<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00623
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 17, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00623

Full Text

eAnne, No 639 PORT-AU-PRINCE ( H.m Lundi, 17 Mai 1909.













Isidore, V amille N6r6 Numa
rOUOTIDIEN RADACTBUR EW CHEW

D moflfments: DIRECTEUR-FONDATEUR Lb NUMIRO 5 CKNTIMES
LX NUMtRO 5CENTIMES
UKo s O. G. 2.o00 Cl6ment Magloire. 5
Twu Um. 5.00
UN Mss.ou. a 2.20 Les aboanements parent da iz et doe i de chasu
STaoss Moss 8.00o DIRECTION-RDAkCTION-ADMINISTRATION! moi t sot payables d'avance
.....M TaO Mao. a 8.00 45, WX ROWK, 45. Lsumeurerft I.ns. ees a so w reasmturwosl

it o* i e **i tard A partir pour I'Angleterre avec ses 1'Etat, mon puissant ami, ne lui per.
H store d H a t deux filled, c'est qu'elle y fut appelde mettraient pas d par ses affairs d iutiret. En etfet, un diverse propri6tis, j'ai donned ma pro-
A L'USAGE DES ADULTES jugement do la Cour des prerogatives curation au gdndral Magny.
d'Angleterre, selon le dire du journal "Je prie Votre Excellence de I'appu-
LIVRE III La Concorde du 24 FEvrier 1822 recueilli yer de toute sa protection A cet efet.
par Ardouin,venait de lui faire remettre Une grande infortune ne peut intdres-
Violences et repr68sailles 9 009 livres sterling (45 000 piastres) ser qu'un grand homme; les indiscr6-
V qui talent places plans le diocese de tions que la mienne me met dans le
XXIV Cantorbery," et qui constituaient une'cas de commettre seront, :i ce titre,
parties des fonds publics que Madame mises par vous au chapitre des excep-
Im ams dit que c'est la R6volu- deux filles naturelles de son maria et Christophe avait eu la prdvoyance de tions auquel elles appartiennent.
Ido1808 ai inaugura le systme d'autres jeunes personnel qu'elle avait fair acheter en Angleterre. "Je le r6pete,Prdsident; dans nos mat
pridlpi centre les biens et la 61evdes come si elles eussent 6te ses L- lettre suivante, crite au moment heurs, vous vous ,tes montrd notre pro-
dm gouvernants ddchns; ii enfants. Ardouin ajoute que Boyer de ton ddpait d'llaiti A Boyer, dira tecteur, notre ami, notre fr6re, et cos
plu iodi ed'en apporterla preuve lui donna les tdmoignages de sa respec- mieux que tout autre tdmoignage quelle' titres m'ont port6e A vous demander ces
lms tsmw voulons remonter jus- tueuse sympathie, en allant la voir et fut la conduite du gouvernement A no'lveaux'et impor tnts services: jesais
l TeoMsMt-Louverture, nous ver- lui offrir toute assistance don't elle l'dgard de la veuve de Henry Christo- que vous me les rendrez
o ani6ce, Madame Isaac, revint aurait besoin. C'est d'ailleurs sur I'in- phe. "Je suis avec respect, I'rdsident, do
W o en 1822, sous I'adminis- vitation de Boyer que la famille de "Prsident, sur le point de quitter Votre Excellence, la tres reconnaissance
.m yer; qu'elle reclama de Dessalines se rendit A Port-au-Prince A pour quelque temps ce beau pays,cette concitoyenne et amie,
lOs mi en possession des biens la fin de 1820. patrie qui nous a vues naltre et que
1*0 t -Louverture avait acquis; nous ne cesserons jamais de chbrir,moi Veuve Henri Christophe.'
I coeillit cette dame avoc la Lors de la pacification du Sud sur- et mes filles, nous dprouvons le besoin
la plus distinudes et uenue A la suite de la mort de Rigaud, de vous exprimer autrement que de Cette lettre fat ecrite par sa tille ar-
I t Inmettre cos bien i elle et la famille de celui-ci ne fut 1'objet d'au- vive voix, toute la econiiaissance que nde, nommee Ametihyte.
aji mSlgr6 leur residence A 1'6- cune spoliation: la destruction des ar- nous ressentons des proceeds gdenreux Le climate humide de l'Angleterre ne
chives ddpirtementales, ordonnee par don't Votre Excellence a us envers nous convenant pas A la famille Chlristophe,
i a mort de Dessaliawe, on no Pdtion, n'dtait d' lilleurs pas, il faut le depuis neuf mois passes. elle alla ha biter la Toscane En 1841,
.. d evantage A river sa veuve reconnaltre, de nature B exciter aucune "Reccvez, President, les nouvelles et Madame Christophe 6crivit A Boyer
iJ iSee do ses biens. action centre les vaincus, encore moins solennelles assurances du -ouvenir pro- pour le prier de lui exp6dier sa soeur,
YI. lui i6crivit POtion lo 19 oo- contreleurs bins Mais Ption fit n.ieux, fond que nous en conserverons. Madame Pierrot : ce qui eut lieu.
,**... vous rates au milieu d'un car on sait que la famille de Rig ud fat "Dans nos mallieurs, nous avotns VoilA quels furent les proeddJs de nos
l i coesacrerait sa vie pour vo- constamment et particuli6rement res- troiuv en vous un protecteur, un ami, gouvernements jusqu'en 184:1.
: oubliez que vous fites la pect6e et protege par lui. un frero... Nos c~'vars en south p6netrs
b Mll ines, pour devenir I'6- Quant A la famille de Christophe, d'admiration. Ajoutons, pour bien nous fare ne
doptve de la nation la plus gd- elle allahabiterPort-au-Princeen meme "Nous vous prins de nous continue des aces e possession accom-
ql ni connut de haine que temps que Madame Dessalines et les les mnmes dispositions, et nous con- plis centre Boyer et sa famille, ue ce
00 08ea oppresseur. siens, et sur I'invitation Agalement de naissons assez vote aime pour Mtre as- chef d'Etat, au moment dle son d6part
wbi-m, r"os propridtds, tout ceH Boer. surges que cette pi i6re in sera pas et apr6e une pr6sidence d'un quart do
prtient, ou sur quoi vous urant son s6jour au Cap, rapport vaine. ous faisons la mi me priere a sibele r6tribude A raison de quarante
*qt droits,sont un ddplt con- Ardouin, Boyer so rendit aupr6. de votre famille et A la fill de vote im- mille gourdes par mois, n'avait pm
leaDhla poor vous le transmettre la veuve de Christophe et de ses filles, mortel p:.eltcesseur, auxquelles nous mmo vingt-cinq mill dollars I (1)
ISttoe m1 rit6; is sont sons pour leur offrir des consolations et leur promt ttons le plus tendre souvenir. AUGIUSTE MAGLOIRE.
de l'amour de vos conci- donner l'assurance de sa protection.... *'Je laisse au Cap une parties de ma
Dan.s 'excbs de sa gratitude,... Madame fdmille et celle de mon feu mari; je les D'aprbs Ardouin, t. 11, p. 330.
,DE1lnl v6cut aux Gonal- Christophe se jeta aux genoux du Pre- recommande .A touted votre bienveil- ...
S.lao4s e t do dt brqiement sident, our I'en remercir: Relevez- lance. I -- __ _
ados8 cotte vil.. Magry wous, adame, lli dit ii, en lui pregnant "Je mets sous votre puissante sau- T uW Tlrlrw(
so- s.t pendant que sa la main: c'est votre frere, c'est vote vegarde et sous cell de l'honneur de
ar l W Svte a an Cap-.al- ami qui so prdeente pardevant vous mes concitoyens qui m'ont accueillie W WvLIW W
Sfaital tod iue Christopho. P6- et vos demoiselles, pour vous consoler avec tant, de bienveillance, et la mai- --
SW. .-itUtiter 5e5 moubles totes trois dana le malheur dont vous son que je possede depuis longues an- Pavillons aux MAts
t aSIy etW le. farimtconser- 6tes frappbes. Le Ch4f de la R6publique n6es au Cap, et cells que mes files Pavions aux MAts
~. d~r tnd4pendaoce aux no saurait d rouver d'autres sentiments et moi avons acquises et paye~s comp- Sur 1'invitation de Mr le Dr Borno, Vice-
g bhj taire. poor vous. Et iI leur demand la per- tant aux domaines, lors des ventes qui Consul d'Espagne, les Legations et CQ
,i reChristophe et la mission de les embrasser avec ce res- en ont 6t, faites par 1'Etat. Isolats oat arbor lears pavilions respects
*S L l, e Madameo DIsea. poct d A leour iefortune. Pensant que les importantes et A I'occasio" de l'anniversaire de la sis-.
r Prta.t SPriae avo 8i Madamo Christophe so decida plus nombreuses occupations do chef de sace de sa Majest le Roi .Alphonse XIIi.





-~~~ -_ -- -- --


L'affaire Baiily
Nous renvoyons A remain la publica-
tion de denx lettres que nous a envoyees
le deputy Bully, a irsces aux Direccurs
do NouvelliJe et de la Pioche
Ddc6s
Nous apprenons la mort ,! Me JUIa.N
COURTOIl, survenue cette nuit. Mr Cour-
tois, ancien profisseur au Lyc6e NAtional
et musi,.en distingad etait trick c'nnu dans
le Corps n eai, .n it ( il ',a.sse d'-nan'i-
mes regict.. S s frinerii!ile auronrt lii-u
cet apres-midi I la Cathedrale.
Nos condoldances A la fimille du regret
ti difunt.
Fiangailles
Nos comp'inents a'ix nouvea'ix fian-
c6s BERNADETTE ETIENNE ROCHE et PIILIP-
PE ROBERT ROGCE.
a Le Prins willem I .
Le Preiidcnt Simon, cn apprdn-,n 1'e-
chouage du a Prins Willem I > a cnvoy6
i son secouts l'aviso de guerre le Cente-
aaire qui est parti hicr, vers les cinq heu-
res du soir, muni de fudets et d'appareils
de sauvetage.Soint parties A son bkrd, le g6-
neral Ftrdnand chlef ,lts mouvements du
port, Mac Gaultie, cmplayd de l'aggcnce ct
Mr.Groncn.


Tribunal Civil
,Audince civil extraordinaire du
7.1 Mai o909.


Vendredi


droit de voy r le budget de fIle. Les
Porto-Ricains, dit M. Taft, oublient la
geinrositd des Etats-Unis a lear igard et
se laissent trainerr pa, des ig;tateurs amb.i-
tieux.
Soci6#6 de 1'ile de la Tortue
ASSEMBLE GINI-RRALE
Messieurs les actionnaires sont prids de
se rdunir, le to flillet 1909. A dix heur s
dn martin, en 1I demeure du D4putt Denis
St Ade. mindalire du Pr6sident du con-
seil d'Administration.
ORDRE DU JOUR
Rapport du Conseil d'Advninistration ;
Rapport du Commissaire ;
Renouvellement du Conseil d'Adminis-
tration ;
Nomination du Directeur GCndral de la
Socidt ;
Nnminat'on du commissaire dts competes
Port-au-Prince, le 5 Mai 1909.
P.r le president du Conse;I d'Adm,tris-
Irat' .n, DD. ST-AUDE.
G6n6ral Ulysse Simon
Nous envoyons nos compliments -de
bienvenu A notre ami, le gdn6ral Ulyssc
Simon, fils du President de la Republique
et commandant de la commune des Cayes
et lui souhaitons un sdjour des plus agrea-
\ fs narmi nr1 *


Le tribunal prend sitge A dix heures du (
martin sous la prdsidence du Juge-Doyen Distinction honorifique
P. Jh. Dupont Day, assist de Monsieur J. C avec n rel 'ai n ap
Rosemond, substitute du Commissaire du C',7t avec un r.el ,T'ais;, que -ap
Gouvernement. prer ,.n que St Majcs:e 1 'Eupereur d Al-
lem. gne et Roi de Pruss., vient de d6cer-
Jugements prononc6s. ner A Mr David Chancy, chct de division
Celui qui recoit en la forme la dame au DJpartement da Commerce, la decora
Thfrfza Eugene appelante du jugement du tion d- a l'Ordre de la Couronne ,ecn rd-
24 Octobre 1907 rendu entire elle et For comnpense du prdcieux et intelligent con-
tunat Cherry Paul par le Tribunal de coins qu'il a fonrni come Membre de
Paix de la Croix-des-Bouquets, d6boute la Commission de ratification de la rdeen-
l'appelantt, d't que le sus dit tribunal a t? con'-ention hai,iano-allemande. Mr Da-
bien jugo, pourqu'il en sorte son plein ctt v'd Chincy qui est d JA d&cor Officier de
entier tfftt, t condamne 1i dite dame l Instruction Pub.'ique, p.ir Son Excellence
Thdr&za aux ddpens. le I'r&sient de la Republique Franqaise,
Nouvelle composition est un de ces rare haities qui, meant
une ,:xistI:rce art; retiree ct tres simple,
Prdsidence D. Maignan rend ce.endant d'app iciabhls services A son
Ministcre Public J. Rosemond pays I! n'a pas besoin, lut, qu'on bitte la
Celui qui ,condamne Marcellus Z.- gros c cis:.e atitour de son nom, car il
phir 3 pay.vr A la dame Paul Sylves're pcssdJe d2e :' llc, quil:tds morales C'etveaux la some de six cents cinquan:e tcl' tel ,s ; et sa competence en m,:Z!e
gourdes qu'elie r&clame pour principal et d'a. : ini tr.at:o de IJgisl.tion douanzer ,
indemnites de l'obligation hypotdcaire A de ti,-pnccs e: Je commerce t-'cst a' jou'r-
elle souscrite, accord au sieur Marcrllus d hui nun doute pour pcrsonne. It r;mn'i:
Z6phir le dd'ai de trois mois et 'demi pour 'ctu .!cn.n', avec distinction ICs delica-.:s
se d6liberer et le condamne en outre aux foic'iors de chef de division au departe-
d6pcs. m1nt du commerce. Toutes les intrigues
Affaire entendue definitivement sous la qu'on a fiites d.rn:cernent pour prisidence du Doyeu Ldon Nau, assist de 'or-er le President de la Rcpublique A
e Monsieur J. Roserrond,isubstitut du le rtnmrci:-r, sont venus se BRISER dtvant
Commissaire du Gouvernement. sa cc,1i;tence et son honorabiliti, cir le Gi-
Perraud centre Taat ndral Simon qui le connait personnellc-
Jugement prononce. ment, ,lors qu'il etait Inspecteur general
Celui qui permet au sieur Joseph Fran- des inoances, ddlegud i la donane des Ca-
cois Belizaire de citer son spouse la dame yes, slit qu'il peut computer et sur son sa-
Marie-Louise Amanda Saint Fort-Colin. ,'oir c str son dwvouement et sur son indi-
Puis le siege est level. pcndaice de earractdre.
A Porto-Rico En prestntant nos vives felicitations A
Le President Taft a envoy an Congres ce distingue contitoyen 9ui, i 1'exemple
an message relatit aux atlires de Porto- de beaucoup d'autres haitlens vientde don-
Rico. Dans ce message, Mr Taft ppelle ner une nouvelle preuve que la race noire
I'attention sur le fait que 1'assembl6e ldgis- est aussi perfectible que les autres races et
tive, de Porto-Rico, en vue de protester ui, avec l'immortel Delorme, le brilliant
contre les pouvoirs trop 6tendus du gou- d1putC Edouard Pouget et le grand lgiste
verneur de 'ile, a refuse de voter le bud- Louis Borno, seals haitiens, a pa, jus-
get annuel, de sorte que administration Iqu'i present d6crocher one decoration de
locale se trouve sans resources. i partir 1 Empire Allemand, nous lui disons de
do 30 Join prochain. Le Pr6sident con- pers6vdrer toujours dans ses tudes afin
sadere cette situation comme tres grave. 11 d'etre toujours utile a son pay; qui, vrai-
demande au Congrts de modifier la loi ment, n'est pas trrs riche en hommes
qui a accord certain pouvoirs politiques d'administration et de finance.
soe Porto-Ricains et de tirer A ccux-ci le VBIsTAs.


15 MAI

Le i Mai,l'aunivcr.:uire de l'entrde cous-
titutionuelle du Prside:ntSimon au pouvoir
a 6td fe6 avec tout i'.c at qu'exigeait une
telie circoastance. M,!grte le mauvais temps,
le monde ofticieL.c'est-A-dire les corp; cons-
titt s de i'Etat tt I.i vilic de Port-au-Prince
ont tenu A redonner au Pr6sident de la
Rdp.iblique, par Icur presence, des preuves
desympathie etd'a.tacheentnt a sa personnel.
En effect, les esperanccs qu'oit fait revivre
dans 1'mre haitienne les dclatantes pro-
messes du Gendral Simon, d'etre un chef
constitt:tionnel, un reprtsentant sincere de
'a Libertd et de la Justice,ne pouvaient que
contr:buer A lui anener toutes ces affec-
tions qci lui arrivent, comm2 pai enchan
temcnt.
*

A la C; hdr de ou !'on chantait Ie Te-
'Deum, '.. ': President de !a Rdpublique
CtAt A ,on t :ne, ent.ou:c: de ses ministres
it do p(r:.oncl de sa maison civil ~t mili-
taire Nous icrtma-io:ns cnsuite, Monsei-
lnt-u: Ci ..::!.;:c'. .: .e d. Por: -au-Piince,
it Ics 'a;. s d; J c.c:cgd; lI Corps
diploinatiquc c' haL i ai it-, ic Corp; LUgis-
.atif,la ChuibrL. dJs comp is,le commerce,
la Banque, lai '.c ,L, le C?'inet particu.ier
de Son Ex It Chef du pr.otucole, le per-
sonnel adamnistra if au grand complete.
Madarm.e An!oine Suino, ses files et les
autres inr mbres de s: farnilie qui tehaus-
saient, par leur prdscnce, 1'clat de la cerd-
rnonie poitaient, toj:es, des cocardes aux
cou!iurs nat:oiales.
L, peCe l.evasseur, I'eninent prddicateur
don't .1 n' st plus necessaire de fire l'61oge,
a proroncd un discourse autant politique
que re'girux et aussi des plus profonds.
i.es CCLuris vra:mcnt pa'rio. s otn eprouve
de Ildgirimin.- .;.otions cn presence des pi-
rot s rcco. foiian.es et vraies tombees des
16vrcs d:i v::'idr.b!e prelat. Au course de 1.
miesse, la :.us:;qu du Palais s'esi ftll ad-
irir.r J.dn, .I' actionn de quelqucs excel-
i ats llorccaux de son vo'umineux rdper-
o: re.
A u Palais
A ... i '. c;:it'. no iei re ig:e.' :, .e
P"C-;,:d,'rt SS;.-"i .:, ctu u-r'e tou'rnc., cn
v;. i.r cout son paIcC Li,
(t t&r rent. : : A'".i is d:x h~;ures pour la
r'c r'vIn-i Ol1tl i& -
; '- i,. 2, .t :-.L ;.,i-e s.>, d-
liJ ; :., 2 1. i.s r.; e n'ants c.t i n-
g.ra q'i ., :s prcin.er,, i nc;it pic3 it.i
le-arn ,<-; 'liri,..nts au Prt id, t de la Rd-
publiqec c; o:,litnier des v'(U:x pour la
prospci. ; Jd-' p1iy ct le rmdition pacifi -e
du Gouvternrimcni --
Aux suuhaits du Corps Lgtislatif, le
President Simon a r6pondu avec energie et
A propos, renouvelant son desir de ,oir
I tntente la plus parfaite exi:ter centre le
parlement et le I'ouvoir Ex&cutif. Le Pr6
sident, comme on le sait, refuse de preter
attention A certain bruits qui ne ten-
draient qu'A diviser les pouvoirs. De dtpu-
tes de Nord Alexis, il n'en connait pas; 11
ne salt exister, depuis le 17 Decembre der-
nier que des ddputrs de la nation.-
Le President Simon a ferme espoir dans
la bonne intention des mandataires do
peoples qui ne sauraient,en aucune, facon
mettre leursintdrets priv6s au-dessus de ceux
du pays.-Dans cette espdrance, on vida la
coupe de champagne traditionnelle.
Le Clerge catholique, protestant, le
corps judiciaire, le Commerce, le corps
enseignant, Les chambres de Commerce,
et autres presenterent leurs soahaits a S.E,
qui r6pondit A toos avec a propos.- Les
compliments de la Preusse forest faits par


Mr P4,1 1,.ochard, Directear do
doymn d'Age.-

Nous coutinuerjs d3j0a le
tendu de cette iwportante sueNW11
titutionnelle.



LA CHAMB

S04nce du 12 Mea.
Au baiC tle I Ex~cutif figu y
Magoy, Secitairo d'Etat d Is
"lt dcS (ultes.
La slanc s'ollvre par It gcj,
[a Coirespondance qui compouh"
nombreuses pilcPs pirmi lequ.%
tro:ivf-nt :
-to Un, d6php da Secrhtaire
dte a Justi..e d'mapiianLia Ieii
IND-11"I, itds d" NU~I. I~ts db6put o
G.A1I~ri o', Thiw wI Lt,fo ttant, St-i
S 'u.on, Borg-lAa SvA6re, E iib
hams N f~!"~[irerfin Imir

-2)' U110 I. vle III dkid6 tlil M Y
rwwl1l .1 L fa CI.. i :e d'ordonoim
:fise en lxwit6 st)uMi la promemg
;e re e :u,!te A I f i- isitjon 'd
.1u twice.
U13 COMWIS11_ si Spi ciale e t
m2t- i i M Ic Pit `;i*lent A I'effid'
l.x i q q iori 'Ie lev~e d'immuaiY
N'jv, j.,.r)t-s-l,;itL~,n.,; da nombroml(L
,iutt3~ (14ji reclanetit que les Memhq
(le k qp;lm ~ eial-4 soient 8L01dY
p*s par e'An tII Cli vertubs
tict- 22 Ie2 Ies 0glonbJ ainsi onmi
A.; t. t121. L,, Chtarnbre peat top
ruvovAr A d(-s C-ramissioos spdir
lx'omeai rliS n Isuei!ions qifeIle u
a, ilivnir V'T-r a urn Comild.
Le, mrnefbics de ces Co-
t'eir n pa par le pr61identd
ql li ( i (t'I"n W(r n' "G docile a
Al 'r C~ ~i~* Ioixdt' 'lisccassion
!1L'* d<~ia6.' ~ L. 6iuriue, C. [A01
S f)roi;intu~l et MM
I A~- lelljjbV ~i it au scrutii Mci,
't tn,;nh;res qui d1oivOnt for

\ tQTI' It, Duch clameSt Auto,

IE. \l igny, S''c!.Maire d'E'#;t d
i*v f r.C r;uiPe A I'A,;:emnb1
I ~ l.i!s r-!At'ifs 5 I31Ttrs
I I PT1r: iI';i.: i u'-r Ii j)o~ddotf
qt ne1aV ?uidt lbO'I
ui- t. c sI"vj Jii t doiaf
C 0. lIr~r 1 ~i~nl9
Ml.eIr l i6-ile t ij),op)se de
Ui0 (Commijsio"1 poutal COnoal
di I t&utc' B'ii'ly.
L-i (oputll Gourgue iemandS 19
i Iil~er~i imrn~i~ ittle sfieson
66.juj a uli~i ns un cas dd iagtib
ft n .e. "
Sijr I'avis 411 1)1lt'4, VVlembro-
I )Uv$6 par !t e, IAwr IIt6 S',mbou, Ia
Erle idnne auN ,Mini4tro ac'o d4 1
messe A laquelie (3le declare 140
-:.Mr Migny se retirai et I'A
St1tuo, Sur uiie dernande de psrUiU
toute la session pI'sCnflh plfa
Hector Ji-Jnqe ph "ct'llpem 1
A la svzite d'unee ehIJU1
eiig;-gEI entre __mN. les diputh
T. NueI d'un cdt6; Desrochal
H Yppolite de I'autre, g savOto C
puts in-Joseph dtait mOnd1 1
port d son depart dii PaYs, OI
ddnt de l'Assembide decide
Secrdtaire d'Etat de i'IntMi1
avoir des r~nsigB@Iflrflta 0






pnorIst& lecture de plusiours
Strain t a la copstitutiotr
c 'r l d6putdJ.N. Vtt
,.a depos0 11)6pi toslinto- Ii-
W_ inviter Mm .e i Secrcts ires dWE%
buum fjsaDS et de 1'IntitrieIr A se.
ML do acs6ac de lundi prochain
FrdOPadre aux questionS qu'il aura
W *0v relativomeUt an non-paje-
do solde de la valeur alIou'eaO rv
iCgislatif aux sinistret de Port-

L1mcmdo jour prochain est procla-
J Is uisgace Get levdO.

yswsKXGNBMKNTSNT
0E~ R 0 L 0 G I Q U 19
-cQbservatoixre
DU
31fill3 COLL2i6 St-MARTIVa


DWANCHE t6 MAI (919
i Midi 7e


vininaom


3 -"
20 6


maizuirinm 30 p2
diumnede 1a temp1AtuJrC 25 7
Paque conovrt Je m Id A h Ii. di
Pties tr ltaibles A plusicu-. re pris %.
iris tranparente. Arc cn-ciJl
"1cotcher du so'cil.
hm.rre constant.
J. SCHtRER

rMpriWt6 Littdraire
ou Artistique

raphie- R ep Tod'.i rAt-on,
3n R(p .N.: pr op'l&
1.4;Iiiret a rtistiq e, n. 175
8,218 't s., Pand. Rep. no
"VS 1itt~raire, artistiqlus
n, 2 ~ n et P 6 i-
ik ipgrphie, qui, par Ia po.ise &mn.
wode~Ce, par I Jii-p'..tii:_1 d, a-
W40i I'Mniourentpar CI'asp-cc qu'cil.
ILW# son ens:mb'e~s- d;s ingue d j,
Awdinnire, et Con~itit' u rI t..ui-
ictmeule, tsL une vLriv ')I p( c d
&I'*pric. pro.-gdpa pi L'sr L fis.POi-
49hoI1d0 s 9 24 J1 9I4 1-, (I )
14 Jui Izt 1793 1, r-r
FoSr~qoee, Adufi I ctd covnt~ons
et sobs rs e V'd J iduit PO.r
0"Whatq q'i est l',-ut-r d: c2:t-
*ihie, Sts epi~~s wrij s 50;11
ian i"td't faire dc-, repredi ctiWs
611h5 ai. is-s ell vjrlt. CU PU-

SPela qrie les 61reuvei ...un,
gr"toitem -titau moddev, ou
'P4JdeS au prism cGrdldtirc oU
hi6eLf dans Iuu e: air
kPt ne Pent en flite Cftre d%.s re-
%a dn 1 ,es a t r: vendaes ou
*( / ( id. )
tA"CO umet I ddi: tde con:refa-
~t~eur qui reproduit un portrait
t ayarut le carractre d'une
aoqu e san"3 e prdo cuper de si.
Ptfwneo~ qui Iji a remis une
*1Qportrait, et dont ii prktend
Sl~ 'da s' sre bornd a erCR
0tImrndeavail It droit de fire
?k Ahpoh fta ie qu'elle lui le-
(4) ( Wd/
4g dm,4fitv d copos
de Composi ions
r4k dwj de ithographie, de
Udf t oge autre production
I a C" enter on en partic,
'Sgleeticnts relaif S A


la propri6:6 des autrurs, est une coatref.
4; )n,et toute contrefV on c,t un d&t.
A bon entendeur, salu,!
WI. (u. Mti'vV & Co
r, t I ?pb.,
Port-au-Prin.ce ( -1aiti )"


[[ 6tel Di-devue
I.,-mioux ljt i4, hi ple1-Z
fortablelta -- ( :haurip-de-MI
Cuisi e ran!-mmnnfp Vi,41 r


cou.
rs.-
maer.


Chapeaux i

Cohapeauu It?


PBAULL DI PORTO-RICO
,ac"01* '4i : 7;" i.
F'eliberto Gorizales







F4I6 R iQ iqfj
41e .4 140 1 e


g. IiiN-) N w et rptD-
tell[,.; en .1 )1-titjI I I'' )rcut do
luil m.priVM sP- ftt S (10 j'1pI'I&it(5 Cui.

habitat I on l'of, -, ec Ii flo do
Iutc:-fijI
'' I u' .1m- Ila-
r (ft s lls
i etde i\IOb il'11f01 1) -v t!on.

Cab aret (e :it' C Dfpl
4.o 1'ii I&~of u).t2rln
A Cabaret av.nt uiiC Iwmtr, comiverts
en cha.imwe.
5()44 d., i'!-.. I1 0 iIVi 'Oil Si-
tuW sur I haibi I:,,-: (ii'.-.'voisine
de I IrijlIt:oLoti 'tP'i' I fm da IT.



1)0u,A.r tIkll
Ca 1) 11w,



*:%uSI"OOj FEiliU

.-onf I :CJ.. to"',v.r

Rai! Jes No 61 di) (l~r):1? n MO
L'Aer Cauivir,,
Sa n-nbw-,o otk-!], trouvera
COMrne tUjOU"- t,)100 -.itisfaction
sour lea traYa uIii ui ',i seront COn-


Line HlllUano ais


Le steamer Prin. WV ,len
s'6tant Chou0 sur i'il4r dl la (;Go
son itin6raire no ne ;i' a etre
qu'ultbrienreInert.
Les passagers et lt malle
hors danger et seront ii dans le
rant de la journbe.
Port-au-Prince, le 17 Mai 1909.
GERLACH & Co, AGENTS


I Avis Irport:'nt

11 nira44 cial a~v 1, J' w I
LAviolette t Augusiil iirL
vriges de 1it.'rir..,~e, I'Y; Ic
prudence, pat..i I.. is *U ,.
vet, grice 1 Iui ige.: ; 1-
mis
let Le to!'c. 4 J'A 1 YL d to,
vil ; 2e le P- i: L I-4
2C Vol. des a Rtea.o-:s d- 1 3- o A
C. Colomb;W H stk- d clN \V ';
se le ir supp;6 n.nt Ui G'ii G u L ,
6e Histoire des Cacijqies, i:cs. r.--
lid..
D'apes rneS rtcherclies, :i -z-o
10 AuBay et R.iu, Dioit ci'!A Y t
ct 6c, Edit. MarsChal e. A;.
a0, dos toile Naukin ; 2z C de oc
dare civie,coilection Linsta, t Pi, I n:
Ripubli ue d'Ha*1t! Ct ;c.r; ,
li,par a icolas Leger ; 40 R. .u. L..'
voyages entrepris plr (IXCo' -.. n, r
Edit. 1828, cartonnige ros h ,u5.u
avec ficurons tn nolr sur L 'L ; 5. O.
vres de Las Casis, tc'r 6
Plates rsudes, 'm D
7e Pezir dictionrit', d -d
rer vol. du Recuci.-t U ":, i :(
avecd~dicacea -o1r.:- h '.L t.-U
tier, 'Nditetr -)e If. Pr: .1 1
nation de 1A r c-- d :( i;.
Tol61;roc Il t' T i v V 1 z .I." C.
pa wishington IT;ng cd:t.L. e .
tie Diversts atutrt. t '- .' i 1: C,
de joTrnauix A sigr at, r.
Les personn-.s, d&zl~ us I LA
servicevoudr toll .. bi 11
qu'elles ont versCc; U".U :'1 1: t1'k
prix d'achit. 0-I cn -,;vc1ndr. ie S
A Iesravoir, %r q 1nq -- >.......d!!
biblio-haq~L~Cs ~~ic ~ i
Au cas contrn-iu ti- J ce
mes dUpareii-6.
P aLo-i V;.'.ti).
Prft -aU-P! ieL' u I, ~O~)


'Cr L. Verret


.4s


*. L.jttji.th..ii..t.i.LLO ciea
'.\:~ Nu,7,Rue Traev
r,~~: ;.LtAen 1-ouryus Wom
utrftw die -a haute ono

:GNk. a iC-UTIO1 PRO NIPT


.It. -owis-a-iwnt, B3i.iidier 'Offlciel des
fct urs A la Poste, declare avoir per-
dl ,1018 bulletin l (le Sinistrds do
jit')l di I'a')l6C dernir&t aux noms
I.FUlmv Caulvi ( P. 50.JA ; Wil.
Hiari AloniV(-ir (P. 21.) et Joseph Mon.
46sir (P 50), montant des deux
iwros fii A rtlpartir.
(C s !t'C11 sorit mil set" non avenue
dljCr'qt~ ~dcvant tOre dtlivres.
P,4', -,,u 1 rince ie 12 Mai 190.
WVIl-LIXMN1 MONDISIR


VERITABLE KOLA
DE KINGSTON
F!: Je Vini (1c 1i;a ( Kiol aVine ) do
IVe J'-'. j \ -ra'd *'A Mineral

inte(Iecins tic: !t -Iti(1. IFI vete
ciIh._ Z`0tl.(iav A.' thu IJoii :e&it p:ir ba-
ril ,o 10 ilz p. r il 1-1[ +1 Io Uteille.
1 J?.Tic 'J'r. ,IZCsI 81 (Si-loseph)
J'resq;, 1I Ii wille de la Granad'Rue.
Avis i *1portant
$c, lsoi ~: A, -re avoir revo ad
-w r. i !ti'nute F c
~.III~IiIIJ1I ti .0 .i *s; 1'V JIinihe.
'. !-:i :-Prirw-. I I 'i ai 10
FT, 011101,


Also" A -- *s w v**,v


Proddi Adliditd -diird di' l Toilette


LfOUDM l 0 V13UOUTER
SAVO IOAXR%
Wet hR. Vwpot
aIK2! 5aeB 9, 1aubatvrg St.uazti, PAUS 43dUt6et 1C6 jIDfto~tt@U


1ii ,pider. iie auquel o Wo
IJ s! it!! -W !)UOjt-SSe et U ye-
LA T J b) able en lul cort-
_t: !b.:&iVfI; -sun dCficieux par.
fam. Elle conserve I, *.. .I:'.Iu1 tii I car owll est souvrajie
contre le Ligle, les piq;J: .: i jni-:Ct> t (A rupiions d.? I a p-au.
w s saris bismuth, invisible, ai
rented, impalpable, pri~prde
LA,_sp~cialement pour leeon s-
qui vIt -a!(o;n Ua n tom
.arrprochabla;;soa pa fL:n dU 16, at, sOU velontt' o~t contribuA & Afairs dr
1a avorit3 das Poudrt3s i.3 Tudit-tu.


A base de Cr~me Siig
Lit LII I prar" slon les prigd
I. F Ies plus qcrupu~eux do l'hy
a 1" 1I possade A un certdIn II
n ve toutes lea qualit4s bioilfsu-iantee at pr6diervatrices de la Creme Sinom
fix, ead particalibrement reco;nmancd pou:r Toilette des enfants et pout'
daesm dost la pean est d~Iicate.
sont Agence 71n6rale at D6pct pour Haiti
co U d%, la M6twc3I de)0

MATSON JULES LLVILLB
assE. l e Hrndu ode Z1 95u a


OB,


__ __ __


I I I IIIw


~- ~--


Owwir- Qlv- -- --


I


I


- -P -- --W -.-









JAMESTOWN


HAS CON FEARED A


Gold


Medal


upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES


CHSVRRAU GLACIE, pour hommes et dames P. 10.
VIRNIS ECLIPSE a ( 12
COULEUR LOTUS 12


Enfants P. 8
a 10


Pour la vente en gros 5 oIo d'escompte.
I l l I I-


i


GRAND PRIX


Grand Ilabais!


d


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Mfdailles d'or, Mention honorable, Mernbre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu' 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprie-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de touted s Expositions, a pris la site
les affairs de feu son maria, et so tient A la m6mehalle, sise 7,Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientele,
dent les commands seront ex6cutecs avec le meme soin que par
le passe.


H A URNBELLEVUE
Plaee du Ckamps-d-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS PrUR FAMILLE
DINERS-LU NCHS.
Installation moderne t comfortable. rFt sur Iz mar. Tenpdratar.
douaes o rdguliJbr. -Lss Tramways desserv. I'~ ,,ft-BalleUti teitsies 7 Minut.i
PROPRIETY SPACIEUSE, S'OUVrANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
SaiU d4 rdeeption.-F: so.-Gramophone.


Sonneries Electriques


Table d'H6te


TibBre Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPFCIALIuT:
PANTOUPLES MULES
--.


Etude
DE
M* Charles MILl
Notaire public
53, Rue du Port, 53.


tr kIs so 'rz, lie mtMdi 4.2 vrea,
. 7 A8 h4.iss4 %s sift


JULIEN FLORUS
Ancizn dl ve de la 96" Compagnie
d'ouvriers d'Artillerie ( Loriet)
Se tient a la disposition du public
pour tous travaux de FOROs, et d'A-
JUSTAGE, de RaPARATION de coflre-
forts etc. etc. I de bones conditions.
Rue de la Rbvolution No 19
Vis-d-vis de la Chambre des Dtputb


a


Buss et Buggy a louer par here
pour courses en ville, promenade A
la champagne & Pdtion-Ville. etc.
S'adcesser an No 156 Rue da Maga-
sin de l'Etat on face de la Glaci7re.


-ERY


w


TERCENTENNIAL EXPOSITION (1907 )


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-P SINCE
CiAUBSURIls Ma TOUS Gennas
ME DIP6T, POUR LA VINTI
nKM 1OS IT DThAIL.
execution prompts dos
commander, tant ioi qu'en
Province.
Formes i hommes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernire mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
Dues avec des Peaux de touts nuances
d'un e election et dur~e irreprocha-
blas, i des prix avantageux.
Cirages, pates et liquids
PoIr 4haussures d tetes sInU esM.


A. de


Matt6is &


Co


Maison fondue en 1888.

Dermers articles regus
Partineie i Houbigant; Ro-
yal Houbigant; FougBre Royal; Par-
fum Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tr6s 16egants.
Parfum renomm6 Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie do
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, A la disposition da public
en general et & la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et vied argent,-
diraant et pierres prdcieses A des pria
avantageux.
ACHAT D'tCAnLLfs aD CAICT
Prix exoeptionnel


A L'tLGANCE
QORDONNERIE.

42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURES IN DkP6T,POUR LA VDINT
Promptitude et soin aux comman-
de. tAnt ici qu'ea province.
Chaussures de Damefore et tra-
vail toujours tout ce qua'il y a de plus
nouveanx.
Former am6ricaine et franqaise pour
Messieurs ; 6l6gantes et commodes
Pour les infants le plus l'aise.
Travail solide ex6cut6 aveo
des peaux de premi6reamarque.
Assurance de grand rabais.
PAte, Cirages et Liquides


tA

t
t
d
d
t

C


La Manufacture a toujoursna
un grand stock. pour la vI"
gros et en detail, de chaUSM
tous renres pour
HOMumS, FEMMES. EN A
Las commandos des comiD-l
de l'interienr pour:ont tra Mai
dans une semaine a peu pri.
23. Rue des Fronts-Forti,
PORT-AU-PRINCE (UAMI
Chez App. Cipo
Chez App. Cipo


I


I


155 Rue Rdpublicaine en fi I
E. Robelin
Viennent d'arriver par dfIV
peur :
Pate de foie gras. Saucise
Pigeon aux pois. Tapioca.
Asperges etc. Fruits cristalill
vre et par flacon. Prune d'eI
rouge et blanc. Oporto. Kalg
mouth. Cognac. ChampP'j


re mNangeS pis i
'lil n'estfait qvt l1a "P
Best."
La meilleure farine a
Celle qui donne le
Qui product le plus d
Le pain le plus blanco
Le pain le plus 16ger.
Pour tous rensei
dresser A :
Ernest
reprseptant de la
BURNm o FLW Mt Co
aBnm


Aneimf mSmbre dce Scp i P
repiqwu das matirua tailaun .
Vient de recevoir un grand chb4h
ofi diagonale, casimir alpaca,
e, cheviote poar deuil, etc, ,
l particaliarement i sa c U-.- if
6ells collection de coap*$ daoS-i
e gilets do fantaisie Ot 4 JT
oats baaut6.
Sp4oialit do Costumes do
a-.- Coupes Frangaise,
kmdrlcaine d la derntir. SLd-
La mason confectionne awasl d
tumes Uilitaires, habit br5
IolEaius. tuniques, kabitalg
res. eto eto, de ons graes.

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de lue
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sorts a
routes grandeurs.
Reproductions Agrandissemeta

Francisco DESUS
Fabricant da chaasurs


ri


I


Maiso


195

L.


-- -=


-- ~____~~_rT- ~~~ -.--~-----


n F. BRUNUM
GRAND 'Ul" ivs
Dirig6e par

HODELIE