<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00606
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 24, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00606

Full Text




Troislfmae Ann6e, No 622


PORT-AU-PRINCE ( HAfT


Samedi, 24 Avril 1909.


~ira~~"iI'_," ~rFYbi'CI"-rf~T -, -I-aOPIC LPLP e _CCIC -I _-WpYP--- d- CCFS ar





J


Arthur Isidore,


OUOTIDIEN


ADMINISTRATEUR


Camille Ndr6 Numa
RADACTRUR IN CHEW


1-pa- ~LI_'~~ d: -~i~~lT--~-~~s~sP~~EPII -- -- -
Abonne-srnenltts: DIRECTEUR-FONDATEUR n1M,1:() 'J 5 (CENTIMES
PQ~T-AUPR1N 1w M 2.00 C16ment Magloire
pps~rAa~Jll~lh: Tk o(is M~oi ~5.00
DLPARq LcijNT8 lrw O20 1 Ls A DClen partcL do i- Ce du iJ 15ois aque
TRTYfAK'N .00 DIRECTION-M DACTIO N-ADMIN1STRATION aoi at ont payables d'avames
ETRaNI~R Ti~oiP ~h 9 S.0() 45, -K 8- 40AN Lao.awLos nuscrits fer onl no*? noS "rofuls vdmu
M ANGER. -, ., 1.-45


listoire d'Ha ti

A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violence et repr6sailles
xv
Les troubles, accormpagn4s de vio- p.ce d'incohdrence ap
lences, que nous avon0 rapport6s dans d'ifferents rdcits de ce ch
notre dornier article. ne s'arreterent A l'dnumeration des vi
pas l'incidRnt de rIs u)ntrp-Chipmins ni reprdsailles qui ont ma


C
r-

ai(
d
11
h
)

qu




eE
a



I
o
,e


(qui s'dtaient montr6s indignes de sa
mort), ne voulussent s dJdister de
toutes poursn ites contre I'assassin. "
"Les parties intdressdes, continue le
rncit de ce tragique fait-divers, crurent
trouver dans la r6ponse de Petion une
disposition A la cldmence, comme il en
avait kt4 plusieurs fois pour des faits
analogues, .. et elles d6clarerent que
lleur intention n'dtait pas de poursuivre
1'affaire."
portde dans les Elle n'eut ainsi pas d'autres suites,
lapitre consacre et Beaugj reparut dans la circulation,
iolences et des coiveit pour toujours par I'impunit6.
rqud notre his-


voyait la troupe s'avancer trop pres, de
lui faire face, un pistolet A la main:
II gagna ainsi sa retraite ofi il pass
plsieurs jours, sans atre autrement
recherchd.
Peu apris, P6tion fit publier un or-
dre du jour l'accusant d'avoir conspiid
centre I'Etat et d'6tre arrived jusque
prbs de lui, "avec des armes cachess.
L'ordre du jour le d6clarait ddchu de
sa quality de g6ndral et 1'excluait de
1'armee de la Republique.
Delva revint alors la nuit a Port-au-
Prince et fit dire a Pdtion qu'il 6tait A
sa dispos-ition. Pdtion lui fit rdpondre


ux reprisailles qui s'Pex'reirent aux toire. Mon principal souci est de suivr.. Environ une annde avant les faits de se rendre en prison, escort par
ayes et dans la plaine environnnnt. l'ordre chronologique et c'est pourquoi, (que nous venons de raconter, Ie ged- queiques homes de la garden du pa-
out ceci ce passait le 28 jnin 1811. laissant d(e co6t toute autre preoccu- nral Delva, pour se justifier ou s'ex- lais, et "qu'il serait soumis au juge-
Le lendemain de la terrible rdpres- nation, je me borne A qnumbrer les pliquer avec Pction au soje' du project ment d'une commission militaire. "
ion que nous avons vue contre les sol- fails dans l'ordre meme dans lequel ils de conspiratiou qu'on lui pretait. se II fut effectivement juge et condamnm
atsvaincus de la 17e, Rigaud donna se solt products. rendit au palais; et voyant que Pdtion, A cinq annes de detention.
ordre (de fusiller. san iugement, des Je risumerai d'ailleurs pour le le(- ja sa vue, se levait nour se retirer dans II fut assassins d(ans la prison de
omMes don't l'attachement connu pour teur, comme je 1'ai fait pour les conspi- sa chambre, il lui dit : "President, j'ai Port-au-Prir'ce le 24 :1cembre 1815, la
B6ion les fit soupponner d'avoir 0td les rations,la part de ces violence qui re- besoin de vous parler. -- .Je ne veux veille du jour de sa mise en liberty !..
Istigateurs et les auteurs de la rdvolte., vient A chaque administration. Ce ne pas vous entendre, repondit Potion ;
C'est ainsi que, sans qu'aucune en- sera pas sans intert. I rendez-vous en prison. --- Monsiear AUGUSTE MAGLOIRE.
ute pralable fut venue fixer les res- i Pition, r6pliquaDelva en olere, cou- --- --..
onsabilitds et justifier ces faits san- Voici l'histoire de Singosse, qui n'edi tez mol L'Adrninistration du MATIN in-
lants, Bois nz Gr ain etun peut-tre pas mrit d'tre mentionne Pou'r toute rponse, Pion donna forne ses abonn6s qu'ils ne doivent
.-.uenez, Georaps ain6 et un peut-Otre .na. mnrits d'utre mentionnee, rien payer, abonnernont ou autres,
deillard du nom de Coquille, furent ici, dtant d'un ordre pnrement pt'iv(, si lor'ite le an ter et rental lans sa ique centre regus imprim6s et por-
Wu'ills. e La fureur, dit Ardouin, etait l'impunitd n'avait pas dtd officiellemp nt chambre. Grace A i'asccn(il.nt que sa tant le timbre du journal.
son comrble. assure A ca crime autant par Petion personne exer.ait, A la resolution que L'Administrateur,- Arthur ISIDOKE
Or, nous connaissons assez ce dent que par le Senat. son attitudeexp ait, etenn aux
st capable la fureur rdvolutionnaire Sangosse etait un aide-de-camp dc pistolets don't etaient gar)ies sss fontes -- _
taitienne, pour imagine de quelle Potion, qui fut convaincu d'avoir eu des ils qu' ceux qu on a cru voir sous
aain lourde Rigaud frapna les auteurs, relations secretes et coupables avec ia sa redingote, nul n'osa I'approcher et
omplices et suspects de cette incur- fille d'uu nommrd Beaugd, qu nous rp- e laissa tranquillement descendre
ection qui, deux fois, aux Quatre-Che- trouverons plus loin dans l'histoire du 'esclier du paiais, morlter cheval et
ans et lors de l'attajue de sa mason, g6n6ral Delva. s rendre chez lui. IGNEMINTS
'li sa vie en danger. Beaug1 appela Sangosse chez lui, II faut supposed relaemeint grants
ra Wagnac ntre autres f se n 'autorit et le courage do Delva, car le MhT.TtOROLOaGIQUV'
l sqai6 WagnRe, -ntre, autres, fult! a sous pretexte de lui proposer un ar-
esignad ses repr6sailles, et ne dut la rangement A ce sujet; et lA, il le tua gdn6raI Lamothe Aigron, charge api6s
le, d'aprB s Ardoilin, qu'a I'intervention d'un coup de pistolet et s'enfuit immd- cot incident de proc der a son arresta-
lelBoA h d I ton, dut arrive chez le general, qu1il
Morgella. On tint pour suspects to,.ns diitemont, rostant cachd hors de la tiori, dut, arrive chiz le gniral, qu'il DU
eol qui avaient ddsapprouv6 la scis- ville : la police ne put le d6couvrir. it accoudd A sa fentreP, sairreter net SEMINAIRE COLLEGE St-MARTIAL
61a du Sud et une listed fun6bre en fat Peu de temps apr6s, survint le si6ge quand celui-ci lui eut (lit Si vous
tore; mais la moderation finit par de Port-au-Prince par Christophe, et, Iranchissez la barrimre, je vous tuerai.'
aetlporter, en raison d'ailleurs du ca- Beaug6, voulant recouvrer sa liberty. Imme-diatement apras, Delva monta i VENDREDI 23 AVRIL 1909
actre limits du soul6vement de laI7e. d'action A la faveur des circonstances ceval et s'engage sur a route de Lo-armtremidi 76
Spolitiques ui s produisaient, ainsi gane pour aller se refugier sur son ha-
. saurons fini avec les violence que l'usage s'en ent perpdtud depui, fit bitatiori au Morne-a -Bateaux ; un se Tenp6rature m 23
Sn vons a mentionner dans le adresser par sa famille une demand gent, part ave d'autres soldats maximum 3 3
OUrs de administration de PBtion < en grace au Sdnat. porsuite, lui tira un coup de fusil qui Myenne diurne de la temperature 25 ,6
re n aurons tarl de deux Le Snat soumit cette petition 'ex- attnit pas.n e des Ciel un peu nuagux pendant la jour
poque qi lfirent grande sensation A men dc PVtion, qui r6pondlit qu quels se trouvat le mme Beaug de convert dpuis 7 h. du soir.
p0urtes q'ui firent grande sensation A men dc Pition, qui r.pondit .u'il Das hoimnes A cheval, en tate des- Ciel un peu nuageux pendant la journde
4Pque OA ils furent commis et dont Mtait obligA do faire ex~cuter ]a loi A quel se trouva.;t le mine Beaug6 do covert d-puis 7 h. da soir.
S victims furent canCosme, et n 1812, t tait oblig de fire excuter la lit A tout A-1 here, voulurent le poursuivre. Pluie d'orage A 7 h. 40 m. marquant
tle g ndralt Delv, en 18152 l'ard ter, Bamons qi u ola famille de i Mais Delva continuait sa route sans se i, 4 millimetre. Baromwtre en hausse.
le prie lele uva, en t815. arrter, a mos e la fas armle pressed, se contestant, chaque fois qu'ili J. SCHeiRER
SPrie- le lecteur d'excuser cette es- "Sangosse et ses compagnons d'arme, r otetat, haque foi qu'i


* -


h


I









Fian ailles
Nous apprenons, au Cap-Hatien, les
fiancailles de Mademoiselle Andree Laroche
avec Mr Max Herrmann.
Nos compliments.
Nomination
Par commission de S. Ex. le President
d'Haii, Mr Malherbe Poitevien a kt6 nom-
m6 employs sup6rieur A l'Administration
des finances de Port de-Paix.
Tribunal Civil
Audiences civil du jeudi 22 .Avril 1909
Le tribunal prend siege a dix heures du
martin sous la prssidence du Juge Doyen
H. Mondestin, assist de Monsie ir Th'-
bault, substitute du Comnissaire du Gou-
vernement.
Jugements prononces.
Celui qui homo!ogue la ddliberation du
conseil de famille des mineurs Andre et
Francois Belair.
Celui qui homologue la dClib6ration du
conseil de famille des mineurs Btzile.
Affaires entendues.
Io Destinville Dorismond centre Mu-
rat Bernadotte.
20 Divorce des 6poux Merlin Liautaud.
30 Alexandre Bien-aim6 centre Emile
Lucien.
Nouvelle composition.


dini, J. Simon, Mr et Mme A. Matard,
P. Thdard, P. Samedi.
Cayes.- R. St-Fort Colin, Mme L
Claire, A. Innocent, A. Silvie, M. Moise,
E. Jacob, Richard, C. L, Jacques, L Che-
valier, 0. Lapain, A. Calvain, Stella, E
Daguerre, Durantou, Ch. Chevry et en-
fant. L Poidevain, Mme Felix Magloire.
Jirimie. PNre BWnier, Mine C. Caye-
mitte, E. Cayemitte, S. Thibaud et en-
fant, P. Petit, i. Samuel, L. Germaiu, Mr
et Mme Chenier Magloire, L. Sylvera, A.
Couba, A. J. Jaar, B. Cattan.
Installation
Parmi les nouvelles installations faites
au course de cette semaine, nons enregis-
trons, avec plaisir, celle de Madame Justin
Lherisson, Veave de notre regretted confre-
re et ami, enlerC trop t6t aux intr6&ts de
sa famille, A l'affection de ses amis et de
son pays qu'il aimait tant.
Madame Lh&risson est une brave femme,
pleine de dignity, et qui a fiit de soltde
6tudes au couvent Ste Rose de Lima, A
Lalue. Appelb a la direction de l'6cole
des demoiselles de Morne a-tuf-, elle res-
tera A la hauteur de sa mission et saura jus
tifier toute la confiance que -vient de pla-
cer en elle le President Simon.
Mille compliments.
Convocation


Juge Doyen A. Vieux. Les membres d'honneur, les conseillers
Ministere Public A. Thibault. adherents, les membres actifs de la section
Jugement prononc6 masculine : les Dames et de Demoiselles
Sne prod'honneur de la section feminine de l'As-
Celui qui ordonne le partage de l'im- sociation Mixte de l'CEivre Chr6tienne
meuble sis en cette ville appartenant aux sont convoqubs A l'extraordinaire le di-
mineurs Lucie et Fanny Coles, manche 25 du courant, A neuf heures pr6-
Audience civil extraordinaire du Vendredi cises du matin aux fins d'assister a la s6an-
23 ,Avril 1909. ce solennelle qui sera donn6e a l'occasion
Le tribunal prend siege a dix heures du de installation de quelques membres
matin, sous la pr6sidence du Juge-Doyen d'honneur et de la prestation de serment de
D. Maignan, assist de Monsieur J. Rose- quelques membres actifs.
mond, substitute du Commissaire du Gou- HORATIUS LAVENTURE,
vernement. Purofesseur au Lycle National.
Jugements prononces Revue du March6
Celui qui annulle le jugement renduR
par ce siege !e 13 f6vrier 1908, entire Ca- De 385 o/o taux d'ouvercure, nous som-
mille LEon et Paul Volcy, se declare in- mes remontes dans le courant de la semaine
competent pour statuer A nouveau et con- jusqu'A 440 0/0.
damne Camille Ldon aux depens. Dans la journde d hier nous avons eu de
20 Celui qui condamne Assard Ajoub A nombreuses fluctuations ; c'est ainsi qu'
fournir une caution de cinquante gourdes l'ouverture, h:er matin, nous etions A 420
avant de plaider le fond du litige existant o/o vers midi A 400 o/o; A 3 heures nous
entire lui et le sieur Durand Philippe, et remontions a 415 o/o pour former A 410
Assard, aux d6pens. o/o hier soir.
30 Celui qui condamne Assard Ajoub Toutes ces variations sont dies a la sp&-
a fournir une caution de cent gourds culation. De nombreuses aftaires out &td
avant de p'aider le fond da litige existant faites a tous ces taux. Cependant il y a une
entire lui et les sieurs et dame io B6lizaire forte tendance A la baisse.
Philippe, 23 Durand Philippe et consorts Ce matiu on demand a acheter a
et condamne Assard, aux d6pe-ds. 410 oIo sans vendeur.
Affaire entamn. TI ,,'r, or, 1e .,-n -rr, na'ff i;- en


Jean Talamas et Co contre les Guignard.
Vu l'heure avanc6e, le Tribunal renvoie
la continuation de l'affaire A huitaine.
Arrivages
Ce martin est entrr le seamer Sarnia
avec les passagers suivants venant de :
New-York. Mrs Schiess, Liebuer,
Esteve.
Cap-Haitien' Mrs D. Simon Sam, E.
Pierre-Louis, G. Villebrun, R. Piquion,
A. Nicouli.
**
*
Est entree aussi le steamer 'Prins Willem I
venant de :
Jacmel.- M. Cayemitte. J. Lanoue,
K. Bertschem, M. Lataillade, L. Berrouet,
R. Gonsales, M. L. Bayard
.Aquin.- Mrs R. Dennery, H. Hepple,
M. Abraham, M. Labossiere, L. J. Simon,
E. Eranil, H. Anglade, Mme L. Leon,
Mme F, Magniere, M. Morisset, Mr Feran-


.1 c y p U L.CaU(_U LL U l.la b iJ
traites sur Paris ; les cours que nous signa-
lions dans notre derniere Revue sont in-
changes.
Les cheques sur Paris ont 6t6 vendus A
4 o01o
Les cheques sur New-York A 112 olo.
Nos denrdes se maintiennent dans les
Frs 54 pour le caf6 et le cacao.
Port-au-Prince, ce 24 Avril 1909.
Sollicitude du Gouvernement
Le President Simon voulant t6moigner
sa sollicitude a la Compagnie des pompiers
libres avait command, des Etats-Unis,
pour lui &ere offers, en cadeau, deux mu-
ets qui sont arrives ce martin, lesquels doi-
vent servir A la traction des pompes.
Heureuse sollicitude qui fait honneur au
gouvernement du General Simon et qui
contribuera, dans une large measure, A sau-
vegarder les inte6rts de la communaute.


'Bureau central de la Recette
et de la D6pense
AVIS
D'ordre du chef du D6partement des
Finances le Bureau central de la Re-
cette et de la D pense met en vente
12 000 dollars pour le service da Re-
trait des Billets de 5 gourdes.
Port-au-Prince 23 Avril 1909
J. C. PRESSOIR.
I-a---


LA CHAMBRE

Soixante-neuf deputds presents A la
la Chambre ont contribud hier A l'ou-
verture de la seance. Le quorum etait
atteint.
Le deput6 Savain, candidate A la pre-
sidence de la Chambre s'6tant volon-
tairement efface, on a pu proc6der sans
aucun inconvenient i la formation du
bureau definitif. Le deputd Jh. Severe
recommand4 par ses collogues Auguste
Douyon, Bailly et V. Toussaint Noil est
61u president de l'assembl6e avec une
majority de 57 voix. Beauharnais Jean-
Francois, en lutte avec son coliegue
Lapierre Drouineaud, a 6tL nomme ler
secr4taire du bureau et Ernst Ewald,
sans concurrent fat 6lu 2me secr6taire.
Le bureau de la Chambre form, on
a levd la seance.On attend actuellement
la constitution du Sdnat qui aura lieu
mardi pour ouvrir officiellement la
session de cette annee que l'on voudrait
bien fixer A jeudi prochain.
Tout est bien qui finit bien
REPORTER


POLITIQUE
Beaucoup de bruits pour rien : tel est
le titre d'une des fameuses pieces de
Shakspeare, restea imperissable.-.
On pourrait dire autant de tout ce
qui se fait et se passe dans la politique
haitienne.
A prendre, ces jours derniers, en is-
rieuses colisi'lerauo-,s les rnenees des
uns et de, autres, a accorder du credit
aux pr[opos ittreresses ( ;enis de rnauvais aloi ; on sernit lente
de cronce qiae li Republlqlue 6ait A la
veille de reutrer en pleine anarchie,
pI pei Cecoinpetition d e partis. La: so-
lation d6initive,survenue a ia Chambr ,
prouve qu'ii a'y a eu iien de serieux
dans les colportages des gens qui ne
revaient que bouleversement et tueries
afin d'aboutir A un desarnoi qui les
mettrait a meme d'atteindre leur but.
II ne saurait exister, come on a
voulu le faire entf ndre, de dissension
possible entire la Chambre et le Pouvoir
Exxcutif, appeals A s'entendre, A tra-
vailler en commun en vue de changer
ia mauvaise situation dans laquelle le
pays se d6bat si longtemps. Le gou-
vernement sail qu'il n'a pas d'ennemis
au Corps 1-gislatif; il ne croit avoir que
des amis, disposes A le seconder, A l'ai-
der dans I'oeuvre difficile, colossale
qu'il a entreprise pour tout restaurer.
II y a eu beaucoup de bruits pour
lien, beaucoup de propagandes mal-
saines, faites par d'6tranges individus
qui essayent de diviser les pouvoirs afin
de mieux diriger leurs jeux,
Ce sont autant de coups d'pe6e d-ns
I'eau! Le gouvernement et tous les
Membres du Corps 16gislatif formeront
un bloc indissolubre, malgr6 le cri et la
haine des irrdconciliables.
CAMILLE NiR~ NUMxA.


LC Chemin le er:
ET
HAITI
Ce qui int&resse nous autres H,-.
d'une fagon plus sp6ciale dans a qo
des chemins de fer, ce soot les coa-
d'existence et d'exploitation de cet en
civilisation, dans les pays neufs, .
dire dans celix qui sont en train d'it
lonisss. Ces pays, dans les 4iffrentisu
actuels de leur developpement 4ec
que, sont, en cffet, plus prs de nom
les vieux pays d'Europe, et ii est ratso
ble, plus que pour ceux-ci, de voirj
ment les vieux peres europeens de hlc
lisation s'y prennent pour career et orga
ser dans ces pays le developpementdest
ces nationales. I
C'est dans ce but que nous allows ~
un coup d'oeil sur I'lnde, ofi l'installa
des cherains de fer par les Anglaiseg
gne d'arrnter un peu notre attention.A
pas que nous comptions pr.cismentt'ld
parmi les pays les plus anciennementr
nues; mais, dans cette question pasi
nante des chemins de fer et de leuer
d'installation, nous puiserons 11 deJ
utiles enseignements.
Un fait, qui est plus particulieremat
gnal! a 1'6gard de l'Inde, est le caran
rdmundratif des reseaux de chemins dei
hindous ; et les capitalistes, depnis loq
temps deja, ont fix6 leur attention surc
position exceptionneile et unique do
rse.aux.
En eflet, tandis que Ics r6seauoxaog
et americains distribuent 2 112 3 2 p,
100 de dividend, que les reseaux frin
ne rapportent gu&re que 3 pour t100
que ceux de l'Australie travaillentiap
les lignes hindoues r6munerent, Ili
de 4 a 9 pour aoo, les capitaux eng
Me^me pendant la fameuse annedil
famine, a'ors que le commerce ~tait
sorganise, leurs actions faisaient prime
les diverse Bourses du monde, et i
yenne g6enrate des intr&&ts servis piril
tes les Compag-nies du Bengile, deB
bay et de Madras, s'dlevait encore Ifr.
pour ioo.
M. Parry, ingenieur des-plus comID
en !a muitre, a public, ii n'y a p44
temps, dans Th: Engineering MCagaiRs
travail ttes accredit6 sur cetne ques'ion
lignes ferries h;ndoues et que noos t4
sommes donned la peine de consultrP
les renseignements unles que noosof
aujourd'hui.
D.sons, en premier lieu, que lesg
construites dans I'Inde ant occasional
la part des capi'alistes des d0bours
durables. Nous tn donnerons une
idee quand nous aurons dit que Its
paux reseaux tEast Indien), tGran
Peninsula, et Bombay Barodat, po0t1
citer que quelques uns, ont co0tie
3 12.000 francs le kilometre comme
d'6tablissement : soit 62.400 doll"
co6l kilomitrique. Que cela est lo
15 A r6,ooo dollars le cott kilo
des r6seaux h itiens !
En revanche, la ligne Bombly1
sert couramment a ses aIc ion1Il
pour ioo do capi at souscrit pr1
taste, le chemin de fer d 6 iIdrs
pour s',pargner des detours, ac
taller de facon A viter les villes,
encore A ses actionnaires 4 1* 6
too dans les conditions normalT .
Les capitalistes anglais, qui out at
ligoes .de chemin de fer hindo~0,
sont pas contents de -oe pas1ld
les d6penses d'6tablisseacCnt ddeci
ferree, ils n'ont cherch6, a sT pl
aliser aucune 6coanomic, Sa Ir


~__-~-~LIIII~L--~__








,et ai. _ne les wagons des lines
de aIinde se trouvent ne le cder
rien, prle comfort, A ceux m mes
iAneteneor et les compartments de
lasse de ces lines sont signals come
ct ralleurs que ceux des lignes fran-
ses; les banquettes en sent mme
nbourr es.
comfortable ne disparait qu'3 l'6poque
lclrinages O l'encomnbrement devitnt
bctel quion est bien oblige d'entasser
voyageurs tant bien que mal dans des
2ieus t improsvs, qni sont, on le com-
adl, oin d' tre des sleeping-cars. C&
soat alors, en effect, que des voitures
Iniesd'an simple toit en fer, et dans
conditionsle prix du transport devient
eutde Imrtne, pour parler come un
moriste et grace A cette voie ferrie, "le
in moderne se trouve voyager avec
ins de peine que ses aeuxeux : ci, en
t s'impsaient une penitence, luieffec-
-ua simple voyage d'agr6ment !
Que hveut-on ? Civilisation n'est-eile
,n peu synonyme de corruption.

Communique


Usine d Glace
DE
PORT-AU-P RINCEF

L'Administration de l'Usine a Glace
ucieuse et des inter6ts du Public,
de ceux de son Etablissement, est
rle point de presenter au Conseil
s Secretaires d Etat, un project qui
etementera une fois pour toutes le
I de la glace
Si le Conseil des Secretaires d'Etat
prouve ce project, il le soumeitra A
sanction da Corps Legislatif.
Aucune solution equitable n'inter-
nant, malgr6 toule'la some de
une volont6 dployv e de part et
iatre, I'Usine se verrait dans la p6-
le necessity d'arreter sa fabric i-
)n.



IQUTBIees Etralleres

Pernires D6p6lches

hL HAvRE 20. Le paquebot Chirus-
I est arrive
CiONSTANTIN)PLE 20. D SSi-Stdfano,
announce que onz: dputes, appirtenant
paridss Jeunes Turcs ont edt assassins.


'dus et que l'armre n'entrera pas A Cons-
tantinop e.
MALTs 20.- Les cuirass6s t Canopus ,
et a Ocean ,, ainsi que le croiseur %Miner-
va P, out requ l'ordre de se rendre dans
les eaux turques.
BREST 20.- La police a arr&t, A bord
du vaisseau 6co!e eBorda, un chinois qui
est accuse d'avoir vol des documents
intdressant la defense national.
II declare avoir voulu photographer les
documents en vue de rendre service a son
pays et ajoute qu'il n'avait aucune inten-
tion de les vendre on de les communi-
puer A quelque puissance europbennne.
MoMBASA 2o.- Le croiseur anglais tPan-
doras est arrive ici ce matin pour saluer
l'ex-president des Etats-Unis. L'Amiral A
bord duquel se trouve M. Roosevelt, s'est
arre6te Mosgadiscio et arrivara ici proba-
blement demain.
MEXIco 20.- Une violent eruption du
Colima a 6t6 suivie d'un tremblement de
terre qui a jet6 la panique parmi les habi-
tants des villes et villages de cette parties
du pays.
L'6ruption a commenced 6 h.ro du ma-
tin et une dnorme quantity de laves et de
cendres sent sorties do cratire du vo!can
jusqu'a la nuit. Puis il y a eu plusieurs
secousses da tremblement de terre, dent
I'unc- a 8'. 4-) qui a dur e huit seconds
et a 6td i:rs to te. Les dghtas sont assez
imporcants, mais jusqu'a present du moins
on ne sigale aucune victim.
PARIS 21.- Rente 3 o/o : 97,35.
Le president de la R6publique et Mme
Fallil'es oflrirent aujourd'hui A 1 Flys6e,
un dejeuner en l'honneur du prince et de
la princess Mash moto; !cs ministres des
aftaires 6rangeres, de la guerre et de la
marine y assiataient.
Un violent incendie ddtruit depuis ce
martin le dp6:, d'huile et d'essence de la
Compagnie du Nord au Landy, pres de
Saint-Denis. Jusqu'A present il y a deux
blesses, mais pen gravement.
Hier eut lieu a Si-Nazaire le lancement
du cuiress6 u Condorcetb. L'opdration a
rdussi.

Monopole de la vente
des compositions du
d61icat artiste
Ludovic Lamothe
Sa d6licieuse vals lente Ang6Ee.
Son gracieux pus des paiineurs
Caprice.
Chaque exemp'aire : P. 3
S'adresser A Mr Victor MangojIs
Maison Jules Laville
93, Rue du Magasin de l'Etat.
Port-au-Prince.


)s repr6sentaient a' parlemnent des dis- .. .-
Cts de la Mac6Joine. Les assassins, q.ii .
It des rbactionniires, out t6 arrt'ets.
s soldats voulaient lCur fire subir la loi
Lynch, miis les auworit6s son: inte_- i
aues t, apres avoir d 6 enchairis, ils --
Ztit conduits I Silonique ou its seront Le steamer Prins Willem I
is 0partira dimaoclie martin le 25 cou-
eaE 20.- On rapport que !a fl,)tte runt, A dx heures precises pour St-
rque adcid de fire ciuse commune Marc et New-Yoik.
. lesJeunes Turcs. Fort-au-Prince le 24 Avrii 1909.
orapporte aussi que I'avant garde des GER L. C H & Co
lpes ont itutionnelles est araiv6 A Stam- AGENTS
,ce sir et a occupy deux des caser- .. _-
, Sans la moindre resistance. Avis Com ercial
PAs 2. Des rd6bpches au ministry Avis Commerial
Marine disent que le croiseur *lu-
ichelet P est arrive au Pirde st que Mr Michel Ferrari
litSr Victor Hugo P qui l'accompa-
lit a continue sa route sur Mersina. BLOUTIE-L.
Po (soin ) 2o.-Une depche de Cons- Prie ses clients de bien vouloir sol-
Ltst'led source offiielle, dit que le der leurs comptes avant son depart fi-
cI s eunes Turcs se sont enten- xi au 7 mai prochain.


Magnifiques Panamas
Pour Hommes et pour Dames. chez
M"e L-ONIDE SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
Forts.
Accourez tons I!!

Franeisco DES US FE
Fabricpnt de chbausRuI r
La Manulac'ure a toujours er d4p6t
un grand stock, pour -. veuta en
gros et en detail, de chaussures ev
tons genres pour
HOMMIS, FEMMES, ENFANTS
Les commands des commuerants,
de l'int6rieur pourront 6tre 'ex6cut6es
dans une semaine A peu pres.
23, Rue des Fronts-FortL, 23
V ORT-AU-PRINCI ( HAITI )
I P' Is ----


-jT6tel Bellevue


11 Le mieux situd, le plus con
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cuisine renommde.- Vue sur la mer.


AM C. L. Verret
TaAllour-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tle que sa maison No;;7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
-:' "i6t d'6toffes de la haute nou-
-i,,at6 parisienne.
QUlALIT SUPARIRURE. COUPE iiLAGANTS
TRAVAIL SOIGNi. EXLtUTION PROMPTI-
Prix tras reduits I

PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY

Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travauxi do toutes sortes et de
toutes grandeurs.
Reproductions-Agrandissem ents


GRANDE

PHAiMACIE HNRTERNATIONILE


Rue du Magasin


de 1'Etat


Froprietaire HUNECK & Co.


DIRECTEUR E l.


GC= ic~ cL .


La Grande PHARMACIES INTERNATIONAL
a l'honnenr d'aviser le public et ses nombreux c ients, qu'ello vien;t de re-
cevoir un grand approvisionnement de droguerie, et sp6cialit4s pharmaceu-
tiques tant d'Europe que d,-; Erats-Unis, qu'elle tieit A leur disposition A
des prix excessivements avantageux.



Proulils Hliiniues our la Toieite
1 U. U,


W1


OEM0
On"


adoucit l'6piderme auquel elle
donne une souplesse et un ve-


A- I g U |'I (J Eg IUg II |lout6 incomparable en lui com-
muniquant son delicieux par-
fum. Elle conserve l'4clat et la fratcheur du teint, car elle est souveraine
centre le hale, les piqdres d'insectes et les eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adhd-
LA rente, impalpable, pr6parde
spacialement pour les person-
nes qui veulent avoir un teint
rreprochable ; son parfum d6licat, son velout6 ont contribu6 A faire d'elle,
'a Favorite des Poudres de Toilette.
A base de Cr6me Simon,
LE prdpard selon les principles
les plus scrupuleux de l'hygi6ne
poss6de A un certain degrd
toutes les qaalit6s bienfaisantes et pr6servatrices de la Crrine Simon ; fl
est particuli6rement recommande pour la Toilette des enfants at pour les,
dames don't la peau est delicate.
Agence GBn6rale et D6p6t pour Haiti


M9AISON JULES LAVILLN
980 Ri.. Au Mgcvd. do 5'5i45, 95


(Am
Tecommandis p otr

D, POUDRE u muwmOiGaIIH
utvo p- du visage St do$ rnat
S11AVON ba 1 asdav~gedsmn
I. sIXOng 69, Fauboup St-Nutia PFAZS it -lelie6etr 1e6 jmitation6


L-


r I-srr~sry ~~~ L~?L~C -~ ~411~L ~C LlIIY -L-~i~n~S~i:bS-Z~jiP~FCgiPP~IPPY


m


rr D r"4 m r- c* i mn ial


4)3



cz
PON


r a









Grand Rabais !

JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION ( 1907 )
HAS CONFERED A
Gold Medal upon



Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES
CHEVREAU GLACE, pour hommes et dames P. 10. L .. Ls P. 8
VERNIS ECLIPS a 12 a 10
COULEUR LOTUS < 12 10
Pour la vente en gros 5olo d'escompte.
--r ...... .. -------- .- -__ J ..... .. ....... i ; i~y P--- ,::i'


GRAND PRIX


lHORS CONCOURSE


Rhum Barbancourt
Madailles d'or, rMention honorable, Membre du Jury. Grand
prix, Hors concours dans toutes les Expositions depuis
1881 jusqu'a 1907. ( Anoien et Nouveau Continents)
Madame Veuve BARBANCOURT T, seule d6posi-
taire de la marque Rhurn Barbancourt et seule propri6-
laire des formulas qui out fait obtenir au Rhum Barban-
court les mAdailles d'or de toutes les Expositions, a pris ia suite
les affaires de feu son mari, et se tient la ma meahaile, sise 7, Rue
des C6sars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
don't les commandos seront ex6cut6es ave, le eaml me soin que par
le pass.



RE, BE L EVIUE

PlaeC du Champs-de-Mars -
PORT-AU-PRINCI (-HAITI)
Mwe Hermance ALFREDk, directrice
APPARTEMENTS POUR f~A LLF,
DINhR S --LU=K;CE .
!nstallation modern at cZnfortabl s. -- sFueu l hC mr Tfmp_.t.ar
u fi rdigulkE. --L&.: Traw'wys jfdesse&rveet- I'HE i- u itow .u9 7 finutir
PROPRITiX SPAGIEUSE, S'OUVRANT -J- R DEUX. RC-S
PRSOMENADES J-L RDIS
Sale n a. rAc, poion. s-Pi~ao ---Gramotne.
Bonneries ~ 'lectriqi7,


Table e11&'te


.4~ ~pj ,4~'te k~~~~ ~ SZ;I


.--- I


Chez App. Cipolin


155 Rue Rdpublicaine en face de Mr
E. Robelin
Viennent d'arriver par dernier va-
peur :
Pate de foie gras. Saucisses trufiees.
Pigeon aux pois. Tapioca. Choucroute.
Asperges etc. Fruits cristalis6s par li-
vre et par flacon. Prune d'entes. Vins
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver-
mouth. Cognac. Champagne.


JULIEN FLORUS
A.ncier,; ;ve de la 26' Compagnie
d'ouvrierr d'Artillerie ( Lorient )
Se tient A la disposition du public
pour tous travaux de PORGE, et d'A-
JUSTAGE, do R-PARATION de coffre-
forts etc. etc. A de bones conditions.
Rue de la R6volution N 19
Vis-a-vis de la Chambre des Ddputhi
Buss et Buggy A louer par heure
pour courses en ville, promenade A
la champagne a Petion-Ville. etc.
S'adcesser au No 156 Rue du Maga-
sin de l'Etat en face de la Glacibre.


Am LU1GA CEW.
V20 R D 0':NTN F, R I F,~



CHIAVS1 ,SbRS N 141*,)TEPOU LA VBNT.S


rail ~C!'c2i= toat cl q y a. de plus
Fogrmes a *s et fIiase pour
Mes:-,6sugars et cowmtides
Pomr le*' e."ndf 1a- nlr;1U 1XALS.
T rai aJ it~ avec
8~9~n~ait- in a~3nd -d~bahi.



0--ord-ofoan men.1, Nkcn.>m~elle


Lm.a PET'I1
$~~-4.7P ft :

O~~bL`3).U~~; ~ s 'b3~f Qi-k ~Aw
-V.-. 3~~ *..&iA....r. i-..3-.' j


--i
X' rY LasIc .


tiQ~~P~


ct;.'o erfarts confection-

1ta e u
Gfi~al, ~,~-xU~~ L.C 9~~-eiV~:e~e~:e~ad8


.~de


Mattkis &


Co


Mason fondue en 1888.


Derniers articles reius
Panrfameia Houbigant; Ro-
yal Houbigant; FougBre PRoyal ; Par-
fum Ideal; Savon, Pouadi ; etc. etc.
Coffrets de parfumerie tres 616gants.
Parfum renomm. Astris ; Lotion, Tri-
copherous.
Lamps, Fouet. et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, Cravates, Maroquinerie de
toutes qualities.
La Maison a toujours un grand as-
sortiment de Biio terie, d'Argenterie.
de Diamani, a la disposition du public
en general et A la port4e de toutes
les bourses.
Ateliers d'Horlogerie et de
Bijoutoeri. : Gravures, Confection
,ur command.
Achat de vieil or ei vied argent,-
diamant et pierres prdcieuwes & des prix
avantageux.
ACHAT D'ACAILLES DR CARE
Prix exoeptionnel


Mddecin e


ot Chirurgien de 'UniU
Harvard
128 Rue du Centre.


CONSULTATIONS, TRAITEMENYS,I
moder~s.
mo 7 A 10A. M.
S2 u 4 P. M.


Mason F. BRUNI
195 GRA-N'RUE 19
Dirigde par

Lm HOD"ELI
An)cm wpmbr i sla Sed'1/ u
thropique des m vla's tarl-?1 imI
Viont do recevoir un grand
t,.frt .iagonale, casimir Aipi
te, cheviote pour deuii, et6, It60l
Ie particsiigrewfenlb 1 3 Cifll
of1al collection do coUpOS O!
de. XIets de fantaisie ot do P'~
Ssp6ciiiaJdt6 do Costulrj
rs~-- Cispo~ Fraincas~ez~-1
A-zrtxir e Ia d dernfli@
t4#"M XA4; uljiOva dabitO
jrB~s,, ota *to, do tout r~bC


Des yeux e desor

Pour l'6dificationdes person0
lades de ces organs, la liste
sous donne lesnoms desafftec~
yeux et des oreilles, trail
avantageusement, de I'avis de
cialistes modernes les phlse
nom en Europe Ot en Amiri-
l'application de 1'Electrici(tdS
que et appareils sptciaux4)M
tout autre moyen th6rapeujiq
medication locale par deoS
lavage, irrigation, pominad
cauterisation aux sels d'argen
rification et autre operation
glante.
Des yeux : ConjonctivitegaMi
( granulation ), Conjonctivite c
que,kystes et autres tumeurs da.
pires, trichiase partielle, Ia
meant, r6trdcissement des. -bi
spasme ( tic ) ptosis, opa4it-
corn6e, ulc6res de la CQrne i
adherences, ppiscl6rite, krafi
taracte molle, r6tinite, neuror
hyp6resth. ie retinienne, h~ur
retinienne recent, atrophie 4
optique, nivralgie oculaire,ji
oculaire suite d'opdration chia
cale, d6faut d'accommodation i
( asth6nopie, amblyopie, presb
r6cente, amaurose, glaucomecl
bue.
De:- oreilles : Surditd cause*
inflammation chronique de N'
moyenne, adherences des oss
polypes,hypertrophie et catarrhe)
nique des muqueuses, et du t
retrecissements des tubes d'ED
Chacune de ces conditions pO,
causer la surdite, celle-ci est Cea
quand ces conditions le sont. Sa
nerveuso, et cel!e qui fait suitj
malradi;s, fievre typhoide, cA
spinale, et diphterie.
Cabinet d'Electrotherapie da
teur C. GAVEAU


d 0 Us'et


Kfl