<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00636
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: June 2, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00636

Full Text




1Ann6e, No 653 PORT-AU-PRJNCE ( HAm Jeudi, 3 Juin 1909.

00












OUOTIDIEN


Abonnoments: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMERO 15 CKNTIMES
SMt. G2.LE NUMERO 15 CENTIMES
.UnI IJ UMn Mos. 2.00
Teoe Moit. 5 b.oo Cl6ment Magloire -
SUn Mots.. 2.20 2 Loe mamus.ritl rat6rse ou men ne *reas as weas
TRois Mos ( 6.00 ADMINISTRATRUB, Arthur Isidore DIR 'rTION -EDACTI )NA-ADMINISTkATION
n...... Taows Mon. C 8.00 4O, Ru_ nox, 45


CONTES DU JEUDI 'promet tout ce qu'elle voulait, la press -D'abord,il a.commence par d4clarer
avec une ardeur furieuse; dperdue, ha- i des amis, dans un ld jeuner au res-
letante, ivre (do baisers et de caresses, taurant, que Guite ne valait rien.
Amo~RS HdTILNNES.- LES INDISCRETIONS DE CES MES.IEURS elle s'abandonne. Moi, jR ne trouve pas Oh !
-- cela si risible. Et il faut que vous ay-z Puis il est part :pour I'Artiboiite
le coeir tout A faith dess6chd,Messieuis, travailler dans la vole lerr6e. Entre
S UITE pour trouver un stjet de gciet6 dans temps, ii a trouv6 moyen de se lian-
undrame psychologique aussi poignant. cer officieusement A la fille unique d'un
Nous 6tions tout penauds. monsieur riche...
airme beau le nier, Messieurs, que- et il fallait etre quelqu'un pour Le fait est, dit Paul Hylas, que Voilons-nous la face se sign
Mt pas moins vrai que l'amour tre s6nateur alors... Je vous accord nous ,n'avions pas envisage la chose Paul Hylas.
4id come ailleurs. Ce n'est pas que la mere dtait plutOt inconsciente et sous le mame jour que vous. Le comble de tout cela, continue
dri qu nos chores haitiennes meme qu'elle l'est encore. Ji la prdsente sous son vrai jour. Montet, c'est I'inconsequence du petit
Pmarqni bat dans leur poitrine. Voas Ates bien bon de nous ac- Nous vous croyons, mon cher Dumas Castrol.
femaes d'outre-mer peuvent corder cela sans que nous ne I'ayons Montet, car dans nos causeries, la mal- Comment I petit Castrol joue
Woaco d'un climate excitateur, sollicitd, fit Paul Hylas avec un s6rieux veillance n'a aucune part. un r6le dans cette araire ?
plus de piquant et d'imprdvu 6norme. Je sais ... je sais. Mais, avouez-le,
pf. ons d aimer, it est certain Alexis Montet haussa les 6paules-, et mes amis, vous croyez plus au mal C'est lui qui a tout gatd.
Leiciel clair d'Hiiti, ce senti- reprit, entraiad qu'au bien. -Je m'y perds, s'effondra Blranville.
t d'ane grande douceur, et c'est Guite etait fait pour la joie et l'or- Certainement exclama Lys Ma- Vous allez vous retrouver...L'autre
Botranquille qui fait croire gueil d'un de ces homes bons, fermes theux, et l'histoire du genre human soir, le petit Castrol de retour des Go-
me. L'amour des haitiennes et tenres trop rares dans ce pays. Et est 14 pour nous donner raison, car natives, tombe chez la mere Farjol..On
arce qu'ilest profondcomme Farjol mort, la m6re l'a livr6e a une Ihistoire du genre hum .in est 'histoire faisait de la musique au salon et 'au-
IIa,. brute impatience comme cet Emmanuel du mal-et m6me souvent du triomphe dience battait son plein sous la galerie,
aIAS Moatet. ayknt ainsi pirl6, DJreau, etre de ri-n, ddnu6 de tout du mal. eI petit Cattrol raconte que I'avant-
Mtraits le cok'ail que venait sens de l'honn6te, adulateur et instru- Sins doute...sans dout.,, fi Alexis veille, it a pass I joarndo .vec Albert
.. N P6lion Rmnudin. Pais il ment de tous les pouvoirs,et qui a bris6 Mont- Ah la b-nte, la borte to-ite id6villy la bas. Giite est toute heureu-
le coeur, meurtri I'adne et andanti le nue, quand done fera-t elle parties in- sE. Elle songe que c'est pour elle qu'il
I), Messiears, quanLi VOUs sou- corps de la pauvre Guite. Enfin, Ddreau tdgrante de l'humanitd travaille comm ~ un cow hoy dans ces
saoull'int4r1 t lesfait agir,vous A force d'excA6, finit par mourir, Elle Qiand ii n'y aura plus de f mmes bois morticoles, que c'est pour elle
=rics ch6rea cr6atures.Et cette le pleura oui, elle a pleurd cet indi- sur la terr? et qu'on aura supprimd que son cher Atbert veut gagner de
lkam deoat voas vous payez la vidu. Pais, au bout de quelque temps, l'argent, dit Lys Matheux. largent, beaucoup d'argent en se sa-
Sparat, a moi, tout a fait tou- elle se met A sourire, elle lit; femme Vous avez I'air de bdtiser, rdpliqua critiant dans une vie de labour et d'aus-
avant tout, elle s'apergoit qu'elle plait Alexis Montet, mais il y a du vrai ldans terite -loin de l'dpouse de domain qui
Awo? Parce qu'e'le a la ma et ce qui augmente sa joie, elle voit c, que vous dites-la. I'attend de toute son atne. Et pendant
n"loir as remarier. qu'elle plait a des homes de grande Je le sais bien. quJ la pauvre Gaite se grise de ces il-
i di. pas Jo sais bien qie valeur! Un Delhi s'6prend d'elle.puis,un La voix de Baranville s'dleva avec lusions chases si necessaires dans
I m, elle s'est fait aimer d Maximilien Delangle, un Pauldmon Lam- quelque timidity. 1'existence VoilA le petit Castrol
s trois do nos amis et s'est bert-Tr6vier... Mais quelle douleur! Elle Vous savez, messieurs, que j suis qui fait un tableau anim6e du genre de
d ielle aest apergue que const to que de tels homes voulaient un pen curieux... Je ne serais pas fi- vie de Revilly et de sa future aux Go-
ait vouloir 6tre our efle bien d'elle come un objet de plaisir ch d'entendre la suite de I'aventure de naves : c'taient des parties de plai-
da fian e... Mais ou et non comme une compagne, une col- a sympathiu Guite D reau avec ce sir, des djeters, des diners... "Te-
'ucelan ? C' etun crime laboratrice, une associde come vous in hmme dnt j'igre leu ac cnez, raconte-t-il, j'ai .di!A avec eux lh-
me vous june home don't j'igtnore le nom.
ftr a femmnme no veuille ditesdepuis quelque temps.Blesade dans A'bert Rdvilly. bas, chez le pre de la fianede...ce qae
ena:69 time manage I son orgueil, dans son coeur, dans sa Et B aranville de declarer: nous avons ri Ah I e galleur a'
04B no di pas Ca. sensibility, elle so replie sur elle E le gaffur ... c'est qu'il s'enfonuit de
U dites pas t, mais vous mime et insensiblement reprend ses Ah cest lui-il est vraiment t6s plus en plus.
t l.. lectures, vit dans un paradise de beaux bien. Je le connais. En entendant ce rdcit, I'infortunde
no- nou taiions Al xis rves, croit de nouveau le bonheur A ces mols, Alexis Montet s'.cria de Guite change de couleur, lutte, et fina-
imtesn: attendri, continue: possible...Cependint les ann6espassent. son ton cavalier, element se trouve mal. Depuis lors,elle
-connaia rien de plus triste Elle est assez c!airvoyante pour se ren- li peut etre trbs bien votre Revil. garden le lit, Acrasde par le disespoir,la
'.kence de cette pauvre jolie dre compete que sa beauty se fldtrit. Et ly, mais je sais une chose cen'est lionte, les regrets. Et elle pleure, elle
.onn_ moe, quand elle tout doucement, dans son imagination, pai ui gargon de coeur jl m'exprime pleure la pauvre chbre petite elle
-,ijeane fille. II frnt savoir se creee une image d'homnae qu'ella ainsi pour ne pas employer un qua'i- pleure toutes les larmes de son corps.
St frAle et mi nonne voudrait aimer. L4-dessus arrive des ficatif qui pou'rait effdroucher vos pu- V us comprenez, on n'a pas eu le
( ,1 qla Marguerite Fa ol- pays de Jouvence un beau garr, large deurs. Sivez vous ce qu'il a fuit, votre temps de la prdparer...
o1a Glaite.Le p6re, F6ne.- d'paules, la moustache conqudrante Rivilly, au sortir des bras de la tendre Et Paul Hylas d ajouter avec philo-
utao0 hommne d'ane trBs jeune, ardent, I'air loyal. 11 la couvre Guite? sophie.
-n, fdlsteur a I',po-. des yeux, lui jure on amour 6ternel, Q i'est-ce qu'il a fait Si les hommines rdfliebhissaient aux







Chapeaux t
Chapeaux 1
Chapeaux I
PAILLE DI PORTS-RICO
ACCOUREZ CIIEZ
Feliberto Gonzales


JOSE SAN MILLAN
FABRIQUe DE CHAPEAUX
PLACE GEFFRARD
Salon de Coffur du Louvre
Pour tons lea goatt et pour toutes
lea boureer.

Chapellerie
ACCOUREIZ C(:IIl

JAIIME TESTAI
Le li a l tageum;ti enr t :coruinu, fait savoir au pu-
blic' eni ',nral et i sa nombreuse
clieitU-le qui'il vient de transfdrer sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'AN KIENNE MASON DI' I.Ot'VRE )
DE LA PLA(E GLFFtJIItAD A LA
(;II.\NI)'IUE () )L 11 I' 'LICAINE
Ni 149. En fii,,' de la Poste


Le
vert


flove "tabisoien est ou-
ous Ic le oin de la fleur de
1'Arn rique


II proinet soin ct promptitude
cOlminl' toujOUrs.
.-- -- m 1 I
Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Manufacture a toujours en dep6'
on grand stock, pour l; venta en
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HoMius, Faiu:s. ENIANTS
Los commands des commeroants
de l'interieur pourcont 6tre "ex6cut6es
dans une semaine a peu prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PaINCK ( HAITI )

Chez App. Cipolin
155 Rue Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trufldes.
Pigeon anx pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalises par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.

Vient d'#tre iditee et mise en Vente
Une nouvelle Valse lente suggestive de
Ludovic Lamothe.
"P P APILLONS NOIRS "
I,'exemplaire P 3.
S'a'ires-er toujouis a M V. Mango-
nas.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magwain
de l'Etat.
Port-au-Prince.


Grand Rabais !

JAMESTOWN TERCENTENNIL EXPOSITION (1907 )
HAS CON F ERED A


Gold


Medal


upon


Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
CHsVRAU GLAC6, pour hommes et dames P. 10. Enfants P. 8
VURNIS CLIPS 12 a 10
COULKUR LOTUS 4 a 12 10
Pour la vented en gros 5 oio d'escompte.
-- --- __ a


GRAND


PRIX


HORS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honor .b'eo, ti nbre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans touto, les Expositions dopuis
1881 usqu'A 1907. ( Anclte et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprie-
taire des formulas qui ont fait obtenir anl Rhum Barban-
court les mAdaill' d'or de toui'. ils Expositions, a pris la suite
les affairs de fou son mari, et se tient a la m6me halle, sise 7, Rue
des C6sars, A la dispoAlt: -: ,i sa nombreuse clientele,
don't les commander seront ex6cu'. *- iv. c le msme soin quo par
le pass.


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Ex4cu'io I prompt et soignOS. do- i,:ii ,ncltes.
Analyses scientifiques et techniiqui-.
Analyses des minerals d'or, a!o,.ir ii,:\ t t iatrs in6taux d'apr6s la
methode amdricaine ( fire essay .
Fabrication d'Eaux gazeuses, sirops et veritable Kola
Champagne a P. 6 la douzaiine.
Droguerie en gros et en detail


Propridtaire :VV


Buch


Pharmacien d pl6me allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Au.x Gonaives : \Madine P. Laraque
A Saint-Marc : Mi lann E. Martelly
A Petit-GoAve : H aonnr Rimbold & Co


A 1'Ange Gardien

98, Rue du Reservoir, 98
A VISITER : A
Dernimres nouveaut6s rescues ce mois
FORMER DR CHAPEAUX RUBANS IMI'HIMtIS SUIt CIIAINE CEINTURES.
DIRCTOIRE COURONNES Dl MAR1lE, PtC.


Articles de 16re


Communion: AuMoNIitREs GAurS-


MiDAILLES CHAPLZTS IMAGES CoRSETS POUR PILLETTES CHAUSSETTwr
rr BAS Tissus POUR ROBIS, etc.
Sp6oipq lt6 de deuil: CHAPsAu de crepe derniAre mode- SAU-
TOMIR BRASSARDS- COURONNIS MORTUAIRKS, etc


Maisoin F. 9RCD.g
D S(;Gh, i~ o
rigee Par

Lo. HODEL.
A xcie des bra de is Seew
Vient d. recevoir t gandC
&LtC ie s d ia g o n al. l ca 4113ir IIPI Raa,
to, cboviote pcur l j etc,
do particulilr.,aent 6Ama
bell. collection do coup,68 do
do gilets de fantagie.P
tout*. 6*aut6.
SP&Oiahit6 do Cositurao
*"a.- Coapas Fro 1) gs3ft
Anjricain. do al dernire
La minuon corfectl:1jp am ,. 46
EtY rZ~ amilitu4ResT hnbit.
ara siO cta,. do fo




6. 8. PETOIA
t463, G RAjID*R I7I 4
PPIRT A. '-'.U..NCx
CAGusgUSP. E TOUI 610"M
UP DtP(NT POUR LA TUTU
RN BROJI XT D*WI..
XxjLx icr rromapbdur
ooamwndoa. taut Itq
ProvlnOe
Formqo A hbornw ; 6nll;6

CitnsLsrtjs Jo, da J e"(
i' 1. Paris ) el lk piUI
!b .* u v u( tr .,"Ilc u s a m
d'uo. *4i6ctiOa u! durA.
bleg, b 4es rit vawatageul.
Ctrag-is, 2.4 Lo st Loqu"



A L'tLEG
00 RDO 0 N N ERIL
MC. Ia3nP33
42, Rue des Frontsh-O
CHAUSs URNS N Dkp6T,PPOUN L
Promptitude Lt soin Aux
des taut ici quiien proVlfc&
Chaussures de Dsife ort"
,ail toujours tout CO qo'iI 7,
mouveaux.
Fornios anericaine a8
Messieurs ; 616gantes et
Pour ls ufauts I ploDA
Travail solids
&Gm pmux do p
Assurance do grand rshW
aptoS, Ctraggg St


PHOTOGRAPH
JH. M. DUPL.P
Grand atelier dI
120 RUE DU CO
Travaux de touted to
toutes grandeur. ,an
Reproductioon-Agr


___ ~