<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00609
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 28, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00609

Full Text

Troisi6xe1 Ann6e, No 625 FO)T-AU-PUNCE HAITI Mercredi, 28 Avril 1909.













Arthur Isidore, C amille N6r6 Numa
ADUMIISTRATIUR O UOTIDIEN HKDACTSUlR Si cGl


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR NURO 15
Unon G .00 Clment Magloire NUMER
POkIT-AU-PRINC" Tos oou'. .00 C6men
PA IENTiMosU. 2 0 L2s 0oancemntms prttct da -* et d ais td sq
STaoPE Mos .00 DIRECTION-EDACTION-ADMINISTRATION' mo et oe payblWes dawU.a
IANGUER....... Taoss Mo s. 6 8.00 45, a1: nOw, 45-. ..LA S M 4rt. f3re*a ,O son o rsrtmtposwese

set 19 **0 A boire. Mais, avant vu les soldat A s a -ri lque e m re siis propode dans cette
H store H a t suite, ii saisit un couteau et scortit p;r etude est rnoiis de refaire, apres tant
une autre porte : 1. il rencontra l. oo- la'.ttrs, hi'toirel de notre pays q A L'USAGE DES ADULTES lonel Benjamin Notil et son dl.taLcle-, de icdlgei de ino fits historiques len
ment, auquel ce dernier or.lonna ,le efnseigneielit-i r;cessaires.
LIVRE III fire feu sur lui. AlmanjI'r montra lu A. M.
courage, mais 4tant blessed seulement,
Violence et repr6sailles il fit le mort. Benjamin No.-1 comrn n- t
da a un sapeur de lui t ancher Ia tCte. lUi 11iT U
XVII en rappelant le fait relatif au colonel
Etienne Mentor, des Cayes, qui, laiss A
Api, les elforts infructueux tents et I'on cite meme ce fait d'Ia command Etienne po m ort, avai chappe, qla vengean-l
pai Christophe, lors du si6ge de 1812, dant de commune des environs du Cap, ce populaire. En ce moment, Alm:Injo PEN WEIGNEMNTS
pour avoir raison de Port-au-Prince, il le chef d'escadron Etienne Obas qui, dit : "Tuez-moi, mais ne me faite Al ris, i p raN8 RI GN3gR T S
dut, comme en 1807, effray6, on outre, ayant assembly le plus de families qu'il souffrir." METEOROLOGIQWV S
des defections qui se produisaient dans pouvait, passa avoc elles dans la parties Nol Jur "subit le mvne sort." C br tos
sn arm6e, lever la siege et rentrer de de 1 'Et. No Jur subit le e sort. b rn ;Ltoi tit m I
nouveau dans ses Etats. Mais, en revanche, les vieillards, Apres ces faita, Benjamin No.l lit im- DU
A. moment d'opdier sa retraite, il fit les femmes et les enfints, incapables m6diatement proc ler A la liiratznSt-
Iescendre sur l'habitalion Drouillard d'6nergie, succombbrent sous le fer des des 300 personnel qui availnt td em- SMINAIRK COLLEGE St'EARTIAL
une centaine de blessds environ qu'il assassins." An Mirebalais, qui se r6- prisonndes. It expddia en m6me temps -
avait fait pr6c6demment harder A board volta sur ces entrefaites pour passer le lieutenant Logosson pour on MRm 27 AVRIL 199
duse des corvettes de sa lotte et, sous sous l'autorit6 de P6tion, le colonel autant des cent militures u'Alimanjor
ie pr6texte qu'on ne pouvait en avoir Louis Ladouceur, commandant de l'ar- avait fait sortir dtu bouirg. m1if !- ara~mtre I midi 763, "/'5
s3 o," il lit dresser, dans son quartier- rondissement, ddcima par la fusillade veaaient d'6tre asaassines Ahne I niI um 2,
g:dral, un immense btcher sur lequeli la t0e demi brigade. lieue dubourg de Mirpbal:i.... p E.mp6rature n'nium
uO iota ces bless s, et reput ses yeux Christophe, mis au courant de la dd- chef de bataillon Jeain-Loii' Moongoi,. mt ximum 3 1 ,9
da spectacle que leur offrirent les cris saftection g6ndrale don't cos cruautds le Nous ue pouvons avoir la pt6tenriio; Moyenne diurne de Ia temperature 36 ,8
dejhirants" et les angoisses de ces faisait I'objet dans cot arrondissement, de dAnombrer exactement toute lt s, ni Cicl aez c'u ir pendant la journde et
uctimes de la guerre. envova pour le remplacer le g6ndral me d'atrocitds accomplie fans s1l couvert dcpuis S h. du soir.
Almanjor. Mais Benjamin Noel, colonel commandement par Christophe. Signa- Piuie ux reprises surout aprs mi-
tis son retour dans son ro aume de la 10e demi-brigade, d6cida de se Ions-en une derniere, atin i e'puier ce nuit marquant I5,6 millim trees. Brise de
hAietophe, cherchant sur qui d6char- drJsser en fice de I'ex6cution de ces chapitre par la breve relation des vio- me rig :lire. Barometre oe hausse.
er sa cole et son ressentiment, per- ordres barbares. II alla meme jusqu' lences qui accompagnt-rent la f ii I.- 1 Aiation microsismique vers les 6 h.
uad6 aussi de I'existence centre lui de exprimer A Almanjor sa repugnance dynastie royale du Nord. et s h. du soir.
Aluieurs conspirations, d6chaina ses d'accomplir les tueries ordonndes par L'archeveqie C )rneille Irelle, que J. SCHERER
"reas centre tous ceux qu'il tenait Christophe et a lui reprdsenter le peu nous avons vu prendre tant de part &
PO ntspects. de profit qui en esulterait pour celui-ci: plusieurs des manilestations politiqies Tribunal de Cassation
passant & Saint-Marc, il prescri- Soyez tranquille, colonel, insistait du royaume du Norl,, pirit 'inanition S CIVILE
t ses officers et commandants mi- Almanjor, le Roi sait oe ti'l faith, et, ans un des cachots de la citadelle Sro C E
riues de massacrer tons ceux qui pou- son ordre est irrevocable. Et il fit en- Henry. s4udience du Mardi, 27 Avril 1909
t passer pour ses ennemis et de tasser dans la prison 300 individus, AUGUST MAGLOIRE. A di heures et demie d mating le tri-
Irgnoer ne exe ni Iage dans l'Ar- homes, femmeset enfants, qu'il pro- IRX sos hepres et demie de Mr le Prsi-
bwdtOe.. Puss il se rendit au Cap jetait do faire 6gorgr an m6mo temps bunal sous Ia prctsidence de Ur Ic PrCsi-
Sdonner le m6m crimes u ft sortir 1u bog por e des- P. S. C'est par ereur que. ans dent H. Lechaud prend s'ge t ennd
i. Nord. Unatlon incoaue, 100 militaires envi- la mention des suicide Ijs qu j'ai f site a taires de
oire a receilli, a nombr deron qu'i venait gal at do fair ar- drnirement i ft nter i mo Emilcar Emile et consorts conre
,laroche c.teuli, nombre des, rotrn, q de Yayou. Le lecteur a idu san doute les consorts Saint-Lot.
et le gDral J -Phiippe Daut, C'est alors quo Beojamin Noel reso, rectifier de lui-meme et d'autant plus Le Rapporteur,Mr le jage Denis, done
I'Aribonite, et dnis L Nord.Jean- t de se rallier avec son arrondisse- facilement cette erreur, que deja. planss lecture de son rapport.
SRicbh6, le fotur psidea t ent d la R6publique de l'Ouest, aprs, le chapitre des Conspira 'ins haitien- Me M.chel Oreste,pour les demandeurs,
,pblUaqe.ut Charli Calot.C de snaI ne,. j ai eu a raconter comment Ya- est entendo en ses observations.
s lo;iu, etres autrel atroCeit, Coli-ci "tait A table avec lofficier you a succombd devant les forces gou- Le minister Public Eag. Dcatrel, coo -
air a nre aotre fo t, Culoi-ci "tait gde q A tpler aot -rn mile i vernemertales envoy4es centre lui dans clut la cassation do jugement di.oocd.
r- ,, r mrta nei qainei oq u de ard, une l Sare, n dos Iodat. sa retraite. Thdoclas Julien coonre Maries JIlie
11/ avail onasd',dells. du datacheaent qu'ii c3lomwaat.^ e o Qa C sat ici occasion pour moi de dire et consorts.
,'s qu, an le Nord et I &.r- vouilez-vouu, ol ditA... an-ea e bienvellants l cturs do Main, qui Mr le Jogs JanvBer, rapportesr,lt Li so
eS, uurralt flar le tmritoire d jo, d' tea m mnq t,, on. h lengqnt no font l'honeour do me suisre dens rapport.
~P-'iJPnsainOt dlo 10 far, -uritb t au pot dapot qsi liut serwlt cUe 6,tade smr I'Huefre d"Haiti, que onstasnin Smot, avoga des di-






fendeurs, est entendu en ses moyens de di- aurait pu occasionner de grands degats, ierne mdicale R6gulus, de la Voix du Peu-
fense. sans eI contours actif des habitants du pe ; i on
Le Ministire Public, Eug.DCcatrel, con- quarter. Verrollot, Heraux, Crdpin, Elmond,
clut A la cassation du jugement sur le ter Que la police veille Chenet, Amblard, imprimeurs.
noyen du pourvoi. Ouverture des Chambres --- .-
Commune de Port-au-Prince, centre C'est dem her d m
la Veuve Archibal Lilavois. ces domain, to heres d mAin, D6partem ent
A resla lecture dui rapport present .par qi'aura lieu l'ouverture officielle de 1'As- artn
A4rsl. lecture do rapport prEsentE par sembliC national, au palais de la Chambre "e 1'Ag r ioultur O
Mr e juge Domond, le tribunal accord semb as de la Chambre de 'Agrioulture
ia parole A MesPierre Hudicourt et Michel des d.put6s.
Oreste, avoats des parties pour velop- Les membres du Corps diplomatique et
er leurst, voat s parpectis pour; le miniselop consulaire, les hauts fonctionnaires de Mous publions avec plaisir le Rap-
Public Eug. LDca'rel, conclut au reject do I'E!at, le commerce, la press, et tous les port fait par le frdre Elpide sur la situ-
pouvoi. autres corps constitums sont invites A la ation actuelle de la ferme exp6ri-
Le sige est lev. crmonie. mental deTurgeau que nous a com-
Dcs munique le d6partement.

Mr C. F. Carvalho, directeur du bureau D6partement de Turgean, le is ianvier 90o9.
del'Enregistreiniut et Mme Cavalhoont eu l'Interieur Le Directeur de la Ferme national d'Expd-
la douleur de perdre leur fille Marie Jo- rimentation de Turgeau.
seph leanne CarvalhA, d'Ecedde hier martin. --"
Les fundralles auront lieu cet aprds-midi. Convocation Donseeur le Secritaire d'Etat ide l'.gricul-
Maison mortuaire :Avenue Gregoire No I 1.
Sinceres condolences aux parents de Sur l'invitation du Ministre de 1 Inirieur, ture
la regrettee defunte. M. Reuaud Hyppolite, les directeurs de Monsieur le Secretaire d'Etat,
journaux et d'imprimeries furent convo- .metre
qu&s, hier, au cabinet du Ministre qui te- J'ai l'honneur de vous transmettr le
Note collaborateur et ami, M. Charles nait A Echanger quelques vaes avec eux sur apport ue vous m avez demandE concer-
Moravia nous .nnonce par dbpeche la mort la march de la politique du Gouverne- nant la Ferme national d'Exprimentation
de son bdbE RKoer, survenue cette nuit A ment, sur I'appui que celui-ci esperait de Et d'abord, Monsieur le SecrEtaire d'E-
Jacmel. leur devouement patriotique au pays. tat, je tins i vous dire sans detours que
Nous partageons sinc6rement la douleur M. Renaud Hyppolite a demanded la l'endroit ne convient nullement au but
des Cpoux Moravia si cruellement ipron- press, d'une facon des plus courtoises, de quon dolt en attendre.
vEs. s'intresser a 1'cuvre de restauration entre- Pour vous le prouver, je ne crois pas
Administration postal prise par le President Simon qui d~Eire que mieux faire que de vous donner copie du
I'avancemenr Iu pays se fasse avec I, con- rapport qni en a e6t fait, au moment de la
Les dpiches pour Inague, New-York et sde ts ; parunion des hiens, creation de 1 oeuvre, par Monsieur Ch. Du-
I'Europe par le sis Prins Eitel Fridrich. par ne entente cordiale since enr e rocher, quant au terrain et A satsituation,
par une entente cordial, sincere entire le
Et cells pour Petit-Gove, Miragone t les admits dans les hauteurs de Turgeau.
et J6remic par le sis Alleghany seront fer- Ministre insisa sur l'bsolue nces Les inconv6nients du choix de ce ter-
mCes remain jeudi 29 du courant A 5 hen- sit qu'iy a, pour nous tous, de nous rain sont de divers ordres : D'abord une
res pr cises du soir. entendre, afin de reliever le prestige de la pareille institution Etablie loin des centres
Port-au-Prince, 28 Avril 1909. R6publique et d'arriver i fire rcte de Na- agricoles de 1'arrondissement de Port-au-
Nominations on" civilisee. Prince recrutera, avec peine, la clientele
Nomlinatioons ton civilis nre.t laquelle lle sadresse c'est-A-dire les fils
Par commissions de S. Ex. le President Le Gouvernement, di le Ministre, n'a griculters de la plane ou des mornes l;
aiti, nommucun reproche A faire A aucun de vous ici 'agricuteurs dc Ia plain o n des mones;
present. Vous vous tes toujours montris la proximitE de la population des fau-
Mr Edwin Stephen, Int6rprCte-jurC A corrects, respectueux des lois et de vous- bourgs, la pir de routes, constituera un
la douanc du Cap-Hllniien. mimes; on n'a que des compliment vous danger perptuel contre organisation du
Mr Uituio Hector, Inspecteur. dresser, certain que vous ne vous ecar- avail agricole. II me semble, que dans
Mr Borglla Roumain, employee char- terez jamais de cette bonne voice de sagesse, l'esp ce Kenscotf &tait tot t indiquE dans
ge du service du sabotage. d'haronievecle pouvoir que vous vousles mornes pour la culture potagre t des
Mr A'phonse Cabral, employE de 3e tes tracee de votre propre movement. arbres traders et dans la plane un terrain
ordre. Le discourse du ministry, fait avec b.au- arros enre deux grandCs i ess et
Mr Max Ascencio, employee de 3e coup de tact, en respectant les droits et la u Nord-Est de la Croix-des-Bouquets.
odcoop D tact, en respecuani les droims c la t'autres stations pocrraient Stre crEbes
ordre., quality de chacun, produisit de l'impres- D'aures stations pocrraient otre crnes
Mr Louis Silnave, employE de 2e stun et eat tout le succ6s voulu. Nore dans les autres departments o l'on s'oc-
ordre. contrere Antoine Laforest rEpondit au mi- cuperait surtout des cultures propres A la
Mr LAopold Friborg, employee de er nistre, lui donna l'assurance que lajpresse, contrEe, tout en expErimantant certaines
ordre tout en co onsn indlpendance, ne autres qui seraient d un grand profit pour
ordine. tout en conservant son independence, ne
Mr Leon Valbrune, employE de ier manquera pas d'etre on impartial axiliai- le pays : cauoutchouc, vanile, musctidJ, ca-
ordre po aelle, giotole, poivre, etc.
ordre. re au le Gouvernement dans tout ce qu' elle, giroi, poivre, etc
Mr Cicron Xavier Gilles, employee it y aura A entreprendre pour le bien-etre a Ensuite le terrain de T urgeau prsente
de r ordre. du people et advancementt du pays.de fortes pentes, qui rndent iffiiles la
Mr Joseph Laroche, El6ve salaries. L'assurance donn6e au gouvernement, par preparation du sol et l employ des vehi-
Mr Maurice Eibre, ',e salani. notre confrere, est une:promesse unanime cules et des instruments oratoireslachir-
Mr Phanor Alexis, elve salaries. faite par nous tous et sur laquelle le Pou- rue surtout. i
Mr Joibert Darbouze, employee de voir pent compter.-Notre confrere, Me Is- a Dans la parties haute, le sol est on gla-
ire classes a la douane d'Aquin. nardin Vieux, dans on beau discours, tres cis de tuf qui ne peut guore recevoir que
Mr Jean-Paul Philippe, employee de pondered, accentue les choses, affirmed qu'il es constructions en descendant on ne
2c classes. est etsera avec legouvernemeut par ccqu'I trouve qu'une i6gEre couche de terre vEgE-
Bizoton-les-Bains sait et sent que le respect des lois ne sera tale margrement humsfere, (IIra environ)
Sur la demand des personnel qui ont pas meconnu.- Je vous admire, je vous eui gCCOVe n sousrsol gr veleux don
eu le plaisir d'assister A la dernire soiree aime beaucoup, dit-il, au ministry, parce lars gn sable croualare, colosr, se l'oxd
donnEe A Bizoton-les-Bains, Mr Basile Ma- que je vous ai suivi ct ai trouvE en vous, r 3ed e. Ce t rain tres prmd ae
rius avec un group d'amateurs, oflre aux un homme droit, an home de volont, rouge de fssiter. C rroain trin ar les ea
tamilles on aprus-midi rhcroatif, musical et on home de principles avec lequel on de Ia source de Turgeau, sans qlnoi i des-
families Mar il pet march o source de Turgeau, sans qpoi it des-
artistique,le 2 Mai. pet marcher." schera les plants apras une brise d'Est
L'Etablissement, offrant toutes sorts de L entretien fut des plus charmants il y de huit jours: la vEgetation toute pauvre,
garanties a public, espkre que les mires eat des paroles aimables prononcies par rabougrie qu'on y trouve est une preuve
de families ne manqueront pas de profiter chacun, avec beaucoup d humours et d'es- de cette derniere opinion. u
de cette occasion pour accorder A leors en- prit. ( Dans le thalweg ou s'accumule la ter-
fants quelques instants de saines distrac- Mr Le Ministre,tres avenant,offrit A boi- re ravine, transportEe par le ruisselle-
tions. re t ses invitEs.- ment des eaux pluviales, i y a quelques
Incendie Etaient presents : C. Magloire et C. N. arbres traitiers qui indiquent an sol meil-
Hier soir cut lien un commencement Numa, do MCatin; H. Chauvet, do 'NLuvl- ler, soit A pine le septieme de la surfa-
d'inceudie A Lalue, dans la cour de la listed; Labedoyere Cauvin, de la Discipline; ce do terrain. *
maison du Docteur Merciar. On penst A. Laforest, de Haiti Politiqm ; Is. Vieux, a De l'asnre c6th do ravin sort l pente
forsement i une oevre de nalveillance qui de lha 'Pi ; Dr LEon Aodain, de la Lan-. regardant le sad, le sol est costitoe pe


unne more cdalire ; mils la peme ea
forte que le lavage des eauax ~opiaeIa
permit pas A la terie veg6tale se .
met. ,
Les plantations actuelles e aods d
nent gu~re A espirer, d'auaot pls qet6
voisins, trop complaisants, se cisarI
faire les rCcoltes, chose pr6vue dal s-
port don't je viens de vous dome a-l.
trait. Le potager seulemenm pou m a
didommager faiblement.
D'autre part, ce que Moosier D
cher avait aossi pr6vo dans o nrappu
pour le recrutement des CCives, a'est
trop vrai : les :externes fontencweipa
pr~s d6faut ; 4 seuleament ; le bomi
ne sont guore plus enthousiass et a
du contours ouvert au nmois de aovem,,
dernicr pour combler 3 biur*es tan
un seal concurrent s'est present.
Veuiltz agr6er, Monsieur le Sccrtia
d'Etai, I'assurance demon enter dbo,
ment.
FaiE EL IDE



ouieleles Eltrgliry


Derni6res D6pohes

CONSTANTIOPLE 23 ( soir ).- Ltra
d'investissement s'est advance do cte4edh
na, jusqu'A deux miles do palais imper.
Le bruit s'est immidiatemment repr
que cette arime allait cntrer dans Ih
tale et qu'une bataille Ctait indriubl~.
bruit a provoquo une veritable pFanI
qui s'est calmie plus tard.
Le general Mahomed Schefk*d;
mandant en chef de 1i'armie d'imt
ment, a pub'i, ce soir one proAduai
adressee au Sultan, au Gonverm ectc s
aux diverse ambassades, das lauei
Jt : Par crainte do chAtimeat, CaOm
colipab'es ont rdpandu le brhitl
mee d'investissement se proposait
ner le SAltan 'oppose A cetie saUiu
d6menti le plus catigorique. Si dt
operations, des agitateurs tearitepd
voquer des desordres ils seroat W*C1
punis."
CON>TANTI.sPLE 24. Les 11
Jeunes Turcs, co nmandies pa l
Scheftich. se sont avancCes c croa
s h. sur Cons.antinople et, aprts
bat acharni, rCussirenri s' em5 _
ville.- II est jusqu'ici difd
les peries encourues ; mais o0 a 0
le nombre des tues et bless dh
1000 oo .
ST-PkTEsBOURO 24.- L'eez"*M
sous le commandments d o BM ,
ky, a quitt Gulla aujourd'bt p
briz ; ulla est on villagede t "
persane.
BEYROUTH 24.- Le village
Kessal a eti ditruit par l es ..
sulmanes t la majority des
es.- La situation est irtf 0Cuin

Le President ode i I
Paris cesoir, se rendAnt dam Y
ritimes. n StA
Castro, arrivE hier soir i P
cendu i l'h6tel Krillo. L
CoNSTANmTINOPLE 24. -
la caserne Taxim se sont reod
d'un acted qui leIar a cost cr:"
avoir hissCd le drapeaoblanc pot'
troops de Salonique I av5ce
terrain decouvertn i ont ort r
oan violent fea d'arillerie qi '
ges i e retirer. Lest ot^ S
fait i iervcreir lear prIf1opre
M ont diaceOs i l'aIs' rs


I I I -- -







1it Ia me soos one pluie d'obus.
,it kl c'mb a IM tbayonnette qui s'est
arseite dans a cour de Ia caserne
meirseti sito6 derritre, un grand
mbrte e cobattntsn ont Et to's ou
b de co
L s. I Les effects do tremble-
not de tre ontt srLout graves. Le
des ruie do Tage, :dans la province
ibtjo, entire Santarem et Lisbonne,
nobreuoc maisons s'y sont dcroulces,
'Elis e dSalvador a et6 comp!Itement
Joie, A Alhambra, douze personnel
1 t to&s t de nombreuses autres bles-
.- Le Parlement a suspend ses s-
.E 2.$.- Mr Wilbur Wright, l'avia-
,I amriia, a faith plusieurs ascenSIonS
pritsce du Roi 'Victor-Emmanuel, qui
a eCprim6 son admiration.- Mr
ighit fit one de ses envol&es, avec
Griscom, l'ambassadeur des Etats-Unis
pme passager.
AD:FD a9. L'automobile dans laquelle
Reine-mre serendait jeudi soir au
dire, a renvers' une femme ag&e qui
emrit lI rue. Elle a emmen6 la mal-
Ireue dans on h6pital et lut a envoy
propre midecin pour la soigner. La
ime de cet accident est more hier des
es de ses blessures.
,e chauffeur a te mis en ktat d'arrcs-
on.
- __I L


VENTED


PAR VOIE


PARfE


eLcution to d'une obligation hypo-
iire sonscrite au rapport de Mes Ed.
ot et son collgue, notaires Port-au-
nce, en date du six Aoit mil neuf cent
; 20 d'un jugement contradictoire
Tr.bonal civil de Port-au-Prince, ren-
.e *rize ftvrier mil neuf cent huit ; et
j'une ordonnance de Mr le juge des
ires J. J. Disir do mnimne tribunal por-
it ,a date du neuf novembre 1908, le
It dtment enregistre et siglgtie aux dC-
turs; II sera proc de le Vendredi qui
atreate avril courant, A dix h:ures du
Gn, en I'6tude ct p.ir le ninist6re du
Me Ed. Oriol, sise il cit e ville, Rue
Nx, noA la vene au plus odrjnt et dci-
r euchritsseur, des driis, actions tt
ec::ons des sieur et danes Joseph Ri-
,'iaccnt,Disiec RicKih6 V\incent et Phi-
tnee Riche Vincent, coLns tant dans Ies
is ats d'une prpri L tons et bi-
es ss een cctte vile, rue du Magasin de
LA, .aquelle propri6t tLst de la contc-
e de quator/e pieds et demie de f..a-
sur Ia dite rue, v:rgt cinq pieds dix
tsdu c61 oppose ; l'oucst, sur une
iCdear de qua.re ving q atre pieds et
I tallignes brise&s au c6t4 sud,formde
oe p:emire Fcrpendiculaire de vingt
Sieds et demi, te'iees enite elles par
parallIle de onze pieds ct demi, le
)(Jiro savoir : au nor] et a I'oues',
corridor commuo ; au sud, par la
0oIelle Valcine William et les heritiers
ain eCt lI'Est, par la date Rue du Ma.
,n de I'Etat suivant plan et procs-.
de de I'arpenteur AlexIs Hllaire Bruno,
dre dn doze novembre mil huit cent
tCf deut oregistr6s. Tels d'ailleurs
Ces droits, actions et Pritentions se
irene omportent et s'tendent sns
ele Cpt:on ni reserve. La dite vente
tidre aux clauses et cor editions do ca-
dress A iet effect et sur la mise i
i de. ""at m quarant, cinq g rds
i- sl docte ntims, montant en
'pat accewoires de la dite oblia-
lYPothiaire jusqu'A la date du treaze
COu.rant,outreles clh gs de l'ench&re,
i requtl **Ipo Poi9. 2.9 Ct.
la fe, medes ,pote Coilse Char-
-- v rpote Choisil, propri6-


tires, demeurant et domicilies A Port-au-
Prince, ayant poor avocat constitau Me J.
B. N. Valembrun, avec election de domi-
cile au cabinet do dit avocat, sis *a cette
ville, Rue Feron, soussigE ; Conire Its
sieur et dames Joseph Rich' Vincent. D6-
siree Richi Vincent et Philomine Riche
Vincent, propridtaires, demearant et domi-
cilies a Port-au Prince.
Poor plus samples renseignements, voir
le cahier de charges depose en l'mtude do
dit notaire Ed. Oriol.
Port-au-Prince, le 22 Avril go09.
VALEMBRUN, avcaw ,
I

No mange, pinlus pain!
8'l n'esttaitaveo la "PilS1bury a
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanco
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser a :
Ernest Castera
repr6sentant de la PuLLsnUBa's WAcs-
BURN FLOUR Miu. Co MINmnAuoLu
BILLS


Communique

Usine a Glace
DE
PORT-AU-PRIN OE
L'Administration de I'Usine A Glace
soucieuse et des interets du Public,
et de ceux de son Etablissement, est
sur le point de presenter au Conseil
des Secretaires d Etat, un project qui
reglementera une fois pour toutes le
prix de la glace
Si le Conseil des Secritair s d'Etat
approve ce project, il le soumettra a
Is sanction du Corps Lgislatif.
A'icune solution equitable ninter-
veiant, malgr6 to-itela some do
boone volont d.plh,y.1e de part et
d'autre, I'Usine se verrait dans la p6-
nib!e necessity d'arreter sa fabrica-
tton.

Monopole de la vente
des compositions du
d6licat artiste
Ludovic Lamothe
Sa d6licieuse va's i lente Ang6le.
Son gracieux pas des patineurs
Caprice.
Chaque exemplaire : P. 3
S'adresser a Mr Victor Mangon6s
Maison Jules Laville
93, Rue du Magasin de 1'Etat.
Port au-Prince.
... -


Francisco
Fabrtoant do


DESUSE
ohaussure


La Manutacture a toujours eo d6p6t
no grand stock, pour la veste eo
gross et on detail, de chausesur es
tons genres pour
HouMes, USPa s. FcvAlNT
Les commandos des commerceast
de I'intdrieur pourroat etre ezact6em
dans one somaine i peo pr6s
3., Rae doe FroutW-Forta. 3
OrT-oa-P-ICs (AITI )


[AM C. L. Verret
Talleur-Marchand
Dones avis a sa bieaveillante clieo-
tWIe que sa mason No 7. Rue Trav r-
salre eet toujours bien pouiv ne d'une
vari6td d'6totfea de l bhaote uouu
veaut6 arisiense.
QUAUrrT SUPaKIDSUR. COL, f tLoL*GAO-
TRAVAIL SOIOAd. EXACUTIoN rMOMuPT
Priz t(r, radmis I
I It ~--- .L .. "

Tibbre Zphirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPfCIALIT I:
PANTOUFLES ,M LES


Etude
DE
M* Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.
.- -. --------.. ---.
M. et Mmne Laporte-LAFFITE
(Nit ARCHER)
60 Awmwudes Gobelins, 60, [Paris)
Offrent leurs services au commerce
et aux families, tant de Port-au-lince
que des autres villes d'Haiti, pour
toutes commandos de marchandises,
vins, articles de toilettes, de mode et
de bijouterie, etc.
On peut exp6dier les commandos
A I'adresse ci-dessus et pour tous ren-
seignements s'adresser au bureau da
journal.


A 1'Ange Gardien

98, Rue du RBservoir, 98
A VISITER :


Dernieres nouveautes


rescues ce mois
.0


FoREES DE CHAPEAUX BBRANS I1IM1A SUR~ CIIAIsE -* (::ISrIm~:S.
DIRECTOIRE COURONNES DIL MIARIE, etc.


Articles de 16re


Communion : AuIoNILI.I us (; NT--


MIDAILLES CHAPLETS IMAtiES CORSETS POUI FILLETTES I(:IAL'SS TTE
I BAS TIssUS POUR ROBES, etc.
Sp6cialit6 de deuil: CHAPEAU de cr6pe dernire mode- SAU-
TOIRS BRASSARDS COURONNES MORTUAIREs, etc



Prluis lygieipues pour la Toilefle
---
06

SR IME Sa CoIIi IDOUCIo I
POUDIIE -I N VaCUOUTBE R
S.31ra U, fmv M 1A 4 .w- 1s&6 0. 5 tloah
0 la.sr 6i tPMWt tes s @ I I.yPA=o 4 o wrl totica .

adoucit I'6piderme auquel elle
r donne une souplesse et un ve-
A U lout6 incomparable en lui com-
muniquant son ddlicieux par-
aum. Elle conserve 1'6clat et la fratcheur du teint, car elle est souveraine
centre le hble, lea piqdres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
La iI 1 11 I rote, impalpable, prepare
Sp6cialement pour les person-
ns qui veulent avoir un teint
,trdprochable son parfum d6licat, son velout ont contribu4 A fire d'elle,
a Favorite dss Poudrea de Toilette.
Sbase de Cr6mI e Simon,
T- lili11 1,J pr6par6 lon lea princie
L i l plusscrupnleux del'hygiCe
-poss6de un certain degree
routes lea qualit6s bienfaisantes et pr6servatrices de la Creme Simon ; il
eat particulibreomet recommand6 pour la Toilette dee enfants et pour lee,
dame doat la pean eat delicate.
Agency G6n6rale et D6p6t pour Haiti
A~. ll M6tz4opol
MA6ISON JULES LAVTILL
g9, e d do s rid e rAl#F, "5


- --- -- --- _rr I






Grand Rabais !


TERCENTENNIAL


EXPOSITION ( 1907 )


HAS CONFERRED A


Gold


Medal upon


Tani1eri'e Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
(:HEVREAU GLA:t:, pout' Iiornnies et daines P. 10. Enfants P. 8
VERNIS ECiL s 12 a 10
COULEUH LTLS a 12 10


Pour la vente en gros 5 olo


d'escompte.


HOURS CONCOURS


Rhum Barbancourt
Medailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors concourse dans toutes les Expositions depuis
1881 ju-squ'A 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprie-
taire des formules qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m dailles d'or de totes ies Expositions, a pris la suite
les affaires do feu son mari, et se tient A la memehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commands seront exfcutees avec le m6me soin que par
le passe.
)nil ... I .. _1_ .. .


H Ii BNELLEVUE

Place du Chaops-do-Mars
PORT-A.U-PRINCE (HAITI)
Mms Ilermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE


SDINEP.S-L UNCHS.
Installation "todferau ss evsfortabie. Pus s rl ae er. Tempgrautvr
Iouce et riguliire. LeA Tram cA(ys deusertant L'HdtoE-Bellevws feougtes 1.. Iss7
PROPRI~Tg SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROME19NADES JARDIS
Salle i rdzep lion. -Piavne.-Grawophon..
Sounreries leotriques


Table d'H6te


Chez App. Cipolin

155 Rue Rdpublicaine en face de
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier
peur :


Pate de foie gras. Saucisses trofldes.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristaliass par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


Mr

va-


JULIEN FLORUS
Ancie, dlves do la 6e Compagnie
d'ouwrwer d'ArtWer ( Laorent )
Se tient A la disposition du public
,poor tons travaux de oaeo, et d'A-
JusTAGe, do RAPARATnIO de cofre-
forts etc. etc. & de bones conditions.
Rue de la R6volution N* 19
iu-d-vis do la Chambre dcs DIpush
Buss et Buggy A louer par here
pour courses en ville, promenade A
la champagne & P6tion-Ville. etc.
S'adceuer au No 156 Rue du Maga-
sin de 1'Etat on face de la Glacibre.


JAMESTOWN


A. de


Matt6is & Co


Maison fondue en 1888.


Derniers articles reius
Parfumaeie Houbigant; Ro-
yal Ioubigant ; Fougere Royal ; Par-
fum Id4al; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie trbs 6legants.
Parfum renommd Astris ; Lotion, Tri-
copherous.
Lamnpes, Fouets et Chamrris
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouteie, d'Argems.ri
de Diamant, & la disposition du public
en general et & la portee de toutes
les bourses.
Ateliers d'lorlogerie et de
Bijouterie: G raumrs, Confection
sur command.
Achat de vieil or et vied argest
diamant etpierres prdcidev d&s ri
avantageux.
ACHAT D'eCAeILLn D CAa
Prix ZxoptUonnrel


A L'ELEGANCE
QORDONNERIE

42, Rae des Fronts-Forts.
CnAL SSUVR S Mn DP6TT,POUR LA VIA T
Promptitude et soin aux comman-
does t**' ici qu'en province.
Ch-uisures'du Dame forme et tra-
Yvil tu:.ours toct 'e qu'il y a do plus
DOUrVaux.
Formes am6ricaine et francaise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes
Pour les erfants le plus l'aise.
Travail solide ex6cut6 aveo
d.s p9 Ls m de premiereomarque.
AssuraceG do grand rabais.
PA&Let. CTirage est Liquldes
i --- i i
Cor.1onnerie Nouvelle


G. B. PETOIA
143. GRAND'RUE, 143
PORT-AU-PKINCE
CaJUSs U ns X1 Trous 6eNRla
IwV! D *P6T. POUR LA ViMTB
hi o ROs r1T DirTAL.
rxOcution prompted d&e
commandos tant 0ic qu'en
Province.
Forir5e homes ; 616gautes st ra-
tionne'les.
ClGanssuros de dames( Dernire mo-
ds .6 Paris ) et le plus commode :
chautsures pour enfants confection-
Lt~io ave des Peaux de toutes nuances
d'Ar- r'ili~.tion et dur6e irreprocha-
bl'A. A ,:a prix avantageux.
Cirages, pates et liquides
P.-w, Ajta&u=re*d to t o"Ub W4Ms..


CONSULTATIONS, TRAITW T
modders.
de 7 A 10A. M.
S2 m 4 P. M.

Maison F. BBI
1g GRAND'IRUSl
Dirig4 per

L. HODEUI
Amn o sembsre I I
thropique des mt, s d 14t
Vient de recevoir un grnd
,: ties diagonale, casimir IIPAP
to, cheviote pour deuil, etc,
le particaliArement A s
?l e collection do coaUPI
.d gilets de fanttaiie et d#
tout u ieajat. *
Sp6Acalit6 de GostuMO
cg.- Coupes Fra, .-l s
AmLricaino de It dornid
La mai1ion confectionn aJ
tumes militaires. bO
dolmana, tuniquiaes
ra. *to *eto, *d pt


Des yeuI e8l de

Pour I'dificatio0d es D-soen
lades de ces organs. lete
sous done les noms deaset t
yeux et des oreilles. trS.
avantageusement, de I'avi de,
cialistes modernes le f us-
nom en Europe et an Arinqoe
I'application de l'Electri v'
qne et appareils Rpcpilm)
tout autre moyen th6rapftqi
medication locale par &s ,
lavage, irrigation, pomaade
cauterisation aux sels de te,
rification et autre opruior
glante.
Des yeux :Conjonctigvit
granulationn ), Conjonctivite
que,kystes et autres tumM~g des
pi6res, trichiase partielle, a
ment, retr6cissement des
spasme ( tic ) ptosis, opscit,
cornde, ulchres de la corno
adhdrences. 6piscldrite, Ujra,
taracte molle, rdtinite, ngrorei
hypdresthdsie retinienne, Wrmoir
retinienne r6cente, atrophie a
optique, n6vralgie oculaire, :
oculaire suite d'op6ration 1
cale, d6faut d'accommodatior ;
( asthinopie, amblyopie, pre
rdcente, amaurose, glancoxe :.
bue.
Des oreilles : Surditi ca;t,
inflammation chronique de
moyenne. adh6rences deM
polypes,hypertrophie et catrrte
nique des muqueuses, atd t.
retr6cissements des tubes d'EL
Chacune de ces condition p
cause la surdite, celle-ci st
quand ces conditions le seot.
nerveuse, et cel!e qui fait s4
maladies, fievre typholde,
spinale, et diphtdrie.
Cabinet d'Electroth6rapi de
teur C. GAvU a
Mddecin et Chirurgien dOe frVit
Harvard
128 Rue du Cene.


GRAND PRIX


s f jours. La sI Midi2hemt
do74 78 Lhvea s do "r


___