<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00612
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: May 3, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00612

Full Text


PORT-AU-PR1NCE ( fIA!


C2


J


Lundi, 3 Mai 1909.


m m


Arthur Isidore,
ADMINISTRATRUR


OUOTIDIEN


Cramille N6r6 Numa
RADACTIUR Eh CHUY


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NDR 15 C IE
LE NUMERO 5CENTIMES
o-AU.PRIE us Mno. o00 C16ment Magloire
DtPAUITEMENTS Ux Mois. < 2.20 L Les hoanewoutrs parent da ir et du lj de chaqes
TDPARTEN Mois 6.00 DIRECTION-REDACTION-ADMINISTRATION moil et,sot payables d'avance
TUNGER ....... ToIs MoIs. 8.00 45, wN low, 45. Le. manuearitr i mens oa non aus ereatlpa rma61


Histoire

A L'USAGE D:
LIVI
Violence et
X
Un dernier souvenir A Christophe,
re nous allons enterrer dans ce cha-
itre: en dvacuant Drouillard, dans la
nit du 14 au 15 Juin 1812, il laissa le
nmmandement superieur au grand
arechal, gdndral Martial Besse, en lui
donnant de fire sacrifier les pri-
mnniers faits a Santo et A Sibert, au
>mbre d'environ 200": ils furent
6s aux Sources-Puantes.
Des qu'arriva a Saint-Marc l'ordre de
!grader le colonel de la garrison de
ite ville, qui venait de se prononcer
ntre Christophe ''la troupe, excite
r les meneurs, tua le gdndral, ainsi
le colonel nomm6 A la place de
i qu'on voulait d6grader, et leurs
tes furent envoyees a Boyer."
La rivolte s'4tendant de plus en
us et les troupes de Christophe lui
sant successivement defection, il se
cide le 8 octobre 1820.
Lacertitude de ce fait occasionna la
us grande confusion et le plus
and ddsordre. Les chefs du Cap
tient trace un exemple' en per-
Attant le pillage du palais de cette
le, des chAteaux royaux situds dans
Scampagnes, de tons les 6tablisse-
Bnts app-rtenant A la couronne, soit
Jeor profit, soit & celui des troupes
;de la multitude : les nombreux ser-
Uers, la ppalation de Sans-Souci et
sa de soldats qui y dtaient encore,
nmencerent immddiatement le sac
.ette riche demeure royale; c'etait
en apporterait le plus, de toutes
hoses prdcieuses rassembldes A
ds frais dans ce palais."
ay a noter que les chAteaux pro-
.entdits de Christophe, lesquels
ient dans les anciennes habita-
rcoloiales, t Is qe les Ddlices de
I ellW .le-.Roi, la Conquate,
t papGlr dTesez-y, Mettez-y,
dtii la Plupart des sucreries et


,19 f i ^ 'vivres plants par les insuiges. Et
d'H aisti t les regiments du Sud, au nombre de
six, passerent au Grand-Doco un mois
ES ADULTES pour y detruire les plants jusqu'd
leurs racines, comme on faisait dans
SIII tous les lieux ; meme les vivres qui ne
I servaient pas a leur nourriture dtaient
repr6sailles reunis en tas et briles."
Puis on iacendia toutes les maisons
VIII de ce village.
des cotonneries dans la plaine du Nord: Nous avons mentionn6, dans le cha-
elles furent toutes ravagees. pitre des conspirations, le vaste com-
Et le cadavre royal qui, dans les ap- plot qui s'etait formed, au commence-
partements prives, gisait baign6 dans meant de 1821, par le general Richard
son sang? "Madame Christophe et ses au Cip, en intelligence avec Joseph
deux filles ne trouverent auprbs d'elles Jdi6nm,- et Dossous, aux Gonalves ; Vic-
pour I'ensevelir et pour les assiter que tor Toby, A la Petite-Rivibre ; Bazin,
le gendralDupuy et le colonel Prdzeau." aux Verrettes, et le colonel Paulin a
Ils mirent a la hate Christophe dans un Saint-Iarc.
hamac, fouillArent hbtivement un trou A Saint-Marc, on se le rappelle, le
dans la parties sud de la citadelle connue coup avait avorte. La force publique,
sous le nom de Cav lier, et l'y dcpo- pour dissiper le rassemblement qui
serent. 11 tait temps, les r6volution- s'dtait effectu6 chez Paulin, assaillit sa
naires envahissaient dedj lepalais royal. maison a coups de feu, et Paulin tornba,
Its se pricipiterent dans la piece frappd de plu-ieurs bales.
of etait Madame Christophe avec ses A la Petite-Riviee et aux Verrettes,
enfants, qu'ils arracherent de ses bras. las populations av ieat eu le temps
Vn de ses fils ( Victor Henry, le prince d'-tre mises sur pied ; mais le 16 re-
royal et l'hdritier presomptif) fat A la giment de Mirebalais etant arrive a
lettre laille en pieces sous sa crois6e... temps, Bazin fut pris et ex6cutl son-
Elle entendit ensuite I'aind qui implo- mairement. Quant a Victor Toby,envo-
rait." y6 sous escorted A St-Marc, ii y fut jug6,
II s'appelait Eugene et 6tait ua enfant condamnd a mort et ex6cute.
natural que Cnristophe avait eu d'une Au Cap-Haitien, le complot fut aussi
autre femme que son spouse. II avait d6joud ; l'arrestation des chefs de la
reca une education soignee en Angle- conspiration eut lieu assez A temps
terre. pour que la paix publique ne fAt pas
Les soldats le massacrerent. Ia trouble. Le g6n6ral Richard, le colo-
reine n'eut pas meme la consolation nel Henry Cimetiere, le ipitaine Domi-
d'ensevelir les restes de ses malheu- nique et le nomm6 Belzance, reputes
reux enfants : une populace ivre de fu- les conspirateurs en chef, furent en
reur s'en partagea les lambeaux. mrme temps que les priucipaux accu-
Puis ce tut le tour de ceux qui s'd- sBs, expdd'es & Port-au-Prince, jug6s
talent le plus compromise au service de par un conseil special militaire, con-
Christophe : c'est ainsi que le 18 octo- damnes et enfin exdcutes.
bre 1820, les r6volutionnaires firent Nous avons aussi racont6 comment,
assassiner en m6me tempsVastey, Jean- en Avril 1821, Boyer faillit etre, sous
Philippe Daut, Joachim Deschamps, le pdristyle m6me du palais du Cap,
Achille, Dessalines jeune et Toussaint. l'objet d'une aggression armee, de la
Part d'un grenadier qui se porta jusqu'-
Nous sommes sous le gouvernement auprbs de lui en quality de porte-pa-
de Boyer; la Grande-Anse se souleve role du le et du 2e rdgiments mutinds
sons le commandment de Goman; les a occasion de l'embarquement de Ro-
troupes du Sad ont revu l'ordre de mar- main.
cher contre les rebelles. I L'intention criminelle fut d6celde
La division Borgella, en merchant a par le fusil armed, amorce et charged do
L'ennemi, passai quine jours sur l'ha- balls, que portait le grenadier. Celui-!
bitalion Bourdon, '" pour y d6truire lee ci fut,lau46 soarrtation,-


'vrd au jugement d'un conseil de guer-
re, en mreme temps quo deux officiers
moteurs de la rebellion, et quelques
sous-officiers : ils furent tous condam-
ne6 et ex6cutds.

Tenu quelque temps sous la haute
surveillan-.e militaire A Ldogane, Paul
Romain vit, en aoOt 1822, ddjouer la
conspiration qu'il fomentait dans cette
place. Arr~td par une garde sons les
ordres du colonel Loret, commandant
de la place, dans la pensde d'etre ache-
mind A Port-au-Prince. Remain fut as-
sassin6 sur la route de Ldogane A la
Capital.
Jacques Pierre Lamothe qui avait kt4
expddi6 par lui aupres de Magny, au
Cap, pou- le gagner A son funeste pro-
jet, fut arret6, condamnd A mort et
ex6cute.
AUGUSTE MAGLOIRE.

L'Administration du MATIN in-
forme ses abonnds qu'ils ne doiven
rien payer, abonnernent ou autres.
que contre regus iraprirm6s et por-
tant le timbre du journal.
L'Administraleur,- Arthur ISIDORE


-- --


RENSEIGNEMENTS
MLTT ORBOLOGIQUES
Obmaorva.toire
C>bP0tr-%r atc1ir V4
DU
SMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL

DIMANCHE 2 MAI 1909


Baromftre midi


Temnp6raturerni."f'1 21,8
tmamiximum 32.1
Moyenne diurne de la temperature 2 ,3
Ciel assez clair jusqu'a 5 h. du soir.
Pluie A 6 h. marquant 5 millimetres.
Arc-en-ciel et Eclairs.
Barometre legerement en hausse.
SCHfIRER


Trolibme ~Annd8, No 628


~-21~1~ rt~ I ~L~ - ---- -r~slr


761. '-2








Nouveau r6f6r6
Nous annoncions dernierement comment
Ie juge Monde-tin avait rendu one ordon-
nance maintenant Mr Frdirique en pos
session de 1'Imprimerie connue sous le
nom de 1'Effort." Quand le directeur
de I'Impartial se present avec le juge pour
donn:r suite A l'ordonnance, il se heurta
A une opposition faite par la veuve LhC-
risson Le Juge de Paix demand le rdfirC.
Au tribunal, c'est le juge DWsir qui en-
tend I'atfiire ct rend une ordonnauce au2:
torisant de passer outre ct d'exicuter la
premiere decision judiciaire.
C'est ainsi que l'lmpartial reparat same-
di dernier.
FianQailles
Nous avons res'ala carte de fiangailles de
Mile FL.oRA ST-CLoUU avec Mr LARCCHELLE
MOMPLAIMIR.
Compliments aux futures 6poux.
9oMouvement diplomatic ie
Le Martin a en l'honneur de recevoir
samedi la visit de S. E. M. Furniss. mi-
nistre americain qui est parti en conga de
quelques mois.
En lui souhai:a:it une h'elreuse traver-
sie, il nous cst agreab!e d'esperer rtvoir
bient6t le sympathique diplomat.
La Nouvelle Revue
Nous avons recu le fascicule du mois de
fivrier de cette excellent revue qui con-
tient les matikres suivantes :- Haiti ct le
canal de Panama, par L. D ; Constantin
Durand( fin:) par Marc Arty ; la Femme
(suite) par Legitime ; le Caimitier par Ed-
mond Laforest.
Revue militaire
S. E. le President Simon a passe, hier
martin, en revue, sur l'Esplanadedu Champ-
de-Mars les troupes de la garnison de
Port-au-Prince ainsi que les quatres corps
de la Garde.- C'est le ministry de la
Guerre, le Genkral Septimus Marius qui a
requ le President de la Ripublique a son
arrive au Champ-de Mars oi les batteries
de la Garde ot t eu A excuter de brillantes
salves'
=La revue a cu plein succ&s. Les troupes
ont regagn6 leurs casernes vers les onze
heures.
Au Palais
Hier martin, A l'issue de la Revue, le
President Simon a reu au Palais de nom-
breux amiss qui tenaient A lui presenter
leors hommages.
Dans la salle du Conseil ou ils talentt
tous reunis, le President Simon leur a
adressC un discours trks court, precis et des
plus significatits. Le General Simon a
renouvelC la promesse qu'il a eu A fire A
tout le monde d'etre liks sincere dans I'ac-
complissement de ses devoirs ; il leur a
donni l'assurance encore une fois qu'il sera
touiours heurenx de voir le palais friquen-
t6 par le plus grand nombre d'amis os-
sible, qu'il est, et restera le pere des bons
enfants. "Je veux vous parler souvent, dit
le President, et tiens i vous donner cons-
tamment des avertissements plutot que
d'avoir i sdvir. Si je voulais counterr les
rapports qui m'ont 6tC faits sor I. compete
des uns et des autres, dis le mois de Jan-
vier, Fivrier et Mars, j'aurais peut-etre fait
d6ji beaucoup de mal. Eh bien, non I
je mets tout le monde A 1'6tude et observe
toot ce qui se tait autour de moi.
"Vous avez tomes les lliberts voulues.
Avec moi, la justice rgnera ; car on ne
pet pas gouverner en dehors des lois;
mais il taut que i'on comprenne aussi ce
que I'on doit de respect A l'autoriti et
combien on doit I'aider par one bonne sa-
gep e, accomplir ses devoirs."
Le President Simon, annonoe A l'assis-
tance son intention d'entreprendre bient6t


une tournde dans la Commune de 1'Ar- autre qui ne conviendrait pas cepen-
cahaie. II a I'assurance que, pendant son dant A son temperament, A son gouver-
absence, 1i meilleur menage existera entire nement. 11 a fait entendre A ce sojet
les repr6sentants du pouvoir et la popula- de sdrieux avertissements.
tion de Port-au-Prince. Ce serait A deplorer, mais que vou-
De frinhtiques vivats sont poussis dans lez-vous on l'y aurait forc6.
l'auditoire en I'honneur du President. 11 est encore temps que l'on revienne
Arrivage et Ddparrs A de meilleurs sentiments, que l'oD
Hier est entrf le steamer Pins Wi pense Ala RHpublique qui a besoin du
HiV, vec lent assaers steuivants venan de cme pour ,voluer dana le sens du
'N.,vc Ys orss suivants h venan de : bien, avec le rgigne complete de la Jus-
B W York J. L. Hachtmann, James tice qul chacun r6clame avec tant de
B. Goodwin. G. C. Elias. r .- _---:, .;..


- % M .ory a des sacrifices n ecessaires
Saint Marc : P. de Abeza, Henri Cles- qui ne resteront certainement pas au- sir I':uel de la Pic ri parono
ca. Louis Delva Consul Wolff, :Madame dessous du patriotism de ceux qui se re 1sEtr t Canal, l'ocear lo 1
Wolff et 3 enfants Mile Wolff, Mile Claire rclament des grands principles rdpubli- re ,Et Can a ocasio d
Pn-r.l, Edouard Venol. A. Pasquet. cains et qui veulent avoir Iambition, de l;gricul:urd qui fut c16b-il
L. Martin fils, Theresa Ricot, Mme R. !peut-tre lgitime, de restaurer ce pau- pls gand clat.
Cazeau. Mile Thermira Cazeau, Mile lose- vre et malheureux pays... Cioyens Agriculters,
phine Sab'egrair, Mme Philorviene Mor- A pareille popque, a- la m 't
tel, Benoit Biron, Mwe Viand, Mme Le- CAMILLE NER NUMA. ies rdgul 4rerent convis saotm'
gendre, Delicia Lamothe, Mine FleuriAu m d:fice.Autel:de la Parie, A I'o'amt
Oressiue, Maurice Clesca, Mme Vve Euge- pilmi.rs. symboles de lau.l
ne Pouly, Mme Marc Pierre Pierre, Mne vois entendre dire que la Pay t
Amalia Jean-Louis, Emile Miot,MWle C!aire tiellemnct agricolr. En cons ugaes
Miot, Darius DimanLhe. Abdilla Silomon, lab. u!s. par vos soins, il d i pqll
Htl'tne Poncy, :Ai:o:r:e Bjrrc-', Frcre reprer.dr! sa p -m ,r, s tWuaio, 1a
Gamaliel Marie, Mmne Vve Georges Angus, I 3 n"irc. spendeuc dans Ic mooJdsei s
MIle Ida Angus. L. Board, Dantes Pau- U U UIIJI VU Haiti.Reine des Anatil
lin, Dumarsais Mortel, Mine Zlina, Mile I est quelesol o a
G6sita, Elie Beliziire, Innocent Mirville, meill est vaanR que e ar sol vout
Jh. Marrelly, Eugene Ponuty, Augela Nous auons public dans le compte- me ileurs avanta que parrot il
Saimpre, Abecenne Narcisse, Andri Moris- rendu de I'ouvorture des Chambres le Hlas I vous avtz oouours entat
set, Alexandre Lalaune, Anecia Gaston, di- colors ,u Senateur Paulin. belles n hrtv es. s t voule s desav s a
II est reparti hier avec les passagers pour: \ici la r6pontis de S. E. le Pr6sident men' rus s' nvoler. se diuipr c
Cayes : Mr Volnev Douyon, Neltus Nel- 'llaiti. Cun nu;,g.
son, F. Ferrandini, Mr Sylvain, Miles Ma- MM les Senateurs, Une &r de progrs s'ouvre denmr
gueritte, Emmanuel, Clotille Napolon, MM. les D6putes, sous le Gouvernement actuel. ItlA
Elie Joseph, LUoncc Paul, Mi:e Aurdlie SI N qui pr
Telside Je n'accomplis pas seuiement un devoir ANTOIE SIMON qui prJdc an dit
Jdrimie : M. Philipp, Mile Ag~is Lar- patriotique en venant assister A l'ouverture de la Nation, est come vousa sel
ricux. Pauline Luraque, Mr Auguste Cou- solennelle de la a2 Session de la 26* L0 grinds p'anteurs de la Rkpub'iqe. Ii
ba, Rousseau aine, Leon Sylvera, Thea- gislature, c'est encore pour moi un r6el che route sa sollicitude sa relieS
gene Joseph, Mile Jeanne, Mr Prin. plaisir de prendre contact avec vous pour la culture dn Pays longrem ps hM
.Aquin Le juge Coudoi Bazile. cimenter davantage les bons rapports qui Ddji par des circulaires de so n
existent entire le Corps Legislatif et le yvois avez dA ressentir one ane sA
Ste Rose de Lima Pouvoir Executif. partout ou vous residez. Lae Gs
Hier martin a eu lieu au couvent Ste Ro- Je suis particuirement flattd de vous msnt prend a Ache de voos ofir ds
se de Lima une imposante premiere com- voir tous unis dans une seule et mme y~'e s de conmunicatioas propres, l
union qui a attire une assis-ance nom-r idee, dans certe id6e de contribuer franche- Jalgumerents de rivir,.s et canoaf,4ll
breuse at choisie parri laquelle on rermar- m:ent avec moi au rel6ecment de notre ;ei!! q i1 vous prinettront de miml
quait S. E. le Prdsident Simon, et les chre Patrie. Le discourse que I'honorable tivr vus terres ; d6i des oauiliailS
membres de sa famille. 'President de l'Assembl6e national vient .:hes anl Dpartcment de 1 Agricdli
Cer6moniedes plus grandioses en mcne le proonocer est po-jr moi un stdr grant ftl' !eJs pr, minres toumres, 6 8
temps que recuellies. qu.-- ceux qjui ont depeint avec tant de iIbo at .avantageux. Soi E cellesa i
A Lalue justest:e es ua.lUux q'i ..cLibent en cc mo- id-int ANTolNkI SlIION et s00o
Nous ati.,oas l'a:tention de q1.i de droit n tt !a nation et indjqud le remnde que tuenr .vc:e co lcolurSe voustoelh-
sur le mauvais e:at dins lequel se trouve 'ious devois y appoquer, ne sauront tre netlenlt encore Ia p-eiiertc lr
la route de La!ue ou avenue John Brown. ndit-lernts A accompl.,senent de leurs 'cOpr en! de I'Agriculure:LA
Oui l.a Paix p.rtout les moyma
Dans les parages di couvent de Ste Rose devoirC. O m ita ans paix, hoorables c
de Lima,- les crevasses empt:hent pre_- JM vouS remlrcir MM les Sdnt urs,' rens Sins la PrrZx. ons occrle
que la circulation des voitures. .MM. lcs D vutes, des snutiments 6 ev6s y"'s on pourr"z voues OC nL
i que vous prcfessez pour moi et du devoue- t l'.upsI, de va)s families, ct c IU
---- nent que vous me prometitn de mettre au de vo mioindres b:soins qui vOe
-PO I l tU E service de la chose pub ique. Vous faitel au travail.
PO I i Q U E bien de cheicher, d'uu commun accord' Ay-z confiince, citoyes a
avec l'Excutif, r6soudre le problcme du les mots. les phrases voaot Ctes
relevement National. En attendant, je note par les fGits que vous constiatfIr
II n'y a pas lieu dl'insister sur le ca- avec empressement votre promesse de con- Le Gouverntmetit volt Py
ractlre du court discourse qu'a pronon- sacrer le temps necessaire A l'examen ap- faible recompense que 1 Pays *
c6 hier le President Simon. UTue chose, profondi des projects que le Gouverne- chaque fJis ; ausi il se pro p'
cependant est a retenir : c'est un dis- inent doit bien6cr soumettre A vos delib6- prochaine et les suivames de Y
course d'averlissement pour ceux qui rations. Le moment en approche : 1'Ex-, ous I'ornbre de la Paile ll
veulent Atre encore des rurbulents. pose g6noral de la Situation est prt, ain- agricole out vous recevrtz t
En dehors de tout parti-pris, il y a si que les Comptes g6ndraux de la Ripu- vos constants efforts no;5yt
lieu de concevoir qu'il n'est pas pos- blique, le Budget est prepare dans le sens le concours que vous Yos
sible que le Pr6sident de la R6publique d'une diminution des charges de I E-at, et pr6ter dans tous ses besoi'
soit, tout le temps, oblige de se faire dans quelques jours la Cabinet ne man- Avec cet engagement que
violence, d'en appeler Ala lsaesse des! iuera pas de saisir les Chambres des pro- vous allez crier avec nous :
uns et des autres peur le maintien de lets du Gouvernement. Vive la Pai Il Fai
la paix et I'avancement du pays, sans Comme vous le dites si bien, MM. les Vive l'Union d, la Ia ., l
pouvoir obtenir une relle satisfaction. Senateurs, MM. les Dput6s, le pays peut Vive le Travail '
Fatigue des tiraillements perp6tuels se reliever de son dtat actuel, tout n 'st Vive le Prsidentd
qui se produisent beaucoup trop sou- pas perdu ; il suffit de combiner ensemble .. -
vent, il peut, facilement, arriver que. intelligence et la bonne volonti pour at- Pri6re d'avisr .l1
perdant touted patience, le Pr6sident teindre le but tant desir6. tion de la moindLt*'
Simon abandonne la voie conciliatrice Mettons-nous done A l'ceuvre sans phra- t6 dans Is servioa e 4U
dans laquelle il s'est engaged pour la ses et d'ici quelques mois, quand nous t a. atin qu'il y iOit do
direction de *a politique, et prone uane rons jetd an coop d'mcil sur la route par- die


c )urue, nous awrons la a re -
fant pas d6sespkrer de I'Avear
chere PtriCe.
Vive I'Assemblie National
Vive I'Union de la Ifatail
Vive la Constitotron I



FeMedl'Agricl


_ __ ,--- ---- -`a., ---. -.~










Iorlv s Etraigeres
-
Dornibrs D6p6ohes
CosTANTINOPLE 27.-- CeC oir, I'tat de
ge paralt ne plus exister. Des millicrs
pew es circulent dins les rues. et la
st en fate pour c6l1brer la victoire
iJeIoes Turcs etla fin du regne d'Ab-
LteoWs 28.- Une ddp&che privie de
stantinop'e dit que le bruit court que
Sltan Abdal-Hamid est mort n u dC-
chemet de soldats venue pour 'emme-
r du palais, 1'aurait trouvs sans connais,
dans l'une des pieces de son harem.
CONSTANTINOPLE a8 De nouveau
dres se sont products A Adana ou sIc
ues pillent et brClent les maisons.
Situation est des plus critiques. L' glise
jsoites, le couvent des Soeurs de la
o americaine ont iti iocendics.
Des dipdche d'autres points de la Syries
iot que 4o.ooo personnel sont sans
wi: des villes et des villages ayant 6t6
tpleitement dtruiits par les fanatiques.
Hadjin est assiCgi ; mais con-rairement
requi 2vait &t annoncC1. sc-s habitan's
it pa juwqu'a present r.poueser e!s arta-
as des fanatiquts, qui occupent les hau-
irstoisines.- A Beyrouth iout csr cal-
CLANE ( Sici'e ) 28.- Le yacht royal
Victoria and Albert ) avec le Roi, la
we d'Angleterre et I'Impiratrice dota-
te de Rassic s'est arr.td ici. Le yachr
pl croise en ce moment au sud de la
CONSTMANWOPLE 27.- Abdul Hlamid,
ze femmes de son harem et deux fiis.
itparis bier pour Salonique.Au dire de
icr-bey, on des chtfs du parties a Jeunes
acs,, Abdul-Hamid comparait en juge-
at pour avoir incite la revolte et le
nrtre parmi les troupes.
MoMrt CARLO 28. Un home du norn
Verdier, arreti ici, declare e:re anar-
sie et tre vcnu A Monaco pour v assas-
r le president Fallhes.
toME 28.- Acco pagnt& du ministre
affairs etrarngres, M. Tu toni, le roi
"or Emmaauel ert I. rrine Fi 'nee sont
tiscesoir p ur Bali. locai', si:uee A
miles A I'ouet de N.ipe ,ou ils se rcn-
itreront av.c le roi et La reine d'Angle-
ALErME (Sici'e) 28.- Le Roi -t la Rvi.
A: g'eerre sont ~artis aujourd'hui d'i-
'ur Baj A board de leur yact a Victoria
Uben.


Avis comrnercil
o1u avons Il'honneur d'lnforiner le
Imerce et le public en general
nog avons adrnis no.; collabo-
rs, UM ssieurs A.lo'f Strohm,
ie Fontaine et D sainville Mar-
Sno.ls cornme as.4ociA., daris nos
sa84tab'ie- a Uort.au Prince, J6.
e, Cayes, Aquin.
Ht-au-Prianc, .le 30 Avril 1909.
"RoBmtT DuTToN & Co

Us8itned Glace
De
PPORT-ATu-PiRINOE
l'hnaeur d'annoncer & sa Clien-
a' Prtir du In.. Mai, la ferme-
SO.Dir t eSt fixe A SIX HEU-
I deo tf, dimanchea et lea
'4.e fete.


(
I
I


C i Ge Transaillanlile

L'argent de la Compagnie Gni,& ale
Transatlantique a I'honneur d infor
mer les families des passages parties
par Montrial le 13 Avril, que ca pa-
quebot est arrive au Havr e ler nmai
au matin.
Port-au-Prince, le 3 Avril 1909.
L'AOGNT,
E. BOBELIN.
S.
La Compagnie G6nera'e Transatlan-
tique A 1'honoeur d'aviser le Commer
ce et le Public qu'elle a nomm6 Mon-
sieur E. Robelin, agent A Port-au-
Prince, A partir du ler Mai 1903.,
Port-au-Prince, le 20 Avril 1909.


re mangez pis e pain
8'11 n'estfaitaveo la "Pillsbury's
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus l6ger.
Pour tous renseignements s'a-
Iresser & :
Ernest Castera
repr'sentant de la PILLSBUvY's WASH-
BURN FLOUR MILS CO MINN APOLLI
BILLS
-- N
M' C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Done avis A sa bienveillante clien-
'4le quo sa maison No.7, Rue Traver-
sitre est toujours bien pourvue d'ane
variAti d'6toffes de la haute non-
veaut4 parisien e.
)'ALITAL SUPtRIIURK. COUPE LIoGANTS
AVAIL RF(VINd ExtCUTION PROMPTE-
Prix tris r/duits I


NESTOR FELIU
L'excellent tailleur avantageusemen)
connu de toutu la R4publique vient
de rouvrir son atelier Rue F6rou,
Rue des Miracles ) No 61, pres de M"
dger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme toujours toute satisfaction
pour les travaux qui lui seront con-
PHls.
PHOTOGRAPHIE


JH. M. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de touted sorts et de
routes grandeur.
Reproductions-Agrandibsoements

Mr Louis Em. Elie
Aocien 61ve de I'Ecole pratique d'Agriculture
de Bayeux
Agriculteur brevet6
24, Place Ste Anne, 24,
SPtCIALIT* : Cultures tropicales.
Caoutchouc, Cacaoyer, Vanille, Co-j
toanier, etc,


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Exdcutioi promn:, t et 4.jien~o gtl- or I)nnances.
Analyse4 s'ientii lies t Itclirnq lers.
Analyses fJA4 rniorik I .),, rit,,, ui vra etautres m~taux d'apres la
mIntho-i.e ain-.-ticaawe ( h i c -orty ).
FabridAtioai d'Eauax gazeuses, sirops ot veritable Kola
r(barmpagne A P. 0 la douzaine.
Droguericb en gros et en dutail


Proprictaire : J.


Buch


Pharmacien dipl6me allerand

D6p6t de Kola-Chantilgnie :
Au.x G rnaives : Madaine P. l.:Iaqiie
a Sairnt M: rc : M.Ia imr E M tritllv
A Petit-GorAv : i.rm ,inn Reimilbl & (&:,

GRANDE

PHARMACIE INTEB RN TONALE


Rue du


Magasin


de 1'Etat


Proprietaire HIUNECK


& Co.


La Grande PHARMACIES INTERNATIONAL
a I'honnenr d'aviser le puh'ic et ses nombreux c -ti~ts, qt'ell, vient de re-
cevoit un grand approvisiortnemrnet *de dugKier',., ,rt pltciaHlits phar aceu-
tiques tant d'Europe que det Eta!s-Uuis, qu',lle tieut IA leur disposition A
d. s prix excessivements avantageux.

Prod Ils -- --- -llyS p la Toilel--



0
0

5.


1Iaaiomm"s P"rW
CRIME SWC91R, ADOUGIRf
POUDRE9 VELaOUTER
BATVON sign )Au e +
53115aer,6 lateobeuig XrtU PIAM rj lefuCber 1e6 pmltatioa6


6i


Sadoucit I'6piderme auquel elle
LA donne une souplesse et un ve-
LAi U I II loutd incomparable en lui com-
S;L-- I Omuniquant son delicieux par-
fum. Elle conserve 1'eclat et la fralcheur du teint, car elle est souveraine
centre le hale, les piqdres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
rente, impalpable, pr6par6e
A | specialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teint
.reprochable; son parfum delicat, son velout6 ont contribute fair d'ollo,
ia Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Cr6me Simon,
LrE t yll prpar6 selon le drincl
l I I les plus scrupuleux de o'hygin
M 17 poss6de a un certain egr4
totes lea qualities bientaisantes et praservatrices de la Cr6me Simon ; 11
est particuli6rement recommand4 pour la Toilette des enfants et pour lee,
dames don't la peau eat delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
4A la M3 &tropoleO
MIAISON JULES LAVILLE
it.# Ru.A d qaMff d. 1 r51, 93


DIRECTEUR ]F:;"cl.


C: c i 4-- 43 A-X









Grand Rabais !


JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION


, 1907 )


HAS CONFERED A


Gold


Medal upon


Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
4(. VtV.AI i).l.A poUI' liornIines et dames P. 10. Enfants P. 8
S (..Ps 12 t 10
COULEUIU I. TU.S 4 6 12 "10


Pour la vente en gros 5 olo


d'escompte.


HORS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
M&.lllles 'JL, rdenti nr r. aoora& 'c, Minabre du Jury, Grand
prix, Hrr; concur d;j ns totes les Exporitions depuis
131 qu' I'.:_ (. ( Ar':cin et Nouvea uCor iinents)
Madame Veuve BARBANCOURT, soule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
taire des formulas qui out fait obtenir an Rhum Barban-
court los mirdailies J'or de touies lios Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient A la mmmehalle, sise 7, Rue
des C6sars, A la disposition de sa nombreuse clientele,
don't ies commands seront ex6cut6es av3. le mime soin que par
le passe.
--- ... I --II----- [] I_

HW T BELLEVUE

Place du Champs-d-Mars
PORT-k AT-PRINC- (( A&ITI)
M"* Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS PuUR FAMILLE
DINERS-LUNCr S.
Ins.allasion moderns t confortable. Fuse ur la mer. Tempdratusr
docs aft rd4guire. -- LUs Tramways desservnt I'Hdel-Bellevu teoustess 7 Minet,
PROPRIMTE SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADE8 JARDIMN
SIs do r-erption.-Piano.-Gramophne.
So'neries Eleotrique


Table d'H6te


- -& -L


Chez App. Cipolin

155 Rue Rdpublicaine en face de Mr
S. Robelin
Vienneut d'arriver par dernier va-
peur
Patt de foie gras. Saucisses trufides.
Pigeon aux poise. Tapioca. Choucroute.
Aspeiges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


uks leU fors, deoMidi A fhiuea,
de 7 4 8 heuwes du sei


JULIEN FLORUS
A cien d ve de la 96' Compagnie
d'ouvriers d'Artillerie ( Lornt )
Se tient A la disposition da public
pour tous travaux de roRne, et d'A-
JUSTOAG, de RtPARATION de colro-
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
Rue de la R6volution No 19
Vis-d-vis de la Chambre des Ddptdd
1.----


Buss et Buggy a louer par here
pour courses en ville, promenade A
la champagne & P6tion-Ville. etc.
S'adcesser au No 156 Rue da Maga-
I sin de l'Etat en face de la Glacibre.


A L'ELEGANCE
QORDONNERIE

42, Rue des Fronts-Forts.
CHAUSSURRS EN DkP6T,POUR LA VINTU
Promptitude et soin aux comman-
des tauc ici qu'eu province.
Chaussures de Dame forms et tra-
vail toajours tout ce qu'il y a de plus
nuuveaUX.
Former am6ricaine et franchise pour
Messieurs ; 66lgantes et commodes
Pour les eufants le plusA l'aise.
Travail solid ex6cut6 aveo
des peaux de premi6remarque.
Assurance de grand rabais.
PAtLi, Ciraget *t Ltqu4id4
WV"Wk"- -


Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143, GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PRINCE
(:vAUSsuRXS XN TOUs OgnaRI
!u DT*P'T, pOT I.A VINTE
: GIR08 rT DETAIL.
-r cntuton prompted des
cozp.-n.andes, tant ioi qu'en
Province.
Furmes a homes ; ,elgantes et ra-
tiemne ;es.
: ,-.: aes do dame ( DerniAre mo-
do d. P- ris ) et le plus commode :
chac -- i" pour enfants confection-
ne.p a- *:c des Peaujx de touts nuances
d'unr,- T.4lection at duree irr6prccha-
blai, ". prix avantageux.
C agex, pALes et liquides
P" k--9e.sv-e de tieue n"Maness.


A. de


Matt6is &


Co


Maison fondue en 1888.


Derniers articles roeus
Parfameiie Houbigant; Ro-
yal Houbigant ; FougAre Royal ; Par-
fum Id6al; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs 6elgants.
Parfum renomme Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours uun grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, A la disposition du public
en general et A la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie *t de
Bijouterie : Gravure, Confection
sur command.
Achat de visil or at viedl argent,-
diamant t pierres prciewss A de prtx
avantageux.
ACHAT D'CAULUE DE CARW
Pris exzoptionnel


Des yeux l desor

Pour l'5dificationdes personPo
lades de ces organes, a listed
sous donne lesnoms desaff4etisr
youx et des oreilles. trailtr
avantageusement, de I'avijs d
cialistes mo.lernes les plo us
nom en Europe et n Amn Ar
I'application de I'Electriciltd, 17
que et appareils sp6ciaux ) 1
tout autre moyen th6rapeatiri
medication locale par d"g
lavage, irrigation, pommand
cauterisation aux sels d'ar~t
riflcation et autre operation
glante.
Des yeux : Conjonctivitepr
granulationn ), Conjonctivite d
que,kystes et autres tumeonr dmp
pieres, trichiase partielle,
meant, r6tr6cissement des ar
spasme ( tic ) ptosis, opadtl
corn6e, ulcAres de la cornaiM
adherences. 4pisclerite, kdraUt,
taracte molle, retinite, neurorji
hyp6rest6.,ie retinienne, hdmort4
retinienne recent, atrophied dis
optique, ndvralgie oculaire, dil
oculaire suite d'operation chir!
cale, d4faut d'accommodationavi
( asthAnopie, amblyopie, prMb
ricerite, amaurose, glaucomechn
hue.
De3 oreilles : Surlit6 cmuau
inflammation chronique de ro1
moyenne, adherences des omin
polypes,hypertrophie et catarrhfe
unique des muqueuses. et du ty
rE trecissements des tubes d'Euii
Chacune de ces conditions po1
cause la surdit6, celle-ci est
quand ces conditions le sont.
nervouse, et cel!e qui fait suit4
maladies, flevre typhoide, cd
sl)inale, et diphterie.
Cabinet d'Electrotherapie d
teur C. GAVLAU
MWdecin et Chirurgien de r'U
Harvard
128 Rue du Centre.
CONSULTATIONS, TRAITEMMl,
mInoderes.
de 7 A 10A. M.
S2 s 4P. M.


Mason F. BRUNI
19% GRANDPRUE 1I
DirigO par

L.. HOOCU
Ansim m uewsbe de s s0m
thredque des ussira
Vient do recovoir on gIU
tcffeu diagonals, casimir
to, choviot. pour demil, dS,
dop artic li cement 18 3
0 coliec0on do @*3pI
do gileto do fantatI"o 9
touted beaRU1.
Speoiolit6 do
00".- Coupes Francs"CS
Ainrrilaine do Is doIM
L~a a13isn c0fl o@ ISM6t -%MI
tumen znir tal tlW
4olmaas. tiluulq
fo.. *to towldolow


ma1


I


GRAND PRIX


_ -- --


0