<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00647
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 16, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00647

Full Text


.ou L.Ann", Am 863


PORT-AU-PIUNCE ( AMi


MorordI, 16 Juin 19093


L


'


)


1 .


OUOTIDIEN


Abonnem ents: DIRECTEUR-FONDATEUR IE UuIMtO 15 cKNMKcs
pkK=B. L G. 2.00

& Uw Mks. .a. 2.20 Lee mauuith I..hs mr mis
TamoM ano. .00 ADmnaSTATUn, Arthur Isidore DIRECTION-IDLClTON-ADMINSTRATION
ZfIAfL4 .. T U Ma sS 8.00 45, RU33031,45


Histoire
A L'USAGE I
LIVER
Violence et
xxx


GetlrarJ avait huit mois de pr6sidenc,
lorsque fat d6couvert le complot poli-
tique conau dans I'histoire sous le nom
deComp#rfon Prophide, d'jA mention i-
t dan le livre des Conepraotins hai-
tiennes
Lorsque le president eat rduni dans
u main toun les fils de cette trame, il
le fit connattre au g6n6ral Guerrier Pt o-
phite lui-mmee, chef de la conspira-
tion, candidate du par ti qui s'organasait,
lequel tenait cependant dans le goover-
nement la function de secrdtaire d'Etat
d. I'latdrieur.
On rapport que Geffrard crut devoid
cM mn6agemelnts au general Propbete
qar, somi les derniers temps de I'em-'
pin de Soulouqu,, avait jusgu'A un
cwrtai point couvert de sa protection
Sleftur president que Soulouque tenait
en grand suspicion.
Cest ainsi que le 3 septembre de I'an-
nd6 1859, en meme temps qu'il faisait
arr6ter la plupart des individus impli-
qad dans le complot, G.ffrard fit em-
brquer le general Prophete. Dane la
soir6e do ce mame jour de septembre,
I'ancien ministry de I'Int6rieur etalt en-
core en rade lorsque se pasa le drame
quo nous gallons raconter et don't I'issue
ojet6e 6tait, ane fois le president
battu, le ddbarquement du jBg ral et
me acclamation comme president.
A la favour d'an violent orage qui,
deatant A l'approche de la nuit, reanait
ka olitude et lee t6nabres plus dpaisses,
IWques-uns des conspirateurs se rdu-
reat arms sur le terrain vague avoi-
"Mnt le quarter du palais national et
I, maiso', dite maison Bellegarde, A
angle des rues de 1'Hdpiral et des C i-
rnes, occupbe par une des filles du
i'dent, Cor Geffrard, devenue par
Sarviage recent Mme Mannevile Blan-
fl 'ainsi que par la mere du president.
a leaone femme lisait A la lumibre,
o ie Pr s d'ne table ronde sur la-
q oele 6tait dapos6 le livre; sa tete re-
POSit sur la main gauche don't le coude
'PPuy~it sur la tabl,. Elle Etait A PPu
ae distance d'une porte-jalousie s ou-
vrat Bur la rue.
,Lc cns0ir*teus, au uombre de cinq.
Sla tenir, un moment donnt.
4ltr a 8lerie de la mason; et aprb6
a_,. lr6, en regtrdant p r la ja-
w la, ed la prsence et de la position
t*x Ine rimme, charg6rent I'un
rk' Ihimol6an Sanon, du soin de
l t dtaos la pensde que le bruit
rft arlnation ne manquerait pas
Isor p las !lienu le chef de l'Etat,
t Plai tetait dans le voiian age et
Ieoao to a devait 6tre abattu.
I"OPtnons de Thimoleon $a-


gff Nau. Valcin, Dtslaid.-s, H Rbin, Archin Et Monsieur Louis Ethdart, com-
(A' ti f et Romane. mandant de la Compagnie des Pom-
Les accuses Camitnr Chochotte, Val- piers Libres de Port-au-Prince, repr6-
)ES ADULTES m6 Chochotte, Senat Chochotte, Anu- sentant un group d'ing4nieurs et de
1E III lyss Ulysse et Thimoldon Sanon fu capitalists, d'autre part, pour assurer
rent condamnds i mort comme coupa- la quantity. d'eau necessaire A ce dou-
repr6sailles bles d'attentat et de complot militaire ; ble service ;
d'assassinat et de guet-&-pens sur la Ot convenu ce qui uit:
:IX personnel de Mme Manneville Blanfort; *Ot o u ce u uit
f.lJ et de tentative d'assassinat sur la per-1 ART. 1".- Monsieur Louis E'lheart
non 6taient : Caminer Chocholte,Valm6 sonne du Chef de I'Etat. 'engage : 1 A captor et A corduire A
Chochotte, Senat Chochotte, Silomon Furent condamn6s 6galement A mort, Port-au Prin(:e leo eau t de la source
Zamor et Anulysse Ulysse. comme coupables d'attentat et de com- le Siut-d'Eau ( izo on ) et de la ri-
Muni d'une arme A feu d'un cilibre plot militaire: Louis Juste Chochotte, vire froide ;
extraordinaire, Thimoldon Sanon en in- Salomon Zamor, Joseph Isnardy, Geor- 2e.- A construire dans le voisiage
troduisit le canon a Aravers lajalousie et ges Bellegarde, Ducasse Hyppolite, Jo du Fort-Mercredi un RHservoir de
une elrovable decharg e e fit entendre, seph Batraville, Th6biud Morisset, Deux mille m res cjbis de capacity
broyant e crAne et brisant le poignet Abeylard Petit, Bienvenu Guillaume, utile ( soit deux millions de litres. )
gauche de l'infortunde victim, qui, cir. Joseph Montale, Ldandre Denis, Louis 30. A conduire les eaux de Plai-
constance horrible, ,tait en 6tat de'CAlestil. (lit Manifebte), Guerrier Pro sance au Fort-National oCi il sera
grossesse. La d6charge rut tell qu'elle ph6te, Catulle Nau et Lysis BArthdlemy, coostruit un R6servoir de Cent Mille
6teignit les lumires dte la salle. les tois derniers par contumace. litress pour les besoins de la garnison
Le procs-verbal de I'autorit judi- .r Fureot condaanes A trois.annee~ de et au Reservoir a Nord Alexis a ;
ciaire ainsi que celui des m6decins re- r6cluion, come coupables de non-rd 4- A tablir dans les rues de la
quis parelle, 6tablissent que la dbchirgoI v .atio, Dlince Lesprance, LoU Lon ville une canalisation sp6ciale pour
rut rescue par la victim A un demi- laude et Alvinzi Cademnt. T i e service d'incendie, service qui sera
pouce de i'arcade sourciliire .droite, Furnt ef acquit sic ndpendant de celui de la distribu-
qu'elle mit A nu tout ce cot6 du cerveau Vieux, Guerrier aee, (it-tion d'eau t sur laquelle canalisation
en important l'oeildroit, et que la in be), Eugbne Azor, Pierre-Louis ta- la Compagnie d-s Pompiers Libres
giuche fut bris6e. Ouse morceaux de mor, D6-il' Raymond, Chales Jean, exercera un contrl6e permanent.
lingot furen, retrouv6s dans la joulousie (di-t Cabd), Messado A tablr non Mrcelinntre cette canalisa-
d'une poite int6rieure et un rideau fut Rend Joan Pierce, C-lesia L:zarre, ion sp cialei et lers au actuel de la
troupe aux trois quarts br Alexi Toussaint, Ocar Nuchet., et diribution d'eau toutes les commu-
Au bruit de lA detonation, Geffrard, S"n"t Pierre. it' cations ncessaires pour permettre
couformdment aux provisions des as- C douze accuses, quoique acquit 'amiaistraion actuelle o e eecu-
assins, fit le movement de sortir; furnt etenus n at er la quantity d'eau nacessaire aux
maim iI en Cut emp cb6 par sos minis- SOns-nous dans la dd, dehe du prdsi lent pier la quantity d'eau n~cessaire aux
mais i. en fut emp.ch- par ses minis sons-nous dans la ddmti che du prlsatent P.abonn6set aux Fontaines publics';
tre qei, rdnis d6s le mating en conseil Cour martale, par a rqu- ab et au Fs public
extraordinary dlibdraient encore jus- tion de 1'accusateur militaire pour d'au- 6o.- A bAt r deux nouvelles Sta-
qu'A ce moment sur les measures n6ces- trees d6its militaires. tions avec deux pompes A vapenr
aires prendre centre la conspiration Et le m6me 8 octobre, six khures neuves de Mille litres ( 1.000 ) de de-
Proph6te. aprbs le prononcd du jugement, les bit A la minute chacune;
D6s le lendemain, 4 septembre, on seize condamn6s qui se trouvaient sous 7 _- A 6tablir un service d'alarme
op6ra l'arrestation de quatre de ces as- la imann de la justice, furent exdcutds entire ces nouvelles Stations, la Sta-
sassinsThimoldon Sanon dtant en fuite, en presence d une foule nombreuse. tion Centrale, les deux Reservoirs et
ainsi que de vingt-sept personnel qui, AUGUSTE MAGLOIRE. les avertisseurs qui seront pos6s dans
tout en 6tant dtrangbres au crime les diff6rents quartiers de la ville A
commisfurent ddnonc6es comme com- -- ported du public ;
plices de la conspiration qui se tra- 8* A Installer 12 posters d'incendie
mait. Douze jours apres, Thimolbon n n nmunis de tous les appareils ndcessai-
Sanon fut ar6;:e dans la Grande Plaine i UsII l res pour un premier secours et 100
or I'officier de la police rural de la UU nouvelles bouches d'incendie (100) t
section de ce quarter, conduit A la -en resume6 assurer A la population
Croix-des Bouquets et de IA A Port-au- L qution t 'orr j. de Port-au-Prince une quantity d'esa
Prince our. de cinq cent litres au .momns par ha-
Cm treated deux individue furent li- En ateUnldant que nous hli conlacrions bitant et par jour et A outiller la
wr6s au jugement d'une Cour martiale une tude special no s publionsa l x. vlle centre le incendis et, en temp
6tablie & Port-au Prince at compose ordinaire, centre a poussitre, lee
do : Nissage Siget, gdndral de division, 1i IN IXTNSo des deux con0tr, *S actel- bouches dinccndie abondamment all-
president; Dorvilie Alexandre, coloneld,Lement dEvant ls Chambres. ment6es pouvant Atre utiliases pour
vice-prdsident, et des juges mititaires I'arrosage des rues et places pubU-
Mrceln Perre-Jcqu, commandant, Considdrant qu'il eat urgent d'orga- ques.
Monplaisir Pielre, commandant ; Ho- niser un systbme de defense centre Amr. 2.- Le gouvernemnt garan-
m6re St-Louis, capitane ; Dicoite fils, les frequents Incendies qui d6solent tit I'exdcution des travaux Boumer.d
lieutenant-; et ALo i dr Tats, sons- 1a Cipitale et, en m6me temps, de dans le present Contrat par un droit
lieutenant J. B. Lespinus ie gndral do prendre des mneare efflcaces au additionnel de 5>/* or amEricain our
brig de, at P. Lorquet, chef d escadron, pint de vue de I'bygibne gn6orale de le montant total des droits d'import-
bocgpaient le i doe ration. Fu-ao ille; tion non comprise lasurtaxe do 25]
occpnt galemant Jla d par couatumace, et j sqa'A I'acquittement complete deo
rent halement c a et L Lea soussignes, travaux s'alevant A P. 33.222 or am6-
Gserrier Propth6e C l Monsieur le Secrdtaire d'Etat do ricain environ.
ie pBarocs clmym. 6 Ij S tem.- I'ntdrieor, agissant au nom du gou- Aw. 3.- Los travax et installa-
bre A neu houre do mal, ri n les vernement, en verto d'une decision tiondivers devront troe scbhev trois
SoCtobre A qtntre bhon res math. du Conseil des SecrEtaires d'Etat en ans aprbs leur inauuration. DewI
osuesIs t I b e Is dMee Ms. date du 4 aoat 1908, d'one part; tos les eas, II no *era accord qe


I









six mois au concessionaire pour
conduire en ville lea eaux d Saut-
d'Eau (Bizoton) doot I'adduction doit
apporter un premier soulagement aux
habitants de Port au-Prince.
ART. 4.- Les plans et projects dres-
ass par le concessionnaire seront cou-
mis A l'approbation 'du D6partement
des Travaux Publics avant I'ex6cution
des travaux.
Un Inognieur design par ce D6-
partement exercera un contr6le per-
manent sur les travanx dans I, course
de leur execution et en fera rapport
an dit Ddpartement auqucl seront
soumises toutes les facturos relatives
aux materiel et materiaux imports.
ART. 5.- Le present contiat est
exon6ee des dioits d'Enregistrement
et le materiel et les materneaux im-
port6s sont exoneres de tous droits.
Fait en double a Port-au-Prince,
le 4 Aout 1 08.
Le Secritaire d'Etat de i'InUdrieur,
V. LECONTE.
Le Concessionnaire,
Louis E'THIART.

Port-au-Prince, le 31 Mai 1909.
A la Chambre d- s
Repr6sentants
Messieurs les Deputes,
Sous le couvcrt de la priscnte )'ai l'bon-
neur de soumLetre votre haute approba-
tion un project de contract pour la captation
et les travaux d'adduction des sounics diteb
de Bizoton don't les eaux devront servir A
'alimentation de ceate Ville qui en est as-
sez dCpourvue.
Ce project de contract avait 6ti soumis A
I'agrCment du Conseil des Secretaires d'E-
tat qui, dans sa dance du 13 Avrildernicr,
n'a pa que m'autotiser avous le soumettre
va qu il a d6j) depuis I'ann6e derniere un
autre project devant la Chambre.
Les advantages incontestables pour le pays
que comporte mon project mis en paralllei
avec celut de l'an dernier, me donncnt la
certitude qu'il sera agr6, des Mandatairts
de la Nation.
C'est dans cette persuasion que j'ai 1 hon-
neur de vous presenter, Messieurs les De
*ates, mes saluations empresses.
J. C. LAFERRIRE

Entre le Secr6taire d'Etat au DUpar-
tement de l'Interieur, agissant au
nom de l'Etat H utien en, vertu d'une
decision du Consiil des Secr6taires
d'Eta en date du d'une part:
Et Monsieur J. C. Laferriere, repr6-
sentant d'un group de capitalistes
d'autre part ;
II a 6te convenu et arrdt6 ce qui
suit :
ART.I -L'Etat Haitien voulant prou-
ver sa sollicitude pour la Ville de
Port-au-Prince don't le service hydrau-
lique periclite par suite du d6bit res-
treint des sources alimentant le re-
seau de distribution, accord a Mon
ileur J. C. Laferribre le droit et le pri
vilbge exclusif de fair les travaux
complete d'adduction et de captation
des sources dites de Biaoton.
ART. II L'entreprise general a
cone6der comprendra :
lo I'acquisition du terrain sur lequel
se trouvent les sources ;
2* la construction d'un mur de cl6-
tare devant mettre le terrain des
sources acquises A l'abri de tout con
tact avec les personnel 6trangeres au
service des eaux et par suite les prO-
servant de toute cause de cootamana-
tion ou de d6boisement;
9" le captage proprement dit des
eaaux;
4* I'6tablissesnent d'un reservoir
d'un million de litres de capacity sur
le terrain dejA choisi et a I'endroit
adopt ;
5* l'amen6e par une conduite force


em foote ou en ciment arm6 de ces
max dans le canal Leclerc ou directed
met dans Is reservoir mentionnd.
AaT. III.- Le concesionnaire s'en-
gage entreprendre et faire ex6onter


ces travaux conform6ment aux r6gles
de l'art et a les remettre au Secretai-
re d Etat au D6partement de l'IntS-
rieur dans le delai .de trente mois A
partir de la date de la promulgation
au Journal Officiel, saute cas de force
majeure doment constate.
ART. IV. L'entreprise tart d'uti
lite publique, 1'Etat haltien s'engage A
faciliter le concessionaire pour tou-
tes les expropriations de terrains qu'
il y aurait lieu de faire pour les tra-
vaux 6num6ers.
II reste entenJu que les Indemnites
A accorder aux proprietaires seront &
la charge et au compete du concession-
naire.
ART. V- Pour dedommager le corn-
cessionnaire des d6penses Blevees
que n6cessiteront ces travaux impor-
tants et d'utilit6 g4enrale, I'Etat hai-
tien s'engage A payer au conce sion-
naire la sointin de cent cirnq mille
( 105.000 ) dollars or americain garan-
tie par six centimes a prelever sur
chaque cent livres de caf6 exportees.
Le concessionnaire percevra cette af-
fectation A la fin de chaque mois au
fur et A measure des encaissements ef-
fectues par la Banque Nationale d'Hal-
ti pour compete du dit concessionnai-
re.
ART. IV.- Les matLriaux, le mate-
riel, les objets quelconques ayant
trait A l'entreprise seront exondres de
tous droits de timbres, de tonnage,
de wharfage existent on A crder.
ART. VII- Le present contract sera
Axoner6 des droits d'enregistrement.
ART. VIII- Pour ne pas priver la
region alimentee par les sources A
chapter, le concessionnaire devra lais-
ser ntn ecoulement libre rnprbOentant
au minimum le tiers du d6bit des
sources.
ART. IX Si I'6poque fixee et
sans cause de force majeure dilment
constate, le coacessionnaire ne livrait
pas les travaux prevus, I'Etat haitien
aurait le droit de reclamer du con-
cessionnaire un dedommagement re-
presentant le tiers du. cotit des tra-
vaux A achever values A dire d'ex-
ports.
ART X -Toutes les contestations pou-
vant exister entire les parties contrac-
tantes seront reglIes par voie d'arbi-
trage ou oumises au Tribunal civil
de Port- au-Prince.
ART. XI- 'L' s plans, profits des
projects a executor dresses en double
exemplaire seront soumis A l'approba-
tion duS cretaire d'Etat de l'Intdrieur
qui, dans les quir.L jours apis leur
premise devra les retorner signs au
concessionnaire on avec les observa-
tions s'il y a lieu, faute de quoi, pas
s6 ce delai, ils seront considers
comme 6tant definitivement et offi-
ciellement accepts.
Fait en double et de bonne foi ,.
Port-au-Prince le .......... 1909.
Le Secrdtaire d'Etat de l'Intirieur,
Le Concessionnaire,
J. C. LAFERRIERE
--- ~-- m .. .



RENSUIGNNM]NTS
MtlTZOROLOGIQUEb
Oberzvatoire
DU
;tIINAIRE COLLEGE St-NARTIAL

MARDI 15 JUIN 1909


Buoaetre midi


764. =/'r


T mpratur minimum 22.5
maximum 35 *7
Moyenne diurne de la tempErature 28,3
Cie assez clair jusqu'Ai4 h. du soir.
Orage a NE b 5 h. Pluie fine 7 b.
o5 m. Brise de mer en retard et de court
dur:e. Eclairs tonnerre. ,Barometre cons-
tant au dessus de la normal.
J..SCH R n


Fete du 8aor6-Cceur aiudtnce: Birkedal Haraw, a
Vendredi, 18 ijin, A roccnio de ls Mchaud, A. Rico cooril
16te patronale de l'Balise da Sicr-CC e Camille Lnr cotre Pal
de Torgea, il y aura gaod' mess A 7 Me W. Francis lit des
heares et deni. Rco contre Camille Filt
Pendant la messe la Musiaue do Palais r dum dfast. Le tribal tao'
se fera entundre. Le chant lturgiaqe asea P6t des pieces.. -" m e1h
execute par les leves des Freres d I'In,- Me Vali lit des o
titution St Louis de Gonzague qul on MNo xr Co contre MaIio ra .
ddji prtte lear bon oocou poor la ie, Me0 Cam
communion do 6 moin. Me Caille Latortue repo J
Le predicateur de la fte sera le R. Pre r N a.
Levasseur, I'orateor si admire, qua a pro ,rC "mUnvication de dites
mis, poor le Sacre-Caour de Jesus, la fin. tli.odonne sor de r -a
fler de ses morceaux choisis. .1 Vlns. F d .
Aprrsla messe, benediction solennellc ate d'fairesle si
do S. Sacrement. r soir
Toos les amis do Sicr6-Ceour se feroot ,t
no pieux devoir d'assister A la ftte de Tor esV t rappel a MassinLea is
geau. Dpaas que lies audiienca s d cc t
gDpar snt touojors les jledis i herds
Li go6lette Merle partira samedi Judi 2 y aura i
prochain, 19 du courant, pour Gonai tribunal OivU
ves, Mole St-Nicolas, Port-de Paix el avdienwe civil d IS lat rI
Cap-Haitien,prenant frbt et passages Le Tribunal sons la Ipr ce de.
S'adresser chez Mr M. Sylvain, rue A. Poojol, assist do Miste Pis
des Fronts Forts. Thibault, rend les jugements uair'a
Tribunal de Cassaton Celui qu condamAe Seyoar N
SECTIOyrN CIV dame PalmyIr Ltfoot
SicriON CuiVtU some de Vingt giardes par moisral
Audience du mardi ir Jmin 1909 suppImen de loyer i pair do to0
Le Tribunal prend siege A dix heores et iosqu'au jour de It rernise de rla
demise Ida martin sous la presidence de Mr et A verser tous autres loyem doi
H. Lechaud, President et prononce les ar- encore rig'es, condamne en ouI
r6ts suivants : moor Faine A payer la dame
Celui qui 'ejette la demand formae Lafootant i tires de domnams at
par les Cpoon T6 m. q e St Clair en rec- la some de Cinquante gourdes et I
tification de l'arrat de ce tribunal en date damne en outre aux depeas.
do 18 Fevrirr 199o qoi a cassE le jugement Celai qui annule Fe lugemesnt
do Tribunal civil de Port an-Prince, ren- par le tribunal de Paix de Th-a
do contradictotrement en enzre eux t le sicer entre Eriithene Chery et AnacOiDS
Emmanuel A!exandre le Ij mai 90o8 et vines, condamne Eristhtne Chiy i~
condarnne les dits epoux Te61marque St- o siar Annacius Desravints Ia
Clair aux d6pens. de P.iro prix estimatif d'ano juauM
Celni qui rejette comme mal fond6 Ila remise d'un autre cheval par ii _
le pourvoi des sieurs et dames Millery gistrat Communal de Thoomzes et I
centre le jugement do Tribunal civil de cas de mort du dir caeval coodaml
Jacmel, en date do 2 Avril t9o0, read dit Magisrat A payer as prpri6tail I
contradictoirement centre eux et en faveur some de P.aoo prix estimanif et cook
de Monsieur Alexandre Lilavois, condamne ne en outre Eristhene soz ddpens.
les consorts Millery aux depens. Affa.ires rr enend
intend ensuite les affairs de: Lo.isamise Lazeifle contr j.
Les epoux Georges Bayard, centre la eferd
SocietC Mercantile. Camille leanton centre Abq
Mes Solon Menos et Camille St Remy Gustave ( continuation reovovee I
soot entendus en leurs observations. taine, vo I'here avancEe.
Le minister public, Luc Dominique,
conclut au rejet do pourvoi. ". o.
Joseph Riboul et C* centre Fernand Aujourd'hui, grandiose ate i Can
Riboul et J. B. W. Francis. A I'occasion de I'inauguration des tnW
Mr le jage Domond done lecture d do Cbemin de fer de Lioglte.
son rapport. S E le PresideDt Simon et sa in*t
Mes Solon Menos et Luxembourg Can- les ministries. presque tons les snottma
vin, avocats des parties, d6veloppent lears deputies presents lai Capitale s'y sot a
moyens respectifs. dcs.
Le ministere public. Eug. Decatrel, cou- A demain le compete rendo de aO
clot an rejet du pourvoi. ijourn6e o? dan s a joic et la Iae d
Le siege est level. bonne compagnie. on fatera le TraTvil
Tribunal de Commerce encourage Ie gouvernement et dot 1
Audience du mardi Juin 190 o dsitrens le rgne dEfiitif dams notr M
Presidence du Doyen R. Bastion assists pas a
des juges Fernand Coopet et Th. Dossons. Grand concert A e811SV
Le Tribunal prend siee i 6 heores do C'est remain soir. a I'iss_ e de Is
soir, reserve les affaires de Mes Lespinasse, moni de la petite F-e Dieo qoua son
Ethearc. Lger Cauvin, Clement Domini- sons la direct ion de Tarnier, cerot
que, et L. Viard, pronounce le jogement de la premiere Musique des Antiltls
suivant qui condamne Monsieur Anna- oifique concert orgmanise avc tant
lysse Toujen i payer i Michel Francois la Ilgcace depuis qouelques joors. Toa
some qui lui est reclamde et lui accor- prvuo sin que le Port-an.-Pri n
de le delai de 3 mois pour s'acquitter. qu o touvera i l'H6!el 'BeIrae
Me Delatour demand de rabatte le iolumnt charm de ia ite qau0i ,on
defaut surprise centre Calihte Gaser par vons en donner assurance,
Me F. D. Casimir i I'aodience dermi, rien A desier i
it fait observer que sa Oonstitution est poa- Coux qi vealent passer demi.
tee dan l'acte d'oppositio, et qu'il n' ps gra b! es oures en on cosn dE -hiS
etC somme d'audience ; d'aillers dEfatha vill" oah 'on aron I'illsioo. de cbs
ete reqOis conatre pui come s'il my vIaC dan Ites grm and capitcs d
'avait pas d'avocat ds la case. LA Tribe- de as fire iacrire an barean d, o
nal decide qo le1 dfiat sera rahatta es Las Cartes sat Ur esen
prudence de Me Casioir at fize la pmaa pii de Deux o rdes, i se a
saion de cette affair i une atre audience. I la ii. o
Me Leo Alexis a damuad6 I'anolaltio Dmst51a. mw sigslers
de la fixation de i'afaire Rosmanoa Ja Phi- polat de programme irk Stif
lippe contre Jules Schama, etant doand Contes da jeudi
qu la cause est deijA ie demaot a uaatr Mr PFemaed Ribbert contina h
compoditio. Ie Tribeal y fabt droit des Ifat cW .
MGValembran lit des coYdasions port I O r demsi avnec iad at
St Vctor Sidney costro Derar ..Dead d'app iior o, respiS
N* 'cr. I m ua dteials hilades s
Me'D"ples" repond Di D el" -Ia 1 dt birtsel.
des prcU os No s. r*Ant


emw smine amismsI$bow
Film 1. sbus m nbmmee a sam-Le Gmsd Cwts~PsdgbIC~


_ _


II









qe cmpor t plasieurs d
ente iagtCre. a sncrtionn6
;UW d de o sdernibv s&ce.
g r~pslle que uar I& dmande
ja.pban n Message avait4
dis ussimt de IlatteiCr pour
rogo copc do bail pass6 entre
de II GovAve et M. A
cjw :ijt. a j- 6 zpidthC hier
: a i a donnie sox Ptres Coi
Sm Sd0eUo Diuphin propose qu'n
ssejoW opkIIDp Wcit fonume shin de s
is bwil n' pas t of5cnti en viol
rn t kcle 10 de Is loi de 1896 a
ki .ijct'sion de I& G'Ia~vc A.
-,jsak eCt Industrielle. Si oui,cet
IFW compose des Sinateurs B4u
,o y3Isire. B. C. Laroche, Th~odoi
Ipgq&, din quellte *CreS devrA &t
6,80wat~te viOlaliiou.
UShusrsBaossan demainde la paro
lif R=r qu'en vertu des disposition
kintid 77,78,79,8182 et 49de do
bjgies, onieS les lois votes par I
~Cbsrtif doiwnt 6tre promulguke
lois,dir-iI, notamment celle cot
mks li5natrtrs de is Ripublique t
E umbra do Tribunal de Cassaion etI
wmcuion relative i I'affaire Aboilard
(a paiI6 pro-alpguies jasqu'ici.L'c
ow ddrue qn'il n'adresse pas cc re
ae dif du Ponroi Ex kcotf ;cu el
I& Ijdon-iI patle oat tCi exopdit<
Llar wNtioagl lonatemps avant so
an Pouveir. 11 propose dorc a
WI fire no message au Chef de I'E
i di lai demander sp~cialement I
~Hda des deux loiS preci &CS.
LYmbl& consultdfvote dAns cc tn
it uwe est levie apris proclamation d
e do joar de ia prochaino reunion

kv r6pondre au desir de no
Owbri a boxn6s at lecteurs. noni
PWi6oU dusu lVouwvlliste le ,ex
Nirmtde I'andience prdsidenli II'
AW010be 13 Join courant.


111te Presidenueui

hwgmreuercie, chrus arnii, d'dtr
Ims a. oir aujourd hul, ft. Ile mo0
?4w qae KloliiteL mg a [amill
hMz qui a5lnt6res-eiit a moi.
me "I0 pas dolitier audience
2MI s Vest passe Itier q,ii mdrit
It que ois 'ai pa- A A OUA
'VOn. SavCz dil lire le journa
PINW" qni, malgr meg rsce ntet
ffirnCO gee I on conspirt
I ps~s Avant de vous (ire c
Is Phu A ce suet, coutz la lec
1t dipiche, offleiellis (Ilie j'a

--No 218. D136! le c:
I k0rs domatin.
'Heli PalaitI Naiioual
1oicernant a ."Pioche"- re-
i sept hLures du soir. Vos
seront *x~cutb.. lei,
~OSqaitliI6 t6Paent. Respect.
DelgSW T. JN-GLLES.
bdtrs 'No 12i.- D61,6t le 13
du foir.
1laiti. Pulais National.
Wlgratag, cori.l mUication
lue4~. ,) affirms tranquillitd
t40, dana tonte 8ten due corn-
1-.. Recerr Co~rrmer proce~-
asauo0 Chacune do 1110 corn-
*Cofimrtij0a fit avanc6.
01"mnyrasds d'arrrondi~scs..
.CC*IICCC~~CCCt~ier*, T. IA. THI~aRD.
No 86.-. D~p6t le 13J Jucnx
-8 dPho Natinal
reFu & 7 ii .UPeS Bo Vais
I~our 01~`elpedier phi par
.wplr~~Vilt regnent


-Ddi~i,4 ROLAND.
Lk I~pt l 2 Juin,Ai


-z rai lcais National.
"Cevoir tdlqgra do
AIaUO11 journal 1I
Ward, Sud


0- et Onest. Ai communique t6l6gramme II y a deo homes don't les actes sonti crid en plein palais: Vive la Libert
Ie totes lee autoritss civiles et militaires. trop connus pour oser lever la tAle. Ilse C'est que mes pr6decesseurs savaie
Tnnips ces autorites soussignees, aveC out leurs noms dens totes les corres-1 qu'on en abuserait, et ils la restrt
du .not Prei.lent, protesteut form,-lle- pondances du pays. I gl:ient.
64 mnt centre d.nonciaton de ce jour On pent s'informer : la R6volution;
lui nal, car popul tion traniquille, ttt it ; lu Sud n'est pas mon fail, c'cst I'm Ivre Pourquoi se tourmenter? On a beso
leI la paix et au t !vail. Avons 6t6 surprise d4 tou Is. vivre.On me signaled Port au-Pin
kr- de pareille d&roi-iation ; demandons Je veux que les chooses s, fessent r, com'ne un point dangerous. Mais
et qie, pour hor ,eur D-p'artement infini culibrement : je viens d'en dlonner la l'r' au-Prince il y a de bons et
is- moat ddvou6 a votr Gouvern ,pent, p eave en tl~,-graphiant paitout tt en "lauivai citoyens come partout a
journal La Pioche prouve le. t..it- v'vtis atttstant par ih communication leIrs. Lea bons ne peuvent pas pal
ne advances. 1*-< dt.eches que le pays est en patfite 'our les mauvais: ces drernrs doive
1- Salutation. respectueuses. Ir'iquillit6. 6tre sign dles par I'Autorite.
hl- MAGNAN, DLilgeddans le Sad. C.ux qui disent le contraiie, sont dos J, ne me mettrai jamais en colA
Drinville Jen qui ont trop longtemps bulever-6 por s6vir, car un pere ne doit
a J. Dtrinaville Ira C adminisrrat dor ia publique et qui sont en quite de s't iter pour corriger ses enfants.
des tinaces ; R. Chalvir6, doyei tii- charges. Ch doit tre calm, meme loraqu
t bural civil; Lanrieux jeune, coiaman- ge(:h. dh 4 doit etre calme, mnme loraqu
is- danal civil ; 'lieux joeue, com n Je no veux tendre de pizges A p r hl i is des m6chants.
are nt d'arrondissement; Em. Bentit, sonne ,urant mon seplenuat.. T ous its.
re chtf bu.au administration ; M. Ca- gens de bicti, tous l.s bon.- t~urs doi I. Article de La Pioche est un c
lixRe, dirtcteur doudne ; N. N-,pthlne, vent se fier A ma sagesse. J protbger.,i l'alarme. II faut croire qu'il y a dai
le R. Beaulils, substitute ; D. Guillou. tout le moJde sans distinction, car ch i- Ic Norl, le Suid et LOuest des homm
s Magistral Conmunal ; Gerlus. chef cun a sa mission ici has. p.tst A une action. Pour s'aventnrer,
la mouvemnts du Port; Eugne Renail, Je te crains rien, je I 16plte. Si faut voir clair. Et n'oubliez pas que
le L. C. Hall, insp'cteur des coles L vous entend-z quelques rauvais bruits Gouvernement a dles fanaux pour ma
SJh V D -1 rme, Cmininissaire du Gouver- et que dans trois audiences je n'en parole cher mmne dian les t6nnbres.
n. cement ; I. Franqois, Inspecteur point, soyez convainous qu'it n'y a rien,
et lice ; Fraucgi- fils, Em. Calixte. car je veux m'ouvrir A tous et Ie ji' (Le Mirnistre Cnal, ofticielleme
la Vous 6tes ed&fib, mes amis. Eh bien, mais rien cacher. dblard itterimaire 'lInt6riur, -
1, je vais montrer que je ne plaisante pas On parle de people. J'ai ma part que la paix et I: liberty6 sont garanti
et qneja suis un vrai soldat. t. people aus.i. J'ai 'rois fAmilles qii, A ceux qui en ont besoin ls peuve
,- On doit respecter un Chef d'Etat. A eltlos seules,representent 90 personnes iornmir les prtes onver.es. Mi ist
1, Sans user de mesurps brutales, je vais, (t qui me suffiraient poir fair une S. Marius affirm; o qu 'Arme sau
ds dBs domain, edg'er les choses. Le de bonne trouee. Et puis toes mes soldals itre la sauvegarde d#vouee du Prts
n voir du journalist est d'observer les mae sont soumis.. lent et Je la nation. )
u convenances A l'egard .les autres.Qu'il Le moment est ;i I'action, non aux Mes amis, Port-au-Prince 6tant
critiq:'., mais l ins les former. paroles. Capital, doit dtre la boussole de
i, Malheur A ceux qui sont compromise. ( Sur invitation, le Miuistre Murat plaix publique. Je ne crains rinn, je r
J'auraik preslqu'e souhait qne r.on His Claude dit que nos r-liation, avc la Do- conlie toujours a Dieu... Je n'ai jama
s le fdt, pour prouver comment nn tils mninicanie sont des plus cordiales : le tt bittu comma d'autres ; je choi
e doit rester dans les sentiments dIe son (harge d'alliiies de la Lggalion domi- des ami, pour empAcher qne je sois
pre. iicai!o par correspondence aftirme que dernier bitlu. Je tiens la ticelle ,I
Nous bummes en paix. En dli,-c:Irli- les deux l1dpub!iques-fceurs out interAt bon ombree de g--n,je le- i en main
taut ainsi, vous f.ite, du tort Au pjay, a vivre fraternellement en paix. ) qu'ils so remuent, et ils verront I
s l'exteriour. J'ai ieqi une lettre iI ie je' Venez so-ivent ici, ine; amis, je vous mti
garl. pr'eijusement : ji pr. f:ieLras a- dirai tout care ne ve nx rien cecher ,I On veut me porter A me d6meiti
crifir des proptiAtes qlu( de perdire ce ce qui intdresse le p- rule. Nn,, je ze-te l1 soillat qui vous a al
e 4ocument... Depui. 180i,quel Chef d'Etat a j ,m i- Pt lti r aie liberty.
DtUns tout cel,, ii y a un secitl A dt-
maler. Cs jourlatl I s'expiimnerait pas =. ---
I ainsi, s'il ,'avait p.*s q'lelq,'es attaches
Savec des gens autoris6s. r *
Comme c'est mal de parler de la -'o ie.I
On vous eleve et vous voulez vous ra- 1 1 F K!
e baiemtr vous mrnes...
1 II y a quaki mauva's ispiri, Kola-Charpagne fortifiant
e Ijuare branJous de disco(,de: i! viesn- olaamp
drout se mettre eux-memps dan9 ls dlrap Iron-brew tonique
et je n'aurai que la p-ine de le- cnvt -
a lopperai ue la v e ei v de la Charley's aerated water factory
e lopper, cir cela va Itop loin.
S Jo vous d~claIe soltanuellement que" En vented chez Catinat Fouchard
I j% no prdpare la vuie A pereontne, Enli
Sunai de compromise avec peronDne et cpla R NEL DU CENTK'F
e d'aotant plus que personnel ne m:.vait -- .--- ----=--= -- ----
Sprdparr de soie O.a dt queje pr pa~e
un aauvt'U; il faudra btin q"I'on me LE r t
i di.requi e.t i. oi,i.je conai-. ,,i'u. DEPOTE K LA OD K I GSTON
Sauvear, car ld rnoddd n'a 4te -a,:ve
Squ'une fois. de la '7#est Ixndia A-erated and
Que la police tache, que tout I,. rndilr
Iache 'aintlret que j'accorde 1l'a.tion Mlineral nrC7aters Co mparny
politique, pui: qu'on m,'y amine.
On veut mo porter a suspend. mono rcommand- par les c6 bres mrdecitrs do la amaique.
Sprogramme; si j.3 le suspends, j i ne
recommencerai qu'apsel avuir jgiAA Ipartir de luidi I .Jlin une -uctt'a!e sera Install', 3, rue de- :4 ar, :
certaines chooses graves. en face du lagiC Keller
Je no fais de, distinction pour qui qut VriiFable kola C(:itpagne
I ce solt. Je ie -uis pas un home ,t- I ON aI f (TONIUQLE )
arti... J n'ai aucune compromission. KOLA \V:;E ( Vin de Ko'a, fortatiant- ( 1 v.'re a liqueur 3 ois par jour )
e no tolBrersi lien de mal. C'est une Ttril dI 10 douzaines, douz-irne et par boiteille.
Simprudence ans gale qu'a commi-eLa --
SPiortc u Prince comma ailleuru G,:id rabais A prtir d'-n achat de 3 douzaines de bouteille.
ouand j'dtais DelIgu6, je ue faisai ne. Arthur Bonnefil
rien qui ptt Btre ddsapprouv8; ChefMme. Arthur Bonnefl
d'Etat je ne subirai aucune mauvaise O)n en trouve tgalement au 81, Hue Tiremasse, 81 ( Saint-Joseph )
influence.
II faut, par la sagesse de notre con- --- -- ----
duite, garaulir notre pays. R.spectoas- Jod oS l Ita
nous.Vivons eu fnres. Soyons hoann~es.
It no sauriit avoir deux souverain1 Cristalii Jodati Italiani deVetor Pisani
dans un pays. Dieu realize tout. Je ne i
puis avoir la pen.,4e de me conserve --
au pouvoir, oi de patronner qul qua qe e Prsente en meme temps les avantages de I'iode et les alcalins. Elle eot
soit; mais je asuis capable de malutentir
les ns dans la reason, trcVs utile dans toutes les forces raleutips de I'6change materiel organi-
Messieurs les Authoitfs c'.-t vous que,- obesit6, oxalurie, litLiase, etc- et generalement dans I'arthritiam6
qui Btes d6nonc4s par La Pioche.. Qui dans la constipation habituelle et les infections intestinales.
teme le vent, moissonne la tempe:e i
Voos diteo que vous pat lez du Cabinet, La JooDosALINA constitute un remede tries efficace, meme merveilleux, contr,
et non du Chef de l'Etat. Vojs ne devez les maladies du toie et des reins. Elle est accepted sans aucun d6gott et ells


jama oubliter qui prnside e Cabinet. ajoute son action laxative cell de rdtab'ir les conditions de la circulation
, ( On peut ciitiluer une adminis- nalqe
traction sans 'outrager,- dit le Ministre intrapelvique.
Murat Claude, pendant une pause de En vente ohez A. de Mattels
Son acellence. )


6"I
ol
i-

in
ce
&
de
il-
lir
nt

re
as
Jn
'il

na
ms
es
il
le
r-

nt
lit
es
nt
re
ra
lit

la
Ia
le
is
is
le
le
r:


po


1








Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ
JAIME TESTAR
Le cbapelier remarquable, avan-
tageusement connu,fait savoir au pu-
blec on general et a sa nombre se
clientele qu'il vient de transf6rer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCINN MlAISON DU LOUVRE )
Di LA PLACE GEFFRARD A LA
GRAND'RUE OU RIPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le nouvel 6tablissement eat on-
vert sons le nom de la flour de
l'AmOrique
It promet soin et promptitude
comme toujours.
__- -


Francisco DESUSE
Fabricant de ohaussures

La Manatacture a toujours en d6p6t
an grand stock, pour la vents *w
gros et on detail, de chaussuresa n
tons genres pour
IHOMM8s, FMMIES, EilTAmsT
Les commandos des commergants
de l'int6riour pourront 6tre *xo6cutees
dans one somaine A pea pres.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
WORT-AU-PIaINC ( HAI )


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpubicaine en face de
K. Robelin


Mr


Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pat6 de foie gras. Saucisses trufl6es.
Pigeon anu pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalises par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vine
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.
Vient d'6tre ddit6e et mise en Vente
Une nouvelle Valse lente suggestive de
Ludovic Lamothe.
PAPILLONS NOIRS "
L'exemplaire P 3.
S'adresser toujours A M. V. Mango-
nes.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magasin
de L'Etal.
Port-au-Prince.


A L'tLGGANI
OORDONNERIE.


4z, Rae des Fronts-Fors.
CrAUSSURns m DtP6T,POUI L& vL rsT
Promptitude et soin aux commas-
des tat ii qu'eon province.
Chaussures de Dame form e t tra-
vil toujours tout oe qu'l y a de plus
uouveauz.
Former am6ricainoe t frhaaal e pour
Meseaors ; 414gantee t commodes.
Pour le eiantants pluas raee.
Traval solido ecW ut4 aveo
eas peaux do pr i t arque.
Asjuram e do grad rabed .
PAtes, Orages et Liqaulds

PHOTOGRAPRIZ
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 Ruo DU CnTru
Travaux do touted sorts t ,do
tote grandseurs.
ReproduttmemAprahU MU eto


NESTOR FELI
L'excellent tailleor avantageusemenl
conu de touted la RIpublique vient
do rouvrr son atelier Rue F6rou,
( R des Miraes ) No 61, prs de M*
L[Aer Cauvnn,
na ombreuse clientele trouvera
comma toplours toute satisfaction,
Poor les travaux qul lui seront COD
68.


Chapeaux I
Chapeaux I I
apChapeaux I
PAILLI BD POSTS-RICS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales
ET


JOSR SAN MILLAN


FADRIQUE
PL&CE


DI CHAPEAUX
GEFFiARD


leds de Ceffwre I Lewvr
Pour tous lea gotta et pour toates
les boarses.

Cordonnerie Nouvelle

G. B. PETOI
t43, GRANID'RU 148
PORT-AU-PRINCE
_1iAUSSUR/J I TOUS ON fUM
K DAP6T, POUR LA VUTIM
EI *6ReO T DrTAJL.
xZouUton prompsto dl
oommandOs, tant aoa qu'em
Province.
Former A hommes ; l16gaates et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernirs mo-
d4 d4 Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfnts confectica-
a6es avec des Peaux4 d toue nsances
'une selection et dur6e irr6proeba-
blis, A des prix avantageux.
Cirageo, pates at lqulids
Pour sekaWsare de tLwtues aMes.

Maison F. BRUNES.
196 GRAND'RUE 195
Dirigep par

L. HODELIN
Anciw mw brre d d Seietd PAhiMLr
ihkreiqut d ma"ir' taillo rs do PPar
Vient de recevoir an grand choix d'd
toffee diagonal, casimir alpaca, chevio
to, cheviote our deuil, etc, Recomman.
de partictuliremet A sa elientle unw
blie collection do coupes de casiir.
de gierts de faatalsie et de piqu6 de
touts beat.
Sp-oiaalit de Oostumes do no-
oes.- Coupes Frangaise, Angala *t
Amrialn de la derni-re .
La ailson o-onfeeton.- aMudid co
tuams militaires, habits brodes
dolnan s. tuniqus, habts ear-
vim. eto eto. de oa emdm.e
-I tels-] estat1.-a t
ST-JOSIPH
AGOLDES RUBS ROUX UT DU MALA
SmI DU L'RTAT.
Service bien organin..- Ropes
A la carte.- ouieino ezoelleoene
PaoPuzrAa : Josar DESRIVItRE

Tiblre Z6phirin Bell
Fabrioant de ohaudures
Rue Tiremause, fade Nord de
la Place de la Croiide-Bosales.
l PANTOVF1S IMcVL .


HAR"AU'AMT BELLEVUE
Ptum do CkUrlmd~mMrg
PORT-AU-P RINO0 (MAITI)
Mme Hermance ALFRED, dhririjee
APPART""MU POuRa IMUr I
dan"oUr 5.-LU hnoX
lIUUIUO~lenO~ ssdn a .m~brhCe. Pin uw~y je usw*LLI
iou..r ed Wrejw. La 2~ummwwq dinawis ra~p~aju ~- L67
PROPRI Tt SPAIOSuuS, S'OUyRASr SDuf jx lOi
PVRito AD iAADIR
sdkUom rdwrl m-Pi~. ct r -ho
aOM~oDJC egtriqui


Table d'H6te


bw lee Iowa, 4. do O f i s mo
do 7 A 8 rhaur dAsa*a


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soignee des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses de; minerals d'or, argent, cuivre et autres
methode am6ricaine ( fire essay .
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops
Champagne a P. e la douzaine.


mmai d'aprw

at vidtatbl K


Droguerie en gros et en d6tail


Propritaire : W.


Buch


Pharmaoien dipl6m6 allemYand
D6p6t de Kola-Champagne:
Aux Gonaives: Midame P. Laraque
A Saint-Marc : MaJame E. Martelly
& Petit-GoAve : Hermann Reimbold & Co


GRAND PRIX


HOBS COCKool


Rhum Barbancourt
MOdalles d'or, Mention honorable, Membre du Jul. 0rand
prix, ors oonoours dans toutes le I poist*os d&pais
1881 jusqu'& 1907. ( Anioen et Nouveau ContiSUe6)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule 4
tairede la marque Rhum Barbanoourt set seu
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rh um B.a.
court lesa 6dailes d'or de touts lea R position% a pA
les affaires de feu son mar, et s tient I la mgmehall4 s"
des C6sars, i la disposition de sa nombreuse
don't lea commandos seront azx6ut6es avoc le mam sol
le pas&.


Grand RabaisI


JAMESTOWN TERCENTENNIAL


EXPOSITION ( i901


HAS CONFERED A


r&nr l


alffal


n uonTi


Tannerie Continental
DE PORT-AU-PRINCE
S CH USSURES
CHUrRmU GoLC*, pour homme et dames P. 10. Eub o
VulNIS UCLWPI ( 12 0
Vsanms scores 1i .f
COULMUR LOTUS c 1 2a
Pour la vento en gros 5 olo d' 0


-- -UPON


---


t