<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00616
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 7, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00616

Full Text





Troist6 e Ann6e, No 632


PORTr-AU-FRrNC. ( H -11


Vendredi, 7 Mai 1909.


9t


Arthur Isidore,


AlDIMsTRAT3UR


Ii


J


OUOTIDIEN


Camille N6r6 Numa
RiDACTSUR RN C(:H


Abounemnts:


p"T-IAU-PRIN TE UK Mols.
Ioisw Mois.

Titos Moig
ITRLNGE.*s Tiois Mois.


.G.
* a
* (
* E
-


2.00
5.00
2.20
6.00
8.00


DIRECTEUR -H '( N IATKU It
Cl6ment Magloire

DIRECTION-REE t 'T',-i >~ N \T~~ 4
~ ~ ~T4S,


S.- !ter- tC 1t et do 1% do ckaqu
.A n p,. iyal nayles X'avaa
i~. >.~32O -i'S !zi~tI 00a o0n2 U aroutPus Ifsda


r Im i imes le commanlement provisoire de
Hsto/re^ Hlt .i- c la ville.
isto rAS int-Yague et Port-le-Paix eu-
rert lieu "galement ces sc% tls de (E'-
A L'USAGE DES ADULTES sordres et de cupidill. Da!is celte dei -
niere ville, le commandant de I'anion-
LIVRE III dissement, le colonel Alin. dut pour y
Violence et repr sailles mettre on term, fire fusiller omrnmai-
rement un des campaguard-4 pillaids.
XX A Saint-Yague, 'ordre ne fut r6taibli
que grA.'e aux gardens nationaux de I'ar-
C'et dans les occasions spontanbes l-s deux premieres villes. Partout, le arondissement de la V6ga et de Poerto-
le nature se trahit: en ndgligeant edifices publics, subirent le sort de Plata. qui so rangerent sous le corn
parlor du tremblmnent de terre du ceux des particuliers. Au desastre dja' mandemPnt des colonels Phelipe Bis-
7 mi 1842, je manquerais 1'occasion si grand, par le renversement des pro- quez et Cidet Antoine.
Moettre une nouvelle fois en relief pridt6s, se joignit bient6t un inc,-n lie Une commission d Enqurte fut cre6e
Sdet plus intdressants c6tis du natu- dans les charpentes, occasionns par le au Cap pour fire le jour sur les gra-
hAtiien. feu des cuisine: c'est ze qui Avant de continue le r6cit des vio- toujours en pareil cas. De sorte qllsieurs indivil.is r d-iant a; Cap. C tte
Cqesquieurent lieu sousla succession les malheureux habitants qui se trou enqu.:e dura plus-iurs mois, et les
gouvernements phlimeres qui ot vaient sous les decombres, ble- onU proc-en verbaux publids en trois bro-
iSBoyer, jetons done un coup d'cail non, p6rirent par le feu avant iu'on chures, rievele6Mnt des fits ignomi
rspectif sur le sinistre qui s abattit pift leur porter secours." nieux", entire autr.s Ie pillag, conplet
t2 sur tout le c6t6 de 'tle, de- Les al:.rmes continuerent 'Iis la dn tresor public. Quant aux personnes
la presqu'lle de Samana jusqu'au nuit des 7 au 8, dans les journ(es du 8 coupables de ces fits, I',iqij e se.
lnt-Nicolas." au 9, et pendant quelques jours encore, trouva ddioutde i cet dgar.I et n1 e
IM villes du Cap-Hlaitien, du Port- giAce aux secousses, moins fortes, (lui trouva fixe que sur deux l'.ntre o cls:
x,du M61e Saint- Nicolas,du Fort se reproduisirent durant ce temps. I colonel Bobo et le capid.ifne Em.I..
met de SAint-Yague furent, en Eh bien, au plus fort de ce d6.i:.tre, Moreau, qui furewt conddamiu s a Idois
de cendemiter u itsenu min- on trouva le moen d'organi.er 1 ,il- anndes do rclusion.
Scendres. Au Cap-Haitien, il large et la devastation. Au Cap, g, oi a
environ 5000Aimes, ia moiti(e ge I C'est occasion pour nI dA riu ,arerap
ulation; au Portde-s la moix, evi cette circonstance que le general (:lhar- C'est 'occasion pour noS de r parer
St-n agu Port-de-Paix, environ rier, commandant de I'arrondisser.ent, une double omission. A I',g r de ce
t un peu eins00 Aun Port-e-ix, le colonel Lconte, commandant 1do la qui s'6tait p1ssd alx Gonaives, Pn
aD rpeu Iaoins. Au Port-de-P ix, place,et presque tous leurs:adjul int.,se 1821, lors de .a con-piratioon du g .lie-
Sensute ura ,en pas du ivage et trouvaient parmi les morts ou parmi los ral Richardl au Cap, laquelle, on se le
do 15uiteD our envahar la vylle A bless6s, un grand nombre des la;bi- rappelle, avait comme comme compli.
et cied de hauteur : ceux qui tants de cette ville se livr6rent i un ces, aux Gonalves, Joseph Jdrdme et
~t~chappe pi Ia chute des tedifi c S,
tOt oysA Saint ahu des 6dliicre pillage en r8gle, tandis que les per- DOSsOUs.
uee se aintYu la riv sonnes 6prouv6es 6taient occupies A Nous avons, en effect, omis de dire,
tn par ageia en leux portions, degager, autant que possible, leuts I a- d'ahorj comment eut li n, dans cette
eure remoitase sec la pourction rents qui etaient sous les d6combres. ville. 1 r.'pression du mouvement ; en-
Savec impttios'it se rsunir A Alldch&s par cet example, les habii- suite, qtel' desordres m rquirent ce
i. AuFort-L.beitd, Monte-Christ, tants des c mpagues avoisinantes, so.- movement.
se joignit aux eaux des rivibres tis de toutes les parties de I'atrondii-s- Lorsqule lgenEr.d Binnel pirul de-
cre et d Yaguepour inonder les ment du Cap-Haitien se ruerent sur vant la ville av.c les troupes de S.int
Ptoes voisines. Des sources d'eau les dbris de cette ville pour conti- Marc, lea ch-fs de la co-i4piration se
et de bitume surgirent dans plu- nuer i'oV vle de devastation et de pil- jetlrent dons lea bois, oi ils furent
r~ ontagnes sur le littoral. lage traquds. Q.se!ques-un s s suicide ent b
urant toute la journey du 7, l'it- Ce carnage ne cespa que quand lea deas leur retraite pour ne pas tomber
btee 6tait charge de nuages et il gdn6raux Obas et Mouscardy eurent aux mains del'ennemi ;ceu, des plui
Point, aussi ia chaleur lait rassembl6 ce qu'ils pouvaienit Ids compromise qoi furent pris, farent o- d
t Vers midi, on avait apei~u troupes du Limbd et de la G ande- voydl Sdnt-Marc, o ihl furent jngA, f
6re ign4.Aux Gonaives, Sain t Rivibre et se furent rendus au C:,p condamni A mort et sz6cuts. a
SAPort.u-.i c A Santo Do pour "rt6ablir I'ordre et ailer d ns Quint A ce gao s pas a danq I ville, I
ot les constructions en ma- cette Ihbe les chefs de bataillon Bot.- I ,t d'antadl ple digoo d'intd ft, quae d
-r aet plus on moins 1dzar- tex et Bdlonie Nircisee qui avaient e e o fat proi.M t ce qel compromil I
*'Ir, a aurent renversaes dans la bonne pens de prendre d'eux me- le plh mo v eat quli ramdt I


p~riliculibrerent facile le succ6s des
tronu pe gouvernementales.
En effect. lit Ardouin, "Gonsives fut
livibe an pillage. C carnage perdit les
conspirafeurs..... A I'approche des for*
c,.s du Gouvrrnement, la rdvolle 6tait
dJsorganis6e par Ie fait des militaires
qui s'6tai-nt d6bandds pour aller met-
tre leur buti n en sret4 dans la plain
et les montagnes avoisinantes.v
Continuons maintenant le r6eit des
violence et des repr4sailles qui parent
lieu durant la pbriole qui spare Bo-
.yer de Soulouque.
AUGUSTE MAGLOIRE.
P.S. J'ai lu avec grand int6r4t, dans
le Nouvelliste du .5 de ce moist, la letter
publiee par Mr Arteaud et relative a
I'insurrection organisee du Cap-Haitiea
pa.r le g6nral Nord Alexis sons le goo-
v rnement provisoire qui avait succ6d4
a c,-lui de Domingue.
J,- remercie I'honorable M. Arteaud,
qui a 1td m6e6 a ces dv6nements do
cette lettre qui, en meme temps qu'elle
r6',are une omission, contieot le rdcit
le quelques incidents vraiment dignes
d'ilttir ct etqui je trouverai occasion
d'utiliser au course mmme de cette dta-
de.
Nombre d'amis et de lecteurs m'oat
aus-i siznald par lettres particulibrm
quelques autres omissions ; j'en tiena
un compete pr6cieux et les on remercie
de nouveau avec empressement.
A.M.




T. bunal ae Cass riton
S.-TIOW CIVIL
AuJi'ence du jt'eJi, 6 Mai 90oy.
A dix hurts ct decnie du martin le Tri-
bnil a prP:,idJcnce de Mr le Vice President
Ei .; Bonhlimn'ne et pronorce I'arr.t qui
kicarc qie le s cur Cajuste Bijou est le
il, n: trel reconnu de BIaou jeone et son
uniq:uj heritier ; dit que Louis Jean Bi.
oa csz no::-rccvevable,en tous cas mal fon-
\i cn sa demlnde et le condamne A tons
es depens devant les Tribunaux civil de
Port-au-Prince ct de Jacmel, et devant les


- I r I~-- u--low


I- ~- I I I I _








ssdM dales ;-- le coandta e i G.oo
A-- domm inteirts envers le siur Ca-
La Cimpomition de jour Uentre en saee
-- la d idence de Mr le Prisident H.
Lcshad, qoi prononce les arts sairants:
Celui qui rejette comam mal toodd le
porvoi des sleurs Robert Nort et C* con-
me l jogement du Tribunal de Commerce
de Port-so-Prince en date do 9 Avril 19o8
emds an profit do sieur Emile Barrean
crOtre les sa:ur Rib*rt Nonx et Co. con-
domne les dits R,bert Nonr et C* ao x
dpeas-,
Cel.i qui rejette come mal fond
le poorvoi dn sieur Damisca Nelson con-
t e jaugement sor opposition du Tribu.-
mal civiird Cip-Hadien en date di a
Pdyrier ,i98.renJa centre lai an profit de
Btat ;- coa am-e le demand eur auo de-
pens;
Pais entend I'affair: de :
Madame Arthur Petit, contre Veuve
Edmond Mary.
Mr le judge lanvier lit son rapport et le
Ministere Public, Mr Eag. Dicatrel, con-
cldt t la cassatioi do Igement dEnonc
Iers avoir cncen to les observations de
e J. L. Dominiqoe.
Le siege est lev4.
D6partement des
Travaux Publics
Le dEpartement des Travaux Publics
eons a communiquE la note suivante re-
mise t rImpartia :
Ordonnance No 93 de P. 3.6o. faveur
Charles Lilavois, A vador sur ,P. 6 6o al-
loodes anu travaux de peintare do Marchk
de la place Vallitre .. .. P. .6o
Ordonnance N* 117 de P. 3.ooo, tveur
Charles Lilavois pour solde des s s-dits
travau . . . .P. t.ooo
P. 6.160


Cernifi sincere et
Port-an-Prince,
L'adjoint-Payeur des


vEritable.
le 5 Mai 1909
Tramux Publics
S. MILUIE


8ocoit6 do 1'le do la Tortue
ASSEMBLED GENIRALE
iMesieurs les actionnaires sont pris de
se ranir, le to JiUlet 909., A dix hears
do martin, en la demeure du Depute Denis
St Asde mandataire do Prtsident do con-
sil dAdministration.
OanZo D Jous
Rapport du Conseil d'Admiistration,
Rapport do Commisuire -
Renoiuvellement d Coseil d'Adminis-
iMioa ;
Nomination de Directeor G6nral de la
Soc- .;
Nomination do commimare des comptes
Port-au-Prince, le S Mail a99.
Por l kpridemn d u Cm maU 'Admis-
Doas Sr-AUDB.
eotnroimto ont
Mosiemr et Madame Hillion Gastaves
a toss is tses membres de la famille ro.
merciet bien sincrement les amis quil es
em asiedts dams le malher qui vieut de
b frpr per laes e crule doe lear e-



ilr le $Sl t m lpm e mllb ste d
low I. Om p. nm a

venue par la mort Ju iegrett J f3. tan-
don.


T. T- wt Ig!O',SGENT
a eTtEO BOLOO IQU t
Ohlaor-vatr7 Ire

SAMINAIRI COLLAPI St-nARTIAL

Jau 6 MAI 1K" 9
Barom atre A midi 762, "*/3
Temp6lrtur l itmu a
maimame 3 a,5
Moycuns diuiem de la temperature 28 ,o
Ciel naogeux depais h. d martin et
couvert dcpuis le coacher d soleil. Halo
so'-ire ta 2h.
Temperature da jour aormale, cell de
la nuit trop d lee.
Barometre en baie. SC R

Ammebl6* Nattonale
L'Asscmble Nationale rteoit aujoard'hui
le Cabinet qui doit effecter le dp6t de
1'Ewpos6 general de 1a station de a Rd-
pub'.i e.
A Issue de Ia since les deux chambrte
se separeront poor recevoir, i nouveau,
chacane, le minis 6re qui deposera le bad-
get de 1'ezercice tgo 19to et les comptes
genoraux de la Repoblique.
Haiti Politiqre et Littraire
Notre estimi contr6re paratt cetaprs-
midi, avec important sommaire qu voi-
cA :
Vive Antoine Simon, Protectrur de Is
Pres-e I Fiches ( P'a* de Satr qio ), An-
toine Laforest;- Le bonheor apprtie t A
qni tait des heureux, Rose Dboti ;- Les
gloires do Parnau Alain Clie ; Al-
bum dune premiere communicate, JesI
Auguste :--Pag dHistoire, Dom BooM;-
Choses d'hier ( Extrait de l'xpee Aniral
de la Situation de 19o7 ) L'BEpereur de
de Chine, (Ia vdrit sr a mort) ; Say-
uote de Salon ( Les qoatre msos ),
Carmen de C ;-- Mr Reda"d Hppotite
et la Press ;- La Presse et le Prsident:--
La Press, a Paissace formidable .. fran-
;ois Xavier ; -Conorpolntes. Lafort Noi-
re ;--- Les ev6nements de lauvier p9o8 A
Port-de-Paix (fin) Poor les saim.-
tr6s ; er Mai; B Tarquie, Frae.is-
Xavier ;- Les capitalism() ;- Peties
notes.

Noos appreos la maot d'n eacellem-
te personnequi exetr8ait vo c ddvosomeu
les fonctios d'eorome t I'Homce St-
Vincent de Paul : Mile Soma Borr&.
Ses (undrailkes uut Ieceat raptr midi
SI'Eglis Ste-Anne.
Sioc.r. coudokUlfg.


LA CHAMBRE

La formation des different comits de
la Chambre est ia suivante poor le course
de la present session :
CoMIrt DB.'INTkARIEUR.- Joseph SEv6re,


J BN. Mrcella, Odilon MIns, BtmO
Williams, Dr ItMimo Sevaim.
CoMun m TRAvAU Pouucs wr Bs e'A-
GmCULTUm .- A. Simoe fi, P.S. Gl-,
lsame, iMosmaBPrasm d m. PBl e-oas.,
Alphoose Ja-Joseph, Dr id Sejord.
Fleuty Siaon, Cals L9 aoke, Best Ri-
gaud, Beauharnais n PFranois, Louis Bose-
iss, Calite i6s, DoslaiBvil, Vespesien
Goael, Dr C. Charot, J. E. K4ool.
CouMITr n RraEATmIS E .o.ve.u T
ImrTaucrnoN Puu.QVo. Ph. Willism, Jh
V. D6sir, Emile Marclin, Sntrls Pole,
Planes Edouard, P. M. Dacasse, Fid6lia
Jeone. Alexandre Boacherema, D. Pinchi-
nat C. A. Toussaint, Narcs Leconte,
Florvil Nan, Georges Zamnor, Hector Jn-
Jostph, Borgella Severe, jh. S&6vre.
CoMITE Dn LA IUSTICEB ZTrD CULTS -
I. M Brdy, Denis St-Aude, J. B. N. Va-
embron. Bvariste Docheine, B. Jo Casi-
mir, L. Dronimand, Actdon Francos, M.
Morpeau, Alfred Legendre, L D. Ber-
rouet, Savoie Auguste Ls. S. Dubuisson,
Mac Donald Alezandre. St Julisn Sanoa,
Camille Gabriel, Timoc'; I ifontant,
Lancelot Lyon.
CoMun DE LA GUERRE ET DB LA MwARNE
I.J. Figaro, Tincy Apollon, Isa.c LUgir.
Edouard Eticnne, Felix Jeune. I. Goiar-
goe, R. CIlestin jeane, Em. Ziphirin.
Xavier Gilles, Darius Magloire, L. Lapom
meray, Sidrac Lucas, Docarmel Felix
Monbelear, Robert Roche, Emm. Gabriel.
I I_ -_ rL_ n

BOITE AUX LETTRES

Pot-au-Prince, le 7 Mai 1909
Mr CLgrEr MAGLOIRE
Directeur a du MAtis
Moa cher Directeur,
C'e.t certainement par errear, quo, dans
'article intituld La Chambre paru an
no d'hier do Matin (6 Mai) mon nom
est c't6 corm.e tant intervene dans les d6
bats relatifi a I'affaire des sinistrds et d'a
voir fail observer que les miistresiu nat
point enco'e dipost expo i gral d& la
Situation, que It contact entire la Cbabre et
le Cabinet n'est pas nettenet tabli. "'
J n'ai pas eu A prendre part t la dis-
cussion. Mais par centre, j'ai exorifn,
apis la seance, et devant un grope de col-
Igues, cette opinion :
"Le college Bailly pouvait A bon escient
maintenir a la tribune sa p-oposition de
uestionner ou d'interp:ler le Secritnire
d'Eat des Fi relativement I l'affaire
des sinistrds, attend que la Constitution,
loin de loi en retire le droit, lei accord.
aU contraire en se article 84 t 117 la fa-
culti'de I'exercer sans fixation daumcu temps
md ddlai an moment que I'intar&' public eas
en ;au.
Cette opinion a tc partg,.e par la plo-
part de mes colleges
Voila, mon cher Directeur, la modest
part que j'ai prise A la discussion apres la
seance d'avant-hier 6 Mai.
Cordialement votre,
CAMiLLE LEON, Diputd des Cays.


R. Daguindean, Ernest Ewald, J B. Lan- -- --- :- -
rent, Turenne Dcsgraves, J. D. Brizauld, 6tel Bellevue
Samuel Jn-Gilles, Occdan Jadotte. Arthur Le mie.x situ plus co..
Gaston, Alexis Nord Charles, V. Toussaint fortable.- Champ-dole ar.pls
Noel, Camille LEon, M. Mathieu, Jh. De- Cuiaine renomme.-h p sur Iaam.er
graff, Dr L. Camille, Aug. Douyon, Ed. 4w m r uur l mer.
Desroches. FL'Atdmintistration du MATIN i.n
CoumrT sD FmAcu rT ComMcEr. J. form a bonn6squils no doiv
Jeannot, G. Desrosiers, Antoine Pierre- orme es abonn6 qu'ils ne doivat
Paul, Rodolphe IT fontant, A. R Durand, rin payer, %bownment ou autres,
Lyncie Durosesa, Adolphe Sambour, Ed- que oontre regus imnprim6s ot por
ner Hypolite, Memnon Itnuo Ed, tant le timbre da journal.
Bailly, pi Pierre-Louis, Pierre P Ie,, L'A idm rater.- Arthur ISMDomZ


ues laoons d'oH


culaut L gPital
litatre -Nm-

Dans noire entretio sur 'L'
i'dvaltio de 4 taklermsu IU ~Mu
poist de r w I us O 'y ,
ne qu'un aperC de la Onagion
letsse t I 6pieal MIhdre osj
Si nous revenons encoen r ce su
que noas troovoos Ldeu-aire d'
mot At noore ede, das le butde
trtr combien per a e 0 iinistraim
organism, et per ne bhyg ee dLie
Its malsdesl hosptatia li ui tne
pas de pr4itspostitlo A la malai it
litie pcuvent en etre a Wnts.
Rappelons brievemew~ ce que
avions dit, d6jl de la SlIle des
le uu poorr nous rmettc e pair
sales Jobet et Deboox.
Li sAlle Deett, avioo rocs ecrirt, '
guc., appr. pp cc l'in'tt i ment des
siques, a cause de I'tuir e de son
di c. dc la sitta'ion qui. o.cupe i
xim:t des sutre sales, 'lu conua
minent des maladts des r r,2 ed,
ce qui est une (ante grate contre lc
de l'hyg mne.
Li Saile Jobct qui m'a pas en
notre a tention, ote ne vig tl
itn ; elle est cont;gri I lai salle
et par consequent, txpaoe i I'i
tiberculeuse par coatigion.
Ces deu sales se communique
one porte et une feoettc constam
vertcs. Les tuberculeuz q i ont baii
sortir, soit pour la proamnade dalas
lies dicoupes, soit por la core di
milieu des plants verdvantes, et
fitcheur agriab!e qli s t'hie des,
res, passent par la sa le 'ibet ; is y
journert qutlquefoii, plour s'co
av c leurs amis de lear usutfrance, o0
poar .eur corner qoelqucs fairs
dts temps passes.
Mais lorsqu pir sui- de la soai
vo:able aux pcrsonnes prJ spos54eq
b rculose, ii arrive un grand n
m;litaires poitrinaires, n est oblitgi
faut de lits, de les longer dans is
b.t, oh I'on ne derait t cevoir qoc
tieats non atteints de tLb:rculo J
Sonvent,--- A la visit Ju m13a,
mlades se plaignent aiaatement ft
cin de service, le piint de tWi.
d'eL.x, le voisin qui toQse, quig
les tient en Eveil pendait la nut.-
eo passant,qq'ootre ces Cnijin *
gem ssements des tob;uleu eui
mo ions aux patients, Itsqueiles
vent c. r ainememt pas leur lsam
longue, on tout au miks lear
lueur d'espirace qu'ls arrived
gunrson. ,
Is oot riaon de testc
dejhl, iis rcpiremt Ints halaisom..
de a vie en commpua et les
vieancn ot m Uonller pbatmoi
cilles de Koch.
Dans Is saU Debmo nous
counter des tubruo l- s an
le servm do ciMBfr $it PjIG
dae ]uvale -m ^RAs


Moss vgin emus&soldstS 45
((, ^iWS~r *y~~ai ,





te temps que 1'on relegue ailicus la
IMCt:; 1 h6pital mrme, si *'<,n
ile pet-4 re co's rve, mnias d ins
ro iole6, en a:tendatJt q'.e on
coutruire des sanatoria dAnss les
S surtout sur les "nmt.:gnes, c.r
lavons d.t a nous le .epetons, Ila
a esi le p re des maux qui affli-
trhmanit.
one salle comme celle des tbe -
on ne devrait admettre que dcLx
iseraient places chaicn A ses extrr-
Stelle sorte qu'tl, soient tres eloi-
re de l'autre et qu'lls ne soient
r contact avec les cloisons qui re-
sirement les gutielettes de cra-
troeaees pendant les etffrts= de toux.
pr ctte raison qu'il 'i:uporte qu'A
d'u phtisique, 'asepsie des vt e-
des obj:ts de lirerie ei des apparte-
ioit aite d'une f~j n rigoureuse.
point de vue adnministrataf, nousi
qo'il est urgent qu'un certificate
oi du s rvice militjire soit donn,
rit xilade, et surrout au soldat
x qui est -sous Is armes, si ce
ae doit point recevoir les soins n6-
il' h6ital, pour se 'rendre dans
are part, les infirm'ers haitiens qui
.jamais des it.dividus Lntendus,
qu'on leur apprenne 'les notions
d'hygicne aian q I'ils sachent
anir contre les causes de trans-
des maladies contagieuses. II est
d fire de ces infirmiers des pro-
Is, en leur inliquant des proct-
lImaqes pour la bonne march de
nrveillance d.s mald.s nest p-s
tLC, pis assez active ly a cu
A qui l'on avait fait 46icse
e t qui trouvaient moyen de
r 0s grogs en cachette.
glaCa qui monte la garde, tol re
illaissera acheter de l'a!cool au
itSt assure que celui-ci consentira
pnIger avec uIi.

que la guerre civil sera existante
iut de l ambition do pouvoir, que
is e ne sera pas teformh, que le
r t stra fait inconsciemment et
et qu( 1 hygi6ae sera nEgtigEe A
1a prison, et t l' hpital, nos
I orir tristement nos pauvres sol-
Da l!ai-et- on pu dans ler
of St fllow f eAM t lers e-o
Stss r de la terr lesappelle?


ib Attaph 'a Mualdie sous Its
goa Is quest 1080
open sOO yphilitique pulmo-
= dans la mn1me chamrbre
"bervklCuI p lnoflire.
jm &&leons, syphilis pulmoiaire
pulmol3re ont des symp 6
Ce qii Ls dff6rencie, c'ect
g diagoostiqueC par l'ezAmen des
quL faith dcouvrlr le bactlle de
rautw Par l'existefce des sigocs de
Cesa poirquoi faute d'un labo-
a, b6riol ogj I'on est ten,6 par-
ins confondre.
..tque pulwoniaire qu'ofl cn er-
Salle Dsert ct qui sera conti-
en contact avec Ie tuberculeuxl
ura contagion n par celui-ti ;
dble fois pulmon-quc, de syphiis
.becsalose, ce sera en qucique sorte
-taberculcur puImonaire.
qm was permit encore de reconnal-
sypkilis pulmonire de I'autic, se
i par I disparition en queqies jours
w5F6tues, ojx, craihjts puvadent,
Ow xctunes, amJtgrissement, par
p I&e midication specifique.


*
1..- t i b) .t QtU 3 ~, : est at-
I. 11 i, I. in l t q l. c i tiant et pattira
I. ,ti,.- j,)'ir.A 6 h'uces Ilu soir, pour
P tit-( A'e, St-Mate et Gonaives.
L'At iENT,
E. ROBELIN.


Mr C. L. Verret
Tailleur-Marchand
nanne aviR t sa bia-nveillante clien-
tele que sa ruaison No 7, Rae Traver-
si re est toujours biln pourvue d'une
variA4t d'BtotTes de la haute non-
veaut6 prnsinrve.
QUALtrr SUPItRLBiUHI COUPS LioGANT
TAnvAIL so!oGN ExrcTION PROMPTr-
Prix frr r4du;ws I


NESTORI FELIU
L'excellent tailleur avatit ageusemen
connu do toute la RApubtique vien
de rouvrir son atelier Ru' F6roaI
( Rue des Miracles ) No 6t, pr6s doe
LdrG Cauvin,
Sa noiubiouse clieitlle trouvera


toujours to'lt
travaux q.ai lui


satisfaction
seltofot conL-


-- _...
Chapellerie

ACCOUREZ CH1lZ

JAIME TESTAR
I.e chapeli.r remarquable, avan-
lagusemett co ,ina,fait savoir au pu-
blic en g6nAral et A sa nombreuse
clientele qu'il vient dc trantsftrer sa
FABRIOUE DE CH4tPUX
(L'ANCIENNI MASON DU LOUVRE )
DE LI PLACE GI FFItAR) A LA
GRAND RUE OU RIPUBLICAINE
No I i9. En fac, d la Po.ste
Ie nouvel 6tabliseement est on-
vert sous le nom de la fleur de
I' rxeriqce
II promet soin et promptitude
coUrwe toolours


A IAnge Gardien

98, Rue du Reservoir, 98


Et pourtant nous demandons i grands
cris que notre agriculture renaisse, qu'elle
prospre ; que notre popuL-tion se dtve-
etoornons-les dans les champs, s oiei
entendu on ne rent pas mettre en lpra
tique A leur Cga'd, les principles que com-
mande 1'hyginae
L'air des montagnes revivifiera lcurs
poomons, its n'auront pas A souffrir come
en ville de l'anfluence'des maladies con
tag cases.
Ils ne connaissent pas 1'hygiene ..
et nous nen faisons pas pour eux ..
Tenons compete de cela.
Dr JUSTIN VIARD



C"e P" Trianisallanti

La Compagnie G-6ira'e Tra isatlan-
tique a I'honnear d':viser le Commer
ce et Is Public liu'tlle a tiomm~ Mon-
sieur E. Robelin, agent a PIort-au-
Prince, & partir du ler .\ai 19~),
Port-au-Prince, le 20 Avril i!\j.
*


I-k' P~,tbiIIl4b:,


reeuos ce mois


FOHmp.S i) Et. 4:1I.A.1V I i -t'sISMtIisI'lk CIIAINE CEINTURES.
DI rO I RE (ol l S 1h M IIII.t,, ,


Articles de 16re


Conmmnunion: AUMONiftiES GANTs-


M*DAILLE.S (:ICI'LTs I(.:rtt I POURI 1LLETTES (:IIAUSS.TIcS
IT BAR Tissus i"'UR floiws, t oo.
Spdcialit6 de deull: c 0ii.:.u '1 c:.pe derniore mole- SAU-
TOIRS BA1ASs.ADS (bUIU1UC)NES motirnVillE et".



Prodaidy iyjl8tlqdOS pour la Toilelle


A

g
4)
.
0
4)



* Ec

I,


a 'cic t Fiepidenirie auquel elle
I r1 f t C Ulle r -'oLj)1IIsse et UD e-
LA !out56 incomparable en lui com-
rI.woiquant son ddlicieux par-
fum. Elle coiserwdeu : tl teint, car elle est souveraine
contre le liale, les piquic..- Ju': 'U uptions de la peau.
C~~ .~ is Y bi-ruthi, invisible, adl6-
%P r7 V, impalpable, prdpar6.
LA sdiao4a ou esprsn
~P~j DsrL 1sip~ciaeflent pour les person-
P- 1 *l I ts qui veulont avoir un taint
1Tprochabv ) it; I --,)!I vt'ut)olut cuntrib!6 A tairW dogle,


1a Favorite jt, l' ji '-;. ,

LE CI~?XIJ~ij
toutes 7b1 .-IA~ t
est p trra ~' i ,' i, *,
daanes dow t ki ,


n d% Cr6rne Simon,
ip vpar.A tr orj It's p1incipea
HI3 ~c,;-x, !-rtaill lylegr6
Stie Ia 0. uxiu Simon ; ii
TOll e d,-~ ijfirlrt.i et pour les,


&bt-nce (T;r = 'c ri))p6t pour iHaiti


'W)N X7'3 LAVILLN
R.a. diu Magarnr da sKia. 98
__________________ -. ..sr -C -.- -r. -r


LINE HOLL ANDAISE

Pour I iE'lAr p r I i voie de New-York
PROCHAINS DEPARTS:


Dimanche, 9 Mai --- ss. Prins Mairits "


23


( capt. van dler Est


" --- ss. "Pirin Ir N lerlnlie," (capt. van der Goot


"0 Juin--- ss. Priris Willem IV (capt. Koniiigstein)
Ces bateaux qui sont des pits nollernes de notre flotille, poss6dent
d'excellentes commodities pour passages ; grades cabines, simples te
doubles; cabines correspondantes pour families, toutes avec lits non
superpos6s,
M6decin et stewardess (femm3 lie chambre).-
Excellente cuisine francaise.
GERLACH & Co, Agents.


---~-. -- ----- I


-


m I


comme
poO les
n".


A VISITOR :

1eri ierc s


**


==








Grand Rabais!

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION


( 907 )


HAS CONFERED A


Gold


Medal


upon


Tannerie Continentale
DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
CHIVREAU GLACI, pour homes et dames P. 10. Enfants P. 8
VERNIS BCLIPs C a 12 10
COULKUR LOTUS a 12 10


Pour la vente en gros 5 oto


PRIX


d'esoompte.


HORS CONCOURS


Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Me-ibro du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'A 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
Oourt les m6dailles d'or de toutes 1:. Expositions, a pris la suite
lt affairs de feu son mari, et se tient A la mme halle, sise 7,Ru8
des C6sars, a la disposition do sa nombreuse clientele,
dent les commander seront ex6cut6es aiec la m6me soin quo par
le pa~e.
.. ... .... .. ,=


IT .xA'A BELLEVUE

Pkue du Chwamps-dc-Mars
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mm. Hermance ALFRED, directrice


APPARTRMENTS


4LU R FAJL LE


DXNEYFS-LU Nj 'CHF.
ImeaUlhuon modornev et ccafor.!a!i. -- .4 Top ia: O -
dowes #9 r*ig sr. -- -L"Tra%%pjs :,ty4 dciw-roi ;r .,Za LOU1ss s ; 7NAinu
PROPRIET1 SPACIEUSE, S3OUX ; '' U1Ji DEUZ RUES
PIROMUNADE8 J.&ADINIS
"isa dor ion. -Pi../~.J4..mop~oqe.
Sonurwrieu s ectriques


A~4 Ir 1ows.. iKA 1- ( f ksirtrgl
f--4 7 8 ir 23; (


- .-. -- '-~-


Tib6re Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPECIALITr:
PANTOUPLES MULES

Etude
DE
.* Charles MILLERY
Notaire public
53, Ruo du Port, 58.


JULIEN FLORUS
tA ;.:i. i :.t' de la0 26" Compagai
d'ouvriers d'Artills ( ( Lors )
Se tient A la disposition du public
poor tous travaux de FORGE, et d'A
JUSTAGo, de RPARATION de coffr-
forts etc. etc. i de bones conditions.
Rue de la RRolution N* 19
Vis-A-vis d4 la Cmbr s. d. D4, M
Bus et Buggy & loner par houre
pour courses en ville, promenade A
la champagne A Pdtion-Ville. eto.
S'adcsser au No 156 Rue du Mag.
sin de 1'Etat on too de la Glaotee.
i


A LILiGANCE
0ORDONNHI E.
:EE2, M3MX30~
41. & riiC 4c
GHAUSSURKS AN i)ikV6-TjPOU La L VIE
Pronmptitude :t soiu aux commas-
deq ;:.1qrr'tl'Y ~
doq et tA.
vail toujoars tout cCA q'ui-i y do plus
mouveiaxI.
Formes amdricaine et franqaise pour'
Messieurs; l66gantes ot cowimndOs
Pourles enfantsa le pus& l'aiso.
Travail solide ex6cut ave
dosPa p"am de premrrieemarqua
Assnrsore do grand caLain.


Cordo on erie Nouvelle


07 23 PETOIA



V Qrr~a 'T t.?;A!!,.

~oOZna1n4 riife:, t''ntn Sdi qu'ea
Province.
Fw A & hommes : 6!: .-utes et ra-
HOoD n W! f.-?
CL,!'Vti CAa dares i)htniare m-
4, i~ .PK~s- ) ,. le p!!S commode :
-chaiLS' "s i,.oir enfrfnt1' confec'tion-
udCs a% '. P,7aux de. ioa fOS nuCance
4'nr, 'iiz6Jction at dyirdaerrdprochs-
Cirelrfo, p-.*.vi ttt l~quides
V..' J )- A'fv 90 0WO&W.


A. de


Mattdis &


Co


Maison fondue en 1888.

Derniers articles reup
Par.rf !rneie Houbigant; Ro-
al Houbigant ; Fougire Royal ; Par-
fm Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs dlegants.
Parfum renomm6 Astris; Lotio, 2T.-
copherouts.
Lamoes, Fouets et Chamnois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes. Fumos.
cigarettes, Cravates, Maroquinerie do
toutoe qualit4a.
La Maison a trujours un grand as-
sortiment d- IBijoutertr, d'Argnte ie,
de Diamant, A la dispostio do public
en g6ndral et A la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gramures, Confectito
ear command.
Achat de visil or #t vied argelt,-
dimant et pierres prdoiewes A d4s prix
eDvntagedux.
ACHAT D'ICAILLM DR CARzr
Prix zexoptioniol I


Mason p
t96 GRAUNX
DiriO N

L.. HO
AM6i6 m1embre do I a
ltrepte ds materwtas
Vient do reoTeoir u a
tacI- diagonal, canir
top, cheviotepomr deadi
do parutlieiremrout tMa
b collection do enj
do gilets d fautade.
tore bauilt6
& oialit6 do
oeM.- Coupes Fnau
kAjdrt.jn do di
La mzironi coofeotionm
to m a nil tairesr
do1nxAas. muaxqri3s,
r-. to eto, de tow

PHOTOGIRAp
JH. M. DUPLB
Grand atelier dl
120 RUE DU Coum
Travaux de touted auo
routes grandeur.
Reproductions Agndium

Chapeaux!
Chapeaux tt
hapi
PAILLI DR PM
ACCOUREZ
Feliberto Go
ET
JOSi: SAN 1111
FABRIOfE DICUIm
PLACE GEMFI
S ,4m do CiA tre aM
Pour tous les goftdt *I
Isa borIse.

Francisco DI
Fabricant de
La Manutacture a
un grand stock, p
gros et on detail, dS
tons genrfs pour
Homuas, FaMI .
Los commandos do
de 'intdrieur poorront
4aas uOe semainte po
23. Rue ds Fron
POeT-AU-lnWMB

Chez App.

Viennent d'arrwbM
pear : B g
Pat4 de foie grs.S
Pgl e.on aoz pots.
Asperles se FrMe ti
we et per flOo.f
MlkQ. Ofeat


GRAND


Table d'H6te