<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00608
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 27, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00608

Full Text



Troisibme Annae, No 624


PORT-AU-PRINCE ( HAITI


Mardi, 27 Avril 1909.


Arthur Isidore,
ADMINISTRATKUR


i


I


j


OUOTIDIEN


-amrrille N6r6 Numa
RADACTNUR CAIW


Abonnements : DIRECTEUR-FONDATEUR 15 CI S
LE NUMIRO 5CENTIMES
pOftT-Au.PRIr (w Mom. G. 2.00 C16ment Magloire
STiols Mo r. 5.00
DSPARTEMENTS Ux Mois. 2.20 -L Les abuanements parent d x"' et du $S de soeqme
Titos Mo's < 6.00 DIRECTION-Rt~DACTION-ADMINISTRATION moisr t 0aot payables d'avars
tTIANGER ....... Taos Mois. 8.00 45, wa oIxn, 45. Les mausrerit 1as6tes o son me asae ega s nrad


FANTAISIE DE ROI


Monsieur le Directeur
Je suis avec un intdret croissant
*Histoire d'Haitis que votre savant
llaborateur, M.Auguste Magloire, pit-
ie depuis quelque temps sur un plan
d'apres une methode nouveaux qui
)onent a nos faits historiques une vie
presqu'un language, on dirait inaper-
s jusqu'ici.
lU tait vraiment utile et necess;ire
d6gager de l'histoire dl'Haiti les prd-
Ma enseignements que M. Magloire
t aujourd hui en relief: car le vdri-
le but de l'histoire est d'eclairer le
sent et I'avenir par le passe, et I'd-
e de votre collaborateur est cxcel-
te ce point de vue. Elle a droit a
ouragement de tous.
'est autant pour vous exprimer ces
timents que pour vous presenter
quesanecdotes sur Ciristophe que
ous fais la present. Elles sont assez
connues,- du moins par la gind
i des lecteurs,- pour interesser, (t
a ont di racont6es par M. Karnes
orgue aEdgar La Selve, lors de son
mier voyage en Haiti.
est done presque de l'inddit. Si ce
pas de I'hiAtoire proprement dite,
at au moins des r4cits dignes de
peter la plus grande lumiere sur la
S imposante de Christophe.
Il au lieu de bavarder ainsi, lais-
la parole au narrateur.


qui, du haut du toit, suivait les mou-
vements du Roi, avait aussi l'habitude
du tabac. Mais, ayant perdu sa modest
queue de rat, il 6tait depuis plusieurs
jours r6duit a s'en passer, privation
intolerable pour Ili, car il aurait vo-
lontiers soutenu centre Aristote, sans
le connaltre, que :
Le tabac est divin et n'a rien qui l'6gale.
La tentative 6tait forte. Elle avit
{luelque chose idu supplice de Tantale.
N'y pouvant resister,le mattre couvreur
descend, s'avance vers le Roi, s'arrete
A une dizaine de pas, fait le salut mili-
taire, et s'incline trois fois.
Eh bien! que veux-tu ? demand
Henry Jer.
"- Sire, sire, rdpond notre homine,
voila huit jours bient6t que je suis pri-
ve de ma tabatiere. Y aurait-il de I'in-
discrgtion a demander une prise a
Votre Majeste ?
.'- Avance,avance toujours; trends,
prends," continue Henry ler, don't cetle
feinte condescendance cachait le jeu
cruel.
Et so tournant au meme instant
vers les soldats du Royal-Dahomey, qui
le suivaient partout, portant, enroulees
autour de leurs jambes, dans leurs bot-
tes, des lines d lampe, verges terribles
avec lesquelles ils ex6cutaient ses ar-
rets, il ajouta :


pouvait souffrir qui'on hesitAt lui
obeir.
S" Notre prisour prisa dtie ouveau et
encore, sans 6ternuer. Le roi tendait
toujours sa tabatiere.
Sire, sire .... balbutia l'artisan,
c'est trop de bonte, je craindrais d'abu.
ser de....
"- Non, non, reprit Hlen y ler ilot
'irritation semblait croltre, ou je te
Sfais fouetter sur 1'heure."
Le maitre couvreur, tremblatit,
plongea de nouveau ses droits dans la
tabati, e qui lui semrbla bien pleine.
Aucun 6ternuement, m iriie ttoutl6, ne
se fit entendre.
Allons, allons, encore, ecore, "
command le Roi.
Le priseur,ter itIt,ouv it de grands
yeux et dit :
Plait-il, sire ?
"- Eh b'en! reprit vivi.nent le lioi,
prends jusqu'au tlernier grain "
Le sens de ccs ilert'jres paroles
n'6tait pas dquivoque. L'ordre donin6
aux gardes achevait ie l'expliqLuer. Le
maitre couvreur obit avc desespoir.
L'efet du :racouba loyal se faisait sen-
tir fortement. Sa imembiane olfactive
6tait cohime btilde ; mais il rerufor,:ait
ses 6ternuements, suppoitatnt cttte tor-
ture inusite, en silence, devant le Roi
imnpassible et les soldats nmuets.
"Quand le contend doe la tabati~re fut
epuis6, sans que le priseur forct eat
laisse dchapper le mroindre bruit nasal,
ce qui est prodigieux, (danis la ciicons-
tance, vous cormprenez qu'il dut faire
son impossible atin de so retenir) le roi
i 1i d; it


Aui U11
-A propose de la salle du Conseil, ( "- S'dl a le malheur d'6ternuer, bat-
Avous center une histoire, dit M. tez-l mort i "- Au disable, canaille To as de la
Gourgue au hitoire, dit tez chance. Mon intendant te donnera deux
t urgue aun visiteur 4tganger, "Cet ordre, qu'entendit le maitre gourdes, une tabatiere et une bouteille
ee q 'lrs parcourent les ruines ,ie couvreur, refroidit singuliBrement son de mon macouba que tu trouves si
noe etroyale demeured'Henrylr. ddsir de gouter le macouba royal Un bon. Va..."
'i est posse plus attentive- mouvemeot convulsif, dont tremblerent "Et content de s'tre donnd c ette fan-
n venait d'achevr r tous ses membres, le fit chanceler. taisie a la Domitien ou a la Cambyse,
e un maitd'aheouvreur ce cos de Allons, allons, dit Henry ler. Henry ler rentra au palais.
S81l un maltre couvreur dtait oc-
iposer les dernibres tuiles. Le Le mattre couvreur, au comble de "On dit qu'A partir de ce jour le
la1iezaminait les travaux, s'arreta la surprise, restait immobile, tandis maitre couvreur ne prisa plus."
la faade pour donner un coup ue ses yeux effards allaient de Henry I y avait de quoi I
Se tmsembler aor aux soldats du Royal Dahomey qui I
AL n certain moment, il tira sa avaient prdpare leurs verges, et de ces
0 e plon11gea les doigts et se mit compares muets, mais agissants, a Pri6re d'aviser 1'administra-
tre large prise ( ce macouba l'acteur principal de cette sc6ne comi- tion de la moindre irragulari-
e.t ir de la Martinique pour co-tragique. t6 dans le service du a MATIMP
a l maite "Allons, allows, prends encore," com- afin qu'il y soit do suite rem6-
qt" le maltre conuvrur, mands avec impatience le Roi qui no d16,


IA393 ] DallaZE1

RENSEI O)GNEMMT6
M~bTIOROL0QIQUB*
(Obser-vat cdw.
DU
SEMif4ARE COLLEGE St-MARTIAL

LUNDI 26 AVRML 1909


Bxromrutre i midi


Temp6ratureminm11 um uW23,5
maximum 3 1 t
Moyenne diurne de la temperature 26 ,9
Ciel nuageux toute la journde.
Brise de mer de bonne here assez forte.
Pluie ce martin A i h marquant io,2 mil-
limetres. Barometre en baisse.
J. SCHIRER
Tribunal de Cassation
SECTION :-RtUNIES
A4udienc du Lundi 26 ,Avril 1909.
Lt Tribunal, en sections r6unies, prend
siege A dix heures et demie du martin sous
la pr6sidence de Mr le President H. Le-
chaud et entend I'affaire de :
Thiers Alphonse centre Lorina Pin-
chino.
Affaire renvoyee A I'audience de lundi
prochain.
FranCois Jean-Charles centre Me Aug.
A. Heraux.
Le rapporteur, le Juge Chancy, done
lecture de son rapport.
Mes Ernest Antoine, pour le demandeur
et Arrault jcone, pour fe defendear, soot
entendus en leurs observations.
Le Ministere Public, Eng. Dicatrel, con-
clut A la cassation du jgemaent ddnoned.
Occide Jeanty centre Lubreus Louis-
Charles.
Le Juge Domond fait son rapport;
Mes Camille Latortue et Leger Cavia,
avocats des parties, development exzli-
citement leurs moyens et le Ministare P-
blic, Eog. Decatrel conclut A la coAdsaM
nation e Occide leaaty i ddguerlpr d
terrain sis Ia Calin-Centime dt l coo.
tenance dc )o pieds de facade osr no de
proifodear qu'It occuape sa droit al qa1.


763, -/03


I I .









liti, i sa condemnation, er ou:re, A l'as-
treinte aux dommages-intLreis et aux
depens.
Vu l'heure avanche le siege est lev&.
Tribunal civil
.Audience civie du Lundi 26 Avril 90o9.
Le tribunal prend siege A dix heures do
matin sons la pr6sidence du Juge-Doyen A.
Champagne, assist de Monsieur Jules
Rosemond, Substitut du Comrnissaire du
Gouvernement.
Jugements prononcs .
to Celui qui homo!ogue la transac ion
faite au nom de la mineure Fanny Sam-
boar.
20 Celui qui renvoie les 4poux LIonce
Pierre Gaspard i l'audienci publique du dix
Mli prochain.
Affaire reproduite et entendue
A. B. Samson centre Jacques Lubonis.
Audience correctionnelle du 26 Avril 1909.
Le tribunal prend siege A dix heures du
martin sous la pr6sidence du Doyen Leon
Nau, asssiti de Monsieur Lys Latortue,
Substitut du Commissaire du Gouverne-
ment.
Atfaires fixes
to Pierre Jnles conire Michel Georges
(A quinzaine).
2o Fridbrique CUsar centre Cyriaque C6-
lestin, Larencul, Nord Alexis et consorts
(i huitaine).
30 T. David centre Excellent Neptune
(A quinzaine).
40 Florent jeune centre H&raux Pierre
(au 24 mai prochain).
o5 Dauphin contre Exius Jeanty.
Affaire entendue :
Ministire Public centre Breva Napoleon
prevenu de vol de hardes et effects divers au
prejudice de Sanite Joseph.
Le prevenu a 6et entendu en ses moyens
de defense.
Le Ministere Public conciut a l'applica-
tion de l'article 382, 2e alinea du code
p6nal.
Puis le siege est level.
CEuvre litt6raire
Mr Maurice Brun se fait le devoir d'in-
former les nombreux souscripteurs A l'(Eu-
vre posthume d'Amedee Brun qu'elle est
en course avance d'impression chez Mr Crd-
pin. 11 est oblige de prier ceux d'entre eui
qui, soit negligence,soit oubli, n'ont poinl
jusqu'ici convert lear souscription. fixee A
trois gourdes, d'avoir l'obligeance de 1i
taire promptement, pareille publication nd-
cessitant un appel important de fonds.
II les remercie tous et leur promet pro-
chainement une oeuvre 6galement digao
d'eux et de l'auteur.
Inspecteurs G6n6raux
d'Agriculture
Le gouvernement de la R6publique Do.
minicaine a choisi avec grand soin des ins.
pectears ghniraux d'agriculture charge
d'enseigner aux fermiers les meilleures med
thodes agricoles, d'encourager le develop.
pement de I'agriculture dans toutes ses
branches et de r6unir des statistiques agri-
coles Ai 'sage du pays. L'dlevage sera
I'objet d'une attention toute particuliere de
a part de ces inspecteurs qui devront en-
voyer an rapport chaque mois au D6parte-
meat d'Agriculture.
Afin d'eocouragcr le developpement des
resources agricoles du pays, le gouverne-
ment a accord en 9o8, des concessions
'aricoles et on a 6tabli dans le District de
Dmnli une cole pratique pour la culture
do abac.


D6partement de
l'Interieur



COMMUNIQUE
Dans un article paru dans l'Impartial
du 24 Avril courant, un process de ten-
dance et f it au Gouvernement inau-
gurd le IV Il),5:;mbtrt 1908.
Parmi ,ls ;! *usa;iticris dirigdes contre
le (abirint et co;ntre qle:!q'!es measures
d'orlre ot 1-I s.curit6 prises par le
(iouverfni-;iout so trotlvent, entro autres
cellh- d'raiiiv gaspilld les allocations
budgt taires, l'avoir divore, en quatre
mois plus -Itl uatr~ millions de gourdles
et d'avoir emnloy6 des moyens d'inti-
midation cointre les Maridataires du
people.
D)r parcilte; accu-atioris. adressdes a
un (:.bii ot tont l'uijnl u,, souci est le
respect e1,- luis et et dout les efforts ne t.ndcnt qro'a amd-
liorce e sort du piuple, par I plus
stric-te &coornie et dlea measures finan-
cite-s t\i iT t rIAnin. le change A
400 o/o, rlvarif:t Ia rualveillance la plus
manifeste. Ne re1.osant sur aucune exac-
titude, cct: .lhgatioais constituent des
injures gIa'! items i I'iadreL;se de l'Auto-
riti ct ,ds -.,r n s iPouvoirs de 1'Etat.
Le G(iuve: ,;i .:c. t don't lki mission
est d'assuier la poix et. ia secuiite dans
le pays, est dJ&tde A no pas tolerer de
pareils carts et so reserve de prendre
les nesures les i '; rigou.: eas<: contre
ceux qui etsaieront de trouble la tran-
quillite publique.
Port-au-Prince, le 26 Aviil 1909


SENATE


"Mes chers colleagues ; je ne vous dirai
pas comm- 1l'autre que a magic de mon
nom a troub'd vos cerveaux. Je vous di
rai p!ut6t que la grande sympathie don't
je suis l'objet de votre part m'a procure
cet insigne honneur d'e:re en possession
de la direction des travaux de cete ho-
norable azsemblee pour le rer mois de la
session.
Oa se rappelle, en effc:, qu'a un moment
oi0 les esrpits 6taieni inquiets, oi chacun
se demindait qel en serait le r6sultat, -
il s'etait agi de donner un chef au pays, -
le Senat de la Republique, far un vote
untnime, :ne d-s mni come President de
I'Assc.neib'e national.
V.owu tvez va avec qael tact je me suis
acquittM de ce-:e impor:t.inte mission que
vous m'aviez confine.
Vous vncez aujourd'hui encore me dd-
sigier pour die.ger vos tiavaux pendant le
icr :noi de Icet session. Eh bien Liis-
sez-nioi vous dire, cheers collgues, que
j'en suis ir; flitC ; lal'st z-moi vous dire
que je m'ev.rtueral A j;itifier la confiince
que cette h.ute assembled vient de replace
en inoi. Lc I ,i q ,'il in'arrivera de ren-
contr>rr, dins 'texcrcice de mn function
certain-s diffitues su:c'piibles de porter
atteinte A la dignity t6t a l'hono:abilit6 du
grand corps, vous me verrez venir vous
prior, Messieurs, de recevoir le d6p6r que
vous m'avez conti6, pour ne pas le voir
d6faill:r entre lines mains.
Les elections catinuent: Mr Julien Dus-
seck e-t elu Ier Secretaire du bureau -
Candelon Rigaud, aeme Secr6taire apres
changes de compliments. On passe ala
buvette, ai le champagne est servi,
Au Palais
A I'issue de la stance d'hier, le nouveau
bureau d inat s'est rendu au Palais oi il
a di6 rctjA, dans les Salons diplomatiqucs,
par ie Pr6sident Simon qui a felicit: ces
Messieurs de leurs succes, et, leur a laissd
entendre combien le Pouvoir Exdcutif s'ap
puie sur le devouement des Chambres


MM les Sna:.eurs, reunis h'er a la Mii- Pocr '- execution de son programme et I'a-
son Nationale ont ouvert leur seance, vancIrncnL du pays.
apics la coistaiation de la majority et Des promesses d'appuis loyaux et de
sous la. picsi 2rce du sdnateur Paulin, pre- -oncouri,des plus sinceres,ayant et echan-
sident du comitr permanent. Selon le gAes dc par: et d'autre, on but la prosp6-
voeu des r 1~:l .n-rs, le senaieur Pauiin a rite ti:ut: d-e la Rp'ub'iq:~e
lu A s S c~n:eguC le rapport dress sur tout REIPORTLR
ce q-i a 6 fat pFudaut lear absence et --- -...- -.......--
patticuii-cerricnt *:ur la correspondence
eching6 cntre '. Co-nit6 et le ministry Pater is est...
des finances concerna-it !s indtmnids des
membres du Pa;-an::t. Le rapport vote EA .t.r ,t que L rcchcrsi- de ia p:r-
l'unanin.ite, on passe ensuite A la forma- :it 'oG; a ~ori se, notr;: principle act(ui
tion du ba!cau dcfiniiif du grand Corps. j u d'ot qui fPit la juice des papis, min.is la
Mais le comprage des bulletins, pour le desoatioi des maman: n'en res'e pas moins
depc.uillenii n: de l'urne, faith reminrquer .n vig::I.-r et continue cornme par le pas-
que l'asse:itbd.e no' ait pas en majority -, :* A Ptre strictement cbse'rv qiant a s.-,n
par erreur !c secrdtaire-redacteur avait ac- ipplica:io: par nos buns (uges pirisiens
cus6 une piesence de 26 snrateurs tandis Et cpendant, il y a des cas, come
qu'il n'y avait que 23, en realit6.- Le ceiui-ci par example, qui sont navrants ct
President annule;tout ce qui a kt6 pre&- idignes d tre d6nonc6s a la Ligue, s'il en
demrment fair, prie ses col-egues d'atten- xiste nne, pour la recherche de Ii pater-
dre larrivee des (S6nateurs Menard et Mo- nit !
risset que I'ou venait de fire chercher.- Dans l1 courant de l'annde 1889, un
Une demi heure apres, la seance etait re- idtranger d'origine haitienne en residence
prise avec une majority de 27 membres j a Paris, riche a plusieurs millions, pere de
prsents.- i douze enfants, M. X..., qui avait occupy
Le rapport du Co.nit6 permanent l a a dans I'lle une trr haute situation adminis-
nouveau, on reprend 1'elecuton du bu- t rative, faisatt la connaissance d'une char-
reau. mante Parisienne, fille- d'un ancien consul
Le s6nateur Paulin est elu President gn&ral de France, Mme Z .., qui venait
pour le ler mois ,de la session avec une de divorce et s'6tair retiree chez sa mre.
majority de 22 voix. II prete le serment Le Haitien part bient6t s'int6resser A Mme
constitutionnel apres son installation par Z..., au point que des relations suivies s'6-
son college Julien Dusseck qui lui adresse tablirent entire eux et qu'un enfant naquit
la parole comrne suit : de lear union libre.
"Mon cher college, je vous filicite de Quelque temps apres, l'in6vitabl: ruptu-
votre avenementl]ala prdsidence du Grand te se produisait et les deux amants se s6pa-
Corps qui :ne saurait fire an meilleur rerent. Nr anmoins, le Haitien continue
choui." remplir ses devoirs vis-A-vis de son fils en
Le nouveau President da S6nat rdpondit:' reglant de ses propres derniers les frais de


Administration poO
Lettres recomnmandies c wxuf
SERVICE INTIIE
Melles Amelia Lafontant, 0il
thon, lMmes Thales Luly, Ma d,
na Joseph, Vve Luzanne Chbai,
ph.n Bance, Vve Eug. sal;.iw

Emmanuel Parisse, Arabia
Branchcdort, Marius GachDet,
non, Evarisse Valmire, DtNai
Edmond Lafortune, Ption
rius Michel, Alincar Jean
Salei. Alb&rxc Elie, MGie V"t
lus, dite Manson, Gal
T.-. Ill.. f.. G. e i
nique, Edgar G. Casik.
Lettres deposkes par Ik C .fl
Mrs FrangoifJoseph, A. J
Ellien Charles, Milorra
Vernalus Arcelin, Boye


-- -


r---


p r:sion d'edccation et aatres
qu'i av..it acctp:e de prendre i
Ce modus vivtndi durait depuis he
l'orsqu un jour, le pere cessa brog .
ses visits A 1' nfint en mme te
ses envois d'argent A la mnre.
alort, a du demander I'arbitrrge C&
twice, ct cest pourquoi el'e etat e9i
devant elle pour obtenir une pra
mentaire de 500 francs par mois,
jusqu' ia ma)orite de son fils.
Le papa f i-ain p!aider par so l
Me Aies que Faction inte-tie park.
sou evaii une question: de filiatiM d
te ee, car Il 6 aut engag djns leslia
marriage a lp;,oque ou se placersj
pretndues relations avec MAle Z...a
ainsi, le debt portrait non pas satr
due, nais sur le prncipe meme dl'd
gation qu'il entendait formellementil
ter.
Mais alors, faisait observer fa
citc~wncnt de l'aut:e c6ti de la baJ
Rub:r.t Picor, pourquoi M.X... a-til
vu p:rnd.,i huitt ;-is a'ux besoinsd
fiis ?
En c l.i. 'ui iii M-. Alii,ili
ob-e qu'A un sco.iment chari:able,art
pouvai. .g.r 4ie b6advolea.ent
n'.-av )ain -ia cnntr:,ct, d'engrgeat
mel irrCvccab'c.
Et, en eff.t, c'-,t pour avoir id
i'imiossibilite de p:oduire uncom
nient dc preuve par tcrit A cet gid
la pauvre inAnain a peidu son procd
u A'tendu que si on doit considia
me civilement valuable l'ob'igation
tie p.r celui qui se consid6re c
p&rc de cec enfant, ob igation donth
reside dans i'exi tence a'ua devoird
science, ce ne peut 6videmment te
la condition que I'engagement qo
souscrit ait un caraciree net et
qu'il apparaisse cornme express et
ble...
a Attendu que le fait par X..,
pcied.int un certain nombre d'soans
les sommes n&cessaires a l'en
I'antani se manifesto come r
tioia d'une obligation natrelle,
tio:- qu'il etait loisible A tA... de
ser a son gre, A difaut d'un ea
qui 1.iurait conmmu6 en obligation
Le pere ne doit rien, a donc i
xicme chamnre, que presidait M.
Mrsillac.
Et -ourtanr, ii ne pouvaitpas
d'err ur sur ce bebe, 6o de l'uai
d'une '..r:sienne a la blanche pe t
i i i -i au teint olivitre par c
fusion de races, la Nature s'Itit
sur bcndam:ncTnt de faire une
i ,ji aterdt.
(Extr'ait de: Le Journil da )0jo


a


I







on Lafontant, M. Deversin, Char-
.Ito hrasbulle Cassus, Ben-
F ."eaun,9b V. Charles Maurice'
ine Des isseaux, Climent J. Jacqret,
. Malhemol Delin Petit, Mme Louise
act, Exavius Letang, Brunel Delina,
adre Dorismond, Vve Thiraire Du-
, Vve P6utoute Chadeau Mrs Char-
T. Victor H. Lafontant, Jn-Louis Ar-
J, Dantas Disir, Thimol~on CGsar,
Chisil St Laurent, GI S. Monddsir,
Hilarion Bauvais, Stark Vincent, D&-


I -

Dernimres D6pfches
s 24.--"Le conseil des ministries
r uni ce martinn a RI'Elysee sovs la
idence de Mr Fallires ; il r6gla les af-
edont la solution devait intervenir
nt le voyage i Nice du President. To'rs
ministres et sous-secretaires d'Eta ,
f MM. Cruppi, Doumergue et Cheron
istaient.
Le ministry des affaires ktrangeres fit
analtre les d6paches parvenues au suiet
s affaires d'Orient et des 6evnernents
laTurquie. Le ministry de la marine
umit au conseil un project de loi sur le
cratement de l'arm6e de mer qu'il vient
laborer et il fut autoris6 a le d6poser sur
bureaux de la Chambre. Le conseil dd-
Sde rdduire de trois mille homes,
fectif des troupes frangaises au Maroc:
Tontes les measures n'ordre, en vue de
onrnee du ler Mai, sont arret&es. Le
chain conseil se reunira le 30 Avril.
Le gn&ral Castro est arrive ce matin A
Nazaire, paraissant jouir d'une bonne
nt. II a pris le train A destination de
risoi ii arrivera ce soir.
On signal une epid6mie de meningite
ebro-spinale au i5e cuirassiers A Char-
ORAN ( Algrie ) 23.- Des prospecteurs
iisont et6 attaques pir des Arabes
s la region du Djeb el Bieni ; deux
etre eux ont 6:, tuds. Les autrea ont pu
khapper, aprei avoir soi enu une lutte
harnee.
WASHINGTON 23 --- D-s depiches re-
es au Dpartement d'Etac annoncent
Be les troupes du Sultan dn Maroc ont
e battues pros de Mequinez par les par-
sans du Pr6tendant au tr6'ie. C'est de
rz, o0 le Sultan M.ulai H fid se trouve
loque. que la nouvelle c'-dessus est par-
nue a Tanger.
LISIONNE 23.- Une serie de violentes
:consses sismiques s'est produite ce soir
Iet dans tout le Portugd. Oa a craint
Un moment donned, une rpitition du
.sstrede 175 pendant lequel la ville de
uboune fut d6truiie; ces craintes ne se
nt pas realisies.
Lo sl s'est soulev6 et affaiss6 cornmm.
!e vague et les murs de bon nombre de
alsons out tCd crevasses Oa croit que
Iuieurs glises ont 6td endommag6es.
Une panique s'est produite A la Chan-
des Pairs qui ce nroment, ltait en
isur lusilers des pairs ont 6t6 pr6i-
ts sur e sol.
Iuse on3.- Les desordres sismiqaes '
sle snt faith sentir ce soir dans toute la i
linsule ibirique n'ont fait que pen de
ets lc. Des d6paches de Cordoue, Sd-
e et autres villes annoucent des se-
basses d'une durie de 1o A 20 seconds
ST PKTrssBOURG 23.- On announce au-
urd'hui que le Chah d Perse, ayant n-
Sde notifier le cmmandement de ses
bupo 1 Tabrd q' un armistice avait &et
d, la Rssie a donn6 l'ordre au vice-


II


La Manufacture
un grand stock,
gros et en detail,


a toujours on d6p6t
Sour la venta ea
- do chaussures en


tous genres pour
HoxMEs, FuMMEs, ENrars
Les commander des commArganas
de I'intArieur pourront Atre exAcu tes
dans une semaine & peu pres.
23, Rue.des. Fronts-Forts, 23
PORT-AU-PIMNoI ( sAITI )


roi du Caucase de diriger immddiatement
des troupes sur cette viyle.
LA HAYE 22.-- La Reine Wieh lminr
garde la chambre aujourd'hui. Sa d *livran-
ce est attendue A tout moment.
PARIS 22.- LejPr6sident de la Rpubli
que, accompagn6 de Mme Falli&res, inau-
gura dans la sale du jeu" de Paume des
Tuilleries, l'expoidion franco britannique
des cents portraits de femmes.
Un incendie s'est declare la nuit derni6
re dans l'atelier des forges de 1'Arsenal du
Mourillon. -- On put s'en rendre maitrt
assez rapidement ; pas d'accidents.
PARIS 22. Le Gouvernement Franqais,
d'accord avec le Gouvernement anglais, a
d6cid6 de reconnai're l'independance de la
Bulgarie, aussie6t que certaines formalit6s
auront &6t rmplies.


Communique
0 It
Usine d Glace
DE
P RT-AU-P RIN CE
L'Administration de 1'Usine & Glace
souciense et des inti6rts du Public,
et de ceux de son Etablissement, est
Sn' lo1 point de prAsenter au Conseil
des Secreiaires d Etat, un project qui
reglemeritera une fois pour toutes le
prix de sl glace
Si le Conseil des Secretaires d'Etat
approve ce project, il le soumettra A
Is actionn d*- Corps L4gislatif.
Aucune solution equitable n'inter-
venant, malgr6 toute:la some de
bonne volont6 d6ployee de part et
d'antre, I'Usine se verrait dans la pd-
nible n6cessit6 d'arr6ter sa fabrica-
tton.
0. 91 I- T i wMmLv N11

M( C. L. Verret
Talieur Ma rh a c3d
Done avis A sa bionv tble quK sU mnaion No 7 RAe Travair-
viare dfe t(;uoL( uri bieu ~,orvl i Ti. UOt
van.tl u'itfro-s de la hai'r r ou.-
.' a'. fL.;AI lr'k IL .' '~t; l i-f>>! *:E,'I'i '. i.-. T
Fpa..Al I i-Jit salf. Ex -"riE;'Tl a FM 3' wr a
S .R--. ",* IL %316Z Ia

Mono pole de la venrte
des compositions du
d61icat artiste
Ludovic Lamothe
Sa delicieuse valse lente Ang61e.
Son gracieux pas des palineurs
Caprice.
Chaque exempiaire : P. 3
S'adresser a Mr Victor Mangones
Maison Jules Laville
93, Rue du Magasin de l'Etat.
Port- au-Prince.

Francisco DESUSE
Fabricant de chaassures


7 Mai --- ss. Prirs Maurits" ( capt. van der Est


21 --- ss. "Priis der Nederlanden" (capt. van der Goot
4 Juin --- ss. Prins Willem IV (capt. Koningstein)
Ces bateaux qui sont des plus modernes de notre flotille, poss6dent
d'excellentes commodit6s pour passagers; grande cabines, simples et
doubles; cabines correspondantes pour families, toutes avec lits non
superposes,
M6decin et stewardess (femme de chambre).-
Bxcellente cuisine frangaise.
GERLACH & Co, Agents.


A 'Angje Gardien

98, Rue du Reservoir, 98
A VISITER :


Dernieres l novealute s


FORCES DE CHAPEAUX


reeues ce mois


RUB1ANs IiWLSSUP, CifAI.NE '---CIINTUIIES.


DIRECTOIRE -- COURONNES DHE MAII1E, I.


Articles de lere


Commaunion : ACIONILRELS GANTS -


MkDAILLES -- CHAPLETS 1MA:.; --- CORSETS POUR FILLEFTES C(IAUSSETTES
LT BAS TISSUES POUR ROBES, etc.
Spbcialite de deuil : CHIAPEAU doe crpe dern6Sto mode- SAU-
TOIRS BRASSAIDS -- COURONNES MORTUAIRtES, :Cd


Pro*aif s J yie niiaes pour la Toilette


0



S3
&
(1)
*MI


Cr m I lip
M1 Rwommand.s pour i

*~POUDRE II N TsIR
P~ t~ DN O T 'M ff Mi3 P

ShvON U lit' du visage et d" main*
3. SIm0o, 59, raubov.g St-Iaftin, PAWIS 43dw 'leluber 1e6 Imitatlon6
W waza~~~r~PI~~~mkl~~1u;~ ~ ~ a; li~~


adouc i i'pcidermre auquel elle
LA done uoe souplesse et un ve-
loute incomparable en lui com-
I muniquant son d6licieux par-
fum. Elle conserve l'fclat et !a fraicheur du teint, car elle est souveraine
centre le hale, les piqfires d'iosectes et les eruptions do la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
rente, impalpable, pr6par6e
sp(cialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teint
a.r6prochable; son parfum dl6icat, son veloute ont contribu6 A faire d'elle,
la Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Creme Simon,
-- f KidIm V Ii ~I pr~par6 solon les principles
LE les plus scrupuleux de l'hygibne
....posshde A un certain degree
routes les qualiths bierlaisantes et pr6sorvatrices de la Creme Simon ; il
est particalirement recornmand6 pour la Toilette die enfants et pour les,
dames don't la peau est delicate.
Agency G6n6rale et D6p6t pou-r Haiti


IRP iaL 1%4E#,&tBrc>V :*le
MA-ISON JUL-AIES LVILLVF.
93, Bue sd uMagasiif de 1'tal, 93


UiGNE HOLL/ANHOUSE
Pour I'Earope par voie de New-York

PROCHAINS DEPARTS:


- I I, s -~-e3c- -,~F~ear~p~---~--- I Ir I 1L~


Vendredi,









Grand Rabais !


TERCENTENNIAL


EXPOSITION


( 1907 )


HAS CONFERRED A
Gold Medal upon



Tanierie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
CHEVREAU GLACE, pour homes et dames P. 10. Enfants P. 8
VERNIS ECLIPSE a. 12 10
COULEUR LOTUS 12 ( 10
Pour la vente en gros 5 olo d'escompte.
r~~v' '_ -~ i ..... ... O ~ -Inil 1 1I I"


HORS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
Mfdailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Ancien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule proprie-
taire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affaires de feu son mari, et se tient A la memehalle, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
dent les commander seront ex6cutbes avec le meme soin que par
le passe.

H O' BI -"ELLE" -rI


Plae du Champs-ds-Mars
PORT-A.U-PRINCE (HAITI)
mL Hermanee ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS-LU NCS,.
Installation moderne st comfortable. Ytsxur la mer. -Tempdrature
da-c* a9i rdgulilre. Las Tramways desservent I'Hd6te-Bellevus ioutes s 7 Minute,
PROPRI]TTi SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JARDINS
Salle d r4ecption.-Piano.-Gramophons.
Sonneries Electriques


Table d'H6te


Chez App. Cipolin

155 Rue Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trufides.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalises par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


tets lox )ours d o. midi a 2 iurers,
do 74A 8 k Airs Amsefr


JUT.IT-N FLORUS
Ancien dalve de la 26e Compagnis
d'ouvriers d'Artillerie (Lorient )
Se tient A la disposition du public
pour tous travaux de FORGE, et d'A-
JUSTAGE, de REPARATION de coffre-
forts etc. etc. A de bonnes conditions.
Rue de la R6volution No 19
Vis-a-vis de la Chambre des Ddputi.
Buss et Buggy A louer par heure
pour courses en ville, promenade a
la champagne a P tion-Ville. etc.
S'adcesser au No 156 Rue du Maga-
sin de l'Etat en face de la Glacibre.


J~AMESTOWN


A. de


MatG6is & Co


Maison fondue en 1888.

Derniers articles reu

Parfumeie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; Foug6re Royal ; Par-
fum Iddal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tr6s 6legants.
Parfum renomm6 Astris; Lotion, Tri-
copherous.
Lampes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Bijouterie, d'Argenterie,
de Diamant, a la disposition du public
en g6ndral et A la port6e de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et viet argent,-
diamant et pierres prdcieuses & des prix
avantageux.
ACHAT D'AC.AT-r., Di CAR]T
Prix exoeptionnel


*PZ~ *-~4--- ~ ~ -~- --IIr -- '


A L'tLEGANCE
QORDONNERIE

42, Rae des Fronts-Forts.
CHAUSSURIS 1N DAP6T,POUR LA VINTI
Promptitude et soin aux comman-
des tant ici qu'eu province.
Chaussures de Dame form et tra-
vail toujours tout ce qu'il y a de plus
nouveaux.
Formes americaine et francaise pour
Messieurs ; 616gantes et commodes
Pour les enfants le plus l'aise.
Travail solide exdcut6 aveo
des peaux de premiereomarque.
Assurance de grand rabais.
PAtsa, Cirages at Liquides

Cordonnerie Nouvelle


G. B. PETOA
143, GIRAND'IUT3, 143
PORT-AU-PRINCE
CMAUSSURES EN TOUM GENRE
Ml DtIP6T, POUR LA VENTS
IX NR08 IeT DeTAIL.
Ex6outlon prompted des
oow~nmm nde, tant ioi qu'Oen
Province.
Forms A homes ; 616gantes et ra-
tionnelles.
Chaussures de dames ( Dernikre mo-
de de Paris ) et le plus commode :
chaussures pour enfants confection-
n6es avec des Peaux de touts nuances
d'une selection et durde irrdprocha-
bles, A des prix avantageux.
Cirages, pAtes et liquides
Po*W?" sk<3 d6S9,S de tnaMS tWOe.ses.


Des eux elt desgure

Pour l'Mdificationdes personnel
lades de ces organes, la listed ei
sous donne lesnoms desaffction5
yeux et des oreilles. trait.e
avantageusement, de 1'avis de
cialistes niodernes les pluse
nom en Europe et en Am^rique,
I'application de l'Electricit6 (t
qne et appareils speciaux ) qua
tonut autre moyen thdrapeutique
medication locale par des oll
lavage, irrigation, pomrmade
cauterisation aux sels d'argent,
rification et autre operation'
glante.
Des yeux : Conjonctivite'griani
( granulation ), Conjonctivite chbr
que,kystes et autres tumeurs des*
pieres, trichiase partielle, larmi
ment, rdtr6cissement des canine
spasme ( tic ) ptosis, opacitd del
cornee, ulcres de la cornde,id
adh6rences, dpiscldrite, kdratite,
taracte molle, retinite, neuror&tlj
hyperestb eie retinienne, hdmorrhi
retinienne tcente, atrophie duno
optique, ndvralgie oculaire, donul
oculaire suite d'operation chiru
cale, d6fant d'accommodation visoU
( asthlnopie, amblyopie, presbyti
recente, amaurose, glaucome ehro
bue.
De.F oreil.lei : Surdit6 caustepq
inflammation chronique de Fro
moyenne, adhdrences des ossele
polvpes,h ypertrophie et catarrhe'cl
unique des muqueuses, etdu tymp
retrecissemnents des tubes d'Eustac
Chacune de ces conditions pioUT
cause la surdite, celle-ci est canr
quand ces conditions le sont. Sur.
nerveuse, et celle qui fait suite
maladies, fievre typhoide, c6rll
spinale, et diphtdrie.
Cabinet d'Electrothdrapie du B
teur C. GAVEAU
Mddecin et Chirurgien de l'Univn,
Harvard
128 Rue du Centre.
CONS ULTATIONS, TRAITEMENTS, A
mod6res.
de 7 A 10A. M.
S2 4 P. M.

Maison F. BRUNT
"19a GRAND'RUE 195
Dirig6e par

L. HODELII
Anci.ik mmbr de la SeoeidI
thropique ds rtaitros faill"~rs
Vient de recevoir un grand p h6
tcffea diagonale, casimir alpac,
to, choviote pour deuil, etc R
do particulirement A sa clitd
oelle collection de coupes do
de gilets de fantasies et de ?
toute beauty.
Sp6cialit6 do OosatUmxn
co.- Coupes FranqaiCse a'
Amrticaine do la derniare
La maison confectionne l a
tumaes militaires, habit
dolmarn. s tWriuq1t, .
r6s. eto oet, d4 ton Ig~r '


GRAND PRIX


0