<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00643
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 11, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00643

Full Text




,_,,jstso nfl' N, 669


PORT-AU-PrMC.F. ( Rahr


Vendredi, 11 Juin 1909:


I


)


OUOTIDIEN


Abonflemonts:


uhSImAU.PRIN


usvr~PP.a.TKM


Ua Mor. .
Ton Mols.
Uw Mos. .

Twoa Mon.


.G.
*
* C
*
* C


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


DIRECTEUR-FONDATEUR

Clement Magloire

ADMrNuTATrUR, Arthur Isidore


Li- NUdkkO 15 "N'rimics

Los u mscrit o esrl u mom mS OU" l W ON% P 084m
DIREC;TION- RItDACTION-ADMINISTRATION
4~. 51 ~~t,4S


Histoire d'Haiti
A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violence et repr6sailles
XXXVI


AadrJ Th61~maque fut un des chefs vr6 au jueineent du conseil special mi
de a conspiration que nous avons vu, litaire; ruais, on -14pit de tint d'em
au le chapitre des Conspirations hali- bA:h as drss(es autour de lui, son in-
slis, organiser centre l'autorit6 do nocence dclata et il dut ttre acquitted.
Os6 Zamor. Clui-ci dtait common Soulouque entra dans une violent
S da d6partement du Sud at di I'ar- colere, en apprenant de la bouche d-i
mdinment des Cayes, lorsqu'un jour president di conseil special ( le g4nral'
diaois de mars 1848, les populations Salomon alea6) le rdsultat du proc6s.
birort-Salat, de Cavaillon, de i Plaine li linjuria et serait peut etre arrived
it Ciyes, s'6levrent aux cris do: :A des voies de fait, si les longues jam-
"YViele president d'Haltil A bas le bjs du gd.idral ne I'eussent pas mis
* Dgagu! hours des atteintes du president T ois
Calai-ci dut abaudonner sa position semaines d'ar;t au fort Tourterelle lui
am rendre & Port-an-Price pour ex- furent inflig6es... "
pectte situation au chef de I'Etat. II se trouvai un casuiste, selon le
Itt dans ces conditions que le gdne. mot d Juzon, pour soutenir par la'
ai AdrM Th616mique, qua avait les 1.galit le re ssentiment du president.
mprabTes des insurg4s, ft charge du Ei elffe, le 27 juillet 1818, Soulouque
UanSidement du d6partement da faisait publier dans le Moniteur I'ordre
S.I du jour suivant:
Mii la nouvelle des d6vnements dua "En dchors du gouvernement et dans
iAvril, le principal chef de la conspi- I'oubli des prescriptions de la loi, le
OliacontreD gu6 Zamor, Jan Claale, ge6ural de division commandant I'ar-
mahit, 'A la tete d'un gros de par- rondissement des Cayes, a appoint un
thu," la ville dis C yes, es proclami g6ndral de b.igade, un colonel, un lieu-
mmandant de I'arrondissement en tenant, un sous-lieutenant, un sergent,
jlast Andr6 Th61t m tque A laiher un caporal, assists d'un greffier d'un
, ~oan tour. grade inf6rieur, qui se sont rdunis hier
Cdici se rendit pir mar i Jacme!, et ont jug6 le general de brigade Andrd
W"1 l'intention de gagner Port-au-;Thl66maque et consorts, accuses du
Price. Mlis, ayant appris le dipar. de crime de haute trahison.
Swlouque pour le Sed, ii se hAta do Cette r6union,qualifi6e conseil spd-
Wtarner aux Cayes pour expliquer sa cial militaire, 6tait sans existence le-
Mdaite. gale, sans mand it, puisque sa forma-
iMAtiureasemnlt pour lui, Jian tion ne se trouve nulle part dans la
ade avait eu le temps de s faire iloi et qu'elle viole d'une manibre fl -
4er par Soulouque dBs 1'entr6e de granted les dispositions Je I'article 20
-uiCi aux Cayes, et de bA'ir sur le de la loi de l'orgaaisation sur les con-
OssiAe do Th6lemaaque une fable hx- soils militaires..
*U4ani laquelle i le pr6senta come Fidele observateur des prdscrip-
alt voula prandre part au movement tions de la loi, voulant en assurer le
4 atral Sint-Surin Pyrrham et du triomphe, j'ai, an consequence, former
e-4e Loas Jacquesa et c'6tait pour un conseil pour proc6der au jugement
h a ir ola qua lui,Jean Claude, I'a- des susdits accuses. Ce conseil est
V. cb&s Om pregnant de force le com- compose, comme le vent I'article 20
,a4itd de l'arrondistolmet au pr6citd, d'un officer gin6ral qui le pr6-
a du gPuvernement dtabli. side, d'un colonel, de deux lieutenants-
tAnuqe qai ignorait an surplus colonels, d'un capitaine, d'un lieute-
ttidr Th6did.maqae 6tait parti avec nant et d'un sous-lieutenant : un ofli
t I.dId venlr tl mettre an cou- cier sup6rieur remplira les functions
de nit ti.n, doMna dans le r6cit d'accusateur militaire pr6s ledit con-
.i Tho1u4 dautant plus volontiers seil."
q *, soloa touteO les appa- I1 est certain que cette invocation de
Setat On fuite. la loi n'6tait qu'un pr6texte trouv6 pour
tr 4tatist ainai prdpar6, de fair rejuger Andr Tbhdlmaque : l i
CaPye rThLmae eat dAbarquae n 6tait autrement, pourquoi, au lieu
P l ar 'Loir 'e president, Jean de punir le president du conseil, le g-
ait rui ter et jeter en prison, n6ral Salom)n aln6, n'avoir pas de pr-
4._ Jbf to leP a l aiser com- f6rence frapp Jean Claude, seul res-
P lt .s he def de I'Etat. ponsable de la formation du Conseil
V roi 0e enqufte pour bien special illegal ?
iNr mnir ident qa'il lui avait dit Le nouveau Conseil si6gea durant la
&- i e di0 s que lee t6- nuit du 16 au 17 juin 188; a huit
*-~ A LT par iri, afflua- heares du martin, le jogement fut rendu
W'mIq fat ainsi li- avec application de Is pimne de mort;


et afin que flit supprime tout dMlai sus-
ceptible (d'tre utilis6 pour q.telqie re-
cours en rdvision,les ci1jfldn ids fuent
ex6cutds d Iux heure.4 aprks.


Les rejugemen's dtaient d'ailleurs
chose friquente avec Soulouque; on
connait, enlre autres, I'histoire de St-
Cyr I brosse.
Le colonel D6biosse 6tait aide-le
camp die Soulouque, administrateur linances de Miragoirie et un des plus
grants ndgociants de cette place.
Lors du passage de Soulouquw A Mi-
ragoa;ie, Ddbrosse lui fat d.sign6
,'comma le chef d'une conspiration
qui existait dans l'arrondissement de
Nippes" et ay.nt lI.s ramifications ave,:
celle d'Aquin.
Ceoe:idant M St-Cyr DLbiosse
avait tibs bien reCu le chf dle I'Etat ;
c'tail peut-6tre pour mieux cacher son
jeu.. Ui diner avait Wtd offert au prsAi-
dent ; au moment de s'y ren'ire, il d6-
l4gua le g6n6ral Dufresne, minisire dc<
la guerre, et pretexta qu'il ne pouvait
mangte lorsjue ses troupes n'dtaient
pas rationn'es... Dtbtosse ofllit ,le ra-
tionner l'armee. J'accepte votre oi're,!
dit Soulouquo, si vous avtz assex dfe
provi-ions pour tout ce mon le." QJal-
ques heures apres, los quatre regimenets
qui acconipagnaient lepredident avali-it
reau iine ration en biscuits am6ricai(is
et en bieuf sal'.
Les courtisans et les ddnonciateurs
ne mandrqurent pas de f.tire remarquer
A Soulouque, que cette grande quantild
de biscuits que le colonel avail mis a la
disposition de I'armde devait servir a
sa prise d'armes ..
Aprbs avoir fail contraler que les
troupes etai-nt pourvues d'un jour de
rations, Siulouque ordonna de lever hI,
march pour Aquiii en notii.nt au colonel
'~brosse de le sivre dans son Htat-major.
Celui-ci crut un instant que sa fortune
dtait faite; avec les plus grande de-
monstiatio'-s de joie il fit see prdpara-!
tifs et pi tit avec S.ulouque.
i M ais A quelques lieues de Mirago:i-
ne. Sou!ouuqu s arreta,choisit quelques
officers et forma un conseil de guerre,
appela le colonel DBbrosse et le livra A
ce conseil pour 6tre jug,.
L'accusation qui planait centre
Dbrosse ne tint pas debout, bien lqu'il
rn'et pas de d(fenseur. Un jugement
sommaire fut rendu et on I'acquitta.
Lorsqu'on rapport a Soulouqut
un jugement d'acquittement, alors qu'il
s'attendait a une sentence de mort, sa
colbre n'eut pas de bornes; ii dclata en
invectives contre ce tribunal qu'il avait
former la nuit, A la hbte. Aller et juge.
cet h.mtne, et si vous ne le jugez pas mieux que
cela, tant pis pour vous !" I
"On comprit que Soulouque voulait
une sentence de mort... Cependant le
conseil de guerre n'eut pas le cynisme t
de prononcer la paine de mort; il re-
vint avec un verdict de culpability mi-
tige par des circonstancas attenuantes.
i* Le colonel D6brosse devait Wtre ju- a


06 une troisiiimefiis par le conseil special
d'Aquin, ot -tre fusilld quelques semai-
nes apres."
AvusrT MNIAGLOIRE.


GRAINS DE POUSSIERE

Une triste nouvelle.
Le farouche .Vz,, unL brillante recrue
du rLjuvelliste -vient de d6couper le MKa-
tint en morceaux, et ii a pris un .ingulier
plaisir A uimbiler les moignoni de ce ca-
d3vre. Que voulez vous ? On s'amuse
come on p'ut. 11 y a des gens qui, pour
rigoler, sab!ent leur champagne dans des
cianes et font dodo dans des cercueils.
Et pourtant, je reconnjis un trt~re dans
ce NuV,-mon tr&re N.V.. L'air de tamille
est manifeste. Conime ou.,, il pratique le
raccourci -oh! oui aurs, pUisqu'il d6eou-
pc, il dvite la longueur autant que la
profondeur, les petits frissons qu'il apporte
sont A fleur de peau, et c'est en passant,
d'un coutcau ldger et avec. tranquillit~ qu'il
tue...
Je suis la dernicre picec anatomique du
macchabee de ",u ., quelq ie chose come
un piLd, et ii a protir de cela pour
m'appeler La Bruyere.
Dis doic, 'I2uv, mon vieux, as-tu bten-
tot tini de te f... du monde ?...
Nix.


JIIUII I X [ M

t rNSEIGNEMINTB
-1LTZiOROLOGIQUBS
C) ervatoire
DU
S EINAIRI COLLEGE St-MARTIAL

JEUDI 10JUIN 1909
Baromatre i midi 763, */*4
romp6rature 11 i m 24,8
mauimum 34 ,3
Moyenne diorne de la temperature a8,2
Ciel tries nougeux toate la journOe. Ora-
ge au Sud A 2 h:irt; ; p ie a N W A
6 h. Eclair et tonnerre. Hilo solaire A
it h. Brise de mer tardive faible. Baro-
,netre constant.
Agitation sis unique dans la nuit.
J. SCHERER
Nouveau tarif
Le Conseil Cormmunal vient de mettre
en vigueur un nouveau tarif des courses
de voitures publiques. II a modifi6 en me-
me temps,les rbglements relatifs A la circu-
lation de ces v4hicules.
Souhaitons qu'avec de pareilles disposi-
tions, on arrive 1 ramener i la raison la
,lupart de ces bussmen don't la morgue et
'impertinence soot parfois r6voltates. II
serait bon de ripandre ces nouveauxtarif~.
fin que chaque contribuable f6t A eae


I ~ _
L


I I r


bb -











Les courses eC ville d'an portail A l'antre
etdo board de mer an Champ de Mars, par
personnel, soot fixes A 30 centimes ; !es
courses A I'heure en ville par personnel, ;
I gourdes So et 3 gourdes A partir de 7
heures du soir.
Arrivage
Ce martin est entr le steamer Altai avec
les passagers suivarts venant de
New York. Mr Mews, Mr Simon.
Cap-Haitien.- D6putd T. Pierre.
Pcrt-de-Paix.- Mr P. E ie, Consul Hag-
not, N. Nader, F. Paradis,MmeJ. Sylvain
Mme Roy, Ch. Alcindor, Th Stephen,
Mile Suzanne Archer, M'.e Euphonise
C. Dugue.
D6part
Avant-hier est part le steamer AbJ el
Kader A destination de :
Sgo de Cuba. Jose Martinez, Julian
Gonzalks, Augustino Suarez, Maria Gou-
reu, Juana Reyes, Bazan, Rob.rt St-Foit
Colin, Pablo Di7z. Mr et Mine Romelus
Climence Papeu, Mme Elmir Vaval, Rene
Dg .d,. E n'mud D'gind, Thomas Val-
court, Arthur rKap!iel, 11-nriette Morhead,
L. i. Gormil, Clira Dejoie, Cleomene
Charles, T6dlmarque Charles Eulalie
Louis, luan Binan.
Yt-'Domingue Albert Elelstein, Eu-
gene Weul.
way,,ag,,. -- Jaime Testar et 2 enfiuts.
Caves Mme .'exandre, Ccile St-Vil,
Mme Monts HIelene Toussaint, Maria
Angustin,,Mme Milien Emile, Leon Emile,
Mine F.'ienne, J Aflack, Mmne Augnsti-
no Bitot, I.ouise Pascal.
lH'rmie. Mme Louise Pescay et 2 en-
fants, Cldmence Germain, FIlix fits, Mime
N. Cayemitte, Mile Cayemitte, Cl6mence
Mirtil Mme Peltion Petit et enfant Mile
VWron'qut Petit, Mile Julia Germain
Antoinis Fortune, Robert Balmir. Mint
R. Audan et 2 enfants, Eugine Rolland,
Antoine Titus, Scneque Tardieu P. Guil-
baud, Victor Blanchet, Brice Titus.
Tribunal de Cassation
SECTION CIVIL
,Audience du mardi 8 Juin 1909
A dix hcures et demie du martin le Tri
bunal prerd siege sous la presidence d,
Mr le president 11. Leehaud et entend leI
attaires de:
Cadestin Antoine et consorts, contrt
Joseph A.ldeus Clermont Lavau Antoine e
consorts.
Le jige Emm. Chancy donne lecture
de son rapport.
Le Minis ere public, Elie Curiel, con-
clut I la cassat;on et A l'annulation du ju-
gement attaque.
Epouse Georges Bayard centre la Societ6
Mercantile.
Le rapporteur Mr le juge Baron lit sot
rapport.
Affiire renvoyee i une autre audience
Cajuste Bijou centre Geffrard 3out,
et consorts.
Le juge V. R. Domond fait son rapport
Mes Solon Mdnos ct Arrault sont enten.
dus en leurs observations.
Le ministire public, Luc Dominique
conclut au rejet du pourvoi.
Le saige est levi.
*

Audience du Mercredi 9 juin 90o9.
Le Tribunal sous la presidence de M
Ernest Bonhomme, Vice-Prdsident, prend
siege a dix heures et d~mie du martin e
entend les affaires de :
L. A. Clermont contre Semera Pierre
Le juge Anselme a donn6 lecture d
son rapport et le minisitre Public Lu
Dominique a conclu A la cassation d
jugement attaque.
Kawas et Charles Fara et consort
centre tn jugement du Tribunal Correc
tioanel des Gonaives.
Vu I'absence motive du juge rapporteu
l'afthine est renvoyde a 1'audience de mei
creda prochain.
Le rl6e Cpuis6, le siege est level.
Tribunal Civil
Audience sivile du mercredi 9 Juin i9o,
Le Tribunal sous la presidence du jug
P. Jh. Dupont Day, assist du Ministei
public Lys Latortue prend siege et pronot


ce lesjugements suivants:
Celui qui rejette l'action introduit
par Me Mathon fs-qaalitd centre F. Hei


mann et Co,ditqu'il n'y a pis lieu de fire
droit A le demandle de do n --'- i:.re:
reclames par eux et condamne Me Etienne
Mathon aux d6pens.
Celui q i recoit l s co:is-ors Cores
tant opposants au jugemeut rendo par de
taut contre eux, en faveur du sieur De-
sil'e Raphjc le 16 Jinvier 19o8 par c
tribunal, declare les consorts Coie,tart
inal fond6s dans lear opposition, ordonnr
-ue le sus dit jug-ment sortira son pili:
St entier effect.
Celui qui declare perimbe I'instancct
introduite con re eI sieur O.chit Jexa
Paul par la dame Ix6mise Exmed le vin.gt
Sinq Juin 19)4 et la procedure sii ie J
puis cctte Cpoqae et condamne la d-.e
dame Irxmise Ex6me.
Celui qui annule la saisie pr.tiqu&c
par la dame Simon Paul es mains du Di-
recteur da Bireau de la Recette et d: la
Defense sur les appointemen s dja i-.r
Christian Petion,t6elgraphiste, et condam-
ne la di:e dame aux depens.
Csmposition du jour
E-isuite sous la prbsidence du juge A.
St Rome,assist6 da. S b;titut Lys Li o t :,
on prononc. les juge nents siiva' s :
Celui qui declare bonn. et vAil b'e
s', saisi arint pratiqube au bareaa de la
Recette et de 1: Depense et entire les mains
de IM >)sieur Francoi, Pasq-'e, p.ay'ur au
Dpaittment des Travaux Publics sur les
appointements du sieur Robert David
par le sieur Etienne Morailles et ordonne
aux tiers saisis de vider leurs mains en
celles du saisissant et condamne Rober;
Dauid aux ddpens.
Celui q'i recoit le sieur Auguste
Gabriel, appelant du jugement du tribunal
de Paix de la Capitale section Sad en dtue
iu sept Janvier 1907, dit qu'il a ete mni
iug6 bien appeal, met le dit jugement a
.lean: t faisant dro': a'- pr- n::, .' c n-
-lamnC St Leger Fortin A payer au ieur
\ugus'e G;b:iel la sornme d-cen; .in
sept dollars sold de l'ob igirion .1 iu.
-ouscrite, Ie condamne en outre aux de-
pens.
Celui qui autori e it d i;c Mi .i
Christine Amin!ie Hu;tin,)t, 6ep) s- IL wis
IPouilh a produce A l'ordie ouvert aa gtrtfe
du tribunal civil de ce resort par dcvant
le Juge Commissaire Dupoat Diy, A d!~
taut par son maria de lui accorder voloatai-
rem.nt ceLte autorisation et la conJdannn,
Lux ddpens.
CIlu qui admet l'ins rip:ion d: ifux
tormce par le sieur Simexan: Roaz':r, sus-
vant acte di sept Novembre mil netf
cent hait ordonne que dans les iris joais
le la signilic iin A avocat du presen jii-
jement, le sieur O'Connel Benoit s-ra tenu
de rtmettre au grtff 1e l ettre- d Ro' .'1 r a
Benoit portant la date du i8 Mars 191,
arglde de faux et d'en signifi=r 1'act- dinm
les trois jours au dit sieur Snm.xan Roa-
ier par acte d'avocat a avocat pour ,,rc
Iress. proces-verbal de son etat en la for-
me pr.scriie.
Le Tribunal a rceu la prestation de ser-
ment de Mr Seneque Dilzon, noinme iu-
ge d. paix de l'Arcahaie ensuite a entendu
> les affaires suivantes:
Le huis-clos des 6poux Joseph Fran-
cois Beliziire et le Tribunal a rendu l'or-
donnance qui r. nvoie les dits 6poux A
l'aud~L:nce publiq ei du 23 Juin co.-r.a
S Me B Camille a pr6sent6 une re-
qute au tribunal tendant A l'annulation
u divorce des epoux Chrysostome Rose-
' mond. Le sieur Chrysostome Rosemond a
acquiesce a la dite demand.
e Le Ministere Public a demands la com-
c munication des pieces pour conclude ulte-
a rieurement. Cette communication est or-
donnee ainsi que le renvoi de l'aflaire.
s Leonce Viard et Leon Dejein contre
Robert Ulysse. { Defant ).
Vu l'heure avanc6e le s'ege est leve.
Ir Arpenteurs-G om6tres
SECTION TECHNIQUE
Les Arpenteurs qui ddsirent faire tou-
cher leur boussole et etalonner leur chain
sont avis6s qu'ils doivent prevenir la Cor-
9' portion au moins 3 ours d'avance afina
ge que les formalities prevues par I'art. I6. de
re la loi sur I'arpentage puissent etre pr6ala-
n- blement remplies.
L',Administrateur de la Section technique


e GiNuSTY BRUNO.
r-I arpewt.r'gdomftre


I



'i
1
I


N re ds'est trouv ui-m e L'actualit politique est vraimenti.f
\otre cd:retcrear s'est trouv6 lui-matne sionnan'e. D ; DI r,.st 1utiot di -d
fort embirrassl. I a demanded des rensei- de la Libert6 et de la justice ils s'e
guernen's X Nix qui. de fort mkchante hu- pdle m'e, les acteurs du ht. re de l
nr eur, a rdpordu n' re oblige d'indiquer boe -esprantser fire lac
.s die bouffe -espbrant se rnfaire i la cak.
ni ,-rces. ni uteurns I Aussi, enregistre-t-on un ijyeux et
Nous supplies nos bienveillants lec- manage does et de paons.- Jusqu
teurs de rdpondre A la question de Casal mece,, quon pouvait croireind
ati de nous tirer de ce rmuvais pas. met cite fon pouvait proipo ins
est cit fort mal propos dans to
"La Lanterns mndicale" feuilles de leur cimpigne antimiai
le, car ils ont visiblement 1'air de
Lc ftscicule de Juin de cette important se compare trei immodestement d'ail
revue scienttiique vient de paraitre avec les a l'eminent home d'Eta franC4is.-
ma ic;-es suivantes: Un dicrocoe.ium vi- A linvention Je -l'urore qnvide
van.: d.ns un ieuf de poule :1 coquille; Ine peut avoir aucune relation avec ct
un c, dLe goundou a Port-au-Prince, par ,.urore de la Vi!le -Lurmire od a
le Dr Lein Audain ; -arthrite blennorhi- C'1menceau.
gic t pecudo-ph'egnon de la main ; coD Ne dit-on pas, en effet, que I'
;iqu- tilaiienne chez la femme par le Dr haitienne degl'Auroresapour directeur
S!lix C :lcon; nephrite parenchymateuse nyme an voumnineui personage dot?
'uraigc c Jiiz un nourrisson de 52 jours v cement A la Deputation national
p Lr l Dr Ch. Mathon. la disparition d'un chrmint et pit
Gran i Concert A Bellevue petit pays C'etait peut-* re po r
L'o cii :o: special qu'un public choisi cLatse.
a Jd,,i entLnda et apprecid A 'H6tel-Belle- Le dircc eur anony.n:, atfirme-tq-,
vu- d-if icudi prochiin,7 Juin, un grand en .l de minilire. Cest pourq0oi
co c:rLt qui aura certaine:nent le succ s i'I' e nouvelle, on le voit jouer 1
inadpendini, ddclamant par-out avnc
bh .uc, attache aux fe.es organisees par i spends ntre le Cabint po dit-il,
i d :.ctii,, du comfortable etablissement gste centre le Cabinet qui, diti
J Cha. p de Mirs. quand mn' e s'en aller.-- Et lt
Lts .ar;es scrotit personnelles et strictc- fmlique ds changer en chartout
mcin litnit:es au nombre de places que fun chz s inflent dvoit paour, essayat
peuv\nt contenir les salons et galleries demoe eur co ce. A tout ,e
I'h6tel. mo-er letr conti nce. tot
l'h~el, de. bre sur le soit du cabinet,.
C i.:e fae sera le dernier grand 6vtnene- Ld:.e su directeur est toot de
,nmnt de Ii saison et est donne comrne Le f ux directeur a t loin d'tr
Scurdial an revoir" de Port-au-Prince intelligent, se sachant active
aux heureux qui, vers les stations estiva- come neige, I1 se da~mne ctisk
les, fuient les grandes chaleurs qui com- pig'a-. mas tolours imasqu voi
mne~n'. ~de I'anonyme, alia qu u'ne v0i l
ne le fasse reconnai:re tcl q'On
Une interessante affaire nai sait sous le regne de Nrd Ales.
Mardi mutin, une audience sp6ciale etait sdchant peut-etre coupable d'unepp
tcnue an tribunal correctionnel pour en- de choses,il se cache de qappuit
tenure dLtiaitivement l'affaire du citoyen rore.
Florcnt june contre e general Hdrault On dit pourtant qu'Il ta.it tr rts
Pierre, co nmand tnt, ou plur6:, pour pir- auptrs de Nord A'exis.-- pre ,
Icr un language plus civilise, gouverneur effet, perdu son sitge an Corps I
militaire de la commune du Mirebalais. on le volt tout de ememe appel
L'accuse en uniform y 6tait present et lucratives foncdions, quitant A
avait pour dfe-nsear Mr Chirimont Cisar. sie telle douane pour tell au re -
L'accusateur,une pauvre tete-calee, pour ainsi, parait i, que la douande. d
nous servir du mot de notre confrere "Le 6prouva de sa prob.t tive. O
Nouvellis:e avait pour avocat Mes E. et port-on, ce tit A cops de oco
A. Montas. que I'on vit des employs timit
L'accusation reproche au g6enral Hirault administration proceder A l'ets
d'avoir enfreint,au prejudice de la parties des fameux chargements de cir.,
civil la loi du 19 septembre 1870 relati- de toutes autres degrees exipo .*
ve A la capture des animaux Cpaves. Mais aucon contr6le.
le public qui, parfois, ne pr6te pas bean- Tel fut, en racourci, 'an de
coup d'at'ention A ce qu'on fait devant lui, moyens d illustration da direc
croytit que le general tait accuse de vol nyme. elu'l's
de... cochons;passez nous le mot, nous I'a- A tort ou A raison, q4e 1,
vons trouv6 dans l'accusation. accuse d'avoir dnonlc 6I
Voler des cochous...betes si malpropres, Momplaisir i 1q'elle assae
ce serait tout de meme un bien sale dblit. pas stranger.
Heureusement il n'en est point ainsi.Le Le faitest qu'un .haul i '
public, apres les explications de I'accask, tient des lettres ou billets as tll
I'expose de la parties civil, la defense ou vres citoyens innocents s t
plut6t le r6quisitoire du Ministere public, deooncbs aux intimnes de
la defense maintenant de Me C6sar,est vite Ces lettres on bullets que vol
revenue de son erreur. Ce qu'il avait pris ront publics lorsque le V l
pour an val de cochons n'est autre chose, sonnage voudra nons tfnett l
come l'a laiss entendre la d6fe.ne,qu'une reconsaitre dams os silho0et


_ I __ __


DACS Idt mention illegale et arbitraire d
N,. iv.on; r.(;a le faire-part de la mort maul. La solution do problem
lu 'Dr Camille Louguefosse, survenue aux don plus diffiile pour Ie triblfa
Cyes, samedi dernier. Le regretted doc- nVonO tos que la lo punit h
Ceur n'viL que 26 ans. Ill gale et rbitraire des citoyes.l
Nos condolbances A sa famille. grande affare Frddric Brotus c, j
Bolte aux Lettres I t t tribunal correct
Bo au Lerese, de mme, la mention illpgaerg
Jacmel, 3 Juin 1909. bitraire des animaux. Voil la stpk
Monsieur le Directeur, tion A laquelle va ripondrele'i
Je vcex en avoir le coeur net. Une dis- correctionnel de Port au-Prince.
cus'io x a :J tr l'autre lour A propose de Nous ne colnaissons pas I desu r
quelqiesgrains de poussire, de vote spirn C"on de Mathon et consorts.
tirl Nix. f.e unss ont pense qu'i avai in- Cepnmant pod r si pea, b
vAn ;cs "Cercopes" et "I'ile de Pitheco mats out ~ d ronoanci bauncop j
s ", qu: c'X.ait une bonne blague, cette commis. ntE f ites.,un grand abs
h:,stre de m-neurs changes en singes commis .
par Ipi'er, ta:;dis qae d'autres affirmaient REPOITI
VIeAistence de cette legende relate dans Attention !
des auteurs tres-anciens. Un jeone profes- Pri&re de lire, dans notre
seur ftirna avec autorit que Nix 6tait an remain, un Avi; TRES IMPoTAN d
pa f~i: dr 'ir et qu' !es C-rcopes lai sont co"abora eur 'Ryons.
Conknus. II ne put dire autre chose. j
I'il J-dic p-is la solution, Monsieur le, -
D.r'c:eur. de m'adresser A vous. Dans Tribune du Matt ,
ltt.l ro,,tra'le cIsiq:le est racontde cetle
'/'wtlte ds Cerope l -? n'est-ce pas plt-
, i,,e ientTio de Nix ? L T
De rAiCe, rrpondez moi vite, S
B:en A vous,
PA~uI CASAL.


"Immulaw









..., qo'svec sa taille moyene, non seulement par I'Angleterre et la Russ
aer' d6uqarche halemtane quo- sie masu encore par la Perse. Si le dire de-
faga do pariien oisif, le direeteur Ila Gazette de Voss est exact, la fi
q e s"comttdirattaimablement R d. I entente anglo-russe pent avoir de gran
ya .b prudent, sons ses airs casseurs. des consequences, car la saisie de la Perse
C" r MALebs le MAUVAIS. doit 6tre considrie come une r iponse
de IAngleterre et de la Russie A I'hu ni-
I elation que l'AJll:magie a infligee ce'le-
S'EGALITu FRATERNITe ci dans de r6g .cneat de la question dt.
Lmt RePUBniQUE D'HAITI. i Balkans. Les inreres alleminds en Perse
U D HIsomn tt6s grands, surtout en ce qui touche
rai des minutes le chemin de -r de Bagdad, et its sont
Exrait dc u Tiunal condia-ns A la raine sila version do traite
du geI d Trb anglo russe et exgcte.
Civildet -au-Prince LONDREs 7. L-! banquet d'ouvenrre
L'anml a ef cent neuf et le Lundi du congrai de la press de l'Empire Britan-
tC cat n Mai, neof heures et demie unique a eu lieu. Environ 600 journilises-
ee ette angliis y ont pris part
As ge do Tribunal Civil de Port-au MELBOURNE 7.- Mr Alfred Deakii, le
Ai e par devant noos B. Rousseau, premier ministry du Commonwealth, a en-
o'si.gretfier do siege, soossigna. voyC une d6epche offrant officiellement an
Am paru Monsieur Simonise Vietz,pr.- Gouv!rnement Anglais on cuirasse d'csca-
dc rantd et domicili en cette h dre du genre Dreadnougr ".
S. Lel nous a dit et declare qu'il ST-SBASTIEN ( Espagne) U i our-
i en t implement i la suc- nal local dique le roi Alphonse a rcem-
w 9o dLso fils, Simonise Vietz fils, dd- ment subi une autre op-ration au nez.Cet-
dien ceite ville le vingt deun mars de te operation, pratiquee par un spicialiste
Ib ente eanee. dde Bordeaux, le docteur Moure, a admi-
DEtate le comparant a signed avec rab'ement r4ussi
ts aprts lecture: (Signe) S. Vieuz, B. I ST-PiTER BOURG 7. -D.uze nouveaux cas
bosr I de ch -lira ont et6 enregistr6s hier ;1'Cpid6-
EgistrC i Port-au-Prince, le premier mie semble se rspndre dans tous les
p. il neof cent neuf, folio 41114 2 R quarters de la ville.
C 4029 do rigistre X No 4 des ac es CONSTANTINOPLE 7. Un telgramme of-
jdicures. PerBu. Droit fixe,deux gourdes ficiel ren u d'Adana aujourd'hui, annon-
diquanLe centimes. cc que 445 musulmans et 17 non musul-
L Directeur principal de I'Enregistre- mans ont 6 6 artre.s sons l'inculpation d'a-
agt.Par dotorisation du Directeur (Signa) voir pris part aux massacres d'Avril*
FrooisMathon. Vu: Par autorisation du LONDRFS 7 Une depeche reque aujour-
otrbleur (Sign6), Cyrus Saurel d'hui de Cracovie (Pologne Antrichienne)
Poor expeditioi conform. relate que 500 perspnnes ont 6te blessees
Un renvoi bon. au course de 1 explosion d'une poudriere.
Collationni Trois soldats turent tu6s,Quarante maisons
B. ROUSSEAU. furent completement dtkiruites et plusieurs
centaines d'autres plus ou moins endom-
---- mage&s
IIIdPARIS 7.- -Mr Chauchard, propritaire
des magasins du Louvre, est d6ecid ici
Ui fUIlO U ls vendredi dernier ; it a lIgue au mus&e
national du Louvre sa c6elbre galerie de ta-
bleaux estirnie A 20 millions de francs.


Dernieres Dbpeches


Ku 7.- Le cinquantenaire de la ba- |'i ;B P iransalIanTlIf
ile de Magenta a 6t c6~lbr par de gran U
b Ies drns cette ville.
Accompagn des representants de la --
?e, C le c de Genes a assist A la c&-
commemnorative c6lbr~ e sur le Le Paquebot MO NTREAL sern
ip de bctaille. Une mess a tC cle- de retour Samedi matin et partira h1
poor le repos dees nes des soldts lendemain Dimanche 13 Juin, a deux
dns cette grande journey. Les en- heures ti;s pr6cises de l'apr&s-midi
des coles out chants des hymnes pa pour Cap Haitien, Porto-Plata, Saint
ques. Les nombreux ora'eurs ont rap Jean de Porto Rico, Saint-Thomas el
nec tmotion!'alliance francoi alienne. le Havre
MADD 7.- Dans an entretien a Tan- L'AGENT
derry del Val, ministre d'E.p gne a E. RO BELIN.
ra d6clar6 que le sul-an Mounli-Ha- --
ait incapable de rdgner, son carac'-re .
violent et cruel. Moulai-Hafid a Avis
lesngi'ciations avec l'Espagne, a
cediplomate, parce que ie refisais LE MAGISTRAT COMMUNAL
iguatir action e Cbo et d'A-CO NAL
talchica. I DE
IS6.- Une rvolte qui s'est pro- PORT-AU-PRINCE
i3uprd'hai dans one prison locale,
armine aprts que huit prisonniers Invite tous les bussmen A se presen-
S Srveillants eurent tC tus et pln- ter A IH6tel Communal de cette ville,
rotres b'esses. a partir de vendredi 11 Juin courant.
U7- Le duc de Genes amiral de a dix heures du matin, pour recevoir
I itaienne, et les membres de la' l'arrete du Conseil en date du 25 Mai
lita irefrancaise ont pris part hier could, renfermant les nouveaux r6-
1W do cinquantenaire de la liberation elements relatifs A la circulation des
Ibte d la joug de I'Autriche. voitures publiques et le tarif des
tmille prsounes portant des dra- courses modificatif de o'ancien,leqnel,
l O it di anSuis et pr6c6sde mu- approuv6 par le Ddpartement de 'In-
6 dtans les uns et sont alleys trneur ainsi que I'arret6 pr6cite, est
CidLioU nnes au pied de la statue actuellement exdcutoire.
uPte mile Faute par eux de se conformer A
Si'hiC personoes se sont ensuite cet avis, il sera pris A leur 6gard tells
hipoo prme ou on chceur com- measures que de droit.
n700riue ants a chant des hym- Fait A I'H6tel Communal les jour
lt mois et an que dessus.
S U article public paril'of- C. LIAUTAUD.


I se Voss de Berlin,
taasir e et .'"Agleterre
at immse lear suzerainet, a
m dm rat sensation en Europe.
ad t qun e e journal dit
t tot ls u'ils mettent
flt 6 t indEpc pndac de cet
'mt"a mtme dtat de vas-
.Z'toes g` public les ter-
"' U' .e W, .t- l eu rigad


Antoine Labastille
AUX CAYES
Oerniers articles regus
CHABRAQUES forme sell
CASQUES drill blanc
CRAVACHES


I
p

I



L


Produlls ilygieiques pour la Toilell


ON ROCMP
CRIM 81CIiU, flDOUCIh
CRtME mmadBapou
POUDRE V kISOUTEI
5~ srv E g set w vie"* s t do@ nV*W
j' J. IXOIm. s ug 3t-Xattia, ?AUS 4euer 1e6 rmIt tiufA=

tiducit I epiderine auquol W116
LA donne un., souplesse et n To-
l)ut6 I iconiparable en omi coM-
(urn. Eli. conserve l'ctat et Idur illiquant son d6licieux par-
coevt1Araichur Li t0iijt, cLxu de est souveraine
contre le hile, les piqdires d'iDSecteSe et les ruphioris de Ia peala
sati bisltuutl, invisible, tha -
LA rerit e, inmpalpable,
L II~JI J I i.scialenient pour les person-
!i.-, qui veulent avoir un toial
icrd rochable; son parfum dtlicat, son vel ti!t1 ouAt coutribu6 A faire dells,
la Favorite des Poudres de Toilette.
N ba'.. e( Creme Simon,
Li t pr."Parl'e01i les rincli F.".
_lo Phi.,'-rrI*upuloux de ybes
-&).e(1 A.\w, retain degr6
toutes les quAc S fieaaits tvie lIle i SimUon iS
est particuli 1crnl*i.' '0 de : c 1fAItO et pour lea,
dames doiit la peau est Cit-licato.
Acp3nce G~ncra13 ot D~p6t 2kc Hliti
-A40Sd-L JEk ~ J;: c~-c3 -
MALISON JULE6i LAVLLLW
93, Rue dIu Mgati da P A ta:, 93


DU

VERITABLE K OLA, ?


d4e la %7c-,3t


N'LIiieiac~ X Ja~ tei~c C' )ir~1L) ~, l I ~ i Ic~
Kingston (' Jiamaica )
Du KOLA \WrNIF ( Vini de Kola )
DU IRON BREW ( Kiti,.% -ONc )
recom mandtlos par les ct bu ui1 tic Ijt .1111 il ii'l'
Venez cliez .\Itidiulo kitIur;i Vteopar bari do
10 douzaines,-par douz ti ue de 1 hoittei ett i-ilI
81, Rite 'iremasss4e, MI(St(SaiInt-.kmeph ) t;z' iii ', \to- l it- .I 1alld'11u4.


Kohtli tie kiiiisloii


Kola-Champagne
Iron-brew


fortifiant
tonique


de la Charley's aerated v.ater fact',v


En vente


Avis Commercial

Le public et le commerce soun avi-
s6s qu'A partir du ler hiuin la iaison
C. Bien Aim6 & C :i est dissoute.
Monsieur C Hien-Aim6 prend la
suite des affairess avec I'actif et le
passif.
Port-de-Paix, 29 Maii INH)J.

Avis
Le soussigne, Paul Barthe, donne
avis au public qu'il a des droits rdelbs
sur la propridtd,:sise rue Bonne-Foi, oc-
cup~e our la Pharmacie A. Pob-rt-
(dite Pharmacie Nouvelle ) et qu'il
s'oppose ou s'opposera a toute ac-
tion qui pourrait etre entreprise con-
cernant la proprt6te au prejudice de
ses droits.
Paris, 21 mai i.X:J.
PAUL BARTHE


j^ 3EINS
," ,'<* l.',lp<:s,. reconstituds,
ll iclli' raffermis
SPIL-LESORIENTALES


( % r Pa


Banque nation ale G'H fU

Avis
C(oofoirin6mtit anix instructions du
S;crt.taire d(Etat d- s Finances, la
Hanque Nationale d'iaiti a I'honneur
d'informer les intdiess.s qu'ils pen-
vent a partir de ce jour, toucher f
ses guicliets, p;ar anticipation, le Cou-
pon No 18, clueance du ler Juillet
1909, de la Dette intdrieure Convertie
et Consolidt ne.
Port-au-Prince, le 0 Juin 1909.


s~c~


Apwft RD.JWINN


nr, rowl __


xxxcliit itx lc


BIA.'. I)l (111, 11"I'llk I -'.


cliez Catinat 1"michard









Chapeaux i
Chapeaux11
Chapeaux lit
PAILLI DE PORT9-RICO
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales


JOSE SAN MILLAN
FABRIQIU DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coiffure du Lewre
Pour tous leas gots et pour touted
lee bours.o.
am .i

Chapellerie
ACCOUREZ CIIEZ

JAIMIE TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusemeiit corniii,fmit savoir au pu-
blic en gn'dral et a sa nombreuse
clientele (q'il vient de transfdrer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'AN.:IENNE MAISON DU LOUVRE )
IE ILA PLACE (GIFFHAhID A LA
(IB\NI'ir nUI oM :TILI.CAINE
.V', 1 !. Eha, face de la Poste
Le novel titablissement est ou-
vert so,.s le IloLi de la fleur de
i'Am6rique
11 promet soin et promptitude
coinime toujours.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en d6p6t
un grand stock, pour la vented en
gros et en detail, de chaussures on
tous genres pour
HOMMuS, FEMMES, ENFANTS
Les commands des commergants
de l'interiour pourront tra ex6cut6es
dans une semaine A peu pr6s.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PRINCE ( HAITI)


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face de
E. Robelin


Grand Rabais I


JAMESTOWN TERCENTEnNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CO FERED A
Gold Medal upon

Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
C EIUSSURES


CHaVRtAU GLACik, pour hommes et dames P. 10.


Enfants P. 8


VRNIS ECLIPs a 12 a 10
COULEUR LOTUS ( 12 C 10
Pour la vente en gros 5 o0o d'escompte.
n ... i I


GRAND PRIX


HOURS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
Medailles d'or. Mention honorable, Meacbre du Jury, Grand
prix, Hors ,--. "- -o i re S:Uns toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Ccntinents)

Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
tairede la marque Rhurn Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui ont fait obtenir an Rhum Barban-
court les m6dailles ; or de to'ues les Expositions, a pris la suite
lea affaires de fen son maria, et se tient la mtamehalle, sise 7, Rue
des C6sars, k la disposition do sa nombreuse clientele,
dent les comminie9 ge-vn't x6cutoes avec le meme soin que par
le pass.


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soigne de--; ordontwinces.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, uivre at autres m6tanx d'aprbs la
methode americaine ( fire essay y.
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Champagne a P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Mr


Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses truflees.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalisds par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.

Vient d'etre 6ditbe et mise enVente
Une nouvelle Valse lente suggestive d
Ludovic Lamothe.
PAPILLONS NOIRS "
L'exemplaire P 3.
S'adresser toujours a M V. Mango-
nes.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magasin
de rEtat.
Port-au-Prince.


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemen)
connu de toute la R6publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6rou,
( Rue des Miracles ) No 61, prbs do M-
er Cauvin,
a nombreuse clientele trouvera
comme toujours toute satisfaction
our les travaux qui lui seront con-
169.


Proprietaire: VV


Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives: Madame P. Laraque
A Saint-Marc : M ilaea E. Martelly
A Petit-GoAve : Herrninn Reimbold & CO


H TAURANT BELLEVUE
Place dv Champs- e-Mars
PORT-AU-P RINCK (HAITI)
M. Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLI
DINRS--LUNCHS.
Installation mo~i-rn sl conforta i.. r a Te pdrelI.r.
ew.. *el r4glUe. Ls Tramways dotervent l'Bdlel-Bdello e Ums l e I 7 Metd
PROPRIiET SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDIN8
Sailo d rdception.-Piaso.-Gramop.
Sonneries Electriques


Table d'H6to


tos lox /ours, do Midiai 4g 2e w.,
do 7 j 8 hau s du ser


MaisoU F. BRUNP0
GRAO~ND'RYF10
Dirigo Par


L. HODELIN

Vient do recerov iP14
-L den 4;iigouale, CasIrjj S And Ch go
T., cheviot* ial de" ?Ri ttc
j do lartic aUi rom eut I s& Cion 0,4
I Us Collection docoup* d
40gusts do tantalssj41do"* **
touts baut6c. Piqui
Spdotoalitt do oostuixes to 1
CM COup d Franais ,, A(ae
Auadricaind oI.is dornj
La mion coliection,
tumex milita~lrqa habits
lolmaprg., tunlqe a abiut
*. Sto eta, do tou team

Corilon nerie Nonveli


9. 3. PETOIA

PORT-AU.P, NCE
CAAU8gUrrs AN TO3s gENW
Mg DWP6T, PCUR .LA Y z
RN BGOa ST DtTAIL.
Exec'i-tton prorapla du
Oom Pnandss, tantIdl quum
Province.
Former &Ahommes ; 66ganteg.
tionnelles.
Chaus&-. c.L:4f~i_ D"W.
do do Paris ) et le plus Co
chauesur&s p.o- c- ei~ts coil
ages avec rkp pe-u L'ye ioulS
d'ung e61octiorn at d-U irrip
blg, A dos p:;x avatai ax.
a' I!qulda



.0 iI TrIn, f NR I


42, R-;c Jzf 1cn:s-FcrtS.
GURAUSSUU rN J INDkPToU IA
Promptitude et soin 1a]
des tant id qu'en provinces
Clausstires (ie 3.)ame forms I
Vail toujours tout ce quail y a
uouvearx. f
Formes amirieaine et fraa00i"
Messieurs ; 6t16antes St 00
Pour los infants 1. plusialus
Travail slide ex6uo0
,10 peaux de prewi6
Alsuraceg do grad r beL
Ptj.L, v'tj;;.gjra tL

PHOTOGERAPBR
JH. M. DUPL0
Grand atelier do
120 RUE DU CvIT3C~
Travaux de touted son1
touts grandeur5..,


M' C. L.

Donoo avis & an blot
tfl quo sa maisofio~~
siire est touj ours blot'


ygaut dpaisloflfl
cnUtWk SUPipam;A
TLAILU oOIG4 .EhGf'
Prix ie


I


- -


u Ar