<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00639
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 5, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00639

Full Text





PORT-AU-PRM1CE ( HAITI


- a 6bki6210

Jieadarli )Juln 1909.


OUOTIDIEN


Abonnoemnts: DIRECTEUR-FONDATEUR Lh NUMiRO 1 5INIM
Un Mos. G. 2.00
r.A-PI -raoN Mon. 2 5.00 Cl6ment Magloire
TUn Mmos. M. o 2.0 t eN L m ser6r. ts0lrg ** 102 **o -**gal0 P e&G
Tos Mu ..... 6.00 ADMIMxTRATsnU, Arthur Isidore DIRECTION-tADA&CTION -ADMINISTRATION
Pli GER....... TOn Moss. 8.00


LA SEMAINE QUI FINIT


r emphdaer I'opinion de s'endor-
a resse, en mani6re de coup de
I' gratiti6e cette semaine d'ui,
Iseld sensation ; nous avons done
"dael de press, ce qui est
ar la forme supreme do sa li
Smax qui ont lu les journaux
an doute, au courant de I'inci-
riddrique-Regulus.
Strait lac derniteement A celui
impartiall, qui osa le traiter
sw, R6gulus, apr6s avoir pris
mps pour s'organiser centre ce
Vpile pittoresquement "la meute "
sit cette semaine sa r6plique
"Voiz du people."
tier franc, je trouve la sortie de
s, qi nest pourtant que son
viralente au possible quant a la
et tabs grave quant au fond
Slanmme des terms, on peut
on elfet, les points suivants,
I parlor que des plus positive-
prims :
V'un de la "meute" avait I'ha-
Stoucher de M. Marcelin, I'an
hitrEt, une sold mensuelle
gourdew," soit comme subven-
r one "feuille fondee par lui,'
r prix des "larmes aux yeux '
acompagnait le r6cit de seS
mis6res" au ministry ;
tr de la meute" s'6tait f.Nit
San jour au Palais national
toclAs Lifontant et IA avait re;u
Alexis un petit sac de 50
o nickel;" apr6s quoi il alla
W sar le rocker de-St-Thomas
sir centree le vieillard cyni-
WNs et des satires" ;
r de ia "m eut. tout en de-
q' on e16e les immunit6s par-
1 d certain ddput4s, se d6-
trWe Ie reprdsentant de l'uo
eUement i Kingston, dans
0 concesioa;
treWfin deo la '" mse apr,-
y Ir. direction des fonds de
SNationale du Ctnteaire "
f do compte,& la faveur
Uide ION.tto
I4m .D point quo 1e direc-
"lPll A reteou ot don't il


a, entie autres, demand raison ai Mi
R6gulas. De la, le duel tie cette seraine.
lequ- I d'ailleurs n'a pas plus de chance
de se rdaliser que les explications qu'. t-
tend sans doute le public des membres
incrimin6s de la meute."
Est-ce vrai, la sold mensuelle de100
gourdes ? et le petit sac de 50 gourdes
e nickel? et les d6marches pour reprd-
senter le ddpute concessionnaire? et le
d6faut de reddition de competes, relatil
aux fonds de l'Association du Cente-
naire ?
Impossible d'etre renseignA et pour-
tant la press est libre. On aime mieux
le recours au duel, et pourtant il n'au-
ra pas lieu; car, le Pr6sident I'a dit:
'La press est libre et la police la
press (Nouvelliste)."
De sorte que, nous autres du public,
nous n'aurons ni sac ni crabe : ni ex-
plications, ni duel. (1)


les exploits ,iu r'/:i:l ddchu." test ici
que F. B. It se rev;,'e tout entier.
Le lecteur peut, en ellet, se tigurie
ql'il ient fraichernent des (Cayes. ou
ncoree ile Kingston,sinon le ISAiint 'ih,-
mnas, pour paler un language si teven-
dicateur.
11 se trornperait : F. I1. It. Mtait A
Port-au Prince.
Mius alors, peut-on croire, il a d'u
A;tir sous le r.qne ddchu ; il avait td;
peut-Otre rdvoqu6 ? mis a l'6cart? pour-
suivi '?
Pas davantaga ; il fut fonction-
naire etjimais le r,'yne d!chu tie tou-
cha A sa personnel; cela est si vrai que
toujours il n'eut gardlo de se plaiIlre.
Peut-ctre qu'il ieddaigaa de le fai-
re; on derivait si lifficilement ,ous le
r2gne d6chu ..
Pardon, il 6crivait constamment,
chaque semaine, deux fois plutct qu'-
unie.
11 faisait done de l'opposition ? il
Ilagellait ? il rclaniait ? il pout t'undait
le Martin ?
%T ..


.- Non, il ecrivait le PA:IFICArKIE !

Nous avons eu, en outre, cette se- *
maine, le spectacle d'une petite que- Du c6td des Chamnbres, elles entrent
relle entire le Matin et le Nouvelliste ; franchement dans Ia voie de 1'6cono-
que voulez-vous, c'est le proveibe: Qui mie : en crdant quelques communes
saime... nouvelles, de fatont a av'r plus dle dd
C'est a propose de cet Autel de la puts pour discuter pied i pied, centre
Patrie" conou par le Nouvelliste; on le cabinet, la cause des reductions de
connalt les details. Je u'en retiens ici d6penses.
que quelques points qui mettent sin- .En attendant les nouvelles erections,
gulibrement en lumiere la personnel de il s'est agi, cette semaine, de cells en
F Barr-Rynaud (prononcez Biurre ). communes, de la Goniave, de Grand-
La petite querelle nous apprend d'a- Ioucan et des Roiseaux. NJui aurons
bord que c'est lui I'auteur des jolisvers ,done bieni6t, 6 joie, un d1Bput de1' la
d4dibs au Pr6sident Simon A l'occasion Gondv., oIn ldputd de Grand-Boucan et
uIn 15 mai : retenez, Auguste Magloi- un deput6 des Roseaux, ce ,ernier ferd
re, pour vos notes historques. Et dire pendant a celui du Chdne.
qu'i n'y a pas longtemps que F. B. I. Et la Chaibre deviendra certe. plus
reprochait A Moravia sa prose des gaie que maintenant car, cornrmu I
Cayes! p disait a la tribune meme le smpathi-
Mais CA, c'est lear aflaire, je ne m'en que deputy Pouget, plus on est dle
male pas. Ce qui m'intrresse bien plus, fous, plus on rit.'
c'est fe passage de sa rdp!ique au spi-
rituel Nix, oai F. B. R. lui reproche, a
tort d'ailleurs, B. avoir si ep vanoc t, Je me suis bien rOjoui de la logique
orXu n initr a niii a L dit c's~ r iniurisi :


1 ) Par suite des informations parues dans
le dernier num6ro de I' a Impartial concer-
nant les comptes de l'Association du Cente-
nalre, informations qui me tombent sous les
yeux sl derai6re here, les passages de cet
article concernant ce point se trouvent ue-
cesaairement rectfds. 1. F.
J. l r<


t S' '&-,a J % '%A.
"Lallaire de secours me laisse asset z
indilffrent. Pour ma maison, qui valait
dans les 5.000 dollars, on m'a donnd
150 gourdes que j'ai dbpensees en
quinze jours: cet argent, c'est d'ailleurs
mon argent, puisque c'est & la nation


qu'on I'a demnao4l6 pout p ecourir tle-b it
Iiist res. "
Alors pourqii~l ttUt c ag
(CI amnbt ct Adatis is I ir 'sse'. Vous l'avez
-iitelltiu, Messieurs-, I'aigent le la na-
tion est I'argent des sniisftrd., de sorto
tj twllu uomnerlt (lue cef AIt'elit est tiaUS
la caisse inatiotiale, c'est comme 911
Mtait dans la poche dcs sinistrds.
Messieuis les sinistrds sont done
1). 1y 6..


*
Allons .Iprt un temps, c'est uu
autre.
Sous Ie getnral Norl-, on no pouvait
pas -entir les Syriens ; deux pas ; au-
jouid'hui, tout et;rl t A I'bre nouvelle,
ils sont A l'eau de roses. Nous lisons,
en eflet, lans La Voi." ,lu Peuple :' ) n
a cherchd par tou,- les moyens A acca-
bler cette pauvre colotnie syrienne...
Ie l'resilent dle la H4publique com-
prendra( dans s;i sagess ot sa grande
bot,)t d'ime i accorler sa protection A
*es travailleurs qui contribuent pour
une large part, quoi ,qu'en disent lee
missions des uns et des autres, A l'ac-
croissement ilos richesses nationalss"
lleureusement que nous ne les avions
pas tu6s : cette semaine, le Monileur a
recrut dleux nouveaux haitiens parmi
eux: Kppdridon Jacob, natif de Tripoli
tt Michel Abdalla Saicl, natif de Beth-
leem.
Espdrons que nou dleviendrons plus
humaits, en fraternisant ainsi avec ces
loux compatriotes du (Chiist.


4
Si.vez voss qu'il y a des stranger.
assez naifs pour prendre au sr)neux
nos gestes et nos declamations ; c'esst
rn' pas croire !
A force d'kcrire sous toutes les for-
mes qu'il faut le concourse de ( '6tran-
ger-en capitaux,science,energie -pour
quie ILHiti puisse 6voluer quelque peu,
un M. Archer et un M. Terraud se sont
avises d'essayer de travailler, I'un A la
oondave, I'autre la Tortue : ils subis-
sent la pine dle leur cr6dulite.
'- 11 faut,s'bcrit L'Aurore de cette so-
maine, renvoyer le Archer de la GonAve
et le Perraud de la Tortue devant leI
tribunaux., "
Voila ce que c'est que d'etre asses
peu s6rieux pour nous prendre au si-
rieux... *
JEAN LE FURETEUR


troihmeDe Ann6o, No


j


I


f







{









Lire

en tete de la Ire page:

No 6)5,--Saunedi Juin.



LA CHAMBRE


le Budget par la Constitution ; que les
d6penses faites sous Ies rubriques de frais
prdliminaires ou de gratificAtions sont illi
ci'es et inconstitutionnelles et que routes
les valeurs d6ej pay& e pour la prescnte
session ne couvrent les indemnitcs des de-
put6i du Peuple que pour le seal mois de
Mai, sadf une r6petition an profit de la
Caisse pub'ique de P. 20 dollars par te.e
de deputies au taux de 4SO olo."
Cett. pil:ce st cnvoy)e a 1'examen du
Comi C des Finances


Des I'oaverture de la since, Mr Murat Mr le dbputd L. Gourgue informed l'As-
Claude, Ministre des R nations Exterieures semb 6e qu'une petition a e'! adressCe au
donne lecture et fait Ic 'tdpcr d'tn 'raitd (;ouvcrnement par la population qu'il re-
couclu le 7 Jinvier 1909 et ratiti. pir S E. prdCente. Craie petition qai a 6 d b en a:-
le President d'Haiti le 22 Mars suivant,en- c ieillic par S. II. le Pr6sident d'Haiti de-
tre MM. -.ihu Root, secrrtaire d'Etat des 'nand: louver ure au commerce stranger
Etats Unis et J. N. Lg<-r, Ministre Pieni- d poit de l'Anse-d'llainault.
p, entiaire et E. E. de la Rdpublique L'ora tur announce qu'il pr6sentera sous
d'Hli'i. p-u, A la Ch-mbre une proposition de loi
Suivant c te convention '-les difftrends d ins cc sens
d'ordre juridique ou ruLla its A I'iz:terprdta- La stance est levde ap es la proclamation
tion des traits existent entire les RUpubli- d-: 'o-die du jiur dc la prochaine reunion
ques des E-ats UnLn, lliiti ,1ii s'eleve- ; laquelle -tcront d:scu:des les conclusions
raient entire ell'- rt 'oi n'Iau-iient pu c:re d i Rapport Je la Commission Spdiiale qui
rdgl6s p:r la vo- diplo nat il. seron: dans tc ndrnt A lever les immunity. des six dd-
le cas ou ils ne ,tlout pas d'ef&rs A une pitds impliquds dan! l'affaire du 5 I Mars.
autre juridic:ion arb:tr l, sou:nis A la
Co"' permancnte dtabli A la Ilaye par la
Convention du 2,) Juillet 1S99, pour le
Reglc:nent pacitique des condits interna-
tionaux. "
Le Bureau donne acte au Secrdtaire d'E-
tat du dp6t de cet important docnimnt et RENSEIGNEMENTS
passe a la lecture de la corrs-dondance qui M]T]OROLOGIQUES
comporre de nombreues pieces parmi les- C b ser at. re
quelles se trouve un message du Sinat
couvrant la loi qui rdintegre dins le D'- DU
partement de l'Artibonite, Ics aTrondisse- S MINAIRI COLLG61 St-MARTIAL
menis de Hinche et de la Marmelade vote --
par le Grand Corps avcc une Idgtre modifi- VENDREDI 4 JUIN 1909
cation que la Chambre adopted.
Puis, Mr le d6pute C. Leon rapporteur B.rcmhtre A midi 762, -"/'
du Comit6 de l'Interieur soumet un rap- mini m
port qui conclut A l'adoption, avec quel- Tomp6rature minimum 22,6
ques modifications, des deux propositions (maximum 34 ,9
de loi qui drigent en Commnunes les quar- Moyenne diurne de la temperature 28,6
tiers de I'E rong-du-Porc et des Roseaux. Ciel clair jusqu'au coucher du soleil.
Mr le ddputC Dr C Charlot, apres avoir i3rise de tcrre dominant, vent de iner
demand au Bureau d'dcrire: 1o au Sdnat de en rttard. Oraga au N W apres 9h. did
la Repub'ique pour le prier de fire le nd- so:r. A mosphere trea transparent.
cessaire au sujet de la loi sur l'dcole se- Barometre constant.
condtire de Petit-Goave ; 20 au Secretaire J. SCHEIRER
d'Etat de l'lnstruction publique pour lui
riclamer la listed des boursiers qui onute Fe meture d la m lle
entretenus a l'Etranger depuis 20 ans avec Les d6peches pour Gonaives, New-York
les allocations qui leur ont 6td services, et I'Europe par le ./s hcl'andais g Prins
doune lecture d'une proposition de loi ten Wille:n IV 9 seront fermdes demain 6 du
dant a affccter les 5.040 dollars ports au courant a 9 heures tries pr&eises du matin.
Budget en faveur des ouvriers de 1'Etat a Echo de Petit GoAve
I'Eranger a l'entretien de 7 jeunes gens de
17 1 20 ans qui seront envoys aux coles Since e admira-eur du General Antoine
d Agriculture des E'ats-Unis d'Amrrique, Simon, notre v6ndr6 Chef de I'Etat,pour la
du Br6sil, du Canada. bonne impulsion qu'il entend donner a-ix
i Les bourses seront ddlivrees par voice de aff irei en general du Pays, l'crivain de-
concours et la daree des tudes sera de meure edonne, 6tant intdresse personnelle-
trois ans. ment, de ce que les fonctiounaires et em-
L'urgence est demanded ; mais elle est ployds relevant du Departement d': 'Inte-
combattue par MM. les deputies Bailly, rieur n'ont pas tc pays de leurs appoin-
Jeannot. V. T. Noel et le project est envo- temen:s da mois de fdvrier quand ceux de
yj A I'Etude du Comity appeld a en con- tous les autres ddpartements I'ont et6 ; il
nalre, en est d- me~ne du d6partenent de la
Mr le dcputd Calixte tils ddpose une Guerre pour 'e mois de mars.
proposition de lot levant en commune de Ce qui parait d6solant, c'est que le paie-
e classes le quartier de l'Azile dans la ment du mois d'avril s'tffectue pour les
Commune de I'Anse-.A Vau. ddpartements de la Guerre, de la Justice et
L'rection en poste militaire de I'en- Jes Finances. II y a lieu d'en infrrer que
droit connu sous le nom de Grand-Prd les mois precitd; d- f.vrier pour I'Int6-
dansl'arrondissement du Cip est demanded rieur et mars pour la Guerre sont oublies.
par le depute D. Mag'oire. Et pourquoi donc ?
Mr le deputy In. F. Sannon sollicite une Agir ainsi c'est aller A1 'encontre d'un
some de P. So.ooo or pour des travaux des p'us bc-an d6-id,4ratA da President Si-
importants a effecater dans un quarter de mon : La Justice 'En effet, pourquoi
la ville de J&remie. le salaire a one partie ct le m6pris A l'an-
Le d6pute V. T. Noel donne lecture tre, quind tou: le monde est aux labeursl
d'une Resolution par laquelle "il est d6cla- Priere done est fiire A ceux A qu'il ap-
rd A qui de droit qu'il n'est du A la Chain- patient de salarier tout le monde et cha-
bre que P. I16.4oo dollars prdvus dans can en ce qu'il met de d6vouements et de


sueurs a. service de son Pays. Et ce sera
j.:stice.
lstce.; UN INTERESSt.

Faire part fun6bre
Mercredi, 2 juin courant est mort i Lim-
be le citoyen Clacks6mar Paul Francois
Baz n, arpenteur, ancien magistrate com-
munal, ancien depute et ancien officer
de I'Eiat civil de cette commnne. It fut
d'uncu'acir&e syrnpathique et bienveillant
et laiss. d'uniniines regrets a ses parents
et amis.
Tribunal Civil
,Audience civile extraordinjire du Ven-
d, 'di 4 Juin.
Pr6sidence D. Maignan.
Minist6re Public: Jules Roseinond.
Jugement prononce.
Cclui qui dic que les faits articles dans
la req.,'te prbsentJe par le sieur Lemonde
Ocean Ulysse centre son spouse soot in-
tuffisants pour ladmnissioa i de la demand
ei divorce, la rejette et renvoie le sieur
Lemonde Ocan Ulysse A se conformer A
la loi et le cnJitmne aux dep:ns.
Affaires entendues
Stephen Archer centre P. Frederique et
Cheraquit. Defaut a e&e requis contreMme
Th. Laporce. ( Il s'agit d'un jzgement de
profit joint.)
-Munier contreGentil, Hermann et Co
Le siege est level.
Proc6s Ro Lzier-Carteron
Le courier d'hier a apportd la nouvelle
que la ire Chambre du Tribunal de la
Seine a renvoy6 les parties devant les tri-
bunaux administratifs.
M. Charles Rouzier que nous n'avons
pas manqu6 de voir nous a dit que tout
a eLe fait pour reproduire sa meme affaire
devart cette nouvelle jurisdiction.
Ainmi quelnous l'avons promis,!nous tien-
drons nos lectenrs au courant de cette ac-
tion iudiiaire qai se complique. It recte
toujours en'en u que nous leur en terons
connaitre 1'icsue finale,,que le qu'elle soit.
Tribunal de Commerce
Le Doyen du Tribunal de Commerce
de Port-au-Prince donne avis au public
qu'il y aura audience au dit Tribunal, A
i'heure ordinaire les mirdi 8 juin et 15
juin, ce, A cause de la grande fate-Dieu et
de !a petite fete-Dieu.
Hopital Militaire
Hier martin A dix heures le President
Simon. accompagn6 da Gil S.Marius, Se-
cretaire d'Etat de la Guerre, du Comman-
dant de l'Arrondissement, du Dr Sylvain
et de quelques officers de sa mason mili-
taire a visit I'H6pital militaire de cette
ville.- Son Ex,;. a voulu se rendre compete
des abus qui se commettent dans cet Cta-
b!issement depuisl quelque temps. S'adres-
sant au personnel, il leur a dit "Je ne suis
pas de ces Chtes d'E:at qui s'enterment au
Palais pour attendre que l'on vienne leur
faire des rapports tantaisistes, inexacts.
Moi au contraire je paye de ma presence,
je vais sur l s lieux et par ainsi je me
rends compete de tout ce qui se passe dans
toutes les branches de I'Administration.
cLe budget du d6partement de la Guerre
content de fortes sommes pour l'entretien
convenable des malades, pour L'achat des
medicaments et autres.
(Cependant on se plaint, il n'existe rien
les malades mcurent taute de soin.
Son Exc. a parl aussi de la nourritore
des malades qni doit e-rd rcgau'ire, saine.
Pour finir le President dit a l'Inspectear
en Chet :rTant pis pour vous si on de mes
soldats meurt fate de soins; voos savcz
tries bien quel prix :que j'accorde i la vie
de mes soldats."
Le President prend congd *n promettant


de revenir souvent afim
service de l'6tablissement.
Revue du Ma
Depais nos avis de sam
march est sans animation
Contrairement Il'attent<
tit commerce, le Secrrtair
nances n'a pr sent aucua
d'amiliorer Ia situation di
repete en ville au cortrair
tre aurait en porte-feuille d
jets, qu'il s'absient de pr6e
bres, craignant d'etre oblige
son porte-feuille en raise
de certain d6putes. Ce son
que nous devons accueilir
serves. Le Ministrel Hdreau
6goiste A ce point.
En attendant nous marqu
prime pour l'or americain
dans les 450 o/o445 o/o tc
Traikessur France: 2o/4
Chbqucs sur Paris 41/2 o
CbW~es sur New York it
CaCf Frs 5.-- Cacao Fi

Secr6tai:rerie
de l'Int6r

Dans sa seance du 27
le Conseil des Secrktair(
cid6 de servir aux sini
au-Prince, tous les moi
des economies qui sere
tn douzitme de la valeu
due i titre de se, oars.
En consequence, les
qui devront toucher en
part A eux aff6rente, dei
inscrire au sein de la
charge de la r6partitiol
dues.
Port-au-Prince, ie 3 Jt

Tribune du "


Un singe mi
ou
1 g6n~ral J.C.D.L. (

UN COUP DE CANOh
Avant d- vous fire count
par ses actes, laissez moi v
physiquement Son portrait
ra certainement,mans garden
trop t6t.-
Le gin6ral J. C. D. L.
miis que dis-je, un moni
taille A dos voct6, estom.
Pour se faire plus joli, il a
yen de laisser croltre sa
de faCon A ne voir que st
dents.- 11 porte toujours
caque ( bois galac ) lon d
et 6pais de six pouces. II
ni manchettes et son con
donne l'aspect de celui d'c
Ce d6mon aui ailescachbes
voix ; tant6t il laisse tch
grave come celle d'un st
en donne one fine come
d'une mauvaise clarinette.
dinairement que de grand
paille dite pasgnole qui
t6te jusqu'aux oreilles. -F
banda ( come dirait Lh6t
vb le moyeo d'arborer sor
ipuis, une paire de lonette
le portrait fiddle de ce mi
Dans la nuit do quatorMe
pendant qoe 1'interessate
Patel dormait, pendant qU
et profode rdgsait petfr


III 1 -











se fit entendre et on battit ,ge de paix devant un Juge d'Instruction. Directeur de Ia t'ix du Peupl
sfe I r ces causes et motifs, le Tribunal apres
it slots -inooit. Tumulte affreux! en avoir delibre, dit qu'il n'y a pas lien Port-au Prince, le 4 Juin 19o9.
Sode se reveille et se demand: de renvoyer monsieur Karinski Casiinir A Monsieur Ch. Regolus,
SC6tait l'ordre du g4n&ral J. C. 'devant on Juge d'instruction, D .cteur du journal a :,F. Vix du Plcupl.,
s. adjoint Montes Vales ve- Donne de nous Ernest Bonhomme, vice- Monsieur,
Ios- Le faith est d'une gravity president, Anselme. &6rmie, Emmanuel J vous accue ic,'in de or leAte
Wdl. ar trouble unepoplation Chancy et Ducis Vtard,juges; en audience d.e iour, par IccuS e & us de z-re ere
rouat Lesrance l'a fait, au publiuedu dix neuf ma milneu cent neuf, c, n'issa, ,
,,,Wns tLsodMnlconntAISSsance Mr re r Jeriq a
rine pais i ravissante, attire l'at- en presence de Monsieur Elie Curiel, subs- declared A ses tefnoinl. Mt, rs VW
kle tot citoyen qui aime son Pays. titu du Commissaire du:gouvernement, et Francis et J.Di c ,rvil. q.e vo. .ivi,-z it:-
'a-t-il voulu fare ? ex6cuter assists de Monsieur A. J. B. Hudicourt, clam, par crit. 1 'inhtrvetion la Plce
t cette uit l a les instructions commis-greffier. dans le d fferend exista!t circ v, .s et lu,.
IGrimoire on dua Dragon rouge on II est.ordonn6 a tons huissiers, sur ce A I'excepion de la lettre quc vou-. m'a
do prendre les armes contre notre requis, de mttre le present arret a excou- vez adress6e a la date du 31 Mit coUle
)riden ? tion; aux officers du ministere public pres -
dent? on; a officers d minister public jen'ai connaissance d'avoir aucune autre
!l GUenral J. C. D. L, personnel les Tribunaux civils d'y tenir la main, a communication avec vous A ce su)et.
saivr dans votre machinaton, tons commandants et autres officers de la Veuillez recevoir, Monsicar, I assurance
Plus que jamais, louit d'une force publique d y preter main forte lors- de ma consideration disitigues.
rt. Le Prisident Simon nest f ils en seront 16galement requis. En CnhRt AUGUSTIN,
que vous disirez, tout le monde oi de qnoi la minute du present arret est L'inspecteu cn che; ,de la olic' cAd,,Inis-
poor affirmer ce que je declare, signed d vice president, des Juges et da t activee Je la'Cp:t.
Ssur vos propres paroles lances commis-greffier. (Ainsi signed ) Ernest Bon-
rvolutioo dees Cayes. C'est A homme, Anselme, Jdrmie, Emm. Chan- *--
it Antoine Simon se revolte, il cy, Jh. Ducis Viard, A. J. B. Hudicourt. Pour la method d3 a
at qu'il fasse place A on autre, Un rot raye nul. I'Artiste Bonnefil S*
charge n'est pas son patrimoine. Pour expedition co:f)rme, collationne. No!re conf cre et ni AtVh-i! Rnetil
roles qui ont et prononc6es A. |. B. Hudicourt. un des Artistes lei p!ut dis-ingii, de notre
aidepuis le commencement du Enregistrb A Port-au-Prince le deux iuin pays, a eu l'heurcI-e i.1-: dc presenter s
6sident Simon, tyrannise la mil neufcent neuf. folio 411/412. 9Case cette semaine a l'apptr,:ation de nos in-
ilation de Pestel. 4.037 du Registre X No 4 des actes judi- violables actuellement en session, une pd- r
de troub'er ainsi 1'ordre des ciaires. tition relative a unt' ,su!,ention pour I'im- t
inral J. C. D. L, vous teriez Perc' droit fixe Deux gourdes ciaquante pression d'une meith J, de piano de ire
ob'ier, come font tous les Ge- centime; un mot raye nul. :t de 2me anr.: II e,' vraimnent a souliai-
ces de commander une commu- Le 'Direeteur principal de l'Enregisteement, ter qu'il obtienne le sucucs q+i lui cst c1-
journal quelconque les mani- g element di. A part 'iii e inc1etaic'
ai ot 6t6e fates l' occasion de Par autorisation du Directeur, de cette meihode, appe e a rtte ndrservaic
annceau pouvoir du President FRANc;OI MATLON N aux l6'es des (5coles nitioiiiies L taux it-
blique. Vu; par autorisation du contr6leur, miles, il y aussi la n. csi .-:- ,' ic Ld'eu.
a'est pas ce qu'il faut, c'est on CYRUS SAUREL. courage le peu d'artistes haitiens qui res-
ion tire a minuit et l'assemb!& tent au pays.La desi;iusion ne nous a tell
)ur dire clairement que vous p.s enlev6 les Art!;ur Co :;,t, D.'ininiue nj
imi du gouvernement. Mais il Je declare quant A present taire routes Astre, Saintong, Mytil, Co rois?? tel
it que tout cela finisse, il est es reserves, pour la procedure criminelle I y a des vots qi valent un b.n point
I'on deracine cet arbre maudit, a intervenir. au Corps LUgislatif. A...i Mcss;ur; ks in
ses sont un poison pour la Port-au-Prince le 5 juin 1909. D6put6ss,en agr6ant l.t j,C- dLniu:n de de de
t de tranquility qui est dans Pour copie conforme notre distingu6 coucirc\ -n vous aur z don- Pu
Lejuge de paix des Gonaives actuellement n6 suite a une innovation : cille d'avoir Tli
rOns que le Pres:dent Simon en cette vtlle permis a un auteur d'edirir pour l pre-
is A ouvrir les yeux sur ce fait K. CASIMIR mi&re fois ure niethod d, nimsiq ie q,'i gI
ssurer la paix dans cette corn- rivalisera certes avec cL! e de nos auteurs de
cesse de chiter son av6ne- Port-an-Prince, 31 M 1909rangers en usage chez no; s. Ce s&r.i jus- mC
Pnd Pouvoir. n-Prince, 3 I Mairice.


TEIACEIS


Justification

ror au nom du Gen&ral An-
Prisident de la Ripublique,
droits communs et le regi-
la Jurisprudence haitienne,
I mis functions de juge de
lives, et en vertu d'un arret
le Cassation de la R6publi-
date du 19 Mai dernier en
ntre les sieurs Louis Pierre
ierre; je viens attirer I'atten-
: sur les attcndus et d posi-
'e lereqCa don't fit6tat la de-
st pas dress au nom du
mais au nom du Commis-
vernement qui ILi meme
et 'interrogatoire, a donnm
'; que cette piece ne pent
indice de ce que le luge
s frais qui ne sont pas dus,
amis une concussion. Loi
36.)
de toutes les pies, il r6-
cela s'est passe a l'insu dn
I r6sulte aussi de tout ce
a plainte nest pas fonde,
ion aussi ne repose sur
1 Cnsid6r6, le Tribunal
Wieu de renvoyer le


Au chef de la Police administrative de 1;
Capital.
General,
Je vous envoie en communication copic
d une lettre que j'ai reque de MrPierre Frde
d&rique ainsi que la r6ponse que je lui a
faite.
Je viens tout simplement vous en don-
der connaissance.
Recevez, ge6nral,l'assurance de mes res-
pectueuses salutations.
CHRISTIAN RIGULUS.
*
Port-au-Prince, 4 Juin 1909.
Au
G6n6ral Chery Augustin.
Chef de la Police Administrative
Gen6ral,
Monsieur Pierre Fredirique ayant d6cla-
re dans sa lettre du 2 courant a ses te-
momis que j'avais r6clame pir 6crit l'inter
vention de la Police dans le diff6rend exis-
tant entire lui et moi, je viens vous deman-
der de dire publiquement si i'ai eu en
dehors de la lettre que je vous ai adresse
le 31 Mai A vous fire aucune autre com-
munication concernant cete affaire. Ceci a
toute son importance pour le cas qui nous
occupe.
Veoillez recevoir,G6naral, I'assurance de
me salutations distinguees.
CHIwTIAN RIGULUS.


a


a

i


--r e -~ -I Cic Y.
C'i Gale Transalafntique

Le paqutbot MONT rE .L ,-i
attend Diach m;chie n i courant et
partira probablement Lindi s)ir a 6
heures pour Petit-GoAve. St-Marc et
Gonaives.
I,'A GENT
E RO BELIN.
--~~- -- -
E-I6 tel-lX aesLtau.ran t
ST-JOSEPH
ANGLEDES RUES ROUX Er DU MAGA,
SIN DE L'ETAT.
Service bien organis6.- Repas
A la carte.- cuisine excelleente
PROPRI TAIRE : Jospe DESRIVI]Ra3


g


Line Hollandaise

Prochains departs
6 Juin. -- PRINTS WILLEM IV, pour St-
Marc, Gonaives et New York.
13 Juin.- PRINS DER NEDERLANDEN
pour Petit-Goave (facultatit), J6r6mie,
Caves, Jacmel et Curacao.
Auo. AHRENDTS, Agent.


E t tdle
D1E
Me Charles MILLER
Notaire public
5:3, Rue du Port, 53.


Avis Commercial

L.o' p)Iih. M It-rolinerce sont avi-
;f'~ (f(1,i' IiI~tiI tlii fle'iJuiin la maison
C. Id~ ii~ ~ -tais-',Oute.
t: iprend la
Suite de- ; atres aveo'Vawtif etl16

Pai- -29 Ma W

Avis

Le~ ~ 1I I I'te on
Ivi i l Ib pitibic ti i i ades ; iroiIq r~fels
Liliet' tloom, I i 'it V1A!A. Roberts
(Jite Piiai-tnaci' et .ju'
to&I toute ae>
1011.iIt.ttI crt'3Ih~ COU-
F'~~i~~f It I''c'i.t ii~tc' ~iu ~i eiutice de
Paid 2'111u1. 't!




I." Hav-urellre
Le~ s~eCnIv,1' ~TVoC~torwAL1I I V0~
Alilt de 1"(hi~c i'tptt-(io,;ive (,.t at-

W, J0111I Vou4t, mjrN*I, (;Ofnaives, Port-
E-Pal ipNwtoC i-,y



C1 1 -' P1 11M t t ividt -, ,to' n t i Al bEdit&8
0 It I'les.
Plt a P.i-' li e 1 31 Mal11".
G. KF2ITEL & CI)


ema lezuI ain!


S'il n'est fait a v.-. -: ."
Best."


Pillsbury's


La meilleure farine du monde
Celle qui domi e le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus legr.
Pour tousrenseignements s'a-
dresser A :
Ernest Castera
repr6sentant de la PILLSBUKY'S WASH-
BURN FLUUR MILS (o MINNKAPOLIS
BILLS
__- I --= _- --I _- : ---
Tib re Zeplirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALITt:
PANTOUFLESS M tLES


I I-


B







Chapeaux t
Chapeauxi t
-Chapeaux I I
PAILLE IE PRITO-RICS
ACCOUREZ CHEZ
Feliberto Gonzales


JOSR SAN MILLAN
FABRIQOU Db CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Sobr d4 Cffwrs de Leaure
Pour tons les gotta at pour toutem
lea bourses.


Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME' TESTAR
Le chapelier remarquable, avan-
tageusement connu,fait savoir au pu-
blic en gEn6ral et a sa nombreuse
client'ie qu'll vient de transfdrer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(['ANCIENNE MASON DU LOUVR )
DE LA PLACE GEFFRARD A LA


v


GRAND'RUE OU IREPUBLICAINE
No 149. En face de la Poste
Le nouvel dtablissement est ou
ert sous le nom de la fleur de
l'Am6rique
11 promet soin et promptitud
comme toujours.


Grand Rabais I

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CON FEARED A


I


m


Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CH AUSSURES


CanvRnkU GLACt, pour hommes et dames P. 10.


Enfants P. 8


VURNIs CLIPS 1 12 10
COULEUR LOTUS 12 10
Pour la vente en gros 5 oio d'escompte.


*


Gold


GRAND PRIX


o

E

I


Francisco DESUSE
Fabricant de chausaures

La Manufacture a toujours on d6p6-
un grand stock, pour la vented er
gros et en detail, de chaussures ec
tons genres pour
HOMMXS, FIMMES, ENIPANT
Los commandos des commerQants
de l'interieur pourront 6tre 'ex6cut6ee
dana une semaine & pen prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PrlIC ( HAITI )


I


m


Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en fa de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trofles.
Pigeon aux pois.Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalisds par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


Vient d'6tre 6dit6e et mise en Vente
Une nouvelle Valse lente suggestive de
Ludovic Lamothe.
"t PAPILLONS NOIRS "
L'exemplaire P 3.
S'adresser toujours A M. V. Mango-
n6s.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magasi
de I'Etat.
Port-au-Prine.


HORS CONCOURS


Rhum Barbancourt
M:dailles d'or, Mention honorable, Mermbre du Jury, Oraad
prix, Bors oonoours dans toutes les Expositions depuil
1881 Jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprie-
taire des formulas qui out fait obtenir au Rhum Barban-
court les mAdaillNs d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son maria, et se tient k la memehalle, sise 7,Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commands seront ex6cut6es avee le m6me soin quo par
le passe. L -


Pharmacie W. Buch


Place


de la Paix


Execution prompt, et soign6e des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres metaux d'apres
methode amdricaine ( fire essay ).
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable KO
Champagne A P. 6 la douzaine.
Droguerie en gros et en detail


Propridtaire : W.


11


Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne:
Aux Gonaives : Madame P. Laraque
A Saint-Marc : Ma-iame E. Martelly
A Petit-GoAve : Hermann Reimbold & CO


A 1'Ange Gardien


98, Rue


du Reservoir, 98


A VISITER :
Dernimres nouveaut6s reCues ce mois
FORCES DE CHAPEAUX RUBANS IMPRIMIS SUR CHAINE CEINTURES.
DIRECTOIRE COURONNES DI MARIiE, etc.
Articles de 16re Communion: AUMONIkBRs GAN--
MADAILLES CHAPLETS IMAGES CORSETS POUR FILLETrT8 CHAUSSTTI S
UT BA. TISsus POUR ROBES, etc.
Sp6oillit6 de deuil: CHAPrAU de crbpe dernalre mode- SU-
TOya BRAUSARDS- COURONNMS MORTUAIRES, etc


Cordonncrie Nouvel


G. B. PETOIA
143, ORAND'RUE, 14
PORT-AU-PRINCE


a

a


- -.~


__ __


_ _


r-


"


Mai-o-p F. BIRUPk
195 UGRANDItUgin
Dflri;60 Par
L. NHOBEL
An Uwsggbre dola 3e
hri k p fq ue & a ua ft r e. peiu
Vient do recevo an g
toltIe diagonal. czranipgrand
e, chviot* pord elo j, etc, '1s
,.rartcunar.~.nt u sa 11*
do C~etionI~ ,p rc
do gilet.do do luj* et 4.
touts hsaUtd.
8P6o0ia. do Costuef 4
-. CoUp Fran*",
kiy"Aame 4. 1& do Iornisr
LO malso, Confoctionn ua
tumes naf 11taires, habits n
dO1m3tms, tuniques, babtgg
r64.to eta, dd oous gade


Medal


(
I


m


upon


I


CEAU88URKS WN TOUs 0Tsm
RN DiPOT, POUR LA vm
Ef oROG XT D*IAIL.
ix4cution prompt du
oon0 mand taut o1 qs'u
Provinoe.
Former hbommes ; di dut di
tionnelles.
Chaussures de dames( Dwrunr
de d4 Paris ) et le pls commoA
chaussures pour enfants orhodl
ases avoc dys Peaux doltOsWNiM
d'ane selection ot dur6seinipa
blse, t des prix avantapgx.
Ciraae, p~tea et liquid



A- LttGA
QORDONNERIE.
3M. 3B33EB
41, Roe des Front-Fom.
CHAUSSURES EN D~tPTIO UI
Promptitude et soin ll
des tant ici qu'en province.
Chaussures de Dame forms
vail toujours tout ce qu'll y a b
nouveaux. ..
Former amdricaine et t
Messieurs ; 616gantea ot
Pour leI infants 1e plust I's
Travail solide sx6c~0J
de peaux de proSmiO3"
Assurance do grad rabl
PAtes, Cirages
pHOTOGBAPSO
JH. M. DUP
Grand atelier de
1 120 RUS DU 3 "
Travaux de toutW s
- totes grandears
I Reproduction' -


mm