<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00619
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 11, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00619

Full Text




FORT-AU-PRMIC g (MI


?IShbmo An Ann, N 635


J


6


MArdi, 11 Mai 1909.


w m


I


ulbinr Isidore,
AID-MSTRATUR


OUOTIDIEN


Camille N6r6 Numa
RIDACTEUR RN CHRP


Abonnements:


IpWAU.PRINC k
j&ARTZMYENTS
UWGER 3~.......


UN Mon. .
Taois Mots.
Ux Mos..
Taois Mois
Taois Mois.


e.G


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


DIRECTEUR-FONDATEUR
C16ment Eagloir.

DIRErIMON-tL*DACTION..ADNMDIRsRATI( )W
45m, IM 3OIZP 45.


Sk. \Uml PRO '1( aCb.TTmK


hi .s Ln U, *.' -,avirten( J- -I" ri do 13 do chMq
4 -t t Q t pay2b'~s d'nce
Oi as IS6x.a On 101 3meereI pea efoIndue


I


H istoire d'H a ti tears, abolir les huissiers. dipossdder r6e sans reponse; sino in G(dnral je me
H istoire aI les d6tenteurs actuels des bienqs t dles ~v.rrai dans la trist,. obligation de lw
hautes situations so'alales, r6partir A avoir pir i'-autres i tly.s plus d6ci-
A L'USAGE DES ADULTES nouveau ces bims et cos situations anx sktl. ".
prol6taires. Ac.:-u resist ;.1 Ie e.to iin ucee en di-
LIVRE III Que, pour arriver a ces fln,, Aca:u sant que les objetl qie rclanm it Jean
i alt pens6 A "rclamer" que le pouvoir Claude ne lui :i,;ppten.aient pas, qu'ils
Violence et represailles tat remis A ua chef noir, c'est IA uo vaient 6d enlevls d des particuliers
XXII d6siddratum politique que lo chef cr6a- lors du pillage d*1 s (yes. '
tear du socialiame haitien a imagir1 Voici un troisi3me fait plus que pro-
probablement devoir 6tre un puissant bant.
IS PLet du Suld, f voriss [c ar oe tairs des corps d'armde soumis et uccs de se rd Le 25 mi 18H4. Ac .au rmit le chef de
t de I'ordre ,les closes, con- terminus. "
c.s is clamations ". t que nous n avois ps lIataillmn l)estin C(harles "en posse
I s'46endre et A se consolider 11 faudrait encore moois penser que A o eamin r ici. sit ln de la maison lde la citoyenne Lu-
tetest les place, de ce departe- ces campagnards-soldats diffdrassentdee r d'du tnt ainai cn ctte 'u, ene
MCtC't sinsi que I Ir arm6e de I rtoutes les troupes haltienns au point L tr .4(c n ,uO, le mnme Jean
L~ sdid6r6e, viuoat facile pour le lecteur :A ude lsierre Ii rivit deux jouea
Bnl YAast celle le'lburon entr6rent d'accepter, tout demi-ous et tout affa. |I drPe, it delieut facile pour le lectcur
IudAlement A M.1Iagodne, sous le ms qu'ils dtaient, d'onlever les villes et do concilier kl caractere et lers mair.p aisle 2ier7 mai por iv deux nui r
ae commandement te Jeannot Mo- de courier sus aux habitanti, en laissant des "r6clamants" avec ce respect appa- )n tour le. e mettre en piseion de Ia
Ie d'tAntoine Iiei re les propridet saines at aaves. rent ds propridt et celte repression, ilulive du citoyen lPasuil
Stoatives oie pllage et d'aslsasasi- Ce.tt Scependant ce qu'il faudrait in- dgalement apparent, du pillage. llve ctyen I' qu
Seatlivesde pillage et d'assasi-ferer de certain passage. de Madiou. Nous Iavonr ddj4 dit, si on n'exer- Que le le.teur coist;Rte avec moi
e mtli les citoque dais6s repr -1 II dit, en effect, d'Acaau, a l'occasion cit gu6re de volencess centre les per- I'excellence de la naith ale qui consists
l cotdior cite ne as .n habitantde de sa praise de possession des Cayes : sonoe, on lee fisait fiir en les fr:i- A ft..iiler les ph som .*'es sociaux par
lavihomn e e coauleur qauian't II chdtia dnergiquement ceux des pant de terreur ; si on reprimait Ic iil- i'.l,'srv.atior directed ls faits et la su-
llh lort qu'me de couleur. qui 'ent- siens qui voulaient se liver au pil- large et I'incendi, on prenait uosses- ,, iorit ldo cette mthiole sur les th&-
rt q'en esc ntour 1'entou- ahr large sion des propriatd en hlip et place .s on...
i ea rour, pour e aler se catcher Lors de i'eoltre A J6~rmie de Jean- propri6taires absints et en fite. Po,.- Tout ce que nous venons de racon-
Sr proprittel ilue qu' oigneme ; sa not Moline et d'Antoine Pierre, it dit'vons cela par des faitsl, puis. dans ter s'est pas, en Ii sur le territoie
ler fuIt telle qu' l en, demeura /'ou par Moline et d'Antoine Pierre.tilitit'
iat quelque temps." em r de mme Respectant les propridtds, Madiou lui-im6me. Iit~tien, ayant pour :acteurs le- indivi-
ils n'avaient pas exercd de rieuears sur II dit d'Acaan :" La ville deq C,,Iv; 1(- lea plus primitifs de la race hal-
liMlem HErard qut, bien que dechu' le" citoyen des localit6s qu'als avaient avait et6 pille par sPs handle tienne.
e i Az, guer oyant contre coupes. quand il y etalt entr6, cepen-lant il Or tout ce q.ie nous venons de voir
Doiineicains, se b.oa de prendre le!Parlant de la march de ces mAIes avait contraint beauconp do pillarsIn d 'et autre chose que la mise on prati-
i 'Haiti ds pue li ut notify chefi sur le Pont de Miragoane, il dit ddposer an ufeuw sdr leo objets q1,'ilst 'ji', de t la f;iam;se tl*orie communist@
WU a d i fdchancet n i encore: Partout ou ili passaient, ils avaient pris, 1t II le avait confid-e A la du soci.isme europ en qui n'dxlait p
Im d dha faisaient respecter les prsonnes et lea garde du commandsatt Pierre Paul F4- encore nd. Acaau fut done un brillast
iL"aW, haitienne, en q(1ittant ainsi propriedts par leurs bandes soumises A r, qui so faisait donner dAcharge des prEcurseur.
S4, pilla cette vill de fon-1 en une discipline relativement savre. mele, etcc,per les gAnraux souR la Y-a-t-il une plus evi lente d6mons-
m eot lincendia en la quittant. Le mme auteur, pourtant, cite des procession desqes il etait contraint de traction que le socialisman tel que I'oat
d se fire la main et de ne faits don't la rdalit6 contrast avec une cdder." inventA apres Acaau les th6oricins es-
SS.tir, dans aucule occasion, ni tell attitude, entire astre ce nue nous Qu'est-ce A dire ? sition qu'A c au ropdens, ter.drdit A ramener le mood
.,tions ni nosi instincts. venons de dire A I'gard de iMragoane s'il reprimait Ie pillare, sm faisait re- p-l'f1t en arritre qu'en avant ?
acune pageset ce que nous avos vu prdc6d"em ent mettre et conservait lui-meme les ob. A moiqs d';IdmeItre qu'Acaau et I
iftOl s acune il cnsacg il-e a d6gard d'Aqua jets pills qui devaient ,tre r4parti Pii"uettismd -- j'entenls parler du p-
Idesat ,e qu'i lcscre Pour d6meler Ila vrYit dane tout cela, etre les" proftires q,and le mo- lu ttisme de 1814, soent un progr4s.
cette p riode de la vie hat- il faut, comm nous I'avons d6jA di, meat an srait; wo*a. gn attendant, les ce comp-e nous n'auriona besoa,
s, roduit I'arftirmation qu. les considerer I'entreprise d'Aca u o coioe 6ranux pia. iflefeant,, gagne -iar ds ce c6t. de courier ni apre6 lea Ja.
t dPiquets s'dvertuurent cons- aU 4dritable mouveml d W oealir,1 t impatieonce, as falsaient pen A peu dd- ie ni apr6s lea Guesde, pia qee o e
_t A eombattre les dispositions non come une aveture polti qo or- livr lour part ne pouvons avoir mieux chez none.
*lS soldats piller et A incendier dinaire. Le piqautls-eb haleni ,. Voici un secod fait. AUGUSTE MAGLOIR.
SEDshMais ii ne faudrait pas puisqu e mot et i cbo ont 6t d MA
"et ealf pour croire en la mora. puis consacrds, est lootestable- lan Claude Pierre, voyant I'entre-'
W 4SacuAsu, des Cyprien Augusiin, met, tol est, aoia, lI'prit de prise compromLs par l av&6ment de
N-C- -"., ePierre, des Du ae -- GuerrierL, crit A 'A. : &dm1nistrati n du KATIN in
,-d o Mriu des D,. ud Za- son origin, nae m.aliestatiQo scale ro, d*t" ... forme ses a&bon4-6T qu'tis no diovem
*not ain et des Antoine dont e sons a 6th ettommt d4age par G4 dral..j v eso invite a me fai. rien payer, abonneatent oou autroe
S l aaVientr assez d'influence Acaau lui-meam: traitr Lte creanci r re mettM ses retenos par qua oontlr reuf1s imnprims es per
r ee des campagnes du Sud comme des nnu. lssiner bIs vos ordrs, dotL gIao de vous a et tat e tlmre s jourial.
en on clan d'oil, a en msures rigoureuass~ A Lr d 44 bi- dd4A fai par a lekttro qai st demeu- L'Ad- mrr.ter,- Arthur weDOM


--- -~- -- --


-- -------------------- __ ~r~


I












ARNSMIGNUMENTS
M*T3OROLOGIQUES
C:)Olsox-'r&L tolrr
DU
SIKINAIRI COLLIGN St-MARTIAI
LUNDI 10 MAI 1909


arotaktre i midii


762, -/-I


Temp6rature)m' n"imuu 2n 2
1raaximum 25 .3
Moyenne diurne de I temperature 23 ,7
Pluie A I'lusieurs trpriscs dtpuik minui
A Ih. iniarq '.ant 20,1 milln,:tres. Ciel clair
SI'oucst depuis hi. do soir et pendant
la nuit 'T'emperature de 3 dtgr6s au desous
de la nurrnae.
Barometre 16gerement tn baissa.
J. SCHERER
Tribunal da Cassation
SE-C.I ,Ns-Ri NIES
Auiience du Lundi to Mai 1909
A dix herrcs et demise du martin le Tri-
bunal tnst c ions units prend s.ge sous
la pitsidtnce de Mr le President H. Le-
chaud et tnttnd l'affaire de :
| EIlonore St Louis contre Lisius las-
case J|errne et consorts.
Mr le Juge Baron, rapporteur, lit son
rapport.
Me Morpeau, pour la demanderesse, est
entendu en ses observations.
Sur la demand "du Ministire Public, la
continuation de l'rtfaire est renvoyee a
I'radience de Lundi prochain.
Le sigce est level.
D6p&ches particuli6res du
"4 Matin"
Mont-Ronis to.- President Simon et sa
famille continent pour St Marc.
St'Marc to. 5 heures du soir.-- Le Prd-
sident Simon, avec toute sa fimille, ac-
compagn6 de sa maison civil et militaire,
est arrivC ici vers les deux heures.- R6-
ception des plus fltteuses. Population
est entiirement enchantee de la visit do
Prdsident.- Malgr6 cette surprise, S. E.
le General Simon est frt6 avec enthou-
saasme et empressement par les Saint-Mar-
cois.
Marriage
Ce martin, A la Cathedrale, a tC b6ni
le marriage de Mile iLucilia Molire, fille
de norre ami le Dr Annulysse Molitre,
avac Me Gtorges Jean-Michel. Assistance
choisic comFc.se sculcnent de quelques
intimes.
II y tut ensuite reception des plus ai-
mables au course de laquelle le Dr Moliere
et Mme Moliere, ont souhaite en des pa-
roles touchantes une existence heureuse
aux jeunes 'mariis.- Tous nos compli-
ments.
Au Louvre
SALON DE COIFFURE
L'installation de I'artisteJost San Millan
subit actuellement des transformations qui
I'embellissent et en tont on admirable
Salon de coiffure de tout premier ordre.
Rien n'est negligh pour satisfaire aux fan-
taisiesdes clients de marque qui se donnent
rendez-vous An Louvre d'ou ils sortent
coatents, pr6ts poor tootes les ventures
d'amour et pour toutes les conqu6tes,
frais et beaux comme de jeunes dieux.
Echo de J6remie
Les regards, aujourd'hui, se tournent vi-
ement ver I'Agriculture. On a comprise
qme e'est I que se trouve ce qu'on cbher


che vairemert ailleurs.- L'avenement au On a d6pose i New-York la some ae
puuvoir du Gineral Antoine Simon pent- P. 2. 29.729,05 pour le service de la Det-
etre di5signe une ere de coniance poor les te exericure.
agriculteurs, qui exiltent devant les pro- Cuba
messes, de routes sores, que le Pouvoir Les rcttes doanires des parts cubains
lear fait. Les teettes do aniores des parts cubains
Ici, dans l'Arrondissement de la Grand' Pendant I'anote 908, se sont Eleves an
An:e surtour, on est unanime reconnti- total de P. 22 23 707,46, soit oue dimi-
tre la nouvelle esperance des habitants, notion de P. 4 079,889 40 sur I'anne
dcpuis que Monsieur le D66go Charles precddente.
Roland a pris contact avec eux, per la gran- Un m t d'appr6ciatton
ie tournee qu'il vient d't ff ctoer d ns too- Au sujet de M. LUger et .M Quesada
tes les sec ion. rarales de son cormande
ment.-lis ont ie tant corvab'es et tail- Nous extrayons la rote suivante du
tables A merci, que, miintenint, its res B-lletin mensuel du Barau inrernatio-
poicuL de s utir toute la sinc6riti de la pro nal d.s rdpubliques amdricaines .
U t.-l n qui lkur vient de si hant. C'est ce Le Directeur deiire pofi er de cette bon-
qu a clemminent compris Monsieur le D&- ne occasion pour exprimer tout le regret
lkgue. Sa tournee pcut-eire consid6r6e com- qu'il prouve an sujet des dCmissdocsade
me une mission de confiance,qu'il a rem- M. J. N. LUger. minist:e d'Hji i et de M
plie avcc aunant de tact que de zble. Par- Gonzdo Quesada, ministry de Cuba,dont le
tout, il a trouv6 des coeurs qui volaient depart de Washington va river le conseil
sur son passage, puaceque sa parole don- d'admninistration du Bureau International
ze, persuasive, convaincante, pleine d'onc- de pricieux appuis.
tions, l-.s dilatait et les rdconfortait, II Ces deux diplomats ont servi leurs pays
a tallu, pour cela, que le g6n6ral nea s avec devouement & Washington ou ils sont
sipi iA pas de I homr.e qui, en lui, a to-o res:is pendait longtemss ; de plus, uIs ont
lo1ur mis dans ses aces la plus b:lle in- toujours montr6 tant d'nm ert au sujet du
dJpnd.ince ct !a plus fibre sinc6rit6. Ac- Burtau que leur absence causera on grand
co'nprgnC de Monsieur l'rispecteur des vide. Le D.recteur 6a-t toujours certain de
E:ul.s, J. B. MLr!ct, Monsieur le Dedlgod les trouver p cts 1 le sonae' r dns ses pro-
Chxires Ruland, a,non scu:cment, convain- jets pour I'ex6cutibn du tr.tvil du Bureau
cu les ihbitants qu'ils !oOt les premiers ser- et l'amelioration du BLLLErIN ; aussi il es
vi'curs du Pays, p:r leur travail honorable, pare que Ia rupture de leurs relations ot-
qu ils doivent rtndre m6thodique et vari ficielles ne diminnera pir leur intiret per-
dans ses products, mais ii leur a fait com- sonnel dans cette institution et son travail.
prendre suriout, qu'ils doivent s'en rendre --...- .--
encore dignes par l'Instruction et ta Reli- tel Bellevue
gion Son verbe, A ce sujet, pine ra dans el e eue
I'lnlc des caitpagnards, corn ne [averse de L mieux situ6, le plus con-
Mai l'est dans la terre.-- Mais, l ou lear fortable.- Champ-de-Mars.-
phyionomie dicelair toute leur croyance cuisine e ranommee.- Vue sur la mar.
nouvelle, c'tst quand Monsieur le Delgqu6 -ar -
leur parla de la tendresse du Pr6sident An-
tomte Simon pour les agriculteurs, et du
d.sir ardent de ce chcf de les protger par
tous les moyens.
II le fit de si bonne faion, qu'il con- -
vainquit tous, de I'irriductible amour du Derni ares D6p ches
President Antoine Simon pour i'habitan,e
ce premier facteur de la prosp6rit6 natio- --
nale On pourrait affirmer que la tourndt MAn.AMET ( Herault ) 7.- La grave des
de Monsieur le D36lgai Charles Roland a ouvriers d6l ineurs s'est ternirne hier. Les
touue lanalogie de la parabole do grain de purons on: consent t au.,menter le salai-
senev6, don't les rameaux tutrs embrage re de leur personnel.
ront les habitants dans la paix,l'abndance MESSINE 7. Le lieu-enant de vaisseau
,t 1a propebrite. R.R. Belknap, I'attacht navil americain a
Jdremie,le ier Mai 1909. Rome. a transfer au prefet de Messine
Arrivage 400 nmaisons en bois pour abriter les vic-
Ce martin est en:re le sis Abd-el Kader tims du daiestre p de qiDec0mbre dcrnier.
avec les passages suivants venant de : Cet oticier espre que 2.30 maisons se-
Cao,-,.--Vic oria Vancol et deux infants, ront achevees vers le mos de Jain.
Marcus Marcey, Fanise lcsue et enfant, LONDRES 7. -Le correspondent "Chrooi-
Manuel aeon, Annette Dulieepa, me cle A Milan dit que, pendant que le roi
Manuel RTuon, Annetnfant Franoise BMmp- et a reine d'Angleterre se trouvaient en
Morage Tuht et infant, Franoise Bap-e ls
tistde Mme Fug Ialie, les autorits rerent une lettre les
Jt ie'.- VAlmonie Bomeart. Ccile St. informant de existence d'un complot con-
Jirt,,,ie.- Vilmoise Bomart. CUcile St- tre eux
Vil ct infant, L. V Jro&6e, Edouard Sevi- tre aeux
re, Abelar Lindor, M. N. Tirus, Mr Jan- BUENOS-AYRES 7.- Quelques collisions
nini J sans importance, se sont produites hier
Jacml.- Mr Lauture. centre les g.6vistes et la police. Les mani-
festatioas sont 6nergiquement r6primies an
R6publiq ue dominicaine for et a measure qu'clles se produisent.
Le rapport prepare derniorement par le Des listes de souscriptions ont 6t6 on-
receveur general des douanes de la R6pu. ertes en faveur des victims do ter Mai.
blique Dominicaine fait voir que le com- Un bon nombre d employs de chemin de
merce total de cette annie accusenne plus for se soot joints aux grevistes.

value d'environ P. 2.ooo.ooo000 sur 'anne Les recettes des douanes ont baiss6 en
pr6cedente, due aux conditions prosperes raison de l'arrft des affaires. La munici a-
qui ont prevalu dans ce pays A la fia de lth prend des measures pour suffire i la-
Iann6e 1908. limeniation de la population.
Cette plus-value se porte principalement MONTE-CARLO 7.- Mr Forzinetti, Ie
du cote des exportations. Le cacao, le su- gonverneur militaire de la principaut6 de
cre et le cafe qui, avec le tabac et les ba- Monaco, est mort hier.
nanes, constituent plus de 94 pour cent des MADRID 8.- Le marquis Julio de Arel-
exportations totales, accusent des augmen- lano, l'ambassadeur :d'Espagne & Vienne,
stations consid&rables pour I'annae, la re- qui se troovait depois quelques jours en
cole do cacao d6passant de deux fois cello conge6 Madrid, a 6t trouv6 mort dana
de I'ann6c pr6c6dente. j son lit A I'h6tel de la marquise Paso, La-


_ ~ _~LR_ _~


Arpnteners-geom I

Invitee A fair plrvenir & 1'A
tration S'ipdrieure la listed des-
tours d t ceste juriliction, la Caip
tion public la listed ci-dessou s
prie'e aux confrbres don't le noi a
igu ent pas, de vo',loir bien fainte
venir leur aliress- l Ia Corpaw&
150, HR e Rdpib' c ii", L), daus
del.,i maxim in ie 10 )jours.
I ""
P jr u Pr.nc
I Agiie'o I) Archer, 2 P
Noi-ttle,3 LliA (' S ,i iong l Gr*l
Vileninay ) .\. 1M irtiii Aq:iin 6
Lamarte, 7 J ,ieph Rivire,8 J. D I
zon, !i Chliirle- (;ermain, 10
BruiOo II 1,)relle Hispil, 1
Mie. 13 J D Rimpel, 14 Louis
lin, 15 Brsidas C sar, 16 Jh. Hi
17 Louis Vi!emnan;y, 18 PbArz J
19 Tt6ophile Fortuun, 20 Alfred
Lini, 21 Arthur Archer, 22 Octaviu
joie, 23 Alexis B isqiiat, 24 Dia1l
ltent. 25 Antoitie B uquet,26 Ka
27 Jo.eph Momplaisir, 28 E
Elie, 20 Joseph Providence, 30
Paul.
Arpenleu s n'iaslrumenteL p
I Au iol Anlrd, 2 Alexandre
;3 Canrobert Wingwith, 4 Ciedmr
,nanch -. 5 Pierre-Noit, 6 Eivill
roch -, 7 A. L z tire, 8 Lahens, 9
10 Albert Crepsac, 11 David
leaux, 12 Attilus Plaisimond.
II
P6tion-Ville
1 Fernand St-Surin, 2 Jb.
3 Alexandre Andre.
III
Cro x-des-Bouqtets
1 Vilmar D Blain,2 Merlin
3 Remusat Poyo, 4 Oan0
(Beudet), 5 Nerva Constant (
IV
Arcahlie
I Nostor M. Jean, 2 Philoc i
3 Charl-magne B rnadotte, 4 E*i
fonl, 5 Gueveuille Lallemnand.
V
Mirebalais
1 P6lissier Canlave,2 William
3 Henry Montas, 4 Octave
5 Charles Armand VI

Lascahobas
1 Oer Villiers, 2 Tb6opbil
3 D Joly jeuue.

ThomMstau
1 Antoine Rosa.
VIII .
Grandl-Boi
Le Secrdtair,
Lour SOSSELIN
wpeubv


mercrd qoi lui avait offert I
Oi croii qu ce dicis est dai CI
d'on anivrisme.
ST P~rTESBOURG 7. L
Temps" dit que le Tsr Ftdi".l
Bulgarie viendra i St-P6tersbo ,u
derniers jours du mois, pour .aujt
inauguration do monument rig& t ih
moire du Tsar Alexandre III e P"
mercier Nicolas II d'avoir ei le
souverain a rcconnatre l'indpcdnl
la B igarie.









Usned Glace
DE
POBT-AU-PkRINCE

iL Conseil d'Administration de
'sine aglace de Port-au-Princee
l twrmes.de I'article 25 des sta-
stsde la Societ convoque & I'ex-
jordinaire I'Assembl6e GCnBrale
is Acti0nnaires pour Mercredile
2couranta 10 heures tres praises
-a-tin au Siege de la Soci6t, .
Cette Convocation ;: pour but de
rendreles measures qui pourront
te commandoes par 1'avis minis-
kieldu7 courant.
Port-au-Prince, le 10 Mai 1909.
Pour le Conseil d'Anlministration


Le Prisidenlt,


F. ELIE


HESTOR FELL
pan de tovrt i .t .41- vI of
roavrir so-, Rs,,- F"'s--m
Nudes Miraet., )I>N,,t1, prls J M,
Cauvin,
nombreuie ciiet'ioe trotvHU
toujours tltuto stiqfacaiov"
lea travaux qui Iui serout tou


Companies P. C. s.
Avis

Iesiieuri les Actionaires (toe ia
4mpagnie deo. (, C m n., ti for de la
IWie du Cul de S c soni convoques
I 'Asspnmb'e w`:ii'ale Extraordi-
tmre t Sam ,dt I.-) Mdl courl.i;.t 10
wresdumatiri hau Sli.- Social, sis
iChAmps de Nt s N" 56N pour st- -
a sur certauijes rn e;.re. urgentes
Wives A la coDsti'1 ltion de la Voie
rr6e de C irrefou nL o e.
La COnstil d'Admbi,'iqtraaion de la
IpdgJnie d s rh,,nqi dle fer de la
6M d4 Cal- d,- Sac,
Le President,
G. SciI\vcdh',%kv

hpeaurI!

Chapeaux 11

Chapeaux t!

'aILLI 0I RPOUTST-RIC
ACCOUREZ CHEZ
heliberto Gonzales
IET

OsD SAN MILLAN
"It"110i DiCH APIAUI
PLAUC GiFFRAXD
&aet & e Ce.I% de LefWr
'v to" 'e'a Be aoit atPour 'U
OSVwens


ie" a"le Transatlantl

La Compagnie G4nera'e Transt.i tn-
ique A I'hooneur d'aviser le Cominern
ee et le Public 'il'elle a nomm MNon-
sieur E .l)b3lIi, agent a Port-.iu-
Plince, A partir du ler Mai 1)0 ),
Port-au-Prince, le 20 Avril 1..).
*, *
Le paquebot QUTEBCC sera de
retour J 'udi matin 13 courant et par-
tira le mem' jour a 11 heures tries pre-
cises pour Petit-GoAve, Port-dc-Paix,
le Cap, escales et le IHavre.
*.

le paquebot annexe ABD-EL-
K&DE partira aUjourd'hui A 2
heures tr is pr6cises pour Santiago de
:Cuba, Les Cayes, Jacmel, Sto Domin-
go. MAayagi.ez. Ponce, St Thomas,
Ba-se-T# rre, Pte A Pitre et Fort de
France.
Vu le retard et la fete du 15 Mai le
bAteau ne louchera pas Jti6mie au
r'eto r
L'AGENT,
E. ROBELIN.

M-tg rnfiques Panamas
Pour Homnmes c pour Dames, chez
M"* L EiorD SOLA. iS, 22, Rue des Fronts.
Forts.
Accourez tous ll

Cie Cale Transatnti


La Compagnic Ge6nrale Transa-
tlantique a I honneur de porter A la
cornaissance du Commerce et du
oublie q e le 'piq ebot annexe Abd-
el Kader est a;tf-c(6 A ;l ligne Fort
de France A I'or'-au-Prince A partir
de ce mois.
C, supeibe paqucfbot, prdcedem-
ment en setvic' snr la ligne de Mar-
seille A A'ger, a 99 metres de lon-
gerer, 2910 tonnes de deplacement, et
les machines out une paissance de
2000 thevaux
Les personnel desireuses de voya-
ger pour Jeritnie, Santiago de Cuba,
les Cayes Jacmel. Sto Domingo, Ma-
yaguez Ponce. St-Thomas, Basse-
Terre, Pointe-A Pitre et Fort de Fran-
ce, trouveront A bord de ce paque-
bot toutes les commodities modernes:
cabines tris spacieuses. vaste salon
sur le pont, beau umoir, f pont, pro-
menade: excellent cuisine, et un
service tret so;gnd auquel est attache
un personnel de choix.
Port au-Prince 11 Mai 1909.
L'AOGNT
E. ROBELIN


AM C. L. Verrel
Tailleur-Marchand
Donne avis A sa bieoveillante clien-
tele que sa mason No 7, Rue Trav-r-
sibre est toujours bien pourvue d'UDn
varidt6 d'6toffes de la bacte nou-
vTeat6 ariiaenne.
QuAL ri Su*Iusou. Couws *L*oGANrs
T IatL rsoient. EXActrrro PRouPTrs
Frr trbs rdstits I


A I'Anie Gardien

98, Rue du Reservoir, 98
A VISITED :
Derniirs InoiveImIt(s recnes ce mois
FOR.Mes 1:11 i I'I l IA I t I;'l- H CHiIAINE CEINTUIES.
L)IRECTI ('(Ul oNNE'.:s I \1 1 1 ,- .


Articles de 16re


Communion: AihuNriq:nj.s (ISNT'


MWDAILLES (IIAPLKTS lIAI;E- (F:S1rT l'ocI lILL'rrEs (CFAUSSWII
kT BAS Tissus POUR iOi-S, tUC.
Specialitd de deuil: C:ll WEAU le ora-pe uiernitre mode SA
TOIRS IBRASs. DS ( 0Ie')NS 1 \I et.li~, let



Produits Hygieiq~les pour 1a Toilelle


0
0
4?
Q



ag
A O
^3


ift W-Aft 40- Alb A

CRIME1E a
POUDRE V VSUOUTTtS
SA"ON SN O 10 pftV do vfte e st4" mk
L SINMO, 69, laubows 3t-Abrtl PA13 a*iets6cr lci 6mttlotoah
V V W W A A L w 6


adoucit I'Opiderme auquel el
LA donne une souplesse et un vT
lout6 incomparable en lui con
muniquant son ddlicieux pal
rum. Elle conserve I'dclat et la fraicheur du teint, car elle est souveraiE
centre le hale, les piqdres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adhb
LA lt I rente, impalpable, pr6pard
spdcialement pour les person
nes qui veulent avoir an tefi
iTreprochable ; son parfum d6licat, son veloutd ont contribute faire d'elli
la Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Cr6me Simon
LE iprdpare selon les principe
les plus scrupuleux de l'hygib n
possede A un certain egr.
toutes les qu-:litds bt)l unrtisartes et prdservatrices de la ~reme Simon ; i
est particuliraement roco.ninarnd pour la Toilette des enfants et pour los
dames don't la peau est tiPlicate.
Agence G6n6rale et DBp6t pour Haiti
AL la. Mietropole
MASON JULES LAVILLS
93. Ryu du Magasin de I'Stat, 93
-- ----- ,----


JAIME TESTiII
Le chapelipr re m.iltqab'e, avan
tageusemerit conn'l,ftit -avo)ir a:t pu
blic en general et A -;:a tombrlcuse
clientele qui'il viont de tr.tisf.'-ier sa
FABRIQUE DE CHAPEAUX
(L'ANCIENNE MASON DLU' L.OURE )
DE LA PLACE GFFFIFARD A LA
GRAND'RUE OU I1IBICAINV
No I 49. En face de la Po~te


I<
vert


nouvel


Mtablissement e-t


oil-


sons le nom de la fleur de
1' mrique
II promet soin et promptitude
comme toujours.


Pri6re d'aviser 1'administra-
tion de la moindre irregulari-
te dans leservice dau MATINs
afin qu'il y soit do suite rem6-
di6-

Avis commercial
Nous avons I'honneur d'informer le
commerce et le public en g6ndral
lque nous avons admis nos collabo-
rat, urs, Messieurs Adolf Strohm,
Maurice Fontaine et Destainville Mar-
i*neau fils come associds dans nos
Injisonsd ablies a Port-au-Prince, J6-
rdmnie, Cayes, Aquin.
Port au-Prince, le 30 Avril 1909.
ROBERTS DUTTON & Co

Docteur R. R. EWALD
Parti pour Jdremie, A I'honaeur
d'annoucer A sa nombreuse clientele
qu'il sera de retour dans deux moio.


I '


4


a


CClm pel le rie











JAMESTOW 3


TERCENTEWNIAL


EXPOSITION


A L'ELEGANCE
OORDONNERIE.


( 1907 )


HAS CONFERED A


Gold


Medal


upon


Tannieriie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES


CHiVREATU GLAC:, pour hommes et dames P. 10.
VERNIS EC6.IPS 1 2 12
COULEUR LOTUS a 12


Pour la vente en gros 5 olo


GRAND PRIX


Enfants P. 8
a 10


d'escompte.


I


42, Rau des Fronts-Forts.
CHAUSSURES EN DIP6T,POUR LA VENTS
Promptitude et soin aux commas-
doe tant ici qu'en province.
Chaussares de Dame former st tra-
vail toujoura tout ce qu'il y a de plus
nouveau.
Formes americaine et franQaise pour
Messieurs ; 6l6gantes et commodes
Pour les enfants le plus& I'aise.


d


4


HOURS CONCOURS


Rhuin Barbancourt
MAd'illes d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
pi-ix, Hors con- cur: 1 -ias toutes les Expositions depuis
1981 luIsqu'A 1 i07. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui out faith obtanir au Rhum Barban-
OOurt ins in&dailles d'or do toute:1 :ls Expositions, a pris la suite
lea affairs de feu son maria, et se tient A la m6me halle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition do sa nombreuse clientele,
dent les commander seront executtes avec le m6me soin que par


le passe.


ti C


Pt ?'


BELLEVUE


Plaes du Chawms-4e-Mars
1ThA7.'.AU-P RkINCV (HALITI)
Wil ft Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUT FAMILLE
DI N ERS-LUNCHS.
1,utallatio% 4odart- si :cofortlabis. 7lue ur I& mer. Tompg'atuw.
deOus 69 r ,u:ir;,- --- .,7 Ti. jdesser-ir-n! I'Mel't-Balemvut fouteus 7 Migsves
P90PR1F'Ui SPA(IhUSE, S'OURKALNT SUR DEUX RUES
PPOMKN&AODES JA RDINS
4;a;;'. d'd o~- Pr~n.-G~aop~or


.3onneries llectriqus


Table ~IO4


Tibire Zuphirin Bell
Fabricant do c'"auss'uren
Rue Tirernasse, faCade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPtCIALITL:
PJNTOUFLES MULES

Etude
DE
Me Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.


W IeS JoW4s, 40 W iti 4 2T hS,
is. 7 -4 8 ?&r~rs Am seor


JULIEN FLORUS
Ancie, dl)ve de la 26' Compagnie
d'ouvriers d'Artillerie ( Lornt )
Se tient a la disposition du public
pour tous travaux de ooRGa, et d'A-
JUsTAGR, de RiPARATION de COifre-
forts etc. etc. a de bones conditions.
Rue de la R6volution No 19
Vis-a-vis de la Chambre lde DdpsvU


r =


m


Buss et Buggy A louer par houre
pour courses en rille, promenade A
la champagne A Pdtion-Ville. etc.
S'adcesser au No 156 Rue du Maag-
sin de l'Etat en face de la Glac&re.


Li


w


Travail solid exzcut6 aveo
as peaux de premi6remarquo.
Assurance de grand rabais.
PAtes, Cirages et Liquides


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143, GRALND'RUE, 148
PORT-AU-PRINCE
CiiAUSSURuSi EN TOUS C]HRRS
ss iaeROs UT eDT nnIL.
ax Df~,rono wrotals 9


Exxcuton prompts d s
commander, tant iol qu'ea
Province.
Forms a homes ; 6legantes et ra-
tionnelles.
Cbaussures de dames( Derniremo-
ds de Paris ) et le plus commode :
chaus'ures pour enfants confection-
n6es avec des Peaux de toutes nuances
d'une selection at duree irrdproeha-
bies, des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquids
PA-,: sVsslurs is i*11, iu 4 eUe.


A. de


Matt6is &


Co


Maison fondue en 1888.

Dermners articles recus
Parfumeie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Foug6re Royal ; Par-
fum Idal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs 616gants.
Parfum renomm6 Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours an grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterse,
de Diamant, a la disposition d public
en general et a la port6e de totes
les bourses.
Ateliers d' orlogerie *t do
Bijouterie : Gramuru, C9nfection
sur command.
Achat de iail or et vied argmnt,-
diamant t pierres prdeuee dee priz
awanatcgeux.
ACHAT D'ICAIJLrJ DR CArurr
Prix exoeptionnel


Grand Rabais!


*


Francisco DESUSI
Fabricant de chau-se

La Mantuacture a toujours df
on grand stock, pour la wV
gros et on detail, de chanim
tons genres pour
HomMBs, FamxY EMMI
Les commandos des coiDUI
de i'interieur pourront btr 'i
dans une semaine i pen pri.
23. Boe des Fronts-FortI,
PORT-AU-PrINCN (MA)


Chez App. Cipol
155 Rue Rdpublicaine m f i
S. Robelir
Viennent d'arriver par deri
peur : .
Pate de foie gras. Saucissw-
Pigeon aux pois. Tapioca.
Asperges etc Fruits crinstaui
vre et par flacon. Prune d'B0
rouge et blanc. Oprto. MIT
mouth. Cognac. ChampA


le magez plus dcl
8'il n'estfait aveo ie "PIJll
Best.
La meilleure farinb d
Celle qui done le mMin
Qui produit le plus do
Le pain le plus blanco
Le pain le plus 1W._
Pour tous rernSW ^
dremsr a:
Ernest CW:
repre-entant do IPa
UmN FLOUr MI U, CO
mIi.


F


,I II I~


-- c


I


a


I


!


Maisoa F. BnBRUI
196 GRAND'RUr i1S
Dirig. per

L ODELU
AnEi teuw b r de 14 PA
thrpif gu e o s fdisUret d
Vientd rego ir tgrwn

del PartinCt y fct SC
totC seegU.
SpeolaUt d* CostUMqag4
oe0.- Coupe. Franaig QSi'
indritcainae d Is dw r epm
La maion onfestonno aai dit
tumes mlOlotair, habits I
dolmans, tu aque, Mab
ras. eto eto, de teus pae4

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de In
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sort at
routes grandeur.
Reproductions- Agrandissembte