<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00649
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 18, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00649

Full Text
m W. MS. 08 rorT-Ao-PRmCE ( Rai Vend re di, 1 Juin i900:













OUOTIDIEN


liAbo emeftS: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMZRO 15 CUNTIM"S
OW Mm. G. 2.00
TMoNrca nr. Uo.. 6e.00 C16ment Magloire
U M .as. .. a 22.0 --- Lo.aoo.r.ass .: o t o .m .m mr pu e
ThUl TN o1 e 6.00 AMm rnasMTAuI, Arthur Isidore ) DIRECTION-tLtDLCTION-ADMINISTRATION
.gU ... Tah Ma* 8.00 45, S m nowN 4I

*.'^^rf4 **F *' gdndral Ogd Long'iefoise fut pris,apras rendu en ra-le di Cap-laitien et n'a-
I.EI Wto.ire & az ti, ,on soul6vement, et, sous l'empire yant pas obtenu de satisfaction au su-
de la loi martial ", fusi'16 avec trois jet des r6clamations qu'il avait prdsen-
A L'USAGE DES ADULTES d(e se compagnons. tsee, "laissa le commandant Macguire,
-, tle la frigate Galatea libre d'agir A sa
LVRC I II Le gednral Philippeau, secrdtaire ~uise." Et le 9 novembre au matin, "la
Violence et repr6sailles d'Etat de la guerre, envoy au Cap Galatea ot d'autres bateaux anglais se
9 H-Itien en pacificateur apr6s cette ten- rmlrent a bombardier I. Cap-Haitien.
Lr tative insurrectiorinelle d'Oge Longue- Profltant d3 1'dmoi caused aus in-
fosse, devint victim d'un acte de vio- 4urgd. parcette agression, .. les trou-
B installation de Geffrard au pou- lomon jeune, banni poliliquie, formuldes lence qui faillit lai enlever I.i vie.. ps do gouvernemant atta uArent cette
.u dcdret mit ons 6questre tons en un iifAme dcrit, ont product tout re- Le colonel A. Chance venait de se ville don't its routirent A s'emparer.
t1Isma mebled et immeublefs do g6- comment leur eiet. metltre en rebellion avec le 4* regiment L'insurrection fut ainRi dcraase. M is
ialD. Ddva, x-ch celier de l'em- a Au nom des bones doctrines, d'artillerie A 'arsenal, loreq',*, au me Sal'ave et Aes principaux lieutenants
sconsidreant, disait ce d6cret ajoule un publicist, on fusillait son me moment, pendant que le ministry, avaient eu le temps de se rdfugier sur
SI'r-chacelier a 6t6 1 conseiller frere, le g6onral Salomon ained. Avec assist sous une verandab, jo tait aux 'e De Solo."
Iel de Soaloquae, u'il a notamment ce dernier, furent fusillds treiz3 autres cartes, Sylvainr S inave, alors common
siiatr6 iei arec lui l revena do individus. dant, lui tira un coup de carabine don't AuoousM MAGLOIKE.
Um; qail a, en effit, annuld, per soo la ddcharge lui fit A la tlte une blessure __ _-_
Mos6, I'action des ministree titu- En 186ts, i la suite de Ia conspiration asset grave. II avait pour complice dans .
, t rmndu ilausoire leor reeponse- qu fit 6clater AimdLegros A Dessalines, cet attentat le capitaine Paul I~idore. GRAINS DE POUSSIERE
ilit consitationnelle. huit individus furent fusillds au rang .
desquels le chef de la conspiration. En mai 1865, kclata la longue insur-
a seveambre 1861 eat lieu, nous I'a- reaction qui. sous le commandment de D.s c chons-frtes inferieurs doot on a
Ns To eson o temps, Ia conspiration En 1864, on arreta A Port-au-Prince, Salnave, se rypandit bient(' dans pres- fait des symbols divers--ont eu, ces jous
Uir lAref dite conspiration lFgros comme complices d'une conspiration, que tout le department du Nord. Iderniers, les honneurs d, Tribinal correc-
np e I r distingaer de cello qui fuat un certain nombre de personnes parmi, Au Cap cepndant, quelques indivi- tionnel de Port-au-Prince. Ce o'est pas
MAM plu tard par Aim6 Lgros. l~squelles Lamy Duval, Prosper E ie, di.s u'y adhler6rett pas et, pour se qu'ils aiemt e6t idmir, come on pourrat
SA la siite do aette coosp ition, ArsaceD stlades, Andr6 Girmain,Vigne voustraire A toute contrainte de It part le croire, i fire entendre dans le prttoire,
-dq individs fareot rrt6s, coo- Vigod et Petit Josepb. Elles furent dd- des insurgs, se rffdupi6rer t au consu- habiuo aox gucaloirs ab ndants d-s ro-
tm d.Gonalve &i Port-au-Prince free au jugement du Conseil special lat anglais; c'6tAi.lt : M. E PIra 16re, bins, lears grognements harmonieux et
Ia ra jugeaent d'une coar mar- militaire do l'arondissement de Port le colonel Bazin, les ncraux Deborde. brrfs I's o'on pas encore miri t cet ex-
mcIB(Ut6e soust a prdsidance du au-Prince qui pronoong, 1e 20 mai, con Col'a, Lachaise Papin et M. Lecorps. c.s d honneur. Mais on les a prdsentis
ade division Frangois J.4ose ., tre arles la peirn de la r6clusion, sauf Los rivolutionnaires, un jour, violent come des viciimes iintressan'es do des-
ti r. adD, udasot-g6sdraI et e L*m, Daval et Prosper Elie qui fureut le drOit d'asile, forcent le kNar avmcst, oc a lt loe r conamnDs A mrt. glai, u'empareut de ces personnel que, qu'an gunral fat tralt3e la barre poor re-
6it(iri. Los sccua 6talaent d6- s Mais, dit un 6crivain. la popular ia '6 ens ancan jugement, ils foot fusiler pondre de lear sdquesration illdgale et
ar M R. A D sslanlde,Valci, dos acc a6, le rang 61ev4 qu'il occu- immdiatement. arbitraire.
Claier, Lavad. atantFran palent dan la soeadtd, I'empire quils Cetto violation dou droit d'asile 6tait Le malheur est que les iddes actelles
i Chance, Romano, Dlplan. ezero entt Sur la joanese, L Daval et on acted de reprlsailles ie Salnave ef snt plus avanc6es que notre vieox code
et B LtferrlAre. Prosper Kl come deo types de che- fctud on raison de I'hostilitd qui pnal qasi-sclaire. Aussi, M* Chrimont
C.r mr artiale, a yant pris si6ga I valerie et a gddrositd, Arsace Des. exista8t entire qu'lqu.es navires anglais C~str.q i plaidait pour le general inculpd,
rjivier 186, 4 dix hares do malin, lands, come an mature eloquent don't et cex de la revolution. En elfet, e n'a pas eu de peine A dimonmrer qua le
S t 90on verJict Ie tj A qtiare Ia parole luminouse, soit ila tribune, 10 octobre 18 a I Jam sica Packet, un dlit qu'on reprochait i so- client etait
dou martin, comme snit* soit an barrau, eatbousiasmait et pas- navire de commerce anglais, se pr6aen- absolument nouveau, qu'on ne le trouvait
nat condamn6s i Ia poni do ort Sionnalt il a-aditears, A. Germiin, ta en ce port (du C p) charge d arm., pas dans le code, et que le Tribioal qauel
acs L6on Legros ,A R Roc, comme an peseaur don't l maturity et de munitions et d approvisionneoment q ym hie que puise eveiller d'ailters
iGillaumtle,Ir .A val.f" IPratorit6 di jgeoment talent revdres pour les troupes dli gouvernement. Un qa cause des coche n ssquestres, n'avai
Bptist, Belor pre Doso deo tos, toates c oaues enfln ren- teamer apparl nant a oille de as I e tenir compete.
o, s-r. rp-re, Dn B ss dona t Icuto d te rer dge- insurgd La Prouvideace, command
,Folroet Dlrose, G e ro B Ais- daro nt reus c tuon p tl arrt diar 10 capiaitne Vi lanueva, ouvrit le Un jurisconsuhe m'nent-- je n'ai pu
~a.lep t i Stertiog (Algron reu t imprtle a ofil lul-mme eu er le Jamica Packet. Un navire encore rencontr de jurisconsulte qui ne
It Vaval furenat ja4 par .EstIf eUe ilaopi ona d pbliciste, de guerre anglait, le sildog, vint au fat Pas dminaent---a mins a ce sua,e A la
c ); rols an doso rreltsione: jusdecelspst--Mh o roamion secours do Jaasica Packet. sortie de .iaudmen.e. c t ahonisme pro-
P',l~ s aI dreI Le, roeditCoubab et noud l .o et s G r .rd: Le commandant de la Providence food que je me ft icite d'avoir retna en
it oi aval, Datsty Babram i rende, .A i cOt en pqr e de out one vive altercation avec celui du passant : le droit pinri est on droit ,roit.
a rt MllnaytA ,tl, oomte J ai como 6 s enc e pronoonce BulUdg qu'-l accusa de protdger un et on o'y f(i point passer des analogies.
Pi e lib.. t. r1dtlaio.t J tatree .lons ,oood LrD-my Doval et steamer qui etait au service duprii- C'est gal.Si lesco.hons ne pruvent
TouL.it. G"1t Ch IE c'Proe El4taeiet.. Jean- l cd, vI'a oue, dent Gelfrard." pl os computer sur les joies et les dlicel
Dvo la, G6rrd RoadChe u eur momti meade la clee, qu'apsr Les. chose en Ltalent a ce point, lor- d'-. e librm qui lear est si chbre, s'ils e
Lutortt, Z mor oa ,Lid*., E. doe lo s e t doBlorem meditation. que **le commandant Wake, dn Bull pevont plus se vaotrer A I'ise Jdans l
Ie t, r oi -q., Io-m .d C',t o adest ss b-ers de rdfle- ouvrit subitement le feu, le 23 mares des rooe pob'iqueso dans les ri
S diCr.oudru s tloo s ereot gje nS poSeve diogor de mn oclobre. ur ls fortifications do C. seaux boueax des vtles ou il f3at le boo-
It oluada dos asse oar lee 5 S et l5s on.quenceC Kaltien., L'artillerie du Belidog couoa hear des tooristes, c'est toot siacle de4
.Vw lee a bnlb rt deot rese asse ierepriee oce le bateau d Sainav., Ia Providens*; charmantes habitodes qi est dans le lac...
a lelbeore autE sgrp s- travag inte mair un booulet deo batteries du Cup- Nis.
-.u..;iA rm.it mmnoad la society. HEitlem endommagea I uce des chae-


n"1.1 c64. U 6 Jo rOOiUt Ia 'mcl do Ia dirree dma sir Jo xoerr englais qni
('t Caesa Ia8A- rJ oi, s~ o rnepce, mu; bo~llitonh nomIboO- M '6telt idbon6 durait is combat. Ie ca L'-dr~rIwrItratoo dm MATIW in-
J jOUVMreMOaYt, dans -w etStdr" faits do toeta perts foIrim Wekever. los 9 b are dma molt,
OR.S~U prJs~nteit em feor oo~psbleWi it ma emo It seeter os Bulklog ; ii fat rceillit3
.mUQ Imonotaiton ai "r `0sn qlpg 5,rion payer, abonnom'en ut 1amitres,
to 4 jawL ances a~rd~ ~ i~oa n wou mo son 6quipage par I* D Sosi,:' #Ra-' bOO~DP O'~O~
ts a Ica-M ane e"n v geerr eri D quo outre reus icaprim6 at por-
elm *040t, Lst apr~ es drl o ahlitqruor I ht
to 4044" 1 =_ server- gool oulaia.io 6, chargd Od'afaires d'Aillltwro, sl~Unt r atcu, .- Arthur r irl
St d ; s- 4 ot* WN








gairama Uiall

MUWS3aziGNMMMENTS
:MnmTSOIROLOGIQUES
Chbservatc'alr
DU
SININAIRK COLLEGE St-MARTIAL
JUDII- 17 JuIw 1909


Dswmizae A midi
Tompraturei """ 1 U In


76;, "/'o
22,6


(rmuaxii.m 35 1
Moyenne diurue de la temperature 26,8
Ciel clair jusqu'A ih. et presque con-
vcrt pout le rc.tS de It journee. Piuie
accompagnoe d'oitage deCpii h. marquant
an pluviomeire, 3,9 mril'imc res. Vent re
gulier. Btrom. re .A ptu pr', cons-ant.
J..SCHOIHER
Tribunal .-vAl
JAuience civi/ile Jd ]rudi i/ Juin 9go9
PrCsidcnce II. Mondestin
Ministhre Pub'ic A. Thibauli.
Jugement rendu
Celui qui condamne De~tinville Doris-
mond, Massena Cimbcrt, 1R In Etienne,
Decimus Desulma et Piercinette Piercin
epous- MCnclas Djuge A deguerpir des par-
ties qu'lls occupent de l'habi action Tho-
mas et A fire place nttte au sieur Murat
Bernadotte dans les vingt quatre heures de
la signification de ce jugement, A restituer
les fruits qu'ls on per, is ou some 6qui-
valente estimde annuellemC nt A cent gour-
des par carreau ct A pVay.r chacun vingt
gourdes par jour de retard et les condam-
ne en outre aux depens etc etc.
Afaire entendue
Lorina Pinchino centre Normil Sambour.
Ce process est d'une assez grande impor-
tance.
Madame Lorina Pinchino,par l'organe de
ses avocats, Mcs Maliorn et Etheart, de-
mande l'nnulaiion de I'acte de vente passe
au rapport de Me Atrel Litorest en faveur
du sieur Normil Sambjur, au sujet des ha-
bitations,Peres Merct-ron et Coutard. Cette
annulation tend a cc qu'elle a en A pas-
ser la vente au sieur Normil Sambour par
violence et par intimidation, vu la qualitC
du sieur Normil Sambour qui, sous le
Gouvernement dechu 6tait Pr6fet de It Po-
lic-, fiit qu'a cte p;),uv patr le develop-
pement oral d: Me Muhon.
Va l'heure avanc6e le tribunal a renvoye
la continuation de l'athire a Jeudi prochain.
C'est Me Ethdart avocat du sieur Njrmil
Sambour qui aura la piro'e pour combittre
les fiitsavanc6s par Lorina Pinchino.
Tribunal de Cassation
SECTiONS-RiL'NIES
.Aunience nu Jeudi ti j/'in 909o
Le Tribunal sous la pr6idence de Mr le
President H. Lechiud, prcnd siege et pro-
nonce l'arrc qui casse et aniule le juge-
ment rendu entire Eleonore Siint Louis et
Lysius Lacase Jr6.ne par le Tribunal ci-
vil d'Aquin, en date du 26 Fdvrier 1907 ;
An fond :- declare nul et de nl efet,
le recu sons signature privde, en date du
2 septembre 1864 ; dit et declare que la
citoyenne EItonore St Louis est proprid-
re exclusive des quarante carreaux de terre
et des usines de I'habitation a Simon a; -
declare le sieur Lysius Lacase J6r6me et la
dame Georgina P'eti'e Choute Elmar agis-
sant en sa quality de tutrice 16gale de sea
enfants miners Bcnoit, Ruth et Ursu!e
Joseph Jer6me, non-recevables, en tout cas.
mal fondes en leurs demand, fins et con-
clusions, les condamne solidairement A la
some de Soo gourdes A titre de domma-
-intEr6ts et en outre aux d6pens;-
La Section civil entire en siege avec la
meme prdsidence et prononce les arrets
soivants :
Celoi qui condamne le citoyen Pha-
lante Fontaine A dix gourdes d'amende et
le citoyeo Thomas Bourdeau a h trois goun-
ds de la miem peine ;
Celai qui casse et annule le joge-
ment do Tribunal civil des Cayes, en date
do i8 Avril 1907 rendu contradictoirem.ent
entire Georges Claude et Henri Labastille,
dans l'instaNce ouverte entire lea parts
eai fiarent dans lea qualitds do jagemeqnt


dot cassation, renvoie l'afaire 'devwnt le
Tribunal civil d'Aquin et condamne La-
bastille aux d6pens.
Celui qui rejette come mal food
le pourroi exerce par Ie sieur Romulus
Comet centre le jogement du Tribunal ci-
vil de Port-au-Prince, en date do to Fe
vrier t9o8, rend ssor appel centre lui en
faveur du sieur Petit Frere Raymond, con-
damne Romulus Comet asx depens.
Celoi qui declare les epoox Sylvio
Rocourt d6chus de lear pourvoi centre le
ingement du Tribunal de Commerce de
J&6rmie cn date du 14 mai 19o8, rendu
centre eux en fiveor de la liquidation C.
SSansaricq ; condarnne les Rocoun aso de-
pens.
Celui qui case et annule le jagement
do Tribunal Civil des Cayes en date do
a Decembre z907, rendu contradictoire-
ment entire le sieur A. J. B Telm-que et
la derroiselle Arth6mise France, actuel'e-
ment spouse Darbel Roux, renvoie l'af-
faire par devant le Tribunal civil d'Aquin
et condamne la dame Darbel Roux sox d,-
pens ;
Pais entend I'affaire de :
Marie Louise Lauramise Gabriel et
consorts, contre Marie-Anne Blanc Louis.
Mr le Juge Domond, rapporteur, lit son
rapport.
Le Ministere Public, Lue Dominique,
conclut au reject do pourvoi.
Le siege est level.


86nat
Hier, il n'y a pas eu de seance an S6-
nat,faute de majority .
La Chambre
C'est aujourd'hui que l'interpellation
Leon-Toussaint Noel et Bailly sera vide
d6finitivement,s'il y a stance.
D6part
La godlette Merle partira samedi
prochain, 19 du courant, pour Gonai-
ves, M61e St-Nicolas, Port-de-Paix et
Cap-Haitien,prenant fr6t et passagers.
S'adresser chez Mr M. Sylvain, rue
des Fronts Forts.
Haiti Politique et Litt6raire
Notre estimable confrere parali remain
avec le trts intdressant sommaire qui suit:
Fiches, (Bon compete bons amis) An-
toine Laforest; Arrestations de journalists;
Li press toujours ferme au post, Fran-
q is Xivir ; Interdiction, Boisrond Canal
eaune ; Tout et tous A la paix ; A l'Ai-
mee, Ferdinand Brisette ; Crdpuscule. Abel
Lacroix; Pour Duperron L'Official, Adrien
CarrCnard ; Journal d'un Comddien, Fre-
Jdric Febvre ; PensCes ddtachdes ; Sirius ;
Autour du Congres de Rio-de-Janeiro:
Courte -pointes, (I Gare aux pousseurs,
II Li vie approximative oa bord de mer)
L forest noire ; Dap Pi-Gnan, Hix; Fe&es
tu bois Bad&re ; A Carrefour, Reporter ;
A tour du r1 Mars ; Qjelques reflexions
s'-r l'ktat actuel de la littirature haitienne,
Drvid Cleric fils ; Petites notes.
Institution St Louis
de Gonzague
Le Sapdrieur de 1'Institution St Louis
de Gonzigue a l'honneur d'inviter les an-
ciens El6ves i la messe solennelle qui sera
chantde lundi 21 Join, A 7 heures et de-
mie, dans la Chapelle de l'Etablissement,
Sl'occasion de la thte patronale.
Magnitiques Panamas
Poor Hommes et pour Dames chez
M I. Ldomon Sri oQ, a,2 Rue des Fronts-
Forts.
Accoarez tous 11
Grand Concert a Bellevae
L'orchestre special, sous la direction de
Tornier, cornet-solo de Ia Masiuqe do
Palais se fers entendre ce soir i 1 86tel-
Bellevue dans Jmam d'.A4r, Podu t Pead-
us, etc. Le dernier a two-step a d'Occie
Jeanty cbarmera les amateurs de bonne
musique.
L'excellent Aug. de Pradines chanter
on air de ACigmoa et C ido d'Amourt de
Carl Wcelf.
Tot met pret por asrer Ia complete
rimssa do mme da d'ut d'eldpteae.


QUESTIONS D'HYGIgEI



aria el Tn ralose

En classant Ia Malaria au grope des
causes predisposantes i la tub:rculoe
nonaire, nous nous etions proposes ors
Je nos entretiens sur 1'tiologie de cette
maladie, de l'envisager dans one etude
pe6iale. C'est pourquoi, pour conpl6ter
lotre sujet, nous revenons encore A ctt e
rene maladie de poitrin.e qui sevit en
Haiti come one epidemic, ravageant nos
populations et se repandant me dans
nos campagnes.
Juste a l'heure, ou notre agriculture a
bes in de bras robustes pour renaltre et
6volucr, pour soulager notre a Perle des
Antilles e de la misere horrible qui I'd-
treint, c'est alors que la bacillose s'abat
sur nos armies mal organisaes, lorsque
celles-ci ne patissent pas des suites f~chen-
ses des insurrections insensecs. Or I'on
sait, que nos armies sont composdes en
majeure parties de campagnards; par ce fait
no:re agriculture reste stationnaire ne don-
nant pas ce qu'elle pourrait malgre la
puissante fertility de notre vigoureuse na-
tore.
Si nous ne faisons pas consencieusement
de I'hygiene en pregnant des mesures or-
gentes, preventives centre la malaria et la
tuberculose, come cela se pratique dans
les pays plus avanc6s que le n6tre en pro-

gras et en civilisation, notre petite repu-
blique, si cruellement eprouvde pgndant
plus d'un siecle de luttes intestines, s'6-
teindra dans l'ignorance ou elle se troove,
de ne pouvoir combattre ces maladies qui
ddciment I'humanit6. Les plus misereux
succombent ddji ; les plus aisds ne seront
pas Cpargn6s do coop meurtrier de la to-
berculose pulmonaire.
*
La Malaria on Impaludi-me est one des
affections morbides les plus communes en
Haiti. Elle est connue par I'examen clini-
que qui nous en dCpeint le tableau symp-
tomatologique qui nous permet de decou-
vrir I'hematozoaire de Laveran se prisen-
tant sous ces formes varies, ( corps en
croissant, corps sphdriques, les lagella, les
debris p.-rasitaires, etc.)
L'impaludisme, autrement d6sign6 fievre
paluddenne, existe dans notre climate tropi-
cal A l'riat endbmo-ipidmique ; elle prend
un accro ssement considerable pendant Ia
canicule, et A 1 epoque des grandes averses.


s lemine deu
w ma sot occpd
e t spiatemment de I'lepala
Le Dr L. Audain qui s'esgt ado a
-ioundment A cetre sp'cialita donl3
a athologie intertropicale "
'90o4, les diffrentes formes or epal,..i
,bserv~6s en Haiti. II cn--m e tjdimp ~
s rechcrches, par des analyses b imd
:,ques, gA&:e i son lab)ratoire de be*
iologie et de parasi o'ogie.
Ses recentes d6couvertts m&itent d'
zonnues A f nd pir tous ceux qi s'J.
essent A la science mrdica'e Cbiz .of
'rofi ons de cette occasion po r icit
vivement le Fond .teur de la *" Jene E
Haitienne d avoir eu l'inititive d.i
troduire en Hiiti le g'ut des tod es
t&rio!ogiques.
*
L'anemie et l'amaigrissement qui se
viennent apres qulques acci francs d p
udisme nous txpliqutat ccmblen Ihia .
tozlire de Liveran a une influence I.
ructive sur Ils hdmities, lea virimbl
delments capable d'entrettiir nos v emt
vitales. C'cst pourquoi nousnous ralliom
I'opinion des savants maitres quiprktendt
que la fi vre paludeenne est one descam
pouvant inJub' ab!ement engendrcr h ir
bcrculo e pulmonaire. en opus renda
predispos s par le fait de la cacdm*
q'a ell produit.
Done, come toute maladie infected
et ausai come toute intoxication dhterma
nant des Irotb'es organiqoes, la nmalt:
doit etre citee.
Avant d'tre t-Lbrculeux puolaooai
le ma'ade a 6t longtemps paludueo, hb
bitant les lienz miremmatiques nogliculs
la medication splcifique qui et la quua ,
plar avoir 6t4 trop confiant dans les pm
pri6tis antifibriles de la vulgab Sorud
(de la fimille des cocutbtac classica.
tion de Jussico) et d'.anres plates Ofa d
foges r6putdes antipaludiques qoi rua
ins effet sur certain acc6s des intarmi
tentes graves.
Les hematozoaires de 4.avenam prOlN
I'oeuvre fatal, les bacilles de Kock l1rc i
vent, tel on arbre que l'ea aiboaille,
que le vent deracine...
Dr Juvrm VtIa



Douerles Etrapche

Der2i res D0p&ches


Lcs eaux croupies provenant de nos rd- Au debut de l sate I
s rvoirs de manage, contiennent des m;as- lPAis Ir -Au dMbut ed le p*c
nes febigcacs, des ma-iercs de toute na- Ia Chambrr, Ms r Ber eaux dCpo le Chm
ture en composition; elles forment pres jitle so'utio-n suivant s idCheu
de nos demeures des marais insalubts, invite Ie Goivernemenr a sonutesir dmi
pestilentiels qui concourent i 'entretien et le Ssnat, en ce q'i concern IS qPe l
au ddveloppement des moustiques, leI du personnel des ouvriers et des emplo
agents prop3gateurs des fievres pailstres. des chemins de f r, les so'u ioenamfenti
C~st dans les endroits marecagexmias- chlnt Ie plus es votes P -C demmbre
matiqnesqui avoisinent le rivage de Ia mer A plusieurs reprises par I Chiabr
que les paluddens sont nombreux, des en- DM ucts* d le \ oet, quai
droits tels que la Saline, les environs de M. B:teaux def:nd I po lt, ai
I'arsenal, do Fort St-Clair; les lagunes de tiverent coabattu par MM. Cion.
Martissant A la Grande Saline; enfin, toos Clemencai qua prse la question
antrcs lieux oti l'on voit des stagnations Jaues succ de A M. Climencesu.
d'eaux bueuses. malsaines ; tos ces Le remblement de terre sdt p
grands bassins, alimantent nes usinesqui ble aq'on le croyjit : s vi,
rIpandent dans nos habitations leans eflu cannat, Lamb sc Rog sd, P.yS
vss mortelles quan4 vient le moment de parade. Vernegues,t Pelisha1 I
eur epuration. qu'e cntierement de ruits. II .7
70 7 morts et 20 b'essc-.
Mr Majino s'est renda sor le k i
Les anopheles, les femelles des mosti- sinistre poor distrib er le Itspa -
ues, arrivent au coucher do so'eil, pa- coors r I
essus des flques d'eau croupisante et des PAR's 15 --- Le ministry de C
maremmes, et ramassent le gerae eladi- uc i de la Mauritanie on rppre
q'ie. L'orsqu'elles noas piquent, em in. dir q'e 12 soldats fusant Pim"
trodoisent dans no:re orga;nism I'hd tachement indigeie, sont m ti MN
zoaire qui nous empoimone, et fait d4cla. aussi de la terrible chaleurfl -,
rer la fire paludetnne i redoetabie 'poqoe de I'annae. Ces soia
dans nos contrCes poor sea former poral- prs de Rhasserent ; on a t
cises,ddlirantes, comateuses, et m coo s des atres soldats do
plications gastrointestinales, hipatiques, ombre d'une vingtaine. OCl
miningo encphaliqucs, etc.- ussi soot morts de soft a de
Dorant notre stage I'H6aital u iliain Ro nD JawNero 1.5. I A
Saint-Alexis, dansTe service a. la rl Jo.- oreira Penas, president d
b.t, nog savious renrontrrw d'ind s lea2 join 6 6 frapp d 'oan
cas de palodismu Sos Ia dieinal de. tenosz; mais le 6 oa. mnjr
note chef de clinique, t~remwar Boyw, duara jsqu'an 10. avit Jid
nous reston souvent mde canadi aon etat. Apres le To. Ie
acces penrsiaats de mladr grE les efforts des mEadeci,
Les observatlo m qu soade d'hler ddcla tfc q
aeros ihes se mt tero d --i- ern m i dladet oard et n avilo I-


I II __ I I~ I __ __ __ ____ ____- _






110 0 Its e les ministres. Les
Sprolooger de qoel
S,, do "I. Penna, qui est
I e is prS tre rest sans con-
lAl o s i des ministry a
uod. ir millions de pese-
i a ti.iO et I'augmentation
d5 "les possessions es-
_.Dernitrement an syn
'J de capi'alistes seisses a
E rtt de Chiapos une hacien-
ws0 it e propose de fire de%
"td cotozn:oers caravonica. Ce
I oriet arbresente origi-
Itualnie qui prsente desavan-
? 3iacS s or IC cotton ordinaire.
e -- re stclle rapidement dive-
.-llsijenrs pays tropicaUx. Les
I ls fits aB Mexique ont don-
l&trutis saisan;s Le syndicate en
loitera ses propriktis an mo
gloas etwrgern.
(N.w-Yoik) .- On vient
frecesement des prisonniers
d i les prisons de l'E'at de New
E- diterminer le nombre des
inqi poorraient elre expuldss
k Uns conformiment A la loi sor
SLes chiffes fournis a M. C.
&dirwceur des prisons de 1'Etat,
qae sur 990 prisonniers 6tran-
M o.t e'd condamnd s pour des cri -
mis de 3 ans apris leur a;riv6e aou
Dis, soicts par consequent a Il de-
14--- Le traiir d'cxtradition fran-
n a E.6 ratufi6 et pro:nn'gue.
I5.- L'Erpcreur G'-itaume est
|attin pour Din'zi,, ou it s'em-
srle yacht imp-rriail i ohen-
Squi pir ira pour le golfe d- Fin
a I'Empereur se rencontrera avec
UeRG i.-- D.s d6ph.hes re-
lerm ( Russie d Europe ) annon-
p'oe enquete est en course sur les
id'aesecereligieuse qui se livre A
miicel humains.
iJ JUME:o 1 Mr Nlo Pecanha a
id, Dr Penni, president de la R&-
Gquedu Br6sil, decedl hier.
I wJIE IS.- Dievad Pachi, apris on
Vsent qai dura dix hures, a co.m-
Meat dCfiit les Albinais qui s'dtaient
S1 contre I'autorit6 turque.
Ico0meil des ministre c: martin a i E-
mvsaola prisid-nce d: Mr Fall'eres.
'cep. d:I mnyens po -r venir en ai-
T.cVimes d rtremb'ernent d! terre
Yi.LePresident de It R4iublique.
lit 2)0oo3 franc;.
ministre des atuires 4r s-et s mlt
l',es 1u cnnrit d ses pre miners,
Austavec 'j"ih"ssiad- ir t-roci. -
Clauec-au et Ariand fi-ent savoir
camfrera;en: demai, la Chaubre
i Com*nssion de I Adm'n'nsratio I
*"*ires.
I' suiect 1 lo1 sur be starut d s
I' I.-- Les relat 'os ei- re l'.\r-
rlkAge!e~r,e asit des plus ten-
Idt"atcessaire de remnplacer let a-. -
rLctue's par de nouv.ai,,x D jil
PEqe 1 comn e Mensdorff, am I
S&aiotriche Lo idres. a donna
iOBCet qie son succcss-u sera
S P*l Sgtan iao;le.


SEINS
d~veloppes, reconstituds,
emnbellis, raffermis
ri deux mois ar Is
PILtLES ORIENTALES
r In L I f3


B6 BUevue
l ieux situ6, le plus con
mI'.-. Chaip-de-Mara.-
nopre... Vue sur la met.

en RRR. Ewald
Chirurgien Dentists
S5aa Pub!ic et A sos clients
hler qu'il t ra de retour de
if 1" Premiers jours de

P~rioce, I 17 juin 190.)

les & vendre
f ote1 r,_ salle A manger.
U"4 dbameublement,poor
I 6 bony marchd.
Oiht ofbfrte.
9 1"n du Journal


Kola-Champagne
Iron-brew


Madame


Serre


Aux armes de Paris

FLINEL.E pulre lane irrd r6cissable
pour gi'et.- Co- (~nr.F pour r.ou-
veaux-nts t dls-sous-plats en osier ;
MOUiSKLINK SO1 de totes c'-ulours.
Argen'erie. COUTEILERIE. LIVRE-Z
CLk8SIQUR ,CAH I RS D'ECOL'ER .PORTE
PLUMES et PLUM eS. -- i EGISiTllES dd com r
merce et d'actes. PAPIER, A ecolier, a
Miniktre, A lettres, tons formits, A
emballago. supri'uur, ai impression.
EKVELOPPES de toti formats ENCRE
NOIRE et A COtpieir.
Tolls ARTICLES mIl litaires.


Antoine aasil
AIUX C kYF,'
Derniers articles reous

C ASQL'I-; di 1f11 blin'
CRAVACIWFS

JUILA EN FLORUS
4~.jpl j OUVJ' i i 426 C"ria pagme
I jutwisrs d'drUfllmrie( Lorh t)
Sr desitA A a lia &ooition du public
po)Ut tau.; trawvsux does UoRG, at d'A-
It7SThGS js IJORP&RATIO N 416 CORM
fUirts etc. etc. 9 do bones conllitions.
Rile de Ia Rsvolution No I)
Pit- --tiq d I I f:-sre -i.e Dpwjgh
-- m

M C.C. L. Verret
T a 01'I a r- N' a t-- ha rid
Donnee avi, 4, -A; hi-vvPill 4we Clier-
toll qut' sa nIAll0an n 4o'7 Rtie Traver-
q4". &461 tCray'ws bi- O psairvue dune
vignotA 1*"'otf dj I& hante moo-
AIs I.UT* S&rveH'sE (COUPS tL*GAIT
1 AVAIL CsG4* Extcunox PrOMT3-
FeE' LvE4rdail I


A. de


Matteis &


Co


Mison ufo;ui'e en 1888.

Vrnliers alirticlPe reus


fo tE-uf'="% 4 FT 3 n! .%gant ; Ro-
al Houbigaat ; Flwigav're Royal ; Par-
ftatrldnal; Savon. Poutlre ; etc. etc.
Coffrets do parfuwinprie tris 616gants.
Parfumn reuomm4 AsAris ; Loaift, Tn-
"Ihizs, oFouets et Chamois
pour btiggy et bams.
Argente-io le luxe, Bibelots,
4oux'aquaires. Bron4sROI, Pipes, Fum*4-
.3ie1ttes, Cravat-4s. Mkaroquwaie do
notes quAWitAS
La M~isnn a touijour-t ui grand as-
4ortiment de Bijouterie, d'Argesuwris,
I* Diamiawu. & Is dispositio ndu public
An glnAral st i I portpe de toutes
lae bourses.
At1'-ors d' Horlogerie et do
BSJouterie: Gravuses, Confection
out commands
1ch* do mail or *t ed .rgV*sa,-
EdiewmsaCatpierrvu pr&Uwaes a hdo# prix

AmuhT D '*AcLLUs Ds C~aw
PnxOm OtOUI


fortifiant
tonique


--- -` L __ _


En vente


chez A. de Matteis


Promdlils iygieiqs p1our a 'roilT lie


4) 1 W qM
(If Recommand6s pour -
A CREME aLRCO1, DoUC I
4 POUDRE VEUOUTErH t
9 "AVON i wi
S. SDIO. 69, famsIg St-moutl PAIIS jlober leA mltaOtion
aM w 'w w w w V ww
acluicit I epiderme auquel *eol
A I donne une souplesse et no ve-
u lout6 incomparable en lui corn
muniquant sou dl1icieux par-
fum. Elle conserve l'6clat et la fratcheur du teint, car olle est souveraine
centre le hAle, les piqfres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bisnutb, invisible, adbh-
3LA | 1 1 lJ *iUl }I frente, impalpable, prdpareo
_l__i _lllllllJi I sp6cialement pour les person-
nes qui veuleut avoir no tetal
itaiprochable; son parfum delicat, son veloute ont contribu4 A fair d'elle,
a Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Cr6Em Simon,
LE KIrilTglli i [IllI prpar6 selon les princlpes
jiauji l i l il es plusscrupuleux derhygifo
M e possbde un cn:rtiin degr6
routes les qlalit6s bienfaisantes et pr4servatrices de la Cr6mo Simon ; il
eat particuliereinent recommande pour la Toilette des enfants et poor les,
dames don't la peau est delicate.
Agency G6n6rale et D6p6t pour Haiti
.A la &M4tropole
MAISON JtULES LAVILL
9s. Rwa Ad Mw mN g e r sl 9


Jod(osaline


En vote a la Pharmacie Buch


Kola de Kinillslon


~4 _m


de la Chiairi y's -.'-:tel wv-ter fact.)'t,
En v1enite ellxz (C-ilinal Fou'lher-l
ntHUI' DU CIENnTit'


DEPOT DE KOLA DE KINGSTON
de la i'rest India A.erated and
Mineral a t'-rs Compar:y
rectrnnnd4 par le. c6eabres mndecins de I, Jamaique.
A partir de lundi 14 Join uno succurs- l e sera inst.41e,, 3, rue de3 Ctuars, 3
en face du magasin KeifTer
Veritable kola Champagne
IRON BREW (TONIQUI )
KoLA WiNE ( Vin de Kola, forlinfvit -- ( I vetrre A lilneur 3 foi; par jour )
Baril do 10 douzaines, douziine et par bonteille.

Grand rabais A partir d'in chatt d.: 3 douz ines de bouteille.
MMme. Arthur Bonnefil
On en trouve 6galement au 81, Rue Tiremasse, 81 (Saint-Joseph )

Jodosa lina
Cristalii Jodati Italiani deVetor Pisani

Pr6sente en m6me temps les avantages do I'io le et ItIs alIealins. Elle est
trbs utile dans toutes les loi me s raler:i' s de I't. lhiige mrateriel organi-
que,--obesite, oxalurie, lit i ise, etc- ct gen~ral!meint dans I'arlliriltsms
dans la constip:ation alibituelie et Ic.- infe ctio:s intestinales.
La JODOSALINA constitue un remede tlbs e'i :ace, meme meiveiileux, coutre
lea maladies du foie et des reins. Eiit est accept4e sans auctnn d4go0t et elle
ajoute & son action laxative celle de retab ir les conditions de la circulation
intrapelvique.


- M"


CIE~-


-mm


16,





Chapellerie
AC:COUREZ CHEZ

JAIME'TESTAII
Le chapolier remarquab'e, avan-
taauRsoment connuait savoir au pu-
blic en g6n6ral et a sa nombreuse
clientele qu'il vient de transf6rer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCINNE MASON DU LOUVR )
DE LA PLACE GEFPRARD A LA
GRAND'RUE OU RIPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le nouvel dtablissement est ou-
vert sous le nom de la fleur de
l'An6rique
II promet soin et promptitude
comme toujours.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours on ddp6t
an grand stock, pour la venta en
gros et en detail, de chaussures en
tons genres pour
HOMES, FEMMES, ENmANTs
Los commandos des commerCants
de l'intdrieur pourront 6tre "ex6cut6es
dans une semaine i pea pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( BAITI )
I i II


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face de
K! i^Le*=


Mr


*. JZVVT e
Viennent d'arriver par dernier va-
pear :
Pate de foie gras. Saucisses trufl6es.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choacroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.
Vient d'6tre editee et mise en Vente
Une nouvelle Valse lente suggestive de
Ludovic Lamothe.
PAPILLONS NOIRS "
L'exemplaire P 3.
S'adresser toujours a M V. Mango-
nes.
Chez J. Laville, 93, Rae du Magasin
de fEtal.
Port-au-Prince.


A L'tLEGANCE

QORDONNERIE.

4 Roe des Fronts-Forts.
CEAUSSURss NM DkP6T,POUR LA TVNT
Promptitude et soin aux comman-
dos tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forme et trs-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Former am6ricaine at francaiso pour
Messier ; 616gantes et commodes.
Pour lee infants le pluai laise.
Travail solid ex6out& aveo
des peaux de prsmi6re~marque.
Assurance do grand rabais.
PAtes, Cirages at Liquide-

PHOTOGRAPHIE
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 Rug Du CaNTRE
Travaux de toutes sortes et de
toutes grandeur.
Reproductions-Agrandissements


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemenl
conna de toute la Republiqua vient
de rouvrir son atelier Rue Fbron,
( Rue ds Miracles ) No 61, pros de M"
Ldger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujours touted satisfactioD
pour les travaux qui lui seront con
fi6s.

Chapeaux t
Chapeaux l
; Chapeaux!ll
PAILLE I1 PORTS-RICO
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales


JOSJ SAN MILLAN
FABRIQOE DI CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Ciffure du Lewre
Poir tous les goti et pour toutes
les kQarses.


Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOIA
t a3, GRAND'RTUE, 143
PORT-AU-PRINCE
CAXUSSUR mEi TOUS I oNluS
EX DaP6T, YOUR LA VErMT
MN nROS ST DETAIL.
ExBoutlon prompt des
commandos, tant iol qu'e
Provinoe.
Forms & hommes ; 61lgantes et ra-
ionnelles.
Chaussures de dames ( Dernire me-
it de Paris ) et le plus commode :
bhaussures pour infants confection-
ides avec des Peaux do touies nuances
'ane selection et duree irr6procha-
)les, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquids
P a,' lKausssures Jo iees msnv s.

Maison F. BRUNES.
195 GR&ND'MUE 195
Dirig6e par

L. HODELIN
A ndes msebre de is Sociel Philan-
Aropique des matftrs taill ers de Paris
Vient de recevoir un grand choix d'4
cfKes diagonal, casimir alpaca, chevio.
:e, cheviote pour deuil, etc, Recomman-
As particuli recent A sa clientile ane
keie collection de coupes de casimir
is gilcts ds fantasies et de piqu6 de
touted bearut
Sp6oialit6 do Costumes de no-
oee.- Coupes Franoaise, Anglaie eI
Amdrieaine de sl dernilre pertetion.
La mason cenfectionne aussi dos Cors
tumes militaires, habits brodt~
dolmans, tuniques, habits oar-
r6a. atoe to. d tocs trades.
X-XC^tel-I=Lesztaurantxt
ST-JOSEPH
ANGLIDRS RUBS ROUX T U MAGA
SIN DR L'rTAT.
Service bien organis6.- Repas
& la carte.- cuisine excellent
PaoPRI*AtrA : JossEP DESRIVIMRE

Tib6re Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALTeR
PANTOUFL8S MULES


Hl U. BELLEVUE
Plcee du Chekepde-lMm
PORT-AU-PP INCU (HAITI)
Ame lnrmance AI.FRED, directrire
APPARTEMRNTS POUR FAMILLE
DiLj m S--IUNCH8.
Installation moderns et confortahle. pwusur lam. err.a
dokus st rigutirs.-LAsTraumways dsserveni I'Htel-Be.lJu.e i.etj
PROPRIITE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DERI RUES
PROMENADES JARDINX
falk d rdpo n.-Piw.-orl
Sonnerios Eleotriques


Table d'H6te


go" Lao wes,&, Midi 41em
do 7 d hurss 4%% as


Pharmacie W.


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soignee des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres
methode amdricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops
Champagne a P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en


Propri6taire : ,W


m6taux d'lap

et veritable IC

detail


Buch


Pharmacien dipl6m6 allemrand
DOp6t de Kola-Champagne :
Aux Gonnives: Madame P. Laraque
A Saint-Marc : Malame E. Martelly
A Petit-Goave : Hermann Roimbold & C


GRAND PRIX


HORS CONCODUl


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, GOr"
prix, Hors oonoours danu toutes lee Expositions dpiept
1881 jusqu'& 1907. ( Anolen et Nouveau Contanents)

Madame Veuve BARBANCOURT, soul.
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Bar.
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pfi
les affaires de feu son maria, et so tient a la mme halle, sis 7
des C6sars, A la disposition de sa nombreus dO
dent les commands seront ex6cut6es arec le mi me soM 40
le pass&.


Grand Rabais


JAMESTOWN


TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1901)


HAS CONFERED A
Gold Medal upon

Tannerie ContinentOa
DE PORT-AU-PRINCE
CH&USSURES
CaRRmAU GLACt, pour homnmes et dames P. 10. EnfaM *
VRNms SCLIPs a 12 *
COULUR LOTUS ds 12oo
Pour la vented en gros 5 oio d'es


__ ___ __ _____~


___I