<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00592
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: April 6, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00592

Full Text



Troisibme Ann6e, No 608


?ORT-AXJFPRfICE(fiaI


MENIM'MI & %&LI WJ A Z%


Arthur Isidore,
ADMINISTRATOR


j


OUOTIDIEN


Camille Ndr6 Numpa


Abonnemerats: DIRECTEUR.FONDATEUR Li NUMPRO 5CENTIMES
PR UMT*.-AU-PRINCEois. G. 2.00 i
ToIls Mois. a* .0 C( 5men. agloire*100
DPARTEMENTS UN MoIS 2.20 Les awonnezzcets portent du rol st du i die ckaq
TOItuS Mots c 6.00 ] DIRECTION 2DACTION..ADMIISTR.Aj101-N, =ois et sont payables d avancs
17RANGE...... Tais Mois. a 8.00 45, RU N 01, 41 Les maannuscrig siasrr on non as serestpeas resjug

jR 1j!f A I!'PTjjjljmkj ('rmA


Histoire d'Hatti
A L'USAGE DES ADULTS
LIVRE III
Violence et repr6sailles
VII
Le soir du 16 Octobre 1806, un group souiller, ou qu'on edt A commettre en
de marines da l'Etat, acquis A la cause son nom.
r6volutionnaire, se rendirent A la pri- Sur la route de Saint-Marc A l'Ar-
son des Cayes o soe trouvait depuis cahaie, ii fit rencontre du chef d'es-
plusiaurs ours le cs ef de divisi ,.ot q rqt"d
vale Aoua a po r s(eiri y ?-camp
dent partisan de Dessalines a, 1'en fi- sa famille: y ayant appris f1's 'vevi-
rent sortir, le conduisirent vers les ments du Sad, il s'ktait empress de
foss6s desCayes ot,rapporte l'histoire, partir pour se rendre A son post.
il fat a sacrifi6 sans pitie. L Delpech crut remplir son devoir


I 1 faut qu'on l'avoue, car nous le
constatons clairement d&s les pre-
Smiers ddemels de la society haitienne
avec son gouvernement, nos violence
politiques sont generalement le fait de
tous, et des lors, it y a injustice A les
reprocher aux ssuls chefs: le mal qui
les engendre est vraiment un mal
constitutionnel de notre so i6te.
Pour le moment qui nous occupe,
le spectacle prend les allures d'un
vrai duel et nous assistons A de v6ri-
tables assauts de brutalities et d'exces.
A c6t6 des violence r6volution-
naires, se montrent les proced6s bru-
tauxdu chef de l'Etat. Lamarre, mon
fils, dit Dessalines au colonel de ce
nom, en revenant de sa derniere tour-
n6e auxCayes, tiens pr6te la 24e demi-
brigade; car avant longtemps j'aurai
besoin de toi et de ce corps pour des-
cendre dans le Sud. Aprbs ce que je
Viens d'y faire, si les citoyens ne se
soulIvent pas centre moi, c'est qu'ils
ne sont pas homes. "
II ajouta, dit adiou, que bient6t
le d }partement du Sud serait en une
tell solitude qu'on n'y entendrait
mkme plus le chant du coq. Et il
s'informait aupres de Thomas Jean, de
G6ddon, du capitaine de grenadiers
Nazre, hs'ils se sentaient le coeur
ye marcher dans le sang jusqu'aux
Cayes."
Jusque sur la route qui devait le
Clmuire au fatal guet-apens, il semait
ja mort, at le meurtre de Delpech fat,
SCrois^ le dernier don't il et et se


en lui disant qu'il l'engageait A n'en-
trer a Port-au-Prince qu'a la tete d'une
armie. Mais Dessalines, furieux, le
qualifia de traitie, en le chassant et
lui ordonnant de ne plus se presenter
devant lui ...
Delpech continue jusqu'A Saint-
Marc oi il change de cheval, et re-
partit de suite pour rejoindre son chef
malgre l'offense qu'il venait d'e. suyer;
mais ayant rencontr6 ie bataillon de
la 4e sous les ordres du colonel Jean-
Louis Longueval, il fut assassind sur
cette route, vers l'habitation Lanzac.'


tombe, voyez le spectacle
qui s'organise.


de la curee


Los officierz .s ;: ieur.s donnbrent,
anl Pont Rougap l',xample de la bou-
Chnerie: c'est Yavon et le chef de ba-
faillon Hilaire Martin, de la 16 qui
portfrent au cadavre restM encore en
selle, les premiers counps de oignard:
c'est un d.es chefs, le gSnAral Vaval, qui
voulut decharger sur le cadavre ses
deux pistolets, qui raterent...
Apres cette condiite dps chefs, qu'-
on juge de celle des soldats : on vola
an eadavrae nprsil ois et
et son ca Cn" uoi .ut
armes : Dissolets, sabre, poignard ;
on lui vola ses bags, pt comme elles
Mtaient au plus presss, pour faire vite
on coupa les doigts qui les portaient.
Yayou ordonna A quelques grcna-
diers d'pnlever ce cadavre mutil6, qui
dtait vraiment trop loin de la curiosity
avide de la fouled, et d'aller I'exposer
sur la place d'armes, en face du pa-
lais dn gouvernement. Tls soldats Ie
coucherent sur des fn;ils disposes en
brancard et l'enlevlrent ainsi ; et
dans ce trajet d'une demi-lieue, ce
cadavre fut incessamment jet6 come
une pature A la fonle qui accourait de
tous c6tes ; et chaque fois qu'il en
fut ainsi, on luii ortait dps coups de
Siv-1.; i it i aipzn rr'OC "


Le 16 octobre, A minuit, les gens de sa1re, on iui Jei.'ir ut-' t
la Plaine du Cul-de-Sac, sentant la Abattu depiis 8 heures du matin,
revolution A la veille de son accom- Dessalines subit ce traitement jusque
piissement, d6leguent une deputation dans l'apres midi. ern attendant qu'une
A Port-au-Prince, aupres des chefs su folle, inspire, conit, la vue de
perieurs. Est-ce pour quelque acte cette masse informed et hideuse de
d'4nergie morale, tel qu'affirmer di- chair et d'os, chercher un sac de co-
gnement l'intention et la volonte de letter, y jetAt ces lambeaux pleins de
se conduire d6sormais en citoyens sang et souilles de boue que les pour-
conscients de leurs droits et de leurs ceaux errants se disputaient ddjA," les
devoirs? Non, c'est pour ( deman- portat au cimetiire, et les ayant d6-
der la mort de Dessalines et de Ger- poses sur nne tomb-, s'agenouillat
main Frire., aupres, veillant senle aoprs de ce qui
a Fn effet, l'empereur 6tant parti de restait du corps du Fondateur de 'In-
l'Arcahaie, le 47 octobre, A cinq heu- d6pendance nationale...
res du matin,traversa la plain et ren- AUGUSTE MAGLOIRE.
contra beaucoup de cultivateurs sor- ... 11 ..... -_,_ _
tant du Port-au-Prince ou travaillant d'avis-r st
sur le long de la route ; pas un ne lui Pri6re d'aviser 1'administra-
dit ce qui se passait en cette ville de tion de la moic re irrigulari-
puis la veille." t6 dana le service du a MATIN,
La vie d'un homme, soit-il empe- afin qu'il y soit de suite rem6-
reur, ne vaut pas Hatien la peine soit te re -
d'etre pr6serv4e et quand cet home die


Commuoiqu6
DU
D6partement de 1'Int6rieur

Le bruit a fortement couru ces
jours derniers que la variole avait
fait son apparition d Fort-Libertd et a
la Grande-Rivi6re du Nord.
II rdsulte des rapports multiples
adress6s au D6partement par les
commandants militaires, les Magis-
trats communaux et sp4cialement par
[Publ'wortupf wh.f. ^'o.xxon:-j;*, -.,,
a quelque peu s6vi A la Grande-Rivie-
re. Les families peuvent done se ras-
surer.
Port-au-Prince, le 5 Avnl 1909.



Le Chemin IG Fer
ET HAITI.


Nous avons dit, dans un prticdent
article, comment le d6veloppement des
chemins de fer dans un pays et I'ac-
croissement de l'activitd sociale,doivent
se fire parallelement.
Ce sont lA deux entreprises qui doi-
vent s'entr'aider. Un people qui entend
imprimner plus d'activitd A ses-affaires,
qui en 6prouve la n6cessit6, crdera une
voie de chemin de ter aussi facilement
qu'un particulier ach6te un cheval
quand il a besoin de faire ses courses
plus vite.
Mais si cette activity social n'existe
pas, il est inutile de l'attendre de la
seu'e creation des chemins de fer. VoilA
en deux mots toute notre pensde.
Cepsndant nous ajoutons que, dans
un pays comme Haiti ou cette activity
des at aires n'existe pas par ddfaut de
developpement de l'initiative priv6e, le
chemin de fer, si on le crde, doit avoir
conscience de ces v6rites et se bien pd-
netrer de son r61e, qui est un peu de
reliever les forces du pays.
On peut voir la preuve de ce rl6e des
chemins de fer dans I'6tendue meme du
rdseau general des chemins de fer am6-
ricains. Oa doit concevoir sans pine


I.


0


I U


RRn~r-,rUTA UN PUMP


mia vei i A AIt v r 1 4mC









que cette Atendue con~iderable ne se se-i
rait pas rcalis*e. si, aux mainis de ce
people industr'i-nix. le chemiri do fer ne
s'Otait p-as f.iit iin I'cteur r'tel u duPro-
grtis indlustriel.
II faut bien adl r!I re, par' exeinple
que les mro Pviitair'i am"
voies t1-orr&os ne ressviblllerelt pas A leurs
similaiires eurcop6nl4s, puiq iw !e, pre-
lier's 1)0 -..edo I, .A en X s i Ul !S
(1t, :.'O v')O kidownidrti-., alus cquo 1e r6,
sealux de to)ute l'ffucope sondt 6v-dlue-S
A 31.0).O kiionidtr6es.
Et cet, 1i1 i1',rence t(anc; I',{.ecj I ne dies
r6soaumx tie poulsu s'koXpliqui et tie .s'ex-
pli(1110ell fj it (he- p:.t' ]:IiiI~u
enMit Ic0 ( -l1 _i VtO1V cflle tF 'lesall i (d
i'activ i16 en h tri~iitw!-' '10 -par',.t-4t '';111o..
Nonq savons dpjAqli (ne Crite ,aQtivit,

Etai-:-IT, i-s. Kcouctez a c'! I)jO't, o 1130:
(lit I'l fi cI iVliIn
(( 1Poui I'a itf l Ie corlrn-i; ';e, lce1
Amrn(Sricai us vcul;rit-iva oir r1irs clhomins
de f, r atI centre tie !eurs Ture., et
PlJ)IeI r'eii I 'h-i b- uconp -Ater' l'asPEct
d'ucie gran'Ie cit iue s'exposec a
perilre d(1 tu. tc ,
()Ue loot irnp )rtr tI'adl)eu:, '? LeurS
viI 1e, sont die vas los Ucli 5' ) (krl
oi '!s it, d:tnurent pt as, C'est flu (de-
hots, I&im, Its su bw bs qwoe se trouvent
dest r4i'~irccs; rechlerclc-z.
i xpitiic p l, 0 'Ie,(jfl
hy, j I W rllf 1,11le
uu ti cztis lIs >turtle, z .soit pas LA-
tie dii tuut ; 1'.c,0 vol(-,-Ce cletiiin de for
ia Silit sil- uIle loorueur et luii
don.,;e i as pect. sale et rn isirabie.
A ila- is, on n support terait pas
seblah)ie chose Les ares oiit t6 jiis-
(u it;i relgegi~Os cc s (1es q iiarters ex-
centbtiques, sau f c'e de (it-,Saint-L-,zare
qui tivtii, eu Ia bonne fort nce.de Se
et I c'isic "-(,"ioc ll !xoftr0tI)01pitain
sould ivlit det v'-iv'..s i- il0pp0sitc' 0- !tI
8~tc ii~ pt.' ',-.'eoicie a It -iit~ des~
ti alls- fP ~q10P uc i *; est avant
tout un'-' vilko *'ItFran te.'
A x itaits-lUnis, c'est ]a situation in-
vse qlui r-xcito et nous pourrions re-
jourrier !a p.-tin-e de 1'6crivain et dire
Si 1101'(e tourl d(il pays des Ana~ricr ins:
'OnIl ei s-iceritie pas la faci-it6 et i'Vacti-
vit6 des traInsporis A I':i6" auice. c:ir les
Etats-Unis sont avant tout un pays
d'affai res."






M]TI;OOLOGIQri;1s







Barornkre A midi 765, m/w 3

Tempt~raturehMiim~um 24,
;.34 7








Moyerne diune de la tevm1')5 rturc'-27 .7
Ciel ase cAair juCju LLG h. du soTir e


Baromntcre enor end hausse."
Teus~praure~aniJa~ SCHERE


A.rrivage
Ce matin est eIrd6 le steamcr VMontr'al
avec les pissagcrs suivan:s verant de
Bordeaux.- Mr ct Mine WV: er Wever,
Scaurs Marie, Marie Alype, Adrienne.
St Thomas. -- Mine L ebegue et son fils,
Mr et Mmne C!ovis Mi.;i, Jean Lamothe,
Mi!e Alice Dcru.s y, Marie Civd isse.
San-Juin. A berto M.eNncidt-z.
P;o-Plata. -- E.bigio Va:-qu z.
Cap-Haitien. Pieir Victor,. Elisabth
Sti!ien, Mile Xv:;e \VWisoti, Mme Ali-
dor Charles, Solon Monpoint, Mme Oli
v;. Jr6ime, Armand Gabrie', Mr Hippo-
Sly c, I Thonmaset, Ad Augnste, Mine E.
D)roT03a1, V-.rn'.s Ja:P icr, Mne Hyppo-
lyt-, S' J.:s eJam;in, Mr et Mine Cz.y-
kw ky, Mrne !.don Au-.gstim, S'natet.r
La-irent, Mr et Mnme Fabullon. Pasteur Al-
herrr Gersr!n Ddisicr M. Math'eai t en-
fi tr, Ls n- L,,i.;:nfcray, Gilies Xavier,
Edw. H .Mt
'Port-de-Paix. Mr A Lafor st, M. Bou-
tin.
G-astor. Mod
Hii apr,-mi.ii ,il iiodeste convoi
compo-. .!' ? re ..: J 'min accorpa-
gna, ,. .-, ,' no urc GCl too' Mo-
dd, a;cirn s '-" lIa m,,s;' ue du Palais,
anci n cht f dr bur. an a'n d6partement de
la Guerre..
Gasto.I Mdd dc.it .;..c intelligence,
.,o&.e ; il l'drai: par 1 cceair, musicien il
I' t.tit par i e i.c :lmn.c'.
D'un commern:ce :cna.nt il captivait tous
c:''x qui I'approchaienrt.
Un idgiment de la G -de p:esidentiel'e
sous lC com:nmandemcrt.t Ji; g'i er.-l Hugene
iui rendit les honneurs mi!i:aires.
Au cime:iire trois Ji co'.rs frennt pro-
nonc6s ct la mrnisique du Pal:iis tn terinoi-
gn ge de son prc.f;,d .,grce cxdcuta plu-
:.'eurs morccaux fumneb-isb des des plus emou-
vants

CONVOCATI ON
Mtssii.urs i s Me'nbres dJ Ia Chambre
S- commerce frAraais.e nt- Hliji sent con-
S:.ooj. -: i n ASenjblde nadrrale le mercrtdi
r4 A5-ris 5 lih.;ures trs pr-.'cis.s de I'apres-
-;i.ii, aL- local de !a Chambre de Com-
iMerce, 4 Rue du Fort-Per.
ORDRE DU JOUR
Lctlire et sincaioi ,'ian proces-verbil de
l'Assemb!dLe G6ndirae du I5 Novembre
19.. 8.
Rapport du President.
Rapport du tresorier.
Modfications aux articles 4 et 13 des
.tatots et 13 et 47 du Reglement interieur.
Por- au-Prince, le 5 Avril 1909
Lc P isident
PAUL SANTALLIER
Car6me


- --.----.--


Pour derna
Nous soinmes obliges de
main, la publication d'une
par Me Legcr Cauvin A MIM.
no et Alex. Lilavois.


in
renvoyer a de-
lettre adressbe
Camille Bru-


Tr6s important!!
Po:sedant dejA une collection unique de
195 portraits des Secr6taires d'Etat depuis
l'iundpendance, je viens faire un appel pa-
triotique aux personnel qui auraient en leur
possession Its 28 portraits suivants qui
manquent a ma collection, de vouloir bien
me hs preer pour en fire la reproduction.
Je leur en fais a l'avance tous mes re-
merriements.
Ce sont les portraits de
Andr6 Vernet, Juste Chanlatte, Bruno
Blancher, C6sar T6elmaque, Jean-Baptiste
Jug.', Pi.r-e Thornani, Segrettier, Hdrard
Dumesle, Andre Alc6 Laudun, Detr6, G&
r6dral Lazarre,Alphonse Larochel, Jean Elie,
Erienne Gabriel, dit Kernizan, Louis Vaval,
Jn-Baptiste Francisque, Victorin Pldsance,
Obas ieune, Jules Bance, In-Pierre Hector,
dit Rdbecca, J.J. Dasny Labant6,Omer Mer-
ceron, Prc-Al xlndre Florent,dit Florentin,
Saint-Itmont Blot, J. Adelson Donyon,
Massillon Lauture,Ption Eveillard,Erystale
Claude, Louis Tanis.
S. ROUZIER
No 7, avenue Ducoste.
Magnifiques Panamas
Pour Hommes et pour Dames, chez
VAl' LiONIDE SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
:orts.
Acco.rez tons I!!


', .... . ... .





6er2tires D .pOches

PRRIS 2.-- Hier, la Chambre continue
la discussion de la suppression des conseils
de gucrre. Elle discute aujourd'hui l'inter-
pellation de M. de Pressens6 sur les con-
ditions qui sont faites aux indigenes de
l'Indo-Chine et sur le con ,6nnsr-,, .uec


--llt: -eL &%a %-uLt-)c:4UC cs que
Belie reunion d'hommes A la Cath6drale. cette situation pourrait avoir pour la sdca-
M.i'grd l- plui toutes les chaises 6taient ritr des possessions francaises en Extreme
(,ccupees ; on y voyait de tous Ages, tous Orient.
accourus pocr 6couter les vdritbs Cternelles Hier, le S6nat adopt le project de loi vo-
qni dans un largage 6!dgant et persuasif td par la Chambre le 29 Mars sur la vente
partiront de la chaire sacree. et nantissement de fonds de commerce et
L'amour de Dieu, et les moyens d'at- vota le trait6de commerce franco-canadien.
te;ndre le ciel est le theme choisi. Une violence explosion eut lieu A Mar-
L'amour es: anaiyse sous touts ses for- seille A bord du vapeur petrolier "Jules
mes, tant au point de vue philosophique, Henry". Il y a dix "morts et onze bless6s,
qu au point de vue social. Le prddicateur certain grievement.
a 6td admirable dans sa description de l'a- PARIS 2.- La f6d6ration de l'industrie
mour du foyer, de l'amour de la Patrie. Le et dn commerce, une puissante association
Ptre Vidal a conduit son auditoire jusque d industries et commercants frangais, a
sur les marches du tt6ne divin. It le convie present aujonrd'hui au Gouvernement un
A ne pas d6vier de la route droite qu'il leur expos des objections du commerce fran-
a decrite et cite en example la belie vie et qais au tarif americain-Payn. I
la fin glorieuse de Louis Veuillot. It faut Le Gouvernement y est pride d'inviter
rester toujours fidg'es a la vraie table d'a- Mr Jusserand, ambassadeur de France p
mour. Telle est la foi, tels isont les senti- Washington, A protester : i centre I'dnor-


I
1
1



l


Chez Roux4

Vicnnent d'arriver :
Saumon, maqueraux, langues do
more, more d6sossee en paque
de une livre.
Conserves : Sardines, maqueraalet
thon A I'huile, asperges, saumon, ho'
nard, huitres, capres au natural, ci
pres, cornichons champignons, olive
et olives farcies, lenlilles, petits pois
casses, anchois, oignons blancs, moo'
tarde, picallili, vermicelle et macaro
ni Groult, pommes de terre et 01o
gnons par livre.
Huile : Duret et d'Aix.
Saucisson de Lyon et d'Arles Jam'
bon Ferris et Swift ; langues fuames.
Fro ages : pate grasse, gruy6re et
Tete de maure.
Liqueur Lafaurie et Marie Brizard,
Vin fin rouge et blanc.
Champagne ; Vve Cliquot, Victor Cl-
quot, Moet et Chandon, Bouzy
Bilre Paillette- Beurre de table
Masclet et beurre Bruun.
Huile extra fine par gallon et P9
itre.
Vinaigre fin de table par gallons
)ar litre.


L'Administration du MAT IN
forme ses abonn6s qu'ils ne doieVt
rien payer, abonnement ou aeus
que oontre regus imprim6s at P"
tant le timbre da journal.
L'Administratear,- Arthur ISIDOB


______ _


imens dans lesquels nous devons vivre et
mourir.
La troisieme conference pour ce soir A
6 heures 1/2,
Deces
Nous avons A d6plorer la mort de Mr
ALBERT CHAUVET don't les fundrailles auront
kieu cet apres-midi.
C'Ctait un hoinme sympaihique !t cor-
rect don't tout le monde admirait les ma-
niere-s aimables. It n'avait que 36 ans.
Sincres condoleances a sa veuve et
tous les membres de la famille si cruelle-
Iment 6prouvee.


me augmentation des droitsisur less cal'
francaises, tellle que les savons
secuudo, centre le manque d'ilastidc
project de la commission de tarif en
qui coucerne les n6gociations d'accod
traits de commerce; tertio, a desadI
le maintien des r.glements actuelssat
jet des evaluations;
ROME 2.- La nouvelle qne le roi i
tor Emmanuel desirait sa rencontre al
M. Theodore Roosevelt pour lui fairei
ter la zone des tremblements de teni
a deC confirmed ce matin.- SS Mia
emmenera l'ex-prdsident en Sicile j
Ju cuirass6 le UMBEhTO".
ROME 2.- Mr Barrer, ambassadeurt
France, a remis aujourd'hui a la reine I-
ine la mrdaille de socidt6 francaise dek'
' Croix-Rouge en reconnaissance t
l'hroi'sme don't elle a fait preuve dura
sa visit A Messine, apres la catastrophe.
Le roilVictor Emmanuel a rcqu ce mait
Mr Wirbur Wright, I'aviateur amtriain,
avec qui il s'est entretenu pendant ;
demi-heure.
PARIS 2 La Cour d'appel a ordonl
de recommence.r le proc&3 deJean Mtti
lui, il y a un mois, fat conlamu6tj
ins de prison pour insulate au Prisidea
Fallibres, le 25 D&eembre I9o8.-Cettt
16cision est bassde sur un vice de fonm,
PARIS 2.- Le general Marquis de CGlli
tlt, ancien ministry de la guerre, est gnMa
in nt malade.
BERLIN 2.- Le dirigeable x Zeppelini
No i est parti ce matin A iih. 30 de Din.
olsing pour tenter de detourner a Munid
d'oh le vent l'avait chase hier;h ad
iince a vol d'ciseau. entire les deuxvillc
est de soixante milles.Le dirigeable a attet
ri a i h. 45 sur le champ de manceavr
de Munich, en presence du prince rtge
Luitpold, et de nombreux princes et pro
C SsCS.
NEW YORK 3. DIs nouvelles rei
*. I I' T ll "i -- 'PV* C
lutiona eclat A R:o Hacha( Colombie)
contre I'administaation du president Reyes.
Le g6ndral Iguaran seratt A la t&te des r-
volutionnaires.
'1~aPE-r*'-m-*'---.r-~l ~


(
1

1

[









Gal Trasatlantiq e


e paquebot Montreal partira ce
A 6 heures pour Petit-GoAve. I1
de retour Jeudi 8 courant et par-
vendredi 9 a 6 heures du soir
r St Marc et Gonaives.
L'AGENT
F. M. ALTIE RI


Th Dossous

face de la Douane
>visions Frangais s
et Am~ricaines
rules fetes de la ((S maine Sainte>:
rumon sale, Maquereaux sal6s,
gues de more par livre, Morue
,ss e en paquet de 1 livre.
nDerves : Saurmon, I omlard.Hui-
Sardines, Ma queraux A l'huilo,
erges franQaises et aimnricaines,
na I'huile des Gastronomes, Lam-
e ~laBordelaise, (:pes St Anne
uile, Petits pois tin au naturel,
idoux franQais en boite de deux
sl/2,Petits flacons oignons blancs
vinaig.e, Olives, C tpres. Corni-
ns, Anchois l' huil', Picalli i,
Itarde preparee,' Pois cass6s et pe-
i lentilles vertps par livre.
romages ; PAte grasse, Gruyere,
ade-Maure ; lluile : Dur t. Vierge
x, Iuile extra fine par gallon et
litre.
angues fumees, Jarmbons, Bacon,
Saucissons : Lyon et Aries.
Phosp ho Ca'ao
)nbons chocolate C la creme de
Itor, Figues en panier de 1 livre
ies seches Fruits au jus assortis
afaurie; Vins fins: rouge et blanc.
Lait condense


Maison Centrale

Le Directeur, ayant 6t6 autoris,4 i ar
le D6partement de 1'Int6rieulr a p 6le-
ver dix pour cent ( 10 o/o ) -ur le
montant du prix des travaux execu'6s
dans l'dtablissem- nt pour des parti-
culiers, rappel!e au public que les
commander ou reparations doivent
etre adressdes directament A la I)i-
rection centre un ticket portant le
N de l'enregistrement et la datede la
promesse de remise.
Port-au-Prince le 5 Avril 1909.

L'Epicerie Moderne
Gonaives
Dirig6e par Edmond Manus
A l'honneur d'annoncer A sa bonne
et nombreuse clientele qu'el!e vient
de recevoir l'occasion de la Semaine
Sainte un assortment complete de
provisions de toutes sortes :
Saumons au natural, Maquereaux A
l'huile, Sardines Amieux freres, Thon
marines, Champignons au natural,
Asper ges an n;turel,Huitres, Anchois,
Fromage gruyere pate grass ameri-
cains et hol!andais, Beurre de table
tanois-- 1 b saucisson, Pommes de
terre*tres fraiches, Hluile d'olive les
meilleures marques, Pickles, nouvel-
lement arrives, Olives de la Reine,Ma-
ca:oni, Vermicelle, Vinaigre blanc,
Vin blanc, Vin rouge, Lait condense
Nestle, Fruits au jus, Confitures, Bis-
cuits et Bonbons assortis, Bire, Por-
ter, Vermouth, etc.
Prix exceptionnellement avantageux
S! Venez voirl !

Docteur R. R. EWALD
Parti pour J6r6mie, l' honneur
d'annoncer a sa nombreuse clientele
qu'il sera de retour dans deux mois.
Port-au-Prince, 12 Mars 1909


LIGNE HOLLANDAISE
Pour 1'Europe par voie de New-Yark
PROCHAINS DEPARTS:
Vendredi, 9 Avril --- ss. Prins Willem V (capt. Metus)


,, --- ss. Prins Willem I "


(capt. Nyboer)


,, 7 Mai -- ss. Prins Maurits ( capt. van der Est
21 --- ss. "Prins der Nederlanden" (capt. van der Goot)
Ces bateaux qui sont des plus modernes de notre flotille, posshdent
d'excellentes commodities pour passagers; grades cabines, simple et
doubles; cabines correspondantes pour families, toutes avec lits non
superposes,
M6decin et stewardess (femme de chamb re).-
Excellente cuisine frat Qaise.
GERLACH & Co, Agents.


Maison Jules Laville
93, RUE DU MAGASIN DE L'ETAT,
-A4 la M6tropole
Pour la Semaaine Sainte


Viennent d'arriver par les derniers vapeurs les articles suivants dans
leur fratcheur et B des prix exceptiornnels.


Thon marine
Sardines A I'h
Amieux, Amazor
Maquereaux
c" a
Morue sans
Frc
PETITS FRO

Beurre


SHuil


aiar ,


Caviar
uile marques Saumon au natural
ie et Texier Anchois A l'huile
A l'huile Escargots A la bordelaise
u nature HIuitres
SOS trds fraiche, en paquets de 1 et 2 Livres
images de Munster trs frais
IMAGES DE CAMEMBERT, BRIE & NEUFCHATEL
delicieux en terrines et petits ferb'ancs
de Normandie Marque Br6tel fc res
en ferblancs de 5, 1 liv. et 1/2 liv.
Le Beurre le plus appr4cid du Monde
.e d'Olive surfine. Vinaigre


COIMPA GNIE PL LC C

Avis
l'occasion des fetes de La loi dit, le Vendredi 9 du courant, Le Public
avis6 que les departs des trains auront lieu aux heures suivantes :


part de la Gare du Nord


train r6glementaire
" supplementaire


r6glementaire
supplementaire
(4


Depart de la Croix-des-Missiolis


A M. 8
805
9
40
12
P. M. 12 45
2
3


train
c


supplementaire
reglementaire
suppl4mentaire


reglementaire
suppl6mentaire
4l


3 30 reglemenlaire 5 h. suppl6mentaire
4.30 suppl6mentaire 5.05 x glementaire
5.30 nt 6 h. suppl6mentaire
6.30 facultatif 7 facultatif
En cas de pluie ou de mauvais temps le dernier train laissant la Gare du
d a 6.30 et Croix-des-Missions a 7 heures, sera supprim. Tous les trains
lent do la Gare du Nord et s'y arrltent.
ur Croix des-Missions on ne delivrera que des billets aller-retour au
de:
lere classes aller-retour P. 0.70
2%me ( fourgon ) 0.35


LA DIRECTION.


Pommes de Terre fraiches
Biscuits fins Olibet
Biere francaise


Avoine concass6e ( Clatmcal).
Macaroni
Vermicelle


Legumes divers flageolets fins, petits pois.
Saucissons de Lyon et d'Arles
IPrix MVodl6rs
LE BON MARCH PAR LA QUALITIP


Andre Faubert
38, RUE ROUX, 38
Port-au-Prince
Vient de recevoir par dernier vapeur :
Via rouge Champagne
Vin blanc Eau de Vichy Cdlestins
Vins fins en caisses Sardines a l'huile extra
Vin de Porto Vinaigre extra d'Orleans
Vin de J6rez Huile d'olives au gallon,
Vin de Maddre en bouteilles et en bidons.
Parfumerie extra-fine Mr Daver
Cravates, Montres
VENTE EN GROS, 1/2 GROS,-ET DETAIL
Livraison a domicile A partir de 12 bouteilles
Expedition la C6te


.M. 6.30
7.30
8.30
9.30
1030
11.
.M. 1.30
2.30


----. I I -- -r -3 C -II ~YI


toute










GRAND PIIM HOURS CONCOURS

Rhum Barbancourt
M6dailles d'or, Mention honorable, Membre du Jury, Grand
prix, Hors oonoours dans toutes les Expositions depuis
1881 Jusqu'a 1907. ( Anoten et Nouvau Continents )
Madame Veuve BARBANCOURT, seule d6posi-
taire de la marque Rhum Barbancourt et seule propri6-
aire des formulas qui ont fait obtenir au Rhum Barban-
Court les m6dailles d'or de toutes les Expositions, a pris la suite
les affairs de feu son mari, et se tient k la m6mehalle, sise 7, Rue
des Cssars, a la disposition de sa nombreuse clientele,
dekt les commands seront ex6cut6es avec le mame soin quo par
le pass.


NESTOR FELIU
L'aoellent tailleur avantageusemen)
connu de toute la Rbpublique vient
de rouvrir son atelier Rue Fdrou,
Rue des Mircles ) No 61, prbs de M*
dger Cauvin,
Sa nombreuse clientele trouvera
comme torjours toute satisfaction
pour les travaux qui lui seront con-


H6tel Bellevue -
Le mieux situd, le plus con-
fortable.- Champ-de-Mars.-
Cuisine renommee.- Vue sur la mer.
i m i
Francisco DESUSE
Fabricant de chaussures
La Manufacture a toujours en dep6t
un grand stock, pour la venta eO
gros et en detail, de chaussures en
tous genres pour
HOMBS, FEMMES, ENPANTS
Los commandos des commercants
de l'intdrieur pourront 6tre 'ex6cutoes
dans une semaine & pen prbs.
23, Rue des Fronts-Forts, 23
PORT-AU-Prnc ( m HAr )

Brss et Buggy A louer par here
pour courses en ville, promenade A
la champagne a Pttion-Ville. etc.
S'adcesser au No 156 Rue du Maga-
sin de I'Etat en face de la Glaciere.


NI mangez pll de pain!
S'il n'estfait avec 'a "Pillsbury'F
Best."
La meilleure farine du monde
Celle qui donne le meilleur pain
Qui product le plus de pain
Le pain le plus blanc
Le pain le plus 16ger.
Pour tous renseignements s'a-
dresser A :
Ernest Castera
representant de la PILLSBUnB's WASH-
BURN FLOUR MIS CO MINNEAPOLIS
BIL8
M. et Mine Laporte-LAFFITE
(Nie ARCHER)
60 Avenuedes Gobelins, 60, [Paris)
Offrent leurs services au commerce
et aux families, tant de Port-au-Prince
que des autres villes d'Haiti, pour
toutes commands de marchandises,
vins, articles de toilettes, de mode et
de bijouterie, etc.
On peut expedier les commandos
A l'adresse ci-dessus et pour tous ren-
seignements s'adresser an bureau du
journal.

Etude
DE
Me Charles MILLER
Notaire public
53, Rue du Port, 53.


JAMESTOWN TERCENTENNIAL EXPOSITION


CHEVREAU GLACI, pour homes et dames P. 40
VERNIS CLIPS t C 12
COULiUR LOTUS 4 a 12


( 1907 ,


Enfants P. 8
10
10


'liaison F. BRUNES.
195 ;BAND'RUE 19
Dirig" par

L. HODELIN
A'viw sv mbreise laSeciW PML.M-
IhrepltQv' dir s I M4sp stalillevs doe Pfis
Yient do receycir un grand choix d'&
totios adiagoiafe, Cai-ild allpaca, chevio.
W, cluev1ite pour doiil, etc, Rocommnm-
do piarticulrmnoit A F3 s& clientloa unm
"lIe cclilotco'iip de coupes d& csixmir,
le aileik- lo fratawe A to iquM do
:uute b~i'~;i
Sp6cialitd do Contumex do no-
00s.- CGu-om FraonClase, Anglaise at
Lmdricaiu. do ]a dernibre perfection.
La mason c.3nfectionue aussi des Cos-
tumea mailitaires, hAsbits bro4ds
dolmanz. tuniques, habits Oar-
va. *tO Utc, do ton osrases


Coridoyierie Nouvelle


G. B. PETOIA
14. 13', 3 kt Ar)'3 U R6,U 143
P1 f-A V-PAINCE
CR1AUSSURXS ZrI TOS GENRES
70 Pt' p POUR ZLA VEITI
E~z GRO~ k T D*TAIL.
Rx4cuLlcn prompt. des
oomr ~iuaides, tant ici qu'.u
Province.
Forincis N hommes ; 614rantes at ra-

4e Pc- eo ) at toeplu-ss commode :
chat C.r-. ~i,''r rtrt:ortecetion-
Cees ] -)i"' s t i'vaux de oute nt44nuCnc
4'gge ,f~,i-ctl.n Oa durSt irrtprocia-
bios, .? d'7 ~L)C:x antalgea,.
Ciragez. -:A4,.s et liquides
Pe r At WA.Sv a. d t*us ua % ass".


A. de


Matt6is &


Co


Maison fondue en 1888.

Derniers articles regius
Parfume ia Houbigant; Ro-
yal HouLigant ; F'ougre Royal ; Par-
fum Idtal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Cotlrets de parfumerie tres 616gants.
Parfum rononmm Astris ; Lotion, Tri
copheruus.
LanIpes, Fouets et Chamois
pour buggy et buss.
Argenterie de luxe, Bibelots,
Moustiquaires, Brosses, Pipes, Fumes-
cigarettes, (ravates, Maroquinerie de
toutes qualit6s.
La Maisor a toujours un grand as-
sortiment de Bijouteri~, d'Argtenrie,
de Diaman:, Ala disposition du public
en general tt la por!te de toutes
les bourse-.
Ateloers d'Morlogerie et de
Bijouterie : Gravures, Confection
sur command.
Achat de vieil or et vies argent,-
diamant et pierres prdcicves hA dos prlx
ar*antageux.
ACHAT D'ICArILLa DR C&ART
Prix ozooptionnel


JULU3EN FLo
Anrcasn w de o d#1 CSet

Se tient ila dispoltias I
pour tons travaux de 1
JUSTAGo, de RiPAmATI
forts etc. etc. A do bonsI~s
Rue de la R6volviul
Fis-d-vis de la C Ide I


A L'tLEGA
OORDONNRBM
3M. SBMp5
42, Rue des Frow.e-p
CHAUSSURn aN DEP6rTo a
Promptitude st soin aux
dek tant ici qu'en province
Chaussures de Dame o mst
vail toujours tout ce qu'il y ig
nouveaux.
Formes am4ricaine et fr
Messieurs ; elegantes et o
Pour les enfants Ie pluost
Travail solid ez6on
des peaux de premi6rba
Assurance de grand rahbr
PAte&. Cl ao* e*t Lqual

Chez App. CipQo
155 Rue Ripublicaine e fe i
E. Robelin
Conserves fraiches arrivap
nier vapeur.
Assortiment complete d'hti
pure, par gallon demi gallI (
litre.
Vin de Bordeaux : rogs I
vinaigres, madbre.
Grand assortment compli
queurs.

M C. L. Ver
Tailleur-Marchbe
Donne avis A sa bienvdilel
table que sa maison No.7,Ra1
sibre est toujours bias
vari6et d' toffes de s
veaut6 parisienne.
QUALITII SUPIutaUR. CouilU
TRAVAIL soIGNI. ExIACUTIM i
Prix te iris rit I

Gudrison de ItM"
*tteinte d. tuberncudu pU
PAR L'ELIXIR DUPElT
Mime Louie BARRIA, quar
vure ci-contre. cat inee & AuLI A1 8I
lBr-le-Ml, et halitr, ? 'r,=im



et


a,
maui* doe tMue. *NO twi
ln t. Jo lult PVon vi 3i .g
d*ELIXIRA D 0IROUI
intercostalei et trafl 3 kI!a. CH
rett. L'appttit v .lnt tleg
cI ie 8 novembre MiNo
gueiric. EIoll p-l ol h I
pernis de dou
Lgahrso, eLl


(Sr.Meint Id I.
U mW iU Idm


Grand Rabais!


HAS CONFERED A
Gold Medal upon



Tannerie Continentale

DE PORT-AU-PRINCE
CHAUSSURES


Pour la vente en gross 5 oio d'esoompte.