<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00571
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 11, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00571

Full Text

DsUzi4Rm Aual6e N. M588


PORT-AU-PRINCE ( HAr )


. Jeudl, i Mars 10.


NJU I1 U
Arthur Isidore,

AoMINIsTRATUR OUOTIDIEN


Camtile N6r6 Numi


RADACT3UR RN CURP I


Abonnements: DIRECTEUR-FONDATEUR LE NUMRO i CKNTIMES
pOaT-AU-PRiNcrI Un M G. 2.00 Cl6ment Magloire
ia Uno MosU... 2 2.20 iLea abonnements pamnt d Ia" t da is de chaqw
Taes Moss 1 6.00 DIRECTION- KDACTION-ADMINISTRATION mni ct Omt psyables dasma
TRAMGMER....... Tea Mos. 8.00 45, vxl wo, 45. mauomrls Ine on mea -mmmperi meim


REF RMES URGENTES d'un patron, d'un commerce ant ot
d'un homme d'affaires, rqui n'accep
tent leurs employs que pour remp!i
XIV des r6les inferieurs dans I'atelier, I1
magasin ou le cabinet de travail, o0
bien encore, pour leur servir d'in
Li programme de I'enseignement Sous ce rapport, I'enseignement con- term4diaire dans certaines operations
Iasire sup6rieur, au point de vue gr6ganiste rend d'utiles services. L'ins- Le mmem auteur, parlant des chose.
teique, peut etre le m6me qui a tituteur religieux, qui a le secret de la de France, 6crit: En Allemagni, 1
m'ici servi au fonctionnement des m6thode don't on se sert dans les meme d6faut d'dquilibre dans I'ins
ms primaires urbaines. 1 n'y aura grades :maisnns d'dducation oi il truction product les m6mes abus qu<
ichangD que les ouvragts destinds profess, sait bien mieux que l'insti chez nous.
i 6tudes des 616ves. Au lieu de tuteur laique inculquer a ses le6ves Lenseignement ferait fduse route
Mtre en usage dans les classes les connaissances de 'enseignement sil discreditait le travail manut ; i
scours r4dig6s par gradation en rai- moderne. II a le don de lear comrnu doit au contraire, le mettreen honneu
ado.nombre d'annees quo l'61eve niquer I'esprit des sciences pour en le rendant plus intelligent et plu
t passer A l'6cole, on ne prendrait qu'ils sachent les appliquer fructueu- profitable.
roleslivres spcial'ement u prpars segment. Ces ateliers sont le plus stir moyer
e lea lives agrcpalement prsparusrudsement.s
eSrpJ ce A ^ pour attirer les families ,t c ,ovwincr,
or ce genre d education. II n'y a guere plus aujourd'hui dans l consuils municiaux. 1.i guiiani
Mais come il s'agit de rendre plus les grands centres de I'Etranger des et en abrigeant I'apprentiss '*e, I':ol,
npletes les 6tudes primaires et de maisons d'dducation sans l'enseigne- rendra un service q're les esprits Il
re qu'elles soient en 6tat d'etre ment professionnel. Partout il est en plus rebelles comprendiont a Ces li-
iliseF au plus vite, 'et avec profit honneur. genes sufisent pour nou iri'ndiqun. ei c
as organisation social, i faudrait L'enseignement dans nos ecoles n'a que i ous avons A fire en; laiDi :lin
naer aux notions scientifiques que plus 4'ailleurs a le caractbre abjtrait que Ienseignmere n mode uie ii-
Dporte le programme, un ddvelop- qo'on a pu lui reprocher autrefois : enter dans nos moeurs.
at en rapport ave: le but A at- par les connaissances techniques II no faut pas que I'on s laist l ;-
r qu'il donne, dit Michel Br6al, il est la courag.rque pace que I. goiit di rn it-
r pplicAtion immediate dans meilleure preparation & toutes les pro- tier ne viendra pas a l'Hiiatn e c-1iot
courante, tel est ce que le mat passions. qu'on fAsso pour I'y intere-ser il on.u
doit nvisagr, et pour cela, ii lui C'est ce meme auteur qui nous ap- gera A autre chose. C'st le dt)hut (1-
reserver une large place aux d6- prend comme pour fire ressortir l'6ducation national qui est mauvais,
rations pratiqnes que rclament .'excellence g6ndralement reconnue de car si dans les premi "rs jolrs tie no-
ories enseign6es pour 6tre as- r,'enseignement primaire supdrieur et tre constitution en natio:i lrintejn-
olus r cilement. Un beau r-. de I'apprentissage, qu'il s'est former dante, on avait:pens6 A dir ger I. s es-
cournnera alors s. e rt.o une qaantit6 d'6tablissements de ce prits vers ce que nous prlconisons
*rihmtique commercial. la g6o- gnre desquels sortent des a commis, aujourd hui, it est certain que nous
Sdemonstrative par la methode esemployds, des comptables, des ne serious pas A nous tracer, cent ans
l tchym6trie, 1'a'Tgbe simplifi6e commercants s. Tous ces ptits bu- plus tard,la line de conduite A suivre,
Sormules usuelles, le dessin li- reaucrates des deux sexes, aoute-t il, A chercher la vole perdue.
ir applicable aux ouvrages de la arrivent au bout de leur stage avec Nous n'aurious qu'A developer ce
industries, la physique experi- uoe crainte d'Atre forces A so aire ou- qui existerait d6dj& ou plut6t, nous
l, la chmie industrielle, I'his- vrier,- mais avec un d64ir aussi : les aurions A moderniser ce qui nous
aiturelle ramende ox principle aarqons, d'etre employs; les filles, paraltrait suranne daos I'organi-a!ion
els dem trois r6goes, doivent demoiselles de magasin. de l'enseignement professional.
[ Wmatires A enseigner on ral- 1 aut se hbter de dire que lhomme Cependant on doit h la gloire de
suCarei.res on professions aux- auit son penchant ici-bas et quoi que Christophe de dire qu'i avait lposs
Sdest lnent leas 61des. I'o faese, on ne pent arriver A impo- des jalons, dans ce sens, dans !;es
Notions de moeanique appli- ser la vocation a on enfant. Eleve 6tats mais n'etait pas pirvenu a rda-
snax chose do I'atelier trouve- dans nn ttablissement oh il trouve A liser ses vues A cause des 'nnuis de
lOr place parmi les autres con- la portde de son intelligence touted les la guerre civil entire lui et P6tion.
fes clasiques quoe 'on pent maurtes qul lui prepareront la con- B. ST-ROBERT.
da l' infant de connattre & quteo d'ane profleslo, jamais il ne --
primaire sap6rioure n fatnt roadra la pratiquer, one fois sorti des L'Administration du MATIN in-
Cela 'adnrssr & des mttres cl- i'il no croit pas q'il y a former ses abonn6e qu'ils ne doivent
Cla SIlan .P...v*-, eachant pl d poor as re quo centre regus imprim6s et por-
', p tratt Ot lS, bovriwr qo' acc tr n amplon quel- tant le timbre du journal.
MO e, o l ** It eoa. oerque b plagsat .ons le ordres LoAdinalitratw,- Arthur ISIDORE.


e
. RUNSEIGNlgrim-w




e SEINAIRS COLLIGI St-NARTIAL
1-
' MERCREDI IO MARS 1909

Sminimum 31,
B aromre midi 762, -/*I

STemp6ratu mamiam 33,
miaZmanm 21 02
Moyenne diarne de la temperature 26 ,7
Ciel clair presque toute i journal.
f3rise de terreperststante, chaude et sche.
"3 Brometre encore en hausse.
J. SCHERER
Tribunal de Cassation
SECTION CRIMINELLI
Audience du Mercredi, io %Mars 9oy
A dix heores et demie do martin, le Tri-
iunal a pris sige sous la presidencye de
SMr le Vice-Pr6sident Ernest Bonhomme
ct a prononco les argas suivants :
Celui qui case t t annle I'Ordon-
nance de la Chambre do Conseil do Tri-
'bunal civil de Port-au-Prince, en date do
r 4 f6vrier 90o8, qui renvoie le sieur Pom-
pilus Romain, ancient Juge d'Instruction
Au Tribunal criminal do resort, pour y
atre jug, etc, sans renvoi ; ordonne la
misc en liberty du prdvenu, s'il noest re-
teno pour d'aotre cause ; etc.
Celui qoi case et annule 'le joge-
Sment du Tribunal correctionnel do Cap-
flaitien en date do 6 Novembre ro8 par
lequel le Tribunal d uclare surseoir aon I
cement de I'ffaire Amary ; renvoie l pro-
ci s et les pnrtes devant le Tribunal correct*
tionel de Port-de Paix,- condanmoe le
sieurs Elias Amary et Habib Amary am
d6 pns. etc.
eluai qui renvois ce ci ayen Floran Jae
et Ic sier Hermaoine PaPl per dwvaast qu
de droit, pour vim Ior le qtion do posse
sion on de
Pois Is ar instruite, centre le
aigatde sP d. Hall de Is juice do
sisex de i orbck po ide.
A aw dep do j
A ase de It e lmpcbaemeat da juse-ia,


-- II
C---- -- -- ---------- -------


I





Jugemnents prononces:
t. -- Celui qui condamne le sieur Le-
moune Jules A cinquante gourdes de dom -
mages-interers pour torts causes an sieur
St-Louis Louin6; le condamne en outre aux


iMlne Hillion nGustaves, rn e
<-t heurcusement aceouch6e
d',n gaR Cn.
Compliuments aux h:ureux
mille souhlits ani bdeb.


Ltforestrie
cette nuit

epoux et


Arr.v-(as- ,*t TArnart


dipensI
2epnse le px m .l du I Hier esr entr le e ./is Quebec a avec
2". Ce!ui qi tix e prix mensuel di les, .s...pass. r; suiv..'- venant de :
bail de I'habitation Torcelle A cent gourdes, ..."
ce q)ii donnt. oir les trois 3nn.-s d'occn- Hazre ; Gibrielle Biran. Mine Valette,
patio de la dte hibitation par les consor-s A. I i ; etf in-, Dr Paul Salomor,
Allen 1. sunm"- lA trais mil pa le si cens r ,t trnlm i'. F:ine, Miles Faine, Ewald.
gourds e c tc; condamne par coens.quent St Thomar : Ht B!tto. Henri Augustin.
a dame Lucile Allen, .p ,use Martin Dvo- Pu e Pl.11. : br ct Mm- Isel et deux
et le sieur Stephen Alen a payer solidai- ."f-. mlio Ar. Kosabel Anco,
S- -. ;-Q non Ri ar ....
recent avec int6rcts' de la dite some au Ar '- Y 1 ...;0. .e.
sieur Lysius Hyppolite. It difference de l. C''pHltD t. Brl i Dppo'yteSaie C.
compensation, oi.t mi le quvre cent q.atrc Paulin, D ut Brrdy, Dputu Sdre, h.
vingt quinze gourdes, dit que le bil cs. arne'i. rertuien Guilbaud, Snateur
rcsii iux tcrmes de I'articlei r 44 di coe ,Lar O he, Gl St M\Irtin Dupuy, Sntph ur
civil, condamne en outre la dame I.cl'ce A. Biar Gil S. Papil'on, Joseph Llio,
Allen, spouse Martin l)&vot et Stdph n O!ro a1g, Dei lnta Jn Pierre, J. B N.
Allen lux d6pcns I)Dcroches. Sur lusta, Thiotide Gabriel,
SC itoit, G t(; hi-r. Price Mars, PEriclts Vol-
3o. Celui qui declare les freres Dcre- ire. Armand Gabriel, Anita Joseph,Emi-
norcourt mal fond6s en leur demand de l D.-eien, Com.andint Alfred Auguste,
resolution et de dtegierpissement; ordonne P )e n, Cons.al Tichr AuredAugus er
ue le bail du 12 mai 9o06 sera augn.ente' nr Chhine I cilore, DImtrius n Bp-
de ioyer dc trentm cnq goerrdes par mois er ,ti. ;- R Hyppolite. Charles Durand,
c par du premier Julisb-th Gbriel, A. Bernadin, Borgella
4".- Celui qui condamne la succession Romain. Jean Mary Ourkt, Jean Simon,
de la dame Victoire Rabouin, Veuve Fla-IMme Borinette Beau.
vancourt Castera, :: payer au sieur Henry *
Borday, la some de huit cent dollars, .
montant du Bon du 4 Mars 1900 avec les II est par idans !i soir6e Adestinationde:
intdrets convenhionneis ju.qu'au reglem-nt i St Marc. Rose Hyppolite, Estime
dCtiritif. Dcl)., bone et valab'e la <.isie Ii.'uie, Vve G. Labronsse, lioracius Pierre,
arrir pratriq'it sr 1a succession Victoire Mlle Idale Etienne, Elie Angns; Mme Ar-
Kabouin. nM.nd Nicolas, Mr Jargensen, Sinellie Jn-
Ci .np, in.i du ;our Baptiste, Toussaint Rodriguez, Mme Do-
'm' Thivtcnin, Mme Celimenne Thevenin,
'rs den. du Jge D. Magnan Gora ves. -- Mr tt Mme Ed. Furgensen,
MiWni're public A Thibault I. Hasbouve, Mme Emile Lacroix. Joseph
lucements prononc4s: "(ibout Mine Jean Constantin, Mr Jacob,
1 \l:nc Richard Fils. Mr Poitevien, Jean-
C Mm Vve ns Char alrryr.e, Mme Vve Narcisse, Au-
1... .1u ..t pro;., declare ...use Duraud. Mme Duplessis et enfant
nmu t pr. nt it n tt ..entrc ele t soit r T l me Karinski Casimir, Mme Vve
T. V .I II -..- 1


II s, le sicur Isaic Ni, donne acre aux .Oil-
sorts Michel et jultc Dcvieux dcs rcstrvts
qu'ils font Fo ir dio-inr Ic droit de pro-
pridte des douzs ;i(ds de ?, rre occ"p6s
par la Vve Joseph Vii; rijette t1 visit des
lieux par eux demandre, leur ordonne dte
proc6der au fond et les condamne aux de-
pees.
2. Celui qui se declare competent .
raison de I.a personnel et de la s tuation
particulicre de I'objet litigieux entire Mar-
guerite dite Edelmonde Bobo et le sieur
oseph Lecorps pour connaitre de la con-
testation pendante entire les parties,ordonne
de plaider au fond et condamne le d6fen-
deur aux depens.
3*. Celui qui dit que la Vve Hyppolite
Pasquet, ne C6ce Edouard Hardy est recc-
vable dans sa demand, ordonne la com-
munication des pieces mentionnees dans
l':cte de sommation du vingt cinq Mars
19o8, abstraction faite de I'acte de marriage
de Madame H Pasquet et de dec6s de ce
dernier, ordonne aux parties de plaider an
fond.
4. -- Ctlui qui permit de vendre au-
dessous de sa mise A prix I'immeuble sis
i la rue do Reservoir appartemant i Cecile
Derocher.
Vu I'heure avacdee le Tribunal live leJ
sie.


Ti' :i',e, Mr R-umain, Paul Acbry, Emile
(Gardre, Mme Anna Gardtre, Abraham
Moura.
I'ct:t-G.vve. Mme D. Maignan, Mr
Blombace, Dr Brignol.
t*
Esi entrZ aussi le steame: Cheruskia avec
les passgers soivantS vnant de :
Pio-IPlta -- Mr Alex. Murray.
Gonaives. -- Eniie Gardere.
Petit-Goive.-- E'ie Lamothe, D. Bom-
0ice, E. Kattan.
Rectific nation
C'est Mr Aiguste Bonaparte qui a eIt
nomme juge de Paix de la Croix-des-Bou-
q ets.


a La Discipline a
Paraitra A l'extraordinaire lundi
courant.
Bolte aux Lettres
Port-au-Prince, to Mars 19o9.
Monsieur Clement Magloire,
Directeur du Matix
Mon cher Magloire,


15 Mars


Si j'avais su que vous device publier
daus Ic Matin d'aujourd'hai le manuscrit
que is vous ai dooni an mois de Novem-
be de 'aade dermitre, je vous anrai dit


porteur, l'affaire est rcnvoyde A une autre 'ermntur3 de la inalle
audience. Lts cp&ches pour New-York et I'Eu-
Plus rien, ei sicg- est levC. rope ( viA S'go de Cuba ) et clles pour
Tribunal civil SSntiigi) d: CIb, Cayes, JIcntl et to-
.. lDoming.u p,.r I'Annexe francis St-'Daoin-
Audience du Mardi 9 Mars 1909 gue seront l-rmecs vendredi 12 courant A 3
Le Tribunal prend si'ge A dix heures du heu s prcises de J'aprir midi.
martin, sous la prdsidence du juge A. Stint- Port-au-Prince, 1o Mars 1909.
Rome. assist de Mr Alfred Thibault, Subs N; ssarce
titut du Co:nmiss ire du Gouvernement. I ...... .-


d'attendre plot6t que j'aie recouvrd ma
sante. Je suis, en ffet, en petmis depois
press de quinze jours pour raison de santi,
et je vogs assure que, dans I'etat oh je
suis, je ne peux songer i autre chose que
me soigner.
Au rest, par celaqu'un antre s'est charge
decorriger les -preuves a ma place, lelec-
teur a relevd certainement dans I'article
quelques peti-es erreurs, une ponctuation
on peu fantaisiste, des coquilles, etc. Je le
prie les mains joints, de porter tout cela
au compete du typographe. Relevons-les i no-
tretour brievement. J'ai lu: invocation poor
vocation ; mauvaise pour maudite ; rentri
pour rest; sourires pour sources ; fourbe
pour tourbe. I'ai ecrit : ipicurie -dilettante
en ruonissant les deux mots par un trait
d'union ; ct A la fin, j'ai dit: les rever-
rors-nous sur nos plages.
Mais, le massacre Ie plus horrible a 6ti
le fair par mon a correcteur a d'ecrire en
prose ces deux vers d'Hugo :
I* Marche, autre juif errant! Marche avec
I'or qu'on voit a
4< Luire A travers les doigts de tes mains mal
ferm6es ,
Cela vaut la peine d'etre rcctiti. Faites-
taoi done le plisir, inoa cher Magloire,
de publier cctre lettre dans l1 nomero de
denmain de votre journal, autant pour que
l'on sache A quelle 6poque jai ecrit 1 ar-
ticle que pour pan er une petite, mais tou-
te petite b!essure d amour-propre.
Remerciemecuts et corJialites.
Lys LATORTUE.
Excursion aux Cayes
de notre report er
Avo;s atttint Miraigca i- et sornaLs re
;us avec plaisir, Sommes allies A Anse A-
Veau pour communication special du gJu-
vernement temps superbe--Mardt A 3 heu-
res de iapres-midion nous faith one reception
des plus aimablesa JCremie. -Nous laissons
ce dernier port A huit heures du soir pour
Caycs ou nous arrivons mercredi matin de
tres bonne hcure.- ,Une dedlga:ion d'a-
rais accompagnes de dames nous recoit
au dbxirqu..-aent. Rceptijn enthoisiaste.
Surprises sur surprises. Plusieurs visits
deji faites dans les famil!es- reunion in-
time chlz le del gud Fate ce soir au
cercle du Commerce.
Charmant Charmant i
-

GRAND CONCERT
A
l'H6tel Bellevue

Coup d'a'il fdrique. Les salons sent
dclairdsd giorno par d. s lampes a ga-
zoline ; de jolies lanterns venitiennes
offrent le pittoresque de leurs couleurs
varies ; ,;ne assistance choisie. Des
feurs...
L'orchestre, sous la direction de
Turnier, ouvre brillamment le pro-
gramme. Tout de suite aprbs la gra-
cieuse Mile de Mont6n#gro se fait en-
tendre dans Ila Cavatine de Norma.
Les applaudissements vont s'accentuant
jusqu'i la fin de cette charmante fete.
Remarque dans l'dlegant et distin-
gu6 auditoire :
Senateurs Bdliard, Stephen Archer et
Ch. R6gnier, St-Martin Dupuy, Auguste
Durosier, Papillon, Sttnio Vincent, Ldo
Alexis, J. M. Brddy, M6tellus Benoit,
Edouard Est6ve, Auguate Elie, Edoaard,
Meva, Camille Ner6 Numa, A.J.B.Hadi.
court, Dereix, Pline Marcelln, Emile Au-
dain, D'Enoery D6joie, Joseph Nadal,
R6gulus, Emile Denas, Fraenaol Mathon,
Paul Goulot, Emmanuel Gabriel, Fre-
ddric Leoorpe, 8. Vies, Stapeobont,
Desmarquet, David Borges, Lo pebap


Tardieu, Charles Guignard, .
Samuel Huttinot, PrGsau, de
Camille eon, Eug6ne Mews,
Baussan, Alfred Cook. Feg
Auguste Daumec, Dr Dalen
Mngon6s, Btesh, S. Polyoie,
Sam, LAlio Heurtelou, Cami
Clcdron Verret. Tullus Roch J
the, Fernand Laville, Henri El
Rameau, J. B. W. Francis,
Barthe, Alfredo de Mattdis Jutiat
Th6odore Becker, Alex.Robrts,
chon, A. Rameau. Henri Ma
gibout etc, etc
Mmes. Elmond Roumain,
Benoit,Stines,Keflnratein,Emile
Auguste Daumec, Fatton, Cb.G
Clara Laforest, Btesh, Miles.
Itoumain, Birthe, Laville, Cori
Anna Doucet, Alice Arnoual,
MNirgot Vietix etc,etc.
Success complete. Compliments h Ik
tille div,, i I'orchestre qui do-u
bel entrain et mit la joie daas thl
cuurs. C Georges Bor no et aux
sateur.
L 'H6tel-B'lltevne avec ses l Iw.
cette inusique, ces corrects cil
etait tout pr-il a quelque grand
concert du boulevard parisien.


M G. StJOUM
ET SA
Statistique g6n
de la R6publique
d'HaIti. "

M. G. Sejournd s'est fait une
litd d's edifticultes alirinis
C'est le douAnier qui rdsout ave
science les documents et qui
muthioie; et, comme ce travail a'
pas sa grande .iergie, II
chiftres avec direction, 6crit de
qu ttes d'Apres critiques.
Pour la premiere fois,- oa
cela une voie nouvelle- la R
d'llaiti a une Statistique
c'est grace a M. G. Sojournt qut
avoir avec dignity occupy do
functions administrative (1).,
noble idee de ce travail. 11 en a
le benefice A la Chambre de
dont ii a 6-; I'i,:itiateur et I'
fondateur.
Nous de ons feliciter M. G.
de ce beau travail qui est le
longues el patients reclh.rches,l
asEduit6 remarquable.
L'uuvrage offre un aspect
nous montre la march de ano
pendant sept anndes consdeO
nous donne le ddeail d'une aoan
portation,avec des observations
qui sont loin d'honorer I'admi
haitienne ; i nous fait suivTr
une ann6e la march combi"
libre et inqui6tante de ce
nous engloutit. C'et 1 un
sombre qu'il nous done de
tion du paye! I
Mais, asons de sincAis
Mr. Sdjourn6 do nous
ouvrage qui, malheu
de lacunes. Car nous do
uivre la march do noe
me reudement et avoir
nation de l'abaiem t aet
national.
(1) Ddget B P
des Flamess a 455
v~eaes..4w a..





Nous doerions avoir aussi le mouve- on petit raffermissement pour les cafs
out g6nral de la navigation pour cha- Haiti, mais les acheteurs se montrent riser-
ae deard, pur chaque port, par rap- ves et n'ach~tent que par petites quan'its.
srt fret lquel, on le sait, est plus Cacao.- Malgre la hausse Londrrs
ev cahez nos que partout ailleurs. et les bones nouvelles des autres mnach4s
Ceci ouvrirait les yeux sur les abuse voisins, nos ndgociants resent bien calm.
'i sent si lourdement sur notre mal- En g neral, ils ont de gros stocks tt ne
,pei commerce et qui oonstituent veulent pas entendre parler de noueaux
e glrosse terte national. achats. Sur ordres a, de petits lots pas-
M. G. S6journ6 nous promet un vo- sent a la consommation, mais les affaires
tMie pour cette ann6e; nous serious resent fort inactive. Depuis longtemps le
eureux de lui voir tenir compete de ces Havre n'avait eu un stock de cacao aussi
blervations. Nous ne voulons pas fair important qu'en ce moment.
lIa pine a un travailleur sdrieux ; Nous coons, sans changements, pour les
s raprocbes sont ceux qun peuvent diverse provenances entire 54 et 58 francs.
ii dresser du dehors tous ceux qui Cot-n. Comme il est evident que le
at inthrAt a la march g6ndrale des af- colon d'Haiti bien 6gren6 et soign6 devrait
tires d'Haiti. former on classement fort intrressant pour
iPAU, MARCELIN la fi'ature, plusieurs n6gociants de rotre
place out l' rtention de s'en occuper spd-
cialement, et, pour fire une experience,
its ant offer fr. 57.59 pour de la mar-
chandi;e A livrer, en dernier lieu fr. 60.
com~mU 11o Nous ne croyons pis que l'on ait traits,
DE LA mais nous esperoas que le Havre aura plus
grande part des aflaires, cette saison ci,
Mason Haag FrereS d'autant plus que jusqu'A prdeent les nou-
D AVRE velles sont bonnes au sujet de la rco!te.
DU JHAVRE Les qualities inferieures n'offrent aucun in-
16 Fevrier 1909 ted~t et sont pour ainsi dire invendab!es.
-- Canmp6he Sans affaire et d'un
Caf.-- Pendanr 1, rnir er q-iirzine, caltie xt i n--. On s-mb'e cependant vou-
marche 1 term a coninule sa marcihe lo s ratl'-mir un peu.
ndante, et la hauss- que nous avons aI iel.- Tout le stock qui se trouvait
re aujourd'hui est de fr. 2 50 pour ies au Hivre tt qui se composait d'une cen-
pproch6s, de fr. 2 pour les tloign6s. taine de fiats de mauvaise quality, pleins de
Le ton du march a t6C g6nbralement corps strangers et en grande parties fermen-
rmc,malgr qute I'on ait pu fire des quan- ies. ont trouv6 acquereur a fr. 45.
is importantes en cot: et fret de Santos, Un des derniers vapeurs a apport6 de
Sbien que la hausse air donned lieu a des nouveau une vingraine de fun's don't la qua-
Aiisations considkrables de b6enfices. lir est bonne et partiellement meme sup6-
La raison de la hausse se trouve en ctci rieure. Nous cotons pour les miels courants
e l'on escompte d'ores et d6JA une dimi- entire fr. 45 Lt 47.50, et pour Its superieurs,
lion sensible du s:o.k mondial, au 3o entire fr. 52 50 et 55 francs.
tin 19o9, c'est-A dire A la fin de la cam-; Cire. -Fermement soutenue anx en-
gne actuelle. On se b:se sur le fait que virons de fr 16j pour de la bonne mar-
a valorisation,, autreinent dit, le gouver- chandise.
ement de Sao-Paulo ne mettra A la dispo-! Cu rs. La tendance de cet article
ition de la consmmnltion, en 1908-1909, reste ferme et pour dee cuirs sales et sales
uc neut millions de sacs, desquels on a sees on tst aux environs de tr. 80.82. Des
c i jusqu'a present 8.5 1' ooo sacs. II ne Cayes sees de tries bonne composition ont
tster done pour I'exporta ion, d'ici A la etd vendus jusqu'a fr. 95 Les autres pro-
ouvelle recole que 485.ooo s:cs, et com- venancns de Haiti tece valent entire 90 et
e on cstime la consommntion en cafe de 95 francs.


antos A environ i.ooo0 oo de sacs par
1oi, Ic surplus d.vra ctre rr s sur Its
stocks cxis:an:s
Noas co:ons aujourd'hui VMir. f. 4,4
hi fr 44 71, J.-i'et t-. 4 S.-p:embre cr.
P,io, Decembrc fr 41,2-
Ceite hausse du ttrme a etd devjnc&e pir
I hausse qui s'est produite sur les cafes'
ux cn general, sur ceux de Hii i en par-
culicr, depuis un n:ois environ. Nous
lons parle dans notre d.rn'ere circulaire
Sceite emballement qui a cu lieu sur la
rie la plus important de votre ile Une
Vque Is ventes A decouvert ont 6tr ra-
b'es, et que le premier effarement s'est
vi passe, on s'est aperq i que I'o avail
y trop cher.
Qmnd le term sur Mai co'ait fr. 42
Spayait pour dts :rids de borne quality
It llvrer fr. 62 c'est-a dire 2o francs de
ime sur le term, tandis lue dans les
'es pr c6dentes, mCme quand les rmcoltes
H'iti dtaient tres petites I'ecart n'6tait
e d'environ t3 A Is francs. La meilleare
keve que I'on avait trop pr6cipi:6 le mou-
tet a 6 6 fournie par le fai que la de-
e de l'in:6rieur a cesse du jour au
aim, et que la consummation a refos6
.iquemen les prix plus 6lev6s qni
Ot demands.
S'lheure actuelle, apr6s fr. 2 & 2.0o de
ss., le prix corant reste sMs chaugement,
I. aimntion manque et les vettes ,ont
A Avebnl hawu do term a provoque


Nonuveiies Etranigeres

Deraiires D6peohe .
I.iVERPOOL 7.- U ie douz ,ine d'ou-
vriirs qui travaillatent dans une clo-
che a pongetur, out 6te asphixi6s. On
ignore les causes de cet accident.
itom~ 7. l'inventeur Marconi a
djeuno aujourd'hui avec le Roi. II a
atii mm au souverain italien que dans
un an la communication de tle6graphie
sans fII entire 1 Europe et I'Ame6rque
serait parfaite.
B1RLaN 7. Une note aemi-officielle
publide aujourd'hui, announce que l'Au-
iriche n'acceptera pas I'arbitrage des
aulres nations pour le r6glement de ses
difficulties avec la Serbie.
Le Gouvernement de Vienne extend
arranger cette question seul avec le
Gouvernement dec ilgral- et I'Alle-
magne ne permettra pas qu'on cherche
A humilter i'Autiiche.
Cette note a produiL une grande sen-
sation, car elle semblerait rdJuire a
n6ant les efforts de I'Angleterre et de
la France que imbroglioo balk unique
soit rdgl6 par une nation 6trang6'e A
cotte question et de preference la
France.


La nouvelle attitude de Berlin fait
disparaitre l'optimisme qui r6gnait au
'.sjet des Balkans, et on dit que la no-
to allemande equivaut a une d6clara-
lion cathegorique qcue les efforts de
I'Angleterre, la Rnusi+ et 1. France ne
plaisent pas i. I'Ail- ;,ngne, qui ePtt nd1
qu'on e aise JAuti ith et li Serhib
a arranger coniune el. -s vei-"tl le taire.
PARI.8.- -it1e ; Io t 25.
LE HAVII 8 i..: V.i'i"r a Mlot -
aeal et arrive ici au 7 courant.
... .. = _L I- __ .-
Conti e-Avis
Monsieur Antinor Eliacin, de retour
de I'Arcahaic ou certainis attircs pressan-
tes r6clamaicnt sa presence s' nt ieiprcs-
s6 de me revoir.


Un accord ecant intervenu enllre nous,
je declare nul l'avis insure dans le N
d'hier du Matin.
Port-au-Prince, le TI Mars I909
CoLBLRT
-- ---- ------ -
Sie"aleTransatlantique


Le paqucbot Quebec sc:a itd re-
tour Dimanlche inl tint I coUatrait ,t
partira le in tne jour P I tit eur,-s ;
L'apris-midi pour[ Port de-liix, 1
C ip, escal.- t t Le Ii vre
*
Lee paq(uelut St.-Dorrmn'c4r e ..-
attendu vendred, 12 cou'aiit et (i.d i-
ra le mrne lour, A 7 Ie) rue s d k inl
pour Petit-f;oatve, Santiago de (:i I,;
Les Cayes, Jacmel, Sto lDoningo, es-
cales et Fort de Frai'o..
Port-au-Prince to 1 lMaris.-; t9o.
I.'. .. NT
F M. ALTI.IFBI.


Prodatts Bygiieaiess pour la Toilelte


VIE


CRtME BW 1101DUI
POUDREO VHaOUTHB
pm. d68 Wu vi a" n
8nIM19 59t TubowalSt-Mutla.PBI rAM MQe e~/ftto


;.4


adoucit I'epiderne auquel elle
LAa l dounne uiue souplesse et un ve-
LUA I I IourL incomparable en lui com-
muuiquant son dlicieux par-
fum. Elle conserve 1'6ecat et la fraicheur du toint, car ello est souveraine
centre le hAle, les piqdres d'insectr et Lcs eruptions de la peau.
sans bismuth, invisible, adh6-
LA I Ii I i rente, impalpable, prepared
LA sp6cialement pour les person-
.....V I nes qui veulent avoir un tlunt
areproch bible ; son parfum d6licat, son velout6 ont contribute a fair d'elle,
la Favorite des Poudres de Toilette.
a base de Cr6me Simon,
S Iipr6par6 selon leas rincipe
LE li Ii I les plus scrupuleux de lhy o
LuEl] LiL possbde a un certain d e
toutes les qu tlit.s bt~-tai-;ntes et pr4iervatrices de la Cr6me Simon ; U
est particulierement recommandd pour la Toilette des enfants et pour ls,
dames don't la peau est delicate.
Agence G6n6rale et D6p6t pour Haiti
.A la 1U 6twopole
MA ISON JSUL8 LBAVILLN
.4s. Rf- dw MdeM do EFaN, 98


PHOTOGRAPHIC
JH. M. DUPLESSY

Grand atelier de luxe
120 RUE DU CENTRE
Travaux de toutes sortes et de
toutes grandeurs.
Ileproductions-Agrandissements

Madame Vve A. de Pommayrac in-
terdit et met opposition A toute publi-
cation sur des journaux ouautrement
do-s po-sies Acritos par son maria
Monsienr A. de Pomma!lrac, au risque
pour colui qui enfeindrait cat avis
d'ctre pouisuivi en justice Mme A.do
I'oammayrac prend cette measure &
cause de la disparition du manuscrit
d-s Jacmel, Mars 190).


A vendre
I'ne table de billard avec accessoirese
eno-;mlle nn comptoir et des etageres
Ile t(iout construit en bois d'acajou.
s' itirsser A Jacmel. rue de la Pe-
tite' lIttterie. i Monsieur Edmnond M6gie.

Avis important

f.: (:lhaibre de Commerce de Port-
;Iu 'lince porte A la connaissince du
tiI llic lqu', soul, ,s n I president signe
ia ,correspondance et toutes autres
l"' es tsnianaut de cette Institution.
Port-au-Prince, 17 f.vrier 1909.
1., prd;id-a't de la Cha nbre de Com-
,wr'', e.
I). DELINOIS




6 Falx MORS COnC@53

Rhum Barbancourt
MMY 1en d'or, Mention honorable, U b l':ibre T Jarys, Grand
pwt. aHors concours dans totit, 1 ; :p 'i'i It; Ct;epuIa
1881 jusqu'a.19C7. ( Ancie et NA Ij : .ieots)
Madanme Veuvc -H, Aeule d6pag-
taWrodela m aqie RhUm (-"T ul-40 p-.prW
tire des formul.S qui ont LAiI obt.ca'i3' u?"( Barba
OOUrt let midaille J'or aa toui4os fep -: ':p~I.zoni. pris Iasuite
[es affairs do feu son mari, at so tienL L la uit o ha ie., sise 7.,RUO
des M~aam. A la disposition do sa nombreuse 8caienthI
ulfnt iem ommandes seront exkcutees avoc lein~me soin quo per
asa __,


A L'LLtaiEE
0 A D 0 -N -"q E's I

42. Is des Frcsi;ts- ''og c;.
(AUUSSUUUI WkI kP6T.&'Or9..-A LA. .'
Promptitude et w'l 4 t :') -,
des tant ic qu'e p p *-ov
Chbaussresde Dame fnrm e
Tailtonlenrn tout Cb qu ii. y #c~
UOUveauz,
Form.. sandricaine et frhnTriiq: ri p-r
Mwesseur;s; didant a et o'Nicmodeo
Pourles embuts I--, I'aise.
Travail aoJido c: Vf-,o
des paul deopr iKr -I:--a
Asaurameft dogr-.mdra.brais.


DEMANDED
LAAnnuaire de T2Agis-
lation E1a9 tiennm.,
tfienne*Mahbon, cnteuiant 4-, is,
16crets, contracts, ar.nith- d 1 lAn-
IM4 60 IB an prix ele DEUX
GOUPDES, chez M. VYoriollot, iin-;
primear. rue Bolue-foi et C-liez '11-
Stieune Maiho, 87, Rue du (Centre.

Panam ase !...
Pour fbOUame et pour D ties, chcz
MW Lomnm SWAES, 22, Rue des Fronts-
Fort"
Alorr -ea Ill


Ur&ioN do Mae CANIER
adisleft doberculose 1,uJ,,naire
te o, E & lZR DUPEYROUX
CANI33,qk ~sereport-ento- In e 1. )1c(aravurc ci
P~v1:11 Cl i jlt a Ina
J, iiaai'. da' n 611907.

j .4 It tilli e' t a I C t&-
:iirlnait n al. JO
:~: r4oursA des 16.
r ubercueuscWs
hu 1'etcndt du
4m w Oas01 U 1,0U)UOIS gal-' .1 *lie
swewv Smn Itriacu at ba". JEL:XIR
a I SI JuHeli 'vw, ellf, eqk Cl o'Iliple le-
-m" sum. CA5er 1114a i pOc111i d% 1. ilier
US dems be i4rtrc uk,!--a PSt'sauflpla~~
wer ~-lw ed~s u~~Ir Dt: [INV Nubitt A.
__ awls.matwa Lamar (afme de cmc vraio de
;W 41=4 4;0ms cb. e 11u'. II arl un pe3
~~m~hV~~l4W Cbrueast4 da' I k, Ism
bkrj9~I'U' e'.Ui de Is ...ab' de
,id..~ pb abmIao i ""AP a


A.


de Mylatt6is A Co
MIO;Ao fo.:dfte en 1MAR.


Berriier ~~ii1Is lifps
Parf rde i( .oubigant; R-:
val Hcut. O t ; F u ig( Royal; Par-
turn l. vei' Poudre-; etco wO.
c o f'4,' erie trbs D6idg
:ti".;i [J .I siris; L*96, 21#-

tour J,*r. bU
X, xe, Bibelots,
': 'xavjit !-:oroqulnerl del
toutk;s q.;i ...Itls.
..-, ~ lilC I granC~Ld as-
i du He' jO d PubliC
...n Or ei' 4- ert e do ,Cutex
x r'-10o;I1ogerie et do

.~~~Iued jatg~,


6i.. No>'rl
-. r Y 2c ianv*le
~3;~~


us &ac PETOIA
143,9GRAN DI. RUN, 148
t~.;tI-A L' l~NCE
Ch~t~c~~cy: K! T32~;8 l
Utq **)dFPiS1 Z~)( .5 rLA. TWUTE
lJf GROSS XTD*TAIL.
Ax6cuou prompted &
Province.
.: .u w ; 6g1a6 s Sa


% L). d*
*I ; ;J plus commis





Coy:tre aSt6rilHt6
Re inde infallible poor tw
lsilouses d'8tre mebre&. y.
suctJLs d~jA obtenus.- oba
,solue.Ecrire h. Mr l Dr PL-O Puft


Maison F. BRUNES.
195 GRAND'RUE 195
Dirigee par

L. HODELIN
Anci n mmbrs de ~s Soeri Pkhlan
Ihrepique des ma.trs tailewrs de ParH
Vient de recevoir un grand choix d'd-
tofea diagonal, casimir alpaca, chevio.
t, cheviote pour deil, etc, Recomman-
de particulirement A sa clientele ane
belle collection de coupes de casimir,
.e gilets de fantaisie et de piqu6 de
toute beauty.
Sp6cialit6 do Costumes de no-
Oes.- Ccupes Francaise, Anglaise et
Amdricaine de la derni6re perfection.
La mason confecuonne aussi des Cos-
;uxmaxn militaires, habits brodds
iolmans, tunqueos, habits oar-
"*s. eto eto, *d to t graBs
t--
Chapeaux !
Chapeaux !
Chapeaux t
PAILLE DI PORTO-RICO
ACCOUREZ CHEZ

JOSE SAN MILLAN
Li coiffeur artist, qui vient avec le
concourse d'un chapelier remarquable,
M. JAIM* TESTAR, d'luitaller une
F.tJRIQUE DE CHAPEAUX
1 LACE GEFFRARID
u'cs dG al'Turs du Lowt.r*
Poar tous !n< -odA vt pour tu at ,
I .:a brarse.


H


FT
HIESTA UIANT


JULIEN FLORti
Ancire diUve de la 26 .*
d'ouvriwrs dArtill(rise d
Se tient A la disposition d *
pour tons travaux de poa ko
JUSTAGK, de REPARATION 4 ..
forts etc. etc. A de bonuses
Rue de la Revolution ?
a-a-uis de la Chamor 4*d

NESTOR FE
L'excellent tailleur avants
connu de toute Ia R1pubi iue
de rouvrir son atelier RaeL
(Rue de. Miracles ) No 61, prtis
Lger Cauvin,
Sa nombreuse clientele t
comme toujours toute sarat
pour les travaux qui lui serotj
fids.

Francisco DESUSU
Fabricant de chaussurm
La Manufacture a toujoursa
un grand stock, pour la nl
gros et en detail. de chausurm
tous genres pour
HOMES, FEMMES, EwFANT
Les commander des comm
de I'interieur pour; opt tre "ee
Jans uno semaine a pau prAs.
23, Rue dos Frot '--Forts,
PORT-AU-PRINcK (a"su)

Etude
DE
Mo Charles MIL
Notaire public
53, Rue du Port, 53.


BELLEVUE


Place de Cu hmps-ld-Mar
PORT-AU-PRINCE (HAITI)
Mme Hermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR FAMILLE
DINERS--LUNCHS.
I~ntallatoon moderns st confortale. VFtesr la mer. T.mprearw
douce es rigulisrs. Ls Tramways desservent I' telBeellevus tosw sI 1 d1
PROPRIETY SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUES
PROMENADES JAIRDINS
Sal de reeptiom.-PiaO.-Graroph.c .
So series Electriques


Table d'H6te


teo ke lowjdrM, de midi dt Irtt.
do 7 a 48 bhwr@" d


TANNERIE CO


TIMENTALE


DR
Port-anu-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR
PREPARATION DES PEAUX DI VINGT-QUATRE (24) COUM
Vente des chaussures : Chvreau-glac, Veno l
leurs, pour Hornmmer, Dames et EItants.
(BounorxxA, ELAUTIQRt r Lact )
En gros et en d6tall pour toute la


--Sav