<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00626
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 21, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00626

Full Text

Snn6e, No 64.2


PORT-AU-PRNCE ( HAITI


Vendredl, 21 Mai 1909.


4


Isidore,


nItAT.UR


Abonnoemnts:


Un Mous. .
Taos Moll.
UO Mous.
Taos Mons
TRUs Morn.


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


J


OUOTIDIEN


DIRECTEUR-FONDATEUR
Cl6ment Magloire

DIRECTION-RIDACTION-ADMINISTtATI ON
45, a#R NomW, 45.


Cqmwlle N6r6 Numa
R*DACTMUR CKE


LE N UMIRO 15 CENTIMES

Les ahoWcnmeas patntd o I" at do IS d 6baqm
=oil tsent pables dSITS
Les Nmuumrls Issuf amm n as"restp mas s


Histoire d'Ha*ti
A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violence et repr6sailles


XXV


toyens de la Republique, la lettre oh se
trouve ie passage suivant :
J e epui pas prsumer que ceux
qui se disent les ap6tres d'une r.volu-
tion entreprise pour la irforme des
abuse et dtablir des amdliorations pour
la rdg6n6ratinn du people haitien, puis-
sent refuser a c-lui qui est accused de
lui faire connaltre dans le plus grand
d6veloppement les griefs qui lui sont


Sreproch6, lorsqu'il le r4clame.
Ms em tparl6, A propose de Boyer et autres objets appartenant aux 6mi- Le gouvernement provisoire, nous
Si d1s, des ,ictes officials de (1-6 gi s et A tous ceux qui ont quite le je croyons, ne s'abaissera point d lier
I-a dent ils furent I'objet de la sol de la Patrie, A cause desa vnements correspontance avec l'accuse [nginac..."
do r6volutionnaires de 1813 A politiques dans lesquels its ont etA im- Et ainsi fut fait.
S es acts il faut aus-i mention- pliqus, soot tenus de les remettre et
ln A mraes de piliage commises, de les ddposer au bureau de I'arrondis Nous gallons pouitant voir si les f itil,
Clblimait d'ailleurs A nos honora- segment, 24 heu'es aprbs la publication et particulierement les faits de malver-
lms l Otions. du present ordre du jour, A peine d'etre station mis en avant par la passion r6-
1ms eavons vu sortir, lisons-nous, poursuivis comme ayant frustrd ces ob- volutionnaire. talent plus justifies
dbas I leManifestepu 7 Mai 1843, jets au public. centre Inginac qu'ils no I'utaient conre
bms nnationale, depuia vendredi Boyer.
lidi jUsqu'au simedi martin, plu- Voici un second avis detach du .Va- Apdrs avoir xerceX, ,urant vilgt-cinq
maLables de prix, nous ne savo#s nifests et qui fait voir A quel point gou- ans, la fouction d1 sectt,ire-gKndral
diesination. Uno armoire supel- vernants et gouvernds s'entendaient, auprs dle Boyer, et, ldurant huit an-
a.lSt one glace de six pieds au selon I'expression de la R6volution, nbes di la presidence de I'etion, tan-
lesaLdrae sur sa fa~ade dedevaut, pour exploiter les dvdnements. ": tt la meme fonction avec le titre de
lW perte par quatre hommes dirig's Uu citoyen a rdclamd du gouverne- secretaire, tant6t la chatllr de ch(e
a dragon, presque visA-vis d- I iment provisoire des poteaux superbes du bureau des finances", brtf. apis
Sd comite populaire. uo'l p'Atend avoir 6t6 coups par Ma- trente-Irois a :nnees dls plus hautes
bles deBoyereJotrente-frois nntetesIlus autes
I Mueu Ables de Boyer et de ceux demoiselle Joute Lachenais sur a pro- functions pub!i P rient tre ses complies, ap- pridtd. Cette assertion mdritait une en- mourrait de faim ai l'dtranger apres dix-
d sr nation et doivent treaqu6te. Ces poteaux ont et6, cependant, hoat moi d'exil.
0 pour sn c L m remis A ce citoyen, sur sa simple icla i Voici comment nous I'apprend le
tloem2 5e, qui dtait garie de meu- nation et sans le moindre examen A anifeste du 17 november 18i, jour-
S adtide,est maintement comp?- cat 4uard. nal a sympathis rtvolutionnaires
ma.Si les objets sortisdela mai- Et e journal mettait timidement en na aux sy pai
le ne revienneot Aleur place, garde en ajoutant : L'on dit que ces La famille Inginac, dit-on, dans
oblig6i d'en venir i des ex- poteaux vi.nnent du Grand Goive. impossibility de .,bvei- aur frait
plus preci es et plus d6tailides d'entretien de I'ex secr$ l ire general sur
Ci! A la suite des actes revolutionnaires la terre A61angere, et eu 6gard A ses in
t i prove que le faith rapport qui le frapperent et le d6f6rerent au j a- flrmiles, avait sollicit6 son rappel du
at eame plus 6tendu quo no mout d'un j ary nation al," B.Inginac, gouverlinennt. Celle emande ne fut
rihs ci-dessus, c'est que I'auto- 'ex secrbtaire-g6ndrld de Boyer, ecrivit point ace al li|e.
W Batioanaire, a la date d 123 du consult anglais au gouvernement '* Mais djA, le g6niral l.ginac 6tait
t dix journ apor6 le dart de provisoire pour rdclamer I'expos6 des en mer : jum'i, vers les tois heures
"t d rendre I'ordre du jour ri. fs -lu'on avait A loi reprocher et of- aprbs-midi, il 6tait arrive6 en ce port.
fC Frir de s'expliquer sur les faits don't ii Une garden ful ,le suite mise A bord et
I rant qulil est des personnes pourrait 6tre accuse. toute communication autre que celle
K Is* ~ nements actuelsn fit nul cas do ce tt proposition aveo la fimill e du deported fut inter-




Lctears^" et individea lquel- le pall n de la grande et magnanims la mer...
pprir d.s objt.,maebls et voici comment pr dite enter e ja terre et l va n iment dsu
pparteonant aux 6migris; cueillit cette offre d'un accua Qui de lequeal tait l'ex-secrdtaire gdnkral.
tt 0qoil Go1t in..stant d'arr- mandait i ase d6fendre ( LeMmanifute du Nouvelle d auarche de ol part ie
:tdird ee- 4 Join 1843)safamillo; nouveau rofus do govver-
SAu s inoiement, suivi d'un ordre impiratif au
74" oqift sit : ."L'accuas6 B. Ingiuac, r6fougi sous capitaine de reprendre imm6diatement
pp t d4itn Ot individus quel- le pavill n de la grande et magnanirms la mar..."
"8 0 mains desquael so Auloeterre, a adrom6& aagouveraement I
"WM i oets, moubotes, tnimauz pro'imoiro @t A un ran4 nombreedo ci- L mmoe journal va nous dire d'ail-


leurs ce qui, vers septembre 1844, ar-
riva A I'homme qui pass la dur6e
( ulle existence humaine a gdrer lea
atlaires publiques haitiennes; qui,sans
fortune, fut accuse de malversation et
vit sa famille frapp6e de spoliation ; A
Jui l'on refusa meme d'articuler lea
faits qu'on pouvait avoir A lai repro-
cher ; avec qui l'on refusal de lier
correspondence" pour lui permettre de
se d6fendre; et A qui enfin, miserable
et infirme, I'on refusal I'acces du pays.
Voici ce qui lui arrival par surcrott,
an dire du Manifes'e :
L'on nous dcrit de Kingston ( Ja-
maique) quo l'ex-secr6taire gbAnral
Inginac y a df emprisonni POUR DETTE.
II a obtenu sa liberation par Is caution-
nement de l'bonn6te M. Ariano, habi-
tant de l'endroit..."
AUGUSTE MAGLOIRE.

GRAINS DE POUSSIERE

La foule dtait compacts aux abords de
I'arc de triomphe plant au coin de la
ue. Elle tait diverse et bigarrde. Des
gin6raux et des soldats, des cavaliers et
des pistons, des femmen et des enfauts,
des paysannes et des petite marchande,
des Syriens, touted cette cohue s'en oun
frait vers Il'dicule o~ un orateur, d'une
voix aisque, achevait de divider lea
aempiternelles formulas dans leaquelles
noues bquestrons, depuis cent ans, Ie
progrek et la civilization, de meme quo
le beau, Is vrai et le bien,- h6las I
Pres de moi un vioux bonhomme so
demenait come un diable pour d&
chiffrer des inscriptions haut percbs.
II avait I'air de latter centre des hidro-
glyphes. Et cheque fois quo son effort
aboutissait A la d6couverte d'on mot,
il I'articulait afln d'tre blen fiz6. Et la
volootaire corv4e recommeogait.
Successivement, tous cos mots quo
lea habilks jettent comme autant d'ap.
pits. la .tupiditd des foules et par
quol its s'enrantraen concrdier lear
aspirations blefleuas, farent ameoas
des sommetrs er lea groses 1vre de
mon voisin. Ils 4taient tons IA, lea vo*
cables commodes et serviable: Uniom
Progrt, Libertd, Paix, Travail, Jatiu


L wmc-j


I




I


----- ___


I


i W







ce, Force, Odre, lud1 ei '! ire, Pa-
trie, etc.
Le discours Wstait a(ccompli.La foule
s'tcoulait. Le %ienx I no homrnm ne hou-
Ieait Ipas. Depuis vi,gt irninut, s, ii avait
e ttoe tendue coinmne in arc, et, au
risque d'attraper le, plus terrible des
torticolis, il continuait ( i ore !- la bo-
rieuse leclure.
Voild, me di-;is-jo un pauvie
homme qui se dorir, li.> 'i 1 I; I pour
des mots, des n.T( s en air, tnor z..
SNix.


ITaI P l "Is

RIWNMSBRIGM4NM N T:
MfITIOROLO'IQ T E
COb34lerva to tre
-" -, DU
SEMINAIRI COLLEGE St-MARTIAL


)#D1:20o MAI 1909
Daron.itre i midi
Ternp&Vaturelmj L,'


7(11, 1,19
22 2


fi .32 0
Moyerme diurre d,.1-.427
'-el unfptJ nuageux. Vent f.1 le.
Atmrosp~hlre trts it. vi-l-it roc. [cairs au
Nord. Birornktre un pcu cn Ii ttsss
J. SCIIrER
T-lbunal d-- ii -n
I SEc TIOdN t( V I N IA LE
A udienct du merc-rJ i-.1M1~,ai tr)


'doonance de la Chambre do Conseil do
tribunal civil des Gooaives, en date do 8
Mars go9, qui les renvoie au Tribunal
Criminel four y 6tre jog.
Sur la requisition da Ministre Public,
Mr Petion Excellent pr6te serment come
-hissier exploitant au tribunal de Cassation
en remplac ment do sieur Boyer Denis,ap-
pele A d'autre function.
Paroles de bienvenu do Vicc-President,
Reponse de l'huissier.
Puis entend I'affaire de:
Procedure instruite centre le joge de'
Pa'x de la Commune de Gros Morne.
Le joge Anselme, lit son rapport.
Le miais:ere Pub'ic, Elie Curiel, dit
qu'il n y a pis lieu de renvoyer par devant
un tribunal de tipression le magistrate in-
CoLesiege est levC.
Tribunal Civil
Audience civil du mercredi 1x9 ai 19o9.
Le tribunal prend s*!ge A dix heures do
mating, sous la pris deuce d juge Doyen
A. St Rome, assis'6 de Monsieur Lys La
torture, Substitut du Commissaire du Gon-
vernement.
Jugement rendu.
Celui qui donne defaut contre le gene-
ral HelvCtius Manigat, non comparant ni
aucun avocat pour lui et pour le profit
joint la cause du defaillant A celle des
sieurs 'Nord Alexis et Normil Sambour
qui ont constitute avocat, pour 6tre statue a
l'6gard de touts les parties par un seal et
meme jugement.
Affairs entendur.
Mnme Vve Fontangts conu.c S Cphen
Fontange.
2 O 'cnnel Bentiit centre Semeant


Le tribunal prend sie,: :1 dtx heur.s et Rouzier. Vu I'heure avancee le tribunal '
dtmie du main sous .i p!Csidence de Mr renvoy6 A mercredi prochain le developpe
le Vice-Pitsident, Ernist Bonhomrnne et meant oral de cette affaire.
pronounce Is ets soui:. : : : Pour le Revread P6re St Olaii
Celui qui dit qu I p1 )h~ u de
rcnvoyer Mr KarinI L L. .: ,1 dc paix D'accord avec les Re6vrends Ptres di
d.s Gonaive,.'devan: n ir d il'struc- St Esprit les anciens 616ves, membres or
t o. ganisateurs de la pieuse manifestation qui
Celui qui annulc' : 'on.i.fnc e e la devait avoir lieu le rr decembre derniet
Chambre du Conseil d. Tl.buna civil du ont decide de fair chanter dans la chapelle
Cap-Haitien en date di 25 .Maii 1909 ; do Petit Seminaire one mess de Rdquiem
ordonne la mise tn lilI I .- d, ',ivcnu Fa le ter juillet prochain en mdmoire do Re-
veus Jean, pour y etrc Ji ,i: Loif,,n.ncnt grettC Pere St Clair.
A i'aut : 25, ier alir conle renal pour Les a-ciens elves particulirement ceua
avoir donned un coup dc b:. n aa tront, des departments et les amis do Reverend
c6te droit A Augustin N, ci. P6re St Clair se fetont an reel devoir d'as-
- Celui qui casse ce anule le iugement sister en gtand nombre i cette solenniti.
du tribunal correctionnci de Puio-au-Prin- Nous y rtviendrons.
ce, en date du ix Mars 1909, rtndu entire Fiang illes
Louis Etheart et consor:s t Ics trtres La- Nots enregistrons les fiancailles de Mile
roche;- renvoie l'affaitt :: n ct:.c tr bunal CARYtLLTE AlGANT, fille de notre sympa-
corrtc.ionnel de Port au-Princc pour sta- thique commandant d'arrondissement avec
toer sur le dlit de dilTamation ; condam- notre ami, Mr MARCELM JOCELYN, l'intelli-
ne les d .fendeurs aux d, .Ls gent secretaire in conseil des Secretaires
Ct lui qui dessaisir, *ur cause de sus- d'Etat don't les mani res aimables lui atti-
icion legitime la juridic 1on d es G( naives rent chaque jour tant d'affections.
e la connaissance;i0 de l'assasslnat commis Compliments aux nouveau fiances.
sr la personnel do citoycin Frdinand Che-
valier, et 2* de l'assass ntl c mmis sur la Co6ron FranQois
personne du Colonel Annul% se Gabriel, Une assistance nombreuse accompagmait
es deux faits imputes au g&er.l Hlogdson hier, au cimetiCre, le gn6ral Ciceron Fran-
Chouloute Saint-Louis ct actres, ai p.rt cois, ancien Commandant de l'Arrondisse.
lesplaintes du citoyen Georges Chevalier meant de Port-au-Prince, ancient Sdnateur
et de la citoyenne Rosebrute Millien; ren- de la REpublique et Grand Maitre de l'Or-
vole les deux affairs a I.i jurisdiction de dre Maronnique en Haiti. Ce fat an hom-
Port-au-Prince, deja sai-it de la plainte de me tr6s sympathique, qui eut de pissan-
la veuve Metesse Wis comic le dit ge- tes affections dans la soci6tE de Port-an-
neral St Louis, par an.rt de cc tribunal Prince qu'il eut plus d'une fois A prowtgr.
en date do 21 Mars dernier. Le President Simon est all, A Is Catih-
Celui qui rejette le pourvoi do sieur drale, assister i ses funerailles et a ensuite
Ibrahim Hasboune contre l'ordonnance suivi le convoi, dans son parcours ao ci-
de non-lieu de la Chambre du Conseil du metihre,josqu'au haut de la rue do Chap-
tribunal civil de Port au-Prince, en date de-Mars. Les troupes de la garrison d
do 28 janvier 19o9 reudue en tfveur du la Capitale et one batterie de artile de
iaur Antoine Jacob Jaar ; la garde rendirent les honneurs am regretted
Cdli qui rjecte come mal fond6, ddfunt. An Cimetilre, MM. Teier,
I poorrvoi des siears et dames Jean Moussa direcuter do Lyc6e et Deae Pierre-Loois
ot Slim Jean Mouans, leur fils,.contre 'or- retinc&rent e des tmesn lem plos touchans


I




I


la vie si mouvementie.de notre cher ami
Cichron.
Le Mati prie Madame Cic6ron Fran-
cois et tons les autres membres de la fa-
mille de croire i la part bien grande qu'il
prcnd dans sa loorde perte et d'agrer aussi
ses sinchres compliments de condoleances.
Ann versaire
Hier, les lggations htrangeres out arbork
leurs couleurs respec;ives l'occasion de
I'anriversaire de I'Indipendance Cobaine,
suK I'iuvitation de Mr Cimpuzano. charge
d'affaires de Cuba et doyen du Corps di-
ploma'ique A Port-au-Prince.
Concert
Le grand concert often hier soir par la
Commune de Port-au-Prince, au Kiosque
du Champ-de-Mars. au President de la Re-
publique a eu on tclatant succ6s.
L'extact;on par la Musique do Palais de
brillants morceaux,a beaucoup charm l'as-
sistance nombreuse qoi emplissait les allies
de notre champ de courses.
Noos faisons nos meilleurs compliments
aa dMagistrat Communal.
Haiti politique et litt6raire
L'excellente Revue paralt remain avec
I'intiressant sommaire suivant :
r5 Mai. Fiches ( Actuali,6 ) Antoine
Laforest. Journal d'un comedien, FrEderic
Febvre ; Blue, Otho; Jour de l'ar, E'n.
O'Thevent; En vacances. Flovelle Reache;
Le change, X; Les denx fleurs, T.C Bru
tus; Pensees detachees, Sirius; Comparai-
son; La press au palais national, Francois-
Xavier; Autour du isrdin de Berenice,
Otho; Compagnie gCnerale Transatlantique;
Le Sultan Abd-UI-Hamid : Koninklijke
West Tldish Maildienst ; Echo de Saint-
Marc, N. Paul Lormier; Comment j'appris
A nager, R. ; La press en France ; Deux
proets do Ministre des Finances, Laforet
Noie; Petites Notes.


LA dHAMBRE
--


I e dtput6 Savoie Auguste propose
d'6crire au Secr6taire d'Etat de l'Inte-
rieur pour lt.i demander qualls s-ont
lea measures prises centre l'Impartial
don't les articles contre la Chambre -ont
des plus violent. En ce moment se
pr6sentnt les Ministres de i'Iltdrieur
et des Finances. M.Hyppolite so declare
pret A r6pondre, mais I'A'roembl e 16-
clame aussi la presence de M. Migoy
qui est appeld.
Dans l'intervalle, le Ministre des Fi.
ounces d6pose les projects de loi suivaatc :
FRANCOIS ANTOINE SI VO N,
Prhident d'baiti
Considdrant que la d6prEciation do pa-
pir-monaie porte upe grave atteinte A la
fortune publique, paralyse les transactions
commercials et entrave l'cssor de l'Indus-
trie national;
Considdrant qu'il y a lieu de mettre fin
A ce dEplorable etat de choses et d'aviser,
en consequence, au retrait graduel do pa-
pier-monaie ;
Sur le rapport do Secrttaire d'Etat des
Finances et du Commerce,
Et de l'avis do Conseil des Secrdtaires
d Etat
A propose
Et le Corps Lgislatif a vote la Loi sui-
vants :
AaTIcZL ier.- Ds la promulgation de
la preseae loi, les resoorces crdes per les
lois do i sAoAt s190 et 26 Jillet 9o7 et
cosimta eM droit de timbre, ea droit de
trasmi-Jio, en droit sar lee mven des va-
eeis mobillres et en droit tar les pas


ports, seront eclusivenu ..
train des billets de one et
sc'uellement en circauliot
AR 2.- Les drosictsc. d
feront I'objet d'une comipid -
dans les lIvres de la TrEsom, *
en provenant constitcerot dr a
do Tresor tn dqe6. sacte a ude
ferdu de voucher et de dom. l
desi-ation que c.lle indiqgr pe
prdcdlent, d
ART 3 Toute ff ctatio Qui
des fords de ce dtp6tr A oa
au but de sa crcA ion, sean i t
crane d Evat, et Is au crs ten
de ce crime ser nt punis de jrat
A p rpdtuite.
AnRT 4.- Lts droits st;piE as
ricain par les lois des 2 Ac6t i8og
et 1907 seront acquits eo billej
et deLt gourdes au taux di jor
memt.
ART S.-- Les operations s'Wea
sous le contt6 e et par 'es sotos de
mis ions park mtutuans pr revcpwr
i i AotI 1903 ct d.ns les ccediutio
minces par cetse loi.
ArT 6. U e commission de:
cent str les valeurI rutirers de ia
est alloute A laComniissioo par:l
pour subvenir aox frais do retail ai
mntrr scs pines et scins
ART 7. La prestne loi abnrrge
les lois on dispositions de bis qi0 U
lort contraires et sera ez6cxadei lai
du Stc'etaire d Eiat des Finaacal
Commerce.

Conside6ant que des marchbs fymp
(bjit la vtnte A term d'caces a
yes, de marchand.ses ct de time
I Etat don't le vendcur o'ess pas pi
taire au moment de la vese, jiUr
perturbation dans le Commerce, "W
i ant le prix des marchandis a I
Ics citoyns ;
Considerant qu'd cst do devoir if
voirs Pub!ics de pro:eger les cioyd
ire de tiles speculations et de imM
tc rme A i'instabilitr des aaires;
SLr le rapport du Secrtaire d'li
Finances ct dJ Commerce,
Et de 1 Avis du Conseil des eyl
d Erat


A propose
E, le Corps-Legislatif a voti l Ml
vante:
ARTICLE ler.- Des la pImaulri
la prs-wn:e loi les operations
sous le nom de rayable-livrablet
n'imForte queile autte ddeomiau
ayant pour objet la vcnte A term
cOs monvayeis, d'tffe:s de comwme
titres Je 1 E'at paicront au Tris r
de d&ux poor cent.
ART 2.- CCs opiertioes se.
! re faites que par I'icr
Agents de change dbTaent amoaS
Gouverntment .ons pine d'saoe
de Cinq cents dollars payable
et par corps par ceox aa rfit m
auront lieu les di:es opersntoas a
personnel qui leur autont servi r
diaire. cbp
ART 3.- Les agents de ochsa
tens d'avoir un r'gistre cos *.e
par le Doycn do Tribunal deco "
kIquel ils ipcriroor, jour pr jU4
b!ac ni rature, totes le t
ils auront eff ctuets dans le
la iourane.
outes J les vingt-quaws bes
gistre devra 6tre soomis aso 88'
missaire do Goer asMu t I
Banque Nationale d'Hiii A t
et des Adminisramtes "s d
its autres vilks de is
oos les hits oers ;.UA s


~~2--- ---- --I ~ Elam


I

k
I






icriE tife d'Etat des Finances tions de la loi des 19 24 Juillet 1793 ( I )
B l2dS ce, sous peine d'ne ( id. 19-24 Jnillet 1791, arc rer
CotI dollars et de la desti'u- En consequence. A defaut de conventions
aacidive. contraires, et sous reserve du drot prour
S.registre devra etre prisen- e photograph qai est I'auteur de cette
0ji nioa n des agents du Gou- photogriphie, ses repr6sentan's -ont
c to te omission ou altdra- s uls tn droit de n fire des reproductions
lraona-ie sera possible d'uner s i des a 6 re n ;es en vente cu pu-
OiDmcents dollars. tb4. Ii( 2 )( id)
I Seont nolles toutcs operation Ii 1inport: ,u que les preuv- s aicnt
"l O n'ura ~pas faite str Ir eit premises gratuitement au mod&cr, o
r am m coodamnant les contrc- qu'il les ait p ayes au prisz ordidi irI ou
0r modec prvu e par l'article 31. un prix de f veur dins I'un et I'.utre
z seront tenus de prononccr cas le inodo e ne pent en fire fire des re-
ijan, $s pej-idice de tous do!n- productions d stindee a tcre vendues on
its eaters des tiers. publites ( 3 / ( id. )
-.' Toltes les valeurs provenant Par suite, comment Ie delit d- contrefl-
i etades amends prtvues par la con l'imprimeur qui reproduit un portrait
Sg1eWOta verses dans la Caisse photographique ayan, le carractere dt'ne
idaj Its mtmes conditions de coavre artistique sans se pr6occuper de sa-
lk tde garantic privues par la Loi voir si la personnel qui loi a remis une
S6Cpreuve de son portrait, et don't il pretend
Ssans d'ailleurs I'6tablir, s'e're born a ex,-
riv~i6 de son col!gue de )a Jus- cuter la cominmtde, avait le droit de fire
Myppolift declare qu'il a lu Iar- reproduire la photogriphie qu'elle lui re-
lij mi d et que routes les mesu- mettait ( 4 ) ( id /.
Ifdrosnso prises pour assurer la Code pdnal, art. 347.
ilMusdhberations de I'Asbenm d e. T,
pqeeoncei'ue I'arlicle en ques- Toute edition d'crits, de compositions
rsn come des Leves. Mais si musicales, de dtssin, de lithogr.ph-e, de
bar copendant tient A qualifier Peinture, ou de toute autre production
eet article, c',st an Ministie de imprimhe on radv! en enter ou en parties,
lMic d'interveir. L'ilincied t eat au mbpris Je,l oi. et rgglements relttifs i
.rAeable s'6tant ddclaree satis- !la propri ddes auteurs, ei' une coat rtfa
due'd6clarations du Ministre de ton,et toute contref: -'n est un dilit.
lh. A bon entendeur, salut !


Tribrue du Matin"

Nrt-an-Poince, 21 M ii 1900.
Mr P, F. F. de I'Impaitial.


Ed. G. ME WS & Co
Photographs.
Port au-Piince ( Haiti )

Pr16re d'aviser 1'administra-
tion de la moin~ ro irrAgulari


te dans leservice do a MATI; I
i rire' En passlt sur It afln qu'il y soit de suite rem6-
is veir a En passant" esure d '...
Ml partial du 19 Mai, No.
a rfdpose A ma R4plique Nices- --
-avoir lu et relu vos principles M C. L. Verre
ouatoires, debordantt .d auour
riqte, pardon. pattiotique, Ta.l1eur-MarchanJ
dire, je n'ai vu qu une seule Donne avis A sa bitiveillato cliou
Ilanr6idmon atten;ioti tt qui eat tAle qtie sa niiaton No 7, Rku Trav.,:
: "C'est ce mnime patiiotisme, sre est totijourr, bieo pourvue d ut
taSMiinsrir6 sa ,iob!, attitude variet di'etotlbe do la haule unu
NG de Petit-Goave." vea,,t parsidnoa.
c'eot one phbiae a double QuAJ.ITt SUPZRIURB.C COUPBI ALU"T
jIvouisaurais inlinitne t gt1 d T.AVAAL sO8LON EXICUTION PHOmers
t aduire dans son rAi sens. Prix t reduits
ar. q ie je vous accordeiai -d tr ri
t, snc6elcment, toutes les
qualit6s quOn vous at- 6tel Bellevue -
j'ai I'ho:nneus ,Ie vous Le mieur situe, le plus cou-
f | furtable. Champ-do-Mars. --
LAMARTINIitE: GOURGUE, I:uiine renommAe.- Vue sur la m,*r.
p Ddput du ptup!e.- ----- .
*-' Avis important
t6 Littdraire Je, soussignC, declare avoir revoqud
U Artistique la piocuration que j'avais donnde Mr
.. Ou Art ttque MONCEY MALARY A I'e.t ,Ie gdrer et
-administrer mes lerres de Hinche.
rpPh"e-.Reproduction, jI Port-au-Prince, le 1i Mai 1909
-on.(Rep.,No proprie6- ED. ORIOL
St e ltrem .. 7


d----I, n. ./ .. .-
. Pnd. NESTOR FELIU
Slltt6raire, artiatiqU e NEE LIU
"1 ;2 at 931.
S, S L'excellent tailleur avantageusemen
.'quin conon doe toute la RApublique vient
fi, qui, par la pose don- do rouvrir son atelier Rue Fdrou,
pr la disposition des ac- Ru de Miracls ) No 61, prba de M*
M ntp-r I'aspect qu'elle L r Cauvin,
i *emble.se distingue do S1 nombrease clientele tronvera
Set onitue one co- come toujours toute atisfaction
iUt 'u vMridtable prodaCou r lea travaux qui lui serovit coo-
k,.t. r le Mloip .


Produils Hlygie ques pour la Toilette
ANC1
Co mEEIi.........s "-
g CRIME M1w, s
POUORE 5 VHuaouranK
O ----I f-
U *U mrstug t.bare, PAI *(o 4 a.s U 1 m5taitoS6

adoucit l'6piderme auquel ols,
LA donne une souplesse et un vo-
loutA incomparable en lui com-
muniquant son d6licieux par-
fum. Elle conserve l'6clat et la fratcheur du teint, car elle est souveraine
centre Ie while, les piqdres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
LA I 1rente, impalpable, pr4pare
sp6cialement pour lea person-
nes qui veulent avoir an toint
asrdprochable; son parfum delicat, son velout6 ont contribu6 A fire d'ello,
La Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Cr6me Simon,
LE pr6par6 selon les principle
i I U les plus scrupuleux de l'hyglne
poss6de B un certain degrd
toutes les qualit6s bienfaisantes et prd;ervatrices de la Creme Simon; il
est particuli6re:n.in recommand6 pour la Toilette des enfants et pour les,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A. la Metropole
MAISON JULZS LAVILLzN
93, Rhw d MYagea dt I 'Eim, 93
-- --- ....-!

LIGNE HOLLUNDAISE

Pour I'Europe par voie de New-York
PROCHAINS DEPARTS:
Dimanche, 23 Mai--- ss. "Prins iler Nederlainleii" (capt. van der Goot)
(1 Juin --- ss. Prins W\illm IV ( capt. Koniiingteii )


20 "


---ss. Prins Willem III ( capt. A:rentis )


S4' jitillet --- ss. 'P riins 'Ulod'erik l lndrick' (capt. Niemnan )
Ces bateaux qui sont tdes plus mnodernes de notre flotille, possbdent
d'excellentes comnmodites pour passiagers; grande cabines, simples et
doubles; cabinets correspondantes pour families, toutes avec lits non
superposes,
M6decin et stewardess (femme de charnbre).-
Excellente cuisine franGaise.
GERLAC(;I & Co, Agents.
--- -------.--------- --- ---- -

Voulez-vous boire
DU

VERITABLE KOLA ?
de la %7est India. Aerated arxd
Mineral 'J"%7a tears Coxnparn y de
Kingston (Jamaica)
DU KOLA WVINE ( Vin de Kola )
DU IRON BREW (KOLA TONIC )
recommand6s par les c6elbres nmdecins de la Jamaique.


Venez chez Madame Arthur Bonnefil od vous etn trouvez par
10 douzaines,-par douzaine de bouteilles et par bouteille.


baril de


ft, Rue Tiremanso, 81 ( Saint-Joseph ) presqu'& I'Angle de la Grand'Rue.


E


- I I I I


-- wWL M 7 LAR ~~aVA V% -7 --






Grand Rabais!

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CON FEARED A


Gold


Medal upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
GmHVRHgAO ULAct, pour hummes ot dames P. 10. Enfants P. 8
VCRNIS CLIPS 12 a 10
COULEUR LOTUS 12 10
Pour la vente en gros 5 olo d'escompte.
l I I -


GRAND PRIX


HOURS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
Medailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes lee Expositlons depuis
1881 jusqu'A 1907. ( Anolen et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
lea affaires de feu son maria, et se tient a la m6mehalle, sise 7, Rue
des C6sars, i la disposition de sa nombreuse clientele,
dent les commands seront ex6cutees avec le m6me soin que par
Le pass.
......._. m om


Pharinacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution piompt3 et soignee des ordonnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'or, argent, cuivre et autres m6tanx d'apres la
m6thode anmricaine ( fire essay ).


A L'eLEGANCE
OORDONNERIE.
:. S tLE'=3
42, Rue des Fronts-Forts.
CHAJuSURES RN DIPtT,POUR LA VfTB
Promptitude et soin aux comman-
des; taut ici queu province.
Chaussures de Dame former et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Formes am6ricaine et frangaise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes.
Pour les enfants la plusA l'aise.
Travail solide ex6cut6 aveo
des peaux de premiereqmarque.
Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquide


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
C&AUSSURlS EM TOUUS GMNKM
EN D]P6T, PUUR LA VENTI
EIM ROS lT DETAIL.
XxAcutlon prompts des
commander tant iol qu'ea
Province.
Formes A hommes ; lA6gantes at ra
tionnelles.
Chaussu:ns de dames ( Dmenidrme9-
da dJ P.rir ) et I plnus commode :
chauw. ,e, pour etfauts confection-
n6es avur cdrS Peaua de routes nuanes
d'unre t!ectioa t dar6e irr6proeha.
bls i ds. pri i;vau~taeux.
Cirages, p .3a et liquids
Pu<' -kurttsrer di .te ts tUIa UssM.


Mason F. BARUt
196 GRAND'RUE i1
Dirig"e per


I


Fabrication d'Eaux g
Champagne a P. 6
Droguerie
Propri


azeuses, sirops et veritable Kola
la douzaine.


en gros
itaire : W.


et en detail
Buch


Pharmacien dipl6m6 allemand
D6p6t de Kola-Champagne :
Aux Gonaives: Madame P. Laraque
a Saint-Marc : Madame E. Martelly
A Petit-Goave : Hermann Reimbold & Co


A 1'Ange Gardien
98, Rue du Reservoir, 98


A VISITED
Dernimres nouveaut6s
FoRMES DE CHAPEAUX RUBANS IMPRIMES
DIREcTOIRE COURONNES DR MARInE, etc.


Articles de 16re


rescues ce mois
SUR CHAIN CEINTURES.


Communion: AUMONIkRES GIANTS -


M&DAILLES CIAPLETS IMAGES CORSETS POUR FILLETTES CHAUSSETTES
sT BAS TISSUS POUR ROBES, etc.
Sp6cialit6 de deuil: CHAPKAu de crepe derniere mode- SAU-
TOIRa BRASSARDS- COURONNIS MORTUAIRIS,. et


A. de


Matt6is & Co


Maison fondee en 1888.

lerniers articles renus
Parfi-iMe e Ho'ibigant; Ro-
yal Hloubigant; Foug re Royal ; Par-
fum I(dal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tras 6legants.
Parfum renomm6 Astris ; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Arqonterie 4e luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6a.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argetrie ,
de Diamant, A la disposition du public
en q enral et A la port4e de toute.
les bourses.
Ateliers d' orlogerie at de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de visil or et vied argent,-
diamant et pierres prdciewu des pr
avantageux.
ACHAT D'ICAILLB DO CalRa
Prix exoptionnel


Chez App. Clpoil
155 Rue R/publieain te on~S *
E. Robelis
Viennent d'arriver par deds
pear :
Pat6 de foie gras. Saucissi
Pigeon aux pois. Tapioca. i
Asperges etc Fruits cristaliilb
vre et par flacon. Prune d'li!
rouge et blanc. Oporto. MAI*
mouth. Cognac. Champat.l


Remangez plus dli
S'il n'est fait veo la "PiI
Beast.'
La meilleure farine dll
Celle qui donne le
Qui product le plus d
Le pan le plus blanc
Le pain le plus 16gf.
Pour tousaren.
dresser :
Ernest Cal
rBprI ntaLt d la
URMn FLous Misi Co
Duds


_~__ ~____ ~ ~_ __ _


be collection de copes
do ietes do fantai.ie sat
touats baut6. I
SptoialUt do Costumeu.g
o .- Coupes FraanaiP
ALdrcain do Ia denir.:it
La mason cotonfeeuonne aumad
tumes militaires, habits
dolman,. tunlques, haL
r6. et Oto, de at, nd-..

PHOTOGRAPHIN
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de lo
120 RUE DU CSNTRI
Travaux de toutes sorts a
routes grandeurs.
Reproductions-Agrandisseame
------- |
Francisco DESU1
Fabricant de chaunmms

La Manufacture a toujours4M
un grand stock, pour la Tol
gros et on detail, de chasumi
tous genres pour
HouMes, FrMMEs. EnWAm
Les commander des co
de l'int6rieur pourront etre*
dans one semaine A pen pris.
23. Rue des Fronts-Forl, B.
PORT-AU-PIuncI ( AM)


m. isis


p