<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00633
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 29, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00633

Full Text



Ann6e, No 649


PORT -AU-PRINCE ( H, Samedi, 29 Mai 1909..


I


J


OUOTID)'iEN


ALbonflnonouts:
UXMOs c. 2 00
off-AU-PRINOCE T~ Yr.6
Titoia Moai 4 5 00
IghAITERMTS Ux M0or2. U.20
Titos Mo: 00
3IANER ....Taois Mois. a e800L


DIRECTEUR-FONDATEUR

Cl6ment Magloire

ADMUIISTATEUP, &rthur Isidore


Lig NUMtRO


15 CYkNTIMKS


Lee Wnt oi t~sv~ musuonSem me mMeetWW oU~
DIRE "CTI')N- ADALCTI MN-ADMIN STATIONN
41. RI IOUX, 41


histci;
A L'USAG]
LI

Viole nces


ia rApresion, qaaj- norw% av
~l'inqurrection ale Ltog itru, cc
rapplicatirn tae note fame
8soecd1t, st partout I'auto
adhcouvrir le't complices
da movement riviE!riste
*Maine atrAa F'afTfire de I
yf Avit avi,1 1a Ia prison (le P
Ce e- in 1,vi~lii4 stiiv int -4: J,.
Gratienpl Br~t:oi I) zckio ell
.Brunet, C(ochv fils, D 1i-e Pliel
William Cole, I Jn-1r.0flo l1
Jpsin-Got. dit J- inly. (ira
Pier on Civin Al .ATo
Sorprii, eFiacifg III .. ld, Mab
S'r~mlev~ h'i:; c~ dot0
rurent i lef'41 I 4:n c
I dPort a l'jr in, A. -a t A I,
P Alaierat troi- i-iljvji.'.a
ft i1h,4 I -i le : v:di nt iatin
mtorit4 : Rr-in.cl,,i Pirre'-Lc
Ot une fprmm '' n auau~'-
i lea nnm ,s Iamiulati
it d.A oorm4 4 artictilIjiArpm
60n Pier!.on, A a pine
"na.


tur Vilbon, Jiis-jdi Viiboa', Vulcy klin- I1~chir ; mais le Oii al5 Phili peaux
re (., I i 1- lomiar~I nJd, M')wiriir Saiin- ovant t t6 envoy aupr&s de Iui, ii ft ti-
ra011 #,I gn.atAlltl. eii I'aIhtrine, i'1zrTe la gohwral et so
E DES tD LT ESOwl de accu's for, tat al a acliEfermua dans to roil Saint Laurent,'
[VRE: III ii ia tr(is aLns ale tidavaux faarCei les Ie 'Anse-i-Veau. (cerno doi toutet- parts
Vultres fuie:it mis en libertks, y cornprik 1 ):i le gn6ratal Sane-li T6l6maque, iI sn
e,1 rtomminl Iglace All., donris ious hi t il I ct-crvelle... juste au moment o4
et represailles I avonsd al6ji piri au c' hapitre dl.s Co'ax- un biteau dii Cap lui apportait do la
piralions haitiennes : C'Ot. *-it) k cozi1ra- 1al I lie Pietrot. qol voulait ainsi s'or-
XXX tour eAt i honorablement poit6 ch ie .rgiser contre i chtI, 1a nomination do
inou@ quie cet Ign -ce AIIA, on se le rap- (n)mwan iaWt des d6partements do Sud
1i ipelle,.Ivait voulu profiter des inci-lents et de l'Ouest.
Om. paro!e. li an'it dtait orageuse, uii oile pAiitiqaes do I'Apoque p!-ur troquer
de deuil seinblait couvrir le Tribunal; ..tre sa f cl iube r6putti:ioia do vo- II y eut l'aaitrhes lides i accuejilar to
rjtj 1%aieitnte est so:nbrement &lait,e leur celle mieux poreeI de cotiypira- nouveau prcsi lent; Rich4Alut les hire
Fauditoire est d&cert, if pleut A verse; teur. Qtioiqu'il fit acquittd,l" ii per- inc tre sous la maiu et, au moment o&
O le cliqvze-ii des arm-s, one succesioi( sifaa i deularer qu'il 'etait trouvO A ii montait au pouvoir, If y avait A Port-
'c iotinuelle dIH coups de toonerre fur- L~ogane, qan'il avaiit pi is le- aruies sous au Prince (lix-sept prikonniers polili-
A0- meat un dtojir.Iissant brouhtha qua les or.lies de Pierre Paul volonritaire- -lies, "acciis sd'avoir rdsistd par des
ort-icouvre Ia voix des plaidinis. Petsoonne uncut '; ii dtait ai, ,i oo npopre accu- ja-ole.4 et (lcs agissenents A la # dvolu-
an no peut pt us iesustor au sormmuil :a, ii ateuv, tout seul. hion du ter mafrs."
S.11 j ig~S 'loran blt. .; d on cdt&, I t's luc- OI ndult lecontreidrle ;'i .pteialu e a Ae-us', : MNA(dJIHE.
cues ulo nierit sur I Nellette ; de o'au- i ljbei t, Car, C1 depil .de i'&ii rli'il
" Ird, In s -, r~flli s, lxlenuda do f .tigot,!,! vait vou Iu dab irt, ii fat t i't Oc i jo l IJP
a soui I! UI u bUre1,au; pt ; io4UIaiti,'p.iahiat Id p1a i e ).i'ales dL.:.fI GRAINS wn POUSSIERE
les iwtdii.rjirk.uas tl ina-utt I'arnwo .uiU if Otait re 0.i.-j.a d I'jaI-.ru-pl ijW#% "?.I) I-
~'Y bi.aJ. la 1,rve itioII (to Vol)-1e d co )v-its .I-
M il l vi p. 6-i lent [uat prouv,- &iigw (,eint .f avc queue conscience,
*liree cx riuao.)r.1111ir eq ui Seail, to IjrU*1 ud c d,,cvrnicntuion, i Antoine Mi
agi si Sant. a doij ru;ditirer enli~rem.a t !:4 Avaut le fiair a ll.crrw, *o ai~'ir-. i, insorien ahult.ux et froid, ratio.
I.- suiUal i i; ia f wj t uicrul; cut jg ft-'l 011s Ue itit.'inent ft Eu(Iies it-, le ,ac dtpuis qucdqaac temps sur la periode
C)1 buiui, c'-t~jit I4i v iIler 4de le6 teerzvi ,npil-a qai ui ctt lien ur I a, fs uou i'uecs 't u wtc d. 1843, cezw aube plut6t vieil-
,iii tapu3s es jig s *tuIrwacnls L, Vice-pi. downgictaitCs par no. Ii ope4. Nouts In
'A#,t sirdeut et I acl.aajateur militaire o oI'mt f.l-iod5 ov. rnO, vui i as 'j'at'irtwuttel.- It a por.6 larJeur It ses convictionsjus-
re, qiu o c6 ptfui U4n faibletO assotilpi4 i k t-e.selinouc h ii ain t ies iiiteit st Li A pulimiq'aer avec M. Auguste Mag'oire,
nf seinent. Ds ofli -iet-s do service f aisant ioiat moiwa ipie les biulifj-. --M. Augws'e Migloire que, polar a
L&e I rondo A ioar (1-i t6 e, surpren"nt et L'b aouci de piller lernor.Alisa m w ne pilrt, je uiens A distance, le Irouvant aussi
rdvoilieut A coups de plat do sabrec les laos toupes : des sold's rcgagnfrentdl Ingtreuz qou'n shrapneli japonais. 11
we tto'ln-au-P i-m, e;im.'re- r'est pis possib e, en efl;t, qOuun home


i Q4 ," 'tR 5IJr tirp ue -.
nr rq siritt mijni j'rmtoris C fut dins caes con lilions que neuf
.PL6,Psrobrleie AfabljAant :des accuse fur.,zcuadamnes A
16B r't,.111 (1p, a(-lsn e acsa fr~r~crtao?
Parexm.,4, Waiit fit (II .a poe dia mort, las trois autres ayant.
par ex 'i d n'av e i fait d acqui or e n -
Wction fie I Aoganp Les coaadamn's so pourvorent on th-
mGOYentde reAivoite l'acitaRi. -
Oraux qzirre, Rich.(. Smif Vslo: le jugem-nt fut cassket la
e et du secrnlaire d'Etat B jedUMO aytil e Bte aienouveau ddfi'rPe au
Q Q'rt A Pierre. I.',iji Zimrr conseil rpdciai mi'itairo do Saint-Marc.
eoQaint 4Oa (jq qUsI r des accuse t faurent acqiit1#s el
0"41. fon ; Os cinq autrem, coudamnhs A trois ans
quo I'flstion d S conjprt dr es.; 9n nocs 1ea
Ok"sacrer toules las autoritoIdjtra vaux forch'.
'ffl NlIs les zirrestat ioni ne cessi~reti t
bpr.r ~ I~i auib, est digqe d'atti-_ pas toujours pour d6couvrir doe nou-
"on lu lscteur ; nous repro.!' -.ux omplictts do ~aff~ire do L'Iog~t-,
Otf' e efrtet* n Passage de oa a.. Le 8 novemblr 1845, compaarureit
"ce Ie poque, lquel ldvaut un Conseil Ip6cial wilititire los
poPmt Pon Ps Pur un compte. nemw%6d Dorsainvllle Dautant. Maximi-
414t do$ "**N doml alesn~ COlmseils I fie- Mutnt, L,%. Charles Bqaulibre,
,aaoi s Wk Wg*, Waltrin Vilbon, Vic-


ineilt de ra'.voir p ilwti. iper au bu-' ci vit tout Ie temps dans les violence et
tin qu'ils aaaient f;it, des ofticiers su- leprdsilles soit d'un commerce sAr t
prieCurs s'6Iant tout appioplid." agreab'e Pour s'eire frott6 A lui, M.
Le gj.~iA6'.l MIri-et, cha f die I'artnee, Antoine Michel a proov6 qu'il avait do
se reltinch, t apid. une esccrm:ouch I's:omac ct on ne peur que l'en esri-
au fort Cichira.in poir s y maittenir, rner davantage.
dit ute ielia'i,n du temps ; "' in is 1-, Mais, A qaoi bon s: chamailler A propose
dlesordrjo ccasioniO6 par 1; pilioge, les d'Acaau, de Jean Claude, de Dogud Za-
prdvaricati ns et l.*. 466ertions ser. tel inor-vaines ombres-ou m6me de Boyr,
que la ligmie frouti6re lilaira par j:re chef d'Etat surann ?...
presque enirirement d6garnie." Agitez voos de soins plus important.
FPorquoi ce beau movement d'etodes
Sir ces entrefaites, Pierrot, lenversA, h:storiqes n'enrichirait-il pas nos espris
est iemilac4 par Rich6. de points de vae nouveau ?
Abasourdis par ce chingement et Tcuez I il me semb!e qu'il y a ua fac-
n'ayalnt pase itemps de rc-prenare leus tcar-- t il est tr6s imponant- doum on
sens, quelquei citoyens mirent de la e tient pas amez comp.e dams I'eplics-
ti6deur A so rallier &ao ouvel ordre de tion des elements hartiens : 'eoss a te-
cboses. p6rature.
Acaau, eatre autres, demand A r6- No dirsit-on pas, pendant esI joer coal-


- --. IL Ln--- -yd6~L~C9-F;-~-~K t


.--1 Am .y km-- ~









colaires, qu'il pase dans l'air des envies
follies de casser quelque chose -Ia Cham-
bre par example o' de fourrer des balls
dans la pean des gens, i propose de bot-
tes!... OQ bien encore; I'Itat d'abratisse-
ment cause par la chaleur est tel que le
sort de la Republique noos esc compl6te-
ment indiffErent, et qu'on dtvient, malgre
soi, partisan do laisser grinnih dans toote
sa beauty.
II en result que toote une sErie d'ac-
tions et d'tnactions poorrair s'cxpliquer ai-
sement A l'aide do th rmometre. On arrive-
rait ainti uone conception atmospheraque
de 1'Histoire national.
Qu'en pense I historian Antoine Michel?..
Nix

---
LA CHAMBRE
L'appel nominal fait coustater la pit-
sei<,e de 67 dlputits.
Sous la prbsidence provisoire de Mr
le d6put6 Beauharnais Ja-Frangois, ler
Secretaire, la beance eat ouverte et
I'Assemblde aborde le premier point de
son ordre lu jour : Rtnouvellement du
Bureau pour le 2e mois de la session.
Le d6put6 J cannot recommande com-
me (rdsidlent, le coll6gue Gerson Des-
rosieis qui, pendant tout le course de la
derit-re session, a conduit les travaux
de lai (:ltambre avec tact et competence.
Des bulletins sont distribuds et recueil-
lis peu apres. MM. lea deputies J. Jean-
not (ct I. Duroseau sent designs com-
me scrulateurs.
Le d pouilleinent de l'urne accuse
un nomibre de 58 bulletins seulement.
Un novel appel nominal a lieu au-
quel repondent 70 d6put6s. De nou-
veaux bulletins sont distribu6s et re-
cuelllis.
L'urne cst d6pouill6e par MM. les de-
putes Edner IIyppolite et Rodolphe La-
tontant.
Le dItputdt Gerson D srosiers obtient
la majoril6 des suflrages par 49 voix
sur 70.
Le novel 61u remercie ses collegues
et prornet de faire tout son devoir et
de rester en accord avec l'Assemblee
tout le temps qu'elle marchera sans
parti-pris et avec independence ". Puis
al jure "d'observer et de fair observer
la Constitution et lea Reglements de la
Chambre."
Les elections se poursuivent et MM.
les d6putes Beauharnais Jn-Francois et
Ernst Ewald, ler et 2e Secr6taires, sont
successivement re6lus.
Le Bureau done ensuite lecture des
pieces de la Correspondance qui sont
envoyees aux diff Commissions appelds & en connattre.
L'orlre du jour de la prochaine sean-
ce est proclam6 et la parole est accor-
dde aux membres de 1'Assemblee qui
voudraient I'entretenir d'une question
d'int6ret general.
Mr le deputE Morpeau demanded d'd-
crire au Senat de la R6publique pour
le prier de donner suite A un project de
loi vote depuis I'ann4j dernibre par la
Chambre et attribuant deux sections
aux tribunaux civils des Cayes et de
Jacmel.
Mr le dtputu J. Jeannot donne lec-
ture et fait le dep6t do( deux proposi-
tions de loi tendant, la premiere Ai ri-
ger ei (Comnmuiie le quarter de 1'E-
trong- u-P'orc" et la second a eriger
en quartiets les postes militaires de
1 lle-A-Vaclie et de "Camp-Perrin".
Mr le lepute Savain fait observer
qu'il serait bon de changer le nom du
quarter dont I'brection en commune
eat demandee.


Aux applaudissements do I'auditoire de I'eclipse partielle to h. as m. Sotrde1
uno resolution depoae par e ddput de la penombre it h. 32 U.
Bredy eat votCe, saqelle declared in- Le passage de la lure travers Ia
saisissables et bors de commerce lea s ombre est peu frappant, tandis qo l-
valeurs votees en favreur dea victims eclipse proprement dite de 7 b. AI toh. 1/2
des 'incendies en date des 5, 6 et 10 sera intEressane si le temps est favorable.
Joillet de I'annte dernibre. Tribunal de Gassation
Le depute Valembrun, enfin, pr6- SECTION Cwaua
eant *one rnisr&aiti rld lo or*i aiCnt


creation d'un tribunal d'appel daos les
villes de Port-au-Prince, des Cayes et
du Cap. Et la stance eat lev4e.
REPORTER.


SEAT

O.a intervertit 'ordre do jour afia de
rerouvtler le barea, poor le 2e mois de
la session. Mrs Paulin, Dussek et Rigaud
sont r~6los. Ils remercient l:ars colleges
de cette nouvelle marque de confiance.
Le proces-verb i de la stance de mardi
dernier est sinctionn6, apr6i one lg&ere
modification demanded Far le Senateur
Archer.
Lecture de la correspondence, pais rap-
port des comitis et commissions. Le Prd-
sident attire I'attention sur la proposition
de loi concernant les arrondissements de
Hinche et de Marmelade qui doivent 6tre
replaces daus le department de I'Arti-
bonite. La demand d'urgence demanded
par Robert David est combattae par MM.
Magloire et V. Hilaire. Elle est vote.
Le Shna!eur Baussan propose d'&crire
A la Chambre pour Ini demander de sta-
tuer sur les deux projects ce loi relatifs A la
talsification des vins,- et i la culture des
fruis, deposes I'annie dernitre. Le Bureau
decide que le necessaire sera fait.
Le senacear Theodore donne lecture
d'nne'proposition de loi assimilant les com-
munes de Ouanaminthe et de La Salle
Mont-Org.nise A one ligne militaire ou
arrondissement de 4e classes. Ces commu-
nes cesseront de taire parties de l'arron-
dissement de Fort-Libert&.
Comme ce project crec des depenses nou-
velles, le Sdnat, d'apre I'art. 69 de la
Corstitution ne pent pas en connitrre. I'
a etC decide de le recommender Aila Cham-
bre des D6putes.


-


RENb 8IGNNm ] S -
MUIT*OROOLOGIQUE0
ObnoerratOire
DU
SErMINAIRE COLLIGC St-MARTIAl

VENDREDI 28 MAI 1go9


BaromEtre a midi
( .


763, ,/'3


Tern 6ratureeininmum 21a,
(maximum 32 .,
Moyenne dirne de la teperature a6 .8
Ciel nuag ux dans 'sapres-midi eale-
ment. Brise de met regotlire. Roade.
Barometre en baisse.
J. SCHIRER


Eclipse
Eclipse total de Lune le ;
entierement visible en Haiti.
Eotree dans la Tpenombre a


Join 1909,
5 h. 47 m.


soir.
Commencement de l'eclipse partielle a
6 h. 54m.
Eclidse total commence i 8.h 9. m.
soir. Eclipse total finit a tp h to m. Fin'


Audience du Jeudi, 27 Mai 1909
Le Tribunal prend siege a dix heures et
demie do martin sons la prfesdence de Mr
le President, H. Lechaud et pronounce Far-
ret qui rejette purement at simplement
come mil fonde le poorvot ezerce par
le sieur Paul Perraud centre le jugement
du Tribunal civil du Cap-Haitien. en date
du to Avril 19o8, rendu srn exception
contradictoirement entire l i et Monsei-
gneur Frar ois Marie Kersozman s-qalite
qu'il agit. condamne Paul Perrad aux
dipens.
Une nouvelle composition sons la pr-si-
dence du judge Baron prend siege t et end
les affairs de :
Banque Nationale d Halti centre l'Btat.
Mr le loge Baron lit son rarport.
Le minister public Luc Dominique, con
clut au rejet da pot*rvoi.
Banque Na:ionale d Hai'i centre l'Etat.
Le Rapporteur, Mr le joge Baron, done
lecture de son rapport et le minister pu-
blic Luc Damin que, conclut an rejet do
ponrvoi.
Li Composition du jour reprend siege et
entend les affaires de :
Georges Claude centre Henry Labas-
tille.
Le juge Baron ob.ient la parole et son-
met son rapport au Tribunal. Ensuite Mr
Elie Curiel, minister public, conclut an
reject do ponrvoi.
Semera Pierre centre la dame Henry
Blanchet.
Le minister Public, Elie Curiel, con
clot au rej-t du pourvoi, apre6 que le joge
Baron ait prEsenti son rapport.
Le siege est levC.
Remerciements
Messieurs Michel Sylvain et Denis Saint
Ande, les families Sylvain, Henriquez et
Saint-Aude remerciement profondiment
tons ls amis de Port-au-Prince et des au-
tres vides du p-ys, qui se sant intiresses A
la perte douloureuse qu'ils ont eprouvre
par la mort de leartres regret tde JEANNu LL-
LIA SYLVAIN, dame Denis Stint-Aude, sur-
venue & Paris le I8 mai courant.
Its les print de croire q-'ili leur en gar-
deront un eternel souvenir.
Port-au-Prince, 29 mai 1909.
Marriage
En 1 Eglise parcissiale des Gonaives ser
ce lbre It mardi 8 Join prochain. A 7 h-0-
res luo martin le manage de Mile Lucie Ker-
nian avec M Jn Baptiste V. Cabc ke.
Nominati n militaire
Le Gal Robillard qui commnandait I'a*
rondissement de Plaisance est nomm an
m6me titre au Limb6.
Fiangailles
Nous avons re;u le fire part des fia-
Sailles de Mile FLOAINAB AnGUSTs avec M,
JULas DijoE ( Cap Haitien. )
Aboneiance de mati6rew
Nous sommes obligds de renvoyer A
lundi la publication de differentes pieces
du department des travaux publics et de
agriculture.
Revue du March6
Le march speculatif a etC indEcis toute
la semaine ; tant6t biissant- tant6t haus-
sant, suivant 1'importance des incidents qui
se produisaientau Palais de la Rue de I'En-
terrement.
Le commerce a comprise que tous ces


~t:s tiIUIdlmemat af1 -1
unrs avu rtr. uwmv.2t

qruasi &P~ris., U
tatbm que -quo a

'No oma vend. 6Ws t
!Mardi : &,a 0/0 t 4*143.
*6er A 46o0/oa
MeriedI:M Do460 0/0 oan o
A 445 0/0 eO c16ture.
leudi : 04 a oYcvrti A 44
Softer & 456 0/0
Vendrdi :It y a en use
460 0/0; Ia's On a tfrUe
aI I tux d'ouverture c..L
Tid-e. : On a f.it qr
l 21/4 2 a112 lpour f Is
LAs chtqnes set Pars., ig 4
mime 4 o/o.
Ie nic el fait 9 0/o d'gor10
id P.S-a o/0
Pon-am-Prince, Ie 29 Mai 1@


D606S
Mine Vve EMiLE DURAtD,
Ioss.-DecdJde hier aprea.miti
illes *sront lieu aoioard hei &
A I'Egllse Baptiste. Maisoa mx
du Poste-Marchand.

FwaKcsc& SYDNEY.- Dkddcde
i I'age de 23 ans. Les fi edrai
lieu remain mat;n. Maison
Avenue M-gloire Ambrois N* 4.

PkTHIoM EtaI. D -cd6 bier.
milles auront lieu ccet apris ai.
Nos condolences aun fills

Eatrait due journal s Le
Paris, du ler tMa


L'arbilraire


afimin U

A.ux positions (iont la bienveil
e verss les t'onctionnaireq rtm
nmios prepare 1'avenement d'oml
,publique administra'ive,nous dM
l'histoire suivante :
Un citoyen francai4, M RouvEi
silar t A ll nii, voulut se
Iav.o sa f'emme don't il 4taitdia
Ce desir pent paraltre bizarre,
on ne saurait lui reprocher do
I,; I 'sgitime. Ia loi franK0i*M
I -rlit pas aux conjoints sf t
aulorite de justir e de s'unir
veau. Elle s'oppose simple8..
qu'on poui rait appfler undelil
Stule en la maliere L'articke
Code civil ne prohibe le mariS
opoux divorces qu'apres 00
divorce. M.Rouzier. quoiqus
connaissait la loi da son par.e
Mais le Mini-tre qui rep
France & Haiti I'ignorait
blement, car il conseilla i s
triote de consulter les Affai"r
geres.
Doc'le, M. Rouzier cnrifit
d'Orsay. On lui rdpondit q O
bration d'un marriage, da'D IV
tions qu'il exposait9 ~leri
m-nt rEguliAre II semblait d
cun obstacle ne dAl plus
la reparation de l'ereaur
commise sous le nom do di
demanded des victimen. m
Ceest & ce moment qo


I I --- -







S"av"fcl'arbitraire admi- s'en iront auxGonaivep par Gros-Morne.
e b ra -Le commerce, faute d'exportation. de-
~~dp- oatriote ayant, parait il, viendra nul et les nouvelles entreprise-
do d des journaux haitiens des agricoles de cet arrondissement ero, t
Sfedritiquant la 1 ,i au divorce A forcement abandonnees.
1 Ministry fhan,;ais, M.Carteron Or cetle ville si souvent ruimt- pVa
Stit rigeur de cette publication. les incendies 'commence A peine a se-
i.atnt oe la celebration de son reliever ; sa pop nation ne compt" ,lu-
o wait un acted de discourtoisie que sur 10 tr.dli: des chemins deo fer
isrtionale, il lui refusal ses bons pour' d(velopper es moyens d'action.
II serait (done injuste de favoriser tout
SRoaier dut v)nir se mirior en un DApart rent au detriment tde son
o r voisin limitrophi.
Itient asjourd'hui A prpndre sa re- Nous vous supplions done de fire
rnche,etil asnigne M. Cartrron de- accepter par les concessionnaires de
vatle tribunal rivil In 50.000 francs commencer les trav.ux t Port-de-Paix
bdowmages int6rlts L'aflaire a 6te en m6me temp, qu'aux Gonaives afin
ivoyM an 6 Maai. d'op'rer la junction des dleux embran-
Sreste conffodu dpvant la preten- chpments au Gros-Morne.
u a Mioistre de France A Haiti,qui Nous avons I'esp.ir que soucieux des
plrkd substitnmr la loi le rbgne de int6r s gdndratux lqui vous sont confi6s,
Smbon plaisir (C pendant,ce qui nest vous tiendrf z coin)tf* des doldances
moins surprenant que la d6sin- d'une population I ilorieuse lui n'envi-
de cet agent diplomatique, sage soa averiir, quie par lo travail el
l'atttitode du Prftet de la Seine. I'exploitaiijn bien cemprise des ri-
i-c a, en effet oppose un decli- chesses du sol.
.Ad'incompetence a la deminde E' atten'lirt, nous vons prions d'a-
M. R)uzier II strait vraiment cu- grcer I'cxpiesiou sincere des senti-
que le pouvoir personnel, sup- ments re-pectupux et Idtvoues de vos
)ji pir la constitution r6publi bumbles ,ervit lurs.
ines, fat retabli en faveur des fonc- Sgr \, I ri:nh L.for est, Alix Ti-
len sites. ph .i ,I) Syiv. i l -r r;i( z,lII:guenot,
Eis'opposant A la cat' i lation d un S -. .I i s I; er, R. Gauthier. P.
riageparfaitement rgulir. M (C r- E. ,Larw,; o, iMaura~s, I'.o,i Aubry, V.
on a commit non pas une fate ad I zi, 'i.i, r, .NIo,' Blu in, Santiago
trative, mais une faute person- Vasjui z, I.. hoch> jt, C:. IBen-Aime,
Vasqu 6z, I.. locl ,, ut Han-Aim,
., Aug. B',)ozi, J. .ioi l, Li kecke. M. V.
Ceo'est pas I'l:tat qui doit en tre Pi. a, I I ac, S.. Mc. Achille,
u response, mnais lui-mm. Rt.buin, E I) ,.yon, Th. Pre. Philippe,
pourquoi MN Iouzier a en r.,- (: Alcir for fils, ltit I.eon Poux Em.
n otre avis, d assigned lk minis. Ij Thoma:, LEonce Devs. J. Mi him,
SIrrance en domnmagesinterets H'liodoreSImon '. Poitevien, Cloiseu,
le tribunal civil charge de rD- cur ( ibriel Svlvain, Km. Gddon,
is prioudices n opeuivent 'in- Dr Edouard It.y, 'F Louis Pierre,ThAo-
citoylne entre eux. dore S tdphen, M (:;a tl t, A lex. B .u lus,.
A I'beure on ites tonetionnaires ne do Stpla re, A us,
t'eure o ,les to'n.ionnaires nel Brnier, P. No*l. L.nmysyre, Eustachi,
tet de rt iam r et sur quel VllardM, E l)minee, J. Gouin, vi
Si I'extensio, de lors droits, il Ird, N )Iminee, .1. oin, vi
- I'x tension m s qu'rs droits, il care. P. Gla re a hn. d- la Paroisse,
rpai mauvals qu'ies soient rado A'f. William, (tlada, (;. Renaud, I..
pr les pa:liclieis, A dfaut du Romonit, Fr.,nci-co, ). Valcourt, T.
tnmement, au sentiment du de- Gueirr' A'f A-i.ti, La.!nne, Astwood,
L__L ... (Gaidner, Frld. "Tr sy, N lanoix, Th.
Jn-Jacques, H. Ildnnia, J. Tassy, Sully
TribUne du Matin" Thlvenot, N Tiplhaine, M Lully.


PETITION
Ah Membres du Corps L/gislatif
S le Prildent de Iz R/ptbl que
sd Msieurs Cs St cr'tcaires d'Etat
INa aigon&s, citovens et tiangers,
hentant les pi incip;al.s entiepises
1erciales, i ,,l tii i, lies et grieoles
I darrondi,,ement, :p'luy Cs par le
D9anime 1v la pIo,,ulaion, bien
de otma' volotte d inlroltuire
Sddrmans 1, .p;1 ys, nt I'htonneur,
IL soumrn.Ire Iuas apprciatious
NOuvelle Corvention ( r :hemins
o Gon ivt %I
C corit o,s f-rimment sur les
Sdipositions du Gouv rnement
ors L/gisltgif pour silonner le
oies fe rres, seul maoyen d'ex-
. .oS richeses Itrop longtemps d6-
el OU avons pour devoir d'atti
4G baut attention sur le Ddpar-
ft du Norl-Onest et nous ve-
~u~b Mement vous dire que si le
'*i e dt des Gonaves au Gros-
Se doit pas aboutir & Port-de-
l, eat c.leu d ce Dpartement, sa
SC rtlne.
,I, 118 denrf6e de touted la z6ne


1 Com, andant. de la 'Place,
D. VIRtCILE.
Le Comu-n.adant de I'Arrondt,
J. IILAIRE.
-- -.


lnce Refutlalon

Toutes sorts de hc tes sauivages,
tl'oiseaux, de reptiles ct de pois-
sons deencr se dlomptent ct nt o6te
domiptks par la naturehuimaine,
mnis aucun home ne peut
doinpecr la langue: c'est un
*al tr.Ijr nn t i euit rPnrimlPr


Line Hollantaime


Nous avons i'honne.r d'inforni-r lk
commerce et le public qiie Messieurs
Gerlach & Co ayant A notre regret
donn6 leur d4mission, nou4 avons
charge Monsieur Aug. Abrendts de
notre Agence sur place.
Kowinklije West -Indische Ma Idie at,
A msterdam
Le Representaut,
A.A. BooM
Port-au-Prince, le 27 U.ti 1939.

Le steamer Prans Maurits, venant
de Petit GoAve, sera i. i cet apre6-mi-
di; il partira dimancbe martin a 7 hen-
res pr6cises poor J i6emie, Cayes, Jac-
mel et Curacao.
Port-au-Prince le 29 Mai 1909.
AUG. AHRENDTS, AGNT.


ina i q i :n t li ct.
elle es pleine d'un venin mor- AV mmer
tel. Avis Commercial
Jacques 3: 7, 8,
II a plu A chacun de dire ce qu'illpense ;
je lad-nets puisqne la press est libre mais Le public et le commerce sont avi-
Its homes comp6tents n'inventent ja- sds qu'A partir du ler Juin la mason
mats pour ternir la reputation des honnttes C. nBien Aim4 S Cie est di,-soute.
geds. deMonsieur C Bien-Aimd prend la
Sls dtestent le mensonge que les hom- suite de; affairs avcc I'actif et le
mes plants invent n- et auquel ils font de passif.
continues sac ifies pour le d6pouiller de Port-se Paix, 29 Mai 190).
leors mauvaises qualir s et les donner
aux autres : voill i'ideal pour lequel ils Atel Bellevue
travaillent sans trove ni relkche.
Oui, I'aucaur de I'arttcle du 6 courant"A Le mieux site, le plus coo-
boneutendenr demi-mot" pouvait tout, fortable.- Champ-de-Mars.-
saf one sole chose :taireledroit, pour ne Cuisine remomm6e.- Vue sur Ia mer.


p"m voir qu'oo peut-tre hirt sas ra-
ager la terre.
f* dirais come Ie ;Grand d&femeor du
I oit qui meantt A Salim Grroe VII :
"1'ai aime la justice et aihal 1iuiquit-"
Ne coolant pas entrepreodre one ronte
qae j n'aime as : poldiqucr avcc Iau-
*ear de cet inflame o article pour raison A
'not eale ; mais il .aura me die, par
qui de droit comment drais ie auteur de
Iexil decetains citoyens en 9o8,-- et
d'autres faits que je s;gnalerai en temps
opponan ; quelle considdra ion avaisje
alots A c6t dun Chef que ie ne connais-
sat pat? Qoel employ avais-;e alors ?
Qaelle influence ?
!Ne poevant moi-meme mcure le trait
dounion qui me sppar..... le m'arete et
lasse A la socitde de mime q'a ceux
ceux dnnt f'aurais E Ilauter do mal-
heureu sort, dit-il, et I'Histoire impar-
tiale droit de mejuger.
Ma grandeur dame me commander A
pardonoer les injures d'un calominarter,
puisqu'elles ne sont venues que de la bou-
che d'un mechtnt qui ne merite dans le
canr que des paroles de mensonge Ros-
tand 'a dit :
La haine iest un carman, mais c'est une
awrere.
Ma foi est si pure, que je ne craindrai
rien, me mettant ad voluntas Dei.
Ma court vie n'est qu'une page ocvertr;
chIacun peut la lire, elle est inmiculee.
je puis le dire sans ambage.
-'ai trop connu les responsibilitis qmi
n 'incontbrent devant lacivilisauion qui mc
contemple p ur trahir ma foi jire ct m'en
apelle A 1 H:s oire.
A. S. S. DUCrHINE
Po~t, .ArpcnIeur-Gdouwtre
Magistrate c ommumal


A. de Matt~is & Co
Maisou fund.'e nN&3.


Deriiers articles re s
P t,-f ni f Ho bLi t.r n t L Ho-
yat Houbigant ; lOIuu4-te* K oyj Par-
1ur I(tal; Savw:, 1l t 1ii-I
Parfum renormin4 ,I.trIs ., Otrc, .i-
cop-herous.
co8%;4;S, F'r,1'3~'-. '?t ( ..j:t rAc~iS
pour buggy et lm';.
Arqenterie do 1- HiL'..tus,
Moustiquaires, Brosus, I'Ips, Fumes-
cigarettes, Cravates. Maro4uinwriao do
totes qualites.
La Maison a touijotar4 ua vICaiml a-
sortiment do JDiiviterafe, d'A rge -ntese,
do Diaman, A Ia dispo',tmou du public
en gqndrdl et A I- poritr'- do touts
les bbourss.
Ateliers d'Eo rlouqerie et de
Bijout3rie : Gravuret, Confectioo
sur commander.
Achat de vieil or i fvieg a-gett,-s
diamxzi ci pierrs prdcie'ps A des prix
avaniageux.
ACHAT D'*(;AILLRs DR CARS
Prix exs.ptfonnal


I


A vendre
Un phonograph Ed'son, avec 40 morP
ceaux ct deux pavilions.
S'adresser aix bureau do journal.
now -- ---
Magnifiques Parnar"a
Pour Hommes et pour Dames, chex
M"" L*oNIDR SOLAGES, 22, Rue des Fronts*
Forts.
Accourez tous I1

Jodosalina
(Cristalli Jodatiltliaoa id e Vetor Pi. ,Pi)
Presente ei mEnme temps leo avan-
tagos de I'io le et les alcalins. Eile oat
trI s utile dans touted les formes ra-
lenti~es de 'oclhanie materiel orga-
nique,- obisitd, oxalurie, litaiase,
etc et gtndralement dans I'arth-
fitismi, dans la constiption habi-
tuelle et les infections intestinalet.
La JODnSALINA constitute un remnde
lits e'flcace, meme merveilleux, con-
tre les maladies dl foie et des reins.
Elie est a -cept4 sars aucun ddgoilt
et elle ajouteAson action laxative'celle
de retab'ir les conditions de la circu-
lation intrapelviqu-.
En iente che: A. de Matteis.

Avis
Ies cre&anciers de la faillite II P:1pe
et C(o sont invites i se t>prfsenter dans
le ddlai de qitarante joulrs A (ar tir de
la date du lprrsent avis au grelle du
Tribunal de Commerce de ce resort
pour t re. sons la pirsidence de Mon-
sieur J. Tliers Lapierre, jug (CoInmis-
saire provisoire de la dite faillite, pro-
ced(b la vt ification et A I'aftirmation
de leurs crear.ces corformc6meit aux
dispositions d.s articles 4)5,, 4.96 et
suivaijts du code de commerce. Les
tires de creances doiventt etie enre-
gis'res et appuyds de pieces justifica-
tives.
Jacinel, le 28 mnai 1909.
Le Juve Comrms.saire provisorre d" la
dite faillite,- J THlIts IAPIERitE.
L siyvdic provisoire de la faillite.
L. A.VIAU.








Propri6t6 Littdraire
ou Artistique
Photographie- Reproduction,
ContrefaQon.( R6p.,No proprie-
t6 litteraire et artistique, n. 175
et s, 218 et s.. Pand. Rep. no
Proprietes litt6raire, artistique
et industrielle n, 222 et s. 631
et s.).
La photographic, qui, par la pose don-
nCe au modete, par la disposition des ac-
cessoires qui l'entourent,par I'aspect qu'elle
present Jans son ensemble,se distingue du
portrait ordinaire, et constitute une oeu-
vre intellectuelle, est une veritable produc-
tion de l'esprit, protegee par les isposi-
tions de la loi des 19,24 Juillet 1793 ( I )
( id. 19-241 Juillet 1793, arc er.
En consequence, A d6faut de conventions
contraires, et sous reserve du droit pour
le photograph qui est 1'auteur de cette
photographic, ses representants sont
seul en dro;t d'en faire des reproductions
destinCes a Itre mises en vente ou pu-
blis ( 2 ) ( id )
I i-norte p .u que les epreuves aient
6te rLtniss gratuite:ncnt au modele, oi
qu'il cls ait paiydes au prisx ordidaire ou A
un pix t. flv:r dans l'un et I'autre
cas ic niuJ.;!c ne pent en faire fire des re-
productions d s;inces a ,tre vendues ou
public es ( 3 ( id. )
Par suite, comment le ddlit de contrefa-
,on I'i:itprini~ ur qui reproduit un portrait
pho ographique ayant le c.irractere ( 'une
teuvre artistique sans se preoccuper de sa-
voir si la pLrsonne qui lui a remis une
epreuve de son portrait, et don't il pretend
sans d'ailleurs I'etablir, s'etre borne a ex6-
cuter la cominmnde, avait le droit de faire
reproduire la photographic qu'elle lui re-
mettait ( 4 ) ( id/'.
Code penal, art. 47-
loute didtion d'dcrt;, de compositions
musicales, dc dcssin. de lithographie, de
peinture. ou dte toute autre production
iinprince ou iravdec en entier ou en parties,
au imtpri, es lois et reglements relatifs A
l.i prproiep des auteurs, est une contrefa-
*,on,ct toiutc conItrtafon cst un delit.
A bon entendeur, salut !
Ed. G. MEWS & Co
I 'hotog apbes.
Furt-au.-Pince ( Haiti )


Ine magez plus de pain!
S'il n'estfar. avcc. ?- 'Pillsbury's
Best.'
La ineilleure farine du monde
Celle qui done le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus leger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser A :
Ernest Castera
repr6seutant de la PILLSBUKY'S WASH-
BURN FLOUR MILES Co MINNAPOLISU
BILS
PHOTOORAPHIE
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sortes et de
touted grandeurs.
Reproductlons-Agrandissoments


Cha.pe aux l!
Chapeahuz!
Chapeaux !Il
"A Itl. Dt PORTO'-IC9
ACCOUREZ CHfvZ
Feliberto Gonzales
ET

JOS1 SAN MILLAN
FABRIQUI DE CiiAPEAUX
PLAC: GEFFRARD
5alo de Coiffre du Louvre
Pour tons les gotat et pour touts
les bourse*.


Chapellerie
ACCOUREZ CHEZ

JAIME TEST R
Le chapelier remarquable, avan-
tageusement connu,fait savoir au pa-
blic en g6enral et a sa nombreuse
clientele qu'il vient de transfer sa
FABRIQUE DE CH4PEtUX
(L'ANCIENNE MAISON DU LOUVRE )
DE LA PLACE GkFFRARD A LA
GRAND'RUE OU RIPUBLICAINE
No 149. En fac- de ?,( P rte


Le
vert


nouvel 6tablissement est oo-
sous le nom de la fleur do
l'Am6riqtue


II promet soin et promptitude
comme toujours.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures

La Vanutactnre a toujours on d6p6"
un grand stock, pour !a venta on
gros et o dAtail, de chaussures en
tons genres pour
HOMmus, FBMMES. ENPAWrP
Les cornmandes des commerCants
de I'interieur pourront etre ex6cut6es
dans une semaine a pen prbs.
23, Rue des Fro ts-Forts, 23
PORT-AU PRINCE ( HAir )

Chcz App. Cipolin
155 Rue Republicaine en face de Mr
K. Robelis
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pat5 de foie gras. Saucisses trufiees.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc Fruits cristalis4s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth.- Cognac. champagne.
-~s
Vient d'etre ddit4e et mise enVente.
Une nouvelle Valse lente suggestivede
Ludovic Lamothe.
PAPILLONS NOIRS "
L'exemplaire P 3.
S'adresser toujours A M. V. Mango-
nes.
Chez J. Laville, 93, Rue du Magasin
d4 rEtat.
Port-au-Prince.


Kola-Champagne
Iron-brew


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemenl
connu de toute la R4publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6rou,
( Ru des Miracles ) No 61, pros de M"
L6ger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujours toute satisfaction
pour les travaux qui lui seront con
es.


fortifiant
tonique


M7- C. Li. "erre
Taillour-Warchand
Donne oavis & la bierveiilantage
tW1e quo sa mason No 7, Rao bps
sibre est toujOurs bion poUryut -
vartti& d'6toffes de la baftgo
veiutA parisiesne.
QIT!ALT* SUP*REUERK. Co LPR Ab
TiA.,VATL SOI(-m t FI kCiLO NQy
ArX ifrI's r ddlita I


Voulez-vous boire
DU

VERITABLE KOLA ?
de .la West Ixdia. Aerated and
M1[inleral ra17aters Com-prr-ily de
Kingston (Jamaica )
Du KOLA \VINE (Vin de Kola )
DU IRON BREW (KOLA TONIC)
recommand6s par les cel:bres m6decins dte la Jaiaique.
Venez chez Madame Arthur Bonnefil od vous en lrouvez par bell 4
10 douzaines,-par douzaine de bouteilles et par bouteille.
81, Rue Tiremassse, 81 ( Saint-Joseph ) presqu'a 1'Angle de la Graalu.


-
SdRjInB a aia, es pur a

Recommandg otde
CHtEoMEpiot
SPOUR 9L | or-e-
E SAVON 0l*w
J. SIMON, 69, Faubourg St-.atin, PAMS 4-(bd er 16 jmlttfO

adoucit I'6piderme auqud
LA done une souplesse eSt
Ioutd incomparable e il
muniquant son d6licieOs
fum. Elle conserve 1'6clat et la fratcheur du teint, car elle eat soo
centre le hale, les piqdres d'insectes et les eruptions de la pera.
sans bismuth, invisible,
LA |ll rente, impalpable, PC
spbcialement ptoir lasl
nes qui veulent voir m
ihreprochable; son parfum ddlicat, son velout6 ont contribu6 & fain
la Favorite d6s Poudres de Toilette.


LE


[$-AVONSI iMii


i base de Cr6tne
pr6pard selon los
lee plus scrupuleulxde
possbde A un certa


toutes les qualitds bienfaisantes et prdservatrices di
est particulierement recominand6 pour la Toilette di
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour


a l a acreams
0.,; Oefauts st


HI iti


MAIBON JULES LAVILLI;
930 Rsu du Nguati do rstw, 93


Kola de Kingston


de la Charle y's aerated water factory


En vente chez Catinat Fouichard
RUE DU CBNTIE


I