chez lui, la lame use la gained et quelle
lame I Dans les salons hupp6s des villas
oa le parfm des roses se male A l'odear
fauve des chairs agressives et douces, il .st
use victim de 'attentat des robes Empire
et de 1'entreprise criminelle des read
de choix et des sourires aristos. Vic-
time inoocente, d'ailleurs, car les beles
madames at lont pas encore embrased po
1'amor d ..*. syrtaque. Mais, jA vieodsr
Tout vient A point A qui ast iatendr....
Bat-ce que par hard nous allows conti*
near A parlr de no come m. Cn'm
homea. Noes aroes tout simplemet 'air
deo oms re easodas poedr d de pe-
tis ardemms a ns chives peoannes.
Ribeo m s mcounvu M, o n cbr, a
iSchoms Ia pa sza gyes.....


II I I I I











CHAMBRE

Stmreo du Ib Jsui
Hier, la seace a diE des plus intres-
states. Elle s'est ouverte par one demanded
d'intervertissement de l'ordre do jour pro-
pose par le depute Valembmrn. Sa propo-
sition combattue par son collhgue J. B.
Lauremnt st rejete. On aborde done le tle
point de l'ordie du jour, et les s6crdtaire
du bureau doncent lecture de la correspon
dance qui compere uPe dizaine de deman-
des de rente viagire. Un permis est accor-
de au deputy Jaguindeau et on passe wt
le poiLt de l"o. de do jojr : D scussion
du rapport du comnii de I'Irtirieur con-
ceraant one demand ,de rente viagire de
Madame Vve Tancr&de IIonorat.
Baiily demand que tontes demands de
ce genre soient sjournoes et envoydes A
la Commission do Budget qui, selon les
voTes et moycos don't elie dispoeara, les
acceptera on les rejettera.
La proposition Bailly, appuy6e par son
col'egu. Beauharna's Ja Fra'-qois, estvot6e.
On passe ecsuite A la discussion des
conclusions du rapport du coniiC de l'In-
terieur relatif A 1'drection des Quartiers
de l'Etronc-d- Pore et des Roseaux en
communes de 5e classes. Le mtme rapport
conclut aussi A l'elevation des ports mili-
taires suivants en quat iers : Camp-PErin.
I'lle A Vache et la Poste N 2 ( J&rCmie )
Le deput Mombeleur declare qu'tlln'en-
tend pas combattre Ies conclusions de ce
rapport, mais que6tant donaEes les nom-
breuses depenses auquelles le pays aura A
fire face, si tons ces projects direction
soot votes, il y a lieu de rEfl6chir. It price
ses colleagues de vo:er le project de loi con-
cernant I'ElEvation de l'Etronc de-Porc en
commune et de rcieter celui relatif au
uartier des Roseaux, car c'est un bourgade
dit-il, il n'y a rien fire IA. II propose
enfin de rejeter tous ces projects A 'excep-
tion do premier.
Le dEputE Jeannot propose de voter les
conclusions de ce rapport tells quelles.
LEon, rapporteur do ComitC de I'Inte-
rieur, trouvant le ministry des Finances
trop A I'aise dins son fauteuil ne vent pas
lui rendre la tiche trop facile, et lui de
made de venir 1 la tribune dire ce qu'il
pense des conclusions de ce rapport. a
M. Hdraux declare que la Chambre fera
bien de voter tons ses projects, car cela
profitera A la communaut6. Les conclusions
du ranport sont adoptees et on passe an
vote do project de loi concernant I'Etronc
de Porc. Le dEpute Mombeleur propose de
changer la denomination commune de I'E-
tronc-de-porc en celle de commune S'
Simon. M. Beauharnais In Francois pro-
pose, come il s'agit de porc,de donner A
cette nouvelle commune le nom de St An-
toine.
Le deputy Antoine Simon fi's popose
de ne tenir compete d'aucune de ces deux
propositions, car dit-il, i n'y a pas lien
de changer le nom de ce quarter, aujour-
d'hui commune,qi port ce nom d'Etronc
de-porc depuis i'Inddpendance jusqn'o ce
jour, po.ar ne pus dire depuis les Colons-
Savain rappellecertaines crtiques de Gus.
tre d'Aillau i propose de Soulouque qu'a-
vait nommd quelqo on duc de 'Etronc de
pore
II dit que nous avons ddja Siltron, Pe-
tit-Trou et qu'il u'y a pas lieu poor nous
d'svoir one commune qoi s'appelle trone
de porch, car cette denomination n'est pas
propre...I propose d'appeler cette nouvelle
commaue Nicolas-Ville on Gefrard Ville
ea memoirs des services rendus o Pays,
par Nicolas Gefrard qai fat on des hedro
de 1'Indpendance dans le Sod.
Mr Actdon Francois propose de donner
A cetae commune le nom de son colligue
Mombeleur. Les dEputEs BrEdy et Bailly
demandent i leurs colltgnes de ne pus
changer le nom de cette commune. L as-
semblte vote dans ce sens. Le Quartier des
Roseaux eat aussi Erigd en commune de
5e classes et la Chambie elive ensoite les
posters militaires doot nous avons parld plus
haut en qcUairuers.
Apris avoir perdo toot cc temps dans des
discussions inutiles et on aborde le point le
plos intdressant de l'ordre da iour : l'inter-


pellation do Ministre des Finances par
Uon, Villfrard Toussaint Noel et Bailly.
Le d nput Bailly dEclare que sans aben-
doaner l cease s alistis, il retire a


signature de l'interpellation car il a refl- Pour le Prt sainr-euw
chi et il a comppis cettaires choses ... Les rn.cines kleves do Petit Sdmionire
Le d6putA Auguste Douyon demand A suivants: Mrs J6r6mie, Eaile Blanchard,
son col'gue LCon si i'inmtrpellation devra Sydney Paret, J. Eug6ne Paul, D'Ennery
router sur les deux millions de nickel. D~joie, Frederic Doret, Constantin Mayar4
L'interpellateur lui dit de s'en r6tecr au e, LCon Doplessy, members organisteur
President de la Chambre. Celui-ci done de ia manifestation qui dolt avoir Ic rle
lecture de la demand d interpi Iation. jaillet en memoire du RevErend P&re Saint
Le deputy BrEdy fait remarquer A ses Clair, sont pries de se reunir demain Di-
col!ggues que I'interpella ion rst nulle et manche so dc courant, A to heures dt
non avenue puisque le depute Bailly a re main au Petit SCminaireCo'lAge St-Martia
tire sasignature,car dit-il queles riglements aux fins de prendre les derni&res mesure..
sent tou e demand dinterpellation doit j l'occasion de la manifestation.
6tre"rigulridrment appuye"'.Le Pr-.ident dit, D
que les ieglements sont mutts sur ce cas r
et qu'il lui fiut avoir recours a'x p-ecc- E't mo-t hier soir Louis Roger Pressowr
dents 6tablis. Ss fanfrailles anront lien cuci pres-midi
SLon fAit observer que nolle part. ni en I'Eglise Biptiste. Maison mortuaire
dans les reglements de la Chambre ni dans Grand'Rue No 80.
Is Constitution il n'est fait mention da **.
nombre de signatures qu'il faut poor rendre nne Hildne Lucie Lorqut c6dcCde
valuable ace in erpellation. Mr Toussaint hier Ses funrailles auront lieu cet aprfs-
Nool fait ressortir que I'exprcssion "r 0- midi en I'Eg'ise Cathedrale. Maison mor-
lidremet apppyde" vent dire que tomoe e- iuaire Avenue John-Brown, No 96.
made d'interpellation dolt 6tre sign6e de *
son auteur et que le President de 1 Assem- dAq*in mo- d'c-
blee est oblige d'accorder la parole a LAon' Nous apprenons d'Aquin la mot
et A lui poor d velopper linterpellation. cus Castor survenue le 6 Joina.
Le DpoutE Biedy so aiot qu'il f0t a. CondolEances aux families prouvres.
moins trois signatures poor rendre vala- H6O.el Bellevue
ble toute interpellation, car l'ceprs- Le delicate aitiste Ludovic Lamothe ne
sion "rEgulierement appuyCe" ne saurait put s'emppcher hier soir d'adresser des
vouloir dire autre chose. II n'avait pas felicitations publiques aux remarquables
encore fini de prler que le depv:r Sam- musciciens qui, sous la direction de Tur-
bour done sa signature A l'interpellation. nier, cornet-solo de la Musique do Palais,
LA dessus le dEpute Douyon obtient la exccu'~rent un programme des plus dif-
parole pour poser one question prIjudectelle : ficties et des plus varies. Notons l'entrai-
La Chambre, di:-il,a-t-elle reo le d6comp-' nant two-step d Occide, la Sirenade de
te d6taille de I'emploi fait des deox mil- 'Braga, Fra 'Diavalo, Georette(polka dans
lions de nickel ainsi que les itats qui lai l'execution de laqutlle Turnier se sur-
ont 6tC demands. Le President de l'As- pass) l'ouverture de Jeanne d'.rc, etc.
semb!6e debnute le depute Donyon de, Toute l'assistance o1 les grices des
sa question prdjudicille qui peat tre consi- toilettes et des sourires if6mininsmetta:ent
degree comme une deuxiixu exception en de- la joie dans les caears se retire 6merveillie
clarant qu'il n'y a pas lieu d'en tenir de cette soiree d'enchantement. L'H6tel
com pale et acord r lr t brillamment eclaire ofirait un aspect f6.-
S parole est accord r lirement rique et pendant que la voix d'Aug. de
ddpute LCon poor d6velopper son inter- Pradines se faisait entendre, complEtant le
pellation.... beau programme, on se crut transport6
Les debats oat 66 si longs que malgrd dans les dElices d'un grand Ctablissement
toute notre b3nne volontd de renseiguer de boulevard parisien.
nos lecteors, nous nous trouvons ans C'est l'opinion de tous ceux qui earent
I impossibilitede lefaire aujourd'hui,lcause la bone fortune d'assister A la fete.
de labondance des matitres. M
Dans notre prochain numero nous don- Magnifiques Panamar
nerons le compte-rendo de cete int6res- Pour Hommes et pour Dames, chez
sante interpellation qui pasionnait toot le M'" LtoNIDE SOLAGES, a2, Rue des Fronts-
monde. Forts.
A:co4rcez Lous Il I


RZN SRIGNR~kmzi 115
:M&TflORO LOGIQUZS
C30 bse vart c re
DU
SIMINAIRE COLLEGE St-UARTIAL
VENDREDI 18 Jum 1909


Baromftre i midi


762 U/08


Temp6ratur minimum 21)8
maximum 34 2
Moyenne diurne de la temperature 27,8
Ciel convert depuis 6 h. do soir. Brise
de mer reguliere, moderCe. Eclairs Ba-
rometre lgerrement en baisse.
J. SCHMRER
86nat
Hier 1l Grand Corps n'a gutre travailld*
Son ordre du jour comportait les points
suivants : io Sanction do procis-verbal de
la dernm're seance. s2 Lecture de la cor-
respondance qui contenait de nombreuses
demands de renters viagre. 3o Rapport
des Comit6s et Commissions.
Notons que la Commission nommie poor
ntodier le bail Archer s'est constitute et a
poor president le Sdnateur Baussan, et poor
secrdtaire le Senateur Dauphin.
L'ordre do jour epoisd, celai de la pro-
chaine reunion est proclamde et la dance
est levee.
Interpellation
L'ordre da jour de blame propose hier
par le Depute Camille Ldon. laI suite de
I'interpellation da Mimistre des Finances a
dtd rejetd per la Chambre. A lndi le comp-
te-reode detalld de ctte important par-
tie de la siane.


_

Boite aux Lettres

Port-au-Prince; le 17 Juin 19o9.
A Mr le Directeur du a atin a
En Vil!e.
Mon cher D;rccteur,
Je viens aujourd'hui soumettre an public
6clair6 quelques reflexions d'ordre g&niral
qui interes-eront certainement.

QUI SEME ILE VENT
r6colte la tempete

Quand le roi Ochosias d'Isra6l envo-
yd une escouade de 50 homes avec
ordre de lui amener vif ou mort le pro.
ph6te Elie, celui-ci, du haut de la mon-
tagne invoqua 1'Eternel et le feu du
ciel descendit sur le d6tachement et Ie
consuma on entier. Mais quand lea
Samaritains refusArent de recevoir les
d616gu6s de J.-C., soos prdtexte qu'ils
paraissaient aller & Jdrusalem et que
lea Ap6tres Jacques et Jean eussent
Sdit A J6us Seigneur, veux-tu qua
nons disionsn le I Tea du ciel deascn-
de sur eux et oas consume, come Elie
le fit Le Sauveur les censura et leur
dit: "Vous ne savez de quel esprit
vous teas animds.' Ah I ceat que la
loi de oail pour ceil, dent pour dent"
devait fair place a la loi d'amour, i
I'oubli des injures, an pardon r6cipro-
que.- C'eot pouruoi plus tard au jar-
din des oliern Jdsus dit & Pierre:
"Remets ton dpde dans le fourreu,
car qui frappe par '6pde p6rira per
Danse n article peru au NhowWseml
,lI 15 Join, sou le titre Actalit ",
,article tres impeccable dana la form,


II I
AU-)~


de ramener i a iId r f' foidA
a pltsieurs fois reool" 1A
rams 1 Mal lear nO c0in
flUes de J&rsaem, qus p
.illusious de domiwOr PIS


mais tr6s imparfait au fod, r
flatrit en des terms 6 l rm
double arrestation du lirecta
grant du journal "La Piocrhet r
nous associerions volontiers
gnatiou de IF6crivain, ti, 6Arst
personality et tout c6teri, ". Ct
vait pour censurer ou m[me0 nL
centre les proceeds employ6 s da.
restation des deux citoyens plug, h
cit6e, si bien eotendu les forms i
lea nont pas 6i observes envesn
Malheureusement il n'a pas to.
fait ainsi. Pour cette raison nous s
mes constraints do ne pas parta e
tibrement les vues de notre coJrj?
Nous avo.as d6clard que son 6crita
trbs imparfait au fond, ncus alloa
prouver en en reproduisant quIq
passages. -" Des deux formesg goie
quelles elle re;oit son meilleur d.
nouissement; le respect deo I p
sonne et le droit de penser Ia libe
a subi samedi soir un terrible uL
Ici nous prenons une pause pour fis
rt marquer A 1'crivain de"Actuaiti"
lalibert6 de penserdedeux outroinja.
nalistes ne 'peut pas 6tre plus sa
que la liberty6 g4n6rale de loas
autres citoyens de la Republiqu;
que, sons piCtexte de Ide berU
penser on no pent permettre i u s
toyen de porter atteinte au cri
de son pays et de fair diu tort I ca
qui en vivent, q I'article de la i "P
che'' avangant fdusse8.nmt qu'il
conspiration dans le No(d, dans le
et dans I'Ouest ( pourquoi pas I'Art
bonite), a 6galement jett l'alarme dm
le pays, paralys6 les transaction a
rendlant timides les capitaux etobligtl
gouveruement A n6gliger les combiai
s8on d'ordre Bconomique pour s'abm
ber dans la politique intirieure ?
Vous appelez cela un exces do
Vous otes bien modest, cher confrt
Je veux croire :que si vous vous
docn6 la peine de consid6rer leSO
innombrables que ces 'canards em
sonnes ont causes au Pays vous as
meriezpas I'Au!orit6d'avoirpri des
sures depolice en vue de garantir l
bert6 de tous, meme au detriment I
la liberty de ceuxqui en ont faith a
usage si d6mesur6. 'ourquoi dibe
apres vous etre si bien penAtri d
cilconstances exceprionnelles doe
milieu, pouvEs vous refuser aoi
l'inllulgttice que nous jeclame
vos amis? N est-ce pas vouI
avez dc it : "Mais oublie-t-on -
p6nible A dire que nous recom
gons notre apprentissag e e la
Nous apprenoos A en user. uE
mois on ne s.b perfectionne pu
un art quel qu'il soit" Ah! quillj
loin de la thUoria A la politique;-d
est des inliividus come dos EWt":
l'es i peut- tre des deux c6t&s.
M. Firmin et M. Fouchard ont t6
deux exiles &ous le Gouveineaut
gdn6ial Noid Que leur repr
on ? Au premier on reprochait d
en 902 r~6volutioone centre n 0o
nement provisoire qu'il avait p1s5
personnel contribute a donner aa p.a
ensuite d'avoir port les arme aN
vier 108 dans l'Artibonite: det1
tatives infructueuses qmi ot fait
ler le pays .. Au second on re
quoi ?... de s'tre laisu porter
A la pr6sidence par. on groopU
cotcitoyens et auri pe"Ut Bar
d'autres -de n'avoir pas tent s
de la vie dd ses amis de reo
g 6loign6 du pays. Coeaaat 00
homes sont-ils rentres da1 ,-I
trie ? Et A qui doiveft-ils oyI
A I'euvre inaugurde aux Ca7-,
vembre 1908. Od sont-ils *0 C
L'un, ministry A la Havaane .
ministry A Berlin. toons del
fonctionnaires du GoUvrneT
centre cette politiqua de p' r
ciliation inaugurde par.,, e
ment qu'en gen incornri
journalists protestent.
Qa'ils ae rasurent. En vgio
ils de dAchatner lateoa?_ i


I


I









S -t' flkt Ir m almp I grand visir Hilmi Pacha, second par F-e
s .+s.t 1crM rid Pacha, a dtclar que la politilue ger- i
d isel improdents manole de ancient regime devi, t tie Jol
IjsM, Iu f is d1loyaute des su,'vi d'ane politique devant amener de
S ootiu,,9 de M" Inardin boanne relations avec les autres puissrn laAMleP pa
it; s _01 vous denand6 ces, Rifit Pacha, ministre des af airts ri K l n=pa
Sasl m loyal quand folle- datragres, s'est catigoriquemeot prononc6 Iron-brew
Sdr6it dan 1J PtaPica do.. o en faveur done pohtique angophale,-xpli-
tI = LfouchardisteeonspireDt quaint qoe l'Allema ne ne pouvait etrc d a de la
i a e tie is qu eDOUW cone aide poor la Turquie, en cas oi I'4n En vet
M ad. n'wt es m monmst qo'un gleterre irntre d'une politique germano -u vei
--a-. U depaip la mort do grand pile cr6erair des ennuis a la Torquie bu,
r. .ccoar M. Fouchard et an point quelconque de son Empire.
S deaconspirer contre I Gouver- BatLIm i6.- L- chancelier von Bulow,
S,0t..ot-c pw placr 1'rint6rt de parlant i la trinbii do Reichstag, at'aqur nn A
i aOmnieux other de rairr deo avec sarcasme les tactiques employees con D POT 0
fItent au dri meont do la libel t tre lui par Ie pari lberal qui, dit-il, t'ac
, J. de Ia vie d'une portion tr6' case de ddloyaut6 cnvers I'Empereur et1 d I la L
-bleio de ses concitoyens. d'infidlit6 i I'altiince austro-al emande.
Iqnauee timords avalent agsn lea Nsw York i6. Le paquebot transailan. liner
~g'Jas seraielt-ils pas forces do tique arglais a Nentonic a, de la line
or I'exil ? Et qui leur aurait line White Star allant 1 Plymouth,Sout- recommand6 par les c
fmjt iojuste tracaisme n Sersit hampton et Cherbourg, s'est ichouc ce .c.
ore elsa r6daction do journal La martin dans le chenal Amkroie, la sortie A pardr de lundi 14
dt? otore conscience no vous au- do port. Avec le concours de remorqueurs on ace du magasin K
at**p" reprocbh quand vou. auricz puissants, on a pa le degager et il a suivi Vdrita]
or tant de pe de famille sur le poor sa destination. IRON
ri.n que pour rdpondre i une an- -.... Ko WIN ( Vin de Kc
e consigne qul a d donade lors Be e e Bar
Il, d6bicle de 1902: pdndtros en Le miux situ plus co
das lalioe A l'exclusion ds Le mieux situ6G, l pru con
1"la qu'etont en nombre nous fortable.- Champ-de-Mars.- Grand rabais A
irfim as momentpsychologique I'en- t uwe, n reuommer.- Voe sur la mer.
SI notre profit. Ah, messieurt,
an To avons vu Ai Iceuvre, nous Fa- lDocte r R. R. Ewald On trouve Ogaler
.i- que los4tuimpitoyables et que UD te RI Riald _
d ler 6tai permits, les victims du _, ,-
rn et autres so 16veraint pour vous Chirurgien Dentist.
er, mais nous pensions que Annonce au pub!i- et A sos clients
rol vous avait assagis. Mtis nous on particulier qu'il sera de retour de Cristali- J
sommes encore tromp6s sur vote J6r6mie dans lee premiers jours de r all
I Jillet.
chvou deeviz protde ter oan Port-au-Prince, le 17 juin 1909. Pr6sente en meme te
do ous plaindre de ce quo I'auto- t utile dan touts
qMi doit protection a tous ait i:u- fi nig In. A ,l. quo,--ob4sit6, ozaluri
oice uae clause d'incorrigibles. dans a constipation
St,quelle serait la morality du Pou- U U 1 H1 rllUUUoslU UU
i, p6ntlrant la trame de c s diver- La JODosALI.N A Conbtit
irsbinaisons louches et mortil(res, lea maladies du foie et
ltsait pas dans I'inter6t de la paix Je soussigd6, avi;e le commerce et ajoute & son action laz
Il.w Obliez-vous qu- ce nest pas l public ue pendant mon absence, intra.lvique.
am que le Pouvoir port l'ple ? Monbaeor Simonetti eat charge de
n dit St.-Paul. la procaration de ma maison et do En v
wavriz r6pdt6 avec lea livres saints: I'agnco de Ia Compagnie g6n6rale
ILi bme appelle l'ablme Nous n'a. Tnr attlantiqu6.
M d'animosid contre personre, E. Robelin.
IM gardons rancune a personnel ... ......lllll
soan sommes force de vous dire *
le t ams saints livres: *Qui In u llan lQO
I vent 'ecolte la temp6te et qui UlP Cl Iflll aw N
par l'6pee p6rira par 1'6pee. --*$" i Q i;m --^
PAUL Le.steamer Pri s Willlm III
_-- .-- -;- w -


liuvelles Etrangerea

*rui6res D6pfthen

16 L -s a AAts oc I P 0jn de
NO.YeU tarX joaaei: *atrr Co
,Met. P ir 418 g C M M 1j.9. IS
ae a ti iLramina-
16 -. Le Gdiuveremtnt pzdpurc
pou IA recrastraction des Villages
de Ia France ditruits pir le treat-
de terre de nodredi Le Gouver-
corfttiteara A one pitic d:s di-
a Pour It reste, ftra des avances
16. -On annnce 6 mort de
Bmai B art~e Wyse. ing~nieur et
WftP Conme. MWYSe Awai f aif
a g ys dexplora:,on d ins
ebaot Cesa ii qui obtint
do CUuI do Pam&=& qu'il
& Mr de Lessqpzal !aim ploucar
EICw tfs Uwaedeiponance Mr
dtkfils de S:r Thoo 4 -en3i
Lwcitis SQ111111111a111111111tM1111O_.
16.-. QIaUe mar6.
SMiaka,% an CZminion de
20 eCx -vidsv de I'iMorurction
It %caSoixga#n e do kaiu houc-
dut detOr&dl b akre sao
& 4s1 des fdordr. g coup t.
4hordrr do z3 A cvdl. Us
11 Confira met" In $eu-
par c0meil d Cgo=
16 Le cabisi Van
.16 4" --n..&jI


Ts Ii ndomanl o e granuu mauiu et
repartira dans la journey pour St-
Marc et New Yoik.
AUG. AIKRiND8,AGoNTS


JULIEN FLORUS


U







I


Aciem d~lve d la 9t6 Compagoe
d ovriers d'Artillerie ( Lorles )
So tient & la disposition du public
poor tons travaux doe roes, et d'A-
JUsTAos, do R*PARATIno de cofre-
forts etc. etc. & de bonnes conditions.
Rue do Ia R6volution N* 19
Fis--v d 4d la ChImbr des Dpt&u

ML L. Verret
TaUllour-Marchand
Donne avis & sa bienveillante clien-
Me quo sa mason No7, Rue Traver-
sibre st toujours blon pourveu d'a
rard d'todffs do Ia haute son-


A s r*. Ift oI I
8oJMnmafc i 1ona


a de Kingston


fortifiant
tonique


3harleys aerated water factory
nto chez Catinat Fouchard


RUE DU CENTRE
...m e


E KOLA DE KINGSTON
rest Icadia Aerated arxd
al "Viters CozaxmparLy
6 ibres m6decins de I.L Jamaique.
Juin une succursale sera inistallt., 3, rue des C6sars, 3
eiffer
ble kola Champagne
BREW (TONIQUE )
Ila, fortiflant- ( I verre & liqueur 3 fois par jour )
de 10 douzaines, douzairo et par bouteille.

partir d'un achAt de 3 douziines de bouteille.
Mine. Arthur Bonnefil
ment au 81, Rue Tiremasse, 81 ( Saiut-Joseph )
lI-- --
Jodosalina
Odati Italiani deVetor Pisani

imps les avantages de I'io le t les alcalins. Eile eat
les forms ralekilies de cI'icha'ne ,ateriel organi-
e, lit iase, etc- et gds eaa!emtnt dans I'atlhiitisms
habituelle et Its infections intestir, als.
tue un remede trls e f-lace, meme imetvei leux, contre
des reins. Elle est accepted sans aucun degolt et elle
active cell de r6tab ir les conditions de la circulation

ente chez A. de Matteis


lygielliques pour a Toilelle

Recow"--nd6s pour |
I-Tnamui oi nnnnwo m B
;t~ ;Tj*fi r


SPOUD RE 11 V OUTER .
vo pOu du vige *t**do mlr n
g 8 'A- W .- .
I.* .M. 101.6s, Ml ug t-ltit.PAMm 4 cu6e6r IC6 Lmtatlofi6

auoucit lepiyaerue auquel oil*
11 done une souplesse et un ve-
lout6 incomparable en lui com-
muniquant son d6licieux par-
fum. Elle conserve I'6clat et la fratcheur du teint, car elle est souveraine
centre le bhle, les piqAres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adhb-
LA I lJ lg'JylrT rente, impalpable, pr6par6a
J ill I II |IIi |I sp6cialemeat pour les person-
nes qui veulent avoir un taint
irr6prochable; son parfum d6licat, son velouat ont contribu6 & fair d'ell4e
a Favorite des Poudres de Toilette.


& base de Cr6ne Simon,
Slprpar selon les princi
L i Il Iles plus scrupuleux de'hyfft
Spossbde un certain degr
totes les qualities bientaisantes et pr6servatrices de la Crime Simon ; l1
eat particulibrement recommand6 pour la Toilette des infants et pour les,
James don't la peau est delicate.
Agency G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A. la fM6traopole
V A ISON J L3S LAVI.LL
93. RA" do Ma 9u s rlut, 9S


Jodosaline

En vente a la Pharmaeie Buch


NOUVEAUX ALAMBICS
p.or DarTILLu t 3SaCTW
Los K AUX-DE-VIKC
RHUMS, ALCOOLS, *tc.
DEROY FILS AllI
75, rue" A1 TUdtre. 75
PARIi
BUIDE PRATIOUE do DisWiatmr urIr-D-
M, rsmaCS. tc. MANUEL Ai Fabricast do
33 oII t TARIF ILLUSTrt roadmrs orom.


-- -~ 9- --


_ __
`r


w


m


,gne







Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TFSTAR
Le chapelier remarquable, avan-
ta eusement conna,fait savoir au pu-
blic en gQn6ral et A sa nombreuse
clientele qu'il viend de transferer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIlNNE MASON DU LOUVRe )
DE LA PLACE GEFFRARD A LA
GRAND'RUE OU RIPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le nouvel 4tablissement est ou-
vert sons le nom de la flour de
1'Am6rique
II promet soin et promptitude
comme toujours.

Francisco DESUSE
Fabricant do chaussures

La Manufacture a toujours en d6p6t
on grand stock, pour la venta en
gros et en detail, de chaussures on
tous genres pour
HoMMES, FEMMES, ENPANTs
Les commands des commerQants
de I'interieur pourront tre 'exzcut6es
dans une semaine B pen pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face de
E. Robelin


Mr


Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trofiees.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalises par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.
Vient d'etre ditee et mise en Vente
Une nouvelle Valse lente suggestive de
Ludovic Lamothe.
PAPILLONS NOIRS "
L'exeinplaire P 3.
S'adresser toujours & M. V. Mango-
nes.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magasin
de tEtat.
Port-au- Prince.
au- -ee*

A L'LIGANCE

OORDONNERIE.
BM. gB3MEg
41, Rue des Fronts-Fort#.
CAUssaURus En D*P6T,POUr LA Varra
Promptitude et soin aux comman-
dos tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vail toujours tout c qu'il y a de plus
nouveaux.
Former am6ricaine at frangaise poor
Mesieurs ; l66gantes et commodee.
Pour lea enfants le plusAi laise.
Travail solid exzout6 aveo
ade peaux do premni6remarque.
Assurasee de grand rabais.
PAtes, Cirages et iqudIa

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 Run DU CmnrTR
Travaux de toutes sorts et de
touted grandeours.
ReproducUoA-Agrandlmsmeats I


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageosm-*n
connu de toute la R4pablique vient
de rouvrir son ate:i r Rle FArou,
SRue des Miracles) No 61. pr4s de Me
er Cauvin,
a nombreuse clia uitAl trcuvera
comme toujours to-; ( i:.isfactioi
pour les travaux qui lui seront con
A6s.

Chapeanx I
Chapeanx il
Chapeanx I!t
PAILLI DR PORTO-RiCS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gon-ales
ET
JOSI SAN MILLAN

FABRIQUE DB CHAPEAUI
PLACE GEFVRARD
Salon de Ceoifer du Louvre
Pour tons las Poptt at pour totes
les boorses.


Cordonnerie Nouvelle

G. B. PET01A
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CnAUSeURES U Taor' BUERe
s Drb6T, POUR LA VEMTB
KG *ROS XT DETAIL.
E6ouation prompted doe
ocmmandes, tant lol qWu'
Province.
Forms A hommes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Demnire me-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
oees avec des Peaux. de routes nuames
d'ane selection et duree irreproeba-
tles, A ds% prix avantagenz.
Cirages, pAte et liquids
Per skhamuss:res do fetters nmuns.

Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
Anien membre de la SeoieU PhUtn-
threpique des umafirs failleurs de Parib
Vient de receoir an grand choix d'4
toffes diagonal, casimir alpaca, chevio.
to, cheviote pour deuil, etc, Recomman.
o particali.rement i sa clientele un
blle collection de coupe" de easimir,
ie gilets de fantalsie st de piqu6 do
tofue beauty
8p6oialit6 do Costumes do no-
oe.-- Coupes Franpaise, Anglaie et
Amdirsaine de la derni re rWOL
La mason confectionne aul dee
tuen millitaires, habits brodds
'OAma1s, tuniques, habitsM r
rte. eto eta. do teas grades.
H*b~tel-R* esta2raEa
ST-JOSEPH
ANGLEDR8 RUBS ROUX IT DU MAGA
SIN DR L'rTAT.
Service bion organi6.-- Repas
a la carte.- oiqmivna ecalleente
PaorparA in: JOSEPH DESRIVIRE

Tib6re Z6phirin Bell
Fabrioant de chaussures
Rue Tremasse, facade Nord de
la Place de la Croixdes-Bossales.

I PANTOurFL8 MULES


AWTAA N BELLEVJE
Plw ed Ckf mall,
PORT-AU-P RINCI (KAITI)
Mine Hermance ALFRED, direcarie
APPARTKMNmmM POUR ?Arn

lmM~e~esomdnsee .isa ownke. 7,...., la =w.
dwi~e ez r'fgunfre. LoTs' Vanwq 4. A Nre &e 7
PROPRIMTt SPACIZUSE, S'OUVRA!IT SUR DEUX ROIL
PROXENADES JAIARDIN
Salk douk. lia how.


Table d'H6te


b4.k f7 gamsa 41 hotw=$
do 7 A8 hmen As neir


Pharmacie W.


Place


de la Paix


Execution prompt et soignee des ordonnances.
Analyses scientiflques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres
methode americaine ( fire essay ).


Fabrication d'Eaux gazeuses,
Champagne A P. 6 la douzaine
Droguerie en gros

Propridtaire : W..


mnetaux I ajpri i


sitrops et v6ritable Kola
I.


et


en detail


Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Augx Gonaives: Madame P. Laraque
A Saint-Marc: Madame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & CO


GRAND PRIX


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Medallles d'or, Mention honorable, Me.bre du Jury, agOnd
prix, Hors oonoours dans toutes loe Expositions dgep9l
1881 Jusqu'& 1907. ( Anolen *t Nouveau ContineOts)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule dpc
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule prop
taire des formulas qui ont fait obtonir au Rhum Barb
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la
les affaires de feu son mari,et so tient A la m6me halle, sise 71
des C0 savr, A la disposition de sa nombreuse cli
dent les commands seront ea6cut6m avec le mame soin Q
le pass.


Grand Rabais!


JAMESTOWN TERCENTENNIAL


EXPOSITION (1907)


HAS CONFERED A


Gold


Medal


uDon


Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CH USSURES
CMnVRg U GL Ci, pour homes et dames P. 10. Enfants l.
V mns ECLIPs 12 a o
COULMUR LOTUS a 1
Pour la ventOe n gros 5 oro d'esoo'o


rr-----~-


Bucli