<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00597
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 14, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00597

Full Text

TrOissine Ann~O, N8 613


PORT-AU-PRINCE ( HAITI


Mercredi, 14 Avril 1909.


C2


Arthur Isidore,
ADMINISTRATNUR


OUOTIDIEN


Camille N6r6 Numa
RADACTMUR N CHEW i


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR Y4UYRO CF. T v
UW 11i. .G. 2.00 C16ment Magloire
POIRT-AU 1 inb o 00Malor
Tiots Mf) x. 5B001Sdocas
DZPAORTEMENTSLim Mois. .20Les- Loa* .nanmratpartent du i' Ie du il do cha
g'~hRuNY TS DIRECTION- .VIDA CToN-ADMINISTRATJON mcii et soul payables drnac
iTu Mis.. 8 6.00
~FI~YTsoiS4 N013O"Mol. 8.00 4S- RUN zrrfwz, 45- 1 Los w~oar-uscits ss~r ou Ron as "unt P" oodu


IHistoirt

A L'USAGE D
LIVI


Sd'Hati

ES ADULTE
RE III


Violence et repr6sailles
x
aprs la bataille de Sibc-rt t les p'e- Je ne puis m'en
iers assaults lives coitre Port-au- ici une rtllexion qu
race pat Chris'ophe, un grand norn- ma plume : c'est qu
de bsss furent laiss6s par ce!ui- dans le ca< de Potion
sr le champ de b taille: les sol- voulu oblenir de se
tsdel'Ouest s'aimuserent d les ma- vie de ces rnalheuie
rar. iti l t mena,'-, en st
Ces alrocit4s avant ('td 1apportles i dre iedx6cutd, de li
iion, il en~joignit a x conmm.n )r -mier dlinquant q
lts de tons les posters de !es fair., prendre. et on se le I
Lever et de les fair transporter A Je citerai p'us tard d
16pital, crit Madiou, et, chos- p)S- que j'avanice on ce ri
ble a consigner, q c-t o!dre, ajoute Pour I'instant, ea
Oistorien, w f t nulle part execuid. P les beaf:ds du region
l continue done, tout I long 4'.; encore dC l.o. joursl
os 0 gisaient les bles-ds de I ar chantent a l'envi !
de Christophe, A le sacrifi"r..
Eb bien, qu'en pensent cenx qui Notez au surplus,
tendance a reporter sur les cli fs en cette occurrence,
reponsabitd dtes aiauvai-s insticts si'n pour en;rdfrneie
I clatent dans ro're foulc ? N-, 61 in 1e la soif de i
osiatons-nous pas une nouvelle fois 'ecours A note cc
abien ilssont spontai d .s? Et s'i> y connue.- Les soldats
nmer6forme I t~nter sur c poirt., pargn1erA les bless;
-ce p., direct.inet sur le 'cOr p^ Prt l h6pital1 ; i
cial qu'l f.tAit l"xi r et n'e t i. les vendre...
*inultile et iiefli.ice dj s- c'onti i.; Ins'inct du pillag-
,I'explosjio dc i iaaue ibre no I -ubordioation et du
k de r6formnir les chefs, quite ment tneme da la
iUW subst uer d'autres, d -venns d'unt place,in-.tinct d
tard, a leur lou-, dignes d- s. Cant centre des ii
a?. convoilise du lucre f
it-on le moyen que dilt imargn-r bilau que nous relev(
O pour obt-iir q(11 ces hl.~;s; te histoire du premi
I transports A I'liipitai l ? Je vais ati-P'ri.ce.
tireoute de saU t, (cr jamais I-
ler no le devin-r. ,t, ,meme (i le Chri-'oph, -1ve en
doDant ten m11ll. Je cite textuwail retire dius le Noid.
't adiou C'est alors qu'il lit
Co0mme I'anarchi, 4taitl profondc restation d r- oumnage
la place, qui u'dtait d6fendut quelques semaiies d
Iprr lan des troupes et des i. tion, fut tu4 par ses
8, I'~ion fut obiug de promnetir.
P21i P'esPour chaque prisonrni r Comme ii appiit q
'lui &Menerait .. Lq gouverne la secouide fois, avait
aunva aiRsi un grand nombre de arm te au1 l'Arcdliie
diera rqui pus tard, servirent la rose, sit6t que Pdtioa
de vt etpblique avec le plus commune, de la rd
h uvouement., & pour qu'elle no pOt


sa proxinjitN5 du P.-i-au Pt-*r.ce ct
porter se: produits.*
Larose suivit A la lettro ces instruc-
S liotnS: cl4 e-habitants, et tes culfiva-
t( urs :s'enftiirent dans It s bois, OU
r'assirent au Cul-4ie-sac pour c6viteir
d'6tre 6org&Q.*
Jean Charles Courjol!es, un des of-
fi(.iers souss Ifs ordres de Larues, ef-
ftayd hlii mi4ne A la vuo des exces
np~cher d, tail-e commis d in; ce4 circonstances, MuaO.
i est an bolit de le colonel Eloy Jeanton, dc! ia 8e, pout
e, ;i, se owivant :pour avoir frop fid6ement exdcutd les
1Clhriutophe ;avautravag.s otdonn&s
s soldat w l a I Larose, fm-'tx lAe %tw, ;i'tt de -
ux hit pjJ(1I vjIt h6sailles -ucOml 1i paI. Jean-.Cluarle
pposant soi o- i rIjo!Ies, tit Ar ?si tour 1uor c'hii Ci
vrer A Ft rnT let I. 1Lois uti Cliristophle eut apprise tout
ui se serait l.-is ";A% qli s .6ait passC- A I'A rcahaie. ii
fit tenu pouri( dir. ,'i-digiia, d, son ( itt',de I'ob~is-Ua~iCO
Jes preuves de c" tfj 0? I' 1-SVc dA L,1oF-. (t le fit i;r-
nom-nt. -g~r part B-rtrfhi'miy Mirati t, crivi y
xtasions-nous sur expr&s A I'Arcahaic p0our cetto lerribl'
ne do iberth que, mission.
ides thdeoil'Afi: neq -sgi~rii
En avril t 107, qutldq I's g nc~raiu
que Pttion dti!, sous 1 s dri de-s des do g#- a firent pi i
flatter tne pas- motficy s11n 0ctrain rifi.of e Wofliciek
r une aut'e I oui !apparf enant A 'Visu rre'o i Go omin
sang, ii dut avoir fhornaI ii Durchet' It-s lti ,r fusi!eor.
Sr'txc-ption do Jeumi L.ip'i t. Lu-
o refu-aib iit a' nIgarde et 3arthdl emy (1u11.~"ii, qni tie
et de I ts e ,n -- Iii Er; Igrict.s(lUu ree q tie I.(iui'in-
s accepUtt'nezit.ti et1 ience iurk' s g-:s deA coman sug-
gsra d& les gaidtr pour q-i'ils 1ssa-
vA1 .-nrq ip A ,Iaiiva r A'XaaiPr. -s insut ut's


,ins inct de I'in-
desordre au mo-
adfense supreme
e ld tuerie s i:xer-
ndivijus b.e-,s6s,
facile, tel est le
ons dans la cour-
er siege de Port-

fin ce siego et se

proc6der A l'ar-
e alne, qui, apres
'une dure *jten-
ordres.

lae Potion, pour
fait marcher son
,il ordouna A La-
Seut dvacu6 cette
Idirve n cendres',
pas a profiter de


fet nmes et I / qenf~ints qi iesa cavalerie
~ut at tei ftdu :e ii a ( n Inna le ,nas-
tarre, cn pnnai t po-ition da.ns le
4 ilrld I'c Fot.
VmiIA done utie ville.. tla-t)n're cer-
taii'jetnenAt lt Iqll nerf-1 I *'4J ULie qui
-o vi dait, et que lte t ir(.onstances ex-
p)-eronfltde part et rFatutre, aux fu-
trourS et aux ravages.






F. r TtO .C'S IVU 8ONFCME
KA: T It.0 *. 0 L C. li i Q U k 8
4:3 kno a co, x--%r x- t c), ir 4
DU
ikR 1 AIuE COLLEC-E S* t--MARTIAL


MARDI IJ AVRIL 1909


Baromnitre Imidi
Temp6ratu re


Moyenue diUrM
Clla,%'z cair
v. i api;ss le c'.:c
1zisc rtue. B urom
bluntl~e. Btrom& T,


A' l -i 15 1 t I I l i ,1 lAtJ*-a n s A' z-* ,, ,
Bass:
Lor. de I'insuir Ict.io' Rebecca: Nos avons re
au Port-de-Paix. cette Mille ent, en n remercons Ires
iio i 1807, a subir d'aflreiix ravag-s d'une quarantaine
tant d la heart des troupes rdpubli- MM. L. G.til
caines itinurTges oilr- Christophe, Maximteiin au B
que de la part de celu-ci, lorsqu'il y m nt A I'ordre du
entra, Ce sont "des co
E i e-fle, : la nouvelle de, I'approche ;ur i'irrgution c-
de h istopli", E b..": ;I ti battle la accompagncs d'u
gdndrale pour rturnir la De ; rnmis ks auour du B dsin
soldals aicot d'bl l -.:eiI e- oy tis, B ri
hommes, temmn s t nf,.ins co':ru'icnt Le R6vdrei
ca et ia poui t other de fair, cn cm- Nous avon.. app
portant ce qu'ils avaieit I- pi 'us po sia 12 nomination
cieux dans Ies camp:;gFrs .Poir con- supiricur du Pen;
Iraindre ses compagnous A se rI~unr Martial en remplac
autour do lui, It'b.'c:a rccourau au f, u; partant poLr I Era
il livra des maisons aux 11ammi s, et plus heureux aq
n'en agrne ita que plus la co! fusoni.. de tout ctur. Le
Christophe y alrrivant et Irouvant modest mais ii es
cette ville en fl imms, se livra A toute nemment instuoii.
sa fureur centre les homes, le qu' ldirigera avec


m -'ruurr


762. */'9
21,8


mr;nir.um 33 o
e de la ten.pratute 27 ,3
tout.- la iou re, cou-
htr t.i soleil.
Hl,r:zon 1toujours em-
re Ieement en baisse.
J. sCHfIRER
ia G na6ral
;u avec plaisir et nous
a1I'Lurs, une brochurette
de p'g'-s consacrecs par
'ripenhaucr ct J. Eug.
a-,sin Gnd&ral actuelle-
a jour.
nsiderations scicntifiques
la P:in.e dj Cul d. Sac
ne Esquisse des lieux
girdrJ
nd P6re Cabon
ris avc un extrrene plai-
lu R. P. Cabon come
t Scninaire Coll6ge St-
ement du R. P. Benoit
rg:r. C'est un choix des
uel nous applaudissons
R. Perc Cabon est an
st trdi inergique et mi-
Nos. avons la certitude
competence le Petit S6-


I -Y- 31 1 I I g I


i






minaire pour lequel ii s'est tant divoud loux, Pire Bossenec, Mme Eugene Male- avoir par les occasions de c-tte fin de se- tion, de M. I. J. ill, Pidet
depois son arrivee dans le pays. St no- branch, et enfants, Leon Sylvain Jh Si- maine. REPO R rappo lre. li Cte p
nation est un just hommage rendo Ai non, S S:mon, Mie Lpm rtic Male- GPeORTE e lui rappqarte.
son savoir et a son divoutment. I branlhe, Mme St Aude, Fiere Armand,' =----- explqerecete
Nous savons que le R. Ire Cabon ar Pere Guidec, Mme Jaurett.:S ars Hoo- r TI U T que, dn~ It'occrrred rnet da
rempli avec tact ses tonctions de profcsseur rine, B.thanie, Justa, Conc(,rdia. Luc qu' tire de r claire c dt a hans le
et de prdfet des &tudts; it maintiendra s0- Q alo, Alf.edi Gogny, Mr et Mine Victor LI de ir ller les affairs do chegi,
rement le beau renomn de I'E'ablis-menti. GentI et enfants A--vec de tels procidis ct onD@
C'est l'occasion de rappeler les services Cap Haiten.- Mile Ch&rie Hippo'yte, IIs sont recent s leur siBge, com- intelligence des rfftires,on coaoa
apprkciab!es rends par l1 R. P. Brloit Adrien Z-phyr, So'on Monpoint, D. Jna ml nous le letir avions demand, iWi sarl pelne,que l'exploitation do
qui empire I'estiine et 1'aff-cr in d: to.as Perre, J. B. N. Desroches, C. Desroches, mme, ces ours derniers. fcr est des plus prospres
ceux qui ont suivi st co ,ilii- correcle. i'. Thomass:t, Alphonse Po..je,, D6mos- Cet empressement qne le mem- Mi;s ce n est pas tout. I1 rdsoIte dq
BoiLe aut lettres ith&ies Sam, E.izab-the, Tertulta Fra.iais, bres du parlenient ont mis etre.A faqon de concevoir ls conditions d,
Port-a ie 12 Avrile res Gil Alb-r Salnave, Loi;s E. Mnard, co leur p sie, selon le vacu de la Consti- un prti common digne de consid
P au Pri!o tl Alfred Auguste, Timol&on Si!nave, tution. t mnioign de leur bon voaloir C cst que les territoires nefi, os
Au Directeur du Matin Abraham Abdil a, Ariz J Amrnry, P. Vol- d'- vrnic s'atteler a Ii lourde besogne Ila colonisation, se trouvent ainMi
Monsieur le D:recteur, tire Frd&eiqce, Anoin: Nioult, G,! Nor- de travailler a tran-former l'aspect de parfuis en mo'ns de vingt ans, as
C rie un p u pariout, avec rison mil Chava!unn', Lbbrtonr Hi'aire, Mine a i , d'a.lleurs, contre le prix-cora.a d:s mar- Chiline Niziire et un enfint, Mme Jour- lhu t';ciulri compete d'une marque de ils ne t rdent pas A etre admis
chandises, coni ne ps si-ivi assez fidslc nel, Dantes C:.Jeau, Mm. Gousse, A. Gi- dPv:uoIme;it enveors le pays et d'atta- Krande Union Fddrale i titre de
mecn 1i b;si dsd change. briel, Mile Gabriel, Mr et M:ne L. Au. ch.-mn.tt envets le gouvernement qu'- Etar, jouissant d'une glgdite politique
Con n n cs erait i e. nnor e us in, M ie Tliho iste. Ldda Gain;hi-r, iis ont u a nos donner danrs la ple- et cntiere, et en measure de prend
leC admoninntrarions pub i qurc enles-inms Ou wa!d Jean; Pht'on ate Gra 'Adhemar hitude de leur mandate. II est A conce- cete augmentation inouie de paSo
ne saivenr pai le iouveinen de cete bais Auguste, Iloxine Chsrtbin, Mne A. Mi- voir qui' I't ite',te existait actuelle- tionale qui cst la vraie caractriri
se. C'est aini pir ere nple, q e bien que chtl, Mr et Mme Th6aud Altius et ses ser- reiit eitre les grands liouvoirs de I'E- I'tffrt americain et le c6tc disatia
le change soit pdscendu dep is qe bin quest vantes. tat, amenera des concessions neces- lequel les E a:s Unis f)rcent consm
e chaines, dansleendvroas dep 430, aduis- ort d--Taix. Mr ct Mn,; Pasc L Eie. saires et que, de tous c)tcs, on saura Il'admiration du monde.
mininistaion des p es intentle Mr .t :Iw lBo:tin e, i eftn:s, Maria t se fair viocnce, e d pouiller des De tells pratiques sont d'Aillean
ment des tinbrcs-po.te en or i roo. Noeuii S -Atld Mine Aub:y, Athanase passiolns mesquines pour bien fire. d'tre exc:ptionnelles aux E ats-Uui:;
Nous croyons A une simple, ias regret- Laf-:er, Brnadin,Mne loseph Castera et Le terraiin sur lequel se placent les tes ls companies de chemiq de t
tablNous croyongligen une s ma s rgret- i taA. Cadidats & la presidence tant de la sent A pen I6s dans le mnee sew pI
lon surce point attention de quide droit.a Petit Godve. G:lin Pla.:de,H. Ahrendts. Ch tnbre ique du S4nat est peut-etre Great Northern Railroad.
Rev Mr le ireteures saltatns Carnet Mondainsaeis il est supportr que En efft, nous avons sous les y.s
empress I' onii arrivera l s'en rendre maitre. impressions d'tn voyageur sur cell
empr sseCs. Ce m-ii: LCa:C assistance des plus nombreu- ire si,:a, naIturelement, l'ueuvre de Parant de I'indicateur d'une aotree
UN eet, d e Pariartnde Pindichteuri dnetaufe,
UN ABON'N ses et d:s mieix ch ,iie a.istait a la Ca- la s.agesse des uns et des autres i gnie amrica;ne de chemin de ter, i
R~c.eption thddraleaux noces de Mile RENkE APOLLON, gouvenlienent qui plus que per cage, Milwaukeeand St Paul Railtwy,
Le President de la Ripublique a recu file de I'administra'eur des finances de o:iie, a intri't qtu' rien ne change ci : I ( 'indicaieur ) se composed
hier, entour6 des sts Minis'res, Mr von i Por-ai: Prince, avec monsieur LBox\ LIAU- dan;s I'tat actuel des choses, qui da- grande feuille de ica,ot sur o0a,4o0
Zimmerer, Ministre d Allmagne, qui lui TAIL, icenci6 en droit, a'ocat au h-rau sire que tout se passe dans le plus an c6. est cunsacr6 A une carte de
pr6,entait le Charge d'Affaires Allemard de Port-au Prince.- Les 6poux ont 6t6 gri.nd came et dans la pins parfait Unis; I'autre cst prtag r en dea Pl
qui le replace pendant son voyage de conduits au pdiede 1 autei par Mr le Doc- communion d'idees, se r6fre entiere- 1 peu pres gales; la premiere o6 ea
conig. teur W. Men, tt Madame Hill. menrt h la sympathie,a la bienveillance vent les heures des trains, et la Mca
Nomination Le atin envoie sts plus sinceres co:- des amnis qu'll possede au parlement, rc.iplie d s !ouanges les plus adrici
Mademoselle Yvoane Rameau a plirc nts A Mr et Mme Apollon et ses fi- lesquels ne vouiront jamais lui refuser ,A i'adresse des seize Etats ou territoim(
nMdemoselle Yv e R u lic rions aix juries mnaris auxqu.i i leuir cucois et s'ab.tenir dins I'ac- RENCONTRE SUR SON PASSAGE LI C
nommeb Professeur Al' cole des demoiselles 'ouli:e uu long.amour et le bonheur au complissement dte leurs devoiis en- MILWANKI AND ST PAUL RAILWAY.
a Mirebalais. f.y r. verss la Rfpublique. Les mots souli'gns font voir qu
M ragoAne D6c6s CAMILLE NkRE NUMA. louanges A I'Agard des terrioires iaid
De MiragcAne, nous apprenons qu'll se CHARLES LILAVOIS, Suppleant-Juge au --- -e---.--- -.. _----- dans le parcours du chemin de fir a
m.np s sins:qua o atr violent qui inquiacnt ftnerai'lcs auront lieu a l'Eglis, St Joseph iin pfl Great Northern Railroad, une faigo
plusou moins sa population.Juequ'l diman- Ns co.dolNances aux famillts prouees. LJo U nmatique d'associer le succ6s de l'
che encore des scocsses A intervalles regu- tion A la prospCritC agricole de ces
liers faisaient sentir. Companies d s Potnpiers libres ET II itait urile d'attirer sur ces
Revue Litt6raire Les Pompiers libres -o-t convoques en; L-' modes de proceder I'attenion des
Nous avons recu le ler numero d'une uniform demain, 15 du courant A 6 heu-'i attendent de 'tablissement do
revue q'li vient de paraltre aux Cayes, res precises du matin,p,.ur prendre part aux -- mins de fer dans le pays, le
sous la direction de Mr Isaac Leger avec, funtraillks du cot f6re Charles Lilavois, M. J. J. Hill, qui est le president de lan ment du travail et de I'agricultre
comme administtateur, Mr B. T. Blaise. antien membre du Conseild administration Compagnie de chemnin de fEr dont nous
Voici le passage essential de son pro- de !a Compagnie. a vons parley dans notre precedent article,
gramme: Le Commandant, Louis ETHIART, Lst en me temps le propri6taire. au Niv lles l
tte rvue tend n.un rl de innesota, d'urC ferme, sur-laqnelle it se
Ceute revue entend dan, un cercle de Gnral Prudent jeune livre A routes sorts d'essais, de mani&re
pensees saines etendreses lumieres surtojt:r g r ut es rt et le
Eclairer les opinions, traitr avtc .clart. H, r aprt -midi, s.r un de nos avisos de pouoir guider utiement les efforts et les
toutes les questions economiques et so- u ire cst arrive le Gndral Prudent ic-une, exploitation des frmiers 6iablis tout le iir s D c
ciales pourvu queces questions ne tendent 6ligu6 du gouverncmnt dans le departe- !ong du parcours de la voni ferrle. .'ont rd
qu'au rlevement intcllectuel, mo:al et meant dc 1'Ar.ibonict. Si dcsce.t,: du board Lorsque ces essai personnel l'ont redfi --
materiel de la Patrie. Elle espere fire de fut alue d'une salve d'artilerie reglemen- complement sur les races d'animax re- lk 10. On dit qe le roi E
la litt6rature sa vraie boussole. Et c'est sur- tire. con naes ls meileures, sur la supriorit riuvera prochainement Nalpe O
tout par la science du proges et de la ci- En souhaitant la bienvenue au gdendral, des diverse qualitis de semences et sur les se r cnteontera avee le roi Victor 1
vilisatto qu'elle desire s affic.ner dans le nous enregitrons avec satisfaction qu'il a proc6des les plus recomnandables d'6ltvage n el ; la date de sa visit n'est
monde de la press et vivre aussi lon- pu conquerir coute la sympathie de ses ad- et de culture, i faith connaitreet propager core fixee On croit que i le r
temps que possible. Aussi, s'empresse-t-elei ministries et qu'il accord la plus large les r6ultats acquis, et jamais il n'hsite, gleter re vieat A Nalpes, it ira pro
bien pdndtrE d'ailleurs de ia veritable no- m,,ut ,,isiter les ruined do MiesSgiO
d'envoyer un cordial salt A ses confreres protection a'r malheureuses population de blen pe se int6eturs d mee a rtale m t vter les rne de desAb
alns et l'cxpression de sa vive gratitude ce dcp.utement, lesquelles ont tant besoin tion de s in- ette a l dis- B 10 Le do de
Sses lecteurs sur I'indulgence desquels de se remettre des desastres de la guerre' position des agriculteurs et des pleveurs de est arrive ici et a continoi6 a rouwl
elle compete fortement pour assurer son I civil. la region, et A des conditions le plus le nord pour explorer les moo
existence. Le 6nat avantageuse possible, tant6t des tries de I'Himalaya.
Mille v x dce. succ confrr. mres par centaines, tantt des tareax, VINDBERO 10.- Sept mi
Mile vux desesA notr cofre Le Senat n'a pas eu sa majority hier. tant6t des semn.rcs, betail et semences tabs et plusieurs plus ou oiosl
pDepart Qaelques rates senators ont paye de pre- Ic plus solvent imports d'Europe A grands p;er une explosion de grisoun 1
Hicr cst pari le steamer Montrial avec sence et se sont promenes dans les couloirs frais, sClectionncs avec le pins grand soin, pro luite dans une des min de
les passagers suivants a destination de : echangeant leurs ves et opinions. et probablement adapts au climate et au wnd White Coal Co.
Hdvre. Mme Leon Audain, Miles On s'est spare apres avoir decide que le soi de la region. PORT SAID 10.- Le vapWar
Ivoone Couttois, Christianne Audain, Ra- comity permanent don't le senateur Paulin II ne faut pas que nous omettions de ral ayant a son board I'.x'P
oul Audain, Mime Henri Jones et enfants, est le President, convoquerait le Senar, par dire A ce sujet une chose de la plus grande Roosevelt, est entr6 dansi le
Frere Athinogers, Mr ct Mme Camille circulaire, des que lea registres do bureau importance et qui, au prime abord, paralt Suz ce martin A 7 h 40, *A rtOO
Bruno, Alfred N. Cooke, Pere Lorguil- saurient accuse le quorum que I'on espre surprenante : c'est que la ferme en aues- Momha..






us iO.-- Mr Cl6menceau, presi-
t1 dii cnseil, st charge pir interim
nistre des aflaires trangbr, s.
alnt i'aboence de M. Pichon. M
hou reIut hierla delegation de I'A;-
dlon ugnbrale des posters, t616gel a-
t tdiphone4 qui c xpo1 ses d,-
Itasosujtet des questions pure-
t profssionnelles.
P minist"re ecevra nouveau ces
udp,le 15 Ma~, et leur fera connait-
it esure dans laquelle il est possi-
d leur donner satisfaction.
I Pascbard Groussert, d6pute de
1,* eat dec6d6
sORDI-FRANCE 10. Le ouverneur
Is M:rtinique a fait notitier ce ma-
ag n6ral Cartro un ari td d'ex
o, lai enjoiglnant de quitter le
itoire do a Mirtinique d ins un ldd
bi 9 h~r.es.
stro d~e'ara a commissaire de po-
qae son 6tat de sait6 ne lui per-
it pas de voyager actuellement et
iat un sorss. Un docteur expert,
lai par le gouverneur pour exami-
Castro, daldra qu.' celui-ci 4tait
tt de patir. Ordre fut alors donnd
stro, sos peine d'arrestation, de
baIuer sur le paquebot a Versail-
Sen parlance pour St-N .z ire (voie
deloupe) ; Castro (ot...st-i coite
pl'sion.
uLTENY (Seine et Oise / 10. I,'en-
is i laquel.e a donti lieu I'alter-
ge duballon allemand lpr64i d'ici, a
ms de dicouvrir que les deux adio-
tes qui le montaient, avaientt en
possession des photographies du
ipde Calons et des plans d'ouvra-
militai es. Cea deux individual sont
stenus *Atat d'a rretation.
IINE 10.- Un join iI de Vienne
Gazette Universelle a dit avoir ap.
que le Japon c-l -ur le point de
ier i l'Angleter ro son intention dec
oncer I'alliance qu'il a couclue avec
ki en 1905.
Iz1O.- Le p.-1qebot a A Iriral *
1orli ce soiri 10 lhr. I, canil- dle
L LI travves-r Ind cnal a bau-
Sintremu6 Mr R,)osevelt.
(VERS 10. Le nouiveau paquebot
SCie Redstar liplanid e est paiti
cet apreb mi-li iour faire son vo-
i N w York. ('est le plus grand
re qui soit encore sorti du port
wnT. Uoe foule enthousit sto I'a
Season depart.



i national dilaili

LMBLEEGi Ni:itALl.: OlI)INAI RE
*1. les actionnaiies soit co',vo-
len assemble G116erale rdi-
pour le 7 Juir Po 'htain h 3
Sd r!eve, ai Se Social,
e de la Chau~-s. d Aotin. t
(art. 35 des slatuts )
1bemb'de Gcturale se con po.e
11es Actionnaires propridtaires
Actions au moinli( art 33 d-cs
I). Conformnment a l'arlicle 33
WIats, les titres devront Otre dd-
trente jours, au uoins avant
ht'de la r union, la Socidt
Te de Cr6 rdt ndustilel et Com-
,- 8, rue de la Victo:re, t Paris
5atnque B Port-au Prince.
ele'd6p6t de leurs titres, MM.
aire, evront une carte
h.uB l Avsembl9e.
oa-.Prince, ie 10 Avril 1900..


Avis


Cooformdment aux


instrucicwiO' illi


Secrdtaire d'Etat des Finan '~. 1;
Banque Nationale d'Haiti a l'iho ,-' ui
d'informer les oorteurs de Bons-;! 'in-
prunts du (iuvernenient J'lltiti
(u'ils peivent. ;i partir ce j,'ar,
se presenter 'a -e; guichels pou:r toi
cher uine 23 r,-tirtition.
Bone d'Emprunts du Gouvern.'!.mant
d'Haiti G6o/- lo/o- intsrlts di ler FA-
vrier au 31 Mars 190I0.
Bons d'Emprunts dtu Gou ern'nent
d'Haiti, 3o/o-1/2o/o- inturitsr du ler F6-
vrier au 31 Mars 1909.
Contre recu et sur pr6-'.ntation des
bonds.
. :- ...
Contre-Avis

Les dames Fillette, Philomn'n.,Tersi-
lia Desrouleaux et Ardlise Biron, 'vant
pour avocat Me J. B. N. Valrmhbr n,
d'une part et les ii urs et d nes Chs
Os. Etienne, 'Cicion Valme, Blaisine
et Adl:aide Vairnt, a',tat 1ioir avocat
Me Saint-Elme Ma'i eu a l'itre part,
font savoir i tous ( ux <,i'il .il;ariien-
dra qu'en leur qu htd C'h': i:iers .ie feu
Drlsulmb (lit -, D,) or o. ils out flit
chloix ,1 K'd, > i V 'liineni,,. comme
notaire clird de liiqui ,Ir la succes-
siiro du dtfut.
En consdquenct tle.. ldlbitteurs g.ne-
ral ment quelcowunu.-i~, loctlires ou au-
tres, le la -lite s:Icoessionm sont avertis
qu'lis ne doivent veror d6sonimais leu's
ri devancets qu'eni I' 'tiIle du notairr
choisi, seul liabile A ilonner quittance.
Faute par enx pr sent ax is, tout p ti1 1t qn'ils
pourront f:iir e n d'. ntr, i s 'u'en
eellts du dtit ti,,i ,irt e. ,- i r iul et ils
seront ai.Ir.i, AI \fTe p '., r *le\e toi-.
Port-au-Pri,-,'c 1. 0 Av i: 10 ..
.I. B. N. VALEMI.HUN, --.1 oc(It
SAINT El.ME MATHIEI, -.A',ot.


Fra iisirco


'E. sLUSE


Fabrioarit de chp o'ssures
L~a .t~vz fd'1ure~ A t~u;u'irs an ddp6t
mn gratidstock, -* pour La Yenta en
,avs ut e dOi~ail. -do chaussures en
toes genres pour
HOmmES, FzmwES, ENmAwTS
I .,, cwnrn.8Im dts dcs rOI n!I DI ts
I.- I Ut~rit'11r, i ci etr'.3 -! cutdeg
::,rc~, t;j-je se~~r, A~ p.i.uUc~.
,! 3Rue 0 s Fryonts- Fwi, 2:3


i' C. L. Veorret
Th ii7:.eur- Marchand
Dvtuju avi'- A a- ibitinve"ItAtte clien-
tble qlue Ia maissu N4.- 7. Rue Traver-
!44i- e eA* bi\~f wi po uoivue d'une
varikt- (f, it s 1;4 1 faute oon-

QtJAL! & SCI-7pVRIJ' 1(o.UPE L]GANTII
TRAVAIL So;'kYt. LrtCUTh.N PROUPTR
Pri Ix t rsdis uitp i

PHCTOGFI A HIE
JH. M. DUPLESSY
Grand atelier tie luxe
120 RuE DU CENTRE
Travaux de otout. sorts et do
totes grandeurs.
Roproductions-Agrandissements


Proalits flygie i ues par la Toilleu




F &70P 14 MA VBLhCl, IOUTCR 3
g SAYOr _ONW2
SInON. 6, 5,s SWi.2 in.4 P.S Udo act rI6 mtloQ 6


adoucit l'6piderme auquel ale
LA done one souplesse et un Ve-
lout6 incomparable en loi cook-
L. I-- -- '- muniquant son delicieux par-
fum. Elle conserve 1'6clat et la fratcheur du teint, car elle est souverain
contre le hale, lea piqAres d'insectes et les eruptions de la peau.
S sans bismuth, invisible, adh6-
A L rrente, impalpable, pr6par
sp6cialement pour lea person-
i nes qui veulent avoir un teint
,ir6prochable; son parfum delicat, son v-lout6 ont contribu6 & fire d'elle,
ia Favorite des Poudres de Toilette.
Jw AA base de Cr6me Simon,
T B I 1 prepare selon les i
E les plus scrupuleux deo'hygiln
.---- r possede a un certain degie
toutes les qualit6s bienfaisantes et 1,rdsirvatrices de la Creme Simon ; il
est particulierement recommandd pour la Toilette des enfants et pour les,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti

4MAISON JULES LAVILLE
9.1, Rue du Mag-: '. e 'V'k:n ?


Anidre Fauberl
38, RUE ROUX, 38
Port-au-Prince
Vient de recevoir par dernier vapeur:
Vii rouge Champagne
Viii blanc Eau de Vichy Cdleslins
Vtns fins en c-isses Sardines A I'hui!e extra
Vin de Porto Vinaigre extra d'CrlMans
Vin de Jdrez Huile d'olives au gallon,
Vin de Madere en bouteilles et en bidonp.
Parfumerie extra-fine Mr Daver
Cravates, Montres
VENTED EN GROS, 1/2 GROS, ET DETAIL
Liv: aison A domioile A partir de 12 boutelles


Fxp~dition A la


Chez App. Cipolin
155 Rue Rpub iaicae ean fa :. i ',
K. Robelin
Vienrent d'arriver par dernier va-
pour :
Pate de foir gras. Saucihst-s lrt lies.
Pigeon aux ,poi. Tapioca. Choticioulo
Asperges etc. Fruits criidtaliss par li-
vre et par flacon. Pi une d'erites. Vin.
rouge et blanc. Oporto. Malaga. Ver
mouth. Cognac. Charr pague.

Avi.s coin 1-rcial
Le public et le commerce soot avi.
ade que pendant absenceo de noir-
siar H, C. Stand, Meslearsa W.
ir~h t t Lemks soot cbarh s coae.
ltgaM t do oire procurales.
Portg-a.Pte IO Avril 190
G. aEITEL


C6te


A vis Important


Le public est avisd qu'il circle en
ville dts exemplaires-copi6s d la main
-de mes muvres musica!es, exem-
plaires qui o'ont rien de common
avec men compositions, bien qu'ils
portent mon nom. N'ayant jamais au-
torisa personnel de publier de cette
facon ma musique, et, en attendant
qu'un process soit iotentAt a I'individu
q i, au mtpris de mes droits d'au-
tour, copies sins scrupu!e les fruits
de mon labour pour en trafiquer, je
previens le public que ces fac-simle
ne aont pas exacts et qae leur facture
est et demeure d6natur~e.
Port-au-Prinoe 13 Avril 1900-
LVDOVIC LAOTHR.


-- II- P I


---- ------ -




S-.m .- I
-- I II I I I II I I II I -- -


GRAND PRIX HOURS CONCOURSE

Rhum Barbancournl
M1dailles d'or. Mention honor ..,le, Ojr' reo :lu J;--.y, iOra.,r i
prix. Horse concour'3 dans t .It:;t -~s- l positions ,d pu.i.
1881 jusqu'at 19.."'. ( AnDoitn .t N. v,'*. ,u .L outl )
Madame Veuve BARi3ANCOURTr, sele ide posi-
taire lela marque Rhul m Barbaancourt et ;sule pr p'.,i6-
taire des formnules qui ont fait obtLuir a-t 1Hhurn Barban-
court les m6dailles .'or dle toutcs les FSxpositous, A pris la suite
les affairs de feu son mari, et se tient A la mbmehalle, sise 7, Rue
des C6sars, A la disposition de sa uombrctuse clientele,
don't les commands seront ex6cut6es avec la ma 3 m soin que r ir
le passe.


NESTOR FELLi
I'exce'lmit tail leur ava nt arousem nmt
connu de touto la Rpubli(pii vient
de rouvrir son atelier Rlt Fdrou,
( Rue des Miracles ) No 61, pres d- N M
Lger Cauvin,
Sa nombrtuse client trouveira
comme toujours tout~- .atisfactiot.
pour los travaux qui lui suront cou-
fi6s.


A L'tLEG ACE

CO .DONNERIE
42. Rue des Fronts-Fort.
42, Rue des Fronts-Forts.


Ne mangez nlus e painR
S'1l n'estfai: ..:v. lsbury'
La meilleure farine dai monde
Celle qui dtloi)e le meilleur pain
Qui produit le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous reni-e:gneoments s'a-
dresser A :
Ernest Castera
representa.,f de la PILLscBUHY'S WASH-
BURN FLOUR MILES Co MINNe.A!'POLI
BILM.
M. et Mmine Lsporte-L kFFITE


CHAUSSURHS EN DkP6T,POUR LA VENTS (NfE ARCHER)
Promptitude et soin aux comm a c 60 Avenue les Gobelins, 60, (Paris)
des taut ici qu'ev provrice. Olffrent Iors sei vices au cornmmrce
Chaussures Ce Dame formt. et tra- et aux families, tant de Port-au-Prince
vail toujours tout eo qu'i) f y do plub qtc.e des autres villes d'Haiti, pour
nou veaux. toutes commander de marchandises.
For:;ne am&nimaine fra~;W.i Pie pour vins, articles de toilettes, de mode et
Messieu:s ; b16gantes e' corcmodes de hijouterie, etc.
iur eIts iifa~ts le plus; I'.ise. On peut exppdier les commander
Travail solid execute avec Il' 1'adresse ci-dessus et pour tous ren-
des pea ti d3 premai6r-,txaairque s-ignements s'adresser au bureau dt
Assurance da grand rabai. urnl.
T7.. *. ClI rafe ej on,' fi ---ill --
-r O-__ 1 wEtude
lWAtel I1llauriia DE


H ULe mieux situd, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars. -
Cuis:ine renomine.- Vue sur la mer.


M1d Charles MILLER
Notaire public
53, Rue Ilu Port, 53.


Grand Ra(bais !


JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION


( 1907


HAS CONFLRED A


Gold


Medal upon


Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES


CHEVREAU GLACI. pour hommes et dames P. 10
VERNIS ECLIPSE 4a 12
COULEUR LOTUS 12


Enfants P. 8


Pour la vented en gros 5 oIo d'esoompte.


MioumiM a


tilb GCRWiWIDUI I1
Dirleg per
rDido" w 1Y n


Lm HUOLLIE
Awir" nfmtb se if Is i PhMw'
M 'sr4C k1eam ds Aft
Vierit de rocnvir ar grand choiz &W
a, ct, i q trl~i, a,: GVWm;P
*9i,~". c'~ kc""irton igcAw 'i- Cai~Aipi1'
..1jeiia 1 S lt tie EiIg
4 016-o ak-, fI~rwtO\lem VA Jo piqv-6 A@

Sp4oiadt6 4s Q !um e fdm40o
ia.- Cxarcp FranrCixe, Ixg&fv*j m
..Sricaino do Ia drnlro p
LA -naiROIL couf.twzrae d61 os 1Goon
~iii~ r ldttaires, xbjb I.*brodde
-If3IM~ln+v tuniquesp bAMIf olro
-44, 410 ,%to~c. do ow it ae %Adl

C:i ri na&tri -. 1 NTouvelle


e3. PETOIA
4 $ 3. r3J"I I)ANN' 143tC
f iT- U-.Pt
W( TOiJS @MR3S
:? -IGROS T )*rArL
ESoviation prom p oitea
OOmMazndLs. tant Lot quem
Provizweo
For-nes L hummon ; !6giate e t *I
tionhiei~~e.
Cbau irwes do daviies( Der,,irew me-
d. o. Parut. ) 0" lo lPu commode:
Chausir,3s pour cof : k 1uin fection.
vApeR aveo -1-3 Pft!.u.% -,- kU ?II44l c
d~Plc f~i:c i n% j1.c~4 tad"reh


Pr, t
A.. de Mattdis & Co
Maijon fondue an 1i88.

Derflers articles recA
Parfumeje Hotabigart; Ro-
yal Houbigant; Fougere Royal; par-
(am Ideal; Savon, Poudre; etc. *.s
Coffrets do parfumerie tris ,6Ai6nW.
Parfum renomm6 Astris; Loti"b, l"
Laml-'v uf-ts at Chanaoj
pour butvvy et bu9s.
Ar,.jenvveriei do luxs, Bibelots,
Woustiquaties, Burc~ae, J% : pi, Fues.
@igarettes, Cravates, Maroqainaije de
M qu I t6d L
La MWsio a tours ail artand as.
iortiment dn DMjoirie, d'krgeurkqet
d( Dia"sals A I dispotition d pubIC
am Ondral ot &Aaportwe d g
l" bours0et.
Ateliers d'Horlogeria et de
"ijouterie: Grarpwes, Conboction
M4Ur commande.
Jchat doe vuis a at iFtI rgrug,..
cU-Usang w pvrapr Ies .w iPew dIn jelt

Acu&T D**CADUS Dg C&Xaa
TPria eOMMptionui


0f


Buss et fh)qg.: louer par heure
pour courses t-n e ille. promenade a
la camlpag-,e a P4tion Ville. etc.
S'.* dcesser au No 156 Rue du Maga-
sin de l'Etat en face de la Glaciere.


Des ye et les

Pour I'edificationdes p-rso0noel
tsdes de cos organs. la lisle
,ois dornne lesnoms d-s affeci0n s
y.ux t ava nt.:gcusement, deo I'avis des
C.31t-Ies info .ernes len ps de
nom en Europe et en Am6riqi,_
I'application de 1'Elec'ricitd (I
que et appareils spdciaux ) qu
tout autre moyen th6rapeutique
medication locale par des
lavage, irrigation, pommad ,
canisrisation aux sels d'argent
rification et autre operation
glante.
Des yeux : Conjonctivitegrnn
( iraniilati-n ) Conjonctivise ch
(1':e kystes et autres tumetrs d '
pibre., trichiase partielle, lar
meant, retrccissement des
spasme ( tic ) ptosis, opacith d
ccnmfe, ulceres de la corne,ri
adlihrences. 6piscl(rite, k6ratite,
t; iacte molle. retinite, ineurori
lvyp6resthb6 ie retinienne, hbmo0
retinienne rtcente, aliophie du
o!tilquo,e nvralgie oculaire, do
o ilaire s ite, d'op ration chir
c:i.'( ddfaut d'accommo'lationvi
( : tlIinopie, amblyopie, presba
,I'u,e,'te, ainaurose, glaucomechi
bue.
Dei o'-eilles : Siur-litd cau
irtIlammation chronique de r
movenie, adh4eiices des
polypeo.,hypertrophie et cat
unique des muqueuses, et do
I ,tr;'-(cis -mrnts des tubesd'
Ctliune de ces conditions
r'Luspr la surdit6. ceile-ci eat
qIn ., ces conditions le soot.
nerveuse, et ce!!e qui fait ini
ni;,idies, fire tvphoide,
spinile, et diphtdrie.
Cabinet d'Electrothlirapie d1
teur (:. GAVEAU
.decin et Chirurgien de l'U9lid
Harvard
128 Rue du Centre.
(CONSULTATIONS, TRAITEMEKNI
mnoder'es.
de 7 a 10A. M.
a 2 4P. M.

Gudrison de M" B2IS
uttveinte dr tuberc,.lose pll _ma
PAl l'ELIXIR DUPEYI3
Ml. Int : l- i iiw l 'l I ,- o? I e Vi lk"P
Cl iiicrI

'il
.. I*,ic~llhg n


.et :racb it
S::. .* d idtra. _