<%BANNER%>

BHFIC DLOC UFLAC MELLON



Le Matin
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/00569
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Newspaper
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Creation Date: March 9, 1909
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:00569

Full Text
Nobuime Ann6O, N. 584


PORT-AU-PRINCE ( AI )


MardiL 9 Mara 1909.


Arthur Isidore,


J


4


J


Cstmille N6r6 Numa


A.MU1T. OUOTIDIEN


RPDACTRUR MN CHP I


ADbonnlOnts: DIRECTEUR-FONDATEUR L N M R
g-pRI UG.. M... 2.00oo Cl6ment Magloire. 1
ATSEM MoS. 2.20 Les akounements parent do i" et da Iz de chaqua
aMTS O Mo- s a 6.00 DIRECTION- REDACTION-ADMINISTRATION Iiii et soB payables d'avanue
mBAULTER....... T a. Mos. 8.00 45, 1wa ow2Z, 45. s Lumauer ltsus sI on ae a eratp-- e ae

L' i i l S TA TI TI avons dites, ce spra un acte d'encou- 'ment du Tribunal civil de Port-au-Prince,
LYAN UM BE STI 0 I II Iragement tri!; bien plao., car I'i4e, en date du 25 Novembr : 1907 rendu con-
Smise en pratique par M. St6nio Vin- tradictoirement entre la dame EFdonore
PAR STEN IO VINCE T cent, est digne do la plus unanime Heureaux, vetve Gentil Fouch6 et con-
PAR ST NIO VINCENT des approbations. sorts et Me Aug. A HWraux ; renvoia
A. M. I'affairc devant le Tribunal civil do Cap-
Vos avez del lire l'autre Pour la neuf) natural, enregistr s par l'Eat la i qu casse t annual jen, ecuge-
Wtion pr6sent6e au Conseil comr- civil de la banlieue. ent Celui qbunil case et annue le a c munge-
do Port-au-Prince par I'hono- Je m s,-uis tromp6 tout-a-l'h-ure : E ment du Tribun de p eix dn la commune
it supplIant, M. Manassa St- lea vrais travailleurs sont les gens d: Petit-Trou de Nippes en date do 5
Colin, d'tablir un imp6t de ca- non mari4, ce sont lea autres qni ne i uin 19o8, rendu contradictoirement entire
sur lt'at d- c61ib ltaire. font qu'aider. les citoyens Marseille Cypr6 et consorts
[tt. proposition a 6t6 approivee Cela represented, en eff-at, un tolal de o R NSEIGNEMEN'TS et le catoyen Eie Morunal ; renvoie I'affai-
rlee un pour le petit nombre, il 595 nfants l6gitimes centre 1905 en- re deviant le Tribunal de paix de 'Anse-
twal; blagu4e par plusieurs, le fants naturels, la proportion des naips 1 ''EOROLOGTQri S A-Veau, ec.
grand nombre, peut-6tre. sances Idgitime repr6sentant ainsi C- elui qii cisse et annule le juge-
sa n'est a que j'ae l'tntentin moans que le quart de ce total. I mr.t du Tribnal civil du Cap-Haitien en
C West pas quooaie h 'ntention o e i la nationalit. haDtin date du 1o mai 1905 rendu sur appel,
e parlor moi-mrme, au moins pour ne 135 sujts,la frnationalitE pou ); S INAIRE COLLEGE Sr-MARTIAL conmradico remtenz entire Forure )oseph
n mowent. Ci sur quoi je veux au- ne 2 135 suiti; I& trangai3e, pon 61),-tt le swureUdmoa Piere ; rei
ror'hueattirer Ittent u l er 'allemand pour 10; I'ambricaine, pour -- t le sieur Edmosa Pierre ; renvoie I'affai-
trdui atlirer d l'at tntion du lcteur, 0;'anglais, pour 88 ; i'espagool LUNDI 8 MARI 199 re devant le Tribunal civil de Port-de-Paiz.
ar M Stno Vinnt et pour 29 ; l'italienne, pour 41 ; la do- aromartre A midi 762. /7 La Composition di j)ur entire en siege
mo0 een o^ minicaine, pour 33 ; la cubaine, po.rTT r U!. -sous la prIsiderce de Mr le vice-rIsident
noissance la proposition soumise 38iicaiynenne, pour; la ubaiTe prature, 9 7 Ernest Bonmme et pronounce larrt qui
discussion de nos conseillers ;la nyrionne, pour 49 TsDtp6sure .
damunai. t conseillers si vouz: voulez connalre la cao;n ,.,.m 32 ,o dclare ia dame Jeudin- Jeudy et consorts
tribution de cheque nationnlit 25 echusde leur pourvoi contre le jugement
~fati:~ tributioui de chaquo nationntt &..n M.vy-rm..' ,2 ,;rn d= : *". ,' 25 .0 du Tribunal civil de Petit-Go&' e, en date
leSt, en ffet, l'Annare stati- naissances 16gitimes et en naipsdnc.cs Cie! clair jqn'. -7 b du coir, cuver d 17 cbrl e 1907.i-Go en date
de la ill de Port-au-Prince a, illgitimes. vous trouverez, pour I, trrs zapidem n.. P.t 9 h 2 1 m. )finn.rt Puis entend les aflaires de
a rd6vd1 q'e,d'octobre 1907 & sep- Haitiens;327 d ps pr mireoa centre 18WS 3,7 mlii~c:, s. Bri n r r6wlierc. PAuguste Fiote scores de p
re 1908, c'est-4 dire durant une des seconds ; pour les Franc is, 4-, Atmoph. t,'; trAspar ,e. *Le Rapporsteur coMr le juge Chancy,
,ii no s'est contract & Port-au- des prcwii6res contre 22 des seconded; Barormro A peu pr stantAare. Le Poe lectur rapport uge Chancy
que 160 marriages. pour les Allemands, 10 des premiert s Mo v.tre micr:-:,smq w-, nomn)reux "Le Miist&re dPublc, Mr uc Dominique,
Voa devez bien penser que -i IHal- rien pour ls naissaicea illogitimnes ; dns !i journ et d S C, Ela nit. Let A la satine Mr Lu Domigquents d
acomptait que sur le nombre de pour les Am4ricains, 25 contre 11 ; J. SCHERER- c t causation des ugements d-
mari6s que cette proposition pour les Anglais, 59 contre 29 ; potr ionces.
poor voir s'augmenter sa po- les Esp gnold, 21 contre 8; p urles T bun il d3 .;a .s i t.o- AAmeida de Mhja contre Me j. E.
0.nous ne tarderions pas, les Italiens, 35 centre 9; pour holes D emi- SEccro Cvn: K no I-
iea et les fl4aux aidant, & nous nicains 16 centre 17; pour l- Ca- .Audenc du lu:di 8 Mirs Le Mise Public, Luc Dominique,
ver., d'ici peu, dans la plus d6plo- bains, 26 centre 12; por les Syriens, e oser Public Luc Dom que,
dr flailliptes- 16 centre ; poA di hers d ime du martin le Tr- conJut A lacassation du jugement attqud.
faillites. 4 centre banal sous ia p-esid..ct d! Mr le Presi- Valcine DAuphin et consorts Renard.
[AM bin tons c.ou qui no sont En resume, la co'onOe des 1lgirimes dent II. L'chiud prx..d tai et ppononc! Mr le judge Chancy, pr6sente sonr
ati6s -lont comprise avoc uns eat plus fmrte qae cella des illegitimes les arris suvants : port, Me Cotantio Benoit poor les do-
4itermination et1its so snt mis our toutes les nations, oeceptd pour Celai qui case et ann ile le ijge- mandeurs, est entenda en ses observe
1.ute "leors" forces, a aider leas I Hltions et les Dminicains. ment du Trib final civil dt Port de-PAix,; ions et le Ministere Puabic, Eug. Dice-
S t dame marD6s. Voyez si En d*hors de la parties d6mographii-en dtte du 22 juin 1Mo8 rendu contradic 'trel, conclutA la cassation do jagemnt
s a e m emdace. que, Anns ire sMistie a corn- oirement en*re la ime Clara Laforest, cntrepris.
sl ame epace de temps pread use parties co)omnique et ine et le sicer Ath-wase Laforest, son Vs I'hecre avanc6e le si6ge est levi.
ja ens en Hali. nos apprend partie m6t6orologilue .o les iot.res- ~poor, renvoie I'affaire an Tribunal civil Concert d'adiou
t ) fta ,s 9Ite16 &dex- s puiseront do treatile renseigne-de Port-a-Prmince, et conda nne Athnase N os sos s ye program.
le o ) .enantma "trUme6, contre ments. Laforest aux d6pens, etc. Nous avons sous les yers le program-
U t-i ) etentsfllfi- Mals la parties d4m oraphqa, sur -Celui qui csse et ann le jugem'nt me do and concert qu'offre avant d
u, MOMpr I'Erlt-clviIde laquelle, noos avons t a un rapid do Tribunal civil du Cap-Hiltien, en date depart, lede Montinelro, I'ezqieh- di-
S; ( trols et hsol- OOup d'ml, eat d'ane utilit g6n6rale do 29 novembre 1907. rendo sur appel va A la vol d or, don't le talent estleu
aBthWatsO leSti oontre boeaseop pins grande et ouS ne saia- contradictoiremcnt entre la dame Mercie ajprtcid par les rares amateurs ai ereut
SSat*ea t s ma* rdSoases m In r 1s faemlles A pop Chery4pouse M6idor Sylvestre.et le si.rI occio@ d l eatendre das I .adcutios
1 rl deo .s0w lo .Si I Mieasul doe IA o Edmonsard Edaood; renvoie Ifaire de- de diffiles morceaax.
I-; fd o-. 10. vast le Tribunal civil de Ponr-de-Paiz,etc C'e t deal q'asra lies etM beIMle
Oomtrf'ddSit- l .o il ramldt qua non --Celi quai cause et anctcu le jose6- eSe. Tout a a prpard A I'Hoel-Bdl.e


0 -,


t





vme ; pour eviter l'encombrement, le
sombre des cartes a 6 t strictemeni limit.
Ces cares qui sont personnellesse vendent
aux p.ix de 'Drux Gourdes; it n'en sera
pas deliver A la barridre.
Nous publierons domain le programme
de ce concert que, sur les instances de
quelques amis, Mile de Monenegro A ac-
cept6 A offrir avant son depart.
FianQailles
Nos meilleurs compliments A Mile CL.-
rUSSE L:VET et Jo~liit i LGER, rccemment
fiances.
Bal Travesti
Le Cercle de Port-au-Prince offre A ses
invites habituels un grand bal Travesti qui
aura lieu le jeud: 18 mars courant.
Ce sera le pendant de la belle I le de
Bellevue, et dCji nous en devinons I'd-
clat.
S. Ex. le G6neral Simon
Le President Simon est allc, en ville
hier, visitor les families Emile Pierre et
Maxi Momplaisir. De IA, il s'est rendu au
bureau de la Recette et de la D6pense, ou
il fut requ par la direction et le per-
sonnel.
Le President a demanded A tous d'avoir
un re&l sentiment du devoir, de travailkr
de faqon a obLenir la confiance du gouver-
nemert. Les ptomesses de fiddlite et d'at-
tachement son faites par les membres su-
perieurs du personnel au General Simon
qui est sorti en satisfait et s'cst rendu a la
ouAnc, ou il n'a fait qu'annoncer sa
prochaine visit.
Echo du Pa'ais
Le Piaeident Simon a requ hier vers les
onze htures les membres de la Commis-
sion d'Enquete Administrative que lui a
presents Mr Ed. Heraux, Ministre des fi-
nances et du commerce. S:ul, M. Ch. Ca-
mean, actuellement au Cap, etait absent;
il est attend inctssamment.
Le contact dej Commissaires avec le
President et le Gouvernemenc a iet tres
cordial, et des changes de vue, on ne
peut niicux en'endues, ont eu lieu et font
esp&rer que Its navaux ddlicats de la
Comniision d'invcstigaton scront fruc-
tueux en heureux resultats pour le pays et
le gouvernement qui pr6tera toujours A
ces citoyens son appui le plus eff=ctif.
La Commission s'instalkra probable-
ment domain au local que va lui assig ier
le Mirnistre des finances et composer ini-
mndiatement son bureau definitif.
Nomina ion
M. Joseph Bairhe vient d'e'r. nommrn
professeur d'htstoire et de Gdographie au
Lyc6e National de Port-au-Pr:nc.,
Compliments.
W6crolog e
Comme nous I'avons annonce hier en
derniere heuie, une depeche est venue
nous apprendre la mort du patriarch de
JCrdmie, le venerable Monsieur Alain CI6-
riC, age de 91 ans, laissant dans sa ville
nne des plus nombreuses families qu'on
poisse voir dans le monde enter.
Monsieur Clerid comptait 16 enfants,
92 petits enfants et de nombreux arriere-
petts enfants, formant en tout one famlle
c de trois cent membres au moins.
Le respectable defunt a en une vie bien
remplie an son pays : employ de corn
meic-, interprtte en douane, avocat, chef
d parquet de la Grand'Anse, qu'il diri-
gea pendant 36 ans pres, se faint remar-
auer partoot par s droiture et son devoir.
,fur aussi president de la coostitamte
qui nomma le general Legitime president
'HaIlti : I. noos avons encore admire les
hates qualitds de M. Cldit.
ur, t ea 189, qm .le respectable vitil-
C'. h den S v$e liVfe pour vo


consacrer enti4remenet A la bonne parole
6vangilique.
Converti an protestaniiime depuis plus
de 40 ans, il occupa itr6 souvent comme
pr6diciteur local la chaire de 1 Eg:ise pio.
testante d J6r6mie, flisant entendre so"i
verbe fort et convaincu.
Monsieur Clerid possedti l' anglais qu'ii
parlait avc une finesse et une puret! vrri-
ment remarquable. On I'entendir non sais-
etonnement, une fois au milieu d'une
nombreuse assistance A Kingston dans ni
meeting de p steurs methodistes.
La mort du pairiarche met la ville de
J)6tmie dans un grand deuil, y lai-sant un
vide qu'on ne rcmp!ira jamais.
Nous prenons une. large part aux dou-
leurs des parents eprouvd. et !eur envoyoiu
nos compliments de condolbances.
Reorganisation de la Police
Le Ministre de l'Int6rieur avait convo
qt 6 vendredi dernier an DCpartement de
la Justice les inembres de !a justice de Paix
de ,. la Capitale, aux fins de prendre des
measures :espectives d ';.tenci poar relt-
ver et rcorganiser le corps de la Police.
Apres avoir remercid ses invites de
I'tmpressement avec lequel ils se rendirent
A son appel, le miaistre pria les jugs de
bien se pedn6rer que le r6'. de la Police
est delicut et impossible sans le concours
de laJuatice. Sans la protection de la Justice
a dit Mr Hyppolite,toute ac'ionde la Police
devient impossible v
M. Magny A son tour rappelle aux ma-
gistrats les obligations qu'ils ont dans
l'txerc'ce de leurs functions oil ils doivent
aider lactioa 16gale de la police.
Puis on bit A l'entente entire la Police
et la Justice.
Prcchaine brochure
Parai.ra bient6: un interessanc ouvrage
hiitoriquessur les flits et ges'es du depir-
ternent du Sud dans les grands evenemen:s
qtii sc sont deroulds dans le Pays.* No, s
otfrirons bicn:6: quelques pages de cet ou-
vrage qui est di a la plume de M. Dio-
gerne Mathieu.
I- .. D


La


Corporation
des Arpenteurs


ete 1 jinistre de I'Int6rieuc

La Voi. du Peuple nous appreni que
le Conseil principal d'al:uinistration
d la Corporatlion (dI s arpenteurs a At,
r ;ue avec beaucoup de cordial;t p I.
MI. R.'rautl Hyppolite, S:vErtaire d E-
tat de I llterieur. Celte visit a eu po~r
but de fire part dt 1'ide, patriotiulie
s-'.tant aux Chambies un project sur i.t
ci nation d'une ecole d'arpentage A I'iis-
tar do nos Ocoles de Droit et d M. -
decine, ce. qui abolirait ,iu mtmen cup
le; commissions d'arpen'eurs a ppelkes
a examiter1 les ee:ves. Dls jeunes g ins
seraient reciutAs d'une fa. *in plus rd-
guli6re dans cette nouvelle institution
qui olthrai'f lau-oup plus de garan-
tie. Par ainsi, on remrdierait aux abus
de toutes sortes qui so prati luaient par
certain arpenteurs dans le partage des
terrains appartenant A I'E'at.
M. Renaud Hyppolite don't les nobles
et patriotiques dispositions so..t g4nd-
raiement connues n'a pas manque ,le
promettre tout son concours A 1'CE :-
vre', afia d'assurer son evolution a 6d-
t6 I'autres associations d utility publi-
que.
Nons souhaitons que se r6alise I'uti-
1e project de la creation d'Ecole d'ar-
pentage appel6e i rendre de grands
sorvicim, idsi que le peas Ie Minis-
tre do I'ln9trear.


Trib ne du ATIN "

S Port-au-Prince, 7 Mars 1937
A
.Mcnsitur Charles Ojiol
r A"cien direc'eur du journal i Le Mo-
mI. nt
Mc:.ieL.r,
I Icr '.cw a Sa'riag) de Cub. par un
repi,:. Pntilt du journal L'Impartial v
Jue:s Couiou aurait d&elare que dans l'af-
f.i're Maxi A la suite de laquelle ont 6tC
S;, imLs les Clmernt Lafontant, Christo-
phil Dotouches, etc. de fusses lettres poli-
qu* p~.,i.as dans le a Momnent que vous
d- -;.z .1 I'6poque ont dt icrites pour jus-
titiL: Ixutiioi de ces messieurs par les
C inm atN Mag!oire,Vilm nay,Rigulus et CO
V\C i'.cz me dire publiquement si jamais
j'i coilabore a un titre quelconque a
rv r,: j :rnAl.
CLci a ;oute son importance pour que
n: fo.z- :J,. usage que de droit.
R:ccvvtz cher monsieur, I'expression de
" s c.- lia!es salutations.
CnIRITIAN RkEGULUS
S.\-dirccteur du lournalLe Trait d'Unions
!)ire.eur fonda'eur de la Voix du Peuple.


Port-au-Prince, 8 Mars 1909


M .nisieur C. Regulus, ancien di-
r CL ur Jd journal Le Triit-d'Union a
Mons.eur,
Kl s hi heareux de pouvoir vous don-
n. r :,a:isfictio:i ,en declarant hautement
q:- jru is vous n'avez co'labord i mon
R.'cevrz cher monsieur, mes meilleures
c? : o :.uiO ;.
C1. O.1OL Directeur-propri6-
.,;,'L ,, Vomnent *- ancien Deute.
**
Por:-au-Prince, le 7 Mars 1909.
Au
D trcteur du journal l'Impartial
Motnsieur le Directeur,
I L,:e .:er num&ro de l'Impartial a public
i.: view au course de laquelle Jules
C c, .jrait cit mon nom. Je viens dans
S1';,'t :.: d: li verite et de la justice reliever,
i c.*-, -ar interessee ou non de la part de
J,2! .')!couL, ce monstre A visage human,
p 0r quLi 'on ne pcut avoir que de la piiti
comnme on tn ressent pour les crinine!s
cc i,.s et les assassins de la vendetta.
I t rroge par votre reporter sur l'tfaire
Maxi .1 .l~uite de laquelle ont etC vic!imes
i:. C I:n-.nt Lafonuant,Destouches etc,Jules
Co:c ,) airait declare ceci:
a Ic n'etais rien, mais je me tennis au
Sp;ilas pour ne pas etre fusille, car on me
dicndnon ait A tout moment au President,
cominme firministc. Clement Lafontant et
SD)estodches ont &te victims de haines
,ierhonnelles.*
a D4 fusses lettres politiques out 6td
ta writes et on les public dans les journaux
a entire autres le Moment ponrjustifier l'ex6
Scution de ces messieurs.* Et continuant
ses reveiations i aurait cite comme au.
teurs de ces fausses lettre politiqu, les
Cl. ment Magloire, les Vilmenay, Rgulus
& *. *V
Tenant A endorser la responsabilit des
actors que j'ai accomplish comme journalist
du Gouvernement dechu, je viens vos d6-
clarer, Monsieur le Directeur, et i toes cex
a qui ii appaniendra,que je n'ai comamenc
A militer dans la politiuse qa' panti d'A-
vril 1907 date jIaadle i' ne I'auri.-
sation du Mmnistre de l'atireu d'po-s, "W
Pedion Piere-Andri, d fodder -mJoird


politique hebdomadaire Le Trait fn^
A partir de cc moment seulement, 3
avec tout le courage et la fermet
ract.risent moo temperament i,
et impassible, assume la respou
tout cc qui a paru dans mon orga '.
le n'ai jamaic collaborC an oMa
Moment oi,pr6tend Jules Coicou, de
lettres politiques out etC writess poor '
l'execution de cis Messieurs prdcig
J'en appelle A la bonne foi do Din.
de cet hebdomadaireMr Charles Oridat
je vous envoie la lettre autographe I
6tre insCrde ivec la mienne au plus g
chain numdro de votre grave et n:
I' *Impartial>. *
Permettez-moi cette d gression...
L'on comnprend facilement le cas '
Ccicou qai est dans un spasme vO
I'agonie ct don't la conscience b6
dlisre sous les malidictions de tr
veuvcs et d orphelins ..
Jules Coicou. miserable pave, a1
vant trouver nulle part aucun ,sile a
la faveur de la nuit s'est deguis6 es
des C6:cs pour s'esquivcr de KiDgp
vague... delire...
11 divague, poursuivi ptr les spect
ces trois cousins et bient6t,chatimcnt
rrndra son Arne. tandis que son
charogne vi ante ripuglera memee am
affames devalant de leurs antres, en
de pa ure. .
Quielle fi,I 1 home recllement
peut-i! ajOuter aux divagirions chargis
remo:J. 'tn criminal agonisant ?
Rec.vz, Mr le Directeur, mes s
tions empressees.
CHRISTIAN R1 GULUS
Ex-Virecteur du jounwi
Le Trait d'Union
'Directeu fondateur de La Voix do


Nouvieles Etrangi

Der.ires D6p6ohb

PARIS La press avail
mont exag6rd le scandal du
americain Sargent.
Une enqiitte judiciaire a 62iab
tout se raduisai! quelques b
d'un alcoolique inflig&es auz
et A MZIe Sargent olle ineme.
BEn i. 4 Le a Lokdl Ai,z.igert
blie aujonird'hui un teligratM
B.lgrad,l- dans lequel on dit quib
bie continue avec activity ses
tifs (d* mobilization.
C: tte nuit, les 6tudiants ont i
imposant) manifestation a n
quii partait pour la fronti&re.
Tous les rEgiments de Bel1 ri
rec,-voir deux mitrailleuses Krf
NEW-YORK i.- Un violent
a eclate dans une grande m1i
la 7e avenue. Dix personnel bl
tudes.
LONDRba 4.- La reine
est atteiote d'une forte gripF
pourra pas assisted A la
noot6e pour domain. Le rol
partira jeudi or le CInU
INsBnUC.c 4 L.-- Le soildR.
ficiers qui avaient dd sor
avalanche et don't on a 1
mort, out 616 retroavds
dans un tunnel ou lis a
refagier.
Samuz 4. ,L lint J
pr6A do J6rusaml, p .
an trembleat. ta- dl
vicUtims..
VmUM-4.. ^ 41 -e^^


------:-- ---.~-,


11





lies reues de B grade annoocent
la S rbie se refuse absolument a
e ls conseils de la Rausie ; elle
tent lnergiquement ses deman-
de cornpo saton terri oriale et I'au-
mie de la Bosnie.
- YORs 4 L'amiral Sperry, qui
command l'escadre amdricaine
ant son voyage autour dIu monde,
n~ sa d mission a cause de son
Sge. I1 sera remplac6 dans le
mandement de I'escadre de 1 A-
,iqe par l'amiral Schroeder.
UN 4 Tous les trains sont ar-
par la neig 1II rtgne d.ns toute
enagne un froid intense.
iASHcNGTON i. Le project de loi
if ala subvention de 3 millions de
rs anx lignes (de vapeurs faisant
vice avec l'Arnerique du Sud, a
repouss6 aujourd'hui par 175 voix
re 173.- Pour obtenir cette fai-
majorid, les ddputes de l'opposi-
ontdi aller heer cer ch z eux
repri&entar ts maladies, don't un a
mend au scrutiny sur une civiere.
RBEACX 5. Tafias Martinique :
Ams 5 La Cli-mbre continue
et aujourd'hui la discussion de
p6tur le revenn. AI d'but de la
ce, M. Itrisson aiio'ion;t le d6ctes
r Peroceu, deup.itt de I Allier,
rnonCt son elog,-. La Chambre va-
ensuite I'election die Mr Jaquier, ii
son, et adopt le project concernant
motions et nominations dans la
'd'loii;nteu our les exp~rionces
'aviation ct Ic )prtiier congress de
0e.
general San~ :;ncien gouverneur
a Corse, et 1ltfcedd.
A~Is 5. Ju-Lqu'a present, on n'a
recu la confirmation du tdlegram-
annongant qne la Serbie avait re-
de suivie les conseils Je la Rus-
Dhus les cerccles diplomatiques, on
t plutlt qu, Ie gouvernernent de
rade modili--ra soin attitude mena-
te.
ew Y..rk ;. La ville de W shitig-
est com'll'-terl it isole du rest

es Ie
moJ 0, p.r suite d'una viulefle
Ie e d ig*, qui a inlesrompu
les h'as ca tehegraphi.-
r< el I,-l'-plhtiiiqu,....
,a ncicii ,,"c- iln. 1 i,)o:evelf est pv'r-
i7'ccimp: -' a i, mille pour
ti bay.
e P,'- leit ',1 ;t a nl tt voulu p el -
seit:et ,:Lvi,, t le p uphl'f, mais a
ie d l.tL in.l. tt> cthurte do neige
! y a'i ;iu a))oinl'itt d,,. h la ctelno-
Its Ieleii; s orTl 'eXig que Cel e
aiti u i!ilut !iu litieur du C i-
le.
-- .

[P a asl...
our Hnl nes et pour Dames. chez
L JNIDE SOLAGES, 22, Rue des Fronts-
cCOArec tous !!
et Mine Laporte-LAPFFITE
(Nu E ARCHER)
Avenuedes Gobelins, 60, {Paris)
Ir nt leurs services au commerce
r families, tant de Port-au-Prince
des autres villes d'Halti, pour
S*ommandes de marchanodlem,
tt icles de toilettes, de mode et
Dij otere etc.
pent espedier les commander
? Cidesse et pour tous ron-
a dS'dreser as bureau do


Avis commercial
-
J'ai l'honneur d'aviser le public t t
le commerce qu'A purtir de cette date,
Monsieur Thdmistocle Lafootant entire
come associ dans ma maison don't
la raison social teste la m6me.
Jacmel, le ler Mars 1909.
ERNKST BELLANDB

A vendre
Une table de billard avecaccessoires,
ensemble un comptoir et des 6tagbres
le tout construit en bois d'aajou.
S'adresser A Jacmel, rue de la Pe-
ite Batterie, a Monsieur Edmond M6gie.

Avis important
-S
La Chambre de Commerce de Port-
au-Prince porte a la connaissance du
public que, seul, son president signed
acorrespondance et toutes autres
pieces 6manant de cette Institution.
Port-au-Prince, 17 f6vrier 1909.
L. pr'sid nt de la Chaabre de Com-
mere .
D. DELINOIS
-- ---.
A Louer
Par heure, pour courses en ville on
romenades A la champagne excellent
uss de maltre attel6 de bons chevaux
S'adresser aux bureaux du Matin
o& l'on s'inscrira.

A. de Matt6is & Co
Maison fondue en 1888.


aerMers articles reous
Pauf umerie Houbigant; Ro-
yal Houbigant; FougAre Royal; Par-
fum Ideal; Savon, Poudre ; etc. etc.
Cotfrets de parfumene tres 61Agants.
Parfum r omm6 Asstri& Loton, Irs-
op heroes.
Lsm v-s, Fcoue's et Chamois
po,)ur buggy et buns.
A rtjencerie oe luxe, BibAlots,
Me, 'wi: ,quiiret, Broseso. Pipps, F'unmeo-
ciatsteiu, Uriavates, Maroqninerie de
outss qualities.
l.a MnIisoni a toujoturs n grand as-
so rImT.It do Bijouterie, d'ArUentert,
de Damot,, a la a dipobition on public
e general et & la portee de toutes
les bourses.
A.tei ecs d'U orlogerie et do
B.joateri.e : Gravures, Confect.on
osr coumraude.
Achat de vieil or et viel argent,-
dicatant et pierra prdcieutes A des prre
avantaQgeO.C.
AcATr D'iCALLa.B D CARsT
Prix exoepttonn*1l

Contre laSt6rilit6
Rembde infaillible pour les femmes
desireuses d'etre nderes Merveilleux
suct bs d#j& obtenus.-- Discr6tion ab-
solue. Ecrire a Mr le Dr Paul.- Poste
restante.

HOtel BeUovue -
Le mleOx mitea, Ie plus conm
fortable.- camup-de-Mar.-
drisle rOamaun.- Ve saor la r mI O


I PaKOTOGRAPHIE
JHI. DUPLESSY
Grand atelier de luxe
120 RUTE D C NTRE
Travaux d, tout. s sor. s et de
tontes grandeur.
ReproductionsAl-i .. li ,s nin nts
-. .- .-. w -
Madame Vve A. de PI;inmnvrac in-
terdit et met opposition ~ toiut publi-
cation sur des journaux ou anitrement
dbs pesies dcrites par so mari
Monsienr A. de Pommayrac, au risque
pour celui qui enfeindrait cet avis
d'Ptre poursulvi en jlstiee Mne A. de
Poammeyrac prend cette m'isure A
cause de la disparition du mantscrit
des oeuvres de son mari.
Jacmel, Mars 1909.


cie Gale Tramnlhlinqine
--
Le paquebot Qu6bec eat attend
Mercredi 10 courant et partira ae
enme jour & 6 heorus du soir proba-
Wllerient pour St Marc, Gonaives at
Petit-Godve.
Port-au-Prince le 6 Mars 1909.
L'AucNT
F- M. ALTIERI.

Avis
Buss et Buggy a louer par here
pour courses en ville, promenade &
la champagne A P6tion-Ville. etc.
S'adcesser au No 156 Rue du Maga-
sin de i'Etat en face de la Glacire.


Pharmacie W


Place


Buch


de la Paix


Execution prompt et soigt:ie des oironnances.
Analyses scientifiques et techniques.
Analyses des minerals d'o,, udgent, cnivre et auties in6taux d'apris la
methode americaine ( fire (fs.sa! .
Fabrication d'EAUX gazeuses, sirop3 et veritable Kola
Chamrpagne & P. 6 la douzi:ne.
Drogueri en gros et en detail
Proprittaire : W BUch
Pharmacien dipl6md allemand
M. B OT conserve son dep6t de Kola
RLue da Maty.sin de L'Etat



Prodi!s i iiiue pour la Toilletle


41


POBUIOiUR ViDoUCIR
POVDHE-! VEDLOUTUR
. V6, owSpIna mPeeAZ=
*: 3235. 53 ?alouas St-XaiPlth. Dj~ M pt~a


I --, -~~ L4L- L~L' L -L~ ----L- --- I


EqI


adoucit l'dpiderme auquel lle
SA idonne une souplesse et un ve-
LA ll loutd incomparable en lui com-
muniquant son d6licieux par-
iAm. Elle conserve 1'elat et la fralcheur du teint, car elle est souveralne
centre le hAle, les piqdre- d'ir.sectes et les eruptions de la peaU.
sans bismuth, invisible, adhd
A rente, impalpable, pr6par4d
III I spdcialement pour leeaperson.
.-. nes qui veulent avoir un telat
.areprochable son parfum delicat, son velout6 ont contribud a fire d'Olle,
la Favorite des Poudrea de Toilette.
& base de Cr6me Simon a
S ll lI all. pr6par selon le lrind--
L lliesplup scrupuleuzdef'ha
Iposesde A an ortain
totes lee qualit6s bienfaisantes et pr6servatrices de la Cr6me Simoa ; 11
eat particulibrement recommand4 pour la Toilette des enfanti et poor 1S,
dames don't la peau eat delicate.
Agenoe Gna6rale et D6p6t pour Haiti
A.I. la M6tropole
MAISON JULB8 LAVILr-
93, Re i Mlagceaiss de r 98


I


I


'RON, qw- 4 4 9


I


%wJ -ALOF A,


w7M


I


(


I





HOURS CONCOORS


llRhum Barbancourlt


7,7. 1 .-~ aono'b> Alic e -ui J ~y, C3rs,:.
I U~. ens tca ..,xcc. le *Ins;ot e
7. ( ArrC.C;ci at N ivc,-e': E. i WS)


2'A NA13A1OURT, souk. dbposi-

tairc d'e~ -Al fjobt.3uiir a- huin Earban-
COWX'L :2 *:i'*j .iI1.:3 a do L touteslas ExpoS z~ofs, a pris la suite
les affdirals it i- i u.' at se tient A la m'beM haIl A, sise 7. RUe
des C i a i.. d;sposition da sa notnbreuse- clientble,
dont les cLILInMA:IdAs beront executees avec le ia tne soin qua par
le passet.


A WL C iAWCE

0 RD, .3 N N E; r I


des :...
vail tw~.'1r

Pour .1
Md8


Chapeausx PI1
Chapeaux Ill
PAILL DR PORTO-RICO
AU"POUREZ CiIEZ


dI >.


A-'


MdLLAN


La artist, q-Li '-ient ayVC le
:olcoui d. chapcr remarquable,


ev ~L C. tl i"! CYUya 1*

PWALI' LOi-U '-14 -.,:t- -4 ft* pcr t.,vte
FAPsom CEoa)
I'- A W'Q dA..~II ~Y, aARD -


GRAND PRIX


r! 1 i


D L M *A N D EZ
L'"Ann aire de Ltgis-
latiorl HayI~tie., ine par M
Etie I i le 1 1 )it Let i at it les iarlt Ist
dccilfs, 1--, '! -d.,'% 1'An-
n~e 190, -, 1:rix DE UX
Gc.I8AJLS. nt z\I. \2V !o!0t, ill-
prireur, IIt.-t ( :clie 1Ne
Etit-tarie NIh p.I. S7, I~lu di( aCentro.


COic *ti' Ii-41 -i jour'nax hai-
tionrt de ri'llillio !, 11.' tA1U4442. Is
ott're, so. cl1. 111 iuA'iAII 4.

Gudrisn de M0311 CANIMR
It llild ("
PARl 'ELAXII'(': DUPEYIr1OUX
emirea e-P *. l.1I 4)r 0 1-14 ne ,
A 1 1 1. a1
I vtI
-': .'a I a a I.~iJt i&


(,, ~111 Aii cra-::~
:1f. isa
;I II.i ea-
I,(~,(.~* ,*11I .:. I..1 tY4(II~l~
*r ~l cb tdCr li IF 3I&It i'I .I Jo~
j.'i tur ti. des 16.


Y~e Od (uu ~(r.~r~)t~)~ur er lr-\.III liiI r,1 rrC
tt-:.tt latteiitLie don
3Up ROLJX *t r isi i t.:; I e t -.tCa e Ih -m .I f Aa
swat Sui-ritc. Y111w 4' tiiaa..r lIii w.& (tIi l 4 1 *1. blie
er-m awdanaicslebut d 6tre Ulair a p2.'-4II!bi
P.AL L*LiixM 1JfumlWaxAi -.:t iia I~o oerak.Cf sA4 raie de~
w% hbmi 1*- 5 g~s i4I I ia c al u%.I11ea~. iUilonp63-
go"- All 6wubataa aa,.144114i.011t1,1114rmitu" A m,* :a Urnti.
to SOCOn d'lz~ar Ituia-~outi *nt.Ii.4 de dUt h b..de
ksbwcvmw e ;- *aii he Iw I@ Lk1cum wf
9aft Mw do@ GAS wald. ph-AiiJ'A a pan60, S


Fraaun eio


A .u.re a touiours an dep6t
'In ljl e J...Ir Veote On
Arc, l -- L cd. .ssureas en
:ous nr oi
HOmmLS, F..-irESA INFANTS
La~ ~c .i;urec E s 'omrmereants
Jeia I'iu~t(:l pruriount iLtrL- 'ex6cut6es
plans ure s-;Y-ja L 3A peu. prbs.
ptlli- _;`r Ff-.,c zits-Fo~rts, 23
POLT-AX-PkiNCt (KiITI )




GB. b. PETOIA
i ~,G),iN'D'IttT L. 143t
PORTY-AIJPr( !NCE
CA." R.bN"IiGN R S.
UK DXi'6T, kCPUR L VIUYM
RM N oGROS DTAL.
Xx~oution promptst dir
oommanrd.UD tant 0oi qu'ga
PrwryiLo.
Forms & hommes ; 6i6gaates at ra-
!ionnelles.
Chaussures de dames( Derni~reme-
18 do Paris) et 10 plus commodeI
-haussures pour Onxants commectiod-
260s avoc des Pava de tov*.. ssvwane
&'ane s 6lction at dure irrprodhw
Oles, & des prix avantageux.
Oirages psts et atiquMes
&W AMa d. geld.. -m.


I-I Wp` TA rU' `NxLL o BEtLLEVV1

Plce dX CCaWingp-@Manr
PORT-AU-PIINCZ (HAITI)
Mmw eHermance ALFRED, directrice
APPARTEMENTS POUR F&MILLE
DINERS-.LUNCHS.
inzta;;ctiot moderms s co wfortabi.. sir.,.. la mor. -Tego"
Jo0?tC 1 r4gi'itr. L" TramwayS d*uaeuVdn l'Hjte-BdevBdlIAs fWl. 1
PROPRItTt SPACIEUSE, S'OUVRANT SUR DEUX RUN
PROMIMMDjD JARDINS
sau. 4. rdcVpiso. -Pie'w.-Grauwhpo.
8ozmeries 3C1OotriqLg


Table d'H6te


Ti


4wv Us iowus, d o mW 3 A2htmm9
do 7 A'8 hldreos s


IERIE CONTINEE
DX
Port-au-Prince
CAPACITY 500 PEAUX PAR JOUR


PREPARATION DES PRAUX DE VINGT-QUATRI (24)
Vente des ohaussures : cuvreau-glao6, v
leurs, pour Iloma.es, Daft- et Enfants.
( Bouromo d, `ELaurIrom LrC )
i gross et en d6tai pour toute laI


Malson F. BRUNES.
1i GRANHD'RUE 196
Dirige par



threpiqwe d4as m4atr-u ilvrw <, c P.rW
Vient d- recoviir uui 1, l i.;.i d',*
todes di.Agonalte, caimi nupac.., onerivo-
:, cheviotef pour deuil, et-c. i-couuu;u
ie particuliremext i sa cUJlArilU anu
lleUc collection do coupes de coatna:r,
le gilets de fontidsie et de piqui 4.
,oute beaua6.
8p6cialit6 do Costumes de no-
ose.- Ccupes Frangajse Anglains eI
kadricaine de la dernior perfection.
La maison confectionne aussi des Cos-
tC-nos militaires, habits brod*A
iolmnans, tu9 aques, habits o:r-
r6. etc eto, deo tons trade

M" C. L. Verret
Tailleur-Marchand
Donne avis A sa bienveillante clien-
tble que sa maison No 7, Rue Traver-
sibre est toujours bien pourvue d'une
varidt6 d'6toffes de la haute nou-
veaute parisienne.
QUALITs SUPARIBURI. COUP ALAGANTKi
rRAVAIL SOIGNE. Ex.CUTION PROMPTK-
Prix tr. s ridd4tt I

Tibere Z6phirin Bell
Fabricant de chaussures
Rue Tiremasse, facade Nord de
la Place de la Croix-des-Bossales.
SPICIALITI:
PANTOUFLES MULES


.?It"QU-
I- A


1' r
'IV03
A


- c_


Chez App. p
156 Rue Ripublicaine n L
"-
Lonserves fraiches arrivft.
nier vapeur. i
Assortiment complete d'hba4
pure, par gallon demi ga!k U
litre.
Vin de Bordeaux : rouge i
vinaigres, madere.
Grand assortimeut comply 4
queurs.

Etude
DE
Me Charles MILIA
Notaire public
53, Rue du Port, 53.

JULIEN FLOOR
Ancien dldve de la tO
d'ouvrierst dArtillUri4 (
Se tient a la disposition di
pour tous travaux de rorim
JUSTAGE, de RtPARATION di
torts etc. etc. & de bonnie
Ruo Ce la Rdvolntiam
Fids -i'-a de la Chambtre le
,.------

NESTOR F
L'excellent tailleur avan
couuiu do touate id R6jubiq
'le rouviir son atelizr Ru.
( Rte des Miracles ) No 61,
L6grr Cauvin,
Sa noamb(euse clientele
come toujours toute
pour les travaux qui lui
fids.


D)ESUUS F-